Vous êtes sur la page 1sur 11

Audition de deux dirigeants raëliens en Belgique

Accueil Nouveautés Rechercher Liens Contact Lien défaillant ?


Généralités Actualités BibliographieListesRapports Videos

Audition de deux dirigeants raëliens en


Belgique
(source: Rapport de la Commission d'Enquête Parlementaire de Belgique)

Audition de :

● M. G. Carbonell, porte-parole au niveau de la francophonie européenne du


mouvement raëlien international
● M. Y. Nawezi-Daems, président du Mouvement raëlien belge ASBL

Par lettre en date du 25 mars 1997, confirmée par fax du 16 avril 1997, M. Nawezi a
indiqué qu'il se portait aval à la publication de ce texte, moyennant mention du fait
qu'il " ne s'agit pas de la retransmission intégrale de l'audition mais d'un résumé et
d'une sélection opérés par la commission et que ce choix ne relève que de
l'interprétation et de la conscience de celle-ci ".

A. Exposé de M. Carbonell
B. Question des membres de la commission
1. Implantation nationale et internationale du mouvement
2. Organisation du mouvement
3. Philosophie du mouvement
4. Pratique de la méditation sensuelle
5. Relations sexuelles avec des mineurs
6. Arrêt de la cour d'appel de Liège du 13 juin 1984
7. Géniocratie et conception de la démocratie
8. Insigne du mouvement
9. Eugénisme
10. Le suicide - Le sens du sacrifice des adeptes
11. Contribution financière des membres
12. Participation des adeptes au mouvement
13. Contacts entre le mouvement raëlien et d'autres mouvements
14. Incitation à ne pas avoir d'enfants
15. Attitude à l'égard de ceux qui rejettent le mouvement
16. Gestion financière du mouvement
17. Activités commerciales
18. Compatibilité de l'engagement raëlien avec une autre pratique religieuse
19. Recrutement des membres

http://www.prevensectes.com/rael2.htm (1 sur 11)29/09/2005 01:28:32


Audition de deux dirigeants raëliens en Belgique

A. Exposé de M. Carbonell

M. Carbonell indique que l'association à laquelle il appartient a demandé à être entendue,


suite aux effets négatifs qu'avaient eu pour elle les résultats des travaux de la Commission
d'enquête française.

En effet, à la suite de ceux-ci, des membres du mouvement ont souffert dans leur vie
privée, professionnelle et familiale, après avoir été désignés comme boucs émissaires dans
le cadre de la problématique sectaire.

A ses yeux, un problème sectaire se caractérise par des théories qui induisent un
comportement qui ne respecte pas, d'une part, la loi et, d'autre part, les principes
fondamentaux de la démocratie occidentale, à savoir les droits de l'homme.

Qu'y a-t-il cependant en commun entre ces dérives et le mouvement raëlien international,
qui existe depuis 1973 et est implanté dans environ 90 pays et qui, aux dires de
l'intervenant, n'a jamais été condamné pour quoi que ce soit, dans son entité juridique ou
dans le chef de ses dirigeants ? De plus, il n'y a jamais eu de mise en examen, ni même de
plainte émanant tant de personnes privées que publiques.

M. Carbonell estime que par la légèreté de ses travaux, la Commission d'enquête française
a pratiqué l'amalgame et a bafoué les lois fondamentales qui régissent nos démocraties. En
effet, rien ne peut venir s'inscrire au-dessus de la liberté qu'elle soit de conscience, de
pensée ou encore de parole.

Chacun doit donc, quel qu'il soit, être considéré comme citoyen à part entière et en aucun
cas être livré à la vindicte populaire en étant repris sur une liste noire.

L'intervenant propose, par ailleurs, que les textes émanant de toutes les religions et de tous
les groupements philosophiques, récents ou anciens, soient passés au crible de ce qu'il
qualifie de loi suprême, à savoir les droits de l'homme. S'il s'avère qu'il existe des textes
contraires à ces principes, il y aurait alors lieu de les porter à la connaissance du public, de
façon à ce que celui-ci soit mieux informé et sache notamment " qui est qui ".

