qu e

Le

nous voulons
À GAUCHE, POUR GAGNER ! • MOTION B
#NOTREPS #MOTIONB • MAI 2015

on

gr

ès P

S 2015

17 propositions pour
un PS Utile et vivant

M OT I O N B

•  C

WWW.AGAUCHEPOURGAGNER.FR
***
Facebook
https://www.facebook.com/agauchepourgagner
***
Twitter
@MotionB_AGPG
***
#MotionB / #NotrePS

Introduction
À GAUCHE, POUR GAGNER ! • MOTION B
AGENDA DES RÉFORMES • MAI 2015

Les lourdes défaites que nous avons subies aux élections municipales
et départementales ont bouleversé durablement la donne pour le Parti
socialiste. Face à une droite renouvelée et dangereuse qui peut s’installer
dans la durée, la reconquête ne sera pas mécanique. Elle supposera un
travail local patient et profond. Le temps n’est plus à l’enchaînement
des victoires. Le temps est au travail collectif efficace, guidé par le sens
de l’intérêt général et la volonté de retrouver la confiance largement
perdue de nos électeurs. Nous devons reconstruire partout en France
un parti de militants déterminé à défendre son logo et ses valeurs,
un parti ancré dans la société, le combat syndical, l’engagement
associatif, un parti capable de renouveler son fonctionnement, pour
retrouver les militants déçus et les électeurs de la primaire de 2011
et attirer des générations nouvelles aujourd’hui déconcertées par nos
pratiques. Ces défis sont sérieux, difficiles. Ils passent par une Parti
plus efficace, capable de hisser son ambition politique par sa capacité
à agir vraiment.
C’est le sens des propositions que nous présentons ici à l’ensemble
des militants socialistes et qui sont largement issues des cafés
participatifs que la Motion B a organisé sur tout le territoire
pendant cette période de congrès.

3

S #MOTIONB • MAI 2015
À GAUCHE, POUR GAGNER ! • MOTION B • #NOTREP
CONGRES DE POITIERS 2015
AGAUCHEPOURGAGNER.FR • @MOTIONB_AGPG•

1. Nous voulons un Parti fort qui inspire le
Gouvernement
Qu’est-ce qui fait que, quand les nôtres accèdent au pouvoir d’État, le Parti
semble « fermé pour cause de gouvernement » ? Pourquoi l’avis de celles et
ceux qui ont permis, par leur infatigable militantisme, la victoire électorale, est-il
à ce point ignoré ?
Comment se fait-il que la seule réponse apportée aux doutes et aux questions
des adhérents se résume à une seule injonction : la solidarité avec l’exécutif.
Avons-nous à ce point digéré les institutions gaulliennes que nous en oublions,
une fois la victoire acquise, la nécessaire délibération collective ?
La solidarité doit fonctionner dans les deux sens. Solidaires des membres de
l’exécutif, oui, mais à condition qu’eux-mêmes soient solidaires des militants
et, à travers eux, des électrices et des électeurs qui les ont porté au pouvoir,
en respectant nos engagements communs. Nous ne voulons évidemment pas
d’une cohabitation du PS avec le gouvernement, mais pas plus d’un alignement
aveugle et démobilisateur. Il n’y a pas de réussite au pouvoir sans parti fort.
Le parti doit inspirer l’action du gouvernement, garantir le respect de nos
engagements, avoir un coup d’avance dans l’innovation politique. Il doit aussi
redevenir attractif pour les jeunes Français(e)s, et assurer la transmission et la
relève. Il ne peut se contenter de rédiger les communiqués saluant a posteriori
les décisions du gouvernement.

Proposition n°1

: Adopter, lors du congrès de Poitiers, une

résolution qui indique les réformes importantes que nous
voulons porter ensemble dans les 15 mois utiles pour réformer le pays

d’ici la fin du quinquennat, c’est à dire jusqu’en septembre 2016. Cette résolution
devra également proposer aux formations de gauche et écologistes d’établir un
nouveau contrat de majorité.

Proposition n°2 : Adopter en bureau national une position

sur chaque texte de loi important et retranscrire cette position
sous la forme d’amendements défendus par les groupes
socialistes au Sénat et à l’Assemblée nationale.

4

S #MOTIONB • MAI 2015
À GAUCHE, POUR GAGNER ! • MOTION B • #NOTREP
CONGRES DE POITIERS 2015
AGAUCHEPOURGAGNER.FR • @MOTIONB_AGPG•

2. Nous voulons un Parti qui prépare
méthodiquement les reconquêtes dans les
territoires
Proposition n°3 :

Demander à chaque section communale ou

intercommunale de faire l’inventaire de l’action socialiste actuelle
et de formaliser un plan de reconquête (stratégie d’opposition dans
les conseils, présence dans les associations, communication externe, création
d’associations citoyennes,…).

Proposition n°4 : Assurer la communication intersections
pour permettre la mutualisation des bonnes idées et l’échange d’expérience.

Proposition n°5 : Élaborer des stratégies fédérales de

soutien à ces plans de reconquête impliquant des appuis
logistiques concrets, ciblés et durables aux sections et tenir une fois par

trimestre une réunion de travail de responsables fédéraux avec les militants et
les élu(e)s d’un territoire pour assurer un suivi opérationnel du travail local.

Proposition n°6 : Soutenir les territoires et sections
« fragiles » en et hors période électorale avec des assistances militantes et
des jumelages et des mécanismes de solidarité financière entre sections.

Proposition n°7 :

Lancer un grand plan de formation des
militants à la fois sur les valeurs du Parti et sur la technicité des dossiers locaux
pour leur permettre une expression, une visibilité et une préparation très en
amont des prochaines élections. Pour gagner face à la droite, la gauche ne
pourra pas durablement faire l’économie des débats idéologiques et ne doit
pas négliger la bataille des valeurs et des idées. Cette réflexion doit s’appuyer
sur l’analyse du réel et s’inscrire dans l’histoire. Notre parti a le devoir d’assurer
à tous ses militants une formation, qui ne peut être monolithique, car la pensée
de la gauche s’est toujours nourrie de la diversité de ses analyses.

Proposition n°8 :

Mettre en place des comités fédéraux de

liaison permanente avec les autres formations de gauche.

5

S #MOTIONB • MAI 2015
À GAUCHE, POUR GAGNER ! • MOTION B • #NOTREP
CONGRES DE POITIERS 2015
AGAUCHEPOURGAGNER.FR • @MOTIONB_AGPG•

3. Nous voulons un parti de militants, ancré
dans la société et aux pratiques renouvelées
Certes, la perte de militants, d’adhérents, de sympathisants et d’électeurs
s’explique pour partie par le jugement porté sur l’action gouvernementale.
Néanmoins, nous savons aussi que la forme traditionnelle des partis est
globalement en crise et nous devons construire le Parti socialiste du 21ème
siècle, un parti pluraliste qui a vocation à unifier la gauche.

Proposition n°9 : Imaginer collectivement les fédérations

du futur. Nous devons faire évoluer nos réunions de section
pour les rendre plus attractives, notamment aux nouveaux adhérents.

Nos sections et nos fédérations doivent évoluer en des maisons communes,
ouvertes aux débats pour tous ceux qui veulent changer la société dans le
sens du progrès. Il faut encourager les sections à faire des états des lieux des
associations qui existent dans chaque quartier, pour favoriser l’engagement
associatif. Nous lancerons un appel à projets auprès des fédérations volontaires
pour qu’elles imaginent les « fédérations du futur ».

Proposition n°10 : Faire contribuer les militants, dans chaque

section, à l’évaluation de l’impact réel de l’action gouvernementale
et locale sur le terrain (grâce à des « observatoires des engagements »
et à des débats sur les projets de loi en amont de leur examen au Parlement)
comme à l’élaboration des propositions nouvelles. Les sections
doivent pouvoir devenir de véritables think tanks locaux. Il s’agit de
penser des campagnes plus participatives, qui impliquent davantage
les militants : par exemple en faisant voter les militants sur leurs 3 propositions
préférées de la campagne, puis en mettant en avant ces 3 propositions sur les
tracts locaux.

Proposition n°11 : Ouvrir les rangs du Parti

mais aussi ses

listes électorales à celles et ceux qu’il entend représenter, issus des classes
populaires autant que des classes moyennes. Dans les territoires, les talents ne
manquent pas : ni chez les ouvriers, ni dans la jeunesse, ni dans l’entreprenariat
social, ni dans les associations. Allons les chercher, faisons de la place.

Proposition n°12 :

Organiser dans les territoires des forums

annuels ou des cafés participatifs ouverts aux sympathisants
et aux citoyens relayant et alimentant les débats nationaux, ainsi

que des conférences thématiques sur les enjeux locaux.

6

S #MOTIONB • MAI 2015
À GAUCHE, POUR GAGNER ! • MOTION B • #NOTREP
CONGRES DE POITIERS 2015
AGAUCHEPOURGAGNER.FR • @MOTIONB_AGPG•

Proposition n°13 : Créer une université populaire progressiste

permanente, déclinée dans toutes les régions, qui doit être ouverte à tous

ceux qui se sentent proches de nos idées, de nos combats et doit pouvoir s’ouvrir
à l’apport des autres forces de gauche et écologistes. Elle doit être un lieu de
formation, de combat culturel, de débat pluraliste permanent. Elle doit mobiliser
les intellectuels, les scientifiques, des responsables associatifs, de syndicats,
d’ONG mais aussi les citoyens et les militants aux profils plus variés et qui ne
sont pas nécessairement des experts. Il s’agit de s’associer étroitement
avec la société civile afin de consulter les forces de changement (ONG,
associations, syndicats, lanceurs d’alerte…) et soutenir leurs initiatives. Notre
parti doit respirer avec la société. Il doit, par exemple, recommencer à appeler à
défiler le 1er mai et participer à nouveau aux mouvements sociaux.

Proposition n°14 : Garantir la transparence des finances du

Parti et des procédures, notamment en matière de désignation des
candidats aux élections, ainsi que le respect absolu des votes militants dans le
choix des candidats du parti.

Proposition n°15 : Être exemplaire en cette période difficile pour les

Français qui ne se retrouvent plus en nous. Demander notamment aux

parlementaires cumulant un mandat départemental ou régional
de reverser leur(s) indemnité(s) secondaires à leur fédération.

Proposition n°16 : Pour que notre Parti et ses élus soient irréprochables,

toute condamnation pour des délits relevants du Code pénal, en
particulier pour des faits de corruption ou d’enrichissement personnel, interdit
l’accès à des responsabilités au sein du PS et à toute investiture
à des élections.

4. Nous voulons un Parti internationaliste
Proposition n°17 :

nous voulons un parti qui mobilise ses
militants dans les instances progressistes mondiales (PSE,
Internationale socialiste) et les mouvements sociaux internationaux :
• avant chaque congrès de ces instances, préparer un texte d’orientation
qui devra être soumis au vote du Conseil National après envoi et
consultation par internet des militants.
• délimiter une période dans l’année qui serait consacrée, aux niveaux
local, fédéral et national, aux comptes rendus des débats du PSE et de
l’Internationale Socialiste, et à la mise à jour de nos positions dans ces
instances

7

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful