Vous êtes sur la page 1sur 29

Déphaseurs et Activité optique

Déphaseurs biréfringents

Lames à retard de phase : – Cristal calcite uniaxe t.q. a.o. perpend à k
Lames à retard de phase :
– Cristal calcite uniaxe t.q. a.o. perpend à k
– E e //a.o.
E o perpend a.o.
– Calcite: n o > n e
Donc, v o < v e
– l’onde e se propage + vite que l’onde o.
– Après traversée du cristal d’ép d,
diff de chemin opt: x = d (n o -n e )
Déphasage:
2
2
= k x =
x =
d
(
n
n
)
0
o
e
0
0
– La polarisation de l’onde sortante
dépendra du déphasage et de la
polarisation à l’entrée
– Si pol lin // ou perpend à l’a.o.: jamais
affectée par une lame à retard: lignes
neutres
2

Déphaseurs biréfringents

• Lames d’onde : =2

– Retard d’une lg d’onde

– Pas d’effet visible à 0 incident

– Chromaticité: valable à 1 seul 0

• Lame demi-onde : =

– Retard de 0 /2

– Effet: rotation d’une polar. lin. symétriquement par rapport à l’a.o.

– Si = /4 , polar perpendiculaire à la sortie (rotation de /2)

d =

( 0 2 m + 1 ) 2 n n o e
(
0
2
m
+
1
) 2
n
n
o
e
0 d = m où m est un entier n n o e 3
0
d
= m
où m est un entier
n
n
o
e
3

Déphaseurs biréfringents

• Lame quart d’onde : = /2

– Retard de 0 /4

– Effet: une polar. lin. sortira elliptique

– Selon l’orientation, déphasage varie et ellipticité varie

– Si = /4 , polar sortante circulaire (à 0 !!)

Déphaseur achromatique :

Rhomboèdre de Fresnel :

– Réflexion totale: introduit un

entre 2

composantes orthog. Indépend. de !! Interface verre (n~1.51)-air,

–

= /4

2 réflexions: = /2

achromatique (au 1 er ordre) APS: Achromatic Phase Shifter

si incidence = 54.6 deg

de façon

( 0 d = 4 m + 1 ) 4 n n o e
(
0
d
=
4
m
+
1
) 4
n
n
o
e

4

Déphaseurs biréfringents

Compensateur (Babinet)

– But : contrôler un déphasage et mesurer le déphasage d’une lame

– Principe : a.o.croisés et incidences perpendiculaires

– ~Wollaston : inversion ondes o et e

– Déphasages :

1

=

2

0

d

1

2 =

2

0

(

n

d

2

o

(

n

o

n

e

)

n

e

)

1

+

2

=

2

0

(

d

1

d

2

)(

– Ligne centrale :

– varie avec déplact µm du coin

– Entre P et A croisés : lignes sombres

=0 (d 1 = d 2 ) à tout

lorsque =2

m

n

o

– En lumière blanche : franges colorées

: lignes sombres =0 (d 1 = d 2 ) à tout lorsque =2 m n

n

e

)

Déphaseurs biréfringents

Compensateurs (Soleil)

– Babinet modifié :

– Les coins sont orientés avec a.o. //

– Une lame d 2 est ajoutée avec a.o. perpend

– est constant sur la surface et ajustable (d 1 )

– Polariseur circulaire :

surface et ajustable (d 1 ) – Polariseur circulaire : • B et C : lames

• B et C : lames quart d’onde

• A+B et C+D : pol circulaires

• B+C : lames demi-onde

6
6

Déphaseurs biréfringents

Couleurs interférentiels

– Lumière blanche traversant un milieu biréfringent entre Pol et An

blanche traversant un milieu biréfringent entre Pol et An Si – =(m+1) : lame demi-onde: pol

Si

– =(m+1) : lame demi-onde: pol lin perpend: transm=0

Si

– =m2 : lame d’onde: pol intacte: transm=1

Si

0

=

Pour

0

=

Pour

0

=

( ) 2 d n n = 1740 (nm) o e 435 nm , =
(
)
2
d
n
n
= 1740
(nm)
o
e
435
nm
,
=
4
T
=
1
580
nm
,
=
3
T
=
0

7

Déphaseurs biréfringents

Activité optique : généralités

– Une substance (liquide ou cristal) peut faire tourner une pol lin de façon continue.