D'autre part, il importerait que toutes les condamnations civiles, pénales ou fiscales
définitives frappant des religions ou des philosophies fassent également l'objet d'un
publication régulière, destinée au grand public. Ainsi, les citoyens serait informés de la
distorsion qui existe parfois entre les principes et les actes, alors que seraient préservées la
liberté de conscience et la liberté de croyance.

B. Questions des membres de la commission

1. Implantation nationale et internationale du mouvement

Le mouvement est implanté dans 90 pays. Il compte environ 50 000 membres et bien

http://www.prevensectes.com/rael2.htm (2 sur 11)29/09/2005 01:28:32


Audition de deux dirigeants raëliens en Belgique

davantage de sympathisants. La Francophonie n'est pas spécifiquement visée mais il se fait


que l'organisation raëlienne a demarré en France. Elle est implantée principalement en
Europe occidentale, sur le continent nord-américain (USA et Canada) et en Asie
(essentiellement au Japon). En fonction des thèses prônées, ce sont essentiellement les pays
développés qui sont touchés.

Il y a près d'un millier d'adeptes en Belgique.

2. Organisation du mouvement

La spécificité du mouvement raëlien est de ne pas avoir de permanents. Il ne connaît ni


séminaires, ni monastères, ces lieux étant considérés comme réducteurs de liberté. Tout est
basé sur le bénévolat et sur la conscience de chacun d'agir ou de ne pas agir.

3. Philosophie du mouvement

Elle résulte du constat que la vie sur terre n'a pas été créée par hasard et qu'elle n'est pas
l'œuvre d'un dieu immatériel. La vie est le fruit, depuis fort longtemps, d'un intelligence
extra-terrestre. Selon le témoin, les livres religieux anciens relatent cette histoire.

Cette philosophie résulte donc davantage de la réflexion et de l'étude que de la croyance


mystique.

4. Pratique de la méditation sensuelle

Le mouvement considère que l'être humain est relié à son environnement par des capteurs
que constituent ses 5 sens. C'est en fonction de ceux-ci qu'il perçoit l'information et qu'il
parvient à s'intégrer dans son milieu de vie.

La méditation sensuelle revient donc à exercer ses sens pour mieux nourrir sa conscience.
Cette perception ne peut être altérée par quelque drogue que ce soit.

Le témoin est alors confronté avec les écrits suivants de Raël :

" Si tu as envie d'avoir une expérience sensuelle ou sexuelle avec un ou plusieurs


individus, quel que soit leur sexe, dans la mesure où ces individus sont d'accord, tu
peux agir selon tes envies. "(Livre "Les extra-terrestres m'ont emmené sur leur
planète") et " Reçois les hommes qui te plairont et qui seront autant d'exemples
masculins pour ton enfant "(Ibidem).

Le témoin fait observer, en ce qui concerne le premier passage, que le mouvement


considère que les adultes, par le fait qu'ils soient majeurs, font ce qu'ils veulent et avec qui
ils veulent, pour autant que ces derniers soient d'accord. Il ajoute que les positions
philosophiques du mouvement à l'égard des enfants font régulièrement l'objet de

http://www.prevensectes.com/rael2.htm (3 sur 11)29/09/2005 01:28:32


Audition de deux dirigeants raëliens en Belgique

chicaneries à l'extérieur de celui-ci.

Le mouvement observe deux lignes de force en ce qui concerne l'éducation des enfants :

● seuls les adultes sont baptisés, ce qui traduit le plus grand respect envers l'être
humain en devenir que constitue l'enfant;
● il est conseillé d'enseigner non pas une seule philosophie - car cela crée les
fanatismes - mais plusieurs philosophies et religions.

Un des projets du mouvement raëlien consiste d'ailleurs à créer une école multireligieuse
de façon à ce que les enfants comprennent qu'il y a des gens qui pensent différemment et
qu'il convient de respecter et de comprendre les théories religieuses d'autrui.

