Vous êtes sur la page 1sur 278
DEUX DIALOGUES CHRISTOLOGIOURS © 1994, by Ler Battons du ou. SOURCES GHRETIBNNES Direstenrs-fondaleurs: H. de Lubar, sj. el J. Daniélou, 8. Directeur: C. Mondéeert, o,. Ne 97 CYRILLE D’ALEXANDRIE DEUX DIALOGUES CHRISTOLOGIQUES INTRODUCTION, TEXTE GAITIQUE, TRADUCTION BT NOTES @, M. do DURAND, 0. p. publ une te caneaare onal de a Reskerthe Sele LES EDITIONS DU CERF, 23, Bd o« 24 TourMavucunc, PARIS 1084 Morse, 2 pain 1908 En. LAVAUDAY. LEROY, Pr, Le, BOUHIER, 0p. Lyon, 4 juitet 1965 Baan FELOUX, ¥ 5 INTRODUCTION CHAPITRE PREMIER LHOMME ET. LEUVRE, A. — Avant 998 [Nos renseignements eur Ia vie do. Cyrille jusqu’s la lquerelle nestocienne sonb fort clairsemés et, 4 vrai dize, tap prévionnont pes epécialemont on ca favour. A partir > celle querelle, ils soat assez nombreux et de ton plas ‘melé, en sorte que nous aurona 4 feire un tsi pour retenie surteut ceux qui peuyonb projeter quelque lumiére sar ‘aos daux textes! Draprés Pévdqae et historiographe sopte Jean de Nikiou, Cyrille serait ne au hourg de Théodosion, sinon Wdentiques A Weetuele Mahalla cl Kobra, du moine asses’ proche ‘Welle pour que celle puisse va remplacar dans son r6le wil et ecclésioctiquots. Ovisinnire do Meraphis, puis 1. Gules Thaswert, Mémoires pour sein a Paiste reese lique ds si renders sites, CY (aos oun Server ane AIO. able & Verse 11782), en peut conslta es grands éettoanelres, ol pcielemeat Varlcle recent eL bien éguilbre de Mgr G. Jouassane, Grit. Atecunarten, dens Realestion far anitee nd Cortera, LL eo, 49516, 2K Danio, act. Bete, ds Ditennatre histoire st de pegrephie a INTRODUCTION réfugiée durant sa jeunesse en un monasbére d’Alexandric, Inmére de notre saint se serait marie dans ce coin du delta nilotique (& 120 kra. environ, & PBst d’Alexandrio}, laissamt dans a capitale un frere plus ag, Théophile, qui en devint Evéque en 385, Coluici, despote violent et retore qui liera partie avec S. Jéréme pour le diftamation d’Origéne ct la porte de & Joan Ch=ysoctome, mélera du reste ta scour cartaines de sos entreprises®. Bt c'est dans sob ombre ‘aussi que son even Cyrille fait une premiere apparition sur le théatre de la politique ecclésiastique : il assiste, jonne Inoteur enoore, en aadt 403, 4 ce synode du Chéne qui condamne sans entendre Pévéque de Constantinople. “Archovéque & aon tour et dja grsonnant, il aura soin de reppeler ea 432 A l'un des coraplices de son onele, Acace de Bérse, quill n'a rian oubllé des propos tenus & celée. ectvinatqaesy fae. 47-88, col, 1173. Dar fou srs tnachev8 de Rorane, Busses varie Foccasioa di quicstre cenleaire de Su cuniie WAleeaners, 197-202, sur «Le leu dela nalstance de S. dymle dalecandiies, 7, MUneR porall scmotire Tldenulth ‘ttle doe danx wiles, Jean de NOLon eval 62 Carcntyee das ta fseopnds mote ca vite alaeioy Ja Versom elaLoplanne, seule Se fants, 9 eU6eaiiae ey taauila en feancals oar HE. Zorusuane dans INoloes et Exile der Morserie deta Biouoineyee Notlnale 24, Pons 1858. KHL Cranes on a egcemeat donne wie traduction veins (Ine Cheeniie af John Lishop of Nika ranstted frm UZoeaber)s Ptnonte ex, Londres 1016). On trouve io pasta sur onigtnes ce CsA d le page 438 de Zaterbiry eb 76 da Charis « Les {Green ont trav ns honorable de fire nate Cyrile on Alea rina, note TM ABR: ogne son aun dos mules Ayden sue 48, Cyti q’Alexancne dans set rappers ave la Palos >, p. 203= $50, of 2X), Mes Josn de Aiklon eNLAH fst ohobe que Detrgay fensture sul my ett eto encourage pee une. persistent» trata Ioeale? Le P_ MALein, dons Sinlotaeen Hoptegraptiea Grae, {0111 (= Stpplemen}, Brixelies 1987, p, 192, enimere tes 08 greequas de 5. Cyrille, dont eertaies sont encorb insite, i Dlapeis Pateantis, Vie de 8 eon Chrystie, PO AT, 32, fa aunat soudeye tn foun temoin contra on prstte que sen fine ‘youlait peste LHOMM2 ET LaROVRE ° occasion}, Bien loin do o'en faire du secupule, il parott etre rest toule sa vie persuailé de la justios de Vopération. Bt i Yon doit euppocor qurantériouremont 420, il fab fores de réintroduice le oom du Cheysostome dans las ‘liptyques pour se réooneilier even Koraa, om ect ofr qu’il commenca par refuser eatégoriqueiment cette éintégration au second successeur du saint, Attious®, Aussi, cu momont du concile d'Bphése, 8. Isidore de Péluse déclare-t-il sans ambages & Cyrilla qua, pour Vopicion publique il needstoit simplement les procédés pou Sdifiants de son prédéoesseur ot parent De fait, Théophile du avoir une tres grosse influence, intolloctuelle ct morale, sur la formation do son 1. Ct, Bp. 38 de Cynic, PG 77, 360 B-C; 400 1, 1,7, 0. 148, On poureuit paraor que Cyril dut yiler alo 118) dato od, sonmbte tte pape Zorims lal verivit peur le moitro en gerde cents los Pélogions 20 dul cuppces dos ssatione normalles entre Rome ob Aland, Mata Zosime oimoit asia prendse le coatre pied de le paltigue ds te prasdoreroure of. Bany, dens Pasen ot Mani, Misone ds Peli ts UV, 1S, 0 Diavoung (clna! C. L. Pasorion, Fathers and Hereés, 2° édy p- 1640.1) poaoeat mdme quo Gyulte ne cds festa, e que Rome ut einaliner dovant Ja tanelis supérioare @Alexandal, One rola pos velontes, en Leut eet, comme 1s prétend Joan do Now, {que Gyre ceogpia eave grands joie» eettavéparalion cparce qu ‘lait ct honoree lo Cheyscatome) comme un. grand Coclour> (6a Zotenbers, p. 4605 dd, Chace, p-95-00) ext ral copcadant ‘que Mavégue do Conatanitaope ort ots cans le Mesias du De recta ead Deminas, PG-76, Y21G.A-B; ACO T, 1, 5; p. 67. Bs siotout, ‘Nasrentoe, taumnéraat Sos pebdécesoure aaltrilés pac Is Alexa ding dielore : «Taste de-Jomnno, evjus mine clases adarendo ‘eneravis imvatus (Sermon sur Unearalon, dss Lobes, Nerrianl, 200). Pour le rfus oppess & Altius, of 5p. 70, PG 97, 61-260; Scition eitgue dane E. Suwanee, Codex Vallenus L401, cee Slichalltdonisehe. Sammlung awe der Zot Keleer Zenos > Gans Athoraungen der Bogerschen Akademie cer Wisuerazvaten, yale: sophicokpllologivhe. wad Mstorgehe leo, Band 3% ADAAMA ing 6, Musioh 1087, 25-28 CL lerpons pe Pénuse, Lelie, lf, 2" 910, PG 78,201. 6 mu » INTRODUCTION LHOMME BP LeuvRE a Get ascendant pourrait toutefois wavoir pes été seul & Slexoreer : non seulement dens la lethre que nous venoms. Ge mentionner, mais en plusicurs cutres!, Jo prétre de Péluce fait preuve, a Végerd du tout-puissant évéquey du, franc-parler qui sitzait & un vértoble directeur epirituel, Getto autorte qu’il ravendique en eftet a mois couvertst, il est dbs lors assez vrsisembloblo qu’il Vacquit. durant 1a jeunesse de Gyre, pendanb laquelle colufci aurait fait au moins un stage dan lee miliewx monastiques., Nous. aurions dn coup un destinataire tout trouvé pour une. ‘utr Iotire oi Isidore reproche & un certain Cyrille aa. dissipation et ses preoccupations sécaliéres’, TEx tout eas, #1 Ye neveu de Théophile n'ételb guére taille pour une vie de silence et: de pure contemplation, il devait, partic du 18 octobre 412, pouvolr donner libre cours a ron Bosoin d'action, ayant 644 dlu ou siége de son oncle! trois fours aprés la mort de celuisei eb en cépit d'une assez vive opposition. De fait, il utiliea auscitst & plein les pou- volts légaux cl la puissance effective qui de plus en phis, dopuis S. Athanase, faissiont de Vévéque a'Alexendrie Io ycai maitre de !Bgypte byzantine. Si fallait en eroire dy tout point Thistorien Soorate, on devrait admettre qua Ja tyrennie du nouvel a At regretter celle de ‘Théophile et déborda définitivement de 1a sphire ceclésiastique dans Je domoino politiquo!. Mais les préjugés de Phabitant de Constantinople et du sympathisant de la seete novatienne, duroment houspill6o par Cyrille, traneparainsent aans doute ans ce jugement pessimiste. De méme, nous ne sommes [pas obligis de oroire quo I'6véque arma lee mapartriers de a belle et serante philasophe néoplatonicienne Hypathie. ‘Tl domeure copendant que Cyrille — ardour juvenile non encore apaisée ou au conisaice explesion d'ua amour pour Je pouvoir trop longtemps relnéné 7 — persseuta tous les adversoires de la fo: catholique avec un entrain qui ae le eéda en rien a celui déployé quelques sonées plus tard par ton rival Nestoriug. C'est 4 lui, on partiouliery qu’om doit attribuer Vévietion definitive de la phus nembreuse ot de la plus illustze. dos colonies juivea de le Disepora, celle dont loient issus jadis Vauteur de la Sagesse,cenx de Ia version des Septante, Philon, Apollce. A Ja suite do divero troubles oi i] dénonga wn complot pour le massacre général des chétiens, Vévique pst V'mitiative do feire axpuleer tous les Juifs ‘ot présida plus on moins au pillage de leurs bions Gcla malgré opposition das fenetionncires civils, curtout dupréfot resto, loquel pub signaler pour Je premiére fois @ Vatbeotion impériale celui que ass eonemis deveiont phos tard cénoncer commo «le nouveau Pharaen », 1. 1, 4h. 3, n° 324 6 209 05 ibs Vy ne 79, 0.1972 8B. 2, Hib, ne $706 998.6. 5i je aniston pry corame t 1 di tobi. 3. Hylb, 1,26 27, e167 BG. Dou autres letne fa dreneesiont steed ui futur exdgble HD, f,e 200 e497, @ AOU 0) 58 $3 A Dom A. Scaain, Die. Glrisologis Leidore won Pelusamy lection: Parades, a 2; Fabourg 104, p. 99:04, tit sepencont Temarquer qa eae méme pus ott que toutes les Totnes daldare Lirestes uh domiaé «Cyril» sion Lien Io meme dostinatcire En outre, enote auieur (lsidore) sil exeee quelque auence ‘ust eur la thglozie da Gyre Alexandre. now w'svons 2 Feton de Fetmestre, dbs Bk que agus considceons la formule ‘poseor Bboy tnsde Jastement dans sno Ielce «® Oyril cv » thy. 8 92, ¢, 369 3) comme uae Interpolation » L'dtloire Drirarches d Alerandrs, compile ve le fn da x sits par SbeH fn at suggete, svéque C'Ashinounatn, parle bien en eit sijour de hn dances gus Gyrle:auralt fat das un monaatée viata, on PIOL apprensnt par cout, TApeien et te Nev ‘Testemant; atte e9 sage auenl ew «su mont de Nise, dans Gesert.ce'S, Neca, sous la Uiielle de Serio te Sago (ch Miter Of tie Potmopsas of te Coptic church ef Atezordri, eaitn. ob (ca ‘ction deh Evetis, PO 1, pi A27 ot 428), et non pas & Palys sous ‘iretion eS, edore L Sockern, Mstoine Fessieatigue, VIE, 7, P €7, ‘oustie Hyparni, 11d e2p. 16, 709.4760 A 5 eur Menpulaion dee Sully cap. 15, 750 0 «785 4 w INTRODUETION UHONME. BT EGUYRE 18 pos fait sur la chronologie relative de ees écrits; it suit sans doute & notre propos diindiquer ioi que Yon diseute ‘encore pour décicer si les trois ourvrages ei Von déeéla nine polémique anticrioane: Thstauras, Dialaguesot Commontaire ‘ur S, Joan, sont antérieurs a tout le resie (eest-la position de M. Licbaost, cu P. Chorlior ot, sane qu'il ait: donnd explicitement ses raisons, de Mgr Leben), ou au contraire fruit: d'un raidissoment qui ainterviendzait qu’aprés 425 (Mgr Jouasserd)* Forelléloment 2 ces onvrages de fond, S. Cyrille devait, chaque année, en composer un qui fit de circonstence ? anpongait In date de Péques.& tous los dees at pretres de con ressort ecclésiastique par d’emplos «homélies >, éerivain Un antperite, un meneur d'émeutes, promotear au surplas do dévotiona passablement {relatées, c2 sont les seules images que nous pourrions nous former de Cyrille jusqu’on 4251, si nous wétions pas en mesure d’en appoler ‘aussi au Vmoignage de ses éorits, Mais coux-ci, justement Pour cette période, constituent une masse consiérable — ‘en gros, sept volumes de la Pafrolagie Gresque aur los dix quoceupe la produation totale de notre auteur —, le Lomps se trouvant, sens doute par haserd, avoir mioux rospoots es ouveages qui remontent A cette époque ob Cyrille était cependant moins oblébre. Le lot comprend des. trates dogmatiques (Theswarus et Dialogues sur la sainke coneubstantidlle Trinils) ob des commentaires sur !Koviture Geux-c] peuvent & leur tour se subdiviser : d'une part, des exposés qui suivent une méthode purement allégoriqu 1. GE Litnaren, Le dnutrine ematetogigis 8S. Cpe eatezan (rie avent ta giipate Kesiarenne, ens In collection Ménoires eh ‘arvoce publiés far ies prfesears es Macutes ctvaigues de Lil, foie LVIIL, 1951, AZTG: N. Cxaauien, «La Presse de Trine ite co S. Cyrita crAleNanane, Questions de entiqae Uttreire», cE vappliquent A des paseages choisis comme spScielomenb | (2h Henee wie reeeteriue 49 1560), p 2581; 1 Lasen, _ fon GR. Wnset, Corioloie tem Tate de Athencstvs pie our ropres & cette transposition (De Adoratione in spirtia BE ascsynoy aoe netrianienen Sieiies, cons RHE, 22 (1925), 9; dl verilale eb Olaphyres), dautrs part, des trovaux: oxSg5: BG Joirsseann, «Linetiita Mttesine de &. Cyrlile a Alscandeie tiques qui aceorapagnent le Lexte pas & pas avec un certain avant aay, dant Meloages Pederbard,. Lyin 1MM>, po I9841 75, souci do Poxplication liktérole (Commentaire eur Taaie, sur BE Nerartuons qu’ watt pra néoyesare de apposer que Cyril a 3 les dose pelils prophiles et sur 8. Jean). L'eecord x'esb forment en terminar ves aa ce es categories c'nvreges avant 4e paste A Pantie. On peut, cmyoasnous, paviatlement disasiee fans ie temps le De Adacetione at lax Glezhgpes, ot de mbm le The ‘auras, qus parse Womens om dabutant at Je saul emt 08 Cyrila mpiose gure qe Fepithits yanceuee cormme dant la prsmlees Hooies Parcte (ef p88, n. 1, oe Dilaguns, qu debvent outdo ‘tinge sttuer pew gree 'Apoqes ce mort dative de Conan ‘Unople,puisquo Gyre les date uns fla per cot aament (0. p-&, 1,1), Diautra por, ne daviel-on pee ae! inseannem sus un Lanpe this long, avae de inteeruptionr, 10 promier lire préenatent ne physionemle assem dtiérante da este 2 plus proshe du Thovcurus? ‘Lacrite nestorienne mise 4 pari, Cyril parat vols tend 8 uminor {oijoune Ing meme ion: vertsnes da ra dernier Kemelien Paroloe ‘appellot encore tout A fit Jo tan da De aderatino, I pout Sto evenu per ntoeralce sur Ie métnce sujet 1 Mt avait essays ae tae yenere> come martyr. Aramonius| vn alditinn, ternné 8 mar! four attanist const Je pret Oreste, ‘ala avait ch later tomer peu 4 pa. cers Foul ot sirange sant, CL Sacnans, HH, VIL, 14,765 A168 A. Tons cos ineldents, neat moins ay siuent entu dv2 &t 416, Pam la sua, Gye tah fdoute ‘vn pow pine exla © Les Glephpret, copencant, contiennent quelques orets deve: oppainents ste Metoia, la sane Uttara, ef in Gonssra, Wy PGB), 181 A ob 304 B; Cyrille seme: eailoars quo mainte ata 4 tae sac nee Iisont a trnapoter allegeriquement ef 1th MWA, “ INFRODUGEION L HOMME BE LGUYRE, 6 favorable’. Mais plus on Gludie celui qu’om appellera «le soean des Pores plus on ast fappé du pea de contact quil a en aveo les auteurs non alexandzins, ayos les idées qui n'ont pas pris naissanee 4 Aloxandrie ou n'y sont pes dés longiemps acclimeléos*. Do méme, #'il déolame souvent contre eux en tarmes igénéraux, voire ne s'en tient point, nous Vevons dit, 8 dea propos pletoniques, les hérétiques aaxquels 8, Cyrille fait, urant cetie période, méme une seule allusion nomninale, sontrelativeront peu norabreux : Sahellius, les Manichéens, Paul de Semoeatat, mais jamais Polege, qui causait a co ‘une maniire de mandement do caréme, telles que nous en possédons aussi quelques-unes de 8. Athanase et de Théo~ Philo, Nous avons toate Ia série des sionnes do 41 442, Un peu miewx que par ses aulres ceuvres, nous peuvons, fgréce 4 ces komélies, imaginer’ le travail. psstoral de Teévéquo z bien que los exposés dozmatiques ne spient ‘point absentat, noas eonstatons que Cyrille, m «cérébral, felon Poxprossion de Mar Jousacard?, neat tout’ do mime pas tm par pensenr en chambre, qu'il seit-voir les astauts de con peuple, tarbulont, suporetitioux, eyant encore le paganisme fleor de peau, qu'il s'applique a faire Ta orale de fagon asioa eonerite, insistant sur In génércsité enwars les pauvres eb Moumilita Bil a pu chorohor @ a'assuror ano forto empriss politique sur l'Eeypte, Gyre a done eerainernent vise bien plus encore & Laacondent spivituel et intallootuel. IL ne semble pas, dante part, que som ambition se soit Stenduc, dés cats Spoque, au dela de ce cadre régional, On est eu contraire frapp6 de voir quo pointsa culture reste eonfinds 4 som pays d'ongine. Sa géographie meme, tort précise Iorsqu'l agit de !Bgyote, devient trés vague dis cue Von ensorit, 1 sait,ilest-wrai, plus ou meine le latin, et profite de cette science pou commune & fpoque, en poys de langue greeque, pour utiliser largement les commentaires scripit- aires do. JéeSme — un om do famille! — ot pluo tard pour donner anx dossiers exnéiiés & Rome Vellurs la plus 1 Cf, dn meme atau «Paralekme exegouunye entre & Joront ‘pS. Cylla e'Atacendrie >, sank Fiore ot Pons, Ie Sens (1941), 94110 of 212250, 2 M_ FiSHARD, « Le-papnS. Léon ie Grand et Teg Sencha de Jncemnatione Unigentt ad S. Cyne cvalexsnerle dane Mllnges Lateten, LIL = Rechretes de Ssiene Natgause £0, 1958, 041-9), p ILGIOH CE bapondant usa J.D, BARTELS, ‘Quinlan Vatalon selon Ine Haren, dine Thieogiste Zee ‘eft Ub (4960), y- 265953, spetaemment #82 etm, 16. Lo Pere ‘ontre quit evista tor Le tempor ce Cyrille une traction geeue assez hve it sexta biliqus baséo sur la Vulgate de S. J2rom2 et Gnlzecoupce de seheies emprantées ses certnentsires. Ca serait alte tradustion ceulemont que Vivéque @'Alecencne aurait «ue 2 CF cane Pizmereur J, p: 97-819, quelques autres details sur les mits des istuenceseublea par Cyrille. expression «sco des hres [egpats eo nonfpou) ent eAnasrase si SHAE, Hodteae (= Visedan), ea 7, P69, 12 D. 8. f respestivement | Thema, XU, P6 75, 181 0 fn Tela, 1,5, 26-79, 854.0; Fesaurue, VILIy 26 7, 108 C, Nowe traduinors 1: DiLeuiteut,pouseotte pied, ['Teaile Pascale VILT, nour sity fh (@¢e demice passage A esse de Uriprtanes de Paul en mate de sorle dualisno dlestolgique, que tous aurons sito plus une fol | °27%stlepi a pares qua ni Leafs ni Herdy ne ont signaé dant leurs SUPHLP. XU, pour 424, oh Credle biel ka pttealion de svalese Mf 90r#Q0= 80 e Nfddique s+ Mots si quelqa'un ove dry qua Ps est ‘vee le Euromions en terbnict pliloropligue et ossete sur 1p | ECU Far pure Gtion verbole (Jeo8eyiyo) et 27a non ont Keretment. oosapé la premiere place dans eet onvrage, Grille, dans Ise préfaccs aux Glaphgres sur la Gendse ot T Braet, se céelace encore insatisfait : il va maintenent tentor de « foire transparaitro le Crist & travers les ombres dela Loi, de prendre vraiment ce mystire pour bn, afin do trouver dans lop: livres moraiques «la parle eachée, Clestricdire le Christ». Anime de pareilles dispositions G'espsit, on dovine alsément quél parti il eaura tirer, en inlerprétant Isaie, de textes comme le Livre de l'Baunaiiuel ‘ou les chants du Serviteor. Quant sux treités entiariens, hormie quelques belles pages consacrées au Saial-Esprit (Asscrlions XXXIIT e& XXXIV du Thesarius, Septiéme Dialogue sur la Trinité), ils roulent tout. naturellement dun boul & Pautre sur