Vous êtes sur la page 1sur 149
Sa SUR LA PROVIDENCE: DE DIEU “SOS. 1 1961, ay Fak Paitone de Co SOURCES GHRETIENNES Direceursfondateurs: H. de Lubas, ej, et J. Danitlou, sje Direslour: C, Mondssert, No 70 JEAN CHRYSOSTOME SUR TA PROVIDENCE DE DIEU INTRODUCTION, TEXTE CRITIQUE, TRADUCTION BT NOTES: ‘Anne-Marie MALINGREY I tes eprrions nv cEn®, 29, om ca TovneMaunoens, PARIS. ‘61 at yen, te 20 décembre 1080 . MONDESERT. « aris te 10 jason 1961 3. HOTTOT, ve PRODUCTION Le teste quion va lire se rattache étzoitement aux lettres 4 Olympias? Dans le lettre XVIT, In darniine de alles que nous possédons encore, Jean sexprime en ees tormas : «Je vous ai envoys ee que j'e) éeril.réeemnment sur ce sujel : Que personne ne pourra nuire & celui gui ne se fail pas de lort 3 luisméme. Le texte que jtenvoie maine tenant a Volze Excellence combat le méme combat, Rovencz-y sans crsse et, si vous éles en honn> santé, Isezle tout haut car e¢ eora un roméde suiisant pour ‘yous, si vous Je voules %.» Tous les critiques e'aceoedent, fu ponsor que le second Loxte adrasaé 0 Olympias e31 eolai qui nous intéresse, Il se trouve, par [8 meme, soidarnent fenrceine dans. histoire. . LA DATE, LE LIBU, LES CIRCONSTANCES. Clest probiablement de Gneuse®, au début de année 407, ‘que Jean a éerit a Tette® XVII eb les deux crovres axe 1, Now citone log Lots @ Olpmpiae pee Feaition que nous evra denne dans i cllecton Source Chriennes, Pri, 199%, 1 on meus avons ratanis Torere envonnogique cos 17 totes Be ailendast UiLen exitique prdparte por P. G. Nikolepule, us Tees sunt lige apes la Pewstosleyreegbe De mae [ur In Dialogue tle Soerdca, nove donne le veerenea 2 Tatrolose, lim eerexble, blen gvil exite une GCA Nan, Cambrnige 108, Ad Olgnp. XVI, 3. A 1400 m, dala, dons wa cirque de montagnes actus bat Gogean [0858 alatante on 1008). A 12 slo, Coes fala falc dole soonnde Armando et dponceit de Tovteh de litine ° Sun LA PROVIDENCE quelle ff fa allusion, Il tlt svrivé 1 role one aus seeaat, escorté do quelques sokdais, benni de Constan: Thople par la rancune de Timpéralrie Badoxie» « paint Saran vayoge do proique sixante-dx jours qui permet Pivvatre Hixbollence imaginer tout ee que nous avons Sater, assibg® cana cetse par In creinte des Tssuriens, I par dee fievres Insupportablee, nous sommes enfi. vrgvé b Cucuse, le lieu Te plus solitaire du monde * “Teli eat lo premigre impression qui jamais ne seflacoray et pour cause. La situation do la ville au corar dee mon: faeuee, entre 12s deux chainos du Taurus eb do Ant temcoe, pouvait fare ervire 8 Jean (il avait atteint «et Mmpitesy ou «Pentrémité» du monde babité, eopame it ne ame de le redire. Ni place publique, mi marché * ot se coneentre la vie cociale, o@ se font les dohanges avec Te sortie eatériout, Dans toute Ia correspondance, Texpre Mon Epnudrares devient ine sorbe d'épithbte de nature, invfparable du nom de Cucuse & “Copendant, A eetts élape de con voyage, il godte d'abord Ie soulagement de nrc plus troqud : «Nous sommes arsivé i Guowse sain eb rout. cb novus avons Lroavé um AYE: Exempt de troubles, woe. absence totsle, dennis, une fgande tranquilitS cf persone pour nous injure et nove Srysser 8.3 Apiés avoir 618 expulsé de Oésarde par vt Ses moines #, aprds avoir craint & tout imatant d'éire Stuaqaé en route, il apprécic, maintenant une selative ctawtlé, La vile est défencue par une garnison importante, 1 Sue Poni do sonn, sas causes, sor Lee diferente sodas. ‘colasontnuaere dos rneignemnts als dacs Pntrosutien es ares 3 yan ‘2 Bplet 324, PO 98, 79. 8. Ad lgmp. 1X, 13. Sr Bolan Be be, 6965109, 1 6075 1, i 09 isa B. Bpie, 86, PG 52, (92. 6. Ad Olymp. 1X, 293. 5199, 7105 INTRODUCTION 3 eo ee ps yp ca a ee Now cua oul fle parat La eapunt del rina Pie tala pier'as cists Ie imei {Sts ee at te neo a esi gc cata love Meet sass pet alte es que reprotote le voyage, inboe quand seb decom uns dea conditions plus tavorable gus cals 06 sa. uoae Ie tala cpousscou de panies Godan set le bean triaomines anes mene ce i ain, oe fenne forge ta ae ocriica nate manta cele loreaen® Meter ont ee Ir sigs arts cea La vie est rude en Armén dépl “ : Sess Sen aerate Se Fos hi ol ea nae oon Fee fpsmeis quell soc tx tieceaisogl Ua oun ipa inciecsitsa grearoserata yas ate tb suo os tm ine metro isin uae oy joni Ge mies anne Jo enh maces bo gbuaheg ts cate 2. pint 2, B89, 10, £ tp Sata & Adept 88 fat canustacwiwe: Sono eamieoae | personnelle de chacun en (émoigne. En tous ‘can, Joan oat enaagé eu Ia seule route qui so susceptible about. ‘Mais Taveu du mystéee qui met Phomme & se vroie place peut conduire eelui-ct au désespoir. L'uaicnue pré= fervatit & co danger ee trouve dans la cortitude que Diet ‘3! bon, La tradition philosophique et religienso s'est ‘iforeée den Gtablir [a preuve en contemplant Yordre du mondo. Jean ne se prive pas de cet argument event. anal. Cependsnt, on est en droit de penser qu'il ne parle fait pos de (amour de Dieu d'une fagon si émouvani si en avait eu la révélotion dans Lintime de son Ame, Lorsqu'il sefforce de trouver des motifs rationnels & la soutfrance, il subib, aw contraizo, Vinfluence de son temps, Par li mime, son argumentation est. exposée 2 paraitre fnaetielle, périmée, Toutofois, oi le desir d'expliquer, de jusbifier la soufanes Vonteaine & douner des raisons dont la Valour nous semble douteuse, oeles-ciavaleni, probablement Jour lui comme pour g85 contemporains, un elt tonfiant fue nous wavors pas Ie droit de moire en doute, La Soutirance a et pour lol une ocsasion de progrés epiritul fl dit une couse de progrés ; el, sous cotte forme, nous ‘avons peine & Vadmelire. Mais le progrés n'en domeure Pos moins une réalité dans sa vie ot, core te, i] donne f ses parcles un cachet d/anthenticité. Lincompréhensibilité de Dieu, con amour pour Vhomme, ta salen de la souifrance, co sent Ih des thimes quill faits sleos dés les premicres années de sa préicztion ef ‘ausipiels il reste fiddle, Sa ponsée offre, sur ces points, une Tonite profonde, si bien qu'a vingt. ans d'iotervale, on] etioave dea développements enalogues, Aussi pourrail-on] multiplier Isa eéfSrences & ses ceuvres antéreures. Nows les re ba he Sis Palin eG guajues seo TA asso be temven fray un Set Pessiis nln (Oe werent Goes rouprenee Vaenoate G2 De Tet dbsigpp dan x besos ar core a fe Dieu, ds 98887 © Cost Ie dane es Homes Sur Cries aoe Joan aval a en rel Tinorpsseaaie de tase Oe Bice pues ages ceeon i ag Ae souvon lens erin Ul tongs our ernie is eiaes Tack ene Tate Jas ler erie apple Fou permite gus Din fr alogus tem on Novena prio abs tue claguetouce dot at a Erte jedu cqiue Von dps tee edi au dn sm mpl eae por su rn tegen sr tld triste. Co qutl ist en 967 aux habitants d'Antioco, i Ip epile 6 eaux do Contantnle ave an Foe niet cistaaton oto on Sr lum cu pny on ne faevea dono pad Arse dns ition tas i pone Sea, 8 YOR SS fe tctsares anemic (oron cpap Oe geen {son mistr,lw e tasion @hasote, ma Vu dirs Gan java in cu Ja bonté infinie de Dieu. : oe Bt longest de Dies nos de B, Cavaa ok Bambi, so nta Pucuni, S¢ 25 on a ota gee reproduc ea aloo 8, cl 60 78 2 AU Slagirum a deerme den Hort bee, PG AT, $20. Dns eat euvag, Jean Pefore do prowera son aa qe [a pe01ves iyslque ot aorley ul Leavers ext autant do Lemelgnages do Insobiiude ce Die. C4 paprnoe Antosenimn, PG 4, 10-222 2 SUR LA PROVIDENCE: INTRODUCTION & @apreté, elle reste eependant Is suprime richesse de Thome, rédvit & ses seule forces, Tolle est la justifeation Ge er long chapilre VIL, of Pauieur paral. donner libre cours aux lots de sa rhélorique. Bien plus qu’a raisonner, ‘Dinvile & ouvtir Tes yeux, & comtempler le beaulé du rnondo, & eapter loa signes do la puistonce of de le bonti tie Dieu, Quont lu, Jean, il ne peut admirer la création sans'ysituor Incarnation, puia la Rédemption (ebop. VLD), sihion qui entraine dans le sillage de ea fot cour mémes uxquels il cembleit réservor ane argumentation puroment rationnella Tous ees thimes se trouvent développés dans Tes lettres 4 Olympiss ot les rapprochements “lim posent, de plus en plus nombrenx, 4 mosire que lo Loxte se poursult. Memes frisons données pour justifies les éprenves des bons et des s, mémes exemples empruntés 4 T'Ancien el au On ne saurail. s'toaner dun tel ferallélisme, puisque ces textes sont éerita 4 Ja méme fpoque et dans les mémes circonstancee, Crpendant, leurs différences s'expliquent par le souci le v'adapler au aiveaw epirituel do chacun, Sens douto Jean ne so prive-til pas dorgumenter on sadressant 2 Olympias. Baie il le sait eussi persvadse que Lui-méme de Vineompréhenssbilité de Diew, de sa bonté iminie. TI ne {ait que lui rappeler ees grandes véités de foi dont Ds Vivent on ot V'sutze, Son role suprés de sav Daroe tees ftimén da Dien , c'est de tui redanaee courage, de ls mine lenir dans un espait. de hénédietion eb dachion de graces Dans le texte que nous Bludions, Jean dissate plus qu'il pieshorle, Tl s'zgit essenliellemest de rduire & néant Vorgucileuse sulfisance de Phiomme, de Jui fare admettre Pulilité de lo soutTrance of de Paider & en ticor profit. D’oa Viont ce Loa passivané, cette force contraignants? D'une fultaro littéraire qui readait hebilo a convainere, sane Mais ce qu’on pouvait, eccusor autrefois de n'éhre que Vexpression brilonts dideet générales acquiert, ici, une) yaleor singolibro, puisque c'est Je fruit dune expérience ‘yécus. Dds lore, Jo rechereha des sources n’offre qu'un) Jntérdl secondaire et le reproche fait & Jean de n’ocohestror ‘que des Lieux communs ous pare, sans portée véritable fe quill faut ehercher dans ce texte, c'est un deeament parla sitvation matérielle et morele de Ili do Constan- tinople en 407, et plus encore sur Ia foi inébranlable et vivant de son éveque exilé, aur son oourage jamois las sur la maniére dont il redresse les erreurs, dont i! soutienty ont. iL exhort. Ge texte est Pavtant plus intéressant qu'il est conte porain des lotires & Olympias. Bien qu'on soil Lente Ta premiére lecture, de n'y voir qu'une simple répétitios dea arguments employs dent les lettres, un exarien 0880 fpprefendi fort apparaitre son caraclére propre. Plus di Le clletion aoue a peat Ssontiior ono maaueerla Co goat lee mondecite 'Oxfoed, Naw (ile gr. 72,08 Music, Anguatanns Jo 436, #164 Rotne, Pea & Moxreavcon, Opera onl, tome 8, 2° parte, p. 405, ante sna au ity as deere «Gallas eure wa rpit 181, 2004, one % SUR LA PROVIDENCE TRADITION NanuscrITs 2 Le texte que nous possédons résulte done de Ia eolition Ge hit manuserits. A prior, est 18 ua nombre insuffisant, Se téimoins, En effet, Poouvre do Jean Chrysostame & été pendant toute Ia période byzane 1, TABLEAU DI S MANUSCRUTS {nlasseblement- recopi tine, paree quell serves A 10 foit de Jeeturo spisiuelle Festa earn a ee tes cecactuon auras Motus Hlargighe 1 VOCED pire per fe vg as Parmai les Peres do I'Balice greeque, eest de hui que nous De veces te ie Sar gorene ta aon pionbons Weston Gcehecny On yn 92") critique de eos ceuvres, entreprise avnr les mov: = Mesquenais gr. 222 (165 Vladimir), OKI eobuiquo modome, aan eat quh sen debuts, W. Vat, Pelatious gr. 72 Secu [Nos recherches ont permis «identifier soixante manus i at are sti Se ‘rite do notre texte, Tl esl probable que co nombre ne Be eae Cee Gea ra tidie ie smectite MD SP eg Bes Decca oalbiar ccobraiod ene ie ea eens NE AL eR Soo divenes por servir de bose aolide & ne Bilton critique K Loorentianey, Ps Vo 1... ta © Parsing. 800 I es D_ Porisinas gr 802 xs, E Parisinns gr 808 ee apn vero 90, 08 2086. Vole ts ees aeuntes do GMM Faris ge Dd Hk aa ee oa Navonle da Pst (x cot sls QM” G_arisnus or 90. eae Site cma mare ce MM Parsi gO ean Glsen ded eté par tonttaucon ne conttent pase texte Tempo wb U Pavisnus gr. 812 Saale Ca est oe oe cnet os non avenge Yalicarus gr. 675 Cae Te A TS Hecioees tanec on © MMMM. Palatinua ee 16-0. LD aes fe Pare (Sup. gr. £35) a prouve qu'il a calallvant exsemble Stas uanunerla ole. 999 8 Cath 24, Ila 00 confondre os dou Term ce coax cui lai eal sorvt 8 Vlablioeamoat d Tet SeecSe git caibe. Le toxta ee trouve on aot dans be exo Aharustey rinis on dans Ie proaler qui content seulement Temata Surte Conte Taclation du Clb 48 = Or £030 fans os utes do Montfaceon uf 863 a0 1.583, 1 Shrin prestige de sa Jeaa Ghryspstome dane "live grog of Sur in difclon dor stonnecrita de sen ques data Imo Sytintin, vis Gat, Baur, Salat Jeon Cirgettome el ex aires cans Se fromter trvell fore ae de rucer up. catalogue aus complet gue posse dos ans de. Joan Chrysoxieme. 11 2 4 SEnUinie Jar Tike Cheysooken Melts, Fordnain Uauversity, Nem} Yerke 1. Selon tx soutamo, cheque manasoit eet afets dune ints, Ferie. Eu revapehe inn Conde Pnportance des anes GEASS st fer a alin ds etn bat le auc prone i vl Joa pu isaaon “ es marnoasita qa na cortivanant qe do agents dt, ini (0 Monee. 450, dts do (S11, ql donc 10 Ute Jenn dé di ouup Ve fone (v8) ote da Moe, ($10, nave. 1 (Oud. 1408 Phy = 277 Mow 294 Cer), ‘ila reprduit que lo pale Jawq's wal wee rou Barve fescue yoanenegie< ree va 7300 “NAOrREMVOZEN ALA PROVIDENCE! THADIFION MANUSCRITE . Angelions gr. 10. Vallielliemus gr. 105 ee Mercionus ar. 105. Ambrosian ge. I-260ciaf (gr 1073)... Xv ‘orcinnu ax. 106 Scorialonss ur. QUI. ke Marciomus ar. 107, Parisinus Supp. ge. 599. xvuit 8 Maxcicnus gr. 328 ‘ierscolymitemus 8. 5 ‘Athous Kausokl. 