d é p ê c h e

SYLVIE GOUBIN

MONTREUIL
Hebdo
N° 475 ’
du 16 au 22 avril 2008
0,61¤

Dans le sillage des plus grands
Le RSCM natation a accueilli les championnats départementaux au stade nautique MauriceThorez. Douze médailles ont été remportées par les nageurs montreuillois. PAGE 7

Partager plus qu’un repas…
GILLES DELBOS

À vos agendas ! Les repas de quartier et leurs assortiments de rencontres, de rires et de bonne humeur reviennent le 20 juin. Envie d’organiser un rassemblement de ce genre ? Alors, à vos marques… PAGE 13

Tous ensemble
pour défendre l’avenir
S OMM A I R E
2 à 5 ACTUALITÉ X Le hip-hop entre dans la danse X Le SMJ propose de nombreuses activités pour les vacances de printemps X Éducation : la mobilisation s’amplifie contre les mesures gouvernementales X Des cérémonies à la mémoire des déportés X Les activités des retraités pour le mois de mai X Le collectif inter quartiers pour les transports à Montreuil s’est rendu au Syndicat des transports
d'Île-de-France X Retour sur le conseil municipal du 10 avril 6 PRATIQUE X Les petites annonces gratuites X Les activités des associations X Les menus des écoles X Les conseils de la diététicienne 7 à 10 MAGAZINE SPORT X Le Red Star natation a accueilli les championnats départementaux les 5 et 6 avril X Jeux olympiques, le Tibet et les droits de l’homme soufflent sur la flamme

SOPHIE ELMOSNINO

La mobilisation progresse. Premier degré, second degré, universités, parents d’élèves, enseignants sont de jour en jour plus nombreux à protester contre les mesures gouvernementales qui menacent l’Éducation nationale et les perspectives d’avenir des élèves. PAGES 2 & 3

X Ça roule pour le roller-skating montreuillois 11 LA SEMAINE EN IMAGES X Vide-greniers dans le Bas-Montreuil, Branly, à l’ESDM 12/13 QUARTIERS X Des locataires
sans eau ni chauffage dans les logements de la RIVP X Les traditionnels repas de quartier reviennent le 20 juin 14 SPORT X Adjia Ould-Chikh, l’esprit d’une lutteuse 15 CULTURE X Julie Bouchard, un cerveau à vive allure

A C T U A L I T É
J EUNESSE É DUCATION

Le hip-hop entre dans la danse
à bouger les corps. L’une, issue des sélections du festival de danse et chant des centres de loisirs et d'animation de quartier ; l’autre composée de danseurs majeurs, au propre comme au figuré. Et, afin de présenter l’une des nombreuses facettes de cette culture urbaine, deux DJ traduiront son énergie via leurs platines. Pour partager leur passion commune avec le public, les jeunes, âgés de 12 à 20 ans, ont répété toute l’année, notamment dans le cadre d’ateliers du service municipal de la jeunesse. Dernière ligne droite donc pour régler les ultimes pas de danse et les chorégraphies avant le verdict du jury. Mais cette manifestation, coorganisée comme chaque année par la compagnie Ethadam et le service municipal de la jeunesse, dépasse le champ de la compétition, prétexte à la rencontre. Car ses objectifs premiers restent avant tout la promotion du talent des jeunes et la création d’un vrai moment fédérateur.

Le festival de danse hip-hop a trouvé ses quartiers à Montreuil. Devenu incontournable en Seine-Saint-Denis, ce cinquième concours donne rendez-vous samedi 26 avril aux aficionados de ce mode d'expression brassant tout style de danse et de musique. À chaque édition, cet événement rencontre un public de plus en plus nombreux. Pour preuve, ils étaient, l’an passé, presque un millier de spectateurs. Côté participants : huit groupes concourront sur la scène de la salle des fêtes de l’hôtel de ville. Soit quatre compagnies de Montreuil et quatre en provenance d’autres villes du département. De plus, deux formations participeront hors compétition à cette joyeuse invitation

' Anne Locqueneaux
Samedi 26 avril, salle des fêtes de l’hôtel de ville, ouverture des caisses à 13 h 30, entrée 3 euros.

J EUNESSE

Destination activités !
Prenez un appareil photo numérique. Réalisez un reportage sur votre quartier à l'aide des conseils éclairés d'un intervenant spécialisé, comme un membre du collectif montreuillois Tendance floue.Vous obtenez l'atelier photo de l'antenne jeunesse La Passerelle, réalisé lors des dernières vacances scolaires. Objectifs : porter un regard différent sur son cadre de vie, ses voisins, via le prisme de l'image, puis alimenter un blog sur le quartier créé par les adolescents. Et pourquoi pas envisager d'exposer ces photographies dans le cadre d’un partenariat entre le service de l’action culturelle et le service municipal de la jeunesse (SMJ) ? Ou participer à un prochain atelier vidéo pour mettre des films en ligne sur le blog en question ? Ce projet est l’une des nombreuses actions proposées par les équipes du SMJ aux 12-17 ans. Il s’inscrit dans la continuité des activités concoctées par le SMJ tout au long de l’année.Toutefois, à chaque période de congés scolaires, des actions spécifiques sont mises en place pour les jeunes vacanciers. Sorties culturelles ou stages sportifs, ateliers informatiques ou artistiques… le panel de propositions est vaste. Alors, pour découvrir l’ensemble des animations que les équipes du SMJ ont mitonné en concertation avec les jeunes pour les vacances de printemps, procurez-vous vite son dernier programme d'activités, disponible dans les lieux publics et sur www.montreuil.fr

' A. L.

M ONTREUIL D ÉPÊCHE

Rendez-vous le 30
Montreuil-Dépêche hebdo marque une pause d’une semaine. Vous retrouverez votre hebdomadaire dans vos boîtes aux lettres dès le mercredi 30 avril.
S OLIDARITÉ

Renouvellement du conseil d’administration du CCAS
À la suite des élections municipales, le Centre communal d’action sociale (CCAS) renouvelle son conseil d’administration. Pour ce faire, la Maire de Montreuil, présidente du CCAS, sollicite les candidatures de représentants des associations de retraités et de personnes âgées du département ; de représentants des associations de personnes handicapées du département ; de représentants des associations œuvrant dans le domaine de l’insertion et de la lutte contre les exclusions ainsi qu’un représentant des associations familiales désigné sur proposition de l’Union départementale des associations

familiales. Ces associations peuvent proposer des personnes susceptibles de les représenter en adressant à la Maire une liste comportant au moins trois personnes, sauf impossibilité dûment justifiée. Les associations ayant le même objet peuvent proposer une liste commune. Les listes de personnes présentées par les associations concernées devront parvenir à l’intention de Madame la Maire au plus tard le 29 avril sous pli recommandé avec accusé réception ou être remises au secrétariat du CCAS contre accusé de réception de dépôt. CCAS, tour Rond-Point 93 (11e étage), 65, rue du Capitaine-Dreyfus.
P RINTEMPS
DE L’ ENVIRONNEMENT

Concours d’art floral sur le thème de la féminité
Venez admirer des compositions inédites réalisées par des amateurs ou des professionnels intéressés par la création florale, les 18, 19 et 20 avril, dans la salle des fêtes de l’hôtel de ville. Renseignements à l’association Vert’ige au 01 48 70 60 08.

2

MONTREUIL DÉPÊCHE HEBDO

' n° 475 ' du 16 au 22 avril 2008

REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE SOPHIE ELMOSNINO

GILLES DELBOS

A C T U A L I T É

Tous ensemble, tous ensemble…
La mobilisation progresse, premier degré, second degré, universités, parents d’élèves, enseignants sont de jour en jour plus nombreux à protester contre les mesures gouvernementales qui menacent l’Éducation nationale, oblitèrent les perspectives d’avenir des élèves et précarisent l’institution éducative. Responsables et solidaires, si les lycéens s’inquiètent de leurs examens, de leur année tronquée par ces mouvements, pour autant, ils refusent d’abdiquer.
e matin jeudi 10 avril, le flux des lycéens de Montreuil a été détourné de son cours normal. La rue Pépin, qui mène au lycée Jean-Jaurès, est vide. En revanche, par petits groupes, ils convergent vers l’hôtel de ville. À neuf heures précises débute l’assemblée générale des élèves de Jean-Jaurès. D’autres, venus des établissements du second degré de la ville, sont également présents dans la salle des fêtes pour suivre et participer aux débats. À l’ordre du jour, la question de la reconduction du blocage de l’établissement et des actions à mener pour amener le gouvernement à annuler les 11 200 suppressions de postes prévues pour la rentrée 2008. La rencontre va durer près de trois heures. Cinq cents jeunes sont présents, presque autant seront au départ à 13 heures devant le parvis de la mairie pour rejoindre le cortège de la manifestation dans Paris. La participation est estimée entre 20 000 et 40 000 personnes dans les rues de la capitale. La grogne gagne en ampleur et cette fois les médias semblent s’en apercevoir. Ils sont 80 000 dans toute la France. Un chiffre qui parle quand on sait que la population lycéenne avoisine les 200 000 élèves sur le territoire. Des délégations sont reçues, vendredi 11 avril, par le ministre de l’Éducation nationale qui a pris le temps de signifier, avant de les accueillir, qu’il n’était pas question de revenir sur les suppressions de postes. Même chose à Montreuil, alors que les élèves se réunissent à l’hôtel de ville, le rectorat délègue un inspecteur pédagogique régional vie scolaire (IPR), M. Colonna, au lycée Jean-Jaurès. « Celuici s’est présenté comme le messager aux mains vides, explique Pascal Rey, professeur au lycée Jean-Jaurès, élu du SNES (Syndicat

Mobilisation pour des lycéens interpellés
À l’occasion d’une mobilisation devant le rectorat de Créteil, vendredi 11 avril, quatre jeunes Montreuillois ont été interpellés par les forces de l’ordre. Ils sont élèves du lycée Jean-Jaurès pour trois d’entre eux et de Condorcet pour le dernier. Reconnus par le personnel du rectorat, ils ont admis avoir jeté des projectiles sur les façades, notamment des œufs. Le samedi 12 avril au matin, les parents d’élèves ainsi que des enseignants se sont réunis devant le tribunal de grande instance de Créteil où les lycéens ont été présentés en comparution immédiate. Daniel Mosmant et Abdelhafid Bendada (adjoints à la Maire) ont participé au rassemblement, la Maire est intervenue auprès du commissaire. Les quatre Montreuillois ont été remis en liberté.
nus nous disent que l’on est bien dans une assemblée de lycéens. Maturité, responsabilité, solidarité, on est bluffé. Un élève de classe préparatoire de Jean-Jaurès propose de donner un coup de main à tous ceux qui le souhaitent pour rattraper le retard : « À ceux qui sont dans le mouvement et vont aux manifs,pas à ceux qui restent à la maison », prévient-il. Certains professeurs ont déjà organisé des remises de polycopiés ou des heures de cours sauvages pour leurs élèves. « Nous sommes inquiets pour eux. Nous aimerions qu’ils soient peut-être moins maximalistes dans leurs décisions. Certains en souffriront,c’est inévitable », regrette Étienne Arnould, professeur au lycée Jean-Jaurès, membre du SNES et impliqué « avec tous les collègues de l’établissement » dans la mobilisation. À l’assemblée, les lycéens passent le micro. Laurence Schaack, parente d’élève de la FCPE (Fédération de conseils de parents d’élèves), vient apporter le soutien de son organisation aux élèves : « Nous sommes avec vous. Dans tous les établissements de Montreuil : maternelles, élémentaires, collèges et lycées, les parents vous suivent.Actuellement,nous procédons à un blocage administratif des établissements scolaires. Nous ne voudrions pas que votre mobilisation vous pénalise. C’est vous qui décidez de la suite à donner. Nous sommes fiers de vous et nous serons à vos côtés pour que l’on ne continue pas à casser par petits morceaux l’éducation tout entière. » Le blocage du lycée a été reconduit pour toute la semaine. Mardi 15 avril, une grève nationale est programmée.

