Vous êtes sur la page 1sur 8

LE

C;n_quième

CEuième

année.

année.

Mercredi

Mercredi

G

G

Mars i895.

Mars

1895.

D1818

Numéro

1935

Numéro

1935

vous

JOURNAL

JOURNAL

HEBDOMADAIRE ssorsmous

HEBDoMA!DAiRE:

Dmnc-rsun

°'"""""

en

en

Esorsnious

ÊLE

PAPUS

:

=

* PAPUS

:

r.

chef :

chef :

Lutlsn IIIIGIIEL

Lucien

IIIIGIIEI.

ct me

cl

Noël

sisuu

slssln

r. sioux

sims

uisinnl

LB

us

SUBNATUREI.

SURNATUREL

þ ÿ a uuiz si nn

n’exista

n'° × iSt*

pas

pas

Rédacteur

Rédacteur

la

la

n'existe pas

"'°""°

P"

Secrétaires de

smeums ae

Rédaction

neiman

Le

Le

—"î"'î":\

'-"'f"î"-1*

Numéro

Numéro

:

10

10

Centimes

Qentimes

Ë Ê awumunmmmlmmmuzwun

þ ÿ

l

l

l

i

l

l

l v

l

l

l

l

l

f

l

ï

l î

l

l

l

ABONNEMENTS"

ABONNEMEÉTS'

g,“

mŸÏuEsIIÇIHÎ

,":.,',2°i.'.,;,;

3

;

'

_

_

*

=,,_

.I

au“

.W

V,

ADM]N]STRAT]0Ng

ADM]N]STRAT]0Ng

29,

29,

-

rue

rue

de

de

rrevise, ——

.

.

Trévise,

,

-

pAn1s

PARIS

29

29

slzîtnÏwŸÎÜfi

ABOFNEHAENTS

:%:Î"Î"f"Î"'f"Î

U‘

Il

Ul,

Ïlllllll Il!!!

$.î5

ABONNEMENT:

,

à?‘

,mb

“".' ’.'2_

a

1.':1.*.§-

t

LE

SYMBOLISME

LE SYMBOLISME

dans l'architecture funéraire

dans Parchltecture funéraire

Notre’ siècle

Notre siècle

fécond

fécond

en

en

dans son

dans

son acharnement

acharnement

à

å

idées

idées

pratiques,

pratiques,

toutes

toutes

détruire

détruire

pensées

pensées

s'est

s'est

paraître

paraitre

eût

s'écartant

s'écartant

du

du

domaine

domaine

logique

logique

épargnée

matériel,

matériel,

à faire dis-

d'art. Il

faire

dis-

particulièrementappliqué

particulièrement appliqué

le

le

symbolisme

symbolisme

cependant

cependant

des

des

à

þ ÿ S u vd'art.r e s

œuvres

Il

que

que

l'archi-

l`archi-

de

de

l'en-

l'en-

eût semblé

tecture

tecture

semblé

funéraire

funéraire

du

eût été

eût

été épargnée

vahissement

delà ne l`a

ne

Est-il

Est-il

point

point

cimetière

cimetière

vahissrment du

iln’en

il n'en

delà

est

est

rien;

rien;

scepticismecontemporain ;

scepticisme contemporain

le

le

troublant

troublant

mystère

mystère

;

del'au-

del'au-

de

de

.

.

plus pitoyable,

plus pitoyable,

que

que

la

la vue

vue

au

au

d'un

d'un

l'alignement

l'alignement

lesquelles

lesquelles

s’é-

s`é-

des

des

l'a pas arrêté.

en

en

pas

eiïet

arrêté.

rien

efïet rien

de

de

vue

vue

symbolique;

symbolique;

moderne.

moderne.

Parmi

Parmi

géométrique

géométrique

lèvent avec

lèvent

avec

des

tombes

sur

des tombes sur

une confusion

une

confusion

remarquable

remarquable

à

à

monuments peu appropriés

monuments

du

du

lieu,

lieu,

à

peu

appropriés

est

il n'en est

même

même

il n'en

àräppeler,

åróppsler,

qu'lsis

qu'lsis

du

du

oiïre

la solennité

la solennité

qui

qui

tende

tende

l'énigme

Pénigme

champs

des champs

nous

nous

que

que

nou- v

un nou-

à

à

dans les

dans

les

presque aucun

presque

aucun

par

par

un

un

signe,

signe,

seuil des

seuil

oiïre å l'homme au

au

ce_s

ces

l'homme

repos.

repos.

