Vous êtes sur la page 1sur 28

les parcs nationaux de France,

territoires de référence
AVANT PROPOS
L a France a désormais neuf phares qui rayonnent dans le monde. Ils soulignent et
éclairent la qualité exceptionnelle de ses territoires et de ses paysages, sa volonté de
protéger la biodiversité, son souci de veiller à s’assurer du caractère durable du développement.
Ces territoires d’exception, ces joyaux enviés, ce sont les parcs nationaux français dans leur
extraordinaire diversité : les montagnards de la Vanoise, des Ecrins, du Mercantour et des
Pyrénées, le marin de Port-Cros, les hautes terres des Cévennes, les tropicaux de la
Guadeloupe, de la forêt amazonienne en Guyane et de La Réunion.

A un moment où le concept de Nation retrouve droit de cité dans la conscience française,


comment ne pas observer que notre territoire, tout autant que notre langue et notre histoire,
en constitue un élément fondateur. C’est parce que les hussards de la République nous ont
enseigné, montré, et célébré les sommets des Alpes, Gavarnie, les gorges du Tarn, la
Méditerranée ou le Piton de la Fournaise, que nous sommes fiers d’être français ou, en tout
cas, que nous avons le sentiment d’être copropriétaires et comptables d’un pays hors du
commun qui appartient à tous ceux qui l’aiment.

Depuis la loi fondatrice de 1960, le monde a beaucoup changé. L’organisation administrative


de nos territoires a été bouleversée par la décentralisation. La réduction de la durée du
travail, l’allongement de l’espérance de vie, les innovations technologiques ont fécondé de
nouveaux loisirs dont nos paysages privilégiés sont désormais les terrains d’évolution
recherchés. Et surtout, le désir toujours renouvelé des français de participer, de décider de
leur propre histoire, de passer du statut de témoin à celui d’acteur, impose peu à peu une
vision de l’écologie où l’exigence de protéger ne peut plus se concevoir sans la nécessité de
partager.

C’est l’objet de la loi d’avril 2006 d’avoir introduit plus de démocratie dans le fonctionnement des
parcs nationaux, plus d’adhésion dans la définition de leur périmètre, plus de respect pour le
maintien des traditions et usages locaux.

Les principes fondamentaux que nous vous présentons décrivent, au-delà des textes, l’esprit
de la loi. Le cœur, l’aire d’adhésion, la charte du parc national feront demain partie de votre
vocabulaire. Il vous appartient dès maintenant d’en élaborer en toute autonomie, mais dans
le respect des intentions du législateur, un contenu adapté à l’identité de chacun des neuf
parcs nationaux de France.

Jean Pierre GIRAN


Président du Conseil d’administration
de l’établissement public Parcs Nationaux de France
Rapporteur de la loi de 2006 à l’Assemblée Nationale
le parc national,
territoire de référence
le parc national,
territoire de référence
L’ORIGINALITÉ FRANÇAISE La création d’un parc national suppose un
projet de territoire fondé sur une vision
Un parc national est un espace en grande partagée, intégrée et vivante de la valeur
partie exceptionnel, du fait d’une combinaison des espaces naturels et des paysages :
remarquable au niveau national ou international
Vision partagée, car l’enjeu de création
entre géologie, diversité biologique, dynamique
d’un parc national est d’inscrire le devenir d’un
des écosystèmes, activités humaines et
territoire dans une démarche partenariale
paysages. Sur cet espace, l’Etat met en place
associant l’Etat et les collectivités locales ;
une organisation visant à l’excellence dans la
préservation et la gestion. Vision intégrée, car les espaces en question
présentent une cohérence, une unité
Le classement d’un parc national manifeste géographique et écologique dont le projet
une volonté politique de donner une forte révèle les solidarités écologiques. C’est
visibilité nationale et internationale à cet pourquoi, l’entité “parc national” est composée
espace, d’y mener une politique exemplaire d’un cœur et d’une aire d’adhésion aux
et intégrée de protection et de gestion, mais modalités de gestion différentes mais
aussi d'éducation à la nature et de récréation, complémentaires ;
et de transmettre aux générations futures un
patrimoine préservé. Vision vivante, car ce projet de territoire
se veut dynamique. Il associe à la gestion du
Le caractère du parc national est souvent parc tous les acteurs concernés. La charte,
indissociable de la présence de communautés document de gestion du parc national en
humaines qui ont marqué de leur empreinte traduit la gouvernance d’ensemble, la vision
la diversité biologique et les paysages de ces commune.
territoires, notamment par le pastoralisme et
la gestion forestière, et ont contribué à
façonner un équilibre original.

6 principes fondamentaux applicables à l’ensemble des parcs nationaux


LA CHARTE moyens de consolider la solidarité écologique,
économique, sociale et culturelle de fait
La charte fonde un projet de territoire entre cette zone et les territoires qui
partenarial entre l’Etat et les collectivités l’entourent, sur la base d’un développement
territoriales après concertation avec les durable.
acteurs. La charte associe, selon des modalités
différentes, et dans une logique de solidarité La charte du parc national, élaborée dans un
écologique, le ou les “coeurs” du parc et le processus partenarial et adoptée après
territoire des communes ayant vocation à consultation publique, est un document qui a
constituer l'aire d'adhésion à la charte. Elle vocation à exprimer le “projet de territoire”
définit pour le cœur du parc des objectifs de de l’ensemble du parc national et à structurer
protection du patrimoine naturel, culturel et la politique de l’établissement public.
paysager et pour l’aire d’adhésion des
orientations de protection, de mise en valeur La prise en compte des activités et des
et de développement durable. L’enjeu est de aménagements montre que, dans certains cas
traduire concrètement la continuité écologique des objectifs contradictoires sont en
en même temps que l’existence d’un espace présence, ce qui implique des choix. Ces
de vie et de développement durable. Il s’agit choix peuvent être faits différemment en
donc d’une nouvelle conception du parc fonction de considérations locales, ce qui
national, reposant sur une vision partagée, peut justifier, même à l’intérieur du cœur, la
intégrée et vivante, d’un espace cohérent définition d’un zonage qui peut mettre
dans ses différentes composantes, induisant l’accent de façon différenciée sur des
une nouvelle gouvernance. priorités adaptées à chaque zone.

En s’engageant sur la charte, les acteurs C’est en particulier le cas pour les réserves
concernés reconnaissent une valeur intégrales qui ont vocation à être créées
exceptionnelle au cœur du parc national dans le cœur sur des espaces de référence
et décident d’y privilégier une gestion particulièrement significatifs.
conservatoire. Ils décident de se donner les

principes fondamentaux applicables à l’ensemble des parcs nationaux 7


LA SOLIDARITE ECOLOGIQUE écologiques fonctionnels qu’ils constituent
avec certains milieux, comparables ou non,
La solidarité écologique entre le cœur et de l’aire d’adhésion.
l’aire d’adhésion s’exprime dans les deux sens,
au profit mutuel des deux zones, traduisant La gestion conservatoire du cœur contribue
la réalité d’un espace de vie et de développe- souvent au renforcement ou au maintien, en
ment durable. quantité et en qualité, des ressources naturelles
qui bénéficient à l’aire d’adhésion, comme
L’établissement public du parc national et la l’eau, certaines espèces chassables ou le
charte du parc national ont vocation à valoriser croît des animaux ayant estivé dans le coeur.
les usages qui concourent à la protection des La proximité d’un riche patrimoine naturel,
paysages, des habitats naturels et des espèces culturel et paysager protégé améliore la
situés dans le cœur, et dans une moindre qualité de vie des résidents de l’aire d’adhésion,
mesure dans l’aire d’adhésion, et à prévenir et représente à ce titre un facteur d’attractivité
les impacts négatifs sur le coeur. pour les territoires environnants du cœur. La
forte demande de découverte des cœurs de
Le maintien ou la restauration des milieux parcs nationaux favorise un tourisme dont
naturels ou semi-naturels du cœur supposent l’organisation est un atout de développement
de prendre en compte les grands ensembles durable pour l’aire d’adhésion.

8 principes fondamentaux applicables à l’ensemble des parcs nationaux


le coeur du parc national,
un territoire d’exigences
le coeur du parc national,
un territoire d’exigences
LE CARACTERE LES OBJECTIFS DE GESTION
DU PARC NATIONAL
Le cœur du parc national est un espace
Le cœur confère à l’ensemble du parc national d’excellence de la gestion conservatoire.
une partie importante de son caractère.
Celui-ci repose à la fois sur des éléments Cette gestion vise à maintenir, développer ou
matériels, notamment un riche patrimoine restaurer les fonctionnalités écologiques et à
naturel, culturel et paysager, spécifique et éviter la fragmentation des milieux naturels.
objectivement décrit, mais aussi sur des Dans certains cas, et plus particulièrement
éléments immatériels, notamment sur tout ce dans les réserves intégrales, toute intervention
qui suscite chez l’homme l’émotion, le humaine est évitée afin que les successions
respect, un imaginaire particulier et une écologiques puissent se dérouler librement.
capacité de ressourcement. Il renvoie donc à
l’esprit des lieux, à la force séductrice de Le cœur est un espace de référence, qui doit
l’ensemble classé en cœur de parc national et permettre de suivre les évolutions sur le long
à l’attirance qu’il exerce. Ce caractère plonge terme, comme c’est le cas pour de grandes
ses racines dans l’histoire du lieu, favorise problématiques telles que le changement
une pluralité de visions de l’espace considéré, climatique ou par comparaison avec des
et continue à s’affirmer au-delà des évolutions espaces voisins qui se “banalisent”.
naturelles, économiques et sociales à l’œuvre
localement. La charte identifie les principaux Dans le cœur, la conservation sur le long
éléments constitutifs du caractère du parc terme doit garantir la pérennité du patrimoine
national. naturel, de la biodiversité, de la dynamique
des écosystèmes terrestres et marins, du
patrimoine culturel et paysager et du caractère
du parc national et de l’identité du territoire.

12 principes fondamentaux applicables à l’ensemble des parcs nationaux


Lorsqu’il est habité, le cœur est aussi un LES MODALITÉS DE GESTION
espace de référence pour la prise en compte
des pratiques traditionnelles des populations Dans le cœur, l’établissement public du parc
locales, des liens qu’elles ont tissés avec les national a la responsabilité de garantir le
milieux naturels afin de satisfaire leurs respect de la règlementation et de faire
besoins tout en respectant l’objectif de aboutir les objectifs de gestion fixés par la
protection. loi du 14 avril 2006, le décret d’application
du 28 juillet 2006 et le décret propre à
Dans le cœur, la gestion prend en compte chaque parc. C’est dans ce cadre que
l’existence d’activités et de modes de vie l’établissement public assure la gestion et
traditionnels. Des dispositions particulières l’aménagement de cet espace. La mise en
autorisent ces activités traditionnelles et la œuvre pratique des objectifs de gestion est
reconnaissance et la valorisation des savoirs assurée par différents acteurs, l’établissement
traditionnels tout en respectant l’objectif de public étant chargé de l’orienter ou l’animer
protection du coeur du parc national. sans généralement l’exercer directement,
sauf lorsqu’il en a reçu la délégation par le
Le cœur du parc national est aussi un espace propriétaire ou qu’il est lui-même propriétaire.
de découverte, de quiétude, de ressourcement,
d’inspiration dont la fréquentation est L’action sur le paysage et la biodiversité vise
maîtrisée. Il fait appel à des valeurs de la protection du patrimoine naturel et paysager
respect et de partage. dans la diversité de ses différentes
composantes. Cette protection est dynamique
L’action menée dans l’aire d’adhésion au et la libre évolution des écosystèmes constitue
travers de la charte, doit permettre une un des objectifs principaux des parcs nationaux.
bonne appropriation de la haute valeur Dans les parcs nationaux concernés par les
patrimoniale du coeur par les acteurs locaux activités sylvicoles, agricoles et pastorales, il
et la population afin de garantir une bonne convient de favoriser les modes de gestion et
protection à long terme. les actions favorables pour la biodiversité et
éviter la banalisation des paysages.
Les répercussions de certains aménagements
et activités de l’aire d’adhésion sur le cœur Les interventions de gestion dans l’espace du
doivent être gérées avec soin et dans un cœur doivent préserver la diversité des éco-
souci de solidarité écologique pour que le systèmes et des paysages en s'appuyant sur
cœur n’en soit pas affecté.

principes fondamentaux applicables à l’ensemble des parcs nationaux 13


une analyse fine et globale développée à cœur du parc national. Les bonnes pratiques
l'échelle de petits espaces et en faisant appel environnementales concernent en premier
à toute une palette de moyens d'intervention. lieu les activités agricoles, pastorales et
forestières. Les aménagements susceptibles
Les différents services et établissements publics d’être autorisés doivent être conçus avec une
de l’Etat doivent contribuer aux objectifs du exigence de qualité et un souci d’intégration,
parc national, soutenir la réglementation du de réversibilité ou de remise en état. Les règles
cœur et en assumer les éventuelles conséquences, d’esthétique renforcent l’identité du territoire,
notamment financières, liées à leurs actions. ce qui n’exclut pas la création artistique. Les
techniques et l’usage des matériaux sont choisis
en relation avec le patrimoine naturel et culturel.
Ils favorisent les usages anciens dans un
LES ACTIVITES contexte contemporain.
Certaines activités sont reconnues comme La charte devra porter une attention particulière
pouvant s’exercer, dans certaines conditions, aux pressions, pollutions et nuisances diffuses
dans le cœur, car elles sont compatibles avec qui contribuent à artificialiser le milieu. Une
les objectifs du parc national ou même attention particulière sera portée aux projets
concourent à ses objectifs. Les acteurs émanant des multiples intervenants sur le
concernés sont alors des partenaires de la territoire qui, pris individuellement, semblent
politique de protection. de peu de portée sur le paysage et les
milieux, mais dont l'addition, si elle était
Dans tous les cas, la maîtrise des activités doit laissée à son libre cours modifierait et altérerait
être suffisante pour qu’elles n’entraînent pas de significativement le caractère et la qualité
conséquences négatives sur le patrimoine. patrimoniale du cœur.
Doivent être exclues les activités qui apportent
une dégradation du patrimoine naturel, culturel Dans les cœurs de parcs nationaux où
et paysager du coeur. Les habitations et vivent des communautés d’habitants tirant
structures d’accueil en site isolé doivent traditionnellement leurs moyens de subsistance
continuer à fonctionner sans accès routier et de la forêt, la charte devra apporter une très
en autonomie énergétique, en privilégiant grande attention à la protection de leur culture,
fortement les énergies renouvelables. de leurs modes de vie traditionnels et de
leurs activités, et se fonder sur une démarche
La charte définira les cadres et les bonnes associant les autorités coutumières à son
pratiques pour les projets menés dans le élaboration pour les aspects les concernant.

14 principes fondamentaux applicables à l’ensemble des parcs nationaux


l’aire d’adhésion,
un territoire d’engagement
l’aire d’adhésion,
un territoire d’engagement
LA CHARTE harmonieux de ces espaces. Ils s’engagent
dans un projet ambitieux de territoire fondé
La charte du parc national s’appuie sur un sur les principes du développement durable et
diagnostic et une vision partagée des enjeux prenant en compte la solidarité écologique entre
du territoire entre l’Etat et les multiples le cœur du parc et ses espaces environnants.
acteurs. Dans l’aire d’adhésion, elle concrétise
le projet de protection et de développement
durable. Elle bénéficie et contribue à la haute LES OBJECTIFS DE GESTION
valeur patrimoniale du cœur du parc.
L’aire d’adhésion est un espace de développement
Elle est élaborée dans une démarche partenariale durable fondé sur la préservation et la
au cours de nombreuses négociations et valorisation du patrimoine naturel, culturel
concertations et phases itératives permettant et paysager. Le maintien des interactions
une validation progressive et une information harmonieuses entre milieux et communautés
approfondie de la population. humaines, la diversité des paysages, des
écosystèmes et des espèces associées en
Elle est mise en œuvre et évaluée par les constituent un volet important.
acteurs du territoire au premier rang desquels
figure l’établissement public du parc national. L’aire d’adhésion est un espace de cohérence
et de partenariat qui offre aux communautés
L'aire d'adhésion est un espace de cohérence locales le cadre d’un développement
et de partenariat. Elle offre aux communautés harmonieux.
locales le cadre d'un développement local
exemplaire, harmonieux et durable. Les aménagements et activités de l’aire
d’adhésion doivent être envisagés au regard
Pour l’aire d’adhésion, les acteurs de la du parc national dans son ensemble. Ils ne
charte, porteurs d’une solidarité et d’une doivent pas avoir de répercussions négatives
responsabilité partagée, ont l’ambition de sur les mesures de protection engagées dans
sauvegarder les équilibres fragiles et dynamiques le cœur du parc national. Les décisions pour
originaux du territoire entre nature, culture le développement dans l’aire d’adhésion
et paysage et de contribuer au développement doivent être prises en cohérence avec la
politique menée dans le cœur.

18 principes fondamentaux applicables à l’ensemble des parcs nationaux


Dans l’aire d’adhésion du parc national, la apporter des bénéfices et contribuer au
charte offre pour les collectivités et pour bien-être des habitants en valorisant les
l’Etat l’opportunité de : produits et services naturels et culturels,

préserver l’harmonie entre les activités contribuer à une nouvelle identité qui
humaines et les milieux naturels, exprime fortement l’unité du territoire,

protéger la qualité et la diversité des assurer une cohérence entre les politiques
paysages, ainsi que celle des habitats naturels, communales et intercommunales sur ce territoire.

veiller à la compatibilité des activités avec


le caractère spécifique de ces espaces et LA SOLIDARITE NATIONALE
l’objectif de protection du cœur,
L’aire d’adhésion est un espace de solidarités.
soutenir les modes de vie et promouvoir
La charte traduit le choix partenarial pour la
les activités économiques en harmonie avec
mise en valeur du patrimoine naturel, culturel
la qualité du patrimoine naturel et culturel,
et paysager de la région concernée.
ainsi que les manifestations sociales et
culturelles traditionnelles,
Sur la base de la solidarité écologique, la
promouvoir un tourisme et des activités de commune située dans l’aire d’adhésion a
loisir respectueux des qualités essentielles et vocation à bénéficier de la solidarité nationale
du caractère de ces espaces, favoriser la en contrepartie de son concours volontaire à
découverte de leurs richesses et l’éducation à la protection et de son engagement dans la
l’environnement, inciter à un comportement mise en œuvre de la charte à laquelle elle a
responsable des visiteurs, librement adhéré. Elle peut bénéficier à ce titre
de l’assistance technique de l’établissement
encourager les activités scientifiques et public du parc national, attendre une prise en
éducatives qui contribuent au bien être à compte spécifique de ses projets figurant
long terme des populations résidentes et au dans la charte dans le cadre des contrats de
développement du soutien public pour la projets Etat régions et profiter de l’appellation
protection environnementale de l’aire protégée de commune du parc national.
d’adhésion,

principes fondamentaux applicables à l’ensemble des parcs nationaux 19


Le parc national bénéficie d’une recon- La création d’un parc national repose également
naissance nationale et internationale, sur une démarche partenariale qui se traduit
contribue à l’aménagement du territoire et par :
bénéficie de la solidarité nationale, ce qui
se traduit par : un octroi de subventions de l’établissement
public national aux projets concourrant à la
l’attribution à ce territoire du label prestigieux mise en œuvre de la charte ;
de parc national
une assistance technique de l’établissement
sa prise en compte dans les orientations et public national ;
les mesures définies par l’Etat dans les domaines
de la gestion de l’espace, du patrimoine naturel une possibilité d’utiliser une marque
et culturel et de l’aménagement du territoire ; collective des parcs nationaux ayant vocation
à valoriser les produits et services s’inscrivant
un abondement de la dotation globale de dans un processus écologique en vue notamment
fonctionnement pour les communes situées de la préservation ou la restauration de la
pour tout ou partie dans le cœur ; faune et de la flore ;

une prise en compte des particularités de ces des exonérations fiscales pour les personnes
espaces dans les programmations financières de physiques et morales, souscrivant un
l’Etat ; engagement de gestion, situées dans l’aire
d’adhésion ou le cœur du parc national.

20 principes fondamentaux applicables à l’ensemble des parcs nationaux


Ministère de l’écologie
et du développement durable
principes fondamentaux applicables à l’ensemble des parcs nationaux
Ministère de l’écologie
et du développement durable
ARRÊTÉ DU 23 FÉVRIER 2007 ARRÊTANT LES PRINCIPES FONDAMENTAUX APPLICABLES
À L’ENSEMBLE DES PARCS NATIONAUX

La loi du 14 avril 2006 prévoit La ministre de l'écologie et Vu les lignes directrices pour considérant que la recon-
que "chaque partie de la charte du développement durable, les catégories de gestion des naissance internationale des
du parc national comprend un Vu les résolutions nos 713 et aires protégées définies par parcs nationaux français est
volet général rappelant les 810 du Conseil économique l'union mondiale pour la fonction de la compatibilité
principes fondamentaux applica- et social des Nations unies nature en 1994 ; des principes fondamentaux
bles à l’ensemble des parcs natio- des 22 avril 1959 et 24 avril Vu le rapport intitulé qui leur sont applicables
naux en raison de leur haute 1961 relatives aux parcs Principes fondamentaux avec les Lignes directrices
valeur patrimoniale, et un volet nationaux ; applicables a l’ensemble des pour les catégories de
spécifique à chaque parc national,
Vu la convention sur la parcs nationaux, approuvé gestion des aires protégées
comportant des objectifs ou
diversité biologique, adoptée par le conseil d’administration définies par l'union mondiale
orientations et des mesures
déterminées à partir de ses a Rio de Janeiro le 22 mai de l’établissement public pour la nature ;
particularités territoriales, écolo- 1992, publiée par le décret Parcs nationaux de France en Considérant que la promotion
giques, économiques, sociales et no 95-140 du 6 février 1995, date du 5 décembre 2006 ; par l’Etat d’une gouvernance
culturelles" (extrait de l’article l’ensemble notamment les Vu l’avis du comité inter- locale des parcs nationaux
L 331-3 du code de l’environne- décisions V/6 et VII/28 des ministériel des parcs nationaux autour de projets de territoires,
ment). conférences des Parties ; en date du 15 janvier 2007 ; conçus à partir d’espaces à
Conformément à l'article R.331-1 Vu la convention européenne Vu l’avis du Conseil national protéger, doit être conciliée
du code de l'environnement, les du paysage, adoptée a Florence de protection de la nature en avec le respect des engage-
principes fondamentaux applicables le 20 octobre 2000 et date du 16 janvier 2007 ; ments internationaux en
à l’ensemble des parcs nationaux publiée par le décret no Vu l’avis du conseil d’admi- matière de protection du
ont été arrêtés le 23 février 2006-1643 du 20 décembre nistration de l’établissement patrimoine naturel et culturel
2007 par la Ministre de l’écologie 2006; public Parcs nationaux de et des standards internationaux
et du développement durable Vu la convention internatio- France en date du 24 janvier des parcs nationaux dont il
après avis favorable du Conseil nale pour la sauvegarde du 2007 ; est le garant, Arrêté :
d’administration de Parcs patrimoine culturel immatériel, Considérant que la politique
Nationaux de France.
adoptée à Paris le 17 octobre emblématique des parcs Art. 1er. “La création d’un
2003 et approuvée par la loi nationaux s’inscrit dans le parc national vise a protéger
no 2006-791 du 5 juillet cadre d’une éthique de la un patrimoine naturel, culturel
2006 ; responsabilité et participe de et paysager exceptionnel,
Vu le code de l’environnement, la mise en œuvre de la dont la composition est
notamment son article charte constitutionnelle de déterminée en partie par
R. 331-1 ; l’environnement ; certaines activités humaines

24 principes fondamentaux applicables à l’ensemble des parcs nationaux


respectueuses des espaces la protection des paysages, de valeurs qui leur sont concours ou leur compatibilité
naturels qui concourent au des habitats naturels, de la rattachées offrent aux géné- avec les objectifs de protection
caractère du parc, tout en faune et de la flore et du rations présentes et futures du patrimoine du cœur, en
prenant en compte la solida- patrimoine culturel et à une source d’inspiration, de promouvant des pratiques
rité écologique entre les prévenir les impacts négatifs culture et de bien-être dont respectueuses du milieu
espaces protégés du cœur et sur le patrimoine compris l’Etat est garant. naturel ;
les espaces environnants dans le cœur du parc. Art. 4. “La gestion conser- 4o Définir et valoriser des
concernés par une politique Elle définit des zones, leur vatoire du patrimoine du bonnes pratiques environne-
de protection, de mise en vocation et les priorités de cœur du parc a pour objet de mentales favorables au
valeur et de développement gestion en évaluant l’impact maintenir notamment un maintien de la diversité
durable. L’Etat promeut une de chaque usage sur le patri- bon état de conservation des biologique, notamment dans
protection intégrée exemplaire moine. Elle structure en habitats naturels, de la le secteur agricole, pastoral
ainsi qu’une gestion outre la politique de faune et de la flore, les et forestier ;
partenariale a partir d’un l’établissement public du fonctionnalités écologiques 5o Définir des règles d’esthé-
projet de territoire afin de parc national. et la dynamique des éco- tique dans le cœur en
garantir une évolution Art. 3. “Le cœur du parc systèmes, d’éviter une rapport avec le patrimoine
naturelle, économique et national constitue un espace fragmentation des milieux culturel et paysager ;
sociale compatible avec le de protection et de référence naturels et de garantir le 6o Prévenir un impact notable
caractère du parc. scientifique, d’enjeu national maintien d’une identité sur le patrimoine du cœur du
Art. 2. “La charte du parc et international, permettant territoriale. La maîtrise des parc, constitutif d’une
national exprime un projet de suivre l’évolution des activités humaines, dont la altération du caractère du
de territoire pour le cœur et successions naturelles, dans fréquentation du public, doit parc, par l’effet cumulé
le territoire des communes le cadre notamment du suivi être suffisante pour garantir d’autorisations individuelles ;
ayant vocation à adhérer à de la diversité biologique et la protection du patrimoine 7o Prendre en compte, le cas
la charte du parc national, du changement climatique. du cœur du parc et garantir échéant, la culture, les
selon des modalités différentes Il est aussi un espace de la conservation du caractère modes de vie traditionnels,
pour ces deux espaces. Elle découverte de la nature, de celui-ci. La charte du parc les activités et des besoins
prend en compte les grands de ressourcement et de national doit notamment en des communautés d’habitants
ensembles écologiques fonc- tranquillité. La conservation ce sens : vivant dans le cœur du parc
tionnels afin de définir pour des éléments matériels et 1o Identifier les principaux et tirant traditionnellement
cet espace de vie une politique immatériels du caractère du éléments constitutifs du leurs moyens de subsistance
concertée de protection et parc, et notamment, à ce caractère du parc national ; des milieux naturels,
de développement durable titre, la conservation de 2o Identifier les espaces et notamment forestiers.
exemplaire, dans une vision la faune, de la flore, des naturels de référence signifi- L’établissement public du
partagée, adaptée aux espaces formations géologiques, du catifs dans le cœur pouvant parc national promeut une
classés et, au terme patrimoine culturel compris faire l’objet d’un classement gestion conservatoire du
d’évaluations périodiques, dans le cœur du parc ainsi en réserves intégrales ; patrimoine du cœur du parc
évolutive. Elle tend a valoriser que la préservation des 3o Encadrer l’exercice des et organise sa mise en
les usages qui concourent a pluralités de perception et activités pour garantir leur œuvre avec l’ensemble des

