Vous êtes sur la page 1sur 18

10 DE L'EDUCATION DES ENFANTS

Préface
Cette compilation de différents extraits des textes des nouvelles révélations est
destinée pour tous les parents qui sont souvent confronté à des idées contradictoires sur la
recherche du véritable enseignement du point de vue originel du vrai christianisme. Ils
peuvent trouver ici la réponse à toutes leurs questions, qui ont été données par leur
rédempteur Jésus Christ, et transmises par son scribe Jakob Lorber.

C'est ainsi que ces écrits sont également destinés pour tous ceux qui se reconnaissent
comme enfants de Dieu, et qui veulent être éclairés par leur Père céleste en se reconnaissant
eux même comme enfants de Dieu en lisant entre les lignes, et voir la façon dont notre père
céleste procède à notre propre éducation.

Ces textes sont valables non seulement pour tous ceux qui cherchent la vérité, mais
sont également valable pour leurs propres enfants qui veulent être éduqué par leurs parents
spirituels.

Que celui qui tiens ces écrits en mains, puisse puiser dans les paroles Divines les
directives pour les appliquer afin d'éveiller la vie spirituelle en lui, pour son propre bien ainsi
que pour le bien de ses enfants corporels et spirituels et pour le bien de toute l'humanité à la
gloire de Dieu.
EE1010 DE L'EDUCATION DES ENFANTS.................................................80
10.1 L'ordre spirituel de la maison- conseils dans l'éducation des enfants ..........80
10.2 L'heure quotidienne.......................................................................................80
10.3 Education des enfants dans l'ordre Divin......................................................82
10.4 Du sujet de l'éducation des enfants...............................................................83
10.5 Le jeu diabolique de l'éducation moderne.....................................................86
10.6 Les jeux d'enfants dangereux........................................................................89
10.7 De la colère et de l'opiniâtreté.......................................................................89
10.8 Faire jeûner les enfants après l'explosion de leur colère...............................90
10.9 Nature de la colère et ses conséquences........................................................90
10.10 De l'ambition et des intrigues des enfants ..................................................93
10.11 Education de l'enfant gâté et de l'influence des esprits...............................94

10.1 L'ordre spirituel de la maison - conseils dans l'éducation des enfants


« Pourquoi n'êtes vous pas si empressés avec vos enfants, que Moi le Seigneur Je vous
ai confié afin de les purifier, et avec quelle assiduité enseignez-vous Mes saintes paroles?
Voyez, vous êtes trop nonchalant avec votre fille, c'est pourquoi elle est indifférente à votre
égard. D'autre part vos autres enfants savent pertinemment la confiance que vous leur
accordez, et que votre vigilance est somnolente en ce qui concerne leur cœur, aussi vos
enfants ne se gênent pas de faire ce qu'il leur plait derrière votre dos, tout particulièrement
avec leurs sentiments. Et quand vous les interrogez de temps à autre, alors ils savent répondre
intelligemment à vos questions et disent ce qu'il leur plait, sauf la vérité. Et vous êtes satisfait
de leur réponse et ne cherchez pas à en savoir davantage. Mais Moi le seigneur Je vous dis:
une telle attitude de votre part conduit votre famille et votre maison à la ruine si vous ne
réagissez pas énergiquement immédiatement et instaurez un ordre sévère! Vous devez vous
entretenir régulièrement avec vos enfants en ce qui concerne leur spiritualité pas moins d'une
heure par jour et leur mettre certaines limites, si vous ne voulez pas que votre maison s'enlise
dans le malheur et soit préservée de la honte. Aussi prenez garde afin de ne pas M'obliger de
laisser choir une de vos filles, ou de permettre que vos enfants et votre maison soient voués au
démon de ce monde. Voyez, déjà Je ne puis accéder aux chambres de votre maison!
Qu'adviendra t'il si Je dois permettre que votre maison soit entièrement dominée par l'esprit de
ce monde? Ce dont Je vous ai déjà signifié par Mon scribe de Carinthie (Jakob Lorber) d'être
circonspect à l'égard de votre voisin dont vous ne connaissez pas! Et dont vous n'avez pas
tenu compte jusqu'à présent délibérément! Maintenant que l'eau commence à s'infiltrer dans
votre maison il me faut crier comme un veilleur de nuit pour vous sauver de la noyade! Je
vous averti encore une fois solennellement car vous ne comprenez pas Mon souffle d'amour
divin! Ne laissez pas vos filles M. W. P. et I. fréquenter la maison de votre voisin et surveillez
les étroitement et ne tolérez aucune dérogation à ces visites dangereuses si vous ne voulez pas
vivres des jours sombres, car ce qui se cache derrière cette façade vous ne pouvez le voir, seul
Moi le Seigneur Je peut le voir!
Par contre si vous voulez que vos propres enfants deviennent des Judas, vous pouvez
le faire en ignorant sciemment cet avertissement concernant le sujet évoqué. Les évènements
futurs vous montreront si ma vue est plus courte que la votre! Aussi saisissez cet
avertissement opportun et réagissez avant qu'il ne soit trop tard!
( Les dons du ciel, vol. II page 11, 1-12, 7 )

