Vous êtes sur la page 1sur 278
LE LIVRE DE PRIERES SOURCES CHRETIENNES reste de Labs, 8.4. #1. Dandi, S.J GREGOIRE DE NAREK LE LIVRE DE PRIERES INTRODUCTION, TRADUCTION DE LARMENIEN BT NOTES sane KECHICHIAN, 5. j Pattie HES EDITIONS DU CRAF, 29, +» o8 Laroun-Mavocens, PARIS © 106, by Lee Baltions de Cory ee yon, fe 8 septersbre 1860 Sboyrovih, to 20 septersbre (60 1. Daowty So js Piaep. Vie Prov, Proximi-Orientl Monts ir, Paria, fe {1 eotobre 960 4, Horner 6 PREFACE Les quatre-vingt-quinze Prides on Ktégiesseerées le satat Grégoire de Narois, quo ccatient ect olsvrases sont dene antes cu premier abord et e'intelligence ifite, En paroles luumultuenses, dans un Iongage zythmos. st anéme boueat me, avec des allitérations et des néoloxinmies ql abondent ‘dans le texte oviginal amine, lox memos pensdes, lee msincs Sentiments se répétent sous ds formes nouvelles; ot plutal, ils devalent devant nous, corsme wn torrent, en images, tableau d'un salsssant reallsme, Le style de Fautews a été Droclamé sui generis» par antonomaye + style ie Nae kalsi5 et pour cela méme ila ete déelare Intraduisible par cecux ‘ul le sient dans original et le gobtaient, quis fasten arméniens ou européens d'origine. Fat-re pur sete raison que, jusatrh evs derniere temps, souls des fengments en ont été tradaits ‘Le P, Isaac Késbichion, & Vandace d'une premlére trade: tion iniégrate, en ajouté une soeonde © celle de wos Ta dooner rytimge. A la fin de son Intooduetion I vexp Mie sur es point. Un patel essal avait 416 entreptis sur le tents ‘original et dans une version en langue erménienie miilerve par Se Béatitode le patriasche Karckine. Khatchadcurian Le Pére a youl falre le mime effort, aie cette foe pour une version en langu francaise. On peut éykiemmient tot jours diseutor sur la versiicatin de tel passage ut de. tel fulres mms il taut reconnastse qu le P. Kéchvelias, nove présente une traduction claire et agréable, ui onne Ia ser sation du rythme de Meriginal. Je erole qu'on sora Unankene A nl reconnatire ce grand mils. Dalliews, deux armen: logues distinguts, le yeotesseur Grnsrite 1 dosepin Karst et le regretté P. Louis Maris, dont le nom restera albaché 4 im saints chapelle de lo Iitleratare armenieines quest Vouveage le Talk, ont renda temoignage de cette renusits ‘tans ka réciston quis ont pu fain, ehaeun We son ear te Je traduetion des Pridres. West tie i aitres povnts qu Je mmvareéteral * paieace: ‘son mémorial final, ila composition de son outage nese ak Fearne yatvrage une WON dans sa totale «eesti Tunice da pada apr ce Grete ta este soit parfaite une ceuvre lyrique, telle Paavre de Grégoire, footer «Qual oot te but et Fenee hfe @ Fie, {int a Fé profaxé 8 Ja demande de religioux ot de nombreux 3 Rico 19, pp 5-0 enteacie © fceur est secumul Le péché; Diew est un juge Impartial, sais aussi un Pére qui pardons et qul a pilie Le colloque sta Veilleur avec Diew ost a 1a foe gemiseement ct repentir oles 4 Ja pritres mais son dut eat le salu s'est cela qui conse litne Vessence, Fanité de cette epic seestiqne, est en cela ‘que eousste le mystitsme eanetien dle Teporue, dul a Houve ‘ie expression vivante chez le Narekalst Lesplication de Manouk Abeghian ma pas satisfait un autte savant arméaion d'Brévan, Stepan Maik hasslanty, dee fant tol aussi, qui, 4 Page de 0 ans, tignait sar GeSsolse ide Narek un artiele, son chant it exgne en meme temps que Ss protetsion do fol chzétionne. Il usire que san elude Ne soit point regarcée comme une retulation de calle Abs {han mals plat dt eomme son complement. Les deus etutes, ital comtsibucront 4 mieux cmprendte le Namie Lestiols & puta dans la revue Eteoméadetty organo du Catholicessat ‘in meme nor #, en -Atménie sovielaue Lebjet principal de Grégoire est, e'aprés Malkhassiants, tun procés ile Phmme aves Disa. Ge procts se déroale lors dn jugement dernier; et naturellement, pour etaoe homme, tout d'abord asa mort. Grégetre on pazie tres gouvent (e les Prires 1,4, 5, 8 19, 24, 38, 30, 10, 80, 00, 05, 66. 1,06 ot d'autres encore). Dans le ehristiantsie, eomime dans toutes les religlong, le probléane de Fau-detd, 1a vie éternelle, fest tm potat essentiol de la fol. A'la pensée de ce proces, 1a frayeurs’empare de Gragotte, ear @ levi sentiment de ols tcistes realtes Vatiraction vere le bas qu'eneree le eotps ‘tans te composé humain ; Ye pec, ee mal mwa, pena ga ou de chague horaone ; et Satan, canes aun oleastaces ¥ aurait-iLdenc point do pestbllte de se sauiver Mots Grégoire prend cowage, ear 2 sait_quew ibunat se sléfouters som proces lege est le Chest & qui tea! fst manifest + les fautes dans leurs raclnes et toutet leurs :mifcations, les pleh#s consclente, et mite les suboase cients. Qui pius est, le méme Christ est aus te platdeur Faccusaleur qui salt tout. Des lors mutile de voulete cache? Ja moindre tautes 1 n'y a quva leg ttaler toutes, a ies gir ‘eine, ear n'eatil pas Wit dans [erie que coll a quan pardonne plus sine dautant pins, et west estte Leritine cel ‘st Jecode de ol di dit tribunal. Le souile divin peat aneantit {ows Jr péohés of c'est ce migme souite jus dts FEeriture. 