Vous êtes sur la page 1sur 24

DJEBBOUR prêt pour le grand saut

DJEBBOUR prêt pour le grand saut «J'espère encore apporter de la joie dès la Serbie» «Il

«J'espère encore apporter de la joie dès la Serbie»

«Il ne faut pas trop en vouloir à Ghezzal»
«Il ne faut pas trop en vouloir
à Ghezzal»
Le quotidien 100 % foot Samedi 13 février 2010 N° 2397 prix 20 DA FRANCE
Le quotidien 100 % foot
Samedi
13
février
2010
2397
prix
20
DA
FRANCE
1.6
EURO
-
ISSN
111
Il n'a pas été retenu pour le prochain stage des Verts
CHAOUCHI ÉCARTÉ
«On ne m’a pas appelé car je suis blessé»
LACEN : ça sonne
mais ça ne répond pas
YEBDA : «Je quitterai
Portsmouth en fin de saison»
Il sera demain en Arabie Saoudite
ZIAYA : tout est rentré dans l'ordre
2 Compétition édition du samedi 13 février 2010
2
Compétition
édition du samedi 13 février 2010

LACEN :

ça sonne mais ça ne répond pas

Par Kamel Hassani

On a appris que le sélectionneur national Rabah Saâdane n'a pas eu de réponse, hier, de la part du joueur de Santander, Mehdi Lacen, après la convocation qui lui a été envoyée jeudi dernier pour participer au stage et au match prévu le 3 mars prochain face à la Serbie au stade du

5-Juillet.

SAÂDANE, qui tient beaucoup à ce joueur pour venir renforcer le milieu de terrain des Verts, a mis en place toute une stratégie depuis la fin de la CAN pour essayer de convaincre le joueur. Cette stratégie consiste en pre- mier lieu à appeler le joueur pour lui parler et connaître ses intentions et motivations. Le coach des Verts a maintes fois essayé de joindre Lacen, mais ce dernier n'a pas daigné décro- cher son téléphone durant toute la semaine passée. Ceci a amené le sélectionneur à passer à la deuxième étape de son plan qui consiste à lui envoyer une convocation écrite pour rejoindre les Verts en perspecti- ve de la rencontre contre la Serbie. D'ailleurs, Saâdane a fait le nécessaire pour cela en envoyant une convocation à la direction du club espagnol en espérant avoir une réponse. Mais la réponse de Lacen n'est

avoir une réponse. Mais la réponse de Lacen n'est pas parvenue, ce qui a beau- coup

pas parvenue, ce qui a beau- coup déçu le sélectionneur national qui misait beaucoup sur lui. Malheureusement pour Saâdane, le milieu de terrain récupérateur du Racing de Santander ne semble pas être enthousiasmé pour porter les couleurs de la sélection algé-

rienne. En tout cas, Saâdane a opté pour cette stratégie dans le but de mettre le joueur devant ses responsabilités et montrer à l'opinion sportive algérienne ce qui s'est passé réellement dans le traitement du dossier Lacen.

K. H.

MMAATTMMOOUURR ddaannss llee ggrroouuppee qquuii aa aaffffrroonnttéé NNuurreemmbbeerrgg hhiieerr ssooiirr Laissé au
MMAATTMMOOUURR ddaannss llee ggrroouuppee qquuii
aa aaffffrroonnttéé NNuurreemmbbeerrgg hhiieerr ssooiirr
Laissé au repos par son club
depuis son retour de l'aventure
africaine avec les Verts et sa
participation à la CAN angolaise,
Karim Matmour a fini par
reprendre les entraînements à
Mönchengladbach, mercredi
dernier.
IL A PROFITÉ d'un peu plus
d'une semaine de repos accordé par
la direction de Mönchengladbach,
avant de reprendre donc les entraî-
nements ces derniers jours et reve-
nir plus rapidement qu'on le pensait
au sein du groupe au point d'être
concerné par la rencontre d'hier
disputée par son équipe à domicile
face à Nuremberg.
Le joueur a donc été inclus dans
la liste des 18 éléments qui ont joué
le match du championnat hier, mais
il était prévu qu'il débute en tant
que remplaçant comme convenu
avec son entraîneur. Son retour
même progressif sera sans doute
d'un grand apport à son équipe trei-
zième du championnat avec 25
points (avant le match d'hier)
devançant Hanovre, premier club
relégable, de huit points. S. M. A.
«J'ai uun pprogramme àà ssuivre»
● Contacté hier matin, l'ailier droit de l'EN s'est dit content de son retour aux
entraînements et aux rencontres de son équipe, néanmoins il nous a fait
savoir qu'il n'allait pas jouer d'entrée. "On a parlé l'entraîneur et moi et il
m'a tracé un programme que je dois suivre à la lettre, donc, je ne vais en
principe pas être titulaire ce soir (NDLR, hier soir). Mon retour se fera
progressivement à la compétition", nous a-t-il informés.
S. M. A.
EN RAISON DES BLESSURES DE SAÏFI, MEGHNI ET BOUAZZA LLaa lliissttee ddeess pprrooss ppoouurrrraaiitt ssee
EN RAISON DES BLESSURES DE SAÏFI,
MEGHNI ET BOUAZZA
LLaa lliissttee ddeess pprrooss ppoouurrrraaiitt
ssee rréédduuiirree àà 1122 jjoouueeuurrss
● Selon une source
crédible, le
sélectionneur national
Saâdane ne veut pas
convoquer les joueurs
qui se plaignent de
blessures pour le match
du 3 mars qui opposera
l'Algérie à la Serbie au
stade du 5-Juillet.
Contrairement aux
derniers stages
effectués par l'EN
durant lesquels
Saâdane a fait appel à
certains joueurs
blessés, le coach
national ne veut pas
compter cette fois sur
eux, il préfère les
laisser se soigner dans
leurs clubs pour ne pas
aggraver leur état de
santé. Le coach des
Verts, qui est en train
de préparer le rendez-
vous de la Serbie avec
un grand intérêt, a
décidé, selon la même
source, de se contenter
d'une liste de12
joueurs professionnels
seulement si on prend
en considération les
blessures de Meghni,
Bouazza et Saïfi. Dans
ce cas de figure, on
retrouvera les 12 noms
suivants : Bougherra,
Antar, Halliche, Ziani,
Matmour, Belhadj,
Yebda, Ghezzal,
Abdoun, Mansouri,
Chadli et Djebbour. K. HH.

ZIANI rrend vvisite au lleader

Le VFL Wolfsburg se déplace cet après-

midi à Leverkusen, une rencontre difficile pour Ziani and Co qui auront en face le leader du championnat. Douzièmes du championnat, la mission des coéquipiers de Ziani, qui sera d'attaque cet après- midi, s'annonce délicate, d'autant qu'en cas de contre-performance, le Bayern pourrait chiper la tête du classement à Leverkusen.

Antar aaccueille Hoffenheim

du classement à Leverkusen. Antar a a ccueille Hoffenheim ● De son côté, Antar Yahia, qui

De son côté, Antar Yahia, qui est resté sur le banc lors du dernier match

disputé par son équipe, pourrait revenir en tant que titulaire à l'occasion de la

réception de Hoffenheim. Son équipe devra vite se sécuriser d'autant que la quatorzième place occupée n'est pas loin de la zone rouge.

Chadli àà BBerlin

Mayence, surprenant huitième de la Bundesliga, avec le revenant chez les

Verts Amri Chadli, se déplace ce soir à Berlin pour y affronter le Hertha,

dernier du classement. Le milieu de terrain de l'EN sera en principe titulaire, c'est du moins ce qu'il nous a affirmé hier lors d'une conversation

téléphonique.

S. M. A.

3 Compétition édition du samedi 13 février 2010
3
Compétition
édition du samedi 13 février 2010

CHAOUCHI

ÉCARTÉ

Par Ameur M. Z.

Au moment où la plupart des fans espéraient que la FAF «pardonne» au gardien Faouzi Chaouchi son comportement face à l'Egypte, sa sanction est tombée, hier, tel un couperet.

SELON UN MEMBRE du staff technique ainsi qu'une source proche de la Fédération algérienne de foot- ball, la mise à l'écart de l'international gardien de l'ESS était prévisible. Malgré les voix qui se sont élevées depuis le retour de l'équipe de l'Angola pour que les responsables de l'EN accordent des circonstances atténuantes à Chaouchi, une décision qui va à l'encontre de l'expression de la vox-populi a été prise ce week-end. On ignore pour le moment qui a ordonné cette mise à l'écart, mais d'après nos sources, plusieurs griefs ont été retenus contre l'enfant de Bordj Ménaïel. En plus de sa tentati- ve d'agression sur Coffi Codjia lors de la demi-finale face à la sélection égyptienne, nos interlocuteurs nous ont appris que le bilan général de Chaouchi n'est pas du tout positif. Cet

argument ne tient pas vraiment debout. Comme on dit, lorsqu'on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage. Dire que le bilan de Chaouchi avec les Verts n'est pas positif, c'est du n'importe quoi. De héros de Khartoum, il est passé du jour au len- demain au «minable de la Oumma». On aimerait bien que des joueurs avec des bilans pas aussi élogieux que ceux de Chaouchi qualifient l'EN pour des compétitions huppées. C'est grâce à lui que l'équipe nationale par- ticipera au prochain Mondial de l'Afrique du Sud. Le bon sens exige qu'on ne doive pas mentir aux gens. Sous les feux de la rampe depuis la fin de la Coupe d'Afrique des nations, Chaouchi ne s'attendait nullement à ce qu'il soit sanctionné de la sorte. D'après toujours le membre de la

fédération, sa mise à l'écart est moti- vée par ses écarts disciplinaires que ce soit avec l'ESS ou avec l'équipe nationale. Son comportement agres- sif à l'encontre de Codjia lui a été fatal, puisqu'il n'a pas été retenu pour la rencontre amicale face à la Serbie. Ce responsable, qui a requis l'anony- mat, affirme que la fédération a par- donné par le passé à Chaouchi et qu'il est temps qu'il assume ses responsa- bilités. «On ne badine pas avec la dis- cipline», nous a-t-il confié. D'après certaines indiscrétions, certaines per- sonnes ont usé de leur influence pour que Chaouchi soit sanctionné. Pour elles, celui-ci n'est pas à sa première et que son comportement sur le ter- rain peut nuire à toute l'équipe à l'ave- nir.

A. M. Z.

à toute l'équipe à l'ave- n i r . A. M. Z. GAOUAOUI sera-t-il prêt ?
à toute l'équipe à l'ave- n i r . A. M. Z. GAOUAOUI sera-t-il prêt ?

GAOUAOUI

sera-t-il prêt ?

Par Kamel Hassani

Le gardien des Verts, Lounès Gaouaoui, a rendez-vous ce lundi avec son médecin traitant pour
Le gardien des Verts, Lounès Gaouaoui, a rendez-vous ce lundi avec son médecin traitant pour

Le gardien des Verts, Lounès Gaouaoui, a rendez-vous ce lundi avec son médecin traitant pour une consultation qui déterminera si le joueur pourra entamer ou non les entraînements avec le groupe à partir de cette semaine.

qui déterminera si le joueur pourra entamer ou non les entraînements avec le groupe à partir
qui déterminera si le joueur pourra entamer ou non les entraînements avec le groupe à partir

GAOUAOUI, qui suit des entraînements individuels spé- cifiques depuis 10 jours suivant le programme établi par son médecin, n'est pas encore sûr d'être opérationnel pour le match des Verts contre La Serbie prévu le 3 mars au stade du 5-Juillet . L'opération subie par le keeper des Verts le mois passé à Paris pour l'ablation de l'appendice a été une réussite totale, Gaouaoui ne ressent plus de douleurs et semble revenir progressivement à sa forme physique optimale. Le gardien de l'ASO, que nous avons ren- contré lundi dernier au cours de la cérémonie organisée en l'honneur des journalistes par le ministre de la Solidarité et de la Communauté algérienne à l'étranger, Djamel Ould Abbes, n'est pas encore certain d'être apte pour la rencontre du 3 mars même s'il reste très optimiste eu égard à la volonté affichée par le gardien expérimenté des Verts pour revenir vite en EN depuis la fin de la dernière CAN.

Si Mohamed Cédric pourrait être appelé en renfort

Si Gaouaoui ne sera pas prêt pour la rencontre du 3 mars, le sélectionneur national sera dans l'obligation de le remplacer et dans cette optique, on a appris que Saâdane a mis dans sa liste des réservistes le gardien de la JSMB, Si Mohamed Cédric, pour éventuellement renforcer la sélection algérienne dans le cas où Gaouaoui déclarerait for- fait. D'ailleurs, le gardien de Béjaïa est en train de s'illustrer depuis le début de saison, ce qui n'a pas laissé le sélectionneur des locaux Benchikha insen- sible puisqu'il vient de le convoquer avec la sélection algérienne qui prépare les éli- minatoires du Championnat d'Afrique réservé aux locaux où la sélection algérienne affronte- ra la Libye en aller et retour au courant du mois prochain. K. H.

Libye en aller et retour au courant du mois prochain. K. H. Il r r eprendra

Il rreprendra lles eentraînements dès lle rretour dde ll'Entente

Le gardien international de l'Entente, pour essayer de reprendre sa

place dans la sélection nationale après le groupement pour préparer le match face à la Serbie en amical, s'entraîne actuellement seul chez lui et selon le programme que lui a été remis par le préparateur physique de l'Entente, l'Italien Gianni. Il sera présent dès la reprise des entraînements de l'Aigle noir après le match face à Saïda en Coupe prévu le 19 février prochain. Il devrait être présent dans les bois de l'Entente face au MCO le 23 février prochain dans le cadre de la mise à jour de la 16e journée du championnat national.

Le BF décidera du sort

de Chaouchi et Lemouchia le 14 février

Selon nos sources très proches du staff technique de la sélection nationale, le cas des deux joueurs de l'Entente de Sétif, Khaled Lemouchia, qui a quitté l'Angola la veille de la rencontre face au Mali après un accrochage avec son entraîneur Saâdane, bien que le joueur a nié toute altercation dans une interview parue dans une de nos éditions il y a quelques jours, et Chaouchi qui a reçu un carton rouge face à l'Egypte, sera étudié lors de la prochaine réunion du Bureau fédéral prévue le 14 février prochain. Déjà exclus du match

amical que l'EN disputera le mois prochain contre la Serbie, les internationaux de l'ESS connaîtront définitivement leur sort avec l'EN lors de la réunion du Bureau fédéral ce dimanche. Selon certaines indiscrétions, Chaouchi pourrait faire sa réapparition avec les Verts lors des prochains regroupements. Autrement dit, cette mise à l'écart contre la Serbie «devrait servir de leçon au gardien de but pour soigner son comportement vis-à-vis de la sélection», nous dit une source proche de la fédération.

Quant au cas de Khaled Lemouchia, c'est aux membres du staff technique de transmettre la suite à donner à cette affaire et sur ce qui s'est passé en Angola. Jusque-là, la FAF et les entraîneurs nationaux ont toujours évoqué des «problèmes familiaux» qui l'ont forcé à quitter la CAN. Si ce sont des problèmes familiaux qui sont derrière le départ prématuré de Lemouchia de la CAN, sa réintégration ne doit pas poser problème puisqu'il a eu le bon de sortie de ses dirigeants. Autrement dit, il aurait été autorisé à quitter «momentanément» l'EN. Sinon…

4 Compétition édition du samedi 13 février 2010
4
Compétition
édition du samedi 13 février 2010

2 buts et une passe décisive en 5 matches

DJEBBOUR

DE RETOUR

Par Asma H. A.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Rafilk Djebbour affiche une forme éblouissante au cours de ces dernières semaines. Même les responsables de l’AEK Athènes ne s’attendaient pas à voir l’Algérien retrouver sa

forme aussi vite après près de trois mois d’absence. Ainsi, en cinq rencontres disputées par l’attaquant des Verts avec son équipe de l’AEK Athènes au cours de ces dernières semaines, ce dernier a déjà inscrit deux buts et il aurait même pu en inscrire trois. En effet, face à Iraklis, et suite à un effort personnel, Djebbour réussit à inscrire le premier but de son équipe lors de cette confrontation. L’Algérien aurait pu être auteur d’un doublé lors de cette confrontation s’il n’avait pas raté le penalty à la 87 e de jeu. Un but qui aurait d’ailleurs donné la victoire à son équipe. Une semaine plus tard, et à l’occasion de la 19 e journée du championnat grec, Djebbour ouvre le score pour son club face à Giannina d’une très jolie tête. Il faut dire que depuis son retour,

Djebbour ne se contente plus de marquer, puisque pas plus tard que la semaine dernière contre Xanthi pour le compte de la 21 e journée du championnat, l’attaquant de l’EN était l’auteur d’une passe décisive donnant un véritable caviar à son coéquipier Leonardo qui ne se prive pas de tromper le gardien adverse. Aujourd’hui samedi, l’AEK Athènes devra donc se passer des services de son attaquant vedette face à Panthrakikos Komotini, malade, qui a été ménagé. Ainsi, le retour de Djebbour fera à coup sûr beaucoup de bien aux Verts qui ont beaucoup peiné lors de la CAN en attaque. A l’annonce de la liste des 23 joueurs convoqués pour la CAN en décembre dernier, Rafik Dejbbour que nous avions interviewé, et même s’il nous avait affirmé qu’il comprenait tout à fait la décision du sélectionneur, était très déçu de ne pas pouvoir prendre part à cette compétition. Néanmoins, le moins que l’on puisse dire, c’est que finalement cette mise à l’écart temporaire lui a rendu un grand service. En effet, il a pu se concentrer et regagner sa place de titulaire au sein de l’AEK Athènes. En fait, Djebbour a reculé pour mieux sauter, et ses nombreux fans espèrent bien voir d’autres réalisations, et ce, dès le 3 mars prochain.

A. H. A.

En photos, les prouesses de Djebbour lors de ses derniers matchs. ◗ Djebbour exprimant sa
En photos, les prouesses
de Djebbour lors de ses
derniers matchs.
◗ Djebbour exprimant sa joie après le
but inscrit face à Giannina.
◗ Le bolide de Djebbour contre Iraklis.
◗ Le bolide de Djebbour contre Iraklis.