1 “Atheniensis 414 Oxouiensis Boil, Grornyell 20. ‘Vindobonensis supp. e105, Sinailious ar 372. Val. Ottabonianus er. 11 Atheniensis Mus. bys, 180. Messanonsia |S. Salv.) gr. 72 Parisinus gr. 809 ‘Oxoniensis Call. novi gr. 79 Lesbiensia Leimon gr 23. ‘Amabrosianus gr. C-183-ini. (Br. 878)- DMareianvs gr 568... Patmincus 170. ‘Athous Maguee Lavroe I’. ‘Athous Magnoe Laurae T 124 Scorialensis 1 Monaceosis gr 416. ae 4 2, TRANSMISSION DU TEXTE Un premier regand jetd sor ce tzbleats montre la éparti= tion des manuserits 4 teavers les sicles. Les quatre plus anciens que nows possédions datent du x* siécle, Mais le plus grand nombre datent du x1 sigele, s'eaba-dire tune période litlérsire brillante, sous la dynastic tmactdonionne, Tendis que les copies ee eucobdent pondant Jexxu* silo, cn eonetote un are3t brusque de Ia production fv x1 sigele. La prio de Constantinople par les Latins f troublé Vcelivité dos copistas !. Doux manusorits soulyment pourraignt doter de la fin du xine cL K2, Aprés les boulaversements apportés pares Crot Lintérdt pour les textes patristiques se manifesle par de rowvelles copies au xive sitele, puis, an xvi® sidele, par sey exemplaen dein det Sula ot don craig ferlent. de nombreuses notes margiuales, par exemple Sdihy, Sinsitious gr. 1007... fan. 148 ws do 12 ans entre lo texta classé lo 12" ot le 6°, de vvngt ans entce le premier et le neuvibme ; puiaque les buit premiers ont éLé prononets et que le nouvidme a at Gert, Le groupement de ees textes ne se justile que par Videwité du théme développé : Vincomprébensibilité de Diew Mais une quetlion se pose alors: & quel moment Je Lexle "Tapa pv rales est-il détaché du groupe De Treemprehersibili your trouver 2a pleco, selon lordre cironologique, 4 le suite dee Iottrea & Olympias? L'étade de sSquencer de chaque menuserit conduit aux conclusions puivantes. Cet & partic du xn eigcle que Vensemble tend & se disloquer: Mais e'ett & a fin du xrr® silo ot au ebut do x1ve siecle qu'on voit apparaitre wn Souci Goxnetitude historique’ dans lex maniserts b et qui présentent. le texte "Tespv j2y natBes comune une lettre © Olympias. On n'en continue pas moins 4 copier, pour usage courant, des exemplaires du xi@ sidcle. D'olt la persistance dela séquence traditionnolle dans les fmanuscrils da xv? siele au 2xv¥ adele (r, $, ¢) bien que Vordze on soit couvent bouleverst (w, f) ou qu'il ne reste que doa teongons de la séquoncs habitual (k, ¥,&) BB, Lente dane des roueile de pies dieses Plas rare est la Lsmsmission du texte dans un recut Ge pidses diverses. A partir du xn* siecle of s'opdre le islocation des. séquences babituelles, on peut observer eux olades d'émaneipation do notre toxte. Ou bicm il Gat séparé des homéliee De Incompreheneibil, mais il fubsiste avoo elles dons lo mime recusil (A, 1, ¥) ou bien Hise trouve dans dos roouells d'oruvres diverses de Jeaur ou Inde dauteurs divers (¥, §, 4, y). Mais ces secueils ne 1, hola menaseritscauemsnt sur 31 fot exception 8 te ea ‘covont aes manages compeatee ote troucant des onvres ANT Goan (a ct 6) au ben estou ieents 2, ia date do eee cuvree no dennant liv & eveune Ascii rove ronvoyens, pur I fixer, & Pouvroge classique de Chr. Bat Diet Db Cheyecdmue und tine Za Avtachen, Munich, 10 10a, p25 et cy, dont om tcoaye wm lion rua ot una sy Raint bor Le Myer, Stialsfean Chrysosome, mate de perf cia, Pane, 153, p, mutex micas remanque 90 feito pour ares coves db Joan Voie J Dunoanran, De quelque pimspes eoodotqao coaseraaat [is trite de sant don Chrysostomes Ons Monge ee Scenes Pligieees, tome 1X, 1948, p. OTD 2 SUR LA PROVIDENCE TRADITION NawUSERITE = sont pas ine nonveaulé: Au x? siéele, on en trowve ta) exemple en A et au xi sitele en @ ct on P. Ts offent toutes les caractéristiques doo reoucils de textes its Morparitai, choisis dana un dossoin déterminé. (Voie plas Join Pétade du ms. P.) cfforoés de reconstituer leurs bibliotheques opis la chute {de Comstantinople, semblent avoir recherchs, & cotta Gpoque, les manuserits repessentaa Ia tradition a plus ancienne. Le manuserit b, qui date du xiv® sigole, offre, Iu aussi, Ie bexte Levpev py nei rapproché des Iotires 4 Olympias, témoigaant ainsi des mémes préoecopalions, Au xvi sigele, on trouve en j Te rapprochemenl. de notre texte aves les Itires & Olympias eb la meme coupure da texte qu'on Ceci n'a rien d'dtonnant, puisque | ‘at une copie de J, comme Iettocto une lottr» de Frontoa, du Dus, enoartie b'la page 211 du manucert | Les différentes modalités. quon pout eonstater dane Jn transmission du taxte expliquont donc, selon Iss époyues et les Lesoins, parle désir de grouper les textes @n mame auteus autour d'un méme there, ow dllustrer tun rie sujet. par des textes de ditérents autoors, ou enfin de rétablir Vordte selon lequel les textes ont’ 68 ects La nts Waits pli. 1s viisiales gubis par les manasa (datéortion par Mhamité, per lee tongour chate d'un quateraion Ii nomen lei) soak eater norbrenses poue inven pusceempiquer Pextenco cin texte mit ‘Noir p.a40 In Ist de ces mamusei) Tut euto ao phtnombne quo cberwc on ¥ cto Lo mes dont Fintarte 2 al 24 signal, pone teouve le tote "Tend pv rec rapproché des lei 2b Olympas, ftw elie purieataie de commoner a shape 3 La coupure ebelle fortike? Il 30 combi qs Gest Fenirit ot uous avons ons plato de fin Sommencer seems pate pores que ks amore Developpement sur Ta fet dans Perens ate par a temples d Ababa. de dovepy de Davide oi enan Gana le fourneise, Le tate wswraitit pos rel, a web tu we sete amps Bees premre partie, pou Uno catiehige“dinepration Diliqhe et de crac opulome ou et exemples prenten: le pas sor Perpo togoatiqve? Braue pat i pisnce, dans cp mans: du te Targa pts nate he sate des lier 4 lpmpin nv poner cull a He cop sur vn reenell consis el fpr la tnrt do Jean ot ae Lrovelentseunios bio atank de son ea Lex savents Byzetin, qui > 50 8, CLASSEMENT DES MANUSCRITS Le nombre imposant des manuserls invite A ne négliger fucan des indices qui peuvent aider 4 lour classification, [Nous avons cherehé des points de comparaison en allant, de Vexlériour vers Vintéviewr, des perticulertés epparentes A Tétude des variantes. 2. Sue I page do gunto, an ironys © «at apagrapaam ane ox fon. eugesiona Seroue Veltoree MDNCVII, XIIL KL. Ot, eo Duna Toanne Livianio.» Ge exes auppstanas west autre qu ts Manaconste fr 405, comme nous Ta prouks lx eomgaration dee ori texte, ost cust au Moncerais gr. 8 quo Savile felt allusion dent Io fexte que nous avons elt, p. 25, a, 2 Mave Voleer {Vans} ait oignei @'Augabourg (oir Bitioprephe nied 50, 162", SSL 1a copiton texts pou ean {ovens vinta ey 1. Voir. Tatar, « Heetorees srs origues dee Renalssan Dysanne ou ue. dane Balin de Pseccalon Crile Buh 1 cert, 1955, te 9 pe TICTB5 WL. Browinay «Recents a deletorecs dane nat of slesieat sadn Plo, Unversity a Londen, 71960, 9 1-21. B ‘TRADITION MANUSGRITE, «6 ou SUR LA PROVIDENCE pisse imputer absence du met Xpoodazauas & Ja nézli gence ou 8 Youbl. Le formule 2 ompleyéo par AC MW X Y, passe sous silence le tito de Joon, mais elle mentionne eon euraom, ss manusorits procddent cans douto d'un modéle copié fn un temps 08 le sumom de Chryscatome était, désormeis indissolublement 1ié & son nom}, La formule 8 groupe & Ie fois le noma, le sumom et le titre de Jean. Les manuscrts of elle se trouve sent done suseeplibles d'etre apparentés Yes uns aur autres La formale 4 ulilie le pronon wi alcas en BD, EFGHIIKLORVZ. Gest ln prenve évidente que Je texte feiseit pactic d'un ensemble de discoure auxquels I vajoute sens qu'il aait nécessaire de répéter le nom de auteur. Si Yon se souviont quo lo toxte sab souvent fenté comm Ja 9° homélie De Insomprekensibili, on ne s’stonnera pas que lee manuzerits utilisont lee mote +05 ‘wicol solent les plus nombrews, B. Le gonre du teote, Las manaserits differen iol par la présence ou Vabsence du mot 2éyos, dont nous avons ex occasion de parler en essayant de earactériver le genre da, lexle, A emploie Ie mot drmoyla. Gette anomalie, jointa ila sequence des Lextas qui offre un ehots d'auvres diverse de Jean, témoiane dune certaine independance vie-hovia de le tradition. emploie Te mob Ziaacons, 8) Minit te n'est pas contemporain iy manuserit, an peut y vr Vindise d'une tradition plus autheatique. ‘A. Presontation du texte dans Tes manauertts ee wuees Perle, La teadtion constant deg rpanselts et de donner, ou debot- du texte, «ne site Tinesions qat portent sur Loom de Yaute, Je genre di testo, les Sestaatare, Ios treonstanees gai aonb eign le Peano, o sujet alld. On pourrait erie que caeettndes mo oot guore seeps de se diverter Suc ls eh on nn tec ps tons de hui dations Sen! peas ennyperons es ont fe: Lerom deautedr, hes dean sous qusite formes 1.'Tat ty dole rampte fur "Token doen Kovorerooondieus a Tee br ayn rong Sus Torna cb Neuse 3. Tos bs deine serps ud ‘loivvoo dexerowira KevoveyovosOis 18 Xpuoaariy 4. Tes obra ae Ta orto 1 contiot le morn de Jenn som ttre indig tp cheege qui ooupolt dans Bali & sa mort Seu P suit cols logon, Il semble quc cect fe prsmioe ie fice inden iedépendate vt dit ropciseater. Hl Sloe om remarquera Tabsence du wuraom de Joan 8 cl Seton nom, Oro sbnom eet employé pour Is pen fois do fagonformelle dene un document qu dae de Thestdore posible que P desire eon moatle ance, on Howe Tepes cb apparet Je suraan de Chryseston Litabliude de donaor & agus. pemonnoge som noi om simon eat trp ESgusnte dans Vanfiqulé pow gu +t Lee deslinelaires lls sont indiqués par deme formes ois :ngde Tobe onaBdilérees ou pbs Tob cwnsbaasceubrne, Si lege que cit Ia diléene>, ell nest is 4 dédeigner. “Ell foit apperaitre le paronté dos 1. sows mvons fell lat dan oite perio ab tee Ato aed ede as ret at docs gul soo pester oe ees mesure oo i toca des recuienonea we ona de lbw capita du age Vis (UU ma 68 oe eee Gotatanttoqpnt opteepl quem Chest Au yin ty depute Ghe. Baus, Sain! Jean Cheyrotas eso ‘Glrssoctome, 2 appendin, p. 69, Peri 1007. os SUR LA PROV(ORNES ‘TRADITION NaNUSCRITE ” mramscrite BRTU, gui ont tes seuls & ulliter to Tamme fonnele, alos que tov les autres use Ia Geomitre. De plus, le parteipe caxdohiDbveac ete Tacton dans le pass, lade que le pmticipe axmbane tiga place dans le pisets is non des un pean Be value punérle dale des contanzencoshitoiguny tome ie fort supposer tor. ke mnnire hebitaale Gh denne ete en ranais A cu Use sondaien tes eerie A Tex cnconstencs. En of lx détails qui sven stove eUote dane histoire, Mest correspondance Ge tan evais 46 pordue, is Indiyieraint, 4 eux seul {ts ereonotonose done leagues Te texte’ «ole sent Lensamble dos manusets ks expose das une formol soot developpee “Et nals Juorgegane vai ren Mi cfrob aed ol ro lpn Subs vat B22 ABATU vempomt Buoqueinc par neomoulag Dirgpression est phi. fapoants, pars quale soli Yoga des meses pace contre Joon ot ses les De ttire, A emplace Buesooeh par Bizoroed expres terhnique pour, designer le daporsion des ohonnie CLP par sersorogin A ajoute ent Ach J He Alba qui aloe le texio 8 1 fla dans Vespace et dans {empa, On eit ins amend 8 penser que les. manustl Mont ie Utes eet ridge dons ho ternes Toy pls pre Akrivent d'un arohetype coterporam des éemen & Le mje de tee, Les wanes BRTU sont eile 4 porter la avalion sil sic 05 Oxsi_ pve Somme fe etafea ln seus 4 employer paroipe pnsea qebiteybins, Gos deux portisilentés 6» cenforcea five Toric on indies de elosication, De pls, Ie Fratasodla BT U fora wn grospe doot Le toigna {al cfgne etine (sO) at ke meotion rec Gros tensn.coreepondact paiateent mu cate th fen, fous lour avons emapraat® cette formule, coms Ie oat estan catalogues, pour doater vn ite & Vana ‘ga nous sppelerons désoomais : Sur la Pronfdence de Dien, ensemble des mnanuserits porte ensuite lx mention’ epi *Anarabyecov. On-ne pout done y trouver un élément: Ge discrimination ', Elle sexplique par la présence {réquonte da texte ‘laxpiy uby & Ja suite des homélies De Incomprohancibili. Si co ropprochoment ne tient pas compta de la chronologio, Ia mention neck 'Auaradiprioa foulizne la permanence, dans Veeprit de Jean, d’an thémo qui la est fomilier dopuis lo début de son opostolab jusqu'aux demiers jours do sa vie, Eniin, certains manosorits ajoutent la mention xa yaci'lovBalay. Si Yon se réfere a contenu du texte, lle ne stexplique absolument pas, car on n'y retrouva ueme allaqne spéciale contre les Suits.” Plusieurs anuscrils donnent. a la suite des bomélies De Income prchensibilé les hornélies Advereus Faclaros qui ont 68 prononeées la méme année (286-957). La oi le texte "Tero wby est considérs comme la 9° homélie De Incompraheneibili, In mention xark TouBalu pourreit, | la nigueur, 2e justifier par la proximité dans le temps de deux themes qui e'enehevétront, La veritable oxpiiostion Semble pluust dordre historique, Lee homélies De Incomprehensibili.