Pour ce qui concerne l'éducation sexuelle, le mouvement estime qu'il n'y a, en la matière,
aucun cours à donner à qui que ce soit. Il revient à ceux qui exercent l'autorité parentale de
faire, à ce sujet comme dans d'autres, les choix pour leurs enfants, jusqu'à ce que ceux-ci
soient en âge de choisir eux-mêmes.

Il est fait état d'un texte de Raël relatif au châtiment corporel : " Le châtiment corporel
doit être appliqué avec rigueur par la personne qui élève un enfant, afin qu'il souffre
lorsqu'il fait souffrir les autres ".

M. Carbonell indique que ce châtiment doit toujours être léger et qu'à partir de sept ans, il
ne doit plus être pratiqué qu'avec une extrême parcimonie. Il ne devrait même plus être
appliqué à partir de l'adolescence.

Interrogé sur la nécessité de faire souffrir l'enfant, le témoin concède que cela peut
apparaître choquant. Il ajoute cependant que cela n'est pas prôné concrètement. En fait, il
convient d'apprendre le respect aux enfants, dès leur plus jeune âge. Quand l'enfant en bas
âge manque de respect, un léger châtiment corporel constitue la meilleure façon de lui faire
comprendre qu'il ne peut manquer de respect à ceux qui l'entourent.

L'intervenant rappelle qu'étant considéré comme une secte, le mouvement raëlien fait
l'objet d'une surveillance particulière en France. Cependant, le texte relatif au châtiment
corporel n'a jamais induit un comportement donnant lieu à quelque plainte que ce soit. Il en
conclut que l'interprétation que l'on fait du texte et la réalité qu'il induit peuvent être très
différentes.

5. Relations sexuelles avec des mineurs

Citation est faite du passage suivant des écrits de Raël :

" Tu éveilleras l'esprit de ton enfant mais tu éveilleras aussi son corps "(Livre "Les
extra-terrestres m'ont emmené sur leur planète").

Il est également fait état d'un témoignage entendu par la commission selon lequel " comme

http://www.prevensectes.com/rael2.htm (4 sur 11)29/09/2005 01:28:32


Audition de deux dirigeants raëliens en Belgique

cela ne peut se faire normalement en famille, il est préconisé de créer des centres
d'épanouissement d'enfants où l'on instaure des structures dans lesquelles l'éducation
sexuelle - que les enseignants ne donnent pas ou donnent très mal dans un lycée fermé sur
lui-même et complètement bloqué ou pudibond - sera donnée par des spécialistes qui s'en
occuperont, non seulement avec une approche théorique, froide et technique, destinés à
apprendre aux enfants comment cela marche, mais en plus une éducation sexuelle pour
qu'ils comprennent comment y trouver du plaisir, ce qui est nettement plus important et
directement épanouissant ". De plus, il se dit que de jeunes enfants ont été victimes
d'outrages à la pudeur ou de viol dans le cadre de cette méditation sensuelle.

M. Carbonell fait valoir que ces affirmations relèvent de la diffamation. A sa


connaissance, il n'y a jamais eu de plainte en ce sens. Il émet, dès lors, le souhait d'être
confronté au témoin en question. Si un des membres du mouvement devait se livrer à de
tels faits, il serait d'ailleurs immédiatement exclu.

Il lui est rétorqué qu'un membre confronté à une telle situation pourrait plaider que les
propres textes du mouvement l'autorisaient à aller dans ce sens. Ceux-ci donnent en effet
l'impression de légitimer ces pratiques illégales.

Le témoin répond qu'il ne peut y avoir aucune justification au viol d'un enfant. Le texte
cité ci-dessus ne fait que reprendre l'idée, partagée par des psychologues notoires, qu'il faut
donner une éducation sensuelle et une information sexuelle aux enfants à partir de 14 ans.
Il convient de l'enseigner, presqu'au même titre qu'une autre matière, soit par les parents,
soit par des gens hautement spécialisés, qui le feront avec toute la connaissance nécessaire.