«Ghezzal et moi sommes un duo complémentaire»

- Alors, vous êtes officiellement

convoqué pour le match face à la Serbie, on peut dire que vous vous y attendiez ?

- Oui, je pense que tout le monde

connaît les raisons qui ont poussé le sélectionneur national à ne pas me convoquer pour la CAN. Il avait déclaré qu’il ne ferait pas appel aux joueurs qui n’étaient pas compétitifs et comme je ne jouais pas durant cette période, et bien il ne m’a pas fait appel pour jouer la Coupe d’Afrique des nations.

- Finalement, vous êtes retourné à l’AEK et vous avez même regagné votre place de titulaire ?

- L’AEK Athènes, c’est mon club

employeur vu que je suis toujours sous contrat. Je suis revenu à Athènes avant le début de la CAN et je me suis entraîné très durement avec, à la clé, un programme spéci- fique qui m’a été établi pour retrou- ver ma forme vu que je n’avais pas joué depuis plusieurs semaines. Je me suis donc concentré sur mon tra- vail à l’entraînement et j’ai répondu présent lorsque le coach m’a fait appel. J’ai saisi cette occasion pour à la fois aider mon équipe et mon- trer ce que je valais sur le terrain et c’est de cette manière que j’ai pu reprendre ma place dans le onze

rentrant.

- On a l’impression que vous n’avez jamais douté de vos capacités ?

- Franchement, non. Il est vrai

que j’ai traversé une période diffici- le durant laquelle je ne jouais pas et, donc, je n’étais pas au top de ma forme, mais je n’ai jamais douté quant à mes capacités, je sais très bien ce que je vaux. C’est pour cette raison qu’il était impératif pour moi que je retrouve la compétition pour à la fois apporter un plus à mon

équipe et espérer rejoindre à nou- veau la sélection Du moment que je rejoue, le coach Rabah Saâdane a jugé utile de me faire appel. Même

si je m’y attendais un peu, vous ne pouvez pas imaginer à quel point je suis heureux de revêtir et de défendre à nouveau les couleurs nationales. En plus, je retrouverai notre fabuleux public au stade du 5- Juillet à l’occasion de la rencontre face à la Serbie, donc, ça sera du pur bonheur.

- Peut-on dire à présent que tout se passe bien pour vous, y com- pris avec votre coach ?

- Dieu merci, oui, et je dirai

même que ça se passe très bien. J’ai

toujours dit que l’AEK Athènes est mon club, que j’aime beaucoup, et que j’étais prêt à aider à n’importe

quel moment. Donc, hamdoullah, je

n’ai aucun souci, y compris avec mon coach. Justement, je tiens à préciser que tout ce qui a été rap-

porté quant au fait que j’aurais criti- qué mon entraîneur est purement mensonger, et c’est pour cette raison que j’ai fait un démenti sur le site officiel du club. Franchement, je ne comprends pas pourquoi on me fait dire des choses aussi graves que je n’ai pas dites si ce n’est pour me faire du mal. C’est de la méchanceté gratuite et on veut me créer des pro- blèmes avec mon club, pour moi c’est la seule explication possible.

- Est-ce à cause de ce qui a été rapporté dans la presse que vous ne faites pas partie du groupe qui jouera samedi face au Panthrakikos Komotini ?

- Non, non, pas du tout. Quand j’ai fait savoir à mes responsables que je n’ai jamais fait cette déclara- tion, ils m’ont tout de suite cru. Je leur ai même fait savoir qu’ils pou- vaient demander la cassette de mon

enregistrement et la traduire pour s’assurer que je n’ai jamais dit ça.

En fait, tout ce que j’ai dit, c’est que

moi, en tant que joueur, j’ai une mission à accomplir sur le terrain et l’entraîneur, de son

côté, sait très bien ce qu’il fait.

➠➠➠

de son côté, sait très bien ce qu’il fait. ➠➠➠ ◗ Personne ne peut l'arrêter même

Personne ne peut l'arrêter même pas les grands défenseurs du Panathinaikos.

«Actuellement à l'AEK, j'ai deux rôles : celui de buteur et celui de passeur décisif»

5 Compétition édition du samedi 13 février 2010
5
Compétition
édition du samedi 13 février 2010
5 Compétition édition du samedi 13 février 2010 «J’espère apporter encore de la joie à nos

«J’espère apporter encore de la joie à nos supporters, et ce, dès le match de la Serbie»

«Si j'avais été à la place de Ghezzal durant la CAN où il avait joué seul devant lors de la majorité des matchs, j'aurais certainement eu des difficultés pour faire preuve d'efficacité. C'est pour dire qu’il ne faut pas trop lui en vouloir»

SAÂDANE :

«Quand il est en forme, c’est incontestablement notre meilleur attaquant»

RABAH SAÂDANE N’A, certes, pas fait appel à Rafik Djebbour pour la Coupe d’Afrique des nations, mais il n’a jamais cessé de dire du bien de l’attaquant de l’AEK Athènes. Pour le sélectionneur national, la seule raison de sa mise à

l’écart temporaire était qu’il

ne jouait pas au sein de son club. D’ailleurs, à Luanda, Rabah Saâdane a tenu à nous confier en aparté à

plusieurs reprises : «Pour

moi, y a pas photo. Lorsque Djebbour est en forme, c’est incontestablement notre meilleur attaquant. Je pense que cela fait très longtemps que l’équipe nationale n’a pas eu un aussi bon avant- centre qui pèse sur les défenses et qui fait preuve d’un grand opportunisme face aux buts. Il peut aussi servir de bons ballons comme la passe décisive qu’il a donnée en Zambie. Sa grande force, c’est aussi le jeu en profondeur puisqu’il joue très bien dos au ballon.» C’est pour dire que le retour en force de Rafik Djebbour fera non seulement du bien au groupe, mais aussi au staff technique national qui disposera pour la Serbie de deux attaquants pour attaquer affichant une grande forme physique. A. H. A.

➠➠➠ Maintenant, en ce qui concerne mon absence et comme je vous l’ai déjà fait
➠➠➠
Maintenant, en ce qui
concerne mon absence et
comme je vous l’ai déjà fait
savoir, je suis malade, je souffre
d’une infection à la gorge.
D’ailleurs, je ne me suis pas entraî-
né pendant trois jours. Les antibio-
tiques que j’ai pris m’ont beaucoup
affaibli et c’est pour cette raison
que je ne peux pas jouer ce match,
d’autant plus qu’il s’agit d’un
déplacement. Mais, je pense
qu’avec du repos, je serai pré-
sent le week-end prochain.
-
-
- Vous connaissant, un
joueur qui aime les grands
challenges, cela n’a pas dû être
facile pour vous de suivre vos
coéquipiers via l’écran de télé-
vision durant la CAN ?
- Bien sûr que ce fut très diffi-
cile et même pénible par
moments d’être aussi loin d’un
groupe dont j’étais proche
quelques semaines aupara-
vant et avec qui j’ai vécu
des moments inoubliables.
En plus, pour un challenger
comme
-
◗ Djebbour montre tout
son talent face au
défenseur de Xanthi.
-
➧ «Je n'ai
«Ce fut pénible
pour moi d'être aussi
jamais douté de mes
capacités, je sais ce
que je vaux»
moi, comme vous
venez de le dire, qui aime les
grands défis, ce n’est pas facile de
rater une grande compétition
comme celle de la CAN. Mais, je
me suis fait une raison en respec-
tant à la fois la décision du sélec-
tionneur et en me concentrant sur
mon travail au sein du club afin de
retrouver ma forme…
buteur et celui de passeur,
puisque je ne me contente pas
seulement d’hériter de bons
ballons, mais j’essaye aussi
d’aider mes coéquipiers en
pointe de l’attaque afin qu’on
soit encore plus dangereux et
percutants. Jusque-là, ça
marche et j’espère que ça conti-
nuera pour moi et pour toute
l’équipe au cours des prochains
matchs.
loin d'un groupe dont j'étais
proche quelques semaines
auparavant et avec qui j'ai vécu
des moments inoubliables. Mais je
me suis fait une raison en
respectant la décision du
sélectionneur et en me
concentrant sur mon travail
au sein du club afin de
retrouver ma
forme»

- Et le moins que l’on puisse dire, c’est que vous affichez une grande forme en ce moment puisque lorsque vous n’êtes pas buteur, vous donnez des passes décisives ?

- Dieu merci, ça va beaucoup

mieux pour moi avec déjà cinq matchs dans les jambes. Il est vrai aussi qu’à présent, au sein de l’AEK j’ai deux rôles, celui de

- Tout le monde était unanime pour dire que vous avez beaucoup manqué aux Verts durant la CAN sur le plan offensif où l’équipe a manqué

d’efficacité…

- Et bien à chaque fois que je viens en équipe nationale, j’essaye toujours de donner le meilleur de moi-même pour être le

plus efficace devant vu que c’est la tâche qui m’incombe. Donc, dire que j’ai manqué à l’équipe, ça ne peut que me flatter, même si j’avoue que le groupe a fait une très bonne CAN avec, à la clé, une place en demi-finales après avoir

battu la grande Côte d’Ivoire…

Même Ghezzal a affirmé que

vous lui avez manqué devant…

Il faut savoir que Kader est un

joueur qui travaille beaucoup devant et qui pèse beaucoup sur les défenseurs, c’est vrai que lui et moi nous formons un duo très complémentaire avec des automa- tismes qui se sont créés au fur et à mesure des matchs. En gros, nous nous entendons très bien. En plus, je dirai que si j’avais été à sa place durant la CAN, où il avait joué seul devant lors de la majorité des matchs, j’aurais certainement eu des difficultés pour faire preuve d’efficacité. C’est pour dire que ce ne fut pas simple pour lui et il ne faut pas trop lui en vouloir sur le fait qu’il n’ait pas marqué durant la CAN.

Du moment que vous affichez

la grande forme, peut-on dire que vous promettez d’autres buts, et ce, dès le match contre la Serbie le 3 mars prochain ?

Et bien, comme je vous l’ai

déjà dit, quand je rentre sur le ter-

rain, j’essaye toujours de donner le meilleur de moi-même. Je pense que jusque-là, mes coéquipiers de l’équipe

nationale et moi, nous avons procuré beaucoup de joie à nos fans et incha Allah, ça conti- nuera, et ce, à partir du 3 mars prochain face à la Serbie. Retrouver nos supporters et le stade du 5-Juillet, cela me fait super plaisir. Je sais que tout le monde

compte sur l’équipe et moi à la pointe de l’attaque pour marquer des buts. Je ferai tout pour être à la hauteur. Pour moi, il est clair que peu importe qui marque, mais il est

certain que si une occasion me sera offerte, je ferai en sorte de secouer les filets. Après tout, c’est la tâche qui m’ait demandée sur le terrain. Donc, je dis à nos supporters : ren- dez-vous à Alger début mars pro-

chain.

A. H. A.

◗ Djebbour ravi de retrouver le chemin des filets contre Giannina. «Tout ce qui a
◗ Djebbour ravi de
retrouver le chemin des
filets contre Giannina.
«Tout ce
qui a été
rapporté sur le fait
que j'ai critiqué mon
entraîneur est purement
mensonger.
Franchement, je ne
comprends pas pourquoi
on me fait dire des choses
aussi graves que je n'ai
pas dites. C'est de la
méchanceté gratuite et
on veut me créer des
problèmes avec
mon club»
◗ L'attaquant des Verts met dans le
vent trois défenseurs de Atromitos.
6 Compétition édition du samedi 13 février 2010
6
Compétition
édition du samedi 13 février 2010

SI MOHAMED :

ZIAYA

retournera demain en Arabie Saoudite

ZIAYA retournera demain en Arabie Saoudite ● Tout est rentré dans l’ordre Après ce qui a

Tout est rentré dans l’ordre

Après ce qui a été dit et redit concernant l’affaire du néo- attaquant de la sélection nationale, Abdelmalek Ziaya, qui a refusé de signer un autre contrat de plus de 24 mois et qui est rentré directement au pays après seulement deux jours passés à Djeddah, en profitant de l’arrêt du championnat en Arabie Saoudite, en inventant la maladie de sa mère et menaçant de ne pas revenir en Arabie Saoudite au cas où l’équipe saoudienne insisterait sur le nouveau contrat, quels que soient les résultats sur son avenir, et pour éviter tout débordement de l’affaire, le président Serar a joué un grand rôle pour que les choses reviennent à la normale. Il s’est déplacé hier dans l’après-midi à

Guelma, lieu de résidence de Ziaya,

où il a été accueilli par la famille du joueur. Comme nous l’avons indiqué dans nos précédentes éditions, Serar a donné tous les détails du contrat au joueur et comme ils ont trouvé un terrain d’entente, le joueur rentrera demain à Djeddah

via Istanbul. Il se déplacera ce

matin à Tunis par route et s’envolera vers Istanbul à 13h et à 18h, il prendra l’avion vers Djeddah

où il devrait être présent lors de la

séance d’entraînement de son équipe pour demain matin en attendant l’arrivée de son président mardi, pour régler le problème définitivement.

● Entretien réalisé par N. Boumali l’équipe nationale… opté pour vous… - C’est flatteur d’entendre
● Entretien réalisé par N. Boumali
l’équipe nationale…
opté pour vous…
- C’est flatteur d’entendre ça.
- Les dirigeants m’avaient vu à
Auteur de belles prestations
avec la JSMB, le gardien
Cédric Si Mohamed est
pressenti pour rejoindre
l’équipe nationale dans
les mois à venir. Malgré sa
non-convocation pour le
match face à la Serbie, il
affirme qu’il continuera à
travailler durement pour
gagner la confiance du
sélectionneur national.
Je suis animé d’une grande
volonté pour réussir dans ma
carrière et je ferai tout pour y
parvenir.
l’œuvre et ils étaient convaincus
de mes qualités. Je me donne
corps et âme pour que je sois
toujours à la hauteur. Je suis
- Malgré la rude concurrence
qui existe dans les bois de
l’équipe nationale, vous
ambitionnez de vous frayer
une place dans l’échiquier des
Verts…
ambitieux et je ne lésinerai pas
sur l’effort pour aller de l’avant.
- Vous avez réussi en un laps
de temps record à reléguer
Saoula sur le banc…
- Comme je vous l’ai déjà dit,
- Bien sûr, ma priorité est
d’être performant avec mon club,
car lorsqu’on est au top avec son
équipe, il est tout à fait normal
que le sélectionneur national
je me donne à fond chaque fois
pour apporter le plus qu’on
attend de moi. Je fais toujours
mon autocritique
vous
- On n’a pas cessé de
parler ces derniers jours
de votre convocation en
équipe nationale, qu’en
est-il au juste ?
➧ «Ma priorité est d'être performant
- Je n’ai rien reçu.
avec mon
Certes, on parlait avec
insistance de ma
probable convocation,
mais jusqu’au moment
club, car lorsqu'on est au top avec
son équipe,
il
normal que le sélectionneur national
où je vous parle, il n’y
est tout à fait
a rien de concret. Ce
n’est que de la
vous convoque»
spéculation et il n’y
a rien d’officiel.
convoque. Mon
seul souci est de cravacher
encore dur pour aspirer à gagner
ma place en équipe nationale.
pour tenter de combler mes
faiblesses. Dieu merci, tout
baigne dans l’huile pour le
moment. Cependant, je tenterai
de faire mieux à l’avenir.
- Votre rêve est
- Est-il vrai que vous aviez
- Quelles sont les qualités que
de disputer la
Coupe du
monde, n’est-
ce pas ?
subi des tests avant de signer
à la JSMB ?
doit avoir un gardien de but
pour réussir dans sa carrière
- Effectivement, les dirigeants
- Tout
joueur rêve
de prendre
part à
- Vous êtes devenu le
la
de la JSMB m’ont testé lors du
match amical face au MCEE et
j’ai pu les convaincre en 45
minutes. Ils ont cru en moi et je
fais le maximum pour être à la
hauteur de leur confiance.
? - Un gardien doit être d’abord
bien dans sa tête. Il doit aussi
garder sa concentration jusqu’au
coup de sifflet final.
chouchou des supporters de
Coupe
- Les dirigeants de Béjaïa
du

monde. Moi, je travaille d’arrache-pied pour être performant avec mon club et aussi taper dans l’œil du sélectionneur national. Mais

pas pour les échéances à venir, je redoublerai les efforts pour tenter de gagner sa confiance.

- D’aucuns disent que vous serez le futur gardien de

étaient en contacts très avancés avec deux gardiens internationaux, Lounès Gaouaoui et Nassim Ousserir, mais ils avaient finalement

même si l’entraîneur national ne me convoque
même si l’entraîneur national ne
me convoque

la JSMB, cela doit vous faire plaisir…

- J’avoue que leur soutien m’a

beaucoup aidé. C’est grâce à eux que j’ai pu réussir et je ferai tout pour les satisfaire.

N. B.

étincelant face à Tottenham

Engagé pour six mois avec option d’achat à la fin de la saison, Adlène Guedioura fait de son mieux pour gagner la confiance de ses dirigeants et par conséquent, décrocher un contrat de longue durée avec Wolverhampton.

