Vous êtes sur la page 1sur 12
C’EST LA 20 E ÉDITION DE LA FÊTE DU PAIN FETE Du 11 au 17
C’EST LA 20 E ÉDITION DE LA FÊTE DU PAIN FETE Du 11 au 17
C’EST LA 20 E ÉDITION DE LA FÊTE DU PAIN FETE Du 11 au 17
C’EST LA 20 E ÉDITION DE LA FÊTE DU PAIN FETE Du 11 au 17
C’EST LA 20 E ÉDITION DE LA FÊTE DU PAIN FETE Du 11 au 17
C’EST LA 20 E ÉDITION DE LA FÊTE DU PAIN FETE Du 11 au 17
C’EST LA 20 E ÉDITION DE LA FÊTE DU PAIN FETE Du 11 au 17
C’EST LA 20 E ÉDITION DE LA FÊTE DU PAIN FETE Du 11 au 17
C’EST LA 20 E ÉDITION DE LA FÊTE DU PAIN FETE Du 11 au 17
C’EST LA 20 E ÉDITION DE LA FÊTE DU PAIN FETE Du 11 au 17
C’EST LA 20 E ÉDITION DE LA FÊTE DU PAIN FETE Du 11 au 17
C’EST LA 20 E ÉDITION DE LA FÊTE DU PAIN FETE Du 11 au 17
C’EST LA 20 E ÉDITION DE LA FÊTE DU PAIN FETE Du 11 au 17

C’EST LA

C’EST LA 20 E ÉDITION DE LA FÊTE DU PAIN FETE Du 11 au 17 au

20 E ÉDITION DE LA FÊTE DU PAIN

C’EST LA 20 E ÉDITION DE LA FÊTE DU PAIN FETE Du 11 au 17 au

FETE

Du 11 au 17 au mai, c’est la Fête du pain !

DU PAIN FETE Du 11 au 17 au mai, c’est la Fête du pain ! Conception
Conception graphique : EQUITABLE - Rédaction : Delphine GERMAIN - Illustration : © F. Thiry
Conception graphique : EQUITABLE - Rédaction : Delphine GERMAIN - Illustration : © F. Thiry

Conception graphique : EQUITABLE - Rédaction : Delphine GERMAIN - Illustration : © F. Thiry - Crédits Photos : © O. Gondard - © M. L’Hermite - © T. Toutain - © Fotolia

O. Gondard - © M. L’Hermite - © T. Toutain - © Fotolia ww w.fet e
O. Gondard - © M. L’Hermite - © T. Toutain - © Fotolia ww w.fet e

ww w.fet e du pa in .com

- © T. Toutain - © Fotolia ww w.fet e du pa in .com CONTACT PRESSE

CONTACT PRESSE : Agence EQUITABLE - Lucile CROUZIER - 2, square Pétrarque - 75116 Paris • Tél. : 01 53 59 70 82 • fax : 01 44 18 91 07 • E-mail : l.crouzier@equitable.fr

square Pétrarque - 75116 Paris • Tél. : 01 53 59 70 82 • fax :
square Pétrarque - 75116 Paris • Tél. : 01 53 59 70 82 • fax :
square Pétrarque - 75116 Paris • Tél. : 01 53 59 70 82 • fax :
Paris • Tél. : 01 53 59 70 82 • fax : 01 44 18 91
Paris • Tél. : 01 53 59 70 82 • fax : 01 44 18 91
Paris • Tél. : 01 53 59 70 82 • fax : 01 44 18 91

DOSSIER

DE PRESSE

2015
2015
Paris • Tél. : 01 53 59 70 82 • fax : 01 44 18 91
Paris • Tél. : 01 53 59 70 82 • fax : 01 44 18 91
C’EST LA FETE
C’EST LA
FETE

Incontournable, cette année, la Fête du Pain célèbre sa 20 ème édition !

Conçue en 1995, la première Fête du Pain a eu lieu du 13 au 16 mai 1996 à l’initiative de Jean-Pierre RAFFARIN, alors Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce et de l’Artisanat. Depuis, chaque année, du lundi qui précède le 16 mai, jour de la Saint Honoré (patron des boulangers) au dimanche suivant, les boulangers et le pain sont à l’honneur. Une semaine de mobilisation extraordinaire dans toute la France autour d’un produit incomparable qui marque l’histoire de l’humanité et de notre alimentation depuis plusieurs milliers d’années.

Cette année, ce grand rendez-vous aura pour thème « les enfants », car ce sont les porteurs d’avenir, les consommateurs de demain.

2

Devant l’essor des produits industriels, des « points chauds » et d’un mode d’alimentation parfois peu équi- libré, expliquons aux enfants les richesses d’un produit artisanal. Apprenons à leur donner le goût d’un produit non formaté, traditionnel, aux multiples saveurs. Apprenons à leur donner envie de casser la routine, de dire stop à l’uniformisation. Apprenons-leur à devenir curieux, à ouvrir leur appétit sur des mets différents, gourmands.

Lors de ces journées, les gastronomes en culottes courtes (re)découvriront le pain à travers des ateliers pédago- ludiques. Ils pourront voir de leurs yeux émerveillés comment les boulangers façonnent leurs produits et comment ils se transforment par la magie de la cuisson.

La Fête du Pain, c’est l’occasion de rencontrer tous les acteurs de la Filière mais aussi de découvrir des techniques et des spécialités locales. Ce sont des portes ouvertes au format géant qui permettent à tous, petits et grands, de s’informer et de s’initier à l’art du pain dans la joie et la bonne humeur.

C’est ça la Fête du Pain, une semaine de festivités gourmandes émaillée de temps forts pour voir le pain sous un jour nouveau et qu’il ne faut rater sous aucun prétexte… histoire de ne pas en perdre une miette !

aucun prétexte… histoire de ne pas en perdre une miette ! Fête du Pain 2 0

Fête du Pain 2 0 1 5

de ne pas en perdre une miette ! Fête du Pain 2 0 1 5 Pour

Pour en savoir plus :

www.fetedupain.comune miette ! Fête du Pain 2 0 1 5 Pour en savoir plus : pour

pour avoir le détail des animations partout en France.

www.facebook.com/lafetedupainpour avoir le détail des animations partout en France. EDITORIAL FÊTE DU PAIN 2015 Jean-Pierre CROUZET

EDITORIAL FÊTE DU PAIN 2015

www.facebook.com/lafetedupain EDITORIAL FÊTE DU PAIN 2015 Jean-Pierre CROUZET : Président de la Confédération

Jean-Pierre CROUZET : Président de la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française

A la Saint Honoré, tous les enfants sont boulangers !