Dans le contexte actuel, ces centres n'ont d'ailleurs pas été créés. Cependant, en aucun cas,
le texte ne saurait être interprété comme approuvant des attouchements sexuels entre un
adulte et un enfant. Par contre, il est préconisé de considérer que le sexe n'est pas tabou et
mal en soi. Selon l'intervenant, les viols d'enfants s'expliquent, la plupart du temps, par la
misère de l'enseignement sexuel dans un jeune âge. Il ajoute encore que le concept
fondamental du mouvement raëlien est précisément le respect de la personne humaine.

Ce respect doit être d'autant plus grand pour les enfants, qui sont des êtres humains en
devenir et dont la faiblesse du jugement est parfois grande.

De plus, ces textes n'ont jamais induit de pratique délictueuse depuis leur origine.

6. Arrêt de la cour d'appel de Liège du 13 juin 1984

Il est fait mention du fait que la cour d'appel de Liège a été appelée à statuer dans le cadre
d'une procédure en divorce. Le père se disait prêtre raëlien et demandait une extension de
son droit de visite. La mère a alors soumis à la cour des extraits de La méditation sensuelle,
portant sur l'éducation des enfants.

La cour a réduit le droit de visite du père, " attendu que les conceptions éducatives
proposées par la religion que l'appelant pratique actuellement sont en totale contradiction

http://www.prevensectes.com/rael2.htm (5 sur 11)29/09/2005 01:28:32


Audition de deux dirigeants raëliens en Belgique

avec les valeurs fondamentales qui ont jusqu'à maintenant été inculquées aux enfants des
parties, qu'il paraît certain que, compte tenu plus spécialement de leur âge (10 et 12 ans),
ces enfants risqueraient de subir des troubles profonds et graves s'ils étaient initiés voire
associés aux pratiques sus-indiquées ".

M. Carbonell précise que la cour n'a pas jugé le comportement délictueux d'un individu
mais a estimé culturellement qu'il valait mieux placer les enfants chez un parent plutôt que
chez l'autre. L'arrêt est motivé par une demande de divorce et non par une plainte pour des
pratiques délictueuses.

Le témoin indique qu'il s'occupe des affaires juridiques du mouvement raëlien. Les seules
affaires juridiques qu'il a traitées sont des plaintes qu'il a déclenchées pour diffamation. A
ses yeux, les gens qui portent des accusations contre le mouvement sont incapables d'en
apporter la preuve.

7. Géniocratie et conception de la démocratie

Il est fait état des écrits raëliens suivants : " Ne seront éligibles à quelque poste public que
ce soit, que les individus ayant un coefficient intellectuel supérieur de 50 % à la moyenne
et ne pourront être électeurs que ceux ayant un coefficient intellectuel supérieur de 10 % à
la moyenne " (Livre Le livre qui dit la vérité).

M. Carbonell précise que quand Raël a été contacté par les extra-terrestres, il leur a
notamment demandé quel était le système qui leur avait permis de perdurer si longtemps et
d'installer une harmonie collective et sociale en constant développement. Les Elohim lui
ont répondu : " Chez nous, après avoir essayé maints et maints systèmes de gouvernement,
c'est la géniocratie qui prime : une démocratie sélective qui permet de mettre les plus
intelligents au pouvoir. Mais vous ne pouvez pas encore le faire sur terre, car vos moyens
scientifiques sont encore tellement faibles que vous ne pouvez pas mesurer les coefficients
d'intelligence à la source, l'intelligence brute. Vos tests sont encore très primitifs. "

Ils ont ajouté : " Vous ne pouvez pas passer à un autre système que le système
démocratique par la force, par la dictature, par l'imposition. La seule façon de passer
aujourd'hui à un autre système, quel qu'il soit, c'est de recourir au vote démocratique
majoritaire. "

La géniocratie ne pourrait donc être instituée que par la volonté d'une majorité exprimée
en ce sens. De plus, les Elohims ont précisé que cela n'était pas un objectif qu'ils
demandaient de réaliser.

L'orateur précise que la géniocratie ne fait pas partie des objectifs du mouvement raëlien;
celui-ci n'a aucun objectif politique. Il n'accepte d'ailleurs pas que ses membres militent
politiquement en son sein; ceux-ci étant toutefois libres de prendre des positions politiques
en dehors du mouvement. L'objectif des raëliens est plus pragmatique : créer une
ambassade pour accueillir les Elohims, venus de l'espace.

http://www.prevensectes.com/rael2.htm (6 sur 11)29/09/2005 01:28:32


Audition de deux dirigeants raëliens en Belgique

Les textes suivants sont encore présentés :

● " Seuls les gens intelligents doivent pouvoir prendre des décisions engageant
l'humanité. Tu refuseras donc de voter, sauf si un candidat prônant la géniocratie et
l'humanitarisme se présente. " (Livre Les extra-terrestres n'ont emmené sur leur
planète).
● " Il faut supprimer les élections et les votes. " (Livre Le livre qui dit la vérité).

M. Carbonell précise qu'il est aujourd'hui favorable à la démocratie, parce qu'elle demeure
actuellement la meilleure défense de nos libertés, pour l'instant attaquées. Est-ce pour
autant à dire que la démocratie demeurera toujours ce qu'elle est actuellement ? De plus, il
est légitime de réfléchir sur ce que sera la forme de gouvernement du futur.

Il lui est rétorqué qu'il peut difficilement y avoir un changement de majorité lorsqu'on
donne comme consigne de ne pas voter.

L'intervenant répond qu'il n'a pas forcément envie que le régime démocratique change tout
de suite; il le trouve d'ailleurs très bien pour l'instant. L'objectif du mouvement est de
construire une ambassade et non pas de changer le régime démocratique.

Interrogé sur les liens avec le " Mouvement pour la géniocratie mondiale ", le témoin
répond que celui-ci est en veilleuse depuis une quinzaine d'années.

8. Insigne du mouvement

La représentation de cet insigne comporte une svastika imbriquée dans une étoile de David.

M. Carbonell indique que ce signe a choqué à cause des événements qui se sont passés
récemment dans cette partie du monde. Cependant, Hitler n'a pas inventé la svastika.

Dans une autre partie de la planète, la svastika est considérée comme un symbole
religieux; c'est d'ailleurs un symbole sanscrit.

Conscient que ce symbole pouvait cependant choquer, le mouvement a décidé de le


changer pour " la roue du temps ", ce qu'était au départ également la svastika.

Le témoin ajoute que cette interprétation tronquée constitue une insinuation choquante à
l'égard de la communauté juive, particulièrement bien représentée dans le mouvement
raëlien.

Il lui est rétorqué que depuis le troisième Reich, choisir une telle symbolique, c'est prendre
un risque insensé ou chercher à créer la confusion ou l'identification.

M. Carbonell ajoute que la svastika était effectivement employée mais ne l'est plus, par
respect des victimes du passé. Cependant, dans une partie du monde, elle constitue encore
un symbole religieux, devant lequel des millions d'individus prient chaque jour.

http://www.prevensectes.com/rael2.htm (7 sur 11)29/09/2005 01:28:32


Audition de deux dirigeants raëliens en Belgique

9. Eugénisme

Un texte stipule : " Que des hommes malades ou difformes, symboles d'un échec et
insupportables aux yeux des créateurs, ne se présentent pas devant eux. " (Livre Le Livre
qui dit la vérité).

N'est-ce pas une proposition en faveur de l'eugénisme ?

Le témoin répond que ce texte est également repris dans l'Ancien Testament (Samuel III).
L'a-t-on un jour qualifié d'eugéniste ?

Il ajoute qu'une telle conception des choses va à l'encontre de la philosophie prônée par
son mouvement, qui a d'ailleurs créé " la Journée mondiale de l'Amour des différences ".
Comment peut-on être moins raciste qu'en reconnaissant la beauté de la différence ?

10. Le suicide - Le sens du sacrifice des adeptes

Interrogé sur ce sens, l'intervenant indique qu'une des thèses fondamentales du mouvement
raëlien est d'aimer la vie. Il n'existe d'ailleurs aucun motif valable pour le suicide, sauf
lorsqu'une forte souffrance physique n'est plus maîtrisable : chacun doit alors décider en
conscience. Quant à l'euthanasie, elle peut se concevoir dans ce contexte, à condition
qu'elle fasse l'objet d'un contrôle médical, avec les garanties nécessaires.

