Vous êtes sur la page 1sur 13
CÉRÉMONIES D’INAUGURATION DU NOUVEAU CANAL DE SUEZ M. Bensalah représente le Président Abdelaziz Bouteflika P.

CÉRÉMONIES D’INAUGURATION DU NOUVEAU CANAL DE SUEZ

M. Bensalah représente le Président Abdelaziz Bouteflika

P. 3

20 Choual 1436 - Mercredi 5 Août 2015 - N°15507 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287

- Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287 L A R E V O L U

L A

R E V O L U T I O N

P A R

L E

P E U P L E

E T

P O U R

L E

P E U P L E

MDN

Gaïd Salah préside la cérémonie de remise du Prix de l’ANP pour la meilleure œuvre scientifique, culturelle et médiatique

la meilleure œuvre scientifique, culturelle et médiatique Le général de Corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah,

Le général de Corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, a présidé, hier au Cercle national de l’armée, à Beni-Messous, la cérémonie de remise du Prix de l’ANP pour la meilleure œuvre scientifique, culturelle et médiatique au titre de l’année 2015, dans sa quatrième édition, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale.

P. 3

MOUVEMENT DANS LE CORPS DES WALIS Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales installe

MOUVEMENT DANS LE CORPS DES WALIS

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales installe les nouveaux walis de Ghardaïa de Tiaret et d’Adrar, et le wali délégué d’El-Ménéa

Bedoui appelle de Ghardaïa les citoyens à soutenir les efforts des institutions militaires et civiles pour préserver la sécurité La commission interministérielle consacrée à Ghardaïa se réunira bientôt

PP. 3-4

MAE

MAE L’Algérie condamne « vigoureusement » l’attaque d’un camp militaire à Tombouctou au Mali P. 24

L’Algérie condamne « vigoureusement » l’attaque d’un camp militaire à Tombouctou au Mali

P. 24

LA MINISTRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE L’A CONFIRMÉ :

24 LA MINISTRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE L’A CONFIRMÉ : « La rentrée scolaire fixée au 6

« La rentrée scolaire fixée au 6 septembre prochain »

P. 4

M. HADJAR À GHARDAÏA

au 6 septembre prochain » P. 4 M. HADJAR À GHARDAÏA L’université appelée à contribuer au

L’université appelée à contribuer au développement économique, social et culturel

P. 4

EL GHAZI À BLIDA :

économique, social et culturel P. 4 EL GHAZI À BLIDA : « Les secteurs économique et

« Les secteurs économique et industriel ont beaucoup contribué à l’absorption du chômage »

P. 5

LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS :

du chômage » P. 5 LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS : « Les unités d’entretien du

« Les unités d’entretien du réseau routier opérationnelles dès septembre »

P. 24

El Moudjahid/Pub du 05/08/2015
El Moudjahid/Pub du 05/08/2015

2

2 EL MOUDJAHID MÉTÉO ChAuD Au Nord, il fera moins chaud sur le lit- toral. Les

EL MOUDJAHID

MÉTÉO ChAuD Au Nord, il fera moins chaud sur le lit- toral. Les vents seront
MÉTÉO
ChAuD
Au Nord, il fera moins chaud sur le lit-
toral.
Les vents seront faibles à modérés.
Sur les régions Sud et de l’Extrême Sud,
le temps sera très chaud, avec des tempé-
ratures très élevées, dépassant les 35°C, et
des vents de sable.
Températures (maximales-minimales)
prévues aujourd’hui :
Alger (35 - 21°), Annaba (31° - 19°), Bé-
char (43 -
28°),
Biskra
(47°
-
29°),
Constantine (36° - 18°), Djelfa (39° - 23°),
Ghardaïa
Sétif (37° -
(43°
- 28°),
Oran (34°
- 24°),
18°), Tamanrasset (33°- 21°),
Tlemcen (37° -
21°).
DJEZZY PLAY TOUR Première caravane connectée en Algérie Djezzy organise la première édition du Digital
DJEZZY PLAY TOUR
Première caravane connectée
en Algérie
Djezzy organise la première édition du
Digital Play Tour, sous forme de ca-
ravane mobile,
qui parcourra 5
villes côtières de l’est à l’ouest. Il
s’agit de Skikda, Béjaïa, Alger, Oran et
de Tlemcen, et ce à raison de 4 jours par es-
cale.
Le Digital Play
Tour
fera
son
premier
arrêt à la plage Flamant Rouge de Skikda,
du 5 au 8 août .
Djezzy Play Tour a pour but d’initier les
vacanciers aux nouvelles technologies, de
manière ludique, avec
des animations
de
qualité
telles
que le
Djezzy Play
Box, le
Dôme (de forme polygonale), le Play Photo
Lab, ainsi que d’autres activités sur la plage
comme le Babyfoot humain, les tournois de
beach soccer et de beach volley, le Xbo…

Appel au don de sang

Appel au don de sang La Fédération algérienne des donneurs de sang, en collaboration avec le

La Fédération algérienne des donneurs de sang, en collaboration avec le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hos- pitalière, l’Agence nationale du sang et le mi- nistère des Affaires religieuses et des Wakfs, lance un appel à l’ensemble de la population âgée de dix-huit à soixante-cinq ans et en bonne santé afin d’offrir un peu de son sang.

M. Nouri à Blida Le ministre des Ressources en eau et de l’Environne- ment, M.
M. Nouri
à Blida
Le ministre des
Ressources en eau
et de l’Environne-
ment, M. Abde-
louahab Nouri,
effectuera, au-
jourd’hui, une vi-
site de travail et
d’inspection des
projets et infra-
structures relevant
de son secteur dans la wilaya.
*************************************
M.
El-Ghazi
à Skikda
Le ministre du Tra-
vail, de l’Emploi et de
la Sécurité sociale, M.
Mohamed El-Ghazi,
effectue, ce matin à 9h,
une visite de travail et
d’inspection des struc-
tures relevant de son
secteur dans la wilaya.
*************************************
AUJOURD’HUI
Khebri réunit les DDE
des wilayas du Centre
Le ministre de
l’Énergie, M.
Salah Khebri, pré-
side, aujourd’hui,
une réunion de tra-
vail avec les Di-
recteurs de
l’énergie (DDE)
des wilayas du
Centre.
Cette réunion,
qui s’inscrit dans
le cadre d’une
série de réunions
avec les DDE des
48 wilayas du pays, portera sur l’évaluation des
bilans des activités de ces directions, l’examen
des difficultés rencontrées et leur programme
d’action.
************************************
M. Boudiaf à
Bordj Bou-
Arréridj
Le ministre de la
Santé, de la Popula-
tion et de la Réforme
hospitalière, M. Ab-
delmalek Boudiaf,
effectuera, au-
jourd’hui, une visite
de travail et d’ins-
pection dans la wi-
laya de Bordj
Bou-Arréridj.
************************************
DIMANCHE 9 AOÛT À 9H AU
PALAIS DE LA CULTURE
MOUFDI-ZAKARIA
Cérémonie
de clôture
de la saison
culturelle
Sous le haut
patronage du mi-
nistre des Af-
faires religieuses
et des Wakfs, M.
Mohamed Aïssa,
le Centre cultu-
rel islamique or-
ganise une
cérémonie de clôture de la saison culturelle, le
dimanche 9 août à 9h30, au Palais de la culture
Moufdi-Zakaria.

CE MATIN À 10H AU MÉTRO D’ALGER

Journée de sensibilisation sur les hépatites

L’association nationale SOS Hé- patites organise une journée de sen- sibilisation, ce matin à partir de 10h au métro d’Alger (station Hay El- Badr).

à partir de 10h au métro d’Alger (station Hay El- Badr). DEMAIN À 10H À LA

DEMAIN À 10H À LA PLAGE LES SABLETTES

SEAAL : « Main dans la main »

À LA PLAGE LES SABLETTES SEAAL : « Main dans la main » Dans le cadre

Dans le cadre de la deuxième édition des journées «Main dans la Main» pour la préservation des milieux aquatiques, ayant pour thème : «Parce que nous avons tous une part de responsabilité, mobilisons-nous pour la préservation de notre littoral !», SEAAL organise une action éco-citoyenne qui aura lieu demain, au ni- veau de la plage Les Sablettes, à partir de 10h.

AGENDA CULTUREL JUSQU’AU 16 AOÛT À 22H AU THÉÂTRE DE VERDURE Layali Mezghena L’établissement Arts
AGENDA CULTUREL
JUSQU’AU 16 AOÛT À 22H AU THÉÂTRE DE VERDURE
Layali Mezghena
L’établissement Arts et
Culture de la wilaya d’Alger
a concocté, pour la saison es-
tivale, une palette artistique
riche et diversifiée, «Layali
Mezghena», du 24 juillet au
16 août.
6 août : groupe Free-
klane.
8 août :
Sid Ali Dris,
Nassim Bour.
13
août
:
Djmawi
Africa.
14 août : Groupe El-
Dey.
15
août : Hamidou, Ghani El-Dja-
zaïri.
Salle Ibn Khaldoun :
7 août : Malya Saâdi.
**********************************************************
DU 8 AU 15 AOÛT AU THÉÂTRE DE PLEIN AIR – SIDI FREDJ
Soirées artistiques variées
Sous l’égide du ministère de la Culture,
et dans le cadre de son programme
de l’année 2015, l’Office national
de la culture et de l’information
(ONCI), en collaboration avec
l’ENTV, l’ENRS, et l’ONDA, or-
ganise des soirées artistiques va-
riées, du 8 au 15 août, à partir de
22h30, qui verront la participation
d’une pléiade d’artistes, avec :
Samedi 8 août : Izoran, Nawel
Skender, Farid Haoumed.
Dimanche 9 août : Naïma Ababssa,
Boukacem Boualem, Zoubir, Chaba Sonia
Lundi 10 août : Mohamed Rebah,
Nouredine Debiane, Hakim Halaka, Sa-
mira l’Oranaise.
Mardi 11 août : Cheb Khaled.
Mercredi 12 août : Souad Halima,
Ammar Ourabeh, Zahi Cheraïti, Cheb
Mahfoud.
Jeudi 13 août : Cheb Nacim, Alilou,
Omar
Mamach,
Cheb Anouar.
Vendredi
14
août
:
B a r i z a ,
Abdallah
M
a
r
-
s e i l l e ,
Abd
El-
Waheb
El-Ba-
chari.
S a m e d i
15 août : Raïna
Raï, Groupe D’zaïr.
**********************************************************
DEMAIN À 20H À LA SALLE IBN ZEYDOUN
5 e édition du Festival culturel international
d’été en musique
La cérémonie d’ouverture de la cinquième édition du Festival culturel in-
ternational d’été en musique aura lieu demain à 20h, à la salle Ibn Zeydoun.

Mercredi 5 Août 2015

N ation

3

EL MOUDJAHID

CÉRÉMONIES D’INAUGURATION DU NOUVEAU CANAL DE SUEZ

CÉRÉMONIES D’INAUGURATION DU NOUVEAU CANAL DE SUEZ M. Bensalah représente lePrésident Abdelaziz Bouteflika Le

M. Bensalah représente

lePrésident Abdelaziz Bouteflika

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a désigné le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, pour le représenter aux cérémonies d’inaugu- ration du nouveau canal de Suez (Egypte), a indiqué, hier, la Présidence de la République dans un communi- qué. «En réponse à l’invitation qu’il a reçue du Prési- dent Abdelfetah Al Sissi, Président de la République arabe d’Egypte, Son Excellence M. Abdelaziz Boute- flika, Président de la République, a désigné M. Abdel-

kader Bensalah, président du Conseil de la nation, pour le représenter aux cérémonies nationales qui se dérou- leront le 6 de ce mois, à l’occasion de l’inauguration du nouveau canal de Suez», précise la même source. «M. Bensalah, qui sera porteur d’un message du Président de la République au Chef de l’Etat égyptien, sera ac- compagné par M. Abdelkader Messahel, ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue arabe», a ajouté le communiqué.

MDN

Gaïd Salah préside la cérémonie de remise du Prix de l’ANP pour la meilleure œuvre scientifique, culturelle et médiatique

Le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire a présidé, hier, au Cercle national de l’armée, à Beni-Messous, la cérémonie de remise du Prix de l’ANP pour la meilleure

œuvre scientifique, culturelle et média- tique au titre de l’année 2015 dans sa quatrième édition, indique un commu- niqué du ministère de la Défense natio- nale. La cérémonie s’est déroulée en présence du «commandant de la garde républicaine, les commandants des forces armées, le secrétaire général du ministère de la Défense nationale, les chefs de départements de l’état-major de l’ANP, les directeurs et chefs des services centraux du ministère de la Défense nationale, les représentants du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, et du ministère de la Culture, les membres de

la commission du Prix de l’Armée na-

tionale populaire, les membres des jurys militaires et civils ainsi que les chefs de structures d’appartenance des lauréats», précise la même source. La cérémonie a été ouverte par une allocution prononcée par le général de corps d’armée, vice-ministre de la Dé- fense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire à travers laquelle il a «félicité les lauréats tout en réitérant le soutien continu du haut

les lauréats tout en réitérant le soutien continu du haut commandement de l’ANP à ce genre

commandement de l’ANP à ce genre d’efforts». «Afin d’encourager la concurrence loyale et de développer le sens de la créativité scientifique et cul- turelle au sein de l’ANP, nous avons

voulu que l’initiative du Prix scienti- fique, culturel et médiatique soit un support capital pour renforcer l’esprit de compétitivité au sein de nos person- nels et un facteur d’ascension avec le- quel se hissent leurs facultés cognitives à la hauteur de la créativité et de l’ex- cellence dans les différents domaines de la science et du savoir en leur incul- quant que le savoir est la clé de la res- ponsabilité et le phare de la concrétisation des objectifs escomp-

tés», a indiqué le chef d’état-major de l’ANP. Le général de corps d’Armée a «loué, dans son allocution, le soutien du peuple algérien et sa noble solidarité avec les éléments de l’ANP, fils de l’Algérie, suite au dernier attentat ter- roriste». «A travers ses œuvres de valeur, le Prix de l’ANP pour l’année 2015, dans sa quatrième édition a franchi un par- cours honorable et ce, dans l’objectif d’encourager et de valoriser les apti- tudes intellectuelles des personnels de l’ANP», a relevé le général de corps d’armée, Gaïd Salah, ajoutant que «ce Prix est devenu une louable tradition

militaire qui ne cesse de prendre de l’ampleur d’une année à une autre». «Cette tradition, a-t-il poursuivi, permettra sans doute l’aboutissement à une élite habile et pluridisciplinaire qui renforcera les capacités de l’Armée na- tionale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale et ce, sous le commandement de Son Excel- lence le Président de la République, chef suprême des Forces armées, mi- nistre de la Défense nationale, au ser- vice de l’Algérie, et aux honneurs de défendre la souveraineté de son terri- toire et l’unité de son peuple». «Ce peuple noble, loyal et fidèle, que je salue, par cette occasion, en lui rendant un grand et vibrant hommage pour son soutien, sa mobilisation et sa solidarité avec ses frères compatriotes de l’ANP, tombés en martyrs, suite à la dernière attaque terroriste lâche et ignoble», a souligné le chef d’état- major de l’ANP. «Je promets au peu- ple algérien que son armée demeurera toujours digne de sa confiance, et avec l’aide de Dieu le Tout-Puissant, nous allons assainir notre pays de ces traîtres agresseurs», a-t-il affirmé, ajoutant que «les injustes verront bientôt le revire- ment qu’ils éprouveront». Par la suite, il a été procédé à l’an- nonce des noms des lauréats dans les différentes spécialités, à l’instar des sciences militaires, médicales, techno-

logiques, humaines, sciences de la communication et de l’information ainsi que les œuvres d’art, avant de procéder à la remise des attestations et des rétributions aux lauréats, indique le communiqué. Lors de cette 4 e édition du Prix de l’ANP, treize (13) œuvres, indivi- duelles ou collectives, ont été primées, à savoir «3 en sciences militaires, 3 en sciences médicales, 3 en sciences tech- nologiques, 1 en sciences humaines, 1 en sciences de la communication et de l’information, 2 en œuvres d’art», pré- cise-t-il. Le Prix de l’ANP pour la meilleure œuvre scientifique, culturelle et médiatique, au titre de l’année 2015», a connu un épanouissement considérable en matière de valeur ajou- tée apportée par les recherches, travaux et innovations présentés par les partici- pants relevant du ministère de la Dé- fense nationale, notamment à la lumière de l’intérêt accordé par le haut commandement à la recherche scienti- fique et au développement des diffé- rents domaines scientifiques et de créativité, permettant de parvenir à da- vantage de progrès et au renforcement des piliers de la défense nationale, par- ticulièrement dans ce contexte de dé- veloppement rapide des techniques scientifiques et technologiques dans tous les domaines», souligne la même source.

MOUVEMENT DANS LE CORPS DES WALIS

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales installe le nouveau wali de Ghardaïa

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Be- doui, a installé, hier, le nouveau wali de Ghardaïa, Mecheri Azzedine, dans le cadre du mouvement opéré récemment par le Président de la République Ab- delaziz Bouteflika dans le corps des walis et des walis délégués. La cérémo- nie d’installation s’est déroulée en pré- sence des autorités militaires et civiles, des élus et des notables de la région, ainsi que de la société civile. A cette occasion, M. Bedoui a transmis «les salutations» du Président de la République à la population de Ghardaïa et à ses notables, affirmant qu’en application «des instructions fermes» du Président de la République «tous les moyens matériels et humains

seront assurés pour accompagner les programmes de développement desti- nés à Ghardaïa en vue de rattraper le retard accusé en termes de développe- ment dans la région, ainsi que les jeunes et les opérateurs économiques pour concrétiser les aspirations et les objectifs tracés». Le ministre a, dans ce sens, appelé la population de cette wilaya notam- ment les jeunes à préserver tous les ac- quis réalisés, comme ceux contenus dans la charte de paix et de réconcilia- tion nationale, en ce qui a trait au ren- forcement de la cohésion, de l’unité et de la stabilité. M. Bedoui a, en outre, souligné l’impératif de poursuivre les efforts dans le cadre des démarches vi- sant à garantir la sécurité des citoyens

démarches vi- sant à garantir la sécurité des citoyens et de leurs biens et de dépasser

et de leurs biens et de dépasser les dif- férends, ajoutant qu’«il est attendu des notables de Ghardaïa de veiller à diffu- ser les valeurs de tolérance et de frater- nité pour assurer la stabilité» dans la région. Il a ajouté que le gouvernement «sera toujours à l’écoute des préoccu- pations de la population de Ghardaïa, une démarche que le wali œuvrera à concrétiser sur le terrain pour réaliser les objectifs tracés». Pour sa part, le nouveau wali de Ghardaïa s’est engagé à œuvrer à consacrer «le dialogue, la concertation et la réconciliation pour surmonter les difficultés, permettre à Ghardaïa de re- trouver sa place et mettre fin à la dis- corde».