« Le pain de blé, ou de seigle, préparé avec de la levure naturelle, est depuis plus de six mille ans, la « borne- frontière » de notre civilisation », selon Heinrich JACOB*, l’un des plus célèbres historiens du pain. Le pain est au cœur de notre histoire, de notre patrimoine social, culturel et, bien sûr, gastronomique. Le pain nourrit notre civilisation. Le pain, indispensable à notre santé et notre bon équilibre alimentaire, c’est la vie, celle d’hier mais encore plus celle d’aujourd’hui et de demain, portée par les générations futures. C’est pourquoi, chaque année, nous rendons hommage à ce produit ancestral qui régale les gourmets à travers une fête aux dimensions nationales. Durant une semaine, on célèbre le pain et les femmes et les hommes de la Boulangerie. Chaque année, les enfants sont les rois de ces festivités. Pour cette 20ème édition, ils seront au cœur de tous les temps forts ! Car l’avenir ne peut se faire sans eux. A cette occasion, les professionnels de la Boulangerie

sortiront de leur fournil pour aller montrer leur savoir-faire sur les places des villes et des villages. Ils iront à

la rencontre de tous les curieux, petits et grands. A leurs côtés, les jeunes boulangers découvriront toutes les

facettes et les « ficelles » du métier. Ces journées de partage et de joie permettent d’offrir un autre regard sur la

Boulangerie, profession qui figure parmi les plus appréciées des Français. Quoi de plus normal, ils entretiennent un rapport quotidien avec les boulangeries de proximité. Des professionnels qui sont aussi de véritables

artistes. La force des boulangers, c’est leur talent au service de la diversité. Loin de l’uniformisation et de la standardisation, leur production est d’une étonnante richesse, ce qu’ont bien compris les enfants toujours enclins à accompagner les adultes lors de leurs achats. Quel plaisir d’aller découvrir les vitrines des boulangeries, s’imaginer déjà avec envie, l’instant gourmand que va procurer la dégustation d’un nouveau pain… c’est ça

3

le

en dépit d’une conjoncture teintée de morosité avec des consommateurs de plus en plus exigeants et volages.

A

charme, la spécificité de nos boulangeries ! Il faut continuer de faire vivre notre profession, plus que jamais,

continuer de faire vivre notre profession, plus que jamais, nous de montrer notre savoir-faire, notre force
continuer de faire vivre notre profession, plus que jamais, nous de montrer notre savoir-faire, notre force

nous de montrer notre savoir-faire, notre force et notre engagement pour des produits de qualité !

Pour cette 20 ème édition, je vous souhaite à toutes et à tous, une Fête du Pain 2015 inoubliable, joyeuse et gourmande !

* Heinrich JACOB, Histoire du pain, Seuil.

Fête du Pain 2 0 1 5

EDITORIAL FÊTE DU PAIN 2015

EDITORIAL FÊTE DU PAIN 2015 4 Joseph NICOT : Président de l’Association Nationale de la Meunerie

4

Joseph NICOT : Président de l’Association Nationale de la Meunerie Française

La Fête du Pain va avoir vingt ans

Je me souviens de ce moment - quasi-historique ! - qui a permis sa création. Il s'agissait d'une réunion générale à laquelle participait M. Jean-Pierre RAFFARIN, alors Ministre de l'Artisanat, qui a spontanément eu l'idée de cette manifestation. Je suis heureux d'avoir participé à la genèse de cette formidable initiative, qui perdure depuis. C'était, et c'est plus que jamais, une idée très riche et très valorisante. A l'origine, cette fête avait pour but de faire connaitre les métiers de la boulangerie et de permettre aux consommateurs de ressentir l'odeur du fournil. C'est encore le cas aujourd'hui avec un public à la recherche d’authenticité. Qu'y a-t-il de plus authentique, de plus traditionnel qu'un pain artisanal ! La Fête du Pain rassemble, renforce les liens. Elle permet aux boulangers de sortir de leur magasin. Une formidable occasion pour ces professionnels d’ouvrir leur fournil, de montrer leur métier, leur savoir-faire et surtout de s'impliquer encore plus dans du contact direct avec le client. Je formule le vœu que la Fête du Pain soit célébrée dans toutes les boulangeries de France et pas seulement sur le parvis de Notre-Dame de Paris. Cette année, ce grand rendez-vous met les enfants à l’honneur. Cette sensibilisation auprès des plus jeunes est une bonne chose, elle permet de les impliquer dans le pain : ils (re)découvriront que le meilleur des goûters peut être une tranche de pain avec une barre de chocolat ! On sait aussi l'intérêt que portent les enfants pour la naturalité des choses, connaître le pourquoi du comment, cette fête est une formidable leçon de chose autour du pain. Enfin le pain, ce sont des métiers sans cesse en évolution, dans la boulangerie, dans la meunerie. C’est la possibilité de créer sa propre entreprise, de vivre cette aventure en couple. C’est un métier d'avenir assurément. La Fête du Pain permet de répondre aux questionnements des jeunes en quête de positionnement professionnel et de susciter des vocations.

positionnement professionnel et de susciter des vocations. Placée sous le signe de « Coucou, c’est la

Placée sous le signe de « Coucou, c’est la Fête du Pain ! », la Fête du Pain 2015 sera à coup sûr une réussite pleine de convivialité et de dynamisme.

sûr une réussite pleine de convivialité et de dynamisme. Fête du Pain 2 0 1 5

Fête du Pain 2 0 1 5

EDITORIAL FÊTE DU PAIN 2015

© Margot L’HERMITE
© Margot L’HERMITE

Carole DELGA : Secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie Sociale et Solidaire

Le pain et les enfants

5

Antoine DE SAINT-EXUPÉRY écrivait que « toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent ». S’il y a bien un moment au cours duquel l’enfance rejaillit, c’est lorsque l’on croque dans un morceau de pain encore chaud, en sortant de la boulangerie !

Cette année, la Fête du Pain a souhaité mettre à l’honneur les enfants et je tiens à saluer cette belle idée qui met en lumière l’importance de la transmission de vos métiers, de vos gestes traditionnels, de vos savoir- faire authentiques et de vos valeurs artisanales, à la prochaine génération. Cette édition permettra de faire découvrir à nos enfants l’amour du métier et des produits de qualité.

