Vous êtes sur la page 1sur 212
SUR ZACHARIE SOURCES CHRETIENNES Pieter frat td Luba, So J. Dania, 8. J. Direciom :C. Mondor, § Ne 8s DIDYME L'AVEUGLE SUR ZACHARIE TEXTE INEDID DIAPALS UN PAPYAUS DE TOURA INTRODUCTION, TEXTE CRITIQUE, TAADDETION KT 9OTKS Louis DOUTRELBAU, s. j. orca iin waar i crane TOME 1 (Cot ouurage est peBKé ates le concours da Contes National de la Recharehe Seiratifgue LES EDITIONS DU CERR, 29, wo ve 14 Tour-Mavnoene, PARIS 962 5 WUNte te Sigles et conventions. Dans Papper. — Llapparat critique vise surtout & indiquor ler correction Ie plus coment errnosy qu ls Teetours antiques oat gu du Papieus. Now wavons pas rela, Toure eoereotions loa fimo Werthograpbe ow de spss sans inportanoe iapparstest posi :Ioloaume dabord. il ext Ietezte ds P, ctolbiieation do provenance, la sineeae en cs cla ciesationy at ut Blre ecoana) ct & fovte dae divs-pointe In ow lot sorestons rejoin. Leaponrat Fepote Lee mots en enter, quelque reduit que soit Teléinent sur Inge pte le creation mel Leni ics joints dp auapension sont eraployéa quand doa ou pl aagts tpanée dane fo text sont silectle Ge le minal {ela tem conection, ‘Le Sint iadique quit fase presse en considera della pre qul s Gland entre les deus mots que le Ure separ PIs copia Pe Stat da texts avant correction Ty Gage du toxte apres cearection dela main do P Dain da Bs voie dnt ps La? ot 178 Pe ‘main da glossatonr, parts distingué en Pr ot Ps*; voir Ty, p90 cancel, eanoaieit Gp oxpanstt cpunot. axpamstans, expat lena, sestevit in hoetoce iso incast og inugiee =. pea yoo Dane i teste. — Lianage que Diyme fat do TBaritue exinte tan suiedacraont libel ml par toujours 648 possible de lstr= ime dan los citations uleat bttoral de es fu sat aceorane= hicion, Les fallenetsenfepmint done parle des élments ul ne Be raat tanen fat yas seictoment de TBeritare Se lguto dons par 4 Tappa senproraire. “Les erochvis cards (), dara ie tote la traduction, fndlguen ‘es laevis et, pana, Te) resicutoas. Tes crocs ellis ( ") indiquent leo additions do Media (ana to texte, & ports lus mot coir ‘ene le iacunet du teste gee, cba point. an eae Tes lettres plates (a renrsente des lettos mutiées 04 sfincienidane Ie Papyrum, dont la Lecture pest Sire reaise ot REPERENCES BT ABREVIATIONS loge Catholique. Dusananty Bachiedion Symbelorain (Grechische Chietliche Shsifvtallec (Corpus de Bela), | Mian, Patrologie Greece. PL = Muose, Patrlozie Latioe, Revue d”Asottiguo et de Mystique, Toulouse, Fechovebes de Scenes Raligouss, Pars Sonrees Chrétiennes J. Yox Aaxin, Stoieoram Yeterum Fragmeata, Leival Texte und Untorsuchingea, Leia hes ronvois 417 Zachardam de Didyma indiquent le lies ot ‘mumnéies Pour a division opty el ar. p28. Pour cenvoyer & Iu Zacharion do TésGne, PL 25, 14 ‘512, on ne trouve que lo neta de FEdae aeeompagwe du mun dela eslonne de Migne Tes citations dus Peaumes sont toujours indiquées apne umnérotation des Sepia Tine chifres gras en marge indlquent los pages da Papyras, LIVRES IV ET V XTE ET TRADUCTION wah av(yloseat». O15 [2 oh nasa Ab weal 6 ryote depontin tnrencondiny BBaaaldaly noceépe. = «+ ae Bord «Mba, Sb apeeires 27s 4 ti. mg. ba 4, La page 875 da Papyrus, premiéne du 188 quaternion, ‘que dleutees Ist ravages de Tair ot ed poustiren. — LIVRE Iv 1 Lo sage selon Dieu qui a une inteligence délige et allinée, « come prend les [paraboles), les dscours obs fas, les maximes des hommes de sens ot les énigmes «». Les paroles qui apportent une xévéla~ tion sous un sens eaché sont des énigmes, Aine, pac oxzmple, le toxte du prophéts 8 commenter eetuelemeot, feant présente sous ferme d'énigme, exprime an en gnement cachs. [Neste pas) une éaigime que ces mots = ‘Liban, ouvre tes portat 4»? 2, car ee nest pas a In montagne matériel qui ost sans vie, pas phis qu aus bois au'elle porte [perceptibles 2} par Io sens et imagination, gu'ost donnd Pordre que lo Liban ouvse ses portes ot que ies pins poussent des eris de douleur quand les eddres sont sbattus % mais [eest bien) & dos hommor pleine d’oxgucil ft de hiutene, tomabés dans ane idolateie criminelle & ogard « doa poitsances do o> monde + 9.8... Le sens 05 énigmes dans VBerieure. tous toute saarve que noms priventone la plupast dee lostres ae fetta page tr dle. A pert dala ligar 15, los ptiten bursos Yrfcalesindiquent Ie fin dow Iignos dexalo Papyrus. 278 so oy TACHA RIA (275) 20 eae 4. Be tryovl Br6) cont, pein, tales 6. "Exe Sybus x 30 Epevay Ser nal nasfnar & By sezeup[eJo yantas see aibrefwle ai 3 yevinasa $5 elney. 7. 01 yap iv vena Kal § Dex Koveg 9 xi sorts ach 27S A. GL Ps. 48,419.21 We. Jée. 5,8 | 270-0, Po. 31,9 30,6 Il & Mouth. 7,6 2S BDL add. 0 reong, Pa 76 4 sada seni BP | 10 20 elaine deviner; mais pout-ire liraiton ved bien soe. Co Gl PrGshde peat wo lee ne rayne iy, £8 305 4... ligne 23 Ia paseo prophétique dit: «Is devinsent ies chevause passionads de ferames, cbacun hennit aprés 1a femme de som prochain *» fan mépris...--] do parole de Diou qui ordonne | 5.6 Ne soyer pas comme In cheval ft le mulet qui a'ont pas d'intelligence * », car, au sens spiituel, est un chaval eelai qui détmat I¢ mariage des Auties of quis comme un insonsé, couvyre les formes des tuites, Pour #8tre nevélé ineapeble dengensren, cet qui tst stile pour le bien portera le nora do mulet, ot eurtout Taone sans invelligence divine, qui fait profession de vir sinité, car [- +) Geant stupide, bien qu'elle pariste ye de corps, elie ext une mule et non Vepouse du Verbe. 6. Ty a beaucoup de noms Wani= ‘Les moms mpoux que lon eae aay ‘animaux uy sens péjoratif : ainsi appelle-t-on jus- iPPBIUE | Aemont aos ct chumnoaus coux qu x hommes, Porat Jor fendein du vice doa le Be ee puissance mauvaises, Cesta soageant {co tole homamoe que lo grand prophéte inspire Jeois dit que Ia doscendance [du dragoa*] ct des axpics fait porter tse richosee our lo dox dea fos et dos chamecux b».7. En effet vos paroles ne sons pas & prendre & la lett, puisque dour sons eet ebpani, enue @ pas. eapabéien variesieas fou du 217 9, 15.86, S2)) 4 CE Maths. 7,6 BT onto vitor txparéyerey — dodresn (246 2 suncis incl, Def BoaSitur + fontoan Ps || 8 ialew + sg Ciot)iw (expanel Pm || 19-13 hesaaatin «Do ‘iene os Bo 4. Toplltio eert len Ia forme du mor de P. Un sorreoteur ‘fot SaaS La forme oodinnie da vere ast ae, Haven Fouts 2. Ce caracine pris au ehion ast tesditonne!. Infra, 1¥ 48 ¥ 200. Ch Onremsn, Knraton aove Tirade, SC 81, p. SDK Comparer c» paassse de I'In Zachariam sve cles a. Pape linet) do Tora war les Pestoos, Im Dr 29,17 (abion 3, page uve ty, 841 307 rate pousse aux saillies, mais habile 4 flatter et porté thoyer. Naboie-t-l pas, eelui qui ineulta | san prochain ‘0 produisant ca quelque sorte le bruit sourd * des accusa- tions ? Ta grande voix d'leaie e'élave contro de tes hommes ; Tous sont des chiens siupides, ils ignovent la agesse et ils sont pervers «.» Si done de tels horames sont des chions’, qui gjoutent & Jours autees salstés, celle de sevenir mangor les vomissements quills ont rejetis 8, il fut teaiter de pores ceux qui, purifés de la fange des passions, retoument ensuite e'y vautrer 9. Piesre, le frand disciple du Christ, éerit aw sujet de ceux qui sont dans de tellas dispositions esprit :¢ M1 valait maiens: pour ux ne pas avoir conna la voie de la justice que de Pavoir tonnue pour se détourer de ki loi Sainte qui leur avait {45 onsoignse. Il lour est arrive op que dit le véridique prover : « Le chien est retourné & son. vomissement ¥, et est autre : « La truie, une fois Javée, se vautes dans a fange > 10. A des hommes de cotta sorte, le de donner Tes choses saiintes, ear ils reviewnent & la mé chaneeté quis ont vomie, poisque apris «'Btre apparem- ment repentis, ils rotournant am péché qu’ils savaient rwjeté. Une faat pas plus acooptor ccs gona dane la ecm- munauté en leur faisant part de le ssinte eonneissance des mystires du Royaume dor cioux qu'il ne convient do jpter aux pourceaux les perles divines *, | [e'est-d-dine] les yaroles des sages, paruze de Thomme intivieur ot de eee orvilles. 11. Cor n'estail pas vrai quillse paxe avee elles, lo fiddle oui obit & Celui gui dit: « Applique ton oreille sux savour intordit She rorsing ow Suquiine "Bare 8 v0 da nal ol whee rare 4 dorg val whaserciée Ol Snipa. ove Eyorces tlace snr Day dics Grants Ta snlivude des expressions fale penser state ateur a8 808 1s zcuaniN etn, nai [6 om (eehaze Se swag 5 Sune[pols Syesi= wa Oreste ob apabannaw wot ipnnvevubics gelooe voy xexanadror aban va uh o[alzanactouon, hy ypgew vat <2 ondes oi discus Ye Eaierien Yeast pags napierieas ig al Wan ve revise bier Cow ot dn buns quis & 279) Vath 3 15, Mupésr [+ egos xp aoeyiene a4s Mrewveieron yaxons, Oslo] 220 wt ‘ipa 199 Rovsos jonxonbtvan tay MbyLolyy Uneusedoy éelab aah ssigayes rept 220 Avbives wx vay 278 5. Prov. 4 I) be Ps. 77,4 J) e Ch Math. 13,68 Id 410,46 0. 4n 10,45.) £ Mich, 6,3 J g. Act. 0,18 | 279 «17 a) IB 5 tejeancal mayo | B79 bye yds Po ) a | Ab oy add. nos |) 48 zp 5 a08 HEWN, 4 paroles «9 des sages, et au Vesbe do Dioat qut dit: « Pebias Tocslle aux paroles de ma bouche’ »? Ces peales pri euses de grand prix que le marchaad da royaume recherche * et pourchass, il ne faut pas, quand on Toa postede, los joton devant cou que TiBeriture appells das pourceaus, car ils les fouleraisab aus pieds, incon de leur valeur et-de leur beans 12, Ces taxtes temoignent assez que VBeriture compere péjorativement les hhorames aux animaux sans intelligence ; ‘Mfeut maintenant produire coux qui montrent que Beri ture compare aussi en bonne part le cargetére et les moves ments des hommes avoe cous do quelques animaux. Neat te pas Is cas de ceux dont le Sauveur dit : « Mes brebis ‘entendont mo voix», ot encore : «Je suis le hoa pasteur ‘et jo donne ma vie pour mes brebis"»? 43. Les brebis du. Christ sont cous qui, unizeant hourousomont format’ ot douceur, forment ce troupean dont parle PEsprit-Saint par la bouche du prophite : « Le Seignour sp dressera of il verra, et il fara paltre son woupeau dans la force.» 14. Crest dans un sons spitituel somblable que Paul, Je « vase d'aection *», parlant dans Je Chris), comprensit | «6 conseil :« Tu ne musolloras par lo bout qui foule Paive, puisquil ajoutait, aprés Pavoie cité : « Dien se mobil en. peine des booufs ? N’est-eo pas absolument de nous qui parle », cestrindine des ApOtres ? « Car il est bon que felai qui laboure laboure et que celui qui faule Lair» la foule avec Vespoir davoir sa part du geain +.» 