Vous êtes sur la page 1sur 38
SAAT ETERS SRRGEE ELSIE CEES E ETAL TES méthode élémentaire bEBSE } 4-45 YEU + Fh. Teh 58 e2 PIERRE-YVES ARTAUD Sa Fay lag nay ot Thy Chty It05 pour la FLUTE TRAVERSIERE EDITIONS HENRY LEMOINE PARIS RESTS ewe bb Sess ebb SF ss SURE TTS SeUR EEE ST TUES. PIERRE-YVES ARTAUD POUR LA © FLUTE TRAVERSIERE METHODE ELEMENTAIRE EDITIONS HENR GALLI FEELS ETS See bE S TS SS ee SSS uh RE ES TSU EER AVANT - PROPOS Un des problémes majeurs de Tenseignement de tout instrument est sa diversification en fonction des problémes particulie’s de chaque élave. Cette méthode essaie de tenir compte le plus possible de ces données, et te propose done plutst d'étre un outil de travail adaptable & chaque cas particulier. — PRINCIPES DE BASE @ Dans les premitres legons, tout en se fa avec son nouvel instrument, sa terminologie, 52 (echnologie et certains problémes de montage et de positionnement, l'éleve apprend & respirer. Cette méthode ne foit certes qu’effleurer la question, néanmoins i! me paralt primordial pendant une semaine par exemple, de donner uniquement des excreices d'inspiration-expiration, sans la fle, et en veillantattentivement & ce qu‘aueune crispation n’apparaiise et notamment que les épaules ne hougent absolument pas. le suls cependant partisan de ne pas « bloquer » les jeunes élbves avec trop d'exigences sur cette fameuse technique de le respiration diapheogmatique, @ Tout en se familiarisamt cette fois-ci avec Ia tenue de instrument qui n'est pas sans poser parfois des problémes de muitrise de I'espace, on apprend & produire un son avec Vembouchure seule, et sans du coup de langue (Joutefois, ceci peut étre modifié. Voir B, pages bleues). Tout cet apprentissage préalable est bien sir d'une durée fort variable qui peut aller de quelques jours & plusieurs semaines. Ensuite seulement éléve jovera fla1e montée. © A partir d'ici, on prendra soin de partic du LA medium, qui permet pour les m: et pour le son de pouvoir ensuite progresser simultangment vers le grave et ni Uefforts exagérés des Revres. On a ainsi los meilleures chances d'obtenir une bor les trois registres. ws de bien tenir le igu sans top de dificuliés 1e homogénéité de son dans Plusieurs cas peuvent alors se présenter. Choisissonsen trols qui donneront un apergu de ta fagon dont le professeur peut alors utiliser In « méthode élémentaire » : 1 2 3 PROGRESSION TRES LENTE PROGRESSION PROGRESSION SATISFAISANTE. MAIS SATISFAISANTE A LA FOIS ens PROBLEME DE SON DANS POUR LES DOIGTS ET LE SON Wve trds jeune LE REGISTRE AIGU ‘ou renconirant trop de problémes) Dans ce ces, ne pas [aire tra, A partir de la legon de SOL Travatller dans ce cas les exer. vailler les passages DO-RE-MI tout majeur, exclure les exercices « bis » _ciees « bis» (2b, 3b.., inutile de de suite (1b, 26.0, travaller us tarder sur les autres, ‘Se contenter des notes entre Mi es autres. (En gén Voir dans chaque legon le mor. et RE aigs, apprendre quelques de problome jusqu'au MI b aipu.) —ceau classique le plus adapié. Dans doigies altérés dans tes egons sui eter avec des recucils style &© €18. aL n'y a pratiquement qu's vantes (les ex. ei). classique » sutlvee ordre suggéré par lam Complter avec des morcenux On reviendra sur ces exercices (HOHE manuscrits ou des recucils irts « bie » lorsque Fembouchure se sta- faciles. On reprendra le cours nor- —pilscra, le professeur sera juge du ‘mal du travail plus toed. ‘omnent favorable aaaneanae bs VULEEESSSIUVUULEES. bBESSSSU EVES SUES SIU ES RE Majeur, la mesure a 6/8 ...... wee ++ page 48 Chapitre IX, ‘Si b Majeur, les mesures a 6/8 et 9/8 ........ cesses page 52 Chapitre X La Majeur, la mesure & 12/8 page 56 Chapitre x1 Mib Majeur ... See eee eee nee page 59 Chapitre X11 Révision .... os . a sovees page 61 PAGES BLEUES -- Le coup de langue Extréme-grave — Extréme-aigu . Nuances — Sons filés Les trilles et ornements élémentaires SOMMAIRE Avant-propos ren SUE de 2 Preface trtoned de angle 6 M810, Chapitre 1 ‘A) La respiration : page 7 B) Présentation de la Mate ©) Son avec 'embouchure seule Chapitre 11 ‘A) Montage de la Mate page 14 B) Positionnement ©) Tenue de In fate D) Notes SI, LA et SOL médium Chapitre 111 Gamme médium de DO . voccevee page 20 Chapitre IV 'A) Exercices du SOL grave au RE aigu page 22 B) Le staccato, les liaisons Chapitre V ‘Comment travailler page 31 Prélude a octave aigue ...... ceccesessess page 36 Chapitre Vi Sol Majeur, les mesures & 3 temps .....0..60-.ccesee page 37 Chapitee VIL Fa Majeur, les mesures 84 temps.nececccccecseesecees page 42 Chapitre Vatl o o eo oe - F Les comne de lanonie double et trinte PE BFLLSAUECESS SSMS SS UU G STU EB FSF SOUUUBE SS. PREFACE On peut étre surpris qu’un artiste aussi jeune que Pierre-Yves Artaud se tourne déja vers la pédagogie et surtout qu'il se lance dans la lourde tache d’écrire une méthode de flate. La raison en est trés simple je crois ; il a peu & peu pris cons- cience pour en avoir souffert lui-méme, de la pauvreté de certains chapitres essentiels tels que la respiration, le détaché, la pureté du son, dans la mayorité des méthodes extstantes. P.-Y. Artaud a volontatrement employé des phrases et des ter- mes simples s'adressant surtout & des débutants ou de jeunes éleves. Chacun de nous sait combien les premiers pas sont importants et que de ce départ peut dépendre toute ta carriére d'un artiste. Si la loi de ta nature veut que chaque génération améliore ce que les précédentes ont fait, P.-Y. Artaud apporte avec cette méthode une pierre précieuse d Védifice commun qui est de mieux servir la musique pour Vaimer davantage. Curistian LARDE, Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique. RedeGAgatanedeeeoHatAeateMAAaaAAAeanaateMeAGoacaecaneaatee od = IVVUVUVGIUVNVUIN ,VGVGIV"YU IVVGVUVVUVUVVIVIVUVIVININ ® Le batton représente tes poumions. © La main appuyant sur le ballon représente te diaphragme qui, en remontant, exerce tune pression sur les poumons. ® La valve represente la bouche 560 wasinun : — gee ee, es als quiet employe pa es chaniur, Ele permet un exelent nortan et eli de Tri. Elle et adopiée, 8 present pat formation, etutier te remarquable = Trait méthodique ue psdagogic une. presi tune plus ample Instramentate » de Miche) Rlequiee B. - La flfite rangée, présentation emeecanegacanecadans: i MAIN GAUCHE MAIN DROITE FLUTE VUE D'ENSEMBLE Chaque clef de Ja flite porte un nom, qui est déterminé par le son qu'elle aide & pro- dire dane Voctave grave, Nous avons pensé qu'il éiait ule és fe début den donner le nomen- clature complete. ' tet cUTH medium cle! de Pouce(Sib) correspondante de1'UT} orrespondante des LA & sib clei de LA clef de SOL telde SOLE ‘onrespondante du SOL clef de Si correspondante du FA clef de FA spatule de S12 clet de MI clef de RE cleld UTHorave clef d-UT grave 4 2900000 J9VOVNON VUDVDVNUNNUVIVUIGNNU Oo 200000 ) D La photo ei-contre montre les clefs de in gauche sur leurs axes. Certaines tournent.librement, d'autres sont goupillées et peuvent ainsi étre commandées 8 dis- tance : ces clefs sont nommées indirectes ou correspondantes, et sont la base du méca moderne de la flite, congu par Théo- bald BOEHM vers 1830. La flatg comprend done deus sortes de defs : les elefs directes, et les correspon- tdantes, aetionnées a distance par un doigt Le pouce de la main gauche actionne deux clefs a lui seul : 1) Une clet directe (clef de SI) © 2) Une clef indirecte dite « clef de pouce », utilisée pour un doigté de St bémol Q@. Voici une clef a lenvers, tampon vi- ble, Les tampons sont en_baudruche et ‘ollés ou vissés sous les clefs afin de bou- cher hermétiquement fes trous en appuyant sur les cheminces, (Remarquez la trace de fa cheminge sur te tampon.) LA PATTE D'UT La patte UT est de facture récente puisqu’elte fut mise au point pur Theobald Boehm, Grace 4 ses clets @'UT digse et CUT. elle permet datteindre le DO grave = Autrefois, les Hates etaient en RE et alent que cette note La patie SUT prtsente un ws par le peut daigt de la main droue. watt furmé de trois clefs indirectes, actionnées nt & 09 oo O VOQDO000900090 9090 IOOO VOO000000 4 II A. — Montage de la flate 1) Poser lu botte sur une surluce plane et assez large (table), afin de prévenir les chutes, Sassurer qu'elle est dans te bon sens, puis 'ouvrir. 