IMPRESSIONNANT avec sa nouvelle équipe, l’ancien pensionnaire de Charleroi fait parler déjà de lui en Angleterre. Il a été étincelant, d’ailleurs, mercredi dernier face à Tottenham. Il a été pour beaucoup dans la victoire de son équipe face aux Spurs. Depuis son arrivée, Wolverhampton com- mence à redresser la barre. Il était menacé par la relégation, mais la dernière victoire acquise devant Tottenham lui a permis de se positionner à la 15 e place juste derrière Sundeland. Les dirigeants et les supporters

juste derrière Sundeland. Les dirigeants et les supporters sont très contents de lui. Son nom revient

sont très contents de lui. Son nom revient sans cesse dans la presse, mais Guedioura garde la tête sur les épaules. Il veut encore confirmer dans les rencontres à venir pour

que ses dirigeants lui proposent un prolon- gement de contrat à la fin de l’exercice actuel, si Wolverhampton assure son main- tien en Premier League. Il affirme à cet effet pour un journal anglais : «Je suis content de ma performance face à Tottenham, mais ce n’était qu’un match. Je dois prouver encore pour espérer réussir avec mon nouveau club. Je ne veux pas paraître prétentieux, mais je ferai tout ce que je pourrai pour aider Wolverhampton à se maintenir. Je ne peux pas dire que je peux faire la différence tout seul car c’est avec le concours de tout le monde que l’équipe peut faire la différence. Plus je joue, plus je me sens bien. Je veux montrer à mes dirigeants et aux fans que je suis assez bon pour rester ici. Cela ne dépend pas de moi, parce que je dois mon- trer ce que je peux faire sur le terrain pour gagner la confiance de mes responsables.» A propos de la différence entre le champion- nat belge et celui anglais, Guedioura admet que la Premier League est d’un niveau élevé. «Je n’ai pas trouvé des difficultés en Angleterre, mais je reconnais que le niveau

est beaucoup plus élevé que celui du cham- pionnat belge. Le jeu est très rapide ici. Il faut travailler très dur pour réussir. J’’appré- cie le championnat anglais», a-t-il souligné. S’agissant de la prochaine rencontre face à Chelsea, l’ancien sociétaire de Charleroi déclare que son équipe fera tout pour enre- gistrer un bon résultat devant le leader. «Nous devons en profiter pendant que nous le pouvons. J’espère que nous pourrons obtenir quelques victoires de plus. Chaque point est très important. Nous devons prendre autant de points que possible pour que l’équipe reste dans la Premier League. Les joueurs ont l’esprit combatif et ils sont disposés à faire le maximum pour atteindre l’objectif. Nous devons continuer à tra- vailler d’arrache-pied pour rééditer ce qu’on

a fait face à Tottenham. Le match face à

Chelsea sera très difficile, mais j’espère qu’on enregistrera un bon résultat vu qu’on

a un besoin pressant de points», a-t-il conclu.

N. B.

7 Compétition édition du samedi 13 février 2010
7
Compétition
édition du samedi 13 février 2010

Le club ne peut pas racheter son contrat, il est contraint de changer d'air

YEBDA : «Je quitterai Portsmouth en fin de saison» donc mal comment un ●● Par
YEBDA :
«Je quitterai Portsmouth
en fin de saison»
donc mal comment un
●● Par Smaïl M. A.
Traversant une période assez délicate financièrement,
le club anglais de Portsmouth pourrait voir la majorité
de ses joueurs partir sous d'autres cieux dès l'été
prochain. La situation n'a toujours pas changé, et il est
de plus en plus envisageable d'assister à un tel
scénario.
élément comme Yebda
accepterait de jouer
dans les rangs d'un club évoluant
dans une division inférieure, lui
qui est courtisé d'un peu partout.
L'intérêt des clubs, comme
Arsenal, FC Séville ou même le
PSG (bien que cette dernière piste
n'a pas été confirmée), veut dire
avait cédé son joueur au club
anglais lors des derniers moments
du marché estival des joueurs,
Portsmouth ne voulait pas risquer.
Elle a préféré recruter ce joueur,
mais d'abord à titre de prêt, avec
une option d'achat fixée à 4 mil-
lions de livres. Mais comme le
club de Portsmouth ne peut pas se
permettre une telle folie actuelle-
ment, le joueur a compris désor-
mais que son avenir est ailleurs et
qu'il ne pouvait pas rester dans ce
club d'autant qu'un autre facteur
va lourdement peser dans la
balance.
tout simplement que le nouveau
patron du milieu de terrain algé-
rien a le potentiel qui le qualifie
pour jouer dans le très haut
niveau, loin de celui de la
Championship.
L'Angleterre et
Arsenal plutôt qu'un
retour à Benfica
Il mérite plus
que la seconde
division anglaise

LES JOUEURS les plus concer- nés par ce départ sont ceux liés au club sous forme de prêt, le club en compte déjà plusieurs, et désor- mais, ils ne se font plus prier pour exprimer leur envie de quitter le club du sud de l'Angleterre. En témoignent les dernières sorties médiatiques de quelques stars des Pompey. La dernière en date est celle du joueur des Verts, à savoir Hassan Yebda, qui a exprimé,avant-hier sur les colonnes du Daily Mirror, son envie de quitter le club dès l'ou- verture du prochain mercato esti- val."J'aurais pu partir l'hiver der- nier, mais vu les problèmes com- plexes que vivait Portsmouth, notamment ceux d'argent, c'était impossible. Mais à présent, je peux vous affirmer que je vais quitter le club à la fin du prêt, au mois de juin prochain, mais il est fort probable que je reste en Angleterre", a-t-il déclaré au Daily Mirror.

4 millions de livres, trop cher pour Portsmouth

L'été dernier, lorsque Benfica

En effet, Portsmouth est en très mauvaise posture en champion- nat. Le club du sud de l'Angleterre pointe à la dernière place du championnat avec 16 petits points après 25 rencontres disputées ! C'est dire que le club se dirige droit vers une relégation certaine en Coca-Cola Football League Championship (appellation cor- recte du championnat anglais de seconde division). On imagine

Le célèbre club portugais du Benfica Lisbonne détient les papiers de l'ancien manceau. Il pourra donc décider de son sort l'été prochain. Il sera, très proba- blement, cédé au plus offrant, mais la montée en puissance du champion du monde U17ans avec les Bleus pourrait faire changer d'avis les Lusitaniens. Il n'est donc pas à écarter qu'ils le rappellent en lui proposant de réintégrer le club, mais d'après les récentes déclara- tions du joueur, cette piste pourrait rapidement tomber à l'eau. Ce der- nier préférerait, à cet effet, rester en Angleterre pour monnayer son talent dans ce championnat de haut niveau que de retrouver le Portugal. Arsenal est, d'ailleurs, l'une des pistes les plus sérieuses pour lui, d'autant que Wenger s'est dit très intéressé par les qualités

du milieu des Pompey. Il fera, sans doute, son possible pour le faire venir du côté de l'Emirates Stadium dès cet été. Une autre piste pourrait consti- tuer une option pour le joueur de l'EN avec le contact qu'il aurait établi avec le FC Séville. D'après

le Daily Mirror, le célèbre club andalou se serait, lui aussi, mis dans la course pour s'attacher les services du joueur de 25 ans, de quoi le satisfaire et lui offrir un choix de qualité pour lancer défi- nitivement sa carrière dans un niveau supérieur. S. M. A.

et lui offrir un choix de qualité pour lancer défi- nitivement sa carrière dans un niveau
et lui offrir un choix de qualité pour lancer défi- nitivement sa carrière dans un niveau
8 CHAMPIONS LEAGUE AFRICAINE Compétition ● DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL EN GAMBIE : ABDELLAH HADDAD
8 CHAMPIONS LEAGUE AFRICAINE
Compétition
● DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL EN GAMBIE : ABDELLAH HADDAD
Aujourd'huià17h30(heure
algérienne)àBanjul
Forces
Armées
Gambie-
JSK de

édition du samedi 13 février 2010

Frapper fort et assurer la qualif’ à Banjul

février 2010 Frapper fort et assurer la qualif’ à Banjul YAHIA CHÉRIF : «On est là

YAHIA CHÉRIF :

«On est là pour gagner»

à Banjul YAHIA CHÉRIF : «On est là pour gagner» L’attaquent des Canaris se dit prêt

L’attaquent des Canaris se dit prêt pour cette rencontre. Il estime que son équipe possède les moyens de revenir au pays avec une belle victoire.

- L’heure de vérité a

sonné pour vous. Etes- vous prêts pour cette rencontre ?

- On a effectué certes un

déplacement un peu fati- gant, mais on sera prêts pour le match de ce soir.

- Comment se présente

le match pour vous ?

- Le match sera difficile

et nous, on ne s’intéresse pas aux affaires de l’équipe adverse, ce qui nous inté- resse ce sont les nôtres. On est armés d’une grande volonté pour

gagner cette rencontre.

- Avez-vous les moyens de gagner ici à Banjul ?

- Oui, on a les moyens.

Nous, à la JSK, on ne craint personne. Une chose est sûre, on n’a pas fait tout

ce long déplacement pour faire du tourisme. On est là pour la victoire.

- Sur un plan personnel,

jouerez-vous cette ren- contre ?

- J’ai raté la dernière ren- contre de l’équipe en

championnat, je ne veux pas rater le match de ce

soir. Je suis prêt, voire motivé plus que jamais pour cette rencontre, mais le dernier mot revient à l’entraîneur. A. H.

représentants de l’Algérie, ils doivent donc faire honneur à tout un pays. Il y a ensuite l’image de la JSK sur le continent qui sera mise en jeu et les objectifs du club aussi. Enfin, comme le destin a voulu que cette rencontre coïncide avec l’anniversaire de Hannachi, qui bouclera ses 60 ans lundi prochain, soit le jour du retour de l’équipe au pays, les joueurs sont appelés à offrir la victoire à leur président, c’est le meilleur cadeau que Hannachi attend de ses joueurs, d’ailleurs.

A. H.

EXCELLENTE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT À DAKAR

Les Jaune et Vert ont

effectué une excellente séance d’entraînement jeudi matin à Dakar. Tout simplement, Geiger a fait suer ses joueurs.

TRAVAIL

DE PRESSING

ET TACTIQUE

AU MENU

La séance d’entraînement

effectuée à Dakar a été caractérisée par un travail de pressing, mais surtout par un travail tactique de haut niveau.

GEIGER INTERROMPT LA SÉANCE ET CORRIGE LE PLACEMENT DE SES JOUEURS

Le coach de la JSK n’hésitait pas à interrompre la séance pour corriger le placement de ses joueurs, et ce, à plusieurs reprises.

LES KABYLES CHEZ EUX À L’HÔTEL NGOR

A l’hôtel Ngor de Dakar, les

Kabyles ne manquaient de rien, ils étaient chez eux.

Hannachi est un bon ami du patron et la JSK est un bon client, les Kabyles descendaient toujours dans cet établissement.

THE DOUDANE SPEAK VERY GOOD ENGLISH ● Le jeune président de la section football, Doudane,
THE DOUDANE SPEAK VERY
GOOD ENGLISH
● Le jeune président de la section football, Doudane, est l’homme à
tout faire de la JSK. Au moment où tout le monde peinait pour
communiquer avec les Gambiens à l’aéroport, Doudane n’a
pas trouvé de problème pour le faire, il parle bien
anglais ce Doudane.

Geiger jjouera l’offensive

 

Jusqu’à hier matin,

Geiger n’a donné aucune idée sur le schéma que la JSK adoptera ce soir. Une chose est sûre, la JSK joue- ra l’offensive ce soir.

Asuka, ll’atout numéro 11 des KKabyles

 

Il est Nigérian, il a joué

sous la chaleur et l’humidi- té, il a joué sur des terrains accidentés et il parle l’an- glais, tout ça, en plus de ses qualités physiques et tech- niques, Asuka sera donc l’atout numéro un des Canaris ce soir.

Ech CChergui reste iincertain

 

Jeudi dernier, après l’en-

traînement effectué à Dakar, Guillou hésitait tou- jours à donner son feu vert pour Ech Chergui qui, faut- il le rappeler, souffre des adducteurs.

Hannachi aa demandé à GGuillou de lle mménager

 

Ech Chergui peut jouer

cette rencontre. Or, Hannachi ne veut pas prendre de risques inutiles avec lui surtout que la JSK possède des joueurs de valeur au milieu. Pour cette raison, Hannachi a deman- dé à Guillou de le ménager. A. H.

   

HANNACHI MET UN IMMEUBLE À LA DISPOSITION DE SES JOUEURS

 

Lors de l’une de nos

précédentes éditions, on a parlé d’une mise au vert des joueurs chez le président. Ce dernier nous a confirmé l’information jeudi dernier à Dakar.

   

«Effectivement, j’ai mis l’un de mes immeubles à la disposition des

 

joueurs. Ainsi, les veilles de matches, je n’ai besoin de personne pour venir parler ou voir mes joueurs», nous dira Hannachi.

TV PLASMA,

BABY-FOOT,

BILLARD…

L’immeuble est doté

de plusieurs salles. Des salles de jeu et des halls sans oublier les autres commodités. Qui a dit que la JSK n’est pas un club professionnel ? A. H.

L’heure de vérité a sonné et les Kabyles seront, ce soir, devant la réalité du terrain.

LES CAPÉS DE GEIGER, qui ont quitté le pays mercredi dernier en début d’après- midi, ont certes effectué un périlleux dépla- cement, mais ils n’ont pas beaucoup de choix devant eux que de faire une entrée en fanfare en Ligue des champions. La JSK jouera cette saison le premier tour prélimi- naire contrairement aux précédentes sai- sons où elle entrait directement au second tour. Son élimination la saison passée au second tour devant le Ahly de Tripoli est derrière ce changement de situation. Bref, cette saison, les responsables kabyles misent beaucoup sur cette compétition. Ils veulent d’abord atteindre le tour des poules avant de fixer les prochains objectifs du club dans cette compétition. Les coéqui- piers du capitaine Meftah sont appelés donc à frapper fort ce soir et assurer la qua- lification à Banjul.

Le meilleur cadeau d’anniversaire pour Hannachi, la victoire

Les Kabyles sont appelés à faire un bon match ce soir et revenir au pays avec un bon résultat pour plusieurs raisons. Il y a d’abord ce retour en force de notre équipe nationale. Les Kabyles sont les dignes

HANNACHI :

«L’équipe est prête pour cette rencontre»

«AVANT D’ARRIVER à Banjul, on a passé de bons moments à Casa et à Dakar. Le programme a été respecté à la lettre. C’est vrai, à Banjul, on a souffert, toutefois, l’équi- pe est prête pour cette rencontre. On a une bonne équipe et je suis optimiste, j’espère seulement que la rencontre se déroulera dans un cadre sportif.»

«On jouera à fond nos chances dans cette compétition»

«Pour les objectifs de la JSK dans cette compétition, les choses sont claires, nous, à la JSK, on joue toujours pour gagner et pour les titres. On a une bonne équipe, des dou- blures de valeur, voire deux équipes qui permettront au club de jouer sur les trois fronts.»

A. H.

permettront au club de jouer sur les trois fronts.» A. H. NOUVELLE TENUE DE PARADE ●

NOUVELLE TENUE DE PARADE

Après l’entraînement de jeudi matin, les joueurs ont eu droit à une

nouvelle tenue de parade, une tenue d’été qui permettra aux joueurs de passer tranquillement leur court séjour en Afrique noire.

ECH CHERGUI ET SON APPAREIL PHOTO

Le meneur de jeu des Canaris veut marquer sa première sortie en

Afrique, il a ramené un appareil photo avec lui d’ailleurs.

CHAMPIONS LEAGUE AFRICAINE 99 Compétition
CHAMPIONS LEAGUE AFRICAINE
99
Compétition

édition du samedi 13 février 2010

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL EN GAMBIE : ABDELLAH HADDAD

Avec Hannachi et Geiger, l’équipe s’entraîne même dans le jardin et sur du tuf LES
Avec Hannachi
et Geiger, l’équipe
s’entraîne même
dans le jardin
et sur du tuf
LES COÉQUIPIERS de Meftah ont
effectué deux séances d’entraîne-
ment, mardi dernier à Tizi Ouzou,
soit la veille de leur départ. On
croyait alors qu’il n’y aurait pas de
séance d’entraînement mercredi. Or,
à l’arrivée de l’équipe à Casa, Geiger
a programmé une séance d’entraîne-
ment dans le jardin de l’hôtel. Les
capés de Geiger ont effectué une
séance ordinaire. Mieux encore,
jeudi dernier, dès leur réveil, les
camarades de Hamiti ont été soumis
à une séance intense. Les Jaune et
Vert ont effectué une marche de 300
mètres pour arriver au stade de Ngor,
en tuf. Ainsi, ni le tuf ni le jardin
n’ont dissuadé Geiger. Ce dernier,
semble-t-il, a bien compris le messa-
ge de Hannachi qui ne croit qu’au
travail.
Hannachi :
«Fini le temps
des décrassages»
«Moi, j’ai été clair avec l’entraî-
neur dès le premier jour, je lui ai dit
clairement que s’il veut réussir à la
JSK, il n’a qu’à travailler. On s’en-
traîne sur du tuf et dans le jardin
sans aucun problème, un profession-
nel doit s’adapter à toutes les situa-
tions. Enfin, à la JSK, on ne croit
qu’au travail, aujourd’hui, le temps
des décrassages est fini.»
A. H.

l’effectif de la

Alger-Casa-Dakar-Banjul

Le marathon kabyle

La délégation kabyle a quitté le pays mercredi en début d’après- midi, à 13h exactement. Or, les Kabyles ne sont arrivés à Banjul que jeudi à 19h (20h, heure locale). Le moins que l’on puisse dire de ce déplacement est qu’il fut périlleux. C’était un marathon…

HEUREUSEMENT que les responsables des Canaris ont de l’expérience dans ce genre de déplacement et que le staff technique a aussi fait ses cal- culs concernant ce voyage.

Détente à l’hôtel Atlas

Les responsables de la JSK ont choisi la RAM pour ce voyage, rien que pour per- mettre à leurs joueurs de se reposer à Casa avant de prendre le vol pour Dakar. Non seulement les joueurs ont pris leur déjeuner à l’hôtel Atlas, mais ils se sont permis de faire une petite sieste et d’effectuer par la suite un entraînement avant de retour- ner à l’aéroport Mohammed V où ils ont cassé la croûte avant de prendre le vol de Dakar.

Une petite nuit et une belle journée à Dakar

Les Kabyles sont arrivés par la suite à Dakar vers minuit

(heure algérienne). Les autori- tés sénégalaises ont facilité les choses aux Kabyles, il faut le dire. Juste après leur sortie de l’aéroport, les Kabyles ont trouvé un bus qui les attendait. En effet, les responsables des Jaune et Vert ont tout réglé à partir d’Alger. Les coéquipiers de Meftah ont passé, certes, une petite nuit à Dakar, mais ils ont passé une agréable jour- née dans la capitale sénégalai- se.