C

national d’enseignement du second degré) au conseil d’administration de l’établissement. Nous lui avions envoyé un courrier le 20 février pour l’informer de la situation qu’allaient engendrer les suppressions de postes dans l’établissement (NDLR : suppression de cinq postes, augmentation des effectifs dans les classes, redoublement quasi impossible, précarité des conditions de travail en travaux pratiques, heures supplémentaires payées moins cher que les heures normales…). Nous sommes en colère.Nous voudrions pouvoir reprendre le travail le plutôt possible. »

Le blocage du lycée est reconduit
Même son de cloche du côté des élèves qui s’inquiètent du pourrissement que semble vouloir jouer le gouvernement après avoir, un temps, feint de minorer l’ampleur de l’inquiétude et de la mobilisation. « Nous avons déjà fait un mois de lutte autour des lois Pécresse sur l’autonomie des universités.Aujourd’hui, nous nous mobilisons contre les suppressions de postes.Nous allons nous prononcer sur la reconduction du blocage de l’établissement et sur les conditions de l’action. Un des enjeux,si ce n’est l’enjeu,de ces grèves est d’obtenir une plus grande mobilisation de façon que le mouvement ne s’éternise pas et ne pourrisse pas », affirme Tristan, élu à l’union de coordination de la vie lycéenne, en révision pour passer le baccalauréat. « Il faut assouplir le blocage. Il y a un trop gros risque à bloquer systématiquement le lycée. Si le gouvernement n’entend pas nos revendications,on aura perdu sur les deux tableaux », s’inquiète une élève en pensant à cette année tronquée par les luttes pour tenter de préserver des perspectives d’avenir pour tous les élèves. « Quand tu te bats,tu ne sais jamais si tu vas gagner. Tu le fais parce que tu dois le faire et que tu ne veux pas te soumettre », répond un autre. Le débat est riche, pluriel et respectueux de la parole de l’autre. Seuls quelques cris d’approbation joyeux et soute-

‘ A. C. Enseignement de l’allemand,
précision du principal de Jean-Moulin

Suite aux propos de militants du Syndicat national des enseignements du secondaire (SNES) relatifs à des menaces sur l’enseignement de l’allemand au collège Jean-Moulin, le principal de cet établissement, Claude Vidon, précise que « le collège offrira toujours de l’allemand l’an prochain » .

COMMÉMORATION

À la mémoire des déportés
À Montreuil, comme chaque année, deux rendez-vous honorent la mémoire des victimes de la déportation. Le premier
commémore la déportation politique, notamment les convois dits des « 45 000 » et des « 31 000 ». Le second, la Journée nationale de la déportation, rappelle que les nazis et leurs alliés ont organisé la déportation en masse de personnes en raison de leurs origines ethniques (tziganes, par exemple), de leur confession (les juifs) ou de leurs comportements (homosexuels). Les camps ont fonctionné à plein dès l’installation du régime nazi en Allemagne, et ce, jusqu’à la victoire des Alliés. Samedi 26 avril, à l’initiative de l’association Mémoire vive, un hommage est rendu aux déportés des convois dits des « 45 000 » et des « 31 000 », en raison des séries de matricules attribués à l’arrivée au camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. Ces deux convois, organisés en juillet 1942 pour les hommes des « 45 000 » et en janvier 1943 pour les femmes des « 31 000 », ont pour point commun de ne concerner que des déportés pour raison politique :faits de résistance,militants syndicaux et politiques de gauche… Tous ou presque arrêtés et livrés par la police du gouvernement collaborateur de Vichy. La cérémonie aura lieu au parc des Beaumonts, dans l’allée des 31 000 où une plaque a été déposée en mémoire de ces 230 femmes livrées aux bourreaux nazis. Une autre plaque, dans l’allée des 45 000, célèbre le souvenir des 1 175 hommes qui ont connu le même sort. Le lendemain, c’est à l’hôtel de ville qu’aura lieu le rassemblement organisé par la Fédération nationale des déportés, internés, résistants et patriotes (FNDIRP). La Journée nationale de la déportation met en exergue le travail de mémoire mené tout au long de l’année par les associations, en direction des établissements scolaires notamment.

' N. Uhl
Samedi 26 avril : commémoration des convois des 45 000 et des 31 000. Rendez-vous à 10 h 30, parc des Beaumonts, allée des 31 000. Madeleine Odru, résistante et déportée dans le convoi des 31 000, donnera une allocution. Dimanche 27 avril : Journée nationale de la déportation. Rendez-vous à 10 h 30 devant l’hôtel de ville, dépôt de gerbes devant les plaques du 50e anniversaire de la libération et du souvenir de Danièle Casanova. Cortège jusqu’au monument de la résistance, place Jacques-Duclos.

MONTREUIL DÉPÊCHE HEBDO

' n° 475 ' du 16 au 22 avril 2008

3

A C T U A L I T É
R ETRAITÉS

Les activités pour le mois de mai
Activités des centres de quartier
Renseignements sur place, l’après-midi. Pour les repas, lotos, tournois, etc., il est préférable de s’inscrire une semaine à l’avance.
* MARCEL-CACHIN mardi 6 mai : loto (5 ¤). mardi 13 mai : atelier créatif, cette activité ne demande aucune compétence particulière. Inscription indispensable auprès de Joëlle. mardi 20 mai : belote (5 ¤). * JEAN-LURÇAT mercredi 7 mai : belote (5 ¤). * RAMENAS jeudi 15 mai : loto (5 ¤). jeudi 22 mai : repas fête des mères. jeudi 22 mai : belote (5 ¤). * BLANCS-VILAINS mercredi 7 mai : loto (5 ¤). mercredi 14 mai : repas fête des mères. mercredi 21 mai : belote (5 ¤). * DANIEL-RENOULT lundi 5 mai : loto (5 ¤). jeudi 15 mai : belote (5 ¤). * SOLIDARITÉ-CARNOT MENDÈS-FRANCE mercredi 14 mai : loto (5 ¤). * GEORGES-MAHÉ jeudi 15 mai : loto (5 ¤).
– aux Ramenas, avec priorité aux résidants et aux retraités du quartier qui fréquentent le club, le jeudi 22 mai ; – dans un restaurant montreuillois permettant de rassembler les retraités de tous les quartiers, pour un maximum d’échanges et de plaisir partagé, le vendredi 16 mai (clôture des inscriptions le 9 mai). La participation aux frais se monte à 21 € pour les retraités inscrits auprès du CCAS, d’un atelier culturel municipal ou de la Maison du Bas-Montreuil Lounès-Matoub ; elle est de 23 € pour les autres retraités montreuillois. Les inscriptions sont prises lors des permanences ou directement au CCAS, et seront closes une semaine avant la date de chaque repas.

ADRESSES DES CENTRES DE QUARTIER

‘ CENTRE JEAN-LURÇAT, 5, place du Marché. Tél. : 01 48 70 62 61. Permanence CCAS le jeudi après-midi. ‘ ‘ ‘ ‘
CENTRE SOLIDARITÉ-CARNOT-MENDÈS-FRANCE, 59, rue de la Solidarité. Tél. : 01 48 58 00 70.

Permanence CCAS le mercredi après-midi.
CENTRE DES BLANCS-VILAINS, 85, rue des Blancs-Vilains. Tél. : 01 48 54 88 53. Permanence CCAS le lundi après-midi. CENTRE DANIEL-RENOULT, 31, boulevard Théophile-Sueur. Tél. : 01 48 55 91 26.

CENTRE MARCEL-CACHIN, 2, rue Claude-Bernard. Tél. : 01 48 57 37 75. Permanence CCAS le mardi après-midi.

Rendez-vous au Méliès
Pour ce mois de mai, le CCAS et le cinéma municipal Georges-Méliès ont sélectionné deux films. La réservation par téléphone auprès du CCAS (tél. : 01 48 70 65 01, sauf mardi matin) est indispensable. Première séance (séance publique), mercredi 30 avril, à 15 h 45 (rendez-vous à 15 h 30 dans le hall du cinéma), La France. Film de Serge Bozon (France - 2007), avec Sylvie Testud, Pascal Greggory, Guillaume Depardieu. Durée : 1 h 42 min. Automne 1917. Au loin, la guerre bat son plein. À l’arrière, Camille, une jeune femme, vit au rythme des nouvelles de son mari parti au front. Mais un jour, elle reçoit une courte lettre de rupture. Bouleversée et prête à tout, elle décide de se travestir en homme pour le rejoindre… Deuxième séance (séance spéciale à l’intention des retraités), mardi 13 mai, à 14 h 30 (rendez-vous à 14 h 15 dans le hall du cinéma), Passe-passe, comédie de Tonie Marshall (France - 2008), avec Nathalie Baye, Édouard Baer, Guy Marchand. Durée 1 h 33 min. Une sortie d’autoroute manquée et voilà Darry Marzouki, prestidigitateur au chômage, croisant la route d’Irène Montier-Duval, une belle bourgeoise, le sac Hermès rempli de billets de banque. Par amour, elle a servi d’intermédiaire dans une vente d’armes entre un ministre français et la Corée…

‘ CENTRE LES RAMENAS, 149, rue Saint-Denis. Tél. : 01 55 86 28 91 et 01 48 58 21 32. Permanence CCAS le lundi après-midi. ‘ ‘ ‘
CENTRE GEORGES-MAHÉ, 21-29, rue de la Mare-à-l’Âne. Tél. : 06 73 63 00 10. Permanence CCAS le jeudi après-midi. MAISON DU BAS-MONTREUIL LOUNÈS-MATOUB, 4-6, place de la République. Tél. : 01 48 51 35 12.

CENTRE COMMUNAL D'ACTION SOCIALE, centre administratif municipal, tour Rond-Point 93, 11e étage (accueil de 9 à 12 heures et de 14 à 17 heures les lundis, mercredis, jeudis et vendredis, de 14 à 17 heures les mardis). Tél. : 01 48 70 66 97.

Tarif : 4,35 €. Cinéma municipal Georges-Méliès, centre commercial de la Croix-de-Chavaux, niveau bas.

Sorties
Jeudi 15 mai, sortie proposée par le service culturel, ouverte à tous les Montreuillois, une journée « promenade gourmande en Thiérache ». Découverte d’une ferme qui produit un apéritif régional à base de fruits rouges, déjeuner dans un restaurant traditionnel, visite d’un producteur de maroilles, visite du petit château du Comte de Paris, avec les secrets de la fabrication du foie gras de canard. Départ à 7 h 45 devant la Société générale de la Croix-de-Chavaux.Tarif 44 €. Inscription au service culturel 5, place du Marché, tél. : 01 48 70 62 62.

O

utre la sortie de printemps des 27, 28 et 29 mai, l’événement du mois de mai, ce sont les repas de « fête des mères » suivis d’un aprèsmidi d’animation. Ils sont ouverts à tous les retraités et permettent en particulier à celles et ceux qui fréquentent régulièrement les centres de quartier de se retrouver dans la bonne humeur. Ils se dérouleront : – à la résidence des Blancs-Vilains, avec priorité aux résidants, le mercredi 14 mai ;

Vendredi 23 mai, à 15 heures, le CCAS et le musée de l’Histoire vivante de Montreuil proposent de découvrir l’exposition « Mai 68, regards croisés », avec une visite commentée. Rendez-vous devant le musée, entrée 31, boulevard Théophile-Sueur. Vendredi 23 mai, midi-concert proposé par l’ENMD. Pour ce midi-concert consacré au jazz, le public, dès 11 h 45 et après le concert, peut se restaurer s’il le souhaite à prix modique avec sandwich, boisson, dessert, café. Vers 12 h 30, débute un concert court de quarante-cinq minutes environ. La collation est proposée par l’association Génér’a sons talents au prix de 5,50 €. Entrée gratuite au concert. Renseignements et réservation indispensable au 01 48 57 17 59. '

T RANSPORTS

Table ronde autour des bus
e collectif inter quartiers pour les transports à Montreuil (TIQ) s’est rendu au Syndicat des transports d'Île-de-France (STIF), lundi 7 avril, accompagné par Fabienne Vansteenkiste, maire adjointe chargée des déplacements et de la voirie. La délégation a été reçue par des représentants du STIF et de la RATP. Dysfonctionnements, solutions, renfort de bus, modifications de trajet… les lignes de bus traversant Montreuil ont été étudiées à la loupe pour tenter de remédier aux maux que subissent quotidiennement les usagers. Depuis le 14 avril, les bus de la ligne 122, renforcée l’an dernier, sont réorganisés pour améliorer sa régularité et… respecter les horaires annoncés aux voyageurs. Selon le STIF, les demandes concernant les lignes 129, 102 et 122 seront présentées, au plus tard, en septembre, lors des prochaines allocations de budget. Ces trois dossiers sont jugés prioritaires aussi bien par l’élue que par le collectif d’habitants. « C’était une réunion de travail concrète. On a senti le STIF et la RATP attentifs et tous les acteurs clés mobilisés », commente Béatrice Marot, membre du TIQ et du conseil de quartier Ramenas-Léo-Lagrange.

L

SOPHIE ELMOSNINO

Depuis sa création il y a un an, le collectif a rencontré et porté ses revendications auprès des différentes autorités :Ville, STIF, RATP, conseil régional et conseil général. Il réclame en premier lieu l’amélioration du réseau existant, à commencer par un fonctionnement régulier des bus, mais aussi le prolongement du tramway T1 et des lignes de métro 9 et 11. Prochaine étape : renforcer et étendre la mobilisation. « Il faut nouer des contacts avec les villes voisines pour les problèmes communs, comme sur le 129, poursuit Béatrice Marot. C’est une action au long cours et on ne lâche pas. La question des transports est essentielle.On appelle tous les habitants concernés à nous aider, à rejoindre le collectif, ou à suivre notre actualité sur le site Internet sans oublier de signer la pétition. » Pour la municipalité, l'amélioration de ces trois lignes de bus, qui devrait être effective au printemps 2009, s'insère dans une politique plus globale des déplacements à Montreuil, qui prend en compte piétons, usagers des bus et du métro, cyclistes et automobilistes.