étant divigées contes lee Anoméens, c'est un hebitule consLante, dens les Grits de controverse, dk joindre les Juits aux hérétiques *, Aussi les trouve-t.on 1. copmdont tes manmis aL ant nn ponent pas tant tatse a emaptlon. See uo pouve Oe plus gs prtetent une Geta ladapontncr vealed trite, te tower enue Om tener anc hesigns formes 4 vélaioe tenie Jo poleriqve drt en mgunents seat Traprcigtugutne. tin ‘eiveg var Gabe Pek rntidenDatchanyen tn tx even sanrnanrs, Ble, 190, 1 te gv nochogei, Suunranany Idan Tilt eles de Out Crp Diputte Fe! ecient. La nanan Lends, 8 HV ou xe} Vtle Dips cones delet App. crit. ed 1.1, . tis dans presque tous les monueerits di x1° 5. Geux q) ont exception suivent une tradition sans doute antérieure % Les lle de chapitres, La tegon dont se présonte le texte ifforoeolon les manuserits, Apis le lize dont on vient de oir les variantes, on trouve, saus exception, Vinci “Taegan y2v raBee of Te lexi se déroule jusqu’d xo sipropechime rpoakyotey. A partir de ces mota, il revat deus agpects : ols hen le texte continuo, sans interruption: jusqu’a la On, ou bien il est divisé en chapitres (oyé0u2) umérotés de 18 24, introduils par um commaize, Tentbt teluici fait comps avec lo texto qui semble ininterrompu, Lanlot il est mis en relief par Léeritnre en. semi-onciole et Penero eu cormin. i West eortain que Je division en 24 elapitres n'est p primitive, Elle a 698 stablie par lex copistes et s'explique ‘par le beioin dintroduire rine certaine clarlé dans le Les fen y ménageant dos reais "A quelle Gpoque les t2les de chapitres ont-lles fs? Le problime se pose iei comme pour d’autee couvtes de Tantiquilé® Tl semble que 20a division Femontent assez. haut dans le temps, du moins pour no texte. Photins cite, sous Je nom do Georges 6'Alexandris cod. 96, ua té nest =v Xevaéoropey edie por Savile a tone VIL des cauvres completes. L’avteur prie & Jeat ‘des miracles qui relevent d'une haylographie douteus Flue que de ta selanee, Mais cette eomplaisance n'infirn fn rien Ia valeur de son tmoignage pour nolee propo 2, €e sont tee mamimsits AD NTU dont on a dd xl salle Geo ue dene In pari pevasdento de Laat 2. Par eerie pour Is Cz de Dia, voir H. 1, SLanao0, divicien sa ehapites do ta Ge de Dit» dans ntlenges Gialtins toe 1, Antouit, p. 285.8 210 (Muscum Lacianu ‘Section bistorgas, toms 13). Sur to earsetoy aetna des divs hu Lap coin Ue, Hector on fe Legh kv Om fine Ge houvile elon. Comucication tite eu 3° Cong Grete potetiques, Ostor, 159. ‘TRADITION MANUSCRITE 2° En voied le passage eseentiel : «TI donne dlabord un Ingor A ceux qui se sont scandalisés des iniquilés commises, des poursuiles ot des s6vices subis par 1 peuple ct de hhombroux préleea, en vingt-quetee ehapitres, dontle dibut fet xxpiov wy maBec .> Si T'atksibution de co texto oat fexacie (Georges tat pateiarsbe d’Alexandrie aux environs ‘Se (20) la division en 24 chopitres remonterait & ume Epoque antéricure § 620. On peut done supposer que los manuserite od le lexle go déreule sans. intaruption roprodoisent un état dn texte proche de sa. rédaetion prientive B, Taennes. arm top indioes que fournit Io texte Iuiméme, tes plas pparents sont les lacunes. Nous les diviserons en trois caters. 1) Gellos qui sont de longueur oporiciable, mais ne s trouvent que dons un geul manuscit, Klis e'expliquont, Ie plus souvont, per Ia chute d'un ou plusieurs quatoraions. Ex X, par exemple de LL, 7, § 8 TT, U1, 3, Leur relevé ofa fen quiim résultat négatit, calai de nous fhloe élioiner Je monurerit oi elles se trouvaient, lorsqu’ll pouva re double par an autre ranoserit de ménie valeur, mais plus complet. Crest pourquoi nous avons écarté de Fapparet critique les manuscrits suivanls utilé du debut et dele fin; Jacume du chap. X au chapitre XIV, et mutilé de I fins E tsoune du ehap. XX & XT, et wpulilé de la fin HH mantilé de Ia tl J 8 a> Tacune du ebsp. ‘VITT AX. Tacune du chp. VITT & XK; LK neGicor py balDeem Aver bg wag oenBaddiveas ronmpleg vale tooqbons val wl hast val RIDE Leploy Ren nal Suarsogh Soret naqanein sixosi seamen ob Bi dogh acpi by atc rs SUR LA PROVIDENCE, U- tacune du shep. VU YIM; W lacune du bap. X11 4 XVI. En revoncho, nous evons gardé les msnoserits A et T ralgré leurs Ineunce, & couse do Teur importance dans histoire do la tredition du texte 2) Celles qui nfaffestont qu’un cu dew mots, mats se retrouvent dare plusiours mcs, Elles s'expliquent par une distraction du eortho, Ce sont dee indices légers dont la ‘valeur no doit pas air» surestimé. 2) Celles qui alfectont une proposition ou une phrase titre parfois de quelques lunes. Elles permettent da rouper lee maaserits par families, avant tout autre examen du texte ©. Groupement des mannverits L’étude des variantes ?confirme, on xincral, le eossoment | gd snggéré par étude dos” sigmes extericurs. En) rhuniceen! toue ess sléments d'information, on peut frouper lee maauserits apparentés entre vux de la tagom piven BRTU foment un groupe homogene carackévisé par absence de tes de chapitres, Ia présence dans lo tire de Pexpress 5 Beot wpovolus, par des varlanies quills sont seuls & prtscnter et qui lémoignent one veritable autonomic. FECD olfrent dos snologies cxtévicuree : mame siquence, mémes tims, mime finale. L’cecord do leurs Vorinn{as se fest oil on totalits, soit deux par deux. YVWZ preonteat, uno unite remarqcable dans des vyeriontae identiques, Gans le texte qui sallgne sur celui dee man nserits es ps complets, dans leurs lacus méznes. P, Ce monuseril ofte on earactone original qui ne permet pas de le faire rentrer das un geoupe (Voir p. #5 Pétude de ses earaeteristiques). 1. On tyonvasa dons Io revue Trai, 20 XVI, Nowvoey, 102, etude delay dos lncuses odes wesiantas, Neus en donnone ‘ch unbye tqunie es sncivslone aoxguelis au notes engUBLa TRADITION WANUSCRITE a K@LQJ. Dans ee groupe, les menuserits K et J sont apporentés, mais jusqu’au chepitre TV, Jes. plus complet que K. Malhenrensement, Jesh déparé per une hacune iinportaote, du chapilze VIIT, 1, 3: x8 by x pbdorrs, au chap. IX, 5, 1: Kat od ola, Nous avons choisi K tome représeniant de ce arcupe, peree quil forme, avec © LQ, un ensomblo tris homogine, ‘4. C= manuscrit dont Paulonomic valirme par ses vyariantes ct ses additions ne peut rentrer dens un groupe (oir p. 48 l'stude do oe manuecit GEHSMN. Ce groupe est un bon représentant des manuscrits du xt* sidele par sa séquence do textes, ses divisions en chapitees. G ot © sont oxtsimoment voisine, De plus GMS possédent une finale diflérente des autres monurcrits. Ce trait, joint 6 leurs variantes, les appa- rents plus étroitement lun & Voutre. Gapendant, N as suit cette tradition que jusqu'au chapitre X. NMIO. Lee manussrite do co groupe ont entro eu, jusqu'aa chapitre X une véritable parente et somblent, dans cette premiére pertie, désiver d'un mime modéle, [La parent de M avee 1 s'aMirme jusqu't le fi, Mais, & perl du chepitre X, N se rapproche etroitement de A at ae. XY. Coe dene manusertis onl mémes titres, mnémes divisions, méme formule Kipte, laéyrqcoy qui fait supposer quils ont été ulilsés pour fa leelure publique. Malges tertaines divergences ihies, le plus souvent, 4ume erreur de leclute, ils semblent avoir une source commune Pour simplifier la présentotion de Tapparat. critique, ous n'ayons pu gorder lous les -monuserits étudiés josquiic, Nous avons di, dons chaque groupe, et sans Tenir compta dee reeenliore foire un choix pragmatique, fon sur les remarques euiventae Dans lo groupe 8 RT U, B stant déprecié par doe lecunes importantes, U présentant des variantes “qui Vabgaant Porfois sur l'ensemble des manuscrits, R et B semblant 80 contisiee proeéder don manuserit voisin de T, nous ms SUR LA PROVIDENCS: fayons choisi 20 doenier 4 cause do con anteriorios por rapport am antros, Dans le groups C DEF, € étant dSpréeié par une longue Tecune, C sb D par des ieounee portilles, F qui donne, om général, Le texte Je plue complet étoit tout désigns pour reprbsonter co groupe. Dans Je groupe VW Z,Z otant sane doute une cop: do V ct W.dovent tre diming & cause d'une tncut importente, V @ été rotanu d’autent plus votontie date du x° ‘Le manuserit P & cause de ses particulars, e foratoite marqué et vendance & a paraphrase, mérite de Agorer dans Fapparat exiique Te manmiserit A i cause de sa date vénérable (x sible de s4 parenté avec y el des variantes qui Ini donnent caractére original, est ua témoin de premidxe importoncod ‘Daas le groupe GZHSMIN, H peut tre imine & enus une longue Tncune, de méme que = mutilé de a fan cours dy chap. XX1.1 se rapprache volontiors do G a T1S en sont encore plos proces. D’ailleurs, G a scr desempleire de base & de nombreux mennseris & Spo pootéricure, a, 2, q, Ws & 4 1) est done tout indiqué: Te garder comme repnésintant d'un groupe si important. | Dans le groupe MNO, N qui e'barmonisait, volontie vee M ct O dene Is promibre partie, s'oppose A ons ‘partir du chapitre X pour 20 rapprocher de G. On ne p Gone 1b prendre comme représealant authentique de groupe, M et O offrant dans cette seconde partie un text Hdontique, aows avons cholsl © sans autre raison que geass dene gander qu'an seul manusesit pour represen san groupe. Dons le groupe XY, le Lexie de ¥ comporte des lacane lew partilles ek nomibrsuses qu'il serait. fastidious de St que, pour cele raison, X doit élze gandé de pri &Y pour représenter ce groupe. lee relations quo now avons pu déterminer entre Ie ronuserite nous ont permis d’établir Je stemma suivant STEMMA ‘TRADITION MANUSGRITE aes on mute 2 é E 3 2 i g 2 ° o Teil guerre Alot ©, Os rao ‘TRADITION sANUSCRITE, 6 “4 SUR 1A PROVIDENCE Sl semble que le scribe ail. trouvé 18 une soete de eompromis pour marquer dans le texte, éerit d’shord dun seul jot, les divisions dovenuca nsuite {raditionnelles. Ge inenwecrit, tant par se date que par sa présentation, offre ide bonnes garanties, Et de feit, il ae trouve fiéquerninent fn accord aves lee manuserite do fealle que représente F. Lorsque evt accord est renforeé par T, le variante donnée lite une consideration particuitore, D. Blade des manusecits ulti dans lapparateritiaue. Llopparet critique ayant été étebli aaprés ley] ‘monveerits les plus représeotalifs de chaque groupe, nou @onnone use deceription sommaire do cheeun d'oux, om Siquslant Uinterét spéoial que cerlaine présantent. 1. Alhous-Profaton 18, T, Karyes, Bibl monast., x* a pazeh., mm. 870 x 240, 1, 420, pleine page, 84 lignes Le fexie eat Gerit sons auenne Wéle de chapitee et aucun nuniérolage. Gest un tmoin précieux de 16 pprimitif dn Loxte of les phrases formant: la fin dn chal et lo début du suivant ne sont parfois séparées que pa tun simple point en how’, Malheurcusement, entre les f.11 ot 117, on constate lo chuto d'un quatemioa, doit un importante lacune (chap. VII, 8%. 78 VII, & 9: yorneilany Ber Sg thou mle 2 Parisinus gr. 1526, F, Pavis, Bibl. nat, xi® ., parol ram, 995 250, pp. 698, 2 ool, 27 Tignes, ms. mule di UHebul ode la fin, Ge manuscit offre Ia séquence classique des Lets dam los mes du 21°», La voic titre d'exeraple 1) De socerdotio, in do 3 6. [1 105) Ady. Judocos, hom. 18, 3 (f 315) De incomprenensibili 1-0, 6 (cod.|, 7 ob 4 (l 500.511) "larpév yy waidecn wal rae duciéal a 4, Marcianus gr. 903, P, Venive, BUM. Mare., x0* 8, perch. mip. 310 x 400, 867, 2-001, 28 lignes Ge manuserit contienl. des discours d'auteurs: divers pour les différentes fétes de Yannée entre xutns quatre textos de Joon Chrysostome : Homélies 1, 2, 6 Sur Orias st notre texte, Au f. 128 ot eeluiei cominence, on trouve Js formule “Evasyreny mcep ot la mention : Obsoe 8 Ayes dumneyronerat dnd xis 8) vei wmste what vv “Agaudcom, HU servait done de lecture pour la foto dee Anges Le leete offre un grand inter. Sos varientas, souvent uniques, eonsisient scit dans lo obaagement cPexxpressions ates ou posliques en expressions couranter, soit, dane Yaddition Won mot, soit dons une véritabte ‘paraphrase ui résume ou amplife le taste, De alles modifications visent rendre Je tavte plus facile & comprendre, De ‘mémc apperett une tendance } renforcer parlois le ex racine foretoire du este, eependant déji si accusé Toutes ces. particulaclés ajoutenl. pour rendre plus vrsisemblable Vhypothése d'un texte modifié em vue de la eture publique. 5. Laurentianus, Plat, VLLL, vod. 20, K, Florence, Bibi, Laur, sues. parch, mn, 240X320, ff B41, 2 cola 2D lignes. Ce manuserit offre cette partieulanite demprunter eos Neriantes d'abord 4 la famille @ (Prologue et chap, TA VI) Pui d ln famille @ On ne saueait done le elasser dans une sill plutét que dans autre. Dioi la place que nos {ai Avong attribuse dans le slesmina, B (L G11) In Oziam, 1,4,2,3,5 (incomplers 3. Valioanus gr 1528, V, Rome, Bibl, vatic., x? &) ‘porch, mm, 225 5163, 1-11, 294, 2 col, 95 lignes a Le texts est dct sans aucun numbrolage el sans aucun tate do chapitre, cells-i Slant ajontées on hanl et en bat une mein posbérieure. Cependant, les initiales del phrose qui correspond au début. d'un chapitre actu ressortent Isgdroment dens la margo ot lo point. termina Jo phrase qui correspond a une fin de ehepitre étant ong 6 SUH LA PROVIDENCE ‘TRADITION ANUSCRTTE, ” 6. Contabrigionsis gr. 192, A, Cambridge, Trinity Golloge, 8. parch. mm. 275 % 200, 1. 921, pleine pags, 25.30 lignes. Co manaserit compost d'eenvies diverses de Jeon nous parait offrir un grand intérét, A partir du chepitre il donna, comme G, des varientes qui ne concordant ps ave Is reste de la tradilion et il combient des poeea gui ne Generat pes dans les autres manusccite, Sow ens som Sdition, a donné la préférence sux variantes di AI cemble la plupart du tompe evoir ou ratson et n01 Iss evons adoptéce aussi, non sans let soumettre 4 nouvel exemon, ce qui explique certaines le nos corretin ‘opperties ou taxte dp Savile 7. Parisinus 805 (ane, veg. 2851), G, Paris, Bibl. na déai2 de 1084, parch, mo. 315 x250, 236, @ col, 36 lien Ce manuscril, Inés toignS contient des donnée inléressantes, puisqu'il est daté et signé di nom da oe UW semble avoir wne eourco commune ayee A, du moins ce qui omeeme 1a seconde partie du texte, comme témoignont, dane lee deux mss, les variantes caraetéri ques de ta finale : wav Zorobdeciey 00 vo. ; & Mereianus gr. 107 (= 572), O, Venise, Bibl. Max Xi€ s, patch., im, 370 > 200, f. 997, 2 cal, 83 Ligne. | Ce manuscril, (vs voisin de M, « 66 cheisi pour rep senier Te groupe MNO, parce qu'il reste fidéle jusq Ja fin anx variantes qui carnctérisent co groupe. 9, Patatinas gr. 15, X, Rome, Bibl vation, 1 8, pa mm, 243%203, ff $45, 2 eol., 30 lignes Ge manuaorit, qui contien’ one sequence des text do Jeon, classique au x08 s,, porte an début de chagn discours la formule Kets, ddayyaev. Ta done servi & Iscture en public. Conclusion. Leapport duno sation oritique doit sre apprécié saws ews o2pects complémentaires sans doute, miais distincts: élablissement du texto ot son histoire, Dane Vétabliasoment du texte, nous nfayons pas eu 4 cormiger beaucoup de yéritables erreurs, C'est un faib bien comnu que let manuterits greca ne sont pes entachés Ges fontes arossidres qui déparent trop souvent es ‘manuserits Tatins, mais qui ¢ervant aussi a leo olassoe Pour le seribe div x2 ow du xa sila, le grve eoatinuait A etre une langue vivante + c'etait, le plus souvent, sa langue maLernelle, bien qu'elle fat ssue deate moins pure que eelle de Jean, Irestait donc au premier éiteur ¢ choise entee plusioure variantes également corzeetes ol asceptables. Nows devant rendre homage A la science et a Mintelligente intuition de Savile qui Tont guidé dans son travail. Malgré une information restrointe, il 4 établi un texL= cieke ot nuance Peulétre pourrail-on Iui repreeher avoir opié, dans certains cas, pour Ie formule La plus oraloire, Mais il Sappuie sur des manuserila qui sont dignes estime ef ‘estte abondance ect conforme au gorit del'bpoque & laquelle Je texte a 616 seri, Daas co doraaine, il est trés difficile de savoir ot s'arvate Veloquonee de Jean et ot commence Te psraphrass, Grace 4 une information plus étendue, nous avons apporté au texte de Savilo on eortain nombre de modifica tions, Nous les classerona on trois categories, 1) Celles qui ‘boutissent 2 a correction de fautes coreetérisées. 2) Cellos {qui Gonnent. un sens préférable, bien que ls version adopisa Dar Savile passe, A Ta rigueur, se délendre. 3) Colles qui ffeat une interprétetion diférente, mais nea pas Aclicment meilleure, Dans ee dernier ess, faute cima Tizon plus conlraignante, nous avons choiei la variant Gu Gail allestée por les’ manuseiis les phis nombrax 4“ SUR LA PROVIDENCE IHADITION MANUSERIFE o do bonne heute, Sil n'est pas possible de 1'aMemer, du fmoine Lous les éléments do notre clude concourentils | tenloreer vetLe hypothise -Enfin, lems. P (Marcionus gr. 363) est le seul & possber cortaines varisntes, La veritable explication da ce pphénoméne nous paralf éire dans Padaplation du texte 4a lecture en public, dans wn miler donné, Tandis que autres monuscrts, X Y Z, ulilists, en aussi, de le méane Imaniére se montrent,respectueux du texte el rejoignent, por leurs variautes, une des branches de la tradition, felui-ed au contraire © subi une sfrie de modifications iestindcs fle rendr> plus aoocesiblo on plas clair. Sona doute Folilisotion co o2 texto pendant une période déterminge dp Vennée litorgiquo étoit-lle déjh connue !, mais 'stude ‘los veviontes permet de signoler Vintérst de ee manuserit A coux qui youraient, entreprendre une histoire dos peraphrases D'autro part, 1s norabre impossnt; de manveserits que nous avons pa séunir fournit, dteonmais dee données pricises non seulement sur la texte De Providentia Det mais aussi sur les homslies De ineomprehencibilf et sar Teosemble det textes qui les accompagnent. dans los mmanuserils dv x° a x8 slbele, Le elessement. que nouns avons fail de ces manuserils pourra servir de point de Aiport aux folurs édileons da De Sacerdofio, des homilies In Osien, In Lacaram, Adversus Judaens on de quelques sulres qui se trouvent dens notes étude de Ia tradition meaueerite, ou qui nove somblait la plus conform aux hebitudes de_ style de auteur. ‘Quant @ Yétude de la transmission du texte, dont nous) avons ceseyb do reeonstituor les grandes. Stopoa, elle apporte non seulement & la codicolotie, mais & Vbistai de In-catéchose ot der loctares paralitursiquee dos cement, qui no sont pas sans intéest. Le double étab du texte (Gerit d'un scul jet ow part ‘on vingt- quatro chopitres) soulovo la question des division impotées aux taxtes de Vantiquité, Nous avons pu répondre, en ce qui conesme notre texte, pulsque nou avons trouvé Ia preuve que atte division, tol & fal article, exisiall deja ane environs de (an 600, Le parenté des manusorits B RT U ot leurs portioularit {qui les distinguent des autres farailles peuvent appost ine cor Mernation au Cait etablidaistre part quel sala dans les ssonastdres de Athos, ds le x® sidcle, des atel de copiales auxquels le ms. T (Allis Prodaton 18) xembl appartenir Tiatude des variantes smbne & diviser le texte en de parties & pew prés égales ait Mappoct des manuscrits oa Join etre identique. Dans la premitre partie, ce sont a général les manvecrite de Ia famille @ qui donsien. le te [plus satiseisont, dans In seconde (chap. X i XXIV) oe sont les manuserits de la famille et tout partic ‘mont A ot G qui dennent le texte le plus complet aves d variantos souvent prsfirobles, Nous avons er pou expliquor oe curiews partago d influences par lo aiforen qui existe entre les deux parties de l'euvre, In seeone prenant m tour plus vivant et plus cometet, gréee Peceurmuation (exemples empruntss & Vhistoire bibliqa Pour les hesoins del eatéohése, des exemplaires, ot lexte ne rommengait quia ehapitre X, ont da elrenl 1 be texte ast rntionns dans A. Suenuano, Veboriefereng unt Bloat tee agioyraphiocer and horllishin Lirctar deb Sivliachan Kinch, te Tt, Lodge Wa, fu 28-008 at : ta Bikers hogiographica grote, Ural, 1057, toms], nH fino, dent Seripbrinm, XIU, % Broxllee, 1060 ey SUR LA PROVIDENCE Je ue saurais oubliee tous cenx qui mont aidée d Pélaboration de ee travail : M% J. Vieliard, direntei {de T'Tnstitl de Recherche ef d'Histoire dos toxtos, gus fautorisé Pacqpisition de nombreux microlilms ; M. abhi M. Richard, chet de la section grecque, dont persévéranice a triomphé de toutss los difficultes pour INDEX SIGLORUM Gave i speat ct nme Side nua a Foe paves tse ¢MUEN.U. Coney, conserve aiee “s Iie Bhibttoqn naennlodo Pee tin es i 3 = Pei x Ubdeaires des pays étrangers : Rome, Florence, Veri y Hanus gr. 15626 me Men edad Meath tone Ovi Breve P= Nei 98 be K = Lewrontianus gr. Put. VILL, ood. 10 33° 3, A =Cantabrigiensis Col. Tendlalis 192 x16 3. tnvont réservé Ie meillens aeeueil M.A. Dain, dire studs 8 Ponte pratique des Haules Blades, qui a g tes recherches aver lant de bienveilance ot qui pie i ‘généceusement, fail, profiter de sa longue expérienee di a or. er an, 1054 Te domsane des mandecrts byzentins; oR P. Doutral orciass gr. 10 xis Xx Vat, Polotinus gr 15 Bee 8. J, dont Vaide m'a 6lé précicuse dane Ie révision Gpreaves. A tous j'exprimo ii mon omicale gratitude, RA dibesiensis 426 a8, adh vane ong VUL; ‘papneaiuny ben, orque ad cap VITI4,9 + fos Bove mye, oe loco codice T defieieate, De celui qui est parm Tes saints, Jean, notre bre, archevégue de Constantinople, ‘a coux guise scandalient des iniquilés commises, des pursues et des sévices subis nar le peuple of de nombreux prétres, sr la Providence de Dieu et son incompréhensibilité, Too Hy dylous marpie pov “ludwou apxserioniral Kevoravruovddeos xpis robs oxavBehfontvous ‘ois napavoulais vais ywopivais xa 1 OMAGy ‘epity Bibles wal Staerpabih xal reel iis ead wpovoias wel wepl dxarahifrrev. 1, Los médebins 5, lorsquils ont & soigner des gens qui ont Ja fdvre ou qui soufltent de quelque autre spaledie, bherchent cehood & voir les patients euxamernes, car sls restaieat loin deux, lle ne pourraieot leur appocter ce Quis sont en manure de donner. Tel est eet ert, tel est le varaotire de ces maladies. 2 Nous, ait contraire, qui Torgons de soigaer non pas wn on deox malades, ais tous ceux qui, de parle monde, souffrent du scandale, nous n'avens besoin de rien de tel, cer nous n’exigeons pos daller trouver chez oi Tun de cos malades, ni de savoir oj ils sont étendus ; nous ne hershons pas nen plus A voir oux-mémes lee gens qui sont oa mauvaise santo, A. "Terpdy uy neiibes, dev mupéeropeic i vbanpae voncivzas whdoct Osperciey, arabs T2e Lnyrolict code wdusourag [BaEy, Sex mlgpetiey abety da le ay Bioawre xe map! Eady slowest cot juke 4 phous bxzh ly chuevabvyy oxaoBoakopbraic Vepamcien tono.axbt a BehueDé seec soon, OBR top ae GBR? oBSt edrobe robe dpgtorare (Beby tray ‘itwuas +1 705 By dyLaic saete ty “laden day Kevoravroiimbiae Pt Seyenasbeen Kovzearesorhcng 90 1. «Lan aciples dos médeion» selon te res: Novs mYevens pas ob Mevoorcduie add. OX vc xieod TRY, Ky AO | 9 22y05 8 fmm dove under Vexaroision qui wa que valour smpbetiqae tg aan. FV, KO] 2478 whe Bogle doyle ante rp Ua (hus gut exercise midaning pnt lea hetiare an iedtionyesue Dorsbedepivene T smandahobireaseat | dreoeopiats AT: lo eure proteceseears comms fe sips reytvent Ponsseaeacat pes oll | Sok ea fe Yocd a woay dan Ee va ti arts. Cae teurmire analogue so rencontre pour détgnor les ‘popf (Bearorg A] om. 1 $9 wal wep i ob er owns a Plilophes ches Chinas a'Atuxanonin, Provept, XU, 13% 1, 6 deerehiroy A: barney hires 0 T doen (pivetn rites} enor Husens mens. ang. Ill, 3,0; chet serch "oobi eae © PVP, , O% dent rk To Gave. bx Noa, Ado. el Sebo, 10, PC 1, 12068. Soule forme (fm margins Nios 9) Bites reac chot Ruston, Pron, cong, & 3; woes Sete 1 2 splay FRYE, A: vous seth [9a "TAjpor ratdasohoe Imax Crm, De Pyeu Des Vy 11. eat a alone BL bie 1 Boiron cat. 3 0 fin exprenion eeique, Cf, Esorrux, Pers, 402; Puaton ep versresitouey om COX. 407 hag, 709 om, SGX. cs JEAN cHRYSosTOME Berane werqyoousy, ob encoun notolyia. Daron habe lacpeimy dneina: neheborees cole dcVevobreag 4 8. Dk rds braoros fle Ga wy np bs winds dreyroubve he sie oneuube Exzande, xy by ubeois Bapbéen xby by abcd velyevo. 26 vs moyelag roDabrey av mb janine reviay Gore wat wig Avapaias Soest “poPGy oi8b, uly sodewy mpde si Largelay -yheran xéoua AX at Booudror xoaiy, xosis terse xt pay 24 otcioy ak wey el yprqeeon eal pope dodgy ‘thy vow» Sncdedvoney aby 1 Ths wel Dinu, qui est cams limites et insondabie, do n’avoie pas onto de fare le ensieus: et Vindiserst 2, 2. Par exemple, qui fut plus sage que Paul? Dis-moi s'étaitl pas un vace d'aootion #2 N'e-Lil pos attire eur i Jn grace abondante ot ineffable de Esprit? Navait-l por Ie Christ parlaat en loi? Disw ne dui obil par fommuniqué des paroles qui ne se peuvent exprimer? Ge qu'il était permis 4 aneun homme de reporter, celui seul ne Vo-til pas entenda? Noact-il pas été ravi au paradis? Ne-t-il pas elé enlevé jusqu'an lroisitzoe eiel? 8 Nactil pas voyage sur lerse et sur mer? atil pas percuadé les barbares de devenir chnétions *? Ne possédait- Al pas les pouveirs nombreux et multiforrace de UEgprit? Wétenlisesitil paa ordre chez des peuplea entiors ol dons fies alles? Dieu ne ploce-til pes entre ses moins lo Lorre ts, 9, 15. Le sank vague de easing, chjel, pare as ulti tne de expensonssppceten per exstple on. 6, 2% cwchy SETHE Ob tom, 9,23, exebn, Decke: 3."Sur Verploh dy mot qlaoogeiy shes Ie AM. Mauinensr, « Philesopie Ela oun Prewertiquee aa ives apate JC, Pai, 196 Cypoatone, volt roype db mele, des ° JEAN cHEYSOsTOME, Suc § roadtnoc vet rpveciz0s, 6 onpbs ore nal owes ah mueanzinhs ayia, 6 zogdlzuy Sronshanntic, be Shy Bikram sig rob Osod mpovalag fyxtey oh O88 Bhowaieo mpevolas, dard dro als pépas ob, Hnovr nibs Sxchiprerat, He Dry, wig dom cyber Bacaraney Hoa, 09h. 4. “Ore oly Emomice, ob Grac &yhoy pve val degmyfieny 6 Bebe al ain gepoutele val sepagely val civ Aide depdzay Sovkyeuy, obte Fplan xel ockhre nal cbpwved vat ig wal add OBR nic coh yous zOv dWpdroy mnrba, ole Ryan val garty veh oepudray wad Goroniy Been rai memicor eh ryyey vai rorya, val xy Dn 2B ceuclon, 5. GO fo yee fe rowing adsed tb wah "TowBatove wal "PAY val pip sek sine oy Save Buchan 2! rise yy tole 4 Wviiy Bdhem, riic Ae soe &"Tooda ee Eady oy fxxctgaw corcnplay eps co — dyevany old. grow. 6. "Wd ee neon Ba. dveuyDbn xa) by abs 16 aloe wire nah mebg aire vc eeovoles all xabere 18 Bloc Sina Souhrl Gorep wot oncvobivg narvazle 70 keer obsovenline rare nh Uauudows wai cumieyeie wb dm Bh intpurwen, 70 Spenrer, => diondaren) 16 so Goins we mai pnalac, Snewhiyas, calzug Anclg ginde val psd srdeees Oxct 11 dls Ts eben at pt a [oS fnns orm. V0 Saal ie om TV? [8 soe Die 2 neque & oe i oxrotiep VP :cndvo Bag a [0 daigerer oa, 6 perbr uals eae eve At ina RO i SUR LA PROVIDENCE It, 36 s tout, enti8re, en la lui eonflant? Bi cependant, eet homme ji grand, si sage, si puissant, si plein de PEspoit, qui avait eu en partage de tals priviges, loraqu'l se eel A réllfchir sor la providence de Diea, noa pas dans son ensemblo, mais aoblement sur Fun de ses aspects, éeoute ftommont il est freppé do stapeur, comment 31 eat oiai de ‘yertige, comment iL s'emproaso de roouler, on eédant dovant Pincompréhonsible, 4 Lore dono quil examinait noa pas comment Dieu ‘yila sve les Anges eb sur Jes Arcbanges, sur let Chérubins, les Séropliins oles autres Puissances invisiblas, ni comment ‘I velle sur le soleil, sur Ja lune, sor Ie cil, sue la terre, sur la mer, ai comment il veille sr la race tout entire des hommes et sur eelle des Ares dépourvas de raison, sur lee plantes, les semences, les herbes, leo airs, les vents, Jes sources, let flouyes, ai aur leur neistonce, lear accroissement, leur subsistance conformément & le nature, tii sur d'autres chose semblables, 5. maia ne rotonant qv'un soul aspect de ea providence, celui qui eoncere Jos Juife et lee Grees — eae aur eet pointe il 9 fait tout tun diseours, en expliguant comment Dieu 9 appolé los Genlils et commont it's rajets les Juifs, puis comment, ‘par pili, is opéeé Te salut ds uns et des autees — voici fe qu'il di, 6. Aprés avoir vu, sir ee point, souvrir un océan immense eb aprés avoir voula sondec Pabime de eile providence, saisi d'une sorte de vertige devant Vimpossiblité Wexpliquer son actiba, frapps dedimiration sh de stupour devant Vincffable, 'iniini, Vindieible Vineorapréhonsible do ln. aagease ot do In’ providence do Diou, il reeala, ayant leisaS éehappar ess pares ct tous le coup de Is stapour ayant pouses cette oxelamation : 0 abime de la richosse, do la sagesse et de le science de Dieu ®b» o JEAN CHRYSOSTONE 1% Bisa Senne den vb Balos udv elBe, néoor 58 wollen ob Burin, Eminarer * «Se dckeeeoryra sh ueluare hed wai Soebepiearee al Boi aeodt. » Ole. ney daeardirera wen, G20 tat «-Avebepebvnce nt velar) sire» O8 alos ade waranabty 6 of Bane, D2 ‘OBIE Roxy egolong mevhenclins doore a ylroy le Bl sxbong vie Ea0siy obs leyist, 432° obB8 why doy hy Rage iy obuovounBy alneb. 