Enfin, Banjul…

Les hommes de Mohand Chérif Hannachi ont quitté la ville de Dakar à 16h (heure locale). Les Canaris avaient un vol à 17h40. Ce vol a mis un peu de retard, car l’avion qui venait d’Allemagne (Brussels Airlines) avait besoin d’un peu de temps avant de conti- nuer son itinéraire. On a quitté Dakar à 18h10 et après seule- ment 20 minutes dans les airs, on a atterri à Banjul. Première remarque, un petit aéroport, mais tout beau…

A. H.

GEIGER : «Faire honneur au foot algérien»

serait de jouerai marquer, donc «L’idéal l’offensive» je
serait
de
jouerai
marquer, donc «L’idéal l’offensive» je

Lors d’un point de presse animé jeudi matin à la salle de conférences de l’hôtel Ngor de Dakar, le premier responsable de la barre technique des Canaris ne voulait parler que de la rencontre de ce soir, car, pour lui, sa tête est en Afrique. Il estime que la rencontre sera difficile, mais son équipe a les moyens pour revenir au pays avec un bon résultat.

- Coach, comment se présente la rencontre de ce soir pour vous ?

- C’est clair, la rencontre sera

difficile. Or, notre dernière victoire en championnat a motivé mes poulains. Et puis, moi aussi, je suis motivé pour cette rencontre, d’ailleurs, je compte discuter avec le président sur cette rencontre et je compte aussi sur son expérience. Je ferai la même chose avec mes adjoints, car, eux aussi, ils ont de l’expérience contrairement à moi qui voyage pour la première fois en Afrique noire. La rencontre sera donc difficile, mais on jouera pour un bon résultat.

- Vous avez fait deux escales avant d’arriver à Banjul, ne craignez-vous pas la fatigue ?

- Certes, on a souffert un peu

deux séances d’entraînement, cela nous a permis de récupérer.

- Et la chaleur et l’humidité…

- Pour le moment, on ne

souffre pas beaucoup de ces deux facteurs, il ne fait pas vraiment chaud, je touche du bois.

- Un mot sur l’arbitrage…

- Je n’ai rien à dire, j’espère

qu’on aura un bon arbitre ce soir.

- Des infos sur l’adversaire…

- Pas beaucoup, mais je pense

que le football gambien a beaucoup progressé ces dernières années. Il faut donc se méfier de cette équipe et prendre les choses au sérieux.

- Vous avez effectué une

séance très intense jeudi dernier à Dakar…

- Il fallait le faire. On est là pour jouer et revenir au pays avec un bon résultat. Tout le monde affiche une bonne forme et c’est le plus important.

Vous avez beaucoup insisté sur l’efficacité…

-

avec ce voyage. On a effectué

Réunion joueurs-sstaff technique jjeudi soir een GGambie

Les coéquipiers du capitaine

Meftah sont arrivés en fin de journée jeudi en Gambie. Fatigués par toute cette longue attente à l’aéroport, les joueurs voulaient rejoindre leurs chambres pour se reposer. Mais Geiger tenait à réunir ses joueurs et son staff technique.

Geiger mmotive ses jjoueurs ppar le ppalmarès dde la JJSK eet lle retour een fforce des VVerts

Après avoir communiqué le

programme du séjour à ses joueurs et mis les points sur les i avec eux, Geiger a tenu à motiver ses joueurs

à la veille de leur match. Le coach suisse n’a pas cessé de parler à ses poulains du palmarès de la JSK et du retour en force des Verts sur le devant de la scène internationale.

«On est là pour jouer et revenir au pays avec un bon résultat. Tout le
«On est là
pour jouer et revenir
au pays avec un bon
résultat. Tout le monde
affiche une bonne
forme et c'est le plus
important»

- On jouera

en

déplacement

et l’idéal

pour nous

serait de

marquer le

maximum

possible de

buts. J’espère

qu’on aura cette

JSK est riche et j’ai des doublures dans chaque poste. Sur ce plan, j’aurai l’embarras du choix.

- On vous laisse le soin de conclure…

efficacité devant, on jouera l’offensive ce soir, mais on doit rester quand même prudent derrière.

- Justement, vous pouvez

compter sur les services d’Asuka ce soir en même temps que Coulibaly…

- Le football algérien est revenu en force sur le devant de la scène mondiale avec une qualification au Mondial et une

quatrième place durant la dernière CAN. On représentera ce soir tout un pays, on doit donc faire un bon résultat et honorer

le foot algérien.

A. H.

- C’est vrai, j’aurai cet

avantage, mais je tiens à dire que

STAFF TECHNIQUE DES FORCES ARMEES PPaass ddee ddééccllaarraattiioonn,, ppaass ddee pphhoottoo Forces armées, nous
STAFF TECHNIQUE DES FORCES
ARMEES
PPaass ddee
ddééccllaarraattiioonn,, ppaass
ddee pphhoottoo
Forces armées,
nous avons croisé hier
staff technique des
Le
a refusé de faire des déclarations. Il nous a aussi
que
matin à l’hôtel,
interdit
de prendre
les joueurs en photo.
LLaa tteemmppéérraattuurree
nnee ddééppaassssee
ppaass lleess 3300 ddeeggrrééss
à Dakar et à Banjul,
notre arrivée
Depuis
la température n’a pas
30 degrés. Le staff technique de la
JSK espère que le cli-
dépassé les
mat ne changera pas ce
soir.
UUnnee ééqquuiippee
ddee ffoollkklloorree aaffrriiccaaiinn
àà ll’’hhôôtteell ddee llaa JJSSKK
une équipe la nuit. de folklore n’a pas
la nuit de
les jeudi
à vendredi,
● Lors de de déranger
cessé
Kabyles
durant toute
10 CHAMPIONS LEAGUE AFRICAINE Compétition
10 CHAMPIONS LEAGUE AFRICAINE
Compétition

édition du samedi 13 février 2010

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL EN GAMBIE : ABDELLAH HADDAD

1 heure et demie d’attente à l’aéroport de Banjul Aucun représentant de l’équipe adverse présent…

La provocation a commencé à l’aéroport

LES AFRICAINS ne changeront jamais. En Afrique noire, lorsqu’il s’agit de jouer contre une équipe de l’Afrique du Nord, on utilise tous les moyens pour déstabiliser l’ad- versaire. La JSK, d’une manière spéciale, et les équipes algériennes aussi ont plusieurs mauvaises expé- riences en Afrique noire. Jeudi der- nier, après notre arrivée à l’aéroport de Banjul (vers 19h, heure locale, 20h, heure algérienne), les autorités gambiennes ont retenu toute la délé- gation plus d’une heure à l’aéro- port. Il n’y avait pas de monde et les formalités de contrôle auraient pu être effectuées en dix minutes seu- lement, mais les choses sont ainsi

en Afrique. Bref, les Kabyles croyaient que leurs misères étaient terminées en quittant l’aéroport, mais grande fut leur surprise en ne trouvant aucun responsable de l’équipe adverse à l’extérieur de l’aéroport. Là aussi, les Kabyles ont passé une autre heure de plus et là, Hannachi a perdu son sang-froid. Une heure après, un délégué de la Fédération gambienne de football est arrivé, un fax à la main, il explique le retard par le fait que le fax envoyé d’Alger donnait l’arri- vée des Kabyles à 1h. Hannachi n’a pas voulu répondre et les Kabyles sont arrivés vers 21h à l’hotel. A. H.

et les Kabyles sont arrivés vers 21h à l’hotel. A. H. HANNACHI : «C’est grave ce

HANNACHI : «C’est grave ce qui s’est passé à l’aéroport»

«Vous avez tout vu, je n’ai pas beaucoup de choses à dire, c’est grave ce qui s’est passé, nous, en Algérie, après cinq minutes seulement on termine avec les formalités de contrôle de nos hôtes. Ici, ils n’ont même pas envoyé quelqu’un nous attendre, c’est très grave, cela veut tout dire.»

DOUDANE :

«Le foot africain ne se développera jamais»

«C’est vraiment du cinéma, après tout dans le monde un match de football se déroule et se gagne sur un terrain. En Afrique, c’est bien le contraire, car, il y a d’autres facteurs qui peuvent vous faire gagner un match. C’est malheureux, car

Doudane a ttout ssignalé à lla rréunion technique Le président de section qui a représenté
Doudane
a
ttout ssignalé
à lla rréunion
technique
Le président de section qui a
représenté les Kabyles lors de la
réunion technique d’avant-match
a tout signalé au commissaire
du
match lors de la réunion
technique.

avec ces manières, le foot afri- cain ne se développera jamais.»

GEIGER :

«Ils l’ont fait exprès»

«Moi, je n’ai rien com- pris à cette situation. Je pense que le coup a été bien calculé, mais on n’a pas d’autre choix que de rester concentrés.»

HAMID YOUNSI

À L’ATTENTE DES KABYLES

 

Hamid Younsi, un Kabyle de Tadmaït qui

travaille comme chef cuisinier dans le luxueux

hôtel Sheraton de Banjul, était à l’attente des Kabyles.

LA JSK À L’HÔTEL JERMA BEACH

La délégation

kabyle est descendue à l’hôtel hôtel cinq étoiles.

Jerma Beach, un

LES GAMBIENS

 

À

L’HÔTEL PARADIS

De leur côté, les joueurs gambiens étaient dans

le

même hôtel que celui des journalistes algériens

qui ont accompagné la JSK.

L’AMBASSADEUR D’ALGÉRIE

À

DAKAR INTERVIENT POUR

LES VISAS D’ENTRÉE EN GAMBIE

Jeudi matin, Son Excellence l’ambassadeur

d’Algérie à Dakar, M. Abderrehmane Benguerrah,

a

rendu visite à la délégation kabyle.

L’ambassadeur d’Algérie à Dakar a profité de l’occasion pour expliquer aux Kabyles que pour entrer en Gambie, il faut des visas. Il est intervenu donc en personne pour régler ce problème.

LES JOUEURS PHOTOGRAPHIÉS

À L’HÔTEL

Les joueurs ont dû faire des photos d’identité à

l’hôtel. Doudane

a passé plus d’une heure à

remplir les formulaires de demande de visas. Par

la suite, les Kabyles ont récupéré leurs passeports

à l’aéroport de Dakar.

LE CHARGÉ DE LA CELLULE

CULTURELLE DE L’AMBASSADE

À L’ACCUEIL DES KABYLES

Le corps diplomatique algérien à Dakar a

facilité la tâche aux Kabyles. La preuve, le chargé

de la cellule culturelle, Tahar Mohdab, en

l’occurrence, était à l’accueil des Kabyles jeudi

tard dans la nuit

dès leur arrivée à Dakar.

A. H.

COUPE DE LA CAF

HUIT ANS APRES

Le Chabab à la reconquête de l’Afrique

HUIT ANS APRES Le Chabab à la reconquête de l’Afrique compenser fort heureuse- ment, et c’est

compenser fort heureuse- ment, et c’est la satisfaction du coach qui peut compter sur les 20 éléments convoqués pour colmater les brèches. La partie est prévue à 17h aujour- d’hui, et le climat ne semble pas inquiéter le Chabab, qui ne le trouve pas très différent du nôtre. Avant le départ de l’équipe, l’ensemble du grou- pe a laissé apparaître une confiance et une solidarité

bien réconfortantes pour tous, et les supporters aussi sont sereins pour cette nouvelle aventure. Les prestations de l’équipe depuis le retour de Henkouche sont appréciables. Même avec encore certaines lacunes, l’équipe a retrouvé son dynamisme et sa détermi- nation et ça laisse tout le monde optimiste pour la suite du parcours du Chabab. M. M.

DISPOSITIF TACTIQUE CLASSIQUE POUR HENKOUCHE

A l’occasion de match de la

coupe de la CAF, l’entraîneur du Chabab ne change pas ses habitudes et ses intentions sont claires. Henkouche va proposer un classique 4-4-2 pour entamer la partie, avec Slimani-Saïbi comme attaquants de pointe, assistés certainement de près par Younès et Aoued. La paire Lahmar- Bendahmane de retour donne déjà une certaine assurance, alors que derrière, Henkouche comptera sur la nouvelle muraille, Aksas et Maâmeri, et Akniouène et Boukedjane dans les couloirs.

YOUNÈS EFFECTUE SON RETOUR EN TANT QUE TITULAIRE

Une occasion de rebondir pour la

rencontre face à Tersana, le Chabab va enregistrer le retour de Younès en tant que titulaire. Cette rencontre de la Coupe de la CAF va certainement lui donner un coup de fouet au moral, lui qui n’attendait qu’une occasion du genre pour rebondir et se libérer, après un début de saison mouvementé. Blessé, très critiqué et peu performant, Younès reste l’une des déceptions du Chabab au niveau du recrutement, et son apport a été en dessous des attentes. Face à Tersana, Younès peut s’affirmer de nouveau et démontrer qu’il a encore du jus et du potentiel, lui qui a été l’un des joueurs les plus convoités de notre championnat.

M. M.

KERBADJ :

«Je pense à l’après-Tersana»

LE PRÉSIDENT du Chabab espère vive- ment que son équipe puisse aller le plus loin possible en Coupe de la CAF, et la première marche à passer est très importante pour le moral. Le président nous avouera qu’il pense «néanmoins à l’après-Tersana et le calendrier important qui attend son équipe». En effet, le CRB va

jouer deux matches de championnat que Kerbadj considère comme le tournant pour son club, notam- ment le match retard face à l’ESS. Il pense aussi au match de Coupe, trophée que le CRB veut garder à la maison et si son équi- pe arrive à passer vic- torieusement ces trois empoignades, Kerbadj confie qu’il sera d’ores et déjà soulagé pour la suite de la compéti- tion. «Mon équipe va jouer un match très important en coupe de la CAF, cela reste un

événement au vu de l’absence de mon équi- pe de la scène africai- ne depuis plusieurs années. Cela ne va pas nous poser de grands problèmes, car les joueurs sont à présent conscients de leur valeur, dont je n’ai jamais douté. Cela ne m’empêche pas de penser à l’après- Tersana, un calendrier que je qualifie de déci- sif nous attend. En championnat et en coupe, mon équipe devra se préparer sérieusement à négo- cier avec succès les trois prochains matchs de l’équipe, et je suis persuadé qu’elle y par- viendra. Si on y arrive, je serai le premier à être soulagé pour la suite des événements», dira Kerbadj, qui veille au grain en Libye pour que son équipe ne soit pas lésée, lui qui a été très contrarié par l’af- faire de son joueur africain, Alex. M. M.

Aujourd'hui à16h Tersana- CRB
Aujourd'hui
à16h
Tersana- CRB

Par M. Memmoud

Cela fait bien longtemps, trop longtemps même, que le Chabab n’a pas pris part à une compétition africaine. Huit années après, revoilà le CRB sur la scène africaine et ses ambitions sont bien nourries.

L’ÉQUIPE, qui s’est dépla- cée jeudi dernier pour la Libye, compte faire le maxi- mum pour revenir avec un résultat positif, avec un esprit certainement plus conquérant que celui avec lequel les pou- lains de Henkouche avaient entamé la Coupe de l’UNAF. Le président, et avant son départ, a exprimé sa volonté, il souhaite que son club aille le plus loin possible et même remporter le trophée. C’est un objectif pour le CRB, qui a investi pour ne pas faire seu- lement de la figuration. Henkouche espère bien une réaction positive de ses pou- lains dont c’est une nouvelle expérience pour nombre d’entre eux. L’entraîneur du Chabab est parti avec le meilleur contingent, seules les blessures de Fnier et Gherbi et les sanctions à l’encontre de Mekehout et Bey en sont les points noirs, mais elles ne constituent pas un véritable handicap. Le CRB a de quoi