15. On trouversit encore raille autres exemples sam: blables on lisant avee soin I'Eeriture inspirée, mais pour ne pas allonger plus qu'il ne faut Je développement, pas: sons au texte sur le Liban ot ses arbres, que voici Inudatif. ‘para Bi, Dig, ella conviendiait ions, et mise enooes at 40 line Quad. sfowys. Sur Jo Pepyras, Iv mot ©. nasa sana ovrtitode ‘cherie. Mt 2 a9 810 fe nACHARIANE (HLM, Vt 279) 40 16, Lact, XI, 4-2: \auvoifv, & Aifuroc, tae bop ou, xal cataporkre nop wig Kédpeus sou: #eAahuE sre mt fuse némenen wtdgec, Bei beyshac veyaravec trahandpy, car QudsEare, dplec ig Bacaviades, Er Koveorécty & Bpnyas 5 ooypures, ps Bryce cin a 1 Greg vat Onepagoviny opaiie Aaa ay "Atak ond br Bea aterg Npuasis: « Aatgo id Avbiven, vont hain be dey Ba Neal 1 Xpiowed jen p25 > npuisiiae 22% iteaiy dec rat i bet Delay spur nak cicwe breed. fepratas nal de Beh sehen 260, > Xevudi*, r2o0! ioe 6 al aibdeas ay hoctas Hin Exlcowauy vfs xepteepsis Thy coed yane vag Sony’ [ee] wap Nenu Epanveberat Embraces wept 49. ['O] sadenr vy txdyuwan for Ucaplan aareet vag elvan sy mapa rfl] ob eon xb Tye 78, Cantey 8 I e= HeD- 6,4 260 4.16.29, 47 be Ch. Ros 2,28 | 6. Ch Mah, 41,38 270 20. npoeamdosjiony : menaiosves Pe) 280 9.7.2, 5 1 perf) hioeresadde mgs Pe ul vi.) 5 QO pipe Poe 1. a ferme Xouth ext inkabitusley mais atest. CFE, Kare raven wy, 10-19 att 16. Zacn. XI, 12: 1 Liban, owre tes partes, et que le Jeu dévore tes cbdees ! Que le pin pousse des evis d douleur, ar le cbdre ox! tomté, car lee grands ont &é fortement éprow- vis. Pousses des cris de douteur, chines de Basen, ear Pépaisse foret de chines a dé abattu. 17. Le mot do Liban, au sens algo: sigue, signifi vantd: Mdoliteie, ttt Yarrogiaoe et la hautour, En effot, dans Je Cantique des Cantiquss, quand son ‘yous, Jo Christ, eppilo Fl dos Gently il la dit = ‘Viens du Liban, 0 ton épouse; tu viens et tut avane eras en partant doa foi eemamengante *» Car apres eyoir requ la parole du commenceraont du Christ ele vient Grint qui Vinvite & passer do la méchanoets dane see fetes ila vorta morale ainsi que de Vignoranot ot de Tinerulté la gnose divine ot & le foi suréminonta on rerfootion 18. Mais slo texto qu‘on vient de citer appolls Liban Jb culto tris impie des idoles et des déuons, | par contre, est la havten qi est vise dan le paseago survant «Lo Titan 2ora transform’ comme la montagne du Carmel = Cestvdine que la hauteur ola sufeance vozoat emandes {ta conneitanve de la srconcision, cele du cieur que Yon se proeue en exprit*; le mt Carmel 4 on off, signi fio «connaissance de la circoncision 19. Celui qui possbde corte eannaissanee pratique Phue rilté, cari @ appris do Jéeus 8 ine humble de ear * et esprit Te Liban, dolatrie ct orgucil. A Concordance tothe Septuagint, sub vor. Leda fi, Is copsto ‘orn Te second i, q's rotabli un eareeeteur, BY vermbled 280 a1 i macuantan (om, 1, ¥. 4-3) Pea 813 280) 20, Ty aarp wale Away spa09 spltcy 3d 2 Kiping 2 aa3, Peotion she Wig waite), ve ares is ai sw viv Wupr alee Regloe ews, x03 3 dace we EyRSo Vela s25uzre toe cp ceére" « ng nbdnnng? euvepigst KY 20. A oe Liban pris dans les deux sens, Ye prophete inspiré, ou plutot lo Seigneur par son intermédiaine, Gernande Wouvrin ses portes pour que le fen davore les césdros qui sont & Yintériour do ces portes. Los vbdzes sont Ios démons pervers et les hommes méprisants, beoyés par Ia voix du Seigneur, selon co que chante le Peauime 28, en ces termes : « Voix du Seigneus qui Drois les obdres | Jp Soigneu> broiora les cbdros du Laban #3 24. Contre ces arbres savages «pit ne portent pas de fruit comestile, il est derit dane Leal, ontes outros choses: Le jour da Seigueur des années vienlra contre quioonque s’enorguellit, méprso, 2 live ot monte bien aut “>, et un pen plus bas : «Gontre tout etdre dlové du Tiben et contxe tout chine do Baran’ » Cap arbres ainsi seuvages poussent sur Pidolétris | et Parzogances ils tovont broyés et dévonés par le few avec los eophistes qui preanont Jour défense, selon la pavole du mite Isat: ‘Le Liben tombera avec sot hauteurs +» 22. Cer Vido- Titrie tombe aveo ceux qui la défendent, démons ot sophistes; et do la méme facon, Tee heramet hautains tomboroat avoo Jour jectance quand Dieu résistera aux ongueilloux, selon le texto des Provarbes inspinss + « Dieu résiste aus ongueillowx?. 23. A propos de ceux qui redrestent ainsi onguellluse- ront Jo tte, ceux qui pratiquont humilis font monte ur prides vers Dien en disant : « Leve tes mains contes leur ineolonco qui ne finit pas» t plus loin daus le mime Psaume : € Liincolanoa de ceux qui te hatssont rmonts cons cess vere toi» Kypiew oo 15 Auldveu» 21, Kock x [sighoriy 22 5 gay” # tah ues Ee «a 23, he 10 23 Bespin ke yetais ou Ont snp Pak ee nal 18 Ty picctvewy oe 2 ta 4. Mode wy % 1 Sas Aunattat ashulelens ahs irepnennias [eal] uhcharget 24, La parole de Diew enjoin an Sia. Ps.73, 23 Tab obras) hen pr no dt rue one ae an d,s 28/5 1: 818 fo 2191 BOL fe TG, | goes ac ne oe a Pons sete Pa trie 90 seront ouverts ot déployés, le fou 1. Be. 289 oth par Jndyr, 1400 3 280 6° om, Pe |) BD bivgen 2 HBpen PH 2 fe 2,12 0 319 cits par Iendoer, 199 B, Bue TN zacuamias (cH. U4, ¥. gems chp avad{iort) x23; 1 Prlpinaas Sino, Gian cise hein ted es eras iy retaceins , qui cucigent « 4 fe diewer ontuellenement Contse la connissance de Diva» 25. Les chdres dévorés por le fon, ls pias se lnaontont de In chute dos plus puisennts, que Fon nomme eédnes Peut-tize qus co nom do cédcessinifio les puissenoos imnmatérielles Gu mal, tandis que le nom de pin convient ‘aux homrnes soumis & leur influence, hérdtiquos et sages: da cuntnnds sb chiaitela 26. L’énigme se résout par le texte qui vient & ln suite eu qui est: « Les grands ant éé fortement:éprouvés » Len geands, ce sont ooux qui senflent d'orgucil d't=0 a pouvoir, pas seulemeat.Jes hommes, mals aussi les puke Fancos immnasinicles do oe siglo. 27. Voici comment Nahin, le septitme des Douze Prophétes, pare do cos chefs vantards on sadeoteant & Nintvo se Tl tineront nu sort ceux qui faisalont ta. gloicn a tows tes grants sovont enchaings avee des fers aux suains “pour éviter de laze les ctoses interdites ave dor tains dogagivs ot Hibner, car il eat on que sient 1ges eles mains qa trament njustion 4 >. 2S. Une fois les chines do Basan forrement épeouvés, Jn foi8t épaise eat anéantis, On entend par forét wt inaroit plant Warhres sanvages qui me portent pax de fruit comestible, Cette forét est enéantie, | quand sa {aie spaise ext davonée parle fo 29. Les chénes qui s lamentont mo sont pas les véeé taux inanimés, anais, par alligoria, les Ames humainas organilowses ot Iss puissences enemies 40. T1 faut savoir que (I mot ee) 2975 (arbor, chore), au sens matériel, désigne tantht toate sorte clacbnes of tantot ame espace arbre partial. En effet, employant 2a 318 aw wscuauiam (en. U4, ¥. 1-2) 93] the Beds wahiluen sir ctnrovex olak Bpuocbyoo val Sie) xerarasvatiners 2puind gape, Ae) ob onuawaneicy \akoyey wal stv BOBoan : “ iopateas, Biheo tate carydvoys bs Exszev nusdpiaacs, Bate, BI. Al Ginx x25 Autives Ag Buneuybioan $8 ya ba xy adv co Derdsev's Legh ranlse sprocket 8 ego apna’ «OM bring 3 pais cbuoy abeis®», nal Ex vast lars 4 Belag” « Vay Sepuy sal oaceia Be}¢ Youed “pera, % ode ggcu tol Doms 12) be i peoradovstin rte ohaou, Engels sig tag = senivragi» 82, Toiroy sar Oy Obpns reply elzey é Earp: « Kgobere vat dvorpycecon yt Salele Go Hoagie ty Mapes gyn « Moadgins ypumviiy be Euats Qipeis val) dutigany rupir aio 23. -O cpts tales Ww hyra apbe sats. Mose he agommenetcapieye mbpvne romns mat oR ets Ais 8 ven sal phn elav Sucpstan Seve, peri 2a wiperrec! boty abrk Oéhcrrec. 289 a Po, 3,14 |b. Prov. 3,8 |) 484 8. Prov. 9.1948) by Matth. 7,7 fc. Prov. 8,34 Id. Ch, [Tues 3,8 BBB 7 cchopey aoe: wahotpeyP I) Bpeasiay « Peon Pes Rigor: fey eas Po 143. cdgy Pes syppaieury Pe | 8 eda estan P13 arm: pyte | Mtoe: Oe ‘anh Oeavodron solv fe. fata 10) Ps avin wv, 9042 a7 got aut sons do toute sorte arbres, nous disons 3auzeéne. buchoron ow charpentier) pour ealui qui eaupe le bois, 2psiva (en: bois) pour lea objote on bois quo l'on fabrique : fn c@ Sens, nous uppslons Zpreanres (harsiérs) das assem Dlages de bois lits ontee eux, ct inai2pve (feuite) los fruits dee arbres. Mais, ontee oa qui est ainsi désigné par le genre, il y © une eertaine espbeo datbre cui est appelie ene), comme d'autres eypres, sapin ou bus, 34. Les portes du Lilban que la parole de Dieu ordanns dieuveie ot qui sppar- tiennent au monde du mnel, sont les snimes que celles do la mort dont lo Paolmists dit dans Ie Psaume 8 en parlant de Dieu: « Gest lui qui me fait tomonter des porter da la mort + > A. proper cellos, ex tant que portes du mal, Ie sage recoit vet ordre ns les Proverbes : « Napprocke pas dos portes de sa maison ».» Test cacore dit de toute espice de fausse doctrine et Aimpiété +" La femme insensée et exrogente fait par enquer de noursiture; elle ao conalt pas Ja pudsar| Assise sur_un sibge A la ports de sa maison, elle invite Athaute voix los passonts A venir surles places publiques”> 32. Aprés sotre dloigné de ces portesla, on feappe aux portes dont parle le Sauvrar quand il dit : « Frappe ot Yon vous ouveira +9, 8 cplas dont Ia Sogesso dit dems los Provorbes :< Houreus Phoame qui m’écoute et qui garde res voies, qui velle chaque jour A mes portes et garde Jes montants de mon aeuil «» 33. Cehii qui velle cheque jour & ees portas Papprache pas des postes do celle qut est personage sous les traits une ferme impodiqe et insensée, pax phe que des portes du Liban qu'il fant oaveir en faizant diaparattze leur soidissnt séeurite, afin de Inisser apparsitre Ia la dou des choses qu’elles enferment, ot deles laisecr deve ar objet de haine et d'abondon, sans que persome de «vigilant “> ne gonente & lea voir Les portes ‘du Liban. aL 18 8 wacianiam (en tt, v.19) EN 34, “On aprir wat Acccip. Horne We Aivdarou, 6 2 vg ‘Arzopias wigewnar, Hyerres Pas rapaguidac Oduteloas tg! Rarce sohiot, oosse {the 285 soci) yuray te Elhx 1b rapatviny XYDL patovs ebueyitn Byoras Odes ves. 36. Ug vie val) peaee mene goin, wai whiters nararaly)oie® cana Bop Onlalte 36. «* T2e) "Aazshp 9 agua monic by 79 ends tugs pésov veqanain Fyévers 9 nh abtad lsd, 4 dbvooes user adcts, eobe ‘ainney tay ¢azay aired, wa es xavea ch a eg wince texndea scot xe i4bdyear 285 2. Cf. Math. 13,92 DL 1S dorept nos = arash P magh gt vi. PO eenep PAP Pe: | wnone now nacapusing P | 23 4, Gattia9 : nous avons substi co mot & xaraoubay & cause Be. 11, 8, eit plus bas, — Mewevslras winpose comme se 4pR tant Astor, Tacacede(rojetoa, surgecu) semble plu dea fehaus yran ie Didyme la giosie branche, par opposition & xl ays Io texte 2 i, endo: rapporte ls iva ty, 3.35 84. Que les textes sur difléents bres no concerment pas des &tres ina nimbs, on peut s'en rendre comp! tum grind nombre de passeges de taro, doo prophétes en partivulier, déjk. particllemeat présentés. Il soffit en mentionner un seul, du prophets Badchiel, oi il st question de Pharaon ot Assur eouune Sils Gtaient des arbres. En fait, cons dewe sont das puise faneor imauvoint tyrant, wa de T Egypte, Pentre do TAssyrie. Is ont des racines ot des branches eves gr une cau abondonte. Lour postent envio on chorohant 4 les miter [les erbees du paradis de ddlices do Tiiwn, 285 car sb ont dos ramcau de bonno grandeur qui 6galent tes sapins et des pins % 88. Comment en effe pourrait-on tenir pour vreisomblable que cows qui onviont ct chershent {miter des tyrans aussi puissants* soient des arbres ‘matériols, dans les branches ot los xemeaux desqule tous les oiseaux viennent fai leur nid *ot Jes bates sauvages nettre bas ? Mais pour bien suivre la prophtio, citons-en un passage ?: 36.1? Voici Assur, un cypres sur Ie Liban, au branchage magnifique, & Fombrage épaie, & a taille Bevée il a sa cime dans les nues ; “Moan I's fait erotre, Tabime