Oependant,en

0ependant,en

devons

devons

dernières années,

dernières

qu’en

qu'en

années,

temps

temps

un

même

même

conquérait

reconnaître,

reconnaitre,

l-‘évolution

lfévolution

vel

vel

peu

peu

essor, le.

essor,

la

la

le

place

place

spiritualiste

spiritualiste conquérait

symbolisme

symbolisme

qu'il

qu'il

doit

doit

reprenait peu

reprenait

peu

occuper

occuper

arts.

lrtl.

Nous sommes heureux de

sommes

quelques

louables

quelques louables

un architecte

un

architecte de

de

eiTorts

à

Nous

heureux de

Liège,

Liège,

(lire,

(lire,

à

in ce

ce

sujet,

sujet,

tentés A

que

que

par

efforts furent tentés

M.

M.

Samyn,

Samyn,

pour

pour

un

un

carac-

carac-

furent

par

donner

donner à Tarchitecture funéraire

l'architecture funéraire

tère

tère

Voici

Voici

plus

plus

élevé

élevé

qu’elle

qu'elle

n’en

n`en

a

a

comment

comment il

il fut conduit à

fut conduit

à

dbrclinaire.

d'ordinaire.

cette

cette

tenta-

tenta-

tive. Un dc

tive. Un de

un

un

dans

dans

verses

verses

arrivé,

arrivé,

les

les

concitoyens

concitoyens

funéraire

trouvaient

trouvaient

religieuses.

religieuses.

études,

ses

ses

désirait construire

à

famille,

famille,

di-

di-

(lésirait

pour

pour

construire

sa

sa

était

était

que

que

comme

comme

même

même

avec

avec

temps

temps

YÉtre

l'Étre

bonnes,

bonnes,

en

en

monument funéraire

laquelle

laquelle

se

se

opinions

opinions

monument

par ses

par

la

représentées

représentées

Lui-même

Lui-même

conviction

ses études,

sont

sont

à la conviction

vraies,

vraies,

en

en

religions

religions

toutes

toutes

sont

expressions symboliques,

expressions symboliques,

quïnadéquates,

quïnadéquates,

suprême,

suprême,

et

et

tantqu’elles

tantqu'elles

de

de nos

nos

qu’elles

qu'elles

Il

rapports

rapports

toutes

sont toutes

identifier

nous font identifier le divin

nous

les

les

plus

plus

formes.

formes.

élevées

font

le divin avec

avec

vers l’idéal

Pidéal

indiqua,

indiqua,

en

en

projet,

projet,

nos aspirations

nos

aspirations

toutes

sous toutes

sous

ses

ses

conséquence,

conséquence,

certain

élevées vers

Il lui

lui

dans

figurer

figurer

de

de

qui,

qui,

pour

pour

dans son

son

un certain nombre

un

et

et

d'inscriptions,

d`inseriptions,

pruntées aux

pruntées

sent

sent

et du

et

du

aux

Phomme

Phomme

caractère

caractère

soit

soit

enfin

enfin

nombre

passé,ont

passé,ont

signes,

signes,

d’emblêmes

d'emblêmes

em-

em-

pré-

pré-

de

efforts de

soit

soit

au

au

respectivement

respectivement

religions

religions

soit aux

soit

aux

du

du

efforts

principales

principales

trait

trait

pour symboliser l'lniini,

pour

religieux

religieux

à

à

Pcspoir

l'cspoir

des obligations

de suxwivance si

de

surxivance si

des

obligations

le cœur

humain.

symboliser Plnfini,

morales,

morales,

profon-

profon-

dément ancré dans

dément

ancré dans le þ ÿ c Shumain.u r

'

Le monument

Le

monument

fut

fut

donc édifié dans

donc édifié

dans

le ci-

le

ci-

metière de

Brabant

metière

de Tour-Saint-Etienne, village

Tour-Saint-Etienne, village

L'ordonnance

L'ordonnance

générale

générale

du

du

Brabant

celledesanciennestombeshindouesaffectant

rappelle

rappelle

celledesanciennestombeshindouesaffectant

le

le

plus

plus

souvent

souvent

la forme d'un

la forme

d'un

kiosque

kiosque

deux,

à

à deux_

,

plus souvent souvent la forme d'un la forme d'un kiosque kiosque deux, à à deux_ lû

l

l v

l

-

l u

l ú

î

I

.-

a

à

Ô

V

,

LE

mais

LE VOILE D°I8lS

VOILE

étages.