la divinité da Fils, Dans le Commer laine eur S. Joan, & se0 abteques contro la eéquelle daring of d'Bunome, Cycle joint un certain nombre ¢l'alhstons pls on moine explietis, et toujours trbs défavorables, & lune tendance dualiste en christologie? ‘moment méme tant de trasas aS. Angustin, ni non plus, racus le vorrone, Apollinairo. Il ferraillo cans co lascer contre les formes anclennes ou réeentes Ge Tarkanisme, equal dovait avoir ‘perdu eopendant beaueoap de aon attiranee, saul sur les ations barbares. Pour garaie son arsenal, il démerque, non sans quoiques subtiles reteviohes, les trois Diseours de 8. Athanase contre les Ariens?, Mais 48 feriliaritd avec le Défenseur de Niese ne sere pes talle que de Vempécher adopter ¢enthousiasme tous les faux qu'on lui fora passer sous ce nom, et Il sera loin da: faire Echo & toutes les tondences obristologiquss, au demourant. assez Impréises, qui affleurent. cher. son. prédéoesseur® Au fond, on no pout pas no pas étro tenté do prononcer & som sujet les mots darchatsne et de-pensée en vase clos absence de toute allusion & la liturgie et, eeul dane les Horlies Pascales, & Vestuslié, ext sas doute un trait, remarquable et d'identique signification). Sana eraindso Jes répéiitions, il développe un certain nombre de grands éveque Bustbe (peut sty de Crsmone) une elie de zepeaeke nous dlcaleur a ebtanpéeet aux condamanetions #Incoant 2+ canets ‘os (es Pela) abjielentibus Oeentaitbas,aleeanarina sla eon tis in communionem recetit.», Bp. 4908 36, ps Id Au Corea CE phé par cone, Ie vert de Beme 4 [Nevius avait et la maladresst de paraltce rpmetire on question, fy slernetioment enter sch ACO Ti. D. 3 1 Gl. J. Linuaesr, Doavine earsoegiqne. p- 1D-€b at ans 124 (our ls triquente subyttutien do eat, cana Je TRenworus, Gl, emnoye par les Dtsenae cone tx anene. Une ate + ot le» 2 sales inte, 9.1, 2, 1, Gls J- Lenox, «absretion dovtrinae dela Lely & Kplste de . Attsnase dans 1176, 91 (1930), 7134761, qu dens: « Coat Un cit ez0nmu par Lous que les Antloehien et os Alexandion (ot ‘omps de Gye) pouvaient se eselamer dens nm cerine rere ‘des docines pen systematsees ef vil et des forules pox ‘etuaiens ce i¢ enssiaogle dn grand alexondsn » (p. 76, en nota, LLebon expiique quo lee ides a'appropriation et innabitasion, Gunite seiew ee de atnetion dex sdiomoe a trouvent coaburet mont ce Acnansse) 1 PG69, 13 A168 ot 205 00D. 2 lib 1, P6-73, 160 B (— 95 0) Ho. TE, 288 B (= 17802) 5 3b, 104 84.3 (— 201 a8) 5 tb, 1Y, 381 AD (= 209 raj; COD AD |= 375 4-976.0); 6200.6 [= 390 des}, ib, Vy PB BC [488 a); 18 INTRODUCTION LOOM En LcEEVRE: 18 "Tout cela eat loin de constituer an systéme organisé et ‘techiniquet. Le Christ ost on effet la préaceapation constonte de S. Cynic, mais Ios questions que eeluiei se pose ou ‘auxquslles il répond ho eujel ont trait, pourrait-on dire, fla fonction phutet-qu’s la structure. Hl ne s'agit gubre de préciser le repport qu’entrotiennont los deux elements, les deux «natures x en notre Jangage ectucl, dans le Christ, mais bioa plutot d’axpliquer oamment le Fils de Dien peut nous acheter des suiles de Ja fauts adamiquo, ov, miu ‘encore, novs diviniser. Cynile, par conséquent, ne peut tre que teés sensibilisé au probltane christologique, mais ile se trouve sans donte pas dans de bonnes conditions pour Ie résoudro ou jeter sue lui do la lumiere, sa pensée stant deja formée, exprimée, cristallisée depuis des années dans do nombreux onivragos qui correspondent & d'autres exigences? 1, demeure qu'il serait cortainemont injuste dattribuer son comportement dans Uafairs nestorienne, aw moins de imanitxe prepondéranta, soit au dési= de prandre Voflensive suc le Lerrein dogmatiqus parce que menavé sur d'autres, toit Ala rivalité traditionnelle des grands slogos épiscopau, ‘ula constante volonts qu’aurait ous Alexandeie dhamilice, volre d'ésraser Constantinople eb Antiache, en reconrant, tua osoin pour ce faire & Vallionce do Roach, L'évéque WAlexandele, & supposer meme que, contrairement aolt» opinion, sl n'ai pas écrit déj8 un diclogue explii- BM, Anes, dans sen aelole dea Xyrinns, p. 290, yroposs «oman te ohronelagiaeulvanie dala vie Ga S Gprlo dont i ee ode qu’ posi do 4€8 = Naieanoe : 379 —Tabophily dovent rtqe mn $95 (Cyril a7 ow 8 ane) — do 900 8208, deudve to gram rrairo de JO) 6 207, bumanitse of thétoriqun (Qe 1S & 90 andy, Shmirsi de § ana ches les moince de 208 4 10% —- Crile Letone sgt» 95 ane sconce du Cdn ca 468 —ibdeviont Seéque on U3 £3 ors — il pride Rpisco on 491 8 52 ona — vient & Ioeunalem ‘1850 60 ans — il mount A 66 ene », Ce vobimne supine comes dit Atl su'a 66 rsepos:ée «Jo Lunde edglomontire dos atogen swoorca 4 Vadtuationss Ba eute, tat Cyile excoro relativeroat june guend Acace da Bens, abs preequs ceatenese at dt: «ious fvtrse Sinllarde..» ef, Ep. 15 daas In coreapondance 66 Cyl, BGM, 101 6 AGO %12,g. 1001.10. eis pent re oe rat ail slluelon & Pansionnaté as Gysile dans Pépleeopat (nvien 12 sit & Wipocii) companée A le toute sscents cecction de Jean ou sie 1 Ta premio explication @ 6 appuyte do fort bone angnments par 8. Scuveanra, «yall ond dor Much Vidor dans Sleuayele- Hoh dor Aedemie der Wissenschaften in Wien, philosophic DisteriseTises, $5, 41008) ‘lot, p. 50 4 242-200, «8 Cystloavelt cles fovequ'l entra a fee conlre Nesjvie) dépuass Ingement le singuentalze» (p. 24 0 INTRODUCTION tement christologique, ne pouvait quo se sentir frappé ans ses convictions les plus hautes 2b les plus ckéres dis que Von préchait avon éclat au sujet du Christ une doctrine inconelliable avec os qu'il estimait ére 1a foi orthodoxe. G — La querelte nestorienne Dr c'est précisément ce qui commenca davoic lio, & Constantinople, & pertir du moment: cu, en avril 428, Ie reine antiochien Nestorius eut été nommé évéquo de la ville impériale en remplacement de Vinsignifiant Sisinnius, Quelles idées exactoment voulaitil inoulquor & e23 cuailles, mal instmaites, 4 con avis, par ses prédécesseurs, ine nous importe pas tellement iei de lo soveir ob moins encore qualles conceptions ‘I en arriva lorsque, aprés ving) aas do silonce of ce retreile Ioroée, 1 compere le Livre EHeraléde, Parmi tous les Lérésiarques irappés per les ‘condamnations do gli, il n'an est gudre, sans doute, ‘qu'on ait plus souvent entrepris de rehabiliter, parfois en Te louant d’avoir été, en matibre c’hétérodaxie, un précur seur®, TI semble au moins qu'on Tui eit paricis imputé dos = Cl Le Sorsont, Biron alla Crsielgia et « Lio at Brel der di Nevoniecoletion Pardons, ne), Sebo 1956. Le PS pion: ponse ae Nesesias a déveleppé une’ ermasla.on Uoleeiqaes Tort dabexéo dane vm sovalents philovophiqua. @inepiation st: ‘Gone. Il foal ang sependont quo Yaatbertlte toterale oe Liees c'Héretide seat poo planement azunse + auteae Vest peut ‘co romenis ot somplste apres la sort do Nostrive. rows sorb ‘avon pout tout de morse wlilior parets Veuvzago pour expestn {ceteine de Poxcdvque de Constontineplj oor ls Unons Taide 33 In fraction de F. Nau, Le Lior @ araclde de Dans, Foie 910 8.5.8, Denys Daen, Nesters and his Teaching, Combos G6 jude pour Vnthodonte pore ab simple de Nestnt.P.1.0078, [Nesbriue one hie place fn the Matorg 2f skriston deorne, Combsiaas E14, eatime que fo sondeanns <'phtos «eas plas provhe do Ia plas ‘ntisone Ucdlon et los proshe du Nowveat Taotement que Vrtbo= fdosis postéreure eleaitine» {ps 125. Cf, Vonalyze os live. do LsomMs Br LEUYEE Est erreurs qu'il n'avait pas Songé & soutenie’, Tous sums pour Te moment o notor an gros Pimpresion preduita our Cyrille yt i doeirine de sou exldgue de Constantinople iI vagioeo une tentative blaspsmatoire pour détruire Yonité du Verbe Incaraé, D'un cbié, on avait un Pils de Dieu 8 quiiln'Seit ps possible d'ettsbuer autroment que par un hus d> lengage la naissance virginale ot la mock fut ls Croix’ Da Paatre, un fils de Vhomme quan cartain Tien moral rtfachait ou Fils de Dieu, mais qui n'tait pas ce Hl, eb 8 gui revenaient en propre toutes les humalations par o4!6ini opie notro nla. Tout bien oompt6, Nesboriua ‘enseignait dont une duelité de Fis. “Aversi do ertoing incidents ooasscutits aus sermene dt novateur on de ses adeptes, craignant: le contamination de son troupes, 'évéque d’Alexondtie mtervint. D'ahord par ‘une: homelie ‘pascale, la disoptiéme, pour Vaante 429, ot par ne lettre oitonlare & tous Iss moines. d'Egypte, Iesqucllos réfutsiont: dos erneurs cualistes sans. nommer personne. Pais, oomme Nesiorins, malges eet anonymat, DelhineDakere: aus) Coes de, Ruslieret devertee dE, Amann Alans Us SGD, 9p. fly Ys BO 28 831 A. Aims dg) Cassius, dans lw De earattone Christ contra ‘eslriem Fecrtcia, PL 59, 9-272 composs A fe omance da ype (Cleats te E. Antawn, « Laie Nestorius vue do Rome », cone Tease Ges Sietces Relplestes, 84 (Ius-ottabre 1909), p. 297-2485 Viuleur touictos néoonaatt sane aeute trop le fat qe Cassien Praline a commualcavion des tomes Deaneonp plus ngeens qo Nestorius. als i et sr que Tes aczseitions de pstanthropie 98 rade snlane lancses pat Te meine do Maweie portent Ny. B. Ga cairstialt. 1 refus ab epitrete Thesis, Mere de Bisa, eppliqute 8 Mack, og du mms opligest: Ane Yemployer qe ‘meyennant toute sorte de suinctons da restrictions ela eh pllro Maur Maisuce db cgime tnmene avant is atta ota sie Ged Yrs ai Crises, 716 Tue cixclale srssses x moines — 1a promire das Letnes 08 Orie dane F677; ACO 1, |, 1, 9. 10% — a Hh pwbien ‘Pou oprés Pagues» (429), d'apres Trureaonn, Munatin. 1. XIV, Pesa0 6 754, Pa mNPRODUCTION siétait senti vist ot; en témoignait du ressentiment, par eux lebixes adrossées direetoment au suspect, la premiere e ton fort pince, la deuxitine plus conciliante?. Coppndont Vevéque de Constantinople, persuadé de son bon. dro, re faisait. gudre de concessions j il exposait lo cas'tont ou. apo Célectin qu’a lo cour impériale : ce sont ses efforts Qui, en novernbre 499, devaint cécidor Vempereur ‘Phodose LE 4 convaquer un soncile orcuménique pour la Peatecdle suivante. ‘Pour mettrs en éehee son adversaire, Cyrille en tmita la man@buvre + il composa 2 Vintention de Empereur, de ca forme of de sa scour ainée (cles Reines ), enfin de ses deux cadetles (eles: Princess! Vierges ») trois lettres. trailes eur lo Vraie Fol?. Tl se dévida également & recourir Rome et y oxpédia, apres Paquee 420, le dinere Posido- nnius muni ‘une lethre fort déférente el d'un dossier trés ‘complet aveo traduction latine des documents (Nestorius 1, Cosontrapactivament 14 sp. Mn de1'€8 429) el IV Ganvier fou toner 420), avee len ineiits: “Avipec oéouot Advenerunt ecanirice + Karaqreopaie Inelg) ghaetant. Cl ACO 1, 1 I, pans ot 58 2, Diupree Ia terminniogle 67K. Stewart, us nous adoptons; ce toa! le De Resta Ride — 26 Theoapema — ak Augustus — at Doninats ACO 1,3, p72 A, 1, Dy. 258) ol 62110 (Ponere fee cous dovniet st interverth par report 4 stigee. et Pusey Gaon, dane son Edition ds Munies MeRcArOR, PL 48,628, note (a, fait romerquor que Nestrive, soauvals atrage, sell vant de Ma favour aves Ingots le famille amperste recevalt ses « nouvelles mbes gus Is dogmas, Teueexonn, 9. 24D, pond puctgusinent = ‘Mei 8. Gyrle alevals pom Desain’<'apprendro de la (Nesverts) Je dlepoitien do te cous quelle qsle tw EN tant €98, qu eqh te noavale do son nivel ou des Setoiten qu entretenatt A Constan= tinoate, Cyrille oot asilize & plas a logon donnie ese reer) not pan codloraont par dae tritér oa theolopie, des amiies part 1 se infuents +e. . Raatgror, «Lae prisonis de S. Cried a cour Keconsiontinoploe, dane inder do ditrgie se Arenalogscaaien, aia 1910, 260-170. VHOMME BP LEUVRE Py avait: négligh ootte domnidro prévaution)4. Tout cela gans compter un bon nombre d’auizes lettres au ton toujonrs ‘adapts eu correspondant visb, «avee la peyahologie atten- tive et labile que nal ne sera teuté de lui dénier® >. ‘83 du o6té do Conetontinoplo ileattira une rebuilade, & Rome Cyrille réussit plelnement. Dis le-11 kom 450, apres, séonion dun coneile 6t consultation do’ Cascioa, le pepe reidait sou verdict, A coupler du moment od la sentence lui corait notifée, Nestorius avait dix jours pour ritracter S68 erreurs sous peine de déposition. Gyrille était chargé de Vexécution an cas ott le coupable ne s'emendercit pas, Castdire ne se dSciderait, pas & professer «la foi que tlonnont sur la génération du Chekst notre Dieu, MBglise ‘des Romaina, calle do (Cyrille), ct lo pists do lunivers®». Malhpareusement, Ie Pape qui semble s'etee expliqué nottoment ou concilst, no d6iinisceit pao dane ses leteres en quels termes Nestorius devrait faire cette confession de foi. 8. Cyrille jugea que son mandet lui donneit le droit len édicter la formule ct, en méme temps qu'une nouvelle Tettref, il At parvenir & Nestorius couze anathemetismes A, Gk 2p. M1, PG.77, 70-90 A; A001, 1, 5 p10 Celie ‘au pepe) et 7, p- 171 (commeniteriem son A Posidontua) Le pape avousea no Tete & Neaterive = «Davtam evonplinas epatlas tas, guides angusto nil potairus dace respons pat enim in (eau Sumo veiendua ACO 1,2, p.7- Cl. lee aelres arises WE, Anas, an In sino je oie: Reus der Steno Reigiusee, x° 83 (1000), 5-57 juclammontp. GIS), ns 85 cb 86 (1950), p. 2852 et 255-28, 22. Linon «Alteration doctuttlo ony ort tls de LUTE, 8, 1.72 & propos ene eric de elses un pow plas Lees. fp XIN 207,00 94; 400 1,2, 9.98 Gx Mk; 111, 9.75 (ge) 4 avait sits, on portion, eveo besvcoun a's propes Mhymine de'8. Ambroise Veni Redemptor gen oh Mest it: Talis dott Darlus Dour, of. PL 60, 457 e 486 D-C; & AuaNn, Uvibine art (2085, 9.3. © Bp. XVI, POT, 106 0~122D; ACO I, 1,1, 8842, Cotta {etre appa quelgucoio synediqus» par opposition 8 in 2euxai, ‘dogaratique a pour faeipit; Teo Barge (Cum Satoutn osor) a INTRODUCTION ‘on chapitres. tésumant Ios) thises quo ce demien devait ondamner pour n’stze pas retranehé de Ja communion catholique eb expulsé de son sidgo Spiscopal. Ces anathé- mmatismes, codification d'une chrisLologic tes rigidemont falexandeine, semés aa surplus ¢’aepressions que 8. Cyrile croyait de S. Athanase, tals qui élaient en fait d’Apolli= ‘naire ou de son éoole, ne pouvaient. que soulever un toll6 paral Ies « Orlentaux », les év€ques du ressert: of 60 1a tendance théolog.que dAntioche. Aussi leur auteur, qui possade, encore Voffensive dans les cing Livres contre Neoloriue, Ia perd au cours de Vannée 451, oi il. doit composer jusqu’s trois Apelogies pour glocer, expliquer, ‘paraphraser ees malensontreux chapittes Tl niimporte, Io Concile d’Bphbco, réslamé dabort par Nestorius, est, dans Vensemble, un succes pour 8. Cyrille, Nous nlayons pas besoin de cuivre cette histoire dans ses rmuiltiples péripélies, Blles conduisent !'évéquo d’Alexendeie du triomphe, an coir de le deposition de Nestorius, ressentie yar le peuple chrétien corame une proclamation du dogme A, Diapmes # Looes, Mestertang, dle Progaente dea Mestriae orserinal eri! nd terourgeaeben, Valle 305, pyle Liao Qonine Nesortes tA composts Bb Le printemps 430. Quant. x ‘Apnlonus,abax dent ees nd Bie composes dane la premibre noite ce 431 ele reponse aux objections q'Andre do Soruceate toeriiait an nom a Wu Cepacopat areata (— Apalog cenfra Onlentte, ACO Iy Jy 7, Y- B8-05) eb la réonse ae crite paren. nies exprimees fae Theotorst de Gyr (= Apviogla contra Tedd Zelum|. eles ne font penile tentlon des byonemenisephdsns CEG Banpenmsyinn, Gatclehe dep qeritcer Literary BO. 1Vy Hrtnoarg en Brier 1924, p. 92; Ea ScuWasr, Zrdes chrnolagines Ach 11,5, p97 «Noae dubtiae polzst quis Cyilus ifs em “tqun devin ler entices Ando et do Thbederel)azecpls, ante quem sphesuim protects eet respondent » Au cout, la waist oslege, pinche en 12 Tar alene, FE Te, 238-12; a 66 dete durant a eapsiote « Epaese, A. Ricuauw Considre 1a Schetc ncaratione Unigent) comme nn manites de qualritme apctosie tale passeblomiat poe tanaive 2 ok (ha, De 88. 1 HOMME BT LeovnE w do a msternité divine, ne eaptivitaasser étroits, pour avoir brusqas la solution ot gagné do vitesso, puis oxoom- mmunit les Orientanx, hosles, appliqués a faire trainer Tes choses on longubae. Finaloment, Cyril put '6ebappor ch cogagner MBuypte. Apits de leborieuses négociations, & Ta dato lille du 12 avril 438, Alexandeie eb Antiosho ce rairent d'accord sur une profession de fei. Bla dépesition do Nostorive fat graducllement aczeptbe par & peu pris tout lo monde’ Crest dans une letts6 do. S. Gyre, 1a eélenre Kipitre Lasletas cae, que cus lisoas saainionant la formule frasactiomnelle. ait Vensamnble dn texte est. c'origine 1, fe Met. de P4ytaue a som peuple d'Aecandel, Ep. XXIV, PGT AST BG: 060% Uy ty be 17 He surtont 115,169 2 Diabord sspaduit dacs son taonastore, 4 Antioene, Nostorive avait avo esto arora 4 Fetes, x Paletne tras, ise dane Ia Grane Oats, at sn tena a ta"Thense, puis ® Panopoli (Akin), bisa “epi satine, poe dennaveaw A Psnopadle. cesta sl mens Apses alr compose taut on parle in Liane anette, protestant ‘Ge son accord aves won sucossour Flavin ek aver S. Léon le Gren. Tit pourtaxs dumsat arathanatse de neues & Chleteine ‘Sur Ses trbsitions et (63 parsénitions aubien par ees amie, et B, Alta, as Nevoves, dane DIC XS, spesierant eal 1135 Ue ise ats qul sure exputees,condamnes aie mos, ‘ou staxlereat weax-ambmes est donnee dann In raped cu corn Tritt, puss cons io Syncateen du chore Roslions, c€ PG84, 81; AGO 1, 4p. 20% Parml ens, H fat signaln Vévequa de Fran, Bothsris, dont un cert a pees, seus le Hee ae Confutationea soe amadan,iropestonam, dena ies sevntes de S. athanoso = ct DG 25,1907 9-1984 D ; eux pastoges shabnis da ca volume de le Pale leate Greseue wo rouvent, [um dns PG 26, 1233 8.1238 6, Paulos Gans PG 190, 1011 A 1015 A Peneplie Degmaliqve a’Euthyma Zigsbine|. Gunn G. Nexen, sutherns wom Tynna, vn ein se Govhile cer Borst’ Koncte vom Jae 481, Lege 108, {3 denne encars,p. 382, vn importan: ragment, Disprse Fisker, lees de ouvrace asi cnmron en #2 eters compete SESE tsubi roatte que ti com (ip 8 By Sess ulaeron done erie represent nw tadanco tL 2% INTRODUGTION [HOME Er LeuyRE a antiochienne, Sor que Vessentiel étalt, sauvewerdé < le! Pheolocos, Ie principe de la communication des iciomes, eestAdite la veritable unilé du Christ, Pauteur, des! de quelque propaganda, Ib'soi d’en faire penétren Pinte fralité dans le mentalité encore rebelle des Orientaux. Dofait, des phese, ilavait-vu venir a lui Arava de Maliténe, Anatkématismes:s'était Iaiseé reacher) quant & 1S "Pst! qui se proclamait pourtont ami: do Nostorive, mais était tution des expressions entre les doux natures du Seuveurif Santi enferné dans les anguties de Mévoque. de Gonsbanti- ime conseasion qui allot contre te tendance théologiquelll opi, Pou pris, Ie roviremont do Rebbule, $ySque rofonde et qui be fera jameis passer dans se tomainologioll Gritdesse, levait conslituer pour Cyrille un. suceés plus propre, quitto@ la justifies en fave de partisans tro H#KS4IM Coneidérable encore Tevail assez prouvé qu'il 6tait capable d'agir vite et Lor, comme de stancrer dana la déeision prise, suflsaaument précisé quil ne se déjugcait point ot no rotirait rien de sea dente antérieurs!. 