10.2 L'heure quotidienne


« Afin que vous puissiez prendre conscience de votre grand aveuglement, dont vous
êtes seuls responsable, en ce qui concerne votre négligence quant à la protection de vos
enfants, aussi de part ma grande miséricorde Je vais vous placer devant votre exigence
stupide. Voyez, vous Me culpabilisez d'une exigence inique parce que J'exige de vous une
éducation de vos enfants qui me soit agréable, et de vous avoir donné uniquement deux yeux
avec lesquels vous prétendez ne pas reconnaître votre aveuglement et votre impuissance. Mais
Moi le Seigneur Je vous dis: si vous auriez seulement reconnu cela en vous même, alors vous
ne m'auriez pas culpabilisé d'une telle iniquité futile, car Je vous ai toujours montré le chemin
le plus sûr et le plus facile et Je n'ai jamais exigé rien de plus, que de consacrer une petite
heure d'un amour parental sérieux à vos filles en Mon nom! Cette petite croix légère que Je
vous ai imposée vous voulez la décharger encore sur Mon dos, lequel plie déjà sous le poids
de la lourde croix de ce monde que Je porte également pour vous! Oh vous esprits
nonchalants! Cela n'a pas été trop pour vous de procréer vos enfants dans la luxure! -Alors
que cette petite exigence de Ma part pour expier vos ébats charnels vous pèse comme une
pierre meunière au cou! Aussi dites Moi, est-ce que cela vous est vraiment impossible, de
consacrer une petite heure journalière en Mon nom à enseigner vos enfants et à éveiller leur
cœur pour Moi? Mais vous devez faire la part des choses et savoir que les conversations
mondaines des parents avec leurs enfants est un véritable poison pour les cœurs sensibles des
enfants! Oui Je vous dis en vérité un véritable venin mortel pour leur âme! Voyez, vous aviez
le désir et la passion malsaine de parler avec vos filles comme des démons masqués sur une
redoute de danse! Que cela vous ne voulez point reconnaître, M'oblige à vous le rappeler, que
toutes vos conversations indécentes ont contribuées davantage à leur démoralisation qu'à leur
progrès spirituel! Je pourrais vous rappeler encore bien plus, mais Ma miséricorde vous
épargne ce que Ma mansuétude vous a déjà pardonné et béni. Mais Je reste intransigeant en ce
qui concerne la petite heure journalière dont Je vous impose pour effacer toutes vos turpitudes
charnelles devant Moi votre père céleste.
Et avec cela vous voudriez jouir dès à présent de la félicité céleste, sans pour autant
vouloir porter cette petite croix de l'heure d'enseignement spirituel de vos enfants! Voyez cela
est vraiment impossible! Vous devez accomplir d'abord ce qui a été facilité pour vous, et
prouver votre foi et votre amour pour Moi, si vous voulez parvenir jusqu'à Moi! Ce qui exige
également une renonciation absolue à soi-même et de charger votre croix sur l'épaule et de
Me suivre dans la plus grande humilité!
Voyez, il n'y a que le chemin de la croix qui conduit vers la vie éternelle! Mais si vous
craignez le chemin de la croix, alors quel chemin voulez vous suivre pour parvenir jusqu'à
Moi? Certes vous cheminez un chemin qui vous est bien agréable, mais Moi le Seigneur Je
vous dis que le chemin qui conduit vers Moi est un chemin rude et escarpé! Maintenant jugez
votre propre chemin et posez vous la question si vous êtes bien sur le chemin qui vous conduit
vers Moi? Si cette croix légère que Je vous impose vous est insupportable et vous pèse au cou
comme une pierre meunière et semble vous écraser comme un moustique, alors il m'est facile
de vous libérer, il Me suffit d'enlever vos enfants de cette terre et les confier à Mes anges pour
leur éducation! Aussi dites Moi si une telle suppression de votre petite croix serait agréable à
votre cœur paternel?
Oui Je vous donne encore Mon assurance la plus cordiale qu'ils seront bien mieux
éduqués que chez vous, et que tous Mes anges enseignants prendront un grand soin et Me
seront profondément reconnaissant de cette charge, qui était pour vous un fardeau. Ce qui
vous permettrait de faire votre examen de conscience et de voir Ma grande grâce et
miséricorde, ce que vous ne voulez pas reconnaître. Et de prendre conscience en quoi consiste
véritablement le poids de votre petite croix qui vous parait si insupportable! Aussi Je vous
montre clairement une seconde fois ce que vous semblez ignorer! Ce poids qui vous parait
insupportable n'est rien d'autre que votre devoir de père, de consacrer quotidiennement une
heure a vos quatre filles adolescentes en tant que véritable père et enseignant du véritable
chemin spirituel qui vous est pourtant bien connu, et qui conduit à Mon cœur paternel céleste.
Et de ne point vous entretenir avec vos filles comme un adulateur amoureux ce qui les
corrompt et fait de vous un étranger suspect au lieu d'un véritable père digne de ses filles!
Quand vos filles verront en vous un véritable père, elles ne se cacheront point devant vous,
mais tout au contraire elles vous respecteront et chercheront votre présence du fait que vous
voyez en elles leur esprit et non point leur corps charnel voluptueux.
Voyez, le père est le premier homme, que les filles doivent reconnaître dans leur cœur
en tant qu'un homme noble et honorable. Mais si ce premier homme apparaît devant ses filles
comme un être faible et indigne, alors dites Moi, quelle direction va prendre le cœur des filles
par rapport aux autres hommes? Elles verront dans tous les hommes les mêmes faiblesses. Et
si parmi un nombre de jeunes hommes quelqu'un lui fait la cour, alors sans réfléchir elle le
choisira, non point par amour, mais par joie d'avoir remporté une victoire sur une faiblesse
humaine qu'elle exploitera et fera traîner à ses pieds. Voyez cette arrogance est déjà ancrée
dans le cœur de vos filles! Dites Moi, si vous êtes en mesure de Me dire, comment Ma toute
puissance doit intervenir pour venir en aide, non seulement pour vos filles mais également
pour vous, ce dont Je vous ai déjà montré clairement.
Encouragez vos filles pour tout ce qui est bon, noble et vrai, pour les unes d'entre elles
à apprendre la musique, ne considérez pas cela comme quelque chose de futile et d'inutile.
Votre satisfaction sera d'autant plus grande, lorsque vous verrez quelles se détourent des
pensés impures et que leur cœur commence à s'anoblir.
Et comme cela vous à été déjà signifié, occupez vous d'elles journellement pendant
une heure à les enseigner en Mon nom les voies spirituelles! - Vous devez aussi visiter parfois
leur chambre pour vous assurer ce qu'elles font! Si vous remarquez des coups d’œil ou
entendez des chuchotements entre elles, alors soyez ferme et exigeant et demandez leur des
explications et significations de leurs signes, et de sévir le cas échéant. Et vous ressentirez