– Le sens de rotation renseigne sur la structure moléculaire :

• Horlogique : dextrogyre (droite)

• Anti-horlogique : lévogyre (gauche)

• La direction de propagation est // a.o.

Horlogique : dextrogyre (droite) • Anti-horlogique : lévogyre (gauche) • La direction de propagation est //

8

Déphaseurs biréfringents

Activité optique : principe

– pas de déphasage induisant pol ellipt mais rotation pol lin

– 1 onde de pol lin = combo de 2 ondes circulaires e et _

• A l’entrée

= combo de 2 ondes circulaires e et _ • A l’entrée • Dans la substance:

• Dans la substance: si k e < k _

( k k ) z z n ( n ) L R L R =
(
k
k
)
z
z n
(
n
)
L
R
L
R
=
=
2
0
http://www.univ-lemans.fr/enseignements/physique/02/optiphy/ondepola.html

9

Déphaseurs biréfringents

Activité optique : Pouvoir rotatoire

Exemples

• Quartz (SiO 2 ) Structure en hélice /d ~22°/mm

• Liquides:

2 ) Structure en hélice /d ~22 ° /mm • Liquides: effet + faible mais dépend

effet + faible mais dépend de la concentration

– Application : saccharimètre

dépend également de la lg d’onde:

coloration lorsque lumière blanche et analyseur

Déphaseurs biréfringents

Activité optique : Loi de Biot

1. Il existe des milieux actifs rotatoires

2. Deux variétés : lévo- et dextro-gyres

3. Pouvoir rotatoire :

: lévo- et dextro-gyres 3. Pouvoir rotatoire : 1. angle de rot/mm 2. Liquides : dépend

1. angle de rot/mm

2. Liquides : dépend de la conc (g/l)

en -2 :

4. Dispersion de

5. Sens de rotation indépendant du sens de propagation (réflexion miroir et retour :

annule l’effet rotatoire)

de 5. Sens de rotation indépendant du sens de propagation (réflexion miroir et retour : annule

11

Déphaseurs biréfringents

Activité optique : Modèle de la spirale

• e - qui oscillent h/b le long des spirales

Moment dipolaire oscillant p(t)

• Mvt rotatif en spirale des e - : boucle de courant

Moment magnétique dipolaire oscillant m(t)

• m et p sont // ou anti // selon l’hélice

• Diffusion: réémission par les dipôles él. et magn.

• E p orienté selon l’hélice

• E m orienté perpend. à l’hélice

• E p + E m = E s champ diffusé par l’hélice

• E s + E i = E champ résultant

• Rotation dont le sens dépend du sens de l’hélice et l’amplitude ( ) dépend de l’orientation aléatoire ou ordonnée des hélices

12
12

Biréfringence induite

Biréfringence mécanique (stress)

– Analyse de contraintes dans les matériaux

– Ex: plexi entre polariseur et analyseur croisés

mécanique (stress) – Analyse de contraintes dans les matériaux – Ex: plexi entre polariseur et analyseur

Biréfringence induite

Effets electro-optiques : effet Kerr (1875)

– Champ E intense engendre une biréfringence :

n

=

où K

n

//

n

=

0

KE ²

= cte de Kerr

• Réponse quadratique (E²) / Champ transverse

– Cellule de Kerr

quadratique (E²) / Champ transverse – Cellule de Kerr = 2 Kl V ²   d

= 2

Kl

V

²

 

d

²

l =

d

épaisseur traversée

= distance entre électrodes

V /2 : V t.q. lame ½ onde Ex : Nitrobenzene : V>10 4 V Solide : BaTiO 3

14

Biréfringence induite

Effets électro-optiques : effet Pockels (1893)

– Cristaux sans centre de symétrie (Ex : KDP = KH 2 PO 4 )