1 était, certainement moins smenac Torsqu'll conelut le peix que durant su eaptivite a’Ephése | Mote si5. Isidore de Pélase inelinait. vers oeite hypothtse ‘it ne peut done on justice accuser Cyrille @’evoir reza ‘par pusillanimité et Ton doit mettze sa démarche au compte Gun vrei désir db promoavoir Vanité ehretienne, Ayant eine conttance en sa théologs, il laiscoit aa tempo, ai 1D, — Lae dernionea années do Cyrille Gs furont meme ees partisine orientans de MAleeandrin ‘quiPengaztrent dans son ulkime grand corabat doxmatique. En effet, dos 422 pout-sire, excité Iui-mame par Rabbulo, Acace de Hdliténe met on garde ses voisins, les Sv8ques {do a Grande Arménie perse, entre Théodore de Mopsueste fen mime tomps quo contra Nostorius8, Car los couvres do 1 Voir spéistament. 119.2 8 Acoee de 3feltene, 7 677,191 D: 7 S02; ACOH, U4 200M. Pour Tes Ue Cyee de ating Aqvent Tot on xyes dans lo CS, o€ Quod Unus sf Cir Fase, 7a o ioe maton aerentos Pon Laeentu cali = Bypass eaves Hp. XXXIN, BT, VSG - 1826; AGO Ty Led. po Cr par exempla Ep XXXVI, 4 se9 apocrisules 4 Coustan tinople, P77, 1850~190G2 AGO 1, 1, 7 P- (B4 surbou 1 574 GL Ep NLVIIE A Donal, 2617, 209 B= AB, ACO I. 1A, 0.3 foveal 2102 de ete deriore page "a Ceol ce que Poa infare diaahtinde e°siponsy Lees, My. ne 321, PO 78, 289 C, qu reproehe 8 cyrile 'avolr succombe Ta ligiretéomprit on A adulation a Lethon ane pe sect Inintiia, Dam A. Semen, Die Chritetogie Tors. D9 ‘ropone une autee inerpettation, au fond pis vrais ante : I tro anteeasty nen de Tépoc ao sail a'onton, 435, rls tender 20-450. Noetriat nopandate alors divores sezusations cont (Cyrily; leldore ne Jer aurait pas crues sans foaempn: et aia fant us Cyril ne a¢ cetoprmdt de i Yoate fo. Cel permettel Palibuer au mnine do Paluos one attituce plus eonerane, eu te onstasament proanticeione ACOT, 1,2, p38, deposition a”Aeaoe ata stsen constinine ‘ay 92 juin, Nestoins avail ab Téveque do Malton oa présence dt ‘Ader suivant ou Dien faut nar comnplstantent que la elle fy Menosine co sit inournée, ou biom on doit swccemaeo ue Ia fv cs Pine ot coll a Saint Eaprit ean ineneate on mdz Comp (ensragsdy) que ella du Logot. Accoo wavalt pat su comment Be Liver dn pgs pobd pax cv nom aboteat, fx disau, Sea I, a dt Gedquee ds Ventourago ip Rostoeiue Ti eveit eoutenu en outes ‘uueute (os, st mans) elo Fila i sabato eourTeane, ates Ue Dibw Varun. Au nim eadeell nous trowvons vee! Jo Lémoienogs Ale Théodol> dtAnayr, elon qui Nestorius aura ccurns en iesla Vinee qu'un Disu passe step sles ou onants par ane verge. 2 Sa letiue du alimient sat oonseevéo n partie dana Ja ore: Dondanee de Gyre: Bp. LAIN, PG-97, 947 08 U8 AD. Tres cone Disco eénorient wu d6bat do 432 of. Deamoiee,p- G27. Voir aac E Scuvases, Kenalsnaien, 1, Dbor celts und uncohle Sobiton (ks Pires Broce von Konvtartinapel, cabiee 29 dea Sshrifen der nasenciatlicnen Geanlechaft in Stemeebarg, IOLA, p. 96-24 3 Ct M. Ricune, « Acace de Mivane, Proclus de Constntinepl> Ha Grand> Armonios, dane Ménoriad Louis Pet, Mllangee @ le % INTRODUCTION LHOMME BT PGUVRE, = Vinterpréte, dooteur en vénération cher. les Antiochiens, étaient. des premignes, avec celles de S. Ephrem, de $8. Jean Chryecstome et de Diodore de Tarse, quss les ‘hemeniens pouvaient songer & traduire pour enrichir leur istérature naissante, qu'on avail penl-etre déja treduitos pour ent Ua peu plus terd, en 435, lee objurgations @’Aonop ot de Rabbula réussiren' & inguiéter asser certaing rnlieux arcaéniens® pour quo deux deldgués fossent. envoyes fupris de Prechus, alors bvaque de GonsLantinople. Colui-i, sous cette preseion, fournit la consultation dogmatique joven [us demandait, sous la forme d'une lettre — edlobro) Tepuissous lonom de Tome aur Arménienst—, que le diacre: ft archimandribe Basile emporta toub auesitét, en meme) temps que le facium des deux émissaires, on Alaxandrie!, Plas tard encore, Acaca, , deus Heyue dee Hludes Arméniownas, © (2020), p 203-237, Gul va Jusawh dae sla Kitatano ermeaioane est delose sous 16 Seve de Theodore de Mopsissto cL. alo «commenes As erenentt fas a teraka safuré Whaflaonce metorloane», dane ure serine tgnerance de Valens alexeuasla (p. 232) "E Certlis mien, sls om les chefs du corp 6piteapal: ers te pathanone Selak seeeva Je Zome do Produ, qu'il n'avat Dad flee, H sera st blex prs db court que pour on secur réeption 2 brothas, ine trouvera ron de micax que do reuse aa réponie anuroire 4 -AGac2, avec quelques additions doctrinales «ty HL Ftewaao, are, 9.408 of aun L-Aanastomens, «Dox Stet Plodor uid Teodor zwischen den biden ephesirivebon Kenalien | fans Zeist (Br Kircheneeashiche, 67 (1988-1058), p. 252-987 fgal aghave dacmonlacr Jes dooaSee fonrsios per Tee emilee Mh Richard ot lex Abazdatudlen do Schwert 8. 60, 886-873; ACO TV, 2 p. 167308. Becher ee ayn nae tte %0 INTRODUCTION Dé retour en Bgypte, il compesa, outre an commentaire tur le Syopole, stoishvres a0 moins, qui sont percus saut des fragments, ot Lanett les points sur les i si attaquail nommément. Diadore, et Théodore Cotte offensive d'cavergure contro lours mattros trie cbors ne ft quiexssperer la résistance des Orientaux. Is avalents accepts do doaner au Tome de Proslus une adhsion a anoins global, ils se celustrent absclamenl 4 eondamnes Théodore dont Vononymat était maintenan level. Une fois de plus, S. Gyrille, par lassibude de viele, sens du possible — at pourguot pas, sinodre désin de le paix? — ¥arctie 4 une solution Hansacliomnelle, Sans renonces dire ce qui. peasait- de la théclogie anticehienne, ni tenter de feire sentir aux Oriontaux wle devoir qu’ont es ‘orthodoxes de cendamner touta erzenr doctsingl, si grand ‘420 soit le nom qui la conveo®», il ama qu'il aontrai ‘pas danse intentions de faire annthSmatiser nommémnen Jes gons morte dana la paix de I Ealaot ar la rule, il vécub en paix aveo ses voisins syriens) 2. Cl. PG SI, SOA~812.C; ACO T.4,p. 206-210: Lelie de Tea ariuothe 2 Prods. ACO 1, 8, 9, 810414 21 dela. Koneteten, . 6200 = Lotus u adie Jean Gyre, asuinguant cairn 12, OL Bp. LXXIH, 8 Proslus, PG 77, $48 G~ 346.D; Scusanra (Codex Yates 1435, p. 17-19, surtouL 1, 1-13 du a p18, Lael 4 Gyruioa seen a:antoeae ou i senonce aarp coadaminee Thence dans ACO T, 5p. S145 eb defn dans Kaneibstader, p67 ‘5, Wiewar,« redlas le Consiantiaypbe eto Theapesti sie Gens RIE, 3 (192) p. sO5-as1, ec 9-322 4, 2 Scawanry, Ronse, p, 36 suggee qu" y et presto ‘ee Tantsrite mpevaie bir Cyrib: rove LinNvence. de TéaereNt Purl, Four Mf. RicwRD, fee, ep serait Proslas qul reoble prin, se sentant dena va Pomtion tenes cea qnea tvs, pat ia Caute de gos tates chandes, Cyrille. Acnve do Lar Vanongmat abt capitua. ineedoriena, anonyiat. eoereasemen| Iintonir par ln apomistie do Péveque dy Constantinone. to fas, 31 ant hlan On Tottrsneseit ce Pempereis © ef. Symndien Casinene, BG 8, $44 4-850 A ACO I, 4, p. 241 LHOMME Br LeovRE a sant 4 inteevenir deus fois! auprés de Domnus, neven et savssecour de Joan d’Antioohe (3 portir de 441), on favour iéyeques expulsés de leurs sidges, Jadis presque confins A Egypte, ii ne renonceit plus meintanant & un certain duit de regard sur toutes les élives Orient ; maintenue apebs Ini Far un homme moins adroit, eotte prétention devaitabontir 8 des catastrophes... Quoiyu!il ae s'agisse point Ih d'une certitndet, on placssa volontions urent. les années tout domdme plas calaesd'aprée 439 la composition un grind onvrage desting réfuter point. pa> point Yost do Julien PApostet contro lee « aliens ». Cyrille nvoya mme un échantillon de som teavail, en signe de conciliation, & Joan @’Antioabe ct: Théodorst. do Cyr’ Dans vctle hypothtse chronolegique, ve serait sans donte Je more qui empéoha Mévaque d’Alexendric de répondce par un toisiéme groupe do dix livres & la deraiéze partie de Teauvre de Julien. Cyrille mount ailectivement en 141, apris troate-doue années 6qiscopalt. 18a LXXVH a LXXViIL, Po 17, 8998 dneses ar ness, 9 bee LB ae flit ce Ft eile €Aloonti, B01, 3-103, phen tot in poems canis Jaen, agement fot = de las po ares, evant Yan Mette I ot Heute now aves que ile ne rags suerte ore len sous cvsee pearl Tsaloes ean ceso hla Beas, & fhm po 4s nef enval sie Antoohone (Ch. note tants) ‘ous ttisspnt an sean past ger qe lo conpeslen uta ie Ss epoqunon: rite vii on pole avec es vin eintau soon ot L497 439 ab adh fs insane 8, Cyele at 15 claro antes, ders MSH, 1 (18), p O96 apclement 8 Nab nots troveronsauoteseneinples tuveepco que Cle fares longtemp dane ae vio tvort oT pon A©putuire chose au ConraJarlamun cesmne prea: do toontition tie Ui ne rite! caveun ijt spin estes hein ch tatooaner, ep 89) D6 88, 1278 A teadutin lalico oun gine 200, 5p aise 27 jun —3 dae Abs, Capes Syueey eco, POU, p. 617, meee sey $64.0; Trateorr, 2 ivTRODUGTION vuoMMe Br LEDVRE 3 sessemblance [es épreuves extrémes qui euraiont donné out son relief & sa fermoté, ot anssi ce brin de bonhomie et d/humone cui auraient rendu plus supportable se volonté de puissance. En une époque férue chistoricité, on Tut reprockere do a!étro Iaiss5. proncre aussi fapiloment, lui fubtilet'rus6, a tous Ies foux dogmatiques, dé qu’ils lui paraigaient epporier du renfort 4 oa oauss. Co qui n'est ponl-étre pas assea prendre garde qu'll ful tout de méme ‘un initiateur en matiere argument. do tredition, et n'en sul pas moins, & la difference de tant de compilateurs de ‘Horloges ape’s Ini, ne pas cononeer pour cela 4 toute rellexion personnelle, On Vaccusera davoir traité Is pro- blame ehrisiologique avec une chirurgie brusque eb péremp- ‘iro, cb par 8 de Vavoir envenimé pour des sideles, bien Join Ge Te wsondie. Mais aprés avoir marqué un’ coup, err8t on olfct assez brutal, ot mis en une juste lumidee un fas privillgié de la communieation des idiomest, le Theo tacos, iln’a pluc ou recours & la contrainte, mais ala divous- sion, parfeis orageuse, mais toujours libre. EU ce fut Jean Antioch, dont on Jeue velontiers Je modération, qui dat fairs appel aux mnesures coersitives, surtout, dane eotte cure, au dela doo habilotss do Gail ct dos expressions injurieuses ou maladroites, au 1A doe redilas ob dos stroitedses, on trouve un souile religieux, une capacité de synthise, un ablachement au Christ, un sens du mystors qui séduiront toujours les, ‘hiologiens pour peu quis fréquentent ces hautours 1B. — Appréciation T devatteonnatte une survie durable, was plus troublée encore gue ton existence tervestr, demenrant post jus qwanjourd'hut ea signe de contradiction. Honmi de cous Guiy en Mécopotorie, perpatusrent la tradition éoctrinate <'Antioche, i ful pou beaucoup d'autres Yorsole, la norm do Vocthodoxia, antant que S. Augustin put V'étr> auy xvu® sidcle pour les jensénistes. A: Clobdoine, Orient gree no sucrifia qv’avee de vinbles regrets une part de s ferminclogio christologiqus. lutét que do consentir cat abandon, 1a majeure partie des ehrétientés égypticane syrienno, arménienno, pritéra eo mettre en marge: de Yuanique els ‘A Phoure actuelle oneoro, méme si aueun de ses adver ssires n'eut probablement le génie ow la saintelé du ‘Abslard, d’an Fénslon ou d'ux Newman, il apparst to dans le posture d'un 8, Bernard, dun Bossuet ou du Manning pour eveilae de prime abord Ia sympathie, Tl es ‘celui qui tonne contce le suspect ot foudroie Vérétique a haut d'un bon éroit trop sar de soi ef qui, de sa conviction de défendre une cause tris haut, ne tire quo der roison etre moins serupuleux sur le choke des moyens% TL certainoment dési passionnémont toute ca vie de res bler A'S. Athanase, Bi: bien str ce demier fut capeble, azusi 2 sb8 houres, do co montrer «dur, voire violent», ‘on aavalt Vetre dans "Bglise de son tomps? ». Mais i ieenqus & Cynile pour attemére parteitement 4 oul 1s Gh Mod. NicoRAs,eLe concept mtegral de mteriteatvina aus Reane Phomst, 48 (1987), pe 6 «Ly ThenRDEAs est nae app! sation de corammicetion a Mores, Pais une appitetion pv sie cutest Ia souren ce toutes es stres. Ione set pas d'=teIDaoe {Dice une propriéts qt déooule de numenite, mals de at atesoner ougina maine do catia ratuee «a raternita divine expe Pn ion no comme tespesim «ee at Fontes epi 1 IL ot pout ze sgnidoaitt do eonstator que Newman cto ‘opts exe! forts noontee [done a Llographia do Thbator Sencio quo Boseust Ie dtend do ccnfanco conte toutes ls enti ELLs ees Bin 2. Fs Gantzeor, alrodastion aux tits do S. Athanace conte ates eb sur Pavaraalion du Verbs, BC 16, ps 1, 2 Pa INTRODUCTION tousfues il doivent reconnsetlre Id quslqu'vn de lous reee) et petra les plus grands. Si la griice dos saints ne transpas ait paint partout de fagon éelatante dans estte vie égitéo ob celle nature diflisile, le cherisme des dovieurs est li sans cesse agisyant et visible. 8. Gyrille peut encore excron Anotre égord la charité de Ia vécité. GHAPITRE 1 LE DIALOGUE DE INCARNATION UNIGRNITT ET LE DB REOTA FIDE AD THBODOSIUM S. Cyrille qui, nous Tavons vu, aimait bien, avant 1a ‘querelle nestorienne, Spancher ses méditations théclogiques, bh ce vastes onveages, multiplia an contraire, la Tutte ongaaée, lee derits do ylun faiblo volume & fine de contro- verse et ile propagande, Cette production nes) cependant, ‘pas boausoup plus eonferro a notre godt littéraire que la Drécédente : elle abonde un pew trop parfois en épithétes aprimoniouses, et surtout alle suit pos 8 pas le texte qu’ella refute ow les passages scripturaires qu'elle commente, sans rendre toujeurs assez une vue d'ensemole sur le dagme ou sur Vopinion adver Deux textes, néanmoins, nous ont paru sé distinguer ans Te groupe par une composition plus serrée et un reoul plus grand par rapport eu detail de Ta polémique!. Nous 1. On Ieur joindrait bien lee Scie de Tacernations. Uninet, M. Ricysno dit fet jusienat «Le poléaleue, démeat glors Ingritae Us tow expuse doswatique aes pas absent, als Pinte lion dtdscique et apotossliqus es tes marquee... Nowe crovoos. ‘vaete teit de conciure que Guile n'a pu certo exe Schele qu'egs frais apprs tens dbpens quo la Unolegle des enalhdmalisnes ave ‘bin dee u.teauds pour pouvesr Bie abe oar oertalas expt, > (Le popes. Léon ole Sehclas, dans AS, 40,1962, p. 124) Ondolt Aono tele vralseablattomen, phhcer eotte anuvre ech penciant les Douspariess Ge paix (aves Jeun «Antioch, sft au Tendemain, & Miotontion des partisans eaciens ou reese dn conelle «phe» * INTRODUCTION DE INGARNATIONE DE RECTA rips ot ‘yorrone qu’en outro is se situent aux deux extrémitas de Ja période ob Cyrille s'cecupe direstement de chvintelogio ot sont done particulionemont propres 4 nous névéler, dans la doctrine de notre auteur sur co sujet, los variations, ‘at les constantes. guement — quatre chapiives sir quarante-eing, @'aprés la division @Aubert of do Migno — Vévéquo d’Sloxondrie fxaite Ia Giguilé impériale. On retrcuve dars PAptize dédicotoive du Contez Jultarum lo wéme langoge qui rieque de nous pacaltre emphatique, mais o’ea esb sans doats pas mons sincdre, Cyrille a'igncrait eertsinemeat pas que Théodose Il Sait un persoonage assez falot pusiooné seulement da chasse et de calligraphic, Nean- ining, méme s'il a contsibué pour 6a part 4 développer Ie fperatisme égyption, Méveque semble avoir bien ere diguement chacuna) des deux moitiss de Vouvrage. Aucune conclusion de ‘caractéxe plus personnel ap vion: réveiller in extremis le estinatsine spécial du. De Recta Fide, raais cel opuscule lair et équilibrs aurait, dd, somble-Lil, avoir un effet Tavorable sur Tespril, mame somnolent. et prévens, du tivement Cyrille ne s'était pas coalents de rédiger trois tioitée distinets : comme le remarque K. Schwartz, «il niétait pas le méme dans les troist», Certes, nulle part il ne nomine Nestorius (alors qu'il Vewait fait dsja, au prin temps de celle méme année 430, dans son deuxitme livre contra les Dlasphimes dndit Nestorius), oo qui stait politesse et prudence, sagistant diane erSabare impéeiale encore en change. Austl le méme Schwartz va-til trop loin lorsquiil déclaro : «L'derit . Théodoao s'abationt. soignousoment de toute polémique directo, tandis que Tes autres passent fonvorlement a I'attaguo. » Mais il eet eOr qu'on a Vimpres- sion, dans un cas, d'un Lravail préparé & tte reposée, dans les autres, d'un regroupement quelque peu bitif de mats riaux divers, suliseroment domings pour que la pensée ‘apparaisse ferme, pas assez pour que Is. composition soit Dien organigue, La terminologie, par contre, est beaucoup plus évoluée danas les deux autres ouvrages que dans le Pt/? — surtout ent-Otre dans le traits adresté aux Princesses, quoique ‘elui desting aux Roines ooit. explioitemont dbsleré posts view, Ceainte dans ce dernier cas du jugement. plus porspicace do Palehério, cuggérora sans doute un adver~ aire de Gyrille. Bn réalité, probablement parce que dens le De Revie ido ad Dominas, Yauteur, sane négliger de porter A Pecuemi des coups vigoureux, expose 58 propre thése, 4 savoir quon pout aillrmar le maternité divine de Marie puisque le Christ n'est pas une personnalité humaine Aistinete dus Verhe, raais le Verbe loi-méme. Le Christ est B, Ie De Recta Fide ad Theodostum eb les deux Trait aux Reines of aux Princesses Nous savane qu'il men fut rien eependant : Théodos Sattacka essentiolloment au fait que Cyrille avait. deni séparément & ses sours eb 4 sa ferme. D'oit Pacoasati de cherohor 4 divisor la famille impériaie, accusation don Vevéque d'Alexandrie se justille longuement daas “Apologie au trie pisur ompereun Théedese?. Crest qu'effe anit ad ar ttn vir 0.18; m1 on mts ave eusiteeltation fais vn es ps Bae Gh PE TB, BOA; ACO TL 8 63,12 3. Gh. De Recta Ride ef Augestes, PG 75, 1341 A; ACD I, 1, B.26,1 1-4. S Cyilepeaviont aul oe relnes qui va leas expiqioe Abs exten pion discs quan yrineessen, Sehwarts, qu Rit nary dni Catecio Yaemne, donne on pris ait san 4 1 Ge sont Ios apts XU a XOLIV at XTIV-XLN = PO 70 NGL A 103 of 1800B-Dj 64. Cuavy, LBUL2IC at fle; AC PBL 4 6F, 1 18 oh p73, 15 IR Boh. PO My ATOBB; G6. Posey, te VIL, ps 496-450; ACO I 1,4,» 75:80, 40 INTRODUETION DB INCARNATIONS DE RECTA FIDE 4h Vecnit adress# aux Roines comme dans celui destiné aux Pringpsees, o terme do evvdpsia, ainsi que le verbe corres- pendant ovydreve., est fréquemment mis en balance avec tolui dl&veeus ot rojeté comme exprimant une union insusT- samment éleoite entre Jes 6léments divin et humain dans le Christ, Or cela paralt canstituer une sérieuse difterence