Vous êtes sur la page 1sur 71
Ecole nationale des sciences appliquées El-Jadida Stage de fin d’ étude A l’entreprise Pour l’obtention

Ecole nationale des sciences appliquées El-Jadida

Stage de fin d’étude

A l’entreprise

El-Jadida Stage de fin d’ étude A l’entreprise Pour l’obtention du diplôme d’Ingénieur d’Etat en

Pour l’obtention du diplôme d’Ingénieur d’Etat en Télécommunications et Réseaux

Planification et optimisation radio du Réseau 3G INWI-

Présenté par

Membres du jury

M. EL BEKRAOUI ABDELKKBIR

Encadrant :

Mme. EL Hassani Sanae (Ensaj)

Encadrant :

M. IMRAN Elkarfi (Huawei)

Encadrant :

M. Mahmoud Ali (Huawei)

Juin 2014

2

Ecole nationale des sciences appliquées El-Jadida Stage de fin d’étude A l’entreprise Pour l’obtention du

Ecole nationale des sciences appliquées El-Jadida

Stage de fin d’étude

A l’entreprise

El-Jadida Stage de fin d’étude A l’entreprise Pour l’obtention du diplôme d’Ingénieur d’Etat en

Pour l’obtention du diplôme d’Ingénieur d’Etat en Télécommunications et Réseaux

Planification et optimisation radio du Réseau 3G INWI-

Présenté par

Membres du jury

M. EL BEKRAOUI ABDELKKBIR

Encadrant :

Mme. EL Hassani Sanae (Ensaj)

Encadrant :

M. IMRAN Elkarfi (Huawei)

Encadrant :

M. Mahmoud Ali (Huawei)

Juin 2014

3

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Résumé

L'optimisation est un concept d'analyse très important à laquelle les Ingénieurs Radio des réseaux de télécommunication accordent un intérêt particulier. Elle assure et garantit, la rentabilité des services proposés aux abonnés, qui ne lésinent sur aucun critère de qualité avéré et satisfaisant.

La détection et l'analyse des incidents sur l'interface radio se font aux moyens de l'étude des indicateurs, laquelle débouche sur la recherche des alerteurs et la déduction des cellules impactées. Des outils et algorithmes appropriés. Sont développés à cette fin par les équipementiers et mis à la disposition des ingénieurs Radio afin de guider leurs actions d'optimisation sur les cellules dont les indicateurs de performance (KPI) seraient dégradés.

Le processus d’optimisation des réseaux radio mobiles (3G) est donc indispensable afin d’aboutir à une meilleure couverture et une qualité de service satisfaisante. Ce stage s'inscrit dans le cadre du projet de planification et d'optimisation du réseau 3G de INWI de la zone Nador

Abstract

Optimization is a very important concept analysis which Radio Engineers telecommunication networks pay special attention, optimization ensures and guarantees the profitability of the services offered to subscribers who do not skimp on any criterion of quality and proven satisfactory.

The detection and analysis of incidents on radio interface is done through the study of indicators, leading to the search of alarm signals and the deduction of impacted cells. Appropriate tools and algorithms are being developed for this purpose by equipment manufacturers, who put them at the disposal of radio engineers. This helps them in their optimization tasks on cells whose performance indicators may be damaged.

The optimization process of mobile radio networks (3G) is essential in order to achieve better coverage and a satisfactory quality of service. The internship is part of Planning and optimization of 3G Inwi’s network of Nador area.

4

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Dédicace

A mes parents

Pour leurs sacrifices, leur dévouement inconditionnel et leur soutien infaillible. Qu’ils trouvent ici le témoignage de mon amour profond et de ma gratitude certaine. Que Dieu les préserve de toute peine et de tout malheur,

A mes frères

Qu’ils trouvent ici une modeste preuve de mon amour et mon affection, je vous souhaite une vie pleine de bonheur et de réussite.

A tous mes ami(e)s

qui

heureux sur les plans personnel, professionnel et social.

A tous ceux qui ont été là pour moi quand j’ai eu besoin de leur soutien mais surtout à tous ceux qui ont été, qui sont et qui seront inchallah présents pour moi même quand je n’aurais pas besoin d’eux.

soient

Pour

la

merveilleuse

ambiance

caractérise

notre

amitié.

Qu’ils

Abdelkbir EL BEKRAOUI

5

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Remerciements

Au terme de ce modeste travail, je tiens à exprimer ma profonde gratitude à mes encadrants à HUAWEI M. IMRAN Elkarfi, M. Mahmoud Ali, M. Brahim Sekkou, M. Lahcen Hamouch, Otman Kouchi et Mlle. Farah Souri pour les conseils ainsi pour avoir mis à ma disposition toute leurs expériences ainsi que tous les moyens dont j’avais besoin tout au long de ce stage.

HAUWEI

TECHNOLOGIES qui ont bien voulu nous accueillir.

Je ne manquerai pas de renouveler mes remerciements à mes encadrant internes

Pr. El Hassani et Pr. Ouahmane, Pr. Haidine et Pr. Moutaouekkil pour la disponibilité,

remercie pour les

l’aide et la participation dans le développement de ce sujet. Je les précieux conseils dans l’élaboration du présent rapport.

Mes remerciements vont à l’ensemble des enseignants de l’ENSAJ pour leurs contributions à ma formation.

Un grand merci pour ma très chère famille et aussi mes très chers amis et à toute personne ayant contribué, de près ou de loin, au bon déroulement de ce stage de fin d’études.

Je

remercie

aussi

toute

l’équipe

du

département

RNOP

de

6

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Liste des figures :

Figure 1:Présence Mondiale de Huawei

13

Figure 2:Valeurs fondamentales de Huawei

14

Figure 3: Planning

16

Figure 4:Elément de réseau d'un PLMN UMTS

19

Figure 5: Serving et Drift RNC

20

Figure 6: Les canaux UMTS

20

Figure 7: Interfaces de l’UTRAN

21

Figure 8: Schémas représentant les codes qui sont définissent par un arbre OVSF

21

Figure 9: Principe de l’étalement de spectre

22

Figure 10: Mécanisme d’étalement et de scrambling

22

Figure 11:Relations entre les différents états du UE

24

Figure 12: Procédure de resélection d’une cellule

25

Figure 13: Type de contrôle de puissance

26

Figure 14: Le Mécanisme du softer/soft Handover dans l’UMTS

27

Figure 15 : Le Hard Handover

28

Figure 16 : Handover Inter-système

29

Figure 17: L’ordonnancement des paquets est une fonctionnalité du Node B

32

Figure 18: Planification et optimisation

34

Figure 19: Exemple de voisinage

37

Figure 20: Schéma du processus de l’optimisation

39

Figure 21: Mécanisme d’extraction des KPIs

41

Figure 22: Equipements du Drive Test

44

Figure 23: Emplacement des sites 2G sur la carte

51

Figure 24 : Création d'un nouveau projet

52

Figure 25: Importation de la carte

53

Figure 26: Choix des coordonnées

53

Figure 27: Tableau des sites de la ville Nador

54

Figure 28: Tableau des secteurs des sites de la ville Nador

54

Figure 29: Emplacement des sites sur la carte

55

Figure 30: Computation Zone

55

Figure 31: Planification automatique des PSC

56

Figure 32: Liste des voisinages

56

Figure 34: Couverture par niveau de champ

57

Figure 35: Effective service area

57

57

Figure 36:la couverture avant et après

58

Figure 37: la couverture Effective service area avant et après

58

Figure 38: capture de PSC

60

Figure 39: cross feeder

61

Figure 40: Illustration des P-SC après intervention

61

Figure 41: parcours du test

62

Figure 42: PSC du parcours

62

Figure 43:PSC du parcours

63

7

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Figure 44 : RSCP tout au long du parcours

63

Figure 45 : diagramme de RSCP tout au long du parcours

64

Figure 46: PS Drop

65

Figure 47 : Analyse de Drop 1 par Genex Assisant

65

Figure 48: Analyse de Drop 2 par Genex Assisant

66

Figure 49 : Analyse du Call Drop

67

Figure 50:Analyse du Call Drop par Genex Assisant

67

Figure 51: Analyse du Call Drop par Genex Assisant

68

Figure 52: couverture après optimisation

68

Liste des tableaux :

Tableau 1: Cas d’utilisation des canalisations et scrambling code

23

Tableau 2: Caractéristiques des différents états d’un UE

23

Tableau 3: exemple de voisinage

37

Tableau 4: Indicateurs RF relatifs aux services R99

46

Tableau 5: Indicateurs RF relatifs aux services HSDPA

46

Tableau 6: mesure de test dynamique

59

Tableau 7: mesure de test Static

60

8

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Table de matière :

Résumé

 

4

Abstract

4

Dédicace

5

Remerciements

6

Liste des figures :

7

Liste des tableaux :

 

8

Table de matière :

9

Introduction Générale

12

Chapitre 1 : Contexte général du projet

13

1. Présentation de l’organisme d’accueil

13

 

1.1

Présentation de HUAWEI TECHNOLOGIES:

13

1.2. Secteur d’activités :

13

1.3 Valeurs fondamentales :

14

1.4 Huawei au Maroc :

15

2. Annonce du stage

15

 

2.1 Déroulement du stage

15

2.2 Présentation du projet

15

3.3 Planning du projet

16

Chapitre 2 : Le réseau UMTS

17

Introduction

18

1.

Généralités sur la norme UMTS :

18

2.

Architecture générale de l’UMTS :

18

2.1.

Le domaine de l'équipement usager (UE):

19

2.2.

Réseau d’accès UTRAN :

19

2.2.1. RNC :

19

2.2.2. Node B :

20

3.

Les canaux et les interfaces UMTS :

20

3.1.

Les canaux UMTS :

20

3.2.

Interfaces de l’UTRAN:

21

4.

Méthodes d’accès radio : WCDMA

21

4.1.

Codes utilisés :

21

 

9

Planification et optimisation radio du réseau 3G

4.1.1.

Codes Canalisation :

21

 

4.1.2.

Scrambling Code :

22

5.

Etat du UE (User Equipement) :

23

5.1. Idle mode

23

5.2. Connected mode

23

5.3. Sélection et Reselection d’une cellule

24

6.

Le contrôle de puissance :

25

6.1. Contrôle de puissance open-Loop (Slow) :

26

6.2. Contrôle de puissance inner-Loop (Fast) :

26

6.3. Contrôle de puissance outer-Loop :

26

7.

Le Handover dans le réseau UMTS :

26

7.1.

Le soft/softer Handover :

27

7.2.

Le Hard Handover :

27

7.3.

Handover inter-système :

28

7.4.

Les mesures du handover:

29

7.5

Compressed mode :

30

8.

Evolution vers HSDPA /L’HSUPA :

31

Conclusion :

 

32

Chapitre 3 : Planification et optimisation d’un réseau 3G

33

Introduction :

34

1. Planification du réseau 3G :

34

 

1.1. Définition et catégorie :

34

1.2. Objectif de la planification :

35

1.3. Concept de planification du réseau mobile :

35

1.4. Processus de planification :

35

1.5. Type de planification :

36

1.6. Outil de planification

38

2. Optimisation du réseau 3G :

38

 

Introduction :

38

 

2.1. Objectif de l'optimisation radio :

38

2.2. Processus de l'optimisation

39

2.3. Statistiques et indicateurs clés de performance

39

2.3.1. Statistiques

39

2.3.2. Compteur et indicateurs clés de performance

40

 

10

Planification et optimisation radio du réseau 3G

2.4.

Les Classes des Indicateurs 3G :

41

 

2.5. Quelques KPI de l’UTRAN :

42

2.6. Acquisition des données :

43

2.7. Valeurs cibles des indicateur RF :

45

2.8. Analyse des problèmes RF

46

 

2.8.1.

Les problèmes de la couverture du réseau :

47

2.8.2.

Les problèmes relatifs au phénomène de « pilot pollution » :

47

2.8.3.

Les problèmes de mobilité :

49

Conclusion

49

Chapitre 4 : Etude de cas La ville de Nador

50

Introduction

51

1-Planification :

51

 

1.1

Zone géographique Nador

51

1.2

Etude de l'existant :

51

1.3.

Planification sous atoll :

52

1.4.

Prédiction :

57

1.5.

Résultat de la planification proposée :

58

2- La phase d’optimisation du Cluster 2 cas réel :

59

2.1. Analyse SSV (Single site Verification) :

59

a.

Mesure effectués

59

b .Vérification du handover

60

c.

Problème de cross feeder :

60

2.2.

Analyse de Drive test :

62

 

2.2.1

Analyse des scrambling codes :

62

2.2.2.

Analyse de la couverture RSCP :

63

2.2.3.

Analyse du PS Drop :

65

2.2.4

Analyse du Call Drop :

66

 

2.3.

Etat du cluster après optimisation

68

Conclusion

68

Conclusion Générale

69

Glossaire

70

Bibliographies

71

Webographies

71

11

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Introduction Générale

Les réseaux cellulaires de troisième génération ont été conçus afin d’offrir de nouvelles applications multimédia telles que la visiophonie, internet, la vidéo sur demande et le commerce mobile. Ces applications présentent de nouveaux défis pour les opérateurs du fait qu’ils sont soumis à de fortes contraintes de qualité de service.

En effet, pour assurer la qualité désirée, UMTS (Universal Mobile Telecommunication System) nécessite une nouvelle infrastructure et essentiellement la définition d’un nouveau réseau d’accès radio différent de celui du GSM (Global System for Mobile communications).

