Vous êtes sur la page 1sur 3

Huile de ricin

L'huile de ricin est une huile végétale obtenue à partir des graines de ricin. Elle est incolore à jaune très clair. Les triglycérides (triples esters de glycérol et d'acides gras) dont elle est constituée comptent pour environ 90 % de ses acides gras un acide gras en C 18 , oméga-9 et hydroxylé : l'acide ricinoléique ou acide (R)-(+)12-

hydroxy-9Z-octadécénoïque.

1 Utilisation

L'huile de ricin fournit de l'acide undécylénique et de l'heptanal qui permettent d'accéder à des compo- sés d'intérêt pour l'industrie :

des

esters

de

polyols,

utilisés

comme

dans

les

turbines

en

aviation,

les

compétition ;

moteurs

d'automobiles

et

motos

de

le Rilsan (nom commercial du polyamide 11 fabriqué par Arkema), une matière plastique aux caractéristiques particulières.

L'huile de ricin fournit de l'acide sébacique, un monomère pour synthétiser du PA 6-10.

L'huile de ricin a été très utilisée avant la Seconde Guerre mondiale comme lubrifiant pour les moteurs à combustion interne et même jusque dans les an- nées 1980 en compétition : en effet, elle a une ex- cellente tenue à haute température et une onctuosité exceptionnelle, cependant, comme elle s’oxyde rapi- dement et forme des boues, elle a laissé la place aux huiles minérales. Elle est cependant toujours utilisée par certains fabricants d'huiles moteur sous forme modifiée.

En pharmacie, cette huile a longtemps été utili- sée pour ses effets laxatifs mais c'est un purgatif violent et son emploi est formellement déconseillé pour cette indication [4] . Elle reste présente, en faible quantité, comme excipient dans de nombreuses spé- cialités pharmaceutiques.

En cosmétique, elle commence à être utilisée au dé- but du vingtième siècle pour lisser et protéger les cheveux des hommes. Elle est aussi utilisée pour renforcer et allonger les cils et sourcils. Outre sa fonction nourrissante et revitalisante (en usage ex- terne), l'huile de ricin favoriserait considérablement

1

la repousse des cheveux et leur apporterait égale- ment du volume. [réf. nécessaire] Aucune étude scienti- fique officielle n'a validé ce genre d'effet.

En anglais, l'huile de ricin est dénommée Castor oil car elle a remplacé dans ses usages le castoréum, sé- crété par les glandes des castors. La (mauvaise) tra- duction « huile de castor » est à proscrire (en anglais, castor se disant beaver).

L'huile de ricin est listée officiellement comme ad- ditif alimentaire par le codex alimentarius (E1503), elle sert aussi à la préparation d'un émulsifiant : E476 ou PGPR (polyricinoléate de polyglycérol), utilisé notamment dans l'industrie du chocolat pour fluidi- fier le chocolat lors de sa production et permettre aux fabricants autorisés à le faire de s’affranchir de l'onéreux beurre de cacao au profit de matières grasses moins chères.

Elle est surtout utilisée dans l'industrie chimique pour les polyuréthanes. Moléculairement, elle a des fonctions alcool (hydroxyle -OH) d'où son utilité dans des réactions de réticulation.

La majorité de la production mondiale provient d'Inde et dépend de la mousson, un peu du Brésil et de Chine. La récolte se fait manuellement parce que les graines ne mûrissent pas toutes en même temps.

L'huile de ricin en usage externe (cataplasmes) était recommandée par le voyant américain Edgar Cayce, qui aurait obtenu ainsi de nombreuses guérisons [5] . Aucune étude scientifique officielle n'a validé ce genre d'effet.

En Inde, il est courant de mélanger jusqu'à 3 % d'huile de ricin dans les autres huiles végétales co- mestibles.

Le prix fluctue beaucoup en fonction de la récolte et de la demande (la Chine est producteur mais est devenu importateur net).

1.1 Toxicité

L'acide ricinoléique altère la muqueuse intestinale et pro- voque des pertes importantes en eau et en électrolytes (sels minéraux), d'où son action purgative intense et ir- ritante. La ricine, présente dans la plante et les graines, peut contaminer une huile mal préparée.

