Vous êtes sur la page 1sur 7

Puissances, dérivées, primitives.

___________________________
1 Les règles à appliquer

Le tableau suivant résume les règles à appliquer :

Notations et conditions : F est une primitive de f sur I. f est la fonction dérivée de F


I est un intervalle réel, sur I.
n est un entier supérieur ou
égal à 2,
α désigne un réel constant qui
n’est pas un entier relatif. F(t) est égale à : f(t) est égale à :

t 1

tn n t n–1
1 −1
t t²
I= ]-∞, 0[ ou I= ]0, +∞[ 1 −n
tn t n +1
Si 1< α, I= [0, +∞[. tα α t α–1
Si α<1, I= ]0, +∞[.
u est une fonction dérivable ( u(t))n n u’(t)(u(t))n–1
sur I.
u est une fonction dérivable 1 − u ' (t )
sur I telle u(t) ≠ 0 pour tout t u (t ) (u (t ))²
de I. 1 − n u ' (t )
(u (t )) n (u (t )) n +1
u est une fonction dérivable
sur I.
- Dans le cas où 1< α, on doit
avoir : 0≤ u(t) pour tout t de I. ( u(t))α α u’(t)(u(t))α–1
- Dans le cas où α<1, on doit
avoir : 0< u(t) pour tout t de I.

2. Exemples d’application.
t t2
① On écrit p(t) = 1 + + . Calculer une primitive q de p et calculer I = ∫ 0 p (t ) dt .
1

2 3
② Calculer l’intégrale I = ∫1 (1 + + 2 ) dt
3 2 3
t t

③ On écrit pour 0≤ x f(x)= x x et g(x)= 3 x + 4 .


1°) Trouver sur [0, +∞[ des primitives aux fonctions f et g.
1 1
2°) Calculer les intégrales I= ∫x
0
x dx et J= ∫ 0
3x + 4 dx.
1
3°) En déduire la valeur de l’intégrale K= ∫ ( x x + 3 3x + 4 ) dx.
0
④ Soit les 3 intégrales
1 1 1 1 1 3 9
I= ∫ 0 3
dt , J = ∫ 0 4
dt et K = ∫ 0 ( 3
− ) dt .
(4t + 1) (3t + 2) (4t + 1) (3t + 2) 4

1°) Montrer que ces intégrales existent bien.

2°) Calculer les valeurs exactes des 2 intégrales I et J..

3°) En déduire la valeur exacte de l’intégrale K.

__________________________________________________________________________

Corrigé des 2 premiers exercices


Corrigé de l’exercice ③

On remarque que pour 0≤x, 0<4<3x+4.


Les fonctions x x , x a 3 x + 4 et x a x x sont définies et continues sur [0, +∞[.

1°) Pour 0≤x, f(x)=x1 x1/2 = x1+1/2= x3/2 où 3/2 = 5/2 –1 . On va appliquer la règle de dérivation
ହ ᇱ 5 ଷ 2 5 ଷ
൬‫ ݔ‬ଶ ൰ = ‫ ݔ‬ଶ ; ici ݂ሺ‫ݔ‬ሻ = × ൬ ‫ ݔ‬ଶ ൰.
2 5 2
5
2
On écrit alors pour 0≤x, F(x)= x 2 et F est une primitive de f sur [0, +∞[.
5
5/2 2+1/2 2 1/2 2
De plus x = x = x x = x x pour 0≤x. Finalement :
2
F(x)= x 2 x pour 0≤x.
5

Pour 0≤x, g(x)=(3x+4)1/2 où 1/2 =3/2 – 1. On va appliquer la règle de dérivation


ଷ ᇱ 3 ଵ 2 3 ଵ
൤ሺ3‫ ݔ‬+ 4ሻଶ ൨ = × 3 × ሺ3‫ ݔ‬+ 4ሻଶ . Comme ݃ሺ‫ݔ‬ሻ = ൤ × 3 × ሺ3‫ ݔ‬+ 4ሻଶ ൨ pour 0 ≤ ‫ݔ‬,
2 9 2
3
2
on obtient une primitive G de g sur [0, +∞[ en écrivant pour 0≤ x, G(x)= (3 x + 4) 2 où
9
3/2 1+1/2 1 1/2
(3x+4) =(3x+4) =(3x+4) (3x+4) = (3x+4) 3 x + 4 .
2
Finalement : G(x)= (3 x + 4) 3 x + 4 pour 0≤x .
9

2°) Par définition du calcul des intégrales I=F(1)–F(0) et J=G(1)–G(0).