I's fait grandis on faisant coulor ce lonvos autour de sa plantation et en envoyent ses ruisseaux & tous los arbees do a plaine. * C'est pourquct sa tale s'est levee plus haut que celle de tous les arbres do Ta plaine, ses vamemux se sont allongés et ses branches se sont dlovéee, 319 Les arbres reprisentent des hommes. pus, 1400 AB : « quidam now intellgentos.. all contzaras referant Feettadines do quibus ia Ezechide.. (ci. o'Bx 94, 34}m Now 3 Cette longue citation @fedchiet 91, 9-9, du polat de yue testac, sp ait remarquse par trois particlortis +e) a Yeset 3 1 psoace de ea! muss br of aden & e616 don deux autres us Ticats eceordes & ASour: 2) au verset 8, Valdition de fo de vat alc el ay verset 8 la Togon sal eaxspcons xaRbal. — Nous ‘crstatos i eomm dans les Jommes |e Far, p. 43), que i twete Iibiqus de Dedymie nest pos cel des grands rnanaserts des LAK. a 820 ts zactnamias (aH. #4, vs 3) eines, wal 2hdew che bye es at ae a ge Wh okt orcettea os :s Bal nop x00 Sapad inh cot ep 39. Qin dyrenséon brt of again at voy "Aosod cis Bisfohoy Grzqépaunyy vor Bie i "Asselin yey. OL ateny nent 10 Eka 328 capateloce Enhioars {Ge fie Doynk Byhericu. Kak Gooporsiy obdty ch Sov xacqyopeton sh brbpasx «Oy Eihwy, babre val fe sesia bee 15 tigBivky Se4 22 Bev Lame npcom peecat 18 40. Lucu, X1, 3 : @ov4 Bpqvosyeer morpdvar, Sev Aucndanesy § weyadoobun cdeQv- pavh Spuoyevay Pes Sec netahaunpnnes cb pponyyet v9 “TopSkos 266 a, Es, 11,3.0 |b. Jn 184. Ape. 22,18 4 ayes: lege Prt) (7 x ade. PD “ABS hyo: Didkyme sre eirealision es emg Inteepreter de Perit, phat qu’a se frre 1 mcines. Dan De Spin. 3.4 : eoxhrtatiens fairom esdere » PG 39, 1033 Gl agit plut6t des moines avng ty, 2640 eat haut, yedee A une eau abondante. ‘Tandis qu'il sétendait, tous Tes oiseaux da ciel vensient nicher dans ses branches, ot, sous le couvert de ses rameausx, tous les fanimanse do la ylaino venaient mettre bas A son ombre, hnabitait une grande multitade de nations. 37. "IL stait beau dans sa grandeur par la profusion de ses mameau, tar ses racines plongeaiont dans des caus abondantes. hheancoup de eypres ex de pins dans Te paradis de s'égalaient pas ses branches ot los capine n égalaioat pas set rameanx. Ancun arhre dans le paradis de Dieu ‘ho pouvait 20 somparor | 2 lui on heauté par Ja profu- sion de ses rameaux ; et les arbres du paradis de délices Xe Diow lui pertaient envie * » 38. Ce qui est dit d’Assar, pu quelque chose analogue, vt dit quest do Pharaon par la mtme occasion. 39. Tne faut pas négliger de remacquer que la plapart do nos confrbeas * font de Pharaon ot d/Assur lo dieble, lequel, sous différents aspects, est allégoriquement pre tonté tant8t comme Phcraon et tantét comme Assur. Cen qui interprétent de la sorte n'ont qu’a dice quels arbres da paradis portent envie eu diablo, évidemment pas des teres inanimés mais bien dos tres vivants zaisomnables. Et il n'est mullomont stonnent quo des noms d’arhres servent & désigner des izes vivants ralsonnables, puiseauc la Sagesce de Dieu elle-rime est appelée tantat In vigne véritable ot tantbt Parbre de vie * 40. Zacu, XI, 3+ On entend ta voix des pasteurs qui se lamentent, car leur grandeur @ a8 renseras zon entend la voir des Wons qui rugissent, ear In pert du Jourdain a 4d ronvoreée aap ws an (it. 4, vs 2) 256] 4A. OF fyobusvet viv Dade Lepusuiis ce wal 2Bxpohinig poster wwy[svoum, vy Bacihutle pR epee hades. Kat eet Dae seiuéies a 20 hor 8 iy 28 acnyiiy 2s ns Ado? lo * rrper(ég Siescoyea tity sd aalc ebuavoe Tay tk verte DS tpueson el cewuaves, plvces olay nap n seyeberasves Pt 43. [l 10 Rephodpeves wobs zig span Brdylas daots’ « Avazots Bove eviaic 4h mipapdpente eal Sp yéprn pebnesbat pak a2un’ « Ob y3p vectra: Mbdensh a, ‘rh Xpiong Bashaloaew, eh yoneeohovine vat haying B eg te uas3log waunysroras 4h Obes copay br Sop yordavee semrcins, enazomnrions , usinye Boainws ual ol Ousnibs Eproves Oploven rehatno heaves 12 Tepbiney bx Deus vol vengieasre, Seciveig 20 cada wal eothevws Lye Bek eyo iy Eni? Beenie 287s. Prov. 90,30 |b, Ch Act. 20,29 | © Rom. 16,18 4. 1e0.13,9 Je Row. 40,18, 285 22 da Pic: «3 De (9 oxpanct) Po | 187 8-0 orenlvse ae igivaeg Poe | 10 Gy #0: Wy Pee 17 Byes add. Dv 4. Le Jourdain, jew savage > ef end, 1500 Layne ty, Heth 338 41, Coux qui guidoot les pouplos ccommne des brebis, par le sacerdoce at Venscigaoment, oa sont. Jes pasteurs, tandis que eaux qui les gotvernent en rois, ow plutbt on tyrana, sont des lions, Et comme 4s deux sortes de chefs porvont le nem de pastaurs et do lions, ceux qui lour sont soumie regcivent nécessai remaeat Ie nom de beebis et d'autres betes, de brebis en référones aux pateurs qui les font patire, de bites en référence eux lions. Carilest dit dans les| Broverbes «Le lion est plus fort que las betes; rion ne le met on foite, il n'a peur dlawcuas beto ~ » 42, Dos malheurs étant suevenus awe victimes do ces docteurs, ou plutét de cos feux docteurs, odo ees dorni= ‘ateurs tyeanniques, los parteurs so lameatont, non point perce quils ont souet @épargnex Jes troupeaux *, mais 2} eause des gains hontoux dont ile 80 trowvont privée et es blimables plaisits quis en retiraiont, en yue de servit Jearé ventre et non point Pisa, auteur da Is Jot st dispene satour do leur autorié. 43. En ee qui conceme lex havétiques, 'Apbtre ingpiré, romeitent dans Jo ben chemin les peuples de PEslise, derit : « Ne vous laissor pas entratner & dee doctrines Grangices ot diverse, car il vaut anieux seffermic par la rice 95 et encore :« De tes maitees sont los esclaves de leur ventro et non du Chris, ils romapent par de eax discours et des paroles Fattetses Vespris des gons sans malieo* x qui sont, par lear simplicité, des bétes de troupes 44. Done eos pastours, privés des plaisirs qu'ds con: voitent, se lamentent, car ella et rainéo Ja grandeur ila- Sore quile s'atiribodiont: Somblabloment, cows gui ré talent par la violenee migissent (de Aéoeption), oar ikest Taine le Jourdain, c¢ lie de leurs embuscades ot de leurs retraites ob ils simaginaient trouver vefige ot sécurite a muse de son caractire eawvage es mauyais ‘pasteurs ae lamentent, a7 su WW mcmanian (emt, v3) AB. Siwy nokhiiy bxzozivuy ¥By wal nxlrzerasbivewn, enzat yacexstabn =>) 260 46 edad bx ats ve pig at bye Gop) tx SB geueadvaas. Minéea obo Hioqoeac 32 45 Bufahoaia plas rigarvags fyes P odams 70 even 8 "Tope 6 altby farincig “Azroip, wot Oh 10 Bafa". > 47, Vaieg of vogees ddagger Wahu epate 216 s reraypivovel pl uach aqua Oest, <3 eating x fovarsba. leet éygerioun an ceric" a nie pags ores worhalveay 2 raiebew val neyaien 2 Sc noipinas nae Hy 3292 Yo ? tmcaefune ">. Teg porseioes ‘Anéace An-ronpriats Pane etpmnisiy abnabs hen bmuzraparodie dxehagyoiveen & popereiae stbetadowy by of) Brodknote ipoqutdy Adaeusion 16 ¥2t slarrenureiiy’ a BI. Kol vhys dtorhan mai mgootian MBdonabel oe Soxjehuarat wpyivevow ot ywuereuie ‘al auvertic Ratbedara ny Xpicr2s esvedon, noxydnon Evvwy sty mesncurby flor & ot nai Eeveraraiveoy épfens kyo, Thy slow aah vk 9a ‘yplonayay olx avmrpivos éxe8Bhr 5a qaun fouect Ee Geeta Onouacrovor’ 5 Bees 7 Fikes uaulas Enpysivtav" 90 Rugist; Kat al arceéne COT. eck eaupines Heieny 1) mt 52, O! obeg dcelatvees nal ripvot coyyvevew, wy 289 $6 2,48 J]. CF Ripe 4 TCon. 12,28 | 200 6 a8 289 19 kestbdveor non # Snubs P 4, Toh tude, 1 590 DC, trouve quid out inutile de comment ‘des vrids asl évHdenter = Ubi sannifestisima prophets eat ISM yy 48 a 48. Zac. XI, 4-5 + «Voici ce que ail to Soignaur tout puissant: Foites pair les brebis ds carnage ® que lo achen laurs égorgent vans | sen repentir dont les. sendeure dlsent : Bini oot to Seigneur, nous nous sommes enrihte! lanes pasteure n'on ont pas wouffert 49. Parmai ceux qui sont établis pour instraive et faire paitre Jo troupoau reisonnable, Tes uns oxsccent leur autorité selon le dessvin de Diaa, Ios autees aver inapits of en se fourvoyant, Sur cos doux sortes do hergersyil ext possible dapporter des témoignages tivés de Peritare® 50. Pour ceux qui s'acquictent bien de Ja charge qui lour a 6t6 confide, Yoici o que dit Dieu = « Je leur donnerai x — i agit dos troupeaux — « des pasteurs selon mon eaeur, oils Tes ferout pattre aver sagesse *.» Ce sont ees pase tours pleins da sagesse que vite [ApStre portour du, Christ, quand il les mentionne dans "Elise & chte des apotres at des prophdtos, dos docteurs ot des éwangéliatos * Les bons pastours. 51. Il est probable que lee spstres, les prophites, los docteurs et les évane pélistes cont coux qui instouisent avec savoir et intelligence Tasserablée du Christ, tandis que les pasteurs sont eons qui manent 1a vie pratique et qui président aux bonnes couvnes, trans Imettant dune manigee toute simple Ia foi et les senti- ments des cbrétions, Au contraire, ceux qui sont diemé Lralement opposés A eause de leur perversité & ees pastaurs folaicés sont appelés inapiss. Dieu dit en effet deux ainsi sane sx qui font d'antzes emavres mauvaises + ¢ Les pritres n’ont pas dit : Oa ost le Seigneur? Les déposi- laires | de ma Toi ne mont pas conn et les pastanrs rant: ‘traits avoo impidts « », ete. 52, Cos sortes @impias sont aussi des Aébauehés + car Les pesteurs Impies ot débanchés. oi 29 vy aacnanian (ome Hy v.53) Exe by Ureprdont, nagade wh vaninores, Bashir fouhagcaivesy rele dactedoree fy Suviysny Rayrssoxeer, lasing yop «1 bbe . esas by rounder nehacts rt dobaaysres Kigws!» 200 b, 1 Gor. 2,6 jo. Rom. 4,38, e663, 1 360 3,1 B90 8 orétpwons : edeipctnatan Po 80 mepveleone + pero) Segoe Seryon Pot per tranaationem:hittocion verbs onda mseratu,supeotvs est 199 Igiae interprvatia Hae sli (= Didyma mterpretaator at va thes tengusueexplanationie oediner quem seed reps.» tayme wy, 52-85 320 iis sont pout-tire adennés & la lioenoo des meours, maais front is ont commerce avee lee démons qui insinwent lane lee evprite dos doctrines différentes ot étrangires, at aver «les sagesses des puissances de ce mone >», Dreet pourquoi « cows qui wont pas jugs bon de bien romnalire Dieu oat 6 liveés & leur intelligence perverse st font co quiino convient pas; ils brilent d’uno passion ‘Impure les uns pour les autres, commpettant entre hommes ils actions infames; et leurs formes aussi, délaizsant les relations naturelles, se livrent & elles qui sont contre ature, brilant entre fommes les unes pour los autros do passions hantouses * 1. 