'
Site Internet : http://tiq.montreuil.free.fr Courriel : tiq.montreuil@gmail.com

4

MONTREUIL DÉPÊCHE HEBDO

' n° 475 ' du 16 au 22 avril 2008

A C T U A L I T É
D ÉMOCRATIE
LOCALE
affaires scolaires, santé et hygiène, affaires sociales, personnes âgées, personnes handicapées, immigration ; 6e commission : voirie et espaces publics, propreté, déplacements, circulation et stationnement, environnement, énergie, eau, espaces verts. Le principe de commissions non permanentes, ouvertes à des citoyens extérieurs et à des associations sur des sujets particuliers a également été adopté. Le droit de pétition a également été retenu : le seuil des pétitionnaires à partir duquel une question peut être examinée en commissions voire inscrite par le maire à l’ordre du jour du conseil municipal, a été abaissé à 2500 habitants. Plusieurs amendements présentés par la minorité ont été intégrés à la proposition initiale. A été ainsi réaffirmé l’attachement du conseil à ce que ne se tienne dans l’enceinte « aucun propos à caractère haineux, raciste, ou antisémite » et que soit banni « tout comportement contraire aux valeurs de la République et aux lois et règlements de notre état laïc ».

Conseil municipal

Une indemnité de fonction de 1 760 euros bruts
La délibération concernant l’attribution du montant des indemnités de la Maire, des maires adjoints et des conseillers municipaux a également été approuvée à l’unanimité. La Maire a rappelé que compte tenu de sa taille, de sa situation de chef-lieu de canton et de sa situation de commune attributaire de la dotation de solidarité urbaine, le maximum prévu par les textes pour la fonction de maire de Montreuil était de 6 042 euros bruts. Elle a cependant proposé de répartir plus justement l’enveloppe globale entre les adjoints. À l’arrivée, sa proposition de 1 760 euros bruts pour elle-même et tous les adjoints, de 800 euros bruts pour les conseillers délégués, et de 224,47 euros bruts mensuels (c’est le maximum prévu par les textes) pour les conseillers, a été adoptée à l’unanimité.

SOPHIE ELMOSNINO

Jeudi 10 avril s’est tenue la première séance du conseil de la nouvelle équipe municipale. Parmi les délibérations, la désignation des délégués aux conseils d’administration de diverses instances, l’adoption du règlement intérieur du conseil municipal, le vote des taux de la fiscalité directe locale en 2008 et la fixation des indemnités de fonction de la Maire et de ses adjoints.
’est dans un agencement plus convivial, avec une table disposée en carré, que s’est tenu le conseil municipal du 10 avril. La séance a d’abord été consacrée à l’élection des délégués du conseil dans les nombreuses instances où il se trouve représenté : syndicats de gestion des déchets, de l’eau, du gaz, de l’électricité, structures intercommunales diverses, et bien sûr les écoles de la ville. Nouveauté, la minorité est représentée, au-delà des dispositions légales, dans ces instances, ce qui est un gage de fonctionnement plus démocratique et de confiance. Stéphane Gaillard a présenté ensuite le rapport de la chambre régionale des comptes sur les finances de Montreuil pour l’exercice 19982004. Introduction sans complaisance qui révèle sur le fond et la forme ce qu’il a qualifié de « gestion hasardeuse de la ville », en particulier dans les rapports de la commune avec une pléthore de sociétés d’économie mixte montreuilloises. Jean-Pierre Brard, député et ancien maire, a répondu au nom de la minorité en critiquant le travail de la contrôleuse et en revendiquant la régularité et le bien-fondé des décisions politique prises dans cette période. Montreuil-Dépêche hebdo reviendra dans un prochain numéro sur ce point très important de l’endettement de la commune qui aura des conséquences inévitables à l’avenir.

C

en groupes politiques, quels sont les moyens d’information de ceux-ci, comment est établi l’ordre du jour du conseil municipal et où il est rendu public. Le règlement intérieur définit également la préparation des séances, la mission des commissions permanentes, leur champ de compétences, leur préparation, le bureau municipal, la conférence des présidents de groupes et de commissions ainsi que le déroulement des séances du conseil. Les modifications proposées vont dans le sens de la transparence, de la simplification et de la collégialité. Les délais de mise à disposition des textes préparatoires et de convocation des commissions ont été également allongés.

Six commissions ont été décidées, leur rôle est de préparer les séances et les délibérations du conseil municipal. 1re commission : finances, affaires générales et bâtiments, personnel, tranquillité publique ; 2e commission : démocratie, vie des quartiers, citoyenneté, communication, vie associative, culture, affaires européennes affaires internationales ; 3e commission : emploi, commerce, développement économique, économie solidaire artisanat, sport et jeunesse ; 4e commission : urbanisme, immobilier, logement, développement durable ; 5e commission : petite enfance, éducation et

Fiscalité locale : pas de hausse des taux
En décembre 2007, le conseil municipal a adopté le budget primitif de la commune. Mais il a été convenu, à l’époque, de redélibérer après la fixation des bases de la fiscalité locale par l’Assemblée nationale. Les élus ont donc débattu jeudi 10 avril des taux des quatre taxes locales, reconduisant le choix de ne pas augmenter les impôts *. Ils ont également adopté une décision modificative du budget prenant en compte 1,5 million d’euros de recettes supplémentaires générées par la révision des bases fiscales. « Nous allons lancer un audit financier à la fois sur le bilan et les perspectives, a ainsi précisé Emmanuel Cuffini, maire adjoint chargé du budget. La présentation du compte administratif, qui donne l’état réel des dépenses et des recettes enregistrées l’an passé, nous permettra aussi de mesurer si l’embellie des finances de la Ville s’est confirmée en 2007. » Concernant la décision modificative, le maire adjoint chargé du budget l’a qualifiée de « formelle » : « Elle prend en compte la continuité des opérations entamées. » En l’occurrence, les nouvelles recettes ont été réinjectées dans le budget pour financer des interventions sur le Nouveau Théâtre de Montreuil, suite au passage de la commission de sécurité ; la fin des travaux à l’école Louise-Michel ; la poursuite de la rénovation de l’école Nanteuil ; le chantier de l’école et du gymnase Daniel-Renoult. ’ * Taxe d’habitation : 16,49 % Taxe professionnelle : 29,94 % Taxe sur le foncier bâti : 19,90 % Taxe sur le foncier non bâti : 30,69 %

Le règlement intérieur du conseil municipal. Il rappelle de manière précise la façon dont les conseillers municipaux peuvent se constituer

SOPHIE ELMOSNINO

Le règlement intérieur adopté à l’unanimité

MONTREUIL DÉPÊCHE HEBDO

' n° 475 ' du 16 au 22 avril 2008

5

P R A T I Q U E

Petites annonces gratuites
Envoyez vos petites annonces ou portez-les, de 9 à 12 heures et de 14 à 17 heures, à Montreuil-Dépêche hebdo, tour Rond-Point 93 (au 6e étage), 65, rue du Capitaine-Dreyfus, 93100 Montreuil. Ne sont pas publiées les demandes d’emploi ni les transactions immobilières ou automobiles. Nos petites annonces sont exclusivement réservées aux Montreuillois. Pour que votre annonce puisse être prise en compte, indiquez votre nom et votre adresse en plus du texte que vous nous adressez. Nous ne publierons que vos coordonnées téléphoniques. VEND ‘ Parc bébé Brévi jaune, 25¤. Trotteur Brévi jaune, 12¤. Lit bébé en bois blanc sans matelas, 35¤. Trotteur Mon Bébé jaune et bleu, 10¤. Maxi-cosy bleu, 12¤. Poussette Aubert (AubiOne) à carreaux verts, multipositions (landau-poussette), avec habillage pluie, 50¤. Coffre en bois bleu et blanc, 32¤. Lot de 16 biberons + 1 doseur de lait, 1 assiette avec clown et couverts, 15¤. Lit en pin 118x60, 30¤. Parc bébé en pin, forme octogonale, 15¤. Divers vêtements bébé à petits prix. # 06 61 33 37 90. ‘ Table de cuisine avec plateau mélaminé blanc, 80x120 avec support et pieds inox + 2 chaises blanches pieds inox, 40¤. Quatre sommiers à lattes 190x90, 15¤ l’un. Caisson 3 tiroirs couleur hêtre, plateau couleur noire sur roulettes, 25¤. Table ronde avec plateau chêne massif, 2 parties pliables sur les côtés, 110 cm de diamètre, pieds en hêtre, 300¤. Divers petits meubles à partir de 15¤. Chaises et fauteuils de bureau à partir de 8¤. Téléviseur 38 cm, 30¤. Lit en pin 1 personne, 200x80, 30¤. Bibliothèque en bois avec 2 portes vitrées, 50¤. # 06 07 39 81 39. ‘ Revues Paris-Match, Illustrations, des années 50, 1 à 5¤ l’exemplaire. # 01 48 58 40 02. ‘ Stères de bois de chauffage, coupé en tronçons de 50 cm, bois d’érable, prix à débattre. # 06 64 22 49 13. DIÉTÉTIQUE ‘ Canapé BZ neuf (BHV), couleur taupe, 150¤. Armoire Conforama neuve 3 portes, penderie et étagères en pin, 2 portes, 1 opaque, 130¤. # 06 21 50 76 10. ‘ Bateau pêche en PVC Sevylor, gonflable, 4 personnes, neuf, 200¤. Canapé convertible 3 places, bois massif, coussins velours marron clair, bon état, 200¤. Échelle aluminium 3 plans, 12 mètres, 15¤. Échafaudage en fer, complet, bon état, 150¤. # 01 42 87 32 76 après 18h. ‘ Imprimante HP Photosmart D 5160 avec 3 cartouches + CD d’installation et carte mémoire, état neuf, encore dans l’emballage, 60¤. # 06 77 87 65 12. ‘ Canapé simili cuir blanc cassé 3 places, solide, peu salissant, sans matelas, 395¤. Armoire en aggloméré bois couleur sable, barre centrale intérieure à changer, 139¤. Fauteuil club en tissu bleu, ossature bois, 49¤. Réfrigérateur, 49¤. Chaise afghane bois et paille tressée, 39¤. Paravents, 12¤ l’un. Petit mobilier de 1,50 à 25¤. Vêtements homme, pantalons T. 40-42, vestes T. 50-52, blouson en cuir, veste en daim, manteau cashemire T. moyenne à grande, pulls légers, de 1¤ à 75¤. Lot de 50 CD (musiques du monde, new-age, relax…100¤ ) à débattre. # 06 21 97 70 99 ou 06 34 16 43 97 (laisser message). ‘ Mezzanine 1 personne, très bon état, matelas état neuf, 70¤. # 01 43 60 52 47. SERVICES ‘ Jeune femme sérieuse cherche enfants à garder ou s’occuperait de personnes âgées. # 01 43 63 13 25 ou 06 09 08 55 80. ‘ Jeune maman cherche enfants à garder en semaine, mercredis soir et week-ends, ainsi qu’après l’école. Disponible de suite, véhiculée, secteur Mozinor. # 06 14 60 01 41 ou 08 72 37 01 75. ‘ Vous êtes une famille avec un bébé et vous recherchez une autre famille ayant déjà sa nounou et un bébé de 6 mois pour garde partagée à partir de mai, secteur mairie-Croix-de-Chavaux. # 06 09 78 76 46. ‘ En vue de créer une association, je souhaite contacter toute personne étant sous tutelle ou curatelle, simple ou renforcée, pour défendre ensemble leur dignité et leurs droits. # 06 08 17 56 68 ou 01 48 57 36 77. DONNE ‘ Chaton femelle 7 mois, grise avec pattes blanches. # 06 24 32 92 66. ‘ Réfrigérateur combiné Brandt, bon état, petit prix, 120¤ à débattre. # 06 16 54 53 48. ‘ Canapé clic-clac + fauteuil cabriolet assorti. Trois tailleurs femme avec jupe T. 44, 1 gris prince-de-galles, 1 marine classique, 1 bleu clair à manches courtes. Réfrigérateur ancien mais en bon état de fonctionnement. # 01 48 51 00 97.