Par ailleurs, le déploiement de ce réseau dans le monde nécessite la mise en œuvre de nouveaux mécanismes pour l’évaluation de performances de ce réseau afin d’offrir une bonne qualité de service à l’abonné. C’est dans ce cadre que s’inscrit ce projet de fin d’études au sein du département Radio Network Planning « RNP » et Radio Network Optimisation « RNO» de HUAWEI Technologies, dont l’objectif est d’illustrer le déroulement de la phase de planification et d’optimisation d’un réseau 3G pour le compte d’INWI.

Dans ce présent rapport nous allons commencer par décrire le contexte général du projet. Nous présenterons une étude de base des principes de la technologie 3G ainsi que les notions nécessaires à la bonne compréhension du contexte du sujet. Ensuite, nous aborderons dans le troisième chapitre l’étude du processus de la planification et de l’optimisation radio avant d’illustrer une étude de cas qui consiste à optimiser le réseau d’INWI de la ville Nador dans un quatrième chapitre. Et en fin une conclusion.

12

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Chapitre 1 : Contexte général du projet

:

1. Présentation de l’organisme d’accueil

1.1 Présentation de HUAWEI TECHNOLOGIES:

HUAWEI Technologies est une entreprise privée, Crée en 1988, son siège social se trouve à Shenzhen en Chine. Le groupe est devenu le fournisseur dominant en Chine, puis s'est lancé à la conquête des marchés internationaux.

Cet organisme dispose d’un réseau mondial de clients couvrant plus de 100 pays et emploie 70 000 personnes dans le monde. En 2012, selon ses dirigeants, HUAWEI a réalisé un chiffre d'affaires de 30 milliards d'euros, en hausse de 45 % par rapport à 2011, ce qui la situerait tous segments confondus parmi les premiers équipementiers à l’échelle mondiale.

les premiers équipementiers à l’éc helle mondiale. Figure 1:Présence Mondiale de Huawei 1.2. Secteur

Figure 1:Présence Mondiale de Huawei

1.2. Secteur d’activités :

Le premier secteur d’activité de Huawei a longtemps été la fourniture des équipements et des services aux opérateurs de télécommunications. Depuis quelques années, l’entreprise s’est également lancée dans la vente de téléphones portables avec la technologie Android.

L’entreprise commercialise des Smartphones et autres téléphones mobiles sous sa propre marque, et a depuis peu étendu son activité aux tablettes numériques et à la vente de modems.

13

Planification et optimisation radio du réseau 3G

1.3 Valeurs fondamentales :

Les valeurs fondamentales de Huawei sont profondément enracinées dans chaque aspect de son activité. Ils sont la force motrice qui permet à l’entreprise de fournir des services efficaces à leurs clients et à réaliser sa vision «Enrichir notre vie par communication».

sa vision «Enrichir notre vie par communication». Figure 2:Valeurs fondamentales de Huawei Le client est Roi

Figure 2:Valeurs fondamentales de Huawei

communication». Figure 2:Valeurs fondamentales de Huawei Le client est Roi Dévouement : Amélioration

Le client est Roi

Dévouement :

Le client est Roi Dévouement : Amélioration continue • Chaque entreprise doit se fixer comme objectif
Amélioration continue
Amélioration
continue

Chaque entreprise doit se fixer comme objectif de fidéliser ses clients. créer une relation de confiance et sur une adéquation entre l'offre proposée et les besoins du client.

Huawei gagne le respect et la confiance des clients principalement grâce à leur dévouement. Elle apprécie les contributions des employés et les récompenser en conséquence.

innover constamment, à augmenter la qualité des produits et ses services. Etre en recherche perpétuelle de l'excellence.

Planification et optimisation radio du réseau 3G

14

Ouverture et Initiative Intégrité Travail en équipe 1.4 Huawei au Maroc : 2. Annonce du

Ouverture et Initiative

Intégrité

Ouverture et Initiative Intégrité Travail en équipe 1.4 Huawei au Maroc : 2. Annonce du stage
Travail en équipe
Travail en équipe

1.4 Huawei au Maroc :

2. Annonce du stage

2.1 Déroulement du stage

2.2 Présentation du projet

Elles manifestent la volonté d'être en permanence en vielle sur les solutions, en recherche d'innovations et de nouveaux équipements. •Elle exprime l’agilité de Huawei, sa capacité d’ouvrir une voie originale le succès.

L'intégrité est une valeur fondamentale et essentielle assurant le succès de Huawei et inspire le respect qui permet d’établir la confiance avec ses clients.

•Il permet à son personnel de partager des idées, des valeurs, ainsi d’avoir que la culture de l’organisation, pour des objectifs communs et un intérêt général.

Planification et optimisation radio du réseau 3G

L’année 2004 a vu l’enregistrement de Huawei technologies Morocco SARL qui emploie plus de 400 employés dont 70 % de Marocains. La firme compte dans son portefeuille clients de grands opérateurs nationaux dont Maroc Telecom, Wana Corporate, et Méditel. Elle a implanté plus de 200 projets en télécommunications au Maroc.

En 2010, la filiale marocaine a réalisé 200 millions de dollars en termes de revenu des ventes, dont 80 % grâce aux télécoms. L’objectif visé est de doubler les bénéfices pour atteindre 400 millions de dollars en 2014.

Mon stage de fin d’études s’est déroulé à HUAWEI Technologies de Casablanca au sein du département RNP/RNO, pendant un durée 4 mois successifs (du 1er mars au 28 juin 2012), durant lesquels j’ai pu à atteindre les objectifs tracés d’avance par mon encadrant à HUAWEI.

Les opérateurs de téléphonie mobiles ont déployé des sites 3G dans la majorité des zones urbaines du Maroc dans le but de bâtir un nouveau réseau offrant des services plus développés.

INWI, Le troisième opérateur au Maroc, A déployé la technologie CDMA2000/EVDO avec un débit moyen de 600 Kbps et des débits de pointe pouvant atteindre 2 Mbps pour fournir les services de troisième génération à ses clients et qui est différente de la technologie UMTS/HSDPA utilisée par IAM et MEDITEL.

INWI se prépare maintenant pour se lancer dans le marché de la 4G. Toutes les études ont été réalisées pour commencer ce projet, mais l’ANRT a refusé la commercialisation de la

15

quatrième génération. En effet l’ANRT a posé comme condition le passage par la technologie WCDMA comme pour les autres opérateurs.

Dans le cadre du projet 3G du INWI et après l’intégration des sites dans les différents régions de notre territoire marocain au fur et à mesure, notre équipe intervient pour tester les différents KPI à travers les drive tests et analyser les résultats pour optimiser et enfin rendre des comptes rendus reposants sur des solutions logiques aux représentants de INWI.

3.3 Planning du projet

La figure ci-dessous présente le plan que j’ai suivi tout au long du stage qui a duré presque 4 mois.

La première période que j’ai passée à Huawei, qui dure presque un mois, était consacrée pour la documentation sur la 3G et précisément UMTS et sa partie radio : UTRAN, les canaux, Handover, contrôle de puissance, etc. Pour conclure cette partie j’ai préparé une présentation concernant tout ce que j’ai étudié. Puis j’ai entamé l’étude de la planification sous Atoll, ensuite j’ai commencé le travail sur l’optimisation en découvrant les outils utilisés en rédigeant le rapport et en préparant la dernière présentation.

le rapport et en préparant la dernière présentation. Figure 3: Planning 16 Planification et optimisation radio

Figure 3: Planning

16

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Chapitre 2 : Le réseau UMTS

Ce second chapitre vise à cerner l'environnement global du projet. Nous allons présenter les aspects généraux de l'UMTS. Nous passerons en revue l'architecture, les différents éléments constituants cette architecture et encore plus en détail la partie Radio de ce réseaux. Dans un second plan nous détaillerons la re-sélection et le Handover Inter-RAT 3G - 2G

17

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Introduction

L’UMTS est une norme pour les réseaux mobiles de la troisième génération, développée sur sein du 3GPP (3rd Generation Partnership Project), Et capable d’offrir des avantages significatifs à l’utilisateur en termes de services à valeur ajoutée, tels que l’accès à Internet à haut débit, les applications multimédias temps réel et non temps réel, le téléchargement de fichiers (audio et vidéo) ou la visiophonie. Ainsi, le système UMTS vient faire la distinction avec les systèmes de première et deuxième génération. Dans ce chapitre nous allons commencer par une présentation de la technologie UMTS avec ses principales caractéristiques techniques. Ensuite nous verrons les nouveautés qu’a apporté la HSDPA. Ces notions sont fondamentales et utiles pour bien mener une opération d’optimisation.

1. Généralités sur la norme UMTS :

Le réseau UMTS vient se combiner aux réseaux existants. Les réseaux GSM et GPRS apportent les fonctionnalités respectives de voix et de data. Le réseau UMTS permet d’ajouter les fonctionnalités Multimédia (soit de nouveaux services en mode paquets). L'UMTS repose sur la technique d'accès multiple WCDMA (Wideband Code Division Multiple Access), une technique dite à étalement de spectre.

Lors de la phase de recherche et de normalisation du standard UMTS, différents objectifs ont été fixés pour répondre aux besoins des utilisateurs :

l’UMTS doit supporter des services multimédias large bande qui peuvent atteindre un débit de 2Mbits/s. Il doit, en plus, assurer une compatibilité avec les systèmes 2G un débit de 2Mbits/s. Il doit, en plus, assurer une compatibilité avec les systèmes 2G en termes de services offerts aux usagers.

Un autre objectif très intéressant consiste à offrir un service de mobilité universelle (international Roaming).les systèmes 2G en termes de services offerts aux usagers. 2. Architecture générale de l’UMTS :

2. Architecture générale de l’UMTS :

Pour modéliser L’architecture physique du réseau UMTS, le concept de domaine est utilisé. Il permet d’introduire les équipements composant ce réseau ainsi que la façon de les délimiter. Cette architecture se voit alors flexible et modulaire. En effet, elle n’est associée ni à une technique d’accès radio, ni à un ensemble de services, ce qui assure sa compatibilité avec d’autres réseaux mobiles et garantit son évolution.

Le réseau UMTS est composé de trois domaines: l'équipement usager UE (User Equipment), le réseau d’accès UTRAN (UMTS Terrestrial Radio Access Network) et le réseau coeur CN (Core Network). Ces trois domaines sont reliés entre eux par des points de références appelés interfaces, leur permettant ainsi d'effectuer des échanges.

18

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Figure 4:Elément de réseau d'un PLMN UMTS L'équipement usager est le terminal mobile qui est

Figure 4:Elément de réseau d'un PLMN UMTS

L'équipement usager est le terminal mobile qui est en charge d'établir une communication entre l'utilisateur final et le réseau d'accès, auquel il est connecté via une interface radio. Les caractéristiques du réseau d'accès UTRAN valent une attention toute particulière.

2.1. Le domaine de l'équipement usager (UE):

L’UE est composé d’un ME (Mobile Equipment) et un USIM (Universal Subscriber Identity Module). Le ME est le terminal mobile en charge d'établir une communication entre l'utilisateur et le réseau. Tandis que L’USIM est une application qui fournit l’identité de l’abonné, établit les algorithmes d’authentification, enregistre les clefs d’authentification et de cryptage, etc. Le UE est relié au réseau par le biais de l’interface Uu.

2.2. Réseau d’accès UTRAN :

Propose les fonctions permettant d’acheminer les informations (trafic de données et trafic de signalisation). L’UTRAN fournit à l’équipement usager les ressources radio et les mécanismes nécessaires pour accéder au réseau coeur. Il est considéré comme la plus importante innovation de l’UMTS. Le sous-système du réseau radio se compose des NodeBs (Stations de base pour l’UMTS) et des RNC (Radio Network Controller).

2.2.1. RNC :

Le RNC (Radio Network Controller) a comme fonction le routage des communications entre le NodeB et le réseau cœur d’une part, le contrôle et la supervision du NodeB d’autre part. Il existe deux types de RNC se distinguent : Le SRNC (Serving RNC) et le DRNC (Drift RNC).

Le Serving RNC (S-RNC) ou RNC serveur, est celui qui effectue la gestion des connexions radio, le raccordement avec le réseau cœur et qui contrôle et exécute le handover.

Le Drift RNC (D-RNC) ou RNC en dérivation, est le RNC placé, par rapport à la connexion radio, entre le mobile et le RNC serveur. Il effectue la gestion des ressources physiques de ses cellules.

19

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Figure 5: Serving et Drift RNC 2.2.2. Node B : Le Node B est une

Figure 5: Serving et Drift RNC

2.2.2. Node B :

Le Node B est une entité reliée à un RNC par l'interface Iub. Il assure les fonctions de transmission radio (modulation, démodulation, codage, etc.). Il est responsable de la configuration des cellules radio (la gestion des fréquences porteuses, les codes des cellules, la configuration des canaux, etc.), de la gestion des canaux de transport communs et dédiés, de la synchronisation, de la gestion de la signalisation de l'interface Iub ainsi que du maintien des liens et du partage de la charge. Les NodeBs sont reliés par l’interface Iub aux RNCs.

3. Les canaux et les interfaces UMTS :

3.1. Les canaux UMTS :

Les canaux de communication UMTS sont répartis en trois catégories: les canaux logiques, les canaux de transport et les canaux physiques. Le standard 3GPP a réussi ainsi, à concrétiser l’indépendance entre les différents niveaux fonctionnels de l’interface radio.

les différents niveaux fonctionnels de l’interface radio. Figure 6: Les canaux UMTS 20 Planification et optimisation

Figure 6: Les canaux UMTS

20

Planification et optimisation radio du réseau 3G

3.2.

