Vous êtes sur la page 1sur 49

OCS / GLPI

SOMMAIRE

I. INSTALLATION OCS SOUS DEBIAN

3

A. Prérequis

3

1. IP fixe :

3

2. Installation des paquets prérequis

4

Paquets make et build-essential :

4

Installation et configuration du serveur de base de données:

4

Installation du serveur Web :

4

Installation du mod_perl :

4

Installation des modules perl nécessaires:

5

B. Installation du serveur OCS Inventory-ng

5

1. Téléchargement du serveur OCS Inventory-ng :

5

2. Installation du serveur OCS Inventory-ng :

5

3. Configuration du Serveur OCS Inventory-ng :

7

II. INSTALLATION DE L’AGENT OCS INVENTORY-NG

10

A. Windows

10

B. Linux

14

1. Prérequis pour une installation sur machine cliente

14

2. Prérequis pour une installation sur la machine du serveur OCS Inventory-ng

14

3. Installation de l’agent

14

III. INSTALLATION GLPI SOUS DEBIAN

17

A. Prérequis

17

1. Installation des paquets prérequis

17

Paquets make et build-essential :

17

Installation du serveur Web

17

Installation de paquets pour utiliser différentes méthodes d’identification

17

Installation du serveur de base de données

17

2. Création de base de données et d’utilisateur

17

B. Installation du serveur GLPI

18

1. Téléchargement du serveur GLPI

18

2. Installation du serveur GLPI

18

3. Configuration du serveur GLPI

18

IV.INSTALLATION DU PLUGIN OCS INVENTORY NG POUR GLPI

23

V.

A. Installation du plugin

23

B. Utilisation du plugin

24

UTILISATION DE GLPI

26

B.

Modification des priorités

27

C. Création de contrats

27

D. Création d’escalades

28

E. Valorisation de l’inventaire

29

F. Plugins pour exporter des rapports

30

VI.Sauvegarde et restauration de base de données

A. Sauvegarde de base de données

35

35

1. Sauvegarde d’une base de données

35

2. Sauvegarde de toutes les bases de données

35

B. Restauration de base de données

35

1. Restauration d’une base de données

35

2. Restauration de plusieurs bases de données

35

VII. Ultr@VNC sous GLPI

A. Installation d’Ultr@VNC

36

36

1. Installation de la version serveur

36

2. Installation de la version cliente

39

B. Ajout du lien sous GLPI

43

C. Lancement d’Ultr@VNC

45

VIII. Annexes

46

I.

INSTALLATION OCS SOUS DEBIAN

A.

Prérequis

Il faut un Debian avec une adresse IP fixe ainsi que l’installation de plusieurs paquets.

1. IP fixe :

Le plus simple est configurer l’adresse IP fixe directement pendant l’installation de Debian. Cependant si vous avez oublié de le faire vous pouvez modifier l’adresse par le biais du fichier « interfaces » et rajouter les serveurs DNS à travers du fichier « resolv.conf ». Pour modifier des fichiers, on utilise les commandes suivantes en tant que root:

nano /etc/network/interfaces

des fichiers, on utilise les commandes suivantes en tant que root : nano /etc/network/interfaces nano /etc/resolv.conf

nano /etc/resolv.conf

des fichiers, on utilise les commandes suivantes en tant que root : nano /etc/network/interfaces nano /etc/resolv.conf

2.

Installation des paquets prérequis

Pour installer les différents paquets nécessaires au fonctionnement d’OCS Inventory-ng Server, il faut utiliser les commandes suivantes en tant que root :

Paquets make et build-essential :

apt-get install make apt-get install build-essential

Installation et configuration du serveur de base de données:

apt-get install mysql-server

Pendant l’installation, il faudra renseigner un mot de passe pour l’utilisateur root de Mysql. Attention : Il ne faut pas confondre l’utilisateur root de Mysql avec celui du Debian.

Il faut ensuite modifier le fichier « my.conf » pour changer la valeur le de la ligne « max allowed packet » comme sur l’image ci-dessous. Vous pouvez également en profitez pour mettre en commentaire la ligne « bind-address » qui est au-dessus en rajoutant un « # » devant pour pouvoir ainsi utiliser le Serveur OCS avec un Serveur GLPI externe.

nano /etc/mysql/my.cnf

OCS avec un Serveur GLPI externe. nano /etc/mysql/my.cnf Installation du serveur Web : apt-get install apache2

Installation du serveur Web :

apt-get install apache2 php5 php5-mysql php5-gd

Installation du mod_perl :

apt-get install libapache2-mod-perl2

Installation des modules perl nécessaires:

Tout d’abord, l’installation des modules packagés par Debian.

apt-get install libxml-simple-perl libio-compress-perl libdbi-perl libdbd-mysql-perl libapache-dbi-perl libnet-ip-perl libsoap-lite-perl

Ensuite, c’est au tour des modules non packagés. Pour cela, Il faut commencer par mettre à jour « CPAN ».

perl -MCPAN -e shell

Aux deux questions, il faut faire “Entrée”.

install CPAN

reload CPAN

Pour finir, il reste l’installation de deux modules:

install YAML install XML::Entities exit

B. Installation du serveur OCS Inventory-ng

1. Téléchargement du serveur OCS Inventory-ng :

Il faut aller chercher l’adresse du téléchargement sur le site www.ocsinventory-ng.org et le copier dans la commande suivante :

wget

2.0.5.tar.gz

https://launchpad.net/ocsinventory-server/stable-2.0/2.0.5/+download/OCSNG_UNIX_SERVER-

2. Installation du serveur OCS Inventory-ng :

Il faut extraire l’archive que vous venez de télécharger.

tar -xvzf OCSNG_UNIX_SERVER-2.0.5.tar.gz

Ensuite, il faut se déplacer dans le dossier qui vient d’être créé et lancer le fichier « setup.sh » à l’intérieur par la commande suivante en tant que root :

sh setup.sh

L’installation se lance et il faut répondre à plusieurs questions. La lettre se trouvant entre crochet est la réponse par défaut. Si vous voulez choisir celle-ci, il n’y a qu’à appuyer sur la touche « Entrée », sinon il faudra d’abord mettre la lettre correspondante à votre choix puis de faire « Entrée ».