8 Piety 82 - «Me dvs sea dockilororon 1 680226 ele Rokedoylay viv Dyor xxrdmmaer, otros Endy Lye rnbv Kuplos, 2 se esubovtos a £4 He mpobBemey adv, nai kvrancdata hoi 1 "Ose HE trad wa BY eect xl ele abzby <8 mye iris Beka cig code alaves, "Apive » 9. 70 58 2eyeL ‘oiovedy deny” Avtbs ry, @bebe ately tu Ayala ebbee Seize xonened, abbots Fete, alolhe ag’ Edpoy Bamoumer yuiew } elven, ngarquarch et Oasueroupyst 1 ao" alade doz) ah alcle nel iron ci drab, abode Dyuionpydc, adsde abch a fyex saphome, val ate aralbyin Baga Biancopet vai Barge doz Poireras. 10. 12 he * 1 Of ye Ppa oe eas ane oe — Be a oe cee eae rte ec eer ee ‘G0 87 "Ox 8, alse TA: alloc call | dxpuyrcier : obrw Boshaber Dl fb mde dep ose pest Sspnroeyet els | Gm FVA vrsamuogel T 8 Bveyge:Sakkys: P | as 7B post Suceyel in 3. 5. Rom. 1), 3 fe Rom 11, 33.6 SUR LA PROVIDENCE 1, 7.10 ® 7 Rnauite, montrant qu'il ex a bien vw le profondaur, mais quill na pu la mesures, il ajoute + «Comm: sondobles sont ses jugements el. impossible a découvrir Ta race do ees voina 1+ Il n'a pas dit seulement. tneam= pethensiblee, mais encore insondables sont ses jugeraents + En offot, non soulament on mo peut Jes eomprendee, mais ‘on ne pout méme pos commencer @ les oxpliquer, si bien que nen seulement on n'a pas la possibilite d’en ateindrs J Uerine, mals qu'on ne pout méme pas déeouyrie Vorigine Ge ses plans. 8. BU aprds avoir di: «Comme iasondablet sont 505 jugements ol impossible & décmuvrie La trace de ses votes ty plein d'admiration ef de stupeur, ila termine son discours par une doxologic qu'il inlroduit en disant. : « Qui a connw Ib pensée du Seigneur et qui fut jamais son conseller? Ou qui ’a prévenu de ses dons et doive élze payé de Cieet que do lui, por Ini ot pour lui sont toutes choses. Ali In uloize dans los sideles dos eiboles, Amon,» 8, Oo qu'il veut dirs, c'est coat: eat la souroo, il cal la cause des biens, il n’a Dosbin d’sucun assoeiS, ai daueun consoles; ‘sins empruniae Aun autre Ja faeulte de eonnaltze ow la perspicacité de Vinteligenco, 1 agit, sl accomphit des Tnerveilles; Iuimame est le commencement, Is suse, I ‘source de fous Jes biens ; ai-mtme este enteur ; nianéme #8 appelé & Vexistence ce qui n’élait pas et Iuitnéme gouvcrne, ordonae et conserve ce qu'il a appelé 4 Tire Son sa volonté, 10, « De lui, par lui, pour lui sont toutes 1. Le wert do Rom. 11, 83 we 1 Kenta apital sas cose ropes for Jean dans sou argunentatias se ingoprekensiitite ds Dis. We aa sta. 5, PE, 4483 De incape Nom. 1, 105 AD; de Judcen 3 1, PO 48,343 a pik al Here XV, 7, PD’, 557508 In Ga. tom IW, 9, PG 48, M4; Jn Epes. Part. XIX. 45, BO 3, 180.138. Sore weenbaniry apephatiqus de Jean, voir P, Caveat 81. Danizvav, Introdueton ax horses Sir nous préhenintite iE Dies, SU 2g. 1840. Pour Vhisteite ce ee thems biigHe st Platonic, waie Th. Caseecon, Fol et Grose, Pati, 104, ta RAN CHRYSOSTONE SUR LA PROVIDENCE 11, 10.2 @ ‘hoses 2», c@ sont les mots d'un homme qui veut montrer jque Dieu’ est Iniemime la ease et le erfateur des étzes, 2 qu'il gouverne et maintienl la coexistence du tout. En lel, une autre fois, au sonvenir du don qui mows ae fait, Paul dit aillears : x Gréce soit. & Diow pour son don inelable *.» IX eette paix qui novs a été donnée, il montre {goe non seulement ello emporio sur toute parole et qu'elle peste tonto description, mois qu'elle surpasee toate intelligence, Gest pourquos il dit: « La paix de Dipu, qui ‘nnpesee Loute intelligence, gardera vos cours» LL, Si done la profendeut de Ia richoase, do la sagceee et ds ls science de Dien oat sans mites, si see jugements sont insondaliles el sion ne pout découvrir la trace de ses voies, file don quill fait est inoxpriznable, si sa pabe Adpasse toute intelligence, la mienne eta tiene el cele de n"importe qui, hon seulement celle de Pierre ou de Paul, mais encore elle des Archanges cox-mémes el des Puissances dea hath qudlle excuse aurasty, dismoi, quel pardon, si tu ‘Hg 205 Ooch mpovolaa Rbyor Rrasray 3 leoroignes une lelle folio et une ‘elle sottise, en voulant TS, Et ple 4 rocuieye drohetavnds dows comprendro oe qu'on no peut désouvrir et en réelemant dee nugpreiay oSros Beary tov ual soy soovieey comptes devant toute manifestation de la providence de yopisudron tarenmyayéves Mataos zapazuget iow? 12, Si, en ollet, un homme qui possédeit une si arende Intelligence des choses de Diea 2, qui avait ainsi une assurance conflante * quion ne peut exprimer, st Paul, 9 val tle adndy sh néveat ected bom, Brpeivros Et alae chy Brew atcbs at Pypiopyde val Boorpanisy vik mndyan <3 whores. Dex ndhoy Buapdc ryedele we ele Sade yevnetnc, dado Mee (Sete BE of Gass fat, eaber rire atr09 Bowed + Ket hy elohyne 88 chy Bulsions ats, ob Deroy vod tutor, cl8L Bary Sxeplaen, AG veh 905 more Gvoéear sliaa Epc, BA Reyer” €°H eaten web Oe 4H inepbrovon mires rain, poovpheet es vapbine Cy & IL El rolvoy ® Bibog ncipoy 100 mabren xb ogi not 9g 1Heceng ei 72 relyeen abeod dock ab al Hol adeeb dyekipvlaera val Buged al Growbojynos sa 4, slop Smeptye eévta vel, 0b Baby wal cy aby nt 200 Bos, 0B dy 20 Tei Tipo navn, S003 sad abcin Gy dpyrrtheor nel xa roles Gc inde drokayizn, ene vat lo BE ope, voontg xenenaboes pals eat Sok oa dkeprinowe Gosdbuevos xaradaBeiy val mepl he 1 dprouve une aieurancevaftante De Sa. on. 2, PO 48, 18 Sue Daitave i mot, weir Jovem, Disa sone met ogee lane le Newveou Tesloment, done 7 tome XXX, 100, p. R621 HLT, Pevesson, Zur Hedenngroentee non rappqaie in Pest Dr Bi Sears, 1 (1029) 883.0. Chex Jean, To meek eet fdquent ot ‘antenrei Hcn elcivery. Clon ere afore ave Aone ts gree spaslae, par exemple, c-soate, LLL, 5, Jona roporat cut 4a eivin da Seloin oy pr elle, cfr de nome dena ers e parse doce qu rence e anole de Die, Vie chcensee XIV, 0, XXII, Bo: 5. Gh De sacerd. V, 8 PO 48, 677. Cost ean Pasivanceesnapesce dat cbieions pereévtia, Voir o-eos-re XIX, LUG 2CXt, I, Dot la prtsnee, dau co eat, du anot dod eb nope, cons ty eat | 9 forkbutong VAG. ohongaryrty P |OPAyor + hbyoos TA. 4, Rem, 21,28», 1 Coe 0 16. Paik 7 ), Le soaleste oblige 4 roevasi & use pirphrese gui pri le sens ce syOaic. Les eaplels les ses divers do co mob da hint Pal Jubentme om cbs groupia par FB. Ato, Promire a faut Cvtnns, Pati, 1998, 9 108108 8 JEAN CURYSostOME: klovares vig tnd thy Uhego ridsens vat ob ey [rede Hien Ae Heap rely lanBs Buin, re 03 mine AOhudzons iol Thy yee Rordciy pasioueos yanian, & chy bovclay 682v debug Ensinp | 18. O88 Be woes sip phos, 2S aly nepl batde nore KopoBlore feowdion, val Beung Bru, el nel oD pepadfpoysn, 23 BN ab oo pe Bayloros ubcoo ywbrewe Lymn, cin mas 9aU) (Bim Bonst epretva, oie aRe wall Bet 96 Ekcw Bip tra moh “robes f Bap uber receplayca phy Bnyor Be x uy 26 Emhyarer” «Ex bpauc podanouey nat be algo mong etauey, “Oray 86 €Dn 78 Showy, <5 vasogriPheezn ® TA Kei ob38 yeast. torn, dee bepbvowy, 5 wim; Bertha £2 sales spree, Biron ny aoe ce jos ib poor; "Ooo * Soov Eotecoou xa alviyuaree > 12,55) ante Sovasa om. @ | Ova EYP: cett| 7 sel eat 1h, dire om. T. 4.2 Expres post > doo an. 8.60% T2151 eelere 2 udoos om, GOK, 16,2 eobxrgon TEVP 2B Enivaeas cath, A neig onpi 160.8 2 If Me ECoE 19,910 Ff TG0e 19, Ie SUR IA PROVIDENCE 11, 12.16 o corable de tees graces, ecules est mis hors do Ini-méme pour avoir cherehé 4 comprendre at si non ceulement il ‘peut trouver, mats s'il me peut méme pas chercher ‘} expliquer Vorigine (ds plans de Dieu), puisque ce n'est pes possible, comment ne seral-il pas phis mnalheoreue que Tinis el fow de Ia plus cruelle folie celui qui suit une vote opntraire & la sienme? 18. Paul, on effet, ame s'esh pas bborné la ; en ésrivant. aux Corinthiens sur la connaissance des ehoeee do Dieu, il montre comment, bien que nous fayons appris beaucoup, nous avons cepzndant une connaissance dont In mesure. est limitée ct tout & fait riduite, et stexprime & peu pris on cea Lerman : «Si quelqu'un croft connsitre quelque chose, 3} ne aait pas fcore coroment i fout conneitre &,» Puis, montrant que rotre connaissance Inisse beaucoup & désiver, que la. plus rande partie est réservée pour le temps 4 venir et gu'ane partie Timitée nous en a 82 [actuellement), conesiée, 1 ajoule : « Gest partiellement que nous eonnaissons et Inve novs prophélisons; quand viendra ce qui est parfait, alors, ce gui ales que partiel disparaitra ™» 14. Bt il ne sien est pes lenu I, mais, youlont montier quello est 16 distonee entre Ja ednnaistance d'ici-bas et nile @'en-haut et qui reste beaucoup a désirer, Paul met ale en Jumiére por cortaines imagoe : « Loraquo j étsie fafant, je parleit corame un enfant, je panteis comme tin enfant, jo raisonnaie comme wa enfant, Mais lorsque Je sols devens un homme, joi {eit dispereitee ce qui Fall de Yonfant. En eflet, actuellement, nous veyons dans iret done maniére confuse, mais slors,c# sara face 2 + TS, Voie quelle est la distance? elle est tlle ‘wentre un tout petit enfant et uni homme fail, entre Ta Vision des choses & [ravers un mirvie, une expression eaveloppée ou tout aulze fagan peu claire de voir les ‘owes, fen cotnparaisoa de la vision claire ; c'est le sens de ‘face a face»). Pourquci dane celle folie el colle rage ontronter ou hesard et cn vain les choses qui ont été ” JEAN CHRYSOSTONE. che yak wdooyej 31 88 ob relly Hath Aéyovee * « Mevei ye 0b ake cl, diOpone, @ dvemoonduens = Oe 5 Mi Epeb wa mhdown x mdoare * Ty brotyans oles 13» | 16. “Opis. nbory dna: chy tmowohy | néomy ourhy s OS vip Bh x aleEotowy hutiv draipan Rete © wh veraiza ” dank Bypoy bri wey solder Sqr brie Bqoney elvan Bet, de 4 705 mmol pow, #0 Free 8 conkers ety uh Berecchoves, wb mapepyatbe hover, As rat aie ghaens falls horuswvheast a huentp Hal med udwnra val usgaudos, Kalrot ye wep ial mpd h abzh obo 17, EL BE Hla # whet cdot, coominy 4 brexah Greipay tb boo) veh olelag val -piezic val =v Don Aira, robe cellseas raining & obs; tne deadly Gace xoumenyovety ch voi mexompebres a 255 | "Fwiyo, & hbpane, cl el vaio 789 BM BE By reyee DY she Ls» Obyg mae leh sbvoa eral; obj bus; ob xamvbas ob yéproc obx joprov | 18 Talzes vie heas OL mpg ghoeos vas ole a reyiic yepnve% Thy sinter yoy ragaariais guderctuoivess. ‘O Bb rohuroayon md co anhclens, doavnoleres, dak By 15, 7 teens om 38, 24 soden Dey EVE : gym extt. | 5 xe pest mn Ol HAO | 6 branes © veyrtoas 1 alll frm ts £5, 9"Bwdyory, 6 Blane, tle el PR fxtgers ons cote 50 tour yep pot AF du nye P Base colt TB 2 qieeer: Gon A | dd om. 7.KACOX. 4. Rom. 4, 90 SUR LA PROVIDENCE 1, 1848 ” fnterdites? Pourquoi ne pos ajouter foi A Poul lorsqu'l dit: «RU tof, qui extn, 6 homme, pour diseuter avec Dieu ? Lorgile diractelle 4 celui qui Ta fagonnée Pounguoi m’as-tu caodelée ainsi 2? *» 26. Vois-Ls quelle doctité il exige, quel silence? Ge nest cortes pas por sopprimer notre libre arhilre qu'il dit pela 2, A Diew ne plaise ! mais pour montrer que ech thercke doit étre sans parole, comme c'est Ia nature de Vorgile qui se préle au modelé de Vartison, sans résister er de questions. C'est pour nous faire souvenir de noktp nature qu'il mentionne Vaxgile ot le potier. Bt, ten verité; ngile ot potier sont, sur lo plan de I'sieo, dans 1s mime situation, UE. Mais si, Loi il y a idontité dans V3iro, le docilté doit diz» égale, [A of In istameo ost infinie sous le rapport {do Vétze, do Jo connaissance, ot A tous pointe de yuc, guol pordon cbiiendra-tal celui qui est assez hordi et impudent pour poser tes questions incizondtes devant les déeisions fu Diew qui Ta erdé? Songe, 6 homme, qui tu es! Crest fla que signiflent ces parcles + «Et tol, qui est? » Nestu pas argile? N'es-tu pas condre eb résidn? Nes-tu pas ponssiére? Nesta pas fomée? Nesta pas herbe? Neslu pas fleur de 'herbe? 