Urgences
Pharmaciens de garde ' La pharmacie Maarek, 26, rue de Paris est ouverte 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. ' La pharmacie Khaless, 67, rue de Paris est ouverte 7 jours sur 7, de 9 à 22 heures. Urgences dentaires ' Du vendredi soir au lundi matin, et les jours fériés : 01 48 36 28 87. SOS Santé 15 ' Le 15 vous met en contact 24 heures sur 24 avec un service d’urgence : un médecin, voire le Samu si cela s’avère nécessaire. Urgences hospitalières ' Centre hospitalier intercommunal André-Grégoire, 56, boulevard de La Boissière, 01 49 20 30 76, urgences polyvalentes (adultes, enfants, maternité). Pédiatres de garde ' Samedi 19 et dimanche 20 avril : Dr Michot (Les Lilas), 01 43 62 77 06. ' Samedi 26 et dimanche 27 avril : Dr Jarry (Montreuil), 01 48 57 51 86. ' Jeudi 1er mai : Dr Zaluski (Rosnysous-Bois), 01 48 55 88 77. Enfants maltraités ' Au 119 (appel gratuit), enfants et adultes peuvent témoigner et être conseillés 24 heures sur 24. SOS Femmes ' 3919 du lundi au samedi jusqu’à 22 heures et jours fériés jusqu’à 20 heures et 01 48 70 67 07 de 9 à 17 heures du lundi au vendredi. Aide aux victimes ' Accueil chaque lundi en mairie de 9 à 13 heures. Sur rendez-vous au 01 48 70 63 78 ou 64 78. Observatoire montreuillois des sectes ' 01 48 59 13 12, de 9 à 12 heures et de 14 à 17 heures. Jeunes violences écoutes ' 0 800 20 22 23, un numéro vert anonyme et gratuit contre le racket et les violences scolaires. Points d’accès au droit (PAD) ' PAD de la Maison du Bas-Montreuil Lounès-Matoub, 4-6, place de la République, Tél. : 01 48 51 35 12. ' PAD du pôle d’information multiservices (PIMS) Le Morillon, 24, place Le Morillon, Tél. : 01 45 28 21 05. ' PAD du centre-ville, 12, boulevard Rouget-de-Lisle, Tél. : 01 48 70 68 67.

Du côté des associations
Réunion mensuelle Sel-Est
L’association de Services d’échange local (Sel-Est) se réunit le dernier vendredi de chaque mois dans la salle Résistance, 50, avenue de la Résistance. La prochaine réunion aura lieu vendredi 25 avril, à 20 heures. Pour tout renseignement, tél. au 06 80 87 69 02.

Montreuil ville fleurie
Les serres municipales étant fermées du 8 au 12 mai inclus, la distribution des géraniums pour le concours du fleurissement 2007 des balcons et jardins aura lieu samedi 3 mai, de 8 h 30 à 18 heures. Merci de vous présenter avec votre bon de fleurs aux serres, boulevard Théophile-Sueur. Renseignements au 06 84 10 71 74.

France Bénévolat
Un nouveau centre France Bénévolat s’est implanté à Montreuil. Si vous êtes jeune, mère au foyer, demandeur d’emploi, salarié(e), retraité(e) et si vous souhaitez vous mettre au service d’un projet et vous rendre utile, contactez l’association à l’adresse Internet suivante : fbmontreuil93@yahoo.fr ou venez les rencontrer à la permanence les 1er et 3e mercredis du mois, de 16 à 18 heures, à la Maison des associations, 35-37, avenue de la Résistance.

Pour faire connaître vos activités
Si vous souhaitez faire paraître dans Montreuil-Dépêche hebdo des informations concernant l’activité de votre association, il est indispensable de les faire parvenir à la Maison des associations qui nous les transmettra. Maison des associations, service municipal des relations avec la vie associative, 37, avenue de la Résistance. Tél. : 01 48 70 60 13.

MONTREUIL-DÉPÊCHE HEBDO, journal d’informations municipales X Tour Rond-point 93, 65, rue du Capitaine-Dreyfus, 93100 Montreuil, tél. : 01 48 70 64 47, fax : 01 48 70 68 91, e-mail : mdh@montreuil.fr X Directeur de la publication : Alain Monteagle X Responsable des publications municipales : Philippe Deleporte X Rédacteur en chef adjoint : Nathanaël Uhl X Secrétariat de rédaction et maquette : Françoise Benoiste X Maquette additionnelle : Branko Miljevic X Rédaction :
Françoise Christmann, Antoine Cousin, Joëlle Cuvilliez, David Lahontan, Anne Locqueneaux, Orlane Renou, Caroline Thiery Miljevic

X

Relecture : Brigitte Mugel

X

Photos : Gilles Delbos, Sophie Elmosnino

X

Photothèque : François Renault

X Conception graphique : Branko X

Secrétariat : Nathalie Delzongle en partie recyclé

X

Imprimerie PLB Communication, imprimé sur papier

X

Publicité : Médias & publicité, tél. : 01 49 46 29 46, fax : 01 49 46 29 40,

e-mail : mpublicite@aol.com

X

Distributeur : Difcom

X

Tirage : 48 000 ex.

L’activité des plus jeunes
ien manger pour préserver sa santé est essentiel, mais bouger est indispensable. Comme les bonnes habitudes alimentaires, le plaisir de bouger doit s’acquérir dès le plus jeune âge. Pour inciter nos enfants à être actifs, rien de tel que de leur montrer l’exemple et de partager avec eux quotidiennement des moments d’activité : - laissez la poussette et marchez avec eux sur les trajets école-maison ; - demandez-leur de vous aider à rentrer et ranger les courses ; - sortez faire des balades à pied chaque fois que c’est possible. À la maison, - organisez des jeux actifs : mimes, Jacques-a-dit, cache-cache ; - si vous avez un jardin ou un parc à proximité, allez jouer au ballon, faites du vélo, du roller ; - si vous avez un chien, promenez-le en famille ; - jouez avec votre bébé et incitez-le à bouger les jambes, tendre les bras, tourner la tête. À vous de bouger !
GILLES DELBOS

Menus des écoles
et des centres de loisirs
Vendredi 18 avril
DÉJEUNER : poireaux vinaigrette, rôti de veau froid

B

Mercredi 23 avril
DÉJEUNER : coupelle de pâté de volaille + cornichons, omelette nature, riz à la tomate, yaourt aromatisé, fruit. GOÛTER : pain, kiri, jus de fruit.

+ ketchup, pâtes papillons, coulommiers, fruit de saison. GOÛTER : ménélik, fromage blanc.

Lundi 21 avril
DÉJEUNER : salade de riz andalouse, escalope de dinde

Jeudi 24 avril
DÉJEUNER : betteraves râpées, steak haché, ratatouille-tortis, fromage ovale, tourteau fromager. GOÛTER : brioche, fruit.

à la crème, petits pois, yaourt nature + sucre, fruit. GOÛTER : sablé de Retz, lait nature.

Mardi 22 avril
DÉJEUNER : salade verte, brandade de poisson, mimo-

Vendredi 25 avril
DÉJEUNER : salade iceberg, poulet rôti bio, brocolispommes de terre, kiri, abricots au sirop. GOÛTER : pain, barre de chocolat, fruit.

lette, gélifié chocolat. GOÛTER : petit exquis, yaourt nature sucré, fruit.

‘ Françoise Pougnet-Vauzelle
diététicienne aux centres municipaux de santé

Vous pouvez également connaître les menus des écoles et des centres de loisirs en consultant le site Internet de la ville : www.montreuil.fr

6

MONTREUIL DÉPÊCHE HEBDO

' n° 475 ' du 16 au 22 avril 2008

MAGAZINE

S P O R T
N ATATION

L

es 5 et 6 avril, le stade nautique MauriceThorez a accueilli l’Open de natation correspondant aux championnats départementaux de la Seine-Saint-Denis. Onze nageuses et nageurs du RSCM ont brillamment défendu leurs couleurs avec une récolte de douze médailles dont deux en or, trois en argent et sept en bronze. « C’est un bilan très positif car tous nos nageurs ont amé-

Les jeunes nageurs du RSCM,
dans le sillage des plus grands

lioré leurs performances individuelles, d’autant plus que la moitié d’entre eux concouraient pour la première fois en grand bassin », analyse Tewfik Driss, directeur technique du RSCM. Ces épreuves permettaient également de se qualifier pour les prochains championnats de France de nationale 3 qui regroupent les meilleurs, filles et garçons, de la région d’Îlede-France. Les performances des jeunes Montreuillois ont permis de qualifier, d’ores et déjà, sept d’entre eux en nationale 3 et deux autres pourraient les rejoindre dès le week-end prochain. « C’est la première année que nous qualifions autant de nageurs en nationale 3. Deux d’entre eux ont même réalisé des chronos de niveau de nationale 2 qui reg roupe les cent meilleurs nageurs nationaux de leur catégorie », ajoute, ravi,Tewfik Driss.

REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE : SYLVIE GOUBIN

Le Red Star Club de Montreuil natation a accueilli les championnats départementaux les 5 et 6 avril au stade nautique Maurice-Thorez lors de l’Open d’été. Douze médailles ont été remportées par les nageurs du (RSCM) . Sept d’entre eux se sont qualifiés pour les championnats de France de nationale 3. Une performance qui montre les progrès constants d’un club formateur majeur du département.

« Une plus grande maturité »
Ces bons résultats ne sont pas arrivés par hasard. C’est grâce à la qualité du travail des éducateurs et à la bonne ambiance qui règne dans et autour des bassins que les bébés nageurs ont pu s’épanouir et se transformer en redoutables compétiteurs. Ainsi, la plupart des sportifs du club qui réalisent aujourd’hui leurs meilleures performances ont fait leurs gammes au club dès le plus jeune âge. C’est le cas de Sabrina Auvray et Quentin Descamps, tous deux formés au club, qui en sont devenus les fers de lance. « J’ai appris à nager au RSCM

chez les bébés nageurs. J’aime ce club car il y a une excellente ambiance et nous sommes un groupe soudé », raconte Sabrina qui a remporté deux médailles au 100 mètres nage libre et au relais 4 x 100 mètres quatre nages. « Ils ont une plus grande maturité car ils sont plus expérimentés et gèrent mieux leurs efforts à l’entraînement

ainsi que leur stress lors des compétitions. Ils s’entraînent beaucoup en faisant plus de musculation et en organisant mieux leur temps entre leurs études et leur préparation sportive », constate leur directeur technique. L’autre raison de cette progression est la rénovation du stade nautique Maurice-Thorez qui a amélioré la qualité des infrastructures d’entraînement. « C’est une piscine très lumineuse qui permet une plus grande visibilité pour les nageurs. De plus, la configuration des vestiaires de plain-pied et proches des bassins nous permet de moins perdre de temps lors des entraînements. Enfin, c’est un apport psychologique important pour nos athlètes qui sont plus motivés de nager dans un beau site adapté à la compétition. » La bonne surprise de ces championnats est la performance du minime Valère Menichetti qui, à seulement 14 ans et demi, a obtenu une médaille de bronze en 100 mètres brasse et s’est qualifié pour la nationale 3 pour sa pre-

mière compétition en grand bassin. « Je suis très satisfait de mon week-end car j’ai battu tous mes temps de référence aussi bien en brasse qu’en crawl. Je suis arrivé au club depuis peu et je me suis bien intégré dans le groupe », explique-t-il. C’est Tewfik qui l’a repéré alors qu’il s’entraînait avec le groupe 2 du club. « Il a un gros potentiel. C’est seulement sa deuxième année de compétition. Il est très fort physiquement et très motivé », analyse-t-il. Les performances de Manaudou et surtout de Bernard ne laissent pas Valère indifférent. « Pour nous, jeunes sportifs, les progrès des nageurs français sont encourageants pour nous entraîner encore davantage et améliorer, nous aussi, nos performances. Personnellement, j’espère atteindre prochainement le niveau de nationale 2. »

David Lahontan

RSCM natation, contact : Suzanne Moulet, présidente, tél. : 01 42 82 66 15, courriel : s.moulet@orange.fr

MONTREUIL DÉPÊCHE HEBDO

' n° 475 ' du 16 au 22 avril 2008

7

MAGAZINE

S P O R T
J EUX OLYMPIQUES J EUX OLYMPIQUES

Le Tibet et les droits de l’homme
soufflent sur la flamme

OLIVIER LABAN-MATTEÏ/AFP

Les Jeux olympiques approchent à grandes enjambées. Dans le même temps, la flamme olympique voit sa marche contrariée et le débat s’enflammé sur le terrain des droits de l’homme. Anne-Marie Heugas, maire adjointe chargée des sports, donne son sentiment sur le vent de polémique qui souffle sur la flamme.
Montreuil-Dépêchehebdo : Vous êtes élue aux

À propos de l’envoi, sur fonds communaux, d’une délégation de 60 Montreuillois aux Jeux olympiques de Pékin

JEAN-LUC TABUTEAU

sports, biologiste du sport et vous avez été également internationale française d’athlétisme. À tous ces titres, que vous inspire la polémique qui accompagne le parcours de la flamme olympique ?
Anne-Marie Heugas : À