Parce que le pain est un symbole de l’art de vivre à la française qui rayonne dans le monde entier, nous aidons et accompagnons quotidiennement les professionnels qui sont les gardiens de cette économie de proximité et de convivialité. La loi du 18 juin 2014 pour l’Artisanat, le Commerce et les TPE clarifie le métier des artisans et fait évoluer le régime des baux commerciaux. Le Crédit d’Impôt-Compétitivité-Emploi et le Pacte de responsabilité et de solidarité redonnent de l’oxygène à leur trésorerie, en allégeant leurs cotisations et redonnent du pouvoir d’achat.

Tourné aussi vers l’avenir et faisant de la jeunesse sa priorité, notre Gouvernement relance également l’apprentissage, parce qu’il est la voie d’excellence pour former la prochaine génération des artisans du pain.

Que notre Fête du Pain soit cette année encore un moment de partage entre les générations et fasse naître de belles vocations ! Bonne Fête à tous !

de partage entre les générations et fasse naître de belles vocations ! Bonne Fête à tous
de partage entre les générations et fasse naître de belles vocations ! Bonne Fête à tous

Fête du Pain 2 0 1 5

SUPER CO-PAIN, L’ALLIÉ DES ENFANTS

Super Co-Pain, l’allié des enfants

Super Co-Pain est un super allié de l’équilibre alimentaire

« Mon cœur est doux et tendre, je suis recouvert d’une belle croûte dorée et croustillante, j’ai de multiples arômes et saveurs, j’aime tout ce qu’aiment les enfants, beurre, confiture, miel, pâte à tartiner… qui suis-je ? ». Super Co-Pain, bien sûr, le super héros des juniors au quotidien !

Le pain est le « super copain » des enfants parce qu’il est un aliment facile à consommer. Il les accompagne tout au long de leur croissance et structure leur future vie d’adulte. Dès le plus jeune âge, il leur permet d’adopter les mécanismes d’une alimentation équilibrée, modelée autour de repas fixes, essentiel à notre époque de déséquilibre alimentaire, marquée par la hausse de l’obésité infantile. Contrairement aux idées reçues, le pain représente, 6 dans le cadre d’un repas, un apport énergétique aux effets rassasiants. Il permet d’éviter les périodes de grignotage et de surconsommation de sucreries. Le pain est un aliment à redécouvrir : il rassasie autant qu’il régale !

Les cinq atouts de Super Co-Pain :

autant qu’il régale ! Les cinq atouts de Super Co-Pain : Il est riche en glucides

Il est riche en glucides nécessaires

à l’énergie.

Il contient des protéines qui servent

à

Il contient des fibres qui facilitent le transit des aliments.

Il est pauvre en lipides.

Il renferme de nombreuses vitamines et sels minéraux pour être au top de la forme !

la construction des muscles.

Fête du Pain 2 0 1 5

forme ! la construction des muscles. Fête du Pain 2 0 1 5 Super Co-Pain est

Super Co-Pain est super fort en diététique !

Une alimentation équilibrée doit compter environ 50 % de glucides. Ils se répartissent en deux catégories :

les glucides d’absorption rapides (sucre, miel, sucre des fruits) qui doivent représenter en fonction des individus entre 15 et 30 % de la ration journalière et les sucres à absorption lente, à base de céréales. Les premiers, dits sucres « rapides », vont augmenter le taux de sucre dans le sang. Les seconds, dits sucres « lents », consommés sous forme d’amidons (pains, féculents, pommes de terre, légumes secs, …) ont une assimilation plus lente, plusieurs heures au lieu d’un quart d’heure. Parmi les sucres « lents », le pain occupe une place de choix. Les pains sont riches en glucides complexes à absorp- tion lente. Ce sont des sources d’énergie essentielle pour le cerveau et les muscles. Le pain est riche en vitamines B3, B6 et B9. Il apporte du zinc, du phosphore et du fer. Le pain contient 8 % de protéines et il est riche en fibres (3 % dans le pain blanc, 7 % dans le pain complet). Une alimentation idéale devrait apporter entre 20 et 35 g de fibres par jour après l’âge de 2 ans. Après la viande et le lait, le pain constitue la troisième source de protéines utiles à la croissance.

SUPER CO-PAIN, L’ALLIÉ DES ENFANTS

à la croissance. SUPER CO-PAIN, L’ALLIÉ DES ENFANTS “La mie” de Super Co-Pain Si votre enfant

“La mie” de Super Co-Pain

Si votre enfant raffole de la mie de pain… pas de panique, sa composition est exactement identique à celle de la croûte du pain. En réalité, à poids égal, la mie est même moins calorique, parce qu'elle contient davantage d'eau que l'extérieur desséché par la chaleur du four.

Le pain, surtout celui qui croustille, favorise une bonne hygiène dentaire : on le croque et ça craque ! On fait ainsi travailler ses dents, sa mâchoire, afin de ne pas devenir un adepte de l'alimentation molle.

La large palette de pains favorise la diversité alimen- taire. En dehors du pain complet et du pain au son, déconseillés aux moins de 5 ans, tous les pains peuvent être consommés par les 3-4 ans.

A chaque repas, vous pouvez proposer du pain à vos

enfants, une ou deux tranches au minimum. Selon les

nutritionnistes, le pain devrait être présent à chaque repas. Un adulte devrait consommer de trois-quarts

à une baguette par jour, un enfant, une demi baguette !

Et ils sont formels, le pain ne fait pas grossir. Il se caractérise par une faible teneur en matières grasses (moins de 1 % de lipides) soit 255 kcal pour 100 g.

Alors, inutile de bouder son plaisir !

Le pain est un trésor de bienfaits mais aussi l’un des trésors de la gastronomie française. Un mets traditionnel et exceptionnel que le monde nous envie. Faisons le partager à nos enfants !

Le sais-tu ?

Un gramme de levure fraîche se compose de 9 à 10 milliards de cellules ! Cet agent biologique permet à la pâte de lever.

7

se compose de 9 à 10 milliards de cellules ! Cet agent biologique permet à la

Fête du Pain 2 0 1 5

se compose de 9 à 10 milliards de cellules ! Cet agent biologique permet à la

SUPER CO-PAIN, HÉROS DU QUOTIDIEN

Super Co-Pain, héros du quotidien

« Il est important de surveiller les prises alimentaires des enfants en leur offrant, à l’heure du petit-déjeuner et du goûter, un vrai repas structuré à base de pains ou de céréales, de produits laitiers et de fruits frais… pris dans la sérénité et loin de la télévision… ».