Interfaces de l’UTRAN:

3.2. Interfaces de l’UTRAN: Figure 7: Interfaces de l’UTRAN 4. Méthodes d’accès radio : WCDMA WCDMA

Figure 7: Interfaces de l’UTRAN

4. Méthodes d’accès radio : WCDMA

WCDMA (Wideband Code Division Multiple Access) est une technique d’accès dérivée de CDMA en utilisant l'étalement de spectre par séquence directe. Tous les utilisateurs émettent sur un même canal radioélectrique à large bande, mais ils sont distingués par une séquence d'étalement pseudo-aléatoire, appelée code et connue par le récepteur.

4.1. Codes utilisés :

Ces codes sont dotés de propriétés de corrélation particulières sur lesquelles repose toute une théorie mathématique au service des télécommunications. Les codes d’étalement utilisés dans l’UTRAN sont de deux types : Les codes canalisation et les codes de brouillage.

4.1.1. Codes Canalisation :

Les codes OVSF (Orthogonal Variable Spreading Factor) Canalisation.

Les codes de Canalisation sont décrites de façon unique comme C ch,SF,k , où SF est le facteur d'étalement du code et k est le numéro de code, 0 k SF-1.

est utilisé comme code de

de code, 0  k  SF-1. est utilisé comme code de Figure 8: Schémas représentant

Figure 8: Schémas représentant les codes qui sont définissent par un arbre OVSF

L'utilisation de ces codes permet de modifier le facteur d’étalement et de maintenir l'orthogonalité des différents codes d'étalement même si ces derniers sont de longueur différente. Ils peuvent être définis par un arbre générateur c'est-à dire une racine engendre deux branches. Les codes portés par ces deux branches sont issus du code de la racine. En

21

Planification et optimisation radio du réseau 3G

effet, le code d'une branche est composé par le code de la racine et de son complémentaire. Ce principe permet ainsi de générer l'arbre des codes OVSF.

Cependant les codes OVSF d’une même cellule ne peuvent être utilisés tous simultanément car ils ne sont pas tous orthogonaux entre eux. Le code d'une branche est fortement lié à celui de sa racine, ce qui empêche de les utiliser simultanément. Donc lorsqu'un code est alloué, tous les codes issus de ces branches ne peuvent être utilisés.

La figure ci-dessous montre la multiplication d’un signal d’information par une séquence de code. Le terme chip rate désigne le débit de la séquence de code. Le SF (Spreading Factor), ou encore gain de traitement, est le rapport de la bande après étalement sur la bande avant étalement.

de la bande après étalement sur la bande avant étalement. Figure 9: Principe de l’étalement de

Figure 9: Principe de l’étalement de spectre

Les usagers du CDMA utilisent tous la même bande tout le temps. La séparation entre deux utilisateurs est assurée par un code OVSF propre à chaque utilisateur.

4.1.2. Scrambling Code :

Le scrambling, réalisé par l’émetteur, permet de séparer les différents signaux d’une même station de base ou d’un même terminal sans modifier ni le débit, ni la bande passante. Cela permet d’étaler un signal par plusieurs émetteurs avec le même code d’étalement sans compromettre la détection des signaux par le récepteur. Il existe un arbre de codes d’étalement pour chaque code de scrambling, ce qui permet aux émetteurs d’utiliser leurs arbres de codes indépendamment.

d’utiliser leurs arbres de codes indépendamment. Figure 10: Mécanisme d’étalement et de scrambling Le

Figure 10: Mécanisme d’étalement et de scrambling

Le tableau suivant nous donne les cas d’utilisation des canalisations et scrambling code

Fonctionnalités Code channelisation Code scrambling Utilisation Uplink : Séparation des canaux données d'un
Fonctionnalités
Code channelisation
Code scrambling
Utilisation
Uplink : Séparation des canaux
données d'un même terminal.
Uplink : Séparation des
terminaux.

22

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Downlink : Séparation des connexions des différents utilisateurs d'une même cellule. Downlink : Séparation des
Downlink : Séparation des connexions des
différents utilisateurs d'une même cellule.
Downlink : Séparation des
cellules.
Famille de codes
OVSF
Gold code

Tableau 1: Cas d’utilisation des canalisations et scrambling code

5. Etat du UE (User Equipement) :

Un UE opère dans deux modes : Idle mode (mode en veille) et connected mode (mode connecté).

5.1. Idle mode

Dans le mode Idle, le UE a relation seulement avec le CN. Cependant, l’UE reste sur une cellule, chose qui lui permet de recevoir les informations du système et les paging- messages à partir des canaux de contrôle de cette cellule. S’il le souhaite, le UE peut accéder au système à partir de l’un des canaux de contrôle de cette cellule.

Trois procédures sont réalisées lors de ce mode :

Sélection et resélection du réseau.

Sélection et resélection de la cellule.

Location registration

5.2. Connected mode

En mode connecté, l’UE peut se retrouver dans l’un des états suivants présenté dans le tableau:

Etat d’UE

Caractéristiques

CELL-DCH

-UE communique via son DCH

-le RAN sait la cellule où réside l’UE.

CELL-FACH

-Peu de données à transmettre qui ne nécessite pas l’allocation d’un canal dédié au UE.

-En DL le FACH est utilisé, en UL le RACH est utilisé.

 

-

le RAN sait la cellule où réside l’UE.

CELL-PCH

-Pas de données à transmettre ou à recevoir.

 

-

UE est en écoute permanente du PICH

 

-Ce mode réduit la consommation d’énergie du UE.

 

-

le RAN sait la cellule où réside l’UE

URA-PCH

-Pas de données à transmettre ou à recevoir.

 

-

le RAN sait la cellule où réside l’UE

Tableau 2: Caractéristiques des différents états d’un UE

Le terminal peut passer du mode Idle au mode connecté en utilisant l’un des canaux de contrôle de la cellule sur laquelle il est en écoute. Une fois connecté, l’UE peut passer d’un état à un autre selon la taille des données à transmettre. La figure résume les transitions possibles entre les différents états :

23

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Figure 11:Relations entre les différents états du UE 5.3. Sélection et Reselection d’une cellule 

Figure 11:Relations entre les différents états du UE

5.3. Sélection et Reselection d’une cellule

Selection de cellules

L'équipement utilisateur UE utilise l'une des deux procédures de sélection de cellules suivantes:

Sélection de cellules initiale:

Cela ne nécessite aucune connaissance préalable de quels canaux RF sont E-UTRA. L'UE scanne tous les canaux RF dans la bande E-UTRA en fonction de ses capacités à trouver une cellule appropriée. Sur chaque fréquence porteuse, l'équipement utilisateur n'a qu'à rechercher pour la cellule la plus forte. Une fois la cellule appropriée se trouve cette cellule est sélectionnée.

Sélection de cellules de l'information stockée:

Cette procédure nécessite l'information stockée de fréquences porteuses, et éventuellement aussi des informations sur les paramètres de la cellule, à partir d'éléments d'informations de commande de mesure reçue précédemment ou à partir de cellules précédemment détectées. Une fois l'UE a trouvé une cellule appropriée l'UE sélectionne. Si aucune cellule n'est trouvée la procédure de sélection de cellule initiale doit être démarrée

Les critères de sélection de cellule S sont remplies lorsque:

Où:

> 0 et > 0

=

On prend par défaut

nulle

=

Reselection d’une cellule

Après que la puissance du CPICH_RSCP mesurée de la cellule sélectionnée au début, doit être inférieure à un seuil donné le mobile lance la procédure de resélection, La resélection suit l’algorithme suivant.

24

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Figure 12: Procédure de resélection d’une cellule Qqualmin : niveau de qualité minimum requis qui

Figure 12: Procédure de resélection d’une cellule

Qqualmin: niveau de qualité minimum requis qui correspond aux CPICH Ec/Io (Niveau d’interference ) .

L’UE peut caler sur la cellule uniquement lorsque le CPICH Ec / Io mesuré est plus grand que la valeur de ce paramètre.

Ssearch.RAT: seuil de sélection de cellule Inter-RAT.

Qrxlevmin: niveau minimum requis Rx correspondant à la CPICH RSCP.

UE peut caler sur la cellule uniquement lorsque le CPICH RSCP mesurée est supérieure à la valeur de ce paramètre.

6. Le contrôle de puissance :

Le contrôle de puissance est la technique la plus importante en WCDMA surtout sur le lien montant car plusieurs utilisateurs utilisent la même fréquence en même temps. Il y a une grande possibilité d’interférence entre les utilisateurs.

Dans le cas où nous n’avons pas de contrôle de puissance, un utilisateur qui se trouve au bord de la cellule peut être perturbé par l’affaiblissement de parcours plus qu’un autre utilisateur qui se trouve près du Node B. L’utilisateur qui se trouve prés du Node B peut bloquer une grande partie du signal émis par le Node B c’est ce qu’on appelle « near-far problem ». Dans le but d’avoir un bon niveau de capacité dans le réseau, les signaux reçus par les UEs, qu’ils soient près ou loin du Node B, doivent être à puissance égale. Nous avons besoin du contrôle de puissance pour minimiser le niveau d’interférence et fournir à l’utilisateur la qualité de service demandée. Il existe trois types de contrôle de puissance La figure suivante les illustres:

25

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Figure 13: Type de contrôle de puissance 6.1. Contrôle de puissance open-Loop (Slow) : Défini

Figure 13: Type de contrôle de puissance

6.1. Contrôle de puissance open-Loop (Slow) :

Défini seulement pour le lien montant, le contrôle de puissance Open-Loop est utilisé pour initialiser le niveau de puissance au début de la communication. Le UE estime la puissance minimale nécessaire pour la transmission en calculant l’affaiblissement de parcours en se référant à la puissance du signal reçu et l’utilise pour envoyer une demande d’accès au Node B. S’il ne reçoit pas de réponse de la part du Node B il fait une autre demande d’accès en utilisant une puissance un peu plus élevée.

6.2. Contrôle de puissance inner-Loop (Fast) :

Il est applicable seulement sur les connexions des canaux dédiés. Le Node B mesure le Eb/No reçu sur le lien montant et le compare au Eb/No cible qui dépend de la nature de la communication en cours. S’il est supérieur à ce dernier il demande au UE de baisser sa puissance d’émission et vice versa.

Ce principe est aussi utilisé dans le sens descendant, bien que, dans ce cas, la raison en soit différente. Dans ce sens, les signaux proviennent du Node B. Il est souhaitable, afin de minimiser les interférences intercellulaires, que la puissance destinée aux terminaux mobiles qui se trouvent en bordure de cellule soit la plus faible possible tout en garantissant une bonne qualité de réception.

6.3. Contrôle de puissance outer-Loop :

Il est utilisé pour ajuster l’Eb/No seuil suite au changement du BLER (Block Error Rate) après codage. Si le BLER augmente, alors nous augmentons l’Eb/No seuil pour pouvoir le diminuer. Il est appliqué seulement sur les canaux dédiés pour le lien montant seulement.

7. Le Handover dans le réseau UMTS :

Lorsqu’il est en communication le mobile utilise les ressources radio qu’on lui a attribuée lors de l’initialisation de la communication. Ces ressources radio n’existent que dans la cellule ou se trouve le mobile.

Le mobile bouge et peut en cours de communication arriver dans une zone où il serait préférable de changer de cellules sur laquelle d’autre ressources radio sont disponibles Le réseau doit veiller à assurer le plus efficacement la passation de pouvoir entre l’ancienne cellule et la nouvelle cellule.

Chacun des acteurs (mobile et réseau) devra faire sa part de travail.

26

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Le Mobile :

doit en cours de communication être capable de mesurer la qualité de la communication (lien DL).

doit être capable de faire des mesures de puissance sur les cellules voisines.

doit remonter ces rapports de mesure au réseau (soit de manière périodique soit sur demande).

Le réseau :

doit connaitre la qualité de la communication dans le sens UL (mesures enregistrées par la station de base gérant la communication).

doit connaître le niveau de puissance du lien UL.

doit analyser ces rapports de mesure et décider s’il est temps d’indiquer au mobile d’exécuter un handover.

Dans le système UMTS, différents types de handover sont introduits On distingue le soft/softer Handover, le Hard Handover.et le Handover inter-système.

7.1. Le soft/softer Handover :

Soft/softer Handover sont deux types de Handover implémentés dans le système UMTS et qui sont spécifiques à la technologie WCDMA.

Le soft handover se produit lorsque le mobile est dans la zone de chevauchement de deux cellules. Il permet à un mobile d'utiliser plus qu'un lien radio pour communiquer avec le réseau fixe. Cette procédure permet de diminuer le taux d'échec de handover aux bords des cellules et améliore significativement la qualité de signal. Le déclenchement de ce type de handover se fait en se basant sur les mesures effectuées par le mobile sur les canaux pilotes des différentes stations de base.

Le soft Handover correspond au cas où les deux liens radio sont contrôlés par des stations de base différentes ; le softer Handover est la situation dans laquelle une seule station de base reçoit les signaux d'un seul utilisateur à partir de deux secteurs qu'ils desservent. La figure suivante illustre la procédure de soft Handover.

La figure suivante illustre la procédure de soft Handover. Figure 14: Le Mécanisme du softer/soft Handover

Figure 14: Le Mécanisme du softer/soft Handover dans l’UMTS

7.2. Le Hard Handover :

Le hard handover consiste à libérer l'ancienne connexion avant qu'une nouvelle connexion radio entre le mobile et le réseau ne soit établie. Ce type de handover est utilisé

27

Planification et optimisation radio du réseau 3G

dans les réseaux GSM, où dans chaque cellule on a des fréquences différentes. Un mobile qui passe dans une nouvelle cellule provoque la rupture de l'ancienne connexion avant qu'une nouvelle connexion utilisant une autre fréquence ne soit établie dans la cellule visitée.

La figure suivante représente le Hard Handover en UMTS :

La figure suivante représente le Hard Handover en UMTS : Figure 15 : Le Hard Handover

Figure 15 : Le Hard Handover

Le déroulement de la procédure de Hard handover se décompose de trois phases:

La préparation :

En complément des ressources allouées sur l'interface Iu, le RNC cible doit allouer un circuit virtuel sur l'interface Iub avec la Node B cible. De plus un nouveau lien radio est activé dans la cellule cible, au moyen de la procédure de (Radio Link Setup) du protocole NBAP (NodeB Application Part).

L'exécution :

Durant cette phase, le SRNC doit commander au mobile de changer de cellule. La phase d'exécution est terminée lorsque le mobile a basculé avec succès sur la nouvelle cellule et qu'un nouveau lien radio a été alloué.

La libération des anciennes ressources inutilisées :

L'ancien lien radio et le circuit virtuel sont libérés par l'ancien SRNC.

7.3. Handover inter-système :

Le Handover inter-système consiste à changer le lien radio d'une technologie à une

autre. Ce type de Handover nécessite une compatibilité entre les différentes architectures. Les

deux réseaux doivent communiquer afin d'échanger les informations d'identités et les

messages de Handover. La figure suivante illustre le cas entre le UMTS et WiMAX.

28

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Figure 16 : Handover Inter-système Comme récapitulation, le hard handover peut être causé par: 

Figure 16 : Handover Inter-système

Comme récapitulation, le hard handover peut être causé par:

Manque de couverture dans une zone donnée.

La dégradation de la qualité de communication.

La charge de la cellule.

Regroupement des services.

Equilibrage des charges entre réseaux.

Le problème majeur du Hard Handover dans les réseaux UMTS c'est la coupure de communication causée par la non disponibilité des ressources dans la cellule cible. Typiquement, le hard handover est utilisé pour des raisons de couverture et de charge. Par contre le soft et le softer handover sont liés à la mobilité. Dans les réseaux UMTS, le Hard Handover est employé lorsqu'un mobile passe entre deux cellules utilisant deux fréquences différentes ou employant des modes différents (TDD et FDD). Un autre type de Handover qui peut s'inscrire dans cette famille consiste à changer totalement du système.

7.4. Les mesures du handover:

Les mesures du handover sont spécifiques à la couche physique, qui fournit ceux des différents objets pour les couches supérieures afin de déclencher plusieurs fonctions dont le handover.

Les cellules mesurées par l’UE sont classées dans trois catégories:

Active Set: les cellules appartenant à l’active set dont le nombre maximal est trois. Ces cellules communiquent simultanément avec l’UE en mode FDD. Ces cellules ne peuvent être qu’intra-fréquence d’où leur participation au Soft/Softer handover.

29

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Monitored Set: contient les cellules qui ne figurent pas au niveau de l’active set mais qui représentent de bonnes candidates à y être ajoutées. Elles sont au nombre maximal de 32.

Detected set: ce sont les cellules détectées par le mobile mais qui ne figurent ni dans l’active set ni dans le monitored set.

figurent ni dans l’active set ni dans le monitored set. Event de Handover : Les événements

Event de Handover :

Les événements en fonction des types de mesure :

Intra- fréquence:

- 1A : Utilisé pour indiquer à l’UTRAN lorsqu' une nouvelle cellule doit être ajoutée à l'Active set.

- 1B : Servant à indiquer à l’UTRAN quand une nouvelle cellule devrait être retirée de l'Active set

- 1C : Utilisé pour indiquer à l'UTRAN pour remplacer une cellule dans l' Active set avec une cellule différente ( l’Active est plein)

- 1D : Changement de la meilleure cellule.

- 1E : La valeur de mesure de Primary Pilot Channel dépasse le seuil absolu.

Inter- fréquence:

- 2B : La valeur estimée de la qualité de la fréquence utilisée est inférieure à un certain seuil, et celle de la fréquence non utilisée est supérieure à un certain seuil.

- 2C : La valeur estimée de la qualité de la fréquence non utilisée est supérieure à un certain seuil.

- 2D : La valeur estimée de la qualité de la fréquence utilisée est inférieure à un certain seuil.

- 2F : La valeur estimée de la qualité de la fréquence utilisée est supérieure à un certain seuil.

Inter-RAT:

- 3A : La valeur estimée de la qualité de la fréquence de l’UTRAN utilisée est inférieure à un certain seuil, et que de l'autre système est supérieure à un certain seuil.

- 3C : La valeur estimée de la qualité de l'autre système est supérieure à un certain seuil.

7.5 Compressed mode :

Lorsqu’un usager se déplace et qu’un Hard Handover est exécuté, cela se traduit par un passage en Compressed Mode et donc une interruption du trafic durant quelques secondes.

Le Compressed Mode permet de réserver des ressources pour permettre au mobile de réaliser des mesures sur les cellules voisines avant de sélectionner celle ayant le meilleur champ. Puisque dans les systèmes WCDMA l'UE émet en continu, il n'a pas la possibilité d’effectuer des mesures sur d’autres fréquences. Ainsi, il est nécessaire d’attribuer au UE un intervalle de temps afin de procéder à ces mesures. Le RNC réserve 7 slots de chaque trame au cours d'une période appelée période de mode compressé. Cette période de temps dépend du nombre de fréquences à mesurer.

L'UE réalise des mesures sur une seule fréquence dans les trois slots, ce qui lui permet de mesurer deux fréquences au cours d'une trame compressée.

30

Planification et optimisation radio du réseau 3G

8.

Evolution vers HSDPA /L’HSUPA :

Les réseaux UMTS n’ont pas cessé d’évoluer afin de répondre aux exigences croissantes des clients en termes de services. Parmi ces évolutions l’HSDPA (High Speed Downlink Packet Access). L’HSDPA ne représente pas seulement un changement aux spécifications des systèmes 3GPP, mais aussi une amélioration majeure au niveau de la capacité et de la vitesse de transfert de données. Les opérateurs et les utilisateurs bénéficient bien de cette technologie qui apporte comme améliorations :

bien de cette technologie qui apporte comme améliorations : Introduction d’un nouveau canal commun HS -DSCH

Introduction d’un nouveau canal commun HS -DSCH :

Ce canal dont le nombre de Spreading Factor est de 16 peut être simultanément partagé entre plusieurs utilisateurs. Pendant chaque intervalle de 2ms, un SF est utilisé avec un maximum de 15 canaux parallèles. Ces canaux peuvent être attribués à un seul utilisateur comme ils peuvent bien être partagés entre plusieurs utilisateurs HSDPA.

Adaptative Modulation and Coding (AMC) :bien être partagés entre plusieurs utilisateurs HSDPA. La modulation et les formats de codage varient selon

La modulation et les formats de codage varient selon les conditions données et peuvent atteindre les valeurs les plus élevées pour un utilisateur disposant de conditions radio favorables. En plus, l’HSDPA donne la possibilité d’utiliser la modulation 16 -QAM qui est assez significative.

la modulation 16 -QAM qui est assez significative. La technique HARQ (Hybrid Automatic Repeat reQuest) :

La technique HARQ (Hybrid Automatic Repeat reQuest) :

Employé pour effectuer une retransmission robuste lors d’erreurs de transmission. Ce protocole est utilisé par le Node B qui, en cas d’erreurs dans la réception des paquets de données, peut demander la retransmission de ceux-ci. Pour chaque paquet reçu, le Node B enverra un accusé de réception ACK dans le cas d’une réception sans erreur ou NACK dans le cas contraire.

On distingue deux variantes de l’HARQ selon que l’on combine ou non les retransmissions:

HARQ de type I : dans cette variante, appelée aussi chase combining ou softcombining, il n’y a pas de combinaison des retransmissions. Le Soft combining fait appel à la retransmission par l’émetteur du même paquet de données codées. Le décodeur au niveau du récepteur combine ces copies multiples du paquet envoyé, pondéré par le rapport signal/bruit reçu.

HARQ de type II : cette technique, connue aussi sous le nom de IR (Incremental redundancy), contrairement à la précédente qui envoie des répétitions simples de tout le paquet encodé, envoie une information redondante additionnelle d’une manière incrémentale si le décodage échoue à la première tentative.

si le décodage échoue à la première tentative. Fast Scheduling HSDPA utilise la technique

Fast Scheduling

HSDPA utilise la technique d’ordonnancement (Scheduling) pour gérer l’allocation des ressources et sélectionner les utilisateurs qui vont utiliser le canal de transport HS-DSCH pendant un TTI. L’objectif de cette technique est d’offrir des débits pics élevés en allouant toutes les ressources disponibles à l’utilisateur qui dispose de bonnes conditions du canal radio. Pour le HSDPA, le Scheduling est localisé dans le Node B comme l’indique la

31

Planification et optimisation radio du réseau 3G

figure1.17, contrairement à l’UMTS où il est placé dans le RNC. Ceci entraîne une rapidité de gestion des ressources.

Ceci entraîne une rapidité de gestion des ressources. Figure 17: L’ordonnancement des paquets est une

Figure 17: L’ordonnancement des paquets est une fonctionnalité du Node B

Conclusion :

Le réseau UMTS se distingue par ses caractéristiques très améliorées par rapport aux générations précédentes dont témoignent les fonctionnalités multiples utilisées de plus en plus durant ces dernières années. Néanmoins, pour bien profiter de tous ces avantages, il est nécessaire de procéder à l’optimisation du réseau afin qu’il soit pleinement exploité et utilisé à bon escient garantissant ainsi la satisfaction de tous les abonnées. C’est ce qui a fait l’objet du cahier des charges et qui fera l’objet de notre prochain chapitre.

32

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Chapitre 3 : Planification et optimisation d’un réseau 3G

Dans ce chapitre, nous présenterons les différentes étapes suivies pour planifier et optimiser un réseau 3G. En premier lieu nous allons détailler le concept de la planification. Ensuite Nous allons détailler la méthodologie utilisée dans les opérations d’optimisation notamment l’étape d’acquisition de données à travers les différents drive test réalisés, ensuite nous présenterons les problèmes rencontrés et les solutions de ces derniers.

33

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Introduction :

Radio Network Planning /Optimization (RNP / O) fournit des services d'ingénierie de réseau dans les domaines de la planification de la radio, les « drive test », et l'optimisation du réseau radio. Ces services peuvent être utilisés pour fournir « Single Site verification » et de la vérification des clusters, l’évaluation de la couverture indoor et outdoor, l’analyse comparative de l'opérateur et d'autres services d'évaluation au besoin. En outre, il effectue une analyse de réseau pour évaluer l'équilibrage du trafic, des mesures effectué réduite les interférences, optimiser les paramètres de réseau et gérer la capacité.

optimiser les paramètres de réseau et gérer la capacité. Figure 18: Planification et optimisation 1. Planification

Figure 18: Planification et optimisation

1. Planification du réseau 3G :

1.1. Définition et catégorie :

La planification de réseau signifie que les éléments de réseau appropriés (NEs) sont choisis en fonction de plusieurs paramètres tels que la cible du réseau. L’exigence de l'évolution du réseau, coût, la qualité, la configuration et le mode de connexion de la NES. Sont déterminés à faciliter la mise en œuvre de l'ingénierie.

Parmi les catégories de Planification on trouve :

Planification du réseau cœur.

Planification du réseau radio

Planification du réseau de transport

Dans ce rapport on s'intéresse que sur la partie « Planification du réseau radio ».

34

Planification et optimisation radio du réseau 3G

1.2.

Objectif de la planification :

L'objectif de la planification est d'assurer la couverture d'une zone bien déterminée avec un nombre minimal de sites en fonction des services offerts et du nombre d'abonnés en tenant compte des contraintes de qualité de service. Il faudrait donc atteindre le maximum de couverture avec une capacité optimale tout en maintenant le coût de déploiement le plus faible possible.

1.3. Concept de planification du réseau mobile :

Une couverture optimale des services rentables :

Le réseau 3G est un réseau multiservices ; les ressources du réseau vent être réparties entre les différents services. Le régime de rayon de la cellule et de la couverture doit être déterminé d’après les services rentables et leur qualité de couverture.

Service de base concurrentiel :

Le service de base désigne les services qui ont un effet à long terme sur le développement du réseau. Il est possible que le service de base ne sont pas rentable dans une courte période, mais qu’ils sont attractif pour l'augmentation du nombre d'abonnés et le développement de services, par exemple, un service de données à grande vitesse. Par conséquent, la qualité du service de base doit être garantie afin de montrer les avantages et la performance du réseau 3G et de promouvoir l'image de marque de l'opérateur.

Capacité la plus élevée basée sur des ressources limitées :

La capacité du réseau 3G est principalement affectée par des interférences. Une planification raisonnable de paramètre peut aider à réduire intra-cellulaire et l'interférence inter-cellules, améliorer la capacité de la cellule, et exploiter pleinement des ressources limitées.

Coût total le plus bas de la construction du réseau :

La construction du réseau radio passe par le cycle de vie du réseau. Pour l'élaboration, le développement doit être considéré, dans le but de réduire le coût total de construction de réseau.

1.4. Processus de planification :

Le processus de planification du réseau 3G est composé de trois phases. La figure suivante présente les étapes à suivre lors de la phase de planification:

Dimensionmment du réseau radio Pré-planification Planification cellulaire de réseau radio
Dimensionmment du
réseau radio
Pré-planification
Planification cellulaire
de réseau radio

Dimensionnement du réseau radio :

C’est une analyse simplifiée du futur réseau. Le futur réseau est préalablement prévu et la configuration et le nombre des éléments réseaux de la partie radio sont la sortie pour la négociation et pour l'estimation des coûts.

35

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Pré-planification :

Sur la base de la sortie de dimensionnement, le futur réseau est prévu en détail, et l'échelle du réseau et l'emplacement précis théorique du site sont déterminées. Un rapport pré-planification sera émis pour le projet.

Planification cellulaire de réseau radio :

Sur la base de la sortie pré-planification, chaque site sélectionné est interrogé, et les paramètres de cellule sont déterminés. Si le résultat est tout à fait différente de la planification, les paramètres cellulaires et la planification vent être vérifiés par la simulation, et le rapport de sortie serait le système de planification « Engineering Paramètre » de réseau radio final qui peut guider la mise en œuvre du projet.

1.5. Type de planification :

Parmi les types de planification on trouve :

Le tilt est l’angle d'inclinaison du lobe principal de l'antenne dans le plan vertical.

Planification des emplacements des cellules :

Dans cette planification on profit de l’existant puisque Inwi a déjà a un réseau 2G Installé.

Planifications des azimuts et des tilts :

Le choix des azimuts des différents secteurs prend en considération les points suivants :

La planification des sites voisins pour ne pas avoir beaucoup d’interférences

Les zones que nous voulons couvrir par ce site

Les obstacles qui peuvent entraver la propagation du signal

Il faut noter que les valeurs par défauts 0°/120°/240°

Afin délimiter ou d’augmenter la zone de couverture d’une antenne on tilt l’antenne vers le sol ou vers le ciel.

On parle alors de: DOWNTILT et UPTILT

Planification de PSC :

L'attribution des fréquences aux cellules (planification des fréquences) qui doit se faire en GSM n'a plus lieu ici du fait de l'utilisation des codes ; en revanche il faut effectuer une planification des codes : attribution à chaque cellule d'un code de brouillage (SC).

Cependant ces codes sont suffisamment nombreux pour que le problème de la planification soit moins complexe que celui de GSM.

Le nombre total des codes est : 8192 code, mais on n’utilise que les PSC « primary scrambling code »: 512 code

36

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Dans la phase de planification des PSC il faut noter que la distance de réutilisation d’un code est de 5000 m.

Dans le cas où le PSC est mal planifié, un échec de la connexion avec le UE peut survenir lors des mesures effectuées sur la liste de voisinage ou dans le cas de chevauchement de la couverture de deux cellules partageant le même PSC. Ceci peut engendrer des problèmes d'interférence ou de synchronisation.

Une bonne distribution de PSC permet de :

- Garantir une distance minimale de réutilisation des PSC.

- Améliorer les temps de synchronisation.

- Meilleure utilisation des PSC « primary scrambling code ».

- Meilleure utilisation des groupes PSC.

- Réserver de PSC pour les nouveaux sites prévus.

Planification des voisinages :

L'objectif de la notion des voisinages c'est d'assurer le handover pour garantir une bonne qualité de signal.

Un exemple de voisinage :

une bonne qualité de signal. Un exemple de voisinage : Figure 19: Exemple de voisinage Les

Figure 19: Exemple de voisinage

Les secteurs en couleur orange et violet sont des voisines du secteur en vert (Site6-3), la différence c’est que les secteurs en orange sont des voisines symétriques, alors que les secteurs en violet sont asymétriques.

Site6-3

Site6-2

Site6-1

Site5-2

Site4-2

Site4-1

Site7-1

Site7-2

….

Tableau 3: exemple de voisinage

37

Planification et optimisation radio du réseau 3G

1.6.

Outil de planification

Parmi les logiciels de planification des réseaux cellulaires on trouve par exemple: GENEX U-Net, Atoll… etc. Dans ce projet j’ai choisi d’utiliser Logiciel Atoll.

Atoll est un logiciel de dimensionnement et de planification de réseaux cellulaires qui peut être utilisé sur tout le cycle de vie des réseaux (du design à l'expansion et l'optimisation). Le logiciel exploite différentes données en entrée car il permet de choisir le type de projet à réaliser GSM 900, DCS 1800, ou alors UMTS qui paramètre différemment le logiciel en fonction de la technologie. On peut définir le model de propagation, le type d'antenne, les caractéristiques du site. Atoll, utilise chez plusieurs operateurs et sociétés de services, est un outil très complet et indispensable pour la planification radio.

2. Optimisation du réseau 3G :

Introduction :

Afin d’atteindre l’objectif de ce travail qui consiste à optimiser le réseau 3G dans le but d’assurer une couverture radio globale, on définit dans cette partie le concept de l’optimisation.

L’optimisation est l’une des principales étapes d’amélioration des performances des réseaux de télécommunications, elle consiste en plusieurs types d’analyse et d’action à entreprendre afin de maintenir et améliorer la qualité et la capacité du réseau, que ce soit au niveau de la couverture, de la qualité du lien radio ou au niveau d’autres paramètres.

Dans ce qui suit nous allons voir les objectifs de l’optimisation radio ainsi que les processus d’optimisation qui permettent grâce à leur cycle périodique d’automatiser les actions à entreprendre suite aux différentes analyses effectuées. Nous allons voir aussi toutes les parties prenantes de ces processus d’optimisation, que ce soit les statistiques (KPIs) ou les données des Drive Tests, et finalement nous allons essayer d’analyser quelques problèmes RF.

2.1. Objectif de l'optimisation radio :

Les opérateurs essaient d’assurer la continuité de la délivrance des services avec une qualité

optimale dans le but est de satisfaire leurs clients le maximum possible.

Il est aussi essentiel de maintenir une bonne qualité de service attendu par les clients, Une fois le réseau est opérationnel, l’opérateur doit veiller sur son bon fonctionnement. Ceci est nécessaire afin de réaliser un suivi de la qualité de service et d’adapter le réseau aux différentes fluctuations en vue de son amélioration et de son expansion.

Ainsi l’optimisation d’un réseau cellulaire est motivée par deux objectifs principaux :

améliorer la qualité de service offerte aux utilisateurs et augmenter le volume de trafic écoulé par le réseau avec les équipements existants.

38

Planification et optimisation radio du réseau 3G

2.2.

Processus de l'optimisation

Le processus d’optimisation est un cycle périodique à qui on peut faire appel plusieurs fois dans un même réseau de communication mobile, soit juste après le déploiement du réseau et c’est ce que nous appelons la pré-optimisation, ou après le lancement du réseau.

Les opérations d’optimisation respectent ce cycle qui se répète tant que ces opérations apportent toujours des améliorations au réseau. Ce cycle fait appel à plusieurs outils afin de réaliser une étude global sur le réseau et d’en sortir les différents problèmes et ensuite essayer de trouver pour chaque problème la solution la plus adéquate.

trouver pour chaque problème la solution la plus adéquate. Figure 20: Schéma du processus de l’optimisation

Figure 20: Schéma du processus de l’optimisation

2.3. Statistiques et indicateurs clés de performance

2.3.1. Statistiques La qualité de service dans les réseaux des télécommunications reflète le niveau de la rentabilité et la fiabilité d'un réseau et de ses services. Ainsi les statistiques sont la manière la plus efficace pour surveiller les performances du réseau. La surveillance du réseau est un élément principal pour atteindre la meilleure qualité du service. La surveillance de QoS comporte l'observation, la qualification et l'ajustement permanent de divers paramètres du réseau. L'objectif de cette partie est de présenter et détailler tous les aspects liés à l'extraction, à la manipulation et à l'exploitation des statistiques.

2.3.1.1. Utilisation des statistiques

La notion des statistiques dans les réseaux mobiles se rapporte à un ensemble général de métrique qui aide l'opérateur dans trois directions principales :

D'abord, évaluer les performances du réseau.

Ensuite, analyser les défauts et vérifier les améliorations.

Enfin, dimensionner l’extension du réseau

39

Planification et optimisation radio du réseau 3G

La métrique est directement produite par le trafic réel des abonnés. Chaque événement qui se produit dans le réseau (initiation/terminaison d'appel, l'échec de Handover, etc.) est rapporté à l’ingénieur radio.

En utilisant les statistiques, deux éléments devraient être distingués :

Des compteurs purs (indicateurs élémentaires de performance, ou PIs), qui sont des valeurs incrémentales des événements, généralement sans pertinence significative si elles sont manipulées individuellement. Ils fournissent des données sur un aspect spécifique (nombre d'appels, par exemple) mais, pratiquement, il est difficile d’interpréter leurs valeurs.

Les indicateurs de performance (KPI’s), qui sont des formules calculées en se basant sur les PI’s, traduisent mieux l'expérience de l'abonné.

Evaluation du réseauPI’s, traduisent mieux l'expérience de l'abonné. La plupart des opérateurs choisissent les KPIs pertinents

La plupart des opérateurs choisissent les KPIs pertinents pour visualiser leur réseau. Ils établissent également les objectifs à réunir afin de réaliser le niveau voulu de la qualité du service de l'utilisateur. L'idée est de vérifier si les KPIs pertinents dépassent les limites seuil. Sinon, le diagnostic commence à identifier l'élément défectueux du réseau. Les opérateurs donc utilisent les KPIs afin de garder leur réseau performant ainsi que de se situer par rapport aux autres concurrents.

Analyse des pannes et le contrôle des améliorationsainsi que de se situer par rapport aux autres concurrents. Le dépannage vise à identifier et

Le dépannage vise à identifier et à corriger la cellule défectueuse, qui dégrade les performances globales d’une zone. Ici, deux approches sont nécessaires: la première est de fixer les seuils afin de visualiser si les performances du réseau ont atteint les objectifs prescrits. La deuxième est de surveiller la variation des performances (pourcentage d'augmentation ou de diminution de certain indicateur). Par exemple, une cellule qui a nettement perdu le trafic d'un jour à l'autre devrait alarmer l'opérateur.

2.3.1.2. Principe d'extraction des statistiques

Le mécanisme de collection des statistiques commence d’abord par le recueil des statistiques, Ensuite les tables des mesures des RNC devraient être configurées et activées. Les tableaux sont organisés par des catégories pour permettre à l'opérateur de réduire la charge et de télécharger seulement les mesures voulues (le trafic, disponibilité de ressource, Handover, contrôle de puissance, etc.). Les abonnés mobiles envoient les mesures au NodeB lors des deux modes: communication et veille. Le NodeB envoie ces mesures à la base de données interne du RNC, les compteurs purs sont calculés dans des formules prédéfinies. Les KPIs calculés sont alors groupés dans des rapports génériques et envoyés au bureau. D’autres outils sont généralement développés pour l’usage interne à savoir archiver et visualiser les statistiques. Les statistiques sont quotidiennement rapportées afin de permettre à l’opérateur de surveiller le réseau d'une manière très réactive.

2.3.2. Compteur et indicateurs clés de performance

2.3.2.1. Compteurs :

Un compteur peut être défini comme une valeur incrémental d'un événement spécifique répétitif. Dans la norme UMTS, un événement peut correspondre à un message de signalisation. Par exemple lors d’un appel téléphonique des milliers de messages de signalisations sont échangés entre le UE et le MSC.

40

Planification et optimisation radio du réseau 3G

La mise à jour des compteurs à un certain point se fait via les messages échangés. Ce point est appelé le « point de déclenchement ».Comme des milliers de messages de signalisation existent, de nombreux compteurs peuvent également exister. Cependant, le nombre de compteurs utilisables dépend de la stratégie des fournisseurs des équipements.

2.3.2.2. Indicateurs Clés de Performance :

Les indicateurs clés de performance (Key Performance Indicators, KPIs) peuvent être définis comme l’ensemble de résultats qui mesurent les performances durant les heures chargées ou les heures normales sur le réseau entier. Un KPI est le résultat d'une formule qui est appliquée aux compteurs (appelés les indicateurs de performance). En utilisant un outil spécifique, les KPIs sont extraits dans des rapports de format prédéfinis. Ces rapports sont adressés aux groupes cibles spécifiques qui peuvent les employer pour différents buts. Ce mécanisme est illustré sur la figure ci- dessous.

buts. Ce mécanisme est illustré sur la figure ci- dessous. Figure 21: Mécanisme d’extraction des KPIs

Figure 21: Mécanisme d’extraction des KPIs

2.4. Les Classes des Indicateurs 3G :

Dans le domaine de l’UMTS, la qualité est mesurée en se basant sur les trois concepts utilisés dans le GSM (l’accessibilité, le maintien et l’intégrité) ainsi que d’autres concepts (Mobilité, disponibilité et charge/utilisation).

Les Classes des Indicateurs 3G La Intégrité du L’accessibilité Charge et Disponibilité Mobilité
Les Classes des Indicateurs 3G
La
Intégrité du
L’accessibilité
Charge et
Disponibilité
Mobilité
Maintenabilité
service
au service
utilisation
du service

41

Planification et optimisation radio du réseau 3G

2.5. Quelques KPI de l’UTRAN :

Nous allons un peu détailler quelques KPI les plus utilisés à HUAWEI:

Accessibility Success rate

Drop Call

Handover

Vu la nature confidentielle de ces KPIs, nous ne pouvons détailler les compteurs ni les formules utilisées pour les calculer dans ce qui suit. Nous allons juste nous contenter de présenter la formule générale.

Accessibility Success ratejuste nous contenter de présenter la formule générale. L'échange de signalisation est une condition préalable

L'échange de signalisation est une condition préalable à l'établissement d'un appel. L'analyse des KPIs d’accès permet de détecter les problèmes rencontrés lors de l’établissement des connexions RRC ou du RAB. La formule du taux de succès d’accessibilité est la suivante:

du taux de succès d’accessibilité est la suivant e: RRC Setup : La connexion RRC est

RRC Setup : La connexion RRC est établie sous la demande du UE et exécutée /contrôlée par le SRNC. Dans ce scénario le taux de succès d’une connexion RRC est défini comme suit :

de succès d’une connexion RRC est défini comme suit : RAB Setup : Un RAB est

RAB Setup : Un RAB est une ressource qui permet de transporter les données utilisateur à travers le réseau d'accès. Un RAB se compose d'un RB et d’un Iu Bearer.

