Vous êtes sur la page 1sur 2

Legislation.cnav.fr - texte

Page 1 sur 2

Legislation.cnav.fr - texte Page 1 sur 2 Accueil > Réglementation > Diffusion d'instructions

Accueil > Réglementation > Diffusion d'instructions ministérielles 2005/4 du 23/02/2005

Diffusion des instructions ministérielles 2005/4 du 23 février 2005

Caisse nationale d'assurance vieillesse

Direction de la Retraite et du Contentieux Département Réglementation

Destinataires

Mesdames et Messieurs les Directeurs des CRAM chargées de l'assurance vieillesse, de la caisse régionale d'assurance vieillesse de Strasbourg et des caisses générales de sécurité sociale

Objet

Majoration de durée d'assurance au profit des personnes ayant élevé un enfant ouvrant droit à l'allocation d'éducation spéciale et à son complément

Je vous prie de trouver ci-jointes :

- la lettre ministérielle du 25 janvier 2005 exposant les modalités de mise en œuvre de la majoration de durée d'assurance au profit des personnes ayant élevé un enfant ouvrant droit à l'allocation d'éducation spéciale et à son complément

- la note technique du département réglementation.

Patrick Hermange

Direction de la retraite et du contentieux

Objet

Note technique

Modalités de mise en œuvre de la majoration de durée d'assurance au profit des personnes ayant élevé un enfant ouvrant droit à l'allocation d'éducation spéciale et à son complément.

Analyse

L'article 33 de la loi n° 2003-775 du 21 août 2003 portant réforme des retraite a inséré, dans le code de la sécurité sociale, un article L.351-4-1 qui crée, au profit des assurés sociaux élevant ou ayant élevé un enfant lourdement handicapé, une majoration de durée d'assurance. L'enfant doit être atteint d'une incapacité permanente dont le taux est au moins égal à 80 % et ouvrir droit à l'allocation d'éducation spéciale (AES) ainsi qu'à son complément, visés aux premier et second alinéas de l'article L.541-1 du code de la sécurité sociale. Un trimestre de majoration de durée d'assurance est accordé à la date d'attribution de l'AES et de son complément puis, pour chaque période de trente mois de versement de l'allocation, dans la limite de 8 trimestres au total. Il est admis de tenir compte des prestations équivalentes qui existaient avant la création de l'AES. Les bénéficiaires de la majoration doivent avoir eu l'enfant à leur charge effective et permanente, au sens de la législation sur les prestations familiales. Ces bénéficiaires sont de deux ordres, sachant que les hommes, comme les femmes, peuvent y prétendre. Il s'agit tout d'abord de l'allocataire, c'est-à-dire la personne à qui a été attribuée et versée l'AES. A ce titre, elle a nécessairement eu l'enfant à sa charge, puisqu'il s'agit d'une condition d'obtention de l'AES. L'allocataire peut justifier par tout moyen, excepté toutefois une déclaration sur l'honneur, que l'AES et son complément lui ont été attribués. Cette obtention présume du versement de l'allocation jusqu'au mois civil précédant le 20ème anniversaire de l'enfant, sauf cas particuliers. Ont droit également à la majoration, toutes les personnes qui, sans être elles-mêmes allocataires, ont assumé la charge effective et permanente de l'enfant, tels le conjoint, le concubin ou le partenaire pacsé. Les intéressés doivent attester sur l'honneur cette prise en charge. La majoration de durée d'assurance est cumulable, pour un même enfant, avec la majoration de durée d'assurance prévue à l'article L.351-4 du code de la sécurité sociale. Pour la détermination du régime compétent pour attribuer la majoration, il est fait application des premier et second alinéas de l'article R.173-15 du code de la sécurité sociale. Des instructions seront fournies ultérieurement pour régler la question de la compétence en cas d'affiliation au régime général et à un régime spécial.

http://www.legislation.cnav.fr/Pages/texte.aspx?ID=63936

25/11/2014

Legislation.cnav.fr - texte

Page 2 sur 2

Date d'effet

Le dispositif est applicable aux pensions de vieillesse prenant effet à compter du 1er septembre 2003. Les pensions déjà attribuées sans la majoration seront révisées sur demande expresse des assurés. Une circulaire CNAV et des instructions internes précisant les modalités de mise en œuvre de cette majoration seront diffusées prochainement.

http://www.legislation.cnav.fr/Pages/texte.aspx?ID=63936

25/11/2014