Vous êtes sur la page 1sur 2

DEROULEMENT D’UNE SEANCE DE TIR

1. DISPOSITIONS PREPARATOIRES

Lors de la séance de tir, la troupe est placée sous l’autorité du directeur de tir. Avant d’entrer dans le stand de tir, lors d’un briefing au cours duquel il aura présenté les tirs à effectuer et rappelé les particularités techniques du tir et les opérations de sécurité, le directeur de tir aura attribué à chaque tireur :

un numéro de série,

un numéro de tireur.

Les Famas, casques anti-bruits, lunettes de protection et chargeurs auront été placés aux emplacements numérotés du pas de tir, à l’intérieur du stand de tir.

A l’appel de sa série, en silence,

entrer dans le stand de tir,

rejoindre l’emplacement du pas de tir qui porte son numéro de tireur,

attendre, face à cet emplacement.

Au commandement : « position du tireur couché »,

revêtir

le

casque

antibruit

et

les

lunettes

protection,

de

prendre la position du tireur couché,

prendre sa visée.

Le levier sélecteur de tir doit être maintenu sur « S » (sûreté).

Au commandement : « dispositions de combat »,

mettre le chargeur (approvisionner),

amener le levier d’armement à l’arrière et le relâcher (charger ou armer),

faire un CPS (Contrôle Personnel de Sécurité) :

ramener très légèrement le levier d’armement vers l’arrière, pour vérifier qu’une munition est bien présente dans la chambre, puis le relâcher

reprendre sa visée.

le levier sélecteur de tir demeure sur « S » (sûreté).

2. OUVERTURE DU FEU

Au commandement : « commencez le feu »,

mettre le levier sélecteur de tir sur « 1 » (coup par coup),

commencer le tir.

3. PENDANT LE TIR

Le tir se poursuit sur les objectifs jusqu’à épuisement des munitions ou jusqu’au commandement : « halte au feu » ou « cessez le feu ».

En cas d’incident de tir dû à l’arme ou à la munition, le tireur

conserve son canon en direction des cibles,

effectue un « tap-rack » : donne un coup sur le chargeur, ramène énergiquement le levier d’armement en arrière, afin d’éjecter une munition, et le relâche

Deux cas peuvent se présenter :

l’incident peut être réglé par le tireur : il reprend le tir après l’avoir réglé, et rend compte en fin de tir,

l’incident n’est pas du niveau du tireur, le tireur

annonce « incident de tir » au directeur de tir qui prend les mesures qui s’imposent. Dans tous les cas où une cartouche percutée risque de se trouver dans la chambre, attendre 3 minutes avant d’ouvrir la culasse pour éviter les conséquences d’un long feu.

Arrêt momentané du tir :

Au commandement : « halte au feu »,

mettre le levier sélecteur de tir sur « S » (sûreté),

conserver la position et maintenir le canon en direction des cibles.

arrêter le tir,

Au commandement : « continuez le feu »,

mettre le levier sélecteur de tir sur « 1 » (coup par coup),

reprendre le tir.

Arrêt définitif du tir :

Au commandement : « cessez le feu »,

mettre le levier sélecteur de tir sur « S » (sûreté),

enlever le chargeur,

amener le levier d’armement à l’arrière et récupérer la cartouche qui se trouve dans la chambre,

vérifier que la chambre est vide,

désarmer en suivant la procédure de fin de tir.

attendre et exécuter les ordres du directeur de tir, en particulier en ce qui concerne le reversement des munitions non utilisées.

4. EN FIN DE TIR

mettre le levier sélecteur de tir sur « S » (sûreté),

enlever le chargeur et vérifier qu’il est vide,

amener le levier d’armement à l’arrière,

vérifier que la chambre est vide,

désarmer :

maintenir le levier d’armement sur l’arrière,

mettre le levier sélecteur de tir sur « R » (rafale),

appuyer sur la queue de détente,

relâcher le levier d’armement (l’arme est au repos de détente),

mettre le levier sélecteur de tir sur « S » (sûreté),

rester allongé, se tourner vers le directeur de tir en montrant le ou les chargeur(s) vide(s) et annoncer : « tireur numéro X, tir terminé, sécurité vérifiée ».

répéter si nécessaire jusqu’à ce que le directeur de tir réponde : « Bien ! ».

Au commandement : « Retirez casques et lunettes, aux résultats »,

retirer son casque anti-bruit et ses lunettes de protection et les poser à côté de l’arme,

en silence, se diriger vers les cibles en ramenant au munitionnaire son chargeur vide.

5. APRES LA SEANCE DE TIR

A la fin de la séance de tir, le directeur de tir procédera à l’inspection des armes, qu’elles aient tiré ou non.

Au commandement « inspection des armes », les

détenteurs de Famas s’alignent et orientent leur arme dans une direction non dangereuse, les chargeurs vides ne se trouvant pas dans les armes, au passage du directeur de tir,

amener le levier d’armement à l’arrière afin qu’il vérifie que la chambre est vide, puis lever le canon afin qu’il le vérifie,

désarmer

attendre la fin de l’inspection et les ordres du directeur de tir.

FAMAS 5,56

1. PRESENTATION

Le Fusil d’Assaut de la Manufacture d’Armes de Saint- Etienne, modèle F1 est une arme individuelle de combat rapproché polyvalente permettant :

le tir à balle au coup par coup ou par rafales libres ou limitées jusqu’à 300 m

le tir de grenades antichar jusqu’à 75 m en tir tendu et de grenades antipersonnel jusqu’à 300 m en tir vertical.

2. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Calibre : 5,56 mm Masse en ordre de combat : 4,2 kg Longueur : 0,76 m Contenance du magasin : 25 cartouches Vitesse initiale du projectile : 930 m/s Cadence de tir : 1000 coups / minute Vitesse pratique de tir : 100 coups / minute Portée maximale : 3 200 m, Portée pratique : 300 m,

Munitions :

Cartouche à balle ordinaire Cartouche à balle traçante Cartouche de lancement sans balle Cartouche à balle plastique Cartouche d’exercice

balle Cartouche à balle plastique Cartouche d’exercice PREPARATION MILITAIRE SUPERIEURE MARINE ETAT-MAJOR

PREPARATION MILITAIRE SUPERIEURE MARINE ETAT-MAJOR

D’ESTIENNE D’ORVES

Cartouche d’exercice PREPARATION MILITAIRE SUPERIEURE MARINE ETAT-MAJOR D’ESTIENNE D’ORVES INSTRUCTION FAMAS MEMENTO

INSTRUCTION

FAMAS

MEMENTO