Voici les différentes questions posées avec la réponse à côté :

La question demandant si vous voulez continuer l’installation:

Do you wish to continue ? Y

La question demandent où se trouve le serveur Mysql :

Which host running database server ? localhost (si le serveur Mysql est sur une autre machine, mettre son adresse IP)

La question demandant le port du serveur Mysql :

On which port is running database server ? 3306 (Port defini par défaut dans le serveur Mysql)

La question demandant où se situe le service Apache :

Where is Apache daemon binary ? /usr/sbin/apache2 (Répertoire par défaut)

La question demandant où se trouve le fichier de configuration d’Apache2 :

Where is Apache main configuration file ? /etc/apache2/apache2.conf (Fichier par défaut)

La question demandant quel compte sert à faire fonctionner le service Apache2 :

Which user account is running Apache web server ? www-data (Compte par défaut)

La question demandant quel groupe sert à faire fonctionner le service Apache2 :

Which user group is running Apache web server ? www-data (Groupe par défaut)

La question demandant où se trouve le répertoire de configuration d’Apache2 :

Where is Apache Include configuration Directory ? /etc/apache2/conf.d/ (Répertoire par défaut)

La question demandant où se situe le service PERL Intrepreter :

Where is PERL Intrepreter binary ? /usr/bin/perl (Répertoire par défaut)

La question demandant si vous voulez installer le serveur de communication sur cette machine :

Do you wish to setup Communication server on this computer ? Y

La question demandant où mettre le répertoire où le serveur de communication enregistrera les logs:

Where to put Communication server log directory ? /var/log/ocsinventory-server (Répertoire par défaut)

La question demandant si le fichier de configuration du serveur de communication doit être renommé :

Do you allow Setup renaming Communication Server Apache configuration file to ‘z-ocs-inventory-server.conf’ ? Y

La question demandant si vous voulez installer la console d’administration:

Do you wish to setup Administration Server (Web Administration Console) on this computer ? Y

La question demandant si vous voulez continuer l’installation:

Do you wish to continue ? Y

La question demandant où doit être copié les fichiers d’administration du serveur pour la console Web :

Where to copy Administration Server static files for PHP Web Console ? /usr/share/ocsinventory-reports (Répertoire par défaut)

La question demandant où créer le répertoire pour le déploiement des packets, etc… :

Where to create writable/cache directories for deployment packages, administration console logs, IPDiscover ? /var/lib/ocsinventory-reports (Répertoire par défaut)

L’installation du serveur OCS Inventory-ng est terminée. Il faut redémarrer apache avec la commande suivante.

3.

Configuration du Serveur OCS Inventory-ng :

A partir d’un autre ordinateur connecté au même réseau, il faut saisir dans la barre d’adresse du navigateur internet l’adresse suivante :

http://adresseduserveurOCS/ocsreports

Il faut ensuite renseigner les différents champs comme sur l’image ci-dessous et cliquez sur « Send »:

comme sur l’image ci -dessous et cliquez sur « Send »: S’il n’y a eu aucune

S’il n’y a eu aucune erreur, vous aurez cette page :

S’il n’y a eu aucune erreur, v ous aurez cette page : Il suffit de recharger

Il suffit de recharger la page pour arriver à l’écran de connexion :

recharger la page pour arriver à l’écran de connexion : Les logins par défaut sont :

Les logins par défaut sont :

User : admin Password : admin

Une fois connecté, vous avez trois alertes.

Une fois connecté, vous avez trois alertes. Pour ne plus avoir ces alertes, il suffit de

Pour ne plus avoir ces alertes, il suffit de changer le mot de passe du compte admin du serveur OCS Inventory-ng. Pour cela, il faut cliquer sur l’icône représentant une tête, puis d’aller dans l’onglet « Super administrators ». Après, vous cliquez sur le crayon de la ligne admin, vous renseignez le nouveau mot de passe et vous cliquez sur l’icône valider.

vous devez par la suite retourner sous le Debian. Vous allez ensuite vous déplacer dans le répertoire du serveur OCS Inventory-ng.

cd /usr/share/ocsinventory-reports/ocsreports/

vous allez maintenant renommer le fichier install.php

mv install.php install.php.old

Il ne reste plus qu’une chose à faire. Vous devez modifier le mot de passe des deux utilisateurs ocs qui ont été créés dans Mysql lors de l’installation. Pour cela, il faut rentrer dans Mysql pour taper quelques commandes :

mysql -u root -p

Il faut entrer le mot de passe que vous avez renseigné pendant l’installation du serveur Mysql.

SET PASSWORD FOR ‘ocs’@’localhost’ = PASSWORD(‘notremotdepasse’); SET PASSWORD FOR ‘ocs’@’%’ = PASSWORD(‘notremotdepasse’);

Il faut ensuite modifier deux fichiers pour remplacer le mot de passe que vous venez de renseigner.

nano /etc/apache2/conf.d/z-ocsinventory-server.conf

pour remplacer le mot de passe que vous venez de renseigner. nano /etc/apache2/conf.d/z-ocsinventory-server.conf 8

8

nano /usr/share/ocsinventory-reports/ocsreports/dbconfig.inc.php

/usr/share/ocsinventory-reports/ocsreports/dbconfig.inc.php Il faut maintenant redémarrer le service apache. Il n’y

Il faut maintenant redémarrer le service apache. Il n’y a plus aucune alerte sur la page d’OCS Inventory-ng.