étages.

des

des

tre

Sur les

Sur les

et des

parties

parties

que

que

soit la

soit la

planes

planes

sur

sur

des

piliers

des piliers

des

et

et

colonnes, ainsi

colonnes,

linteaux

de

de

ainsi

la face des

sont

sont

gravés

gravés

ont

ont

la face

qua-

qua-

des

des

servi

servi

soit

soit

Fentablement,

l'entablement,

des

tre linteaux

symboles

symboles

à

et

inscriptions qui

inscriptions

Divinité

Divinité

qui

distinguer,

å distinguer,

son

son

religions,

religions,

Voici

Voici

1° Le

Le

suprême,

suprême,

principalreprésentant,

principal représentant,

tant du

tant

du

passé

passé

dans les

dans les

du

grandes

grandes

de

de

présent.

présent.

symboles :

:

les deux

les deux

que du

que

de

de

quelques-uns

quelques-uns

Chrisme,

ces symboles

ces

formé

formé

Chrisme, monogramme

grecs,

grecs,

ch

ch

du

du

et

et

r,

r,

monogramme

Christ,

Christ,

le

le

Christ,

Christ,

deux caractères

deux caractères

mières

mières

lettres du

lettres

ployé

ployé pour

sculptures

pour

pre-

pre-

signeem-

signe_em-

dans

dans

les

les

du nom

nom

symboliser

symboliser

sculptures chrétiennes

2° Uabréviation

2° Ijabréviation

sacrédes

des

sacré

3°"

3°'"Le

Le

tarque,

tarque,

4° Le

4° Le

Juifs

Juifs

mot

mot

était

était

. .

grec,

grec,

gravé

gravé

Om

le

chrétiennesdes

des

usuelle

usuelle

tu

tu

es

es

catacombes.

catacombes.

du

du

qui,

qui,

temple

ple

des

tétragramme

tétragramme

suivant

suivant

Plu- Plu-

de

de

Delphes.

Delphes.

Brahma-

sur le tem

sur

monosyllabemystique

monosyllabo

Oum,

Oum,

mystique

affirmation

afiirma

tion

par

par

des Brahma-

excellence

excellence

nes Om ou

nes

ou

du Bralima suprême. du Brahma suprême. _ 5° La foudre;sÿmbolefçleJupiter. 5° La foudre, sÿmbo`Îîa¢de
du
Bralima
suprême.
du
Brahma
suprême.
_
5° La
foudre;sÿmbolefçleJupiter.
La foudre,
sÿmbo`Îîa¢de
Jupiter.
Le » ,g , t :¿ ~ ; t
L
i,s« þÿí°
`ο-:°.
*_=_
`
l“
. .s,-_
°°"S*I
n,.
_
ou
:1,’
«.
"
_;
,
,
,
Lejsig
Let'
Î ` fÎÎ*Îël.ãriture
désigne
Pésïiîlfiÿï-Ïmgflèÿël
‘formé de
désigne
@formé
ractères
dont
Yufislgnifiegrand
et
ractères
dont
l'u'n'signifie
grand

un,

un,

unique.

unique.

deux

de deux

1edes forces

d’Ahura

ou d`Ahura

Ïçl-Ëäëriturechinoise,

chinoise,

ca- ca-

l'autre

et l'autre

FEUILLETON DU VOILE

1«'auILLa'roN

DU

voiut n'IsIs

n'isis

18 l8

LLE MIROIR

LE

MIROIR

SPIRITUEL

SPIRITUEL

*

-

«Primo

d'A'mo

L'homme

L'homme

précipite

précipite

se

se

et

et

a n t

il fuit la

il

fuit la

continuité

continuité

microbe

de

microbe þ ÿ i nû

les

les

infini

d'un seul

:

: d'un seul

bond. se

bond,

se

et

et

toute

toute

con- con-

de

de

sacrifianttout

þ ÿ s a c r tout

sentiment,

sentiment,

notion

notion

de

de

damnant,

damnant,

boue,

boue,

lui—même :

lui-même

:

Mâyâ,

Mâyà,

de

de

conscience

conscience

négligeant

négligeant

progression,

progression,

de

de

notre

notre

n i

grain

grain

toutes

toutes

de

de

cohortes

cohortes

angéliques,

angéliques,

toutes

toutes

les

les

plans

plans

les

les

célestes

célestes

þ ÿ P i nûdenlumière,i

animatrices

animatrices

des

des

condamnant

condamnant

célestes,

célestes,

l'infini

lumière,

consciences

consciences

des

des

choses,

choses,

sur

sur

sociétés

sociétés

l'infini

þÿ , ' i nû

en

en

divers

divers

ou abandonnant

ou

abandonnant

dest-a-dire

c'est-a-dire

de la

de

la

peuplant

peuplant

de

de

l'in-

l'in-

profondeur

profondeur

n i

lumière,

lumiere,

'

10°Le

l0°

Le

globe ailé

globe

ailé

qu'on

qu'on

retrouve

retrouve

l'entrée

à

à l'entrée

des

des

un

un

sanctuaires

sanctuaires

11° L'idée de

ll° l

'idée de

phénix

phénix

12° Le

12°

Le

13° Le

13°

Le

nimbé

nimbé

lotus,

lotus,

la

la

égyptiens.

égyptiens.

renaissance,personnifiéepar

renaissance, personnifiée

sur

sur

bûcher.

son bûcher.

son

par

fleursacréedes

fleur sacrée

des Orientaux.

Orientaux.

de

de

l'é-

l'é-

croissantlunaire,symbole

croissantqlunaire, symbole

volution astrale.

volution

astrale.

_

_

14“

14°

L'absorption

L'absorption

infini

et

de la

de la

de

de

personnalité

personnalité

qui

qui

tôut

tout

et

et

dans

dans

et

et

le

le

l'être

Pêtre

qui

qui

en

en

serpent

serpent

infini et absolu

tout se

tout

se

qui

qui

se

se

absolu

et

emane

emane

par

réabsorbe,

réabsorbe,

mord la

mord

la

figurée

þ ÿû g uparr é e

symbole

symbole

l'infini.

l'infini.

tradi-

tradi-

queue,

queue,

de

et de

ditionnel de l'éternité

ditionnel

de

l'áternité

'

'

L’Ornementationdu

L'Ornementation

du monument

monument se

se

trouve

trouve

complétéepar

complétée

dans la

dans

la

pierre

pierre

par

empruntées

empruntées

écoles

écoles

de sentences

trait à l'unité

trait

à l'unité

des dogmes.

des

dogmes.

toutes tes

toutes tes

il

il

n n

de

de

toi-même,

toi-même,

plus

plus

grand.

grand.

sentences

gravées

gravées

un choix

un

choix de

de

de

aux

aux

l'édifice. Ces

l'édifice. Ces

fondateurs

fondateurs

des

des

ont

ont

inscriptions,

inscriptions,

principales

principales

fonda- fonda-

forces,

n'y

~n'y

a

et

forces, et

pas

a pas

religieuses,

religieuses,

de la

de

la

mentale

mentale

ton

ton

de

de

moralité

moralité

Dieu

comme

Dieu

comme

« Tu aimeras

«

Tu

aimeras

prochain

prochain

commandement

commandement

'

(Marc XII, 28-31.)

(Marc XII,

28-l

.)

« «

Quelle

Quelle

est

est

dresse

dresse

envers

envers

la loi

tous

tous

la

loi

suprême?

suprême?

les êtres.

les êtres.

»

C'est la

C'est

la

_

ten- ten-

_

(Vishnou

(Vishnou

Sarmann.)

Sarmann.)

« a:

Ma

Ma doctrine

doctrine consiste

consiste

dans

dans

la droiture

la

droiture

du cœur

du

þ ÿ

c

et

Set u

dans

dans

r

l'amour

l'amour

du

du

prochain.

prochain.

» þÿ : :

(Confucius)

(Confucius.)

î

telligence,

telligence,

vana,

vana,

chose

chose

et

et

de

de

cela.

cela,

l'esprit

l'esprit

quoi

quoi

et de

et

de

l'au

l'au

dise, a

dise,

a

semble

delà.

delà.

peu

peu

~

-

Nir- Nir-

de

de

peut

peut

lors- lors-

qu'on

qu`on

de

de

même

même

l'éternité

Péternité

il

près.

près.