3. Outro ln débouehs proprement dite, les parteure impies eavers Dieu entretiennent un commecce porvors aveo los puissenoes mauvaises, selon la parole du Peaums urossée A Celui qui donne la pieté : « Voici que coux qui sloignent de tof périzont ; tu as exterminé tons ceux gui se sont prostitués loin de toi. Mais, pour moi, mon, dion, est de mvattacher Dien * » 54. A propos des pastours impies, voiei ce que rap: porte Jérémie en s'adressant & Tame prostituée :« Et ti a5 eu 8 ton service beaucoup de pasteurs qui furent pour toi un objet de seandale +>; et encore» « Tu t'as prosti- ‘twée & des pasteurs nombreux. Et tu revenais byposrit: ment & moi, dit le Seigneur’. » 155. Une fois que Jes bons bergers ant tb eéparde | des maaveis, voit le com. mandement qui est donné aux sages Dorgers : « Faitos patito loa brobie du commage * >, o'ect-a- Aine soit celles qui sont daj& égonyées, soit celles qui mé ritont do [’3tr0, soit celles & qui len "en prend injuste- niet, Cotte demitie explication est confirmée par le Peaurne 43 o8 ceux dont on ooraplote Ja mort dikent & Dinu leur bienfaitemr : «A cause 42 toi, nows sommes tis A mort tout le jours nous avons St6 rogardés comme des Les brebis a carnage. pen 80 AN ZACHARIAN (etl, 18, V. 555) Bhiny chy aden, Bovisbnpsy og mpdtore opie ny wok & WRBunas tase te f asem seidoven tb vay ogaoe: 10 Gyyat eva ie! dae 2 a 15 BF O Racties ah sxvssirees ty! "Ayana, 9 eagerly yopiun om wBaist vip dyehyr 29 9 deirrsligeay Dey las ual exe Tse Lema rig ph vatennpieiovces ay Dalen, fa, gepnses 129 diy dros Xeertot “Tns23, neu dusperwoes Heaven, Ty aaranipuasrawy Braet, why Xow 304 a, Ps, 43,28 | D- Ps 45,12 fc Ps. 129.2 (1 dP. 128, Bad 2 TPierre 3,14 B02 1 eloenjpore nos = shoveanen P I] 7-8 keyeplac 2 yor lyre © Eeyroieees PA 4, Ta gece aot Tnponfait; om le retro syn 9: tandan teaviengor dans Is pou en faite rapport par eit, mais dl Ie sybolime vaut peur lo pxseent 2 ae taste de Plere 5, (4 ost sith, comme tant Pautee, a ‘beaucoup de iberté, Pac exponctansion, Pv (oa Pear il est som rayne ty, 38-88 sa prebis de camage +9; et encore : «Tu nous a bynes ‘commie des brabie de consommation * » 55. Car elles sont igorgGes par eoux qui exercen’ arbitrairement Vautorité, autre hut que d'etre davorées par sex dont il est dit: « Quand les hommes se sont levés contre nous, ils ous auraient divorks tout vivants « 9, mais ils forent flégus danslour ardour motetrideo, et ccux qui ont cehapps Boe sort disont en action de geass : « Béni soit Ie Sei- ucur quiime nous « pas livrés en proie & Jeurs donts 4 » 59. Gewx qui se croient propriétaires et nom pasteurs du troupea cons A leurs soins, égorgeant Joe brebis au fouteau — lequel est len doetrine trompeuse servant & accréditer des opinions impioe — mo ron repontont.* pas et ne regrettent. rien de leur brigandage ameursrier ‘Aussi, vendent comme un bien personel Ios brebis qui ne lear appsrtiennent pas, ils se vantent elfrontément et nniquement de e'btre onrichia; mais Jos borgers qui Siwforeent de plaiee au Foi Souverain qui leur a commis lh garde du troupeau, 99 rofusont a égorger et & vendre Jos brehisraisonnatiles qui lear out été confiées pour s'en- rishir | malhonnétersent par conveitise ot cupidite. 58. Attontif ac» quune tele infarc nosoprociuine pas fit da la négligence flee chats de Figse, Piers, le prince des Apotres, donne oot avertisvement et rit: « Jtshorte Jor Ancioas pari vovs a pafire le treupoas qui Yous est confié, non A contrecceur, mais de plein gré, sans faire. yccrvatee cutorita run eaux qui vous sont bes en par- fage, afm que, quand paraitra le Christ Jésus, Grand Pottro Pastour’ vous cboovier la conmonne de gloie qa ne oe Métit pas > Au contraire,manifestement ens qui Pasteurs cans Piigise anlee de ees convritons de eltaioa} voudeeit sevenic an texte exact Ge Pieme (s-apparad) Lespoes de paraphrase que costitue eyo Sagavne Neeoves Tya0e nous pazctt venir de Didyne et now pas Chin capita inattan 22 to muemanua (su 41, v. 6-7) [292] 10 xprtdvas hash ota toa Boa” « Texheveynay dragotoe 2k eu0¥ 59, Ot Paabsseuy wai vavenperrason 5 SDiaryeeunis wadooudror, eerie rr 3 spareuns Keserdy MeoeSains” «One bnabios >, cagis 3 Sue & Bp in dec Ene 2 ts asthe Aah tag doze Deda ad gesyetoag o0h sous xk sapahetiven alcote Aid tedt0 ob peleqyar oder. EF ‘tole caraixcOvnes thy yu, yar Kipiec, ex Bob yd 1, Sans les corrections de P (apparel, lx piso serait no 1 copite # dd omettre un membes de phish P Tees, dae ox formes Sgiadbogo: ot dre ‘Premitre canibre de eomptendre = il faba de piers iE présent, Pais il seat revi, a exponotut les ajoutés et a comige Tension aveo le maxim «economia, aya ry, 38.61 803 foat peser leur cutorits, postours négligents des brebis du Gbrist, vendent pour un goin déshonerant les divine trou- ppeanx et peuvent elors <’borier : « Nous sommes devents ches *», car ils dévorent cau qu’ils font périe par Tours seandales 59. Pendant que Jes peuplrs — appelés par allégorie les brebis — supportaient eos mauxe ot co triste sar, Jeurs faux pasteurs étaient indifférents, nlayant pas pour leur troupes: Ia mdme compession sue celui qui disait « Qui ost faible que je ne sois faible aussi ? qui vient & tomber sans qu’um fen me dévore #? + A oot amour, le Sauveur, deven Jour mod2le, s'eforee @amonee les pes ceptours divins ; au point que Joan, Tévangéliste instruit, ides choses divines, déclars & ceux quai nervent Dieu dans le sillage du Christ : « Puisque Coluivei » — Je Christ, ovidemment —« a donné sa vie en rangon pour nous ‘uous aussi nous devons donnae notre vie Jes uns pour les aurzee, » 60, Les homes animés de ces dispositions envors cous qui ont le méme amour ot Ins mémes sentiments qu’evs, pleins de charité fraternelle| et de sympathie, s oppocont & coux qui Sgorgont les brebis qu’on leur a confiées et qui diseat effrontément + © Nous nous sommes onrichis > nous avons acquis par copidité les brebis que nous dévor ons dens Ia plus grande indifference de leur sort 3 61. acu. XI, 0-7 :* Crest pourquol je n’épargnsres plus les habitants do ia terre, dt lo Seigneur ; ot eoisi que je livre fitentant do aubettusrdoelairios wis dds et de treusforter pat x pdsinen. Tl au pas retroavé Je tate ds Didytne — le ane formation de Sgun gave le prouve — ans nous gardecens #4 er au iy ngcuaniaat (on. 14, ve 6-9 LiKE 1y, O1-65 #35 293) aiBaye cone avBparovc Eewaroy ele yetpa ved whnutoy abzogl nal ets yeipa Baashtos 08700, ral korandyouew hy ob ph READY A yeipde wDUOv, ? Kal rower ch pdbaca so xfs cons ets sy Xevavtn. iy lee hommes eace mains les uns des quires et tur maine de leur roi; et ils dévostoront la terre et je ne les déliorerai jas de leurs mains. * Rt je jerat patira les brebis du earnage tans la terre de Chanaan. 62, Puisque cous qui ont recu en charge les. brebis raisonnsbles les mé- prisent, indifferents & leurs malheurs et nigligeant: leur salut jusqu’a les vendre a des étrangers par cupidité, lo Seigneur towtspuissant menace de ue plus epargner la tome, cestaacdire ceux qui y_ vivent liveant les plas faibles & ceux qui les tyrannisent grace ila force eruelle quills eroient posséder. Ainsi, tons les habitants de la torre seront freppés : tous les hommes seront livrés aux mains les uns des autres et aux mains de lear roi, qui ne sinspire plus de la loi mais de la tysan- nie pou régner. 468. Gest soup le mode de la menace que Diew déerit ces calamités, pour que la erainte des matheurs atands ratte fin aux pichés do ceux quo viee la monace. Jamas, i ifet, Dieu ne cessera d'ayoir pitié de ses créavures comme dit la toute vertieuse Sagesse de Salomon : « Tu prends toutes les eréatures en. piti¢, & Mattre qui aimes Jos ames ; tu ne pronds 9a horeous euouno do tes couvnon, tu alas de haine pour riva de ee que tu as fait», | «car ‘tu as tout eréé pour Yexistonce ot Jos ovigines du monde répondent & un dessein de selut +» ‘64. Pour avein oxpérimenté cette immense bonts de Celui qui a tout oréé ot dont la providence est universell, ss sorviteuss, intereédant pour Je peuple, lui dicent « Epaxgne, Seigneur, ton peuple, et ne livre pes tor héci~ tage au déshomneur d'ére an pouvoir des nations, de peur ae Ios nations ne viennent & dire : Od ost Jour Diow ?*» Menaces a Seigneur reo viv is slate AuxrpSSyr0y, capabey suparosen Bi! Ay x Dea be copayvunig Fx Ane Tpsetevoysror radowran 2d dna earthen, Beele erat cra einsbnes ebder fledesebasres 6» Eas 294 yietiy t aacemaiasac*.» | «'Dactoas EBSA) yeas wal euripin af yepieats 220 waepen > 5 tepazabevss fete ip an 200 0, Sag. 11,96.95 || 104 0, Sog. £46 I bea 9,47 1 22 nner t aaeven: Ps 294 (294) 205, 3) 836 oy zacmanian (en. th, ¥ seccbvor 88 dgaleare xo yhrovs voy diladnon bvsov Sian Zeon 6 Uasbvras Pa 95 22h anna, = Us Odarey, fox Roveben jewosvexs ine ted Davdceu phathoiens owrnplas wuoreye: ie eeby ot cing one oat ysres, Meet cavodyay eloushaa bevdeey | Bi ye zapabdecing suepubiauery magennar + ne a ceani a Bes 2 Toy old derives Auzprlns, ob 5 68, Toy =p EsOpcineus ele xe ystoas » & Shaye Gvgerbcuy to negeraroivreg ?. Ol cin seyysvevzes SoBpunce apo2bboveat Sy Lover chnaley Banudvar 2k gthyBortoy nat Tae crip Babes. Tare yep yoduera vovlarydyan Fivaven 795 294 c. CF Rom. 846 | dom. 8,38 fo. Heb. 2,0 9 205 a OL Ps. 81,7 | be CE Rom, 18,13 ployee Pt || 28 agadetlros non ma 296-16 capo 4, Denies drier bes au gtnitit ont antes trans, dant doa u'll ae Fapports a Taccusstil wi. Paste! Mais que dae de 7 el an aman (. apparat)? Nous avons cru deyole nie semble au genii Lave wy, 65-58 887 68. Watalonon sone emi Dinu aol 249808 jymain, Lah la Cause Ha Poo ee roe A diserat tous som propre i - a ter aie el aeehe oe ase a eee OC ae sngste dee bate surainiens, @eielL ee it inc ol gui ck ie goetanee oe Oa Ma lise pour nove, comet ne nous feral pa (eae colons ire Se Gls coio ae ane a Se De a ee Cae Dunsen nisi cs lee | cle ee Imrt pour tus", nous seo rests sous Ja puss fan en eee divin. Mais, pour nous en délivrer, le Dieu de sollicitade Seo Me oe ee eee de aon, apres Davo elk Ohovean dt pi eee Se are neee element hubitonte ds tere #3 F400 tpsincce senate imoirencrap is enti hy el ne en ae Fampiae du paché, doesent de le ete eh, I aplite Eidos potent ay pee pve fos Sages ea Snat sins os uote 9 De oes oa dh len us le tee ant evens sus les obste Oe Or heatnor +e st cee qu vvent selon Io lie dase ie goed jane © Cate gulsene oa fe sous ste sour ves us ate a dle nib ere eee a oe ee) Cond eae 235 838 AN Zacttanian. (GH. 14, ¥. 047) (295) 09. Kesmnensopéons os sinoy Eanssanlrory rowalres Ors ok tara tig ty Xaverive ry Hrewsacysny 296 ace ety wal te 9 1 epéiace ipa", 22h 5 by xoifoca 70. “Wrineqros 8 trawecly st 2 ‘epllaca rig comvis cle hy Xevaview, Epunycueydiny oe ee W rabies tra os Hates 1 9c Be 15 pepelons. 206 0, Pr. 6,42 J be Pa, 48,23 fo Con. 7,10 296 17 prods PE dite Pe 4, oupra, 56 31 Le sontowts invitorit & sitable commas nu parsgraghprosdent Le pargnape 12 fa pi pte Bobte disoryacpéry. Snir, 1506 C,teaduit « Chanansel fa para ad humiitacom » eoafermémoat & son Fiber de nom Dus hebratsia, PL 25, 786. « Chamani, nogotiatores, sve hic panpan saya 1%, 8 $30 grils peuvent profter de Vavertissement, liveés & coux ‘quis eroyaient aveir pour emis of pow proches, et et ayant éprouvé Ia cramuté ot la saugayerie, Celui qui com. ands tyzaaniquoment, ile le fuiront aussi, ear ils ont fait Pexpérience de su dureté. Asourément, alors int au peuple hobren le dasie d'étze delivré do Vamrogance des Buyptions, quand il prit conscience de ce quiil y avait de penible et de rigourenx dans leur domination, 59. Quand la torre est ravagée, eest~ Adize tous ses hobitants deoseés les une contre les autres, Dieu examéne paire Jes brebis du carnage dans la torre de Chanann, qui est low chatiment preparé >. Ua d6ja ét8 di que | Tes bnebis du carnage étaient los beobis toutes prétes i soulhir ot cellos deja. égorgées, Inesque nous avons cite la parole qwedressent cotx qui cont dans Jo tribulation eu Bien foicenn de toute enéatire: «Tu nous as livrés comme des Irebis de consommation #5, o¢ encore : « Nous avons 8té regardés comme des brehis de exrnage ?.3 70. Demande-toi sil west pas louablo que los brebis 4 carnage soient emmenées paitse dans Ta tecre de Char saan, dont le nom signitio « préparé 9%. Sans douto parse ‘zie, menées par des inaitsments rigowneu, elles sot eon nites & un salut quvoa no pout xegretter, procaine par des souffeances qui servent de Iecon, Voici ce qu'Gut & os sujat Paul, YApotre ingpiné : « La triste selon Diu prt un repoutirsaluiaire qu’oa ae regrette pas, Hands quo In tristetze du monde apporte In mort'® 9 Aussi foul Sabstenie de celle-d et la remplacer par celle qui yet do Dieu ot qui apporte le salut divin qu'on ne regrette pas Paturage en Chanaan, ‘ales, ant preparative) humiltae » (De Beedo). idee du clini reat appara naile part dans los etymologies de Forde. (ud 777,195, $20, 840); mals I, Didyme Tincorporo vraiment au seus 206 a0 1 agcuantam (elt. 44, 296) TA. Ton. XI, 7-9 + 1Kal iqppoyan tuaves Bo pabdoug vious, — Kal Tewyaue x8 mpébera. * Kal ap e205 pel ‘rewidvo by unel Ely nal BayuvOhceras H} yur Kew ay adress, Kal yap al Yiyat abxS¥ émapiorto En’ Eye.” free 8 meyiovd Mya. 78, Oiy, taper 2 Ba rypsinense rele. nponeubices 35 wy G4SDuy 9 oxnsea 2pm, Wika Bh pastel, eed 1 by dohpica sepitcnte habe ua sig tp wigheton 6 bey anda 1 Ld Ors gon, okey tao ck Ble 0h faathelay dep dane 18. Nondiccra 2 2% ebuproued gurst & neopreiat “Ye le Bacthla ind Sasdéa dye BE Lardy vat exda.oy moor Sontehyiny thew ob olay pla tm bom reuadin s Zarvin ey sip Yaphy xized Gale iy xpoStowy cebeubras ‘ Yelayoeth anh b> Bia aeitara bo 2 con veg Rapa Bydy ‘ad 297 87) 298 26 Bx nos : eens P I 297 2-9 badge Edge Poe 4, B0p6, comme Rxpyou. Confusion dos deux verbes. Fendi have 1yy TH-18 aa 71. aon. XI PO: + Bt je prendrat mes deus how Ines — j'ai appl la premidre Bas» la sooonde Lien — at je forat patie los inebi, * Kt jo retranchera* dex tris pusteurs en un seul mie, e mon me soppasantira sur es, ber loure ded ont rugi contre moi, #1 Pat dit: ¢ To ne yous ferai pos patie.» 72. Dewe peuples, ate pat ‘an royaume, rophbve Zachara fait eonnattre du Sauveur co qui eoncome les deux honlettes qu'il s'est eboisins 73. Cos houloties, dane Io texts que nous vonons de citer, seprésentent des sceptres, symboles dn. pouvoir bu, mieux engore, de Ia roy auts. 74. Puisque | tout Je getre humain se divise en deux, Ye pouple da la cirsonoision ot /Fglise née de Peppal des Gentils, Ip Dicw des Juifs et des Gentils, quiest leur Sau veur et lene Roi, s'est ehoisi doux sceptros pour consti fuer avec les deax peuples un seul royauine. 15. LiEvangile fora oomprondre cette prophétio tommo ane seule reyeuté sous Pautorité dun roi unique sy trouvo manifestée sur les Gontils ot loa Jule qui ont J foi, ilm’y a aussi qu’un seul toupeau, soumis au seul ‘Viritable Pasteur qui a donné sa vie pour sos brobis'. Voici la parole autmne de PEvangile prononeée par le Saur yeur + « S'si encore autres hrehis qui ne viennent poe de ce bercail. Il fant que je les rassexble, et elles enten- dront ma voix, alin qu'il n’y ait qu'un sew trouperu ot qu'un seul pasteur +.» Il extend Jd, par los autres brebis, ay ASIDE, tradait par exforam dans Tos LXE co qu epoit adult ar meet dane Ube, Zacher, UL ‘ ol ike a (297) 298 cin, enn ws zacnanian (6H. 44, v.79) yaw ty, 78-80 sas Ivan spina! yon pas celles qui viennent du bereail du judaisima, mois celles qui viennont do la gentiité ot qui eroicnt on PEvan- wile. 7. Or ces doux troupeaux rangés sous Paulo ceinyexs 20 eloyy 16, Teiney 3 8 Boe exparpa So ‘hg Ble dydhag bnb a neimiva ye Sey facdhén inbety. Hace reubicera 4 fran Libionas chy vo" Riggins, Sng 72. ‘Valela nat Exégos so" « Kel dx npétoce Gyo & deny tng whe tanne®», ais rancunsine x07 necoay eh reel fy vionay BG dapy Burpibevew ol <2 pensive, Sateen rele by by 3 rx boot sim ding Barpeéeuedy, & Cun seal berger sont la mére chese que les deus sooptres venus ans la main du mimo roi N'est-co pas, au seat, Ge qui s'accomplira quand se virifiera la prophétie { Gentils, rijowisez-vous on méme.tomps que. son peuple 4s? 77. On pent encore comoprendre dune autro fagon ees amets : CES Yai quires brebis qui ne sont pas de ee hreail*y, en entendant par beretl lo monde terrstze of vivent présentement ceux qui portent un corps cepen ant que les Ames libésiee at corps vivont | jusqu’h rointonant, dans ls lows souterains* Go sont es Aes ur rassemble le Bon Pastonr, qui est ven vere olles quand «il mourut pour tous =" «alin etre le Seignenr ds vivants et des morts *» Si done dl a'y e quan seal Seignour des morts st des vivants, Toi par ln puissance et Pastear parla sclonc, lox deux trtpoaun tt les deux roygumes n'en forment évidemment qu'un seul, soviyen 3 avalbe voyebs, y23ue mse itp rdvcaw"> «ine Corser aa be ele mupicies vongay 8 Uivooy Bat Be rotane vat Gast Fee venga ayendpyen spnaéon, as a ob Revues 3 fg, 78: Une fois réalisée cate annonce, Jes mowenlt conmivra la disparition des chefs mul serreac, Uples. Le Véritable Pastene fers dispa: ssevmistront sates ley ticie panteus Qua ane 6 mauvais chefs, ou un seul mois, e'est-a-dine ensemble ot e1.un méma moment, 79. Il nous faut voir quels sont ces trois ohets de trou emus eppolés & dispgraitr, 80. La caste sacerdotale des Jule, les prophéves dits Winjostiee chez eux, ot les rois qui ont succédé a Jéro- j boom’. Tous ccusla, en effet, ont é1é néfastes a lours Sujets. Aussi est-il dit dans Uséo : « Les prétres ont eaché kk vole du Seigacur, ils ont tué les gens de Sicher, ils is Poe | Bios Boaz Pe | 208) 4 Gt Setoans 1008'D . c Log Se caja, commenter anes Don igntne sn ttn 3 both ot regbus igh Sedneonua 24 o6 3 Tes comme Didyma no 920 le too TV 10, fe srchogaphio Tipton LAAT, ate 206 Bue cay Bony, doeptar tearm aia zperiy « Kowa bjeesa, pcre» “ews podong ; et encore dans Je poms proplite + € TeraGl va Size malteaite ainsi quo le yrophiie qui ¢ perdu la raison 4 S1. Il na manque pas nan plas de textes pantant de la ime qui a déchiré Ie peuple de Dieu, par exemple Ie suivant: « Keonter cee, pritres, et vos, rroison du Roi, prétes Uorelle, car | on yous impute le dt @avoie &4€ un pibge pon le sommet de la mantagne comme un flot tendu soatze le ‘Thaboe + » £82, Coaure cos orévarieations des cho, Férémia, Je soint prophito, vitupére, lui aussi, 4 ploine voix, de la part de Diva, Rei Souverain + « bes préttes wont pas Git = 00 o2t lo Seignour ? ot Ios dépositairs de la loi ne n'ont pas conn ; les peophetes ont prophétisé Pinjustien, dos pasteuse ont oto amapies envoss anos, of als ont uid ‘e gui ne leur étoit Pausun secours > §5. Kamin» si, sous le nom de pastoursimpiet envors Iu, iL ne désigne pas aussi les rois d'srall, en plus des yriteoe ot dos prophater. #4, ac faut pas abgliger non plus do faire rexanruer quo VEsviture designe comme pasteurs ommpios eovers Dieu les fous docteurs. En co eens, les trois pasteurs sont retranchés on un seal mois par Jésus, «le Grand Prétee Vériiable qui a pénété dans les cisux +», People veri tohla 4 qui sepplique eotie divine prophétie + « Le Sei- gneur Dieu vous susetara un Prophbte poral yosfréxes “> 85. Asa qualité de Grand Prétre et de Prophate, fut jindre cele de Roi; Cest pourquoi le Pere dit en paslant Ge Iai Te Vai snasté comme Roi ot toates sex voles sont droites. Gest lui qui bitira ma ville ot qui raraéocra leg caprifs de mon peuple sans rangon ni présente.» Aussi divil ex parlont de Tuite, lui qui batit la ite spivitulle de Dieu et qui achéte | son peuple = « Tai eva 1, Renaaequee quo 626 "epost rattachl a ee qul prdctde, siorsqpi apparent au verve sulvant dans Te prope, 289, ve rxcitanaae (sin U1, v.79) yd Be nareassmy Bxathebs bx! aleos inl Bedy rnin 22 plore Rope ae 2 dastany ele soy Maz sig yey Ue 87. Kal oie wt Varégay ereplonen being eset Bes tine com yetvaes, 268 ; 35” 38, Kat Tauddeg ppovedery, chip Exxazov, ig $34 cloner, Bsgoney ‘iy dest bony. pbjceveoe BE by pq sk xok ol cic Eres bs: wlyat tub es Ch Con. 18,40 0 RI wi Pe | mg ad A. Remarquer los ginitfe iefgun ot un, tincine heitonx d gents shanks qus Didyma aveiton 16, attirésinompeshy lecnent au cas de xian, 2.°Ch. FénSaem, 1509 3, avoo une indulgynee quelque po d ‘gueuse & Tendioit do Didyme «« No heo explanations ct Plume ot Spistam § eos avt in untn aut ia daw, out io bes sinul peemace peru Dixerit ile qued volut, neque enim alters soavud detrei ‘ats, Jerdme n'a pus toujours 66 aur paiique,mibme das ‘que cette draitre phrase Io issevait entondee LIVER Tv, 88-80 a7 abli Roi par Dip sue Ja sainte montagne de Sion, j/an- nonce sans cesse Ip commendement da Seigneur.» 86. En plus de ces considérations sur log trois pastours il faut romarquer que ceux qui professent Timpidté & Pégard de Ja Trinité sont aussi trois: mauvais pastours retranchés : les uns peachent fortement & se taoatren impies & Pégard du Pare, dantres a V'égard au Fils, eb Jes autres & Pégard du Saint-Espeit* 87. Bt sans doute fout-il dire que les tenants de Voie skews * (Fily-Pare) se font une fausse opinion du Pire, ear ‘ls privent Ip Pine, autant que peut Jo faire Jeur impiées, du Fils Monogine, Verbo de Diou, Sagesse ot Virité, tandis qua ceux qui pensent que edlnive sort diy nexnt Adversaires da dogme ae 1a Trinite, tt qu'il est une créature, se font une fausse opinion prin- Spalement sur le Fils Ini-mome. Re ily a eneore ceux ‘Tui combattent le Soint-Esprit, professant qu'il n'est wane eréatare 88. Coa trois eatégerios d’enears font injure & Dina cur Ja Trinité, bien que chacune, eomme nous Pavons dit, ait on propre un penchant particulier d'impists, 89. Mais ces pasteurs dont telle est Pimpiété disparat ‘vont eux oussi on an soul mois. Car tant que dure cotte. vie passagére, les fausses doctrines font dos promessos % mais coe promessos périront & lq manifestation dative tt éelatante de la Iumitre véritable* qui suecédera & la porvorsité du sidelo présont et A la bribvots de eetto vio, laquelle fait de ceux qui n’espbrent qu’en elle les plus Jemaentablos dos hommes 2. Viewfonp, mot, Sorgi dane les contravenes azioanoe pox? caastision I dactri de eaux quia font poe de ditinetion rele tuts le Pies ot lo Fils fabellcnir), ol, dry ps 6: — Aviano 4. cous qu font ono enéature dia Pil Unique, ol Inte, p88. Come gut cembaitent le Saint Eeprit MacSdoniena, ¢t,Fntr, re, 300) 30 aK, w al zpiqugon fr tos dvlownes Tere Kae’ aids impli, yeh bos xis Eitpwras. olnsuul Hivos “3p 50D beads ral & tagcat foo bint doy te : Abort by 2B werachosyS. cay Noe oa 302 , GEES dynigeaudveule] noipéuas bv bi uv, ovisynvaarovee e eons pas “ i parse beets Buvempe. Th 4 Kapa: al 301 8, Gh Ja 10,48. BCE Matt, 26428 |) ean 340 A Ack 2,3 Ye. Cor, 12,2 |) Ek [Rois 10 |g. KO 13,0) 01 Pere 3,20 301 § wea sade Pu a || 20 alron A> = rade Pas “i < Ba tant qu’bomme pavtit 9: Inte p88 8 Sancas»Katgnzov Po | AT precaution contre Papo tava ay, 90-85 810 90, Maisla disparition dos trois mauvais Dergers a liou quand s’apporentit sur eux | Tame du roi quiles a menacés pour avoir commis co qu'il détestait. 