bientôt, que cette petite croix dont Je vous impose n'est pas si lourde comme une pierre
meunière écrasant un moustique; et vous verrez aussi que Je n'exige rien qui soit inique dans
le port de cette petite croix, mais que cela n'est qu'amour et mansuétude de votre père céleste.
Comprenez le bien! Amen.»
(Les dons du ciel, vol. II page 13, 2-18, 27 )

10.3 Education des enfants dans l'ordre divin


« O Seigneur, comment les enfants doivent ils être éduqués, pour qu'ils puissent être
appelé un jour enfants de Dieu? C'est une très bonne question, soyez attentif et notez!
Oui Je veux bien vous donner une lumière clairvoyante pour devenir des pasteurs
fidèles de votre petit troupeau qui vous à été donné des profondeurs afin que vous puissiez le
conduire en toute humilité sur les hauts pâturages de la vie par le feu rayonnant de Mon
amour. Mais cela vous donnera beaucoup de peine, et cette peine doit expier vos nombreux
désirs charnels qui ont fourvoyé vos femmes, par lesquelles vos enfants ont été dotés d'habits
corrompus de la prostitution et d'un monument dans la Jérusalem détruite, et un d'un vaste et
profond tombeau sous les ruines de Babel.
Car voyez, si vous auriez été rené dans l'esprit saint de Mon amour, vous auriez
d'abord purifié la jeune fille vierge que vous désiriez pour épouse avec les flots infinis d'eau
vive provenant de votre propre cœur. Alors votre mariage aurait été un mariage céleste, et vos
enfants auraient été procréés dans la lignée des anges, (l'union de l'amour et de la sagesse), -
vos enfants seraient un don du ciel disposés à renaître en être nouveau dans le grand jardin de
la nouvelle Jérusalem. Et leur éducation aurait été pour vous une grande joie à la face de votre
saint père céleste. Mais comme votre mariage a été conclu dans les ténèbres de ce monde,
pour accomplir les œuvres de mort et procréer des fruits pour l'enfer que sont vos tendres
enfants gâtés - c'est pourquoi il n'est pas facile d'enlever le venin à cette engeance satanique.
Cela ne peut se faire que par une totale maîtrise de la chair et une complète soumission de la
volonté par une obéissance absolue, car la volonté propre de tels enfants est satanique, dans
laquelle il n'y a aucune étincelle divine.
Si vous pensez que J'exagère, alors Je vous réponds: mettez votre engeance à l'épreuve
et vous trouverez uniquement qu'amour-propre, envie, colère, paresse et aversion pour tout ce
qui est sérieux et tout ce qui est divin, c'est pourquoi il ne peuvent être activés que par des
punitions sévères, exemple, vous pouvez leur faire apprendre par cœur des textes significatif
du catéchisme ou bien par des récompenses matérielles.
Maintenant que vous avez éprouvé vos enfants et êtes édifié de la véracité de Mes
allégations, alors reconnaissez ouvertement que c'est uniquement Mon grand amour pour
votre salut et celui de vos enfants que Je vous ai révélé tout cela, tout en affirmant que vos
enfants sont de vrais enfants de l'enfer. Maintenant si vous voulez que votre engeance procrée
des enfants célestes, alors il vous faut devenir ferme et inébranlable dans votre volonté, et être
sourd à tous leurs désirs intempestifs et à toutes leur jérémiades et mettre un terme à leur
égoïsme invétéré et de refuser parfois leur demande justifiée, afin de leur apprendre l'humilité
et l'obéissance pour atteindre ainsi l'abnégation de leur propre volonté ce qui leur sera
salutaire.
Ne manquez jamais de punir l'obstination et la mauvaise volonté, la paresse ainsi que
l'aversion pour tout ce qui est spirituel et même de Mon nom. Pour un travail bien fait ne
félicitez pas trop, de même en ce qui concerne les récompenses de vos enfants! Dites leur
sérieusement avec ravissement qu'ils ont accompli une nouvelle oeuvre de volonté qui fera
plaisir au père céleste dans le ciel. Et si un enfant a accompli quelque chose de louable de par
sa propre volonté durant son temps de repos, alors demandez leur précisément quel était le
mobile de leur action, est-ce que s'était par amour propre ou bien par amour du devoir ou par
amour pour vous ou celui du père céleste, et le cas échéant montrez leur votre désapprobation
ou votre satisfaction. Mais soyez toujours avare de louanges, tout comme l'hiver avec des
journées chaudes afin de ne pas briser la bonne volonté naissante des bonnes actions, tout
comme le vent glacial et le gel tardif du printemps font de grands dommages aux arbres
fruitiers en fleurs. Néanmoins laissez souffler de temps à autre un vent froid, afin de purifier
l'air empoisonné des âmes de vos jeunes enfants.
Apprenez aux garçons à obéir instantanément à vos ordres sans questions ni hésitation
avec une confiance absolue, et faites leur comprendre que vos ordres sont ceux du père
céleste. Et ne manquez pas de punir toute curiosité déplacée ainsi que tous les jeux à caractère
brutal et égoïste. Quant aux filles gardez les bien à la maison et veillez tout particulièrement à
leurs sentiments et leur désirs afin de ne pas éveiller en elles la moindre velléité de curiosité
malsaine et de désobéissance en toutes choses, et ne concédez jamais aux moindres désir
avant de connaître la source et le but de leurs désirs.
Protégez soigneusement vos filles des enfants inconnus qui jouissent de
l'enseignement de ce monde, ce qui pourrait vous attirer de sombres nuages de grêle, qui
n'épargnerait aucun épi de grain.
Avec l'age soyez d'autant plus prévoyant, vigilant et sévère avec vos filles.
En vérité, préférez voir vos enfants pleurer dans leur vanité offensée que de les voir
jubiler dans leur plaisir orgueilleux de ce monde. Soyez comme les anges au ciel qui exultent
de joie à la vue des sanglots repentants de ce monde. Une jeune fille coléreuse doit jeûner sept
fois le temps de sa colère afin quelle devienne douce comme une colombe. Par contre votre
amour doit leur être caché, tout comme Moi Je le suis devant vos yeux, pour que le nouveau
fruit ne s'abîme pas dans la chaleur d'un feu précoce; qui provenant de la semence céleste,
puisse mûrir et se consolider progressivement pour être de plus en plus sensible dans leur
cœur, en tant que pur amour pour Moi le père céleste et devenir une foi ardente et active, ainsi
vos cœur parental s'ouvriront dans un amour progressif et compréhensif pour vos enfants
nouveau nés spirituellement. Voyez, c'est le vrai chemin de vie pour vos enfants! Oui, c'est le
seul et unique chemin de la vie, il n'y en a pas d'autre tout comme il n'existe pas d'autres
Dieux en dehors de Moi. Celui qui cheminera sur Mon chemin, trouvera la bénédiction et se
reconnaîtra en Moi. - Par contre celui qui suit le chemin de ce monde, recevra son salaire du
prince des ténèbres de ce monde dans la géhenne éternelle.»
(Les dons du ciel, vol. 1 page 35, 1-18 )

10.4 De l'éducation des enfants


« C'est une ancienne vérité irréfragable, à savoir qu'il est plus facile de procréer des
enfants que de les éduquer correctement. Dans le premier cas, Mon aide et Ma permission est
le acteur primordial, dans l'autre cas Je remet la plupart des responsabilités aux êtres humains
eux-mêmes, en confiant aux parents les petites plantes dans Mon jardin spirituel, leur donnant
indirectement l'occasion - premièrement de transplanter leur propres qualités sur leur enfants
et de faire tout leur possible à ne pas transmettre leur qualité négatives. Ce qui est pour eux-
mêmes une école d'éducation comme pour leurs enfants, où ils doivent apprendre à maîtriser
leur propres faiblesses et à acquérir les qualités dont ils veulent gratifier leur enfants sur le
chemin des expériences terrestre de joies et de souffrances que chaque âme née sur cette terre
doit parcourir, parents comme enfants, et dont le chemin de chacun n'est connu uniquement
que de Moi le Seigneur.
Pour que ces enfants ne soient pas abandonnés dans ce monde dans un état négligé, ce
qui engage le devoir et la responsabilité des parents, puisque sans eux ils ne seraient pas venu
dans ce monde.
L'éducation des enfants, et tout particulièrement leur l'éducation spirituelle sera
généralement corrompue par un trop grand amour, ou par une trop grande sévérité. De sorte
que d'une façon ou d'une autre une telle tendre pousse provenant d'une haute sphère spirituelle
sera déviée, jusqu'à Mon intervention énergique, redressant l'arbre poussé de travers et
l'orienter de telle façon, pour que ses branches et ses feuille ainsi que sa floraison puissent
rayonner la lumière divine, et non point l'ombre de la vie spirituelle.
C'est ainsi allé pour éduquer un enfant dans l'esprit oui Me soit agréable, on ne doit
jamais imposer des idées associées à de très jeunes enfants par contrainte, que seul un cerveau
développé d'un adolescent peut assimiler. Pour apprendre quelque chose aux enfants, il faut
d'abord leur faire comprendre, pour cela il faut se mettre à leur niveau et accepter leur langage
et leur façon de penser, ce qui fait la règle: Si vous voulez éduquer un entant, alors soyez
vous-même un enfant!
L'enfant par nature est curieux, il veut tout savoir en toutes choses, il demande
toujours pourquoi. Pour répondre à toutes leurs questions, les parents doivent adopter le
langage des enfants, être très prés d'eux, ne jamais commander brutalement de faire ceci ou de
ne pas faire cela, mais toujours leurs expliquer pourquoi ceci est permis et pourquoi cela n'est
pas permis.
Les parents doivent être toujours des exemples, car si les enfants voient que les parents
ne font pas eux-mêmes ce qu'ils ordonnent, alors comment voulez-vous qu'ils croient qu'ils
doivent accomplir ce dont les parents ne donnent pas l'exemple, mais leur font accomplir sous
la contrainte d'une punition. De ce point de vue, l'amour et la confiance engagée dans le
travail ne suscitera pas de crainte devant le père et la mère, mais éveillera seulement les même
réactions, avec lesquels ont les a confronté.
Vouloir éduquer les enfants avec un amour aveugle trop indulgent, ou avec une trop
grande sévérité, provient de la faute de ce que les parents veulent corriger seulement les
autres, et oublient comment lis ont été éduqué eux-mêmes, ou maintenant dans leur état adulte
ils peuvent juger ce que ont leur a appliqué dans leur jeunesse. La clef du futur se trouve
toujours dans le passé, ce dont le dicton confirme: Ce que tu ne veut pas qu'on te fasse, ne le
fait pas aux autres!
C'est pourquoi Mes chers enfants, en tant que parents de vos enfants, pensez ce qu'a
été votre propre jeunesse, vous trouverez là la solution concernant l'éducation de vos enfants,
aussi accordez a vos enfants ce qui a été pour vous le plus profitable, et évitez leur ce qui a été
pour vous le plus amer, dont vous gardez le souvenir jusqu'à ce jour! Aussi associez la
sévérité avec la magnanimité, laissez agir l'amour, sans oublier que l'amour peut facilement
dévier en une tolérance négligente, et que la trop grande sévérité ne conduira jamais à
l'amour, mais uniquement à la crainte et à la suspicion!
Regardez Moi, et voyez comment J'éduque Mes enfants? Car vous devez admettre que
vous êtes immature, myope et inexpérimenté par rapport à Moi, comme vos enfants par
rapport à vous. Voyez Je vous donne des paroles que vous comprenez, un enseignement que
vous pouvez mettre en pratique selon vos propres facultés. Je ne parle pas avec vous dans Ma
plus grande sagesse, car cela aurait été pour vous du chinois. (selon votre propre expression)
Je parle avec Mes enfants comme à un enfant, parce que je veux éveiller en eux l'amour et la
confiance; et qu’ils ne voient pas en Moi un père sévère devant lequel ils tremblent, mais un
ami en qui ils ont confiance et désirent être conduis et protégé par Ma main, de même être
consolé dans leurs petits malheur. C'est également Mon désir de les enseigner sur la raison de
ce qui leur arrive de douloureux, que cela provient toujours de leur propres fautes selon des
lois immuables, et que cela n'est pas une punition de leur père céleste, mais toujours la
conséquence de leurs propres actes, ce dont ils doivent prendre conscience. Vous devez
enseigner clairement à vos enfants ce qui est permis et ce qui n'est pas permis et les raisons
pour lesquelles cela ne leur est pas permis et leur expliquer clairement les conséquence s'ils
transgressent l'interdiction de ce qui est interdit. Vous devez éduquer et enseigner vos enfants
avec une grande patience et fermeté afin qu'ils puissent parvenir à votre niveau! Le garçon
doit reconnaître son père et la fille sa mère comme son premier sincère et véritable ami qui ne
désire rien d'autre que le meilleur bien pour lui!
Vous élèverez ainsi vos enfants en hommes et femmes honorables, qui à l'avenir
reconnaîtront eux même leurs propres fautes et leur responsabilité, et accepteront les
conséquences sans procès ni tribunaux. La vie spirituelle d'un enfant est comparable aux
aliments dans l'estomac; trop sucrés ou trop amers ils produisent le même effet, les deux
affaiblissent la digestion, le premier provoque un engourdissement et l'autre une surexcitation.
Il en est ainsi avec un trop grand amour et une trop grande sévérité, le premier gâte l'enfant
avec trop d'attention et de bonnes choses, ce qui a pour résultat que l'enfant ne veut plus
accepter le moins bon ni supporter quelque chose de désagréable, et le second engourdi l'âme,
comme dans une trop grande excitation - il résulte de tout cela chez l'enfant une indifférence
amorphe! Aussi efforcez vous d'écarter les extrêmes et de suivre la voie du milieu, ne gâtez
pas la vie de vos enfants par trop de cajoleries et de bonnes choses, vous devriez savoir par
expérience que la vie offre très peu d'agréments consolateurs, si l'être humain ne possède pas
lui-même dans son cœur une source intarissable de richesse spirituelle à même de le consoler
et de l'affermir dans les épreuves de la vie. Aussi apprenez et habituez vos enfants à se sonder
eux même et à savoir se priver de certaines choses par une maîtrise et une renonciation à soi
même ce qui les fortifiera et les aguerrira contre tous les aléas de la vie.
Il est déjà ancré dans la nature humaine en tant qu'entité spirituelle, que l'on doit
apprendre à discerner les priorités afin de savoir pourquoi ceci doit être fait en premier, et cela
reporté ou complètement écarté; car sans ce principe l'homme se serait dégradé en une simple
machine et aurait perdu toute son individualité spirituelle. Aussi Moi votre Dieu et Seigneur
Je mets tout en œuvre pour que Mes enfants ne deviennent pas des machines, ce qui me serait
pourtant facile à faire, tout comme vous ne désirez pas que vos enfants deviennent des robots,
mais qu'ils puissent acquérir toutes les vertus fondamentales de la vie. C'est ainsi que vous
élèverez des amis pour vos vieux jours avec des cœurs chaleureux et reconnaissants.
Aussi prenez exemple sur Moi, voyez avec quel amour et patience Je conduis les
hommes, et comment Je dispense la grâce sur le droit, et regarde patiemment avec
mansuétude, comment de pauvres gens déboussolés s'attirent eux même toutes sortes de
difficultés désagréables consécutives à leurs propres fautes, et croient que c'est Moi leur père
céleste qui les punis! - Partout Mon amour prédomine, regardez votre propre destin, quels
enfants immature, aveugles et déboussolés vous seriez! Regardez en arrière de la façon dont
Je vous ai conduit, est-ce que cela a été avec des commandements autoritaires et impératifs
avec sévérité et colère? - Certainement pas; cela a été toujours avec amour et avertissements
paternels. Combien de maints avertissements ai-Je fait résonner dans vos cœurs, où
finalement vous auriez du reconnaître votre faute, au lieu de m'accabler de vos propres
iniquités.
Si vous réfléchissez bien sur vos douloureuses expériences du passé, avez-vous perdu
pour autant la confiance ou l'amour? Certainement pas, mais depuis que Mes paroles vous
parviennent avec toutes les explications et toutes les preuves, aussi amères soient elles pour
votre guérison spirituelle, ainsi que votre préparation pour votre grand voyage futur dans l'au-
delà - ce qui fait que vous vous attachez davantage à Moi qu'auparavant et que votre foi et
votre confiance à l'instar de la plus belle fleur de l'amour s'épanouit dans vos cœurs, et vous
permet de vous laisser conduire avec plus d'assurance, car vous avez pris conscience que le
père ne peut vraiment punir, même si cela ressemble à une punition, mais est uniquement
motivé par son amour indicible pour votre progrès! C'est pourquoi modérez votre grand
amour et votre indulgence ainsi que votre sévérité!
Pensez bien, que ce sont des enfants et non point des adultes que vous devez éduquer,
parlez avec des paroles enfantines aux cœurs enfantins et les enfants vous comprendront
facilement; ne soyez pas toujours en discorde entre vous, sachez leur pardonner comme à
vous-même, n'exigez pas des enfants ce que vous-même n'êtes pas capable de faire, c'est cela
que les enfants fougueux doivent maîtriser dans leur jeunesse, ce que vous parvenez
difficilement à faire à l'age adulte! Jugez selon vos propres possibilités et dispensez aux
inexpérimentés une plus grande activité vitale, de la force vacillante des enfants faites la plus
audacieuse, et vous allez créer entre vous une paix et une harmonie durable.
Quand les enfants voient leur parent vivre en paix et en harmonie, alors ils ne
chercheront pas de protection vers le père ou la mère pour échapper à une punition, car ils
connaissent l'unité parentale et savent qu'ils ne pourront pas échapper à la punition méritée et
l'accepteront en toute humilité.
Moi le Seigneur, Je vous ai donné des enfants afin que vous puissiez vous exercer
réciproquement dans les vertus vitales de la tolérance, de la bonté et de la bienveillance. C'est
une rude école qui vous fait évoluer et vous permet d'acquérir les qualités et les vertus
nécessaires pour devenir mes enfants, et qui ne peuvent être acquis autrement. C'est-à-dire
uniquement par amour et avec l'amour! Ceci notez le bien, de voir d'abord la poutre dans
votre propre œil, avant de vouloir retirer l'écharde dans l'œil de votre prochain! Je vous dis
cela avec ma bénédiction paternelle!
(Le jardin de la vie, page 164-168 )

10.5 Le jeux diabolique de l'éducation moderne


Un autre acabit a été acquis par certaines personnes depuis leur prime jeunesse, ce que
d'habitude un grand sculpteur possède inné dans son âme, une passion particulière pour toutes
sortes de jeux; il ne peuvent pas utiliser leur temps autrement qu'a badiner et s'amuser. Cette
passion pour badiner et s'amuser leur a été pour ainsi dire greffée par des parents aveugles et
sots, en commençant par offrir aux tout jeunes enfants une multitude de jouets afin de les
occuper et de les calmer, ce qui n'est pas encore préjudiciable, par contre ce qui est fortement
dommageable, c'est que les parents continuent à gâter leurs enfants plus âgés avec d'autres
jouets pour tuer le temps.
Ce qui a fait naître une véritable industrie et un commerce florissant dans toutes les
villes, offrant à la vente jusqu'à des jeux iniques et indécents. Voyez, ceci a créé une nouvelle
source et un nouveau chemin, qui permet aux âmes des personnes méchantes décédées de
s'infiltrer et de prendre possession des âmes de tels enfants gâtés.
Quelles seront les conséquences de tout cela? Voyez, ces enfants possédés par les
mauvais esprits habitant en eux les inciteront à exiger de leur parents de plus en plus de jeux,
de sorte que certains parents engloutieront une vrai fortune dans ces jeux. Ce qui fait que les
enfants sont accaparés du matin au soir et n'ont ni repos ni tranquillité pour penser à autre
chose. Vous les voyez chevaucher sur des chevaux en bois, avec des casques en papier sur la
tête maniant et gesticulant avec toutes sortes d'armes en papier mâché, sabres, haches, javelots
ainsi que fusils. Plus tard lorsqu'ils seront adolescent ils réclameront de véritables chevaux et
de véritables armes; et voudront s'exercer au tir de pistolet et de fusil comme il convient à un
jeune homme convenable, selon votre propre expression, et ceci encore avant de manier
précieusement la langue maternelle, de savoir quelques mots étranger, de connaître des
journaux de mode, de porter des souliers laqués ainsi que des gants si étriqués que les doigts
en sont raides! Et heureux celui qui encore gamin a ouvert la danse d'un bal enfantin, ce qui
fait exulter les parents jusqu'aux larmes, car ils ne voient pas ce qu'un tel orgueil, en cherchant
encore à s'enorgueillir davantage auprès des âmes encore plus ignares, a de risible.
A partir de tels parents ignares, leurs enfants ne pourront devenir rien d'autre que des
caricatures humaines, des genres de dandys du fait qu'ils n'ont rien appris de sensé qui aurait
pu enrichir leur âme.
Pour qu'un tel garnement devienne une personnalité parfaite, il se doit dès son jeune
âge de comprendre tous les jeux noble les plus inutiles, et cela va de soi, de posséder les
introductions et les ratiocinations philosophiques écrites.
L'histoire aurait pu être vraiment meilleure, de même que la géographie, mais de ce
qui est de l'évangile vaut mieux ne pas en parler! Car du monde on ne peut parler qu'à un
mondain, mais on ne peut gratifier un mondain de conseils divins. L'histoire et la géographie
pourraient pourtant rapprocher ces gens plus près de la divinité, alors qu'ils sont conduits par
l'éducation moderne directement sans grâce ni détours dans les bas fonds de l'enfer. Et ce sont
justement les conséquences de la possession spirituelle satanique de l'esprit du jeu qui
appartient à l'esprit le plus opiniâtre du fait qu'il enchaîne le joueur à l'esprit irrésistible du
plaisir du jeu et du gain et de l'esprit despotique de domination. Cet esprit satanique est le plus
difficile à déloger de la chair humaine, pratiquement impossible, sinon de la façon de Judas
Iscariote, dont l'esprit était pourtant dans bien des cas bien meilleurs que l'esprit des dandys de
votre époque. Il en est de même du genre féminin, où l'on voit souvent des fillettes d'une
douzaine d'année, de soi-disant demoiselles se muer en Protée. On les voit souvent déjà au
berceau devenir des modistes, du fait qu'elles reçoivent beaucoup de poupées qu'elles
soignent, frisent, et les habillent à la mode et leurs donnent de nombreuses postures
différentes comme elles voient dans les magasines de mode de leur mère. A coté de cela elles
commencent à apprendre à parler l'anglais ou le français, reçoivent des leçons de clavier, de
danse et de dessin, alors que la vie spirituelle et la prière n'a jamais été évoquée.
Dans ces conditions et sur ce chemin on fait de la fillette dès le berceau une petite
starlette, et quand cette fillette prodige qui n'est pas encore capable de se moucher seule,
atteint deux coudées, alors on l'adule comme un ange, ou une déesse.
Cela va de soit que dans une telle maison bourgeoise, la religion et le catéchisme n'est
qu'un ornement de bon ton.
Quand la fillette atteindra 13 ou 14 ans alors on la soignera encore davantage pour la
préparer à la présenter au grand monde, ce qui fera couler des larmes de joies aux parents lors
la manifestation de gala organisée à cette intention.
Malgré les quelques leçons de catéchisme du précepteur, cette fille ne connaît ni la
prière du notre père ni les dix commandements; car la prière pour elle est uniquement bonne
pour la populace ignare et non point pour une dame cultivée. Car la tenue et la façon de
marcher selon les magasines de mode, de montrer un visage gracieux ainsi que des bras nus
voluptueux et des jambes bien galbées, avec des manières coquettes et des toilettes assorties
bien soignées est primordial pour une noble dame.
Comme il serait heureux, pense plus d'un jeune homme bête comme un âne, s'il
pouvait avoir une telle beauté pour femme! Oui, bien sûr qu'il serait heureux un tel âne,
jusqu'au jour de sa désillusion; car un tel exemple de beauté le ramènerait vite à la réalité, et
lui ferait prendre conscience premièrement qu'il est était vraiment un âne, et deuxièmement
que cette beauté féminine n'était rien d'autre qu'une magnifique façade fleurie, qui à l'instar de
la lumière attire les papillons de nuit, mais qui en réalité cache un tombeau et un gouffre
abominable. Mais au fait, quelle est la cause d'une telle dégénérescence? La cause vous à été
déjà montré ci-dessus: c'est la possession de l'âme de la jeune personne par l'esprit satanique
du jeu, qui se permet de faire, ce que les enfants font avec leurs jouets, et tout
particulièrement les fillettes avec leurs poupées. Est-ce que cela ne serait il pas mieux, si les
enfants doivent avoir des jouet, que ces jouets soient orientés sur mon enfance de Jésus dans
ce monde? Ce qui implanterait une saine action dans l'esprit des enfants, qui plus tard les
inciterait à s'informer des dates et des évènements de Ma vie ainsi que de Mon enseignement,
ce qui ne manquerait pas de faire récolter aux parents de beaux et magnifiques fruits dans Ma
vigne. Mais comme contrairement à Mon enseignement, on éduque les enfants dès le berceau
non point pour le ciel, mais pour l'enfer, aussi ne vous étonnez que l'esprit satanique triomphe
et domine votre monde.
Les personnes de cet acabit n'échapperont point à l'enfer, même si de telles personnes
se considèrent généralement très bonnes et sans reproches selon leur vertus et mentalité de ce
monde, aussi une amélioration de telles personnes n'est pas possible. Pour eux ce serrait selon
leur mentalité une régression et une dégénérescence de leurs mœurs.
Un voleur et un meurtrier peuvent ressentir du remord, un adultérin et un proxénète
ainsi qu'un buveur peuvent prendre encore conscience de leur égarement auxquels ont peut
encore dire: vos péchés vous sont pardonnés, allez, et ne péchez plus! Mais que peut on dire à
quelqu'un de très cultivé, prétentieux et hautain de ce monde? Il se considère civilisé, juste et
intègre, respecte les lois et les coutumes en vigueur, aide les pauvres et les nécessiteux quand
cela lui plait, fréquente également l'église et assiste aux prédications d'autant plus que le
prédicateur a de la personnalité et une belle voix théâtrale. De la prédication il n'en tient pas
compte, mais uniquement de la voix et du bon ton qui est dédié le plus souvent à une dame
influente qui fera imprimer le sermon, ce qui rapportera de la notoriété à la dame et quelques
ducats au prédicateur et au libraire, et sera acquis non pour la lecture mais pour décorer la
bibliothèque de la maison.
Tout cela nous montre, combien il est difficile d'améliorer de telles personnes, car en
parlant sérieusement comme il se doit, on peut dire - que le baptême et le chrême ne servirent
à rien. Ce qui demandera dans le monde spirituel des efforts énormes à ces âmes pour
parvenir sur le chemin de la vie; car de telles personnes sont athées et Mon nom est pour eux
un dégoût, ce qui vous parait difficile à croire, ils me prennent pour un pauvre moraliste des
temps anciens, dont la morale n'a plus aucune valeur à notre époque car on a découvert à Paris
une bien meilleure.
Dans le monde spirituel, où les magasines de mode parisienne ne parviennent pas, il
souffle un vent de vérité tout à fait différent. C'est un vent de grâce, qui sent pour les âmes
athées une odeur plus pestilentielle que la peste; et qu’elles fuient bien avant que ce vent de
grâce ne les ait atteint, - et Moi le Seigneur Je vous dis:
« Les personnes de ce genre ne manqueront pas de tomber dans la basse fosse de
Satan, ce qui veut dire, de se figer dans les immondices de la matière laquelle encercle avec
son centre le dernier voyage qui vous est connu.» ( La terre et la lune chap. 60 )

10.6 Les jeux d'enfants dangereux


« Souvent les parents ne peuvent pas avertir assez souvent et efficacement leurs
enfants du danger de certains jeux ; alors nous les anges du ciel nous intervenons avec nos
moyens célestes et permettons que certains enfants désobéissants subissent des blessures
douloureuses au cours des jeux qui leur ont été interdit, afin qu'ils prennent conscience des
conséquences de leur désobéissance. Nous permettons parfois qu'un enfant désobéissant paie
de sa vie ce dont il n'a pas voulu tenir compte, ceci pour effrayer les autres enfants devant les
jeux dangereux interdits afin de les en détourner définitivement et pour leur rappeler: qu'un
enfant brûlé crains le feu! »
( Le grand évangile de Jean, vol. II chap. 165, 9 )