Bedoui appelle les citoyens à soutenir les efforts des institutions militaires et civiles pour préserver la sécurité

populaire et autres corps de la sécurité dans la défense des frontières et la lutte

contre la criminalité, le ministre a pré-

cisé que les grands défis auxquels l’Al- gérie est confrontée à tous les niveaux notamment sécuritaire «exigent de toutes les franges du peuple algérien de

préserver les acquis réalisés par la Charte pour la paix et la réconciliation nationale». La Charte pour la paix et la réconciliation nationale est le «plus grand projet accompli par l’Algérie in- dépendante de par les valeurs de cohé- sion, de tolérance et d’unité nationale

qu’il véhicule», a tenu à souligner M. Bedoui. Il a ajouté que cette «conjonc- ture nécessite aussi la solidarité entre les citoyens et la poursuite des dé- marches visant la préservation de la sé- curité, la stabilité et l’unité nationale qu’il faut placer au dessus de toute

Le ministre de l’Intérieur et des Col- lectivités locales, Noureddine Bedoui,

a appelé, hier à Ghardaïa, les citoyens

à soutenir les «efforts considérables»

des institutions militaires et civiles pour

la préservation de la sécurité et la sta- bilité. «Les efforts considérables consentis par les institutions militaires et civiles pour assurer la sécurité et la stabilité conformément aux instructions fermes du Président Abdelaziz Boute- flika exigent d’être soutenus par les ci- toyens à la faveur de la solidarité, la cohésion et le rejet de la discorde», a in- diqué M. Bedoui dans une allocution au terme de l’installation du nouveau wali de Ghardaïa, Azzedine Mecheri. Après avoir salué les efforts «considé- rables» déployés par l’Armée nationale

autre considération», a-t-il dit. M. Be- doui a, dans ce contexte, appelé les jeunes algériens à suivre l’exemple des martyrs de la guerre de Libération et de s’inspirer de leurs valeurs quand il s’agit de «défendre les intérêts supé- rieurs et la stabilité du pays».

La commission interministérielle consacrée à Ghardaïa se réunira bientôt

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, a indiqué, hier à Ghardaïa, que la commission interministérielle consacrée à la région se réunira bientôt à Ghardaïa. S’adressant aux notables et aux représentants de la société civile de la wilaya de Ghardaïa, au terme de sa visite dans la wilaya, M. Bedoui a précisé que «la commission interministérielle consacrée à la région se réunira bientôt à Ghardaïa pour continuer d’écouter et de prendre en charge les préoccupations de la population, conformément aux instructions du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika». Lors d’une visite de travail dans la wilaya de Ghardaïa, le ministre de l’Intérieur a présidé, le 2 juillet dernier, l’installation de la commission interministérielle consacrée à Ghardaïa. La commission agit conformément aux directives du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et aux «strictes instructions» du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a alors indiqué M. Bedoui.

Mercredi 5 Août 2015

N

4

ation

EL MOUDJAHID

LA MINISTRE DE L’ éDuCATION NATIONALE L’A CONfIRMé :

« La rentrée scolaire fixée au 6 septembre prochain »

La ministre de l’Éduction nationale, Nouria Benghebrit, a confirmé la date de reprise des cours, qu’elle avait déjà annoncée en février dernier. La rentrée scolaire pour plus de 8 millions d’écoliers, collégiens et lycéens est prévue pour le 6 septembre prochain.

A cet effet, M me Bengehbrit a ap- pelé l’ensemble des acteurs du secteur de l’éducation, notam-

ment les enseignants et les élèves à être au rendez-vous pour garantir le succès de cette rentrée. La reprise du travail pour le per- sonnel administratif est prévue le 25 août, celle des enseignants le 1 er sep- tembre a signalé auparavant la minis- tre, qui a révélé que le nombre d’élèves attendu pour cette année est de 8.581.370 élèves, soit une aug- mentation globale de 129.955 élèves par rapport à l’année écoulée, tous cycles confondus. Le taux de réussite à l’examen de fin de cycle primaire a atteint 81,57%, celui du BEM est de 53,97%, tandis que pour le baccalau- réat, il est de 51,36%. Durant cette période des vacances scolaires, la mi- nistre a procédé à l’organisation de plusieurs rencontres, colloques et au- tres conférences nationaux et régio- naux sur l’évaluation de la mise en œuvre de la réforme de l’école. Au menu, l’évaluation des résultats des examens scolaires ainsi que l’étude de plusieurs problématiques essen- tielles pouvant améliorer la qualité de l’enseignement en Algérie. Il s’agissait, entre autres, de la ré-

en Algérie. Il s’agissait, entre autres, de la ré- vision de l’examen de cinquième, qui sera

vision de l’examen de cinquième, qui sera remplacé par un test national, le lancement du Bac professionnel, ainsi que l’élargissement de l’ensei- gnement préscolaire. Abordant ce dernier point, M me Benghebrit a sou- ligné l’importance des classes prépa- ratoires dans le cycle primaire, rappelant que les écoles ayant appli- qué l’enseignement préparatoire ont réalisé un taux de réussite de 90%. Les travaux de la conférence natio-

nale sur l’évaluation de la mise en œuvre de la réforme de l’école, qui a pris fin samedi dernier, a abouti à une liste dépassant 200 recommanda- tions. Sur le plan pédagogique, le mi- nistère a lancé de nouvelles mesures pour améliorer les programmes de formation des enseignants, pour étu- dier le plan scolaire, la promotion du livre et les futurs programmes péda- gogiques, l’amélioration de la maî- trise des langues notamment l’arabe,

ainsi que la promotion de la langue amazigh. A ce propos, la ministre a

indiqué que la prochaine rentrée sco- laire sera marquée par l’élargisse- ment de l’enseignement de l’amazigh

à 20 wilayas, ajoutant que tous les

moyens pédagogiques ont été mobi- lisés pour garantir cette démarche qui s’inscrit dans le cadre de la promo- tion de la langue amazigh. Il est prévu pour cette rentrée la réception de nouvelles structures, à savoir 263 nouvelles écoles primaires qui totali- seront 133.720 nouvelles places pé- dagogiques, 112 nouveaux collèges, soit 72.320 nouvelles places pédago- giques et 157 nouveaux lycées pour un potentiel de 132.000 nouvelles places pédagogiques.

Langue maternelle :

« Le débat est positif » La proposition relative à l’utilisa-

tion de l’arabe dialectal, ou «darija», durant le cycle primaire n’en finit plus de créer la polémique au sein de la famille de l’éducation nationale. La ministre de l’Education nationale

a tranché hier la question. «Le débat

autour de l’utilisation de la langue maternelle dans le cycle primaire est «positif, le débat positif». Cette

question a permis d’échanger les points de vue sur les recommanda- tions de la conférence nationale sur l’évaluation de la réforme de l’école, a-t-elle poursuivi. Elle rappellera

toutefois que l’«enseignement en langue arabe est incontestable et qu’il ne faut pas tromper la société». Inter- venant à la clôture de la conférence régionale d’évaluation des examens dans les wilayas du nord du pays et des hauts plateaux, M me Benghebrit a expliqué que «l’utilisation durant les deux premières années du cycle pri- maire de certaines expressions que l’enfant a reçues dans son environne- ment lui permettra d’acquérir les connaissances et d’éviter la déperdi- tion scolaire précoce». Les recommandations de la conférence régionale ont porté, entre autres, sur l’amélioration de la maî- trise des langues et des matières es- sentielles, telles que les mathématiques et la langue arabe, afin d’augmenter le taux de réussite, ainsi que sur l’intensification des classes mobiles dans les régions éloi-

gnées dans le cadre de la consécration des «principes d’équité et d’égalité des chances pour les élèves». Salima Ettouahria

M. HADjAR À GHARDAïA

L’université appelée à contribuer au développement économique, social et culturel

L’université algérienne est appe- lée à contribuer au développement économique, social et culturel, local et national, ainsi qu’à la consécration des valeurs de citoyenneté, a estimé, hier à Ghardaïa, le ministre de l’En- seignement supérieur et de la Re- cherche scientifique, Tahar Hadjar. S’exprimant en marge d’une visite de travail et d’inspection dans la wilaya, le ministre a appelé les responsables universitaires à consolider la coopé- ration entre leur établissement, les au- torités locales et les différents acteurs économiques dans leurs régions res- pectives, afin de permettre à l’univer- sité de répondre aux exigences locales en matière de recherche, de formation et de cadres. «Il est impératif que l’université devienne une locomotive du développement local, régional voire même national», a-t-il souligné

en insistant sur l’enracinement et la promotion des valeurs de citoyenneté chez les jeunes. M. Hadjar a estimé, en outre, «qu’il est temps de donner aux universitaires l’occasion de s’ou- vrir sur le monde industriel, les nou- velles technologies et les énergies renouvelables, en prévision du taris- sement des énergies fossiles». Concernant la nouvelle rentrée uni- versitaire, le ministre a assuré que son département s’attelle à réunir toutes les conditions infrastructurelles pour garantir un enseignement uni- versitaire moderne et en phase avec les changements rapides dans le sec- teur de l’enseignement et dans la so- ciété. Le ministre a entamé sa visite de travail par la nouvelle médiathèque de l’université de Ghardaïa où il s’est félicité des «très bonnes conditions» dans lesquelles se déroule la période

bonnes conditions» dans lesquelles se déroule la période des inscriptions définitives des nou- veaux étudiants.

des inscriptions définitives des nou- veaux étudiants. Après avoir fait une rétrospective succincte de la création de l’université de Ghardaïa, il a af- firmé que «toutes les mesures» ont été

prises pour permettre d’accueillir quelque 12.000 étudiants à la rentrée prochaine. «On est passé de 200 étu- diants en 2004 à 12.000 étudiants en 2015», a-t-il précisé avant d’ajouter

que pour faire face aux défis du suref- fectif et du manque d’infrastructures, de nombreux chantiers d’extension et de création de nouveaux établisse- ments universitaires sont lancés dans la wilaya de Ghardaïa. M. Hadjar s’est ensuite rendu sur les chantiers de diverses structures en construction, dont 6.000 nouvelles places pédago- giques, une résidence universitaire de 2.000 lits avec restaurant central de 800 couverts et 50 logements pour les enseignants et cadres du secteur, ainsi que le siège en construction des œu- vres universitaires de Ghardaïa. Il a insisté, auprès des responsables concernés, sur le respect des délais li- vraison des projets retenus, afin de permettre d’offrir des places pédago- giques aux futurs bacheliers (2016-

2017).

MOuvEMENT DANS LE CORPS DES wALIS

Le ministre de l’Intérieur installe le wali délégué d’El-Ménéa

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nouredine Be- doui, a installé, hier, le wali délégué de la circonscription administrative d’El-Ménéa (Ghardaïa), Dahmani Ahmed, dans ses nouvelles fonc- tions, dans le cadre du mouvement opéré récemment par le Président de la République, Abdelalziz Bouteflika, dans le corps des walis et des walis délégués. La cérémonie d’installation s’est

déroulée en présence du wali de Ghardaïa, Mechri Azzedine, des au- torités locales, militaires et civiles, et des notables de la région. Après avoir transmis les salutations du Président de la République à la population d’El-Ménéa, le ministre a souligné, dans une allocution, que la création de dix wilayas déléguées dans le Sud était «une réalisation historique vi- sant à perpétuer la dynamique de dé- veloppement que connaît le pays

depuis l’an 2000». Cette démarche vise également à «rapprocher l’administration du ci- toyen et à associer celui-ci à la prise de décision», a ajouté M. Bedoui. Le mouvement opéré récemment par le Président de la République, Abdela- ziz Bouteflika, dans le corps des walis a vu la désignation de 17 walis délégués dont ceux des dix nouvelles circonscriptions administratives du sud du pays. Il s’agit des circonscrip-

tions de Timimoun et Bordj Badji Mokhtar (Adrar), Ouled Djellal (Bis- kra), Beni Abbas (Béchar), In Salah et In Guezzam (Tamanrasset), Toug- gourt (Ouargla), Djanet (Illizi), El Meghaier (El Oued), et El Menia (Ghardaïa). Ces circonscriptions ad- ministratives sont dirigées par des walis délégués, placés sous l’autorité des walis territorialement compé- tents. La décision de création de ces circonscriptions administratives a été

entérinée lors du Conseil des minis- tres du 24 mai dernier. M. Bedoui est arrivé, hier, à Ghar- daïa où il a présidé la cérémonie d’installation du nouveau wali de Ghardaïa et du wali délégué de la cir- conscription administrative d’El Menia. Le ministre présidera égale- ment dans la journée la cérémonie d’installation du wali d’Adrar et celle du wali délégué de la circonscription administrative de Timimoun.

Installation du nouveau wali d’Adrar

Le ministre de l’Intérieur et des Collecti- vités locales, Noureddine Bedoui, a installé, hier, le wali d’Adrar, Limani Mustapha, dans ses nouvelles fonctions, La cérémonie d’ins- tallation s’est déroulée en présence des autori- tés locales militaires et civiles, des notables et des représentants de la société civile de la ré- gion. Après avoir transmis les salutations du Pré- sident Bouteflika à la population d’Adrar, le ministre a souligné, dans une allocution, qu’en application des orientations quotidiennes du Président de la République, le gouvernement «est déterminé à promouvoir le développement

dans la wilaya d’Adrar et les autres régions du Sud pour répondre aux aspirations des ci- toyens». M. Bedoui a insisté sur la nécessité de «lutter contre la bureaucratie à tous les ni- veaux», de privilégier «le dialogue, la concer- tation et la coordination avec les élus locaux» et d’«associer les citoyens à la gestion des af- faires publiques». Avant de quitter la wilaya d’Adrar, M. Be- doui, qui s’était rendu plutôt dans la journée à Ghardaïa, a visité la zaouïa de Cheikh Sidi M’hamed Belkbir, dont les membres l’ont chargé de «transmettre leurs salutations» au Président Bouteflika.

Le nouveau wali de Tiaret prend ses fonctions

Le nouveau wali de Tiaret, Abdeslam Ben- touati, a pris, hier, ses fonctions en remplace- ment de Mohamed Bousmaha désigné wali de M’sila dans le cadre du mouvement opéré der- nièrement par le Président de la République, Ab- delaziz Bouteflika, au sein du corps des walis et des walis délégués. La cérémonie de prise de fonctions s’est dé- roulée en présence des autorités civiles et mili- taires, des élus, des représentants de la société civile, des notables et de moudjahidine de la wi- laya. Dans une allocution pour la circonstance, le nouveau wali a souligné qu’il travaillera en

coordination permanente et efficace avec les élus locaux, les députés, les cadres de l’Etat et les représentants de la société civile pour la pros- périté de la wilaya et l’amélioration des condi- tions de vie de sa population. M. Bentouati a ajouté qu’il œuvrera à renforcer la relation avec les opérateurs économiques pour un développe- ment durable dans la wilaya à moyen et long termes, dans le respect de la loi et de la législa- tion. L’ex-wali de Tiaret Mohamed Bousmaha a rappelé, pour sa part, les grandes réalisations opérées dans la wilaya dans les dernières années.

Mercredi 5 Août 2015

N

EL MOUDJAHID

ation

5

EL GHAZI À BLIDA :

« Les secteurs économique et industriel ont beaucoup contribué à l’absorption du chômage »

«Les secteurs économique et industriel ont beaucoup contribué à l’absorption du chômage dans la wilaya de Blida», a annoncé, hier à Blida, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi.

L a wilaya de Blida a de la

chance de disposer d’un tissu économique et indus-

triel exceptionnel qui a permis de ré- duire le taux de chômage au niveau local pour ne pas dépasser les 7,48 %, soit un taux plus bas que la moyenne nationale qui est de 10,6% », a-t-il in- diqué. Par ailleurs, le ministre a sou- ligné que les dispositifs d’aide à la création d’emploi relevant de son secteur dont les Agences nationale de soutien à l’emploi de jeunes et d’as- surance chômage (ANSEJ et CNAC) ont participé de manière effective dans la création de postes d’emplois, notamment au profit des jeunes di- plômés l’université où du secteur for- mation et de l’enseignement professionnels. Il a précisé à ce pro- pos la mise sur pied, dans la wilaya de Blida et durant le premier semestre 2015, de pas moins de 467 micro-en- treprises ayant permis la création de 968 postes d’emplois. Par ailleurs, durant cette même période, un total

«

de 4.728 emplois a été créé par le sec- teur économique local. Ce chiffre qui reflète « la bonne santé » et le « dy- namisme » de ce secteur dans la wi- laya de Blida, a-t-il ajouté. Durant sa visite d’inspection et de travail dans la wilaya de Blida, M. El Ghazi s’est enquis, au niveau de plusieurs caisses de sécurité sociale, des conditions de prises en charge des assurés sociaux tout en donnant des instructions pour une meilleure prise en charge de ces derniers par, notamment, des facilita- tions dans la délivrance des différents documents tels que la carte Chifa, et ce en application des instructions du Président de la République, Abdela- ziz Bouteflika, portant lutte contre la bureaucratie à tous les niveaux. Il a par ailleurs, rappelé que 2015 sera l’année des recouvrements pour les caisses de sécurité sociale afin de leur permettre de réaliser un équilibre fi- nancier, appelant par la même occa- sion les employeurs à « participer à cette démarche et à faire preuve d’un

« participer à cette démarche et à faire preuve d’un sens de responsabilité en versant leurs

sens de responsabilité en versant leurs cotisations et en déclarant tous leurs employés ». Le ministre a pro- cédé, durant sa visite de travail dans la wilaya de Blida, à l’inauguration de certaines structures relevant de son secteur dont l’antenne de l’ANSEJ à Bouguerra et le centre payeur de la Caisse nationale d’assurance sociale

(CNAS) de la commune de Chebli. Il s’est également rendu au niveau de l’agence de Blida de la Caisse natio- nale des retraites (CNR), la Caisse national des congés payés et du chô- mage intempéries des secteurs du bâ- timent, travaux publics et hydrauliques (CACOBATPH). M. El Ghazi a également visité des micros

M me MESLEM À EL-TARF :

entreprises créées dans le cadre des dispositifs d’aide à la création d’em- ploi, à l’instar de l’unité de menuise- rie métallique de Meftah appartenant à l’entrepreneur Zerrouk Aissa qui a démarré en 2009 avec trois employés et qui emploie aujourd’hui 42 travail- leurs. Cet entrepreneur a même dé- croché des marchés avec de grandes entreprises telles que Cosider, Sona- trach et Sonelgaz. Le ministre a aussi visité une unité de conditionnement et d’emballage implantée à Beni Tamou, un laboratoire d’analyses mé- dicales à Oued El Alleug et une unité de dialyse. M. El Ghazi a achevé sa visite dans la wilaya de Blida par la remise de diplômes de formation et de chèques aux bénéficiaires des dis- positifs de l’Ansej et de la CNAC ainsi que des décisions d’aide accor- dées par le Fonds national de péré- quation des œuvres sociales (FNPOS).