40 pnersce Voieh maintenant Grégoire & elaner dans U Eeriture tes exomples le repentis : David, Salomon, Mannssé et Pierre, SAL aussi ie me repens eptame eux, dit-l au Christ et je fa micns queue: je participe, par la Communion, & ton Compact tion sang, eo qt est pis apréable que le maetyre.» Bub il glane les exemples dattestations de fot, desperance, amour: et dajonter équivalemment - » Mol aust Je ro%s 5 hol aus jfespero; mer anesl Je pardoone A mes enmemisy ‘Yealment je ler pardonae; moi aussi je Uaime, to} gual a8 Yorsb ton sang. pont mols et ta vengeance serait-lle plus Dufssaule que ta miséricerdo ? Non, cela ne pest tee. Face Hone, anéantis mies jehts, » Alors Grégoire adresse aux fis da Chest, avant tout & ta saunte Mere le Dlew dans ly Si stave Pritre 80°, 2 Tange gardion, aux propnetes, au peter, ave saints ‘Quel dommage ique Je savant et ploux Matkhassiantz, se solv arte d cette Cape de la spiituallé du mystique arme- IMs f Niest-ce pas en somimns tn hebrew développement de opinion prosotlaue du Chak- dure Cat le otitere poume anton ce Firdaus- Quote pls frotane Le molne poste eécuta, mus cheiat pour sujet En'tauvvesler mares de Dien et commence son potme par tne invocation au Chie, au ev at nom <*Alsh* ‘Geter iy pp 28-20 ner rp TIS ws, uve et, Fon de ene, 18 Poo alee owes Penni CY AS Preeace 1 Certs, les Armenient avaiont été antant que pebneabos 0 intuense tease we ose dee Serie font que Sisshides aber, Arabs enue vetaiont i talrement Je pays et pressuralent 1a population, t 4G de exactions cnkinneles ot dea Pertetsors eacene Tesieris a Calitat eae coffaibli déja ‘lltiquernent cofubitation séulalre rut rape fe contacts et ee cae fis commer, a bani ageane et roa tata ai sie, que once doa atone os nt aro fai meme Tells Jamilton, contents em fhEine une seconte tomne dane certahes tanliles heen eames, superttions, dont ie pretee coieataur ean: Gf ttdo Tatton tableau ankdssant'sSe MS O’Alavbe alcement 2x3 apport ans 14 vie, pratave, ds ayes élaen onttepioy ae cuvrages sur Fede fe médecine, l'art vétérinaire étaient tracuits de Parabe en ar- inion, La langue et les productons Htsalses ease oe ales arses ceva Ie putes (es runaatbig bg sbvant cau de Nuck, deja cabreehsiud ce arenas ination arabe ¥ Ishistonon Astoghile sate teks Alu des Doletties comme specie at powcent te Possons 8 prévent aw prebléme de Vinfluence byzantine, 1e P. Keehlenian veut bion eiter un passage de ma pla- uetle, La Vierge Murte dans ta tiératnte maducoae de Vy allrmais que Mestaence byauntine fat pa ticulec is le den etn Undecotec ra at Sl 18 pnieac Nareli par Padeption de la eee eared nj te oe ieee dnd nace nes ete oP Heat ae at vers Est les fron iéres de Y-Empire en ae a ux ot social, il y sival eres arenarius pauliciens, plus ardent s oa letra ere err e Inbroéme, si dPecurter tout soupgon sir leur orthodox Shotn‘e, Patbante (ranscaucasicone d’Aghouante des Ani ee ), ‘compter les pays y altenant, demeurés: ene fen sce as ey ae pansdance de ee Catholicos, quatre ettes ont cen ee a gis at eae ie penser i: Juicméme, Sor Yamptour du mouvement chaleéonien et sur Ja wiguotr quil a taise en renvre pou Velour, Ges docinients, my au jour en 1807 ans Forgane oft ay Catholieessat WEtcbmindzin, Arar, see uae importanta {introduction par Iérudit arménion Kealoust TereMugitchione olne bibllothéeatre, ont Sehappé & V'atiention de hesiceyp aeerivains. On comptend moins que meine Pasteur de Ingnuumentale Histo ue ta Nation armdnlenne, Beevors de Eglise armdoterne, Vex-patriarche armenien Maghala Oe Imanian, les igoore encore vn 1912, tory do la publication de son ouvrage, Til qul connait partaltement la lve tee are fw at en particulier Véditeur des quatre lettres dAnanta Mokata Gelulce était supéricur du eouvent dle Varak (at sud-ost «gu ae de Van) lorau'l fut élu ea Moliens on DAS 51 sfjomnna fzore quelqies années dans son propre couvent ail pine pre Dabiement 4 Atdhthamar Gle dats Te méme lac), avant de se rendre dais PArménte soptentrionale en passant toy te Sioupie, 11 était dane bien au fait du couratit dogrnatine ct Sspircucl quia lait emparé din Vaspourakn ¢t de la Seater Anania Mokatsl nous raconte, dans aa premitrelellve eerte 958 4 qu, de sa résidence du rayauine des Baaratices, A tait déja ready dans V Aghouanie et la Siounle pout beer lan chaleélonien ies chete religieax et du peuple, et cat fwvenn cheval en plein hiver. Lalutte avait eeenpé din ane, He 019 & 868, comme Vstabait Véditewr des lettres, Maas |Wwavaiti obtonu,sinon une profession defol assez vague ob line promesse Watiacliement au tdge d/Arménie ? La he Gn ast gue Ta doctrine chalesdonienne survécut encnre pen. ‘lant asse2 Iongtomps en Aghowasle. Quant a la Sloane fe Catholicos y fit un toisiome voyage il sacra métrepnite ie Siounfe ie saint homme Vahas et lai accorda mame Pag lorlsation de faire porter solemhellemsat la erolx devaqt ti, pEsllbae dont le Catholicos avait prive te préleeesseur he Gabait. Or cstai-ei, qui soecédera A Anania comme oathaliens ft sera consaeré solenneliement & Ai ot appele «le Mlerhocs TENSEI Is do heer a ita tiga ye 0 pwkyacr roux Vatian, We meilleur de tous « par te grand chroniquenr Fes Vet cneae, sera perstents, dastitus dans it synode Matthion Oq7d aia demande (coi Ani, Acbot fe Mile came ce quill aura manifesté sa convietion chaleédo- cree ek introduit dee Iebnes areoques dans. sa cathédrale Fe et it prosdza avestot 1a olle el se réfaaiora aur Foam katy Vaspourakan. C'est dite deja quel exprit exgomianit dane cette region arinénicnnd aU Sud, pays Nes Freer its ue tou avons montionnés plus haut. Ges touebe fe plus pres notte sant Gréxoiee PERE iandis que le eatholicas Anania Mokatst 1uttait dang ig Notd et} Fat Fintenco byzantine avait maraué des paints dane ie Sud. Las earyphées en laient Khosrow, éveaue eee er Antscvatsik propre pire de nalre Grégoire Naré- Hest avania Narékalis onele de Grégplre ot supérieur du re eae Narek et done de Grégoire, cnfin Grégoire 1b fouven le renom de seinteté et de science se repandalt gi dent Ta veo. Th Gar ta de lettres du eathoticos Anania, éerites entra g5¥'et 068 (date dle sa mort), sont deux dissertations avant peas bab doetutar une erreur» qa aueaitréeomment stra Pov conststerait A sovtenir Gua Pontifical, cesl-adire Ca Pe cteossat, e¢ Ppiseopat scraient Geaux en Manite dans I thelieoreat La plenituie ot sacerdoce. La 4° lotro se teri wettipourtant par_une. conclusion irenique : «Mais (enfin) Ba adieu A to selon ta fol et & Nout, selon ta nd Fe rai tout Dou soit lorie, matntenant ck de silos ol Shades ot en tonte heure, » Les deux lettres ne nomnalend ses Vauteur do la pretenue «erreur » ana sa Lenaeté avail pesadement ibe le Cathoveos qui révéle som nom dows I Fen isote em second lew dans Ios masueerls et, él lou ettee Gur on réalitéy avatt ot dere aprés In 3 ot 1a 1. ils kare qe le pire de Gregoire Narckatsi, Whosro weatsévataticleacré qveque par Snania Te eatoticos cal Aguiar komme modeste et savant ot avancée 0 sereiiee cuevews blanes ; Jequel soudain, comme md ys PAS i diabolqua, same quit all en la moindre oppesitio Perr daar abel 4 proférer wn parter rowlk, suivant I Heute grecqu, A prunoncer Kiacraks, Je Kircki le jour a sae Br scat hc Le dimanche), et Yerrouasanban, i 1 Souualam, ot autres mots de meine aeabit, attaché iil cette Targus (gr2eque) eee ake ies deux atiitades ausaqueles Khosrow n't pl renoneé jurqua son dernier soufle malaré 1e3 obj urgatto rviract i 4 Cathoios, ot a cause t thar, 8 cate deus fe Gauls I exc mone ot Ta ale ports dng tr te e vag Co 1s Gattis eaten esa come tn ‘exanont, peer et ene ent pear tert eps heres tenes occupent davantage avec reetitude de la vie fulure, car a Serie om ‘suflit sa peine ». Se nena aaa colin ee come nat & pale fanue materelle* Concluos Wi ante ecb nsostc se IS Gre Nek saa ay Tanga rede ca abd Valmet arn uate BER eee eal ce byzantine dont nous voulions prouver renee ; adoption de la doctrine chal mene des ous natures ea a is cette anu #8 est legalite, dans le sace it or ea seuteaneeae etal ls Kron eva fr én tologe th fc oa epi pre de V Esp rel ta avee saint Paul qui place dans l"épiscopat La e Mache e fOr Hawes ule Cohan une en, ammo Is colts palularcales en général, son tes Gt pit 4 sa volont rls princes ot fdas ance Jouve tar feaerton Re Leveque Kivurow De tout ‘Aone at tant te onllaeratea napa ttt {ie atsrs redotabe des Soverne atnaiy u pages to YArmsti. Cust du tke de Vépars Svae set awe Ks Aten fe torent dep pasos siles Au es des tempe son inronisation eat deve uit stabi ary appelt en ermenin «pin ds ane Ao etn Pastont eatheseis wanton Brave que Vadversaire aux cheveux ‘Blanes’ était. econna mine om SE Py fant ot piewx. Stay ra, o9 wu de ueveloppet Ta plete ‘A laissé, entre autres travs mic iie amen oe, pose sa ravaux, deux éerits trés appréciés x apamendatre de ta Messe et un Commentatre de F Offee ae Te premier