Vous êtes sur la page 1sur 3

Duront plusieurs

semoines,

c'est dons I'un

des plus prestigieux

music-holl du monde, le Lido,

que j'oi

découvert

I'univers de lo scène

puis

du close-up

'internotionol

PoBrB,rrt l)'ÀRTrsrE

Révélé à la coupe de France de Close-uP

organisée par le Cercle français de I'lllusion, cet artiste élégant et trilingue

débute une carrière internationale.

française

, mais tout

sans de

de c'est à la

en 2003 magiciens - Les Kamyleons - que William décide de devenir illusionniste.

" En 20O4,lors d'une ballade

un soir de printemps, ma route a croisé celle de Bernard Bilis,

I'un des plus grands noms de

la magie française. Après

m'avoir donné quelques

conseils, il a pris dans sa

poche une photo dédicacée

et y a inscrit son numéro de

téléphone au dos en me proposant de lui téléphoner.

Bernard Bilis est devenu mon professeur, mon maître, mon

mentor et aujourd'hui un très bon ami, un deuxième papa.

Dans la même année, j'ai

découveft un club de magie atypique où les magiciens

professionnels se retrouvaient autour d'une bière ou deux jusqu'à I'aube. ll s'agit de I'lllegal Magic Club mis en place en l'an 2000 par Otto Wessely, magicien international, et inspiré du Danruin

Magic Club de Las Vegas. Chaque mercredi était pour moi un événement pour lequel je préparais systématiquement un nouveau tour pour faire mon show mon tour venu. J'ai beaucoup appris auprès des magiciens rencontrés là-bas qui m'ont donné de très bons conseils pour combler mes lacunes et m'ont transmis quelques-unes des ficelles du métier.

De 2005 à 2006, je suis devenu assistant de la "Statue Jérome

Murat", un numéro français d'une rare poésie. C'est sur les plus

grandes scènes du monde et plusieurs fois par semaine, au Lido de Paris, que j'ai découvert I'univers de la scène, la vie sur les

routes et l'adaptation aux situations parfois difficiles du métier. Une fois cette expérience terminée, le Lido de Paris m'a proposé d'animer en close-up les soirées de Noë|, du jour de I'An et de la Saint-Valentin. J'ai donc animé ces soirées jusqu'au changement

de direction en 2009. C'est ainsi que ma cafte de visite a

commencé à circuler dans Paris et que mon réseau s'est développé de façon naturelle.

Peter Din - vice président de la Fism - m'a conseillé de me lancer

en compétition et m'a proposé de participer à la Coupe de France

de Close-up organisée par le Cercle français de I'lllusion qui avait lieu un mois plus tard et que j'ai eu le plaisir de remporter. En 2012, après en avoir pris plein les yeux lors du Championnat

du monde de Magie, bien motivé, j'ai décidé de m'inscrire

au Championnat de France

que j'ai remporté !

Mais c'est lors de ces championnats que ma vie a pris un nouveau tournant, car si

cette victoire était déjà un très heureux événement, le plus merueilleux était encore à

venir

Un deuxième prix m'a

également été attribué, il s'agit

du prix EEF.E (40, quiest

l'intégration du cercle fermé des

250 meilleurs magiciens close-

up du monde qui se réunit tous

les ans à Buffalo - NY pendant une semaine à huis clos. " En2014, William sera soutenu

et recommandé auprès du

Magic Castle il sera à

l'affiche pendant une semaine en août 2014. Après tout juste

sept ans de carrière, il fait partie des rares magiciens français à

devenir Membre du Magic

Castle à Los Angeles, le lieu où tout magicien professionnel rêverait de se produire au moins

une fois dans sa vie.

William Watt

Gontact : vrrvrrwwillwatt.com

Révélé à Ia coupe de France de Close-uP

organisée par le Cercle français de I'lllusion, cet artiste élégant et trilingue

débute une carrière internationale.

française

mais tout

sans de

de c'est à la en 2003

magiciens - Les Kamyleons - que William decide de devenir illusionniste. " En 2004, lors d'une ballade un soir de printemps, ma route a croisé celle de Bernard Bilis,

l'un des plus grands noms de

la magie française. Après

m'avoir donné quelques

conseils, il a pris dans sa

poche une photo dédicacée

et y a inscrit son numéro de

téléphone au dos en me prcposant de lui téléphoner. Bemard Bilis est devenu mon professeul mon maftre, mon mentor et aujourd'hui un très bon ami, un deuxième papa.

Dans la même année, j'ai

découveft un club de magie atypique où les magiciens

professionnels se retrouvaient autour d'une bière ou deux jusqu'à l'aube. ll s'agit de I'lllegal Magic Club mis en place en I'an 2000 par Otto Wessely, magicien international, et inspiré du Danruin

Magic Club de Las Vegas. Chaque mercredi était pour moi un événement pour lequel je préparais systématiquement un nouveau tour pour faire mon show mon tour venu. J'ai beaucoup appris auprès des magiciens rencontrés là-bas qui m'ont donné de très bons conseils pour combler mes lacunes et m'ont transmis quelques-unes des ficelles du métier.

De 2005 à 2006, je suis devenu assistant de la "Statue Jérome

Murat", un numéro français d'une rare poésie. C'est sur les plus grandes scènes du monde et plusieurs fois par semaine, au Lido

de Paris, que j'ai découvert I'univers de la scène, la vie sur les

routes et I'adaptation aux situations parfois difficiles du métier. Une fois cette expérience terminée, le Lido de Paris m'a proposé d'animer en close-up les soirées de Noë|, du jour de I'An et de la Saint-Valentin. J'ai donc animé ces soirées jusqu'au changement

de direction en 2009. C'est ainsi que ma cade de visite a

commencé à circuler dans Paris et que mon réseau s'est développé de façon naturelle.

Peter Din - vice président de la Fism - m'a conseillé de me lancer

en compétition et m'a proposé de participer à la Coupe de France

de Close-up organisée par le Cercle français de I'lllusion qui avait lieu un mois plus tard et que j'ai eu le plaisir de remporter. En 2012, après en avoir pris plein les yeux lors du Championnat

du monde de Magie, bien motivé, j'ai décidé de m'inscrire

au Championnat de France

que j'ai remporté !

LILLSIO\\'ISTE

Mais c'est lors de ces championnats que ma vie a pris un nouveau tournant, car si

cette victoire était déjà un très heureux événement, le plus merueilleux était encore à

venir

Un deuxième prix m'a

également été attribué, il s'agit

du prix EEF.E (40, quiest

l'intégration du cercle fermé des

250 meilleurs magiciens close-

up du monde qui se réunit tous

les ans à Buffalo - NY pendant une semaine à huis clos. " En2014, William sera soutenu

et recommandé auprès du

Magic Castle il sera à

l'affiche pendant une semaine en août 2014. Après tout juste

sept ans de carrière, il fait partie des rares magiciens français à

devenir Membre du Magic

Castle à Los Angeles, le lieu où tout magicien professionnel rêverait de se produire au moins

une fois dans sa vie.

William Watt

Gontact : wvwwillwatt.com

Centres d'intérêt liés