1111 Compétition CHAMPIONS LEAGUE AFRICAINE
1111
Compétition
CHAMPIONS LEAGUE AFRICAINE

édition du samedi 13 février 2010

SERAR OUVRE LE FEU SUR LE MJS Dimancheà15h àBrazzaville «On demande 50% de remboursement» Diablesnoirs-
SERAR OUVRE LE FEU SUR LE MJS
Dimancheà15h
àBrazzaville
«On demande 50% de remboursement»
Diablesnoirs-
ESS
DJAROUDI : «JE SENS QU’ON VA
REVENIR AVEC UN BON RÉSULTAT»
● «Je suis plus que confiant, nous allons revenir
avec un résultat positif du Congo. Les joueurs
affichent une bonne forme sur le plan mental et
physique. Un atout lorsqu’on joue en Afrique.
Nous allons insister auprès des joueurs pour
qu’ils fassent tout pour réussir cette sortie afin
de ne pas se compliquer la tâche pour le match
retour qui se jouera chez nous, à Sétif, le 28
février prochain», a tenu à dire le chef de
délégation de l’Entente de Sétif au Congo,
Brazzaville.
LE PRÉSIDENT de
l’Entente de Sétif,
Abdelhakim Serar, dans une
déclaration à la radio locale,
a ouvert le feu sur le
ministère de la Jeunesses et
des Sports, concernant le
milliard que son équipe a
reçu comme
remboursement sur les
dépenses du club lors de la
dernière coupe de la CAF.
Les lois parlent d’un
remboursement de 100%
des frais en cas d’arrivée en
finale, ce qui n’était pas le
cas de l’Entente qui devrait
recevoir 9 milliards au lieu
d’un milliard.
«Franchement, recevoir un
milliard du MJS est une
gifle pour mon équipe qui a
dépensé plus de 9 milliards.
La somme que nous avons
reçue du MJS ne couvre
même pas le prix du vol
spécial pour le Nigeria,
l’Entente a représenté
l’Algérie et pas la ville de
Sétif, nous sommes arrivés
en finale et nous avons
perdu aux tirs au but, le
drapeau national a été hissé.
Comme ça, on ne peut
même pas dépasser le
premier tour. Je demande au
ministre Djiar de revoir
cette somme, si je n’avais
pas honte, je n’aurais même
pas accepté cette somme,
on veut être remboursés au
moins à 50% au lieu de
100% comme l’indiquent
les lois.»
K. A.
L’Ententeàpiedd’œuvre
àBrazzaville
● Par Kacem A.
C’est jeudi matin que la
délégation sétifienne, conduite
par le secrétaire du club,
Rachid Djarroudi, est arrivée à
l’aéroport Maya, à Brazzaville,
après un vol à bord d’un avion
de la compagnie aérienne
marocaine à destination de
Casa, mercredi après-midi.
LES SÉTIFIENS ont passé cinq
heures à Casa avant de reprendre leur
périple en fin de soirée vers Douala
où ils sont arrivés jeudi à 4h du
matin. Après une escale de 40
minutes, les Ententistes ont repris
leur voyage vers Brazzaville où se
déroulera le match face aux Diables
noirs.
Une séance d’entraînement a été
effectuée à Brazzaville jeudi à 16h,
des exercices très légers qui permet-
tront aux camarades de Kacem de se
dégourdir les jambes, avant de
reprendre avec une autre séance
d’entraînement hier sur la pelouse de
l’annexe du stade principal où se
déroulera la rencontre à 15h, après la
prière. La dernière séance aura lieu
aujourd’hui à 15h au stade
Massamba de Brazzaville où se joue-
ra la première manche de ce premier
tour de la Ligue des champions.
La délégation sétifienne ne
manque de rien et tout a été réglé
minutieusement par l’ambassadeur
d’Algérie à Brazzaville, Ahmed
Abdesadouk. Les Sétifiens ont une
énorme envie d’aller jouer à fond
leurs chances face aux Congolais
pour revenir au pays avec un résultat
positif qui multipliera leurs chances
pour passer au second tour.
Zekri : «Les joueurs
doivent croire en leurs
aptitudes»
Pour la majorité de l’effectif séti-
fien, ce n’est pas la première expé-
rience dans ce genre d’épreuve puis-
qu’ils ont joué il y a deux mois la
finale de la coupe de la CAF, qu’ils
ont perdue face aux Maliens aux tirs
au but. Le coach de l’Entente, Zekri
Noureddine, contacté hier matin,
s’est montré confiant. Il considère
que son équipe est apte à réaliser une
bonne performance, il a même rap-
pelé que le point arraché mardi der-
nier face au MCA y est pour beau-
coup dans cette sérénité de ses pou-
lains. Reste maintenant aux joueurs
de croire en leurs aptitudes et de
prouver une fois de plus que le rata-
ge de l’an dernier n’a été qu’un acci-
dent de parcours. K. A.
20 puces
offertes
Pas de
viande
ni volaille
àl’Entente
Dès leur arrivée à l’hôtel Saphir,
lieu de séjour à Brazzaville, un
accompagnateur de l’ambassadeur
d’Algérie au Congo-Brazzaville a
offert à Rachid Djarroudi, chef de
la délégation, 20 puces de
téléphone mobile, à remettre
aux joueurs et au staff
technique.
■ Le docteur du club, en
concertation avec le chef de
délégation, Rachid Djaroudi, a
décidé que les repas de la
délégation ne doivent pas
comporter de viande blanche,
ni rouge, pour éviter de man-
ger non hallal.
Grande
Hôtel SSaphir, llieu
de rrésidence dde ll’Entente
et ses deux assistants, Largue Jonas et Zakaria
Lawandji, tandis que le 4 e arbitre est le Congolais
Soumou Serge, ainsi que le délégué, le Camerounais
Abderahmane Bagui. Ces derniers devaient arriver
hier dans la soirée à Brazzaville et seront logés à la
résidence Mariana.
Aloudi
à la place de
Hadj Aïssa à
Al Wasel
couverture
médiatique
LA DIRECTION des Diables noirs, en collabora-
tion avec l’ambassadeur d’Algérie au Congo-
Brazzaville, a choisi l’hôtel Saphir comme lieu de
résidence de la délégation sétifienne durant son
séjour au Congo, un établissement hôtelier calme,
loin de tout bruit, bien qu’il soit situé au centre- ville
de Brazzaville.
de décembre radio a réputation
à de
Le mministre dde lla JJeunesse
et ddes SSports ddonnera
le ccoup dd’envoi
l’Entente
Afrique
son
anima-
tion Vue
la eu et coupe à
de
Arbitrage ttchadien
CAF
mois
2009,
l’arrivée
de
l’aéroport
la de
Maya
de au Brazzaville la
droit
une
couverture
la et en finale médiatique bonne de l’Entente
de
plusieurs
LE TRIO D’arbitrage tchadien désigné par la
Confédération africaine de football, pour diriger la
rencontre de demain, est composé de Cordier Adam
SELON le chef de la délégation Rachid Djaroudi,
que nous avons contacté hier au téléphone, le
ministre de la Jeunesse et des Sports du Congo-
Brazzaville, Jacques-Yvon Ndoulou, sera présent au
stade et donnera le coup d’envoi de la rencontre.
■ A la suite du refus du
meneur de jeu de l’Entente,
Lazhar Hadj Aïssa, de jouer
pour le club Al Wasel des
Emirats arabe unis à titre de
prêt pour une durée de quatre
mois, et qui a préféré rester à
l’Entente, la direction de club
des Emirats a recruté le
Marocain Sofiane Aloudi du
Raja de Casablanca, qui a déjà
joué aux Emirats dans le club
d’El Aïn.
journaux
de la
locale.
1122 USM ALGER Compétition
1122 USM ALGER
Compétition

édition du samedi 13 février 2010

15 JOURS SANS JOUER

L'USMA ccède àà lla rroutine

Par Ahmed Ifticen

Les Rouge et Noir de l'USMA sont en trêve jusqu'à la semaine prochaine, le report
Les Rouge et Noir de l'USMA sont en trêve jusqu'à la semaine prochaine, le report

Les Rouge et Noir de l'USMA sont en trêve jusqu'à la semaine prochaine, le report de la rencontre face à l'ESS a donné la possibilité au staff technique de réorganiser et préparer l'équipe à nouveau. La reprise de la compétition, la semaine prochaine, sera pour un autre challenge qui est la Coupe d'Algérie.

La reprise de la compétition, la semaine prochaine, sera pour un autre challenge qui est la
La reprise de la compétition, la semaine prochaine, sera pour un autre challenge qui est la

CCEETTTTEE TTRRÊÊVVEE est venue au bon moment puisque les coéquipiers de Dziri sortaient de deux mauvais résultats, après avoir été tenus en échec à Bologhine par l'AS Khroub et dernièrement défaits par la JSMB. Le moral du groupe n'est pas au top. C'est l'occasion de se remettre en cause lors de cette trêve. Certains fans ont même trouvé que c'est très bénéfique de ne pas jouer cette semaine contre l'ESS. Par rapport à la situation psychologique des joueurs, ils pouvaient facilement rater encore leur sortie contre une rigoureuse équipe de l'ESS, c'est ce qu'on pense dans l'entourage du club. Le staff technique insiste beau- coup sur ça en profitant de l'absence

insiste beau- coup sur ça en profitant de l'absence de matchs pour augmenter la charge de

de matchs pour augmenter la charge de travail.

A la recherche de l'efficacité

L'autre point que l'entraîneur Saâdi cherche à perfectionner ces jours-ci est l'efficacité de son attaque. Les Rouge et Noir souffrent toujours sur ce plan. Surtout que l'effectif compte trois avant-centres : Daham, Hamidi et Nibié, mais cela reste insuffisant pour que l'USMA frappe fort en attaque. La formule idéale n'est pas encre trouvée, ce qui pous-

se Saâdi à changer à chaque fois le duo de son attaque. Dans le même sens et en profitant de la baisse de forme de Hamidi, le coach a fait appel à Ouznadji pour jouer au côté de Daham contre Béjaïa et il est en train de préparer Nibié pour faire son entrée en match de Coupe contre l'US Chaouia vendredi pro- chain.

Une trêve mal

exploitée L'autre point noir des Usmistes en cette trêve est le fait de ne pas trou-

ver un adversaire pour jouer un match amical. C'était le souhait de l'entraîneur, mais le programme du championnat de la D2 et de la D1 a fait que l'USMA ne trouve pas d'équipe pour ce week-end. L'effectif de l'USMA connaîtra obli- gatoirement des changements pour le prochain rendez-vous. Saâdi doit trouver des solutions pour l'absence de Khoualed, Cheklam et Benaldjia Mahdi, et c'est pour cela qu'il avait besoin d'un match d'application pour voir à l'œuvre ceux qui sont appelés à rem- placer les suspendus. AA II

  H H A A B B B B A A C C H H
  H H A A B B B B A A C C H H
 

HHAABBBBAACCHHEE aatttteenndduu ccee ssaammeeddii

Il est fort possible que le jeune

Habbache reprenne les entraînements avec l'USMA à partir de cette semaine. Le joueur nous a confirmé qu'il a eu une discussion avec les dirigeants de l'USMA pour lui permettre de travailler avec le groupe même s'il n'est pas qualifié pour jouer. Habbache, qui avait quitté le NAHD, voulait préparer son retour à l'USMA dès cette saison. Du moment qu'il aura le droit de revenir à son club qu'il a quitté sous forme de prêt au début de la saison.

KKhhoouuaalleedd,, CChheekkllaamm eett Aïtt OOuuaammaarr rreettrroouuvveenntt lleess VVeerrttss

Le trio usmiste, Khoualed-

Cheklam-Aït Ouamar, se retrouve en stage avec l'équipe nationale des locaux dès aujourd'hui après avoir

Cheklam-Aït Ouamar, se retrouve en stage avec l'équipe nationale des locaux dès aujourd'hui après avoir été sélectionné par l'entraîneur Benchikha pour ce stage à Alger qui aura lieu du 13 au 17 du mois courant. L'absence de Khoualed et Cheklam des entraînements de l'USMA ne gênera tout de même pas Saâdi du fait que ces deux joueurs ne sont pas concernés par la prochaine rencontre de Coupe du fait qu'ils sont suspendus. Quant à Aït Ouamar, il retrouvera le groupe des Rouge et Noir en fin de semaine pour faire le déplacement avec eux à Oum El Bouaghi où ils affronteront l'USC en 1/16 de finale de la Coupe d'Algérie.

le déplacement avec eux à Oum El Bouaghi où ils affronteront l'USC en 1/16 de finale
ACHIOU, retour e e n m m ars ● Après avoir été opéré, avec succès

ACHIOU, retour een mmars

Après avoir été opéré, avec succès pour une hernie discale, le milieu de terrain des Rouge et Noir, Hocine Achiou, est toujours aux soins. Le staff médical ne l'a pas encore autorisé à fournir le moindre effort physique. Pour cela, nous avons appris que le stratège du club de Soustara ne sera pas de retour sur les terrains avant le mois de mars prochain. Achiou est appelé à suivre une rééducation pour une remise en forme juste avant les soins.

AOUAMRI :: «On ne fait pas honneur à l'USMA en étant classé 10 e »

fait pas honneur à l'USMA en étant classé 10 e » Le défenseur Aouamri reste le

Le défenseur Aouamri reste le plus régulier des joueurs usmistes depuis la venue de Saâdi, il est le titulaire indispensable. Sur cette performance personnelle et l'état actuel de l'USMA, Aouamri s'exprime.

et l'état actuel de l'USMA, Aouamri s'exprime. - C C omment g g érez -v v

- CComment ggérez-vvous ccette mmini- trêve?

- On allait jouer contre l'ESS, mais comme les Sétifiens joueront la coupe d'Afrique, on essayera de pro- fiter de cette trêve pour travailler et corriger nos fautes. C'est une occa- sion aussi pour recharger nos batte- ries et être plus compétitifs. Il faut se préparer pour le match de coupe de la semaine prochaine.

- CCette ttrêve eest ttombée aau bbon

moment ddonc, eelle vvous ppermettra

de v v ous r r emonter l l e m m oral a a près vvous rremonter lle mmoral aaprès un mmatch nnul àà ddomicile fface àà l'ASK ssuivi dd'une ddéfaite ccontre lla JSMB…

- Effectivement, on a besoin d'un

peu de recul pour tout remettre en cause. Cela ne veut pas dire qu'il y a le feu à la maison, mais après deux mauvais résultats, une équipe cherche à se relever mentalement. Il faut dire que le match nul face à l'ASK, puis la défaite contre la JSMB

n'étaient qu'un passage à vide qu'on

va surmonter avec le match dela JSMB n'étaient qu'un passage à vide qu'on c o u p e . - Y

coupe.

- YY aa-tt-iil uun pprogramme sspécifique pour ccette ttrêve ??

- L'entraîneur nous a augmenté la

charge de travail, sinon on s'entraîne quotidiennement. Jusqu'à présent, il n'y a pas un programme spécial. A mon avis, l'entraîneur sait ce qu'il nous faut et ce qu'on doit travailler le plus lorsqu'il n'y a pas de compé- tition.

- AA lla rreprise, vvous aaurez aaffaire àà la ccoupe, ll'un dde vvos oobjectifs dde lla saison…

- Oui, la coupe fait partie de nos

objectifs, on est un peu en retard en championnat, on doit bien se prépa- rer. En coupe, on n'a pas droit à l'er- reur. On doit surtout respecter notre adversaire et prendre notre match au sérieux. Je ne pense pas que ça serait facile comme le pensent cer- tains.

- VVous êêtes ttout dde mmême pplus forts qque ll'US CChaouia ??

- En coupe, il n'y a pas de petites

C C haouia ? ? - En coupe, il n'y a pas de petites équipes. En

équipes. En plus, l'USC sera motivée face à une équipe comme l'USMA, c'est à nous de trouver les solutions pour contrer ce plus de motivation de l'adversaire. Je pense qu'avec l'approche de la rencontre, il y aura

plus de pression. Pour nous, la coupe est un objectif, donc on n'a pas le droit à l'erreur. Les Chaouia n'ont rien à perdre, donc, ils joueront leurs chances à fond contre nous, et toute la difficulté est là.

- RRevenons aau cchampionnat, ccom- ment eexpliquez-vvous lle mmodeste visage qque vvous mmontrez aalors qque sur lle pplan eeffectif, iil yy aa dde bbons joueurs ddans lle ggroupe ??

- J'avoue qu'on a une bonne équi-

pe, mais les résultats ne le reflètent pas, je ne sais pas ce qui se passe, mais je sais qu'on joue bien. Cela fait partie du football, parfois on manque de chance.

- EEn pparlant ddes rrésultats, vvous avez eenregistré uune ssérie dde 99 matchs ssans ddéfaite, mmais ccela nne vous aa ppas ffait aavancer ddans lle classement ggénéral…

- Oui effectivement, c'est pour cette raison que je vous dis que par- fois c'est une question de chance. Réaliser 9 matchs sans défaite, cela devrait normalement nous placer parmi les premiers du classement, mais ce n'est pas le cas. Cela fait que ne nous gagnons pas beaucoup de matchs aussi. J'avoue aussi que nous ne faisons pas honneur à l'USMA en étant classé 10 e , c'est un peu la honte pour une équipe qui avait l'habitude de jouer les premiers rôles.

- SSur lle pplan ppersonnel, vvous êêtes lla satisfaction ddu ggroupe, vvous êêtes lle seul qqui jjoue rrégulièrement, n'étaient lles ssuspensions qqui ppar- fois vvous oobligent àà ffaire ll'impasse sur ccertaines rrencontres…

- Cela me fait très plaisir de l'en- tendre, j'aurais souhaité que cela soit suivi par un bon classement de notre équipe, mais je donnerai plus pour honorer mon contrat. Ce n'était pas facile pour moi, c'est ma première saison à l'USMA et je suis nouveau dans le groupe, donc, ce n'est pas évident de s'imposer dans une équi- pe qui avait déjà ses automatismes

et ses joueurs.

AA II

CONDOLÉANCES

Le président du CSA/USM Alger, M. Allik Saïd, les membres du bureau exécutif, l'encadrement technique et administratif, les athlètes très affectés par le décès de M. OUAGUENOUNI Allel, survenu à l'âge de 87 ans, ancien joueur de l'USM Alger des années 1950, présentent à toute sa famille leurs condoléances les plus attristées et l'assurent en cette douloureuse circonstance de leur profonde sympathie. Puisse Dieu Le Tout-Puissant accorder au défunt Sa Sainte Miséricorde et l'accueillir en Son Vaste Paradis. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

1133 Compétition MC ALGER
1133
Compétition
MC ALGER

édition du samedi 13 février 2010

600 MMILLIONS PPOUR 44 MMOIS

Opel sponsor du

MOULOUDIA

PPIIEERRRREE LLAABBBBEE ::

«Entre le MCA et Opel, c'était le coup de foudre»

Opel n'a jamais sponsorisé un club algérien. C'est la première fois qu'il le fait et, pour commencer, il a choisi le Mouloudia d'Alger.

AA CCEE PPRROOPPOOSS,, Labbé dira : «Nous avons choisi le Mouloudia parce que c'est un grand club. C'est le doyen. Le MCA me rappelle Al Ahly du Caire en Egypte, ou l'OM en France. C'est un club qui

a le plus grand public du

pays, et en plus ils sont leaders du championnat, plusieurs raisons justifient notre choix. Il y a une autre raison, personnelle,

je connais le Mouloudia

depuis que je suis gamin, j'ai fait le collège avec le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubekeur. A l'époque, il ne parlait que du Mouloudia, alors ce nom est resté dans ma mémoire», raconte le DG de Diamal Algérie.

