Vous êtes sur la page 1sur 4

-1-

CHAPITRE II-MATERIAUX

1. ACIERS

1.1.

Types

CHAPITRE II MATERIAUX

*RONDS LISSES bruts de laminage,

*BARRES A HAUTE ADHERENCE à surface latérale munie de nervures obliques régulièrement espacées (barres HA).

1.2. Caractères géométriques

*Une barre HA ou un fil HA est caractérisé par un DIAMETRE NOMINAL : φ.

φ (mm) 3 3,5 4 4,5 5 5,5 6 7 8 9 10 12 14
φ (mm)
3
3,5
4
4,5
5
5,5
6
7
8
9
10
12
14
16
20
25
32
40
Section (cm
2 )
0,071
0,096
0,126
0,159
0,196
0,238
0,283
0,385
0,50
0,636
0,79
1,13
1,54
2,01
3,14
4,91
8,04
12,57
Poids (kg/m)
0,056
0,076
0,099
0,125
0,154
0,187
0,222
0,302
0,395
0,499
0,616
0,888
1,208
1,579
2,466
3,854
6,313
9,864
Ronds lisses et
Barres HA
Fils HA (1)
Treillis soudés

(1) : diamètres 7 et 9 mm pour armatures préfabriquées seulement.

1.3. Caractères mécaniques

*Densité :

7 850 kg/m

3

3

= 78,5 kN/m .

1.3.1. Limite d’élasticité garantie

Ronds lisses :

S

220

f

yk

Barres à haute adhérence (HA) :

S

400 A, B ou C

f

S

500 B ou C

f

S 500 A

f

yk

yk

yk

= 220 MPa

= 400 MPa,

= 500

MPa

φ ≥ 6

mm ,

= 500 MPa

φ < 6

mm ,

-2-

CHAPITRE II-MATERIAUX

Fils tréfilés laminés à froid et des treillis soudés formés de ces fils (TSHA) :

S 500 A

f

yk

= 500 MPa

φ < 6 mm .

1.3.2.

Classes de ductilité

Classe A = ductilité normale : les nervures sont

inclinées dans le même sens :

ε uk

2,5 %

et

k =

(

f

t

dans le même sens : ε uk ≥ 2,5 % et k = ( f t

f

y

)
k

1,05

( f

tk

= résistance maximale).

Classe B = haute ductilité : l'inclinaison des nervures est contrariée de part et d'autre de

l'axe de la barre (nervures en arrêtes de poisson) : ε

uk

5 %

Classe C = très haute ductilité : ε

uk

7,5 %

et

1,15

k

=

(

f

1.3.3. Diagramme contraintes-déformations

t

et f
et
f

k

y

=

)
k

( f f t y < 1,35 .
(
f
f
t
y
< 1,35
.

)
k

1,08

f k y = ) k ( f f t y < 1,35 . ) k

Diagramme à palier incliné

(

k = f

t

f ) k y
f
) k
y

2. BETON

Diagramme à palier horizontal

2.1. Résistance caractéristique à la compression du béton

*Le béton est défini par la valeur caract2ristique de sa résistance à la compression à 28 jours

notée :

f . ck
f
.
ck

*Pour

3 jours < t < 28 jours , la résistance à la compression est déterminée par essais

directs, ou à défaut par :

f

ck

()t

=

f

cm

()t 8 MPa

f

cm

()

t = β

cc

()

t . f

cm

avec :

f = f + 8 MPa cm ck ⎡ 28 ⎤ s ⎢ 1 −
f
= f
+ 8 MPa
cm
ck
28
s
1
()
t
β
t = e
cc

(3.1)

(3.2)

-3-

CHAPITRE II-MATERIAUX

où :

s =

0,20 : béton de classe

0,25 : béton de classe

0,38 : béton de classe


*Pour t 28 jours :

f

ck

( )

t = f

ck

.

R

(

CEM 42,5 R, CEM 52,5 N et CEM 52,5 R

)

N

(

CEM 32,5 R et CEM 42,5 N

)

S

(

CEM 32,5 N

)

2.2. Résistance à la traction

est déterminée par des essais de

traction directe.

*En l'absence de données, la valeur moyenne de la résistance à la traction axiale est donnée par :

*La résistance à la traction du béton à 28 jours

f ctm
f
ctm

f

ctm

=

0,3

[

f

ck

]

2 3
2
3
 

f

ctm

= 2,12.Log 1

+

f

cm

10

(MPa) pour

f

ck

50 MPa

f

ck

,

(MPa) pour

> 50 MPa

*Les valeurs caractéristiques de la résistance à la traction sont :

caractéristiques de la résistance à la traction sont : f ctk = , 0,05 0,7. f

f

ctk

=

, 0,05

0,7. f

ctm

f

ctk

=

, 0,95

1,3. f

ctm

*La valeur à introduire dans les calculs dépend du type de problème :

f

f

ctm

pour calculer les déformations de la structure,

ctk , 0,95

pour calculer les effets des actions indirectes avant fissuration (par exemple

% minimal d'armatures),

f ctk , 0,05

pour calculer la contrainte ultime d’adhérence et le moment de fissuration.

2.3 Classes de résistance

*On distingue quatorze classes, chacune d'elles étant représentée par deux nombres :

-4-

CHAPITRE II-MATERIAUX

Classe de

                           

résistance du

C12/15

C16/20

C20/25

C25/30

C30/37

C35/45

C40/50

C45/55

C50/60

C55/67

C60/75

C70/85

C80/95

C90/10

béton

5

f

ck

12

16

20

25

30

35

40

45

50

55

60

70

80

90

f

ctm

1,6

1,9

2,2

2,6

2,9

3,2

3,5

3,8

4,1

4,2

4,4

4,6

4,8

5,0

f

ctk , 0,05

1,1

1,3

1,5

1,8

2,0

2,2

2,5

2,7

2,9

3,0

3,1

3,2

3,4

3,5

f

ctk , 0,95

2,0

2,5

2,9

3,3

3,8

4,2

4,6

4,9

5,3

5,5

5,7

6,0

6,3

6,6

c

ε 2

(‰)

 

2,0

2,2

2,3

2,4

2,5

2,6

ε cu 2

(‰)

 

3,5

3,1

2,9

2,7

2,6

2,6

ε 3

c

(‰)

 

1,75

1,8

1,9

2,0

2,2

2,3

ε cu 3

(‰)

 

3,5

3,1

2,9

2,7

2,6

2,6

*Les classes les plus utilisées correspondent aux colonnes grisées du tableau ci-dessus.

2.4. Variations de température

*Coefficient de dilatation thermique moyen :

α θ = 10 -5 /° C.

2.5. Modules de déformation

*Module de déformation instantannée :

E = 22 000

f

cm

0,3

(MPa)

cm


10 ⎥ ⎦

avec :

f

cm

= f

ck

+ 8

(MPa)

,

f ck

= résistance caractéristique à la compression du béton à 28 jours.

*La variation du module d’élasticité en fonction du tempt t (en jours) s’écrit :

E

cm

()

t

=

E

cm

f

cm

()

t

f

cm

0,3

.

(3.5)

*Le « module d'élasticité effectif tangent du beton » vaut :

E ( t cm 0 ) E = c eff , ( ) 1 +ϕ∞
E
(
t
cm
0 )
E
=
c eff
,
(
)
1
+ϕ∞
,
t
0

(MPa) où

t

0 = âge du béton au moment du chargement (en jours). (7.20)

2.6. Déformations transversales Coefficient de Poisson

*Pour le calcul des dalles :

ν=

0,20 pour le calcul des déformations,


0 pour le calcul des sollicitations (béton fissuré).