(Source : Education Nationale et CNRS)

S’il est important de surveiller les prises alimentaires des enfants, il n’est pas toujours facile de lutter contre pains, céréales, gâteaux et brioches industriels, faciles à consommer. Peu de miettes, quelques emballages… et le tour est joué, mais ce n’est pas le choix du meilleur équilibre énergétique.

Au moment de prévoir petit-déjeuner et goûter, pensez à réintroduire le pain dans le menu de vos enfants. Soyez inventif, stimulez leur curiosité, leur gourmandise. Faites découvrir le pain sous de nouvelles formes, dès le petit-déjeuner ou lors de pique-niques en famille.

Halte au grignotage avec Dame Tartine

Jeanine LOUIS-SYLVESTRE, chercheur en nutrition humaine à l’Ecole pratique des hautes études, a mené une enquête sur 24 enfants de 7 à 12 ans, divisés en 2 groupes. Les premiers ont reçu un petit-déjeuner comportant 60 g de baguette (165 kcal), les seconds 45 g de pétales de maïs (165 kcal). Les enfants ayant mangé du pain ont eu moins faim à partir de 11h. Pour éviter les petits creux, le pain, y’a pas mieux !

8 Le bien-être alimentaire des juniors, faites-en des tartines ! Avec le pain, c’est un jeu d’enfants…

Le petit-déjeuner, c’est de la dynamite !

Il est presque inutile de le répéter, un bon petit- déjeuner permet de faire le plein de carburant pour une bonne partie de la journée. Il évitera aux enfants les petits grignotages de la matinée, d’autant plus s’il contient du pain. Et c’est un repas convivial, le plus souvent pris en famille : 47 % des petits-déjeuners des enfants sont pris en présence d'un parent, selon une étude du Crédoc (2014).

Une bonne tartine sur laquelle on étalera beurre, confiture, miel et pourquoi pas du fromage ou du cacao en poudre, les enfants en raffolent autant que les pâtes à tartiner. Cela permettra à l’organisme d’avoir toute l’énergie nécessaire jusqu’au prochain repas.

Si vous le pouvez, essayez de varier les plaisirs en changeant de pain : ficelle, pain brioché, baguette viennoise, pain de campagne, petit pain aux raisins, cramique, … selon les produits de votre boulanger. Sans oublier une boisson et des fruits (ou jus de fruits).

Sans oublier une boisson et des fruits (ou jus de fruits). Fête du Pain 2 0

Fête du Pain 2 0 1 5

Le goûter, c’est sacré !

Le goûter est une habitude bien ancrée dans le compor- tement des Français. Un rituel immuable que partagent de plus en plus d’adultes avec leurs enfants. C’est un moment complice et restructurant : il permet de recharger les batteries avant le repas du soir et de se retrouver en famille. Un goûter équilibré doit représenter 10 à 15 % de la ration énergétique quotidienne.

Selon l’étude Su.Vi.Max*, petits et grands qui prennent le temps de goûter ont un meilleur équilibre nutritionnel que les autres.

Pour préparer ce fameux goûter, osez des tartines

originales associées à des fruits et des laitages. Faites légèrement griller des tranches de pain, un peu de pâte

à tartiner, ajoutez quelques fruits (fraises, framboises,

bananes suivant les saisons) ou de la noix de coco râpée. Essayez également en arrosant la tartine légèrement chaude de miel avec quelques amandes grillées (2

à 3 minutes sous le gril du four).

* Su.Vi.Max : la plus grande enquête épidémiologique jamais réalisée en France.

C’est aussi l’occasion de retrouver le goût du « pain perdu ». Utilisez de préférence de grosses tranches de pain de campagne. Mélangez deux œufs avec du lait, trempez les tranches l’une après l’autre. Faites revenir dans une noisette de beurre à la poêle, puis saupoudrez de sucre de canne. Servez, c’est un délice qui a conquis des générations de petits gourmets. Pour les gastronomes au palais plus « salé », disposez quelques fines tranches de comté avec du jambon sur une tartine (beurrée ou non). Sur une tranche de baguette légèrement dorée au four, chèvre frais et raisins. N’hésitez pas à donner libre cours à votre imagination !

Le sais-tu ?

Le terme tartine est aussi utilisé pour nommer avec humour le symbole typographique # (dièse). Les deux traits verticaux correspondent à l’étalement du beurre et les deux traits horizontaux à l’étalement de la confiture.

Super Co-Pain, l’ami des pique-niques réussis !

Ludique, le pique-nique est aussi un moment de partage et de convivialité avec les enfants. Un repas idéal pour introduire du pain.

Le sandwich est en effet l’un des moyens les plus faciles pour faire apprécier cet aliment aux enfants, même aux plus « réfractaires » qui préfèrent les produits industriels « plus blancs et mous ».

Et il a tout d’un repas équilibré, associé à un laitage ou à des fruits, à condition de ne pas le saturer en matières grasses (mayonnaise etc.).

Classique mais efficace : l’incontournable jambon/ beurre, voire jambon/beurre/fromage avec une baguette bien fraîche reste une valeur sûre pour les plus jeunes.

Sur de grandes tranches de pain de campagne, remplacer le beurre par du chèvre frais ou de la pâte

SUPER CO-PAIN, HÉROS DU QUOTIDIEN

à tartiner au fromage. Vous pourrez aussi troquer le jambon contre quelques tranches de viande de grisons ou de bresaola ou quelques petits morceaux de blanc de poulet.

Les crudités dans les sandwichs ne sont pas toujours appréciées des plus jeunes, essayez de garnir vos préparations tout d’abord de quelques feuilles de salade bien croquantes, puis de cornichons (type « Malossol à la russe ») coupés en fines lamelles, vous ajouterez plus tard des tranches de tomate, de concombre ou même quelques fines lamelles de betterave.

Complétez le pique-nique avec des tomates cerise et des bâtonnets de carottes. Ajoutez quelques fruits, de la compote, des biscuits secs. Bon appétit !

Bien sûr, ne manquez pas d’inviter Super Co-Pain aux déjeuners et aux dîners afin de rendre votre quotidien toujours plus croustillant !

afin de rendre votre quotidien toujours plus croustillant ! 9 Bien conserver le pain Pour garder

9

Bien conserver le pain

Pour garder toutes les qualités organoleptiques du pain, il faut bien le conserver, à l’abri de l’humidité, dans un logement adapté ou un sac en papier. Bannissez les emballages en plastique, excepté si vous voulez congeler le pain. Cela l’empêche de se déshydrater au froid (ce qui le marquerait de tâches blanches).

Fête du Pain 2 0 1 5

le pain. Cela l’empêche de se déshydrater au froid (ce qui le marquerait de tâches blanches).

SUPER CO-PAIN ET SA BANDE

SUPER CO-PAIN ET SA BANDE

SUPER CO-PAIN ET SA BANDE SUPER CO-PAIN ET SA BANDE Super Co-Pain et sa bande 10

Super Co-Pain et sa bande

10

BANDE SUPER CO-PAIN ET SA BANDE Super Co-Pain et sa bande 10 Super Co-Pain fait partie

Super Co-Pain fait partie d'une grande famille ! Recette d'aujourd'hui ou d'hier, tradition locale ou nationale, à côté de la célébrissime baguette, il existe des centaines de spécialités de pains. Des centaines de façons de briser la routine en s’amusant chaque jour, chaque semaine, au gré de ses envies, à goûter des pains différents. Une approche ludique qui permet aux enfants de s’initier à de nouvelles saveurs. Ce « rendez-vous » gastronomique est aussi culturel. Ces nombreux pains sont une invitation au voyage, à la découverte de nos régions et de nos terroirs.

Les spécialités les plus courantes chez les boulangers sont les pains dits « spéciaux » comme les petites boules aux figues, aux raisins, les spécialités muesli aux abricots, délicieux légèrement grillés et beurrés, arrosés d’une larme de miel ; ou encore le pain viennois, ce fameux pain long à la belle croûte dorée qui se rapproche des viennoiseries, excellent au petit-déjeuner ou au goûter avec des carrés de chocolat. Un régal !

Et si vous avez la chance de découvrir

Un régal ! Et si vous avez la chance de découvrir Fête du Pain 2 0

Fête du Pain 2 0 1 5

La petite mélodie du pain

Le pain a une musique bien à lui. Des sonorités qui font saliver les papilles des gourmets, dresser l’oreille des connaisseurs et qui permettent de reconnaître ses qualités. La croûte est sonore si l’on toque dessus. Elle doit être bien lisse, régulière et émettre de nombreux craquements lorsque le pain est rompu. Il n’y a plus qu’à le goûter !

le pain est rompu. Il n’y a plus qu’à le goûter ! Le Sübrot ou Sülaiwel

Le Sübrot ou Sülaiwel d'Alsace

Formé de deux losanges, ce pain à la farine blanche aurait été in- venté au XVIII ème siècle pour contenter les clients avides de mets raffinés. Au fil des siècles, il s'est démocratisé pour devenir le roi des fêtes de village. Beaucoup l'adorent avec de la charcuterie, mais il est aussi délicieux, bien frais, au petit-déjeuner avec sa mie lé- gère et parfumée.

Le Brié de Normandie

Ce pain d’origine espagnole fut introduit en Normandie en 1588 à la suite du naufrage d’un navire. Il était très apprécié des pêcheurs car il se conserve longtemps. Ce pain au levain se caractérise par une mie très compacte qui nécessite un pétrissage particulier. Il consiste à compresser et replier la pâte à l’aide d’une « brie » (un instrument typique de Normandie), d’où son nom. Il se présente sous une croûte bien lisse. Il est parfait pour tout type de tartine.

bien lisse. Il est parfait pour tout type de tartine. Le Cramique du Nord-Pas-de-Calais C’est une

Le Cramique du Nord-Pas-de-Calais

C’est une sorte de pain brioché fondant que l’on appelle aussi craquelin ou couque. A base de lait, il est gourmand à souhait avec ses grains de sucre. C’est aussi une recette que l’on retrouve en Belgique. Sa mie est souvent garnie de raisins secs. Irrésistible !

Sa mie est souvent garnie de raisins secs. Irrésistible ! Le Bougnat d'Auvergne Ce petit pain
Sa mie est souvent garnie de raisins secs. Irrésistible ! Le Bougnat d'Auvergne Ce petit pain

Le Bougnat d'Auvergne

Ce petit pain d'allure rectangulaire est réalisé à partir de farines de froment et de seigle bio. C'est le partenaire idéal des pique-niques avec sa forme de sandwich. Il s'accorde avec toutes les saveurs gastronomiques et se conserve très bien. Le Bougnat, il a vraiment tout bon.

se conserve très bien. Le Bougnat, il a vraiment tout bon. La Pomme-Cannelle de Guadeloupe Ce

La Pomme-Cannelle de Guadeloupe

Ce petit pain en forme d'étoile éclatée présente une texture inédite et gourmande : des saveurs sucrées de pomme, cannelle et parfois de miel. Légèrement doré, il dévoile une mie blanche et compacte qui se conserve très bien. Très apprécié des enfants, ce pain est la star du goûter et du petit-déjeuner !

11

Le pain doit être présent à tous les repas

Constitué de 55 % de glucides (surtout d’amidon), de 34 % d’eau, de 8 % de protéines, de 3 % de fibres, de vitamines (du groupe B) et de sels minéraux (calcium, potassium, magnésium et phosphore), il est placé au premier rang des aliments qui répondent le mieux aux besoins énergétiques de notre organisme. C’est dit !

Fête du Pain 2 0 1 5

des aliments qui répondent le mieux aux besoins énergétiques de notre organisme. C’est dit ! Fête

12

LE PAIN « RETROUVÉ » DE LEUR ENFANCE…

12 LE PAIN « RETROUVÉ » DE LEUR ENFANCE… Fête du Pain 2 0 1 5
12 LE PAIN « RETROUVÉ » DE LEUR ENFANCE… Fête du Pain 2 0 1 5
12 LE PAIN « RETROUVÉ » DE LEUR ENFANCE… Fête du Pain 2 0 1 5
12 LE PAIN « RETROUVÉ » DE LEUR ENFANCE… Fête du Pain 2 0 1 5
12 LE PAIN « RETROUVÉ » DE LEUR ENFANCE… Fête du Pain 2 0 1 5

Fête du Pain 2 0 1 5

LE PAIN « RETROUVÉ » DE LEUR ENFANCE…

Le pain « retrouvé » de leur enfance…

Eric KAYSER

D’origine alsacienne, ce timide boulanger est devenu la vedette de la profession. Respectueux de la tradition artisanale, cet amoureux du pain a mis au point une machine appelée fermento-levain qui permet d’obtenir un levain naturel, base d’une production de qualité. Devant le succès de ses pains et viennoiseries, il est aujourd’hui à la tête de trente boutiques en France et une centaine dans le monde. Chaque mois, un produit de saison voit le jour sur ses étals. Pour Eric KAYSER, le pain est plus qu’un mets. C’est un moment de partage, un bonheur de tous les jours et le souvenir d’une enfance entre amis.