AMROUS :

«Merci OOpel»

Pour ce qui est des négociations entre les dirigeants du MCA et ceux d'Opel, Pierre Labé dira : «On s'est rencontrés une fois durant une demi-heure, et on s'est entendu sur tout, et comme vous le voyez, on signe le contrat aujourd'hui. On dit que les meilleurs mariages sont ceux du coup de foudre, et entre nous et le Mouloudia, c'était le coup de foudre.» Au sujet du contrat, le

responsable du premier importateur distributeur automobile du pays n'a pas voulu donner de détails. Par

contre, il a parlé d'un éventuel prolongement de contrat en fin

de saison. "Ce contrat est renouvelable. On sera lié jusqu'à la fin de cet exercice, après on discutera de l'avenir…", dira Labbé. Diamal qui importe et distribue aussi la marque Chevrolet a préféré choisir la voiture allemande Opel à la Chevrolet américaine parce qu'«Opel est lié au foot plus que Chevrolet. Opel a déjà sponsorisé le Milan, le Bayern et Bordeaux, qui sont des grandes équipes, le Mouloudia est une grande équipe, alors elle sera

sponsorisée par Opel. C'est aussi simple que ça.» Pour terminer, Labé a souhaité au président Amrous une bonne fin de saison. «J'espère que nous finirons ensemble champion, M. Amrous, on va finir champion, n'est-ce pas ?», dira le DG d'Opel. AA BB

n'est-ce pas ?», dira le DG d'Opel. A A B B ● Par B. Amirouche I

Par B. Amirouche

IINNSSTTAALLLLÉÉ en Algérie depuis avril 2000, Diamal, le premier importa- teur distributeur automobile multi- marques du pays, dont Opel et Chevrolet, est né d'un partenariat entre : CFAO (60%), filiale du grou- pe français PPR, leader européen de la distribution spécialisée et acteur mondial du luxe, et Groupe Hasnaoui Finances (40%), dirigé par Abdellah Hasnaoui, un des plus anciens acteurs de la scène écono- mique privée algérienne. Cette firme a décidé d'investir dans le foot

en sponsorisant l'un des plus grands clubs algériens, le Mouloudia d'Alger, qui portera dorénavant le sigle d'Opel sur son maillot jusqu'à la fin de l'exercice en cours. Le mon- tant de ce contrat s'élève à 6 millions de dinars, une bouffée d'oxygène pour le plus vieux club de la capita- le qui souffrait de problèmes finan- ciers depuis le début du champion- nat. C'est jeudi passé que le contrat a été signé à la villa de Chéraga en présence de la presse nationale, de Lagoun, doyen du club, du porte- parole, Rafik Balamane, d’Omar

● «Ce contrat avec Opel est une bouffée d'oxygène pour nous, c'est vrai qu'on souffrait
● «Ce contrat avec Opel est une bouffée
d'oxygène pour nous, c'est vrai qu'on
souffrait un peu financièrement. Je profite
de l'occasion pour remercier Opel et son
directeur général d'avoir choisi le
Mouloudia. Merci M. Labbé pour votre
confiance. J'espère que notre alliance
sera concrétisée par le titre de
champion en fin de saison. Merci
Monsieur Pierre Labbé,
Merci Opel.»

Gherib et de Tafat aussi et, bien sûr du président Amrous et du DG de Diamal Algérie, Pierre Labbé. Après la signature du contrat, Pierre Labbé a improvisé un petit discours où il a expliqué leur choix du Mouloudia et aussi le choix d'Opel et non de Chevrolet. Amrous fera de même et remerciât Opel pour sa confiance. Après cela, une petite conférence de presse a eu lieu où les deux responsables ont répondu aux questions des journalistes invi- tés à cette petite cérémonie. AA BB

MOKDAD ::

«Je rregrette dd'avoir quitté lle cclub…»

«Je ne suis pas à 100% de mes moyens»

Le nouveau meneur de jeu du Mouloudia d'Alger, Abdelmalek Mokdad, s'est dit très heureux de retrouver son club. Depuis son retour, l'ancien joueur de Créteil ne cesse d'enchaîner les belles prestations et fut l'un des meilleurs joueurs lors du dernier match du championnat face à l'Entente où l'arbitre Benouza lui a refusé un penalty indiscutable.

LLEESS DDIIRRIIGGEEAANNTTSS du Doyen, à leur tête le président Amrous, misaient beaucoup sur ce joueur. L'ancien entraîneur du Mouloudia, Alain Michel, bâtissait son schéma de jeu autour de lui. Lors du stage d'été en Pologne, la presse nationale le comparaît déjà à un certain Karim Ziani. «Je suis là pour donner un autre élan à ma carrière. J'ai choisi le Mouloudia

parce que c'est un grand club, et aussi pour me rapprocher de l'équipe nationale», disait-il à l'époque. Les choses n'ont pas bien tourné et le joueur franco- algérien avait été contrait de quit- ter le pays et de laisser le club, après s'être aperçu, ou qu'on l'est convaincu, que son club n'avait pas l'intention de le payer, ni de lui procurer un appartement.

«Je n'aurais pas dû partir…»

Les dirigeants du club sont convaincus que Mokdad était manipulé par un autre joueur, Farès Kheniche, pour ne pas le citer, qui était dans la même situa- tion que lui. Cette certitude a poussé les dirigeants du Mouloudia à vouloir le récupérer, ils savaient très bien que ce joueur

le récupérer, ils savaient très bien que ce joueur n'agissait pas de son propre gré, et

n'agissait pas de son propre gré, et que quelqu'un d'autre prenait les décisions à sa place. Les contacts entre les Mouloudéens et l'ancien milieu de terrain de Créteil n'ont jamais cessé. Après une série de négociations entre son manager et Amous, Mokdad a décidé de reve- nir à de meilleurs sentiments et repris avec le club dès le stage à Tunis. Bracci le fit jouer titulaire dès le premier match de la phase retour à Annaba, depuis, il ne quitta jamais le onze titulaire. «Je regrette vraiment d'avoir quitté le club. J'ai perdu du temps. Tout ça pouvait être évité. Je ne connais- sais pas ces dirigeants… Je ne connaissais personne, alors il était

normal que je surveille mes arrières. Maintenant, je suis là, oublions ce qui s'est passé, une nouvelle page est ouverte», dira Mokdad, qui semble sincèrement regretter sa décision de quitter l'Algérie au milieu du champion- nat, perdant ainsi l'occasion de gagner plus de matchs dans les jambes.

«Je m'entraînais en France, mais…»

Questionné sur sa forme actuel- le et le visage qu'il a montré

jusque-là, le numéro 7 du Mouloudia affirme qu'il n'est pas encore à son meilleur niveau. «Ce n'est pas mon vrai niveau. Je suis capable de faire beaucoup mieux que ça. Je ne vais pas dire que je suis à 50% de mes moyens, puisque ce serait exagéré. Par contre, je tiens à préciser que Mokdad vaut plus que ça», dira-t- il, avant d'ajouter : «Quand je suis arrivé en France, je ne me suis jamais arrêté de m'entraîner, ça explique peut-être mon retour rapide, mais il faut avouer que rien ne peut remplacer la compéti- tion officielle et le travail avec le club. Depuis mon retour, je sens que je progresse, physiquement, je me sens mieux, et sur le terrain, je retrouve mes sensations et repères petit à petit.»

«Public, soit derrière nous»

Impressionné par l'attachement des supporters mouloudéens à leur club, Mokdad a tenu à les remercier pour leur soutien indé- fectible, avant de leur lancer un appel. «Il faut que nos supporters continuent de nous soutenir. On a besoin de leur appui pour le reste du championnat, sans eux, on n'y arrivera pas», finit par dire le nou- veau porteur d'eau du Mouloudia d'Alger.

BB

AA

1144 DIVISION UNE Compétition
1144 DIVISION UNE
Compétition

édition du samedi

13 février 2010

22 e journée USMB JSMB Mouassa mise sur Eizetchel ● Par Amine Djaâfar Un match
22 e journée
USMB
JSMB
Mouassa mise sur Eizetchel
● Par Amine Djaâfar
Un match difficile attend les
joueurs cet après-midi à
domicile face à la JSMB, un
adversaire de taille qui veut
prendre sa revanche de la
défaite qu’il avait concédée
lors du match aller au stade
de Bouira.
journée à Batna où il avait permis à
son équipe de revenir avec un point
précieux de la capitale des Aurès.
de Dame coupe dans de bonnes
conditions face à ce même rival»,
nous a déclaré Defnoun.
Sebaï ou Oussad pour
remplacer Chaouaou
Herbache et Kraymia
dans la récupération
L’ENTRAÎNEUR MOUASSA
devra compter aujourd’hui sur les
services du percutant attaquant
Eizetchel pour mettre fin à la stérili-
té de la ligne d’attaque, mais aussi
pour chasser la poisse des faux pas
à domicile, qui a duré assez long-
temps, voire depuis le match de la
JSK.
La victoire des Blidéens face à
leurs homologues béjaouis est
impérative aujourd’hui, un autre
faux pas compliquera les tâches
dans cette rude course menant vers
le maintien.
Mais cette fois, le staff technique
aura moins de soucis, notamment
après la guérison des joueurs bles-
sés et le retour des suspendus.
Il convient de retenir que la
pelouse du stade Tchaker s’est
dégradée après les dernières pluies.
L’importance de la rencontre
d’aujourd’hui et la puissance du
rival obligeront le coach Mouassa à
remanier partiellement son effectif
en incorporant l’un de ses deux laté-
raux droit, à savoir Sebaï ou Oussad
pour succéder à Chaouaou, d’autant
que la prestation de ce joueur lors
de la dernière rencontre n’était pas à
la hauteur, il faut reconnaître que
Chaouaou n’a pas la morphologie
qui convient à ce genre de ren-
contre, comparativement aux deux
autres joueurs.
L’entraîneur Mouassa devra
compter sur les services de ses deux
joueurs Kraymia et Herbache dans
la récupération des balles, ce duo
est appelé à mettre ses qualités en
évidence pour mettre terme aux ten-
tatives des attaquants de l’équipe
adverse et apaiser la pression sur le
compartiment défensif et le mettre
dans de bonnes conditions. Le mau-
vais état de la pelouse du stade
Tchaker obligera les joueurs à
redoubler d’efforts pour éviter les
erreurs flagrantes et qui seront coû-
teuses.
Le coach attend aussi
beaucoup de Chebira
Tilbi et Harizi
pour faire le jeu
Le latéral gauche Chebira devra
confirmer aujourd’hui et faire ses
preuves comme il se doit en
gagnant tous ses duels aériens ou
terrestres, et il doit aussi aider ses
coéquipiers sur le plan offensif, le
match d’aujourd’hui sera assez
déterminant pour cette jeune forma-
tion de la ville des Roses.
Ghalem dans les bois
Le match d’aujourd’hui sera un
challenge pour le portier Ghalem,
qui doit coûte que coûte maintenir
ses filets vierges, et ce, pour aider
ses coéquipiers à glaner les trois
points de la victoire et freiner cette
formation de la JSMB, et pourquoi
pas rééditer l’exploit de la dernière
Belahouel et Defnoun,
la paire axiale idéale
Les deux pivots de cette forma-
tion blidéenne, à savoir Harizi et
Tilbi, doivent accomplir leur devoir
comme il ce doit aujourd’hui pour
filtrer le maximum de balles aux
attaquants, et leur permettre de
secouer les filets du rival le plus tôt
possible. Ces deux joueurs doivent
aussi se réveiller et faire leurs
preuves, notamment après une pres-
tation mitigée lors de la précédente
rencontre.
Le staff technique de l’USMB
devra reconduire la même paire
axiale aujourd’hui face à la JSMB,
les deux joueurs de ce comparti-
ment, à savoir Belahouel et
Defnoun, ont donné une grande
satisfaction lors du dernier match et
permis à leur équipe de revenir avec
un point précieux de Batna. Cette
belle prestation de la part de ce duo
obligera sans doute le coach
Mouassa à le reconduire aujour-
d’hui pour freiner cette attaque de la
JSMB.
Harizi : « Je suis
conscient de la lourde
tâche qui m’attend»
pour faire
«On a intérêt à gagner le match
d’aujourd’hui malgré la difficulté
de la tâche face à un adversaire de
taille. Cependant, je suis conscient
de la lourde tâche qui m’attend, je
dois me ressaisir et faire mes
preuves pour aider mon équipe à
surmonter l’obstacle des Béjaouis
avec succès», nous a déclaré Harizi.
EIZETCHEL : «Prêt
Defnoun :
mon baptême du feu»
battre ce rival et faire le bon-
heur de notre public.
«On a intérêt
à gagner ce match»
Djemouni et Eizetchel
en pointe
- Etes-vous prêt pour ce match ?
Le Tchadien Eizetchel
affirme qu’il attendait la
décision de sa qualification
avec impatience pour
pouvoir participer au match
d’aujourd’hui, d’autant que
son équipe a besoin de ses
services pour mettre un
terme à la stérilité de la
ligne d’attaque.
- J’ai tant attendu cette décision,
mon avenir au sein de cette équipe
était flou, et après la régularisation
de ma situation, j’étais soulagé, je
pourrais participer au match d’au-
jourd’hui.
- j’ai travaillé d’arrache-pied
durant les dernières séances d’en-
traînement, notamment sur le plan
d’efficacité devant les buts. De ce
fait, je dois faire de mon mieux
pour réussir mon baptême du feu
et permettre à mon équipe de sor-
tir avec le gain total du match.
- Vous avez affronté la JSMB à
deux reprises la dernière sai-
son, que pensez-vous de ce
rival ?
- Votre présence lors des deux
matchs joués face à la JSMB
était stérile, n’auriez-vous pas
peur de rééditer le même scé-
nario ?
«La rencontre d’aujourd’hui sera
déterminante pour mon équipe,
d’autant que la victoire nous per-
mettra de quitter la lanterne rouge et
apaisera notre tension, et ce, après
une longue période de vaches
maigres. De ce fait, on doit se serrer
les coudes et mettre toute notre
expérience en œuvre pour chasser
la poisse des faux pas à domicile,
une victoire nous permettra aussi de
préparer le match des 1/16 de finale
Le compartiment offensif devra
connaître un petit changement
aujourd’hui après la qualification de
l’attaquant tchadien Eizetchel au
niveau de la ligue. L’incorporation
de cet attaquant doit donner une
autre allure à ce compartiment qui
était l’un des maillons faibles de
cette équipe.
Eizetchel devra épauler l’un des
deux attaquants, à savoir Djemouni,
ou le Franco-Algérien Negrèche.
A. D.
La qualification du Tchadien
fait le bonheur des Blidéens
- Peut-on savoir votre réaction
après votre qualification au
niveau de la ligue ?
- La tâche de mon équipe ne
sera pas facile cet après-midi,
notamment face à une équipe soli-
de qui occupe la troisième place
au classement général. Cependant,
on doit faire de notre mieux pour
- Pas du tout, le match d’aujour-
d’hui est une opportunité pour
faire mes preuves et prouver ma
bonne intension. Je pense que la
bonne réponse sera sur le terrain.
A. D.
● La qualification de l’attaquant tchadien de cette jeune formation de la
ville des Roses, jeudi passé, a fait le bonheur des Blidéens, qui attendaient
cette nouvelle avec impatience, la présence de leur percutant attaquant au
match de cette après-midi devra mettre fin à la stérilité de la ligne d’attaque.
TIAB MET LE PAQUET
Menad
HAMLAOUI : «Nous tâcherons d’être plus efficaces devant le but»
8 millions en cas de victoire
a convoqué
● Afin de motiver ses joueurs avant d’affronter les
gars de Blida cet après-midi, nous avons pu apprendre,
selon une source crédible, que le premier responsable
du club béjaoui, Zahir Tiab, aurait promis à ses joueurs
une forte prime en cas de victoire. A croire certaines
indiscrétions, comme ce fut le cas lors du dernier
match des Vert et Rouge, cette prime est estimée à 8
millions. Une somme qui devra, sans aucun doute,
pousser les camarades de Belatrèche à entamer le
match avec un seul objectif : le remporter.
20 joueurs
● Pour ce match face à
l’USMB, l’entraîneur Menad
a décidé de retenir 20
joueurs. Deux d’entre eux
devront se contenter de
suivre le match depuis les tri-
bunes au moment de la com-
position de la liste des 18.
● Interrogé sur l’importance de
cette rencontre de championnat
face à l’USMB, le milieu de terrain
Nassim Hamlaoui dira : «Toute
rencontre qui se joue à l’extérieur
est difficile à négocier. De plus,
l’USMB est une équipe qui n’est
plus à présenter. Je reste optimiste,
car nous avons appris à bien jouer
hors de nos bases. Notre objectif
suprême est de retourner avec une
victoire.» Et pour réaliser cet
objectif, le natif de Tizi reconnaît
qu’il faudrait être très adroit devant
le but. «Face à l’USMA, nous
aurions pu l’emporter par un score
large, car nous avions eu beaucoup
d’occasions nettes de scorer.
J’estime qu’avec plus d’efficacité,
nous serons capables de retourner à
Béjaïa avec les 3 points.» M. G.
1155 édition du samedi 13 février 2010 Compétition DIVISION UNE
1155
édition du samedi
13 février 2010
Compétition
DIVISION UNE

22 e journée

USMB JSMB
USMB
JSMB

Par Mustapha Ghernaïa

S’il y a eu du bon et du moins bon lors des deux dernières rencontres des Béjaouis, on peut déjà avancer qu’ils ont réalisé leur meilleure prestation à l’extérieur à la faveur de cette victoire acquise face au MSPB sur ses terres.

APRÈS, c’est vrai qu’en matière de production, on a vu une bonne JSMB face à l’USMA, mais sans beau- coup de buts, les Vert et Rouge ont donc ramené trois points de l’extérieur et trois autres à domicile. De quoi faire penser à certains que l’équipe béjaouie est plus à l’aise en déplace- ment. Mais qu’à cela ne tienne, les Béjaouis mon- trent de bien meilleurs arguments à l’extérieur depuis un peu plus d’un mois. C’est ce qu’ils essayeront de confirmer cet après-midi à l’occasion de leur sortie à Blida. «On ira là-bas pour réaliser un bon score. On sait que ça ne va pas être facile.

- Alors Adel,

comment se

déroule la

préparation ?

- Tout se

passe bien. Nous n’avons pas à nous plaindre. Comme d’habi- tude, il y a une bonne ambian- ce qui règne au sein du groupe. Nous savons ce qui nous attend, donc nous sommes moti- vés et, bien sûr, optimistes.

- On com-

prend par là que vous êtes prêts pour ce match…

- Il n’y a

aucune raison pour ne pas l’être. Nous avons entamé les prépara- tifs depuis le début de la semaine. Nous nous sommes donnés à fond. Nous n’avons qu’une idée en tête, confirmer notre bonne santé avec une autre victoire à l’extérieur.

- Comment appréhendez-vous cette rencontre ?