avecle AF qui, employant constamment éeis) ne semble ‘pas soupgonner Vexistence d'un autre mot-clef suggérant, lune unité plus lacho. Par contro, tous cca traits dos dowx: demiers De Feela Rule se retrouvent & caque page ces cing Livre zonire Nosioréus ‘Ayanvera-t-on que la pradence, une fois de plus, a rebeau I plume de Cynille? Mais était done plas dangereux. de lancer en passant quelques pointes contre le ovrépaa om Vunion & npcedraig que de citer littéralement, quotque sans nommer leur auteur, coréaines phrases ds adver- aire? Getta audace-}t, pourtant, Pévéque d’ Alexandre se la permet au débat du RY’. Plutét que dinvequor uno queleanque pusillanimité, mieux vaudrait, apparaminent, reporter & uno date plus ancionne la composition de notre traild, Test, en effot, une période de la controverse nesto~ sienne ot Gynlle no eouile mot de la cvwigers, n'ayant pas encoze délecké ce point faible dans la Unbologie de soa rival. Dens sa correspondance, Uattaque ne so déclancho quiaves ?Lptre XI, au papo Célestin. Bt Nestocius, dans si deowidme Ievtre’ & Cyrille, amplole encore Je terme ‘eamme oil ne soupgonneit pas qu'il pat soulever do Poppo- sition ; iaax, jl love son eollague d' Alexandria d'sccapter la erdocia & ngocdey?, Feudrait-l dés lors eonsidérer Diva, répéte Cyrille sana ce leccor et on produisant & Yapput de son dire une masse de taxtes scrpturaires plos ow moins probants. Le Ds Recla Jide 2d Augustac, ui, est essentiello~ ‘ment eonsaoré & dlssiper les objections que pourroiont feo naitro contre 1a parlaite divinité de Jésus-Ghrist certains autres textes relatifs aux faiblosses.humaines; faux ogpeets diminuants de l'Tnearnation, Peul-élre est-co pour cela que ce deuxitme traité no se trouve contenir lo terme ‘Thesiccos qu'ane sesle fois, tendis que le premier ‘consacce plusieurs pages & démontror Ia losstimst® de ce titre. Le De Recta Fide ad Dorinas est aussi le soul & parler & quatre reprises? do anion «selon Vhypostsse 9, & cembattre les deux notions Wanion tv npoadmors ol @laomme thécphore, epésialement odieuses 2 Cyrille cher Nestorins, Mais tout de meme, le De Reela Fide ad Angus fas repousse au moins une fois Vidée que le Christ pulsse ttre e divisé selou Thypostase®»; il mentionne Apollinaire par son nora, ce que ne fait pas le RF : caluict consaa Hien plusieurs chapilres & la réfutation de V'apollinarisms mois e’en tent am sujet des fauteurs de ortte hérésie & v ‘vague plus, L'onion selon Yodevela, qui n’apoarat npulle part dans le RF, est maintes reprises critiques dans les deux autres De Reote Fido ; Véquivelence phate Srbcraax en christologie est alllmmée dans couxci, ct reste incidemment of corms uns chose qui va de sot, alo qu'on n’en tronversit, pas trace dans le RF*, Surtout, dem 1. Ch 1218 Ds 1206 Ds 1900 A; 1901 A; ACO T, 2, 5, p. 5 118, p. 88, 1.5, y. 109,180 86. 12 Ch L887 CD} ACO p, O21 10, ol 1. 2 GLU a; a0 p.8, 1.20 4, Dans ee euraler, Exdowanc cat crmployé tcis Soin: 1158 1196 6 1108 A/IBB, Lde, B16; ACO 1, 1,1, p. 80, LM, B59, L p97, 1,18, toujours dis an contexte’ paset tint + 18 Fl fxiste 4m son lypostase prope, west ps un Plates oot, 1 ale pes in simple stibis Ou Pore, ia son pxistence pollive, concn et btials. contra Nestoria tate a Trentecos tuts roistamedutend Punion tell, smd gbew ou wall Sees BL eruque ta medgeie ayenh, Peve n apation oe elle dias ies oeuw asonioa Ds Reet ftd, ef 12208 ALD ly 1, 8,868, Wetea asa Ay pf, 1 jl207 D-L4d0 8p. 82, LSI 2h Bp, ¥, Pe 75, 210 et 98 Ay ACOH, 1, p30, 119-20 42D, Sols t tlt & Inquallaraponal Nestone parla a4, ot Aven ot 2 INTRODUCTION le RF vonime & pew pres contemporain de la Lellre aut moines oti de la promigre Lptire a Nestorius ob s'étonner du coup que le titre de Theotocos soit ict simplement Gaoneé de manixe poisiblo, sans juatilication directs, alors quill a été un des objets iaitiaux du litiget? Deyronsenous ‘admirer une foie do plus tant d’irénieme ou do diplomatie? ‘Mais peutebire Vautce forme revélue par le RA? nous orients lp vers une solution diflérente da problam= chronolo- sigue pose par cet ouveage. G.— Le De Recta Fide ad Theodosium et le dialogee Te mearnatione Dorit Notis posséden affestiverent. tn text qui offre les pls 6troites ressemblances aveo Io trait adrossd & ‘Théo- ose TT, ou plas exetemant qui est ce Uraité méme paré de ‘queloues Variantoo. Il s’ogit- d'un diclogue qui, comme le it Tillemont’, «a quelque sorte de suite» avec les sept ‘eutree dialeguce rolotife 8 le ‘Trinits, Ila pour titre : «Sur Anastance, ce Luton selon Fypostase, ce que ne fll pax notre 1. Antze inaico,copondant moths net : 218 1164 BII86, 0. 25, 117 paris cs to char comme Linstrattent du Verbe, sa pera subodorer qa'en emple| pervs psa Oe fat doco fe Baye Dane a Lele nue eines, C¥va combat Nis que Femenanae) sat tm eeaple imtrumant do Din sak Dia fue (Fp. 1,79 Ce 24 A, #7 Get aves Fp. MAL A; ACO 1,1, 1,p. 19,1. 1041p. 20, 117, p 99,1 91 p34, | 8, Evicorment cate mastanee ment ‘malentanda Jonque lt ins01= tae bshinevement ta te te coneeption et salle da UaAvarenin (kb. IS, 849-5 0 BAK A; ACO 1,1, 6 p. 46, L 20D, 8, Mining, IY, p. 888. NE Tilemont, nf Dom CensseR {enna som Hiscre Ginéoste des aulears annie ct scistotins) peraloooat avole rerargué I ressemblenons entre [eH Diabgee. DE INCARIATIONE - DE nECTA WIDE 4% Incarnation du Fis unique de Diow, ot quil n'y a quien Christ eb qu'un Seigneur, d'aprés les Boriturest.» Loe plus hautes autorités en matidre eyrilienno, il est ‘vrai, semblent s'étre mises depuis longtemps accord pour faire de cot ouvrage une deuxiéme édlition du 0, remae aige A Yusage du grend public, eune @avre ce propa gende orthodoxe® >. Quelquas. voix isoldes co. sont. bien ‘lovées contre celts hypothése, réclamant au contraire la puiorté pour le D1. Mais la majorité des eritiques paral ‘tre lalcoS impreasionner non pas tant, pout-ébro por un examen personnel des Uextes que par [a conance raise dane lo traveil do B. H. Posey. Co demioe a eu, on eet, le grond mérite @'éditer RP et DJ ex visacvisy BF sur la page de gauche et DJ sur colle de droite, A-Lil capendent profté & fond de lu comparaison quill rondait si facile, ‘ous r’on somines pas strs. Sa teble dos divergences entre Jes doux lentes a’est ni compléte ni eccompagnée dune analyse explicite permettant. d'evaluer la portée lttéraire ou théelogique des différences canstatées. On se contente de nous afirmer :« [deo quaedam horam mutess> videtur S, Gyrillus, ut post longes controversiae quae ox concilic 1, Nowe empteteono deeormale Vebrdviation Die Sur 1 conn de sack dene lo tare, mate ta eo, 18S. BJ. Mang, artlels Cyrite dAtuzanie (Sein), dana BTC, 111, 6.3400, ifdcantsxplattomontd P-B. Posey. B. Sauwares, 4.00'I, 1, 1, Prfece, pe svt, a1, pale du remanioment sub par TF your donner le Bitagun corane dure one alla! de sh Aine A. Doren, Mller of Be deeopment oft dosnt of tie Bovton of Cit, aber 2, vol Ip 6 (tenduellon angllee Lo. fuvrage alomend {1951659}, Héimbeves 1951). TR. Drvezeaoe, désrivnt lo momusest G, ale (Bidleticene Aposetcae Vatcon ‘odie ment veripi revert, 11, y- S82) «Bx hee dilogo (62 Diy viaotue eontccta ees xotio Cyril nd Theodorim dy. rote fo» mason nat évidomment pas Te eu do donner dee rlvone fe Woodre proposc. Par cantee J. Iuxtey dans Marais Zien, Bins newer Zeage for en alhirchlche Taulbekeantnie(Leipgy 1895), PG) m1, €osuctis Pargamentation que nous developpoas ik u INTRODUCTION phosino natn sunt, quas coxticot ite verbis exprimoret ut nemo jam possel in pravam partem per incuriam trae vce! Or il vaut sans doute Ja peine de reprendre la question, puieque nous disposes 18 d'une ocaasion unique pow faisir sur le vif le travail Wadroites relouches par lequel notre auteur acoommode son cruvre au gré d'un nouveay Aostinataire. Car eos corrections ont un sens, perceptible ‘pour nons, sui moins dans la plupart des cas: et leur inter= rotation conduit, croyone-nous, & admettre la priorité Au. Dilogie. our commences par loa modifications & porto doetri- ale, il paratt blen que, du DI aw RB, Gyrille, lorsqu'il parle de I'Huraanité du Christ, sefforee de remplacer los expressioas cousrdtes par daulzes plus abstraites. Au liew as «Nous admettens qu’ un homme complet s'est uni le Verbe de Diews (DI 890 B), HW écricw A une humanité semblable 8 Ja ndtre, réalisent com- pliterpatle concopt doce nature ».. (RF 1160 E — 160). ‘Au lien dot «Nous allimmons quo le Verbs tout entior cost uni & ) homme tout eutier » (Di 082 B), H mettra = on 4 Phomaniié telle que Is notre tout entiéren (EF 164 A = 134) ‘Ala mémo méfianos pour tout 90 qui iaquorait do faire concevoir la ssinle Huiranité comme un Quelq’an cout ‘oxistones eutonome, il faut rattacher sans douto encore 2. Prdlaoe au volume opatenom oe doi textes (Oxtord 1872) — logust ost le sep tinns et ioral paru deus Dalton d'nsonble do Vepwere oyainne qu'svatt opnmeacte P-B. Pagey— 9. x ot DE INCARNATION DE REGTA FIDE 4% outros modifications,’ ainsi par exeraple, le fait. que eSabaissant, comme horame; un peat auedessous de Ta sloire qui convient & wa iow» (DI 608), devient : «Ne dédaignant pas de peratire on humble posture a cause de ce quill a d’kumain » (RP 1178 C = Bb-c) Une fois meme, cette, préoeeupation, sembe--i, améne ‘notre autour é mentionner «lg obair » av lov do.«"aomme x faisant allusion amx apollinaristes eb & Tours répugnances, au iva de: (Ils redoutent de confeseor quo) lo Verbe s'est uni un ‘ome completen toub ce qui eleve du concept Vhume- ailf, ceat-i-dire un Romme doue de corps at d’sme» (DI 688), at: ‘eu Ie Verbe sfest uni elon la nature & la chair animée par una me raisonnsbles (RF 1136 D = 1a Pourtant, on d'autres passages, of§ est aiming, évidom- meal pour éter tout peétexte & det aecusations d’apoli- nerieme. Aimsi la DI cit (7032 et 708d) que le Christ accucillsit la foi ct que le Verbe conserva. ses propristés ivines «mame lorsqu'il devint ohain>, eb le RF respec- tiyoment : cidmo lorqu'l dovirt homme > (1184.A = 30a) el emame lorequ'l se manifesta comme homme » (1193 D = 274). La eubstitution, il oat vrei, n’ost pas constanter Mais on voit bien en quel sens elle @ dn étre opérte. Car Jo romplacement du toxto du AF par la variante contenue dans le DI serait ininteligible. 3, Retéroanes do oes tastes dans Védilion Schwarte da RE ACG 3,1, 1p. 98. (248559 95,1145 p60] O12; 7.621 US, 8. G1 ACO, p. 641.25 0 08,19 8. Sn eet dans ip aeusibane paseago, Jo phrate «nine une fis evenu shal» roneostee, queues gues plus bas, dans Te Ut (190 A 38c ;p, 70,1. 9) aust bien que dans le DZ (7101). co INTRODUGTION De meme sion comrend tés bien que Ia pricance at Insité Cyrle & supprimer deux quasteoraplients qu'il avait ert devo adresse am apolinansts, on nn evoira pas volontione qu'il eit ou Vaudaoe dinsérer apes , qui pronajent absorption, dans le Christ, de Yhumain par I> divin. Et gil adoucit. des expressions trop. vives; n'esleoe pas quiaeceptables en un terapa do possession pnisible, ell devenaient dangereuses une fois la Dalallle christologique cengaaée? ‘On n'en sera que plus étonné de constater que le mot litigioux Thectoese eat absont da DL, alors qu'il sstale 2 quatre reprises dans le RE®, Comment: supposer que Cyrille, aprés avcie montré son drapoau A I'empereur, ait ‘ach au grand public? Gest qu'en fait Voriflarams brondi A Ephine, et méme dés la Lelie aux moines, n'est pos tm bien traditionnel, mais une éoquisition faite tout expr pour Ia eontroverse, qu'il s'agit 14 phutot d'un emproxt aux discussions de Constantinople quo dun trésor jalou- cement. conservé 4 Alaxandria, Cartes, dans la Unéotogie pratiqués en celle demnibro ville, le Thootosos avait droit 1 Gh, sespoctivemeat, dene AGO; p. 625 116173 p. HL, 1 12; p71 2p. 65,1 78 2.'U ave indice au cis probable de Le meme tandence réeice dns Ip remplaceniat de Be pnt 2 dara Jn forzulo «nd dole Vinge Mavis w Celie veracton, apéede tole rprisee (compares Di (iGo, So9e es Pode aveo AP 1360 A, 1176 D at 1135 Ao, 260 ob {Rb ps 815, p. Bl, 1.85 ot p. 6,181) yout enalgnoeonne doate Is fa que fe Verbo mesh pas seulement post «8 braver In Viorge comine yar un coral, suas « vraiment qu «W's» gon corps pull avait accuse Nostorive [deo Canina Neotoriur, ty 2, oped lomeni29 AcD ob 98-4-D ACO I, 1,6, p 99,114 18 ot 9.1814) Pempioyer 87ROe dae aa. soos pls qu'équivoque b propos ee 6 ftobrelon du Clush par la Verge. Témonge en conesqaence Irvpres auvtos toutes, Jo bu ns disparalira pas complbtomont 4e's0n vooabolaire 7 on a ua dans Le Qued Uaee sil Crises (720s) ~ pour une fous de 2. 8. 1140 G, 1144 B, 116 01139 Cyl, 0 100, 8705 p40, 1 5, 8:41.27, p. 53,129, p09, 1. 26 (4 comparer avec DI 679n, G21a, oo, pi). Sexwaure egpehiaas mat 8 chaque fois Je met enkze 48 INTRODUCTION do cita depuis Origene au moinst. Sons parlor do la lettre Alexandre WPAloxandrie 4 son Lomonyme de Byzance, du de Trinitate attribud A Didyme VAveugle et de quelass anbree couveos issues des mémass cercles®, ou le trouve, mais ees) pas fesiquent, cher $. Athanase®. Dens ensemble da monde greo chrétion, il oat assez répanda pour que Vempereur Julien en fesse acrement In temarque : x Vous ne cassez d’eppoler Marie Theolocces, » Mais Io Cyrille ‘erosnets ens som Gia, 9 opt a fat quo ta tention oat abs Tes cutse ene estes treuhla 1 Gr su ee Seria Je émoignago do Socrare, Mitre Lesisiae ere, Vii, 82, PE 87, 812 B, comeboré par qualqase fragmonie ‘2. Pour Arweavom! w'Atstuwems, of PO 16, 668 6; ov 6 i. G: Opita dos couvees 66 8 Athonoes, . IK) L (Unbuaden eat Guctth ces Arienichon Silly, p. $8) 1. 1018. Opite, apes apes suite, eubsttas »Thosalentgae «f+ Byzance oj que doane “Thaler; male co nesta qutuas eanjotate oF, Senenow enim, ‘Zur nauen Aisyabe des AUssoacioa » dana Euerlésace Zehr 47 (954) p. TOK, aatelaemnent pe O11 Trina, ¥, 81, BE 89,12) BAL, 4 AB Cok 404 A LIN, 0214 ‘548 C94 88 C (On cult erpendent que P-L, Dovmusteat s coniete UVathentis didymioano de oot tert ef. «Le De Trinitet seit Voouvre te Didyre TAveuply 2 BSR, 45 [1657), >, SLCES? wae fen peut ere douto relsnie ev mole doe ASmonatretons des preirs tiles, lee toe Mingerell, quo le Ds Tindale et risiclee e*Alexancse of date du asbab du v* alee) Ch encore Patvbo- ‘Aruanase, Cone Apalinsr, ll 1 4, PE 9 1097. 12, 1119.6. 1115 2 (Cane To premier sce sspendont, le Theslonos ie ve Lowe ‘que dane coreine mamiveita; Ye deans livre, pourlant pareal io plomior, simon du ine’ uteur, a, semble, ams i ‘Theotoeds); Dislogues de Trinkute, IY, 9 eb V, I, PG 28, 1389 8 ems Baty » que sing esempes & peu pots wire + Ovele IEF contra Arivass, cap. V4 DO 26, 49 0 29, 985 A (encore kl Theatoees angue-Lil dons vortats monuscrt) ; 99, 310A et 8; Vile 8 Anbati, 9; PG £6, 97 A, Plas doux ces douteu : De Incarntione {cone Arianoe, 8 PC, 006 Aj De Virginie, 6. Be Von O6F Celis (Abyos oeiyolas spe why suplevoy, ete acle Semvst des Atvmnasiy dane TU XLS, 2a, cap 8, Yo 38. 1.2L 4 Ot. Gentea Jutienam, VILL, FG 76, 301 C3 le mot Theetoecs atévulle tok chez yee aucune nection © #4 xoponae rest Une De INCARNATION: <.DE RECTA HIDE 48 Glavant 429 set loin do tSmoigner’ pour ve terme d’ane ardente sympathie : on Va repéré en tout et pour tout une fois done ves ouvrages de ovtte premigre pésiodeX. Tl paralt done bien que si le DE ne soullle mot & ce sujet, ces! qu'il ebb antéciour & la Lote aus moines. Sur co point, il se rapprocherait de 'HTemélie Pascale XVII qui oontient des fllusions & eine déguisées eu eas Nestorius, defend: le mabeenité divine, mais ne prononce pas lo mot Theotocae ‘Si on les envisage dans leur ensemble, ces. variantes Wordee Uhéologiquo eufficaient pout-stre & omporier la ‘conviction. Il est. possible toutefols 'y ajouter encore quelques indices dPordze phutst liérairs, Ce n'est pas que les préceeupations stylistiques de 8, Gyrille aienl été assex vives pour Vobliger A opérer beaveoup ’améiiorations visant & acecoltre Pélégence de sa prose, Nous ne reléyerons rime qu'une corraption de ve genre, mais cing fois reprise, ‘ee qui souligne son caraclére intentionnel, Cinq fois, des composts du verhe Opdeao sont remplacss par des Squi inetalion au silet ax dogme de In Triniké On pourait ein tk {i indie pour la ehtoaslogle au Contra elena: eh oapre, . 3), ne. 4 Ensove agit du Coraenlaire sur Wate (IV; 4, PC 7, (086 Dj oui i WeNste yas d'ecion eriiquy [lo seul anvesx que oun avons pu eonmtler, le Laudienus Cracees 85, compare, Heat ai, Ie Theotaees, Mais Al ext tart « debut du’xvir sete). En emayant le lesle Ud Commealaire rar lee pelts Proplitey, apes Ios minuserits, P. , Pusey a fall disparitre Toutes exemple que ours Migs : ck G. JoorssaKD, «Male A travers Ix Palesuique, Malerté uiviag, Vielile, Saintoté dane Maria, Bladen aur fe Setite Veerge. sous We eloceion ME dy Maron, LT (Pars 1940), pe 39 etn 89. 2, Cotubel es absent suse ce Tonle pour Vanate suivante, said Cost que Corie sans doule pour mBnager Nestouiue ca public {out en aston: conte tut aupres des autortts, s'sbsient compli- euent ce puleriqve chitotegique dans ce mantemen'. Celle asetve alsparen Yau dPapris avec sa aleon de. On nolera que Donate Posie XV 1 content eowne Ie Dileree ots direace URE ies mots auprdorh eb dscaagrdc ef. PE 72, 770 8 £0777 8. 0 INTRODUCTION ‘olonts qui expriment eu fond Ia mémie iée, mais sens tune certaine pointe d’exagération, de violence, qui, «pres réflesion, a di parailre a Vauteur ua peu vulgaire et deplacset, ©n doit. copendant faire cntrer aussi en ligae de compte des ialadressos évidemment, invelontsines, dee gaucneriee ‘dane la mantére dexéouter los sutures devenure nécessaires ‘A cause do 'dlimination de la forme dialoguée. On ne peut lics le A sans remorquer lo bon nombre dobjections qui sont amnoncées par la formule : «Mais quelqu’un.dira sans doute,.#2, ou do quostions oratoires auxquclles, Vontour donie parfois une réponse immédiate®. Et. eres brite figure de rhétorique devait convenir assoe bien au 1. D1 678 warathlancsyoe2 AM 1140 CH4, p45, |e) Mean DIGL0 Sepdjdonse = MP TOL D/IBH, bs 64, 34 breocejcrons DI Se Oneodjdonoy : AF 1105 CP0°, b £6, 120 deepens DE ‘Oe doabydensty: MF 1181 C180, 084 le? Sapornovs BI 7Da Srepdoboncrs RP ME5D/ 82, p. 6, 1 28 oS mepurénos. Quand om nota gueen oompoats ds Gc soat ase rents dans Incyte ‘enléeioures b 420 (vg De Ads IX, 593.623 695 D; Diol de Trin |, 661 4, Vi, 1033 A eb L004 C: Hom, Pst, G44 Be 96 B, XI, 646, XIV — Iu deenlice tous ayoas rope eda ces vibes — 219 A) tenia que suat ecru Hs soas agents da tote In prod Gon ontinestexiense, on est discs a cnvuntr ie fall 6 set ‘me sf menue peobablement bh. boa indies envonoicgigae. 2. Ot OF HMO Ds, 9.46, L $9813 1168 Bete, 82, 18; 1190 G89a,p. 03, 1.11; 1188 C1 $89, p. 88,1. 3 11N6 8) 386, p70, Lie 2. Alusl 149 D/10a, 0. 