2) Prendre te corps dany tn main gauche du esté de | cher avy cles. fa t€te dans la ma chure). et monter en tourna dessus) marque. de fagon & ne pas tou- (entre te tenon d'ajustage et la plaque d'embou- 1 stuns jamais quitter les mains de ta fle. (Photo c= 3) Garder ensemble obtenu duns {a ma cen fermant les dew clefs du bout avee la paum lions. car fe tenon d'ajustage est tres court. ) Pour te démontage, procéder duns ordre inverse en gardant toujours la patte «UT dans la main gauche, ee qui evite les mouvements inutiles droite, et avec Ia gauche saisir I patted'UT de lu main. Assembler avec beaucoup de pré- PRECAUTIONS A PRENDRE A L'ASSEMBLAGE ET AU DEMONTAGE DE LA FLUTE. — Poser toujours la boite sur une table avant de monter la f104e, ainsi que pour ta ranger. — S'écarter de tout objet pouvant cogner contre ta Nate pendant le montage. ~ Ne pas toucher a la plaque d'embouchure, au bouchon et au-mécanisme du corps de ta Nate. BASSSESSISIIET AR garsagsagaaasanageccncccccaeceragacaccaccn 100 2O0DDNVNNN 20 o a DOVDVONVIVNONNND VoO00000000 16 ie — Tenue de la flite Pour tenir la M1Ote nous disposons de trois points d’appuis fixes : — La plaque d’embouchure appuyant sur le menton. — La base de index gauche qui soutient Ia fldte entre la clef de DO ff et sa corres- pondante. Le pouce de la main droite qui soutient la fldte sous la clef de FA (Ia troisiéme & partir de la pate d’UT), 1) Prendre la fl0te & pleine main en bas du corps (avec la main droite), et la poser sur (épaule gauche. Remarquer Pangle de 45° qu'elle fait alors avec le corps. 2) Ecarter le bras gauche du corps fout en gardant la main bien verticale. En con- servant cette position, porter I'index gau- che & sa place et rajouter le pouce afin de bien emprisonner la flate entre ces deux doigts. 3) Disposer le pouce de la main droite sous le FA (troisiéme clef en partant de la patte d’UT) en gardant la main face & la {filte. Le pouce doit tre dans le prolonge- ‘ment du bras. Ensuite, porter la flOte au menton, et y appuyer grace & index de la main gauche. POSITION DES MAINS ET DU CORPS. 1) Main gauche. La position de la main gauche est tres importante, car son index est le prindpal point d’appui de la flate. La paume doit étre bien verticale et un peu tournée vers ta Nate, les doigts arrondis au-dessus de leurs clefs. L’index se trouve repoussé en arriére pour que la fldte prenne bien appui sur sa premiére phalange, entre la clef de DO diése et sa correspondante. POSITION GENERALE DU CORPS. | La position du corps doit éré la” plus riaturelle possible, Plusieurs points impor- tants sont a Observer : 1) Décoller les coudes du corps sans éxa- gération, sans monter les épaules. 2) Le bras droit repousse automatique- ment Ia flite en avant : pour conserver le parallélisme avec les lévres, il faut done ef- fectuer une légére rotation du trone vers la gauche, et faire la méme chose avec la Léte qui pivote sur son cou. 3) Egalement a cause du bras droit, la fate penche un peu vers la droite : la téte doit accompagner ce mouvement, D Toutefois, angle avec la verticale reste D assez réduit, (De ordre de quelques de- 4 pointe des pieds est tournée vers D Vextérieur d'un angle de 30 4 45°, le pied o gauche étant a peu prés perpendiculaire & Ta Mate. - CETTE POSITION « TYPE » VARIE EN FONCTION DES MORPHOLOGIES. LESSENTIEL RESTE DE SE SENTIR A _L’AISE ET D°OBTENIR SA POSITION LA D PLUS NATURELLE. CECI EST UNE CONDITION