10.7 De la colère et de l'opiniâtreté


« Dans l'enfant sommeillent toutes les passions, le plus souvent ce sont la colère et
l'opiniâtreté qui se manifestent en premier; ce sont les premières plantes parasitaires, qui
grimpent en s'entrelaçant le long de l'arbre de la vie, et si une aide n'intervient pas à temps,
alors toutes les forces vives de l'arbre peuvent être compromises, du fait que toute la force de
la sève de l'arbre sera accaparé par les deux plantes parasitaires, ce qui corrompra
complètement l'être humain, qui deviendra l'esclave de ces deux passions parasitaires et
empêchera tout progrès spirituel tout en lui préparant des difficultés désagréables et de
nombreuses journées sombres.
La colère et l'opiniâtreté sont les deux qualités les plus néfastes de la nature satanique;
la première qualité néfaste de Satan veut barrer le chemin qui conduit à Moi, la seconde veut
empêcher de faire naître dans le cœur le moindre amour qui le rendrait plus humble, donc plus
humain.
Il en va ainsi chez les garçons, ce que les parents sots et aveuglent ne voient pas, au
lieu de combattre énergiquement ces deux qualités néfastes de leurs enfants, ils confortent ces
qualités néfastes en leur accordant tout ce qu'ils désirent, en pensant que s'il leur refuse, cela
sera préjudiciable à leur santé, car ils ne comprennent pas maintenant, mais plus tard avec
l’âge ils comprendront mieux et seront plus raisonnables! Oh parents sots et aveugles! Oui en
vérité, quand ils seront plus grands il en sera autrement, et ce que les enfants vous
demandaient avec des pleurs et les trépignements des pieds, ils vous l’extorqueront avec des
mots grossiers et des menaces, si ce n'est pas avec des faits et gestes blessants et outrageants.
Ce qui sera ni plus ni moins ce que vous avez mérité.»
( Les mystères de la vie, page 44, 4 )

Toutes les passions et toute les vertus dorment tranquillement du juste sommeil,
jusqu'au jour où les conditions du combat apparaîtront, ce qui se passera également chez les
jeunes filles, où les mêmes qualités néfastes se manifesteront comme cela vous a été montré
chez les garçons. Mais chez les filles ces qualités néfastes sont encore beaucoup plus fortes et
plus dangereuses que chez les garçons, du fait que les garçons acquièrent davantage la force
de volonté, et peuvent faire face aux épreuves, alors que les jeunes filles sont beaucoup plus
faible dans leur volonté et ne peuvent résister si bien que les garçons aux tentations, car le
genre féminin est beaucoup plus souple et accommodant avec ses propres qualités néfastes, ce
qui donnera à la jeune fille et plus tard à la mère des jours difficiles quand elles seront
confrontée avec le genre masculin auquel J'ai donné le pouvoir de régner et non point d'être
régenté.
Ceux qui ont des enfants doivent être vigilant pour déceler ces deux qualités néfastes,
et les combattre sans merci afin de les éliminer, tout particulièrement chez les filles, qui en
général par nature sont douées pour calmer les esprits échauffés, mais qui sont également
capables de transformer le ciel en enfer, si elles ne parviennent pas à maîtriser l'esprit de ces
deux démons qui peuvent se perpétuer de génération en génération, comme les tares
héréditaires.»
(Les mystères de la vie, page 58-59 )

10.8 Faire jeûner les enfants après leur explosion de colère


« Malgré toutes les précautions prises, les enfants ne sont pas toujours à l'abri de
temps à autre de brusques éruptions de colère, alors ne manquez pas de sévir avec une
punition assez sévère, non point tellement avec des gifles ou avec un martinet, mais par un
jeûne sévère, mais néanmoins raisonnable, car il n'y a rien de mieux que la faim pour chasser
la colère, car les affamés ne sont jamais aptes à fomenter les révolutions, alors qu'on ne peut
pas accorder la confiance à des estomacs gavés.
Ce qui serait le plus salutaire pour les enfants c'est de les priver de pain en leur disant:
Parce que vous n'avez pas été sage aujourd'hui que votre père céleste ne vous a pas envoyé du
pain, mais il vous enverra de nouveau lorsque vous serez de nouveau sages. Par ces paroles
vous attirez l'attention des enfants sur Dieu, ce qui s'incrustera profondément dans les jeunes
âmes d'autant plus que vous leur direz qu'ils dépendent tous de Dieu le créateur qui a tout
créé, et qui est aussi le bon père céleste qui voit tout et qu'il puni les méchants et récompense
les gentils.»
( La terre et la lune, chap. 62, 12-13 )

Quant aux jeunes filles coléreuses, elles doivent jeûner sept fois le temps de leur
colère afin quelles deviennent douces comme des colombes.»
(Les dons du ciel, page 37,16 )