Déclaration de Dominique Voynet, Maire de Montreuil
La municipalité précédente a décidé, l’année dernière, de consacrer une somme importante, probablement comprise entre 220 000 et 300 000 euros, à l’envoi d’une délégation de soixante personnes – lycéens, sportifs et leurs accompagnateurs – à l’occasion des Jeux olympiques de Pékin. Compte tenu de la situation actuelle en Chine, j’ai considéré, en liaison avec les élus et les services concernés, qu’il n’était pas possible de maintenir cette initiative. Pourquoi ? Pour convaincre le CIO de lui accorder l’organisation des JO, le gouvernement chinois avait pris l’engagement de mieux respecter les droits de l’homme. Au lieu d’une amélioration, nous déplorons une dégradation : arrestation de dissidents condamnés à de lourdes peines de prison, poursuite des exécutions capitales et déportation dans des camps de travaux forcés, répression sauvage contre les protestations ouvrières et paysannes. Sans oublier les événements récents, qui ont suscité une vague d’indignation à travers le monde : la police chinoise a tiré sur des manifestants tibétains ; plusieurs dizaines ont été tués ; des centaines de moines ont été arrêtés. Et le gouvernement chinois a maintenu son refus de recevoir le dalaï-lama. Il n’est pas juste de demander aux seuls sportifs d’exercer une pression sur la Chine pour qu’elle respecte ses engagements : l’État français doit prendre ses responsabilités, ainsi que tous les autres : industriels, commerçants, marchands de centrales nucléaires ou d’équipements militaires. Nous ne pouvons pas nous en tenir au vote de vœux consensuels ou à des déclarations de principe. matique à l’échelle mondiale pour faire reculer les autorités chinoises à propos du Tibet. Les sommes importantes initialement prévues pour ce voyage seront, j’en prends l’engagement, intégralement consacrées à la jeunesse de Montreuil. Dans ces conditions, nous avons pris la décision : ' De ne pas envoyer la délégation dans les formes et au moment initialement prévu et de le faire savoir au gouvernement chinois en élevant auprès de lui les protestations nécessaires. Cette décision, prise dans un contexte particulier, ne signifie évidemment pas que nous renoncions aux relations et aux partenariats, notamment dans le domaine éducatif, avec la Chine. ' D’affecter l’essentiel de la somme prévue au financement du projet de stade de football en « synthétique », espéré par les jeunes et les moins jeunes depuis des années, contact étant pris avec les présidents de clubs pour examiner les questions qui doivent l’être avec eux : site, choix techniques, programmation, financement. ' D’affecter une part de cette somme à des projets en direction de la jeunesse ; j’ai demandé au SMJ d’y travailler dans le cadre des opérations d’été. ' De maintenir, pour les lycéens et les étudiants en chinois sélectionnés, la perspective d’un voyage en Chine d’ici à la fin de leur cursus d’apprentissage et si les conditions en Chine le permettent, d’ici à la fin de cette année. Cette décision est cohérente avec les valeurs que nous portons tous les jours auprès des jeunes sportifs accueillis dans les clubs et équipements de la ville. Je comprends et je partage la déception des jeunes engagés dans ce projet ; je sais qu’ils comprennent bien les raisons et les enjeux de cette décision. Je veux croire que nous saurons cette fois encore rassembler pour faire vivre, ici comme ailleurs, les valeurs qui marquent nos traditions démocratiques. '

titre personnel, je ne suis pas pour le boycott des Jeux. Cela me paraît hypocrite de faire peser sur les sportifs les choix du CIO (comité international olympique). Pour un athlète, les Jeux olympiques constituent un but, un objectif vers lequel il concentre toute son énergie, ses efforts. C’est sa raison d’être. Demander le boycott n’aurait de sens que si l’on interrompait les relations économiques et politiques avec la Chine. Ce n’est pas le cas, on l’a vu quand Nicolas Sarkozy ainsi que nombre d’autres chefs d’État se sont rendus là-bas pour signer des contrats avec la Chine. Il aurait fallu être plus ferme, au moment de l’attribution, pour que la Chine s’engage véritablement à être plus respectueuse des droits de l’homme. Pour autant, il me semble que les sportifs doivent se responsabiliser sur ces questions. L’idée du badge « Un monde meilleur » que certains ont porté malgré l’interdiction du CIO me paraît bonne même si c’est un petit peu minimaliste. Concernant les manifestations qui ont accompagné le parcours de la flamme organisé par la Chine, cela me semble normal qu’elles se soient tenues. Il n’y a pas de commune mesure entre les débordements, que je ne cautionne pas, et les exactions commises au Tibet. Sans parler de celles commises à l’encontre des droits de l’homme. Si cela permet de mobiliser le politique sur ces questions, cela n’aura pas été inutile. Aujourd’hui, l’annonce de boycott de la cérémonie d’ouverture faite par certains chefs d’État me semble un peu dérisoire. ' Antoine Cousin

Chacun à sa place doit dire « stop ».
Les citoyens de Montreuil ne comprendraient pas que ce séjour soit maintenu, alors qu’est engagée une bataille politique et diplo-

8

MONTREUIL DÉPÊCHE HEBDO

' n° 475 ' du 16 au 22 avril 2008

JEAN-LUC TABUTEAU

MAGAZINE

S P O R T
ROLLER - SKATING
MONTREUILLOIS

Ça roule pour le patinage
Depuis près de trente ans, le patinage à roulettes a élu domicile à Montreuil. Le roller-skating montreuillois, fort d’une bonne école de formation, a réussi à sortir du lot. Témoin, la qualification d’une équipe de patinage artistique aux championnats d’Europe, entre autres performances.

L

es couleurs rouges du roller-skating montreuillois (RSM) continuent de survoler le patinage à roulettes d’Île-de-France. Que ce soit en course ou en artistique, les licenciés du club ne cessent de gravir les marches des podiums et ne doivent qu’à des clubs de province de ne pas camper sur la plus haute des marches. En patinage artistique, démonstration en a été faite lors des championnats de France où le quartette montreuillois n’a cédé que face à Orvault, un club qu’il avait pourtant battu en demifinale. Néanmoins, les diables rouges sont qualifiés pour les championnats d’Europe.Autant de moments de satisfaction pour une association qui a d’abord misé sur la formation des jeunes. Des jeunes que l’on peut voir s’entraîner, dans le cadre de l’école de patinage, le mercredi après-midi au gymnase Daniel-Renoult. Encadrés par leurs aînés, pas toujours beaucoup plus âgés (mais majeurs), ils apprennent la marche avant, la marche arrière, les virages, les croisés arrière et autres gestes de base du patinage à roulettes. Que l’on choisisse les patins à deux fois deux roues (les quads) ou en ligne (les rollers), ces figures imposées constituent la base. Après deux ans d’apprentissage, en fonction des dispositions et des envies, c’est l’heure du choix : course, artistique, hockey sur rollers. La randonnée, plus axée loisir, reste plutôt la chasse réservée des adeptes amateurs et adultes.

Les élèves de l’école de patinage découvrent les gestes de base de ce sport, avant de choisir une spécialité parmi les nombreuses qu’offrent les patins à roulettes.

rope en 1989, et classé huitième aux championnats du monde en 2004, dans la catégorie course. En course toujours, Myriam Ghrab, âgée de 13 ans, a brillamment fini quatrième des championnats de France espoirs en intérieur cette année, « malg ré un niveau très relevé », précise François Desvillechabrol, le président du RSM, qui ne cherche pas à cacher sa fierté. L’autre motif de satisfaction du président demeure l’existence d’une section handisport, laquelle accueille des aveu-

gles et des malvoyants. « Mais nous espérons nous ouvrir à des personnes porteuses d’autres handicaps. » L’an passé, une équipe de cette section a participé aux vingt-quatre heures du Mans à rollers, une compétition pas si évidente par l’endurance qu’elle exige. Le quintette malvoyant a terminé à la 265e place (sur 573) avec une moyenne de 21,2 kilomètres-heure ! Pour autant, François Desvillechabrol ne se contente pas de ces coups d’éclat et cherche toujours à pérenniser sa sec-

tion handisport. « Le plus dur, en roller surtout, c’est de conserver nos éléments, de trouver des nouveaux défis ou des pratiques attrayantes. » Du coup, deux équipes de malvoyants ont participé, aux côtés de six quintettes de la section course, à la première compétition d’endurance en six heures sur le circuit Carole, qui a eu lieu le 13 avril. Une compétition organisée par le RSM et le comité départemental de roller dont c’était la première édition.

Nathanaël Uhl

Azedine Chaouch, un samouraï sur roulettes
Le jeune homme, du haut de ses 27 ans, pratique cette discipline depuis l’âge de 11 ans. Il fait partie du quartette que le roller-skating montreuillois (RSM) vient de qualifier pour les championnats d’Europe*. Ce petit groupe est uniquement masculin, une exception malgré tout dans le monde encore très féminin du patinage artistique. Azedine chausse ses premiers patins à roulettes quand il est encore élève de l’école RomainRolland, à l’époque où le RSM organise encore, chaque année, une compétition interne destinée à faire connaître les différentes facettes du patinage. Il choisit très rapidement l’artistique, tout en tâtant un peu de la course « et même du hockey, pour s’amuser avec les copains ». Rapidement, les aptitudes d’Azedine, fin et élancé, petit gabarit tout en énergie, l’amènent à la compétition. En solo. Aujourd’hui, c’est en collectif qu’il donne le meilleur de lui-même. « En solo, il faut énormément s’entraîner. J’ai dû ralentir pour suivre mes études », explique le titulaire d’une maîtrise de géographie et étudiant en licence de coréen. Il fait partie du groupe « show », qui rassemble jusqu’à douze patineurs pour des figures chorégraphiées. Et il constitue le moteur du quartette arrivé deuxième aux championnats de France, disputés à Dinan les 23 et 24 mars. L’originalité du programme « La Légende des quatre samouraïs » n’a pas permis de déboulonner le quartette d’Orvault, club de la banlieue de Nantes qui truste les podiums depuis quelques années. « Mais, nous comptons bien prendre la place de meilleur club français aux championnats d’Europe », sourit Azedine. La section patinage artistique du RSM, elle, est solidement installée dans le paysage européen. Question de standing. Alors qu’elle n’existe que depuis 2000, elle va assumer sa cinquième participation aux championnats d’Europe, où elle figure régulièrement parmi les dix premiers (sur vingt-sept). Pour Azedine, ce sera une quatrième participation à ce niveau. Un moment de bonheur avant de retourner s’entraîner et d’assurer la relève en encadrant, avec les autres jeunes talents du club, la formation des petits au travers de l’école de patinage. * À Hanau (Allemagne), du 1er au 4 mai.

Vice-champion d’Europe
De cette pépinière sont issus des talents prometteurs. Il en est ainsi d’Azedine Chaouch, qui anime le quartette qualifié pour les championnats d’Europe de patinage artistique. Mais aussi de Thomas Lagirarde, vice-champion d’Eu-

DR

Azedine Chaouch se prépare pour les demi-finales du championnat de France.

MONTREUIL DÉPÊCHE HEBDO

' n° 475 ' du 16 au 22 avril 2008

9

REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE : SOPHIE ELMOSNINO

MAGAZINE

S P O R T
S PORTING T ENNIS M ONTREUIL

Les jeunes prennent la balle au bond

Durant deux semaines, les jeunes talents du tennis se sont affrontés
sur les courts du complexe Montreuilsports-loisirs. Comme chaque année, le Sporting Tennis Montreuil a organisé son tournoi interrégional des jeunes, qui rassemble les meilleurs espoirs de la Seine-SaintDenis et de la région parisienne. Un grand moment pour le club qui privilégie la formation des futurs talents de la raquette. Dans ce domaine, ils ont obtenu de bons résultats comme Alexandra Selem, qui a été formée au club avant de faire partie de l’équipe de France. Comme d’habitude, il y a eu du monde dans les tribunes pour assister aux demi-finales ainsi qu’à la finale, les 5 et 6 avril. D’autant qu’un buffet convivial a accompagné la remise des prix. '

REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE : GILLES DELBOS

Pour le Dojo Club de Montreuil, le tournoi de judo du 6 avril, c’est l’événement sportif de l’année.
Dans le gymnase Henri-Wallon, les poussins, benjamins et minimes, filles comme garçons, ont découvert, pour beaucoup, ce qu’est la compétition. D’autant que les judokas du DCM, club spécialisé dans la formation des enfants, ont pu, à cette occasion, se mesurer à des judokas venus d’un autre club de la ville mais aussi de la région Île-de-France : Judo Kodokan montreuillois, Fontenay-sousBois, Bois-Colombes, Joinvillele-Pont, Marolles-en-Brie,Thorigny, Mouroux, et Châtillon. Si les randori ont été intenses à leur niveau, l’ambiance n’a pas manqué de chaleur, grâce à la présence des bénévoles du club et des parents venus nombreux. '

D OJO C LUB M ONTREUIL

Tournoi de judo : jamais deux sans trois

PHOTOS : GILLES DELBOS

10

MONTREUIL DÉPÊCHE HEBDO

' n° 475 ' du 16 au 22 avril 2008

L A

en images
SAMEDI 12 AVRIL

S E M A I N E

¬

Vide-grenier de l’ESDM
L’Élan sportif de Montreuil a vidé les greniers. À l’occasion de cette brocante, tenue dans ses locaux de la rue Émile-Zola, les chineurs ont pu dégoter de belles affaires. Et le club en a profité pour préparer le financement des prochaines activités des sections de jeunes.

ALAIN LLOBREGAT

DIMANCHE 13 AVRIL

Les jeunes archers visent dans le mille

¬

LUNDI 7 AVRIL

Les commerçants et artisans de la ville maniant des denrées alimentaires se sont déplacés en nombre pour assister, en salle du conseil de l’hôtel de ville, à une rencontre autour de la question de l’hygiène et de la sécurité alimentaire dans leurs échoppes. Au programme de cette matinée : présentation de la réglementation en vigueur, des différents contrôles, des règles d’hygiène et des formations.