- C’est clair, ça va être un

match difficile à négocier. Nous allons, non seulement, jouer en dehors de nos bases, mais aussi

non seulement, jouer en dehors de nos bases, mais aussi atouts posent de plusieurs atouts pour
atouts posent de plusieurs atouts pour sortir vainqueurs de cette confrontation : des joueurs en

atouts

posent de plusieurs atouts pour sortir vainqueurs de cette confrontation : des joueurs en pleine confian- ce, la joie de jouer retrou- vée, un groupe au complet, un entraîneur qui maîtrise parfaitement son sujet, une prime conséquente en cas de victoire, un adversaire amputé de plusieurs de ses éléments-clés et enfin un public qui se déplacera certainement en masse, après la victoire de samedi dernier.

Surveiller de près Djamouni et Talbi

certes,

handicapée par l’absence

de

plusieurs de ses élé-

L’USMB

sera,

ments-clés, mais il reste, néanmoins, quelques cartes entre les mains de l’entraîneur blidéen et dont les coéquipiers de Dahouche devraient se méfier. Il s’agit des deux éléments Djamouni et Talbi. Le premier, par sa ruse et son expérience, peut jouer un vilain tour aux Béjaouis, ces derniers ont bien évidemment en tête le show qu’il avait pro- duit il y a quatre moins à Bouira lors du match de la phase aller. Ce jour-là, il avait carrément ridiculisé une défense béjaouie mal en point et signé une écla- tante victoire de son équipe au stade de Bouira. L’autre élément à surveiller de près est bien sûr Talbi.

M. G.

affronter une équipe coriace. Blida n’est pas une équipe facile à manier que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Cette rencontre sera l’occasion pour les Blidéens de s’approcher encore du milieu du tableau, mais nous n’avons pas l’intention de leur faciliter la tâche. Nous aussi, nous avons besoin des points. Comme je vous l’ai déjà dit, nous allons faire de notre mieux pour ne pas revenir à Béjaïa bredouilles.

- Pensez-vous que la JSMB a les moyens de finir la saison dans le haut du tableau ?

- C’est ce que nous souhaitons. La place de la JSMB est dans le

haut du tableau. Nous avons une bonne équipe. Il faut être patient.

De notre côté, nous travaillons pour réaliser notre objectif. Tant

qu’il reste des matches à jouer, l’espoir demeure. Je pense qu’il faut être solidaires et rester tous

derrière ce groupe.

M. G.

El Hadi Adel non convoqué

IL ÉTAIT incer- tain, mais désor- mais c’est offi- ciel, El Hadi Adel n’a pas été retenu par Menad au sein du groupe qui a effectué le voya- ge avant-hier matin à Blida. En effet, le milieu de terrain de la JSMB, qui souffre d’une blessure au niveau du gros orteil, a été ménagé par son entraîneur. Il devra, donc se contenter de soutenir ses coéquipiers à partir de chez lui, tout en continuant les soins. Le n°10 des Vert et Rouge ratera ainsi son second match depuis l’entame de la saison, lui qui est l’un des éléments qui ont le plus gros volume de jeu aux côtés de Hamlaoui et Messali. El Hadi Adel réintégrera le groupe à l’occasion de la prochaine reprise.

«Je prendrai le temps qu’il faudra pour me remettre»

Joint hier, le joueur nous a déclaré : «Je n’étais pas du voyage pour la simple rai- son que l’entraîneur a voulu me ména- ger. Je ressens toujours quelques dou- leurs. Toust les deux, on ne voulait pas prendre de risque. Je vais prendre le temps qu’il faut pour m’en remettre défi- nitivement.» En l’absence d’El Hadi Adel, c’est Nassim Dahouche qui devrait donc être aligné au milieu de terrain. M. G.

En l’absence d’El Hadi Adel, c’est Nassim Dahouche qui devrait donc être aligné au milieu de

Béjaïa : profiter de la détresse blidéenne

Personnellement, je reste sur mes gardes, mais on a

des atouts à faire valoir», a commenté l’entraîneur Menad, qui va certaine- ment reconduire cet après- midi son 4-4-2, qui lui a réussi face au MSPB, il y a de cela deux semaines. A Blida, la JSMB a un bon coup à jouer, eu égard aux dépressions qui jalon- nent le quotidien de l’USMB depuis le début de la saison. Le fait que Menad puisse compter sur l’ensemble de son effectif - exit El Hadi Adel - est un atout qu’il tentera de faire valoir. En tout cas, techni- quement, les Béjaouis semblent bien armés pour revenir de Blida avec un bon résultat. Pourvu que l’efficacité soit au rendez-

vous. Les

des Béjaouis

La JSMB affiche une belle forme depuis quelques journées et sur- tout une belle série de quatre matches sans défai- te, trois victoires et un match nul, ce qui nous amène à dire que ce match face à l’USMB se présente sous de meilleurs auspices pour les Béjaouis, qui dis-

MESSALI : «A Blida pour les 3 points»

Béjaouis, qui dis- MESSALI : «A Blida pour les 3 points» USMH NAHD EE ll HH
Béjaouis, qui dis- MESSALI : «A Blida pour les 3 points» USMH NAHD EE ll HH
USMH NAHD
USMH
NAHD
EE ll HH aarrrraa cc hh :: ll ’’ ee ss pp rrii tt aa
EE
ll
HH
aarrrraa
cc hh
::
ll
’’
ee
ss
pp
rrii
tt aa
ii ll
ll
ee
uu
rrss

Par Djamel Abed

Cette rencontre du championnat entre les deux voisins constitue pour les Harrachis un match ordinaire, certes, mais qui vaut néanmoins trois points qui seront difficiles à recueillir face à un mal-classé qui jouera son va-tout lors de cette rencontre.

L’UNIQUE raison qui empêcherait les Harrachis de sortir victorieux est relative à l’aspect financier qui par la force des choses est devenu un rituel étalé à la veille de chaque ren- dez-vous des banlieusatds. Cela étant, les joueurs attendent vaine- ment une régularisation, même par- tielle, de leur dû. Les joueurs pour- raient-ils se concentrer sur la ren- contre ? La réponse est sans équi- voque et pour mieux étayer ces affirmations, la précédente sortie face à Tlemcen a été, de l’avis des observateurs, le manque de concen- tration flagrant des joueurs sur le terrain, un paramètre qui, avant l’apparition de cette imperfection, était le service gagnant des Harrachis. Quant à son adversaire du jour, le Milaha, il est moins ins- piré depuis les premières journées de cet exercice d’où sa position peu flatteuse au classement dans laquel- le il se retrouve.

L’empoignade de cet après-midi risque de sceller le sort du NAHD, une défaite sera un billet pour la rétrogradation, mais un sursaut d’orgueil n’est pas à écarter de sa part.

Mise au vert à l’hôtel Mehdi

Les Harrachis se sont entraînés hier dans l’après-midi sur la pelou- se du stade de Hydra, à l’inverse des précédentes séances où les poulains de Charef alternaient entre le stade de Lavigerie et le complexe de la Protection civile. Sitôt l’entraîne- ment terminé, l’ensemble de l’équi- pe prendra la direction de Tipaza pour une mise au vert ordinaire à la veille de chaque rencontre du cham- pionnat.

Les juniors, même combat

Le petit derby qui mettra aux prises les Harrachis avec leurs homologues du NAHD aura le même engouement, puisque les poulains du duo Herabi-Rahem, classés au milieu du classement, contrairement aux visiteurs qui, eux, malheureusement, sont à la

queue, et par conséquent, ferment la

marche.

Dj. A.

GHERBI : «3 points pour une remontée au classement»

Le milieu de terrain récupérateur harrachi, Gherbi, devait reprendre sa place cette semaine après qu’il eut contracté une blessure aux adducteurs face aux Kabyles de la JSK. Les changements ont tous été consommés ce jour-là, ce qui l’a contraint à terminer ladite rencontre péniblement, et pour ne pas laisser ses coéquipiers amoindris, il a bravé la douleur et l’adversaire.

- Comment ça se passe pour vous la reprise ?

- Légère, ma blessu-

re aux adducteurs est tellement délicate qu’il est prépondérant de ne pas aggraver cette gêne pour un retour progres- sif à la compétition qui devra se faire après le derby face à Hussein Dey.

- Cela veut dire que vous ne serez pas sur le terrain aujourd’hui face au NAHD.

- Malheureusement,

non, je viens tout juste de rejoindre le groupe et il me sera difficile d’être prêt pour ce match. Le moral des joueurs est au beau fixe pour ajouter les points de la rencontre et amé- liorer par là même notre classement.

la rencontre et amé- liorer par là même notre classement. - Un derby très dis- puté

- Un derby très dis- puté est attendu, quel est votre avis ?

- Toute rencontre devant des gradins désemplis est sans saveur, le derby a

perdu toute sa particu- larité, mais pour nous, le plus important est de nous racheter par rap- port à la dernière défai- te concédée à Tlemcen qui nous est restée en travers de la gorge parce que nous pou- vions revenir au moins avec un point. Les

Widadis, qui ont inscrit deux buts sur deux erreurs, ajouter à cela l’impraticabilité de la pelouse, ça nous a énormément porté pré- judice.

- Le problème finan- cier ne semble pas vous perturber pour autant.

- Je vous mentirais si je disais le contraire, tous les joueurs sont inquiets mais sans jamais dépasser les bornes, on reste confiants pour une éventuelle régularisa- tion rapide qui, faut-il le souligner, tarde à venir mais nous sommes résolument déterminés à multiplier les bonnes perfor- mances pour prouver notre bonne foi envers la direction et les sup- porters. Dj. A.

L’USMH purge…

Les Harrachis vont devoir se

produire, pour la seconde fois depuis la phase retour, sans leurs éternels supporters qui se sont, en effet, mal comportés lors de la clôture de la manche aller face à l’USMAn. Cependant, la sanction infligée par la commission de discipline de deux rencontres à huis clos sera purgée cet après-midi et les fans retrouveront leur équipe lors du prochain et

sulfureux derby face au leader du

championnat, le MCA.

Gherbi ratera encore un match

Le milieu de terrain harrachi sera encore une fois absent et, de ce fait, il ne prendra pas part à la rencontre d’aujourd’hui, après avoir raté les deux précédentes sorties face au CABBA et au WAT. Il devra encore patienter pour fouler le gazon.

16 DIVISION UNE Compétition
16 DIVISION UNE
Compétition

22 e journée

USMH NAHD
USMH
NAHD

Le NASRIA veut profiter du huis clos

Par Mustapha Larfi

Le NAHD croisera le fer cette après-midi avec le voisin, l’USMH, dans le cadre de la 22 e journée du championnat.

UN MATCH capital pour les Nahdistes qui jouent leur maintien en division une. Après avoir concédé deux nuls à domicile face respec- tivement à l’ASO et au CABBA, et une défaite face à la JSK, les Nahdistes ten- teront cette après-midi de remporter leur première vic- toire en cette phase retour. Une mission qui s’annonce très difficile pour les pou- lains du nouveau coach, Mihoubi. Bien qu’il recon- naisse que la tâche de ses joueurs sera très difficile, Mihoubi croit dur comme fer que ses poulains peuvent revenir avec les trois points de la rencontre. «L’USMH ou une autre équipe, on jouera pour remporter les trois points de la rencontre. Certes, notre mission ne sera pas facile, l’USMH est une très bonne équipe et son classement en est la meilleu-

re preuve. Cependant, on ralliera El Harrach pour gla- ner le gain du match. L’équipe joue sa survie en division une et de ce fait, son maintien passe par une dynamique de victoires.» D’autre part, les joueurs semblent avoir déjà oublié le dernier match face au CABBA. Ils veulent profiter du huis clos pour surprendre l’USMH. Ils ne jurent que par la victoire . Ils sont una- nimes à déclarer que la vic- toire est le seul moyen de garder leurs chances de se maintenir en division une. Ils estiment que le maintien passe par une victoire «Le match sera très difficile, l’USMH fera le maximum pour gagner à domicile, nous concernant, on n’a pas le choix, la victoire est notre seul souci lors de cette ren- contre», nous ont-ils décla- ré. Les Nahdistes gagneront t-ils leur pari ? On le saura à la fin de cette rencontre.

Une revanche

à prendre

En outre, les Nahdistes disputeront la rencontre de cette après-midi avec la ferme intention d’effacer la

de cette après-midi avec la ferme intention d’effacer la débâcle du match aller. En effet, les

débâcle du match aller. En effet, les Nahdistes ont été humiliés lors du match aller par le score de quatre but à un par cette même équipe de l’USMH. Aussi, les Nahdistes tenteront d’aujourd’hui de battre l’USMH chez elle pour prendre leur revanche d’un côté, et monter au classement, de l’autre.

Remporter

le 1 er derby

de la saison

Le NAHD disputera cette après-midi son premier derby lors de cette phase retours du championnat. Les

derby lors de cette phase retours du championnat. Les C o m p é t i

Compétition / PUB

ANEP 796 886 du 13/02/2010

Match à huis clos

Les supporters

nahdistes et harrachis seront privés de suivre la rencontre USMH- NAHD à partir des gradins. Le match se jouera à huis clos après la suspension infligée par la LNF au stade de Lavigerie.

Nehari, Mekaoui et Harrouche absents

Le NAHD sera privé lors

de ce match des services de trois de ses joueurs. Nehari, pour cause de blessure, Mekaoui et Harrouche pour cause de suspension.

édition du

samedi 13 février 2010

   

DDEERRRRAARRDDJJAA :: «On profitera du huis clos»

Le meneur de jeu Derrardja avoue que la mission de son équipe sera difficile face à l’USMH ; toutefois, il estime que la victoire est impérative pour son équipe. Il révèle que son équipe tentera de profiter du huis clos pour remporter le gain du match.

par un score lourd lors du match aller…

 

-

Certes, l’USMH nous a

battus par un score lourd lors

de l’aller ; néanmoins, les matches ne se ressemblent pas, on fera le maximum pour revenir avec la victoire et jouer la suite du cham- pionnat dans de bonnes conditions.

- Comment avez-vous préparé ce derby face à l’USMH ?

-

Donc, vous jouez pour

prendre votre revanche…

- C’est une rencontre qu’on a préparée comme pour toutes les autres. On a bien travaillé tout au long de la semaine pour être prêts pour ce match. Je pense que l’équipe est prête pour affronter l’USMH.

 

-

Tout ce que je peux vous

dire, c’est qu’on jouera pour gagner ce match. L’essentiel pour nous, c’est de gagner le match afin de rattraper notre retard. J’espère qu’on sera à la hauteur lors de cette ren- contre.

-

Et comment se présente

-

Le match se jouera sans

pour

vous

cette

la présence du public, ne

rencontre ?

 

Nahdistes tenteront au cours de ce match de surmonter le signe indien et de remporter leur premier derby de la sai- son. Le NAHD, qui n’a gagné aucun derby depuis l’entame du championnat, mise énormément sur le match de cette après-midi pour gagner son premier derby de la saison.

M. L.

- C’est un derby qui oppo- sera deux équipes qui se connaissent parfaitement. C’est une rencontre qui sera difficile pour les deux clubs. L’USMH fera le maximum pour nous battre. De notre côté, on n’a plus le choix, la victoire est impérative lors de ce match pour garder nos chances de maintien.

pensez-vous pas que ce sera un avantage pour vous ?

- Avec ou sans public, on a un seul objectif lors de ce match, c’est de remporter le gain du match. On occupe une situation délicate et de ce fait, on visera les trois points de la rencontre pour améliorer notre position au

classement général. M. L.

-

L’USMH vous a battus

GANA :: «Le match se jouera sur des détails»

«C’EST un match difficile qui opposera deux vieilles connaissances. L’USMH est une équi- pe qui possède de bons éléments et un bon entraîneur. Nous concernant, on n’a pas le droit à l’erreur. On doit gagner la rencontre. Le match se jouera sans public et on tentera de profiter de cette situation. Je pense que c’est une rencontre qui se jouera sur des petits détails. C’est la volonté qui déterminera le vainqueur au cours de cette rencontre nous a déclaré Gana.

ASSELAH :: «Notre seul souci est de gagner»

«C’EST un match très important pour les deux équipes. Nous concernant, on jouera un match de coupe. La victoire est impérative face à l’USMH. Le huis clos ne nous intéresse pas trop. On occupe la place de lanterne rouge et notre seul souci est de glaner les trois points de la rencontre», dira Asselah.

CLASSEMENT Matches Buts Equipes Pts J. G. N. P. P. C. Diff. 01. MCA 40
CLASSEMENT
Matches
Buts
Equipes
Pts J.
G.
N.
P.
P.
C.
Diff.
01. MCA
40
21
11 07
03 32
16 +16
02. JSK
37
21
11 04
06
27
14 +13
03. JSMB
36
21
10 06
05 25
18 +07
04. WAT
33
21 09
06 06
26
22 +04
05. USMAn
33
21 09
06 06
24
23 +01
06. USMH
32
21
09 05
07 26
22 +04
07. ESS
30
17
08 06
03 23
15 +08
08. MCO
30 20
09
03 08
20
22 -02
09. CABBA
28
21 07
07
07
24
25 -01
10. USMA
27
21 06
09 06
26
22 +04
11. CAB
27 21
07 06
08
16
21 -05
12. CRB
27 20
07 06
07 20
28 -08
13. ASO
26
21 07
05
09 23
18 +05
14. MCEE
24
20
06
06 08
20
21
-01
15. ASK
22
20
05
07 08
18
25
-07
16. USMB
20
21
04
08 09
13
20
-07
17. MSPB
13
21
02 07
12 15
32 -17
18 . NAHD
12 21
02 06
13
14
28 -14

Désignation des arbitres (aujourd'hui à 14h30)

 

LIEU

RENCONTRE

ARBITRE

1 er ASSISTANT

2 e ASSISTANT

4 e ARBITRE

MOHAMMADIA, HUIS CLOS

USMH-NAHD

AMALOU

BENAROUS

AZRINE

HALLALCHI

B BARRÉRIDJ, 20-AOÛT

CABBA-CAB

BENBAKA

CHABANE

BENMOULOUD

AOUINA S.