Vous avez maintenant un Serveur OCS Inventory-ng fonctionnel.

II.

INSTALLATION DE L’AGENT OCS INVENTORY-NG

A.

Windows

Vous devez tout d’abord télécharger l’agent pour Windows sur le site d’OCS Inventory-ng à cette adresse :

Une fois le fichier téléchargé, Vous allez le décompresser. Il faut ensuite aller dans le dossier nouvellement créé et exécuter le fichier « OCS-NG-Windows-Agent-Setup.exe ». Voici les différentes étapes de l’installation :

». Voici les différentes étapes de l’installation : Il faut bie n sur accepter les conditions

Il faut bien sur accepter les conditions pour pouvoir continuer l’installation.

étapes de l’installation : Il faut bie n sur accepter les conditions pour pouvoir continuer l’installation.

10

A cet endroit, il faut choisir « Network inventory » en type d’installation. Le choix du « Local inventory » ne se fait que si l’agent est installé sur la même machine que le serveur.

est installé sur la même machine que le serveur. Là, il faut remplacer le «

Là, il faut remplacer le « http://VotreServeurOCS/ocsinventory » par « http://adresseipduserveurOCS/ocsinventory »

Il faut également rajouter les identifiants du serveur OCS Inventory (ceux du Debian).

» Il faut également rajouter les identifiants du serveur OCS Inventory (ceux du Debian). 11

Ici, il ne faut rien changer sauf si vous utilisez un proxy pour vous connecter au serveur de communication.

un proxy pour vous connecter au serveur de communication. Ici, vous pouvez cocher si nous avons

Ici, vous pouvez cocher si nous avons envie la case « Immediatly laucnh inventory (=NOW) » pour que l’inventaire soit lancé à la fin de l’installation ainsi que rajouter un tag pour reconnaître la machine.

que l’inventaire soit lancé à la fin de l’installation ainsi que rajouter un tag pour reconnaître

Le choix du répertoire où sera installé l’agent.

Le choix du répertoire où sera installé l’agent . L’ agent est maintenant installé. Vous pouvez
Le choix du répertoire où sera installé l’agent . L’ agent est maintenant installé. Vous pouvez

L’agent est maintenant installé. Vous pouvez apercevoir une nouvelle icône à côté de l’horloge.

l’agent . L’ agent est maintenant installé. Vous pouvez apercevoir une nouvelle icône à côté de

B.

Linux

1. Prérequis pour une installation sur machine cliente

Pour installer l’agent, vous avez besoin que le linux est plusieurs modules d’installés. Voici la liste de ceux-ci.

L’utilitaire Make

L’utilitaire Build-Essential

PERL 5.8

Module Perl XML::Simple

Module Perl Compress::Zlib

Module Perl Net::IP

Module Perl LWP::UserAgent

Module Perl Digest::MD5

Module Perl Net::SSLeay

Module Perl Crypt::SSLeay

Module Perl Proc::Daemon

Module Perl Proc::PID::File

Module Perl Net::SNMP

Voici les lignes de commandes pour les installer. Il faut être en tant que root pour les exécuter.

apt-get install make apt-get install build-essential apt-get install libapache2-mod-perl2 apt-get install libxml-simple-perl apt-get install libio-compress-perl apt-get install libnet-ip-perl apt-get install libwww-perl apt-get install libdigest-md5-perl apt-get install libnet-ssleay-perl apt-get install libcrypt-ssleay-perl apt-get install libproc-daemon-perl apt-get install libproc-pid-file-perl apt-get install libnet-snmp-perl

2. Prérequis pour une installation sur la machine du serveur OCS Inventory-ng

Vous devez rajouter quelques paquets en plus de ceux qui ont été installé pour le serveur OCS Inventory-ng.

apt-get instal libproc-daemon-perl apt-get install libproc-pid-file-perl apt-get install libnet-snmp-perl

3. Installation de l’agent

Il faut télécharger l’agent sur le site www.ocsinventory-ng.org par le biais de la commande suivante :

Il faut ensuite le décompresser.

tar-xvzf Ocsinventory-Unix-Agent-2.0.5.tar.gz

Il faut ensuite vérifier la configuration de Perl et générer le Makefile.

perl Makefile.PL

Maintenant vous compilez et lancez l’installation

make install

Différentes questions vont vous être posées pendant l’installation.

En voici la liste avec les réponses à donner.

La question demandant si vous voulez configurer l’agent. Si l’on répond non, l’installation s’arrête.

Do you want to configure the agent ? Y

La question demandant où sera stocké le fichier de configuration de l’agent.

Where do you want to write the configure file ? 2 (Selon l’envie de la personne)

La question demandant si vous voulez créer le répertoire.

Do you want to create the directory /etc/ocsinventory-agent ? Y

La question demandant l’adresse du serveur OCS Inventory-ng.

What is the address of your ocs server ? Adresse Ip de votre serveur OCS (Attention, mettre « localhost » si vous êtes sur la machine du serveur OCS)

La question demandant si vous avez besoin d’identifiant pour accéder au serveur OCS.

Do you need credential for the server ? Y (Mettre N si vous êtes sur la machine du serveur OCS) User: le login de votre machine où est stocké votre serveur OCS Invorty-ng Password: le mot de passe de votre machine où est stocké votre serveur OCS Inventory-ng Realm : il s’agit du domaine, vous pouvez le laisser vide

La question demandant si vous voulez utiliser un TAG pour reconnaître la machine.

Do you want to apply an administrative tag on this machine ? Y (Selon l’envie de la personne) Tag : le nom que vous souhaitez pour la machine

La question demandant si vous souhaitez une tâche planifiée pour la remontée d’inventaire.

Do you want to install the cron task in /etc/cron.d ? Y

La question demandant de définir le répertoire des fichiers de l’agent.

Where do you want the agent to store its files ? /var/lib/ocsinventory-agent (Répertoire par défaut)

La question demandant si vous voulez créer ce repertoire.

Do you want to create the /var/lib/ocsinventory-agent directory ? Y

La question demandant si vous voulez supprimer l’ancienne version de l’agent.

Should I remove the old linux_agent ? Y

15

La question demandant si vous voulez utiliser les fonctionnalités de déploiement d’applications.

Do you want to use OCS-Inventory software deployment feature ? Y

La question demandant si vous voulez utiliser les fonctionnalités de scans SNMP.

You want to use OCS-Inventory SNMP scans feature ? Y

La question demandant si vous voulez envoyer l’inventaire tout de suite.

Do you want to send an inventory of this machine ? Y

Voilà, vous avez maintenant installé l’agent d’OCS Inventory-ng sur un poste Linux.

III.

INSTALLATION GLPI SOUS DEBIAN

A.

Prérequis

Il faut un Debian avec une adresse IP fixe ainsi que l’installation de plusieurs paquets et la création d’une base de données avec un utilisateur ayant tous les droits dessus.

Pour l’IP fixe, il faut suivre ce lien qui se réfère à la partie A.1 de l’installation d’OCS Inventory-ng.

1. Installation des paquets prérequis

Pour installer les différents paquets nécessaires au fonctionnement de GLPI, il faut utiliser les commandes suivantes en tant que root :

Paquets make et build-essential :

apt-get install make apt-get install build-essential

Installation du serveur Web

apt-get install apache2 libapache2-mod-php5 php5-gd

Installation de paquets pour utiliser différentes méthodes d’identification

apt-get install php5-imap php5-ldap php5-gd

Installation du serveur de base de données

apt-get install mysql-server php5-mysql

Pendant l’installation, il faudra renseigner un mot de passe pour l’utilisateur root de Mysql. Attention : Il ne faut pas confondre l’utilisateur root de Mysql avec celui du Debian.

Il faut maintenant redémarrer les services Apache et Mysql

2. Création de base de données et d’utilisateur

Vous allez maintenant vous connecter à Mysql pour créer la base de données qui sera utilisée par le serveur GLPI ainsi que l’utilisateur qui aura tous les droits dessus. Pour cela, vous allez taper les commandes suivantes :

CREATE DATABASE glpidb; GRANT ALL PRIVILEGES ON glpidb.* TO ‘glpiusr’@’localhost’ IDENTIFIED BY ‘notremotdepasse’ WITH GRANT OPTION;

B. Installation du serveur GLPI

1. Téléchargement du serveur GLPI

Il faut aller chercher l’adresse du téléchargement de GLPI sur le site www.glpi-project.org.

wget https://forge.indepnet.net/attachments/download/1873/glpi-0.84.8.tar.gz

2. Installation du serveur GLPI

Ensuite, il faut extraire l’archive que vous venez de télécharger dans le répertoire « /var/www/ »

tar -xvzf glpi-0.84.8.tar.gz -C /var/www/

Puis, il faut se déplacer dans ce répertoire et vous allez voir qu’un dossier GLPI a été créé. Il est nécessaire d’accorder certains droits sur ce dossier pour pouvoir continuer.

chown -R www-data /var/www/glpi/

3. Configuration du serveur GLPI

A partir d’un autre ordinateur connecté au même réseau, vous saisissez dans la barre d’adresse du navigateur internet l’adresse suivante :

http://adresseduserveurGLPI/glpi

Il faut choisir la langue voulue pour GLPI.

Il faut choisir la langue voulue pour GLPI. Il faut ensuite accepter les termes de la

Il faut ensuite accepter les termes de la licence.

Il faut choisir la langue voulue pour GLPI. Il faut ensuite accepter les termes de la

18

Vous cliquez sur « Installer ».

Vous cliquez sur « Installer ». Si tous les prérequis sont installés ainsi que les droits

Si tous les prérequis sont installés ainsi que les droits sur le dossier glpi effectués, vous devez avoir cet écran :

le dossier glpi effectués, vous devez avoir cet écran : Vous allez maintenant renseigner les différents

Vous allez maintenant renseigner les différents champs pour la connexion à la base de données. Vous allez donc mettre les paramètres suivants avec l’utilisateur que vous avez créé plus haut :

de données. Vous allez donc mettre les paramètres suivants avec l’utilisateur que v ous avez créé

19

Il faut maintenant choisir la base de données qui a été créée plus haut.

choisir la base de données qui a été créée plus haut. Vous aurez un message vous

Vous aurez un message vous disant que la base de données a bien été initialisée.

disant que la base de données a bien été initialisée. La dernière page vous donne les

La dernière page vous donne les identifiants pas défaut de GLPI et vous dit que l’installation est terminée.

de GLPI et v ous dit que l’installation est terminée. Vous arrivez à la page de

Vous arrivez à la page de connexion et vous allez utiliser l’identifiant « glpi ».

est terminée. Vous arrivez à la page de connexion et vous allez utiliser l’identifiant « glpi

20

Vous arrivez à la page d’accueil du serveur GLPI. Vous pouvez y voir deux alertes.

d u serveur GLPI. Vous pouvez y voir deux alertes. Pour supprimer ces alertes, il faut

Pour supprimer ces alertes, il faut aller dans « Administration > Utilisateurs ».

il faut aller dans « Administration > Utilisateurs ». Puis de cliquer sur les utilisateurs dont

Puis de cliquer sur les utilisateurs dont vous devez changer les mots de passe. Il ne reste plus qu’à entrer le nouveau mot de passe, de le confirmer et de sauvegarder.

changer les mots de passe. Il ne reste plus qu’à entrer le nouveau mot de passe,

21

Il faut ensuite retourner sous le Debian hébergeant le serveur GLPI pour se positionner dans le répertoire « /var/www/glpi/install » et de renommer le fichier install.php.

mv install.php install.php.old

Les alertes ont maintenant disparus.

mv install.php install.php.old Les alertes ont maintenant disparus. Vous avez un serveur GLPI fonctionnel. 22

Vous avez un serveur GLPI fonctionnel.