PRIMORDIALE POUR EVITER a LES CONTRACTIONS MUSCULAIRES QUI BLOQUENT L’ELEVE DANS SA TECH- NIQUE OU SA SONORITE. D AU DEBUT DES ETUDES SURTOUT. LA RECHERCHE D'UNE BONNE POSI- - TION DOIT ETRE UN SOUCI CONSTANT DE LA PART DE L'ELEVE ET DU PRO- FESSEUR. D. - Notes si, la et sol médium Pour noter fos dojgt nous adopterons les conver 5 Z 1) Dans chaque main les doigts seront numé. anf roigs de 1 Sen partant du pouee 5 D Chaque numéro représentera un doigt baisse 5 ih D - sur sa clef, 5 EN me nd 123 5 signilie : pour la main gauche sont baissés le pouce. index, etle majeur Pour la main droite. le petit doigt seulement, IIJBVIISFTIIsUVIre IVVUGUVUVGVUVVUUVVUUVUVUYUUYUUY JUUYUYYUY ouvuvu"w Il Gamme médium de Do LE COUP DE LANGUE PEUT TRE INTRODUIT AU COURS DE CETTE LEGON ‘Chaque doigt doit rester me od au-dessus de sa clef, 4 une 2 5 stance de deux ov trois millimetres au maximum. = Attention au passage entre le DO et les autres notes: appuyer la fte sur le menton avec I'index gauche afin qu'elle ne tourne absolument pas. La paume de cette main doit rester bien immobile, les doigis s‘articulant & la premiere phalange. mE nd Soutfler exactement a la ie ps anime place que pour SOL, MI 1234 235 SIO: Dans ces deux exercices (5 et 6) surveiller Ia coordination des doigts qui doivent se mouvoir bien ensemble et rapidement : la flate ne doit absolument pas bouger ou tourner. wuuUe yo 5 a a ID oU I ID @ 2 IV_ A. - Exercices sur = me nd Faire un tout petit trou avec les lévres et souffler devant soi. La série d'exercices qui suit est_ congue pour faire travailler chaque main séparément (exception faite pour le RE médium) afin de pouvoir surveiller plus attentivement la tenue de chacune d'elle et la fagon dont les doigts travaillent. Reppels — La paume des mains ne doit pas bouger. Chaque doigt ne doit pas se lever de plus de 2 ou 3 mm au-dessus de la clef — Les doigts sont arrondis sur leurs clefs (position naturelle au repos) et s'articulent a ta pre~ mire phalange. E RCICES POUR LA MAIN GAUCHE de : deities etet ie - eS Aépiter plusieurs fois de suite chaguée reprise. te +O OO O00 00 00 000 060 0000 00 000 0008000000 000800 00000 Se0ceeenenaanal SNAPP IT AA “wrx H jm | SAK POURAPVVT PFI OVPT TS SD BP GPOPWPPD FP YD OIPP PF FYI VUUU"U w 4 TCULEILLER LA TENUE GENERALE DU CORPS, LA RESPIRATION ET LARTICULATION DES DOIGTS QUI DOIVENT RESTER ‘TRES PRES DES CLEFS, LA PAUME DES MAINS DOIT REST! ER IMMOBILE, ET LES DOIGTS S'ARTICU. LENT A LA PREMIERE PHALANGE, RCIGES SUR LA GANME DE DO MAJEUR J: 100 Jz 100 ” * 9 ¢ fr ARPEGES d= 100 26 B. - Le Staccato Nous avons étudié le coup de langue le plus fréquemment employé : les dents supérieures. A présent. nous allons parler du « staceato » qui dem différente. langue derrigre nde une altaque Le staccato consiste en un détaché précis et trés court. Ilse note pur un point sur ou sous la téte de la note Pedr, dee Les croquis montrent la fagon d'exécuter le staccato, Placer LA POINTE DE LA. LANGUE enire les dents et fa retirer comme pour chasser un morceau de papier qui serait posé sur les levres. Pour s‘hubituer a cette nouvelle attaque, revoir Fexerciee N° 9 de ki troi- sigme lecon, Foon J. effet est le suivant IMPORTANT : LA POINTE DE LA LANGUE NE DOIT PAS DEPASSER DES LEVRES. ELLE DOIT SEULEMENT ARRIVER A L'APLOMB DE CELLES-CI. Cette attaque sert pour certains détachés précis et peu rapides. Dans ta ngue doit étre placée derriére les dents supérieure. {I | ment derriére et entre les dents. EXERGICES MELODIQUES wesse. fa pointe dela ra détacher altern: es oe a ee ee ete ae vari jon_pour le Staccato: Le point SUR une note indique que cette note doit tre jouée tres courte Prep pepe deere te ye te AORSRARORATAADAAAAALELLARARRRRETaaeAAaaaggacaaagaaaggsaasgans TAMBOURIN de Philibert Lavigne smite = oy) Fagg (lier es dna eepersiereereaears simile =) La mesure 4 q} est une mesure a 2 ter formée de 2 bla