10.9 La nature et les conséquences de la colère


« Du fait que nous avons pris connaissance de l'importance de ce dont nous avons
parlé, nous voulons révéler encore davantage ce qui est une dangereuse possession - et en
quoi cela consiste ?
Cela consiste par la prise de possession d'un corps humain charnel par le démon de la
colère. Cette possession est la plus dangereuse, car un tel démon de la colère n'est pas le seul à
posséder le corps, mais il est toujours accompagné par une nombreuse légion de mauvais
esprits à son service. La colère est tout le contraire de l'amour, C'est le pôle opposé le plus
abrupt qui constitue l'entité primordiale de Satan. La colère ne peut pas subsister sans
nourriture, c'est pourquoi il a toujours une nombreuse légion d'esprits pourvoyeur de
nourriture autour de lui dans laquelle il puise. Tout comme l'amour qui ne peut subsister sans
amour, c'est pourquoi la colère ne peut pas subsister sans contrepartie. Voyons maintenant
quelle est la racaille nourricière qui l'entoure.
La haine est la principale nourriture de la colère, viens ensuite l'orgueil suivi d'une
arrogance insolente desquels découle l'égoïsme et l'avarice, l'adultère et la paillardise, de la
survient le mépris de tout ce qui est spirituel, ainsi que le mépris de son prochain qui aboutit
au meurtre et un désir effréné de pouvoir et de régence - pour se terminer finalement dans une
totale inconscience. Ce sont seulement les principaux esprits inféodés à ce démon qui
gravitent autour de lui, et qui se laissent facilement reconnaître par le comportement des
personnes possédées par ce démon.
Quand cet esprit démoniaque prend possession d'un corps charnel d'un homme ou
d'une femme, il est aussi difficile de le déloger que d'éteindre un brasier ardent d'un incendie
d'une maison dont les flammes dépassent la toiture. Il ne reste plus qu'attendre que la dernière
poutre soit consumée et que les cendres soient refroidies pour découvrir ce qui a été épargné
dans le sinistre. Que ce démon de la colère soit si méchant, comme il s'est montré dans
l'exemple des deux possédés, nous devons savoir comment ce rejet de l'enfer parvient à
s'immiscer dans la chair humaine. Cet esprit démoniaque ne s'infiltre pas comme tous les
autres esprits méchants avec le temps, mais il est déjà introduit pendant la procréation de
l'enfant comme une semence de l'enfer qui est déposée et doit être présente, parce qu'elle
conditionne la formation de la chair; mais cette semence ne parvient pas à une indépendance
pour pouvoir nuire, si l'homme nouveau né ne reçoit pas une éducation dans ce but.
Ce n'est que par une certaine éducation, que cette matière satanique se concentre dans
le foie, et lorsqu'elle atteint sa pleine mesure, elle parvient alors à son indépendance, celle de
la colère satanique, et s'attaque à l'âme et l'attire dans son domaine, et en fait un véritable
démon.
Chez beaucoup de personnes ce n'est pas indispensable que ce démon charnel de la
colère parvienne à une complète indépendance personnelle; du fait que la spécificité satanique
se répand dans tout le corps par le sang, qui devient facilement excitable lorsque cette
spécificité satanique réside dans le sang. Par le sang cette spécificité parvient dans les nerfs et
de là dans l'esprit des nerfs pour aboutir dans l'âme.
Quand l'âme a été complètement transcendée par cette spécificité satanique, alors la
personne infectée est déjà presque un démon, et il n'est pas bon de faire alliance avec une telle
personne. On peut facilement reconnaître ces personnes, du fait qu'elles s'emportent
facilement et violemment pour des futilités, se déchaînent en jurons et en menaces et sont
prêtes à cogner. Elles ressemblent à un fer chauffé à blanc, qui paraît calme et innocent, mais
dès que l'on jette quelques brindilles dessus, elles laissent apparaître de la fumée et
s'enflamment aussitôt!
Tout cela peut être évité par une bonne éducation des enfants; même si certains
enfants présentent de grandes difficultés, on peut tout de même parvenir à de bons résultats
par un bon enseignement et une bonne diète.
Mais le plus grand danger réside dans le fait que les enfants sont trop dorlotés et trop
gâtés; cela n'échappe pas aux enfants qui le voient très bien, ce dont ils profitent et se
permettent d'abord de toutes petites escapades et s'enhardissent progressivement avec l’âge
s'ils ne sont pas grondés ou punis. N'étant ni grondé ni puni, ils se permettent alors de plus
grandes polissonneries, et si ces polissonneries ne sont pas réprimées et punis sévèrement,
alors les enfants atteignent une certaine force incontestable en eux qui leur permettra d'exiger
ce qu'ils désirent. A ce moment il sera déjà trop tard pour s'opposer à eux, car au moindre
refus ils deviendront hargneux et rouge de colère, grossiers et méchants, et si les parents
cèdent encore à leurs exigences, alors le démon en eux atteindra son autonomie et sa toute
puissance. Et ne tardera pas de régenter les parents et les obliger à obéir sous peine d'être
brutalisés et ne seront plus sûr de leur vie. Ce ne sont que les maladies comme la scarlatine, la
variole, la petite vérole et toutes sortes d'éruptions cutanées qui sont des maladies
purificatrices du sang, qui peuvent freiner ce démon charnel, mais ne peuvent éliminer du
sang cette spécificité satanique.
Si après la guérison des maladies éruptives cutanées, par lesquelles Moi le Seigneur Je
leur viens en aide, les parents traitaient leurs enfants dans un ordre normal avec une diète
appropriée, cela serait salutaire pour le corps et l'esprit des enfants. Malheureusement les
parents les gâtent encore davantage qu'auparavant, ce qui fait que le deuxième état devient
encore plus désastreux que le premier, car le démon charnel dans l'enfant a bien compris que
la voie du sang est devenue suspecte pour lui, alors il s'attaque directement aux nerfs; ce qui
perturbe immédiatement la santé de l'enfant et inquiète les parents au point qu'ils ne refusent
plus aucun désir de l'enfant pour ne pas l'irriter et le rendre encore plus malade.
Ce qui M'obligea d'intervenir une seconde fois directement par une dysenterie sévère
et une coqueluche carabinée pour lâcher prise aux spécificités sataniques de leur activité sur
les nerfs, ce qui donna un certain temps de repos à l'enfant, - là où il y a une amélioration
certaine, mais que l'âme de l'enfant est néanmoins atteinte par le démon de la chair, ce qui
m'oblige d'enlever un tel enfant gâté aux parents, ce qui suscite de nombreuses plaintes:
Voyez la providence nous a enlevé notre enfant unique que nous avons adoré et choyé avec
tout notre amour, et nous avons tout fait pour lui, car il était tout pour nous, alors que les
voisins ont une dizaine d'enfants qui courent sans soins, débraillés et presque nus, toujours en
bonne santé et il ne leur arrive jamais rien, et aucun ne leur a été enlevé! Alors que notre
unique enfant malgré tous nos soins a dû mourir! Et Moi le Seigneur Je réponds: Bien sûr, car
ils possèdent un tout autre fondement. L'enfant unique a été beaucoup trop choyé et avec le
temps son esprit serait devenu mort et inapte pour Mon royaume, car ses parents sots et
spirituellement aveugles possèdent un amour de singe avec lequel ils auraient étouffé l'esprit
de l'enfant pour l'éternité, si Moi le Seigneur J'aurais été avec eux aussi sot et leurs aurait
laissé leur enfants comme un passe temps agréable, pour qu'ils puissent s'entretenir comme les
oisifs dans les villes- et les dames de palais avec les perroquets, les oiseaux et les petits
chiens.
Alors que Moi le Seigneur J'ai assigné a l'enfant un but et un destin indicible, et non
point pour faire un jouet et un passe temps à des parents ignares et imbéciles, ce qui M'oblige
à reprendre l'enfant à de tels parents et le confier à Mes anges pour continuer leur éducation
dans d'autres lieus et dans d'autres conditions.
L'exemple ci-dessus n'est pas unique, car même dans une famille de plusieurs enfants,
Moi le Seigneur Je reprends toujours celui qui est le plus choyé, car un trop grand amour des
parents est toujours la mort de l'esprit de l'enfant.
Car en vérité, si Je laissais vivre l'enfant, son âme serait irrémédiablement perdue;
aussi la mort du corps est préférable afin que l'âme conserve la vie pour le ciel. Aussi que
personne ne s'étonne, que beaucoup d'enfants meurent déjà au berceau; car Je sais
pertinemment pourquoi Je les reprend si tôt de ce monde. Car il est préférable qu'ils
deviennent de faibles esprits dans le ciel, que de puissants démons sur cette terre.
Il arrive tout de même par ici ou par là sur cette terre et il le faut à cause de ce monde,
que de tels esprits de colère parviennent à maturité. D'autre part si les parents parvenaient à
déceler à temps la colère et l'opiniâtreté de leurs enfants et de les combattre énergiquement,
alors ils pourraient encore faire d'eux de braves personnes zélées dans différentes professions
et être utiles pour la communauté; mais si ces deux qualités néfastes ne sont pas combattues et
parviennent à leur maturité, alors ils deviendront des spadassins et émeutiers et des despotes
sanguinaires. Ce dont les parents doivent être conscient afin de combattre sans trêve ni merci
toute velléité de colère et de vanité ainsi que de l'amour-propre égoïste. Ce qui ne manquera
pas de développer en eux des qualités positives qui feront d'eux de braves et courageuses
personnes, grâce à une procédure d'inversion psychique et chimique de la spécificité
satanique.»
( La terre et la lune, 61)

10.10 De l'ambition et des intrigues des enfants


« Il y a dans la nature humaine encore un esprit plus déplorable et dommageable que
la colère même, ou le démon de la colère, c'est l'ambition qui accompagne toujours la colère
mais qui est tout de même la base de la colère; ce dont vous pouvez vous convaincre sur les
personnes humbles, qui elles ne se mettent que très rarement en colère, alors qu'un orgueilleux
et un ambitieux s'enflamment à la moindre ambiguïté. Cette ambition est au fait le véritable
démon chez les personnes, et il est presque homogène avec l'esprit satanique. Cependant les
enfants ne seront possédé par cet esprit nuisible que lorsqu'ils parviendront a une certaine
connaissance de soi-même.
On remarque très tôt ces dispositions chez les enfants, déjà quand les enfants parlent à
peine. Faites l'expérience en plaçant plusieurs bambins ensemble et observez les dans leurs
jeux, et vous remarquerez bientôt comment ils se démènent les uns devant les autres pour
parvenir à se distinguer; vous voyez là un enfant qui sait à peine parler se complaire dans les
bonnes grâces et dans les hommages. Ce sentiment d'ambition et de vanité est beaucoup plus
fort chez les fillettes que chez les garçons. Les fillettes se voient plus belles les unes que les
autres et commencent à se maquiller, et si quelqu'un complimente la fillette, elle se sentira
d'abord embarrassée puis sourira, mais il ne sera pas bon si une seconde fillette se trouve
présente en sa présence, et qu'on la trouverait plus belle, ce serrait un crime de lèse majesté,
ce qui provoquerait une plus ou moins secrète ou apparente crise de larmes.
Quant aux garçons lorsqu'ils sont encore enfant, la beauté du corps les laisse
complètement indifférent, en revanche c'est la force qui prime. Chaque garçon voudrait être le
plus fort et pouvoir vaincre ses camarades sans grâce ni pardon avec les mains et les pieds, et
laisse apparaître des pensées meurtrières, uniquement pour faire voir qu'il est le plus fort avec
l'intention non dissimulée de se faire craindre et devenir le chef de la bande.
Une telle démonstration montre clairement la présence évidente de l'esprit satanique
dans les enfants.
Cet esprit satanique dans cette démonstration n'est qu'un signe, mais qui devrait être
néanmoins combattu immédiatement avec force et détermination, car une telle ambition ne
mettra pas longtemps à prendre de l'ampleur et devenir une force oppressive avec des
conséquences imprévisibles.
Une fillette avide de maquillage et de toilettes deviendra plus tard irrémédiablement
une cocotte ce que l'esprit satanique ambitionne pour elle. Quant au garçon il ne mettra pas
longtemps pour devenir une brute égoïste et un bagarreur mal famé qui ne connaît rien d'autre
que sa force brutale et soi-même.
Que deviendra un tel homme? Qui doit l'enseigner, lui qui sait mieux que tout autre?
Même si on lui montre ses erreurs, ce qui devrait lui donner un peu d'humilité, l'irritera et le
rendra fou de rage et il ne saura montrer que ses bras puissant face à une grande sagesse.
Tout cela repose dans l'esprit de l'ambition arbitraire et opiniâtre qui désire s'imposer à
tout prix, même s'il serait le dernier, si vous essayez de leur enlever ces armes, il leur restera
encore la bouche pour vociférer les injures les plus grossières avec une soif inextinguible de
vengeance. Dans ces circonstances, - les deux compères - l'ambition arbitraire opiniâtre et la
soif inextinguible de vengeance marchent ensemble; leurs serviteurs sont la fourberie et la
simulation.
Ce démon le plus dangereux et le plus pernicieux dans la chair humaine est la source
de tous les maux humains et s'identifie avec le troisième degré de l'enfer où tous les défauts
humains les plus pervers sont concentrés.»
(La terre et la lune, chap. 63,1-10 )

10.11 L'éducation de l'enfant gâté et de l'influence des esprits


« Ecoutez, votre fils est possédé par trois esprits abominables! Le premier de ces
esprits néfastes est la grosse paresse auto-satisfaisante et débonnaire!
Cet esprit de la paresse est assisté de deux esprits provenant des bas fonds! L'un d'eux
est l'esprit de la jouissance des plaisirs quel que soit leur nature! Cet esprit attire pour se
couvrir l'esprit rebelle de la contradiction secrète ou ouverte du mensonge et de la
falsification.
Voyez, le paresseux fuit toute activité; sa devise est : de jouir de tous les plaisir dans la
paix et la tranquillité - le deuxième est pour ainsi dire le fou de la cour. Et le troisième est la
sentinelle protectrice qui veille afin que l'esprit de la paresse puisse jouir de tous les plaisirs
sans être dérangé.
Voyez, c'est en fait la cause cachée du mal qui ronge l'âme de votre fils, et qui est la
conséquence de ce que vous ignorez, que votre garçon était couvert du coté de la mère à
l'encontre des filles, ce qui a donné une certaine liberté au garçon et lui permettait de faire ce
qu'il voulait hors de votre présence parce qu'il savait que ses sœurs par crainte de la punition
maternelle ne vous racontaient pas toutes les polissonneries du garçon, ce qui est encore le cas
maintenant. Cependant Je ne blâme pas la mère, de même ne la blâmez pas non plus, car
l'amour maternel est souvent complètement aveugle dans l'élan de son cœur, et ne voit pas
comment les serpents les un après les autres sortent de la chaleur d'un amour maternel
aveugle. Etant donné que cette affaire est ce quelle est, il importe maintenant de venir en aide
au malade. Voici donc l'ordonnance:
Premièrement, exigez dès a présent et à l'avenir de tous vos enfants des aveux
sincères.
Deuxièmement, ne laissez au garçon aucune libre volonté! Prescrivez au garçon un
emploi du temps strict qu'il doit absolument accomplir sous peine d'une punition sévère. Vous
verrez alors, disparaître bientôt en lui le désir des bavardages et copinages futiles.
Troisièmement, de prier un quart d'heure à haute voix et très lentement le notre père et de lire
quelques versets des psaumes de David, ainsi que certains passages du livre de Sirach. Ce qui
permettra au garçon d'abandonner définitivement ses mauvaises fréquentations. Et de
continuer assidûment cette mise en train pour la vie éternelle et de gagner ainsi Ma grâce, qui
est de loin beaucoup plus importante que celle que peuvent offrir les plus grandes écoles de ce
monde.
Quatrièmement, vous ne devez point vous irriter dans votre cœur de toutes vos
difficultés, mais d'être conscient, que Moi le père céleste Je donne à chacun sa petite croix à
porter afin qu'il Me suive avec son petit sacrifice sans hargne ni grognes, et de porter son
regard vers Moi en toute humilité. Faites le, ce qui pavera le chemin de vos enfants avec des
pierres précieuses.
Cinquièmement, ne portez pas trop d'attention aux progrès scolaires, vous savez très
bien le peu d'importance que J'attache à cela! Quelle importance cela a, si l'enfant entre au
service de ce monde un an plus tôt ou un an plus tard!? - Mais ce qui importe le plus, c'est que
l'enfant puisse me reconnaître le plus tôt possible et commencer à M'aimer! Car la vie ne
provient pas de ce monde, mais elle provient de Moi qui suis la source de toute vie!
Sixièmement, vous ne devez pas écouter les désirs de votre garçon; car la plupart de
ses désirs sont suggérés secrètement par les esprits de ce monde qui veulent s'infiltrer par ce
moyen dans l'âme du garçon. D'autre part cela provient également de l'influence intérieure des
esprits sensuels néfastes déjà en place qui incitent l'enfant à désirer ce que les esprits en place
désirent eux même.
Septièmement, vous devez traiter les autres garçons, Pierre et Paul de la même
manière. Même les désirs des plus jeunes doivent être minimisés et leur accorder le tiers de ce
qu'ils désirent. Ce qui sera salutaire pour leur santé et seront plus facile à les diriger. Observez
scrupuleusement ces sept prescriptions et vous ne tarderez pas à constater les bons résultats.
Dites également aux filles, quelles ne doivent pas importuner le frère handicapé, de le
taquiner avec des mots ironiques et de le pincer, ce qui n'est pas l'amour de son prochain, mais
elles doivent prier pour lui et l'assister avec amour, au lieu de l'exciter et de l'irriter. De même
votre femme doit se comporter comme vous-même!
Si parmi les garçons, quelqu'un voit un frère faire quelque chose d'indécent, il doit
vous le dire immédiatement de façon discrète, mais remarquez bien, il faut que cela soit incité
par amour, et non point par une vengeance quelconque! Car pour un dénonciateur animé par
l'esprit de la vengeance, il pourrait être sévèrement puni par Moi-même! Ce que vous
remarquerez de futile dans l'activité de vos garçons, vous devrez immédiatement les aviser
afin qu'ils en tiennent compte pour ne pas gaspiller leur temps inutilement, mais au cas ou ils
ne tiendraient pas compte de vos remarques, alors il vous faudra sévir énergiquement et les
obliger à le faire tout comme leurs devoirs scolaires sous peine d'une punition sévère! Et vous
verrez en peu de temps disparaître leurs discutions et agissements stériles! Comprenez bien
cela, et agissez fermement! Tous vos enfants sont plus ou moins paresseux, aussi surveillez
les biens avec attention! Ne laissez pas vos enfants fréquenter les autres maisons, qui à notre
époque sont remplis de serpents et de scorpions! Soyez conscient et vigilant de cela, et vous
verrez comme il est facile de se faire posséder par un esprit mauvais!
Je vous ai tout montré jusqu'à ceci: Agissez avec foi et amour, et vous ne manquez pas
d'éprouver la force de Mon verbe.»
( Les dons du ciel, vol. I page 372, 1-375, 20 )

Centres d'intérêt liés