Lorsque le message " RAB Establishment Request " est envoyé sur l’interface Iu. Il déclenche la mise en place du Radio Bearer sur l'interface lub / Uu et ce dernier déclenche la réussite de l'établissement du RAB. Le taux de succès d’une connexion RAB est défini comme suit :

de succès d’une connexion RAB est défini comme suit : Drop Call transfert des données utilisateur

Drop Callde succès d’une connexion RAB est défini comme suit : transfert des données utilisateur (vocaux ou

transfert des données

utilisateur (vocaux ou paquets IP) entre l'UE et le réseau. Un appel est lié à l'existence d'un RAB. Toute rupture de la connexion RAB est donc une coupure d’appel. Le taux de coupure d’appel est

défini comme suit :

Un appel est défini comme étant une connexion active utilisée pour le

appel est défini comme étant une connexion active utilisée pour le 42 Planification et optimisation radio

42

Planification et optimisation radio du réseau 3G

HandoverLe Handover permet de garantir la continuité de service lor sque l’utilisateur est en mouvement.

Le Handover permet de garantir la continuité de service lorsque

l’utilisateur est en mouvement.

Nous allons détailler dans ce qui suit les formules de chaque type de Handover.

Soft/Softer Handover : La formule du taux de succès du Soft/Softer HO est donnée ci- dessous:

=

×

Le Hard Handover : La formule du Hard Handover Success Rate est donnée ci -dessous:

=

×

Le Handover Inter-Système : La formule du taux de succès du InterRAT Handover vers le GSM est donné par:

=

×

L’échec du Handover inter-système peut être causé par plusieurs raisons:

Des configurations invalides.

Echec au niveau d’un canal physique.

Aucune réponse.

Les informations relatives au GSM sont erronées (déclaration du 2G LAC).

Problèmes au niveau du Core Network.

La configuration du BSS.

2.6. Acquisition des données :

L’acquisition de données est une étape importante dans le cycle d’optimisation. Il se fait à travers les drives tests DT. Cela consiste en des tests sur les performances du réseau en parcourant les rues avec une voiture, rassemblant ainsi des informations sur la voie descendante entre les stations de base et la station mobile.

Outils utilisésdescendante entre les stations de base et la station mobile. Pour réaliser un dri ve test

Pour réaliser un drive test on a besoin d’outils logiciels et matériels.

Parmi les outils logiciels qu’on trouve il y a le logiciel Genex Probe qui appartient à la famille des logiciels GENEX de HUAWEI et qui sert lors de l’acquisition des mesures. Les autres logiciels de la même famille servent quant à eux à la partie analyse. Notamment, Genex Assistant et Genex Nastar. Un autre outil très puissant de système d’information SIG qui est MapInfo, qui est aussi utilisé.

En ce qui concerne les équipements matériels nécessaires on trouve :

43

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Des mobiles à trace : pour les mesures radio (mesures numériques).

Un ordinateur pour le traitement et l’enregistrement des données.

Un véhicule pour le déplacement.

Geographical Position System GPS: pour la localisation géographique des points de mesures.

pour la localisation géographique des points de mesures. Figure 22: Equipements du Drive Test Types de

Figure 22: Equipements du Drive Test

des points de mesures. Figure 22: Equipements du Drive Test Types de drive test Selon l’information

Types de drive test

Selon

l’information qu’on souhaite exploiter lors de l’optimisation on distingue deux types de

drive test à effectuer. Le Single Site Vérification (SSV) et le cluster drive test.

Single Site Verification

Le test SSV est une partie de l’optimisation WCDMA qui vise à s’assurer que les fonctions de base d’un site sont normales, telles que l’établissement et la qualité des appels, le handover, etc. Cette démarche consiste à exécuter un certain nombre de tests qui peuvent montrer des défaillances au niveau de l’installation.

Ces tests sont réalisés en premier temps pour chaque secteur de la station de base. En se positionnant devant chaque secteur d’une distance qui ne doit pas dépasser 100 mètres.

Dans un deuxième temps on effectue des tours autour du site dans un rayon de 100 mètres approximativement pour évaluer l’opération du handover et la sélection/resélection entre tous les secteurs.

Cluster drive test

A la différence du test SSV qui vise à évaluer les performances relatives à chaque site indépendamment des autres, le cluster drive test sert à optimiser les performances d’un cluster donné afin d’atteindre les seuils d’acceptation déjà fixés. La zone concernée par

44

Planification et optimisation radio du réseau 3G

l’optimisation est subdivisée à des domaines séparés appelés clusters. Un cluster contient au maximum 25 sites. Le drive test consiste à parcourir les rues de chacun de ses clusters en enregistrant les informations requises. Cela inclut :

Couverture et de capacité.

Interférence et Pilot-Pollution entre les cellules.

Les problèmes de mobilité.

Cependant le cluster drive test concerne les tests suivants :

Long call : le mode réseau est automatique. On mesure le niveau de signal RSCP (Received Signal Code Power) et la qualité du signal à l’aide du paramètre Ec/Io (Rapport Signal sur Interférence). Ces appels longs vérifient aussi les problèmes liés au handover inter-RAT.

Short call : il s’agit des appels courts Le but est d’effectuer des appels de 2 min avec une différenciation de 5 s en mode 3G forcé, afin de tester les problèmes liés à l’établissement des appels.

Téléchargement descendant FTP en HSDPA pour tester le CQI « channel quality indicator » et le débit.

Téléchargement ascendant FTP Pour tester le Upload

MOS : pour vérifier la qualité de la voix.

Les éléments suivants doivent être pris en considération durant le drive test :

Les chemins de test doivent être à l’intérieur de la couverture,

Éviter la répétition du même trajet,

Parcourir le plus possible à travers les routes présentant des obstacles,

Rouler sur toute la région spécifiée,

Parcourir la région dans la même journée,

Essayer de tester avec la même vitesse (30 à 50km/h).

2.7. Valeurs cibles des indicateur RF :

Indicateurs relatifs à l’optimisation des services R99

Lors du drive test, les mesures sont effectuées pour certains indicateurs, notamment le niveau du signal RSCP, le rapport d’énergie sur interférence Ec/Io du Canal pilote CPICH, la puissance d’émission du mobile Tx power, et le taux de bloc erroné BLER. L’opérateur fixe une référence pour chaque indicateur dont la valeur doit rester au-delà de cette référence en chaque point.

Le tableau suivant résume les valeurs que le réseau doit satisfaire :

45

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Indice

CPICH EC/Io>= -5db

CPICH RSCP>= -70 dbm

Tx power < -20 dbm

BLER < 1%

Tableau 4: Indicateurs RF relatifs aux services R99

Description du test: Ces indices sont mesurés dans des conditions non chargé et en outdoor dans les zones de couvertures planifiées, dans un parcours bien défini à fin de couvrir et tester toutes les cellules

Indicateurs relatifs à l’optimisation des services HSDPA

L’objectif de l’optimisation des services RF HSDPA est l’amélioration du CQI de l’UE. Le tableau suivant résume les valeurs que le réseau HSDPA doit satisfaire.

L’indicateur

Faible

Acceptable

Bien

CQI (HSDPA)

10 à 14

14 à 24

>24

DL User Throughput Near the Site(HSDPA)

1 à 5

5 à 6.5

>6.5

UL User Throughput Near the Site (HSUPA)

1 à 3

3

>3

Tableau 5: Indicateurs RF relatifs aux services HSDPA

2.8. Analyse des problèmes RF

L’analyse des problèmes RF (Radio Frequency) repose sur les mesures faites du canal pilote CPICH. Ces mesures sont importantes pour évaluer les caractéristiques de la propagation radio et dont l’analyse sert à trouver une solution aux problèmes rencontrés.

Les principaux problèmes qui peuvent causer une mauvaise qualité de service sont :

Les problèmes de la couverture du réseau.

Les problèmes relatifs au phénomène de « pilot pollution ».

Les problèmes de mobilité.

46

Planification et optimisation radio du réseau 3G

2.8.1.

Les problèmes de la couverture du réseau :

-95 dBm, ce qui

conduit à une détérioration de la qualité de service et des problèmes d’accessibilité au réseau. Une très faible couverture pourrait être due à la présence d’obstacles proches de l’antenne. Dans ce cas il

faut vérifier le rapport de surevey de l’installation du site.

Une mauvaise couverture est indiquée par une valeur du RSCP inférieure à

des

cellules voisines de la zone mal couverte ou ajuster les tilts et azimuts des antennes. Si le problème

persiste une intégration d’un nouveau site peut être introduite pour améliorer la couverture.

Afin de résoudre ce problème, l’opérateur doit augmenter la puissance du pilote transmis

doit augmenter la puissance du pilote transmis Absence de pilote primaire Ce problème existe lorsque dans

Absence de pilote primaire

Ce problème existe lorsque dans une zone donnée il n’y a pas de pilote principale. Dans ce cas la cellule dominante change fréquemment et le mobile a tendance à faire beaucoup de handover, de sorte que le rendement du système est réduit et la probabilité de coupure de d'appels augmente.

Dans ce cas, on peut améliorer la couverture par des signaux forts d'une cellule (ou cellules proches) et de réduire la couverture par des signaux faibles d'autres cellules (cellules éloignées) et en agissant sur le tilt et azimut des antennes.

Couverture débordante (couverture Cross-cell ou over-shoot)et en agissant sur le tilt et azimut des antennes. Ce phénomène se réfère au cas

Ce phénomène se réfère au cas où la zone de couverture de certains NodeB est au-delà de la fourchette prévue. Par exemple, si les NodeB avec une hauteur beaucoup plus élevée que la hauteur moyenne des bâtiments adjacents alors leurs portées vont atteindre des zones plus loin. Eht dans le cas où il n’existe pas de relation de voisinage entre la cellule débordante et les cellules inondées par son signal, des problèmes de mobilité surgissent et peuvent causer des coupures d’appel.

Pour résoudre ce problème, on peut diminuer le tilt des antennes pour rétrécir la zone couverte par la cellule débordante. On peut aussi diminuer la puissance de transmission à condition que cela ne provoque pas une faible couverture dans une autre zone.

2.8.2. Les problèmes relatifs au phénomène de « pilot pollution » :

Le problème de pilot pollution existe lorsqu’en un point donné le mobile détecte plusieurs pilotes mais aucun d’entre eux n’est dominant sur les autres. Ce problème arrive dans les conditions suivantes :

Le nombre de pilotes concernés est de 5 ou plus.

(CPICH_RSCP1st - CPICH_RSCP 5th) < 5dB.

5 ou plus.  (CPICH_RSCP1st - CPICH_RSCP 5th) < 5dB. Analyse des causes et conséquences Le

Analyse des causes et conséquences Le pilot pollution est le résultat de l'interaction entre multiple NodeBs, alors il se produit dans les zones urbaines où celle avec une grande densité de NodeB. Parmi les causes on trouve :

Une mauvaise distribution des cellules : En raison de la restriction de l'emplacement et la complexité de l’environnement géographique, la

47

Planification et optimisation radio du réseau 3G

distribution de cellules peut être incorrecte. Une mauvaise répartition des cellules provoque une faible couverture de certaines zones et la couverture par plusieurs pilotes dans une même zone.

Mauvaise hauteur de l’antenne : Si une NodeB est construite dans une position plus élevée par rapport aux bâtiments voisins, la plupart des régions voisines seront en visibilité directe avec la NodeB. Par conséquent, ses signaux seront largement transmis et atteindrons ces régions. Ce qui cause le pilote pollution.

Mauvaise configuration de tilt : Si les tilts des antennes sont mal ajustés, alors il y aura plus d’interférence ce qui cause le pilot pollution.

Mauvais réglage de puissance CPICH : lorsque les NodeB sont densément distribuées dans une région étroite, une augmentation de la puissance de CPICH va élargir la zone de couverture plus que celle planifiée, causant ainsi le phénomène du pilot pollution.

Le pilot pollution a un impact sur les performances du réseau. Il provoque les problèmes suivants :

du réseau. Il provoque les problèmes suivants :  Détérioration du rapport Ec/Io : l’existence de

Détérioration du rapport Ec/Io : l’existence de plusieurs signaux provoque une augmentation de l’interférence, ce qui diminue le rapport signal sur bruit Ec/Io. Ainsi le taux d’erreur BLER augmente ce qui influence sur la qualité du réseau.

Coupure d’appel à cause du handover : l’absence du pilote primaire provoque une suite d’opération du handover dans une courte duré. Cela peut causer des coupures d’appel. Solution des problèmes de pilot pollution

Pour résoudre le problème du pilot pollution on peut procéder par :

Ajustement de l’antenne : cela consiste à un changement des paramètres de directions de l’antenne. Notamment, le tilt et l’azimut. Ceci change la distribution des signaux pilotes dans une région donnée. Si on veut renforcer un pilote d’une antenne par rapport aux autres pour qu’il devienne dominant sur une zone, il suffit d’ajuster son tilt et azimut vers cette zone et ceux des autres antennes vers d’autres directions. Toutefois cette modification est limitée par d’autres contraintes afin de ne pas tomber sur d’autres problèmes de couverture comme l’overshoot.

Réglage de la puissance du CPICH : puisque le pilot pollution est causé par la couverture en un point par plusieurs antennes, une méthode directe pour résoudre le problème consiste à former un pilote primaire en augmentant sa puissance d’une part et en diminuant la puissance des autres cellules d’autre part.

Utilisation de microcellule : si l’ajustement de l’antenne et la puissance ne résout pas le problème on peut recourir à l’implémentation de microcellule. L’objectif de cette solution est de couvrir la zone en question par un signal très

48

Planification et optimisation radio du réseau 3G

fort, ainsi les autres signaux causant le pilot pollution deviennent relativement faible par rapport à ce signal.

2.8.3. Les problèmes de mobilité :

Durant l’opération de l’optimisation RF, les problèmes du handover concernent principalement l’optimisation des cellules voisines et le facteur de SHO basé sur le contrôle DT. Ce facteur doit respecter les valeurs seuils. En effet, un facteur du SHO qui est inférieur à 30% implique un manque de coopération entre les cellules, ce qui pourrait causer des coupures d’appel. Par contre, une valeur de ce facteur dépassant 40% signifie des opérations inutiles qui impliquent un gaspillage de ressources, et cela influence les performances du réseau. Les problèmes qu’on peut rencontrer sont :

Manque de relation de voisinage : ce problème arrive dans le cas où un mobile détecte, en se déplaçant, une cellule avec un niveau de puissance meilleur que celui des cellules qui figure dans ses listes « active list » ou « monitored list », mais ces cellules n’ont pas une relation de voisinage. Étant ainsi, aucune opération de handover ne sera initié. Ce qui pourrait conduire à des coupures d’appels. Pour vérifier que la cause de la coupure de l’appel est l’absence du voisinage, on vérifie juste après la coupure si la cellule, qui ne figurait plus dans l’active set et monitored set, est la même à laquelle s’attache le mobile après la coupure.

Retard du handover : le processus du handover doit être déclenché lorsque la qualité de la cellule servante commence à se dégrader. Le retard dans cette opération pourrait engendrer une coupure de service. Pour résoudre ce problème on doit accélérer le handover vers une cellule voisine qui présente une bonne qualité en augmentant son CIO.

Échec d’exécution : Dans le cas du Hard Handover ou le Handover inter-RAT, l’échec peut provenir d’une anomalie au niveau du réseau cœur CN ou l’une des interfaces de transmission (Iub ou Iur). Pour détecter la source du problème on doit suivre les messages de signalisation échangés entre l’UE et le réseau par un traçage d’appel.

Conclusion

Dans ce chapitre, nous nous sommes focalisés sur les différentes étapes du cycle de planification et d’optimisation utilisées à Huawei. Nous avons expliqué la notion des statistiques, leur utilisation, et les méthodes d’analyse. Nous avons aussi vue la notion des clés de performances et comment ils sont définis en introduisant les différentes classes des KPIs et la définition de chacune d’eux.

Nous remarquons que les ingénieurs radio de Huawei sont confrontés à différents types de problèmes tels que les problèmes de couverture, le pilot pollution ou encore les problèmes de Handover. Mais ce qui a surtout été souligné reste l’efficacité des solutions proposées.

49

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Chapitre 4 : Etude de cas La ville de Nador

L’ultime objectif de mon projet de fin d’étude est de réaliser la planification, optimisation et amélioration du réseau 3G de l’opérateur national INWI. Le travail consiste à étudier l’état actuel du réseau, identifier les problèmes existants et mener les actions nécessaires pour optimiser les performances radio. Une étude de cas est faite dans la ville Nador.

50

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Introduction

On a vu dans le chapitre précédent d’optimisation.

le processus de planification ainsi le processus

Dans ce chapitre on abordera le côté le plus pratique du mon stage. Il s’agit en effet de planifier le nouveau réseau 3G pour l’opérateur INWI pour la ville de Nador en utilisant des logiciels dédiés. Cette Phase contient plusieurs étapes : Planification des tilts et azimuth, Planification PSC et Planification des voisinages.

Après la planification et la mise en place des sites du réseau Inwi faite par des équipes de déploiement, une évaluation des performances et une optimisation de l’ensemble du réseau 3G de la ville Nador sont faites. L’objectif alors réussir son « acceptance ».

1-Planification :

1.1 Zone géographique Nador

Nador est une grande ville du nord-est du Maroc, située dans la région du Rif, dans la région administrative de l'Oriental, Nador est située à 120 km d'Alhoceima (ouest) et 70 km de l'Algérie (est).

1.2 Etude de l'existant :

Dans la première phase du projet Inwi a pour objectif d’assurer une couverture du réseau 3G juste pour les grandes villes, on trouve Casablanca, Rabat, Sale, Kenitra, Tanger, Nador, etc.

La figure suivante montre la distribution des sites 2G dans la ville de Nador et ses enivrons. On trouve qu’il y a plus de 90 sites 2G dans cette zone.

On trouve qu’il y a plus de 90 sites 2G dans cette zone. Figure 23: Emplacement

Figure 23: Emplacement des sites 2G sur la carte

51

Planification et optimisation radio du réseau 3G

A fin de minimiser le coût, Inwi doit réutiliser les sites 2G

pour le déploiement de son

réseau 3G vu que l’installation de nouveaux sites ajoutera des coûts additionnels sauf en cas de besoin.

La première phase consiste à installer 3G dans 31 sites qui se trouvent dans la ville, ces sites sont choisis de telle sorte à couvrir le centre de la ville, les routes principales et les zones VIP.

Au fur et à mesure on ajoute les sites selon le besoin du client afin de couvrir plus de zones.

1.3. Planification sous atoll :

L’outil de planification que j’ai utilisé pour la planification de la ville de Nador est l’outil Atoll. Le but de cette simulation étant la planification radio pour la ville de Nador, donc les fichiers dont on a besoin sont :

Carte digitale du nord du Maroc

Engineer Parameter de 2G

a-Création de projet

Pour commencer la planification sous Atoll, il faut tout d’abord créer un projet, le logiciel permet de choisir le type de projet à réaliser, dans notre cas : UMTS

le type de projet à réaliser, dans notre cas : UMTS Figure 24 : Création d'un

Figure 24 : Création d'un nouveau projet

Avant de débuter un projet sous Atoll il est nécessaire de passer par certaines étapes d’importation de cartes afin de simuler sur la zone exacte voulue.

52

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Figure 25: Importation de la carte Après i mportation de la carte, nous passons d’un

Figure 25: Importation de la carte

Après importation de la carte, nous passons d’un système de coordonnées spécifiques Atoll à un système de coordonnées GPS. Cela nous facilitera par la suite le placement et la localisation des diverses stations de base. Le système choisi est UTM zone 29N.

stations de base. Le système choisi est UTM zone 29N. Figure 26: Choix des coordonnées b-Importation

Figure 26: Choix des coordonnées

b-Importation des sites

L’étape suivante est la recherche des sites candidats. La recherche de sites constitue la première phase du design. Elle précède les phases de positionnement des antennes. Ces sites correspondent aux emplacements idéaux issus du dimensionnement pour la construction du réseau. Dans notre cas comme déjà mentionné l'opérateur essaye toujours de profiter de l'existant.

Il faut importer la listes des sites choisis en se basant sur Engineer Parameter 2G afin de localiser les emplacements des sites.

53

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Figure 27: Tableau des sites de la ville Nador Un site candidat représente une NodeB.

Figure 27: Tableau des sites de la ville Nador

Un site candidat représente une NodeB. Chaque NodeB est associé à trois antennes sectorielles. On importe la liste des sites avec les secteurs.

Dans un premier temps on prend les valeurs par défaut pour les azimuth 0°/120°/240°, et pour tilt mécanique et électrique 0.

0°/120°/240°, et pour tilt mécanique et électrique 0. Figure 28: Tableau des secteurs des sites de

Figure 28: Tableau des secteurs des sites de la ville Nador

Après l’ajout des secteurs il faut activer les cellules de chaque secteur. Finalement on voit sur la carte que les sites sont positionnés correctement.

54

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Figure 29: Emplacement des sites sur la carte On dessine une « computation zone »

Figure 29: Emplacement des sites sur la carte

On dessine une « computation zone » afin de prédictions. Cette zone contient la ville seulement.

délimiter la zone dont veut étudier les

ville seulement. délimiter la zone dont veut étudier les Figure 30: Computation Zone 55 Planification et

Figure 30: Computation Zone

55

Planification et optimisation radio du réseau 3G

C-Planification des PSC

Sous atoll la planification des primary scrambling code peut se faire de deux manières:

manuellement ou automatiquement. J’ai choisi d’utiliser planification automatique.

Pour ce faire il faut cliquer droit sur Transmitters puis Cells ensuite primary scrambling code, finalement Allcation automatique.

primary scrambling code, finalement Allcation automatique. Figure 31: Planification automatique des PSC d-Planification

Figure 31: Planification automatique des PSC

d-Planification des voisinages

Il faut définir une liste de voisinage afin de permettre aux secteurs de connaitre les cellules des autres secteurs, le nombre maximal de voisins qu’une cellule peut avoir est 32. Pour la liste de voisinage, on trouve deux types : Intra-technology neighbours (définir une liste des cellules voisines de la même technologie utilisée, ex : 3G-3G) et Inter-technology neighbours (des listes de voisinage de différentes technologies ex : 2G-3G ou 3G-2G).

La figure ci-dessous illustre comment on peut définir cette liste :

ci-dessous illustre comment on peut définir cette liste : Figure 32: Liste des voisinages 56 Planification

Figure 32: Liste des voisinages

56

Planification et optimisation radio du réseau 3G

1.4. Prédiction :

Enfin après avoir déployé le réseau UMTS, ATOLL permet de réaliser de multiples

prédictions comme :

Couverture par niveau de champ.

Couverture par émetteur et étude du trafic.

Zone de recouvrement et couverture par niveau de C/I.

Couverture par niveau de champ Zone de recouvrement et couverture par niveau de C/I. Figure 33: Types de prédections La

couverture par niveau de C/I. Couverture par niveau de champ Figure 33: Types de prédections La

Figure 33: Types de prédections

La figure suivante présente la prédiction de la couverture au niveau de la ville Nador sous Atoll.

de la couverture au niveau de la ville Nador sous Atoll. Figure 34: Couverture par niveau
de la couverture au niveau de la ville Nador sous Atoll. Figure 34: Couverture par niveau

Figure 34: Couverture par niveau de champ

Effective service area:Nador sous Atoll. Figure 34: Couverture par niveau de champ Figure 35: Effective service area 57

34: Couverture par niveau de champ Effective service area: Figure 35: Effective service area 57 Planification

Figure 35: Effective service area

57

Planification et optimisation radio du réseau 3G

1.5. Résultat de la planification proposée :

Afin d’optimiser la couverture du réseau j’ai profité de la planification déjà faite pour le réseau 2G puisque c’est un réseau en phase de maturité.

Donc j’ai utilisé les mêmes tilts et azimuth utilisés dans le réseau 2G.

Les figures ci-dessous présentent la couverture de la ville Nador avant et après les modifications d’optimisation :

Couverture par niveau de champNador avant et après les modifications d’optimisation : Avant Après Figure 36:la couverture avant et après

Avant Après
Avant
Après

Figure 36:la couverture avant et après

On remarque que cette proposition a amélioré la couverture, des zones qui étaient marquées en bleu sont devenues verte.

Effective service areazones qui étaient marquées en bleu sont devenues verte. Avant Après Figure 37: la couverture Effective

Avant Après
Avant
Après

Figure 37: la couverture Effective service area avant et après

58

Planification et optimisation radio du réseau 3G

On remarque que la zone de service efficace est améliorée.

Après avoir terminé la planification, on obtient un output qui servira par la suite dans la prochaine étape : l’optimisation. Ils s’agissent « engineering paramètres » qui sert à donner des informations de l’état final des sites planifiés telles que CellId, PSC, longitude, latitude, etc.

2- La phase d’optimisation du Cluster 2 cas réel :

Après l’installation matérielle et logicielle de la majorité des sites contenus dans les deux clusters, l’équipe RNO (Radio Network Optimisation) dont je fais parti, examine chaque site séparément en effectuant le Drive Test de type « SSV », pour s’assurer que tous les services voix et données fonctionnent correctement dans chaque site et faire aussi la vérification des paramètres radio (Tilt, Azimut, coordonnées GPS…). Après que cela soit fait, on démarre la partie d’optimisation RF, qui est une étape essentielle et qui se répète continuellement. Cette étape commence par un premier Drive Test de type cluster qui donne une vision générale sur la couverture et les performances radio de tous les sites fonctionnant en collaboration pour assurer la couverture des régions concernées. En analysant les résultats de ce premier Drive Test, les problèmes sont identifiés et en fonctions des problèmes rencontrés des mesures adéquates pour y remédier sont prise. Après les modifications et les changements effectués, un deuxième Drive Test est mené pour tester les performances à nouveau.

2.1. Analyse SSV (Single site Verification) :

L’analyse SSV est privilégiée lorsque le but est de s’assurer que la station de base est opérationnelle d’un point de vue RF.

a. Mesure effectués

Le tableau suivant montre les différentes mesures et les seuils imposés par l’opérateur

Cas de test dynamique

 

Metric Name

Threshold of

 

Requirement

 

RSCP

> -70dBm

 

UE Tx Power

<

-20dBm

 

Ec/Io

 

> -5 dB

 

BLER

 

< 1%

 

Call Setup Time

< 3.5 sec

 

Connection Setup Time

< 3.5 sec

 

PDP Activation Time

 

< 2 sec

DL

User Throughput at ~30 km/hr

>6.5 Mbps

UL

User Throughput at ~30 km/hr

> 3Mbps

 

CQI

 

>= 22

Tableau 6: mesure de test dynamique

59

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Cas de test static:

Meterics

 

Target

Call attempt

 

25

RSCP

>

-60 dBm

UE Tx Power

 

<-30 dBm

EcIo

 

>-4 dB

BLER

 

< 1%

Call Setup Time

 

<

3 sec

CQI

 

>=25

Connection Setup Time

 

< 3 sec

PDP Activation Time

 

< 2 sec

Ping Test: Round Trip Time

 

< 65 msec

DL User Throughput Near the Site

>

12 Mbps

UL User Throughput Near the Site

 

> 4Mbps

Tableau 7: mesure de test Static

b .Vérification du handover

Parmi les objectifs principaux du SSV est de vérifier s’il y a le handover entre les trois secteurs du même site. C’est pourquoi le client Inwi insiste que le tour soit complèté.