A propos du sacrifice, le témoin est confronté avec des extraits d'un article de Raël publié
dans la revue " Apocalypse Internationale " :

" Notre sacrifice nous grandit et protège les générations futures. Perdre son emploi,
la garde de ses enfants ou le respect de ses voisins pour sa religion est certes moins
dur que d'être mangé par des lions mais tout aussi admirable ".

M. Carbonell précise que quand bien même la condition de sa survie serait le fait de renier
sa religion, il n'aurait pas envie de ce faire. Les premiers chrétiens ont fait de même et ont
été jetés aux lions, sans renier leur foi. C'est dans ce sens qu'il faut comprendre la beauté
du sacrifice; elle est magnifique.

A propos du sacrifice, les exemples historiques sont légion et c'est ainsi que le texte doit
être interprété.

11. Contribution financière des membres

Le mouvement raëlien ne veut pas connaître le montant des revenus de ses membres, parce
qu'il ne veut pas contrôler ce qu'ils gagnent. C'est, selon le témoin, la raison essentielle
pour laquelle il est pauvre. Chacun agit donc selon sa conscience.

http://www.prevensectes.com/rael2.htm (8 sur 11)29/09/2005 01:28:32


Audition de deux dirigeants raëliens en Belgique

Cependant, il est demandé aux membres de verser la dîme, à l'instar d'autres grandes
religions. Elle représente 10 % des revenus, plus 1 % allant à Raël en personne. Rien
n'empêche de donner de l'argent en faveur de sa conviction philosophique, il s'agit là d'un
choix personnel.

Il est cependant dit, dans un des écrits de Raël, que " conformément à ce qui est écrit dans
le Livre, tu ne laisseras pas d'héritage à tes enfants en dehors de l'appartement ou de la
maison familiale. Le reste, tu le légueras au Guide des guides et si tu as peur que tes
descendants ne respectent pas tes dernières volontés en voulant, par la justice humaine,
récupérer tes biens, tu en feras don de ton vivant au Guide des guides afin de l'aider à
faire diffuser le Message de nos créateurs sur la terre " (Livre Les extra-terrestres m'ont
emmené sur leur planète).
(Livre Les extra-terrestres m'ont emmené sur leur planète). Est-ce légal ? Ne s'agit-il pas là
d'une violation du droit de réserve des descendants directs ?

M. Carbonell estime que cela n'est en rien illégal. Chacun peut faire ce qu'il veut de ses
biens et procéder, par exemple, à une donation.

Il lui est rétorqué qu'il y a là une incitation à distraire des biens qui reviennent
naturellement aux héritiers. De plus, toute donation qui dépasse la quotité disponible est
rapportable.

Le témoin répond qu'il est libre de faire ce qu'il veut de son vivant. La citation ne constitue
d'ailleurs qu'un conseil, pas une obligation. Il ne peut donc y avoir mainmise sur quelqu'un,
dès le moment où celui-ci jouit de toutes ses facultés civiles et civiques.

12. Participation des adeptes au mouvement

Au sein du Mouvement raëlien international, il y a quatre réunions par an : la première le


13 décembre (date anniversaire de la première rencontre entre Raël et les Elohims), les
autres respectivement, le 7 octobre, dans le courant du mois d'août et le premier dimanche
d'avril.

De plus, il y a des réunions informelles par pays, région, ville. Elles ont également pour
objectif de porter les " messages " de Raël à la connaissance du monde.

Il n'y a pas d'attentes spécifiques par rapport aux membres : après avoir confronté leurs
idées et leurs convictions avec les " messages ", ils choisissent d'adhérer librement ou de ne
pas adhérer au mouvement raëlien.

13. Contacts entre le mouvement raëlien et d'autres mouvements

Il est fait état de contacts avec l'Eglise de Scientologie et avec Hare Krishna.

