Vous êtes sur la page 1sur 18

Le Sahara, un territoire de la mondialisation

Les enjeux économiques et géopolitiques

de l’ensemble saharien

Le Sahara, un territoire de la mondialisation Les enjeux économiques et géopolitiques de l’ensemble saharien

Ce qui embellit le désert c'est qu'il

cache un puits quelque part

Antoine de Saint-Exupéry

… Hassi Messaoud signifie le puits

du bonheur…

qu'il cache un puits quelque part Antoine de Saint-Exupéry … Hassi Messaoud signifie le puits du

A) Le Sahara, un espace intégré à la mondialisation

1) Un espace convoité et exploité

a. La « course » aux ressources énergétiques et minières

b. L’eau, nouvel enjeu?

2) Une « Mer intérieure » animée d’échanges multiples

a. Des flux migratoires multiples

b. Des flux marchands licites aux flux illicites

3) Un territoire désenclavé

a.

Les infrastructures de transports

b.

l’essor urbain

B)

Du « jardin méconnu » à « une Terre de demain » ?

1) Un désert minéral et humain

a. un gigantesque océan de dunes et de roches aux conditions climatiques extrêmes

b. Moins de 5 habitants par km²

2) L’instabilité de l’espace saharien

a.

La porosité des frontières et la défaillance des Etats

b.

L’installation de groupes terroristes islamistes

3) « Terre de demain », mais pour qui ?

a.

Un espace sous contrôle

b.

Le Sahara à l’heure du développement durable

C)

Croquis de synthèse

1) Un espace convoité et exploité

a. « La course » aux ressources énergétiques et minières

« La course » aux ressources énergétiques et minières http://ddc.arte.tv/nos-cartes/etats-fragiles-dans-le-sahel
« La course » aux ressources énergétiques et minières http://ddc.arte.tv/nos-cartes/etats-fragiles-dans-le-sahel
et minières http://ddc.arte.tv/nos-cartes/etats-fragiles-dans-le-sahel http://www.afribone.com/spip.php?article37141

Le Sahara, frontières, ressources et groupes ethniques

Le Sahara, frontières, ressources et groupes ethniques Source: Revue Hérodote, n ° 142, pages 14/15 :

Source: Revue Hérodote, n°142, pages 14/15 : La Sahara, les frontières et les grands groupes ethniques, article d’Yves Lacoste, « Sahara, perspectives et illusions géopolitiques

b. L’or bleu du Sahara

b. L’or bleu du Sahara http://www.vitalgraphics.at.rezo.net/article108.html Sahara : sous le sable, un véritable océan

Sahara : sous le sable, un véritable océan

Vers une coopération de la gestion de l’eau?

Vers une coopération de la gestion de l’eau? Principaux forages dans le système aquifère du Sahara
Vers une coopération de la gestion de l’eau? Principaux forages dans le système aquifère du Sahara

Principaux forages dans le système

aquifère

du Sahara Septentrional

forages dans le système aquifère du Sahara Septentrional

2) Une « Mer intérieure » animée d’échanges multiples

a. Les migrations

» animée d’échanges multiples a. Les migrations Source: Revue Hérodote, n ° 142, page 166 :
» animée d’échanges multiples a. Les migrations Source: Revue Hérodote, n ° 142, page 166 :

Source: Revue Hérodote, n°142, page 166 : « Le Sahara entre espace de circulation et frontière migratoire de l’Europe », J.Brachet, A. Choplin et O. Pliez

Les flux touristiques

Les flux touristiques « Les scientifiques occidentaux pensaient que le savoir scientifique n'avait pénétré
Les flux touristiques « Les scientifiques occidentaux pensaient que le savoir scientifique n'avait pénétré

«Les scientifiques occidentaux pensaient que le savoir scientifique n'avait pénétré l'Afrique, qu'après l'arrivée des Européens sur le continent» (Thebe Medupe, astrophysicien). (Photo : Alida Jay Boye. Timbuktu Manuscripts Project. Université d'Oslo)

Medupe, astrophysicien). (Photo : Alida Jay Boye. Timbuktu Manuscripts Project. Université d'Oslo) Tadrart Acacus

Tadrart Acacus

Medupe, astrophysicien). (Photo : Alida Jay Boye. Timbuktu Manuscripts Project. Université d'Oslo) Tadrart Acacus

L’annulation du Paris Dakar

L’annulation du Paris Dakar Les concurrents du Dakar le 4 janvier 2008 à Lisbonne Le 4

Les concurrents du Dakar le 4 janvier 2008 à Lisbonne

Le 4 janvier, pour cause de menaces terroristes, l’organisateur d’Amaury sport organisation

(ASO) décide d'annuler l'édition 2008 du Dakar, qui devait se dérouler du 5 au 20 janvier

entre Lisbonne et la capitale sénégalaise. Ce dernier précise que cette décision a été prise

après l’assassinat de quatre touristes français dans la région d’Aleg en Mauritanie par des

islamistes présumés, le 24 décembre, et après « des menaces directes lancées contre la

course par des mouvances terroristes ».

b. Des flux marchands licites …

b. Des flux marchands licites … C a r a v a n e d e

Caravane de sel. Fachi, Niger

e d e s e l . F a c h i , N i g
e d e s e l . F a c h i , N i g

Entre les mines de sel de Taoudenni

et le port de Tombouctou, parcours

des dernières caravanes de l’Azalaï dans le désert malien

… aux flux marchands illicites

… aux flux marchands illicites En novembre dernier, un Boeing 727, chargé de cocaïne en provenance
… aux flux marchands illicites En novembre dernier, un Boeing 727, chargé de cocaïne en provenance

En novembre dernier, un Boeing 727, chargé de cocaïne en provenance du Venezuela, avait raté son atterrissage sur une piste de fortune dans le désert, au nord du Mali.