œ

DIMANCHE 13 AVRIL

Un vide-grenier très animé
Un immense vide-grenier a réuni vendeurs et chineurs dans la rue de la Révolution et les rues adjacentes. Un grand moment de convivialité, égayé par les nombreuses animations organisées par l’espace Comme vous émoi, à l’origine de cette sympathique initiative.

SOPHIE ELMOSNINO

¬

JEUDI 10 AVRIL

Guédiguian et sa Lady Jane au Méliès
Robert Guédiguian est venu présenter son nouveau film, Lady Jane, aux spectateurs du cinéma Georges-Méliès. Pour son quinzième long métrage, le réalisateur s’essaye au cinéma de genre, le polar, avec sa fine équipe et son trio d’acteurs fétiches : Ariane Ascaride, Gérard Meylan et Jean-Pierre Darroussin.

ALAIN LLOBREGAT

Œ

SAMEDI 12 AVRIL

GILLES DELBOS

Mille cinq cents films documentaires
Des DVD à la bibliothèque ! On a inauguré la première collection de 1 500 documents. Pour cet événement, le réalisateur Jean-Michel Carré a évoqué ses quarante ans d’expérience. L’inauguration a été présidée par Daniel Chaize, maire adjoint chargé de la culture, et Serge Haziza, conseiller municipal délégué aux événements artistiques (en conversation avec la directrice de la bibliothèque sur notre photo).

Ã

SAMEDI 12 AVRIL

Taferka souffle ses dix bougies
L’énergie de musique d’Akli D., étoile montante de la musique kabyle, a déferlé en salle des fêtes de l’hôtel de ville à l’occasion du dixième anniversaire de Taferka, l’association culturelle berbère.

Ã
DIMANCHE 13 AVRIL

DIMANCHE 6 AVRIL

Le chœur de l’Oratorio de Paris
VÉRONIQUE GUILLIEN

Une brocante neigeuse et festive
Pour son dixième anniversaire, la brocante de la rue des Roches a de nouveau amené la bonne humeur et la convivialité dans le quartier Branly-Boissière malgré le froid et les giboulées de neige qui se sont invités à la fête.

MONTREUIL DÉPÊCHE HEBDO

' n° 475 ' du 16 au 22 avril 2008

11

GILLES DELBOS

Le chef de chœur Jean Sourisse a dirigé l’ensemble vocal de l’Oratorio de Paris en l’église Saint-Pierre-Saint-Paul, pour des œuvres de Mendelssohn, Bruckner, Gabrieli, Brahms, Liszt et Vierne. Un concert programmé par l’association Les Musicales. Prochain rendez-vous dimanche 18 mai avec l’octuor à vent Initium.

SYLVIE GOUBIN

SOPHIE ELMOSNINO

SOPHIE ELMOSNINO

L’hygiène et la sécurité alimentaire en questions

Une trentaine de jeunes archers de 10 à 11 ans (poussins et benjamins) ont participé à un concours de tir à l’arc ludique organisé par la 2e Compagnie d’arc de Montreuil dans le grand hall du parc Montreau. Les cibles sur lesquelles visaient ces jeunes n’avaient rien de conventionnel ni d’officiel. Elles représentaient des personnages de bandes dessinées, des clowns ou bien des animaux imaginés et dessinés par les quarante licenciés du club organisateur.

Q U A R T I E R S
J EAN -M OULIN -B EAUMONTS

J EAN -M OULIN -B EAUMONTS

Des locataires sans eau ni chauffage
Depuis le 24 mars, la production de chauffage et d’eau chaude est interrompue dans les logements de la RIVP du 20-28, avenue Jean-Moulin. Deux cent cinquante et une familles attendent la remise en marche de la chaufferie.

Stages de théâtre
La compagnie Art dans le jardin prépare son nouveau spectacle. Il s’intitule Le Tic tac du jeu. Pour le préparer, la compagnie organise un stage durant les vacances de printemps, du 21 au 25 avril. Ce stage complète les ateliers se déroulant les mercredis après-midi en période scolaire. Si vous souhaitez participer à ce stage et aux ateliers qui le compléteront, inscrivez-vous dès aujourd’hui auprès d’Art dans le jardin. Une participation de 8 euros vous sera demandée. Renseignements au 01 48 57 65 60 ou sur le site www.artdanslejardin.com
B AS -M ONTREUIL -R ÉPUBLIQUE

Nettoyage de printemps pour le square République
Dans le cadre du Printemps de l’environnement, une opération de nettoyage des murs et contre-allées du square République aura lieu du 21 au 23 avril. Il sera de ce fait plus difficile de stationner autour du square durant ces trois jours. Le 21 avril, seront concernées la contre-allée de la rue Raspail comprise entre les rues Robespierre et Barbès ainsi que la contre-allée côté Robespierre comprise entre la rue Raspail et la place de la République. Le 22 avril, seront concernées la contre-allée place de la République (entre Robespierre et Barbès) et la rue Barbès (entre la place de la République et la rue Raspail). Le 23 avril, ce sont les allées intérieures et l’espace central du square qui seront nettoyés.
L A N OUE -C LOS -F RANÇAIS

Stage à l’Instrumentarium
Les vacances de printemps approchent et, avec elles, les stages à l’Instrumentarium. Du 21 au 25 avril, les enfants de 3 à 6 ans pourront en effet construire leurs instruments puis en jouer sous la houlette de Catherine Heyden, saxophoniste de son état. Basée sur l’écoute et l’improvisation, ce stage s’inscrit dans la continuité de l’exploration du monde magique du carnaval. 51 bis, rue des Clos-Français. Renseignements et inscriptions : 01 48 70 15 07. Tarif : 25 euros.
T OUTE
LA VILLE

GILLES DELBOS

Jeudis de la propreté

D

eux cent cinquante et une familles résidant au 20-28, avenue JeanMoulin sont privées d’eau chaude et de chauffage depuis le 24 mars. Selon la Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP) qui gère ces logements, deux ruptures de canalisation d’eau froide ayant endommagé la chaufferie sont à l’origine de cette panne. Lundi de Pâques, une première explosion du manchon de raccordement de l’alimentation en eau froide de la cité provoque l’inondation de la chaufferie. Le 3 avril, les brûleurs des chaudières endommagés sont remplacés par de nouvelles pièces venues d’Alsace. Mais le rétablissement du chauffage et de l’eau chaude est de courte durée. Deux jours plus tard, la chaufferie est inondée par une nouvelle rupture de canalisation. Cette fois, de nouveaux brûleurs doivent être mis en fabrication et sont atten-

dus dans les prochains jours. « Un expert a été nommé et devrait identifier l’origine et les responsabilités de l’incident », explique M. Feyfant, responsable d’agence à la RIVB en charge de ces logements. Des souffleurs d’air chaud ont été loués en urgence par le bailleur et mis à la disposition de certains locataires. Mais le dispositif ne concerne pas l’ensemble des logements. Et les appartements deviennent de plus en plus froids, surtout avec la météo de ce début avril. Pendant le week-end des 5 et 6 avril, l’alimentation en eau a été entièrement interrompue et les habitants ont dû s’approvisionner à une canalisation en eau potable installée pour la circonstance devant l’immeuble. Dans cette situation difficile, une pétition circule demandant des informations et une indemnisation. Dans le même temps, le bailleur s’est

engagé par courrier à décompter les charges d’eau chaude et de chauffage du mois d’avril et à rembourser de façon forfaitaire, en mai, la consommation électrique occasionnée par l’utilisation des souffleurs. Les locataires font preuve de patience, de calme et de compréhension. Certains font néanmoins remarquer qu’une telle indemnisation ne prendrait en compte ni le préjudice subi, ni la consommation électrique des chauffages d’appoint privatifs, ni encore le coût du chauffage de l’eau, pour l’usage quotidien, depuis bientôt trois semaines. En attendant, la solidarité s’organise. Des voisins ont ouvert l’accès de leur salle de bains aux locataires de la RIVP. De son côté, la Ville met à disposition les douches du gymnase Jean-Moulin de 7 h 15 à 21 h 15, et ce jusqu’à ce que la chaufferie soit réparée. ‘ Caroline Thiery

Jeudi 17 avril, le grand nettoyage concernera la rue de Romainville. Le 24 avril, les services municipaux consacreront leur attention aux rues Babeuf, des Blancs-Vilains, des Ruines, Claire-Maison et Charles-Delavaquerie. Attention ! pour que le nettoyage puisse s’opérer dans les meilleures conditions et pour pouvoir procéder aux travaux de réfection, il est impératif qu’il n’y ait pas de véhicules en stationnement entre 6 heures et midi. Tout véhicule en infraction sera enlevé par les services de police dès 6 heures.
B AS -M ONTREUIL -R ÉPUBLIQUE

Pendant les vacances de printemps
La Maison du Bas-Montreuil Lounès-Matoub, 4-6, place de la République, organise des ateliers pendant les vacances de printemps. Un atelier de fabrication de cadres pour les adultes et les jeunes aura lieu du mardi 22 au vendredi 25 avril, de 14 à 17 heures, et un stage de mosaïque tout public à partir de 8 ans les lundi 28, mardi 29, mercredi 30 avril et vendredi 2 mai, de 14 heures à 17 h 30. Participation financière : adhérent, 11 euros, non-adhérent : 14 euros.
C ENTRE - VILLE

C ENTRE - VILLE

Fête de printemps
Samedi 26 avril, les rues Victor-Hugo, Molière, FrançoisDebergue et du Capitaine-Dreyfus revêtiront leurs habits de fête à l’occasion de la septième édition de la Fête de printemps. Organisé par l’association des commerçants Cœur de Montreuil, cet événement convivial convoque animations, musique et producteurs du terroir pour ensoleiller le secteur piétonnier du centre-ville.
B AS -M ONTREUIL -C HANZY-É TIENNE -M ARCEL

Les élèves de Diderot visitent la mairie
Jeudi 10 avril, les élèves de CM 1 de l’école Diderot ont visité l’hôtel de ville. Accompagnés par la conseillère municipale Christine Pascual, les enfants ont découvert le fonctionnement de la mairie et approfondi la connaissance de leur ville. Ces visites, guidées par les agents du service des affaires générales et des élections, s’inscrivent dans le cadre des cours d’éducation civique. Elles permettent de concrétiser l’apprentissage de la citoyenneté, mais aussi d’apprendre de manière ludique comment se déroule, par exemple, un mariage.

Le Centenaire et ses voisins
Le foyer du Centenaire et le conseil de quartier Chanzy-ÉtienneMarcel organisent une fête, rue du Centenaire, samedi 24 mai à partir de midi. Vous habitez ce quartier, vous êtes peintre, chanteur, acteur, clown, maquilleur... professionnel ou amateur, venez participer à l’animation de cette grande fête. Contactez rapidement le conseil de quartier par courriel : cdqmarcelchanzy@yahoo.fr ou par téléphone au 06 81 29 62 06.

JEAN-LUC TABUTEAU

12

MONTREUIL DÉPÊCHE HEBDO

' n° 475 ' du 16 au 22 avril 2008

Q U A R T I E R S
TOUTE
LA VILLE

WILLIAM ALIX

Partagez plus qu’un repas…
À vos agendas ! Les repas de quartier et leurs assortiments de rencontres, de rires et de bonne humeur reviennent le 20 juin. Envie d’organiser un rassemblement de ce genre ? Alors, à vos marques…
ous les ans, à pareille époque, un étrange phénomène s’empare des rues de la ville. Alors que l’été pointe son nez, des milliers de Montreuillois sortent de chez eux et investissent l’espace public munis de tables et de chaises. L’approche du solstice n’y est pour rien… Car ce curieux rituel répond à un objectif : rencontrer ses voisins ; porte un nom : repas de quartier, et a une histoire. À Montreuil, tout commence en 1994. Cette année-là, des habitants ayant eu vent de cette pratique d’origine toulousaine décident de se réunir de manière informelle pour se rencontrer. Simple en apparence, l’initiative relève d’un idéal. Face au délitement des liens de

I N T E R V I EW
Florence Fréry, maire adjointe chargée de la démocratie locale

T

« Une nouvelle forme de sociabilité »
Montreuil-Dépêche hebdo : Que représentent pour vous les repas de quartier ? Florence Fréry : J’y participe tous les ans et je suis très attachée à cette tradition. Les repas de quartier sont des moments festifs faits de rencontre et de partage, le tout dans une ambiance conviviale. Ils permettent de mieux connaître son quartier et ses habitants, de mettre sur pied des projets. Les repas de quartier sont certes des initiatives citoyennes, mais ils doivent être avant tout des moments de plaisir… qui peuvent devenir citoyens. MDH : Les repas de quartier sont-ils importants dans la vie d’une ville ? F. F. : Ils ne sont pas importants, ils sont indispensables. Ces moments de rendez-vous doivent exister. Ce sont des temps d’échange durant lesquels des liens intergénérationnels se tissent et un brassage social se crée, ce qui peut avoir pour vertu de prévenir certaines tensions dans une ville. Les repas de quartier sont porteurs d’une nouvelle forme de sociabilité. Une sociabilité faite d’ouverture sur les autres, assurant ainsi la cohésion et le lien social. C’est pourquoi, j’aimerais beaucoup que les repas de quartier se développent de manière plus spontanée à Montreuil. ‘ Propos recueillis par Orlane Renou