“Le pain, c’est un moment de partage, chose simple de la vie, qui me rend heureux”.

« Le pain est indissociable de mon enfance, je suis né dans une boulangerie. Je me souviens des goûters entre copains avec de la baguette coupée en deux sur laquelle on ajoutait du sucre ou du cacao en poudre. Le grand jeu était alors de souffler dessus. Quelle rigolade ! Parfois, on ajoutait aussi des pommes coupées en morceaux. On peut tout faire avec du pain, on peut mettre du sucre, mais aussi le creuser et le garnir de compote de fruits. On peut aussi faire des sandwichs sucrés (voir recette), originaux et savoureux ! Pour les tartines du goûter, je conseille les pains un peu gros, comme les bâtards. Passez-les quelques minutes au four à 250° C, ensuite tartinez-les au gré de vos envies. Mon menu préféré est une grosse tourte au levain avec du miel et du beurre que je trempe dans le café. »

Club sandwich à la fraise

Ingrédients pour 4 personnes :

• 8 tranches de pain de mie

• 250 g de confiture de framboises

• 300 g de fraises

• 100 g de framboises

• 50 g de grappes de groseilles (pour le décor)

• 20 g de beurre

• 30 g de sucre

Préparation : 15 minutes Cuisson : 5 minutes

Enlevez la croûte du pain de mie puis toastez. Laissez refroidir. Etalez la confiture de framboises sur plusieurs tranches de pain de mie, puis empilez-les sur 4 étages. Coupez en deux pour obtenir des triangles. Dressez sur des assiettes.

Lavez les fruits. Faites fondre le beurre dans une poêle. Versez le sucre, puis les fraises coupées en deux. Laissez cuire 2 minutes puis ajoutez les framboises hors du feu. Mélangez délicatement pour ne pas écraser les framboises.

Dressez sur les assiettes à côté du club-sandwich, puis décorez avec les grappes de groseilles.

13

Astuce :

La recette est bien meilleure avec des confitures artisanales peu sucrées.

Fête du Pain 2 0 1 5

13 Astuce : La recette est bien meilleure avec des confitures artisanales peu sucrées. Fête du

LE PAIN « RETROUVÉ » DE LEUR ENFANCE…

Le pain « retrouvé » de leur enfance…

Jean-Luc POUJAURAN

Le partage, c’est le crédo de Jean-Luc POUJAURAN. Ce maître boulanger landais ne conçoit pas de pain ou de gâteau que l’on ne partage pas. Chez lui, pas de baguette mais des pains de campagne bio au levain naturel, « il a 72 ans, c’est le levain de mon père et j’en suis très fier ». Après avoir été 27 ans « le boulanger des stars » en boutique, il est depuis 12 ans le fournisseur des plus grandes maisons et brasseries parisiennes. Pour lui, le pain est une façon de retrouver le goût de son enfance.

14

“C’est important de partager le pain en famille avec ses enfants, ses grands-parents, il faut apprendre à nos jeunes le sens du partage”.

« C’était quelque chose pour moi le pain. Normal, je suis fils de boulanger à Mont-de-Marsan, dans les Landes. Mes grands-parents avaient une ferme pas très loin où j’allais passer toutes mes vacances, quand je ne travaillais pas à la boulangerie avec mon père. Là-bas, on faisait le pain en famille deux fois par semaine. Avec ma grand-mère, je faisais des tas d’expériences extraordinaires dans le four à pain, du pain bien sûr, mais aussi des « merveilles » (sortes de beignets), toutes sortes de crèmes… Le pain de mon enfance, c’est aussi le pain gratté frotté à l’ail et à l'huile d’olive, j’adorais ça ! Aujourd’hui, ce que je préfère, c’est le petit-déjeuner avec un pain de campagne de quatre jours, tranché épais, toasté avec du beurre demi-sel, de la pâte à tartiner chocolatée, de la confiture maison ou du miel… ». What else ?

de la confiture maison ou du miel… ». What else ? Fête du Pain 2 0

Fête du Pain 2 0 1 5

maison ou du miel… ». What else ? Fête du Pain 2 0 1 5 LE
maison ou du miel… ». What else ? Fête du Pain 2 0 1 5 LE

LE PAIN « RETROUVÉ » DE LEUR ENFANCE…

ou du miel… ». What else ? Fête du Pain 2 0 1 5 LE PAIN
ou du miel… ». What else ? Fête du Pain 2 0 1 5 LE PAIN
ou du miel… ». What else ? Fête du Pain 2 0 1 5 LE PAIN

15

ou du miel… ». What else ? Fête du Pain 2 0 1 5 LE PAIN

Fête du Pain 2 0 1 5

ou du miel… ». What else ? Fête du Pain 2 0 1 5 LE PAIN

SUPER CO-PAIN FAIT LA FÊTE À TOULOUSE

SUPER CO-PAIN FAIT LA FÊTE À TOULOUSE 16 Fête du Pain 2 0 1 5 Daniel

16

SUPER CO-PAIN FAIT LA FÊTE À TOULOUSE 16 Fête du Pain 2 0 1 5 Daniel

Fête du Pain 2 0 1 5

Daniel MÉRIOT : Président de l’Union départementale des boulangers et boulangers-pâtissiers de la Haute-Garonne

des boulangers et boulangers-pâtissiers de la Haute-Garonne SUPER CO-PAIN FAIT LA FÊTE À TOULOUSE Super Co-Pain

SUPER CO-PAIN FAIT LA FÊTE À TOULOUSE

Super Co-Pain fait la fête à Toulouse

LA FÊTE À TOULOUSE Super Co-Pain fait la fête à Toulouse Pour la 20 è m

Pour la 20 ème édition de la Fête du Pain, les boulangers créent l’événement sur un site grandiose à Toulouse !

Cette année, la Fête du Pain sera célébrée sur la fameuse place du Capitole au cœur de la « ville rose ». Ce magnifique site de 12 000 m 2 , uniquement piéton, servira de cadre à deux journées exceptionnelles les 12 et 13 mai (de 9h à 18h). Une première en région Midi-Pyrénées auréolée par la visite de nombreux élus.