2 2 14 7 − 16
I=2/5–0 soit I=2/5 , J= [7 7 − 4 4 ] soit J = [7 7 − 8] = .
9 9 9

2 14 7 − 16 2 × 3 + 5 × (14 7 − 16)
3°) Par linéarité du calcul des intégrales K=I+3J= + =
5 3 5×3
6 − 80 + 70 7 70 7 − 74
soit K= d’où K= .
15 15
Corrigé de l’exercice ④

1°) Pour 0≤ t, 0<1≤ 4t+1 et 0<2≤ 3t+2 . De cette manière les 3 fonctions numériques
1 1 3 9
ta 3
,ta 4
et t a − sont définies, dérivables et continues
( 4t + 1) (3t + 2) ( 4t + 1) (3t + 2) 4
3

sur l’intervalle [0, + ∞[ qui contient 0 et 1. Donc les 3 intégrales I, J et K existent bien.
ᇱ ᇱ
1 −2 × 4 1 −3 × 3
2°) On applique ൤ ൨ = et ൤ ൨ = .
ሺ4‫ ݐ‬+ 1) ଶ ሺ4‫ ݐ‬+ 1) ଷ ሺ3‫ ݐ‬+ 2) ଷ ሺ3‫ ݐ‬+ 2)ସ
−1 1 − 2× 4 −1 1 −1 1 1 −1 1 − 1 1 − 25
I=
8 ∫ 0 ( 4t + 1) 3
dt = [
8 (4t + 1) 2
]10 = [ 2 − 2 ] = [ − 1] =
8 5 1 8 25 8
[
25
]

24 3
soit I= d' où I = = 0,12 .
8 × 25 25

−1 1 − 3× 3 −1 1 −1 1 1 −1 1 1 − 1 8 − 125
J=
9 ∫ 0 (3t + 2) 4
dt = [
9 (3t + 2)
]1 =
3 0
[ 3 − 3]= [
9 5 2
− ]=
9 125 8
[
9 125 × 8
]

117 1
d’où J= × = 13/1000 = 0, 013 .
9 1000

1 1 1
3° ) On a K= ∫ (3 3
−9 ) dt et par linéarité du calcul des intégrales, on
0 ( 4t + 1) (3t + 2) 4
obtient : K=3I–9J soit K= 0,36 – 0,117 d’où K= 0,243 .
Exercice pour tsch

Extrait du sujet de 2009


_________________

On étudie la réaction de dimérisation du buta-1,3-diène en phase gazeuse, symbolisée par :


2B (gaz) →
C (gaz)

On étudie la cinétique de cette réaction.


 À l’instant t = 0, la concentration du buta-1,3-diène est notée a.
[B]int = a où a est strictement positif.
 De même à l’instant t, la concentration du buta-1,3-diène est notée x(t).
[B] = x(t) où x est une fonction telle que : 0< x(t) ≤ a.

On admet que la vitesse v de la réaction obéit à la loi cinétique :


(1) v= k [B] 2
où k est une constante strictement positive liée à la réaction, et on rappelle que la vitesse de la réaction
est définie par :

2  = − = −
 où
est la fonction dérivée de la fonction
.

Le temps t s’exprime en minutes.

Étude théorique


1 Justiier que la fonction
vériie l équation différentielle, notée E, − = $ en utilisant

#
les relations 1 et 2.
2) Démontrer que la solution de l’équation différentielle (E) vérifiant la condition initiale x(0) = a est
telle que :
%

 = .
%$ + 1
3) Exprimer le temps de demi-réaction, noté t0,5, au bout duquel la moitié du buta-1,3-diène initial a été
consommée, en fonction de k et a.
4) Exprimer le temps de demi-réaction, noté t0,75, au bout duquel les trois-quarts du buta-1,3-diène
initial a été consommée, en fonction de k et a.
),*+
5 Vériier que = 3.
),+
6) Après quel instant, exprimée en fonction de k et a, restera-t’il moins de 10% du buta-1,3-diène
initial ?