GILLES DELBOS

sociabilité traditionnels, ces rassemblements représentent un antidote à la montée de l’indifférence, permettent de lutter contre l’exclusion pour, au final, créer de nouvelles formes de solidarité. Se connaître pour mieux se reconnaître, en somme… Arrivent alors l’an 2000 et son cortège de festivités. Cette année-là, la municipalité décide d’organiser un weekend de fête. Aux

repas de quartier, promus, structurés et prenant leur forme actuelle pour l’occasion, de l’inaugurer en beauté. Et la formule, qui fait des Montreuillois les acteurs de la vie de leur ville, séduit ! En 2004, soixante-quatorze repas réunissent 4 274 convives. Deux ans plus tard, ils sont 5 365 à investir la rue le temps d’un repas ou, plutôt, de quatre-vingt-treize repas. Si ces rassemblements sont libres dans leur forme et n’obéissent à aucun mot d’ordre, leur organisation ne peut relever de l’improvisation. Alors, si vous vous sentez une âme d’organisateur, rendez-vous vous est donné à partir

VÉRONIQUE GUILLIEN

LES ANTENNES MUNICIPALES DE SECTEUR

STÉPHANIE DE BOUTRAY

République Quartiers : Bas-Montreuil-République, Bas-Montreuil-Étienne-Marcel-Chanzy, Bas-Montreuil-Bobillot. 59 bis, rue Barbès. Tél. : 01 41 72 77 92 (coordination vie de quartier). Fax : 01 41 72 77 93. Clos-Français Quartiers : La Noue-Clos-Français, Villiers-Barbusse, Paul-Signac-Murs-à-Pêches. 51, rue des Clos-Français. Tél : 01 56 93 30 47 (coordination vie de quartier). Fax : 01 56 93 30 48. Gaston-Lauriau Quartiers : Solidarité-Carnot, Centre-ville, Jean-Moulin-Beaumonts. 35, rue Gaston-Lauriau. Tél. : 01 41 72 18 41 (coordination vie de quartier). Fax : 01 41 72 18 43. Jules-Verne Quartiers : Ramenas-Léo-Lagrange, Branly-Boissière. 65, rue Édouard-Branly. Tél. : 01 56 63 00 52 (coordination vie de quartier). Fax : 01 48 54 19 24. Lenain-de-Tillemont Quartiers : Bel-Air-Grands-Pêchers-Renan, Ruffins-Théophile-Sueur, MontreauLe Morillon. 17, rue Paul-Doumer. Tél. : 01 48 70 69 77 (coordination vie de quartier). Fax : 01 48 70 61 29.

ALAIN LLOBREGAT

du 21 avril dans l’une des cinq antennes de secteur que compte la ville (adresses ci-dessous) ou sur www.montreuil.fr. Qu’elles soient physiques ou virtuelles, c’est à ces portes qu’il faut frapper afin de se procurer le cahier de l’organisateur, vade-mecum fourmillant d’informations indispensables pour réussir son repas. Quand bon vivant rime avec prévoyance…

JEAN-LUC TABUTEAU

‘ Orlane Renou

Les repas de quartier, c’est simple comme un clic !
Qu’on se le dise et se le répète : les repas de quartier, et là est toute leur force, relèvent de l’initiative citoyenne, les agents de la Ville n’apportant qu’un soutien logistique pour leur organisation. Et, s’il est un
outil facilitant la participation du plus grand nombre, c’est bien Internet. C’est donc presque naturellement qu’est née l’idée de créer, sur www.montreuil.fr, une rubrique dédiée aux rassemblements du 20 juin. Concrètement, à partir du 21 avril, le cahier de l’organisateur pourra y être téléchargé, et un forum, permettant d’échanger des conseils et autres astuces, ouvrira ses portes virtuelles le même jour. À partir du 2 juin, tout s’accélère sur la toile : une carte de la ville et un espace d’échange feront leur apparition. Interactive, elle permettra de localiser l’ensemble des repas de quartier. Un simple clic sur celui qui intéresse le cyber-visiteur lui offrira la possibilité de tout savoir sur le rassemblement, mais aussi de fixer les modalités organisationnelles. Une fois les repas digérés, cet espace sera dédié aux commentaires et aux photographies des participants. ‘ O. R.

MONTREUIL DÉPÊCHE HEBDO

' n° 475 ' du 16 au 22 avril 2008

13

S P O R T
PROGRAMME Des 19 et 20 avril
FOOTBALL

Championnat Paris-Île-de-France
Division d’honneur régionale

RSCM – Sarcelles, dimanche 20 avril à 15h 30, stade Robert-Legros
Division d’honneur régionale (CDM)

FCM – Port.Vill., dimanche 20 avril à 9h 30, stade des Guilands

Championnat départemental Excellence
Épinay CSM – RSCM, dimanche 20 avril à 15h 30
1re division
REPORTAGE PHOTO : SOPHIE ELMOSNINO

L UTTE

CHINOISE

Adjia Ould-Chikh, l’esprit d’une lutteuse
Depuis douze ans, Adjia Ould-Chikh pratique un art martial ancestral chinois encore méconnu en France : le shuai-jiao ou lutte chinoise. Cette discipline, technique et spectaculaire, a pour principe de déséquilibrer l’adversaire et de le projeter au sol en usant de vitesse et d’agilité et non de force. Après avoir exercé son art en compétition, Adjia le défend aujourd’hui en tant qu’entraîneur, jugearbitre mais aussi dans le cadre de sa profession d’éducatrice spécialisée. Pour cette Montreuilloise, la lutte chinoise est plus qu’un sport, c’est une révélation.

ESDM – Coubron, dimanche 20 avril à 15h 30, stade Jean-Delbert RSCM – Courtillères, dimanche 20 avril à 15h 30, stade Alfred-Wigishoff Île Saint-Denis – FCM, dimanche 20 avril à 9h 30 HANDBALL

Championnat excellence régional, seniors garçons
Le Perreux-Saint-Maurice – Montreuil HB, samedi 19 avril à 20h 30

R É S U LTAT S Des 12 et 13 avril
FOOTBALL

Championnat Paris-Île-de-France
Division d’honneur régionale

L

orsqu’on rencontre Adjia pour la première fois, on se retrouve devant un brin de femme douce et discrète d’un mètre soixante et de cinquante kilos. On a du mal à l’imaginer sur un tatami en train de terrasser les meilleures compétitrices de lutte chinoise. Et pourtant… « J’ai découvert le shuaijiao car j’étais attirée par les arts martiaux chinois tels que le kung-fu que je trouvais très esthétique et spectaculaire, explique Adjia. Le principe est de déséquilibrer son adversaire pour le faire tomber au sol en utilisant des techniques de saisie et de projection. On peut également user de frappes de pied et de poing mais sans appuyer ses coups. D’une grande richesse technique, la lutte chinoise repose sur des qualités de vitesse et d’habilité, et pas sur la force brute. » Pratiquant la lutte chinoise depuis douze ans, cette Montreuilloise est devenue l’une des toutes meilleures championnes de lutte chinoise de sa catégorie en Europe et dans le monde. En combat, elle se transforme en une liane insaisissable, un chat agile qui retombe toujours sur ses pattes. Désormais entraîneur et juge-arbitre international, Adjia est devenue une figure incontournable et l’ambassadrice de la lutte chinoise en France. Elle a été invitée plusieurs fois en Chine ou en Mongolie pour participer à des tournois internationaux au cours desquels elle a remporté des médailles d’or mais aussi pour effectuer des démonstrations télévisées. En Occident et en France, la lutte chinoise com-

l’on ne s’ennuie jamais car elle dispose d’une grande richesse technique qui oblige les pratiquants à apprendre tout le temps de nouveaux mouvements. » Dans la vie, Adjia est aussi éducatrice spécialisée dans un hôpital de pédopsychiatrie. Depuis une quinzaine d’années, elle s’occupe d’enfants autistes ou atteints de troubles psychotiques. Ces enfants connaissent des problèmes à s’exprimer et à entrer en contact avec les autres. Depuis quatre ans, elle les initie à la lutte chinoise. « Pour ces enfants qui ont d’importants problèmes de coordination de mouvements de leur corps et qui craignent les contacts physiques, la lutte chinoise permet de s’ouvrir à l’autre et de prendre conscience de son corps. En faisant des roulades et en apprenant à tomber, ils travaillent la coordination des mouvements. Ils adorent tomber et ça les fait beaucoup rire. Ça se passe très bien car il n’y a ni agressivité ni angoisse. »

Lilas FC – RSCM : 1 – 0

Championnat départemental
Excellence

RSCM – Montfermeil : 2 – 1
1re division

Montfermeil – ESDM : 2 – 0 Citestars OL – RSCM : 1 – 10
2e division

Lutèce 2005 – ESDM : 0 - 4 HANDBALL

Championnat excellence régional, seniors garçons
Montreuil HB – Le Kremlin Bicêtre : 26 – 24

Championnat prénational, seniors filles
Montreuil HB – Ormesson : 17 – 33 GYM N ASTI Q U E

‘ David Lahontan
Informations : info@afshuaijiao.com mence à se développer grâce au travail de maître Yuan Zumou. C’est lui qui a enseigné son art à Adjia. Elle est devenue son assistante depuis six ans. « J’enseigne, à mon tour, la pratique de la lutte chinoise aux enfants, à Paris. Plusieurs Montreuillois y participent mais j’aimerais beaucoup ouvrir un cours dans la ville, indique-t-elle. C’est une discipline où

Championnats régionaux par équipe de la division interrégionale à Savigny-le-Temple
L’équipe féminine toute catégorie composée d’Alice Roux, Angélique Nassar, Léa Maésano et Charlène Fleurinck s’est classée 1re. L’équipe benjamine féminine composée d’Alice Roux, Marie Millery, Ophélie Dreiss et Angèle Santrot s’est classée 4e. Ces deux équipes sont qualifiées pour la finale. R O L L E R - S K AT I N G

F OOTBALL

Journées de détection de l’ESDM
La section football de l’Élan sportif de Montreuil (ESDM) organise quatre journées de détection de jeunes footballeurs au stade JeanMoulin-Les Guilands. Elles auront lieu les mercredis 23 avril, 7, 14 et 21 mai de 14 à 20 heures. Elles concernent les catégories de joueurs moins de 13 ans (nés en 1995 et 1996), moins de 15 ans (nés en 1993 et 1994) ainsi que moins de 18 ans (nés en 1990, 1991 et 1992). Renseignements et inscriptions du lundi au vendredi de 10 à 12 heures et de 14 à 18 heures au siège social de l’ESDM, 21, rue Émile-Zola, tél. : 01 48 59 17 49. ‘

6 heures de Carole
RS Montreuil : 2e catégorie Club, 5e au scratch Les Fous de Montreuil : 13e catégorie Mixte, 41e au scratch Rubik team Montreuil : 19e, catégorie Mixte, 58e au scratch Roll’œil pour œil : 1er, en Handisport, 101e au scratch Les gazelles de Montreuil : 7e en féminine, 118e au scratch Va Bene de Montreuil : 27e, catégorie Mixte, 133e, au scratch Roule cool de Montreuil : 29e, catégorie Mixte et 146e au scratch. ASAF roll’air dans laquelle patinait un patineur de Montreuil se classe 2e en entreprise et 19e au scratch.

Un sport millénaire
L’histoire de la lutte chinoise est très ancienne. Si cet art martial traditionnel est une nouveauté en Occident, les Chinois le pratiquent depuis trois millénaires. Ainsi, sous la dynastie des Zhou (-1122/ -221), elle sert à l’entraînement des armées, rôle qu’elle va garder tout au long de son histoire. Sous la dynastie des Qin (-221 /-207), elle devient un divertissement très prisé par l’aristocratie. Des empereurs eux-mêmes se passionnent pour l’art de la lutte. Le cas le plus fameux est celui de l’empereur Zhuangzong de la dynastie Tanq (618-907) qui joua et perdit une ville dans un combat contre Li Cunxian, grand champion de l’époque. De nos jours, la lutte chinoise est devenue une discipline sportive importante tant en république populaire de Chine qu’à Taïwan. En Occident, elle commence à se développer aux États-Unis, au Canada et plus récemment en France et en Espagne grâce au travail de maître Yuan Zumou.

14

MONTREUIL DÉPÊCHE HEBDO

' n° 475 ' du 16 au 22 avril 2008

C U L T U R E

C

INÉMA

Programmation du cinéma

baties » musicales. Puis les 25 et 26 avril, le « monstre » du swing manouche, Raphaël Faÿs, fera vibrer son flamenco-fusion dans un récital de guitare.

PORTRAIT

GEORGES-MÉLIÈS,
centre commercial de la Croixde-Chavaux. Tél. : 01 48 58 90 13.