49,1, 11-12: «Gea nett ps radotoge ot folie ¢ Et qu en dowierall 397 1195 B/l4a, p. Sin) 88 28 ‘quelga'aa eeagudrll Sil esk prferae pr Ine cea @esiston eu ‘how ou tui sBpondiall aussi. que fe Maller eat desta» CE fensore 1389 B/D. p. Bly. 21-027 L1SL A/17b, p94 1 12IK; 1280 1/234, p. 09, 1.1 + Ce que jo ais masta ye wrok? —— Si bon es (Gn no veil pas tres bien Mens 8 ponditions eorament8.'Semwanta aya ferto qu Jes mmansetta ry Hi? na poraient aucune toece ‘earum anujationen quae. propter dialogh termam erations pr Iierae supstductaim (Gs 58 theme) propria suit > (ACO Ly], pou a DB INCARNATIONE -DR-RECTA FIDE tampéeament combat de: avaquy souvent 1 doval, dns um clologus iotéxinsn, pousendre. des, adverares tmepiaies a0) moyen darouments resins; Urouvs-ton dea dslh ds nlarogetione sombleles dae ses anines cures, quelle que sollaformollirare adop- tine Mai tat da mato le fo er dan lo A, de tee Ina, eb A snsbe souvent aster mal dane tise. Ne vermeon pat tout naturlemont lee vetiges ts intervenons — sisrtes — quo risque, dans lp DJ Je putsnaine do Gyula? lt pouton penser quel tsnval Soccrd a 8 cade ehprnh bon rene contrat veo equlibre général que nose svons recon A notre tas? ‘De pares fis, Phypothise suivante rndratpeut-tre um comple salishizent L'dyequs d'Alexande ava depuis tn otrain temps dans ss cartons an dlogus compte & Inbir ot ot dualontdebatine do. problimon males Hoearation, Sa quero avec Nedoris saggravant, jag opportun sur Je, ruggueion mimo do. ton val "Rin fle init I doa son dsp ane co rice, aupprina le timide objestant. qu y Halt conlcier niai were janeteies in thtologio do son ofutclo aus. clreonstancesnowvale, et comptsa deux auiestalés ane docsno passblement fine drones, Apres dng coapedis i (a § ehetante opie, eves io pdt raat que Von ai 1. Si notre repesiton des réliques (faadbe sur to syiaque et Vorménien) est exiole dans Oued Crus sll Civitas 742 1b, on a1 une quesiibaratolrs parcallirecont Lmportants &‘Tequeie S. Gyeite semprese de repondr> lubes, Cr aus lo TeGey; ee Br Gabe, ee iNTRODUGTION D.— Le dialogue De Incarnatione et les dialogues Do Trinitate Mais depuis quand tenait-il ce dielazgue on riserve? Ltabsence du Theotocos nous euggére impéricusement, nous avons vu, de remonter jusqu'au tomps de I'Horéite Pascale XVIT, soit l fin de 428 ou les tout premiare mois de 499, Nous avouone que nous serions trés portés, pour notre part, 2 rebrousser chemin jusgu’a une date plus élovée encore. 8, Cyrille sxplique en effet, dans sa premitre Tbire & Nestorius, qu’ll n'a pus échafaudé ¢a doctrine tout récamment pour le malin pleitr do fair pitee & on collégue de Constantinople, Bt il za donne pour preave ein livre sur la ssinte et consubstantielle Trinité (qu'il a) composé cu vivanb @AbLicus, de bicaheureuse mémoiny, cesta. ire avant 1a conséeration épiseopale de Nectoriue, mais non publié, lu seulement en comité restreint 2 quelques Gveles, prétres et Iaiques stuciemx!, Pour déonire oo liveo, Cyrille ajoute encore une phres> qui peut & In rigueur se traduire (come le fait Migne, lequel doit iei reproduire ‘Hardonin) : «cone loquol (Livre), il est parlé de WIncariia~ tion da Menogéne dune fagon consonsnte aves o> que Veeris maintenant? », mnie aussi, do maniéee moins neubre, sedans lequol ily a un distours (bu un dialogue) sue VIncar= ation» De fait, aussitot aprie, Cyrille déelare : «Si je Public eo Aéyos, il est vraisemsblalile qu'on en fera un grief eontre moi, parce que j'ai compass oe AeyiBsoy dés avant le oonsécration épiscopale de Ta Piété, » Pour eépondre aun Ch. Bp. 1, P77, A CD; ACO I A, 95 1.99 —p. 85, 2 "By 6 al Mbyos nepl as bendgerthnves 5 Meworowte TG vbr vhypupe sov0dbe (UCD) y. 8 LU). Traduslion te Nigass ‘In quo (libulle) ot do Unigeniti quoque inearalions wenn iy ute nunc soncrig, opaeinentia ates. + signalemeat: do c8 26725; un opuscule traitent de Pncar- tation ex professo, cl non pas incidomment ou comme per Ia bande, pavalt indispensable. Alans, Schwartz ot Pusey onl era que Ie shite Dialogue de Triniile remplissat 2: conditions, et deja Tillamont detache ee dialogue qui, Capris lui, « porlerait do Pcaraation», des cing premiers ‘gol csont pour établi Ia divinité of la consubstantalté ‘do Verko! >, Mois ily a pas frase dane le taste d'un chan- gement de sujet dont 8. Cyrille surat ex conscience, et do eit son point do-yan demeure partoutfondamontalement lomtme. Isat Waboed de moatrer que le Fils prub étre dit glonis par lo Pére st sonotiié par UBeprit-Sanct sane fue pour cola dune nature inférieure au Pére, Puis est rlutée une thécrie selon laquelle le rigae da Christ pren- rail On avec la consommation de son couvee sédempleice. nin sont éeartées lex objections qui pourraient. naitre des. passnges évengéliques 00 le Chest cot prészatés on postare d'adorsteur ow bien semble avouer was ignores. Le réponse do Cyrille comsiste généralomenl & iavoquer Ja distinction €es «temps, des yarglt. Crest. an sate do Incarnation qu'i faut rapoor’yr los cae ot le orbs 96 reeonnalt déperdant du Pice et dclare reeevolr ume gloire (got no Ini appartiont pas occentiolloment. Nullo part lo dualism christlogique ae fait Vobjel de la moindre oc fique, ala aittérence de o> qui a iba, nous Vawone vu, dans ankies estes sdement antériows 4 429, Bu yt, i Vevdque dAlexandne voulait fournir Je prowwe de. sa eépugnance de toujours pour cx dualisme, i pouvait 1 Ch respectivement « Max DPO, I, col. 2488 Scuwars, ACO, 1,1, p24, ante; Puser, Protcy A sx Galen, pax; Toss on, Mentzer XIV, 9. Ok 2 Sur co pelnt de deetns et 3. Luzaasxs, Dotrine christen, 2.1984 109 eb inf, ». L1G 06 nous esavons de monte qu’apies oul la distinction dos voget mes Vacoans snr Une cortahne asl thas te Gh. oe intnopuerion hoist db plus frappanis exemples que o® sixime islon gust Nelconviendraitl pas dts lors de chercher aillanrs, et pebsiniment du e6t6 di Dialogue de Inecrna'ons? Lop yre- inibres lignes de colic afloat aeltement — pour pacer comme ‘ilerpent — «quelque eorta ce cuito™ eves la dialogues De Trindlae, West vrai que la prélace de ceux annonce tpt dialogues, yes de plus. Sais esla serail tbrolument déchif ai nobee opusoale evait 6 rajoule par maniieo dappendice quelque temps. aptes — mas. pao tustilongtompe tout do méme que si le Di wait que la reprise, ea 431-482, dui RF, Poorei Cyl, & ce mamont. 18, atti, do propos dani, oaty6 do cattacher ce dia logue aux autes qui appartenalent deja presque a Pstoie | sneienne (Stant an minimum avant ostobro 425, data de Ja mort Attias)? Pourquoi auraiil donn A son iter: Ioeutaar le mime nom d'Hermiae, sore quil négige dele faire dans lo Oued Unus sil Chrsius ? On netera sgoleanent que, oi Vindication donnée por la premiere litre i Nestorius se réftre bien A notre dialogue, line objection qurom poarrat fire onvoro contre 9on ants 1 trouve mann dans Ia Dielogne V1 une oppssition qu'un Aniipeen naurait pas ceaavonte calve le Verba ss du Piso ‘Jess enuold (Ct PG 75, 1038 D) = eegt enue, nom clul la gue la "vin tiacple» declare avoir dt fit Peet ot Slgueur par Di ‘Pero QuU pis aa, la fame mat plus ted vslormont eetique phe Cyne eet enened 4 90 onde, esis set wos, par Le capproci Mert avec fas * om nous pie sab! uaa nvkpeen come ‘am cute nom du wennooure avec le hale = (82 B. Fn conlreparto on romarqvens, abe ‘que coo pretace no fat po elivion Aun delogae quid ie dieronee dos sx autres, aura: pour aujotTeearnetion exile qu, siVouteus fa bien pubit las sapt Dialogues cur la Trinté apres te dtbat co ‘controutse anstovianne et £m moment 98 Ip DF onctlt ses ‘ja, n?a ds tonte fogon pat madif con texte pows tito ploe & ‘co hutibme datogus, pourtant elit volentairient oun sept ule ‘ea 6 ajeut6 suouno montion dene eo peetse, DE INCARNATIONS «DE -REGTA Fine 30 riorita pa® rapport au RIF tombe dix méme eoup + puisque Grille aveit jurque-la gerdé ecb ouvroge en porlefeuille, bien loin de commetire Pineonverance cadresser A The dese TL un fasium qui avreit dé connu par eilloure u lange diffusion, e'était au fond une «editio princeps» qu'il, eavoyait & /Emporour. Eb il steit os00z naturel qu'il songeat. & expédier & Constantinople ce: Aéyos) auquel iL ‘exeib fait allusion dés con premier échango de vues avec Veveque sur des sujets théologiques. Dow autres dificaltés surgissent, néanmoins, lorsqu’on ‘veut faire do DI un ouvrage Cavant 426, ou plus siragle- rent d'svant.le dabot de la crise nestorienne, Et d’abord 8, Cyrille ne donne-til pas deux citations litiérelos de son sdversaire? A. eela on peut. répondre quo rien ne ncus gerantit quo co portizon trts aflirmé dun dualism» christo- Tngique assez grossier qui est citf dans le DI soit bien Nostoriua, Caluisi on effet ost toujoure déienda avec conviotion admettre deux Fils, allrimation qui: stale on clair dans les textos du Di. Tillemont notait ja 4 Jone les ai pu trouver (ces paroles) dans c2 que nous }vous de lui (Nostorius)»; et ailleurs : «Il foudrsit voir «(ces tecmes) sent ceux do Nestorius? » Les indications soabre: dlictoires fournies per Loofs témolgnent. sufisemment ce Incertitade®, De fait, au cours de la querelle, Gysile 1. L4éncire,p. 341, a yrepos du RF 96\p. 665, prepce du DT, lus dovz onvace natant, Pour Tievexens, nove Vavoas Wy, aboot reat detinoe "I axpeim los dane fragments ain pagee 217-218 doen Neato ‘Reno (Dis Fregmoate dca Neetovus geoanmolt, untersucht une Tecauegogsben, Bulle, 1005) pera lee ouvros seosarérent aulhontiques en remarquant ospendont qu st seulement «vi fsumblabls» que Nestorius en persoans colt Iavicur vist por Gye, Dees ton ayant-propory pty ddoleze Uley aaiptonand avis que les Logiaty ene provioansat pas do Nextorive ningine» Tout ous en 1005; maie on 1918, dans on Nesters aad his plces in the Rito “af vaton dowry, 9, HLL: «oot Lode oa = acouts le + aiaiat peut Ete pact de lives des Homies el Serna.» ss oyTopuarion Tuiam@me ne revient, jamais: sur ces textes sl. compro ‘mottants, qui contionnent au moins un terme teohaiyue Suor nine (appliqué a Vhomme qui partisipe de le fliation ‘du is do Dieu, le mot se trouve dans claeun dos dene fragments), qu'en no désouvrirait nulle part, sembleil, dans les couvres stremeat authentiques de Nestorius! Jamas non plas léyéque d’Alexendrie n'appelle Jes eouyes de son rival Aaylivs (quoiquill désigne souvent par co nom ee proprea ouvrages), maie bien xexégéees» ou, siomélies® L’autr> objection qu'on pourrait faire portorait aur. une question plus vaste : ne serailce point commetire. un anachronisme doctrinal quo d'admatixe, ehea le Cyrille avanl 429, tes préoccupations et Jes théories qu’expose le DI? Nous nous contenterone ici do renvoyer en général 4 PHondlie Pascale VAIL, qui n'est pourtant que de 420°, 1. 5 Gyre uememe tat Ge apavenu sisi & «ln sonsonesion ‘Vert seulement dune Mabon par novmsIas dans es Seis, PG 7, 198 A; ACO 1,3, 9, 195,128, 2 deerivant certain selusons au.aies ans 4ans Yaretandavaniage a ani dunn, On a vu anions (stim. 38,» |) qi lm Sehoties relent ‘une phase vealivbment tardsva as Ia elsmiqie contre Shean Jogie-anuioznenne, plutot que ee ta tn-tediyete coatne Neste ‘Abenitye, qi seas, stra, la Hxsauetion nasmate 8 dporiuag ‘ne ies cores de Nesters qi» non son parrenves en In, sane #8 dans Hinde des Nesorana a Lanes. Le mol Buse ‘ya ropare i est ra, dans lx presi lettre 4 Suoesaiui XELY, 200.6, ACO 11,8, 458, 1.6 pourenseetirer Je type union entre’ Dieu ok Panne sagan quintet Never, Male on ree ‘quera que Gynile vient de sen proadve 2 un autre Antiebion, Dincera, sapped le mais do Nesterive : ef tafe, p30, 2. 3 26 pnw dh "Nous venors as cer an ecemno\e eausne da Cyril, dane Petre UL Paes fie Nesters, ef. Hp. VIL, BOB; Bp. XIV, 97 € (abox foi); Mp. | UN, 48 et 25 ACO Uy, p. (09,1 11; p98,1,98 0 995 9. 98, 116! deyyhone: Kp. X18 e687, p.10,1 33 et p Lys duet Da stouve eves une peiateanticuelist, stoi sina marquse, DB INCARNATIONE - DE REOTA FIDE? ‘eb aux sllusions déja relovées dans le Commentaire sur S. Jean, dont d'ansans voudeaient faire néanmoing la premitre cuvre exégélique de Cyrille, On voit assez que ge demier sevait deja fermailler, & Focession, contre Ie duolisme christolegique, Mis nous éludierons mieux YYonsemble de le théologia du DY lorsque nous aurons examiné le point de reptre que nous fournit Pautre Aislogue christologique de 8. Cyrille Agns reli 1, poe 429, Pou lat dos aulses textes de mane lendanse; of. supray De 17, ms Sar le peobinea apéciaux que pene ta version aeménienne da [RE ts Apponuieo, Decurees (1. Sue vn autre oie suppost esilion daloot ds ddbce do la eontrovere, of. Becursus TUL, GHAPITAE 1 LE QUOD UNUS SIT CHRISTUS Loe méznoe indices qui nous commandaient d’attribue au DI ane date précoce, changent do signe pour nou convainere de placer le Qued Unus sit Christus assex tat dons Ja carritye de son auteur. Le Pheclocos a’est pas simplemant utilisé on passant, mais jostife A loisir dura toule la premigre partie de oo nouveau dialogue. Bien loin que la avvdasia soit ignorée, Je vocabulaire relatif & Vanion ue nous appelons maintenant hypostotique so réduil pretiquement aux deux mots mage et Soo, Tut rojelé avec. pereévéranco, I'eutre prinS cvee omphass, Le nom de Nestorius, enfin, stale au début de Vouvrage (716d), acsompagné dan. qualifectif incultant, oslvi de dragon récemment, paru, peeave indéaiable que Cyril navait plus alors on tate la moinde velléité de coneiliat cou la plus petite crainte de blesser Vempereur en injuria sa enéaturel. 1 On peut noser amis Vemplat abondant de P'pithe:e nsu20eh oso a nor de Lol grands pansonnageebitliques mantionni Gqulaze fol Jenvinn, cov Ig traction momtatite rod earns 3 Sdoutous) a einguanteciag peges de Migne. On In trons uss, 5 ferry 25 foin dane Ie Hemiliec Peeler extce dot ob lo ‘qualles'opparatqvine fois avant 429 lant entre 422 fo cupplanie Weflsze poe Gcortetog (Reqvent eom-ut dap BL ynspog (gui régne presque sans partage dawe Jos prem {oni ot Io Taveminas) Mai oer tout de mime probabil fone doe sarectiralquoe du atylo €o viele de Cynic. Lp 9u0p uNUS srr cunusTUS 0 Auoune allusion nest faite, cependant, ai am verdich @Ephose, ni a la réconcilation avee les Orientauxe Faut-it done dater noire dialogue davant ces deux éyénements? ies pourrait: plutet que Cyrille n'ait pas juge utile de revenir ict sur Ie second parce quill se hivrait maintenant ‘une mise ou point de sa théologie persemnelle en vue de faire face & de novveaux objects, et non pos, corame dans tant de lettres d’apris 433, 4 une exégise de a formule transactionaollo aeceptée d’autrui!, Quant av promier, au jugement:coneflinice,‘Tn'em ceparie point parce que, d'esprit toujours pratique ct combatit a le fois, 1 ne eatiarde pas 4 Penner) vaincu, mais poursuil les survivants. — La on les aftvarssires visés De fait, il est peu probable que Nestorius soit encore la cle ce Cyrille d'un bout V'autre de ees pages. I est bien rontiné il eat vrei, comme nous venons dele voir, propos det ndgation div Theolocas. Mais par la suite c'est seule~ 1, Si Yan voulaitrepremdre tello quelle oistinction de Le Dae unin, Hlatire auceane de Bate, bo HK (2* oa, Paris 1910), 05,1 faudatt ote quote Quod unus lt Clristasrelove a « Crile Ting abel, eat aeT untae raLare», nox da « Gres dplerate, ‘aud des preeaaons et des concessions forces ». Mets eatte dase ‘atl mesbatie pis op Lauchée pour qu'on sinsiste» sur ei ‘oun te voudalt Mgr Duchente t Nous vesroms quo a1 notre ai Dau inenlonne on effeL Tune notre (ek. 797 «) est & pea pres lu seule truce st eomerte de Oe vocabulate exonists Dd Gyrille w’aMiche nulle part ici Ge maniére explicite lap tention de transonie littéraleront quelques phrasee 4’ ouveage donné. Et néanmoins, dans Tun ou Vautre ce fl est possible de levar Yanonymat: de eee eile disent » dy OUX et de découvrir quel élail selon l'Svéque d’Alexandri le véritehle auteur de telle opinion éroncée par B. La tlche est: particuligroment aisée pour un passa; assez long (728-7290) situé & Tune des articulations di notre dialogue, au moment o3 lee deux ehrialologies rival commancant. A se heurtar de front, Ce n'est J autre chow quo le partio médiane ¢'an eymbolo dénoneé por le clon Gharisius lors de la sixitme session du coneile dpb Diaprie Chorisius, eo eymbole, aveo los explications 4) Vaccompaguaient, avail cours en Asie Mineure, oi il Lendal 1. Fn 7A6h at 7496 (moist ya dene pele antec anges), Ge nouveau en 770. Nous shrégerens dicoras I» tro ts nel Aialegue en OU ‘veg Ins tannnte ds Ia the eyrlione, 5. Pour soa compto personnel, ©. Cyrille nfatliee Vaxpreason {6a maniiearlativernant pm frequents, dontinaie Sua §eBts a ‘mention da Dieu le Dire ( g. 7220, 740d, 780e, 72). Do a {Gh cena le DI (pout-tro vautil 1s eine do wolae quilt ‘eoptions dana Ie pomege, co Lon ate pss], eur apllnanicme &f Be, 6000, 6036). 18 QUOD uNUS siT cHRISTES a A supplanter celui de Nioget Gyrille fait allusion a cette aflaice dans une lettre a Proclus de Constantinople ow il éclare que le texts en question fut condamné par le Corelle comme edébordant de Vimpiété nestorienne s, mais que, par xéoonomie », on s'abstint do aommer, soit dans les débats, soit, dans Vanatheme, celui qui avait compose co factum. D’apréa ccux qui Pavaiont dénoncée & Vasseiblée, cependant, — et Cyrille paralt.nettement. proadre & son compte cotte opinioa — Pears litigiouse Hail Yeuvie de Théodore de Mopsweste®. Un peu plas tard, Théodoret protesta nlavoir jamois reneontré la pidoo parm les ércits de Théodore, eb il est sdr qu'elle ne cocres- 1. Gf Maveun, same dee Cones; Lr. Laclareq (Pais 1908), sp. 890091, 8h GO 17,9288, 1 18 — py, 106,1.8 (We symone "Rtantioe p. 97,1 25— 100,14). 1) piste wn grand nombre de Loe ‘huts tates anciennes, dot deus dae la Celts Painting, Dremibre ean de Marlus Mereator et ACO 1.1, 9.2528 2 ne ‘ble p25-24 Suuntre le tran. E. Seawanty, Keonibdion, bo tsa. 2, presdalt que lasixibne session ait ane mention deb ‘eur votain wes Cotes, en 1988, Mats tw desu vente la In Costs Athens (uw reste de cota sresome session 38 an aes, #0 Tate eairemele eves cent ce 1 promise, comme fans tes ares ¢olecLons concise erscques) a ramene a opinion txaitionnele: AGO 1.8, ttes ronedagtos, p10, povie Men ena esxon, 1s 2 julie 431, C'est ce moriens que’ tas Fetes @'epnese patent “inportaate dessin ae groniner 4 Tavenie la confection de tot & Fp, LMI, P75, 345 Az Be Soran, Codes Vetleanns 131, p. 18,1. 