2

2 RÉFÉRENCES

1.2 Instrument de terreur

Dans l'Italie fasciste sous le régime de Benito Mussoli- ni, l'huile de ricin était l'un des instruments des Chemises noires [6],[7],[8] . Les fascistes forçaient les adversaires po- litiques à avaler de fortes doses de cette huile. Dans les années 1920, certains fascistes étaient des cogneurs payés par certains patrons des ouvriers en grève, l'huile de ricin provoquant des diarrhées, ceci visait à humilier les adversaires. Dans un dessin de propagande, on voit une scène où un ouvrier est guéri de ses « mauvaises idées rouges » par un fasciste qui lui « prodigue » (lors d'une bastonnade) l'huile. Mais à forte dose, les diar- rhées et la déshydratation qui en résultait étaient si im- portantes qu'elles étaient parfois mortelles [9] . Cette tech- nique semble avoir été lancée par Gabriele D'Annunzio.

Lorsque les Chemises noires voulaient s’assurer que leurs victimes meurent, ils ajoutaient de l'essence à l'huile de ricin.

On disait parfois que le pouvoir de Mussolini reposait sur « le gourdin et l'huile de ricin ».

2 Références

[1]

Entrée de « Castor oil » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme alle- mand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 3 mai 2009 (JavaScript né- cessaire)

[2]

(en) Alfred Thomas, Ullmann’s Encyclopedia of Industrial Chemistry, 2002, 6 e éd., Fats and Fatty Oils, Wiley-VCH Verlag GmbH & Co

[3] HUILE DE CASTOR, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009

[4]

Jean Bruneton, Pharmacognosie, Phytochimie, Plantes mé- dicinales, Techniques et Documentation, 3 e éd., 1999 (ISBN 2-7430-0315-4)

[5] D r William Mac Garey, The Edgar Cayce Remedies, 282 p., trad. française de Dorothée Koechlin de Bizemont, éd. du Rocher, 1994, Les Remèdes d'Edgar Cayce.

[6]

(en) Italy - The rise of Mussolini, Encyclopædia Britanni- ca Online, 2007 (lire en ligne)

[7] (en) Benito’s Birthday, Time, in partnership with CNN, 6 août 1923 (lire en ligne)

[8] (en)

Bosworth, Mussolini, New York, Ar-

R.

J.

B.

nold/Oxford Univ. Press, 2002 (ISBN 0340731443)

Dope : Did Mussolini use castor oil as an instrument of torture ? • Portail de
Dope : Did Mussolini use castor oil as an instrument of torture ? • Portail de

3

3 Sources, contributeurs et licences du texte et de l’image

3.1 Texte

Huile de ricin Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Huile_de_ricin?oldid=107920774 Contributeurs : NicoRay, Ukuk, Phe-bot, The Red- Burn, Jef-Infojef, Qdou, Erasmus, Emizage, J.manel, Inisheer, RobotQuistnix, Loloveto, Escarboucle, Car0line, Freewol, Pautard, Rosier, Remi Mathis, Pld, Rhadamante, Bloubéri, Thijs !bot, Macassar, Romainbehar, Escarbot, Tejgad, Salebot, Max Daléon, Isaac Sanolnacov, TXiKiBoT, Cjp24, SieBot, Skiff, Dionys~frwiki, Edlebizarre, DumZiBoT, Glaoadare, Genefou, Matju2, HerculeBot, Letartean, ZetudBot, Epop, Cuthbertwong, Luckas-bot, GrouchoBot, Tpa2067, Xqbot, SpillingBot, JackBot, EpopBot, Coyote du 57, Lomita, The Titou, TjBot, Toto Azéro, LAGRIC, Binistimuriel, IJKL, Bluefairyturnedred, Bottine, OrlodrimBot, FDo64, OrikriBot, Addbot, NathaliaFLK, BlackIris et Anonyme : 35

3.2 Images

Fichier:Coupe_d'Hygie.svg Source : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/1a/Coupe_d%27Hygie.svg Licence : CC BY- SA 3.0 Contributeurs : Travail personnel Artiste d’origine : Vallat David Vallatd

Fichier:Koeh-257.jpg Source : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ac/Ricinus_communis_-_K%C3%B6hler%E2% 80%93s_Medizinal-Pflanzen-257.jpg Licence : Public domain Contributeurs : List of Koehler Images Artiste d’origine : Franz Eugen Köhler, Köhler’s Medizinal-Pflanzen

Fichier:Nuvola_apps_edu_science.svg Source : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/59/Nuvola_apps_edu_science.svg Licence : LGPL Contributeurs : http://ftp.gnome.org/pub/GNOME/sources/gnome-themes-extras/0.9/gnome-themes-extras-0.9.0.tar.gz Artiste d’origine : David Vignoni / ICON KING

3.3 Licence du contenu