Deux fournils géants serontinstallés sous des chapiteaux. Ils permettront la fabrication du pain grâce aux jeunes des CFA* de la région. Une production « no limit ! » comme le souligne Daniel MÉRIOT, le Président de l’Union départementale des boulangers et boulangers- pâtissiers de la Haute-Garonne. Tout au long de la journée, les apprentis boulangers mettront la main à la pâte. Le public redécouvrira sous ses yeux un savoir- faire ancestral et sera invité à déguster cette production de pain, axée sur des spécialités locales.

* CFA : Centre de Formation d’Apprentis.

Un chapiteau unique pour les enfants

Des classes maternelles et primaires seront invitées à venir percer les mystères du pain. Les petits mitrons apprendront à réaliser leur propre pain aux formes originales pour le plaisir et le bonheur de tous.

17

Du grain au pain

Durant ces journées, la filière blé, farine, pain sera à l’honneur. Films et rencontres permettront de montrer et d’expliquer le travail des agriculteurs et des meuniers. Les visiteurs pourront ainsi comprendre l’importance de leur production et découvrir toutes les variétés des matières premières nécessaires à la fabrication du pain.

Des conférences sur la diététique seront organisées afin de sensibiliser le public aux risques allergènes et aux vertus d’une bonne alimentation équilibrée.

Des pâtissiers s’associeront à cette fête afin de rendre ces journées encore plus festives et gourmandes ! Tel est le but de la Fête du Pain à Toulouse ou ailleurs. Des moments de partage gourmand, dans la joie et la bonne humeur, autour d’un produit artisanal. Qu’on se le dise !

Fête du Pain 2 0 1 5

gourmand, dans la joie et la bonne humeur, autour d’un produit artisanal. Qu’on se le dise

SUPER CO-PAIN FAIT LA FÊTE À PARIS

Super Co-Pain fait la fête à Paris

18

LA FÊTE À PARIS Super Co-Pain fait la fête à Paris 18 Capitale oblige, pour célébrer

Capitale oblige, pour célébrer les 20 ans de la Fête du Pain à Paris, Super Co-Pain et ses amis ont vu grand. Ils s’installeront sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris, un cadre immuable et prestigieux à l’instar de l’événement ! Du 8 au 17 mai, la plus grande boulangerie éphémère du monde sera installée aux pieds de la majestueuse cathédrale. Des parfums délicats et enivrants de miches bien chaudes se répandront, attirant gourmands et curieux de tous horizons dans ce haut lieu historique et touristique ! Les visiteurs seront surpris, mais surtout ravis, de voir sous leurs yeux des boulangers en pleine activité, pétrissant et façonnant leurs pâtons. Un fournil géant sera en effet installé au centre du parvis, au kilomètre zéro*, sous un immense chapiteau de 1 000 m 2 . Tout au long de la journée, près de quatre-vingts personnes, sous la houlette de Dominique ANRACT (Président de la Chambre professionnelle de la boulangerie de Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), feront vivre cette boulangerie unique ouverte au public. Cette année, pleins feux sur l’Ile-de-France : les Franciliens et leurs huit départements - Paris, Seine-et- Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-

Denis, Val-de-Marne, Val d’Oise - seront à l’honneur. Chaque jour, deux arrondissements de Paris et un département seront représentés par leurs boulangers qui réaliseront une spécialité historique ou locale, comme la fameuse brioche Nanterre, typique et reconnaissable entre toutes avec ses belles formes dorées. Les représentants de la Seine-et-Marne préparent eux une recette à base de brie de Meaux et de Melun, dont les confréries seront invitées pour l’occasion. Mais chut, c’est encore un secret…

Les enfants seront aussi au centre de la fête. Les écoliers pourront se transformer en apprentis boulangers en mettant la main à la pâte et créer leur propre miche de pain avant de recevoir le diplôme de « Petit mitron » ! Un « carré des écoles » sera ouvert au public (les jours ouvrables) pour permettre aux professeurs des principales écoles de boulangerie (l’école FERRANDI, l’École de boulangerie et de pâtisserie de Paris, le Campus des métiers et de l’entreprise, l’UFA François RABELAIS, l’École de Paris des métiers de la table, du

tourisme et de l’hôtellerie,

) d’expliquer l’art du

noble métier de boulanger et pourquoi pas… susciter des vocations ! Parmi les autres temps forts de la Fête du Pain à Paris, il y aura de nombreux concours et remises de prix. En premier lieu, le concours du pain du petit-déjeuner.

Calendrier des manifestations

Samedi 9 mai :

Master de la baguette de tradition des départements de Paris, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne.

Dimanche 10 mai :

Master de la baguette de tradition des départements de la Seine-et-Marne, des Yvelines, de l’Essonne et du Val-d’Oise. Messe des boulangers à 18h30.

Lundi 11, mardi 12 et mercredi 13 mai :

Concours national de la meilleure baguette de tradition française.

Vendredi 15 mai :

Proclamation des résultats du concours du croissant francilien au beurre AOP Charentes Poitou.

du croissant francilien au beurre AOP Charentes Poitou. Fête du Pain 2 0 1 5 *

Fête du Pain 2 0 1 5

au beurre AOP Charentes Poitou. Fête du Pain 2 0 1 5 * le point zéro

* le point zéro des routes de France.

SUPER CO-PAIN FAIT LA FÊTE À PARIS

Depuis décembre, six écoles planchent sur la recette qui permettra de créer le pain pouvant se conserver depuis l’achat en boulangerie (la veille du petit- déjeuner). C’est le public qui élira son lauréat. La recette gagnante donnera naissance à un nouveau produit commercialisable. Le concours de la meilleure baguette de tradition donnera lieu à plusieurs rendez-vous : les deux lauréats des concours départementaux de la meilleure baguette se disputeront le Master régional et le Concours national de la meilleure baguette de tradition française. Et, le concours du meilleur croissant d’Ile-de-France. Un croissant répondant à l’appellation « Viennoiserie Maison » à savoir fabriqué par un professionnel dans une entreprise de boulangerie-pâtisserie à partir de matières premières sélectionnées par lui. Un esprit festif et convivial animera toutes ces jour- nées qui seront aussi le lieu de découvertes et de rencontres étonnantes, comme celles de la Confrérie des Talmeliers d’Ile-de-France, ardents défenseurs du pain des boulangers qui proposeront des ateliers.