_________________________
Résolution
1) D’après les hypothèses, on admet que x est définie et dérivable sur [0 ; +∞[ avec 0< x(t) ≤ a ,
d’après (2) : –x’(t) = v(t) et d’après (1) : v(t) = k( x(t))2 .
#

D où ∶ −
 = $ /
0 ; comme 0 <
, on obtient bien − # = $ pour 0 ≤  .
/
0
L’équation différentielle (E) est bien vérifiée sur ]0, +∞[.


)
2) On a pour 0 ≤ , − # = $ ; en passant aux primitives sur [0 ; +∞[, on obtient avec <
/
)0
Exercice pour tsch

1
constante strictement positive ∶ Pour 0 ≤ , = $ + < .

)
1 1 1
En particulier avec  = 0, on a ∶ = = $ × 0 + < = <. < = donne pour 0 ≤  ∶
%
0) %
1 1 %$ + 1
= $ + = .

) % %
Ici % et $ sont 2 réels strictement positifs alors pour 0 ≤ , 0 ≤ %$ et 0 < 1 ≤ %$ + 1 .
%
On déduit en passant aux inverses ) que ∶
) = pour 0 ≤  .
%$ + 1
1
3) La moitié du buta-1,3-diène initial a été consommé lorsque
) = %.
2
Avec 0 ≤ , on a les équivalences suivantes ∶
%

) = 0,5% ⇔ = 0,5% ⇔ % = 0,5% %$ + 1) = 0,5%# $ + 0,5% d où


%$ + 1
1

) = 0,5% ⇔ 0,5% = 0,5 %# $ ⇔ 1 = $%  ⇔ =.
$%
1
De cette manière ),+ = .
$%
3 1
4) Les du buta-1,3-diène initial ont été consommé lorsque
) = %.
4 4
Avec 0 ≤ , on a les équivalences suivantes ∶
%

) = 0,25% ⇔ = 0,25% ⇔ % = 0,25% %$ + 1) = 0,25%# $ + 0,25% d où


%$ + 1
3

) = 0,5% ⇔ 0,75% = 0,25 %# $ ⇔ 3 = $%  ⇔ =.
$%
3
De cette manière ),*+ = .
$%
),*+
4) On vient d'obtenir ),*+ = 3 ),+ d'où ∶ =3.
),+

5) 1ère méthode
Avec 0 ≤ , on a les équivalences suivantes  où 0 < %$ + 1 et 0 < % et 0 < $) ∶
%

) ≤ 0,1 % ⇔ ≤ 0,1% ⇔ % ≤ 0,1% %$ + 1) = 0,1%# $ + 0,1% d où


%$ + 1
0,9

) ≤ 0,1% ⇔ % − 0,1% ≤ 0,1 %# $ ⇔ 0,9% ≤ 0,1. $%#  ⇔ 0,9 ≤ 0,1 $% ⇔ ≤ .
0,1$%
9
D'où ∶
) ≤ 0,1% ⇔ ≤ .
$%

9
Soit ),J = ∶
) ≤ 0,1% pour ),J ≤  .
$%

2ème méthode
 Avec 0 ≤ , on a les équivalences suivantes  où 0 < %$ + 1 et 0 < % et 0 < $) ∶
%

) = 0,1 % ⇔ = 0,1% ⇔ % = 0,1% %$ + 1) = 0,1%# $ + 0,1% d où


%$ + 1
0,9

) = 0,1% ⇔ % − 0,1% = 0,1 %# $ ⇔ 0,9% = 0,1. $%#  ⇔ 0,9 = 0,1 $% ⇔ = .
0,1$%
9
Soit ),J = ∶
/),J 0 = 0,1%.
$%
#

vériiant E) sur [0 ; +∞[ , pour 0 ≤ ,
) = −$/
)0 où $ et
) sont strictement
Exercice pour tsch

positifs, donc pour 0 ≤ ,


) < 0 ; la fonction
est ainsi strictement décroissante sur
[0 ; +∞[∶
Pour ),J ≤ ,
) ≤
/),J 0 d'où
) ≤ 0,1% .