Analogiquement

Analogiquement

marcher

marcher

pendant

pendant

de

de

sans avancer,

sans

me

me

avancer,

ne

ne

puisse

puisse

sein de

sein

de

que

que

ces

ces

qu'on

qu`on

dans

dans

que

l'espace

l'espace

l'hom-

l'hom-

au

au

même,

même,

aborder

aborder

Je

Je

mal

mal

qu'il

crains,

crains,

plans

plans

n'enviant

n'enviant

il semble

ce

ce

Nirvana,

Nirvana,

plutôt

plutôt

que

même

même

qu'ils

repos

repos

que

que

l'Absoln:

l'Absoln:

est

est

croirais

croirais

désabusé

désabusé

en

en

veut

veut

dis-je,

l'infini.

l'homme

Phomme

a a

desjouissan-

desjouissan-

perdre

perdrela

naîtra

naîtra

à. a.

la

oubliant

oubliant

terrestres, qn'il

je

, je

,

terrestres,

des

des

conscience

conscience

nouveau

nouveau

sur

sur

les inférieurs,

que

que

nous

nous

croirais

croirais

Je

Je

crois

crois

prétendre

prétendre

a à

temps,

temps,

cachent

cachent

nous

nous

exotérique.

exotérique.

de toute

de

toute

idée,

idée,

Yhomogène

Fhomogène

les

inférieurs.

dis-je, qu'il

supérieurs,

supérieurs,

plus

plus

pas

pas

du

du

n

i

et

et

.

nos amours

nos

amours

je

je

de

de

de

n‘envions celles

n`envions celles

celaa

celaa

que

que

que

que

c'est

c`est

aborder

aborder

lieu

lieu

à

moins

moins

minéral

minéral

à þ ÿ l ` i nû

orgueil

orgueil

l‘Absolu

l'Absoln

l'homme

l'homme

en

en

si

si

peu

peu

de

nous

que

que

les Maîtres

les

Maîtres

ne

ne

et

et

nous

ne

ne

volontairementleur-idéal.

volontairement

zeurideal,

qu'il

qu'il

soitoffertjusqwàcejourqu'une

þ ÿ s o i t oû ' e rcejourqu'nnet j u s q u ' a

Donc,

Donc,

selon le

selon

le

de

de

toute

toute

repos,

repos,

fuite

fuite

conscience,

conscience,

nulle

nulle

Nirvana

Nirvana

rapide

rapide

dans

dans

différenciation,

différenciation.,

sans

sans

þ ÿ

:

-

-

»

_

_-.

nulle Nirvana Nirvana rapide rapide dans dans différenciation, différenciation., sans sans þ ÿ : - -

_-4

--'|_<«-g-Î

-

LE

LE

VOILE D'1SIS

VOILE

D'1SIS

8

8

«Aime l'humanité, suis

«-Aime

Fhumanité,

u

«

Ma

Ma loi

loi

est une loi

est

une

loi de

de

«

«

0 mon

0

mon cœur,

du

du

þ ÿ c S u r ,

ne

jugement.

jugement.

(Livre

(Livre

de

me

n

þÿ : :

Dieu

suis Dieu.

»

þÿ : :

Dieu.

(Marc Aurèle.)

(Marc

grâce

Aurèle.)

pour

grâce pour

tous. n

tous.

»

devant

devant

CXXV.)

CXXV.)

descend

descend

dans

dans

suivante,

suivante,

de

de

(Bouddha, DivyâvadânaXIII.)

(Bouddha,

Divyâvadâna XIII.)

charge

charge

pas

pas

ne me

Morts,

Morts,

qui

qui

le Dieu

le

le

des

des

Au-dessus

Au-dessus

de Pescalier

est

est

le

le

gravée

gravée

grand

grand

l'escalier

le caveau

caveau

d’Emerson,

d'I5merson,

la citation

la

citation

poète

poète

delà,

delà,

philosophe

philosophe

une

une

YAmériquecontemporaine.

l'Amérique contemporaine.

u

«

Du

Du dedans ou de Pau

ou

dedans

de

l'au

brille à

brille å

travers

lumière

lumière

nous

et nous

travers nous sur les choses

nous sur

les choses

el

rend

rend

mais

mais

conscients

conscients

que

que

la

la

que

que

nous ne

nous

est tout.