« L’accessibilité des personnes aux besoins spécifiques, une priorité »

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mounia Meslem Si Amer, a insisté hier, à El Tarf, sur l’impor- tance de « l’accessibilité pour les per- sonnes aux besoins spécifiques » qui leur permettra de se déplacer sans dif- ficulté et encouragera leur insertion. Intervenant à la grande plage d’El Kala, où elle s’est enquise sur les conditions de séjour de 540 enfants issus de familles démunies venus des wilayas de Laghouat et d’El Oued, M me Meslem a estimé que « cette me- sure n’a pas encore été respectée en dépit des directives relatives aux normes techniques d’accessibilité des personnes aux besoins spéci- fiques, dans l’environnement pu- blic.» Les bénéficiaires de deux séjours de 12 jours chacun, sont pris en charge dans trois résidences, les deux centres psychopédagogiques d’El Tarf et Ain El Assel et à l’école des jeunes sourds de Ben M’Hidi, a- t-on indiqué à la ministre qui a rap- pelé le but recherché par

à la ministre qui a rap- pelé le but recherché par l’organisation de ces camps de

l’organisation de ces camps de va- cances, initiées dans le cadre de la so- lidarité. La ministre, qui avait remis des cadeaux aux jeunes estivants, a également mis l’accent sur l’impor- tance « d’inculquer l’esprit de ci- toyenneté par le biais de l’encadrement assuré par les scouts et les animateurs professionnels ». « Pas

moins de 7.060 enfants issus de fa- milles nécessiteuses ont bénéficié, durant cet été, de séjours de solidarité à travers 17 wilayas côtières », a-t-on affirmé. Lors de l’inauguration d’un Centre spécialisé de rééducation (CSR) à Dréan, qui aura, a-t-on af- firmé, une vocation régionale, la mi- nistre, accompagné du secrétaire

général de la wilaya Mustapha Teyar, a fait part de son « mécontentement » quant au retard accusé pour la récep- tion des projets. Inscrit en 2006, ce projet qui a nécessité une autorisation de programme (AP) de 195 millions de dinars, arrêtée initialement à 80 millions de dinars, a enregistré un re- tard dû, a-t-elle, dit aux réévaluations successives. « Dorénavant, les bu- reaux d’études qui ne respecteront pas les délais impartis, seront pénali- sés », a-t-elle averti en soulignant l’importance de veiller à la « rationa- lisation des dépenses » et au « suivi strict et rigoureux » des programmes destinés à améliorer la prise en charge de cette catégorie sociale. La ministre qui a, par ailleurs, fait état de la mise en place d’un fichier national qui permettra à l’avenir de mettre un terme aux « insuffisances enregis- trées de l’action de solidarité durant le mois sacré de ramadhan », a éga- lement insisté sur le « rôle du mou- vement associatif et de la société civile dans la lutte contre la délin-

quance juvénile ». A Ain El Assel, la délégation ministérielle s’est enquise des conditions de prise en charge des 24 personnes âgées résidentes au foyers pour personnes âgées de Ro- kaba, avant d’inaugurer, à El Tarf, un centre psychopédagogique pour en- fants handicapées mentaux, d’une ca- pacité d’accueil de 80 places, encadrés par un staff composé de 23 éducateurs. A la maison de solidarité des associations à caractère social et humanitaire, M me Meslem a visité une exposition de l’artisanat tradi- tionnel consacré aux femmes rurales, elle a rencontré des représentants de la société civile et des élus locaux. Des tablettes ont été, à cette occasion, remises à des jeunes sourds-muets de l’école de Ben M’Hidi, par la minis- tre qui a en outre distribué un lot de machines à coudre à des femmes au foyer, dans le cadre de la promotion de la femme rurale, ainsi que des fau- teuils roulants à des personnes aux besoins spécifiques.

FERROUKHI :

« Une feuille de route commune ministère- professionnels pour développer la filière avicole »

Une feuille de route commune pour le déve- loppement de la filière avicole a été arrêtée lors d’une rencontre entre le ministre de l’Agricul- ture, du Développement rural et de la Pêche, Sid Ahmed Ferroukhi, et le président du Conseil national interprofes- sionnel de la filière avi- cole, a-t-on appris hier auprès du ministère. Cette feuille de route, adoptée lors d’une réu-

nion, tenue récemment entre les deux parties, comprend sept axes à même d’augmenter la production de la filière avicole en Algérie, a indiqué un communiqué du ministère. Il s’agit, selon la même source, de la mise en place d’un dispositif d’observa- tion du marché, notamment celui des œufs de consommation. A ce titre, les deux parties ont aussi convenu de faire des points de situation sur les capacités de production nationale en œufs de consommation tout en évaluant leurs impacts sur les marchés et les prix à court et à moyen termes. Le ministre et le président du Conseil interprofessionnel de la filière avicole se sont aussi mis d’accord pour faci- liter l’accès des éleveurs et producteurs avi- coles aux crédits bonifiés et d’évaluer la situation des éleveurs ayant subis des pertes,

la situation des éleveurs ayant subis des pertes, avec l’éventualité de ré- échelonnement et de prise

avec l’éventualité de ré- échelonnement et de prise en charge des inté- rêts pour ceux ayant contractés des crédits. Le document commun préconise aussi d’étu- dier le dossier de l’in- troduction de serres avicoles normalisées en vue de faciliter l’inves- tissement dans le do- maine de l’élevage « chair » devant ainsi permettre aux acteurs qui opèrent dans l’infor-

mel de « déposer des agréments exigés par la réglementation », a- t-on précisé. La feuille de route prévoit, en outre, d’étudier les aspects liés aux tech- niques de conservation des œufs de consom- mation et d’engager une réflexion pour la mise en place d’un produit d’assurance afin de préserver les ressources financières des éleveurs, eu égard à l’importance de l’inves- tissement consenti, notamment dans le seg- ment ponte. Par ailleurs, le ministre a réitéré lors de cette rencontre « sa volonté et sa dis- ponibilité » à appuyer les éleveurs avicoles et à les accompagner dans l’objectif de réaliser un développement durable de la filière pour faire face à l’accroissement de la demande de la population et afin de garantir les revenus des professionnels.

GHOUL À ANNABA :

« L’instauration d’un climat d’affaires favorable aux investisseurs est nécessaire »

Le ministre de l’Aménage- ment du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, M. Amar Ghoul, a effectué, hier, une vi- site de travail et d’inspection des structures relevant de son secteur dans la wilaya d’An- naba. Il a insisté, à cette occa- sion, sur la nécessité d’accélérer la réalisation des projets programmés au niveau des zones d’expansion touris- tiques indiquant qu’« il est temps de mettre tous les moyens nécessaires pour encourager l’investisseur. » Tout en souli- gnant que « l’administration doit être à l’écoute de l’investis- seur afin de lui garantir un climat d’affaires favora- ble.» Désormais, a-t-il dit, « on n’exige pas comme au- paravant plusieurs documents pour l’investisseur », mais en contrepartie « l’investisseur doit également respecter le cahier des charges », et d’ajouter qu’« aucun investisseur ne peut imposer son projet, s’il ne répond pas aux exigences des cahiers de charges ». Le ministre a relevé à cet effet que son dé- partement compte procéder, à partir du mois de sep- tembre prochain, à la mise en place des moyens indispensables pour trouver des solutions adéquates afin d’éliminer toutes les « complications » liées aux procédures administratives et aux différentes « obli- gations » qui entravent les démarches des hommes d’affaires et des investisseurs dans la réalisation de

d’affaires et des investisseurs dans la réalisation de leurs projets. Pour le traitement électronique des dossiers

leurs projets. Pour le traitement électronique des dossiers d’in- vestissements, Amar Ghoul a souligné qu’il procédera pro- chainement au lancement d’une base de données qui a pour ob- jectif « de traiter et d’évaluer les dossiers d’investissements sans exiger des investisseurs de se déplacer.» Pour le développement d’une économie hors hydrocarbures, a- t-il indiqué, « il faut encourager en priorité l’investissement et instaurer en même temps un cli- mat d’affaires favorable.» Le ministre n’a pas manqué de réi- térer qu’à partir du mois de sep- tembre, il va procéder au redéploiement du secteur du tourisme afin de lui conférer une nouvelle dyna- mique. « Tous les projets doivent être en mesure de préserver le cachet traditionnel de chaque région de l’Algérie. » « Les hôtels et les infrastructures touris- tiques », a-t-il dit, « doivent accorder la priorité, no- tamment en termes d’esthétique aux produits locaux, car cela va certainement contribuer aux efforts de préservation du patrimoine socioculturel de chaque région. » Le ministre n’a pas manqué de mettre l’ac- cent sur l’investissement au niveau de la wilaya d’An- naba en soulignant que « le nombre des investisseurs est très important, ce qui devrait permettre, prochai- nement, à cette wilaya d’être un des pôles stratégiques

du secteur ». Makhlouf Aït Ziane

Mercredi 5 Août 2015

N

6

ation

EL MOUDJAHID

Nouvelles orieNtatioNs de la politique écoNomique et iNdustrielle

Réunir les conditions d’un climat d’investissement adapté

La rentrée sociale semble chargée de dossiers importants, avec l’annonce des agendas au programme des partenaires politiques, économiques et sociaux concernés, juste après l’ouverture de la session d’automne du Parlement.

C’ est ainsi qu’un sommet de la tripartite entre le gou- vernement, la centrale

syndicale et le patronat est projeté pour septembre prochain visant la poursuite de la concertation avec les partenaires économiques et sociaux pour la mise en œuvre du pacte na-

tional économique et social de croissance. par ailleurs, on apprend que le ministère de l’industrie et des mines s’attelle aux préparatifs d’une conférence nationale sur la relance de l’investissement productif pour novembre prochain. ce calendrier chargé de la rentrée intervient alors que le dernier conseil des ministres

a procédé à l’adoption d’une série

de lois et d’ordonnances impor- tantes sur les plans économique, fi- nancier, industriel ou encore social

et fiscal, à l’instar de la lFc 2015

et les nouvelles mesures pour déve-

lopper l’industrie nationale à l’ini- tiative des investisseurs publics ou privés, nationaux ou étrangers ainsi que des dispositions législatives et fiscales concernant la simplification

des procédures de création d’entre- prises et de protection des associés, d’accès au foncier industriel, à tra- vers la mise en place du guichet unique au niveau local en charge de

la localisation et de la promotion des

investissements et de la régulation du foncier ou encore l’exonération

de la tva sur les opérations liées aux crédits immobiliers à moyen et

à long terme ainsi que la réduction

des charges notariales sur les actes des sociétés et autres actes liés à l’investissement. ces mesures viennent compléter celles prises dans le cadre de la de la loi des finances pour 2015 desti- nées à poursuivre la politique de

pour 2015 desti- nées à poursuivre la politique de l’etat de soutien à l’investissement productif et

l’etat de soutien à l’investissement productif et de la diversification de l’économie nationale, sans compter la réception avant la fin de l’année de 31 nouvelles zones industrielles à travers un certain nombre de wi- layas pour booster la relance des in- vestissements dans les différents domaines d’activités liés à la pro- duction nationale avec plus d’avan-

tages à l’investissement productif. ces mesures doivent en particulier contribuer fortement à la création de pme qui peuvent constituer des sources générant une croissance

sensible à l’économie nationale.

« Consolider les bases de l’économie nationale dans le cadre de la nouvelle politique d’aménagement du territoire » l’ensemble des décisions prises en termes d’amélioration du climat

d’affaires aux investissements, de relance du développement écono- mique durable et équilibré partici- pent de la stratégie nationale de consolider les fondements de la di- versification de l’économie natio- nale dans le cadre de la nouvelle politique d’aménagement du terri- toire national avec la création de nouvelles wilayas dans le sud et les hauts plateaux, de nouveaux pôles économiques, industriels, agricoles ou touristiques laissés à l’initiative des secteurs concernés. pour donner du concret aux ac- tions que devra prendra l’exécutif à la réalisation des objectifs tracés dans le plan de charges qui lui a été fixé par le chef de l’etat en juillet dernier, les membres du gouverne- ment balisent les obstacles en réflé- chissant aux solutions appropriées. toutes ces initiatives, manifesta-

tions, mesures dispositions inter- viennent dans ce contexte et ont pour but de contribuer à donner une nouvelle impulsion à l’industrie na- tionale, un des secteurs-clés pour préparer l’après-pétrole. elles par- ticipent de la détermination de l’al- gérie à promouvoir de manière résolue la croissance et la produc- tion de biens et de services en vue d’améliorer le climat des affaires dans le pays. et c’est à juste titre que le prési- dent de la république a invité le gouvernement à poursuivre et à ac- célérer les réformes législatives et organisationnelles de nature à pro- mouvoir le développement de l’in- vestissement et de la création d’emplois, partant du principe que le travail en tant qu’indicateur éco- nomique de la création est la source de toute richesse. et à ce titre, le travail constitue la base de toutes les richesses pro- duites dans le pays par les agents économiques et donc la mesure et la valeur du piB. partant de ces prin- cipes de réhabilitation de la valeur du travail et de l’engagement des compétences pour réaliser les objec- tifs d’un projet de renouveau, des priorités inscrites dans l’agenda des réformes menées par le pays notam- ment au plan de l’actualisation de la législation du travail et de la sécurité sociale, de l’apprentissage ou en- core celle de l’éducation nationale et l’enseignement supérieur, le gou- vernement table sur l’amélioration du climat des affaires et de l’envi- ronnement de l’entreprise. des prio- rités que le gouvernement compte dynamiser la mise en œuvre aussi bien au niveau de la démarche que des moyens pour encourager et dé-

velopper l’entreprise et l’investisse- ment en poursuivant la levée des contraintes qui entravent l’accéléra- tion de la croissance.

Une conférence nationale en novembre sur la relance de l’investissement productif une conférence nationale sur la relance de l’investissement produc- tif se tiendra du 4 au 6 novembre prochain à alger, à l’initiative du ministère de l’industrie et des mines, sous l’intitulée « un climat d’investissement adapté : un impé- ratif ». l’objectif fixé par les initia- teurs de la manifestation vise à identifier les moyens de développer l’investissement productif, notam- ment de l’industrie, dans un contexte de faible participation de ce secteur stratégique dans la crois- sance économique globale du pays. la conférence qui regroupera un millier de participants composés par des organisations patronales, des chefs d’entreprises, l’uGta, des experts algériens et étrangers, les autorités locales ainsi que les insti- tutions et organismes publics natio- naux et internationaux en relation avec la sphère de l’investissement et de l’économie, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action du gouvernement et du pacte économique et social de crois- sance, qui consacrent une nouvelle orientation de la stratégie indus- trielle intervient à la suite de la concertation engagée par les pou- voirs publics avec les partenaires économiques et sociaux pour le dé- veloppement de l’entreprise et de l’amélioration de son environne-

ment. Houria Akram

L’objectif de l’Algérie d’atteindre un objectif de croissance de 7% d’ici 2019 passe inéluctablement par la densification des investissements, notamment

dans l’industrie, au regard des importantes opportunités qu’elle recèle. La profonde restructuration en phase de pa- rachèvement de ce secteur, dont les potentiel est encore for- tement sous exploité, est justement orientée dans le cadre de cette vision. Aussi, cette nouvelle reconfiguration porte sur le ciblage des filières susceptibles d’accueillir les projets à valeur ajoutée pour l’économie nationale. L’approche pré- conisée qui exige une cohésion dans l’action a consisté, dans une première phase de la politique d’import-substitution, en l’identification et la quantification de l’impact sur les im- portations du pays. Quatorze filières classées prioritaires ont été ainsi retenues au titre de cette étape dans cette pers- pective qui prévoit de réorienter l’investissement vers ces mêmes filières. Pensée dans le cadre de cette politique, la ré-

Une phase déterminante

vision du code des investissements, en cours de discussion au niveau du gouvernement, va dans le sens de ces objectifs. La phase actuelle étant déterminante, il incombe aux mana- gers des groupes industriels d’être à la hauteur de leur mis- sion et d’assumer leur rôle car « le plus dur reste à faire », avoue le ministre de l’Industrie et des Mines, tant il s’agit de s’imposer dans le paysage économique national et interna- tional. En fait, « la prochaine étape doit être menée avec déter- mination, rigueur et clairvoyance en termes d’objectifs stra- tégiques », le temps demeurant un facteur décisif. L’investissement étant tributaire de la disponibilité du fon- cier, l’Etat a pris l’engagement que l’avantage dans l’octroi des assiettes foncières soit accordé, en priorité, aux investis- sements inscrits dans cette politique d’import - substitution dès lors qu’il s’agit de réduire progressivement la facture des importations. Quatre mesures majeures qu’il convient

FoNcier iNdustriel

de rappeler, viennent d’être introduites dans la LFC 2015 dans la même perspective d’encouragement des investisse- ments productifs et générateurs de croissance. Révision des Taux de l’IBS (impôt sur le bénéfice des sociétés) et de la TAP (taxe sur l’activité professionnelle), réductions ou exo- nérations de droits de douanes sur le intrants de certains produits sidérurgiques, les profilés d’aluminium et les corps gras végétaux pour encourager la production locale, accès au foncier industriel sans passer par le Comité d’assistance à la localisation et à la promotion des investissements et de la régulation du foncier (CALPIREF), et enfin, l’institution d’une pénalité à la charge des bénéficiaires de terrains à vo- cation industrielle, non exploités trois années après leur at- tribution, sont des mesures complémentaires appelés à insuffler une nouvelle dynamique à l’économie nationale en matière de diversification. d. akila

