Vous êtes sur la page 1sur 6
Protocole d'necord Ente, Le gouvernement de Ia Nouvelle Calédonie, représenté par son Président, Monsieur Philippe GERMAIN Bt Le Syndicat des Contracteurs Miniors de Nouvelle Calédonie (CONTRAKMINE) représenté par son Président, Morsieur Wilfied MAL, ct son vice-Président, Monsieur Max FOUCHER is Le Syndicat des Producteurs et Producteurs Exportateurs de Nouvelle Calédonie (SEM) représent par son Président, Monsieur Xavier GRAVELAT PREAMBULE Considérant que : ( pour les latéites, les mineure du tersteire dépendent d'un seul client et que Contrakmmine et le SEM considérent qu'il est essentic! de disposer de couranis ‘vars afin de profiter pleinement de la concurrence entre les acteurs et Favoriser ainsi Ia valorisation complete des profis daltrat i d'autres mareiés, comme la Chine, permeitent de valoriser des produits de plus faible teneur encore (iii) le volume d’exportation de latérites& destination de I" Australi a ditminué de 50%, conséeutivement aux difficltés de contractualiser avee un client en situation de monopole depuis le début de l'année (465 000 t sur le premier semestre 2015 contre 940 000 tan dernier sur la méme période « source : DIMENC) En revanche, les exportations vers le Japon sont passées de 796 Kt en 2014 a $65 Kt en 2015. Les exportations vers la Corée du Sud sont passées de 615 Ki en 2014 & 1012 Kten 2015. Cette Squilibre apparent mesa des situations contrastées selon les sites miners {v)la Société des Mines de Tontouta (SMT ~ Groupe BALLANDE) s'est vue réduire par ‘ar@té du gouvernement de la Nouvelle-Calédonic son autorisation de cession de ‘minerai a Surnitomo Metal Mining (SMM) de 680 000 t 500 0001 (0) les niveaux de production de la sovigté Nickel Mining Company (NMC) sont en des des engagements annoncés et que la NMC ¢ de surroft fait sjouter 7 camions sir mw? L fa 4 Fh (Gidkes mincurs ont solicté des autorisations exporter vers la Chine de courte durée (12 4 18 mois) qui permetizaient de compenser, au moins partellement, la basse des volumes sur le cient austraien ces demandes n’ont pas été examinges por le gouyemement, ce demicrinvogunt Fincompatibilité de telles demandes au regard du schema de mise en valeur des richesses miniéres de la Nouvelle Calédonic de 2009 alors qu'en 2011 des demandes «exportation sur In Chine avaient éié jugées conformes i ce méme schéma ct auorisées. parallélement, [a SMSP a annoneé publiquement le 17 aott 2015 un projet ‘exporation de lteritesen Chine (sje risque de sous activité sur certains sites et Ia basse constatée sur Tes lattes mettent ‘en grande difficulté fe sous-raitants miners, notammeat les rouleurs () le syndicates Contracteurs minicis de Nouvelle Calédonie » (Contrakmine) manifeste devant le Gouvernement de Nouvelle Calédonie depuis le 5 soit 2015 (sla reunion da GTPS du 11 aod 2015 n'a pas permis & ses membres adopter une position partagée su les demandes d'exporations sur a Chine. (i) es opératcurs miniersréunis au sein da SEM, affectés par cette situation, se sont proposés de patticiper & la recherche d'une solution de sortie de crise et de contribuer, avec les représentants des rouleuts, & Ja rédection d'un projet de protocole ‘visant A apporter des réponses. au cahier de revendication du ‘CONTRAKMINE dépos¢ au Gouvernement de Nouvelle Calédonic en date du $ soi 2015 Mest décidé ee gui suit: Article 1: «situation de monopole du clint australien QUEENSLAND NICKEL » |.1. Quatre socités minieres ont deposé des demandes vers Ia Chine. Ces demandes ont pour objectf initia de permet notamment la commercialisation de produits non valorisables par les clients traditionnols ot d’assurer un déboushé altematf pour les latgites dont les volumes achetés par QNI ont baissé considérablemeat. Le 11 aoGt 2015, la éunion du GTPS n'a pas permis & ses membres d'adopter une postion Dartagée sur les demandes 'exportations de latérites sur fa Chine. Auparavant, le CCEM s'éuit réuni Je 30 juillet 2015 afin d'examiner les. demandes exportations vers la Chine et "Australis. 4 la majorits, les membres du CCEM ont décids de n'auoriser que les exportaions vers I’ Australie et proposé Ia constitution "un groupe de travail comprenant des représentants du gouvernement de la Nouvelle Calédonie, de la DIMENC et du SEM afin d'évaluer les modalités possible de valorisation des minerals dont Ja teneur en nickel est inférieure & 1,65 %. Le groupe de travail s"est réuni A plusieurs reprises et a rédigé un document t's complet recensant l'ensemble des produits infércurs & 1,659 sur la toialité des sites minicrs actif, ‘aisant une analyse du marche et des prix et élaborantdifftents seenati de valorsation. we} Cty + AL ‘Co document sere finalisé le I" septembre 2015. Conformément au relevé de déeision du CCEM, le gouvernement de la Nouvelle Calédonie s'engage & le soumeitre au GTPS le 7 septembre 2015, ot au gouvernement le | septembre 2015. Le SEM présentera le rapport a airs. 1.2, Par ailleurs, le gouvernement de la Nouvelle Calédonie s’engage & appuyer la dmarche des mineurs d'obienir que les contrats d'exporiation vers "Australie soient uniformisés afin notamment de permettre& ensemble des sovités miniéres de disposer d’un prix plancher.. Article 2: « Stratégie minigre 2.1, Le Gouvernement de la Nouvelle Calédonie s'engags A associer Mensemble de la profession miniéce (opérateurs miniers et sous-traitants) &I’élaboration dela strategie miniére «u pays. 22. Dans Je but de rassurer ensemble de la profession et des investsseurs, le CONTRAKMINE et le SEM demandent une slavification de la part des institutions concernant les points essentels suivants, ees points devant ire préalablement débats dans ke sade de Ja concertation prévue & article 2.1 = la politique exportation des ressources non valorisables localement par les usines «ealdoniennes (SLN, KNS, VNC) Pintégrite des sosictés, dont les domaines miners = le principe de respect et d'épalité de traitement de Pensemble des ucteurs de la profession 23 Tant que ta profession mest pas assotige A la définition de la stratégie minitre, ‘Contrakamine soubsite que soit gelé tout montage offshore entrainant une alignation de ties Article3 : « exportation des minerais non valotisables localement » 3.1, Concemant arr Pautorisation de SMT vers SUMITOMO MINING CO LID + vu la demande en date du 16 décembre 2014 de la Sosidté des Mines de Tontouta portant sur I cession de 650 000 th par an de mineral a SMM pendant une période contracuelle de 10 ans + yul'arrété2014-1203/GNC du 29 avil 2014 fixant les tencurs maximales.’ lexport ‘yu les engagements pris par la SMT, de cession de mineral 4 NMC pour Papprovisionnerent de son unité de SNNC, conformément & son courrier du 16 mars 2014 et la signature subséquente d'un contrat avec NMC portant sur une premigre livraison de deux bateaux ‘yu le schéma de mise en valour des richesses minires sign en 2009 et notamment la Pavtie 3 Chapite 4 garantissant lo pérennité des expleitations miniéres et le maintien yw kb EH ak vu la demande de la SMT de pouvoir maintenir & minims son tonnage metal sutriss savoir 10 000 tonnes ‘yu les autorisations d'exploiter eccordes pour av moins 20 ans et les obligations associées (travaux de recherches, cautions financitres, schéma de rehabilitation et bescins en investisements miniers) = wu la constence des relations commerciales entte Ballande et Suinitome, vcilles de {65 ans et amelioration tts significative des retombées financitres pour la Nouvelle- Calédonie Le gouvernement s’engage & reconsidérer la demande iitile présontée le 16 décembre 2014 par le sovité Ballade examinée par le CCEM le 17 Féviier 2015, et & examiner le recaurs tracieux présenté par la sociéié le mandi 25 aoit 2015. Cette demande porsit sur V'ebtention ‘d'une auorisation de cession de mineraisaprolitique au profit de la sovité Sumitomo Metal Mining Co. Ltd, pour une période de 10 ans, un tonnage de 650 000 tonnes humies de mineral par an et une teneur moyenne en nickel conformed la teneur maximale d'exportation autorie ‘en Nouvelle Calédonie par arrétén° 2014-1203/GNC du 29 avril 2014 ebaissant la toneur en nickel maximale admissible a Texportation, 3.2 Concernant la demande de contrat SEN vers PAMCO (Iapon) ‘Considérant que le contrat proposé est un contrat innovant permettant: selon le principe du profit sharing de récupérer $0% de la mange du fendeur {de récupérer et de commercialiser ne partie du ferronickel produit par I lien. + de valoriser des minerais qui ne sont enfournés nid Deniambo, ni par les autres usines de la Nouvelle Calédonie + de-valaiser les coproduits des laveries de Népoui et Tigbaghi ~ dassurer une visibiité & 10 ans névessaire pour engayer les investissements Couverture de nouveaux gisements cite Est et valoriser de fagon éccnomique les factions riches & oniambo Considérant que cette activité partieipers au maintien de I ensemble de oes sites, et en particulier sur les sites de Thi, Kooua, en prolongeant leur durée de vie. te et des emplois sur ile du Nord, Mongo, Poro et Le gouvernement s'engage & consulter le CCEM dans les plus bref delais dés lors gue ceite ‘demande sera examinée par ja DIMENC et reconnue reesvable, 3.3 Concermant la demande de contrat MKM vers PAMCO (Japon), Cette demande s'insert dans fe eadre de ouverture d'un nouveau centre sur la concession Grozicla, ot de la nécossité d'obtonir des engagements de la part de es clicnts& long terme ‘afin de consentir aux invesissements nécessaires au déploiement de son plan minie. Cette exploitation permetira en outre de eéder 100 & 200 000 tonnes annuclles de miners saproltique la société NMC pour son unté de transformation en Corée, conformément aux ‘engagements pris depuis 2012, MW Y Lge We Considérant qu’une grande partie de ces minerais ne satisfont pas aus specifications requises Par es usines locales ou delocalisées ct que par ailleurs, au regard des autrisatic \Wexploiter et des obligations associées (travaux de recherches, cautions finaneifres, schéma, ide rchabiitation et besoins en investissements minirs), la soeieté a besoin de visibilité long terme quant i ses débouchés commerciaux Le gouvernement s‘engage a consuiter le CCEM, dans les plus brefs délais dbs lors que cette demande sera examinée par la DIMENC et reeonnue recevable. Article : « Reconduetion dela défisealisation » Le président a dores et déja saisi le Premier ministre de ta demande des rouleurs, Le Haut-Commisssre s'est également engogé a appuyer cette demand. Aalcle 5: « Problémes de rouleuts de Ouaco (mine NMC) » Le ContraKimine fait valoir que le proiocole signé a conduit &ajower 7 rouleus de plus alors que les volumes extraits de la mine ne sont dj pas suffsamts pour les rowleurs existants, Le ContraKmine demande des indemnisations & hauteur de 84 millions de fianes CFP, pour permettre 7 rouleurs de se retire, La SMSP, via sa filale NMC, s'engoge & soutenir les rouleurs qu'elle a mebilisés dans le codre de augmentation de capacité prévue pour le second four de Pusine en Corde du Sud en leuroctroyant les volumes dactivité prévue. ‘Un engagement de la NMC rela ces deux points est joint au présent protocole, Article 6 : « Réduire les dais dnstruction des dossiers » ‘Comme précisé dans te courrier du président du gouvernement du 7 aoik 2015, des ‘consignes ont 6té données en ce sens aux services de la Nouvelle-Calédonie. Un courtier ‘sera adressé aux présidents de provinces pour les sensbilisr sur cete demande. Il est sete ‘qu'un travail de ratirapage doit éte réalisé pour qu’ensute les réunions des CM, CCM et (CEM puissentreprencrea un eythme régulier & compter du |* janvier 2016, Auticle 7 ; «Référent membre du gouvernement délégasire en charge du portefeille mini » Les groupes politiques composant le gouverement n'ont pas été en mesure de se metre

Vous aimerez peut-être aussi