L’événement sera relayé sur les réseaux sociaux et retransmis sur une radio-web. Un événement nocturne est prévu au cours de la semaine.

Une façon originale et joyeuse de (re)découvrir notre pain quotidien !

19

et joyeuse de (re)découvrir notre pain quotidien ! 19 Dominique ANRACT : Président de la Chambre

Dominique ANRACT : Président de la Chambre professionnelle de la boulangerie de Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne

Fête du Pain 2 0 1 5

professionnelle de la boulangerie de Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne Fête du Pain 2 0 1

20

20 SUPER CO-PAIN ET LES CHIFFRES Fête du Pain 2 0 1 5 SUPER CO-PAIN ET

SUPER CO-PAIN ET LES CHIFFRES

20 SUPER CO-PAIN ET LES CHIFFRES Fête du Pain 2 0 1 5 SUPER CO-PAIN ET

Fête du Pain 2 0 1 5

SUPER CO-PAIN ET LES CHIFFRES

Super Co-Pain et les chiffres

SUPER CO-PAIN ET LES CHIFFRES Super Co-Pain et les chiffres Zoom sur le pain Chaque seconde,

Zoom sur le pain

Chaque seconde, 190 baguettes sont consommées en France, ce qui signifie que plus de 6 milliards de baguettes sortent des fournils chaque année ! La consommation de pain des Français est en moyenne de 130 g par jour et par personne, contre 900 g au début du XX e siècle. Le petit-déjeuner représente une part importante des consommations de pain : 74 % chez les enfants, 69 % chez les adolescents, 59 % chez les adultes. Les produits céréaliers les plus présents chez les enfants et les adolescents en 2013 restent les céréales (57 % et 52 %), les viennoiseries (48 % et 46 %), le pain classique (40 % et 39 %), les biscuits (34 % et 33 %). Chez les adultes, le pain classique (59 %), les viennoiseries (38 %) et les biscottes (19 %) devancent les céréales (15 %).

(Source : Crédoc).

Le sais-tu ?

Le mot « boulangerie » est une appellation protégée. Seul le boulanger qui pétrit, façonne son pain et le cuit dans son fournil, sur le lieu de vente a le droit d’utiliser le terme boulangerie.

Zoom sur la filière blé (2013)

36 millions de tonnes de blé ont été récoltées en France.

4,38 millions de tonnes de farine ont été produites

en France.

2,62 millions de tonnes sont utilisées en panification.

million de tonnes est utilisé par la boulangerie

artisanale.

1,5

63 860 tonnes de farine biologique sont produites en

France, dont plus de 50 % destinées à la panification.

(Sources : FranceAgriMer, Association Nationale de la Meunerie Française).

Zoom sur le métier de boulanger

La boulangerie-pâtisserie occupe le premier rang

des commerces de détail alimentaire avec plus de

31 000 entreprises en France. Elle figure parmi les

commerces de proximité les plus fréquentés, avec un établissement pour 1 800 habitants.

(Sources : Insee - Ifop enquête 2013 - Observatoire du pain)

La boulangerie-pâtisserie détient environ 60 % du

marché du pain avec un chiffre d’affaires de 11 milliards d’euros TTC. Le secteur emploie 160 000 personnes.

21

Le sais-tu ?

Un

secteur très jeune : la moyenne d’âge des femmes

La baguette classique mesure

est

de 33,6 ans, celle des hommes de 30,2 ans.

entre 55 et 65 cm

Les

entreprises prépondérantes emploient moins de

et pèse entre 200 et 300 g.

dix

salariés, elles représentent 90 % du secteur.

Fête du Pain 2 0 1 5

moins de et pèse entre 200 et 300 g. dix salariés, elles représentent 90 % du

22

QUIZ AVEC SUPER CO-PAIN !

Quiz avec Super Co-Pain !

Sais tu ? …

… quand est né le pain ?

Vers 7 000 ans avant notre ère, en Mésopotamie. Il ne ressemble pas encore au pain que nous connaissons aujourd’hui, c’est une galette dure et compacte obtenue à partie d’une bouillie de céréales, mais c’est un début ! Les hommes peuvent rentrer bredouilles de la chasse, la survie du clan est assurée grâce au « pain » !

la survie du clan est assurée grâce au « pain » ! … si les Egyptiens

… si les Egyptiens connaissaient le pain ?

Oui et pour eux, sa fabrication était même magique. Le pharaon Ramsès II offrit 283 385 galettes et plus de six millions de pains en offrande aux temples durant son règne de 1279 à 1213 avant J.-C. Du jamais vu !

… d’où vient le pain de seigle ?

Chez les Romains, les esclaves avaient le droit de récolter une céréale parasite poussant au milieu des champs de blé. Ils obtenaient une farine sombre et un pain au goût très prononcé : le pain de seigle. Les gastronomes de l’époque l’appréciaient avec des crustacés et des coquillages, ce qui vaut au pain de seigle le nom de panis ostearium (pain à huîtres).

… d’où vient le pain « long » ?

De la Révolution française. En 1789, le peuple a faim, les dernières moissons ont été désastreuses, il manque de pain. Les révolutionnaires abolissent le système des corporations. Devant la pénurie, ils décrètent un seul pain pour tout le monde : au lieu du pain blanc pour les riches et du pain noir pour les pauvres, les boulangers ont ordre de ne cuire que le « pain de l’égalité ». Il s’agit d’un pain long, fendu au milieu, qui prend la place des miches rondes.

… qui est le patron des boulangers ?

Saint Honoré. Un jour, ce jeune homme dissipé annonça à sa nourrice qu’il voulait devenir prêtre,

alors qu’elle était en train de faire cuire son pain. « Et quand ma pelle aura des feuilles, tu seras évêque », lui répondit-elle. Quelques temps plus tard, sa pelle

En souvenir de ce miracle, un

boulanger fit construire une chapelle en hommage à Saint Honoré en 1202 qui devint ainsi le patron de tous les boulangers. Depuis lors, il est fêté le 16 mai.

en bois se mit à verdir

Depuis lors, il est fêté le 16 mai. en bois se mit à verdir Fête du

Fête du Pain 2 0 1 5

Depuis lors, il est fêté le 16 mai. en bois se mit à verdir Fête du
Depuis lors, il est fêté le 16 mai. en bois se mit à verdir Fête du

Fête du Pain 2 0 1 5

23

Depuis lors, il est fêté le 16 mai. en bois se mit à verdir Fête du