Des dispositions à la mesure des objectifs tracés

rateurs économiques d’un guichet unique au ni- veau local au lieu de se rabattre obligatoirement vers le comité d’assistance à la localisation et à la promotion des investissements et de la régu- lation du foncier (calpireF). une mesure considérée par les pouvoirs publics comme une réponse économique au problème du foncier in- dustriel dans la mesure où le guichet unique va recevoir les demandes d’investissements, assu- rer les affectations du foncier et suivre l’appli- cation des cahiers des charges. il est question notamment du respect des délais d’exploitation du foncier industriel cédé aux opérateurs éco- nomiques sinon, ces concessions seront retirées. ensuite, il est question d’instaurer une taxe de 3% sur la valeur vénale sur les terrains non exploités. une décision motivée, comme l’avait expliqué récemment le ministre de l’industrie et des mines, par un seul chiffre. « Nous avons constaté que près de 60% de terrains octroyés dans le cadre des concessions ne sont pas utilisés et c’est pour cela que nous avons proposé et adopté cette taxe », s’est jus-

tifié abdeslam Bouchouareb. d’ailleurs, dans quelques semaines, on en saura plus et avec pré- cisions du foncier industriel inexploité par les investisseurs en algérie. en attendant, et pour atténuer la pression sur l’offre du foncier indus- triel, de plus en plus en hausse, le gouvernement prévoit la réalisation dès le mois octobre pro- chain d’une trentaine de parcs industriels sur un programme total avoisinant les 50 parcs pour un montant de 288 milliards de dinars, chose qui devrait permettre une densification du tissu industriel. le ministre estime qu’il serait possible de mobiliser avant l’année 2016 quelque 15.000 hectares de foncier industriel au profit des opé- rateurs économiques. a condition toutefois, a- t-il signalé, de résoudre les problèmes liés au statut des assiettes et aux indemnisations pour 17 parcs industriels. Bouchouareb avait affirmé que si la taxe de 3% ne donnera pas les résultats escomptés, les pouvoirs publics se rabattront sur d’autres me- sures dont le recensement pour quantifier les ac-

source de sérieux obstacles dans la concré- tisation des investissements économiques, le problème de foncier industriel est-il sur le point d’être résolu ? Fort possible si l’on se réfère aux dispositions prises dernièrement par le conseil des ministres du 22 juillet. des mesures visant en premier lieu à en- courager l’investissement et à insuffler une nou- velle dynamique dans la politique économique du pays. d’autant qu’avec l’effondrement des cours du pétrole, le salut de l’économie natio- nale se trouve forcément ailleurs. il est question donc de simplifier au maxi- mum l’accès au foncier industriel. s’il est de plus en plus rare et indisponible, il est, au mieux, empreint de grosse et inexplicable com- plexité des procédures pour l’acquérir. d’où l’énorme déséquilibre observé ces dernières an- nées entre l’offre et la demande. pour mettre le holà à cette situation ô com- bien décourageante pour les investisseurs, le gouvernement décide comme première mesure d’allégement, la mise à la disposition des opé-

tifs industriels publics utilisés en vue d’optimi- ser, au maximum, l’offre du foncier industriel. sur un autre registre, et contrairement à l’etat qui en est le plus grand pourvoyeur, force est de constater que le foncier privé ne joue pas son rôle qui devait être le sien au niveau de l’acti- vité économique, comme l’avait déploré le dG des domaines. il faut par conséquent inciter les propriétaires privés à mettre leur foncier sur le marché de l’offre et, pourquoi pas, créer des zones d’activités privées. mohamed Himour est, par ailleurs, pour de grands sites qui regroupent les activités écono- miques, comme il est d’usage ailleurs. l’idée est de créer des espaces dédiés à ce genre d’ac- tivités et d’aménager de nouveaux espaces dans le cadre de la politique de relance de l’économie nationale à travers la mise en place des instru- ments d’urbanisme appropriés dans le cadre d’une action pérenne. pour les villes où le fon- cier est saturé, on songe sérieusement aux terres agricoles pour réaliser des projets industriels. S. A. M.

mercredi 5 août 2015

N

ation

7

EL MOUDJAHID

UNIVERSITÉ D’ÉTÉ DES CADRES DU FRONT POLISARIO ET DE LA RASD

Le peuple sahraoui victime des violations multiples des droits de l’homme

Le peuple sahraoui «est victime des violations multiples des droits de l’homme, commises par le système colonial marocain» dans les territoires occupés, a indiqué, hier à Boumerdès, le président de la Commission nationale sahraouie des droits de l’homme (CNSDH), Saïd Filali.

F ace à cette situation, a ajouté M. Filali, qui a animé une conférence dans le cadre de l’université d’été des cadres du

Front Polisario et de la République arabe sah- raouie démocratique (RASD), abritée par la wilaya de Boumerdès du 25 juillet au 12 août prochain, «la revendication du peuple sah- raoui pour la tenue d’un référendum d’auto- détermination enregistre des avancées d’année en année, et ce en dépit de l’entête- ment et de l’hostilité du colonisateur maro- cain». Il a ajouté, à ce propos, que d’importants acquis ont été réalisés par la CNSDH au ni- veau international depuis sa création, en

2014.

au ni- veau international depuis sa création, en 2014. TAj M. Filali a appelé les acteurs

TAj

M. Filali a appelé les acteurs de la société civile sahraouie à dévoiler et à faire connaître toutes les violations aux droits de l’homme et aux libertés publiques commises par le sys- tème marocain contre le peuple sahraoui et de les porter devant les organisations internatio- nales, lesquelles peuvent jouer un rôle effectif au profit de la cause sahraouie. De son côté, l’observateur de la cause sah- raouie, Sadek Bouguetaya, a considéré que le Maroc «vit actuellement dans un isolement politique international» en raison de son «non-respect du droit international dans l’af- faire sahraouie, ainsi que ses entraves au pro- cessus de négociation et son refus d’appliquer les décisions onusiennes prises dans ce sens».

Amar Ghoul : « Le parti œuvre à la consolidation des institutions de l’État »

Le président du parti Tajamoue Amal El- Djazaïr (TAj), Amar Ghoul, a appelé, hier à partir de Annaba, lors d’un meeting populaire en présence de ses militants, à préserver la sta- bilité du pays et à éviter la politique politi- cienne pouvant être à l’origine d’événements sanglants que certains pays arabes et africains sont en train de vivre . Il a évoqué, à ce propos, la situation anar- chique qui caractérise aujourd’hui la Syrie, la Libye, l’Irak, le Yémen, le Nigeria et le Tchad, ainsi que celle prévalant au Mali.

Dans ce sillage, le président de TAj a in- siste sur le rôle du mouvement associatif dans la préservation de l’unité et de la cohésion so- ciale, soulignant que l’Algérie est immunisée contre les dangers grâce au sang des martyrs qui se sont sacrifiés pour le recouvrement de la liberté et de l’indépendance . La classe politique et les compétences na- tionales devront être à la hauteur des exi- gences du développement et des défis auxquels fait face aujourd’hui le pays, a es- timé Amar Ghoul, appelant à la formation

d’un pôle national pour protéger le pays de toute ingérence extérieure et à battre en brèche les débats inutiles et les polémiques qui ne ser- vent pas l’intérêt général et les constantes na- tionales. «Nous sommes en train de récolter les fruits de la réconciliation nationale, initiée par le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika», a souligné avec force le prési- dente de TAj, affirmant que cette démarche a permis au pays de mettre fin à la tragédie na- tionale.

S’adressant aux cadres de son parti, il les a appelés à renforcer les rangs de la formation avec de nouvelles adhésions de jeunes. «TAj œuvre à l’édification d’une Algérie forte, sta- ble et présente dans les relations internatio- nales», a-t-il insisté, faisant savoir que son parti milite pour la consolidation des institu- tions de l’État.

B. Guetmi

PARTIS POLITIqUES ET UNIVERSITÉS D’ÉTÉ

Une pratique soumise aux aléas et aux priorités

Ce genre de regroupements, com- munément désignés en termes d’uni- versités d’été, est loin de constituer une règle d’or sur laquelle s’accorde la totalité des formations politiques. Un parti comme le Rassemblement national démocratique (RND), deuxième force politique du pays, préfère s’abstenir de la tenue de ce genre d’événements. Pour Seddik Chihab, chargé de communication du parti,«nos expé- riences engagées en ce sens et re- montant aux années 2004 et 2005 n’ont pas été vraiment concluantes. Du coup, au lieu d’aller vers l’orga- nisation des universités d’été, nous préférons tenir des rencontres ré- duites que nous estimons plus effi- caces et plus pratiques», renchérit M. Chibab. Pour le RND, il ne fait aucun doute que les prochains rendez-vous internes, qui sont programmés à

court terme, s’inscriront pour leur majorité dans le cadre des préparatifs du congrès extraordinaire du parti, prévu en mai 2016, et d’où il est at- tendu l’élection d’Ahmed Ouyahia au poste de secrétaire général du parti. Un poste où le même Ouyahia as- sure actuellement l’intérim. Pour le Front de libération nationale, la tenue d’une université d’été ne relève pas d’une des priorités du moment. Ce genre de rencontres sera, en effet, précédé par le parachèvement nécessaire du processus du renouvel- lement des instances dirigeantes du parti, en vertu des nouveaux statuts adoptés à l’issue du dernier congrès, tenu en avril dernier. «Notre priorité est de procéder à l’élection des mem- bres du bureau politique (BP) du parti, ainsi que les autres commis- sions permanentes du parti», nous

explique Saïd Bouhadja, cadre du FLN, contacté hier. Il affirme que ces deux types d’élections sont d’ores et déjà inscrites à l’ordre du jour de la prochaine réunion du comité central (CC), prévue le 18 septembre pro- chain. L’université d’été du FLN pour- rait ensuite intervenir plus tard, éven- tuellement en hiver, et même au-delà. Elle sera organisée «au moment op- portun», préconise M. Bouhadja.

Le MPA et le FFS optent pour Béjaïa, TAJ temporise Pour le MPA d’Amara Benyou- nès, la tenue de l’université d’été, troisième manifestation du genre pour ce parti, aura lieu cette année en début octobre, dans la ville de Béjaïa, nous fait savoir une source de la di- rection de ce parti. Si la date exacte n’est pas encore fixée avec précision,

les thématiques qui seront abordées lors de l’université du MPA traiteront de l’école, du modèle économique à suivre après la chute des prix du pé- trole, de la démocratie et du terro- risme, nous confie notre source. Toujours à Béjaïa, cette wilaya abritera aussi les travaux de l’univer- sité d’été du FFS, qui aura lieu début septembre dans la localité de Souk El-Thenine. Selon Youcef Aou- chiche, le chargé de communication du parti, «la date exacte de la tenue de l’université d’été du FFS sera fixée en fonction de la disponibilités des sites». Les thèmes qui seront développés lors de ce rendez-vous seront définis au courant de cette semaine, dit notre interlocuteur. De son côté, le parti Ta- jamoue Amal El-Djazaïr, TAj, d’Amar Ghoul, ne se penche pas en- core sur l’organisation de son univer-

sité d’été, comme nous le dit son chargé de la communication, Nabil Yahiaoui, contacté hier. En revanche, la date de l’univer- sité d’été du Parti des travailleurs est déjà fixée du 21 au 24 du mois cou- rant comme l’a annoncé récemment la porte-parole du parti, Louisa Ha- noune. Elle avait aussi précisé que cette université d’été sera consacrée à «l’examen et la mise ne place d’un programme pour mobiliser la popu- lation afin de dresser un rempart contre les dangers qui menacent le pays». Louisa Hanoune a, en effet, sou- tenu l’idée de conférer à son univer- sité d’été «un caractère militantiste au regard des développements natio- naux, régionaux et internationaux ex- trêmement sensibles». Karim Aoudia

COMPLExE SIDÉRURGIqUE D’EL-HADjAR

Les travailleurs de l’AMPTA reprennent le service

Les travailleurs de l’unité ArcelorMittal Pipes and Tubes (AMPTA), ex-unité de Tu- berie sans soudure (TSS), ont repris, hier, le travail, après avoir fermé, depuis dimanche, les accès du complexe sidérurgique d’El- Hadjar, provoquant la paralysie totale des unités et filières du site industriel, a-t-on constaté. La soixantaine de travailleurs ont libéré les accès du complexe et repris le tra- vail avec l’arrivée de la force publique, re-

présentée par la Gendarmerie nationale qui leur avait ordonné de libérer les lieux en ap- plication d’une décision de justice. L’AMPTA emploie 350 travailleurs. Son capital est détenu à 70% par Arcelor- Mittal et 30% par Sider. Depuis plusieurs mois, l’unité enregistre un recul de sa pro- duction faute de satisfaire aux normes com- pétitives, est-il noté.

TRAMwAY D’ALGER

Un incident technique à l’origine de l’interruption du trafic

Le tramway d’Alger a enregistré, hier, tôt dans la matinée, une interruption de trafic liée à des problèmes techniques, a indiqué dans un communiqué la Société d’exploita- tion (SETRAM). «Le tramway d’Alger a en- registré une interruption du trafic mardi à partir de 5h39 sur toute la ligne en raison de problèmes techniques», a ajouté la SE-

TRAM, sans plus de précisions sur la nature de ces problèmes techniques. La Setram a ajouté qu’après l’intervention de services concernés, «l’exploitation a repris en mode nominal à partir de 8h53». Cet incident «technique» sur le tramway d’Alger inter- vient un mois après la grève de quatre jours observée par les opérateurs (4 juillet dernier).

ORAN

Une nouvelle technique de chirurgie vasculaire pratiquée avec succès

Une nouvelle technique chi- rurgicale, dite endoprothèse branchée et fenêtrée, a été prati- quée avec succès sur un patient de 65 ans souffrant d’anévrisme (dilatation aortique anormale), a-t-on appris, hier, du directeur général de l’établissement hos- pitalier universitaire 1 er -Novem- bre d’Oran (EHUO). «Il s’agit d’une première en Algérie, dans le monde arabe et le continent africain», s’est féli- cité le D r Mohamed Mansouri, rappelant que ce type de patho- logies nécessitait jusque-là le transfert des malades à l’étran- ger où l’opération revien à pas moins de 60.000 euros, soit le double de ce qu’elle a coûté à l’EHUO. L’annonce de cet évé- nement médical a été faite lors d’une conférence de presse, co-

animée avec le P r Mohamed- Nadjib Bouayad, chef de service de chirurgie vasculaire à l’EHUO, qui a pratiqué l’opéra- tion lundi sur le patient origi- naire de Touggourt (Ouargla). «Avec cette nouvelle technique mini-invasive (nécessitant de petites incisions), le malade est rétabli le lendemain et sans au- cune douleur post-opératoire», a affirmé P r Bouayad. Contrairement au procédé classique qui exige l’ouverture du thorax et de l’abdomen sur près d’un mètre, l’endoprothèse de type branché et fenêtré re- quiert de petites incisions pour la mise en place de «tuyaux» à l’intérieur du vaisseau dilaté. La partie endommagée (vaisseaux dilatés) ne sera plus alimentée par le sang qui passera désor-

mais uniquement dans le tuyau qui comporte différentes branches reliant l’aorte aux dif- férents organes, tels le foie, les intestins et les reins. L’opération a duré près de 5 heures, mobilisant une équipe de cinq spécialistes, sous la di- rection du P r Bouayad, en pré- sence d’un confrère français et d’un ingénieur étranger repré- sentant du fournisseur du maté- riel. L’EHUO a fait acquisition d’un appareil d’imagerie, dit amplificateur numérisé de haute qualité, a-t-on signalé, en an- nonçant la programmation d’une intervention chirurgicale similaire, en septembre pro- chain, au profit d’un autre pa- tient.

Mercredi 5 Août 2015

Economie

9

EL MOUDJAHID

INDUSTRIE

Cosider s’ouvre à de nouveaux métiers

Le groupe des travaux publics et du bâtiment Cosider se lance dans de nouveaux métiers en vue de se repositionner sur le marché national et réduire sa dépendance de la commande publique.

L’ agriculture, le transport fer- roviaire et les services constituent, désormais, les

principaux axes de la nouvelle straté- gie de redéploiement de ce groupe public, indique son PDG, Lakhdar Rekhroukh, dans un entretien accordé à l’APS. «Le groupe Cosider travaille dans tout ce qui concerne les infra- structures (équipement, génie civil, bâtiment, hydraulique), tandis que les activités sont réparties d’une manière équitable entre ces différents sec- teurs», explique tout d’abord le pa- tron de ce conglomérat public. Cependant, ajoute-t-il, de nou- velles activités sont actuellement en phase de développement, notamment dans les secteurs de l’agriculture, le transport ferroviaire, y compris le métro et le tramway, ainsi que dans certains services liés au concession- nariat et à la gestion des parkings. Il s’agit de nouveaux éléments néces- saires à développer pour «garder une certaine autonomie de l’investisse- ment du groupe». Concernant le sec- teur de l’agriculture, ce sont la céréaliculture (blé et maïs) et l’oléi- culture qui sont ciblées par Cosider qui est, d’ailleurs, en phase d’acqui- sition de périmètres destinés à ces ac-

M. Lakhdar Rekhroukh, PDG du groupe Cosider.
M. Lakhdar Rekhroukh, PDG du groupe Cosider.

tivités agricoles dans les wilayas de Khenchela et de Biskra principale- ment. Les discussions sont en voie de finalisation avec les autorités locales de la wilaya de Khenchela pour ac- quérir une assiette de 10.000 hectares destinés, notamment, à la céréalicul- ture et à l’oléiculture. Selon le PDG de Cosider, il s’agira d’activités agri- coles qui seront menées à grande

échelle, fortement mécanisées et super intensives pour assurer un bon rendement de ces cultures. Pour ce qui est de la wilaya de Biskra, le groupe public compte développer surtout des activités d’arboriculture. Selon ses pronostics, ces investisse- ments devraient être opérationnels dans deux à trois ans, et quand ils ar- riveront à maturité, leur chiffre d’af-

faires devra tourner autour de 15 mil- liards de dinars dans une première phase. S’agissant du transport ferro- viaire, les projets de Cosider portent, entre autres, sur les travaux, en par- tenariat, de l’extension du tramway de Constantine, ainsi que de réalisa- tion de plus de 600 km de voies fer- rées entrés en pleine phase de réalisation en 2015. Dans la même optique, la totalité du projet de l’ex- tension du métro d’Alger, portant sur un linéaire de plus de 9 km reliant El- Harrach à l’aéroport d’Alger, sera prise en charge par ce groupe public. «Comme c’est un tronçon relative- ment important, nous mettons les moyens nécessaires pour la réalisa- tion de ce tunnel avec une cadence élevée», assure M. Rekhroukh À propos des services liés à la concession, le groupe Cosider compte les développer au niveau de certains parkings, dans un premier temps, avant d’étendre ce créneau à des concessions plus importantes telles les autoroutes. Dans un souci d’améliorer les capacités techniques de réalisation, Cosider a racheté à 100% une société créée, auparavant, en partenariat avec une société portu- gaise. À travers cette action, Cosider

aspire à récupérer une bonne part du marché national de géotechnique qui est quasiment détenu par les étran- gers. Selon les explications de M. Rekhroukh, la géotechnique consiste en la gestion et la prévention des risques naturels lors des réalisations des infrastructures, notamment les barrages et les stations de métro.