91. Orcetts ame du roi peut éte envisagée de plusieurs manidres 92. La premitre et Ia plus obvic, clest de considérer Fame qu'il posséde en tant qu’homme parfait, quid livze pour la roprendre *. L'a done livrés enla donnant ‘x raneon pour beaucoup % et Jean, Pintroducteur au nystize de la vérité, éerit a son sujet + « Puisque celui-ci ‘livné zon Ame pour nous, nous devons, nows cuss, ivzer os Ames les uns pour les autres «»; et il Ta reprise quand fest ressuseité des morte ¢ sans Mavoin Iaissée au efjour Lame ee Dieu, des morts #9. ‘98. Selon tine autre maniére de voir, Time du Sanveur qui parle ainai, eeat tout homme qui lai est-uai si intime= rent. quon puisse T'appeler un «homme dans le Christ *» ct qu'il smporto pew quo l'on dise de lui qu'il ost un Domme de Dieu ou une ame de Dieu. Elie, en offer, que Ton appelle un homme de Liou %, pourrait aussi étre appelé une Arne de Dien. De méme Morse, le Ravélatenr, ct tout autro qui partage la mtmo sainteté et la mere Vertu. 94, TL avest pas besoin Palléamer ied heaueoup de ‘temoignages, oar la démonetration «x a déja 6t6 souvent, faite, Qu’il sullise de citer ves mots de Paul et de Pianre = lo premior éerit : « Que toute me » —- e'estadire tout homme — soit soumise aux autorités plaeées au-dessis fe lui # 95 ot Je second : « Kx xéalité, hit, Amos faront sauvées * et ts huit Ames ea sont, dit, eeu epi farsnt sanvés dans Varche lors du déluge, Nos,” ses trois fils, sa femme et les trois femmes de sos fis. | 95. Ce qu'on appelle I'ame de Dicu s'epposantit our los trois pasteurs enlevés en un seal mois, manifestant sa alére on mimo temps que le Sauveur qui lee reteaache, Et eux sont retranchés parce que leurs anes, dans leur 302 [302] Syeifilps apes oe Feshabbex eo oy ian fe Oeste - sing Wye, wuss ye fo fa Dec xé0 ie 98, Zacm, XI, 9: TS dmotugonoy dmeBypeedna, val adetnoy dwrereto, kal 1H KerAoura KertODKE soo Bea ag olpeas 129 wiqolew abcd. 402 14 viv Ba ad noo Il post oe heh al oboxp, i Bjafonet sy fa6B0r 3 ober pon fl een 108) B inseam 1. Loxplicetion sore donnés um pou pls loi 190 « Le Papyran poste uno ponotwation Taible epibs exon salve de aby Bet} ofr. Une Hae wd tember, cemprenent uae ten FormalenSoniibes & Didyane qui lt permottat de passer AJ tite du texte ot + de dice avee Dieu » les porolea de Zach, 4h Bp ajoutent yoy 92 3. nous aous contentens de saggérer Pet fink — a gone qui mit «2b Slugs «je oly ai ten compel [et Ir. p17), ne porte vraiscublablement pas sue eete fl ‘ash sur Fexpleatin dos trols Peston. iva 1, 8.00 851 sanvagerie, ont rugi* comme des lions contre le Pastour vésitable. 96. Aprés avoir cinsi représenté Ja cranuté des bergers, Je hon chef du troupeau s'adresse aux brebia pardues par Jes mauvais bergers et lour dit : « Je ne yous fecai pas paltre #.» Mais ce n’ast qu'une menace, qu'il prafere sur- tont parvo qu’elles se trouvaient encore sous Linfluence. les mnéchants. Ceux-ei, en effet, navaient pas encore é1é etranchit ; et, do fait, Voxproscion + « Jo rotrancheeai lot ois pasteurs ©» laisse entondre qu‘ils étaient eneore a cp momont a la t8te des troupeanse quile avaient éanés, 97. Comment et pourquoi Pune des houlettes Sappelle « Bounté » et Leutro « Lien >, puissions-nows Pexpliquer, avec le texte qui sera cité sous peu! [Mais aetuelle- ment, il faut) dire aves Diow * : 98. sen. XI, + Que co gui meurt meure, quo oF gut file deja, et gus Tes auires dévorent chau les chairs ds son prochain 99. Quand c'est le ben berger qui est Les brebis 4 Jo tte du troupeau, chacune des bre sans Pasteur hie est soignée comme il convient. Ainsi par exemple le Seigneur Jésus dit : «Mes Drebis entandent ma voix ot me suivent ot moi je leur donne Ia vie éternelle, ot bites féroces ‘qui se aévorent 3. Le lemme se proloage dans le Pepsies Wen demi verse, 8 ou pits deus lignes exponctodes, Par Taluse des points, expanse antion appavat comme vemat de P lumaéme et non pes dun, sonrecteur postéicur, P wa pu tere Is deul-vesot el Pespouctuer ‘euuite que apres son medéle. Remoniercns-naus alas, pour ce ajustemens dU Femne, & Didyme fulee oaks, 08 ers, 852 ve zacuaniant (at 11, ¥, 9) i SShuavee su chy Deb Sige Badr aber ys, 72 seen, ig Busco | a » | 3Oy ounshag ph svt SyOdeyeu’ « Képies 0) ph Govepieat. Hig a6xey “hong, deaniy Opeidaors gbévaus ime 908 saerro8 roiyand $ats*», x69 covarston bafpneat wale nanny | eimiy 8 ansljouey Aelotensi, wongusk pny ap ‘iho veut 9 WE) Bingpiaus Bbavece eat sseol v» Tepi obs ix it Sx &ADthoy dozhubr: sob 5 ypondg Yana 2 gaety the aipnas pov > 102. Tops sh adatom ainw 2uctiqey, 2620}e 2uxysi Abra «OL bNEorods ue nal of Lybeck wou aleot yatéimaa Fetany®.» Kat s | eocenrys 2 Tepenine nop th vy oreutalor © Gal 5,45 6. 200-14 boule sto tgeise dP | 08 & uyas ty, $9402 a5 tiles ne périzont pasa jamais +» Aussi, ehicun | de elles ‘qui composent le troupoan divin s'éorie on parlant. du Songer qui lac conduit «« Le Seigneur me mene pattro, rien ne me manquera; il m'a établi on un Hen do var's pitarases, ilim's movant pris de eau du repos, ila ranimé fon aime ; il ana conduit dane lee choming do la justice a cause de son nom +.» 100. Si les brebis raisonnablos sont objet duno telle vigilanea, ellos qui ont été abandonnées a leur propre Insouciance par Colai qui dit : «Jo ne vous ferai pat pultre © toute contraite se produit pour les troupeaux lors la brebis mourante meurt, car ello est loin da pase tour qui dit de ses brebis : «Je suis venu pour qu'elle aient Ia vie ot qu elles Fsiont on abordance, ear je donne ma vie pour mos brebis * » 101, Et non seulement la ‘mourants mourt, mais la dafallante succombe & sa défail- lence favte de soutien, et chacune de celles qui se sont Sgarees Join du péturage qui hii convenait. dévore les chairs des autres dans un ascts de sauragerie, Cost done avee raison que Tapotre Paul éexit a TEglise des Galatos, tombée dans cette emvauté : «Si yous yous mordez et si vous vous dévorez les ans les ausres, pprenez garde de no pas vous entre-détruire «> Et le Poalmisto chante on pariant do ceux qui s‘anaquaient ainsi 4 lui comme des betes sauvages : «Quand slayan- talent contre mot des méchants pour dévorer ma chait’.» 102. Malgré les mauveises dispositions de eoux-ci, it dis, nfayant pas subi de dommage + «Mes perséeuseurs et res ennemis ro sont aifaiblis et sont tombés'‘. » | Le prophite Jérémie, de son cdcé, dit en parlant de ecux ‘Ty tes des bétes sauvages, chorshont @ nuizo eux go Vertuouse + ¢ Seint est Israel, amx yeux du Seigneur pre tices de ses cuvres. Tous ceux qui le dévorent.com- mottent ne faute; le malheur fondra sur eux, dit le Seigneur *.» 305 (0a) 404 iw mcuARMIAM (cH. #4, Vv. 40-4 108. Kg 2 voi 103 Axbirres xhnzoroqla edbex oh tom, Hebe sal §s clpnsa |i Ae spiny’ « "Ors dleudptiey & Suiseas Hy, rg dtéoceipey slag “Abia, Eoryeey pix vi werk deebuby dervdhuy Qeed 43 304 b. Ps. 128,46 0. Po. 2,8 |) 308 a, Doat. 92,8 304 195: Boma sy. Pl mg. (expanel.) Pu (P=) versie 4. Notor Pabsenco darticls avant dwondioas Tento prope Dilyme. ee Lava 1y, 102408 859 103. Mais il est également bien d'evoir dit que chacua. Aévorerait les chairs de son prochain + et non son ame ow on oxpeit. 404. Celui qui a été protégé contre cette sauvagerie pousse op eri d'action de gree pour lai et pour see sem- Lables : « Béni soit le Seigneur qui ne nous a pas livrés en proie A leurs dents *.» 105. Zacu. XI, 40-14: Bt jo prendvai ma belle how late et je la rejewerai pour rompre* mon alliance, elle qua Faeaie conelue arve tous lee pouplor ; "et alle sera rompue fon ce jour; at les Chanandens, ls brebis garde en réseree, connatiront, car eet la parole du Seignour. 106. Lo pouple de la circoncition, Le Chirist resott ae " ‘be Gate rest apres avoir tu vem parle patent ts Da SaReoe oa ve pits avery oe Tinie titi ose que le mourant meurt, le défaillant suocombe & sa dafail lanes et le reste est tellement bouleversé que chacum en. vient & dévorer Ia chair do con prochain, 107. Il y a appel de TEglise formée des Gentils venus ‘le foi du Christ, qu'il a aommée aussi bonne heuletta, Sestradire royaume, quand il dit: « Je prendea la belle hhoulatte s» Bt cola eut lion quand la Pare « dit au File « Demande-le moi et je te donnerai les nations en tage 9 408. Le sooptre royal une fois rvjeté par Celui qui avait requ Loutes les nations en éritage, iy eut rupture {te Palliance conelue avec tous Tes peuples dont parlait oa ces termes | le grand Cantique du Deutéronome « Quand le Trés-Haut sipara lee ations, quend il dis Persa les fils d'Adam, il fixa les territeires des nations Wapres Te nombre des anges de Dien *.» Lorsque cette 305, 860 1 PACTARIAM (ell. 41, ¥, 40-40) (305) Tien acnedandsione axe. Xpiowod, 5 brucsatcd ) ogpeneue a syergrat veg shy wah ba a re ee 209. Kxine 284 dpe ake By ot Hd sox avin BO MBpatea ey den a j entouam aired saveor vir eunrinesineuy Bom! ta eon shy tlowy aired els 2acobray yeni! 110. Teel xadens 14s fudgas é 705 cy WS nuy ne nal dyyOuy pshydtt géenuy « Aley H Frcinoey Kiguc” datum nat is 123 vbopcu!. 9 «TH Hagen Fre, ‘hog sepemarfaup.e 1, "Toizor iv Oelwy dePpayadn ud ovat ct Xevenates Kupize bert & Davy 22h inepevien nosrapley Braver Bria 30 M12. Xavevstong rgpacion robs rouentans | Sod AES iby de qevloler sngerpla v3 Vos aco O03 BC egos dcopiay gig coh eipusteg’ « Mirra dn" ipod hut nat carcinds 1 nagBlx wal ciphaere dekmavow as OYE Saudvs» 305 b. ChRom.b, 14 48,47 | ¢ Chin 8,56 Ia. Cf. Gan, 26 8 Ch fom. $3.0 | f Pe. 117,94 fg, CL Thess, 5,5 fl Matt, 46 | Rom. 49,1212 | 306 ar Mali, 44,90 305 8.9205 Hhon mp Fe years Be AS yrs tty Pe ep fnleg Pee IAT spc ‘fy Syeaty Pa 1 08 9 poet Sar gl nie AV, 18-219 887 ailience out été rompue par le Christ, comme les anges des nations n'étaient plas & leur t2ts, toutes les nations evinrent la part et Vheritage de Cohit qui, pour annuler alliance conciue aveo tous les peuples, avait rejeté la belle houlette. 109, Cotte suprématie s"établit au jour * préparé par Je Soleil de Justicn et dont la vue a eomblé de joie Abra- ham, le pire de toutes les nations venues & Ia Joi +; tous Jos hommes en effet qui formont los nations sont enis dans s¢ doscendance! s'ils ont Ja foi ? Abrobam qui lui fut impurée A justice 110, A la ponsie do co jour, tout le chur des justes et des anges chante en disant ’ « Voila le jour qua fait, p Soignour, pascone-le dans lallégrosse et a joie. » Ue sont les fils de ce jour®, eaux & qui le Sanveue a dit» Vous ites I lumiére du monde, » « Le jour approche, con- dduisons-nous avee décence comme en plein jour & » LLL. A la réalisation do co2 grandes actions divines, Jes Chananéens connatteont, comme brebis gurdées en, résorve #, que Jes propce quo nous commentans sur la howlette et alliance avec tous les peuples x sont Ia parole 4u Soigneur + », quiil convient de camprendre avee lee profonds mystires surnaturels qu'ils révélent 112. Il faut entendre par Chenandons coux dos Gontils qui ont te préparés | A devenir Phévitaze du Fils de Dieu, héritage on yup duquel ile ont requ Mhurailits + de Celui quia dit: ¢ Apprenez de moi que je suis doux et ‘bumble de ecoar, ot vous trouveroz lo epos de-vos Exes +.» 4, Chennnéona « potparte? por ¢Pumitd rt aupra, 1.76, Zocharie 1 + 358 1s msctnanran (ch. Hv. 2-18) (306) 13, Zacw. NI, 1219: Kal B98 npdg adross: a al Bydriey Spe dow, Sirs oehswres TOY plabé LOU A raode by Era sey Sooty hnricwcur 115, Djezvccc yp 309 & ghar dpdvare by wats sharing akan voi cigere # se tvs bvoveat fon} ol ide 8 ro8y 298 a haberrast « Up Kibsice, iéyooo0 cv Bundevarr.9 "Op ug cupchats 05 1g ragsingtelens | wpm Qs obr Eye tot fa Ceaien oe Levees yrs est a ayes aa 8) oy Besehlog 307 om 306 ben 802 206 9 ges Mody Dr sap 29 nkyreas img. Det byedovewe expunel. {te roi Sorc pourrait signer Veritaree: of pee. IW 240, cen dee pager d ayme iy, 89-116 350 413. Zacm. XI, 12-43 Bs je leur dirai : si cous te touves bon, éablissez mon salaire at dannes-le, cu rejuserie Hi ils dlablirent mon salaire & trente piéees Dargent. Bt le Seigneur me dit : Brevie-tae a Ia fonderio et ois ob Pépreuve est comms calle que j'ai Sprowrée pour ence. Et je pris les trente pitees Wargent, ot je les jotaé dans la maison du Seigneur ala fondorie, 114. Les paroles des prophites énon oées en maniire d’énigmo passent Pure ‘maniére eonfuse des. personnagos qui parlent ceux dont ellos parlent. Et il faut certainement deausoup d'explications littérales * pour voir clainement et avee assurance Tobjot & conterapler, Pour ne yas faire ‘tainor en longueur le voimmentaire, prenons simplement sun texte de Serémio qui parle ax noi de Diow :« Parcous rea les rucs de Jérusalzim et voyer sl y a la quela'ua qui pratique la fidelité ot Ja miséricord> », ou « le juge- mont», comme portent certains exemplaires. « Et je Le Seigneur est vivant, dicent-ila, Aussi ne jurentlls pas pour des monsonges ** » 118. En effot, 9 la parclo de Dion adressée aus saints : * Pareourez les places de Jérusalem et voyer s'il y a Ik Ges ons qui exécutent talle ot tells prescription», ceux, qui ont regu Vordre cépondent : « Le Seigneur est vivant, iseavils », Et Dieu lea réplique : < Us no jurent donc es pour des mensonges. » Remarque eombien de changer ents de personnages se produisent dans ccs quslquss phrases jointes onsomble : ils ne sont pas précisés dant le Leste, mais par le sens. 16. Eh bien! ce qui a liew dans Ie eas du texte qui a servi d'exomple, se retrouve dans Io texte do Zachenic, objet de notre propos, Le Sauveur en elfet view? de parler a strncrare du dialogue. 2 Ln teste de Técémie ext acsourel par Didyre, Le commentaire ‘ui va on Gitte donné fat revertir les lites de Fexploation hthe tale & Vepoque de Didyma. OL dntr. p. 50°35, aor a0 iy aacntAniane (em A, v. 12-49) 8 ets shaeios THe xO mane “Anenpllyy val tlza rok abraic, tunae Newtalougs Bh wakbr nal theaey bximoy bin tnspy sty Bpinavees, toy toy vou" ah BE i eval you webs ASyous, OL 2 dyalsyy ean 40 pusbay ys spidvaven apyopene Tra LIT, Muzb>y 35 wh dove. dn Usinaged ye 736 snug 7k iEa 20h si dpan trhotrrae «Te Moye yep Kopion, X eh eabap ontiey baa “yuvog ngeotvee bi Gpylprey meropayey 2 18 cluig*» Kat sv fea Beesicn' aistyeey xéyzya aiciBrat, ENR Ech Sy ypontror aint rely Beparoets ty Bey pley anobetaunaryeny ranéors a z pias!» shy ered hp naccteay sea omersny2 119. Tailors yo) tnd cog riconnay «ubopssoy, & Geol», deanery, hy Sexpaney fhynséer ainby shaw B07 0. Pas LL, ff bs Prove 10,20 fe. 164,22 OTB Oy 908 2. Prov. 98522 J be HI Gor, 10,3 brome BOT & adv om, Pee |) A618 tnrechactus nos 208 6 éneypiiies add. mg. Pe {L emanue>icila proposition inftive employée comm pendants tavag 1, 16-400 881 —ear cost lui qui prononceles paroles prévédentes concer font lo rojot dee eireoneis — et i annonce aussitor apres Ja vocation des nations jadis idolatres. Maintenant, ii ypeond un nouveau sujet + Je répondis et je leur dis — faux Juifs, évidemmacat : Si vous le trouvez bon ot juste, Gablissez, est-acdine déterminer, or donnez-moi rion iaon, refusez et repoussez ma domande. Mais a nate pees salaire. 117. Salaire ob argont cont & proncre av sens spiritual. Souvent, on effet, dans Ja Divino Instruction, les paroles és) ot ls parole (> 32) sont désigntes par oe dernier nut: en effet, eles parclos du Seigneur sont des parsies pures, clest un argent éprouvé a fea sur la tere, sept fois purifié +» Etles Proverbes divent de lour <6té : « La Inngue du juste est un argent éprouyé an feu °° Le met Ge langue indique on effet fa parole. 18. Maie tont argent tu sens allggorique n'est pas forcément bon; il peut ere aussi mauvais ; eat pourquoi quand Dieu dit aux faux doctours d'Israé) : « Youre argent est impur * 2 op n'est pas la monneie matérisle qu'il met on case, mais leur Imgege perfde. Quant A ceux qui cmploient ce langage, Diow dit d'eux & coux qui voient,clain': « Appslez-les gent de rebut, cat le Seigneur a mis au rebut la gené- tation qui s'adonm> & oda, clesta-dire a trompen les autres et a violer les commanderents. | 419. Il faut comprendze de la méme fagon oracle su ‘vant des Proverbes : « L'argent donné pour tromper dost ‘tro regardé comme un morceau de poterie « » Car lem- ploi du mensoage et des discussions artificiouses que pra tiquent Jes eophistes, quand bien mémo ils semblent ttaiter oe que PMeriture appelle des sujets dlevés — « de ‘vis, on vérté, contre Ia connaissance do Dien $s, — doit, {ie regardé comme un morceau de poterie, Tol eat le lan- argent, crest la parole. 08 962 tm cacuaaiaae (om. UL, ¥. 12413) [906] vor Oy zpcqteeven «ol . ans rele spubuorse dpyorobe Kites Bw omhices pape (bev Sisas” "Dhab ov alzehs dig ty olsoy Kup 1 deryopeic vat Gig ® poreeriaioy. ‘Todten shypaddrses, Lindon 7 Bi hoy bx meperoyjs 8 atebeg Behapée, ag bag rigarlas ads tpauvivras 129935 © signa Usineryes ap ty Kaaryehien 2 Dyas aay Byvaheupivin, 8 by Desiy ye nid, 4 3 ex23ta 2 leer jncveeg_ break 5 2h) beashiy so} eos viv act | w» a, 2a eaps apioowy alsin ®, 123 wt “Deaicas Déyyorm SBbuyey Mbeor zprrere 22) Bet DBbyx ybpay Katsapt ah, tog siciy val 308 c. Pill. 3,49) d. Is. 8,19 |), Matta, 20,28 Me 10,8 Ch Jn 0,15 | e'PRAL 2,8 |g ct dns, 39 | g084. Malth. 5,54 boc Nats 09 § dtodd. Pe VRE Iv, 1104 fl 803 gage de ceux qui nvont do pensée que pour los ohosee ‘prrestres’ ek dont [sai dit que «leue voix vient de la tanre 9 eo oe 120, Los différentes sortes d'argont raisonnable ne se resserablent done pas. Colo Stant, cous de la sironcsion ablisent & trents pideos Cargent le salaire de elit qui a priné pour eas, et le Pére dit & celui qui a mega los Irente piteos dargent :« Jette i fonder et vois si cot argent » qui ta été danné « est éprouvé do le mame tmaniéxe quo jai 6 épreuvé pour oux *» mei. Car ainsi perattva sis ont fousni va salaire en rapport avec la peino quo {fa prise pour ous, moi qui ai «donné mo vis ‘© qui al Hivrée en rancon pour beaucoup * » 121. Le Pleo ayant prononoé oo: mats, jo vou dite: 1 Jette les trente pidees d'argent ala fonderies,eelat qui gost fait obéissant jusqu'd la mort (> acoomplitinnmas- iatement Mordre eepu, et dit: « Jal prs ies pitees ar gat ot jo les ai jetdes dons Ja maison du Seignour,& la foudevie. » Quand cela fut accompli, il fut recon que lo salaire dos pharisions et des eutees de Ia pirconeision Gait de mauvais soi, aw point dete estimé comme un rmorecaw do potarie par cou qui cerutont lee Eoritures, es Leritures qui rendent témaoignage au Sauveur qui les adits | 422, Bion des passages des Evangiles font grit & ceux 4qils aoeusent d'ayoir un longag» porvers; ainsi: « Co peuple mvhonore des Ievres, mais son eur est loin de ‘moi. Vain est Ie eulte quids me rendent puisqulle 0 seignent des préceptes ot des doctrines humaines +, a lant Is commandoment de Dien a oanse do leur xasible tradition.» 123. 1) Iour ost semblabloment reproché d'engager un dibau de manvais aloi sur Pobligation de payer ou now, letribut a Cisap, Par Tobjet méme de la question ot leurs de mauvals.alol. 309 sea 1s zactamman (cH. 4, v. 1249) y Erexor Gey brcar Bde peh nak oby AIA vevpyix abee mitevg, @ 2ustp (Beveteté pop oy Bk pan eases’ « Pekvur obo Aegis » 15 124, Ob pinot 3 of eu “ovtaee: B5ny29 opis YesBedcBotve Rates roy chy Pokepdy alzay byey “Hobe Binyaas 8 byes cay 2g Weyer, Sab ual x0nc0 — yermyion Be Brea Roasoy deriguy. 128 yori poy Uyeys dee Uarzee tal Yied; x0t 26 co sig hy Bos Bane ad B10. a5 case ved Bac pa a wok 2 Ubaaner oper thy, 4) OU Mayapetcteae a neg lice Santen aa Srp inigay tase occ 309 18 capecheydpeer: zazzdesures Po || 22 bento Pes) 910 3 trsazhonly | ecard Pee | 1-0 cpudevca Rye ald. mg, Pe 4, Manichéons : ef airs p. 92 & Ariens sf. iniry p. 8b 8. Mactdniene: ef Fur, p. 87 hivag wv, ata 63 propret arguments, ila furont sonvainous d’étre des Tourhes et de slexyrimer avee heancoup de pevfdie, car Je Sauveur, Jee interrogeant, lour dit + « Montroz-moi Ia ppibee, dites-moi de qui est Pimage et Vinscription. » Et commne ils répondaiont « de César », uo Euvent eatogoxi- ‘quement convaineus ea entendaat : x Tendax done & César on qui est a César ot & Diou ce qui est a Diou © » 424. Non seulement les Juifs qui Sapprochaient du Sauveur pour le tenter ont une parole de mauvais aloi, mais encore, & V'intérieur du christioniome, les héréticrues ux fousses doctrines, «qui, vivant dans Ja fourberie et aliérant la parole du Seigasue >, compronnent de travers tt falsfient Ie sene det paroles inspicées. Tl faut te méfier deux et cegarder comme un tesson de poterie leurs dis- ‘cours trompours gpul-ne sont quvum argent de mauvais aloi, 125, Car n'est-il pas de mauvais aloi le langage de ‘ceux qqui posent deus principes inoréés du bien et-du mal — il agit dos monichéens? —? Et le langage do coux: ‘qui disent que le Fils est une eréature® et qui séparent Ie Saint-Espsit du Pire et du File?? Bt le lengago do eux qui profanent Pinearnation du Sauveur en nat que c'est on apparence ot non on virité que le Sauyeur fest appara ? 126, Mois il n'y a pas que Vargent de mauvais aloi qui se reve h le fonderi¢ de la maison du Seigneur, | Vargent de bon ali y apporait. aussi, « puri cept foie *» ot por tant Timage et Tempreinte du Sauveur, Roi Souverain ; il faut s'on saisir ot e'snsichie do son acquisition 127. Contains comprennent encore que les trente piters argent que Judas regat dos Jusfs pour livzer Je Seigneur sont signifiger dans Te texte que nous expliquoas'. Us y veiont Ja condemnation supsime des Juifs qui ont donné et de Judas qui a aceepté les trente pitces d'argent 4, Dookten seb Trin, p91 5. Fenine, 1605 G, 6 prtGS sotto explication ot salusion & Maatze, es fait 30 (310) 866 Wy zacmamta (ett. 14, ¥. 18) ‘seuinnsa keyupste. Mfoy yap yuatby alseds cagaoyety yeridnor inte whe curyplac aindiv ce val 10 oiprare bay, Bi! ci, a dvsagcba > v2 x89 Gaoreeiy? » 128. Tas Pharenglas, & 1 nach £08 ocauadbing Bigg ssicems Duvhaes 21 Loadeies, (eg) nev olnoy sal by als yoveentipioy tually ofiiaw snieveos, wskney 2 darcy ra oxavecd ated xe0% 329, Zacn, XI, 14: Kot kndppipa chy $&BBoy chy ‘kp, 0 oxoivioua, <0 AurerSdoun ny BiuBqeny 44 te *loGBa kal dvd uhoov x00 "opahh. elas Marleteay xathds, wuariaie Eearipo: Nov thy ayopatondony ayoin Buabany shy dre udoor 220 ‘Lepathyt 181. Tig 24 ter ween ysinepx F385 wey 1 nda wales, “Byst 32 sora oe ws GAS & pater sree ter, Ge a Brin ccd, ai bya apts Koptas dade izes "Lan, ope Pivygovonag eines ‘lepat.n SHO b. Neb. 9,6 |) 314 4 Deut. 32, 8.8 B10 0 patio Py 19 port pes) gl whan at wid, Pe 4. Aprés I lore, aur Je 2 ect Tie obs Lee doux den tig Pre predoly Pot] 43 ele ad, no bivee ry, 427-431 307 pour trahir, Car il edt fala les donner en salaire & Celi qui avait pein’ pour leur salut et pour orhui du monde cetier, et lon pour faire périn Celui qui ¢ donne la vin a tous les étree ® >, 128. Les blasphéenos que les Jails profisent contre le Sauveur erusilié pour toute 1a création, il faut les jeter tr Tes Tancer dans Ta maison des Saintes Beritares at dans Jo fondovio qui s'y trouve, pour fare apparaitre leur ‘ésaccord, bien yas leur opposition, avee les prophéties qui conosment le Christ ot 2a cnoix. 129. Zacw. XI, 14 + He je rojstai la seconde houbito, le Lien, pour rompra Palliance entre Tula et Tsrael® 130, Notie Sauveur et Seigneur avait pris deux hon lettos qu'il avait appolées l'une « Boauts », Vautre « Lien » En rejetant d’abord celle qui porie Ie nom de « Beauté », iL a révs les maystones, que nous avons deja commontée, Bn rvjetant maintenant celle quia nom © Lien >, il a rompu Talliense conclue entre Israil et Juda 131. Quelle est cotte houletts eppelée «Lien », Cest encore le Grand Cantique qui pouvra nows V'apprendeo : on voiei le fexte que nous avons déja cité plus haut * : « Quand Je ‘Tres-Eaut separa les mations, quand | il disporea les Sis A’ Adam, il fina Ie tersiteire des nations Waprés le nombre des anges de Dien ; Jacob devint la part du Seignaan, son peuple, Isvaél le lien de son héritage *, » Cela s'applique La houlerte de Punite, Jiu promiéeos peuvent n'dtre que des jure ca plume rocenedis Dar den trite Cf Inn, p17, 2 Ch. supra, LV 407, ey yaa) 32 c50 > 8 358 1m mucwaiant (0H. 44, ¥. 48) 1 “WE Evang Evens fatten nai eplbes mids. Kat Bd vey ye pups wedded Eeyioion 2b ay t0va6 ela bal296 ZeM aio, vote Bb Walt Spores apes 2) 2 Gretids ual. poronchy ie sonayortc fanjou da! Gpy%e" urptico. fabden ypevepiag 492. "Ul nls Gaovhela a bray F125 Tacah® imioyoven #3 hg 8 "Ropsus quis. 183. Kai i ahi ye 4 30) ofsnaras ranenpala Maeve, taoraeatSr@ log Shishvous Bagseopsvin. ioe ss Sxpapelas, Fa fredisiny the Bdtave puids Saadeley, wloey ob "Tole a pgeros, wepBiaorca ok i Tee ic Say His is ods | play Gartelav plone ndozoireg, 2 buzczlatey pba Ease porabuais Wresoviae Dénzes. Tig 229 oxloporeg 3 oye dvd ueesy 329 Tapaith apbe 2a ep akoes, siadanpins ra vet Yasiang he tine, fra faoidéa Ba ds zpisepey vn Teia thy duatorghy Hyorre, Gate play relpvay dry oysineus pity 5 BM b. Ps. 75,2 1 6G. pe T ale 14,10 4. 05. 2,2 344.6 civ om, Poe 47 wtcelon ocefny Dv 148 Sabi faze P 4, Pasage fnigmatique. Pour Io achismo? Au asin da si Ou bieu feutil lire (390) so ey oanves, avant Ie sohiene ? Layne ry, 191-198 869 au peuple entier des Hébroax qui est uno soule houletto Guuno coulo part dbéritage. Ce peuple tout enaier,rbpone dant & Vapyellstion de houletto unique, demoura long tempo sane ce divser, selon la parole des Paaumnosadresst av Roi eb & la Providence de tous les tres: « Souviens-tot dle In communauté que tu as acquise autrefois; tas truhett la houletts de ton héstage *. » 182. Co royaumo fonique se divisa et ily eut deux monarehles : Pune Sappela Juda ot Pautr> Ephraim ; loo uns, demearant & dérusalom, avsient. ome princos des homes de la triba Ge Juda, successeurs de David, tandis quo ler autres, fescendus & Samaria, avaient pour chet Jévoboam de I tabu d’Bphretin quit péchor Ioraél . 138. Cette eala- ynite de la division dura Tongtomps, car Ip roi de Juda {le tyraa do Samario étaiont on déececord ot se fisputaiont entre ex, jusqu’ ce que Diew eOt pie, fused ce quill eStablit. Jos douze tribus on un seul oyaume, avee Jude pour seul chef, comme avant Ja stpexation, 134, Sar cette restauration, i est dit dans le prophete Osée par la bouche dur Hoi Souveroin : « Les fils d’Tsea8) Tes fils de Tua se réuairomt et se domeront un seul thet et monteront du pays, ear grand est Ie jour de oxen] > 135. Il faut nous arséter & cette prophétie qui pet ene montant du pays ceux | qui sont rétablis on un seul royaums ot qui a9 trouvaient évidemment en Tas dang Ie pays. Cest qu'ils éteiont en déseccord nize ax, dispersés eas de portie de Pautorité qui mmaintint units, Lorsque Vallience du schismet ontre Suda ot Lerael g fait son temps, il so produit, par la igice du Saaveur, une dispersion ot une rupture de Fatliancs, pour que, uns fois éliminée la diversité des sohisines, la houlette appelée «Lien » se trouve comme auporavant aux mains d'un roi unique, successeur de Juda, et qu'il ou aésulte tin seul troupem ot aa soul ua 870 4m aaemantaae (ou. 14, ¥. 14) [312] bee rouadvat 30 thveus xanceny: cha xb wet voulusy foc ‘pbs ue Méyew" Vit dip 19 ip’ althy chy Loder nal woke ip absév wok fatboy teagan cou pab2ev 2al yeitoy Tepath rebc ras sobs ais, "Ral svdtets wists 88) ula vod bisa a 29 yatgla09. 187. Kok fay of doy cach 9045 ig THE Daye Kipies Dojudenar ay goddy “lorie thy 38 guhs. lepath whe 1 gohbe 'Toitar Waa! Eroveat af pide i’ ale o) Egat by ap yeipl oo Bndzey airan, Ma ipate ab Dey KSpcg Kp Toga x plseo vy i 4, Senda, 1806 B, fait rermarquer ii ayes quelque (lat Qui te suit par Bidsme. Le lengue citation d'Eveeliel qul sen ev plas loin eur toute la page de Dilyive us lu dit ren gud vail + in hoe Ieee, ongam caja expla tionemy, fimo teas I ‘ricahileslogitoe mo movi, doarama vrgaruan ia una sosetate ‘x Esechilis voluming proforentisy et cimala que do concent False ot Ephraim spisitwaliterseatiznda sunt Iie capital cong ‘anti Nos autem coeptom sequamnar ordinem x 4 43. Du point de vue teatueh VEstehied de vue testudy Ia elation a Eatehiel appele I sbrervatoas suivaies © 1 Omission ene. phrase au veel 1 tayme ty, sabet38 srt pestour *, cous le oommandament du roi lbgitime qui egae sur tout Te peuple 136. Cette rectauration des deux royaumes ex ume seule ligitime se trouve aussi Gvoguée daas Je pro- qhite Eeichiel ; voiei lo texte du prophite* «Et la perole du Seigaour me fut adressée pn eos termes : Fils homme, prends avec toi une howlette ot deris dessus = ‘Juda et jes isd Isval qui li sont unis » tw prondeas fee toi uas secondo hoblotte ot tm éeriras dessus : 0 4 Joseph »; est la houletie d’Bpheaim et de tous les fs @lerael qui lui sont unk. Kew les appliqueras Pune cooitee Pautse pour les lior en uno seule heuletto, et ollos foront dane ta main. 152. % Evil arsivera que les fs de ton pouple viendront te parlor on cece termes + No nows cepliques-tu pas ce que tw fais ih? Ex wy ‘ins! parle le Seigneur ssignour. Voici que jo prendrai la teibu de oseph qui ost dans la main @'Riphraim et los tous d’Iseaé! qu lai sont unica, ot je los joimdrai la tsb do Jada, * Bt 1 tiendras a Je main devant eux les houletes surlesquclles tw oe zt | ot ta lour divas: 138. Ainsi parle Te Seigneur seigneue : Voiet que jo prenls tous les oafante de Ja maison d’Joraal du milion dos rmtions of ils sont allés. Je les eassemblerai de tous los pouples qui los entouront ob jo lee introduica: dans ta terne ePTsraél. Fen ferai une seule nation ans ima terre our divas, pins vo yeh “Loita 2 Addon de ee fase fom vert 24.30 Omiesen ce Woe apres fyb A ‘one 2 . — Du point de vue paloographiqua, ale Lgne ot ell fit annonode, ale sat prictiie, en merge, can tiple allemet [Ems autres gillomnte ot cts iacente apie ccup, sane bien tenie Shmpte Gea lignes, poiegu'l yen 31 pour 20 bgnes de text ala 1.340. liga oi Iola tia fat rota blansha, eon trasrement au Uabitades du Papyrus. Le commentaire seprend ens ave ne Seranis, Du paint de wae du aone, Didyans 2 ted jutemneat 2p Prima aux endroits quid « maqude par wil eens Seurts passages a les prévorcatione idolitiquoy et our Fe paye ‘ss pres, gui ne ae sapportnient pas A aon naj, 313 am Jy zactcanian (0K: 11, ¥. 18) tivar iy, 198402 78 ot eur lee montagnes d'feraél. Un aeul chef sere leur voi & tous, et ils ne seront plus divisés en deux penples at ne ont plus séparée en deux royaumes, » 139. Et plas loin : « % Jo les purifierai et ils seront mon peuple ot je serai leur Diou. # Et mon serviteur Dayid sora chef. parmi eux, et n'y aura qu’un pastaur pour tos, ear ils guivront mes ordonnonecs, ils garderont mes commande- ‘ments of les mettrout en pratique. Bi ils habiteront sur leur torte, calle que jai donnée 2 mon sorviteur Jacob. » 140, Et quelques mots aprés : «David, mon servitenr, sera Jour ehe! pour toujours et j'établirai ayoo pux une alliance de paix; ce sera une alliance évemelle avec eux Bt jtablizai mon sanetuaice au milieu d’oux pour tow jours. Et mon habitation sera chez eux et je serai leur iow et ils soront mon peuple. ** Kt les nations re. Nous avent gandé B14 A aid = moons Pe J mot pour la syuatute ‘acharie, Ie ‘ av ne zaciranaan (cH. 1H, v. ti) 1 lic ui Orb fio Backes elvan “Hvies 22 infeandey (14) eyes la Gaethela varsoveua xin nai Baoihde beep 148, Kal 5 uly dao coy Evan ails 2a 2 Freie Lites inevesy 8 20 "lot Svansiuevr- 145, Vir Be yevavdey Thaxgte Hytetn 8 20 146, “Agniter «28205 slpnend xacarcdene 315 pyoptvan 2eOnyn ck | dy =c0 Os0t Gacthelas Bare wert OS gis “wove f 314 b. Ps, 444,13 4) o Bpés. 2,17 | & CL Tim. 388 Bom. 1,3 fe GP Le 4,83 BA AE fog + ildiag Poe |) 948 3% ecinoy nos | ha sei Pr | 6 Pie Tr On he suit rion Wautte de co « Commentaire » peojotd 6 Badehil, Sar les ceuvres do Diya, ef. Tate, p. 10436 2 Tigivans + quaigu’on le tevuve dans le LXX (Sag. 15 west du langage se Je vie eivile que Dilyme rerit ce mot Pail Fappliqaer eux fonctions socrbes du Ti vs Pas teur éternd THD 892 dtav.n son coin avn wv, 148-146 76 hommes séparés par le difference des vultes et ne pane ‘vant eppartenir au: méme roi, Mais Io véritable ohet est appara, Colui & qui les saints disent :<'Ta royauté est tine royauté pour tous les sdeles #9; aloes tous los homes se sont manifestés comme un soul peuple, appelés & obsir 8 un seul Dien ot Roi « qui a annoneé Je paix & com ‘qui étaient Join ot ln paix & ceux qui étaient pouches «9, pour quis constituent ensemble, dans I'Esprit, un seul royaume soumis & unique Dieu ot Roi 144. Le pouplo des Gentils qui a regu le vocation est Ia boulotte sur laquelle est éerit © Juda > reconnett (Dieu), tandis que le peuple de la cet lo seeptro dédié A Jonopb. Paissioas-nous éclaiveir en détail en euxemémos chacun des sléments do sotto énigme dos deux houleties dans le commeniaire d'Exéehiel, si Dion dans sa bonté nous invite & éerire ansei our co oujet. Mais pour les besoins présoats nous en panlons allégoriquement 148. Les deux tats réunis on unc seule houlette, seul le descendant suseité & David. par Dien selon Ia chain * fiat ressascité par le Péro. Cost hui qui, deveau. par Tine carnation pasteur et roi pour Véternith, reeomnu comme shui qui préside* & uno alliance pacifique et éternelle, ségnera sans fin dans ordre ot la. paix pour toujours, sans que son régne ait jamais de fin* 146. I est conforine & cet éat do paix qni nigne entre les sujets que les | choses saintes, ost 8 dive oe mnystires duroyeume do Dieu, soient commaniquéss par le eénérenx Uonatear Iuismame, habitant parmi ovux qui sauys ob tenctific, oot immense et admirable hienfait devant stave vomplir au temps de V'incamation Ciest alors quo le Verbo fait chair a habité parmi® les siens, ses families, 8. Ign dycoutvn, tote + Vexprit de Didyme navigao a tts dele prophtie x sa wlalsetion, sans trope sooeer dee ces de Ia gramme, ais,