sommes

rien,

rien,

fé-

fé-

la

la

ne sommes

que

que

nous

nous

pour

pour

lumière est tout.

le

plus

plus

de

de

vif

vif

ce

ce

þÿ,::

plaisir

plaisir

lumière

C'est avec le

avec

l'auteur

l'auteur

et

C'est

licitons

lieitons

beautravail

beau travail

vraiment

vraiment

conception

conception

de

de

ce

ce

et Pexécution

Nous

l’exécution

idéale

idéale

sincère-

sincère-

monument.

monument.

Nous souhaitons

souhaitons

ment

ment

que

que

cet

cet

exemple

exemple

que

ne

ne

nous

nous

reste

reste

pas

pas

infruc-

infruc-

tueux.

tueux.

s'ériger

s'ériger

Espérons

Espérons que

dans

dans nos

nos

verrons

verrons

la

la

bientôt

bientôt

place

place

de

de

res-

res-

auxquels

auxquels

sim-

de

de

sim-

en

en

carac-

carac-

cimetières,

cimetières,

à

à

fastueux autant

fastueux

autant

semblent

semblent

il

il

manque

manque

ples

ples

plutôt

plutôt

de

de

monuments

monuments

tèressymboliques

tèressymboliques

de l'homme

de Phomme

vers

vers

préme.

préme.

qubnéreuxédifices,qui

qu'onéreux édifices, qui

à

des

à des

immeubles

immeubles

vivants

vivants

locataires,

locataires,

gravées

gravées

hautes

hautes

portant

portant

les

les

la

la

plus

plus

Divinité,

Divinité,

aspirations

aspirations

son

son

but

but

su-

su-

Selon

Selon

le

le

mouvement alors c'est

mouvement

alors

c'e st tout

tout

le

le

contraire,

contraire,

la

la

vie

vie

paradis

paradis

naturellement :

naturellement :

len ,paradis

le

le

le

paradis

La

La

de

de

vie

vie

interne,

interne,

le

le

le

le

puis

puis

pou-

les

pou-

les

sans fln,

sans

de

de

þ ÿû

des

Swedulorg,

Swedulorg,

des

des

fées,

fées,

des

des

l'arabe,

l'Arabe,

idées

paradis

paradis

paradis

paradis

voirs

des idées

On

enchanteresses,

enchanteresses,

habite les

les

soleils,

soleils,

voirs illimités. On habite

étoiles,puis

étoiles,

toujours,

toujours,

puis

toujours.

toujours.

davantage.

davantage.

Après

Après

des

des

sur

sur

tion,

tion,

plus

plus

un

un

de

de

périodes

periodes

plan,.«de

plan,.«de

de

de

illimités.

d'autres,puis d'autres, toujours,

d'autres, puis d'autres,

plus

plus

toujours,

d'amour, toujours

d'amour,

toujours

4

sans

sans

flndejouissances

tindejonissances

de

de

divinisa-

divinisa-

monte

on monte

on

ou

on

em-

em-

marches

béatification.

béatification.

et

dévouement et

nouvel

nouvel

on est

ou

est

sans

sans

dévouement

gloire,

gloire,

haut,

haut,

tout,

tout,

monte

monte

éblouissement,

éblouissement,

Dieu,

Dieu,

fin,

lin,

on

on

crée

crée

sans fln.

sans

des

brasse

brasse

et

et on

on

des marches

C’estl’extase

ÿû C'estl'extasen .

þ

nom

nom

de

de

laloi des

laloi

des

d'un instant

d'un

instant

éternisée. Au

éternisée. Au

infinies

þ ÿ i nû

l'amour,

Pamour,

possibilités,

n i e s

possibilités,

à

la

a la

vie,

vie,

cet

cet

idéal

idéal

répondant

répondant

a

a

conçoit admirablement.

conçoit

se

se

est la

est

la

admirablement.

vérité?

vérité?

Mais maintenant

Mais maintenant

Devons-nous abandunnerle

Devons-nous

abandunnerte

nique pour

remonter

remonter

nique

pour

être

être

sans fin

sans

contraint,

contraint,

dans les

les

nn dans

du ciel

du

ciel

visible, puis