Entrée en Bourse avant fin 2015 À la question de savoir si le groupe envisage d’entrer à la Bourse, le même responsable fait savoir que

c’est la filiale carrières de Cosider qui a été désignée pour être cotée dans le marché boursier national, et ce à tra- vers l’ouverture de 20% de son capi- tal aux investisseurs institutionnels (banques, établissements financiers,

compagnies d’assurances

L’opération d’entrée en Bourse de cette filiale est, actuellement, en phase de préparation et d’accompa- gnement par la Banque extérieure d’Algérie (BEA) et devrait aboutir avant fin 2015. Par ailleurs, le groupe Cosider ambitionne de réaliser un chiffre d’affaires de 135 milliards de dinars en 2015, contre 112 milliards de dinars en 2014, soit une croissance moyenne prévisionnelle de 15%.

).

MARCHÉ DES CHANGES

L’euro monte face au dollar, le marché attentif à la Grèce

L’euro progressait face au dollar hier, dans un marché sans grand entrain, mais restant at- tentif au développement du dossier grec, alors qu’un troisième plan de renflouement pour le pays est en cours de négociation. La monnaie unique européenne valait 1,0968 dollar, contre 1,0954 dollar mardi à la clôture. La devise eu- ropéenne montait face à la monnaie nippone, à 136,00 yens, contre 135,82 yens lundi. Le dol- lar se stabilisait face à la devise japonaise, à 124,00 yens, contre 123,99 yens la veille. Les inquiétudes sur l’avenir de l’économie de la zone euro pèsent sur la monnaie unique, a es- timé une analyste. Les investisseurs restaient donc prudents hier, des analystes notant notam- ment que la chute de l’activité manufacturière grecque lundi, qui a atteint des plus bas histo-

grecque lundi, qui a atteint des plus bas histo- riques, «était un rappel puissant des dommages

riques, «était un rappel puissant des dommages causés à l’économie et au moral des investis- seurs avant que de nouvelles mesures d’austé- rité soient prises».

La Bourse d’Athènes, qui a essuyé des pertes sans précédent (-16,23%) au jour de sa réouver- ture lundi, dans le contexte sensible de négocia- tions d’un troisième plan de renflouement de la Grèce, évoluait à la baisse dans les premiers échanges mardi. Très affaibli après des retraits de plus de 40 milliards d’euros depuis décembre, le système bancaire est dans l’attente urgente d’un recapi- talisation qui est l’un des sujets de négociation entre le gouvernement grec et ses créanciers UE, BCE, MES et FMI. Du côté du dollar, les marchés attendaient la publication vendredi du rapport officiel mensuel sur l’emploi et le chô- mage aux États-Unis, un indicateur majeur pour jauger la santé de l’économie américaine et pour se faire une idée des prochaines décisions

de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed). Les cambistes se demandent en effet quand la Fed normalisera sa politique monétaire, car cela rendra le dollar plus rému- nérateur et donc plus intéressant pour eux. Par ailleurs, les monnaies des pays dont l’économie est dépendante des matières premières, comme le dollar canadien et le dollar australien, conti- nuaient de souffrir de la faiblesse des cours sur les marchés du pétrole et du minerai de fer no- tamment. La devise suisse restait stable face à l’euro, à 1,0614 franc suisse pour un euro, et montait un peu face à la devise américaine, à 0,9680 franc suisse pour un dollar. L’once d’or valait 1.091,05 dollars, contre 1.098,40 dollars lundi soir.

PÉTROLE

Les cours rebondissent en Asie

Les cours du pétrole s’affichaient en hausse hier en Asie

après avoir fortement reculé sous l’effet des inquiétudes quant

à une faiblesse de la demande couplée à une abondance de

l’offre. Le cours du baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en septembre gagnait 31 cents à 45,48 dollars. Le baril de Brent, la référence européenne du brut, pour livraison

à la même échéance, prenait lui 32 cents, à 49,84 dollars. Mais, d’après les analystes, le rebond devrait tourner court tant les tendances de fond sont baissières. Les indicateurs sur le secteur manufacturier en Chine et aux États-Unis, gros consommateurs d’énergie, sont moroses. Parallèlement, le marché n’est pas soulagé par l’offre, dont le niveau excessif, que ce soit des États-Unis, de la Russie ou de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep),

contribue, depuis de nombreux mois, à plomber les cours. Les informations en provenance d’Iran n’ont rien fait pour apaiser les craintes des investisseurs. Le ministre iranien du

Pétrole, Bijan Namdar Zanghaneh, a jugé que les exportations du pays augmenteraient de 500.000 bpj, une semaine après la levée des sanctions et d’un million de bpj un mois après, à la suite de l’accord sur le nucléaire conclu à la mi-juillet avec les grandes puissances. «La faiblesse de la croissance de l’économie mondiale fait monter la pression sur les matières premières», a commenté Bernard Aw, analyste chez IG Markets à Singapour. «En ad- ditionnant la demande faiblissante d’or noir aux hausses de production persistantes, la surabondance semble s’aggraver», a-t-il ajouté. Lundi à New York, le cours du baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en septembre a baissé de 1,95 dollar à 45,17 dollars sur le New York Mercantile Ex- change (Nymex). À Londres, le baril de Brent, a encore plus lourdement baissé, de 2,69 dollars à 49,52 dollars, sur l’Intercontinental Exchange (ICE).

Début des travaux du gazoduc géant entre le Turkménistan et l’Inde en décembre

Les travaux d’un gazoduc géant entre le Turkménistan, l’Afghanistan, le Pakis- tan et l’Inde débuteront en décembre, ont affirmé avant-hier des responsables pakis- tanais suite à une rencontre avec une délé- gation turkmène. «La cérémonie d’inauguration du pre- mier jour de construction du projet de ga- zoduc TAPI (Turkménistan, Afghanistan, Pakistan et Inde) aura lieu en décembre cette année», a annoncé le gouvernement pakistanais dans un communiqué. Ce pro- jet à dix milliards de dollars, prévu de longue date, était jusque-là ralenti par les troubles politiques plombant certaines ré- gions d’Asie centrale. Le TAPI doit en effet relier les champs gaziers du Turkmé-

nistan au Pakistan et à l’Inde via des ré- gions afghanes en partie contrôlées par les rebelles talibans, et l’instable province pa- kistanaise du Baloutchistan. Mais l’accord du 14 juillet conclu entre Téhéran et les grandes puissances sur le nucléaire iranien, et les retombées de la levée des sanctions économiques qu’il laisse entrevoir, a amorcé une certaine dé- tente favorable aux projets d’infrastructure dans cette zone. De même, les récents contacts, facilités par Islamabad, entre Kaboul et une délé- gation de talibans en vue de pourparlers de paix, ont un peu amélioré le climat pour les investisseurs. Par ailleurs, Moscou a aussi manifesté son intérêt pour le projet

de gazoduc entre l’Iran, doté des pre- mières réserves mondiales de gaz naturel, et le Pakistan (IP), inauguré en fanfare en mars 2013. Le Pakistan n’a jamais construit sa por- tion de ce projet de 7,5 milliards de dol- lars, expliquant que les sanctions américaines et européennes l’empêchait de lever le capital nécessaire pour les tra- vaux. Le Premier ministre pakistanais, Nawaz Sharif, a pourtant été élu en 2013 sur la promesse d’en finir avec la crise énergé- tique qui plombe l’économie du pays, et la vie quotidienne de ses 200 millions d’habitants abonnés aux coupures de gaz et de courant.

COMMERCE

Accord UE - Vietnam pour un traité de libre-échange

L’Union européenne et le Vietnam sont parvenus hier à un accord politique en vue d’un traité de libre-échange, après deux ans et demi de négociations intenses, a annoncé la Commission européenne. «Nous avons un accord», a an- noncé dans un communiqué la commissaire européenne chargée du Commerce, Cecilia Malmström, estimant que cela allait «donner une impulsion aux échanges commer- ciaux avec l’une des économies les plus dynamiques d’Asie. Les principaux obstacles qui demeuraient dans cette né- gociation ont été levés à la suite d’une conversation télépho- nique mardi matin entre M me Malmström et le ministre vietnamien à l’Industrie et au Commerce, Vu Huy Tranh, précise la Commission. Selon l’accord, la quasi-totalité des barrières tarifaires sur les biens échangés entre les deux éco- nomies seront levées. «Plus de 31 millions d’emplois dans l’UE dépendent des exportations, c’est pourquoi le fait d’obtenir un accès plus facile à un marché en croissance et qui se développe rapi- dement, comme le Vietnam avec ses 90 millions de consom- mateurs, est une très bonne nouvelle», se réjouit M me Malmström dans le communiqué. Les équipes de négociateurs doivent encore travailler, no- tamment pour lever les derniers obstacles techniques et fi- naliser le texte au niveau juridique. Une fois cette étape franchie, l’accord devra encore être approuvé, côté euro- péen, par le Conseil qui représente les États, et par le parle- ment européen. L’UE travaille par ailleurs à obtenir un accord de libre-échange au niveau régional avec l’Associa- tion des Nations de l’Asie du Sud-Est (Asean), dont le Viet- nam fait partie. Des discussions ont été relancées à cet effet au printemps avec un nouveau rendez-vous pour faire le point d’ici à la fin de l’année. L’UE est en pourparlers sépa- rés avec deux autres membres de l’Asean, la Malaisie et la Thaïlande, sur de potentiels accords de libre-échange, après avoir conclu en décembre 2012 un accord avec Singapour, également membre de l’organisation.

Publicité

11

EL MOUDJAHID

MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR ET DES COLLECTIVITÉS LOCALES DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SÛRETÉ NATIONALE DIRECTION DE
MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR ET DES
COLLECTIVITÉS LOCALES
DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SÛRETÉ NATIONALE
DIRECTION DE L’ADMINISTRATION GÉNÉRALE
SOUS-DIRECTION DU BUDGET
BUREAU DES MARCHÉS
N° d’Identification fiscale : 40.800.200.300.0062
AVIS D’ INFRUCTUOSITÉ DE
L’APPEL D’OFFRES
NATIONAL ET
INTERNATIONAL
RESTREINT N°64/2014
La Direction Générale de la Sûreté
Nationale informe l’ensemble des
soumissionnaires de l’infructuosité
de l’appel d’offres national et
international restreint n°64/2014,
ayant pour objet l’acquisition de
cinq cent (500) motos.
El Moudjahid/ Pub
ANEP 339541 du 05/08/2015
S.P.A. au capital social de: 6.241.000.000 DA N° Identification Fiscale: 098202010003850 - N° Article d'Imposition
S.P.A. au capital social de: 6.241.000.000 DA N° Identification Fiscale: 098202010003850 - N° Article d'Imposition
S.P.A. au capital social de: 6.241.000.000 DA
N° Identification Fiscale: 098202010003850 - N° Article d'Imposition : 02216243506
N° Registre du Commerce: 00B0903675

AVIS D’INFRUCTUOSITÉ D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT AON N O 14/AL/DAM/DG/ECDE/15

Conformément aux dispositions de l’article 114 du décret présidentiel N° 10-236 du 28 chaoual 1431 correspondant au 07 octobre 2010 portant réglementation des marchés publics modifié et complété, L’Entreprise des Ciments et Dérivés d’Ech-Cheliff (ECDE) informe l’ensemble des sou- missionnaires ayant participé à l’avis d’appel d’of- fres national restreint N o 14/AL/DAM/DG/ECDE/15 relatif à «Réalisation des nouveaux bâtiments en tous corps d’état y compris l’aménagement extérieur au niveau de la carrière de SIDI LA- ROUSSI de la cimenterie ChIef» paru sur les quotidiens suivants :

HORIZONS : 13/06/2015, ECH CHAAB :

13/06/2015, EL MOUDJAHID: 13/06/2015, Et le BOMOP. Cet appel d’offres est déclaré infructueux.

El Moudjahid/Pub

ANEP 339504 du 05/08/2015

MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR ET DES COLLECTIVITÉS LOCALES DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SÛRETÉ NATIONALE DIRECTION DE
MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR ET DES
COLLECTIVITÉS LOCALES
DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SÛRETÉ NATIONALE
DIRECTION DE L’ADMINISTRATION GÉNÉRALE
SOUS-DIRECTION DU BUDGET
BUREAU DES MARCHÉS
N° d’Identification fiscale : 40.800.200.300.0062
AVIS D’APPEL
D’OFFRES NATIONAL
OUVERT N°05/2015
El Moudjahid/ Pub
ANEP 339539 du 05/08/2015

Mercredi 5 Août 2015

Société

12 EL MOUDJAHID

EL MOUDJAHID13

RÉHABILITATION DU VIEUX BATI

Pour qu’Alger la Blanche recouvre sa superbe

Alger la Blanche. Dans les récits anciens, les voyageurs de tous horizons décrivent l’approche d’Alger, souvent par la mer, à travers la beauté de cet amphithéâtre qui protège la somptueuse baie. La luminosité qui s’en dégage rappelle aux nouveaux arrivants qu’ils abordent une authentique ville méditerranéenne séculaire.

A vec les siècles et les affres du temps et des nombreux événements qu’à connue

«Dzayer», la ville des Ibnou Ziri a accusé le coup et a fini par connaî- tre quelques décrépitudes. La ca- pitale de l’Algérie a été construite graduellement tout au long des âges, des conquêtes et de sa popu- lation cosmopolite. A l’arrivée du colonisateur français, la ville fut étêtée de tout un pan de son archi- tecture. Une ceinture haussman- nienne est venue s’intercaler entre la vieille Casbah et le front de mer. Alger avait changé de visage. En ce début du XXI e siècle, la

célérité et les nouvelles donnes de l’urbanisme ont poussé à entamer une réhabilitation des vieux bâtis. Pour mieux y vivre et pour conser- ver sa mémoire architecturale si riche et si variée.

Les raisons d’une lenteur Au début de l’année 2014, le coup d’envoi fut donné par les au- torités pour entamer les travaux au niveau du centre historique de la cité. Les grandes artères concer- nées sont les boulevards Zighout- Youcef, Krim-Belkacem, Frantz- Fanon, Didouche-Mourad, Moha- med-V, docteur Saâdane, Hassiba- Ben Bouali, Colonel Amirouche, Asselah-Hocine et Larbi-Ben M’hidi. Les immeubles, au nombre de 792, attendent les échafaudages ou sont déjà en cours de réfection. Les chantiers vont bon train dans leur majorité, mis à part quelques contraintes techniques qui retardent ça et là les travaux. Entre autres fac- teurs de blocage, l’enchevêtrement des réseaux électriques et télépho- niques qui attendent une sérieuse et longue opération d’enfouissement. La raison de cette lenteur réside dans la configuration même de l’ar- chitecture algéroise. Les architectes et les entrepreneurs à pied d’œuvre ont buté sur un autre os de taille :

l’occupation anarchique et illégale des terrasses et des caves. Ce qui pousse à inscrire une opération de relogement dans les meilleurs délais. La restauration du cachet archi- tecturale; mosaïques, marbres et cé- ramiques, s’annonce, quant à elle, très ardue, vu les multiples, et prati- quement irréversibles, dégâts causés par l’installation à tout-va des para- boles et climatiseurs qui amochent sérieusement le décor.

Un plan de réhabilitation étalé sur 5 phases Quant aux cages d’escalier, la ré- fection nécessite beaucoup de temps et de minutie devant l’état de déla- brement avancé des rampes et des escaliers. Les ascenseurs, au grand bonheur des habitants, auront leur part de mise à neuf. On compte, rien que sur les bou- levards Didouche-Mourad et Moha- med-V, 40 immeubles à réhabiliter dans une liste globale dans la com- mune d’Alger qui en totalise 1.433 abritant 22.859 logements. Actuelle- ment, les échafaudages sont accro- chés sur 792 immeubles, soit 13.791 habitations concernées par les chan- tiers. En fait, le plan général de réha- bilitation du vieux bâti «pré-exis- tant» est étalé sur 5 phases de 55.302 logements identifiés par une étude

Ph : Billal
Ph : Billal

de diagnostic technique et socio- économique réalisée en 2006. Rappelons que le dernier séisme qui a frappé la capitale durant l’été dernier a catalysé la décision de réhabilitation d’urgence du centre historique aux «œuvres architecturales uniques», de l’avis des experts urbanistes. Dans la lancée, une seconde en- veloppe financière de 120 millions de dinars, débloquée par le minis- tère de l’Habitat, sera allouée au lancement de la deuxième tranche des «études de diagnostic et éco- nomique de diagnostic et socio- économique du parc immobilier des 7 communes restantes de l’hy- percentre d’Alger, à savoir, Rais Hamidou, Bologhine, La Casbah, Oued Koreiche, El Biar, El Mou- radia et Kouba d’une consistance arrêtée provisoirement à 10.571.

