Vous êtes sur la page 1sur 6

Enabling Components:

A Comprehensive System of Learning Support

1) Catégorie :
• Approche

2) Problème de départ :
• Un trop grand nombre d’élèves ne réussissent pas à l’école.
• Plusieurs facteurs, internes et externes, sont en cause : problèmes de comportement et
problèmes émotionnels, absentéisme, consommation de drogue, décrochage, violence à
l’école, grossesse, etc.
• Des efforts ont été faits par les écoles pour améliorer la situation (services
communautaires, programmes divers), mais cela ne semble pas suffire.
• La réforme américaine de l’éducation soutient que le milieu scolaire manque de
ressources économiques et humaines et que les ressources en place ne sont pas utilisées
de façon adéquate.

3) Objectifs :
• Réduire la fréquence de ces problèmes pour l’apprentissage et la réussite des élèves
• Réduire le taux de décrochage scolaire des élèves et diminuer le nombre de départ des
enseignants
• Renforcer la motivation intrinsèque des élèves pour qu’ils s’engagent à nouveau sur la
voie de la réussite
• Augmenter le taux de réussite dans les écoles

4) Milieu de réalisation :
• Écoles primaires et secondaires

5) Clientèle visée :
• Élèves de 6 à 16 ans

6) Mots clés :
• Enabling components, coeuréaction, partenariat école-famille-communauté, Learning
Center Model, Center for Mental Health in Schools at UCLA, réussite scolaire, soutien à
l’apprentissage, frein à l’apprentissage, réforme, ressource, collaboration,
communauté, interdisciplinaire, santé

Cette fiche est tirée du site Web suivant : http://rire.ctreq.qc.ca/. Page 1 sur 6
7) Description :
• Le programme de « soutien à l’apprentissage » est une approche complète, coordonnée
et intégrée qui préconise la restructuration des ressources existantes et la collaboration
avec la communauté. Ce programme est issu des travaux de Howard S. Adelman et de
Linda Taylor du National Center for Mental Health in Schools at UCLA.
• Cette approche interdisciplinaire vise également à promouvoir la santé.
• Elle fait référence à un ensemble d’activités globales et intégrées (promotion,
prévention, protection, récupération, adaptation, intégration, etc.).
• Le « soutien à l’apprentissage » consiste en différentes ressources, stratégies et
pratiques qui supportent le développement physique, intellectuel, émotionnel et social
des élèves. Il leur permet d’augmenter leurs chances de réussir à l’école en les rendant
davantage actifs face à leurs apprentissages. Il permet aussi d’identifier les freins à
l’enseignement et à l’apprentissage.
• Ce système de soutien propose une approche globale et cohésive comportant plusieurs
volets. Les interventions ont lieu non seulement dans la classe, mais aussi dans l’école,
améliorant ainsi l’enseignement et la gestion de l’école.
• Pour être plus efficace, le « soutien à l’apprentissage » devrait être intégré au plan de
réussite de l’école et au projet éducatif. Six domaines d’activité permettent de rendre
ce concept opérationnel :
o Formation continue des enseignants (pratiques pédagogiques, système de retenue et
de suspension des élèves, tutorat par les pairs, etc.)
o Aide aux élèves et à leurs familles (classement, études de cas, services directs,
services intégrés, incluant des ressources pour l’adaptation scolaire)
o Aide et suivi en situation de crise et prévention de la violence, du suicide, des abus,
etc.
o Soutien aux élèves en période de transition (nouveaux arrivants, nouvelle école,
transition école-marché du travail, transition école-études supérieures, programmes
d’activités parascolaires en-dehors des heures de classe, etc.)
o Participation des parents au suivi scolaire (programmes de soutien parental,
d’éducation parentale et de communication école-famille; centre de ressources
familiales)
o Ouverture à la communauté, incluant le recrutement de bénévoles et la création de
relations de collaboration avec des agences de service privées et publiques, des
entreprises et des organismes communautaires

8) Étapes de réalisation :
• Si l’école ne possède pas les infrastructures nécessaires, il lui faudra :
o élaborer une politique d’engagement qui intègre le programme de soutien à
l’apprentissage au projet éducatif;
o redéfinir les rôles et les fonctions des intervenants qui participent au programme;
o accroître l’engagement des parents, des enfants et des autres membres de la
communauté;
o obtenir l’engagement financier et le soutien des institutions gouvernementales;
o mettre au point un mécanisme coordonné qui permettra à un groupe d’écoles de
rassembler ses ressources pour soutenir le programme;
o faire appel à un agent de changement ou à un facilitateur pour définir les nouveaux
rôles et responsabilités et pour bâtir les infrastructures.

Cette fiche est tirée du site Web suivant : http://rire.ctreq.qc.ca/. Page 2 sur 6
• Quelques conditions facilitantes:
o Évaluer la pertinence d’un tel programme en fonction des problèmes de l’école et
AGIR
o VOIR GRAND et réfléchir aux aspects importants du programme de « soutien à
l’apprentissage » auxquels on veut porter attention :
 Par exemple, utiliser les ressources de façon efficace, améliorer les normes et
les processus d’évaluation, intégrer le « soutien à l’apprentissage » au projet
éducatif de l’école, améliorer les infrastructures opérationnelles et
organisationnelles, etc.
 Adopter un cadre de travail à trois composantes : projet éducatif, gestion et
soutien à l’apprentissage
 Définir les principales étapes du processus : orientation et préparation,
construction ou localisation des infrastructures, maintenir, développer et
améliorer les résultats, etc.
o Planifier :
 Choisir un groupe pour diriger et un groupe pour concevoir
 Former une équipe responsable du plan d’action (« Action Planning Team »)
 Choisir les infrastructures afin d’exécuter le travail
o Mettre en place les composantes de manière progressive et mesurer le progrès du
programme

9) Activités/Interventions :
• Un outil pour élaborer et planifier comptant huit questionnaires est destiné aux
directions d’écoles et aux enseignants. Ils leur permettent d’examiner les freins à
l’apprentissage et de voir s’ils rejoignent les valeurs des différents champs d’activité
que propose le modèle éducatif.
• Attention portée en classe pour augmenter la motivation des élèves vis-à-vis leur
apprentissage, notamment en :
o ouvrant les portes de la classe à des personnes-ressources telles des élèves-
tuteurs, des bénévoles, etc.;
o mettant au point des solutions d’apprentissage individuel ou en petits groupes.
• Il est également suggéré de créer une « communauté d’apprentissage » pour les
enseignants; leur offrir la possibilité d’apprendre au moyen de l’enseignement en
équipe, du tutorat et du coenseignement ; offrir de l’enrichissement scolaire et des
programmes connexes (par ex: Visites de spécialistes de différents domaines) et
d’utiliser, en classe et à l’école, des approches pour créer et maintenir un climat
scolaire attentionné et humain.

10) Ressources nécessaires :


• Ressources humaines :
o Un responsable du programme Enabling Components de l’école
o Une équipe par domaine d’activité (enseignants, parents, etc.) et un chef d’équipe
scolaire
o Un coordonnateur du centre familial et communautaire
o D’autres partenaires et bénévoles pour diriger adéquatement le projet
o Des personnes-ressources (psychologues, infirmières, éducateurs spécialisés, etc.)

Cette fiche est tirée du site Web suivant : http://rire.ctreq.qc.ca/. Page 3 sur 6
• Ressources matérielles :
o Des infrastructures pour offrir les services (par ex. : locaux)
o Un système informatique pour favoriser la communication entre les participants

11) Rôle des participants :


• Le groupe dirigeant :
o est composé de responsables très motivés qui font en sorte de maintenir leur vision
et qui appuient le travail effectué par les autres membres de l’équipe (responsables
administratifs).
• L’équipe de conception :
o conçoit le prototype des systèmes de « soutien à l’apprentissage »;
o élabore un plan stratégique comprenant des objectifs précis.
• L’équipe du plan d’action :
o élabore un plan d’action lié à l’application directe de l’approche et aux
changements souhaités.
• Les équipes de domaines :
o sont réparties en fonction des six domaines d’activité;
o sont constituées de membres motivés et compétents chargés de planifier,
d’implanter, d’évaluer et d’améliorer les programmes.
• L’équipe de soutien à l’apprentissage :
o est responsable d’accroître l’utilisation, par les élèves, des services ainsi que leur
disponibilité à l’école.
• Le facilitateur organisationnel :
o travaille avec de 10 à 12 écoles communautaires durant la première année;
o travaille avec d’autres écoles tout en continuant à soutenir les écoles de la
première cohorte durant la deuxième année;
o contribue à développer l’esprit d’initiative au sein de l’école;
o élabore les programmes avec les équipes de coordination et les équipes de
programme;
o fait le lien entre les services offerts dans la communauté;
o favorise la participation de la communauté;
o s’assure que chacune des agences communautaires participantes compte un
représentant au sein de l’équipe de coordination.
• Le conseil interécoles :
o coordonne et intègre les services;
o crée des liens de collaboration entre les écoles et les agences de service;
o supervise l’évaluation.

Cette fiche est tirée du site Web suivant : http://rire.ctreq.qc.ca/. Page 4 sur 6
12) Résultats de l’expérimentation/Fondements scientifiques :
• Une étude de Slade (Slade, E. P. (2002) Effects of school-based mental health programs
on mental health service use by adolescents at school and in the community, Mental
Health Services Research, 4(3), 151-1666), avance que:
o les élèves ont davantage recours aux services en santé mentale lorsque ceux-ci sont
offerts à l’école;
o les écoles qui offrent des services en santé mentale ont un effet positif considérable
sur les adolescents.
• Howard S. Adelman and Linda Taylor, du National Center for Mental Health in Schools
at UCLA, se sont basés sur plusieurs études qui mettaient l’accent sur certains aspects
spécifiques de l’intervention lors de la conception du programme. Pour plus de détails,
voir : What's the Research-Base for Moving Toward a Comprehensive System of Learning
Supports? (http://smhp.psych.ucla.edu/summit2002/WhatstheEvidenceBase.pdf)

13) Matériel associé au projet :


• Étapes et outils pour guider la planification et la mise en place du Comprehensive
System to Address Barriers to Learning and Teaching :
http://smhp.psych.ucla.edu/pdfdocs/stepsandtoolstoguideplanning.pdf
• Trousse disponible en ligne :
http://smhp.psych.ucla.edu/summit2002/resourceaids.htm
• Getting from Here to There: A Guidebook for the Enabling Component est un document
de 186 pages expliquant en profondeur ce concept. Plusieurs exemples d’activités sont
proposés dans ce document.
• Pour approfondir, il est possible de consulter les ouvrages de Adelman et Taylor publiés
par Corwin Press en 2006: (1)The School Leader’s Guide to Student Learning Supports et
(2) The Implementation Guide to Student Learning Supports in the Classroom and
Schoolwide: New Directions for Addressing Barriers to Learning.

14) Information complémentaire :


• Une partie du soutien financier pour le développement du programme a été offert par
le U.S. Department of Education’s School Dropout Assistance Program, par le U.S.
Department of Health and Human Services’ Heath Resources Services Administration
(Maternal and Child Health Bureau, Office of Adolescent Health) ainsi que par le
Substance Abuse and Mental Health Services Administration.
• Ouvrage en lien avec le sujet : Delandes R. et Bertrand R. (2002). Une meilleure
harmonisation des services offerts aux jeunes à risque et à leur famille : que savons-
nous? Santé mentale au Québec, 27 (2), 136-153.
• Les informations contenues dans cette fiche ont été tirées du site Internet suivant :
http://smhp.psych.ucla.edu/qf/qf_enabling.htm.

Cette fiche est tirée du site Web suivant : http://rire.ctreq.qc.ca/. Page 5 sur 6
15) Contacts :
• UCLA / School Mental Health Project
Center for Mental Health in Schools
Tél. : (310) 825-3634
Sans frais : (866) 846-4843
Courriel : smhp@ucla.edu

• Howard Adelman, Ph.D.


Directeur adjoint
UCLA Center for Mental Health in Schools
Tél. : (310) 825-1225
Courriel: adelman@psych.ucla.edu

Cette fiche est tirée du site Web suivant : http://rire.ctreq.qc.ca/. Page 6 sur 6