CHLEF, BOUMERZAG

ASO-WAT

NECIB

BAHLOUL

GUEDJATI

ZERROUKI

ANNABA, 19-MAI

USMAN-MCO

BOUALI

TAHIR

YAMANI

BENAÏSSA

BLIDA, TCHAKER

USMB-JSMB

HADDADA

KENTACHE

RAZI

SABOUR

BATNA, 1 er -NOVEMBRE

MSPB-ASK

ZOUAOUI

DJAHNINE

CHETIH

HABIBATNI

BOLOGHINE

USMA-ESS

REPORTÉ

     

BELOUIZDAD

CRB-MCEE

REPORTÉ

     

TIZI OUZOU

JSK-MCA

REPORTÉ

     
1177 Compétition DIVISION UNE
1177
Compétition
DIVISION UNE

édition du samedi 13 février 2010

22 e journée USMAn MCO BENHAMOU :: «Je me sens en forme» Sauf changement de
22 e journée
USMAn
MCO
BENHAMOU ::
«Je me sens en forme»
Sauf changement de
dernière minute, l’ancien
gardien du MCA va renouer
avec la compétition en
reprenant sa place dans les
bois.
- Physiquement, comment
vous sentez-vous ?
-
Cela fait deux semaines
MMCCOO::
que j’ai repris l’entraînement
avec mon équipe afin de
combler mon retard dans le
domaine physique, je m’en-
traînais deux fois par jour,
outre les séances avec le
groupe, j’ai suivi un pro-
gramme individuel, qui m’a
été remis par le médecin du
PSG. Maintenant, il ne me
manque que les matches.
Cela devrait se faire
aujourd’hui…
-
-
D’abord je dirais que j’ai
RÉACTION ATTENDUE
● Par M. Stitou
Avec
2 attaquants !
Défait sur son terrain la
précédente journée
(MCO-JSK 0-1), le club
oranais effectue
aujourd’hui un long
déplacement à Annaba.
LES HAMRAOUA croise-
ront le fer avec l’USMAn,
un adversaire qui a été le
premier à les battre sur leur
terrain lors d’une journée de
Ramadhan assez spéciale
(incident Benatia, sortie pré-
maturée de Bengoreine,
etc.), mais coïncidait avec la
première sortie de
Mohamed Benhamou avec
le MCO. Ce dernier n’a pas
été ridicule dans les bois,
mais certains n’ont pas été
cléments avec lui, depuis
Benhamou n’a plus rejoué ;
toutefois, il pourrait retrou-
ver sa place dans les bois cet
après-midi.
En effet, même si Houari
El Ghoul a pris le relais
après le retrait de Mezaïr,
qui souffrirait d’un mal à
l’épaule, il était prévu, au
préalable, que Benhamou
renoue avec la compétition
à Annaba dans un match où
lui et toute l’équipe auront à
faire un grand match, afin
de se racheter auprès de
leurs supporters qui ont été
déçus après le camouflet de
la semaine passée. Les
Rouge et Blanc doivent
jouer avec une grande déter-
mination afin d’éviter une
seconde défaite d’affilée.
Certes, leur tâche s’annonce
des plus ardues, car
l’USMAn demeure un sacré
client, notamment à domici-
le où souvent les clubs hôtes
laissent des plumes.
Néanmoins, une chose est
sûre, les débats ne risquent
pas d’être ennuyeux, que ce
soit les poulains
d’Abdelkader Amrani ou les
Oranais, ils privilégient le
jeu offensif.
Avec le schéma inédit de
3-6-1 adopté face à la JSK
qui a essuyé les critiques des
observateurs, il est fort pos-
sible que l’entraîneur,
Abdelkader Maâtallah,
revoie sa copie aujourd’hui
en mettant deux éléments en
attaque. Le retour de l’expé-
rimenté Toufik Chaïb paraît
des plus logiques après s’être
remis de sa blessure aux
adducteurs. Chaïb devrait
évoluer en attaque aux côtés
de Karim Medahi qui doit
faire valoir ses qualités de
joueur rapide, et surtout sai-
sir sa chance afin de décro-
cher une place de titulaire,
d’autant que les revenants
Balegh et Medjahed sont
décidés, eux aussi, à retrou-
ver leur place sur le terrain.
Peu prolifique hors de ses
bases, l’attaque oranaise doit
s’imposer cet après-midi,
ceci soulagerait les défen-
seurs qui se sont toujours
plaints du manque de tran-
chant de leurs coéquipiers
attaquants. Cela les oblige à
subir le match, car à chaque
fois, l’arrière-garde oranaise
finit pas craquer. Ainsi si les
attaquants sont dangereux et
les gars du milieu de terrain
assurent leur tâche, notam-
ment la récupération, un
exploit aujourd’hui à Annaba
est des plus envisageables,
sinon si les Oranais rééditent
la même performance que
celle de la semaine écoulée,
il vaut mieux de ne pas se
faire des illusions.
apprécié le geste de l’entraî-
neur, lequel m’a souhaité
devant tous les joueurs la
bienvenue, c’était sympa de
sa part. Néanmoins, on n’a
pas eu de tête-à- tête pour
parler de ma situation sporti-
ve. Par conséquent, je ne
peux vous dire si réellement
il compte sur moi pour ce
match contre Annaba. Cela
dit, je suis à sa disposition,
d’autant que mentalement, je
me sens parfaitement bien.
-
Maâtallah peut compter
sur vous…
Ce
qui
fait
que
tume, ce jour-là, il y avait un
tas de raisons qui font que
cela n’a pas bien marché pour
nous. Outre les aléas du
Ramadhan, il y a eu l’expul-
sion de Benatia, c’était mal
parti pour nous. Pour ce qui
est du match de ce samedi,
-
Oui, je suis prêt pour
jouer. Néanmoins, je n’ai pas
de pression particulière, le
résultat dépendra de la per-
formance collective de
l’équipe et pas uniquement
de la mienne. Evidement, je
tâcherai d’aider mes cama-
rades en accomplissant une
belle prestation qui me rassu-
rera à coup sûr après une
longue période loin des ter-
rains.
les données changent,
j’avoue que pour moi, rejouer
à Annaba est un plaisir, c’est
sur ce même terrain que j’ai
gardé les bois de l’EN face à
l’Angola. En plus cette fois,
je suis en bonne forme, j’es-
père accomplir une grande
prestation afin d’effacer le
mauvais souvenir du match
aller.
- Votre équipe est-elle ani-
-
Ironie du sort, votre
mée d’un sentiment de
revanche ?
M. S.
ABSENCE DE MEZOUAR ET OUASTI
Le MCO s’est déplacé à Annaba sans Arafat Mezouar qui est, selon la direction du club, en
seule sortie avec le MCO,
c’était contre l’USMAn à
l’aller, une rencontre qui
forcément n’est pas un
bon souvenir pour vous…
- Pour se mettre à l’abri, le
MCO est appelé à faire un
bon résultat ce samedi. Moi,
je ne pense qu’il s’agit d’une
abandon de poste, et Zoubir Ouasti suspendu pour un match après son expulsion pour cumul de
cartons jaunes face à la JSK.
-
Si l’entraîneur décide de
me titulariser, ce serait vrai-
ment bizarre puisque ma
ZMIT AVAIT RENDEZ-VOUS À ALGER
La semaine prochaine, le championnat sera à l’arrêt (on jouera la coupe). Zoubir Zmit en a
profité pour déposer sa famille à Larabâa. Hier, il devait attendre l’équipe à l’aéroport d’Alger où
elle fera escale avant d’embarquer à 18h sur le vol direct pour Annaba.
seule apparition, c’était
contre l’USMAn. Quant au
souvenir de ce match, fran-
chement j’en garde une amer-
revanche à prendre sur les
Annabis, mais de surtout
récupérer les points qu’on
avait perdus face à la JSK
lors de la précédente journée,
tel est notre objectif. M. S.
Sebbah eest rresté àà lla mmaison
République Algérienne Démocratique et Populaire
Incompréhension ou tout simplement mise à
l’écart des 18 convoqués pour le match de cet
après-midi, toujours est-il qu’Abidine Sebbah
n’était pas présent à l’aéroport d’Es
Sénia à 12h 45 lorsque l’équipe
a embarqué pour Alger.
Wilaya de Aïn Defla
Agence de wilaya de gestion et de régulation foncière urbaine
Aïn Defla
N° 500/2010
DERNIERE MISE EN DEMEURE
(Avant résiliation)
APPELÉ par nos soins,
Sebbah précisera :
«Jeudi matin, vers la
fin de la séance,
comme il pleuvait
énormément, je me
suis dirigé vers le ves-
tiaire pour prendre ma
douche. Quand mes
coéquipiers ont rejoint
les vestiaires, ils m’ont
rapporté que l’entraîneur ne
m’a pas convoqué. Peut-être
que ce dernier a estimé qu’avec
deux séances seulement, je n’étais pas prêt
pour jouer contre Annaba. De mon côté,
j’étais prêt à répondre favorablement à une
convocation. J’espère que sans moi, l’équipe
gagnera le match et c’est tout.» Abidine
Sebbah nous apprendra d’autre part
qu’aucune personne au club ne
l’a appelé pour savoir s’il
pouvait jouer ce match ou
non. Par ailleurs, on a
appris que lors de la
communication de la
liste des 18, jeudi matin
à Zabana, l’entraîneur,
Abdelkader Maâtallah,
avait dit au groupe
qu’il ne compte pas
supplier Sebbah pour
accepter de jouer ce
match. «Il est libre de jouer
ou de rester chez lui». Un
message qui signifiait claire-
ment que le driver oranais n’est pas
content de l’attitude de Sebbah. M. S.
L'entreprise ZERROUKI Ahmed élisant domicile à Hay Medjadji n° 08 Boukadir,
wilaya de Chlef, titulaire de la convention n° 11/2008 du 20/09/2008 relative
à la réalisation des travaux en T.C.E. des 16 logements ruraux à Timexiouine commune
d'El-Mayen wilaya de Aïn Defla est mise en demeure de :
1) Reprendre sérieusement les travaux
2) Renforcer convenablement le chantier en potentiel humain et matériel
3) Rattraper le retard occasionné.
Un délai de 48 heures lui est accordé à compter de la date de parution du présent avis.
Faute de quoi, nous serons dans l'obligation de prendre des mesures coercitives prévues
par la réglementation en vigueur.
Compétition / PUB
ANEP 797 111 du 13/02/2010
18 DIVISION UNE Compétition
18 DIVISION UNE
Compétition

édition du

samedi 13 février 2010

 

22 e journée

 
ASO WAT
ASO
WAT
   

TTlleemmcceenn àà ll’aassssaauutt ddeess LLiioonnss

 
 

Chlef : attaquants, réveillez-vous

Par Yacine Sahraoui

Par Abdelkrim Zoubir

 
quelque peu perturbé par les der- nières intempéries, notamment la pluie qui s’est abattue sur

quelque peu perturbé par les der- nières intempéries, notamment la pluie qui s’est abattue sur Tlemcen, les camarades de Djemili se sont bien appliqués et se disent détermi- nés à sortir le grand jeu pour contre- carrer les desseins de leur ancien entraîneur. Aussi, Bouali, qui ne pourra disposer des services de son milieu de terrain Belgherri, suspen- du, composera avec un effectif qui ne manque pas d’éléments aptes à relever le défi à Chlef.

Abdelaoui fera partie du onze

Par ailleurs, le retour de l’autre milieu, Abdelaoui Noureddine, revenu à de meilleurs sentiments, sera certainement mis à profit pour présenter un onze tlemcénien qui, faut-il le rappeler, voyage assez bien. N’a-t-il pas récolté dix points de ses déplacements quelquefois périlleux, à Alger face à l’USMA, à Bordj Bou Arréridj face au CABBA

Les Tlemcéniens s’apprêtent à donner la réplique aux Lions du Cheliff dans une rencontre qui ne manquera pas d’intérêt.

LES DEUX protago- nistes qui avaient connu des fortunes diverses lors de la précédente journée, à savoir une défait de l’ASO face au MCA et le succès du WAT face à El Harrach, tenteront bien sûr de faire tourner le match à leur avanta- ge. C’est pour dire que les débats seront âprement disputés contre deux équipes qui ont toujours réconcilié le public avec le beau jeu. Outre son aspect de revanche, puisque les coéquipiers de Zaoui avaient tenu en échec leurs hôtes à Tlemcen, ce sera aussi celui des retrouvailles puisque les Bleu et Blanc retrouveront sur leur chemin leur ancien entraîneur, Sid Ahmed Slimani, actuel coach de l’ASO. Il faut souligner que le hasard du calendrier a voulu que les Zianides

soient confrontés pour la troisième fois consécutive à des équipes entraînées par leurs anciens coachs, à savoir Amrani à l’USM Annaba, Boualem Charef à l’USMH, et aujourd’hui, Slimani à l’ASO. C’est pour dire que la partie sera beau- coup plus jouée sur le plan tactique même si l’adversaire des Widadis évolue devant son public.

Tout en pensant au prochain match qu’elle livrera contre le NAHD pour la Coupe d’Algérie, le derby contre le WAT est venu à point nommé pour relancer la machine un peu trop grippée ces derniers temps. Les Chélifiens se trouvent au pied du mur depuis le dernier échec face au MCA. Et c’est avec la ferme intention de réaliser un bon résultat qu’ils attendent de pied ferme les hommes de Fouad Bouali.

EN EFFET, la formation cheli- fienne vit un véritable calvaire en soufflant le chaud et le froid et en enchaînant déception après décep- tion, que ce soit à la maison ou à l’extérieur. Pire, les joueurs de Slimani n’arrivent plus à sortir du ventre mou du classement et pataugent pour ne pas dire recu- lent. Les interrogations ont rem- placé l’euphorie de quelques suc- cès. Certains supporters affirment que l’ASO est mal partie pour finir la saison en se mettant dans une fâcheuse posture tant le bilan actuel est insatisfaisant.

fâcheuse posture tant le bilan actuel est insatisfaisant. de redonner une certaine confian- ce dissipée ces

de redonner une certaine confian- ce dissipée ces derniers temps. L’ASO, qui éprouve des difficul- tés à suivre le rythme de la compé- tition, jouera toutes ses chances aujourd’hui contre le WAT. Les

Chélifiens espèrent prendre leur revanche, ils n’ont pas oublié l’échec concédé face à leurs adversaires du jour lors du match aller. Ce sera donc un match très indécis qui mettra une équipe ché- lifienne en plein désarroi et une équipe du WAT qui a le vent en poupe. «Ce sera un match pas facile. On fera tout pour garder les

ter très concentrés et essayer de tirer d’utiles enseignements de leur dernier revers. Mais leur mis- sion ne sera pas facile surtout que le souci de Slimani reste toujours le compartiment offensif.

Toutefois, les Chélifiens sont déci- dés à tourner la page et à se lancer dans la bataille avec beaucoup de détermination et de vigilance. Pour se refaire une santé, ils doi- vent réagir, un bon résultat cet après-midi leur permettra de se remettre sur selle et d’aborder la suite de la compétition avec séré- nité. C’est tout le mal qu’on leur souhaite.

Y. S.

Sur un air de revanche

Aussi, en prévision du match de cet après-midi, Slimani a fait suer

trois points de la victoire afin de nous racheter. Ce qui pourrait nous aider à mettre fin à ce long passage à vide qui n’a que trop duré», affirme Selama. De ce fait, les joueurs de Slimani devront res-

 

EQUIPE PROBABLE

Kouadri, Hosni, Selama, Ziane, Zaoui, Zaouche, Mohamed Rabah, Messaoud, Biaga, Gharbi, Soudani.

La préparation perturbée par les intempéries

Conscient de l’importance de la rencontre et surtout de la difficulté de la tâche qui attend ses jeunes loups, le patron technique des Bleu et Blanc, Fouad Bouali, a soumis ses joueurs à un travail intensif à

raison d’un biquotidien. Même si le programme de préparation a été

à Sétif, et face à l’ESS et à Batna face au MSPB. C’est dans cet état d’esprit que les hommes du prési- dent Bouraoui se sont préparés pour affronter les Chélifiens de l’ASO. A. Z.

ses joueurs pour qu’ils soient prêts et compétitifs. Il a tout tenté afin

 

EQUIPE PROBABLE

 
 
 

SSLLIIMMAANNII :: «Un seul mot d’ordre, la gagne»

 

BENTAYEB ENCORE UNE FOIS CONVOQUÉ

Il est fort probable que Slimani

Djemili, Boulahya, Boukhiar, Bachiri, Habri, Boudjakdji, Chaïb, Benmoussa, Ghazali, Djallit, Yahaoui.

LE WAT tourne très fort. On doit se méfier, nous attendons cette équi- pe de Tlemcen dans la perspective de faire un bon résultat. Le mot d’ordre sera de battre le WAT. On n’a pas le choix. On doit réagir après le dernier échec. On fera tout notre possible pour le contrer chez nous. Toutefois, on doit se méfier, nos adversaires vivent des moments euphoriques. On ne doit plus décevoir nos supporters.

incorpore ce jeune au moins dans le groupe des 18. Ce n’est que justice quand on connaît les dernières prestations d’Ismaïl. Un rendement qui a satisfait le coach qui tient à lui renouveler sa confiance.

 

BENMOUSSA :: «Ne pas revenir bredouilles»

SEELLAAMMAA :: «Le déclic face au WAT»
SEELLAAMMAA :: «Le déclic
face au WAT»

Entretien réalisé par Ahmed Maâmar

biliter aux yeux de nos supporters

GAOUAOUI, LE RETOUR ?

Pour le fougueux attaquant tlemcénien,

du calendrier. Mais pour nous, cela n’a pas beaucoup d’importance. On se présen- tera sur le ter- rain pour remplir notre mission.

Mais pour nous, cela n’a pas beaucoup d’importance. On se présen- tera sur le ter- rain

Le gardien titulaire de l’ASO fera

Mokhtar Benmoussa, tout en avouant que le match de Chlef sera très disputé, demeure optimiste quant à l’issue de cette confrontation.

sans aucun doute son apparition. Après avoir récupéré de son opération de l’appendicé, Lounès devrait faire partie des 18, mais sur le banc de touche, vu qu’il vient juste de reprendre les entraînements.

 

et essayer de remonter au classe- ment. Il faut chasser le doute contre le WAT, Chlef doit battre Tlemcen.

-

Comment

s’est

-