east, RhowOW une profess de fo o pxerace uoistoloatque exante et clare et, on quien est Ia conséqnences osm icaton ex somes En eomientent i passe fit ue te Verde de Dea est chair ot olui qui a pris ie'THgke de Langue prety eee TOE OHS a ‘Quand Ls (les Arméniens) ee disputent avee les chrétiens Fie GeRt pe ww Us ata tt pert ou ds stk Pxursce 2 seyons qu West notre Ole» dui ate pos sun to cera Pion, st uelguron done ason aay nates sat edie ptt ae amour dota vets est wate a étdodacent ans le elon lei on ie pesca ie mange ie mor, au punt quit a cehagpe toe ag He leu ct savant évGque Khosrow avait dono $6 trite ae deft comine te seen ps tard ton fle Gacgoe Seek Eats Ce mt oat trequemmeat enpioys ens Nes sues fimtuiensy aces et ome abet En 000 Niles Wee dans une communication sonationnalle x deste aoe ¢ terme dsiznalt ies Armésiens de conteson, chaste Hennes te mot etait employe dane us coms toe {Asie oteieled'Armeni camden ces Araelons os et Uranafuges ayant athe 9 YEgise byvante ae ee Henne: Mal at -wenait ce mot et comment avaied bakers fens"? C'est rut srméniant Nicous Atte eof tas cnadonné Vexplication definitive +. C’est Je nom d’une tribu Uses persentée ot traraplante par les eae ersbee ett verti au ehristianisne parts Amgen ao ane ‘Nail natement adhies h Baise byantine agpes dehy forte la doctrine haleedonienne, cheval ds ‘babe: ae Peyooe, Sraenta es ansiron tos Tefeance dete niin ibaroe'? ce mest pan rout €e yu et arta est gc, dats a bovehe des oats actors, ele ad, fail Dien = defieients dans la foi, spécialerment au panes Yc chrllologiqu, et postts spent abanconn Teac (Gs persécutions, commences surant 1a Jeunesse de saint Grégoire, se eontiontrent jusqu'a la tn'de 3a vies On celts rend quelle douleur i a di éprourer, spectalement en appees Pant que son pire ait mort tanels Qual était toujetes fous EL Seen mur te Gontentiy 80 2 Gracie aes pb is Ctdons rny so ren) es mnbence Je coup eune injuste excommunication. Ceck nous expiqne Ponsetance qu'il met & di, ta5as qurll débat son procts foce Dian, voulant tui fit un sacrifice trbs agréuble, quill pardoane A tous ses enmeris ¢L QUI eur souhaite tons Ios bles. SJeone m'arrdteral pas & la souffrance qu ti eansdrent es soupgone injuster dont fut Febjel Te supérieur de: Grégoire A bouvent de Navel, Awania Norekatsl, qot était Yoncle patemel de se more, romtaunément appelé som onele seat Roasts et cui avait compose drmportants ouvraues de spiti= fhattiss bun d'etre eux avait eormmo but de mentrer «com rent Phomime pourrait dsiacher soi esprit des choses ter Featies et mepriset 1a tie présonte, et re soupirer qu apts Dies et son royaurae ». Vella done encore une fois dans (uel ailiou véeut Gréacie, Tevenoas ave pretyes qui témoignent de la force de Vn fauence Dyzentine sur Tl ‘Four mot, sa conmeissanee de 1a langue grecque est chose certane. teil une tradition do famille: nous V'avors mon) the, Parmi sos cerns aithentiques, le Panéegrique de ie Thictober ne pout sexpliquer que par une ullisation de T oie final gre de I Figmne ovcthiste, st eébre dans toutes (et Eaisca de vite byzantan, L'meuvre de Grégoire ext am grand Skomne jai @ene poltring au soufle puissant. La docimine Gorincamation y est approfondie sous ses divers aspects, ot haqac aapect West rappele. que pour exalter et chalet Fexeeplionnelle dignité ot ln maanitique beauts ce Ta Vierge Masi! Blere de ea Verve Inearné. [1 tout cela eat dit avec tine teudcegoeravissante, dane un style subline souten, ont Smbané cu parfum da Gandigue des Cantiques. On dirait fine déljeicuse musique of penstes, sentiments ot expression Vallient mocvelleusement, Or, now eonstatons dans Peeune Gs Romanos le Mélate quiest U TTomne acedhiste, similitude e pensées, développement sdentique serth ausel tendrement {Ge Sentiipents, ety ce ui est encore plos caractérisique, un precede mtcéraire et les repetitions dans, Tes Mnoles des Afronliesilentiqucs dans ls doux poemes, greet seménen (Grégoire see fut trade dzadlh, nous savans le sens a rreproche qui est eavté gout eo mot! Le P. Kechichian rap pile dans son Introduction 1a aracieuse ancecote se rappor= fant a ce reproche piairscr % Waa, surtout In Profession de foi de Grégtre,eontenue ngs Pte 75k gu Snplete crt de hs Pre 84 thijurs avec grande elevation et aves ca. Creare chant irtavals ns a perso de ee pouners preter oe see de nowweau eating amiver dans ky cleus. volaa'sur des Seed mire, cr eat ne spuclement dasa de insite, rane et ste an a aces sxe ‘esa de totes fos singe, De Teahee, batnent eis iTramnte 4 Meise, corps tajtiqu, at detail lor ce Ment aa Sas Tennant Mis iv Fis ct ta View et les seerements ol surtout Fattacke- thet ds Grioke