IV.

INSTALLATION DU PLUGIN OCS INVENTORY NG POUR GLPI

A. Installation du plugin

Pour installer un plugin dans glpi, il faut le télécharger sur le site plugins.glpi-project.org. Il faut ensuite l’extraire dans le répertoire « /var/www/glpi/plugins/ ». Une fois cela fait, il faut se connecter à GLPI.et aller dans « Configuration > Plugins » et cliquer sur « Installer » puis sur « Activer ».

» et cliquer sur « Installer » puis sur « Activer ». Un menu Plugins s’est

Un menu Plugins s’est rajouté dans le menu horizontal. Vous devez maintenant configurer le plugin OCS Inventory NG. Pour cela Vous allez dans « Plugins > OCS Inventory NG » et vous cliquez sur « Configuration du serveur OCSNG »

» et vous cliquez sur « Configuration du serveur OCSNG » Il faut remplir les dif

Il faut remplir les différentes informations permettant la connexion entre le serveur GLPI et celui d’OCS Inventory-ng.

Le champ Nom est le nom que vous allez donner au serveur OCS Inventory-ng pour le reconnaître dans GLPI. Le champ Hôte de la base de données correspond à l’adresse du Serveur OCS Inventory-ng Attention : mettre « localhost » si celui-ci est la même machine que le serveur GLPI Le champ Base fait référence au nom de la base de données du serveur OCS Inventory-ng qui est par défaut ocsweb. L’utilisateur renseigné ci-dessous est celui dont vous avez modifié le mot de passe sur le serveur OCS Inventory-ng plus haut. Il ne faut pas oublier de le mettre en actif avant de l’ajouter

de passe sur le serveur OCS Inventory-ng plus haut. Il ne faut pas oublier de le

Si tout a été bien paramétré, quand vous retournez dans « Plugins > OCS Inventory NG » puis dans « Configuration du serveur OCSNG : OCS », alors vous derviez avoir ceci :

du serveur OCSNG : OCS », alors vous derviez avoir ceci : A cet endroit, vous

A cet endroit, vous pouvez choisir ce qui sera importé dans les onglets « Options d’importations » et « Informations générales » en n’oubliant pas de sauvegarder à chaque modification.

B. Utilisation du plugin

Le plugin OCS Inventory NG sert à importer les machines répertoriées par le serveur OCS Inventory-ng dans le serveur GLPI. Pour cela, il faut aller dans « Plugins > OCS Inventory NG » puis dans « Importation de nouveaux ordinateurs ».

Pour cela, il faut aller dans « Plugins > OCS Inventory NG » puis dans «

Là, vous pouvez visualiser les différents ordinateurs du serveur OCS Inventory-ng et choisir lesquels vous souhaitez importer.

Inventory-ng et choisir lesquels vous souhaitez importer. Vous avez ensuite une page vo us indiquant le

Vous avez ensuite une page vous indiquant le nombre d’ordinateurs importés

une page vo us indiquant le nombre d’ordinateurs importés Il ne v ous reste plus qu’à

Il ne vous reste plus qu’à vérifier dans l’inventaire de GLPI. Pour cela, il faut aller dans « Parc > Ordinateurs ». vous devriez alors avoir ceci :

« Parc > Ordinateurs ». vous devriez alors avoir ceci : Le plugin OCS Inventory NG

Le plugin OCS Inventory NG est donc bien fonctionnel.

V.

UTILISATION DE GLPI

À chaque modification faite dans GLPI, il ne faut pas oublier de sauvegarder pour qu’elle soit prise en compte.

A. Création de groupes et d’utilisateurs

Pour créer des groupes, il faut aller dans « Administrations > Groupes ». Une fois sur cette page, il faut cliquer sur l’icône représentant un « + » comme sur l’image ci-dessous.

représentant un « + » comme sur l’image ci -dessous. Il ne reste plus qu’à entrer

Il ne reste plus qu’à entrer les différentes informations du groupe. Vous pouvez aussi le mettre comme étant un sous-groupe d’un autre en le spécifiant comme étant enfant du groupe voulu.

autre en le spécifiant comme étant enfant du groupe voulu. Une fois le groupe créé, vous

Une fois le groupe créé, vous pouvez modifier plus de chose en retournant dessus. Ce sera à vous de le découvrir au fur et à mesure de ce que vous voudrez faire.

Pour créer des utilisateurs,, c’est exactement la même démarche que pour la création de groupes sauf qu’il faut aller dans « Administration > Utilisateurs ».

B. Modification des priorités

Pour modifier les priorités possibles des tickets de GLPI, il faut aller dans « Configuration > Générale » puis dans l’onglet « Assistance ». À cet endroit, vous pouvez la matrice de calcul de la priorité comme sur l’image ci-dessous.

de calcul de la priorité comme sur l’image ci -dessous. C. Création de contrats Pour créer

C. Création de contrats

Pour créer des contrats il faut aller dans « Gestion > Contrats » et cliquer sur l’icône représentant un « + ». Vous pouvez aussi gérer les différents gabarits en cliquant sur l’icône représentant un « + » avec triangle rouge derrière.

représentant un « + » avec triangle rouge derrière. Après il faut choisir le gabarit qui

Après il faut choisir le gabarit qui va servir de modèle pour le contrat que vous allez créé.

rouge derrière. Après il faut choisir le gabarit qui va servir de modèle pour le contrat

Il ne reste plus qu’à compléter les différentes informations concernant le contrat.

les différentes informations concernant le contrat. Une fois le contrat créé, vous pouvez modifier plus de

Une fois le contrat créé, vous pouvez modifier plus de chose en retournant dessus. Ce sera à vous de le découvrir au fur et à mesure de ce que vous voudrez faire.