Planète Andalucia,

les 18 et 19, 25 et 26 avril
‘ À 20 h 30. 56, rue Émile-Zola. Tél. : 01 48 51 04 51. Entrée 20 ¤ à 25 ¤ pour les Montreuillois. Site Internet : http//planeteandalucia.com

Julie Bouchard, un cerveau à vive allure
Julie Bouchard, professeur à l’IUT de Montreuil et chercheur au CNRS, publie Comment le retard vient aux Français. Une analyse rigoureuse et étoffée sur le sentiment national d’avoir un train de retard dans les domaines des sciences et des technologiques.
a spontanéité de Julie Bouchard est d’emblée chaleureuse. « Vous entendez mon accent ? » Il vient d’une ville située à cinq cents kilomètres au nord de Montréal. « J’enseigne la communication à l’IUT de Montreuil (institut universitaire de technologie, Paris VIII université Vincennes-Saint-Denis) et je consacre mes nouveaux travaux à l’histoire de la communication institutionnelle dans les organismes de recherche, au laboratoire communication et politique. » Car Julie Bouchard s’intéresse particulièrement aux discours scientifiques. Elle les examine, les scrute. « J’ai passé un an en Afrique, en Guinée. Et j’entendais : “Nous sommes en retard sur les plans scientifiques et technologiques, mais,avec l’arrivée d’Internet,nous allons le rattraper. ”Puis,je suis venue en France, en 1994, et j’ai entendu le même discours. Or, les deux pays avaient des réalités opposées. » Elle passe alors trois années à décortiquer tous les textes produit par le commissariat général au plan depuis un demi-siècle. « Ce sont des documents réalisés tous les quatre ans qui prévoient les grandes orientations scientifiques.Ils s’adressaient au départ à tous les acteurs de la science, biologistes, physiciens, mathématiciens… J’ai travaillé de façon simple et systématique en étudiant les énoncés où il était inscrit le mot “retard”. On l’utilise pour parler des progrès scientifiques depuis le XVIIIe siècle, comme argument, pour mobiliser les gens au changement. C’est un thème récurrent dans l’histoire de France. » Mais un retard par rapport à quoi ? À qui ? Quels sont les critères qui déterminent que « nous sommes en retard » ? Julie Bouchard observe, compare et tisse un ouvrage édifiant. « Depuis les années soixante, le discours s’est figé. Le moteur, c’est l’économie. »

Du 16 au 22 avril
Forum des images

L’Odyssée de la 3 D
Jeu. : 20h 15.

Le Livre de la jungle (États-Unis), un film de Wolfgang Reitherman
Voyage dans la Lune

R

ENCONTRES

L

Soirées privilégiées au Méliès
Soirées privilégiées au Méliès avec, le 18 avril, la présence du réalisateur Thomas Vincent pour son film Le Nouveau Protocole. Le 19 avril, soirée Pink Floyd avec la projection de The Wall, d’Alan Parker et Zabriskie Point, d’Antonioni. Le 21 avril, ciné-conférence animée par Fabienne Duszynski autour du film Zabriskie Point.

Mer. : 16h 15. jeu. : 18h 15. Ven. : 19h. Sam. : 13h 45, 15h 45. Dim. : 16h 15.

La Graine et le mulet (France), un film d’Abdelatif Kechiche
Mer. : 18h 15. Sam. : 17h 15. Dim. : 18h 30. Lun. : 14h 15. Mar. : 21h.

Into the Wild (États-Unis), un film de Sean Penn
Mer, ven. : 21h. Dim. : 21h 15. Lun. : 17h 15. Mar. : 18h.

Cinéma Georges-Méliès,

les 18, 19 et 21 avril
SOPHIE ELMOSNINO

Zabriskie Point (Italie-États-Unis), un film de Michelangelo Antonioni
(interdit aux moins de 16 ans)

Sam. : 22h. Dim. : 14h. Lun. : 20h 30 + ciné conférence.

‘ Le 18 à 18 h 15 et 20 h 45, le 19 à 20 heures et 22 heures, le 21 à 20 h 30. Centre commercial de la Croix-de-Chavaux. Entrée au tarif habituel.

Pink Floyd The Wall (États-Unis), un film d’Alan Parker
Sam. : 20h. Lun. : 12h.

E

XPOSITIONS

Méliès, magicien du cinéma
Parcours en trois étapes sur 300m2 où l’on découvre l’abondante production de Georges Méliès, sa dextérité d’illusionniste, sa découverte des effets spéciaux cinématographiques. Des ateliers « magiques » sont proposés au jeune public.

Lady Jane (France), un film de Robert Guédiguian
(sortie nationale)

' Françoise Christmann
Comment le retard vient aux Français, analyse d’un discours sur la recherche, l’innovation et la compétitivité 1940-1970, aux éditions Septentrion, préface de Pierre Papon, ancien directeur général du CNRS. Distribué à la FNAC.

Mer. : 14h, 19h. Jeu. : 18h, 20h 45. Sam. : 14h, 21h. Dim. : 16h 30, 21h. Lun. : 14h 30, 20h 45. Mar. : 18h 30.

Le Nouveau Protocole (France), un film de Thomas Vincent
Mer. : 16h 30. Ven. : 20h 45 + rencontre Thomas Vincent. Sam. : 18h 45. Dim. : 14h 15. Lun. : 12h 15, 19h. Mar. : 20h 45.

La Cinémathèque française,

Le film documentaire
L’histoire du cinéma documentaire et les affiches de films offrent un aperçu de la richesse des thèmes et des styles. De plus, les quatre bibliothèques du réseau mettent à disposition du public 1 500 films empruntables gratuitement ou consultables sur place.

jusqu’au 14 juin
‘ 51, rue de Bercy, 75012 Paris. Tél. : 01 71 19 33 38. Entrée 3 ¤, 4 ¤ et 5 ¤. Site Internet : www.cinematheque.fr

Klute (États-Unis), un film d’Alan J. Pakula
Mer. : 21h 15. Ven. : 18h 15 + rencontre Thomas Vincent. Sam. : 16h 30. Dim. : 18h 45. Lun. : 16h 30.

Galerie ABCD
Bruno Decharme, de la galeried’art brut ABCD, et Sylvie Reteuna, comédienne, présentent L’Appartement, une création entre théâtre et exposition.

Bibliothèque Robert-Desnos,

tacles des classes de première, deuxième et troisième années, avec rencontres, débats et projections. Carlo Boso, metteur en scène et directeur artistique de l’école, s’apprête à traduire une nouvelle version de la dernière pièce de Dario Fo, Faut pas payer, qui partira en tournée en France et à l’étranger. Pour l’occasion, Carlo Boso a été invité à rencontrer le prix Nobel de littérature.

d’Homme objet, un court métrage inspiré de La Cantatrice chauve.

Théâtre Berthelot,

les 18, 19 et 20 avril
‘ Les 18 et 19 à 20 h 30, le 20 à 16 heures. 6, rue Marcellin-Berthelot. Tél. : 01 41 72 10 35. Entrée 5 ¤.

jusqu’au 29 avril
‘ 14, boulevard Rouget-de-Lisle. Tél. : 01 48 70 69 04. Entrée libre.

La Folle Journée de Charlotte
Sage et rêveuse, Charlotte grimpe dans le grenier de sa grand-mère. Un bric-à-brac surprenant et un spectacle féerique de la compagnie des Objets érodés à découvrir dès trois ans.

Studio théâtre de Montreuil,

les 16, 17 et 18 avril
‘ 52, rue du Sergent-Bobillot. Tél. : 01 42 87 39 27.

Young Yakuza (France), un film de Jean-Pierre Limosin
(sortie nationale)

Grande halle de la Villette,

Mer. : 14h 30. Jeu. : 18h 30. Ven. : 21h 15. Sam. : 14h 15, 21h 15. Dim. : 14h 30, 21h 30. Lun. : 15h, 19h 15. Mar. : 20h 30.

jusqu’au 27 avril
‘ De 11 à 18 heures. 211, avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris. Tél. : 01 40 03 75 75.

Neutre intense
Second volet de cette exposition, les artistes explorent ce paradoxe développé en 1978 par Roland Barthes au Collège de France.

Je suis tombé
Laurent Gutmann a adapté et mis en scène le roman Au-dessous du volcan, de Malcolm Lowry. La dernière journée de la vie d’un consul anglais et alcoolique qui termine sa dérive au Mexique. Laurent Gutmann y a suivi ses traces et scruté ses relations complexes, notamment avec sa femme. Visions ou hallucinations ?

Théâtre Berthelot,

vendredi 18 avril
‘ À 14 h 30. 4, rue Marcellin-Berthelot. Tél. : 01 41 72 10 35. Entrée de 5 ¤ à 8 ¤.

J’ai (très) mal au travail (France), un film de Jean-Michel Carré
Ven. : 17h. Sam. : 16h 45. Dim. : 19h. Lun. : 17h.
Écrans sociaux

La Parole captive
Une exposition captivante sur la détention politique en France du XVIIIe siècle aux années 1980. Véronique Fau-Vincenti et Éric Lafon ont rassemblé objets, documents… Autant de témoignages sur des pratiques pas très républicaines.

Espace Mira Phalaina,

jusqu’au 21 juin
‘ Maison populaire. 9 bis, rue Dombasle. Tél. : 01 42 87 08 68. Entrée libre.

La Traversée des faux plis
Deux femmes « brassant tous ces petits coins de vie qui se glissent entre les plis (…) sur l’échelle d’une journée, d’une vie ».

Normes et transgressions,
cycle conçu avec la Maison populaire et l’association Le peuple qui manque Mer. : 20h 15.

Installations sonores
Dominique Petitgand propose une installation sonore alliant voix, amorces de récits, paysages miniatures et silences, à écouter et à ressentir dans l’obscurité.

Salle Jean-Pierre-Vernant,

Musée de l’Histoire vivante,

jusqu’au 18 avril
‘ Nouveau Théâtre de Montreuil. 10, place Jean-Jaurès. Tél. : 01 48 70 48 90. Entrée 7 ¤ et 9 ¤.

Théâtre Berthelot,

jusqu’au 10 décembre
‘ 31, boulevard Théophile-Sueur. Tél. : 01 48 70 61 62. Entrée 2 ¤.

les 25 et 26 avril
‘ Le 25 à 14 h 30 et 20 h 30, le 26 à 16 heures. 6, rue Marcellin-Berthelot. Tél. : 01 41 72 10 35. Entrée 3 ¤, 5 ¤, 8 ¤ et 12 ¤.

Rome plutôt que vous (Algérie), un film de Tariq Teguia
(sortie nationale)

Les Instants chavirés,

Mer. : 18h. Jeu. : 20h 30. Ven, sam. : 19h. Dim. 16h 45. Lun. : 12h 30, 21h 15. Mar. : 18h.

Du grand art
Les collages monumentaux de Frédéric Oudrix, la série de « Princesses » de Nicola Bonessa, les gravures sur bois et les peintures grand format de Julien Fischel ont séduit les fondateurs de l’association Apacc. Ils ouvrent leur galerie les samedis et dimanches, de 15 à 19 heures, ou en semaine sur rendez-vous.

jusqu’au 4 mai
‘ Du mercredi au dimanche, de 15 à 19 heures. 2, rue Émile-Zola. Tél. : 01 42 87 25 91. Entrée libre.

Combien y a-t-il d’étrangers dans le monde, mon amour ?
« L’implacable marasme où les lois des plus nantis, des passionnés du pouvoir, prétendent régler nos amours, nos ballades et nos pensées sur le rendement. » Ce texte d’Inès de Luna, de la compagnie Les Guetteurs de pluie, est mis en scène par Marc Buard. Une fable grinçante et jubilatoire. En première partie, les 18 et 19 avril, Ciconia nigra, un solo de danse-théâtre de Naïsiwon El Aniou. Avec elle, la cigogne noire, oiseau migrateur, pose un œil sur la barbarie humaine. Le 20 avril, projection

À corps et à cris
Une partition musicale écrite pour le mouvement des corps et pour un spectacle de danse contemporaine plein d’humour programmé dans le cadre de Scène d’enfance.

M
Flamenco

USIQUE

T

HÉÂTRE

Théâtre Berthelot,

Journées portes ouvertes
L’Académie internationale des arts du spectacle, située dans l’ancien studio de Charles Pathé, ouvre ses portes au public pendant tout le mois d’avril. On peut assister aux spec-

les 29 et 30 avril
‘ À 10 h 30 et 14 h 30. 6, rue MarcellinBerthelot. Tél. : 01 41 72 10 35. Entrée pour les Montreuillois : enfants 4,48 ¤, adultes 7,16 ¤.

Ne manquez pas le retour du prodige slovaque, Flaco de Nerja, les 18 et 19 avril, avec guitare, chant, danse et percussions. Le musicien revient à Montreuil pour nous livrer ses « acro-

Galerie Apacc,

jusqu’au 27 avril
‘ 19, rue Carnot. Tél. : 06 13 74 40 15. Internet : http://apacc.canalblog.com

MONTREUIL DÉPÊCHE HEBDO

' n° 475 ' du 16 au 22 avril 2008

15

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful