Vous êtes sur la page 1sur 26

Royaume du Maroc

Ministère de l’Equipement et du Transport

Direction des Routes CENTRE NATIONAL D’ETUDES ET DE RECHERCHES ROUTIERES

quipement et du Transport Direction des Routes CENTRE NATIONAL D’ETUDES ET DE RECHERCHES ROUTIERES Bilan du

Bilan du CNER 2012

Sommaire

Présentation générale du CNER

1

Etudes générales

13

Etudes et recherche routière

15

Trafic routier

18

Système de gestion routier

20

Coopération

23

Communication

24

Bilan 2012 du CNER

Présentation générale du CNER

Création et missions du CNERBilan 2012 du CNER Présentation générale du CNER de Recherche Routière (CNER) est un Service de

de

Recherche Routière (CNER) est un Service de l’Etat Géré de Manière

Autonome (SEGMA) sous la tutelle administrative de la Direction des Routes

du Ministère de l’Equipement Transports.

des

Le Centre National d’études et

et

Transports. des Le Centre National d’études et et Il a pour missions principales: - l’auscultation des

Il a pour missions principales:

- l’auscultation des chaussées ;

- la réalisation et l’administration de la banque de données routières ;

- Le développement de systèmes de gestion routière ;

- l’établissement d’études et de recherches techniques routières ;

- l’assistance et la formation sur les techniques routières ;

- l’établissement et la diffusion des documents techniques ;

- l’animation du secteur.

Organisation du CNERdes documents techniques ; - l’animation du secteur. Le CNER est constitué des entités suivantes :

Le CNER est constitué des entités suivantes :

- Le Centre de calcul et documentation (auscultation);

- Le service système de gestion routier ;

- Le service recherche et le laboratoire;

- Le service administratif et financier.

Le CNER dispose d’un effectif de 65 personnes dont 12 cadres et 31 agents de maitrise.

Directeur du CNER Service Conseiller en Gestion Administratif et Financier Service Système de Gestion Routier
Directeur du CNER
Service
Conseiller en Gestion
Administratif et
Financier
Service
Système de Gestion
Routier
Service
De la Recherche
Routière
Centre de Calcul et
Documentation
(Auscultation)
Laboratoire
Moyens et équipements du CNER : Moyens d’auscultation : Bila n 2012 du CNER Le

Moyens et équipements du CNER :

Moyens d’auscultation :

Bila n 2012 du CNER

Le CNER possède un impo rtant parc de matériel d’auscultation à grand rendement dont :

2

Déflectographes Lacro ix pour la mesure

2 Déflectographes Lacro ix pour la mesure

de la déflexion et l’évaluati on de la portance des chaussées;

1

Bump Integrator (intégr ateurs de choc) pour

1 Bump Integrator (intégr ateurs de choc) pour

la mesure de l’uni et l’évalu ation de la planéité des surfaces des chaussée s ;

2

APL numérique (Analys eur de profil en

2 APL numérique (Analys eur de profil en

long) bitrace et monotrace pour l’évaluation de l’uni longitudinal des chaus sées;

1

Multifonction (GPS, cam éra, Vizoard, Bump

1 Multifonction (GPS, cam éra, Vizoard, Bump

sur axe, TUS) pour la digita lisation du réseau, le relevé image, l’inventaire des équipements de la route, la mesure de l’ uni transversal et le relevé des déformations de la chaussée;

1

Ecodyn pour la mesure d e la rétro-réflexion

1 E c o d y n pour la mesure d e la rétro-réflexion

et contrôler la visibilité diur ne et nocturne des marquages routiers ;

GPR Radar pour détermi ner les épaisseurs des couches de chaussées ;

1

GPR Radar pour détermi ner les épaisseurs des couches de chaussées ; 1

1

SMAC (Système Multifon ctions

1 SMAC (Système Multifon ctions

d’Auscultation des Chauss ées) pour le relevé image de la route, des dég radations de surface des chaussées, et l’évaluat ion de l’état de surface.

2

Laboratoire d’essais:

Il dispose aussi d’un laboratoire équipé d’un ensemble d’appareillage d’essais qui permettent de réaliser des essais relatifs à la caractérisation :

Des sols et matériaux (Analyse granulométrique, Limittes d’Atterberg, Equivalent de sable, PROCTOR, CBR, VB…) ;

Des liants hydrocarbonés (TBA, Pénétrabilité, Ductilité, vieillissement );

mélanges hydrauliques et

Des

hydrocarbonés (Résistance à la compression, maniabilité des bétons, Marshal, orniérage, module de rigidité,

fatigue, PCG

)

;

Extraction de bitume ;

Essai tri-axial à chargements répétés.

Système de gestions routier :

Le CNER a par ailleurs acquis depuis et au fil des années des logiciels et applications techniques spécifiques aux activités des services. Il a aussi développé :

un système d’information composé d’une Banque de Données Routières (BDR) et d’une Banque de Données Cartographiques (BDC),

un système d’exploitation composé d’une part d’un ensemble de modules d’aide à la gestion permettant: le suivi de l’état de réseau,

Bilan 2012 du CNER

le suivi de l’état de réseau, Bilan 2012 du CNER l’évaluation des stratégies d’entretien, la

l’évaluation des stratégies d’entretien, la programmation des travaux; et d’autre part d’un ensemble d’applications et des systèmes d’exploitation pour: La gestion des incidents de la route, le suivi du deuxième Programme National des Routes Rurales (PNRR2), la gestion et le suivi des statistiques des accidents corporels de la circulation routière, La gestion des données du comptage routier,

routière, La gestion des données du comptage routier, Principales prestations et clients du CNER : Le

Principales prestations et clients du CNER :

Le CNER réalise des prestations pour le compte de la Direction des Routes (DR), son principal client pour tout ce qui concerne :

l’auscultation du réseau routier, les études de recherche routières, les essais de laboratoires et avis techniques, l’élaboration et l’amélioration des systèmes de gestion du réseau routier,…

Il est aussi sollicité par d’autres clients

à savoir :

L’ONDA, l’ADM, le LPEE pour des prestations d’auscultation ;

Des entreprises du secteur privé pour des études de recherche routières ainsi que des avis techniques ;

La profession en général pour la diffusion des documents techniques.

Bilan 2012 du CNER

Auscultation du réseau routier

Le CNER intervient principalement pour l’auscultation du réseau routier dans le cadre des programmes annuels de l’auscultation systématique ou pour répondre aux demandes d’auscultation des gestionnaires des réseaux routiers, autoroutiers et pistes aéronautiques. Il intervient aussi pour assister les services extérieurs de la Direction des Routes pour : des études de reprofilage, études de renforcement, le contrôle de la visibilité et de la rétro-réflexion des marquages routiers, le contrôle des travaux, le rebornage du réseau, le relevé visuel des dégradations de chaussée, …

Il s’appuie pour cela sur un parc de matériels d’auscultation à grand rendement (Déflectographe, APL, TUS, Bump, Ecodyn,…) ainsi que sur des méthodes et des approches développées à cet effet.

d’être renforcé

Ce

dernièrement, dans le cadre de la modernisation des méthodes et des équipements par :

parc

vient

un

radar

pour

déterminer les

épaisseurs

de

couches

des

chaussées ;

 

et par Système Multifonctions, acquis par la DR, destiné au relevé images (géo-localisées) de la route et des dégradations de surface de la chaussée.

de la route et des dégradations de surface de la chaussée. Globalement, le CNER a réalisé,

Globalement, le CNER a réalisé, durant l’année 2012 des mesures d’auscultation sur 23 106 km dont :

systématique ; 3 275 km à la demande ;

19

831

km

en

auscultation

Ceci non compris le pilotage, traitement et exploitation des données de la campagne 2012 du relevé visuel de 41 105 km.

Auscultation systém atique : Dans systématique, le cadre le de CNE R l’auscultation des effectue

Auscultation systém atique :

Dans

systématique,

le

cadre

le

de

CNE R

l’auscultation

des

effectue

mesures,

selon

des

programmes

préétablis :

-

de la planéité (au

Bump Integrator)

sur l’ensemble du ré seau revêtu tous

les 3 ans ;

 

-

des

mesures

de

portance de

chaussée (au déflect ographe Lacroix) sur le réseau fo rtement circulé

(TMJA> 1500 V/j)

tous les 5 ans.

Cependant la priorité

a été accordée

ces dernières anné es aux sections

programmées dans l e cadre du plan

d’action de maintena nce de la DR ;

-

Il pilote aussi tous

les 2 ans des

campagnes de rele vés visuels sur

l’ensemble du réseau

revêtu.

Ces mesures servent au calcul et la mise

d’état du réseau

(l’indicateur d’uni ou in dice de confort offert à l’usager, l’Indicat eur de structure,

et l’indicateur

d’accotements) pour l’év aluation de l’état

du réseau et des politi ques d’entretien

l’estimation des

besoins de renforcemen t des chaussées

programme de

renouvellement des couc hes de surfaces

et de rechargement des a ccotements.

et l’identification des

routier ainsi que pour

l’indicateur de surface

à jour des indicateurs

.

Bilan 2012 du CNER

Durant 2012, le CNE R a réalisé dans le cadre du programm e de l’auscultation systématique un to tal de 19 831 km réparti comme suit:

La mesure de

déflexion de la

chaussée au Lacroix sur 500 k m ;

Deflectographe

La mesure de

la planéité des

chaussées au B ump Integrator sur

6948 km ;

 

La mesure de l ’uni transversal au TUS sur 704 km;

Le relevé image

de la route et des

dégradations d e chaussée au

SMAC sur

11679 km dont

10617 km.

Il

est

à

signaler q ue le linéaire des

mesures d’ausculta tion systématique, réalisées au Defle ctographe et au

Bump, a connu un

l’année 2011 a u dépend de

recul par rapport à

l’engagement des o pérateurs dans le contrôle de la ca mpagne du relevé

aussi à cause des

visuel de 2012, et

pannes répétée s des deux Déflectographes.

mpagne d'auscultation systématiques -2012

Uni transv. au TUS (VE):

704 km

systématiques -2012 Uni transv. au TUS (VE): 704 km Relevé d'images au SMAC: Uni au Bump:
Relevé d'images au SMAC: Uni au Bump: 11679 km 6948 km
Relevé
d'images au
SMAC:
Uni au Bump:
11679 km
6948 km
Uni transv. au TUS (VE): 704 km Relevé d'images au SMAC: Uni au Bump: 11679 km
RN: 10617 km
RN:
10617 km

VE: 1062 km

Uni transv. au TUS (VE): 704 km Relevé d'images au SMAC: Uni au Bump: 11679 km

Développement

d’u

n

système

de

gestion

de

l’entret

ien

des

voies

de gestion de l’entret ien des voies express : La Direction des Ro utes, a lancé

express :

La Direction des Ro utes, a lancé à

partir de 2011

d’auscultation syst ématique des

express, dans suivi régulier et

périodique de l’état d e dégradation de

ce réseau et le dév eloppement d’un système de gestion d e l’entretien des chaussées de ce type de réseau.

CNER a réalisé

une campagne

chaussées des voies l’objectif d’assurer un

Dans ce cadre, le durant l’année 2012 :

Auscultation à la de mande :

En 2012, le CNER a réal isé 3 275 km de

Bilan 2012 du CNER

- La mesure de l’ ’uni transversal au TUS sur 700 km de voies express;

- Le relevé vis uel détaillé des

surface au SMAC

dégradations de sur 1062km

Il est à signaler qu e cette campagne

en 2013 pour

compléter les mesu res par ceux de la déflexion, l’uni lon gitudinal, la rétro- réflexion des marqu ages routiers, ainsi que l’uni transver sal et le relevé détaillé des dégrad ations de surface sur les 1 300 km res tants.

sera poursuivie

Lacroix,

pour

iden tifier

les

sections

mesures d’auscultation

à

la demande

nécessitant

un

re nforcement

de

la

répartis dont :

chaussée,

Direction des Routes : 3 044 km

ADM : 28 km (déflexio n sur l’autoroute de Casablanca-Had S oualem)

LPEE : 203 km d ont 164km de

mesures de l’uni au

chantier de la rocade méditerranéenne (entre Tétouan et Jab ha) et 39km de déflexion pour une étu de géotechnique dans la ville d’Agadir.

CAPL 25 sur le

Les prestations d’aus cultation à la

demande de la Direction

porté sur l’assistance des s ervices de celle- ci par :

des Routes ont

-

L’appréciation de la qu alité des travaux

et la réalisation

d’étude de

reprofilage des chauss ées sur la base de mesures d’uni au TU S et à l’APL. Le CNER assiste, en effe t, les Directions Régionales / Pr ovinciales de l’Equipement et du T ransport (DRET/ DPET) pour localise r les sections

nécessitant l’améliorati on de l’uni avant

l’application des

structures de

renforcement ou de rev êtement;

 

-

L’évaluation

de

la

portance des

chaussées,

par

la

mesure

de

la

déflexion à l’aide du

Deflectographe

- Le contrôle de la qu alité et l’évaluation de l’état des marq uages routiers, par

retro-réflexion à

l’Ecodyn et ce d ans le cadre de

DRET/DPET en de la qualité des

travaux et pour l ’identification des programmes de ren ouvèlement;

- Le rebornage du ré seau routier par la

localisation des poi nts repères pour le

réseau routier

nouvellement const ruit et pour corriger

des mesures de

l’assistance des matière de maîtrise

jalonnement du

l’implantation

des bornes

kilométriques.

Déflexionm Rétro-réflexion à l'Ecodyn reprofilage (mesures d'uni au TUS ) reprofilage (mesures d'uni àl' APL)

m

Rétro-réflexion à l'EcodynDéflexion m reprofilage (mesures d'uni au TUS ) reprofilage (mesures d'uni àl' APL) Rebornage 222 km

reprofilage (mesures d'uni au TUS )Déflexion m Rétro-réflexion à l'Ecodyn reprofilage (mesures d'uni àl' APL) Rebornage 222 km relevé

reprofilage (mesures d'uni àl' APL)m Rétro-réflexion à l'Ecodyn reprofilage (mesures d'uni au TUS ) Rebornage 222 km relevé images au

Rebornagereprofilage (mesures d'uni au TUS ) reprofilage (mesures d'uni àl' APL) 222 km relevé images au

(mesures d'uni au TUS ) reprofilage (mesures d'uni àl' APL) Rebornage 222 km relevé images au

222 km

relevé images au SMAC

Campagne de relevé visuel : En 2012, le CNER a assuré le pilotage, le traitement

Campagne de relevé visuel :

En 2012, le CNER a assuré le pilotage, le traitement et l’exploitation des données du relevé visuel des dégradations des chaussées et des accotements sur l’ensemble du réseau routier revêtu (41 105 km), dans le cadre des campagnes de relevé visuel biannuelles réalisées par la DR avec l’assistance de ses services extérieurs.

La campagne de relevé de visuel 2012 s’est distinguée des autres campagnes par l’effort consentis dans la préparation et le contrôle des données recueillies, ainsi que par la collecte de données additionnelles, notamment le relevé image de la chaussée réalisé sur les routes nationales par le nouvel appareil SMAC dernièrement acquis par la DR, en vue de la mise à jour complète de la base de données routières.

Préparation des missions :

A cet effet des actions de formations ont été réalisées au profit de 80 techniciens des services extérieurs en plus d’un encadrement rapprochée d’une dizaine de techniciens nouvellement chargés de cette tâche.

Mesures d’accompagnement :

Au cours de son action pour les mesures d’auscultation, les équipes du CNER ont effectué des visites auprès d’une vingtaine de DPET, afin d’assister les nouveaux opérateurs et pour complément de formation pratique.

Le CNER a en plus effectué une 1 ère campagne du relevé image des dégradations par le nouvel appareil SMAC sur les routes nationales qui représentent 25% du réseau routier revêtu. Ce qui a permis au CNER de disposer d’une banque de données images-vidéo de la route et de son

Bilan 2012 du CNER

environnement. Ces images sont géo- localisées et accompagnées des images de la surface de la chaussée, tous les 1m. Aussi, et grâce à son système d’exploitation (Argus 3), le CNER a pu exploiter 2000 km de données par la méthode marocaine du relevé des dégradations, pour évaluer l’indicateur de l’état de la chaussée (ISU) pour l’année 2012 et de corriger les erreurs du relevé visuel effectué par les DRET/DPET

Contrôle des données recueillies :

- Contrôle à mi-parcours : effectué, à l’occasion des campagnes de mesure d’auscultation dans les DPET concernés, pour assister et apporter un complément de formation aux opérateurs désignés pour le relevé visuel. Cette opération a permis aussi de vérifier l’état d’avancement de l’opération.

- contrôle contradictoire : Un relevé contradictoire a été réalisé par les opérateurs du CNER (au nombre de 8) sur 10% du linéaire total relevé, pour vérifier le taux de concordance par famille des dégradations et valider ainsi les données recueillis et saisies.

- Comparaison avec le programme de maintenance : Vérification de la cohérence entre l’état relevé et les interventions de maintenance qu’a connues le réseau routier durant les deux dernières années. Un soin particulier a été accordé à prendre en compte l’avancement des

travaux sur chaussées jusqu’à la fin

2012.

- Contrôle de saisie : Le contrôle des données collectées a aussi concerné la saisie de données effectuées par les techniciens des DPET par une comparaison, au niveau du CNER, des fichiers

informatiques et

papiers renseignés sur le terrain.

des

supports

Mise à jour de la Ba se de données routière :

En plus de l’état de s chaussées les

données collectées

servis à la mise à jou r au niveau de la BDR du trafic, l’invent aire des routes,

ont concerné et

Principaux résultats du relevé visuel :

Bilan 2012 du CNER

les caractéristiques géométriques de la route, la localisatio n des sections de routes correspon dantes à des traversées des aggl omérations,…

E volution de l'état du surface en % (A+ B)

70,0 65,0 60,0 55,0 50,0 45,0 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006
70,0
65,0
60,0
55,0
50,0
45,0
1990
1992
1994
1996
1998
2000
2002
2004
2006
20 08
2010
2012
% A+B
53,3
56,4 61,8
63,1
64,7
66,0
64,7
64,5
59,9
5 4,2
54,2
53,6
%(A+B)

Ev olution de la longueur du réseau revê tu depuis 1990

40 000 30 000 20 000 10 000 0 Longueur (Km)
40
000
30
000
20
000
10
000
0
Longueur (Km)
1990 40 000 30 000 20 000 10 000 0 Longueur (Km) 1990 1992 1994 1996

1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006

2008

2010 2012

Longueur (k m) 2649 2806 2823 2949 2986 3029 3203 3505 3650

3852

4063 4106

Bilan 2012 du CNER

Bilan 2012 du CNER Modernisation des équipements d’auscultation du CNER : Dans le cadre de la

Modernisation des équipements d’auscultation du CNER :

Dans le cadre de la modernisation des méthodes et des équipements d’auscultation le CNER vient d’acquérir en 2009/2010 un radar pour déterminer les épaisseurs de couches des chaussées. En fin 2011, le CNER a renforcé son parc d’engins d’auscultation par Système Multifonctions, acquis par la DR, destiné au relevé images (géo-localisées) de la route et des dégradations de surface de la chaussée.

de la route et des dégradations de surface de la chaussée. Une antenne, orientée vers la

Une antenne, orientée vers la structure à analyser, émet un pulse d'énergie électro-magnétique qui subit, à chaque interface RADAR (interface entre deux matériaux aux propriétés électromagnétiques différentes), une réflexion dont l'amplitude, la largeur et le temps de

1- Le Radar (GPR IRIS-system) :

C’est un système d’auscultation à grand rendement (80 km/h) des chaussées en continu et de contrôle non destructif. Il permet de déterminer les épaisseurs et la nature des couches de chaussées grâce à un radar géophysique appelé GPR (Ground Penetrating Radar) ou radar à pénétration de sol.

retour

caractéristiques de la structure.

à

l'antenne

sont

L'exploitation du signal permet de calculer la profondeur des interfaces et de porter une appréciation qualitative sur leur nature après recalage sur sondages carottés.

En 2012, une réinstallation du matériel a été effectuée sur le véhicule aménagé en 2011. Cette installation a été accompagnée d’une série de tests et de calibration pour la mise au point du matériel. Par ailleurs, accompagné d’une série de sondages carottés, le système GPR a été utilisé dans l’auscultation d’un tronçon de la RN6 pour la contrôle de l’épaisseur la couche EB. Cet essai a permis de comparer les résultats des sondages et l’interprétation de l’image radar pour en déduire l’épaisseur de l’EB le long du tronçon.

des sondages et l’interprétation de l’image radar pour en déduire l’épaisseur de l’EB le long du
des sondages et l’interprétation de l’image radar pour en déduire l’épaisseur de l’EB le long du

Bilan 2012 du CNER

2- Système Multifonctions d’Auscultation des Chaussées (SMAC) :

C’est un appareil à grand rendement (vitesse de mesure élevée pouvant aller jusqu’à 100km/h) qui permet le relevé des images vidéo numériques hautes définitions de la surface de la chaussée et de son environnement. Il possède en effet des caméras qui photographient la chaussée, chaque image étant géo- localisée. La chaussée est simultanément éclairée par un système stroboscopique afin d’obtenir des images de qualité constante et pouvoir opérer également la nuit.

de qualité constante et pouvoir opérer également la nuit. vidéo numériques est effectuée en laboratoire

vidéo

numériques est effectuée en laboratoire

L’exploitation des

images

équipé de

12

postes

pour

la

visualisation

et

exploitations

des

images.

Elle permet de:

- identifier chaque type de dégradation (fissure transverse, longitudinale, faïençage,

ressuage, )

- mesurer le niveau de gravité et la largeur de chacune des dégradations

- retraiter les images (zoom,

pour améliorer la

contrastes,

)

lecture des zones d’intérêt

- effectuer des vérifications sur les images bien après le relevé (ce qui est impossible dans le cas d’un relevé visuel)

- comparer les résultats de campagnes d’auscultation successives, avec la possibilité de vérifier l’évolution de dégradation particulière d’une mission d’auscultation à l’autre (chaque image étant géo-localisée, la bande concernée peut être comparée avec précision)…

L’appareil est en période de garantie jusqu’à fin 2013.

bande concernée peut être comparée avec précision)… L’appareil est en période de garantie jusqu’à fin 2013.

3- Nouveau Deflectographe Lacroix:

Le CNER, disposant des appareils d’auscultation des chaussées à grand rendement, est souvent appelé à réaliser des mesures de la déflexion des chaussées autoroutières et des chaussées des pistes aéronautiques, en plus de ses interventions sur le réseau routier géré par la DR.

Cependant, les deux Deflectographes dont dispose le CNER sont très anciens (acquis en 1983 et 1986), et à défaut de la non disponibilité des pièces de rechange et des pannes courantes et répétitive, ces appareils à grand rendement commencent à poser des problèmes de maintenance.

Pour continuer à répondre aux commandes relatives à la mesure de la déflexion, et surtout sur les chaussées

Bilan 2012 du CNER

des autoroutes et des routes fortement circulées, il est toujours le seul organisme pouvant le faire, d’une part , d’autre part, dans le cadre stratégique de renouvellement et de modernisation de ses moyens de mesure et d’essai, et d’accompagner la modernisation du réseau routier national, le CNER a décidé d’investir, en 2012, pour l’acquisition d’un nouveau Deflectographe Lacroix.

Cette

nouvelle

version

a

supprimé

“l’ensemble

arrière

mécanique”,

remplacé

par

des

capteurs

à

sont

désormais gérés informatiquement. Ce

système est à technologie

industriel

l’heure actuelle.

à

matériel

la

barrières

lumineuses,

la

avec

plus

et

pointe

un

de

des

performants

industriel l’heure actuelle. à matériel la barrières lumineuses, la avec plus et pointe un de des

Bilan 2012 du CNER

4- Nouvel équipement pour le Bump Integrator :

Le CNER dispose actuellement d’un Bump Integrator qui est utilisé pour l’évaluation de l’uni des chaussées de l’ensemble du réseau routier revêtu, dans le cadre de l’auscultation systématique. Cet appareil à grand rendement est équipé aussi d’un GPS pour la géo- localisation des itinéraires auscultés.

En fin

2012, le CNER a lancé une

commande pour équiper cet appareil d’un système électronique de type Caméra-Vidéo type ROW (Right Of

Way) destiné à l’enregistrement des données sur l’environnement et les

équipements

route (signalisation et sécurité routière, repérages, événements, …) ainsi que le relevé visuel des dégradations de la surface des chaussées.

la

de

repérages, événements, …) ainsi que le relevé visuel des dégradations de la surface des chaussées. la
Etudes générales Suivi et évaluation du PNNR2 Dans le cadre du suivi et de l’évaluation

Etudes générales

Suivi et évaluation du PNNR2

Dans le cadre du suivi et de l’évaluation de l’impact du deuxième programme national des routes rurales (PNRR2), le CNER assure la mise à jour des données relatives à l’avancement physique des réalisations des opérations, le contrôle et la validation des données transmises.

Ainsi et au terme de chaque année, le CNER élabore des rapports provinciaux de désenclavement. Il se base à cet effet sur l’exploitation et l’analyse des données relatives à la progression de l’exécution des opérations du PNRR2 et leur impact sur l’accessibilité rurale. Cet impact est mesuré par les trois indicateurs suivants :

Cet impact est mesuré par les trois indicateurs suivants :  l’indicateur national d’accessibilité aux routes

l’indicateur national d’accessibilité aux routes rurales INARR qui représente le pourcentage de la population rurale desservie;

l’indicateur de différentiel d’accessibilité IDA qui mesure la différence d’accessibilité entre les provinces;

l’indicateur d’amélioration des services de transport IAST.

Ces indicateurs sont calculés sur la base des données recueillies grâce au système de suivi du PNRR2 et par des campagnes de comptages et des enquêtes transporteurs réalisées par le CNER sur un échantillon de liaisons après leurs mises en service.

En 2012, et vu que 70% des DPET n’actualise pas les données, malgré les multiples relances de la DR, le CNER a dû effectuer une série de missions auprès de DPET, nouvellement créées ou en difficulté, pour assistance et formation sur place.

Bilan 2012 du CNER

pour assistance et formation sur place. Bilan 2012 du CNER Etude d’évaluation des impacts socio-économiques du

Etude d’évaluation des impacts socio-économiques du PNRR2

Cette étude d’évaluation vise à quantifier les effets socio-économiques des routes rurales construites dans le cadre du PNRR2, via des indicateurs pertinents de suivi. Elle a été réalisée à l’initiative du CNER.

La méthodologie adoptée consiste à quantifier les effets dus au projet (notamment agricoles, commerciaux et sociaux) par la mesure de la variation des indicateurs socio-économique entre un état de référence (état sans projet) et l’état actuel après la construction de la route.

En 2011, le CNER a édité un rapport d’évaluation et d’exploitation des résultats de 10 projets, et a assuré la formation sur la réalisation des enquêtes de transport à ses équipes qui interviennent sur le terrain.

En 2012, l’équipe de l’auscultation a pris l’initiative de concrétiser cette formation sur le terrain. Ainsi, des enquêtes de transport ont été effectuées sur deux pistes construites dans le cadre du PNRR2 par les DPET de Nador (NC reliant Kassita à Iferni sur 23km) et d’AlHoceima (NC Aïn Karma à Azghar sur 15km).

Les visites de reconnaissance de ces routes ont confirmé une exploitation normale des sections routières, et ont permis de recueillir un nombre important de données sur la base des questionnaires utilisés.

Après saisie et traitement de ces données à l’aide d’une application informatique développée en interne, une analyse des résultats a fait ressortir les conclusions suivantes :

1.

Projet 1 (Nador) :

-

la multiplication du trafic par 4, avec une augmentation de 56% au jour du souk.

-

La réduction du temps de coupure de 80%.

-

La diminution du coût de transport de 5% pour les usagers et de 50% pour les marchandises.

2.

Projet 2 (Al Hoceima) :

-

la multiplication du trafic par 3.

-

La suppression définitive des coupures.

-

La diminution du coût de transport de 22% pour les usagers et de 46% pour les marchandises.

de 22% pour les usagers et de 46% pour les marchandises. Préparation du 3 è m

Préparation du 3 ème PRR

La préparation du 3 ème programme des routes rurales a démarré depuis le mois

Bilan 2012 du CNER

de mars 2012, suivant trois étapes principales, dont la première consistait à inventorier le réseau des pistes rurales permettant de généraliser l’accès de la population rurales aux routes construites ou aménagées ;

Dans cette phase du projet, le CNER a participé au lancement du projet par le cadrage de l’action au niveau central en tant que membre du comité de suivi.

Ainsi, le CNER a :

- assisté les services régionaux et provinciaux dans l’élaboration des formulaires et l’établissement des cartes.

- Participé aux réunions de cadrage et d’examen, et à la coordination avec les SPEE pour la consolidation nationale des données recueillies.

- Présidé les comités restreints avec les SPEE (responsables de la consolidation régionale) pour examen approfondi et validation.

Après validation, consolidation nationale des données fournies par les régions, et la constitution d’une base de données nationale, une synthèse des résultats de l’inventaire a été présentée à Mr. le Ministre le 8/08/2012, faisant ressortir un besoin d’environ 40 000 km de pistes en plus de 300 Ouvrages de désenclavement.

Etudes et recherche routière

Etudes et recherche routière Etude de comportement des graves non traitées Les GNT sont les matériaux

Etude de comportement des graves non traitées

Les GNT sont les matériaux les plus utilisés dans la construction et la maintenance du réseau routier au Maroc. Elles ont été introduites à la suite du célèbre colloque de Tanger de 1974. Cependant les spécifications (fuseau granulométrique, la dureté Los Angeles, MDE, propreté,…) de ces matériaux ont été arrêtés uniquement sur la base de recherches bibliographiques, et aucune étude n’a été menée pour examiner les seuils arrêtés pour ces spécifications, ni l’effet de leurs variations sur les comportements de ces matériaux.

Il faut noter que les spécifications des GNT ont un impact direct et conséquent sur le coût des projets routiers, c’est ainsi que cette question mérite d’être étudiées, et surtout dans les circonstances actuelles où :

- Nous cherchons à réduire les coûts des projets routiers ;

- Les besoins en maintenances des routes ne cessent de croître ;

- La pénurie de matériaux répondant aux spécifications en vigueur que connaît certaines régions ;

- Les préservations d’environnement (ballastière d’oued et carrières,… );

En outre, les spécifications des GNT (fuseau granulométrique, la dureté Los Angeles, MDE, propreté,…) qui sont largement utilisées ne suffisent pas pour apprécier les lois de comportement de ces matériaux.

Bilan 2012 du CNER

lois de comportement de ces matériaux. Bilan 2012 du CNER Aussi l’objet de l’étude menée par

Aussi l’objet de l’étude menée par le CNER est-il de :

Caractériser les GNT usuels dans le domaine routier marocain (GNA, GNB, GNF1,…) en déterminant leurs lois de comportement et leurs modules de rigidité ;

Etudier l’influence des caractéristiques

de

des GNT sur leurs lois comportement ;

Classer ces GNT selon ces lois de comportement (performance et longévité vis à vis des déformations permanentes) ;

Le CNER a pu à ce jour:

Réaliser des essais d’identification (granulométrie, Limites d’Atterberg, Proctor) et l’essai triaxial à chargements répétés sur les matériaux GNT (la GNA et GNF1 de Ben Slimane, GNB de Skhirate).

Etudier le comportement réversible de ces matériaux (contrainte- déformation).

Cette étude est réinscrite pour être complétée au plan d’action 2013.

Analyse de la méthode marocaine relative au relevé visuel des dégradations Les politiques de maintenance

Analyse de la méthode marocaine relative au relevé visuel des dégradations

Les politiques de maintenance et de l’entretien du réseau routier s’appuient principalement sur l’évaluation de l’état de dégradation des réseaux routiers. Cette évaluation de l’état des chaussées repose, à son tour, sur une série de mesures (auscultation) et d’observations visuelles qui permettent d’établir l’état de la structure, de diagnostiquer les causes des dégradations apparentes et de cibler les solutions de réhabilitation les plus appropriées. Le relevé visuel de dégradations pratiqué par la Direction des Routes se base sur la méthode par échantillonnage (cinq relevés par Km).

L’objectif de l’étude menée par le CNER en 2012 était d’apprécier le degré de fiabilité de la méthode marocaine relative au relevé visuel des dégradations en la comparant à d’autres méthodes (méthode continue, méthode française,… ) et ce, sur la base d’un linéaire relevé de 1500 Km à l’aide du SMAC, Appareil de relevé d’image de la chaussée et de son environnement, récemment acquis par la DR/CNER.

Ci- après les principaux résultats atteints par l’étude :

la méthode marocaine décrit de manière non négligeable l’état de route.

la méthode marocaine donne globalement une bonne appréciation de l’ISU.(92%)

La méthode marocaine permet une bonne appréciation de l’état de

et

fissuration

d’arrachement.(R²>75%)

Le relevé des nids de poule n’est pas assez représentatif (20%).

Bilan 2012 du CNER

Valorisation des scories (résidus d’aciérie électrique) broyés dans le domaine routier :n’est pas assez représentatif (20%). Bilan 2012 du CNER L’objectif de cette action est de réaliser

L’objectif de cette action est de réaliser une chaussée expérimentale à l’aide des scories d’aciérie électrique.

L’approche consiste à :

- Réaliser une étude de laboratoire pour caractériser les sols de la route objet de l’expérimentation ;

- Réaliser

chaussée

de

un

calcul

la

dimensionnement

de

utilisant les scories ;

- Assister la DPET et La SONASID dans la réalisation des travaux ;

- Suivi et évaluation du comportement de la section.

A ce jour, le chantier expérimental a été réalisé et le suivi de la section est en cours.

Etude d’expertise des chaussées et audita été réalisé et le suivi de la section est en cours. Le CNER réalise des

Le CNER réalise des études d’expertise et des audits sur des sections de routes suite à la demande de la Direction des routes ou de la DATRP.

Ainsi le CNER a participé en 2012 à :

l’expertise (contrôle interne) réalisé au niveau de la pénétrante de l’autoroute Fès Oujda ;

l’audit au niveau de la DPET D’El Kelaa des Sraghna ;

Essais de laboratoireLe CNER réalise des essais de laboratoire à la demande :  des DRET/DPET dans

Le CNER réalise des essais de laboratoire à la demande :

des DRET/DPET dans le cadre de l’assistance technique de ces dernières ;

des entreprises principalement pour la réalisation des essais de module de rigidité et de fatigue.

Durant 2012 le CNER a réalisé des essais d’identification des matériaux pour le compte:

de la DRET de Tanger

de la DRET Casablanca

de la Société SONASID (Scories)

Développement du laboratoire du CNERde la DRET Casablanca  de la Société SONASID (Scories) Durant 2012, et afin de compléter

Durant 2012, et afin de compléter et de mettre en place les différentes dispositions, outils et procédures nécessaires pour le développement du laboratoire du CNER et sa préparation au rôle de laboratoire de référence :

Bilan 2012 du CNER

- La liste des essais à soumettre à l’accréditation a été fixé ;

- Le calcul des incertitudes pour ces essais a été achevé à 60% ;

- La révision du manuel qualité et la constitution des dossiers techniques pour chaque essai (norme, procédures, étalonnage,…) a été avancée.