La figure suivante montre qu’il ya le handover entre les trois secteurs du site NAD-1025.

ya le handover entre les trois secteurs du site NAD -1025. Figure 38: capture de PSC

Figure 38: capture de PSC

c. Problème de cross feeder :

Lors du SSV test du site NAD-1010, on a pu détecter un cross feeder.

Ce problème survient lorsqu’il y a une différence entre le P-SC planifié et le P-SC transmis dans une zone donnée, le feeder d’un secteur X d’une NodeB peut être connecté à un autre secteur Y de la même NodeB cela doit être détecté lors du SSV.

Action: inversion des feeders.

60

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Les secteurs du site NAD-1010 ont les PSC suivant :

Secteurs

Distribution du PSC

NAD-1010_U-1

51

NAD-1010_U-2

52

NAD-1010_U-3

53

Les informations collectées lors du Drive Test montrent la répartition des PSC :

lors du Drive Test montrent la répartition des PSC : Figure 39: cross feeder On voit

Figure 39: cross feeder

On voit bien qu’il ya un cross feeder entre le secteur 1 (rouge) et le secteur 3 (bleu)

Il a fallu intervenir au niveau du site NAD-1010, pour remédier audit problème. Après intervention, l’analyse avec Genex Assistant montre que le problème de cross feeder est résolu :

montre que le problème de cross feeder est résolu : Figure 40: Illustration des P-SC après

Figure 40: Illustration des P-SC après intervention

61

Planification et optimisation radio du réseau 3G

2.2. Analyse de Drive test :

Afin d’analyser la couverture du réseau dans la ville Nador, le technicien qui fait le Drive test doit suivre un route tracée auparavant, qui parcourt tous les axes de la ville et compris les routes principales et les routes VIP. Les routes de ce parcours vent être confirmé par le client avant de lancer le drive test.

être confirmé par le client avant de lancer le drive test. Figure 41: parcours du test

Figure 41: parcours du test

2.2.1 Analyse des scrambling codes :

41: parcours du test 2.2.1 Analyse des scrambling codes : Figure 42: PSC du parcours Cette

Figure 42: PSC du parcours

Cette figure qu’on a tirée du logiciel « Genex Assistant » nous permet de vérifier si l’installation est correcte, on ne peut le savoir que si chaque secteur de notre NodeB couvre bien sa zone équivalente et qu’il n’y a pas de rotation dans les zones de couverture.

62

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Figure 43:PSC du parcours Pour la zone en jaune, on voit bien que la cellule

Figure 43:PSC du parcours

Pour la zone en jaune, on voit bien que la cellule en jaune couvre un secteur qui n’appartient pas à sa zone de couverture, le problème peut être dû à des obstacles qui causent la réflexion.

2.2.2. Analyse de la couverture RSCP :

En plus de la vérification de l’installation et pour tester la qualité de service des sites on va se baser sur un autre paramètre indispensable:

Le RSCP: The received signal code power, c’est le niveau de puissance du canal pilote de la cellule reçu, et généralement exprimé en dBm. Avec ce paramètre, différentes cellules utilisant la même porteuse peuvent être comparées et des décisions sur le Handover et la re-sélection des cellules peuvent être prises.

Genex assistant va pouvoir nous tracer la valeur de ce paramètre tout au long du parcours du Drive-Test et ainsi on pourra tirer des conclusions sur la qualité de service de cette zone.

des conclusions sur la qualité de service de cette zone. Figure 44 : RSCP tout au

Figure 44 : RSCP tout au long du parcours

63

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Figure 45 : diagramme de RSCP tout au long du parcours Le plot de RSCP

Figure 45 : diagramme de RSCP tout au long du parcours

Le plot de RSCP et sa distribution dévoile que la couverture est généralement bonne (98.7% du plot est supérieur à -70 dBm) mais on a 3 zones ou le RSCP est inférieur à -70dBm. On choisit trois zones pour détailler les causes du problème de couverture et les solutions proposées.

Zone 1 :

Le problème de la zone dont la couverture est assurée par le site NAD-1010, c’est qu’il ya beaucoup de montagnes. Ajouté à cela qu’aucun secteur de ce site n’est dirigé vers cette zone, et cela est dû à la mauvaise installation du site en premier lieu. Donc on a proposé de changer les azimuts des 3 secteurs, en offrant ainsi une meilleure couverture pour cette zone.

Action :en offrant ainsi une meilleure couverture pour cette zone. Pour améliorer la couverture de cette zone

Pour améliorer la couverture de cette zone il faut changer les azimuts du site NAD-1010

Site

Action proposées

NAD-1010

Changer l’azimut des secteurs de 90, 180,260 en 0, 120,240

NAD-1010_U-1

Uptilt de 1 degré

Zone 2:

On voit bien que cette

zone

n’est pas bien couverte à cause de la présence des

montagnes. Ces montagnes causent des réflexions qui dégradent la couverture.

Action :causent des réflexions qui dégradent la couverture. La solution proposée des obstacles (montagnes). est de

La solution proposée des obstacles (montagnes).

est de

changer le tilt de NAD-1084

pour remédier au problème

Site

Action

NAD-1084

Down-tilt par 2 degrés

64

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Zone 3:

L’absence de couverture est due au faite que le site NAD-1043 était inactif « off-air».

faite que le site NAD-1043 était inactif « off-air» . Action : Site Action proposée NAD-1043

Action :

Site

Action proposée

NAD-1043

Activer le site lors du Drive Test

2.2.3. Analyse du PS Drop :

Dans ce paragraphe nous allons présenter l’analyse du PS Drop dans le cluster .Le graphe suivant nous affiche la situation et les emplacements du PS Drop.

2 1
2
1

Drop 1 :

Figure 46: PS Drop

du PS Drop. 2 1  Drop 1 : Figure 46: PS Drop Figure 47 :

Figure 47 : Analyse de Drop 1 par Genex Assisant

65

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Ce Drop est dû à

une baisse soudaine du niveau de signal

Action :

Augmenter le Tilt de NAD-1077 par 1 degré.

Drop 2 :

Augmenter le Tilt de NAD-1077 par 1 degré.  Drop 2 : Figure 48: Analyse de

Figure 48: Analyse de Drop 2 par Genex Assisant

D’après l’analyse du log file et l’emplacement du Call drop, on a remarqué que le Call Drop est lié au pilot pollution (Absence de Pilot primaire).

Action :

Augmenter le Tilt du secteur 1 de NAD-1048 par 2 degrés Augmenter le Tilt du secteur 2 de NAD-1048 par 2 degrés Augmenter le Tilt du secteur 3 de NAD-1025 par 2 degrés

2.2.4 Analyse du Call Drop :

Les problèmes de coupure d’appel sont dus généralement à deux raisons, la première c’est la mauvaise déclaration de voisinage qui ne prend pas en considération les nouveaux sites ajoutés ou les sites qui ne sont pas adjacents mais qui arrive à propager leurs signals pour des grandes distances (overshooting). La deuxième raison c’est l’augmentation des interférences causé par plusieurs pilotes dont les RSCP sont proches.

66

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Dans ce paragraphe nous allons présenter l’analyse du Call Drop dans le cluster NAD- C2 .Le graphe suivant nous affiche la situation et les emplacements de Call Drop.

nous affiche la situation et les emplacements de Call Drop. Figure 49 : Analyse du Call

Figure 49 : Analyse du Call Drop

D’après l’analyse du log file et l’emplacement du Call drop, on a remarqué que le Call Drop est lié au pilot pollution (Absence de Pilot primaire).

est lié au pilot pollution (Absence de Pilot primaire). Figure 50:Analyse du Call Drop par Genex

Figure 50:Analyse du Call Drop par Genex Assisant

On voit bien que le site NAD-1077_U-1 est présent dans la liste du monitor. Or ce site est très loin de ces zones comme le montre la figure suivante.

67

Planification et optimisation radio du réseau 3G

600 m
600 m

Figure 51: Analyse du Call Drop par Genex Assisant

Donc il ya un problème d’overshooting. Pour cela on propose d’augmenter son tilt

Action :

Augmenter le Tilt de NAD-1077 par 1° degré.

2.3. Etat du cluster après optimisation

Après la réalisation des actions mentionnées précédemment on a mené un deuxième Drive Test et on constate une grande amélioration dans la couverture, ainsi la disparition des événements de coupure d’appel.

la disparition des événements de coupure d’appel . Figure 52: couverture après optimisation Conclusion Dans ce

Figure 52: couverture après optimisation

Conclusion

Dans ce chapitre, nous avons présenté un cas pratique de planification de la ville Nador ainsi un cas d’optimisation du cluster 2 de la même ville qui consiste à analyser le drive test au niveau de la couverture (mesurée par RSCP), la qualité (mesurée par Ec/Io), le débit, Call Drop … après proposer des solutions (Actions) afin de résoudre les problèmes et comme nous avons mentionné précédemment ces solutions ont pu optimiser le réseau 3G.

En effet, un suivi journalier du réseau est mis en place à l’aide de l’analyse des drives tests récents qui sont mis au service de l´ingénieur de Huawei .Ils peuvent aboutir à des solutions qui apporteront une amélioration aux performances du réseau.

68

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Conclusion Générale

La planification radio 3G est une phase très importante à laquelle il faut accorder beaucoup de temps et d’attention. Cette phase est complétée par l’optimisation radio pour pouvoir atteindre la qualité de service désirée et améliorer en permanence les performances du système. Lors de ce stage, les principes et méthodes de planification et optimisation radio ont été étudiés de près.

Le cas réel d’optimisation RF de ville Nador a permis d’illustrer la méthodologie de travail adoptée chez HUAWEI. Et de mettre à l’œuvre les connaissances théorique accumulées durant le cursus scolaire et aussi enrichir le savoir faire pratique et faire usage des qualités humain qu’on possède.

Au terme de mon stage, les objectifs tracés au début ont été presque réalisés. En fait il me reste que la partie qui concerne l’amélioration des KPIs, vu que le projet n'est pas encore terminé.

J’ai pu développer mes capacités d’adaptation, d’organisation, d’initiative et d’esprit de groupe. J’ai eu l’occasion de toucher à l’aspect pratique du travail quotidien de l’ingénieur. Ainsi, j’ai eu contribué à l’optimisation d’un réseau 3G réel, analyser et étudier des cas concrets de situations de problèmes où il fallait prendre la bonne décision. De plus, ce projet m’a permis d’enrichir et de consolider nos connaissances en télécommunications acquises au sein de notre établissement.

69

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Glossaire

2G: second Generation

A

O

3G: 3rd Generation

OMC: Operation and Maintenance Center

3GPP: 3rd Generation Partnership Project

OSI: Open Systems Interconnection OVSF: Orthogonal Variable Spreading

Q

AMR: Adaptive Multi Rate AMC: Adaptive Modulation and Coding

Factor

B

QAM: Quadrature Amplitude Modulation

BMC: Broadcast/Multicast Control

QPSK: Quadrature Phase Shift Keying

C

R

CN: Core Network CRC: Cyclic Redundancy Check CS: Circuit-switched

RAB: Radio Access Bearer RAT: Radio Access Technology RF: Radio Frequency

D

RLC: Radio Link Control

DT: Drive Test

RNC: Radio Network Controller

E

RNP: Radio Network Planning

Ec/Io: Chip energy over noise power spectral

RRC: Radio Resource Control

density

RSCP: Received Signal Code Power

F

RTWP: Received Total Wideband Power.

FCSS: Fast Cell Site Selection

S

FDD: Frequency Division Duplexing

SGSN: Serving GPRS Support Node

FDMA: Frequency Division Multiple Access FEC: Forward Error Correction

SMS: Short Message Service SSV: Single Site Verification

FTP: File Transfer Protocol

T

G

TDD: Time Division Duplexing

U

GGSN: Gateway GPRS Support Node GSM: Global System for Mobile Communications

H

TDMA: Time Division Multiple Access TUP: Telephone User Part

GPRS: General Packet Radio Service GPS: Geographical Position System

UE: User Equipment UMTS: Universal Mobile Telecommunication

HLR: Home Location Register

Services

HO: Handover

USIM: Universal Subscriber Identity Module

K

UTRAN: UMTS Terrestrial Radio Acces

KPI: Key Performance Indicator

Network

M

V

MAC: Medium Access Control

VLR: Visitor Location Register

MSC: Mobile Switching Center

W

P

WCDMA: Wideband Code Division

PLMN: Public Land Mobile Network

Multiple

PS: Packet Switched Domain PSC: Primary Scrambling Codes PSDN: Public Switched Data Network

Access.

70

Planification et optimisation radio du réseau 3G

Bibliographies

Documentation interne HUAWEI,” WCDMA Radio Network Planning Design Guide”

Documentation interne HUAWEI, “WCDMA RAN Basic Principle”

Documentation interne HUAWEI, “WCDMA Radio Network Optimizations”,

Documentation interne HUAWEI, “WCDMA Handover Principal”

Documentation interne HUAWEI, “WCDMA Mobility Counter and KPI”

Documentation interne HUAWEI, “WCDMA RNO RF Optimization”

Documentation interne HUAWEI, “WCDMA Radio Network Coverage Planning”

http://www.telecomhall.com

http://www.3gpp.Com

http://www.memoireonline.com

http://www.wikipedia.org

71

Planification et optimisation radio du réseau 3G