Crédits photo : AFP

Venezuela, avait raté son atterrissage sur une piste de fortune dans le désert, au nord du

L’afflux d’armes libyennes

L’afflux d’armes libyennes L'afflux, au Sahara et dans le Sahel, d'armes de tous calibres échappées des

L'afflux, au Sahara et dans le Sahel, d'armes de tous calibres échappées des arsenaux libyens menace de plonger

dans le chaos cette zone immense et fragile. D'autant que les bandes armées qui ont servi le Guide pourraient y renforcer la nébuleuse mafieuse et terroriste. Le cauchemar que partagent l'Afrique et l'Occident pèse 14 kilos et mesure 1,40 mètre. Son nom: le missile sol-air.

Maniable, rustique, cette arme d'une portée de 3 000 à 4 000 mètres peut abattre un avion de ligne lors des phases

de décollage et d'atterrissage. Combien de SA 7 ou de SA 24 - version plus récente et plus sophistiquée - garnissent ou garniront les étals du marché noir de la terreur ? Nul ne le sait vraiment. 10 000, soit la moitié du stock acquis sous Kadhafi confiait le 26

septembre un amiral italien de l'Alliance atlantique; 5 000, nuançait cinq jours plus tard le général libyen Mohamed

Adia… Gare aux fantasmes." De fait, privé de sa crosse de mise à feu ou de batteries chargées, le SA 7 demeure inopérant. Aucun des engins tirés

par les pro-Kadhafi sur les avions ou les hélicoptères de l'armada franco-britannique n'a d'ailleurs atteint sa cible

3) Un espace désenclavé

a. Les infrastructures de transports

espace désenclavé a. Les infrastructures de transports ALGÉRIE. Le président Abdelaziz Bouteflika a inauguré le

ALGÉRIE. Le président Abdelaziz Bouteflika a inauguré le 5 avril 2011 à Tamanrasset un tronçon de 420 km de la route transsaharienne. Ce tronçon relie Tamanrasset à In Guezzam, ville située sur la frontière avec le Niger. Les travaux de ce tronçon, qui se sont élevés à 7,22 mrds de dinars algériens (70

M), avaient débuté en 1999.

Avec ce tronçon, l’Algérie a pratiquement achevé la partie du projet qui la concerne.

La transsaharienne doit relier Alger à Lagos au Nigéria. Le développement des infrastructures routières et ferroviaires entre les pays de la région (Algérie, Niger, Mali, Burkina-Faso) a encore été souligné par la 19e

conférence africaine des ministres de l’Industrie réunis à Alger le 30 mars 2011.

réunis à Alger le 30 mars 2011. http://www.econostrum.info/La-transsaharienne-algerienne-s-allonge-de-420-km_a5279.html

Gazoducs et oléoducs, d’autres acteurs du désenclavement

Gazoducs et oléoducs, d’autres acteurs du désenclavement Le projet de «  Trans-Saharan Gas Pipeline » (TSGP)

Le projet de « Trans-Saharan Gas Pipeline » (TSGP) s’inscrit

dans le cadre du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), lancé en 2001 par l’Union africaine dans le but de favoriser la mise en place d’un cadre socio-économique et stratégique intégré de développement de l’ensemble du continent africain. Long de quelque 4300 kilomètres (dont 1300 au Nigeria, 700 au

Niger et environ 2300 sur le territoire algérien), ce gazoduc

devrait transporter annuellement entre 20 et 30 milliards de mètres cubes de gaz naturel. Il aboutira sur le littoral

méditerranéen à Béni Saf pour la branche occidentale et à Al-

Kala pour la branche orientale. Piloté par la compagnie publique algérienne Sonatrach et la Compagnie nationale pétrolière du Nigeria, la NNPC, ce projet intéresse le russe

Gazprom, le français Total, l’anglo-néerlandais Shell et

l’italien Eni. Son montant est estimé à plus de 21 milliards de

dollars.

Le tracé du gazoduc devrait être doublé d’une autoroute

Alger-Abuja ou Alger-Lagos, ainsi que d’une ligne de fibres optiques.

b. L’essor urbain

b. L’essor urbain Nouakchott Dans les années 1950, seule la ville algérienne de Biskra, aux portes
Nouakchott
Nouakchott

Dans les années 1950, seule la ville algérienne de Biskra, aux portes du désert saharien, dépassait les 50 000 habitants, désormais plusieurs dizaines de villes comptent plus de 100 000 habitants (Layoune au Sahara Occidental ; Rabouni, Béchar, Gardhaïa, Ouargla, et Tamanrasset en Algérie ; Sebha ( 126 000 habitants) en Libye, Agadez (120 000 habitants , population X 25 en 30 ans ) Arlit

et Akoban au Niger ; et Nouakchott, la capitale mauritanienne qui dépasse les 700 000 habitants).

En une trentaine d'année, le Sahara a gagné environ 5 millions d'habitants.

Des stratégies urbaines étatiques, surtout en Afrique du Nord

stratégies urbaines étatiques, surtout en Afrique du Nord La stratégie marocaine poursuivie au Sahara occidentale
stratégies urbaines étatiques, surtout en Afrique du Nord La stratégie marocaine poursuivie au Sahara occidentale

La stratégie marocaine poursuivie au Sahara occidentale s'articule autour de trois

axes principaux:

- Le renforcement du rôle des ports de la région du Sahara dans le développement

économique et social de la région;

- La contribution au désenclavement de la région du Sahara ;

- La consolidation de la politique de déconcentration du trafic portuaire.