– Réponse linéaire (E) / Champ transv ou longit

– Cellule de Pockels

(E) / Champ transv ou longit – Cellule de Pockels = 2 3 V n r

= 2

3 V

n r

o

63

0

et n

r

63

o

= cte électro - optique

= indice ordinaire

V /2 (KDP) :

r 63 ~10 -11 m/V 10 3 V< V /2 <10 4 V

15

Biréfringence induite

Modulateurs electro-optiques (télécom,…)

– Basés sur cellules de Pockels (rép. linéaire) entre pol. et an. croisés

• Si V=0: T=0

• Si V= V /2 : T=1

• Si V= V /4 : T=0.5

– Fréquences élevées (~30 GHz)

V / 4 : T=0.5 – Fréquences élevées (~30 GHz) • Shutter electro-optiques (choppers pour applic

Shutter electro-optiques (choppers pour applic

stroboscopiques,…)

– Basés sur cellules de Kerr (rép. quadrat) entre pol. et an. croisés

– Fréquences élevées (~10 GHz)

16

Biréfringence induite

Affichage LCD

– Phase nématique: tous les cristaux liquides orientés dans la même direction = cristal uniaxe

– Champ E: modifie l’orientation global

= cristal uniaxe – Champ E: modifie l’orientation global 2 = e n V ( 0
= cristal uniaxe – Champ E: modifie l’orientation global 2 = e n V ( 0
2 = e n V ( 0 où e = épaisseur
2
=
e n V
(
0
e =
épaisseur

)

et n(V)

= biréfr fonction de V

appl

On peut contrôler le déphasage (retardateur variable) et le moduler On peut moduler l’éclairement entre pol. et an. croisés

17

Biréfringence induite

Affichage LCD

En transmission : Pol et an // e t.q. lame demi-onde si V=0 Pol incid à 45° Donc, rotation de 90° et Tr=0

=0 si V~3-4 V

Donc, Tr=1

Donc, rotation de 90 ° et Tr=0 =0 si V~3-4 V Donc, Tr=1 En Réflexion: e

En Réflexion:

e t.q. lame quart d’onde si V=0 rotation cumulée <> pouvoir rotatoire!!

V~3-4 V Donc, Tr=1 En Réflexion: e t.q. lame quart d’onde si V=0 rotation cumulée <>

18

Effets magneto-optiques

Faraday (1845) : champ B // direction de propagation

– Pouvoir rotatoire et non

= i B d

– Où i = cte de Verdet

– B = champ magnétique appliqué

– d = épaisseur traversée

= champ magnétique appliqué – d = épaisseur traversée 1 cm d’eau dans un champ 1
= champ magnétique appliqué – d = épaisseur traversée 1 cm d’eau dans un champ 1

1 cm d’eau dans un champ 1 Tesla (20000 x B terre ) donne ~2°

1 cm d’eau dans un champ 1 Tesla (20000 x B t e r r e

Effet

cumulé

par

réflexion

19

Effets magneto-optiques

Disque magneto-optique (MO Disk Sony)

magneto-optiques • Disque magneto-optique (MO Disk Sony) Enregistrement / bit 1 : Cellules magnétiques orientées :

Enregistrement / bit 1 :

Cellules magnétiques orientées : B extérieur + chauffage laser (T>T Curie ) Effacement / bit 0 : chauffage laser sans B ext :

orientation aléatoire 2 passages pour enregistrement Lecture : Champ B local intense pour bit 1 et A-R rotation importante

Effet Cotton-Mouton

– Champ magnétique perpendiculaire à la direction de propagation Biréfringence n

Equivalent magnétique à l’effet Kerr (aussi appelé effet Kerr magnéto-optique)

Représentation matricielle de la polarisation

Vecteurs de Stokes (1852)

– Principe : Mesure de l’éclairement (W/m²) après traversée de 4 filtres :

3. Polariseur (linéaire) transmettant E à +45° (1 er et 3 e quadrant)

2. Polariseur (linéaire) transmettant E horizontal

1. Filtre neutre : absorbe 50%

4. Polariseur (circulaire) transmettant pol circulaire droite e

(circulaire) transmettant pol circulaire droite e Eclairement incident Tendance pol horiz ou vertic Tendance

Eclairement incident

Tendance pol horiz ou vertic

Tendance pol +45° ou -45°

Tendance pol circul e ou _

Tendance pol +45 ° ou -45 ° Tendance pol circul e ou _ I 0 I

I 0

I 1

I 2

I 3

En pratique, on normalise souvent en divisant par S 0

Représentation matricielle de la polarisation

Vecteurs de Stokes (2)

Exemples Lumière polarisée :

lin. Horiz. lin. Vert. lin. +45° circ. R

Lumière naturelle :

(1,1,0,0) (1,-1,0,0) (1,0,1,0) (1,0,0,1) (1,0,0,0)

(1,-1,0,0) (1,0,1,0) (1,0,0,1) (1,0,0,0) Si lumière totalement polarisée Si lumière

Si lumière totalement polarisée Si lumière partiellement polarisée Degré de polarisation :

partiellement polarisée Degré de polarisation : Onde non polarisée : seul S 0 <>0 <= 1

Onde non polarisée : seul S 0 <>0

<= 1

V = 0

Représentation matricielle de la polarisation

Vecteurs de Jones (1941) : principe

– E(t) peut s’écrire:

de Jones (1941) : principe – E(t) peut s’écrire: Amplitude cohérence ok – En tenant compte

Amplitude cohérence ok

– En tenant compte des phases respectives :

cohérence ok – En tenant compte des phases respectives : – Par exemple, onde pol lin

– Par exemple, onde pol lin Horiz et Vertic :

ok – En tenant compte des phases respectives : – Par exemple, onde pol lin Horiz

– En normalisant :

ok – En tenant compte des phases respectives : – Par exemple, onde pol lin Horiz

23

Représentation matricielle de la polarisation

Vecteurs de Jones : exemples

– Onde pol lin à 45° en normalisant :

Jones : exemples – Onde pol lin à 45 ° en normalisant : – Onde circulaire

– Onde circulaire e (E 0x = E 0y et = /2

• Sachant que :

e (E 0 x = E 0 y et = /2 • Sachant que : )

)

(E 0 x = E 0 y et = /2 • Sachant que : ) •

• En normalisant :

= E 0 y et = /2 • Sachant que : ) • En normalisant :
= E 0 y et = /2 • Sachant que : ) • En normalisant :

Les vecteurs de Jones sont orthonormés base

24

Représentation matricielle de la polarisation

Vecteurs de Stokes et vecteurs de Jones

– Stokes est applicable à de la lumière partiellement polarisée (Pas Jones, par définition)

– Jones peut tenir compte de phénomènes cohérents (Pas Stokes car intensités et non amplitudes)

25
25

Représentation matricielle de la polarisation

Matrices associées à un élément optique

Matrices de Jones :

Elément optique polarisant : matrice T

t.q.

de Jones : Elément optique polarisant : matrice T t.q. – Ex: onde pol lin à

– Ex: onde pol lin à 45° traversant une lame quart d’onde :

: matrice T t.q. – Ex: onde pol lin à 45 ° traversant une lame quart

Pol circul droite (e )

26

Représentation matricielle de la polarisation

Association d’éléments optiques pol.

Association de matrices de Jones :

optiques pol. – Association de matrices de Jones : Ordre : élément 1, puis 2, …pas

Ordre : élément 1, puis 2, …pas commutatif!

Ex : 2 lames quart d’onde orientées mêmes axes Onde inc pol lin à +45°

Onde transmise : pol lin -45° Vérifie bien : 2 x /4 = /2

orientées mêmes axes Onde inc pol lin à +45 ° Onde transmise : pol lin -45

27

Représentation matricielle de la polarisation

Matrices associées à un élément optique

Matrices de Mueller (1943) / Formulation de Stokes

– Ex : lumière non pol au travers d’un polar lin :

Onde sortante avec I 0 /2 et pol lin horiz (degré de pol = 1)

– Ex : onde incidente qcq traversant une lame quart d’onde :

degré de pol ~ 90%

Onde sortante avec I 0 conservé mais pol lin car S 3 =0

28
28

Représentation matricielle de la polarisation

Matrices de Jones et de Mueller:

29
29