principes fondamentaux applicables à l’ensemble des parcs nationaux 25


acteurs concernés. Il est et le territoire des communes à la mise en œuvre des
responsable de la mise en ayant vocation à adhérer à la orientations et mesures
œuvre des objectifs de charte du parc national qui prévues par la charte ;
protection et de la réglemen- déterminent notamment 4o Bénéficie de la prise en
tation des activités. L’Etat et pour l’aire d’adhésion, compte particulière du statut
l’ensemble de ses établisse- quantitativement et qualita- d’aire d’adhésion dans la
ments publics contribuent à tivement, le maintien et programmation financière de
la mise en œuvre des l’amélioration du cadre de vie l’Etat, notamment dans le
objectifs de protection du et des ressources naturelles. cadre des contrats de projets
patrimoine compris dans le Par son adhésion, la Etat-régions ;
cœur du parc, par leur impli- commune : 5o Rend les personnes
cation scientifique, techni- 1o S’engage a mettre en physiques et morales situées
que et, le cas échéant, cohérence les activités sur son territoire mettant en
financière. projetées sur son territoire œuvre des bonnes pratiques
Art. 5. “L’adhésion d’un avec le projet de territoire environnementales éligibles
organe délibérant d’une défini par la charte et à à certaines exonérations
commune aux orientations et prendre en compte les fiscales.
mesures de protection, de impacts notables de celles-ci Art. 6. “L’aire d’adhésion,
mise en valeur et de déve- sur le patrimoine du cœur du par sa continuité géographique
loppement durable définies parc ; et sa solidarité écologique
dans la charte du parc national 2o Bénéficie de l’appellation avec le cœur, concourt à la
pour le territoire des communes protégée de commune du protection du cœur du parc
ayant vocation à adhérer à la parc national, liée à une national, tout en ayant
charte du parc national a richesse patrimoniale de rang vocation à être un espace
pour objet de maintenir international, permettant une exemplaire en matière de
l’interaction harmonieuse de valorisation du territoire développement durable.
la nature et de la culture, en communal ainsi que des Art. 7. “Le directeur de la
protégeant le paysage et en produits et services s’inscri- nature et des paysages est
garantissant le maintien vant dans un processus chargé de l’exécution du
des formes traditionnelles écologique participant a la présent arrêté, qui sera
d’occupation du sol et de préservation ou la restauration publié au Journal officiel de
construction, ainsi que des habitats naturels, de la la République Française.
l’expression des faits socio- faune et de la flore ; Fait a Paris, le 23 février
culturels. Elle a également 3o Bénéficie de l’assistance 2007.
pour objet de participer à la technique et de subventions
sauvegarde d’équilibres naturels de l’établissement public du
fragiles et dynamiques parc national pour la mise en
compris dans le cœur du parc œuvre d’actions concourant NELLY OLIN

26 principes fondamentaux applicables à l’ensemble des parcs nationaux


Parcs Nationaux de France Parc national de La Réunion Parc national de la Vanoise
Château de la Valette 3 rue Crémond, 135, rue du docteur Julliand
1037, rue Jean-François Breton 97400 SAINT DENIS BP 705
34090 Montpellier Tél : 02 62 90 11 35 73007 Chambéry Cedex
Tél : 04 67 52 55 23 Fax : 02 62 20 11 39 Tél : 04 79 62 30 54
Fax : 04 67 52 64 61 www.reunion-parcnational.fr Fax : 04 79 96 37 18
www.parcsnationaux-fr.com www.vanoise.com
Parc national du Mercantour
Parc national des Cévennes 23, rue d’Italie Parc amazonien de Guyane
6, bis place du Palais B.P. 1316 81, rue Christophe Colomb
48400 Florac 06006 Nice Cedex 1 BP 275
Tél : 04 66 49 53 00 Tél : 04 93 16 78 88 97326 Cayenne Cedex
Fax : 04 66 49 53 02 Fax : 04 93 88 79 05 Tél : 05 94 29 12 52
info@cevennes-parcnational.fr www.mercantour.eu Fax : 05 94 29 26 58
www.cevennes-parcnational.fr www.parc-guyane.gf
Parc national de Port-Cros
Parc national des Ecrins Castel Sainte-Claire
Domaine de Charance Rue Sainte Claire
05000 Gap 83400 Hyères Cedex
Tél : 04 92 40 20 10 Tél : 04 94 12 82 30
Fax : 04 92 52 38 34 Fax : 04 94 12 82 31
www.les-ecrins-parc-national.fr Accueil.pnpc@espaces-
naturels.fr
Parc national de la Guadeloupe www.portcrosparcnational.fr
Habitation Beausoleil
Montéran Parc national des Pyrénées
97120 Saint-Claude Occidentales
Tél : 05 90 80 86 00 59 route de Pau
Fax : 05 90 80 05 46 65000 Tarbes
parc.guadeloupe@ Tél : 05 62 44 36 60
espaces-naturels.fr Fax : 05 62 44 36 70
www.guadeloupe-parcnational.com www.parc-pyrenees.com

Les parcs nationaux et Parcs Nationaux de France sont des établissements publics du Ministère de l'écologie et du développement durable.