13-10" Cymte eit ee pastrge te anette 4 Produ, tale cencurmney Thondore = eb Lars 9 Joon wAntioebn. dans Kensie salir, p. 6758. « Quaa prota est in ssrata synoto pasha del Ae Veluth'¢ Taeodoro epost, siculsofterantes dchant, it Nabuns sana, eyzevavit quidem Sanets synods alot pareeronena Jutbtigeainenin plexam, condamnane ater aee go le gensemint Alspnsetive (chevepdic) mentioner visi nen feet neque. eux ‘omiustim anatheratt subeiait anque align par dapnmasionnsn = [P68 1 8) Bactun Morestor, es, am tbat da ve troduction A ‘Sout camemon: (et C0 15,1, p33) 1 39): = Exposito pravaa deh Thovaen e iNTRODUGTION pond point au symbols de ce demier tel qu’ll nous est onnn par ses Colésheses. Mis Ia fin, quo Cyrille a's male houreucerent pos roprse ob discutée dans le QUX, aveu sa mention de la Dion Jo Vorbo eat nature, le Verbe ud de Dieu vn seul Fils de Dien par Je Pare. T’homme qui est nature, o quo ssluiqu (ect) aecumé, lui, ost par nature die Marie est. par nabure lk. de David 5 mals I. {lls} do Davie et par grace obtient la fiation on wort (i) de Die Wane grtee, Bneffet,ce ori: «Mon Dien, 765ach et 757e : Jajoutaral ron Disa, pourquoi m’as-t encore quo con ei «Mon abendoané ?» non sevle- Dieu, mon Dieu, pourgual rent w'oppartiont pas 2 m'antu abandonné?» ne Dieu le Verbe, mais encore, convient gutre & Dia Te 1. OLN. FusuAxe 9p ity p- 110-111; ir eet préitection Dipiore. Le P. R.A’ Gunexvayy, «The Christology o¢ Theoder> of Mopeustin, Analcte Gregorteas, vol. 8 (Rowe 1&6), p- 38, a. 1, apcte nouvele comperaion aree lee estes de Théodore, reannait qi soit biex 14 wane poricuarté spéisloment diodseenne. Bt pendant, pour tous Irs Anllochlens, our all Ie Pd, GunLany, ses extghies Alexandria c# PAnticcho, palit ow mabeaend ® Gans 25M, 14 (10H7), p. 207-802, Dovid wot le grand prophtte eral, ext quia va toute la destin do sen peuple to fol rl, Jats et prophtie «(tp 200-268). Che 8. Gyre, som Fle ae Hea evs; eclatant 2. Traduction trangaise de Ml. Drlbe, « Queues fragments #)= Pagues de Diodore, evéque do Parse (J78-994 7)», das Fesue de orient chvéden, 80 (L994 ot 1940, p, 251-2805 Io prose agent fit aust p. 271, cast oa 90 dans Pilon de R, Abramov, aul oano te Lex syleaue, op. a, Pe Ae Cs InTRODUOTION moi, jo ne contesta pas qu'il appartienne am orp9, ainsi quia oolui qui a 6 oréé pparoo quill a 6H bane onne. Non sic, iagult, ine qui ox semino David sicut in prophelis habitavit Deus Verhum. lis enim partic coalari quadam et modicata ‘quonlitats Sancti Spiritus gratia fruebantar, hie autem, in bis quibus interdum ceraabilli jugiter permanobat fe glorla Verbi ac saplentia roplebabar, alter intelligon- aus procul. dubio. practer feun et subcistons proprio filius ae seorsuin’. Jesus, inquit, proflsiebat eb actate ob sopicntia. Hoe ‘autem de Deo Verbo non potest dioi, quia Deue per- feotusnatusestde perfecto. ipso igitur aon protic, nee fenim iimperfechus est ub ad perfootionem — incrementis indigeat’. 1 Tad Babe, p. 086 Abromowe, ne 18 (pariaweat 8) Neve donnoas To lento latin ce le Coleco Poteine, 2) 2 apres autec pacoage (60 11,8, 9,178; Abeaioweld, a6 # parteboment), Pe 3 cL 420, 9. 197 IFE; Abromoweld, ne 38 (seut Ie phreso| p81, Nove eteoas, ox aommentant fe teste mine du 20% Vlog ot suelout ds Todor. Pour ce dei Verbe.. Vhomme essamé ‘e employé des paroles tout, umines parce qu’aban donné par le Verde auguel 5 Stait joint. TOlb : wl a été prophitey (anais) ee ae fut pas comm Tun des prophiter.... Bing ‘en effet, ont possédé dco golem Io bon plaisir d Dieu qui le leur mesurait, lle lear survenait & moment, donné ; Tui, le divis nilé Io romplisceit.. ear ‘Verbs, qui ait Dieu, était on ui 7590 ; Toutetois, quand o ait que Jesus a progressé Le 9vop UNUS SIT cHRISTUS o7 On, des quatre fragments diodoriens que nous venons do citer, deusc cont tinds du florilége conserve dens le manus- frit sytiaque add, 12156 du British Muscura, deux de la Collectio Palolina. Soivant, toujours la démonstration de Vi. Richard, nous pouvons considérer comine certain quo §, Gyrila a connu Vauteur veritable des passages du second groups, Ia ea effos utiliaé dans son livre Centro Dicdare bois das textes que nous retrouvons ans la Collectio Palatina. Uxx'en ect pas de méme, par contro, de la premiérs série: ees, dans spn premier livre Gonlre Phéodore quo Yaloxendrin « néfute um certain nombre de textes corres: pondants & o2ux du fleilége syriague. Il les eroyait, dons ido Véveque do Mopeueste®. I n’imperts, nous pouvons lonir pour hautement vraiseimblable que Gyrille, &'époque. pa il éonvit le QU, disposait pour une part au moins 1g de la documentation qu'il devait falerent ramasser oatze Dicdore; pour probable aussi qu'il connaissait, Vaulour do cos fragments. $i done il a lessé le bénétion do Vanonymat a Pévéque Ge Tarse eb aussi 2 celui de Mopsuest: [dont sl croyait poseéder plus de texteo qu'il n’om avait réellewent), il y 4 toutes chanees pour que ce soil dSlibé= rémcent. (On peut se demander ds lors quand placer un ouyrage qui es: cesenticllament. dinigs contro los ceux maitres WAntiocke, accessoirement sans doute contre leurs comparses ot disoiples, et ou pourtant S. Gyrille 2 jugs bon eno pas moxamer ses adversaires. En 438, au paroxyeme tas penser rw en drt employer 8 [le des @avres dont tous ‘eonmiment Panthentiie (cme len Caltehees of Io commentaire bur S.Jowa) o as ragreerta que Yom sbapcere fouvent «avo ts onsnie dee ung intention bortle cia pourra.on apereayair Tinore il que ts eng. Oyilla et Thoda tel yl ft rele 1 Vols lo tleau dresté par Rrewann dane son entice des IMtangee Gra, p- 107108, 2 CL Ricnano, #4, p18 8 iNTRODUGTION de te Jatte, lorsqu’au retour de Jérusalem fl corpse son. Contra Diedonam oi Theodora, lorequ'l « 6erit owvortes teal & Jean d'Antioche pour requbsit la condamnation He capitula dont il ne cacho pas quil lee sci do. Théodore, parsillo modération pareit bien iavrsisemblable, 1t faut plusit songer fun temps dhostlites woes, et par exemple. Ala plviode ot il est cfsigné & opéror une relraile sizatée Eique et 8 nfobtenin d’Antioche: aueme répudiation of idle deo eapifuia. On pourait liner argument cn ce song de Femplot par le QUX de Ia confession de to; sol-élsan théodorienne dont Cyrille parlo ausei aveo insatanse da ses Ieires de es momenta, tance quill compose a ‘explication du. Symbolo comms pour fairo contrepc au factuin hétérodoxe Néanmoing, dows indioss, aor frelon a ort vrei, not paraissont aller contre celle hypothése. D'une part, no ‘eroyons qu'on ne trouve rien dana lo QUX qui set unr dant plus ou moins exact de quoi que e sil qui nous re ‘second Vivre Contre Theodore: quotque eonmentant sa pridilostin UBptire ous Hebreee dans. soa dial 8. Gyrile ne semble pas songe & evtiquer Teigine qu ‘Vabodore denao do plusionrs passages de cette Bptire Ise pourrait bien quo Alexondrin n'ait pas prla offen de ces textes tout simplemoat parse qui no les eonnaiscil pas encore, cesirbdice parce qu'il n'éait pas encore en fen poseession d'une deuxiéme série db fragenont qui, om sevaient 86 laiosfs & Jour Igitime auteur, D'autre a 2. Cf, tragmonts du gosond line sontes Tasedaro, 62, Pusey Vin Jeanne IL, 89 (a Hib 2,07), £60 far UE. 10), 9 (uy as. 16) ot 24 (our Meh. 1,1. 1. Cts cur sat ante groupo de fragmenta + Me Ricueas «La tea ition ist fragmoate da Thee sje EvanQpurcfoews Uo Thbodord Moprucete «dans Le Moos, 3 (104), p. 85.75 epéicemnen £9, gui montre qus Leoneo du Byzance ot Gyuilo ao tout tou det inoprte Pun Moelige — «t apn pac Lésace circles de Chea one alu & la difesonce do colulih, ne doxae pas la séleronoe {ele tRéodoriens qu'il cite, Le guoo uns sir curistus ea ‘oa doit moter quiun trait du Ceninz Diodorum semble abseab du QUX: 4 aucun moment, Gyrille n’y reprocbe & ses adversaires de mutiler 'Humanité du Choist!, Les ‘quelquos mentions do ame du Sauveur que nous recon tons gh at Ih ont plutat Pair dane paraide contre acensa lion, toujours menagante, d'epollinarisme que d'une offensive dans le camp ennami®, Tl ast possible, en vérite, que In présooupation de dénoncor eolloctiverent: I'éeale antiechienne ait empéché Gyrille de chercher ici le détaut particulier do la cuirasce de Diodere ; mais tout do méme, ablril absolument néglige cette arme s'il Favalb deja ABgoaverte, eGt-il confondu de nouveau les deux grands théologieas adverses dans une attaque commune, apres Jes avoir, tont bin quo mal, distingués et nommément eriliqués? B. — Ee date Ti nous pareit done cesoe probable que Io QU:K a ste composé avant que 8, Cyrille ot €émaaqué ses batteries 2b recouru & la gusrze cuvorte contre ceux qui étsiont & ton 1, Le P. A. Gninasimeay «Die theclogivehe und sprocieke Vor borcttung dor chretoegieben Tormel von Ohaledon~, dana Das ons von Chalkedon, tp. 6-202, sptstlencal p, 196-148, ments! indore tut on velichant a mode waliochicrg, Punitéextes Phumaailé dw Chest et sm divinit6, sen tent eacare & ue chal lege da type Verbe-chair (oo ql rend alice de fe mctire dons Ta ‘ousien'dectrnale direta W'Bustathe ¢'Antiechs, Je premlce Atnoncer ct les Ariens Vscomolage de Ame Humaine dw Saveur Ta P. Guuuivary The Cheielogy of Theedre of Mopsectta, ph, conttat) ia Uitss de son connie, soullgnans que nes Haxorents Alodorens penaiont spnveut dM homne comple: « sesame pare Vows Mais quo) cut en solt ae ta deciloe meme de Pévéve de ‘Toop, Laven restealt pas mls que 8. Guile eru voir, dans 1 patra Diodorare, ua potit ble Ue son advert I. aguent 4, 4, Dane, p. 494 ok swioul 12, bo 397. 2 ch tepa, pS eta. 1 0 INTRODUCTION lve foutours premiors du nestorianieme. Gest dine que hous soumes reinenés vers les années 424-437. Les vagacs. xc: du dialogue s'expliqueraient Dien slors, auteur en. ‘Youlent & une Leadance théologique toujours vivace plutdt. qu'd ces individus morts depois longtamps. este & volrs, | 4 Vintéricur du laps de tempo que nous lniceo In eritiqn interne, des indioss exiemes nous permetient. une local sation oncoro plus aseuréo ot plus prévice, i [ine manidre de terminus a quo, malhewreusement asso ottont, nous eal four) par la premidre lettre de Cyrille 4 Suocensus, Notre auteur met en gare son correspondent, visiblemont hésitant entre les deux éccles théologiquos en ppésexce®, coalre un dyophysisme entendu aa sens du veritable dualisme ebristologique. Avant d’exposer propre doctrine, par modo de repousscir, il résumo, toll ‘quill les comprend, les thdses de Nestorius et, du «metirem de celui-i, Dindore. Sur ce demier, il s’oxprime dans Ia termes suivents® - 1 Doak woth que le trasition monnsorile gracque ne nos donas le UX qua le sails dis auttos dialogue (De Trinlle ot DN). OF ‘oasesl ont a rs publi plva ford on 432, oar Ande do Samm als ea 6 ds) conse ailomeat eativoare hla r6sogoition do elute avoc lea Ocen aun ot Asasrasn ueSisatre, Pine 28, PSE, 208-4, em pat Gaswaran,dnos 90m Sition do Mastun oreatsr, 22 48, 48-970 Mais eslte base senuerito ok cvidommoxt bouuecup top Da (Cyne qua es rain, tess aeetarnon, pour garden to ton tha ‘Sen, per un apollianace maders. Dillons lng monop ysiee me ‘hes, aprés Philoséne 4a Mabbog, casent ds eter ce texte spt ‘qui nest conserve quer eyriaque” On el: div daillure que BUX 4 eth ecmpost vers calle époqun, sl na thmoigne. point de roptro, bion frogile lui aussi, pourrait ‘bus inviter & gagner une année encore, I nous est foural par le ciacre Libératus de Carthege, en con Breoizeam Gausae Neslorianoraum ef Eulyskianerun®. Tl raconte la venue 4 Alexandrie du dinero Basile apportant le Tome de Prosius cbles factums des Armnéniens qui avaieat sllicité Ih sentence rendue dans le Tome: done, sans doute, du inéme ecup, un, ou méme deux floriliges de textes antio- ‘hians®, Bt il ajeuite que, sous Fimpreseion que lui eanaient, 1. sss traitde do Gysilly WAtexandeto centre Diedore et Théor eros, p. 118, a 1, Touleois, dea ans plus ard. aa won alte 20 Memeriat 1. Pil («Avate As Nelitng, Prods de Goastansinople el ln Grande Armials», p. «27 ob. 8, M. Richsay est avs Cut 4 peeciloa wall pae sts «qusteve imprudease y et LrDDoKe Senogir de nouveau Te champ Pavel 459 4 andl 428, 2. Gl PL 6, $81 ou B, Szumavez, Konatiucles, p. a0, t 14-18. ‘On notera sependant que Libsestsfoa8ie des som TSI ha resnve fl frtr cavers, ho a feser Taeent Oe Maral &. L. Amnanavses, « Det Suit umn Diodor wnd Theodor awsehen on beilea epnestniscen ‘Kono », Gane Zetec far tree Gechihe, €7 (8E-1988), p. 276, penene pour Freenutd au noeleEe 2 Acméniens avue eau ee eroens. Que S. cyrlle sott entre aes ee ‘ment on possesion ce textes antiostens nempeche pes Wade cs intnopueTion ‘ees dovinents, 8, Gyzille eurait composé. quatre livres = ‘res adysrene Diodorum t Theedorum, quasi essen! Nesio~ Plant dogmatis auclores, of alfurn ds Inearnalione Wbrum. Op Libsratus s'inspire ici de deux letures écrites, une: irenloine dlaonées auperevant, per lévéque Innocent. de Maronie. Liane, adresse au prélre Thomas de Thessalax igus, était un récit du colloque aves les monophysites séveriens, auuel, en 983, Innoccn avait pastisipé diy 088 catholique. L’autre aveit pour destinataire Te pape: Jean Th et pour bub la défense de la formule dite théopas thite, Unie de Trinitale possus ext. La lettre 4 Jean TL parle elfectivement d’un mérabile volumen — ov singulion — ‘composé par Cyrille contre Diodore et Théodore & Y'occasion de la visite de Basile}. Dloutre part, Jo lotire au prétre, ‘Thomas nous indique que Tes orthodoxts faisaient peu cas des traités dont les fragmonte sont venus jusqu’é. net ‘sous le titre de Contra: Diodorure 21 Theodorum: ils les) Géclaraient interpolés ou méme suppesést. UI est. veal iron il on alt on oFL une sone Braost, on 268, les de eon voy aR fh verusler ny contri, co pourtal spy caer qui soo, cela fois des agente Go TaSidore qu rézute Gans won Acuxlene Ts feontre est auteur 1 Gh Soncttadion, 9, 2. 1015 *«Beatisimus itaque Produ | ‘et tineles ammenioniti st voluaoa Taceder dligenter exceiner Seaton iam ad. Armeniee seidpll Epistolam ; quar su Beslive quidam giatonus Alesandeiam yout el Ubelcs Acmenta ‘is anneetons, obiuit bestiseau9 Gyro e)asdema ellis antl ‘quia, ns tert, valde permouis,adversus Theodorum et Diode ‘Birabila volume exist» cL A€0 TV, %, p. 17%,1 So88, Cost on pasteller le mauve lo es sexton pat siatigs par esquels Gyre avail ux boa dl pyen ao entcue ot Antioehens ql ineltall Hypatiius & espa 1b Binet Didaram et Theodora, Br flt pourlant, Gye 9 scontante da receten des citati, so1viL pls ou mols apoery 9 Gil lisa cepuie longtemps * et. M, Rc ano, ar ccs Monga Geet fs oe1 16. Mave nae oven, probaploiint de Liberals, Hlibuoc AT Alexandnn so italiane dv Psevce- Deas Areopagiay SUHLG,Poner, «Labdatus de Carthege eta cate ce appuniioad LE QUOD UNUS' sir cunisTUS % qa'lmnocent ne fait ici que capporter les dis d’eutrui, Gat co n'est pes Tai, maie Hypatius d’Ephico qui a ts de bout en bout le. pirle-parole catholique & la conférence 2503. Malgcs tout, los ebemces pour quo les faux probebles dononeds par Hypatius s'identillent ayeo le: mirabile telunen (au singulier) pris par Imnocent n’epparsisiont pas t0¥s fortes, Duresie, 487, date de la venue de Basile én Buypte; ne conviendrait pas pour le Contra: Diodoram Theoderum, lequel est posiériear au voyage de Cyrille 4 Jérusalem, en aos 438. $i Von se hesorce A chercher tout 4 méme une percalle de vérité dens les donndos fournies par Innocent et délorméas par Tabératns, on sera atieas A penser qu’an premier ouvrago, et un seni, parut de 437. [st ce serait le Breniarinm qui auraitloqué indGment tous Jes livres do 8, Cyrille contro les maitres antiochiens & un moment. qui ne convenait. qu’au premier Pentre eux Maictenant, qu'esl-co done que ce miratile columen, oF liber de Inccrnatione? Byidemmeat, Ie tire peut convenie A pou pres & a'imaporta quel ouvrege de Cyrille aprés 429; shila 4¢ appliqué a plusieurs® D'aucuns ainaiE, Schwarte, ‘site onyelane dant VAnnesine 1930081 Ge soe Prctique dt Houive Blades, Seaton Sos Sosenove esigicuste (quien prot pour pocoreleomont In quesfon doe apport: entre Hypathins, nc- persion le tudiion, one eat le DU, me 2 "Aine Longe de Jorsenem appl les Satin letras nalions den son Sonira Monophgetes, PG 86, 11, 1329, ob on ile fue (1380 C)- Dove los enrol @ Ephrem CADE qe neve lives Posing, le De Tncarnations et on fltlo De rete Fide od Thanten iu nous pouvene en Gere aaeons, sax lee eltations portent fuse tment cues points od set det ditére dvi, LGU A/Sbe ot 1107 By By [. Liblnheyee, vodex 220, PC 103, 1008 0.0). Le drilge Mts por le Phe fel infra p- U2, m. 1) elle deus Never eur ncarnation (os oat Le Ieagmeats 1619 72} ont Yun, sneha, n iNTRODUGTION Simplifient: le probleme en déclarant. ce livre perdnt, Pusey suggire, ui, quill s’ogirait du Contre Syncusiastaa dont nous restilue quelques fragments#, Cela n'est gute: vymicemblablo, ear dens oo doenier Serit, 'évéque d'Aloxen- Ose devait stew preadre a des. spollinarisies extobmes platot qu’aux tenants anticchione du dualisme christolo~ gique, Garnier eb apres lui Bhrhard oab ponsé au OUX3, [La supposition acqniert sans doute un pen plus de poids Inoonmi par aleurs, § cyle neo, ane une Bete #148 Thesslonighe |p. XLITL, 2G: Codes Yalltanus Ht. "0, 1.78), mentsonne «un 16 se Cinearyatin, rome les nase Hip Nritoniss Sebvterts Laval cahono feeni te ave> I «dSoaNe famtrs Vermont ds estos, ane is une tablete cent pari ibe ete A Mapbule (2. Kontivien, p24, qh donee 38H teovensien ds In flle, eur srven om Syst) ot pate Copal Dora. Dana Gover Vaticanes U8, 9, 2, o rots 1, Jl Feporocte Dasengs ei etn 4 usa el yD liber det in tbs ap Tide dat mous allons espace. Cin notsra qutinvsrsemet, te 1 ‘is Qeed une 4 Chiees W's a 446 raneve dialogue 08 Hi ‘ieignone par em now. le daze soneile do Constaninapie, da 1 clagiidme Sesion, eile dane textes da Cyrile comm tits (Conta Phcedaru, slo quod unas of Christa (a. €c. Posey da Joanner © 9M p 524-924 ot 65-327). Ila'y 4 Gone rien A ren C2 pont la Sate da disegve QU, rontrrament epee Lo isartalionee Demesernict,{, PG 04, 200, Lequal eonsicait mi tou lx aia some pottéeccurs 8.423, eb 9 5 Cyne avait pas vans dans se doctrine ans Lt Koneiletdion, p97, 0. (.dana Ia peoan de con Sion du QUA, 1 aote 1 eux 9 vom Cyrus (des Tubing S55}, p12, 2. 1- Cans Wen do Libbrotas, ropredulte dans” PL 63,095, Cela nempé ‘Tallsenepocee deroie,oatsclogue 4 Usnaginaon tel, de seve ‘se doutos contre Vauthoatots den dislogaee IDL ot 1X (DE DU): eh, PL 48, 293, note, pula to los tor doo tric darn snabeg do ia vio €¢ Gyre: dud, scl 1143 — le tout pour loi Agscement do Tilleron! (ot. Mamoire, +. XIV, ort 196, p66) Le QUOD UNUS SE cuRSTUS n Be eae, ueleeee cues ote cae aah ee conduisit, non plus 4 Alexandrie, pour tenter, vainement, Peer onan emetic ja kage gated os oe eee ene eet TNSS ase Ge Cheha t Sl cue, Tertor ero. quia var es ek tes toto al 2, Cle M. Rican, « Le pany aaial Lye le Grand tes Scola ‘ing ASK, 40 {1982}, 195. Be Souwrancs, Konsiion, p38 ob 5. Toleont eepentdaa place cee lellre en 09: ct. entre, at, Wy p. 819820. 8.76 7, 990A; ACO Isp. 289.1 O14 (le Lente viend du Syreeon Casiecis, ue 200). 2. A. Buniaao, op. ele. ol 5. Nauty art Corie Aterree ey ane DTG, TH, col, 292485. B, Sena, Kona, Dat % INTRODUCTION raison donnée par l'ninent historien ne nous paralt guéee solide. Le GUX peut en somme passer pour « bref» uaa one compare aus énormes ouvrages da Ia premio période de (Gyrilley ow encore au Contra, Jullanum, Le tring fapiteliom est assez sastique ot peut, semble-ts), recourse Dien dea choses, depuis lea Anathimetismes de Gyille Iusqu’aue «'Trof Chapitres» extrite des couvres des ‘uvorsates, Surtout ine! pas trap diffe de dsting dans le QUX trois parsies, méme s'il est trop. pamper Siansshroniqus;dosnsiatibuleneMasiclogi Coetatolog Soltlologie! a; ob elles correspondent fort. bien, quant & leur eujet, oun nia capital. da wlivee brats, Entre premitee ob le seconde section, il y a plutbt transitio ontinue que coupare; toutaicis, on pout tenir 7266 pour tune cenclosina ; «Per coaséauent, si nus) adversaies asrrent qui faut appele la Sainte Visage Mlre du Ch ch non pes Mére de Dio, leur Mlasphtnne est patent, ie enlevent au Christ toute ta néalits de la divine ede Ig ilation. » Le développement central du dialogue, celui Tui a donné son nom, 8 aéronle sors an moms jus ‘To2, A partir do 09 moment, Vinterlocuteur do Cyl inet sur Ie tapi les questions soolevées par les past Dibliques qui allizment de Jéous-Christ. doo ohoves 9p eminent incompatibles avec la dlgalié du Vorbe, Mell c'est seulement en 74a que le virage est pris, de fayon fort abrupte ; «Bn voil& assez sur ce sujet, mon Aypllque-mol maintenant comment comprendre: ( textes comune Hb, 5, 7-9 et Mallh, 27, 40). IL s'ogit sacle de monter i «tout ey tas peas ferbe ée Dieu a subi pour nous ce qui est le propre Ja chaict ». ti : ne 1, Gomtmote fall M. Beaxzint,«Intorae a) dltosw Quod Chia sl aris» Gans Dieus THosnar, Pineena, 69 (1960), po 212238, ol pat, 2, Coife préseuation sous ols shots Jes yoioiscontroversés wae tos dullstes, 8. Gye parat en avote caeseé ide dapuls onset LE QUOD umUS sim GHRISTUS 2 11 nous parait done yavoie dassez forLes présomptions| en fnveur de Pidentileation proposée par Ehshard ot Mahé, Bs Yannge 437 conviendrait, bien pour le OUX : c'est & pen pris & lv méme époque que'part pour VArménie non Tomains une lettre d’Acace de Méliténe metal en garde les dirigeants de la nation contre, Nestorius et Diedore Co dernier vient. clainerent de) rojoindre. Théodore. ob Pex-évéque de Constantinople parm tes ennemis de morque?, RL SLest txts probable que Cysilla oxcitait ézele- ‘Goat exaslemant ello qui nove oat proposes al adbul au outa eatin, pountaat via en efuq LNs © ef, 1 pHOLGRUE, 17 C-D, ‘ACO 1,6,p-36,L 2-4, olen sesontations sont netietent seule ee ube Be $b uw bani, ny a pas de aocgle 814 Odes ‘ye Tl 1, a contesie loco 1] 29 es pour le cls aut; 1a isin an chug livres pouresit dare bien eve article el poe Uiicanes Pas etary lo plan tviparts se retseuve dans Trent Ae Toor, avas om out [0 onme dsloguee. ILast 4 le prea ele de CEranites seer qu'on pees le tneme dels mater nine fet PO, $70), mois eat vot enter consaoré as lscusion {ge dst, qui ovo evil an ele evnteal mu abot ch) QUX (0. tra, 1864139) un onticehien avale tout slieét& ne Das abonder 1a [funtion sous Pengla dv sds Biglous Teotaees, male is cl, pes frorable, dean bls divine. Quent an avcond aete, reenfnas, HNtcte du problimo deo deux mature ane facen qb foumiralt und relies wiplaque A o¢ quo Cyrille ct, an centra div DUX, sur ‘TMalgve nabare du Veeb» jagara€s, Safin Jmpatbiis examine & igus ov plAWU A quelle abiee Sout atte te eoutrances 0 Geist sie porellcsme avoe le fin du QUX caute avs yone, Sers-c8 quel'Brantet ost une néponee su dlalozve de Cyrille comme PAPE Teoie pour Diedor ot Tdedore et plaque J intlbe aU sexen= ils contee sos done pervensogas ? Nove ie youdrions Loni da mame pha airmen Gar lp ermendiont» do Thoderet porat pos Berne que hole serait un Cpile mere cericoturspae un enlichien, En toae38, aateur de tranite nia dane ee Louoho cueun texte rien As inanice aud trae quo Va fll Favicon du QUX pour Tatodore fou mete pour Diodoree 1 Gh Ne Micuaen, ada MSmoriat Palit 9.431: a latee dese >| cas peul gure avoir ts ezite avant 480 ou 427», eur Juste apres 14 ssbsion Asistlade Sovee Grit encoro U Cyrille sans songer & otuine Baiore\ cos te Nestorian Tabedere. Le P. N. Mattox, wo INTRODUCTION ‘ment en cous-main les Arméniens, ainsi quo sos partisans Antioch ; seulement son hostilité a dn étre plus habilen ment voilée quo calle d’Acace. Sohwerta lui méme suastro que le Liber de Incarnatione ne nommait pas les adver: aires}, Or eet 1a justement lo eas du QUX, oxooption feito naburellement pour Nestorius. Quittons copendant le domaine des hypothéses pour revenir vers ce qui nous semble suffisamment. pronva, Parmi les traités christologiques de Cyrille, lo QUX at Ie dernier en date & tue paryenu Intact [nsqu'4 nous, pulsqu'll n'est pas antériaur 4 435, IL s"oppote inst gyms ‘triquement au Di, lequel est certainement précoee, of sans doute le premier de toute la ligase, Pour déterminor ce qui cat constant, ce qui est au contraire variable dans la hristologie eyrifleane, nowt ne seurions disposer de deux, points d’appui plus appropri sere des Letires», dans Mélanges de EUniversle S. Joveeh, 3 (90H), p. 28, place au contralto ta Witt cavant la parution €e exgotelde ode Prosis, melons gnlze 43201435, e4 Dut vers Aout de cee denice ana» pares que mule elton my es te dis Tome, Mais Acace o'alt peurouce pat Ullomens alist na ‘modéraion du Zone, lecudl ae Lule faba, ne dst ran Ge Decor 1, Kowilstudlon p21 GHAPITRE IV LA THEOLOGIE DE S. GYRILLE DANS LES, DIALOGUES A. — Wapproche du Mystere ‘Aw sours do dsbat ‘sur Vapollinariems, dans le DI (6912), Hermias, Waterlocutour de Cyrille, vient & Tui avouoe une curicsité : « Quel est le sons de la venue pari nous du (Fils unique), ou quel a été le mode (spina) de MInearnation, poarguci s'esteelle acsomaplie, je vondrais bien le savoir, © Gyrile 96 lance alors dans uno assez Jongac séponse oi, prenant appul sar dent citations seripiuraires, — Heb. 2, 1415 ob Rom. 8, 4-5 — il distingue ow moins tem modes (xpénoc reparati en 6310), deux explieations do eetto vonue de Chest. Et néenmoins, un poa plus loin (688e), I aMime : « Test profond, ineMable vraiment et incaisssable pour nes esprits lo modo (de nouveau. xpén) 4s 1Unioa, eb i est absolument déraisonuable de soumette> Anos invettigations oe qui dépasse notre oxprit.» Ces deux taouvemeats exposé quis’avance plein d'allant fn terrain str, brusque refus de répondre a une question indisoréte ef mise en garde conlxe les curiosités deplacées, se retrouveraient, quoiqu’en. succession inverse, dans la quinsitms Honélie Pascale (740 D et 741 D). Bt dautres iuvilations encore 4 respectar le mystéret nous détournent 1. Pas example dans te prologue da cos Diclogues sun te Trine units notre D1 eet plus 0 mone i «Klee gent aon ane tbe e INTRODUATION de voir 1H une protestetion de pure forme enrobant et ‘excusant V'audacs spSoulalive. Bien plutét ce passage du DI nous ebyélevaitil un Lait essentiel de Vatlitude adopice | per S, Cyrille lorsquiil aborce Le théalogie de "Incarnation, Pour lui, le c comment »de ceite Incarnation ost insoadable, il faut leiser Jos questions 4 ee sujet 4 Nicodéme et ses pareils (cl 694a). Mais & o8t8 de cela, iy o le « pourquoi al, lilt, ts vets cedeenent iow sine pour lee plus penetrate, Jes pla vers on ars de sontemper es mysliren de regarder, 8 cocore en Glgme e dans un mii, ce ul surpasse(outeinteligeton, ‘nln les expresions Cu Urls sage Paul. GL lp discews hae ul St bien Weop grosioe Four pouvels we Vent? la aulaur ides [SULEMGS, AUES ful randouent etalndr> de parler des choses de ‘Died; Le once en ee mauens 1st quo segesse, Pourlant, shes ‘eu gud ont charge Weaselgct, Wt ilrait goa tapentwon!» (2 075, 57 A). THs earactoristja> aussl est un pussage de Ta Lelie aug roines, ce pestlde 4 vote 1a oleae antnesterienne =o. 3. PG 1 ADD ~ 19.8; ACO T1 D.1,1. 125, 1. Gomi on 4 tla voir U8 Da es taxige andy plus haul “rh uh pet Mb passe-basteut Afsienaal Liat se aon tre taiilt-b» q eaLserttable Gaus Ie maysro, ‘Cone eaplole uss! aul lites plus proele pour eoxuer ‘qs propnse ap caine apres lu Bible: est We oxorde (le 93005 Hon P. Vili, PG 77, 916.0) au Valet (in Jo, IX, 26-75, 2783 Sloe; Siem. P. XY, 741 D) ae I Toearnalion. Lake gui ne coxviem pose revnarener to «corm» des i ystoves«ivins st aus Eouvent oxprimee pars. Juan Chrysostole es ses UBtIples (-/.30 2% Marais Wrenit, p. 136-130, qui oppose ces toto tn a ropa Antiosnions Seaucenp pis atcralistes, dent uth Tysne seat la potetype set sea 2,926 1 es Confutaltones d9 ee amie, siciaement PG 25, 1558 A), Maks 5, Cyl ne ge conte ‘Desde din que rons sommes aasin6t a alt de Incarnation, veut tant inespables dn pence ln eoninént, ob QV serait sip Lai ‘esltion can Han eoramin anendammentorsestrs par le ches Sproe 'avotr le par les Just et tes pales (et A. J- PrsvUCIea Le. iiodation @tlermes Toismegite, t. 1, B- 12) * Vertes ‘antew In nasins sneonnaiesabie se (hen ot 861 Pxtenee 1] Sela valer explosive de ie esnsa finale (on pi A ta nies Seerata proaanl ses clitances, dans le Phan, 69 1-6, par repbOrs ‘ux philosopnion mécanaie} est (a paitttre an steals, ‘ir Leut ec un tall qui ave por eas interes, nous ls vero, SHE LA TEEOLOGIS DE $.\¢¥RILLE 3 sor logue Tes données de-1Fzriture sont nombrevses sb Sens &quiveques, ot es vehorehes pormises, C'est le devon, tte droit, et la joie profonde du dociaur chrétien que de feito e rofairo Vinvontare Io plus fede, lo plus exhaustit pusifle ots Tiehesses nous apportées par lo Ohrist eb Jlaléos dans ln Bible, Bt movs savons deja que depuis le ‘hut Ge sa cauritre note cuteur ne s'on prive pas ih aeureit, peut dtre jamais 66 plus Tein sans. des chocs oxtarieurs Soolement, & la longue, sl staves cue ces wiehesses ciaquont de perdve de lew poids ot de lour valour sistent ‘mses certain solutions rwineuses qui Gterieat sa Teale A notre aelat. Ll feut done abplayer le tarrin Sneombce pares heréses et, da ratme coup, babir 2 la son oxigiso “Toul au po pourraiton rapprechesos:tefagon @abor- {it an poeblbns thlopique de ells emp.oyéa, au moins passage Trent, pas aint Goigeoe do Nees pouw tater lt és) Youion es Goepe il faut dceuvse la exerdg vis par Dien en cata sure“ tin, Shiva Wintaibikts ave dessins alvin, me glu se Ltstr are fiscrnus por veun abetsela os bjeelen de Ctl: ef, Ce onic st reaurilions, PG AG, MS C at LA8 D. 1 Temarquons 0, dee deux grands ginies ports une recherche pine ditaghis dola polomque que sounue Fyre ancienne, Cngene S/S. Augucln, le premio eet Hien em alexanan, mais yriin 2 dn {ao arch por tration de famille blo narder avac ure certaine Inufluoe (Lio suto ans le admse dant 6 Commentate sur S. Joa, Apropos de prdicatonco dee dao ef 3,182 146 RY a-85m ot Vote pisetesd el Justinln nows a teanomis ds fragments dune Teli haincuse qui auredt 6 adaeaby& dos moines do Pnoua pour te molt on gordo eptve Oxigbne sat Zp, LXXX1, PG 77, 372.) 272 D). Ls sosoad, & Auguetin, ee ua cocldental il, dintiance ‘sore limiée, eat 400 ot 40, hero da PAtique expresso latin, Hor qulea all pense & Vawter oraonnellsmont an eonale # hese [Nous veruas du reste quo Ja théalogio cyllionns est de tendan easeoup maine contonplativo quo cello Wiuguetin at n'est pia ‘nimis do la mime aostlgis de V'événsmont eiebotologiqye Use, ‘po plus que ees couvielone intima, ea cxorple etiloura ne a0at ‘emus incites apto autour & se aaquer aux amples contmoolions 98 Giletives das le genre du Paroraten ou éu De Trinilate Ey INTRODUCTION plaoe vacante; détermines au mcins les conditions néces. sais eb suflisantes pour que «économie» ne soit pes un vain moot, Proserver en son integrité Ia « eaute», le «Duta do I'incarnation nova pas sans explorations ni mémae prises da position su sujet-de san «morte x. Gysile en rend Ae plus en plus conscience, somble-til, du DZ eu QUX, tout en se refusant, méme dans cette deriére cours 4 caplatirs lo mayetize ane dimensions d'un probldme (of: 786a-b). $i done, camane nous le exoyons, ces deux dislogues zeprésentont doe points oxtrimes daca recherche sur) Inean- nation, il-ne sera pas sans intéret de mosurer Vévart, es progris dans Ia tarainologie ou méme dane la pensée, Maia la'importe, pour Cyrille on n'arrive jamais 3 quelaue | lumibse tar etre. du. Christ quien eonstatant. son. agir sauvour®, Ge qui est premier dans Ta réalité a été plas om ioins seeond dans le cheminement. de notre auteur. Poa attcindre la cbriatelozic de Cyrille sous le biaia oi il Abin qu'on Laborde, il faut, semble-il, Ia oonsidérer comme 1. Loppostion slate + tnelogio — geannmen (oe isin ction fdompliice do Dieu) apputat chez Cyrille aw moe m ‘veo i parfato settee: eb in Jor fy 10 C})m. J. Lis Dochine rebloigns, p16, abtaile bien le rohato de terme ctaevaula aM décgue tant5t une ineation queson tant: le dlopensatin dee bins epiisucs par Dlou ou cngore 26 ous appolora l'Goonomie ou mlat; souvant onlin Vs Esenem ‘ost Mineamnation sleméme,» Dors noe alclogues sepercant, zeus coraescontentésle plus souvent del trandter; l'on Talune tduetion, nous nggrarfos Mexoreeien «plan xédenpl ou raison des renances fect afectives qu rationals da mot pl sane Peapnt do Lenusoup ce ane evntenn jordin. Le 2a le plus Sq ‘eque eat colul des dirvts, alvente, e0jesul, i donneal part impression de disunuee Ja ells dee 8 Gul ils sont attaches = par ssemple dja, ps 188, 2 3. Aus abil soln, dans le 2UX (7466-7494) comme dans to DI (792-708), 20 citer Jr 10, 9798, sar I fol que doivent sul a moinn (es) ures» du Chill. EU les mrs vorecis sual Jnvoqués danse pasage cbustologigus precoce de V'vente Pasa ‘Vint (568 4 LA THEOLOGIE DE 8. GYRILLE 6 Vinfeastructure indispensable de. sa_sotériologie — et montrer au passoge que tout autee fondement sorait inguffisent ou Tuineux. B, — L'action rédemplcice du Christ Gentes, cette sotériologie ne nous est jartals exposte que de facon feaxmenteiro ; mois on ne poat dirs que la situation soit plus défavorable dans os textes que dans ceux qui nlont point cu peu subi Finftuence do la oontroverse ohrie- tologique. 8. Cyrille @ toujours és tellement certain d’tixe fn ces matidros dans le droit fl dos Senitures qu'il s'est coutonté de jeter les cilations & pleines brassées ea ne les foisont suivre souvent que de bréves paraphrases et sans te soucier do raccorder cos prises de vue peut-stre comple entaines, mais 2 coup st divarses ‘On peut done le représeater somme un tenant de ce qu'on appelle la thdorie physique, ou encore mystique (le flottemont dane lo vocabulaire crt. pout-étrs un indice Gimprécision dans Ie idées..), de Ix Redemption, mals & condilion do ne pos prétondro comer por la complatement, sa penste On peut inéme, 2 la rigueur, accepter comme point do depart la definition que propose F. Loots de cette Uéoric: « Gette conception de la Rédemption selon laguelle Yessontiel consiste dens U'Slimination de Ja corruption (yop) dans UHumanité par Punion, réalisée dans le Ghrist, de 1 Humanits aver la Divinité® » Cela nous dis Pensera @insistor sur Ie fait que ni Villumination des ‘sprits hornains par le Verbs, ni Péeraseraent par le Christ Yeinqueur des puissancss maléliques & demi porsonnitises aap jove un trés grand role dans les développements de Cyrille our Léconomis, Dans Pimago de Dieu dane Phorame, 1. W. Leore, Leifaden eum Studbum dir Dogmengeohicte 4° be, Vile 1998, 9.203, 002 & INTRODUCTION aspect de rationalité, ct par conséquent do parsntés entre | le Logos et les aoyreat, pls salsissante en grec du fail des mots euwxmémes, n'est quire mic on relief: ot pourtant. le theme de Vimage est abondamment vtilisé, comme nous ‘urong occasion do lo voir. Quand Cyrille rencontre dens los taxtos bibligues qulil cite des mentions de la puissonce du diablo (en particulier dons #195. 2, Ld si fréquemment ullise; 94 encore dans Aces 10, 88 + of. 740) il ne I roleve géndraloment past. Les notations & ce propos seront platot réservées aux Homlies Pascales, do ton intentional. Iament plas popolaire®, De meme, le theme eonnexe de la descents aux onfors fait partie & pou prés obligée du som: aire de la fol qui termine ces Homilies, avec citation presque ntuelle de I Pierre 2, 19 ct curtout. Js. 49, S) sillonrs, i] ext assez rarement ¢voque®. S1il Vest dans notre DI (602a), c'est dons un contexte tout autre. BE Ton peut bien concéder également que la gop m' point ici une foree personmelle, mais bien physique capacité de désintégration, cz penchant, eu méant qu menace de fagon parmanente l'atze eréé ct Je distingue radizaloment. de Dieu. Mais « physique » ne dovra pas, 4m morals eb Pexcluant, cor la g@opé, si lle ne V'inelut, ot au moins immédistament, lie 4 un penchant pour désordre moral, le péohé. Pout-dtze pourrcit-on dire qui 2. Voir eopendant deux hreves ahvsons en 757) et 707 b. Pound seme ou Chnist ou da Y'zxprt Miumnateare, ec serait youtt ‘ane es exomenetres sur Ios proonies qu'en tcouverait Te pl nasoasions ef 11 18, ¥, 4 1289-8. ¥, 5, 1M ~ 1957 By Mal 337 D - 364 Ceabe-Shss nas Jet sagt surtout Je PN nation finale rsd a sezonde parood "ainsi ar sxomple Hort Pe 1,429 BW, 479 9-3, 4. Vote usa pourtant De Ad. VII, 981 G Gl tn Gan 1, 98 in TL M4 472 BATA; (nd X, 329 6/855 De; {AO B/29 a [oem fis dornsees toxtea rian: ave ene partielle erp a ia {du penveir que 2st nyogs 1» gemon Sur Ia race huwalae); Bo: My BEAD A, ACO LI, p. 7, 1 8% — Ds 23,1. LA THOLOGIE DES. CYRILLE o la transition entre lax deus est assunée par ee facteur assez smal déterminable que rent les nifln : Io cons da oot oot tnoore bien plus flttant. que celui ce ¢ passion ven frangas. [ies xin seront aussi bion dos souflrences inligées cucebors comme tes tortures de la Passion (cl. 7028, 752) — ‘que des phénoméncs physiolegiques — comme la maledse (703i), ow la mort (712e) — ou des affections morales (ci, G8c, 6820), ohargées.(698e) ou non de culpabilia, ffiroi presque visoéral eussi bien qu’amour dérélé. thorns est accessible & la eorruptibiité parce qu'il Vest au premier type de rq comme il Vest aa pécké parce quincapable par sciméme de disciplines les autres rah ‘Aussi dans le passage expliqué plus houb (89a s.) comme dons plusieurs autrest, Jo texts de I'Bpttre aut Romains {ui fait allusion & Vimpuiseanco do 1a shair du pohé est dtzoitement. joint & celui de VEptire wee Hebrews qui nous pals de Mesclavage dela mort. Il y « logiquerent deux, fenmemis essentiels de Phorame parce que ecluicci est ea Tement constitué de doax partis eseentielles, corps et ame par rélexe natarel Vanthropologic de 8. Gyrille est cortai rement dichetomiste?, Si donc un trosidme élément vient siajouter & la stras- tore do J'eanimal ralgonnable® s, il viendea du dehors. 