hrEgise «sa mire grit et anitese tout y est si bien pensé, st bien ditt Fil 1 SL Give de Naso, on ani son vivant tne le gles los ps pures de TAlmenle. Gest Caceae {on tran erie, ules Ia Uauellon WP. echentots {ue cones 2 Ocient ere ot tne tea Plate mere gercese st umineuse 1 SENS COR Jean Dcentan, sj a ores Dass or She veo ad Pa tc oUumennten poremen! degnatiqun et slgsoupadovapitneen INTRODUCTION Luss Priazes ou logics saerise de §, Grégoice de Nave, coves en: Pan 1003, ne sont comnues Jusqur’ present, ei Teue totalité, que parte peuple armenen, qt ent vit depute neu sleles'ol emi, et par un toul peli: groupe Warmcnie Test temps que tous en puissent profiter, comune Je sot aitalt Jeu? au Cost & tons les Sips ds genre Bama ar carom Te tant dees maveat I stares tna es gro (hd ersten do univers Sa ite ti nembeat (Tite Fis quo le partir do on Livre de contain, SU rempliae la tere enti, ab (ee Pa 1.—-LE PAYS ET LAPOQUE DE SAINT GREGOIRE, par les des camps, commence enfin A resprer jorsquren 861 fetal anasto ds ea ya Ge deat Te phe Mune, Terdal ae be avs en wmogen 20 meonastinos oi, gorganisent des hibliothéques et des eoues a Uheologie, 'Priture silnte, musique seeree, Ia phile ple sont 4 henneur ; et non moins les mathéxnathgues, Pastronomic, Ia médecine, la xrannmaire la retoriques ete ‘le Ta Tangue grorjue, 1 archi sete, ln eeuptuct la pointe srt do-Ia miniature ast Horissant, On se rem} comple de cette effervescence en Msant les Iisloriens de Pepe et pn bonsullant les manuserits des eerivaing cowtemporains. Elle Sétend aude du royaume d'Ani — partie septentcionale ‘le TArménie —dans le rovatime ce Vaspouratan, a sud ff al stest dit Ie de Vn, ot, depuis 908, rézne, parallel ment a celle des Pagratides, [a dyuastie dos aréztonnions L-historten armenien ftienne Accognik (atx siecle) deri avee compiaisanee, au chapitre VItde som Histoire uniner= ele, es couvents qu'l 2 Visites : «En ee temps, les ine ‘utulions et Ios tiablissements monastiaues brllaienl de tout leur delat en Arménie: dans une fonte de leux s'levérent dies communsulés et so russembjérent es cénobites pat tumour pour le Christ arm) ces couvents il signale celui de Narsle fondé en 985, 44 km au sud al tae ee Van, lac situ @ 1850 misoes Waltitode : «Le couvent de Navok, fond dine exnton de Tetitounkg, a produit des 1tterateurs tnatits et das chanours lois Iabtleb qui domnaient aux fees ta saa éelat 2 1 fant souliqner Ie earactére exsontaliement religieux de Ji iuéranure armeniease, qui a G86 marquée par les fulles politiques do Ja nation contre ses voisines. mals surtout pat fa résistance jntzépide dt christianisme & Hnvasion Glos fire, Lo chrstianismo, aux prises aves le miaveeisne, puls faves 'slamisme est un patrinolve national, Sans cess Obie ‘pon setlemtent de faite tronl aux persceutions, mals encore fe Se defendro contre les propagaides religieuses se ces elke "ligions, ila pris de plas en plus eanstience le sor deginalté A Fexposer, Ae détencne, les « vardapets« (eleres) ont acquis tu esprit scolastique fort ailing Dans le méae temps, ¢1 sons Faction dos éprenves: qui ont geealé 1a nation of Baise, la mentalité dominate \quclour chose de sombre, qut fat penser fcelle de Europe Doctdentale am sortir de fa guerre de Cent Ans. On canslate line eeziaine [6brilité eher les moines W!'akirs est surtent ‘Mulgee Tutte qut V'emporte + hutte entze Diett et Satan, donb 2 remapcerios Yenelos eat me do Ynonime te ent cae et esprit ‘strane nee neite Ie chs of la messte de eat Ge aronee, a est se vane, ext vraiment Ia vale a Iormed ee fo ue far mote ue e Pasa pea TPR esses ees dane WAraente Staten tue suut- Cx ot Gregtre de Nave TL — LA VIE DE SAINT GREGOIRE, Les données biograplques sur Grégoire de Nazele sont Urbs sueeieles: Nous es glanone dans los mcmunians du Sat 4 la suite do ses dents, dans les coliphions places par Tob opiates Ala fin de lene Lzavatl, dans 1e synexeire axhaenien, qui fal 13 commémoraison de Fallustre mystique en tate dM 2 février, enfin dans le témoignage de quel ues historiens cl Pires de Eguse arménienne vivant dau les sieley sl ‘vans, ‘La tradition te falt mative en UL gt moun en 1008) Ges dates ne sont pas prouvées. Une étude attentive des memo: ioux ot cles éerils inviterait plutol % donner comme cates approximatives Van 041 pour la naissance et Van 1010 pon Ie mort En 950, le nore de Grégotre, Khesrow le Grand, compose uns Eaplicotton dee Pritres ‘de ta Sainte Messe oa tant gu’evsque du district d'Anisévatalk. La thdee de Grégotre fevall Cte deja marie, pour gue Khostow, devent lve, pu embrasser Ia carries. ccelésiastique, et non fallait cue les exitantsrestés oxphelias saesent au moins sin ou SIs ans pour pouvole étre configs au soi d'un inomastere (Or ee tut fo eas de Grégoire el de son frre ane Jean, places fu couvent (le Narek dent la superioue, Ananio, stat lear uidenets taaternel Prautre part, Grégolre achieve ses Prizes on Pan 1002 ¢ als ren ne nous dit gull soit mart en {0ti. Un manner 1S Elegies, conseryé chez les Peres MéohiLaristes do Venise fous fe muméro {88, ac# do T324, rappente dana le colephen capris In’ mort de son Trove dean, Grégoire est este wal Fexercant dans Tes ures ile Worl par tine tsetse inces famte et les veilies sans sommeily solvant 'etymologie de Sun nom...» On, suivant le mémerial le Grégoire, Jean a coh Jahoré ave lof pour Ia composition tes: Prisrer, Lorsi'en 1021 te roi de. Vospourakan, SenéqérlmFo hanes, abandonne son royamnve a Vampire bysantin tre. seit on éehiange ta nogton de Sebaate, aa moment de [exo 22 rvonopuerion de 1a population, des religious emportent quelques retiqaes de Sale pour tes mettre dans Je couvent d'un village pres ach etlis nemment Nareke ce village, «af dans In suite fern eon sous fe oom @’Araka, SL fon dates de ta aisanice ote Ia more de Gzéyoles sont ‘dontenees, le Hea o8 IL est ne Fest aussi: est sot le district de Rantotinig au su fu Jac de Van, ot se trouvent Ie yMlage se eetdavent de Narek, soit le district @’Antasvatsik dont SEIS eu devint. évtqua, en Arméale méridionale, au sud-est GRAB de Van, dans te royanme de Vaspouratan ‘Dans la 22" Paigre, Grepeire eet: cA mon Bapt Smo, Je sur appelé eByeiie oe. a four de la Réderaption Ja reo, Aer Shae & Veilione = EvelE et « Veileur » ue somt, que te tem action de gon morn en gree Crest le mot de Veilleur we tomplote at debut fe chatmue Patoce, a partie de Ia 25 eiiltten nouvelle 4a gemisseunent redouble par lo meme eiteus pour la fine requdte avee des partes de supplicay ous Notations presiasses, vee le mémorial, pour Fauthen- tilt le cxs Paleres, ‘Nous ne ronnaissons pas le mom ce ka mitre ce Grégoire «| ile etait In nites drananie, son onele paternel lle mourat Geant O50 en laissant trols orpholins © Teaae, ean et Gré Goikm, Ce dernier seal le benjamin et bien jeune eneoce Ser fans mous savons saulement qui ailait son pera chosrom cemnte copiate et que cel-et int dtetait som Expl tation dee Pribres de lt Messe IN rensefgnments sae Ichosrow le Grand sont mines. Par humilis Grégoire eoipe eourl sur cc chapttce, Vote ce ql Poult danste memorial dal Emptieatfon des Priéres dela Mesoe a Par in grace de Dieu, UExpliction de cet soit dt flte pail Kua, Srique WAntsvatsle tres Mle aun commandement brea ine dou ied ps de Isher, pour que vous en 07281 se Pdalste, va qe est mon pre selon la chai Je ne suis pal ree Spt aon fis ni sen tmereonaie,sloa ce qui ea thy TEE Seas qltdésivet Te eganere pourssot Lo Sece apes sl Teh sonisam quis ¥anfnot attentifs de tout Lene eur-» Khosrow composa encare un Commentaire sur "Ofce rei tars P elise. Nows constatons par 1 Te 72e de Yéveqae pou due ice gretver et les idles confés d sen soins progressent see uelement en péndtraat te sens es magnifigaes prikro SBhite se serornt soit 4 YoOMles, soit surtout a ta Messe, Tomase ealtive, hosane de Dieu aw cosur large, soveted 1A in bE S. aBsoorne 3 de la vérité, conragous, Khossow veut pour ses enfants ne <énvation soignée qui fesse honour 2 Dieu. Ik conile done ses deux Denjamins, Jean et Grégoire, & Anante, suisiees fiw eouvent le Narek I pout avoir le cccur trill, Aoi tic, appelé « phitosople 1 pt Joufssant dine rane réputec livia de science et de ssintetg, champion de YEatise pou 1a sielonse des vérites de ia fo, donne i ses en petite neweu, bien doués, une formation tobe sole Grégoite'ot Jean, insépazablos depuis qu’ls ont iis te pted fu monastére de Narek, en ine emlation sans lve itera Jewemort,foat des progrts mieessants en tous les donsaives tellecttel, theologian ot mystique (et Ye Ménorlaldes Prgresy 8 années denface et de jeunesse nons teslent caching, ‘ais nous pouvons Juger Parine d tes fruits: ltsver log auvres ce Grégoire on oil en Mlgrane les composantes de 4 formation, [AU potst de ye train Je grameaire, la rhétorique, a prosodio, lo vasigté et lo mseste cu style Péloquencernvout bas le sboret pour Mi; une tmagination puissante, ut eapelt feuricnx, une sonsibilié délicate font de lui un grand sec vain, an grand. pobte — justement appeté «le. Plncare ve TAmménie set ua orateur de elasse. H yest Uehlement ass, mile PBeriture sainte que ses #l/gier sont an pastors earl fe citations et de réminiseeneos bibliques Sic plait Phe Sophique, ses éerits moutrent ay esprit fin, ovary, tat cL réaliste 2 ia fols: stl_y-n det obscutitee dans se ponste, fla vient de som symbelisme, Au point de vue theelgue, ‘ous consiatons en hii wa zalsonnement object des fonmudes Uinitaires et ehristologiques bien fouiliées, une doctetoc sulle ‘Sur les prinepates vécites ee fo Ma I les nombreuses tradvetions azmniomnes des grits des Peres #8. Iréde, Jausdbo de Césance, S, Basile, & Gre olte We Nyseey S. Gréwuire de Navianze, S. Jean Chhrysos tome, $. Cyrille de Jteusaiom, Apheaate,’S. Ephrem, eke Hl lien ootre es exits des Dézes deT Eullse arméninne: Mote ‘ ik, Korkin, Fils, Jean Mantaluni, ete aijint aw’ Panéyurique de a Vierge, com: Doss vers USA, jl dit que sans eesse Nl Soceupe a ing Grégoire aa elaruir encore ses connaissances a des études e’arentterture, de mathématiques,d'astronomte, art Nanteque (cf. ia 25¢ Prive), de méudcitc (elle 43" Brisa) ef de la langue greeque Eni, o qui est Pessontiel, Amante a tormé son dsciple 8 la vie religieuse, suivant la ogle de $. Basile, et 8 une ngaire de Vacs 2 ot emmoneertD% ‘vio spriivetie intense aui ’a mené @ ane naute mystique, Peale ah que Peuyre de Grégoire Urera sa valeur, 1 1"est Cask proprement parler ua théologten didaetique, ai un pur epplel ll et, pelt-on dire, un spisitue! dous aun sens postive Eaten, 8 la fagon aim saint. Jean de la Gros, Poe qe Gouin, ees ne spiritualite qat Secprime yar Tul. Ainsiy Gna dit que crest le sentiment dw pécbé platBt que te née he wil deri T.e!imonastére cle Narcke avait, do bonnes relaitons aveg patie byzantine + « Lenfluence byvantine fut particuleres Ineat senuifle au monastére de Narek pat adoption de la Aoctrine ebalcedosionne syr les deus natures de Jesus Chris sSfar in goat mnanqus pour elude de Ta Tange erced vey Gedeains un tel milieu quo prandit ot véeut notre mong fiaugotrens Mais gon prestige et som zéle de réformiateur, pi encore Sa conunien de fol & (Eglse Dyxantine et par Shins a EButse untverselte — ont la byzantine m'étalt pi rrcare ‘separce malgre le sehisme passager de Photite WRotirene ia faleusie de quelques eontreres, 1 fut dénon Gx eveques ct aux princes comme « dzalth », Sitstvmoladh Gece mnt reste incettalng, te Sons en est lar: Gréoire ét tralte wheresiqae | “K ce propos le synaxaire armésien rappotte wne gracioo eer ree vaques ct Wes princes enxoient ume deteuat avhoaunes aire auprie de Gregomre aio quils Vaondnent four tribunal pour élre inLerroge sur sa fo. Les aléxuts a BEF A Narels, regoite comprent leur intention, 1! Lear ait THettonsavus eabord A table, avant de prencire ta route, {Malt sour flex pigeons et les place dovant ses hotes. Cet an vondvedi, Geta, sealants, se convainawe SGavantaye ue ce con rapportail. de Gregotre Galt vr Tie ul disent done." « Maflre nrest-ce pas vendre au} Thet o be Saint, conte 71 3gnorall, leur répomd : + 28 Senmo, mes Teves, « Et se tournant vers les pigeons: Teeeetan dit, retourner votre voligre, car aujourd'h SSE Gahatinence. Et les otseamx, retrouvan vie lunes, senvolent, ce spectacle, les envoyes tombent a Pics ahs Saint pour lul demander pardon, BL Us Sen vo eieoncoe le prodige f ceux qul Tos avaient délegbes. Cows lors, sont pris do frayeur eC se Lasont eateate, Doon 1094 8 LA Vue pss, endcornn, % TR a ep eee terete ctser animée d'un ainour ardent pou le Christ et sa Mare, La re es traits et des panégyriqn has weplateace te ater sn corps danse mnastrg, ps aie de yea le Parse en Ctieh, econ dae ae Tare en Clie aeorde des Savery shnaes 4 TIL — LES RenITS DE GREGOIRE sg cuures complies de S. Gréoie ont éUé dates pat tes Paes Mcchtartes de Vense te yume Gp paves site aun wravawepréalablos Ou gosnd Galati F Gane! Averiian Fy ‘Mis slnsirons co cares 60 suivant slant i spit atte cholo que etc donna qucques Tense Shorts ruconcte sur ehaeine well aval laborer Stout en ates fe Libre ce Pris, abjoe de okse tue roves ou Odes, — Une vngtane on tual. Gstrag remo atsute 1 bresiree Probubloment conve eet oar olltom canto wee exile La thine et toujours tl Seay SRatiite, pipante; Hésurrection, transyurao Pantecot Suite Vie, ele prince ’Antsévatsik: (072-082), puis rol de la région de uae Jets robe Asura; sv do dow adgsrignes | Panégyrique de ta Satnte Cro et Poneaira see are Ee ol es ont Wo compose te 4 Ei eos din grb at Yo 3 oe Ee de WcHa Ries ce caconter Io tena a tie cla es Comeau en Soe eee ce uray onanmuaate. 