18. Les prophtles cilenl continucllement tontes ess images, rivalison’ pour nous retire gous lea youx Ia bazoeaee do notre nature. Mais ‘olui que ta acumole & te earioaito indiserste, est inac- cossible Ala mort, au changement, toujotes existent 1. Le thime du yase derslo sou lo doiets du potion, qui est une done stemant par Seta 20, Sat 83, ©, paseleume, 18, ct reps par eat Poul, Rom. 9, 20°21 deen sins 4 commenter (Ut Stag I, 3, PAT, S02? De iape. fra 1, 78 toujours scucloax do defoadro Ia Liberté do homeo (voir p. 39, n. 1}, msqae” jams de peevenie uns Tau Tnterpritation qu powrait Sse douuce da Ge texte, Ci, mens ‘Rouvemeal, De income. or. 715 B. n JEAN CHRYSOSTOME: SUE IA PROVIDENCE 1, 18 of existent de le _méme maniére, sans commencoment, san3 On, incompréheacible, dépassant V'intelligence, delant Je rakonnement, inexprinable, indicble, insaisisable, on sealement par moi ou par toi, et par Yes prophttes fb les apbtres, mais aussi por les Puissances Pen haut, bien q'elies soient pures, invisibles, incorporelles et vivant continuellement au cil, douines divs dnaeyec, dedheters, Sxeprinec, inegbaly 051, wexisy deywoubs, dvbegeacross Szoyr9s, Heri ou ual ual col wlver val xpcotrate val denoting God en wate dows Bovduen, vals uabopate, tals Bogie als dowydrais, ate Bpendic # olpmé diarp Bolen 18.5 dv: bor P. iy Bh ey » 7 Te BE oxsig vig Eater ele viv aig abune airo3 Noyor bareotn val xe dxbppra, beep ue drana GeuNiperes eindiy wis abst Eo, ove Nese WAedoijey 8 aogtay by yorrele, thy dronnp yun fy ngetetees & Deda mab ar aleve, ols deer fy oldsic cay dpyiaron 0b aiovec abrov Ene. 8 sed duducos om. KA 5, 2rvivov ob: ram KOX [3.22 a TrVeA | Series capes 2] en ernie on 0 GA bedeyipede FraW P= dnaphore Dé eet 7, Bbmo TEVP :Epvasey K.COEropes ANS eke 24Eo0 ur B oom cate [8 Ev TENE sane ct 4 e-Ja1,18 | 8.Jn6, 48, 1. een vin fl dirostomen In dostrine des Anomdens soma tej vant tnt pe Batlle, Alo, Bunantum et Grice de NSS CConra eunemtums ttsmérne avis of attagute e387, dane bombs Ds itcomprehenebii. Voir Introduction 3 rm taney SCS, p-10-18,8 completa yar Th, Tans, Loestreere uncrtara a dont 1s puissance et indieibie, inexpeimabie, iano réhensible anx Pulssamees den havi? '. Gar lout ce qui Te concsrne est seulement comin aver priision du Fils ol de Esprit, de personne Waar Lia premiere de ces Jeon "Bvaagdlisle a tenle de Ja faire comprendte, eb la seconde, Vapétre Paul. Lin fet Je File du tonncer, volui qui était si tondromont eimé du Chis *, — Lelle eal la mantbre dont on Te designo, e@ qui Sail un tomoignage de ea tide houte vertu — cell qui jouiseeit d'ume telle liberts qu'il pouveit reposer sur la poitrine duu Christ, parle en ces termes : « Personne n'a © Vision, eest-tine jamais vu 8 Le Fis unique, celui qui rsd» dans le sein du Pore Ini, Pa fait compatties.y Le Chest a olsilleucs expliqhé cela luieméme autrefois en stenkrfenant avee Ie peuple des Hebreux : «Personne, dital, n'a jamais yu le Pére, sino celui qui vient da Pre, Clest celuih quia ya Te Pete» "7. Le vese d’seotion on élant venu 8 parler du plan de Dieu ot faisant allusion & tour Lea soercte ¥ quill @ aporis, ‘vs fagon dont il los 8 connus, s'exprime en ces termes “Nous parlone dune sagosso mystériouso, demeuréo cach, aque Dita, avant le stiles, a déterminge pour notee so que mi) des poissants de ce siécle n'a connue. 8 Sis do Winstital oat as Pans, 19H); J. Dre, rsgise nb platonic Ou Gratz, dame ‘itis, et P. Bovanch « Philos Jou dane RAE (930, lore LIT tan ta Lvaomie Vien 98 AEG 195, tome LXIX, p Acsantse salon le P. Da p76, 2 hour Vexpresion side doris voir sare, 3. 17. Qua a ‘oxprinton syle endgaereg ello stnapin de Jeon, 31, 7,8 aby He facto; Oy Fydex 5 "Tyorte ; mele on tewanguers ‘que Jean Guyeastome erapoie un wnt Sets fale Uae et non kya ‘some Mvanadlse, Vole p. 94,9 8 Sur ie taomn Andgeyras qa ‘eit yerle oy vocabutate apo Pinte «t que Joan ompiee fcquament, voir Introceetion aux amie Sur Mincorpriensiin, ps2) 20 $B, 78 JEAN GURYSOSTOME jie tym abe &y aby Kipuoy fe Bing toradoaa *Aind, valde veyparas, & Oyeryie ox ele xxl abo xasce vak Ex apblas adnan obe doting & Fal 2 Bebe ote dyandow ately » WSe oby bed Een Susie, G Maire 5 we 5 prions wad Sipe xaraarhons ab 24 Sbbucs, oh dsiecwern, 7 ele wapbiny BAeSrey ayabivee | 0, int wai Beigov wie 6 2 naploas. «“Huty 58, natn & Octe Thevpares obso5 8,» Bex tom wh mig vepien 6c v0 ven Felecia, deep dresabhuiey Yyly 4 O2be BP a agi BF sak mkoas Eyet chy pow, bojyaye | «TD tua. névca apes, 2a Bil o Bev WOpdnwy dro IVlpdinoo, sb yh » sacaing lin of TC col olsen qdovereta Gubinepe Epewvdy, ray xal edniy ty olBae role SrapBatiy oy viv gdrqaw rat vara txéowDey dupe i 12. Tod wai 8 Uaihos meoadnhtn Deve «TE yee eee 2 Babes & BL ud Dales, vavriow. bx ut debv Thedeai cebny Be yoo rere nie Toons gehen ah dyou tig aopercions oyaboatiis dnsivns ag heyobang eM elgg “Ti coo jis % cole 5 mvra Yap els ye eBrGy Beer») 18.5 fs Reyolong TEVA om. KGOX | 6 ely of ro5e9 om. 33,0 e1Goe 4, 7 Sag: 3 Keb 81 "Ort nal & mpodiiens Mauais rv weptepyiay ry Enogery by wpoouslers rod PABNiov 8 fvds duet binsros Gusev 1V Le prophito Mots cappims «un met, an dsbut dei Bio, Te oorioaté dangereuse 1. AG ip soe soitoy Ene iow ont tO ai abv clioy xdopov énilade na 3b coyepustey TO Tel weciBsin vac noiagg Yeuar benkifeos tevon a ior mecbern, Eusloe Re nondel chy Roja ficvoubvoy Emauearerin civ yroabwon, ten Zi Fpomeainen aieay iy. dampen aglaw al ual Geo, i dnaloguroy bveppate Ne Sopcbeens tid" w BiBov 6 Gude. shore ox trot dil bib sed Nav. » 2. "Ered lp bv vos boon Jp obgh pac wher, 204 val cxbcan” Bad val tran? ob SoSea jugs, GM vot Ere ting ten iN 4308, al Bp oe vin 3h 288 GME Bigot iron, S008 vat toneck lta * oi tinny Dhasal sian ol, Huan Ten, 298 Eom Gidacen "5. obj thos whey son ohh Sere, GUS nel vepranel vol pyoviess "oe ono npoopeia, a9 sak xacanytee oS Sele for el Boudes Biel, D3 91 brine sl epee Wines val Sepa Spenco la eb neva vk GOS va nlsos oe phi ol DBowroc” ob Bi 1, Gest pourque; lorsque Ia exéation tout entiéey vint & Yosistonce ot reeut ea propre beauté, lorsque cette muvre toute harmonicuse, extraordinaire, qui frappe dun lmmenso Stonnoment, s2 trouva exposée eux reyurds, tandis que bien des insensés et das fous se prépaniient 2 atiaguer les choses eréées, vols comment, en réfulant @avance leur jugemont intanvenant, leur folle opinion, le législatenr refvéna dan mot. toute parole impudente on disan:« Diow vit Lutes Tes choses qu'il avait failes et voiri qu'elles étaient parfaitement bonnes *.» 2 En elfel, perini les choses qu'il voyeit, comme il y avait non feulement a Kumigre, mais Pombre, non ceulemont. los {uits, mois lee épinos, aon seulement les arbres eutivss, mais lee arbres souvages, non eoulement los plainer unies, ‘mais los montages, les vallbes ot ls goulras, non seulomnent les horames, raais encore les reptiles venimen, non seule- ‘ent lee poisson, mais encore kes monstees mavins, now Seulement les Nots paisibles, mais encore la mee qui refuse lute navigation, 8. non seulement Ie soleil, Iv lune eb Toy sstres, mais ‘encore Ix foudre eb Tes ouragans, nom seolement les vents favorables, mais encore Jes Lempatas, tion sculemient les colombes el les oiseaux qui chontent, tais encore les milans, les faucons, lea yautouro ot les fulres eles qui dévorent Jes hommes, non aovloment lbs moutons el les bonus, mais eneor® lee loups, los leopards 1,9. om. PV.X|| 9 Beiyicos Ps daguerspriag eat BA beste PAA + bests colt. | lepeere PA 8. Gen. 31 & JEAN CHRYSOSTOME seas lcygod vk Bepusbec Sidi nh onoprdan va Gig ad Bpincrseg «tak 2 Boréuns Bb oh ourhpen wher: hack wah Begun, sual none bx colron cxndenite an eucnbon 108 aieeonte there ‘4 Meri 6. Obs Ei, ard wb yodatln fo 6 Bebe Bou m8 si yertymves Sra Bip cele, Bop eal 7p) syste wie shy usin olden bs add ok nap azo prema youcban TaD} uaido 4 Hporree & oudduar ivy 72 nhaca rapaar tien 198 eb ae 1 qeog fe fe vadd. 7 OIBE Yip Br ack metre, Fre. Ties oby Bsoxey brave elpnrat Ait oy a they bien 8 8,9 Be cous deer FP. A Spooos fe lhe HP sal th team ett [2-92 9 sic! ody ogitin Kal 8 egbien TDA ‘gfeee timp = xed ucasn TWP |S cdy + Emin AOX fl dnakeriae PVE: om, col. | 82eyer TRVP 2600 cot Tadeo : alae 2». Gen 14 Ie Gore 1, 3b, 1. Le problime dt mal dane 1 oni Le Blneisine Fa résola em montrent TSU ‘hese qu ht eemblent muses. Crgsgne, SVR 1, 838, 25, SUR LA PROVIDENCE 1V, 27 5 cos lions, non sableraent: les conf, les libvees ob les dame, rieis encore les scorpions, les vipéres ob loa serpents et, paral les herber, non seulement les plantes qui procureat Jo guéeison, mais encore les plantas venénenses, heanooup dovoient en atre seandaliss et enfantoe dos hivéies | 4. Quand les chosas eréées furent venues. Vexisience, lorsque chacme eu regn sa beaut propre, il nous roalze Te eréateur losant Ia eréalion, j'entends. chaque chose Vune aprés Pautre et fontos ensemble, pour qu’epris fayoir commu sou apprésiation, aueun homme, si hard el i impudent quill soit, ne sévertue désormais & seruter Te reato dos ohcees visiblos. 6. Cost pourquei, apris avoir dit que Ie lumiére apparut, il ajoute : «Et Dien vit que 1 lumire était bonne™» ot pour chaque chose de méme. Enmite, afin me pas allonger son dissours on nommant toutos les choses par leur nom, il exprime dua mot son appréciation sur toutes le fois ot répate :« Diew vit toutes Jes choses qu'il avait. falles et, voisi qu’elles étaleat pavfallement bonnes 8. Ge n'est pas que Diew se seit apergu de la heauté dos choses créées seulement apris leur venue & existence ‘Non, Gar si Varliste, qui est un homme, ayant congu son ‘euvre sil, avanl de la réaliser, la boauté de ce quil va produire, Aplus forie raison celte sogesveindicible, qui a fait vonie toutes choses I's par sa soule volonts, eonnaiceait oxeellence de eclles-th avant la création. 7. Elle no lee Auroit pus amences ® Vtro, si elle np los avait, connues Pourquoi done ces paroles? Pour la raison que j'ai dite. Aussi, apnis avoir entonda le prophbte te dire que Divu vit #5 choses ot les loua, ne eherche pas «autre plerw de {ul dovieot um hime courant deo phileophio, Voir Puowts, De Prodte (1 wala des pueaises, Joan be Ota pus de at orc do cotta angamostation, aie Lo commentaires paroles at Ccetear devant som muvoe sitae Ie peobeme das le dowelno de wos sur ux tomadn judcoebteen, 22 Mate, void oomona Pautur dare dele onde JEAN clinysosTONE Bhowov val dnideifiv co xinous atety, xP aye Tac nadd ; Tye hp Be viv Lover dnobelEewc oupeordy 2 the Vigan wal vie eouina wo mavonrrs data B Aid ror reiiro nal mayurtog xtyenva vy MEM “Gonep ie of 1 odguuoce Goudducres deta, dra by wanehon mpbcegon Enbebovvsbae 3 om ky cagdg be: dv Sacivog Exhparey, Antbeite, aie aaicen dear éeibyreh ain duobous they abcd laeohe wil xppeney datas En effet, plus convaincar te que la prouve tine des quvres ellemémes est la ‘éelaretion* de son pinion ot do son jugement faite por cut qui los « erSios, 8, Crest essurément poor cela quil a smployé une manitre de parler assez rudimentaire. Kn. effet, si quelqa'an ‘yout acheter des ramédes, sans s'y connastro, il demande quion ks montze d'abord av médeein ; lorsquil sat elaire- ment. «(ue celuicei, apobs les avoir vus, lex a approuves, ine cherche pas d'suire preave de leur effcaeié, mais quand il a appris que le méslecin Jes conmatt ot qu'il as a approuvés, il se contente de Popinion ce celui qui les a composés. 8. De méme Mote, voulant supprimer toute fanosité impudenis de la part'de ceux qui, dans Ie suite, doveiont jouir do la création, a proclamé ct cit que Diew vit cee choses ot lee loua ot décréte quilles élaient bonnes enon souloment bonnet, mois tout & eit bonnns. 10. Ne pose done pas de questions sndisorites, np VYovertue pas & raisonner sur les choses créées, pique (1 5 un lémoignage si pricioue de leur excellence, Si eatte parole ne te suMt pas al si to veux Ueogager dons examen des choses eréées, en le confiant sealement & la mer azitée et aux vagues des raisonnemeots qu produisent In lempate, tu ne sauras rien de plus, mais tw te préparerss 4m pénible nanfrage, Car non seulecient tu ne pourras pas trouver toutes les raisons de chacane des choses eréos, ‘sis parm celles gui te semblent bonnes maintenant, tu ft bldmeras un bon nombre pour avoir fait appel & une sllexion ireeléchic 8 1057, p. 255-285, ot oats organ, M. Hani, Gripen ef ta fonton 2 Lo Pires int lls fee Sopatter avait Tsu tour ae advice la vichesoe do eatalnes aoUcas relipnses dsmh le Gistaisinn Sonne etrision,neprssin ur lagualle on peut Gayultee M. Lasre, Sobrz brs, erin, 1999 (PL, Diss V, 2 8 JEAN cunysosTOME, M1 Ofew lp dalerhs civ dWodwor 4 ropoads a dyesle aap onn wDdaus vad bx Buxgespa a Dripeor ovivas woods 6 SBinivow abv Bp matBec Smt 12 Blow ari Bau sal ab ulapoy repertrac, Gobo UB, Many: BB sod Ercpon xiaaw eigstal, of py ab yale lead Eevon Eorenr ony cha, cl BE BY 08 Grovepreee udgoe, abroudry) Toh meoctepctoy Cy areca Expr Ie 75 Gac® Bqueoueies slur. Obes Gansp Eby ein, el ag Moyauats wat Syn. iphone ron nat xv Boxobvre sla xohiy on Bush 18 Th dp. coe dpmbespov pon. clym 5: tyes ceiiza sb patlply daxooy at yao zat tole Diualera Aofevoiriag val yy varaxalet Sepuod Apele te deciag nal mperale three val nxpmb 0) wareipae aai twaqoer dyerory wd Seen dea Eoydoaro al ubgos The obxovatrre dobeyray sxxéemy Suds 14 TL ody, sin ces BosSwbevuay wey Fey OB ‘obeo 3 “Amaye * 8008 rade Roytouale Hauyiew dont civ robct UépsBon, Exnbousde nis nero Be dt ws Bienog whe teyobore «Kel sliey 4 eb fen tretyoe, sud Woh 2u0d Plas #y, Fra wal bed ES Onnesiiy) frrboax tite sak Yorerk. 7AM Hy 9 woiddoag B+ om, ont | 5 ad om. FPLC 32, 2B for 7,009 lp ulpn, TACO OX stein om’ a0. IB, 4 dgade sic diac Ps dbelans i bxreeolt Is) bes oats 1 Vote p28, 0 2 Om touvera uno lst ailurs insomplite, deep ois Foun atta Ie Monlebinine dans (ver gemerel de on PO 54, 06-206, bm guaseal, Joan atta de pastrense 4 th le uoulke cecustion ports pur cutto dostrine contro la exeation SUH LA PROVIDENCE IY, 1:14 # ‘LL En effet, fe ralsonnemont des hommes est si fable que, le plus souvent, il ost entraine dane dee dizestions ‘ontraires et que bien des gens se trouvent diamétralement ‘opocsls les uns par rapport aux autees dans Vopinion qu’ création. Les Grees +, en Vadmirant plus qu'il ne conviont et on dépassant. la mesure, Vont comsidéote comme dieu. 12, Au conlraics, parm les Maniehéens ® ft d'autres hérétiques, les uns ont dit quelle lait pas Yeouveo d'un diou bon, les autzoa, apes on avoic retranché ‘uno partio, Font atbripuce & une matitre qui s'est engoadrée clleméme ct ont décidé qu’elle était indigno do Poction ‘endatrice de Dieu. Ainsi, comme jo re cuis orapressé de Ip fire, lorsqu’en use do ralzonnements ¢) d'une réflexion jmildehie, on calomnie bion des choses, parm: celles qui font évidemment bonnes 18, Quoi de plus heau, & ton avis, que Je sole? Re cependant cel astre luminenx et dow nuit aux yeux imalades, calcine La tere en dardant. ses reyons “timp Irdlamts, engendre des fbvres, Gesséche souvent la récolte quill read inutilsable, fait que les arbres sont sriles eb tranaforme une parlic de la lerte ea tne région que nous ze pouvont habiter. 14 Hh bion ! dis-moi, colomaierons- nou Io soleil & cauzo do cola? Non, mais en loissont ‘tranqullles Jes roisonnoments et le troubl> qu’le angendrent, ‘mows nous altacherons & e® rocher qu’est 1a parole cites BL Diou vit toutes les choses qu’tl avait faites et voisi fqu’elles étaient tout. A fait. bonnes & » Done calles que je vions «'énumérer sont tout. & fall Boones et tiles. Das ete eorpe tt, comme dans ts nomastion Be incomprehnsi Joon combat tout paciclitemont Pecewation porise soalre la tivation. Lo abveloppement gut sult et ie erepit V1) tout enter De doivant dene pee tre oonaldéns corn un ample jen de theta, ws comine une virile donoastation epoloellque dent lubincanee ‘orbale west qu'un moran Ge eomriaore adapts ee Weak cu tampes Le the est esqusee dans In T+ nome De Fncorpr etn, 713, BD. 0 JEAN CHRYSOSTONE SUR LA PROVIDENCE IY, 1417 a Eumpookey chnon, tet in fou becivry grate Jon, comme je Vai affirmé aupsravant, 11 faut. rovenir Bintaveie nas, Myers * 6 Bob vee Low Eroigaey 6 ans cesse & celle parole et dire + « Voiet que toutes ies add Nias > chises crééce par Dieu sont parfaement bonnes.» 1B. 0k sb syed el you wal Bog cl woily 5 On ton SOenreg =i Fev babies, Nyorres « « "Ayan nope alas nbs 4 nopenas alc olay nto» "ADH SE patio Br tap te cov bral jerazmplonaa Hier 18; Kalam re obey nine dame, good Greaheth, vooniteo mapoil, “elton nal dl ch pal duahugh "wept nou 3. obue, deydCoanm Shy Sebo dab. shy edz merowgay. ove xoaty | Utero 8 ASCepce fomepenay 5 ola Kol miley 8 "105 eiBenlurars 5 AS Gi Exfangpon aah oweysis| 17. Kal ier ol Seg; ell 8 Be ee Gol Be bg 4 over) sat ePhgbey | HA) olan Daye abn elg ok olca ; 28 vl End bv buon aa Fan chepdron co Geol) ty maple orgy 8 mile ep, sain sal abe Hin effet, cest au début surtout quis sont pleins dlacdeur, ceux qui aimont. Il perle ainsi, non pour fue te ponses a quelquo choso @humain — jo mo corscrai ile Le Ie redire — mais pour que, d’epoda exe parcloa, ta yoies le chaleur, Fauthenticits, exeds, Je fou de con amour. 45. Enavite, lorsqu'il dit qu'il aime comme un piro, et jplus qu'ta pore, comme une more, et plus qu'une comma un jaune ¢pous, et plus qu'an jeune époux, qu grande est la distance ent le eel ob ia terre of plus urande Gneore, aussi éloigné eat, Moceidemt du couchant eb plus fneore, il ne sereéte pas 12 dans ses comparsisons, maix i've jusqu’a prendre un exemple beaucoup plas humble encore. 18, Bu elle, Jones aprés a9 fuite et Ja révoneilia- thon des Niniviles aves Diew se trouvait déconcerié parce que sea meneces navaient pas eu dtiet; ill soulfrait ‘Fune souffranee bion humaine, il Stait plein do teistesse Le Scigneur ordonna aux rayons du soleil do dander une FTomme plas brolante ; puis il ordenne A la terre de faire ion vite, pour Jones, d’uno planto wn abri et Vayant xenérousement réchauflé, puis Veyant soulagé et ayant feneuite plongé dans Ie chagrin en Ini enleyant son abr, locsqu'il le vit niconforth ne part et éprouvé de Vaulze, Geoute ce qu'il lui cit = 1%, «Toi, tu voudrais épargnor ton rein pour Tequel tu ne t'es pas donné de mal et que bu nas pas nourvi! ob moi, je alépergnersi pos Naive, la grande ville dans laquelle habitent plus de cont vingt tlle horames qui ne distinguent pas leur droite de leur euche tT» 18. Voiei oo qui veut dize : ombre de la plante ne fa pas auton’ coulagé quo ne ma réjout Ie salut des Niniviter ot la deetruetion de Mone ne Ua pas fait autant, de peine qu’a moi Ig perte de ces gens ; sinsl leur mort, ‘lait contraire & ma pensse, Vois comment, Ik encore, il ie 46 98, 5) Jom. 0-11, "Opie mie val tveaie Sescfiaher ay chil 2 aby bpslow Unde ig xcdeaxbvens my CP fe abe bis Hy 08 yp ste intyrow, aX Eckreyey* OBR eeMlecdac abehy. 18, greta civ guxdy of 79 also, Betées DB Ere nal ward veizo goal wo rrcov soe éadnous, édrxey * + Et ye @ 235 aMerpien Epyou obswe deveebyonn grit TODD UAMIa 8 05 oiecioy ead ob reer slat. Ela ed is sarmeples wear Peyuy te «Ole yer eGo 9 detorepde = >, dpcdaie wid Hy wrod remy Dopebves role dropmysyas, b wok ake wb oe wee chhoe. 20. Ket Eeépore Bt tmrceucy Dpnyosiony de typecast cathe Dyer ed Pure x Booshoud pe repl sty jar vat ep civ foyer vy epioy wou rei poe 90 BERyet eaatrdy on, Te map dom yal apcwiel Gow revehon wubles % centeny yd Surever’ Sore wh dgstvae Biereceiy we Epvovs Ele i dWedmoy aby dgnciade wh plee val wh teem EnbBeikey the wdeueniag, Gud BE cteode ype 75 nap rooted us) tom sav rhe iy uty wat coy de donitjoum ; 21. Taica 3 Dever, oly Oe. wh nape die, a tom eSB Eyam a sl pb ie THe ovate & Orbe oh toured mete, fineran SE vai wpa deladot, fradh ubye olde vole mepaedetes bree 7) bps, Eee 09 1a Flow gnidphin 18,8 aby 9a, TK. I Tre oe Kom AL 7 oe: olewee P| Sadat past dpe dd, CO 8 moda + omoie PAX. 20, 3 zal 3Gy feyor om PK. Ly 4 ides erm wat || imsegee poet nee adel #038 ye"? |b oeytorezn | cagberare SOO, sm, Jon 4,11 a 5, 11 SUR LA PROVIDENCE Vi, 1621 10 ya aude de la Comparaison, Hn elle il 1°a pas dit = « Tu vondeeis éparzner un ricin», puis s'est borné 1A, mais il a fjowté : «pour logual tu no tes donné auewn mal el que tn wes pas nourri, 19, Paisque. les jerdiniers eiment ssrloul parmi Jeure plantos elles qui lour ont doané Hpeanooup de paine, Dieu voulont moatrer qu'il aime fos hommes et qu'il les cime de cette sorte d'emour a ajoute : «Si toi tu détends ainsi avee ardeur Je travail fun autre, dial, & plus forte raison puisje détondre le travel qui mvappasrtient en quelque fagon et dom. je suis Vouteur. » Ensuite, il alténue Vaceusation porlée contre fenx en disant = «Us ne distinguent pas leur droite de leur gouche =» ct montre que c'est par ignorance phutél que par méchaneeté qu’ils ont commis une faute, ce qu’a prowvé aussi Leffel de leur repent. 20, Ht foisont dee roprockes & dautees qui gémicaient sous prétexta quils evaiont té akandonnés, voici tes paroles qu'il pronencs : « Intereoges-2m0; sur mos enfents, Gonnez-moi dos ordees sur lee couvzes de mes mains > Ce qwil veut dire, c'est evel : « Qui rappelle un enfomt & ta rmémoire de son pére et Vnvite Ay penser, ou bien um onyrier ow in artiste 4 me pas laisse sTabimer son euvoe? ‘Ainsi cher. les hammes, In nature et Part vous sulllsent ‘pour donner woe preave de solliciade, mais vous pensea (que jai besoin de quelqu‘un pour ay'inviler & m’eccuper de mes enfants et de mes ceuvres’» 81. Il disait cela non pour guils ne Je prient pas, meis pour qu’ils puissont avoir que, méms avant Ia priérs, Diew fait ce qui le egarde; cependant, iJ veut quon le prie porce quil suit |que cewe qui Je prient en tireot un grand prefs. Ta voie 1. on setrouve ici cones a yotvenie toute interpétation ‘oe eitare fate ov bani. Ge Ene, om de focen tendencies, 4 bide sie pair. Dance yan sae aaa emslence 1s Dieu gu, aeioae goo homme, cobra see bosons (Voir Dapeerd lnm, WV, 4,4 4,994 Desa om. 33,1, PG 4, 02) 9 en tae lems de matatene ix ndessits ge 1 pore dont Jean ne esse oe oor Yat, par estmnpls De prefer. tony. Ul, POE, 318810 105, JEAN cuRYsosToME SUR LA PROVIDENCE v4, 2122 07 Bik wav Umalenywhoew cobran vic dpdeou xpovelag ane 4 Setbeeas Scares 5 BB, Exdnee 36. Tapiyarey ele paov bv martyr ayrtoay abv vougion sé. Scere co ooo yal ‘gs 7b udeos on darenn pbs Boca, tor qucorTa al neph Mdzeon rovipmen, 2s obzaBeyor xy Yerne Seon bo oobais Epp ty caparcéysven, cl vk Uk Brice ojoeis nbs Epcos "val roaaicoy da fiepanercite Bb rrvon robce eke chy 205 Arete, oor nermpis yen. por eco exomples comment los preuves de la providence ont ple elaires ot plus Solatantes que soe 92. Constato-e, Tl a cité en exemple le pére, la min, to jeune épois, ta distance entre Te cil ete terre, Vimter= valle entre orient t le couchan, le jardinier qui se doane Gu mal pour ses plantes, Varchitecte de bitiments qui Séleveront un jour, Pamant passioané qui se trouble sit A fait de lo peine h son aimé, no fit-oo qu’en paroles, et il a rhontré par tous eee examples quo la bonts de Diew differe te foul cela autant que Ia méchaneeté do ta bunt dE eel pn iepterionni'P | 8 nore 08 agnorinys TVP,K dyabienmas 4. | Keb. ¥. “AmsBaiis 195 r00 cod rpovolas 4) Baa agp erlocus 1. Kel rele by oby ctyvduscey, tree Epry, dovat xa rater by Era nde slow =Pwoe vat Svaandyerya al Buoraitets xal avzbooprec, pps BH xxl BA cv dy abriiy drodelioney odval chy mplvatay, nal! Boy iat olly te. "Araaay ‘rie achy, widhoy Bb ol8k thiras vee Lutes les ressources de son Houun, Te tuaition gras et le ponte tckiennn on partionen, tment que le monde ect aa srvico do Phorm raisonnebo, ia ‘eteaiton jedba-enétienne lie doen anLnropooenri une also Oe sendregracn & Dieu at da Paiter oa setour. Vee Juarem, 2 Ape. Xj Dien com Tryp jd 29, 1; 80, 3, Jean, qui Fait ao Ire bat ¢ aiian de gress dane fo vie spntania, asvopps a Sens ane ve coca Dstt hom. VIE, 2, PH, 93 no JEAN GHRYSOSTOME 3, OUR rap ype sabes Born nai yovesier ashy Brnec; “On yep Fabere Tpecbinapee, wees gray 6. Ode Tuaeyiucves «Ore tybrco Boron, fyeaiy ue Eyeol yoo val Cumaer guy werd * > * 105 ivarbvecs tb rile, 1b ndidos, vy Sf eek oe mitts Thy Maury dpuoviay, a Bidar kvea dep Sp SEoveg utr mee 1 Oe deraion 58 bananas pen, BPA sol IN sud eek, narexbounaey, By bomdeg 7 xg 2d Ber oot che Herip, ODN AE mageyar hy goslay, ‘he dgmseey cpa, viv ys tah a dao Raub Tor 86, xainep tv tgDnyn Pohl, bral Hovpen wer werenyReorn chy yin al vera Saratgore Boyykc. toa idbrac aa remmrerehas 5 'O ylp-ab ntkeyoc ctpnoy x38 Ent By od 12 sad mipdon Gubotte. nal SBéaev dréorro Ge) Fedor Putlon gee el wicks docking oh Exhihames lourdn, oh naps volvo. Bree GapeG Be 8b Shes value kahe aby & rocoto saan Bucorinaros, Bonee ery nal rancton maeduy cfr duping guonyorsl val moe Dates Feplel, fer oi pic of BE die Beooig aets ac Shove Sp Soacen thaten adrcie yoetbnnes per dap Saupole tneBevevic, Gone iv pv alata 2 Myo Beene TRV IC: Bessy coll. | 3.5 Ovbe PVP 6 sie de PVP om. cat 449.2 Auorctpow post zeae ald. PP I] 4 Ord sgh pies sea ewstere HP | Assen, Fr, 5, 3 Asien TEP @ 8 dete aging Ki | 5 Aum ante —j imee TPV 57 adele. brobenric om. QOX |G soot: eben 8] 8 Bane Guadeny Ale sean P oxtinew V dorky THAA |B ae Sraatinence Ps om. eth. 7 Toesbs a ante sep cad 2 fal and TRV, | 7 bxoheonlg 8 broBetenes TEV Pale dypGy AGOX. SUR LA PROVIDENCE V1I, 9-6 m 8, Car les anges len avaient pas besoin. Comment ‘en auraient-ils ev besoin, cux qui existeient avant qu'elle {01 Quils soiont beaucoup plus anciena qu'elle, évoute tomment Dien Ie dit & Job en s'entrelenont avoo ‘Quand lee oatroe poruront, tous lee anger me lovbreat ct tne chonterent. d'une voix filssante »» Cest-2-dire quile flaient frappés dvadmiration devant Jabondance des sires, eur Deauts, leur ordre, leur ulilté, leur diversité, Jour elarlé, ur éelat, leur harmonie ot toutes leurs autres quolites quile ombrassent du regard beaueoup plus distinelement que nous, 4 Mais i n’a_pas seulement embeli Ie ciel dastees, §1'a ome du soleil eh de Ta lune 9 ve procurant dans cheque sivonsianee tanldt un grand plaisir, tantét une gronde nblité, Quoi de plas mervoilloux que lo ciel qui tantot resplendit sous le soleil, tantat, comme sous les feux d'un regard, illumino le treo da nombre infini dee astros ot done use matelots ot aux vovageurs dee guides qui les prenuent, en quelque sorte, par la main? 8. Gelui qui Tend Ja mer, assis au gouvernail, devant les assouts des vogues et I'élan det cause déehatnées sous In poussée des vente violonts, s'engege dans Tombre «one uit sans lune, plein de cenflance dans Te eheonin ui lui ext indiqué B Gt Pastre, Dien qu'il soit situé dans les hauteurs, gnide précision, comme sl était proche el dans. son voisinage, "homme qui se trouve fone si grande distance ; UVeatraine au port sons ui parler; en montrent la route faux yeux des marins, il lour permet de fendre 1a mer en soanits, eb leur indique les moments favorables, st bien 0) 38 7 dB, eat ex Abeta are craton of Danian Je revo. V 1, b3CO4 8. LA 06 Haris tv do eneltons (Ble gS, “tun we content de développementsereteies cur do lev commune. a ban Cho enaE. SUR LA PROVIDENCE YH, 6 ns que tantdt, fis retiennent le Dateau dang le port, tanto ile Yentraineat vers la hante mer, pleins de confine fede fagon & ne pas subir de navfrage, malgré V'incertitade de Vavenir impossible & préveir, en tombant sur ua jour de tempete 7, Los astres ne déterminent pas eeulomont tout ce qu ert mesurer Je contenu des années et les saisons favorable, mais ile indiquent, eves beaucoup de prévion, choque nuit Uhearo ct le mouvement cu tomps et permettent & ceux qui lee regardont de voir & quel moment la plus grande partie an est écouléo, & quel moment jl en ‘rte le moins ou Ie contraire, ce qui est utile non seulement ‘ux navigateurs, tals encore aux Voyageurs pour ve pas se rmottre en route & une heure difayorable de ki mui eb ne pus rester ches nx, Aun moment oi i convient de parti. Sur ce poiat, en méme temps que les anlres, les phases de Jt une domnent des indicatzons précises auxquelles on peut sr fier. 8. En ellet, de méme que le soleil rigle les houres du jour, de méme la Tune régle celles de la nuit; elle-rend, fe plus, bien d'autres services : en répandant un air lempéré, ello produit de Ia rosée pour faire goxmer les fomences elle eet aussi ule pour ongenizer la vie des bommee chor eux, ecaupant uno place intermédiaire entre Ie chur des ostees ct Feslat du soleil, inférioure 2 eelui-ci, ais supérieure & ceuscl et beaueosp plus grande &, De cette varisté naistent pour e2ax qui contamplent Jes asives um plaisir et ume utiité qui ne sont, pas dg] peables, aussi bien que dee avantages précis qui Permet de prévoir les moments favorables, celui qu'on fice des hens, dela mesure du temps, longueur ou Initvelé, cel} qu'on tire de leur diversilé impossible & ‘serie. On peut voir Pum toot petit, Vautre plus grand ob i mhoton, vy Bb Oxppaireas aks 30 rélonyes Hi [bh BA chy 305 ubidovees dAlen Amaobmeac cle 725 Euninroveae jusear yeuirioy onopses 7 Kad oby Doxkigor B Sumciy wisps bow nipabe yapaierypl@ovaw ebro, Sak zak Bekowys wut url Gps nak Gory yard nad, maperdie “Fc dvctialag oh rouriow aIRbvat ole dpincas, x6er dy , ot valions ot eollines, et to. ciel 221 oaurkmiven xeb on Ieladudn Beorbreos lV tout enti ot dépouillant Ios ehoses viebles da manteau 1B, Ms fy nig ais0h borderetn code Boor Ia out, Jes montre toutes 4 ace yeux: dems leur nadite? 18. Comment ne serait-on pas fraps d'admiration inl xa enue, sa marche régulitre, son service sans fallance et lire pendant. de si longues périodes danies, Deauté toujours épanouie, sa carté, san delat, ss puceté ‘ti, tout eo se melant a tant de corps, nen est nullement fouls? 13 aussi devant son ulibile impossible & déerne, fell qu'il a pour les semences, les plantea, la constitution ae nal dyeunbBioroy Samcorizn ob xidhos sob dxudLor, cy daueyBiva, hy gailebenra, ‘thy sosclr0is Sudoeay aiuaes vat used waPove) Tipds BE covrois, chy yeclan shy Zeacov, chy & onde 9. 0xaLom, PX. 10, 2 shergéven FVE,GX : dyngions 00 | 4 on Kk. 41, 9 otuase YP rom, cute | 6 ecw orm TEA | 7 beg! -ubioy 20. 12, in FP rom. ont De demsiny om. PVE BB 2 chews om. FVP| 6 brante wecstaone EI hvubony Eepeatr 16 rete 8 rire em 60% 6 yap ey no. SEAN cuinyeosToMe cy 8 gurots nal by ocbunow éilpdmen, cerca Epileon, tern, NBuvy, Bora, si Bry thy By Ge vbr rt dg oe Spout 14 Ty aibere yeréjovem ob ebpera 38 pévoy Gorka nak Bare, val Nysoe sak yy ol aca al aie) 20 Hpce 4 ping Yerewoutry 2a 1002.9 seal BeBenston riven, I6, Aid 8) cotce wal b Yadyeidde od dies a repadniion Padiueos, sb Bopentc gaidoby, Gapdtovony dquo, yrBbrore Burley dec, cinobreos, ty cinopglay, thy dexperbdieroy Bix tra nur Bicyer Ey og Pe lors vb aires ao sai? torn, by lsoke role obpavie * e070, oh ess Devan, ahireras, «Kel adtds ds Emagevbuene be reared airoi%,» 16. Elta vai coiohon the Bustenne aos BG Exige «Ayo eras Oz yas Spnssiv 588y ot. > Elz 7 flaps diel éoyetin nf obsoubin mag «°AR depen 105 ogg 4G, Hedog obxo8 wel 8 veardveyya ab=08 Foc Axpo cient: » Elza ob ae yofaioy wal doehwoy 6 lx Foxe Be dnenpshoceae the Oépane of TY, "Beaver, el ph dntiayes, yay aaci shy nebo ah Eclpally ” dd xy veg, dnd sv Gey, ab 48, 734): thy K.AOX J 9 dene om. PY. 14, 23 autho vere eaerg ponbzovex Vi AGOX : drew eb cores riveree: V0 hse DyK Pocono T i 15, val ante a4, PX,OX | 6 w7Eomy Ps om. oat ‘etn, ableeres Pod: om BB, 2 Eehare EDX Ga K om. TV,AGO | 3 gyal Syadadocrse 80d TPVK,GOX | ahah TPAC om, cols 8 Bes «aloes om. COX [6 Elsa + om. ee Tig Resor abel Ps Sidd ey Stren Bods ab el 1.2 hy aboon.- dh oy vey pest abeod trans [ babel EVE som. ts, SUR LA PROVIDE NOB Ut, 1247 ur ex hommes, des quadrupédes, des poisons, des irs, tbe piertes, des plantes, pour a terme, la mer, T'air, en un fol, pour tout ec qu'on voit, 14. Cor tout « besoin do Iii, profite de see bionfoits, devient reilleur forsqu'il en rego so part ct aon soulement les corps et les plentas, fais aueel les eaux, lee maraia, les souroes, les fouves, la pature ollesméme do V'air qui en est allégé, purilé et plus transparent 435, Crest pourquei, youlent-anontrer sa beaut, sa lumiére toujours radicuse, le moment od il alteint le point le plus love, son éclat. qui jamais ne se lerail, sa aplendent, sa focme parfsite, Ie servieo qu'il fait sans défallance et en toute libesté, lp psalmiste dit : «Dans Ie soleil, il a placé ss lonte », eeabd-dire dans loa oieux mémea, II dit ela en perlant do Ia tents do Diou. «Et lui-mtmo comme un Spows qui ort do In chambre nuptiale®» 16. Ensuite rontraat le xele avee loquel il fait ton service, 'e psalmiste sjoute : « Il eélance comme un géent pour parsourir sa route, »Puis le memiére dont il suff el dont ilsert la terre fentiice : «AU sommet di ciel ast som point de déport eb fa somme! du eiel est son point d'arrivée, » Bnfin Us ft Paide quill apporte & tous : eH neat personne qui se ‘érabe A sa chaleur s» ‘YP. Tu pourrais encore, si tu a’éLais lassé, apprendre & connailre par d'autres t6moins sa providenos 1 2 par les nuages, per lee saisons, par les révolutions des astres, par Pe, L9ls8) 56 [Pe 19 (28), 8 1. tes communes une ample priods gul wbsand sue quabrs forigraphes ate caccamalent ly Rgurys de rbctoniqu, 1 ode dhe tsupe, colleel ont elutes par L. Mentone, ixfuence de Iswondstophiatigue sor Unione de aire Gregelre de Nis. Pais 1006, dent toutes Io romurguss sent Saement valabls pour Pars 3p Jen Chngonstoee, Une eaumietion analogue, mats 0 petne iui, 2 trouve ohoe Baar, Ie lerer. Pom. V, P36, 116 A us JEAN cHEYSosTOME, forty, ard vey Sadyov, dad og Oaraors vat by aieh coudbaov yorin, dd whe ee aah tay Oy a sexprciBon, tpntiy, “xewi wb) depontcan, epalany, dad ir flow adv by Mhuvng va al mora, xb whe cxowplone, dab ve do Gs can guoptvan anepuiran, 8epay, Bore, A & wie foipons, by vas ole eehucty 18. ae Bhucrstvean by neon, by ofa dros sy airs ‘euprin, Ax) xO Loan ay fukn, viv danpéour, dyplon, wr yepoHbem, 70 woigl, “By ever, si prion, x0 Dlg, wv fs proms ene pslbiay st rexpidion, od LyOhon eal ques Bocavin, dab nen dy viel yop, 2 dad vty Sard, My bbe ly nb sO ExienBeoudcay, dr aad Bow dnd NiBeon dnd cay peradainary fgGy he mheoubms Oaddorne, dnd vhs fehisrowy dvd oy vist Gd cy Bojion, dnd ctv daeav, and we Emewvelag raniyasg dnd vod Piles Sv UBirov, ab eA pl ay ererysion dg’ Gv & xéayos july evstorpeny, aig Biarficas Ov xpi, dm’ wig Buxpopic 05 beg ig Gudess val aie voeds, 20. dab vdaov val te dri <6) UdGy roy Guertpiy, Ard aie arene 17, 2gandon spendin EVE,GOX ony TA [8 xt But 1 9 vad av By of ene youn Ds om. elt | de 3B fragem x06" Dtpon [ean A) sal ve oina wd Sud seedy post 9s ol GOS | Lied "xd AGOX | 4 oSept FH AGO | & yrds Ps om, cath 38,5 deb “By ert wel Yeoayles AGOX : dn x6 yeopites TRUS, [ingles 2) | 4 aa Sy Sor GOR som. ext: [4st Byplaw GOX: Ind xy By Beddong. "PV. dr’ xy npn Zoey P| © xOy pnp oy BODO TEVA. SUR LA PROVIDENCE Vit, 179 ne ‘ge Vents, par la mor, par les atzes de toute sorta dent lle txt Ie sijour, pur la terre et les quadrupédes qui Uhabitent, par lex reptiles, par Tex oheaox qui parcoursnt lee aire, ceux qui Vivent. sur Is Leere ferme, par les animews nobiles qui vivent das les marais, par Tes sourges ob les Deuves, per Ia lerre habitée, par calle qui est inbabitée, sgarles semences qui germent, par les arbres, par les plantes, par co qui pousse dans Tes liewx déseris, dans cows qui ne le sont pas, 18. par la flore des plaines, des ravins, des montagnes, des vallées, par les. plantes. qui eroissent ellos mémes, par cellos qui sont Io fruit de Peflort et di Je culture, par les snimaux appriveiss, par coax qui ne Jo cont pas, par lee bates sauvages ot lee bitea foriligres, par lee grandes ot les petites, par lea oiseaux qui spparsissunt en hiver, on été, en gutorane, par ler quadra- piles, par les poissons, par les plantes, par lop herbes, parce qui vit Ja nuit, par ce qui vit Ie Joon, per ls plies, par la mesure des années, par I mort, 19, par la vie, par Je labeur qui nous est éeha en partage, par la tratesse, par la detent, par la nowrriture el: Ia boiston gu nous ont 6 données, par les moors, par les aris, par Te Dois, par In pioers, par Jes montagnes qui recélent des maétaws, par 1a mor navigable, par celle qui s¢ refuse & Ja navigation, par Jee flee, par les ports, por lee cdles escarpées, par ce ‘ui spparsit 8 le guriaee do la mer, por le profondoar des fx, par Ios dléments de Ia nature dont le mondo a été femposé pour nous, par Ja xépartition des saison, por le Tooguear diftérente da joor et dela nuit, 20. par la maladie 1 sanlé, par dos mnembree, par le constitution de 38, | xoyou THR.A neo cet | 3 drorrtenuscen Ds boyd Gt | Uses Pe ceepoadeay TEVAKGO obosnpdean SOX soy ucwaeais dpiw BY + vy BAbgey sv penny TP BEDS pereblash AGOX [8 am sae stenting wn aie 80, 2sGy Fueége AGOX : om. st 1 SEAN eRYS0sTOME odie, apa Tree porn bree 0 tevswineoy read ceerkyen evneadorepey | “AD 2 nea aiginas geviy Smt wh 05 Be08 mpi ai Bina rat coplas BL. Aik obo xol 6 xpogimin 6 socobso Tretia Bie begciie fe xemur oo sal OO IuzDOis, dvBbyee ue? BeadfEcws 92% chy Oneal Balnyy guy” «Os kusyedy ok Eye a0, “ela &» oom tokyo * » 88, Kad vate wives, Ballpure, Beh of Kod ip quae 804 ob — emt ve hy dandy abv Mrov emma iow — Wa sh otuarx nenonaére i Gres 705 Boskipon uadvauiy val Ty pooubrny Bi Gd woh serch nal zy emo Hei Ertpey bop diamatintgaos, tx chy bx vis datos bepub wospBiorear, tra waiqey rola wiyOs, a. ericuaca cpeyorn, toa od gued afZuae, tye cat Ganteon conboeropic. ual by fj ve yeooylac Sy ‘yovunra, Bat 2v Béhone BEleepoy wi ote rxpenbuz ‘cw bv TOD nob pov aa atu z 28. tres Bt york o0' kc Gheyas dreeaDaloovees ed buga 05 napred Bazap\Correc nal chy & 2 20, Dabvsie ViAOON: al Aco’ a! a0 4 BL, (dom. TUPAC | 4 bens P,ACOX: oma, aat | leas ‘goo ad PPAR 2B ee ate med om. FV,G || Sulpuce FVP + om. ob EE vel vip sat Deuce Bk of em. P | Sak mates ndves Bek 9 Hest 3 06 | 2 EewEouey«dnskeyen TA [1 peducwy «om Ke] d Bev bry al byerav cite ydoepdy nent 4 [Bae sora : regard AllS xealvon TICA : xaponlae Digg Soulvas om, |S tdpas AG omy, cat [9 BeDgud oorhruy AG om colt, | 28 toed ontquare spégeoes om THU ‘PPK om, P| 239 ante Se SUR LA PROVIDENCE IL, 2929 wa notre amie, par les arts, par Phebileté qu'ils requiérent eh qui 2 U6 donnée aux hommes, par Ios oventages quo nous procurent les bites dépourvues de raison qui sont 4 notre secvice, par les plantes et autres obioses ence, par les Gires vivants les plus petits et les plus ordinuinve, ‘Quoi de plus polit eb de plus vilain qu'une abeille? Quoi {de plus ordinaire que les fourmis et les eigales ? Cependant, files aussi parlont clairement de Ia providence, de 1a puissance, do la segosae de Dieu. BL. Gest pourquoi le prophite quis été jugé digne Wtre si obondamment inepiné do I'Eaprit, sereétant sur ensemble deta eréation et ayant évoqué un certain nomben do détails, ft entende, sous Vet d’uno profende stupri, ‘tte admirable parole : «Comme elles sont grandee vo3 euvees Seigneur? Vous aver tout fait avec enyeeae 4 » EL tout eala pour tof, 6 houae { 22. Bn effe, les yonts ont aussi été co8és pour tei ® — ar nous reviendrons, encore une fois, au début de notre discours — pour eafraichir aos corgs fatiguts, nettoyer ta Due produite par la terre détrempés, lait slounit par ta fumée, le feu et Ies autres exhalaisons, pour altéauer ta ‘chaleur des rayone eolaires, pour allger le suffocation de 18, pour nourtir les semences, pour faite pousser les plaates, pour Vacsompagnor sur mor, pour re sur terre au fervice de lo eulture : tantot is pouscent loa batoaax plas vile que la tlache et rendeat insi lo navigation facile ob ayréable, 28. tantet is font avec toile tri our Faire ab espa teal la paille du grain, allyeant effort du travail ; pour 1 ofr RYE\KC © om. eat, | LL iy slaGe a. rammnonendCovees 83,2 raszifodvem post Epyenieg sor HVC mopaydivae BOX wpapuleigaver A. | 20 shy be hs Gereclae wommuster Pe raparinovss (BB, 10] ranep. T.K,AGOR, Ps, 10100, 24 1 Sur uttitedes venis ot fa Poot. how. CXTCCV, 8, POSS, mL ae SEAN CHRYSOSTOsE SUR LA PROVIDENCE Vii, 2227 1s onde V'sir Jeger et doox, pour te ehirmer, tantet ile normurent dovcemeat cLageéablement, tant is oven gérement sa Ios plantes eb egiten les fevilles des arbres, 24, pour te procurer en élé et au printemys un sommeil jus delicious eb plos doux que To mil; il ngnsent sr Jp surface do la mor ot sur los oavx des feuves, comine ils font sur les arbres; se montren’ pour te donner, eur no) rerauley vauéron nal viv Empiveay a ‘yuo, beaucoup de plaisir ct, avant co plosn, {2 rendre lerupltovees,