1. QU TH od; ch even! ia Jo, IX, 972 Bcysise.s00e (passage peiicaltiemestimpactent pour donaait la deetsina da'S.Cyrila furle Rédomnptien) 2p. XLV, S29B-C, ACT, 1,8 p. 164,118,015, 15 Seketin, L984 BG, ACO 13,13, 9. 108,175. ‘1 Deas deo quello ne aeveat ue fire d'un vei stinet de 1s ovis Qua ou mrigey st génterloment your Cyto sprit Avie, ana cn des paseegtaqul tout ox ddpendenco de texts Dibiquos: ‘ons D1 609-0 gul appl Kn nea captives eux onore doe pnts ove Vanuonce do 1 Plarre 17-205 Bp. 1, 21 B, ACO Ty), ps 1, 11617 qui Abpend do Zeck 12, 15 Dick de 7 VM, 11084 qu vest Deliguer ames 4515 5.5. Cyrille otiplis fetquomment estte dfifon, male couvent ‘sapplémentant Ie predisa qui césigno la ditécence epélque par atelqus outre, Ual que «monte!» ou = susceptible eine enclgns + 88 INTRODUCTION LA THHOLOGIE DE s. CYRILLE so ‘contre le péché. Ausst toutes ces prérogatives dépendent- lies de notre relation avec Dieu et disparaisiant-lles ‘quant eelle-ci se déterioce. Bt Cyrille semble bien admettre, dens la majorité dee eas, que Vimage 2 été perdue dens a chute, hormis peut-dtro certains aspects acccesoires ; parfois Ul paratt dire qu’alla s'est. oblitérse pea & pet, & nesure que Pespéce humaine s'enfongait cans le péché ; cn tout: eas, il refuse explicitement Vexpédient qui amén: reil & distinguor entre uno reseorablans9 eaduque et une image postédé> par homme de fagon permanente’, En onséquenco, Cyrille ¢0 fait uno ide acsex médiocre du régime de selub représenté par l'Ancien Testament + & le finite, il semblorait méme quo las justes. de ce temps auraient plulst disposé de charismes et dé attendre une tenetiliontion proprement dite jusqu’a leur deliveance des ‘enfers apris 1a mort du Christ, Si da point de vue dos ‘ figures», ect ge do la Toi eat un sujet d’tudes presque ingpuisable, du point de vue de la grace, clest par antithise avee Vétat primitif d'Adam que doit Vapprécier Tapport, du Christ’ Et do fit n’ertil poo indiaponsable pour seuvogardor la eohsion dun étre sans crs menaos de: se dissoudee? Cosore un don de Dieu, que Colui-i et dcilleurs toujours pret d octroyer, eb méme 4 xéitérer, en raison de Ses dispos sitions bienveillantes A Végard de Sa enéature (cf. 72 avec les citations de la Sagesse). Co don est 'Bsprit meme de Dieu, ot Cynile stinsurge contre Ia suggestion qua pourrait se pieduire une métamorphose do cot Bsoeit en ‘me humssine, yriaeipe vital da «Vaainaal®, Gelnk qui donne son Sauilibre ot som seng & V'stre de Vhomme demure eutre ‘que Ini sans étre exteriour a Tot: pour medeler Phorme & Son imgo, Diba no ce sontonta pas do se rofbtr & ditnce | en: nous, Tl se rend trdsintimeraent-présent: A nous. On ne caucait ‘ire que Cyrille sauvogerde le transeondance diving en utilisant la notion de cause exeroplaire ; il y ppervioat bin platat en soulignant le ceractéro.préoaine | du don divia dans tous les hommes, & Texseption du Christ. Ba effet, image de Dieu dans tre humaia ne consist ‘Heitsid secherdatretuantsentla;dominitiontéxercastnac Ol crtaturesinfériouros ct méme on le capscité de mener uno vie intelléctuella et moraie®, Bien plus essentillament, silo comporte una expreinte, un sseau do le divinité aun | ‘ous, une ssnetifeation qui nous fit. partiiper & la mature. divine, et par conséquent & con. insorruptibilts, nous | garantissant, par TA conter a @Dopd en meme terips Gu 1. Pour ls P. Ronexann (op. ei, 187), ean renoonere an eye do dane tnaitiens (Pune venve't6 Ince o You fore) col art 8 Feriginn de son oteilation entra mage aseutle o Iinege doigure (ot alnsl en alata dojt de S. Aunanase, of. p. 196) {toot agra date fai entrar en ligne de eoinpts noes 1 cuts pest arbigult da Visage, peeolseousbtise poe Ia tare meme An rhacims, male Sem phe eonvent ge dia presince stnetLAANt0 Saint Lagi CE De degmalim scluione, cap. 3, ATV0-S780 (ed, PORES, 1.554.557), Dlgpnis in Je. 1, 208 A /12¥e-9, Verne nen arid UVidoiatte que quand image ast an coable de Pabscuressamen: = ‘sce sone ito rlecrnable, ne pewvant mms plus reconnattrs fon Casatene, Cf G. Pusuise, «Le goton des joster dane PAnaien Testament», dine ETL, 29 (1047), p. S81.555 (portion au problime; coouments Dilestiqueag eur S Celle, spéielomant p. 513547) ot 24 (108), 28.68 (ondemeata eciptacere Stude thSolegigue) qui monte 11 Cyril tntrpevto biotomeas Ue $0 ot cus Ate. 11, 15 bl Thea. NANT 4A jDieh de To 1728.8; in Jo. VI,988 CE Tine aut done pes voir I ua siene de vértavle allégeanco sisal lsenne a 1 CL Phx, XOCKIN, 584 DSH AG in Jo. TH, 277 BIER 5 De grata zetatone, cap. 2 388d (62. Pusey a3 In soasneny WD, ». 669), ¢ 2. On Courern uninventaio tes complet des tees — ot un ave Ao ta citculté quit yx los conllex ous — dans WJ. Buscns4iy The Irsage vf God tx nan according b Cart of Aterarie, Washi ton 1967 7 0 INTRODUCTION Gar notre Rédemplion est essentiellement pour S, Gye ‘one «éepibalation», IL fait de oe demir terme un emplo} fas commune mesure avec les us do eon. prédéecasour of) rnatlte, $. Athanass!, méme si dans nos dialogues le sub tantit wepparait qu'une fois (768¢}, cb une foie > xa dvanaqediots (77h). Une simple Ncelité dexéytte & lente de 5. Paul apréa tout unigue (Zp. 2, 10) ne ou ‘pas a expliquoe ce fait; iL est plus que probable que Un fuense de S. Iréabs add. jouer, quoique Vacception scxteapitilation » soi ck plus pauvre que chea Vévéque dg Lyon. Chee Cyril on ei, il s'agit d'un nouveeu dpa 2 némo, un total recommencemeni?; et & ee propos ila yFermot doe élans postiques, ansoliter chez Ini, sur Te stn printomps de I'Humanité, Le Christ est notre, down hance, ct cert cette chance st plus brillsnte que I ror quote spare de te preaceasieursalexandring 8. Al ‘sien clement (qul appelal i Lotta «grace Waulceois c duane, 12, sl, GCS, t0n 0. Stauary, UT, pe 125; 82 70, p. A Mt Du sanue, «tes conailons du axivtavent ia rene du Sauve fperS. eynlla @Alexenrie > dans Mev des Sclencer Phileoooh of Thtabpigues, 32 (L948), D, SUO-802, Sleud 1s conclwtoay del Praia (ois (es nommmes gal onb véeu avant Incarnation, 1 Ditgnbs te caste attaaaslanun de 3. Moua.0%, Atbanaes em pie lever gun fs (Caine @ Seaplane 1.26, PG 20, C60. fy shia de erepprter some a wu gail cist: tead. T. Lebon, 3 15, p 108) eu nis Te subst hay 2 semen Ge’ paneer une iniluende sar Cyril de aethode @eXype ede {ees parienlenes aur ienlle AGata-ChIit 2 Cr dans Jo 1X, 273 B,6190 une degition qu! pretend 9B payer avn aaierité 26. Paul: + BLD @’ApOt) oo a alt quel Heapitalstion, commie mole comma reat, slgaine restau semeuer 4 leur eat tial les chests qu talent tomers Mel fens ne aston touts torenta. » Por Vem o1 no esha Int Sunepmialoats ches Cyl, on peut vole fi. Th 3, 539 YY. 8, 144s As sleagi one terse on vasvni8 des pinepaus CIeRs ‘Gano prophati, Pour lareeapitlaton chez, Inte, cf. 8. HovsaiN {La Chridoogie de. Irnce Lonvarn 1980, (ol, examinan es 605 lions 3 tarma, clare |p. 316) ‘illo, olleat pas possnte doles regurea ve aymthesb 0 LA THBOLOGIB DES. CYAILLE a promiére, én ce sens que Tes blens récupérés appartiennent F notre «deuxidmo racine » (el. 725d) de maniére incom- parablement, plus slable eb aatarelle quills w'étaient Concédée & la promiéro, la suite no.J’a que trop montré, Litsprit| repose sur le Pils sons qu'il puisse jameis avoir ale quitter’ FL eependant, tout en opposant, & la suite de LApdire dans Rom. 9, 12-18 et surtout I Cor. 18, 22 eb ab (oe sont ces deux derniecs versets qu’il cite de préference), le role hnifoste da premier homme, payehique, a Vinfluence béné= fique du Christ, esprit, qui donne la vie, Gyrille n'en reste pas moins précecupé de rapprocher Pélat-o4 nous raméne Je dernier Adam de notro situation initiale paredisiaque. Sil firme tres souvent, aprés la Bible (clest-ivdire pour fui surtout 14 Cor. 6, 17, plutst qu'Apec. 21, 5 ou meme IT Pierre 3, 15), que dans Je Cheish toates choses sont nouvelle, on voit trés vite pas Te commentaire qu'il donne ‘te cetbe phrase (v. g. 795d) qua cette nouveouté ost evant tout une reetauration, $'l 4 po laissor supposer, & certains ‘moments de pointe, que Te Christ nous rondait plus que ‘nous n'avions tout d'abord regu, ses laxtes 4 ce sujob emeurent cares, un peu hésitants of prétant a dissussion?. Cyrille s'est aw moins nefusé 4 prolonger jusqa'au bout toute 1 Cr in de Th L818 GD. 2 Ldanstuns (ate fliston olvne apres 8, Oyrille Ale cmd s, dans HAE, 15, 1838, 248-378) 9 prenone eepennant lis fogce desices your mvp supérignts db a grdce eesti suc 18 {pee adamiqoo, Utd. at sor quid n'y a qu'un seul fexte ot 8. Gyre isvetadarn dopa quitest nant de Cibn: th 18. LY, 1,888 B, eb dans fe taxte il amploe sheer rom oi MatG Hse pel que ee sell 2019 Hodvwncs de-dn iy 60 qu eat ae citer ot qu pore fxr [autre part, ryprenant, eltations bittiques comprises, un, take de S. Athanase (Diseze ste eg Ariens, Il, 67, PG 20, 289 3) Cane Thee, XW, 281.0.- 984 6, §. Cyne sn owet pourtant cite alte Iaston : + tule Verde) berame a ete restive (el qui alta, iit, oy platet aves ne grtae plus grande.» @ INTRODUCTION LA THEOLOGIE DB 5. cYRILLE % ligne de peneée qui Vourcit mond h rompre, ou & trop ffaiblin, le parallelisme Adam-Carist 4 Tost dono fort possible quo, méme si Phomms « sig formé A Timage de toute Ia Trinite, cette image ait, die lo debut, un earactére plus spésialement ial, paisqu imprimés en Adam par un Esprit qui est, pour Cyt tovjoure neltoment expt du Kik® Gependant on dai dire que la filation, ToinGeote, eat une dos compooaate dde notre sanctifiestion sur lesquelies notre docteur ne mi accent que quand il parle de nctro rectauration dan Ghrist. Par eomparzison, la guérison des én —UardDe= ane jous qu’un rélo tout & fait mineus4, Méme ln puro simple participation 4 la natare divine est repoussé> au cond plan. Des deux textes lea plus importonts, sans dout am sujet de la divinisation, aucun ne ve trouve oilé da non dialogs, ni IZ Pione 1, 4, ni Jn 10, 34 = Po. Sly (oasis peut-étre pourrait-on dire qu’ils nfont: plas & étze jnvoqués perce quill sont paseés dang le substance mimo Ge Ia ponste eyrilieane...), Quand Cysille s2 risque & dite quo nous sommes davenve dioux (ce qui est moins fréquent ches Ini que ce ne Vest chex 8. Grégoire de Nezianze, par exemple), c'est qui vient de montionnoe quo nows somenes fils (ch. 7384). Cette iasistance sur ta iljation nous veut plus d’an beau développement: (ef. ici, outre le passage que nous yenons de citer, 700e-b, 724d-725b, 7B4d)}, elle ‘nous montre surtout que ne s'est point perdu ches eet ‘Alexandrin Ie sens des rapports de Personne & personnes entre Diow et URomme, entre le Pére et ses fils d'adoption Grla nous détourne de ne-voir dans la Redemption, telle que la congoit, $. Cyrille, que Véimination dun désordre urement physique — Ja corraptibilité — gréco & je ne sis quel mélange matériel dune substance fable (IH ama ili) ovee un ingrédiont plus 2olide (Ie Divinits). I faut le cine nésmmoins, plus d'an texte nous inciterait. ‘nous représenter noire salut de maniére assez mécanique, ‘comme si Panton de Mharain au divin dans le Christ suflsait ipso facto A communiquor un choe rédempteur jusqu’anx extrémailés de cette substance unique quiest VHumanite, & eréor en colle-ci uno exigonce do nésurrastion parec que cla Vie (a) touche la nature humaine en un de ses polale», et que ostte nature ert «ano réalité idéale numériquemen! une, immaueats & checun des individus Juumsins selon se totalité immaultipliable et indivisible». 1 Le De dogmatrs watudine, ap. 4, Tab (6. Pussy, p. 588) ‘st ns cardeeraue 8 eet égard, ; 1 fn Je IV, 5, 1126 A parle de Vaeion restauratrice da Che puls alouls immédinlenent = de Foudelk, Mais surtout, cst qu Tovéncment. de la premire venue du) Choi» abso tuop. son ablention pour lu lsbser encore. le tae explorer 4 fond d'autres periodes de Vaistire du sal Ty ald no doato un déplacenent assent ébaachs pak 8, Jean, mals poussé beaucoup plus loin par celui qui fi ata do oes grands commentatears. Il fant et i sufi qu Duliseaffimer — en quel sens littl ot profond, Tovvorrons que le Verbo s'est fit chair, st ce sa plénitad nous auroas, Worcs et dj, tous rogue : 2) te dootilsme 6. — Les voioe sans issue Cependant 8, Cyrille n'avait certainement pes limp) sion de defendre un systeme théologique, aux vues peut ‘ire trop uailabscalea, loraqu’il s’on preanit aux. christ logies imeompatitles avex cette doctrine. Tl y alla el lui de la foi meno, on sos oxigonces les plus vitales, ce do lengaget, Du resto see promiéres . 87,1. pe OL, 30 Soueten, 1973 Ao! 1391 6, ACO 1,6, 3, p. 186, Gp laa £7 te vo. , 665 Dyseb ato semmentairs ox pr tats Wy 1, 1188 4 oul content une pointe anidualinto LA THEOLOGIE DES, CYRILLE mon mel — si, non contont do’se faire voir, il ne nous donne une chair ® palper, framoler et manger. Plas encore, le Christ ne pout étre cimplement in sppotacle ou ua modelo ; iI faut qu'il soit une force qui teavaille du dedans notre aco tout entidre pour la soulever jusqu’au plan da lexis tence Misle, Tout Pexposé sur la Rédemption quo fait surgi la polémique antiapollinariste dans le DZ-vaut aussi contre le docétisine, La dowsiéme crrour miso on cavee par le DI a peui-tire des contours fncors plus indétorminée que le groupe docéte, Nous ne pouveas, semble-til, la rattacher 8 aucun hérésiarque dont le nom soit vanu jusqa’s noust, Mais, saas parler des temps plus anciens, nous teouvons fon dxistence démontree vers les années 330-380 par toute ‘une sério de textos réprouvent ceux qui voient dane I'Incar- netion lo transformetion en chair du Verbe de Diou. Plu- 2») Eetncatnation Dnfitinarpees 1, Preaque dans le mime temps od &. Grillo eemposel aon DF, 188 94 180, & Augustin, done lo Do heeraibus ea Quodoutdeun, pebvento Apollinsie cl ave dieipee somme. weentonsoveca snicorantes Verburnoamnera facta, hoe oot Vorb eiquld in cara fiom cenveceurn augue mutatim, non autem earan do Sleres ion falco qusceplam »:PL 42,40, Getto accusation eens fondoment, ‘ul co porpéinera dans Je monde losin (ee Facunpue D'Hnutax, Bao defensins (ium Capitaiorar, VI, % PL 02, 695 provient finn couts d'une leoLere Lop bative da Pangrion do 5 piphans, Ipgeel incivt doas son chapite sur les Dimates ou Apelinarstat In Latre 2 picid, tout en sovessalwant quidie no visa pas Apelinsxe (a0us a9 omipte, Bpiohaao orale plat cinpoct a att Inver d Phctin Pimarnation-mdtanerahose + fe ifr, pe 104, }). 8. Gyablo ne paciage viibloment pas cole cour, pulegul retuie Plas bay le Wilsel> shdorle Cu Laccicéen, Lorecu'l ceparle de Mincaenetlenswelamorpnoge deus uno lelze a Aeace do MlLene (Bp. XL, 392 D, ACO T, 1,4, 9. 23s 1 Oy altesbue exten abe 3 ‘corel des plas excl éréllques A 1a rgueary se pourait ‘il extenalt par It des guodtgues ; qudgueeanes des opinions ‘ges yar Teralen dan De Gare CH vont om ik sex 1 axtRoDUGTION sioars indices pointersiant vers PAsic Minewre commie) liow do développement de cotte idéet. Cependant il ext at ‘mina un éerit,qui prouve que sa diffusion était plus vaste ot on méme temps qui ne powyait manquer da tomber sou Tes youx de Cyrille, C'est la Letire & Bpictzto, qui consaon quelques lignes a réfuter Vellégation que cle Verb> ss ransformé en chair, on 05, en shevoux of on un corpo toy ‘entier, en éehange de sa nature propre®», Tl ne semble 9 toutefois quo Cyrille ait tena grand compte du travail d son predéoasteur — pas pls, du reste, qu’il ne s'¢taib fingpiré du parageapho 7 do le méme letire pour réfater Ie pcéiisine, que 8. Athanase, lui, rapprodhe explicitemeal da Menichdismo!, Lo Defenceur de Nieso assimile Jn 1,18 4 Gol, 3,13 eb alliine que le verbe yevtoDe. a le mém parages, an 451, insirint dang jour conuminauiza de Paotta dann as tnk et sage on dere, Slrm(aay, mA 9 ease fs co advavasaea etait Peviqve ¢ Ane, Hale (1, Anainore sh promi lend Cleabenarogln den len Keke, 206, rela 1897,» 197 Dale e mention faite par S. Hilune de Pe irs a'une ere de env, dara De Printol, X, S0-St, PI. V0, 388; on 6b OnY7E Hes compest pour In plis grande partis avant 300, durant ‘ntro 390 at 278; lle praise un ratte motif, sigeer pat 5.5 {et 8790), de colle nincsio = In Verte, cent sea fenteurs, n'a job en Monte dy levoin @'Adem, IF eayit wimagines pour Ie CIN {ino choir nallonont eoatominés parc» qb oes a note (PH onisDoniniene Saerarerda 60, PL 16, 881), makes probable tn de do dgoustons oventaes ‘uusel inmutebiite da Vorbo dana Dissoure contre los Aten, ly POS, £6 B88 B, Mie lo sitation mat yor tout fat Jan Sar om 0618 en eon ihéreiques por qui, an dat AS), la Ve ‘eal fee vesient Dis 4 3, Gk PO 86, 1061 B LA THHOLOGIE DES, CYRILLE 103 pas une transformation en Ia chair ou en Ja malédiction, ‘mais une assomption de ces réalités par le Verbe). Lorsque Gyrille ccmparera les. denx verseta dans le QUX (719b- 720c), ce sera pour y trouver deux sen tres différents de qevbefst. Mais ioi son argumentation repose sur un forcement plus métaphysique, si Pon peut dire, & savoir Vopposition radicale qu'il a tonjours almise entre Dieu iminuable ob les ooatures. aossesiblos av chongemoat Notre auteur n'a pas de peine & appuyer ce principe sur des citations bibliquas, et c'est Gvidemment en fonction de Joi qu'il développera son exégise de Phil, 2,517 oh précisera se notion de la xbyoos : celle-ci ne pourra fonsister pour le Verbe qu’é es'approprier» une nature Inumaine et lee limitations qu’elle eomporta, mon & subir ‘une lensformiation queleongue do la nature divine!, Grille dénonee ensuite deux erreare quildéslare eparenten> (685a). cb, 4 propos do la seconds, il prononce (dans une rapide iacise, aut ressemble assez & une inter- polation, mais es! yrésonta dans le FF comme dans le DI; aprés quoi il revicnl 3 un vague pluril) les doux seuls noms propres d’adversaires que nous trouvions dana les Dice logues, avec celui de, Nestorius. Gependant, bien quo 20s ) Maree 3 Phen 1. 5, Cysile xeate ft ontdrement & Pintniour de le polbmigne ‘nts celles qul eprendta, anne donte Hien poolcieuament au I, coalre une foren plus sublile dele méme erreur. 1 reppellce ‘lors des gons eolen el Yorbo a galt Ise ceux ob ne redide has eypees da Pave dt le moment od i eeat fle chal, que lea comes fess ont au sepounsor bien plus pleveoment tout» atlagas centre Prymalsbale et Dubajuid divines «st Respensiones ee Tibetan secant 2 et 9, 3880-9990, 68, Pusey de Vin Jaze UIT, p- 676: 586, Mais abbors al mbatta les patene ur congoiveat velonties {1% aut, "carnation comme uno métamorpheee — pour peuvelr Jn tourer ea drain + ef. Corre Jatiorane, VI, O41 A = 9444 {dons lp mine eostexta, vole det. AmiatAas Vie de 8. Antoine, 14, PO 2 O15 BC), Mais Gyre ae chesche pas & mettre de Yes les cs contravenes.

Vous aimerez peut-être aussi