D. Création d’escalades

Pour créer des escalades, il faut aller dans « Configuration > SLAs » puis de cliquer sur l’icône représentant un « + ».

» puis de cliquer sur l’icône repr ésentant un « + ». Là, vous mettez le

Là, vous mettez le nom de l’escalade ainsi que son calendrier et son temps de résolution.

ésentant un « + ». Là, vous mettez le nom de l’escalade ainsi que son calendrier

28

En retournant ensuite vous pouvez ajouter des niveaux d’escalade avec des actions et voir les règles et tickets utilisant l’escalade que vous avez créée.

et tickets utilisant l’escalade que vous avez créée. E. Valorisation de l’inventaire Pour valoriser

E. Valorisation de l’inventaire

Pour valoriser l’inventaire, il faut aller dans sur des objets de l’inventaire de GLPI accessible par le menu « Parc », puis d’aller sur l’onglet « Gestion ». Il ne reste plus qu’à cliquer le bouton « Activer les informations financières et administratives ».

». Il ne reste plus qu’à cliquer le bouton « Activer les informations financières et administratives

29

Il faut ensuite renseigner les différents champs de la partie qui est apparue et de sauvegarder.

champs de la partie qui est apparue et de sauvegarder. F. Plugins pour exporter des rapports

F. Plugins pour exporter des rapports

Il existe différents plugins permettant d’exporter des rapports de GLPI. Parmi ceux-ci, nous pouvons en distinguer trois intéressants :

- GLPI PDF Il permet d’exporter en PDF la fiche d’un élément de l’inventaire en rajoutant un onglet « PDF » dans celui-ci.

- GLPI Immobilization Il permet de générer des feuilles d’immobilisations en PDF. Il est accessible par le menu « Plgugins ».

- GLPI Financial Il permet de générer un rapport financier sous la forme d’un arrêté du parc à une date donnée en PDF ou CSV. Il est accessible depuis le menu « Outils > Rapports »

Sur la page suivante, vous verrez quelques captures des rapports de ces plugins :

GLPI PDF :

GLPI PDF : 31
GLPI PDF : 31

31

GLPI Immobilization :

GLPI Immobilization : 32

GLPI Financial :

GLPI Financial : 33
GLPI Financial : 33
34

VI.

Sauvegarde et restauration de base de données

A. Sauvegarde de base de données

1. Sauvegarde d’une base de données

Pour sauvegarder une base de données, il faut utiliser la commande mysqldump. En voici la syntaxe :

mysqldump [options] dbname [tables] > backup.sql

Voici un exemple où la table « authors » de la base de données « mylibrary » est sauvegardée.

mysqldump -u root -p mylibrary authors > backup.sql

2. Sauvegarde de toutes les bases de données

Il est également possible de sauvegarder toutes les bases de donées. Pour cela, il suffit de taper cette commande :

mysqldump -u root -p --all-databases > backup.sql

Au niveau du “backup.sql”, il est possible d’indiquer le chemin de sauvegarde. S’il n’est pas précisé, alors le fichier sera enregistré là où vous vous trouvez.

B. Restauration de base de données

1. Restauration d’une base de données

Pour restaurer une base de données, Il faut utiliser cette commande :

mysql -u root -p databasename < backup.sql

Il faut que la base de données existe dans Mysql. Si ce n’est pas le cas, il faudra la créer avant la restauration.

Voici un exemple où la base de données « mylibrary » est restaurée.

mysql -u root -p mylibrary < backup.sql

2. Restauration de plusieurs bases de données

Il est également possible de restaurer plusieurs bases de données. Pour cela, il suffit de taper cette commande :

mysql -u root -p < backup.sql

Dans ce cas-là, il n’est pas nécessaire que celles-ci existent au préalable.

VII.

Ultr@VNC sous GLPI

A. Installation dUltr@VNC

Pour utiliser Ultr@VNC, il faut que la version serveur soit installée sur les postes contrôlés à distance et la version cliente sur lordinateur qui contrôlera ces postes. Pour cela, il faut télécharger le pack complet à cette adresse :

1. Installation de la version serveur

Voici les différentes étapes de linstallation de la version serveur.

Choix de la langue où vous choisissez la langue que vous voulez et vous cliquez sur « OK ».

la langue que vous voulez et vous cliquez sur « OK ». Page de bienvenue de

Page de bienvenue de linstallation où il faut cliquer sur « Suivant > ».

installation où il faut cliquer sur « Suivant > ». Page où vous devez accepter les

Page où vous devez accepter les termes du contrat de licence et cliquez sur « Suivant > ».

« Suivant > ». Page où vous devez accepter les termes du contrat de licence et

Page des informations du logiciel où il faut cliquer sur « Suivant > ».

du logiciel où il faut cliquer sur « Suivant > ». Page où il faut choisir

Page où il faut choisir le répertoire où sera installé le logiciel puis cliquer sur « Suivant > ».

installé le logiciel puis cliquer sur « Suivant > ». Page où il faut choisir la

Page où il faut choisir la version serveur puis cliquer sur « Suivant > ».

la version serveur puis cliquer sur « Suivant > ». Page où il faut choisir le

Page où il faut choisir le dossier du logiciel dans le menu Démarrer puis cliquer sur « Suivant > ».

> ». Page où il faut choisir le dossier du logiciel dans le menu Démarrer puis

Page où il est possible de choisir des tâches supplémentaire à effectuer. Il faut ensuite cliquer sur « Suivant > ».

effectuer. Il faut ensuite cliquer sur « Suivant > ». Page de récapitulatif où il faut

Page de récapitulatif où il faut cliquer sur « Installer ».

de récapitulatif où il faut cliquer sur « Installer ». Page où l ’ installation s

Page où linstallation seffectue.