Blancheur et ornements Dans une récente déclaration, un responsable auprès du minis- tère de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville donne le chiffre de 300.000 logements qui sont sous la loupe des experts pour un diagnos- tic à travers le territoire. L'orga- nisme national de contrôle technique de la construction (CTC) a été chargé de ces études de diagnostic. Celles-ci visent l'évaluation des risques qui mena- cent 304.113 logements sur 12 sites de vieux bâti à travers 11 wi- layas. «Il s'agit d'Alger, Blida, Oran, Annaba, Béjaïa, Souk Ahras, Mascara, Sidi Bel Abbès, Constan- tine, Relizane et Mostaganem, sa- chant que pour les quatre dernières wilayas, les travaux d'expertise sont sur le point d'être achevés».

La wilaya d'Alger, représente plus de 120.000 logements à diagnosti- quer dans des bâtisses datant des XVIII e , XIX e et XX e siècles. Chaque bâtiment aura impérative- ment sa «carte d’identité». Ce même responsable précise que le CTC est désormais doté d’équipement électronique de der- nière génération pour mener à bien cette opération d’envergure. Chaque bâtisse livrera ses capaci- tés en vue d’une solution, tels, la démolition, le confortement, la transformation ou la réhabilitation. Sur le plan juridique, les conditions et les modalités d'inter- vention seront encadrées. «C'est dans ce sens qu'un projet de décret a été élaboré et soumis au Secréta- riat général du gouvernement pour concertation et enrichissement», selon le même responsable.

Enfin, et pour conforter tout ce processus délicat, «une agence va être mise en place pour prendre en charge le vieux bâti sur tout le ter- ritoire national, et dont la mission consistera à planifier et à organiser les interventions sur les anciennes constructions touchées par la dé- gradation». Les sièges d'institu- tions publiques ou de services publics, de mosquées et de théâtres seront également visés par ce plan. En ce mois où le soleil d’été en- lumine Alger, plusieurs immeubles et édifices du centre-ville se sont défait des échafaudages pour exhi- ber leur blancheur et leurs orne- ments, comme s’ils étaient nés ce matin à l’aube. Alger la Blanche retrouvera sa superbe et narguera la Méditerranée comme dans les temps anciens. Kamel Morsli

PROGRAMME « BLANCHE ALGÉRIE »

130 projets retenus pour El-Oued en 2015

Au moins 130 projets de protection de l’en- vironnement et de l’hygiène du milieu ont été retenus cette année en faveur de la wilaya d’El- Oued, au titre du programme «Blanche Algé- rie», a-t-on appris hier auprès de la Direction locale de l’action sociale (DAS). Répartis entre les 30 communes que compte la wilaya d’El-Oued, en fonction des critères de la superficie, de densité de la population et des besoins de chaque collectivité, ces projets, gé- nérant 1.040 emplois, à raison de 7 jeunes su- pervisés par un artisan pour chaque chantier, sont susceptibles de contribuer à l’absorption du chômage dans la région, a indiqué le directeur de l’action sociale, Hamza Ferdjani. Placée sous le signe de «Pour un milieu sa- lubre», l’opération devra contribuer aussi à l’amélioration du cadre urbain par la lutte contre les différentes facteurs polluant qui ternissent et défigurent l’environnement, a-t-il ajouté. Plusieurs campagnes de sensibilisation ont été menées en direction des jeunes, les invitant à se rapprocher de la DAS et à adhérer à la concrétisation de ce programme «Blanche Al- gérie», selon le même responsable.

«Blanche Al- gérie», selon le même responsable. MULTIMÉDIA Par Kamel Morsli ENFANTS ET ÉCRANS À la

MULTIMÉDIA

Par Kamel Morsli

ENFANTS ET ÉCRANS

À la découverte du monde sous le soleil

Dans la série des logiciels ludiques dé- diés aux enfants, «Atlas mondial pour enfants» tient le haut de l’affiche en ma- tière de nombre de téléchargements. Tout en s’amusant avec ses 7 applica- tions, plus de 200 images et 42 jeux et activités, vos enfants

découvriront le monde en mode exploration. Ceux qui s’y sont mis sont restés des heures entières à parcourir la planète à travers sa géographie, ses rivières, ses montagnes, ses volcans, ses animaux, etc. Cette application lève, pour les enfants, le voile sur les lacs et océans, montagnes et volcans, rivières, sites du patrimoine mon- dial, écosystèmes de la Terre, animaux, cli- mats et curiosités mondiales. Les caractéristiques «d’Atlas mondial pour en- fants» se focalisent sur du contenu pour les enfants âgés de 7 ans et plus totalement gra- tuit, un graphisme fascinant et de plus, conti- nuellement amélioré et mis à jour, sans publicité intempestive. Voilà donc, pour cet été, un magnifique outil de jeux et surtout d’apprentissage qui fera la différence à la rentrée des classes.

qui fera la différence à la rentrée des classes. L’APPLI DE L’ÉTÉ Le guide de voyage

L’APPLI DE L’ÉTÉ

Le guide de voyage par excellence

Google Maps vous permet d’explorer le monde qui vous entoure avec aisance et facilité. Découvrez les meilleures adresses de la région que vous visitez et ayez accès

à toutes les informations

nécessaires pour arriver à destination. Vous y trou- verez avec une facilité dé- concertante, des cartes complètes et précises dans

220 pays et territoires dif- férents, une navigation GPS détaillée par guidage vocal pour les itinéraires en voiture,

à vélo et à pied, l’itinéraires en transports en commun et cartes pour plus de 15.000 villes, les conditions de circulation en temps réel, signalement des incidents et calcul automa- tique d'un nouvel itinéraire optimisé (pour certains pays), des informations détaillées sur plus de 100 millions d'adresses, mais aussi des images Street View et photos de l'intérieur de restaurants, de musées et de bien d'autres lieux encore, tout dépendra également du pays visité, mais sa couverture est très large.

du pays visité, mais sa couverture est très large. TRUCS ET ASTUCES Enfin, un antivirus totalement

TRUCS ET ASTUCES

Enfin, un antivirus totalement gratuit

Vous n’avez pas les moyens ou vous ne

voulez pas investir dans un antivirus effi- cace et puissant, la so- lution est toute trouvée : téléchargez gratuite-

ment «AVG AntiVirus Free» disponible en français pour un usage privé et non commer- cial. Ce logiciel constitue une protection an- tivirus et antispyware (logiciels espions) pour votre ordinateur. Concrètement, «AVG AntiVirus Free» vous offre la protection minimale pour votre ordinateur, mais cela comprend déjà beau- coup de choses. En effet, la solution anti virus et antispyware d’AVG empêche votre ordinateur de contracter et de propager un virus, un ver ou un cheval de Troie. «AVG AntiVirus Free» est également équipé de la technologie Link Scanner qui vérifie la sécurité de chaque page Web que vous visitez avant que vous n’y accédiez. Vous serez ainsi protégé des sites dangereux. K. M.

de chaque page Web que vous visitez avant que vous n’y accédiez. Vous serez ainsi protégé

CAMBRIOLAGES

Tendance à la hausse durant les vacances

Les cambriolages sont en augmentation, notamment pendant les vacances. Selon les services de sécurité, sept cambriolages sur dix ont lieu pendant la journée. Une grande partie des risques pourra être évitée si l’on est suffisamment attentif au quotidien. Il s’agit aussi de ne pas tenter les cambrioleurs et de prévoir des dispositifs assez dissuasifs, pour que le logement ne devienne pas une cible potentielle.

P rofitant du manque de vigilance des citoyens durant les vacances d’été, les malfaiteurs s’adonnent

beaucoup aux cambriolages des mai- sons pour espérer s’emparer de jolis butins. En l’espace de quelques jours en effet, les services de la Gendarmerie nationale ont constaté plusieurs af- faires. Ainsi à Tébessa, 3 individus ca- goulés ont violé tout durant cet été le domicile d'un citoyen âgé de 43 ans, sis au centre-ville de Ghorriguer. Après avoir ligoté son épouse et ses trois en- fants, ils se sont emparés d'un lot de bi- joux en or, ainsi qu'un téléphone portable avant de prendre la fuite. Les recherches entreprises par les gendarmes de la brigade locale ont abouti à l'interpellation, une heure plus tard, des auteurs présumés en posses- sion d'une cagoule et un couteau et à la récupération d'une partie des bijoux volés. A Skikda, un cambriolage a failli coûter la vie aux propriétaires d’une habitation, sise à Bein-El-Ouiden, où 3 personnes, cagoulées, ont violé le do- micile des victimes. Après les avoir menacées au moyen d’armes blanches (couteaux), les malfaiteurs se sont em-

d’armes blanches (couteaux), les malfaiteurs se sont em- parés d’un lot de bijoux en or et

parés d’un lot de bijoux en or et de la somme de 12 millions de centimes avant de prendre la fuite à bord d’un véhicule de marque Toyota Yaris, conduit par un quatrième acolyte. Les recherches entreprises par les gendarmes enquêteurs de la brigade de la GN ont abouti à l’interpellation des auteurs présumés du méfait et la récu- pération des objets volés.

Déférés devant la justice, les mis en cause ont été placés en détention pré- ventive pour association de malfai- teurs, vol qualifié et menaces. A l’ouest du pays, à Mascara plus précisément, 3 individus porteurs d’armes blanches, des sabres notam- ment, ont investi le domicile d’un ci- toyen, sis à la nouvelle cité, dans la commune de Mocta-Douz où ils se

sont emparés de la somme de 22 mil- lions de centimes, un lot de bijoux et un téléphone portable. Aussitôt alertés, les gendarmes de la brigade de Bou-Henni, renforcés par ceux de la section de sécurité et d’in- tervention du groupement territorial, se sont déplacés sur les lieux où ils ont in- terpellé les mis en cause, non loin du lieu du méfait, et récupéré du coup les objets volés. A Tipasa, et suite à des enquêtes ou- vertes sur le vol de cheptels, commis durant la première semaine du mois de juillet, les investigations entreprises par les gendarmes de la compagnie territo- riale de Hadjout et ceux de la brigade territoriale de Merad ont abouti à l’in- terpellation, sur la route reliant Merad à Hammam-Righa (Aïn Defla), de 4 in- dividus, dont deux repris de justice. Originaires tous de Aïn Defla, ils se trouvaient à bord d’un véhicule de marque Renault Kangoo, utilisé dans le méfait. Déférés devant la justice, les mis en cause ont été placés en déten- tion préventive pour association de malfaiteurs et vol de cheptel. S. A. M.

SELON UNE ÉTUDE AMÉRICAINE

Les enfants difficiles sur la nourriture davantage sujets à des troubles émotionnels

Une recherche publiée lundi dans la revue améri- caine Pediatrics révéle que les enfants très difficiles sur la nourriture courent un risque nettement plus élevé de souffrir de troubles émotionnels nécessitant une intervention médicale. Plus de 20% des enfants aux États-Unis âgés de deux à six ans font la fine bouche, selon cette étude effectuée avec un groupe de 3.433 participants. Sur ce nombre, près de 18% sont considérés comme modérément difficiles pour leur nourriture tandis qu'environ 3% tombaient dans la catégorie d'"extrêmement difficiles". "Les enfants dont nous parlons dans cette étude ne sont pas ceux qui refusent

parfois de manger leurs brocolis", souligne Nancy Zucker, directrice du Centre Duke sur les troubles de l'alimentation, principal auteur. "Il s'agit d'enfants qui font tellement la fine bouche pour s'alimenter que cela commence à poser des problèmes", explique la chercheuse. "Ce comportement extrême peut prendre de nombreuses formes et affecter la santé de l'enfant, sa croissance et la relation parents-enfant", précise- t-elle. La recherche a conclu que les enfants jugés de modérément à très difficiles pour leur nourriture avaient un risque nettement plus élevé de symptômes dépressifs et d'anxiété. Ils pourraient aussi remplir les critères d'un nouveau trouble appelé « Avoidant /Res-

CANCER DU PANCRÉAS

trictive Food Intake Disorder » consistant à éviter ou à restreindre la consommation de nourriture, un nou- veau diagnostic ajouté au dernier manuel américain des maladies mentales adopté en 2014. Certains enfants pourraient bénéficier de thérapies visant entre autres à démystifier les aliments sources d'anxiété. Mais ces méthodes pourraient ne pas suf- fire pour les enfants ayant une sensibilité sensorielle extrême et pour lesquelles l'odeur ou la saveur de cer- tains aliments sont trop intenses, selon ces chercheurs soulignant l'importance d'adapter les approches thé- rapeutiques à l'âge.

R. S.

L’espoir d’un dépistage précoce

Des chercheurs britanniques sont arrivés à une étude sur le cancer du pancréas qui offre l'espoir d'un dépistage précoce à cette maladie. Selon une étude publiée lundi aux Etats-Unis, des niveaux élevés d'une combinaison de trois protéines trouvées dans l'urine peuvent permettre de détecter des cancers du pancréas peu avancés avec plus de 90% d'exactitude Mais il n'existe pour l'instant aucun test pour dépister précocement cette tumeur. Cette découverte pourrait ouvrir la voie à un dé- pistage non-invasif et peu coûteux de personnes considérées à haut risque de développer ce cancer très agressif, dont les symptômes se manifestent le plus souvent quand il est déjà très avancé et qu'une inter- vention chirurgicale n'est plus utile, selon les auteurs dont les travaux paraissent dans la revue Clinical Re- search. L'équipe de recherche du Barts Cancer Insti- tute, de l'Université Queen Mary à Londres, a analysé des échantillons d'urine provenant de 488 personnes, dont 192 déjà diagnostiquées d'un cancer du pancréas, 92 atteintes de pancréatite et 87 étaient en bonne santé. En outre, les chercheurs ont analysé 117 autres échantillons d'urine de patients souffrant d'autres pa- thologies hépatiques bénignes ou d'un cancer du foie ainsi que de problèmes de vésicule biliaire. Les urines analysées contenaient environ 1.500 protéines. Sur ce total, trois protéines, appelées LYVE1, REG1A et TFF1, ont été retenues pour être davantage étudiées. Bien qu'il n'y ait pas de cause universelle connue du cancer du pancréas, les per- sonnes considérées comme ayant un plus grand risque ont des antécédents familiaux de la maladie, sont de gros fumeurs, souffrent d'obésité ou sont devenues diabétiques après 50 ans. Mais en avril dernier, une étude scientifique dont les conclusions ont été présentées à Barcelone a ré- vélé qu’un traitement utilisé pour soigner des leucé- mies et des lymphomes pourrait rendre plus efficace

la chimiothérapie visant à combattre le cancer du pan- créas. L’étude est tirée d’une expérimentation menée sur des souris par un groupe de chercheurs de l’Insti- tut d’oncologie de l’hôpital Vall d’Hebron de Barce- lone et des tests vont être réalisés dès cette année sur des patients atteints de ce cancer, dont le taux de mor- talité est de 95% dans les cinq ans suivant le diagnos- tic. « Les cellules cancéreuses se trouvent dans une sorte de carapace à base de fibres. Les « essais cliniques avec des patients atteints Cette carapace les protège contre la chimiothérapie et c’est la raison pour laquelle elle n’est pas très effi- cace, car elle n’atteint pas sa cible », a expliqué la di- rectrice de l’équipe de scientifiques Laura Soucek. Pendant les essais réalisés sur les souris atteintes d’adénocarcinomes (tumeurs malignes), les cher- cheurs ont administrés à ces animaux un traitement normalement utilisé pour la leucémie et les lym- phomes, l’Ibrutinib. « La surprise a été exceptionnelle (…) l’Ibrutinib attaquait la carapace, la rendant beau-

coup plus fine. D’un seul coup les cellules cancé- reuses étaient beaucoup plus accessibles à la chimio- thérapie », a expliqué la chercheuse. Les résultats de ces expérimentations ont été pu- bliés par la revue Cancer Research. Ils concluent que cette substance permet de freiner la croissance de la tumeur et d’augmenter les chances de survie des sou- ris. S’agissant d’un traitement déjà existant, les « es- sais cliniques avec des patients atteints de cancer pourront commencer dès cette année, peut-être d’ici six mois », a précisé encore la chercheuse. Il y a lieu de noter que le cancer pancréatique se produit princi- palement dans les personnes de plus de 60. Si on le diagnostique à une partie, alors une opération pour enlever le cancer donne une certaine possibilité d'un traitement. Généralement plus le cancer est plus avancé (plus il s'est développé et a écarté), moins le traitement sera curatif de chance. Cependant, le trai- tement peut souvent ralentir le progrès du cancer. R. S.

ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE

Pas de frites pour les enfants

!

! C’est le résultat d’une étude

américaine qui a porté sur plus de 14.000 enfants durant trois ans. En observant la consommation de pro-

entre 9 et 14 ans, les chercheurs ont constaté que la hausse de fritures dans

l’alimentation était directement reliée à une augmentation de l’indice de masse corporelle. Bien sûr, cela souligne d’abord la valeur calorique plus importante des produits préparés selon ce mode de cuisson. Mais cela ne veut pas dire que manger des frites rend obèse ! Les produits frits sont surtout un bon marqueur des habitudes alimentaires en général : plus il y a d’aliments frits dans les repas, moins la nourriture est équilibrée par ailleurs. L’étude soulignait que les enfants commençaient à manger plus de produits frits dès qu’ils commençaient à déjeuner à l’extérieur. Difficile lorsque les ados veulent manger entre eux, de ne pas manger frit : l’offre de restauration rapide est rarement équilibrée, et souvent basée sur la friture ! Il est donc essentiel pour les parents, non seulement d’apprendre aux enfants à bien manger à la maison, mais aussi de leur donner quelques clés lorsqu’ils vont manger à l’extérieur.

duits frits (frites, beignets

Plus les enfants consomment de produits frits, moins ils ont la ligne

)

R. S.

Mercredi 5 Août 2015

Vie pratique

22

EL MOUDJAHID

Vie religieuse CoNDoLÉANCES CoNDoLÉANCES CoNDoLÉANCES Horaires des prières de la journée du mercredi 19 chaoual
Vie religieuse
CoNDoLÉANCES
CoNDoLÉANCES
CoNDoLÉANCES
Horaires des prières de la journée du mercredi 19 chaoual 1436
correspondant au 5 août 2015 :
- Dohr … 12h54
- Asr 16h42
- Maghreb
19h54
- Icha…………………21h24
Jeudi
20
chaoual
1436
correspondant au 6 août 2015 :
- Fedjr 04h18
- Chourouq
05h58
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
Edité par l’EPE-SPA
EL MOUDJAHID
au capital social de 50.000.000 DA
20, rue de la Liberté, Alger
Téléphone : 021.73.70.81
Présidente-Directrice générale
de la publication
Mohammed Tahar BENABID,
Notaire, Ancien Président de la
Chambre Régionale des Notaires
du Centre, ayant appris avec
tristesse et beaucoup de peine, le
décès de son ami Messaoud
KouSSIM, avocat à Sétif , présente
à sa famille et à ses proches, ses
condoléances les plus sincères, et
les plus attristées et les assurent de
leur profonde compassion.
Repose en paix Saoudi
Que Dieu le Tout-Puissant
accueille le défunt en Son Vaste
Paradis.
« À Dieu nous appartenons
et à Lui nous retournons. »
Mohammed Tahar BENABID,
Notaire, Ancien Président de la
Chambre Régionale des Notaires
du Centre, ayant appris avec
tristesse et beaucoup de peine, le
décès de Malik AIT AOUDIA,
présente à son ami Hocine Ait
Aoudia, père du défunt et à son
oncle Ahcène Benyounes et à
toute la famille parents et alliés, ses
condoléances les plus sincères, et
les plus attristées et les assurent de
leur profonde compassion et leur
fidèle amitié.
Que Dieu le Tout-Puissant
accueille le défunt en Son Vaste
Paradis.
« À Dieu nous appartenons
et à Lui nous retournons. »
Le ministre d’État, ministre des
Affaires étrangères et de la
Coopération internationale, le
Ministre des Affaires maghrébines,
de l’Union africaine et de la Ligue
des États arabes, le Secrétaire
général et l’ensemble du personnel
du ministère des Affaires
étrangères, très affectés par le
décès de leur collègue M.
MEDJEKAL ABDELouAHAB,
présentent à sa famille leurs
sincères condoléances, et
l’assurent, en cette pénible
circonstance, de leur profonde
compassion.
Ils prient Dieu le Tout-Puissant
d’accorder au défunt Sa sainte
miséricorde.
« À Dieu nous appartenons
et à Lui nous retournons. »
El Moudjahid/Pub du 05/08/2015
El Moudjahid/Pub du 05/08/2015
El Moudjahid/Pub
ANEP 339516 du 05/08/2015
Naâma Abbas
RÉPuBLIQuE ALGÉRIENNE DÉMoCRATIQuE ET PoPuLAIRE
Rédacteurs en chef
Kamal oulmane —Achour cheurfi
diRectioN geNeRAle
Téléphone : 021.73.79.93
Fax : 021.73.89.80
diRectioN de lA RedActioN
Wilaya de Khenchela
Agence de gestion et de régulation foncière
et urbaine de la wilaya de Khenchela
Réf : 963/2015
NIf / 09.904 001900 11/42
AVIS DE CoRRECTIoN D’APPEL D’offRES
Téléphone : 021.73.99.31
Fax : 021.73.90.43
internet : http://www.elmoudjahid.com
e-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com
Le Directeur de l’Agence de Gestion et de Régulation Foncière et Urbaine de la wilaya de Khen-
chela lance un appel de correction de l’avis d’offres provisoire relatif à l’opération suivante :
BUReAUX RegioNAUX
coNStANtiNe
100, rue Larbi Ben M’hidi
Tél. : (031) 64.23.03
oRAN
Maison de la Presse
3, place du 1 er Novembre : Tél. : (041) 29.34.94
ANNABA
2, rue Condorcet : Tél. : (038) 86.64.24
BoRdJ BoU-ARReRidJ
Ex-siège de la wilaya
Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000
Tél/Fax : (035) 68.69.63
Sidi Bel-ABBeS
Maison de la presse Amir Benaïssa
Immeuble Le Garden, S.B.A.
Tél/Fax : (048) 54.42.42
BeJAiA :
Achèvement et réalisation des travaux des 66 logements commune d’Al Mahmel - Ikamat En-
nassim - (gros œuvres) paru sur les quotidiens ENNASR et EL MouDJAHID en date du
07/07/2015. L’erreur parue comme suit :
Particulier loue
un f4 à Koléa à côté
du tribunal.
Toutes commodités
pour fonction libérale.
07 99 96.73.97
El Moudjahid/Pub du 05/08/2015
Lot N°
Entreprise
Montant de l’offre (DA)
Note
Délais
L’évaluation
de réalisation
téch
Avant Correc
réalis
Après Correc
01
18
lgts (R+2)
Aït Elhadj
08
mois
Moins-
20.199.555.23
20.199.555.23
63
Demandes d’emploi
Pavion 06/07/08
Khaled
disant
Correction de l’erreur comme suit :
J. fille, 26 ans, ayant une licence en français
Lot N°
Entreprise
Montant de l’offre (DA)
Note
Délais
L’évaluation
de réalisation
téch
Avant Correc
réalis
+ une attestation de succès en informatique, ha-
bitant à Alger-Centre, cherche emploi comme se-
Après Correc
crétaire ou
assistante
sur
Alger-Centre
ou
01
18
lgts (R+2)
Aït Elhadj
08
mois
Moins-
20.182.167.73
20.182.167.73
63
environs.
Pavion 06/07/08
Khaled
disant
Tél. : 0559 75 06 70
——0o0——
Remarque : les recours doivent être adressés à la commission des marchés publics de
l’agence foncière ou à Monsieur le wali de la wilaya dans un délai de 10 jours à partir de la
parution de cet avis.
J.H., 39 ans, cherche emploi comme aide en
maçonnerie dans société privée ou étatique.
E-mail : Mouh-59@hotamail.com
Bloc administratif, rue de la Liberté.
Tél/Fax : 034.22.10.13
tiZi oUZoU :
El Moudjahid/Pub du 05/08/2015
El Moudjahid/Pub
ANEP 25011769 du 05/08/2015
Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts)
Bâtiment 3, 1 er étage, Nouvelle ville
Tél. - Fax : (026) 21.73.00
tleMceN :12, place Kairouan
Tél.-Fax : (043) 27.66.66
MAScARA : Maison de la Presse
Rue Senouci Habib
Tél.-Fax : (045) 81.56.03
ceNtRe AiN-deFlA :
Entreprise Nationale de production d'articles de coutellerie
et éviers de cuisine en acier inoxydable
oRfEE Spa filiale du groupe BCR
EPE au capital social de 760.000.000 DA
RÉPuBLIQuE ALGÉRIENNE
DÉMoCRATIQuE ET PoPuLAIRE
NIf : 000135072340280
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE ET
DES MINES
AGENCE Du SERVICE
GÉoLoGIQuE DE L’ALGÉRIE
NIF : 41400 70001 70093
Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste)
Tél/Fax: 027.60.69.22
PUBlicite
Pour toute publicité, s’adresser
à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et
de Publicité “ANEP”
AlgeR : 1, avenue Pasteur
Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43
Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150
Télex : 81.742
oRAN : 3, rue Mohamed Khemisti
Tél. : (041) 39.10.34
Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320
ANNABA :
AVIS D’INfRuCTuoSITÉ DE L’APPEL
D’offRES NATIoNAL ET INTERNATIoNAL
RESTREINT
N° 03/oRfEE/DG/2015
AVIS
D’INfRuCTuoSITÉ
De l’appel d’offres
National restreint
N° 02/ASGA/2015
7, cours de la Révolution
Tél. : (038) 84.86.38 : Fax : (04) 84.86.38
Régie publicitaire
EL MOUDJAHID
20, rue de la Liberté, Alger : Tél./Fax : 021 73.56.70
ABoNNeMeNtS
Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux
ou
commandes
de
photos,
s’adresser
au
service
commercial : 20, rue de la Liberté, Alger.
coMPteS BANcAiReS
Agence CPA Che-Guevara - Alger
Compte dinars n° 102.7038601 - 17
La Direction Générale de la filiale ORFEE/Groupe BCR informe
l'ensemble des soumissionnaires ayant retiré le cahier des charges
de l'appel d'offres national et international restreint
n° 03/0RFEE/DG/20 15 portant «fourniture de (03) outils de
soudage par résistance, que l'appel d'offres est déclaré
infructueux par la commission d'évaluation des offres.
El Moudjahid/Pub
ANEP 208267 du 05/08/2015
Agence BNA Liberté
- Dinars : 605.300.004.413/14
- Devises : 605.310.010078/57
Cptes BDL - Agence Port Saïd
- Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28
- Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28
Edité par l’EPE-SPA
EL MOUDJAHID
Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger
REPuBLIQuE ALGERIENNE DEMoCRATIQuE ET PoPuLAIRE
MINISTERE DE L’HABITAT, DE L’uRBANISME ET DE LA VILLE
DIRECTIoN DES EQuIPEMENTS PuBLICS DE LA WILAYA DE BLIDA
NIf : 411024000009010
iMPReSSioN
Edition du Centre :
AVISD’ATTRIBuTIoNPRoVISoIRENº22/2015
Société d’impression d’Alger (SiA)
Edition de l’Est :
Société d’impression de l’est, constantine
Edition de l’Ouest :
Conformément à l'article 49 du décret présidentiel 10/236 du 07/10/2010, modifié et complété, portant
réglementation des marchés publics,
Société d’impression de l’ouest, oran
Edition du Sud :
• Concernant la consultation N°14/2015 en date du 22/03/2015 relative au :
Unité d’impression de ouargla (SiA)
Unité d’impression de Béchar (SiA)
diFFUSioN
centre : EL MOUDJAHID
tél. : 021 73.94.82
est : SARl “SodiPReSSe” :
• Projet : Réalisation d'un centre foncier intercommunal avec 02 logements d'astreinte à Larbaâ,
W. Blida.
Suite à la commission d'ouverture des plis techniques et financiers N°19/2015 en date du 12/04/2015.
Suite à la commission d'évaluation des offres financières N°24/2015 en date du 24/06/2015,
La Direction des Équipements Publics de la Wilaya de Blida informe l'attribution provisoire du marché
suivant :
Numéro d’identification
Projet
Entreprise
Montant
Délai
tél-fax : 031 92.73.58
ouest : SARl “SdPo”
tél-fax : 041 46.84.87 : Sud : SARl “tdS”
tél-fax : 029 75.02.02
fiscale (NIf)
Lot Nº02 : Bloc Logement +
VRD
SARL ELGEBAT Gérant
ELHEIT ABDESLAM
099716000252350
25 169 320.74
12 Mois
France : iPS (international Presse Service)
tél. 01-46-07-63-90
L'Agence du service
géologique de l'Algérie
informe l'ensemble des
soumissionnaires ayant
participé à l'appel d'offres
national restreint n°
02/ASGA/2015, portant sur
la réalisation des travaux de
réfection et de réhabilitation
du site de Boumerdès,
publié dans les quotidiens
nationaux et le BOMOP en
date du 28/04/2015, qu'a
l'issue de l'évaluation des
offres, l'appel d'offres à été
déclaré infructueux.
Cet avis est publié
conformément à l’article n°
114 du décret présidentiel
n° 10-236 du 07/10/2010,
modifié complété, portant
réglementation des
marchés publics.
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et
illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas
rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation
Les soumissionnaires intéressés de prendre connaissance des résultats détaillés de l'évaluation de leurs
offres techniques et financières sont invités à se rapprocher des services de la DEP de Blida au plus tard trois
(03) jours à compter du premier jour de la publication du présent avis.
Le délai de recours est fixé à 10 jours à compter de la 1 ère parution du présent avis sur les quotidiens
nationaux et au BOMOP.
El Moudjahid/Pub
ANEP 339086 du 05/08/2015
El Moudjahid/Pub
ANEP 208253 du 05/08/2015
Mercredi 5 Août 2015

Sports

23

EL MOUDJAHID

USMA

Hamdi maintenu jusqu’au mercato

Il semblerait que l’USM Alger n’est pas pressée de recruter un dirigeant. Alors que l’arrivée d’un entraîneur de renom était sérieusement envisa- gée par Haddad, la tendance semble avoir changé du tout au tout en l’espace de quelques jours.

D ans ce sens, Hadj Adlène, porte-parole du club a an- noncé lundi que «le club n’est

pas pressé d’engager un entraîneur». Une manière de couper court aux nombreuses rumeurs annonçant des entraîneurs pêle-mêle à la tête de l’équipe première. Néanmoins, il faut dire que l’idée de faire signer un grand entraîneur n’est pas le fruit d’une quelconque rumeur. Bien au contraire, Rebbouh Haddad a sérieu- sement envisagé cette option. D’ail- leurs, une dizaine d’entraîneurs ont été sondée, mieux, des négociations ont été entreprises avec certains d’en- tre eux, à l’image de l’ancien sélec- tionneur de la Tunisie, de la Belgique et de l’Algérie, George Leekens. Celui-ci était même sur le point de s’engager avant qu’un concours de

circonstances ne fasse tout capoter. Il

y eut un temps la piste Djamel Bel-

madi qui avait effectivement négocié, mais une offre de Lakhouiya avait vite fait de mettre fin aux pourparlers. Pour l’heure, la direction du club a opté pour le statu-quo, c’est-à-dire le maintien en place de l’actuel staff avec à sa tête Miloud Hamdi. Ce der- nier, fut depuis le temps l’adjoint de Djamel Belmadi, il s’est vu renouve- ler la confiance de ses boss grâce à un

vu renouve- ler la confiance de ses boss grâce à un travail remarquable couroné par un

travail remarquable couroné par un sans faute en Ligue des champions. Avec trois victoires et un nul en qua- tre matches, l’USMA est sûre de jouer la demi finale de la Ligue des champions. Il n’y a donc pas de rai- sons d’opérer un quelconque change- ment, comme l’atteste d’ailleurs Hadj Adlène dans une déclaration à l’APS. «Miloud Hamdi devrait rester entraî- neur en chef probablement jusqu’au mercato d’hiver, d’autant qu’il est en train d’effectuer un excellent travail depuis son arrivée. Il n’y a pas ur- gence à engager un nouvel entraîneur actuellement». Réagissant aux infor- mations annonçant le Belge Aussems comme nouvel entraîneur Hadj Ad- lène a précisé «la direction a discuté avec Aussems, mais sa piste a été aussitôt écartée car ce coach ne ré- pond pas au profil recherché». Sauf donc, un revirement de situation en cours de route, Miloud Hamdi conti- nuera sa mission à la tête de la barre technique de l’USMA au moins jusqu’à décembre. Après, tout dépen- dra de son parcours d’ici là. Car il est inutile de préciser que la porte restera tout ce temps-là ouverte à un nouvel

entraîneur. Amar Benrabah

HANDISPORT : CHAMPIONNAT D’AFRIQUE-2015 (GOAL-BALL)

La sélection algérienne poursuit sa préparation

La sélection algérienne poursuit sa préparation La sélection nationale algérienne de goal-ball (Hommes)

La sélection nationale algérienne de goal-ball (Hommes) poursuit sa préparation à Alger, en prévision du Championnat d'Afrique des nations, prévu en Algérie du 20 au 27 novem- bre prochain, qualificatif aux Jeux Paralympiques de Rio (septembre 2016), a-t-on appris vendredi dernier auprès de l'entraîneur national, Ahmed Ferdjouni. En regroupement depuis la semaine dernière, les co- équipiers du capitaine Mohamed Mo- krane se consacrent sur l'aspect physique, avec des séances d'entraî- neurs à la forêt de Bouchaoui et au stade de Staoueli. "Après la fin des compétitions na- tionales, en juin dernier, et le repos observé au mois du ramadhan, il fal- lait reprendre le travail par le début qui passe par le renforcement de la forme physique qui permet au joueur de goal-ball de tenir le coup avec l'en- chaînement des matchs lors d'un tour- noi officiel, comme celui de l'Algérie qu'on doit préparer intensivement", a indiqué Ferdjouni entraîneur national de l'équipe nationale de goal-ball (hommes) au côté de Aissa Soualmi. Le stage d'Alger concerne une préselection de neuf joueurs : Moha- med Mokrane, Samir Belhouchet, Abdelhalim Larbi, Imadeddine God- man, Djillali Chenaoui, Ishak Bouta- leb, Djallal Boutadjine, Boubakar Manceri et Billel Rafaa. Le championnat arabe des na- tions de goal-ball organisé fin juin en Jordanie était la dernière compétition

à laquelle l'équipe algérienne avait

pris part et avait ramené le titre. "Le

rendez-vous de Jordanie nous a per- mis de refaire surface, un peu soit-il,

et entrevoir mieux l'avenir, suite à la

mésaventure de l’équipe contracté au lendemain de son élimination au 1 er tour du dernier Mondial). En Jorda- nie, on a eu une idée générale sur l'équipe et ses capacités, l'effectif, pour planifier le travail qui nous at-

tend d'ici le mois de novembre pro- chain", a expliqué le nouveau staff technique (Ferdjouni-Soualmi) qui

avait remplacé, l'ancien staff, a qui on

a confié la barre technique de la sé- lection féminine concernée par les

qualificatifs aux Jeux Paralympiques-

2016.

Dans le programme de prépara- tion de l'équipe algérienne figure plu- sieurs autres stages en Algérie et à

l'étrangers (huit en tout), ponctués par le tournoi international de Belgique (26-30 septembre) qui pourrait être la dernière compétition à laquelle l'équipe prendra part. " Après le tour- noi international de Charm Cheikh en Egypte (16-20 août) auquel on est in- vité, le stage de Pologne (mi-septem- bre) et le tournoi international de Belgique, il nous restera trois regrou- pements qu'on effectuera à Alger. Je crois que le programme de prépara- tion qu'on a élaboré, nous permettra d'être d'attaque pour le championnat d'Afrique qui est un rendez-vous à ne pas rater, car il ne qualifie que le champion aux Jeux Paralympiques de Rio", a estimé l'entraîneur national. Le staff technique national donne une grande importance à la participa- tion de la sélection à l'Open West Fle- mish Cup à Bruges (Belgique) aux côtés de sept autres nations. Un tour- noi qui devra permettre aux respon- sables techniques de l'équipe d'arrêter

le six qui aura l'honneur de représen-

ter l'Algérie au championnat

d'Afrique-2015. "Nos espoirs repo- sent sur le tournoi de Belgique qui devra regrouper plusieurs grandes na- tions du goal-ball. Un vrai test-final

de surcroît pour l'équipe nationale et les joueurs qui l'a compose actuelle- ment. Il faut qu'on soit au top à cette échéance qui devra nous fixer sur la valeur du groupe et sa capacité de re- lever le défis d'Alger", a tenu à souli- gné Ferdjouni.

ATHLÉTISME
ATHLÉTISME

CHAMPIONNAT D’ALGÉRIE « OPEN » 2015

400 m haies : 3 qualifiés aux Mondiaux de Pékin

Abdelmalek Lahoulou (GSP), Miloud Rahmani (FAA) et Saber Boukmouche (AMC Bejaïa) ont réa- lisé la meilleure opération de la 3 e et dernière journée des compétitions du championnat d’Algérie d’athlétisme Open «Tayeb-M’Ghezzi» au stade Annexe du complexe olympique Mo- hamed-Boudiaf à Alger. Une dernière journée rehaussée par la présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould Ali, aux côtés du prési- dent de la FAA, Ammar Bouras. Ces trois athlètes seront tous présents aux Championnats du Monde en plein air, prévus du 22 au 30 août 2015, à Pékin (Chine). Abdelmalek Lahoulou

(GSP) qui, rappelons-le, était déjà qualifié pour les Mondiaux-2015, a remporté la finale du 400 m haies, di- manche, en réalisant un temps de 49 secondes 11/100 es , confirmant qu’il reste le meilleur dans sa spécialité. Miloud Rahmani (GSP), en 49’’24 a pris la 2 e place et réussi à sa- tisfaire aux minima pour Pékin, tout comme le sociétaire de l’AMCB, Saber Boukmouche, qui est venu –à la fois- compléter le podium et com- poster son billet pour le rendez-vous mondial. A l’inverse, les autres athlète qu’on attendait n’ont pas réussi à décrocher les minima. A l’image du 800 m hommes gagné par Mohamed Belbachir (GSP), en 1’51’’20. Zahra Bouras (ACS Bou- nouara - Constantine), quant à elle, a remporté le double tour de piste dames, en 2’09’’58. Issam Nima (GSP) était lui aussi capable de réali- ser les minima pour Pékin. Mais, il s’est contenté de sauter à 16,57 m et remporter le titre national

de sauter à 16,57 m et remporter le titre national à son dernier essai, dans un

à son dernier essai, dans un concours où Louahab Kafia (MB Bejaïa) a montré un visage étincelant (16,43 m). Dans le 5.000 m messieurs, le titre est revenu à Abdelghani Ben- saadi (NC Bordj Bou-Arreridj) ; alors que chez les dames, la valeureuse Souad Aï-Salem s’est imposée aisé-

ment. T Au totale, il y avait 342 athlètes présents, dont 133 dames, ainsi que les athlètes de deux pays (Tunisie et Libye), au National Open- 2015 qui s’est achevé dimanche der- nier, à Alger. Nabil Ziani

Tableau des Médailles Clubs

Or

Arg

Br

Total

1

GS Pétrolier

13

6

8

27

2

MB Bejaïa

4

3

1

8

3

ACS Bounouara

4

1

5

4

EC Bejaïa ASFJ Bejaïa

2

1

3

6

5

2

1

2

5

6

ASAPr Civile

2

1

1

4

7

NCBB Arreridj

2

1

1

4

8

C Nécira Nounou

1

3

4

9

AS Sûreté National

1

1

2

4

10

OBB Arreridj

1

1

2.

NATATION : MONDIAUX-2015

Les filles se distinguent

Les filles se sont illustrées aux Mondiaux-2015 de natation à Kazan (Russie), où elles ont enregistré sur cette

même journée pas moins de trois records du monde. Le ton a été donné dès les séries avec la performance de la jeune Américaine Katie Ledecky, qui a amélioré sa pro- pre marque mondiale en séries du 1500 m nage libre

(15:27.71).

Ledecky s'est offert le huitième record du monde de sa carrière, à seulement 18 ans. Et elle n'en a sûrement pas fini avec les temps d'exception alors qu'elle sera en finale sur 1500 m libre mardi. Et qu'elle a encore une autre épreuve individuelle à son programme russe avec le 800 m libre. Lors de la session de l'après-midi, la Hongroise Ka- tinka Hosszu, surnommée la Dame de fer, a été réelle-

ment impressionnante en finale du 200 m 4 nages. Elle s'est imposée en 2 min 06 sec 12/100 e , soit 3/100e de moins que le précédent record du monde, détenu jusque là par l'Américaine Ariana Kukors depuis six ans. La Sué-

doise Sarah Sjostrom a défendu bec et ongles son titre sur

100 m papillon.

En demi-finales dimanche dernier, elle avait été la pre- mière à Kazan à battre un record du monde (55.74). En

finale, elle est allée encore plus vite (55.64). "Il m'a fallu six ans pour battre mon meilleur temps et maintenant j'ai

réussi à prendre quelques dixièmes de seconde

Enfin !"

La Suédoise a devancé la Danoise Jeanette Ottesen et la Chinoise Lu Ying. La Grande-Bretagne a bien marché avec trois médailles, dont celle en or d'Adam Peaty sur 100 m brasse.

MONNAIE L'euro à 1.117$
MONNAIE
L'euro à 1.117$
D E R N I E R E S

D

E

R

N

I

E

R

E

S

D E R N I E R E S
PÉTROLE Le Brent à 65.61 dollars
PÉTROLE
Le Brent
à 65.61
dollars

MAE

L’Algérie condamne « vigoureusement » l’attaque d’un camp militaire à Tombouctou au Mali

L’ Algérie condamne «vi- goureusement» l’at- taque d’un camp

militaire dans la région de Tom-

bouctou (Mali) faisant onze

morts parmi les soldats maliens,

a déclaré, hier, le porte-parole

du ministère des Affaires étran- gères, Abdelaziz Benali Cherif. «Nous condamnons vigoureu- sement l’attaque d’un poste de sécurité de la Garde nationale du Mali de Gourma-Rharous dans la région de Tombouctou (Mali) qui a coûté la vie à onze soldats», a souligné M. Benali Cherif dans une déclaration à l’APS. «Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes et exprimons notre so- lidarité avec le gouvernement et

et exprimons notre so- lidarité avec le gouvernement et le peuple malien frères», a ajouté le

le peuple malien frères», a ajouté le même responsable. «Cette attaque lâche et celle ayant visé, le 2 juillet dernier, un contingent de la Mission

multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabi- lisation au Mali (Minusma) dans la même région, se heurte- ront, comme ce fût le cas de

nombreuses fois par le passé, à la volonté et à la détermination de l’ensemble des composantes du peuple malien et de ses ins- titutions à lutter contre le terro- risme et toutes les formes de criminalité et à aller de l’avant sur la voie de la réconciliation nationale et du parachèvement du processus de paix», a-t-il ajouté. Selon Benali Cherif, «l’Algérie continuera, pour sa part, à assumer pleinement son devoir de solidarité en tant que pays voisin et frère du Mali et sa mission au sein du Comité de suivi pour assurer un aboutisse- ment rapide et heureux du pro- cessus de mise en œuvre de l’Accord de paix et de réconci- liation au Mali».

CONFÉRENCE DES PRÉSIDENTS DES PARLEMENTS AFRICAINS EN AFRIQUE DU SUD

Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed Larbi Ould Khelifa, prendra part à la tête d’une déléga- tion parlementaire à la conférence des pré- sidents des parlements africains 2015, prévue les 6 et 7 août à Midrand (Afrique du Sud), a indiqué, hier, un communiqué de cette instance. Sur le thème «2015, année de l’autonomisation de la femme et du dé- veloppement pour réaliser l’agenda africain 2063» la conférence qui sera présidée par Roger Nkodo Dang, président du parlement panafricain (PAP) se déroulera en présence des présidents des parlements nationaux africains. Les participants à cette confé- rence de deux jours, débattront de plusieurs axes, notamment «la présentation du pro- grès réalisé dans le pacte africain sur les droits de la femme (2010-2020) et de l’ob-

jectif de l’autonomisation de la femme en Afrique : défis et succès». Il sera également question «d’améliorer l’accès des femmes

à la terre et les droits de propriété en

Afrique» et de présenter un exposé sur «la

femme, la paix et la sécurité en Afrique».

M. Ould Khelifa à Midrand

et la sécurité en Afrique». M. Ould Khelifa à Midrand La conférence sera précédée aujourd’hui d’une

La conférence sera précédée aujourd’hui d’une réunion des secrétaires généraux des Parlements, à laquelle prendra part le par- lement algérien, représenté par le secrétaire général de l’APN, Bachir Slimani, ajoute le communiqué. La conférence annuelle des

présidents des parlements africains qui se tient en application de l’article 18 du proto- cole relatif à la création du parlement pana-

fricain, se veut «une tribune de dialogue et de coopération entre le parlement africain et les parlements nationaux». L’initiative vi- sant la tenue de la conférence annuelle des présidents des parlements africains a été lancée en 2008 suite à une «prise de conscience de la faible communication entre le parlement africain et la majorité des parlements membres de l’Union africaine (UA). Elle a été renforcée par le 13 e som- met de l’UA, tenu en juillet 2009, le parle- ment panafricain ayant été chargé de mettre en place un mécanisme pour assurer une communication efficace et garantir la par- ticipation de tous les peuples d’Afrique dans le cadre des opérations de complémen- tarité opérées dans le continent, ajoute la même source. Parmi les objectifs de la conférence des présidents des parlements africains «la création d’un cadre de ratifica- tion des décisions de l’UA», «le débat des moyens susceptibles d’informer les peuples africains sur les nouvelles politiques de l’UA par la voie de leurs représentants dans les parlements nationaux».

LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS :

« Les unités d’entretien du réseau routier opérationnelles dès septembre »

Les unités de surveillance et d’interven- tion routières (USIR) qui seront chargées de l’entretien du réseau routier à travers le pays seront opérationnelles dés septembre prochain, a indiqué lundi dernier à Alger le ministre des Travaux publics, M. Abdelka- der Ouali. «L’entretien du réseau routier

national est une priorité pour le secteur, les unités de surveillance et d’intervention rou- tières doivent commencer à intervenir sur le terrain dès le mois de septembre pro- chain», a déclaré M. Ouali, lors d’une réu- nion de travail avec les directeurs des travaux publics (DTP) des wilayas de l’est

et de l’ouest du pays. Il a affirmé à ce titre

que «tous les moyens seront mobilisés pour réussir cette opération». Le ministre s’ex- primait devant les DTP des wilayas de

Sétif, Mila, Constantine, Mostaganem, Sidi Belabess, Mascara, Batna, Oran, Tlemcen, Aïn Témouchent et Bordj Bou-Arréridj. Les unités en questions auront pour mis- sion d’intervenir en permanence pour en- tretenir le réseau routier du pays, notamment les chemins de wilayas et les chemins communaux. Le ministre a précisé à ce propos que les USIR seront également chargées de l’entretien des espaces verts sur les bordures des routes ainsi que de la rénovation des signalisations routières ho- rizontales et verticales. A cet effet, chaque unité sera dirigée par un ingénieur en tra-

vaux publics et comprendra un technicien en chef et quatre agents d’entretien. M. Ouali a fait savoir que le ministère des Tra- vaux publics puisera dans les 30 milliards

de dinars consacrés à l’entretien du réseau routier national pour financer cette opéra- tion. Un numéro vert sera, par ailleurs, mis à la disposition des citoyens, dès septembre prochain afin de signaler toute dégradation constatée sur le réseau routier. Ce numéro sera fonctionnel en septembre dans la ca- pitale comme première étape avant d’être généralisé à toutes les wilayas du pays. M. Ouali a, par ailleurs, instruit ses DTP de mettre en place des permanences nocturnes et durant les week-end afin d’assurer une rapidité dans la mobilisation des services des travaux publics, notamment en cas de catastrophes. Abordant certains projets lan- cés dans le cadre de l’autoroute Est-Ouest, qui sont toujours en chantier, M. Ouali a sommé ces responsables de les achever.

M me BENGHEBRIT REÇOIT LA MINISTRE SAHRAOUIE DE L’ÉDUCATION ET DE L’ENSEIGNEMENT

Situation catastrophique des élèves sahraouis en raison des pratiques marocaines

La ministre sahraouie de l’Education et de l’Enseignement, Meriem Salek Hamada, a affirmé, hier à Alger, que la situation des élèves sahraouis dans les territoires occupés était «catastrophique» en raison des pratiques marocaines estimant que la solution réside dans l’autodétermination et l’indépendance. Au terme de l’au- dience que lui a accordée la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, au siège du ministère, M me Hamada a indiqué que «les élèves sahraouis subissent toutes les formes de restriction

et de pression imposées par l’occupant marocain». Elle a par ail-

leurs précisé que sa rencontre avec la ministre de l’Education na-

tionale a porté sur «les moyens de renforcer la coopération entre l’Algérie et la République sahraouie et de hisser le niveau du sys- tème éducatif». Il a été convenu lors de la rencontre de la création de commissions pour tirer profit de l’expérience algérienne dans le domaine de l’éducation, de l’enseignement et de la formation, a-t-il ajouté Pour sa part, M me Benghebrit a indiqué que l’objectif de la rencontre est de concrétiser la coopération entre les deux pays dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement, soulignant la disposition de l’Algérie à aider la République sahraouie pour développer son système éducatif.

PROBLÈME TECHNIQUE SUR LE VOL AIR ALGÉRIE METZ-ALGER

Les passagers pris en charge

Un problème technique au sol est sur- venu lundi dernier sur le vol Metz-Alger (vol AH1017 de 12h40) de la compagnie Air Al- gérie et l’ensemble des passagers a été pris en charge. «Le problème technique au sol est survenu sur l’appareil affrété, un Airbus 320, de la compagnie Nouvelair à destination d’Alger». Air Algérie a expliqué que ses ser- vices «ont essayé par tous les moyens possi- bles de réduire le temps d’attente, mais malgré l’intervention d’un mécanicien venu

de Tunisie depuis Charles de Gaulle pour tenter de réparer la panne d’alternateur, l’avion n’a pu décoller». «Par souci de sécu- rité, la compagnie Air Algérie a, de fait, dé- cidé de planifier un nouvel appareil» et «proposé à ses passagers de dormir à l’hôtel. Certains ont souhaité rentrer chez eux, et d’autres ont refusé l’hôtel et ont préféré res- ter sur place, des lits de camp ont alors été mis à leur disposition dans l’aérogare», a-t- on indiqué. «Le personnel de l’aéroport a

veillé jour et nuit au confort des passagers ainsi que le chef d’escale d’Air Algérie qui n’ont pas manqué de marquer leur présence tout au long de ce malencontreux contre temps», a-t-on assuré. La compagnie a af- firmé que les 147 passagers enregistrés sur le vol AH1017 «ont immédiatement été pris en charge par le personnel de l’aéroport Nancy- Metz et celui de la compagnie Air Algérie», a-t-on souligné, ajoutant que des repas et des rafraîchissements leurs ont été offerts».

ALGÉRIE - UA

M. Medelci reçoit la commissaire aux Affaires politiques de l’Union africaine

Le président du Conseil

constitutionnel, Mourad Medelci,

a reçu, hier à Alger, la commis-

saire aux Affaires politiques de l’Union africaine (UA), Aïsha Ab- dullahi, a indiqué un communiqué du Conseil. La rencontre a porté sur le rôle de l’Union africaine (UA) dans le développement du continent et la promotion de la gouvernance en Afrique, a précisé

le communiqué. M me Abdullahi a saisi cette occasion pour saluer le rôle «exceptionnel» de l’Algérie et mettre en exergue l’importance de la «plate-

forme africaine de gouvernance» comme mécanisme de promotion de l’Etat de droit, de la démocratie et des droits de l’homme en Afrique. La responsable a également valo- risé la contribution du Conseil constitutionnel à l’organisa- tion de la première réunion des deux groupes de travail de

la «plate-forme africaine de gouvernance» sur «le constitu-

tionalisme et l’Etat de droit» et «les droits de l’homme et la justice transitionnelle». La rencontre est consacrée à la for- mation des structures du groupe de travail sur «le constitu-

tionalisme et l’Etat de droit» et celui sur «les droits de l’homme et la justice transitionnelle», ainsi qu’à l’élabora- tion de leur plan d’action futur.

RÉUNION MINISTÉRIELLE DE L’INITIATIVE ARABE DE PAIX

RÉUNION MINISTÉRIELLE DE L’INITIATIVE ARABE DE PAIX Messahel au Caire Le ministre des Affaires ma- ghrébines,

Messahel au Caire

Le ministre des Affaires ma- ghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel, prendra part au- jourd’hui au Caire aux travaux de la réunion de la commission mi- nistérielle de l’initiative arabe de paix au Proche-Orient, a indiqué, hier, un communiqué du ministère des Affaires étrangères. La réu- nion qui se déroulera en présence du président palestinien Mahmoud Abbas intervient dans un contexte marqué par «l’escalade des agressions israéliennes barbares contre les civils pales- tiniens sans défense et la poursuite des violations contre les Lieux saints et la construction des colonies», précise le com- muniqué.

la construction des colonies», précise le com- muniqué. FORCES NAVALES Le bateau école Soummam 937 accoste

FORCES NAVALES

Le bateau école Soummam 937 accoste au port d’Alger

Le bateau école Soummam 937 accoste au port d’Alger Le bateau école Soummam 937 a accosté,

Le bateau école Soummam 937 a accosté, hier, au port d’Alger au terme d’une campagne d’instruction dans le cadre de la session de formation été 2015 au profit des élèves officiers des forces navales. Le bateau-école avec à son bord 99 élèves dont 27 femmes, a été inspecté par le commandant des forces navales, le général-major Moha- med Larbi Houli qui s’est enquis des résultats acquis durant les différentes étapes de cette campagne d’instruction. Cette campagne organisée annuellement depuis des décen- nies, sanctionne la première année des élèves officiers de l’École supérieure navale devant leur permettre d’appliquer les connaissances acquises lors de leur cursus théorique. Outre l’évaluation des qualifications professionnelles en matière d’assimilation, d’endurance et de discipline, la ses- sion a permis également aux élèves officiers de s’adapter aux conditions et techniques de la navigation maritime du- rant ce parcours. Lancée le 28 juin dernier, cette campagne qui a duré 36 jours dont 24 jours en haute mer et 12 jours de haltes au niveau de quatre ports (Algérie, Belgique, Por- tugal, Turquie).

CONDOLÉANCES

À la suite du décès du réalisateur et journaliste Malek Aït Aoudia, le président de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel, Miloud Chorfi, présente, en cette pénible circonstance, ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches, priant Dieu le Tout-Puissant d’accorder au défunt Sa sainte miséricorde et de l’accueillir en Son vaste

paradis. « À Dieu nous appartenons, et à Lui nous retournons. »