M. Carbonell déclare avoir eu des contacts personnels avec la représentante déléguée de

http://www.prevensectes.com/rael2.htm (9 sur 11)29/09/2005 01:28:32


Audition de deux dirigeants raëliens en Belgique

l'Eglise de Scientologie en France. Cependant, même si leurs thèses sont radicalement


différentes, le témoin tient à respecter le mouvement pour ce qu'il est.

Quant aux contacts avec Hare Krishna, ils ont eu lieu sur un plateau de télévision, à
l'occasion d'une émission. L'intervenant ne connaît d'ailleurs pas leurs croyances.

14. Incitation à ne pas avoir d'enfants

M. Carbonell fait valoir que Raël conseille simplement de ne pas avoir trop d'enfants, face
à l'évolution démographique au niveau mondial. Pourtant de nombreuses familles
raëliennes ont un nombre important d'enfants.

Quant à l'interruption volontaire de grossesse, le mouvement y est également favorable,


dans le respect des délais fixés par la législation.

15. Attitude à l'égard de ceux qui rejettent le mouvement

Le principe est le suivant : la porte est ouverte pour ceux qui souhaitent rejoindre ou, au
contraire, quitter le mouvement. Il n'y a d'ailleurs jamais eu de plainte émanant d'un ancien
membre. Il serait d'ailleurs contradictoire de prôner, d'une part, la liberté et d'autre part, de
chercher à retenir à tout prix ceux qui veulent le quitter.

16. Gestion financière du mouvement

Personne ne tire de revenus du mouvement. Certains membres demandent tout au plus le


remboursement de certains états de frais, par exemple des frais de déplacement. Les
comptabilités sont tenues à jour.

M. Carbonell précise qu'au départ, les avoirs du Mouvement raëlien international étaient
en Suisse. Pour des raisons morales, ils y ont été enlevés pour être placés aux Etats-Unis.
En fait, c'est sous la pression des familles juives du mouvement que ce transfert a eu lieu.

Il est observé que le fait d'avoir ses fonds aux USA permet de payer moins d'impôts. Le
témoin répond qu'il lui semble logique de profiter des avantages que la loi accorde.

Pour le reste, les mouvements nationaux ont une personnalité morale. En France, le
mouvement est assujetti à la TVA et à l'impôt des sociétés.

17. Activités commerciales

Une action commerciale nourrit ouvertement les objectifs fixés par le mouvement. Elle
consiste en la vente de livres, cassettes, disques, médailles, t-shirts, ...

http://www.prevensectes.com/rael2.htm (10 sur 11)29/09/2005 01:28:32


Audition de deux dirigeants raëliens en Belgique

En France, elle représente un chiffre d'affaires d'environ un million de francs français (± 6


millions de francs belges). En Belgique, ce chiffre se situe aux alentours de 100.000 francs
belges.

18. Compatibilité de l'engagement raëlien avec une autre pratique


religieuse

M. Carbonell indique qu'il ne connaît pas de raëlien pratiquant qui soit en même temps
catholique pratiquant. Il est en fait difficile d'être raëlien et donc de refuser l'existence de
Dieu et en même temps d'être catholique et de considérer que Dieu a créé la vie sur terre.
Cela paraît à tout le moins antinomique.

Il n'y a cependant jamais eu d'inquisition à ce sujet.

M. Nawezi ajoute qu'en Belgique, il existe des couples dont un des conjoints est raëlien,
tandis que l'autre pratique une autre religion. Cela ne les empêche guère de vivre
harmonieusement. Cela cadre d'ailleurs parfaitement dans la philosophie raëlienne, basée
sur le respect mutuel.

19. Recrutement des membres

En France et en Belgique, la façon de faire connaître les convictions est la suivante :


conférences, débats, distribution de tracts, annonces (quand elles ne sont pas refusées,
comme en France), " portes ouvertes " dans un hôtel, ...

La population est invitée à s'informer et à exercer son esprit critique.

Mouvement raëlien Home Page


Les raëliens vus par eux-mêmes Sectes = danger !

http://www.prevensectes.com/rael2.htm (11 sur 11)29/09/2005 01:28:32