(norme, procédures, étalonnage,…) a été avancée. Encadrement de TFE : Deux études ont été encadrées par

Encadrement de TFE :

Deux études ont été encadrées par le CNER durant 2012 :

- Etude des lois de comportement des GNT par le biais des essais tri axial à chargements répétés, (EHTP);

- Etude de comparaison des méthodes de relevé visuel des dégradations des chaussées.

Trafic routi er

domaine, le parc

de compteurs de trafic r outier à l’échelle nationale et traite et expl oite les données recueillies.

Le CNER gère, dans ce

Bilan 2012 du CNER

recueillies. Le CNER gère, dans ce Bilan 2012 du CNER Recueils de com ptage routier 2011
Recueils de com ptage routier

Recueils

de

com ptage

routier

2011

   

Le CNER élabore chaqu e année pour le compte de la DR le recu eil de comptage

 

routier. En 2011 et 2012 , il a regroupé et

exploité les données

issues de 140

postes permanents mu lti boucles, 540 postes périodiques multi boucles et mono boucles rattachés chac un à un poste

16,24

12,43

permanent susceptible d e représenter sa variation saisonnière.

R. Provincial

 

Ce parc de compteur a p ermis de couvrir 20 873 km de routes re vêtues en 2011, dont :

     

21736

1 426 km d’autoroutes ,

 

9510

9 247 km de routes n ationales,

6 491

km de

routes

régionales

 

3 709 km de routes p rovinciales.

 3 709 km de routes p rovinciales. du système de R. Provincial

du système de

R. Provincial

de routes p rovinciales. du système de R. Provincial Le taux de couverture at teint en

Le taux de couverture at teint en 2011 est de :

 

100% pour les autorou tes

 
 100% pour les autorou tes   comptage routie r de la DR

comptage routie r de la DR

91 % pour les routes n ationales,

69 % pour les routes r égionales

17 % pour les routes p rovinciales.

La circulation a

l'ensemble du résea u routier et

autoroutier relevant

l’Equipement et du Trans ports en 2011 à

83.57 millions de véh. km/j. Soit une

par rapport à

2010.

augmentation de 8.28%

de

sur

été

d u

évaluée

Ministère

En plus de l’exploitat ion du système de comptage routier le C NER est chargé de l’installation, la mai ntenance et du développement du p arc des compteurs. A cet effet il a lancé en 2010 une action

de modernisation comptage routier

automatique des m esures de trafic

effectuées par

les compteurs

permanents et le suiv i à distance de leur

du système de par le transfert

fonctionnement. Depuis cette date un site pilote a été choisi pour le test et l’évaluation de la qualité du transfert automatique des données et des problèmes posés éventuellement ; Il s’agit du poste n°58 au niveau de la voie de contournement de Rabat Salé. Un plan d’action pour l’élargissement de l’expérience du transfert automatique sera proposé à l’issue de cette action pilote.

sera proposé à l’issue de cette action pilote. Etude de l’agressivité du trafic routier Cette action

Etude de l’agressivité du trafic routier

Cette action a pour objet de déterminer et suivre la variation de l’agressivité du

Bilan 2012 du CNER

trafic routier. A cet effet le CNER a installé des câbles piézoélectriques au niveau d’un ensemble de sites couvrant quelques axes principaux connaissant une circulation de poids lourd importante. Trois campagnes de pesage en marche ont été réalisées à ce jour au niveau des sites suivants :

la voie de contournement d’Oujda ;

la RN1 au PK956 DRET Agadir ;

RN2 au PK32 DPET Tétouan ;

la RN9, RN8, la RN1 et RP3427.

Les rapports de cette étude ont été adressés à la DRET d’Oujda et la DRET d’Agadir et Tétouan . L’action sera reconduite l’année prochaine.

Système de gestion routier

Le service système de gestion routier intervient principalement pour le développement informatique des outils d’aide à la gestion du réseau routier, l’exploitation des données et la mise à jour des bases de données. Il assure aussi l’assistance informatique des services du CNER.

aussi l’assistance informatique des services du CNER. Système INFOROUTE. Inforoute est un système informatisé

Système INFOROUTE.

Inforoute est un système informatisé de gestion de l’information sur les incidents routiers qui donne aux gestionnaires des réseaux routiers et aux usagers de la route des informations sur :

l’enneigement, et l’ensablement,

les dégâts de crues,

les accidents de circulation routière,

les travaux sur les routes

les problèmes d’ouvrages d’art.

Il est basé, dans son développement et son exploitation, sur le réseau internet et sur la messagerie SMS du téléphone.

Depuis sa mise en place, le CNER assure l’administration, la maintenance et veille au bon fonctionnement de ce système. Il développe aussi régulièrement de nouvelles applications pour l’amélioration de ses performances. C’est ainsi qu’en fin 2010 le système a connu la mise en place de la nouvelle version « Inforoute2 ».

Bilan 2012 du CNER

de la nouvelle version « Inforoute2 ». Bilan 2012 du CNER Bilan d’exploitation du système inforoute

Bilan d’exploitation du système inforoute (2010-2012) :

Actions

2010

2011

2012

Sms envoyés

109 862

3 192

34

195

Email envoyés

38 304

19 008

18

772

Incidents

2 192

728

 

878

Répartition des incidents enregistrés par type :

Année

2010

2011

2012

Acc

721

302

270

CRU

1044

170

310

ENG

404

249

294

ENS

1

2

2

OUV

12

1

2

TRV

10

4

-

TOTAL

2192

728

878

ACC:

Accident grave

ENS:

Ensablement

CRU:

Dégât de crue

OUV:

Ouvrage d'art défectueu

ENG:

Enneigement

TRV:

Travaux sur la route

Gestion des données re latives aux circulation accidents corporels de la routière. Dans ce cadre

Gestion des données re latives aux

circulation

accidents corporels de la routière.

Dans ce cadre le CNER e st chargé de

l’administration de la base

nationale des accidents co rporels de la circulation routière (sauveg arde, mise à

jour des données) et l’am élioration des programmes de gestion.

de donnée

Il a aussi assuré, durant 2012 :

la

saisie

et

l’exploitatio n de 67082

formulaires

des

accid ents

de

la

circulation

routière établis par les s ervices de la

Gendarmerie

Sûreté Nationale et de la Nationale ;

l’élaboration du recueil statistiques des accidents la circulation routière ;

des

corporels de

2011

Réponse 156 requêtes sp écifiques de la DR, du ministère, des D RET/DPET et des bureaux d’études.

Ainsi il a été recensé e n 2011 sur l’ensemble du réseau 67 0 82 accidents corporels (soit +2.48% par ra pport à 2010) ayant induit : 106 233 victim es dont 4 222 tués et 102 011 blessés. 28 ,26% de ces accidents ont eu lieu en rase campagne et 71.74% en agglomération.

Victimes 2011- Hors agglo mération 7% 21% Tués Blessés graves 72% Blessés légers
Victimes 2011- Hors agglo
mération
7%
21%
Tués
Blessés graves
72%
Blessés légers

B ilan 2012 du CNER

Victimes 2011- H ors agglomération 7% 21% Tués Blessés 72% Blessés l
Victimes 2011- H
ors agglomération
7%
21%
Tués
Blessés
72%
Blessés l

Système de gesti on de l’entretien routier SYGERagglomération 7% 21% Tués Blessés 72% Blessés l Dans régulièrement : ce domaine - L’administration et

Dans

régulièrement :

ce

domaine

- L’administration et

l e

CNER

mise

à

assure

jour

des

bases de données d u réseau routier ;

- L’intégration des d onnées du relevé visuel ( tous les 2an s) ;

- L’intégration des do nnées du trafic ;

- L’intégration du no uveau tableau des routes ;

- L’administration d e la base de données du trafic ro utier ;

- La mise à jour et éd ition des cartes de

par

l’atlas routier par région ;

province

et

- L’édition des suppo rts cartographiques

communication à

l’occasion des vi sites royales ou

pour la cellule

ministérielles ;

- L’élaboration de ca rtes à la demande de la DR, DRET/DP ET et des bureaux

d’études pour : les

programme de

territoriale, , ouvra ges d’arts, trafic, accidents, signa lisation routière, Transport, convoies exceptionnels,…

dégâts de crues, mise à niveau

trafic, accidents, signa lisation routière, Transport, convoies exceptionnels,… dégâts de crues, mise à niveau 21
Développement du système de gestion de la valise documentaire routière (VDR): Le CNER a entrepris

Développement du système de gestion de la valise documentaire routière (VDR):

Le CNER a entrepris dernièrement à la mise à jour de la valise documentaire routière (VDR). Il a procédé a cet effet à la collecte de nouveaux documents techniques afin de compléter et d’enrichir l’ancienne version. Il a aussi développé une application informatique pour la

.

Bilan 2012 du CNER

gestion de la VDR avec un moteur de recherche avancée des documents.

La

nouvelle

VDR

comprend

103

documents dont des :

 

- Spécifications,

CPC,

CPS

et

Règlements de consultation,

-

Catalogues,

Directives,

Circulaires et Instructions.

Guides,

manuels,

Recommandations,

Le CNER a aussi fait délégation Marocaine duCoopération part de la Ministère de l’Equipement et du trans port, présidée qui a effectué de

part de la Ministère de

l’Equipement et du trans port, présidée

qui a effectué de travail à

Nouakchott en Mauritanie , au cours de

laquelle un accord cadre d e coopération

Ministres de

l’Equipement et du transp ort au titre de

la période 2013-2014. Cet accord vise la

promotion de la coopéra tion bilatérale dans les domaines, entr e autres, du :

transport routier, la sécuri té routière, la

réalisation-exploitation et infrastructures routières coopération entre les

a été signé par les deux

par Monsieur Le Ministre, en Août 2012 une visite

entretien des ainsi que la laboratoires

d’essais et d’études dans l e domaine du BTP.

En septembre 2012, led’essais et d’études dans l e domaine du BTP. CNER a reçu une délégation sénégalai se

CNER a reçu

une délégation sénégalai se constituée

Ministère des

Infrastructures et des Tra nsports de la

en visite de

travail au Maroc. Un intér êt particulier a été montré par les me mbres de la

d’auscultation

et au système de ge stion routier, domaines dans lesquels il s ont exprimé

délégation aux méthodes

République du Sénégal,

de hauts cadres du

le souhait d’échanges futur es.

B ilan 2012 du CNER

aux méthodes République du Sénégal, de hauts cadres du le souhait d’échanges futur es. B ilan
aux méthodes République du Sénégal, de hauts cadres du le souhait d’échanges futur es. B ilan
aux méthodes République du Sénégal, de hauts cadres du le souhait d’échanges futur es. B ilan

Communicat ion 2012

B ilan 2012 du CNER

Edition en 2012 de l’a gendas 2013 du CNER c’est un outil d estiné principalement
Edition en 2012 de l’a gendas 2013 du CNER c’est un outil d estiné principalement

Edition en 2012 de l’a gendas 2013 du CNER c’est un outil d estiné principalement aux C adres, partenaires et clients du CNER .

Actualisation et Editio n et diffusion
Actualisation et Editio n et diffusion

Actualisation et Editio n et diffusion

aussi de la plaquette

du CNER en

langues arabe et fran çaise

nouveaux
nouveaux

nouveaux

Conception de autocollants pour signalétique des d’auscultation du CN ER.

la

engins

arabe et fran çaise nouveaux Conception de autocollants pour signalétique des d’auscultation du CN ER. la
arabe et fran çaise nouveaux Conception de autocollants pour signalétique des d’auscultation du CN ER. la