4m Gay pense roti, lege, a neblesse evant 88 es Bem7s BE =, onécome 7 1701 de Vaspoorakan Achot Sabak et ses ews tises ene: Khatchich et sngyeriHfovhanmés, Titers Tos fous fes deux, avee le concours Wane Toate tmmotse de fnlden sont a sa oneontrs en Ta fall une rception taampiae tnuslaue, hyraves, partrn Weneens, hesee pupulatre, Nets ponvons imagines cette fote peuple armen, protons meat chtion, en sangeant a culled peuple de Krmea, Loe dqven 125, temps au sae ro Louis 1, la Saale Cone Zoume fut pores Pars Lerdque du district de iolct, tiene, plas aabord te religue de Ssnte Gros dane’ Pie ie, dean Baptstes Pris, apris do grencs, prepara tm Venaeea salt la fet transporter tans live de Notre-Dame. Dio fs dels panégvrighes joints par Gregoire 4 son réit Pour jouer {ment et lo Sainte Croix ct ly Mi de Die i leaped Montes ses eapeettas tncologques et poets: San eater Seatnee et Patton Le Pandgyrique de Sainte Crete est alvisé en qnaronte- sx pacagrapties: aU Or ude fnclusivenents ehaue pat raphe commonce pas wate levee Paabet seni Ue Pandgyrique tele Sainte Vierge otc avd Gre ate fai cluson dans in 80 Prien 2 w Regus ste ul Caeciane celle prite te supptealion, preeate ly eftela 4 Dieu en-y Jolgrznt mon anelen Discoury dans fe faigis loge de tex graneurn, tans les rites ue Jet Sain = 1 et vise on ‘ingt quatre paragrephee Ut a Front, comme Ta remarque eR.’ P. dean Mestta Fedgmat aeadtste du ste byrantin. estan het ure se mGientIntimement ta dostnne In plas profonte, Te gee pqs, et ies eentiments ie lene pete envers 4 Tees totes: Sli att ori en Tato, em en aura sans mul dote alibi ta paternite a saint Beraeed de Clacvaus. Ce Pai Aprique a te tradolt va ialen par he. Trojan, Meet Fhtecel iri a Venise en 1961 ia suite du Panggeriqe de Ia Verge se touve une oibre tyliance, adresse 4 Notre-Daunc; les promleres ttt te sis stropites dant ofe ext composce formont en across Te fant Grigor (= Grégsire), le norm de son ate 4. Trois discours sous forme de Priero titanique, inti: tulls eKantsy (= Tresor) ¢ @) « Sur Ta vere au Saint-Eepeit,« 3. Ops eta pe tesa, 928 3 Seen Urs nening BES, onscome 39 6. Pantevciave de S. Jacques de Nisibe, — Dae de coripestinn en un Leap pecee da cat des patses beset avant 10 aoe S._dacies, Gveque de Nisibe, asta en 225 an cones ae Siege iment en 38. Le saint eta tebe aime dor ‘Aeméniens. Sais salt proche de Teménie et i ait con temporain de S. Gregoire F luminateu, Gregoire de Narel fen un long diseours ce trente paragraphs, fail de Mui un Hoge mognisgs avec des comparaisons varies et abone tants sr sate, sts mesole, v8 dense de Pgs. ‘Ge panegyigte ai Ss compose & Poceasion an anni sersaite tt sta chaque hom ‘onan en ee monte peut faire siens les sentiments qu &' sPai péahé ontee ta grande bonis mel, hannme vl ak pe Hal Fes coe es dette edn eh fat piohe one tor bienfate Sas eta gee, en EH Fo ee ech a pace contre a compassion de tot amour elute, manera iS Tens Vat ihe inp conte qu neo uns lr poh il pest conte lex carses de ta sebline tendryse ified aoa Bia poe. # tLaeapios it gsm it ploue, is lament, Ovi le ean ext himenge pour wie Ave qo ait nautrage so lo mee fe monde Mais le Christ, Seaver ui monse, ne reste pas ingens daevant cette eatzstruphie, come fe dit, par exemple, tou a's du § 2 do Ia 29° Priete un uvne pe Patines 8 Le sentiment d'8ire péctieur fait surgir entre Diew et Gs spire, gul repsésante toute Fhumanits une perpetelle a thise = Dieu est Tite, Grégoire est te néant: Diew est la Salnteté, Grégoire est la souiure ; Dien ett Ia Liars, Ges spire est a tenthre; Dicu eat la Kore, Grégoire eat la falc Dlesse. Celle aptilhise a son orisine dans ba volonié de Vhomive, qui t'a Tait eehoir: It ua eesatta que, devant Dieu, GGrigoite tremble, ile sait susceptible A tout moment d'etre fappelé en jiagenent fare juste [ige. vie tellement son lat de pécheur qu'il antend Gia ta voi du Chast qui sonde Tes ccurs ef qu'il so voit comme ti etisinel devant le T1i= ‘analy Attendant son ehatiment Lelie perspective eonfico 2 Ia vie dts péebeur son carac- lire Uragique : Loute son florcILé est engages dans cette ailfaire 11 voit se dresser ceyart toi le Jugement et la con urnnation pour toujours : qu'on lise par exemple le § Sle ate Pritee 2. ta anistteorde de Bien Thbine InsSparable du précédent, car Grégoire ne vot au probleme du salut d'autre solution que Pespérance, ‘Son Infant, son indignit® me dEbouchent pas dare le desespots, Pulsqte Ie Christ Saveur vient a tat pour Ini redenner cow Je lava de ait pion sine fn dont secoury par ln ras dy Chest, ‘a eet compass tot point ‘Le Ghrist nestal pas Te boa Pasteur gui va Aa recherche ie Sa rebie perdiae ‘Non seulesent Ty Pex iaguidtl de aus nals enone Tw Tes mis fa socherhe on oeulonent Tu mas retvouvi, Tat gut ais des motveles, taais par une Loaté indie de Ton tine Tus n'a ports au Tes Spon viviteation Ta mt age Pare elesto Aus Mite de Ton Pore #3 ous noes péehés qu ont Masse We polis le tous tes betes | Gu Tian, néonis ensemble, ou eelw) att ment Ararat dans 2.18 Pram 8, CL 48 ang, 85 AB Dey