« Installer ». Page où l ’ installation s ’ effectue. Page d ’ informations de

Page dinformations de fin dinstallation où il faut cliquer sur « Suivant > ».

s ’ effectue. Page d ’ informations de fin d ’ installation où il faut cliquer

38

Page de fin dinstallation où il faut cliquer sur « Terminer ».

d ’ installation où il faut cliquer sur « Terminer ». Il faut ensuite lancer le

Il faut ensuite lancer le serveur Ultr@VNC dans le menu Démarrer. Il faut ensuite le configurer en mettant un mot de passe puis en cliquant sur « Appliquer » puis sur « OK » comme sur limage ci-dessous.

» puis sur « OK » comme sur l ’ image ci-dessous. Le serveur d ’

Le serveur dUltr@VNC a été installé.

2. Installation de la version cliente

Voici les différentes étapes de linstallation de la version cliente :

Choix de la langue où vous choisissez la langue que vous voulez et vous cliquez sur « OK ».

de la version cliente : Choix de la langue où vous choisissez la langue que vous

Page de bienvenue de linstallation où il faut cliquer sur « Suivant > ».

installation où il faut cliquer sur « Suivant > ». Page où vous devez accepter les

Page où vous devez accepter les termes du contrat de licence et cliquez sur « Suivant > ».

du contrat de licence et cliquez sur « Suivant > ». Page des informations du logiciel

Page des informations du logiciel où il faut cliquer sur « Suivant > ».

du logiciel où il faut cliquer sur « Suivant > ». Page où il faut choisir

Page où il faut choisir le répertoire où sera installé le logiciel puis cliquer sur « Suivant > ».

> ». Page où il faut choisir le répertoire où sera installé le logiciel puis cliquer

Page où il faut choisir la version cliente puis cliquer sur « Suivant > ».

la version cliente puis cliquer sur « Suivant > ». Page où il faut choisir le

Page où il faut choisir le dossier du logiciel dans le menu Démarrer puis cliquer sur « Suivant > ».

dans le menu Démarrer puis cliquer sur « Suivant > ». Page où il est possible

Page où il est possible de choisir des tâches supplémentaire à effectuer. Il faut ensuite cliquer sur « Suivant > ».

effectuer. Il faut ensuite cliquer sur « Suivant > ». Page de récapitulatif où il faut

Page de récapitulatif où il faut cliquer sur « Installer ».

Il faut ensuite cliquer sur « Suivant > ». Page de récapitulatif où il faut cliquer

Page où linstallation seffectue.

Page où l ’ installation s ’ effectue. Page d ’ informations de fin d ’

Page dinformations de fin dinstallation où il faut cliquer sur « Suivant > ».

installation où il faut cliquer sur « Suivant > ». Page de fin d ’ installation

Page de fin dinstallation où il faut cliquer sur « Terminer ».

d ’ installation où il faut cliquer sur « Terminer ». Le client d ’ Ultr@VNC

Le client dUltr@VNC a été installé.

Important : Il faut installer java sur lordinateur contrôlant les autres postes et aller ensuite dans « Configure Java » dans le dossier « Java » du menu Démarrer pour mettre le niveau de sécurité à « Moyenne » dans longlet « Sécurité ».

B. Ajout du lien sous GLPI

Pour rajouter un lien permettant l’accès à distance aux ordinateurs sous Ultr@VNC par GLPI, il faut aller dans le menu « Configuration > Liens Externes » puis cliquer sur l’icône représentant un « + ».

» puis cliquer sur l’icône représentant un « + ». À ce moment-là, il faut remplir

À ce moment-là, il faut remplir les champs de la manière suivante :

Nom : VNC Lien ou nom du fichier : http://[IP]:5800/ Contenu du fichier : À remplir si vous le souhaitez Voici ce que vous devriez avoir :

si vous le souhaitez Voici ce que vous devriez avoir : Ensuite, vous cliquez sur «

Ensuite, vous cliquez sur « Ajouter ».

Maintenant, il faut faire en sorte que ce lien soit visible dans les ordinateurs. Pour cela, sélectionnez « Ordinateur » dans la liste de la partie « Ajouter un type délément » de la page qui sest chargée après lajout du lien externe comme sur limage ci-dessous.

Il ne reste plus qu ’ à cliquer sur « Ajouter » à côté de

Il ne reste plus quà cliquer sur « Ajouter » à côté de la liste pour que le lien soit visible comme ci-dessous.

de la liste pour que le lien soit visible comme ci-dessous. Le lien d ’ Ultr@VNC

Le lien dUltr@VNC a bien été créé dans la page Ordinateurs.

C.

Lancement dUltr@VNC

En cliquant sur le lien qui a été créé plus haut, une nouvelle fenêtre souvre et demande un mot de passe.

nouvelle fenêtre s ’ ouvre et demande un mot de passe. Il se peut qu ’

Il se peut quune fenêtre de Java vous demande lautorisation de continuer. Dans ce cas-là, il faut faire autoriser.

Une fois le mot de passe entré, il faut cliquer sur « OK ». Lordinateur distant apparaîtra dans la fenêtre et il sera possible de le contrôler comme sur limage ci-dessous.

possible de le contrôler comme sur l ’ image ci-dessous. Il est maintenant possible d ’

Il est maintenant possible dutiliser Ultr@VNC sous GLPI pour prendre le contrôle dordinateurs à distance.

VIII. Annexes

Voici le fichier de configuration de Mysql « my.cnf » avec la signification des différentes options :

# The MySQL database server configuration file.

# You can copy this to one of:

# - "/etc/mysql/my.cnf" to set global options,

# - "~/.my.cnf" to set user-specific options.

# One can use all long options that the program supports.

# Run program with --help to get a list of available options and with

# --print-defaults to see which it would actually understand and use.

# For explanations see

# http://dev.mysql.com/doc/mysql/en/server-system-variables.html

# This will be passed to all mysql clients

# It has been reported that passwords should be enclosed with ticks/quotes

# escpecially if they contain "#" chars

# Remember to edit /etc/mysql/debian.cnf when changing the socket location.

# Partie Client [client]

# Port d'écoute du serveur

port

# Fichier utilisé pour communication entre serveur et client

socket

# Here is entries for some specific programs

# The following values assume you have at least 32M ram

# This was formally known as [safe_mysqld]. Both versions are currently parsed.

# Sécurité [mysqld_safe]

# Fichier utilisé pour communication entre serveur et client

socket

# Priorité du processus (Plus haute priorité = -20 & Plus basse priorité = +19)

nice

= 3306

= /var/run/mysqld/mysqld.sock

= /var/run/mysqld/mysqld.sock

= 0

# Serveur MySQL à part entière [mysqld]

# * Basic Settings

# Compte Unix/Linux sous lequel mysqld doit être exécuté

user

# Fichier contenant l'identifiant du processus

pid-file

# Fichier utilisé pour communication entre serveur et client

socket

# Port d'écoute du serveur

port

# Dossier de base (dossier d'installation)

basedir

= mysql

= /var/run/mysqld/mysqld.pid

= /var/run/mysqld/mysqld.sock

= 3306

= /usr

# Dossier de stockage des données

datadir

# Dossier pour les fichiers ou tables temporaires

tmpdir

# Répertoires des messages d'erreurs

lc-messages-dir

# Evite la résolution des noms DNS pour gagner sur les temps de connexion skip-external-locking

# Instead of skip-networking the default is now to listen only on

# localhost which is more compatible and is not less secure.

# Adresse IP devant être utilisée par MySQL

# bind-address

= /var/lib/mysql

= /tmp

= /usr/share/mysql

= 127.0.0.1

# * Fine Tuning

# Mémoire réservée pour les blocs d'index

key_buffer

# Taille mximum d'un paquet dans le cadre d'un échange de données entre le client et le serveur

max_allowed_packet

# Taille de la pile du thread en cours

thread_stack

# Nombre de threads à laisser en cache

thread_cache_size

# This replaces the startup script and checks MyISAM tables if needed

# the first time they are touched

# Méthode de récupération après incident / BACKUP : créer un fichier de sauvegarde .BAK avant correction de la table

myisam-recover

# Nombre maximum de connexions simultanées à la base de données

#max_connections

# Spécifie le nombre de tables maximum pouvant rester ouvertes

#table_cache

# Assigne MySQL à plusieurs threads

#thread_concurrency

= 16M

= 32M

= 192K

= 8

= BACKUP

= 100

= 64

= 10

# * Query Cache Configuration

# Taille maximum du résultat de la requête pour être stocké dans le cache de requête

query_cache_limit

# Taille du cache de requête

query_cache_size

= 1M

= 16M

# * Logging and Replication

# Both location gets rotated by the cronjob.

# Be aware that this log type is a performance killer.

# As of 5.1 you can enable the log at runtime!

# Fichier de log principal

#general_log_file

# Ecrire dans le fichier log

#general_log

# Error logging goes to syslog due to /etc/mysql/conf.d/mysqld_safe_syslog.cnf.

= /var/log/mysql/mysql.log

= 1

# Here you can see queries with especially long duration

# Journalise les requêtes dont l'exécution dépasse la limite fixée dans la variable "long_query_time"

#log_slow_queries

# Spécifie la limite de temps pour les requêtes lentes

#long_query_time

#log-queries-not-using-indexes

# The following can be used as easy to replay backup logs or for replication.

# note: if you are setting up a replication slave, see README.Debian about

# other settings you may need to change.

# Affecte au serveur un identifiant unique

#server-id

# Emplacement des fichiers logs binaires

#log_bin

# Nombre de jours avant l'expiration des fichiers de journalisation

expire_logs_days

# Taille maximum d'un fichier de journalisation

max_binlog_size

# Limite la journalisation binaire à la base de données spécifiées

#binlog_do_db

# Exclue la base de données de la journalisation binaire

#binlog_ignore_db

= /var/log/mysql/mysql-slow.log

= 2

= 1

= /var/log/mysql/mysql-bin.log

= 10

= 100M

= include_database_name

= include_database_name

# * InnoDB

# InnoDB is enabled by default with a 10MB datafile in /var/lib/mysql/.

# Read the manual for more InnoDB related options. There are many!

# * Security Features

# Read the manual, too, if you want chroot!

# Isole le répertoire pour éviter qu'une personne extérieure puisse modifier MySQL

# chroot = /var/lib/mysql/

# For generating SSL certificates I recommend the OpenSSL GUI "tinyca".

# Emplacement des certificats générés

# ssl-ca=/etc/mysql/cacert.pem

# ssl-cert=/etc/mysql/server-cert.pem

# ssl-key=/etc/mysql/server-key.pem

# Stocke le contenu d'une base de données MySQL dans un fichier texte

[mysqldump]

# Retourne des résultats enregistrement par enregistrement sans les stocker provisoirement dans la mémoire #quick

# Mettre les noms de table et de colonne entre guillemets obliques quote-names

# Taille maximum d'un paquet

max_allowed_packet

= 16M

# Permet d'exécuter interactivement les commandes SQL [mysql]

# Démarre plus rapidement MySQL sans aucune fonction complétion

#no-auto-rehash

# faster start of mysql but no tab completition

# Vérifie l'intégralité des fichiers de tables MyISAM et répare les fichiers le cas échéant [isamchk]

# Mémoire réservée pour les blocs d'index

key_buffer

= 16M

# * IMPORTANT: Additional settings that can override those from this file!

# The files must end with '.cnf', otherwise they'll be ignored.

# Permet de charger tous les fichiers de configuration d'un répertoire !includedir /etc/mysql/conf.d/