Vous êtes sur la page 1sur 7

LIVRE BLANC SUR LES MEILLEURES PRATIQUES

L’intelligence prédictive :
au-delà de la boule de cristal

......................3 L’intelligence prédictive déjà parmi nous...............................................................................2 > Modélisation prédictive.........2 > Priorité préétablie en fonction de l’impact métier.....................................................4 > Stratégique et en cours d’évolution...................................................................................................................................................................................................................1 > Fixation du seuil dynamique...............1 Défi métier............................................................................................................3 Conclusion................................................................................................................4 .........................1 Une solution : l’intelligence prédictive.....................................................................................Sommaire Introduction.........................................................2 > Corrélation et analyse d’événements..........................................................................................................................................................................................................................................................................3 > Réduction d’au moins 60 pour cent des événements parasites................

l’objectif final est le même : gérer efficacement une infrastructure de plus en plus complexe. une alerte est déclenchée avant tout impact sur la prestation de service. proactive et prédictive. les organisations informatiques peuvent bénéficier de retours rapides sur leurs investissements technologiques. Une approche proactive consiste à définir des « frontières » ou seuils prédéfinis pour les principales mesures de performances. Défi métier Des incidents surviennent chaque jour dans l’environnement informatique. L’intelligence prédictive. technologie de gestion informatique innovante dont les avantages vont bien au-delà plus d’une simple boule de cristal. et à mettre en place une ligne de conduite spécifique (le déclenchement d’une alerte. A l’image des appels « accidentels » aux services PA G E > 1 . cette approche et ces technologies associées apportent la ligne de défense la plus efficace et la plus rentable pour les services métier stratégiques. même dans les organisations les plus évoluées. des technologies plus récentes et éprouvées permettent d’identifier.Introduction N’aimeriez-vous pas disposer d’une boule de cristal qui vous permettrait de repérer les futurs problèmes informatiques ? Quel impact cette capacité à voir ces événements aurait-elle sur votre gestion actuelle ? Nous vous présentons l’intelligence prédictive. cette approche est beaucoup moins efficace que le modèle prédictif décrit ci-dessous. sinon immédiates. En réalité. Cette progression correspond au degré de maturité de votre organisation informatique et des outils dont vous tirez parti. L’intelligence prédictive comprend des technologies avancées qui apprennent ce qui est normal et anormal en fonction de schémas d’utilisation dans votre environnement informatique. Une solution : l’intelligence prédictive Il existe une progression naturelle entre ce qui est considéré comme une technologie réactive. En tirant profit de l’intelligence prédictive. Cette approche représente à l’évidence le plus haut niveau de risque d’interruptions de services prolongées car l’identification et la résolution de chaque incident ne commencent qu’une fois l’interruption de service signalée. va beaucoup plus loin. déclenchent des mesures ciblées afin d’isoler la cause réelle du problème et entreprennent des actions correctives avant toute retombée négative sur les services. utilisés dans un modèle de gestion informatique proactive. mais même s’ils sont mineurs. Connues sous le nom d’ « intelligence prédictive ». De manière générale. comme les « réunions de contrôle des changements ». selon le principe de la Gestion des services métier (BSM). Ils peuvent être plus ou moins graves. la technologie d’intelligence prédictive réduit le nombre d’événements « parasites » et élimine souvent les alertes en doublon et excessives qui représentent jusqu’à 80 pour cent de l’ensemble des alertes. L’ajustement régulier des seuils est un processus extrêmement fastidieux et inefficace. afin d’adopter une approche plus évoluée. Par exemple. sont généralement définis arbitrairement par le biais d’un long processus manuel. qui permettent d’évoquer et de mettre en place les changements proposés. les trois principales méthodes de gestion informatique peuvent être schématisées comme suit : Une approche réactive consiste à résoudre les problèmes ou incidents informatiques une fois qu’ils ont eu lieu. hiérarchiser et résoudre les incidents futurs dans l’ordre où ils affectent l’activité métier. Les processus manuels. Pour atteindre cet objectif. sans prendre des décisions intelligentes reposant sur une analyse complète des schémas d’utilisation historiques et des tendances. de notifier et de résoudre automatiquement et de manière innovante les menaces potentielles. Ce livre blanc examine comment cette convergence de technologies apporte à l’informatique une solution tangible pour intercepter. Les seuils statiques. la gestion de l’infrastructure informatique devient de plus en plus complexe. par exemple) à chaque fois que ces seuils sont atteints. réduisant ainsi leurs dépenses de capital et d’exploitation. à mesure que le rythme de l’activité s’accélère. comme son nom le laisse entendre. Bien que les processus exigeant beaucoup de personnel soient souvent remplacés par des processus automatisés. Aujourd’hui. Ces sociétés gèrent l’informatique en fonction des priorités métier. En comprenant et en déterminant la normalité et l’anormalité en fonction de schémas d’utilisation. les organisations informatiques doivent pouvoir prévoir et résoudre les problèmes avant qu’ils n’affectent le client. Les mesures du même seuil peuvent connaître une grande variation dans le temps au fil de l’évolution de l’environnement et de votre infrastructure. Ainsi. sont devenus obsolètes. Toutefois. En cause : la quantité astronomique de données et de requêtes reçue quotidiennement par le personnel informatique. Ce simple risque a poussé de nombreuses organisations informatiques à prendre des mesures progressives. Quelle que soit la maturité de votre organisation. Pour répondre à cette problématique. de nombreuses organisations informatiques telles que la vôtre prennent des mesures proactives dans leur gestion informatique et adoptent des meilleures pratiques comme ITIL (IT Infrastructure Library). les interruptions de services qu’ils entraînent peuvent avoir un impact sur l’activité si ces problèmes ne sont pas rapidement repérés et résolus. une approche proactive à la gestion informatique ne repère que les menaces dépassant une « frontière » ou un seuil prédéterminé. si l’utilisation d’un serveur dépasse un pourcentage prédéfini de la capacité totale disponible. l’informatique a fait de nombreux progrès afin d’anticiper et de répondre aux besoins du secteur et cette préoccupation est de plus en plus intégrée à l’activité.

avant toute interruption de service. par exemple. Ces relations sont ensuite mises en corrélation pour comprendre leur relation par rapport à vos besoins métier et en matière de ressources. anticipant et s’ajustant au comportement du système un lundi matin par rapport à un dimanche soir. pratique appelée fixation du seuil dynamique. La création et le maintien manuels de seuils statiques ou la définition et le maintien manuels d’alarmes reposant sur des règles deviennent superflus. isoler et résoudre dès que possible les menaces mettant en péril les applications stratégiques. un administrateur sera alerté et pourra analyser le problème et entreprendre une action corrective. puis les met en corrélation et les analyse afin d’aider les services informatiques à identifier. Cet objectif est atteint en établissant et en ajustant automatiquement une plage de fonctionnement normal pour chaque attribut de votre environnement. Les applications peuvent même être configurées pour ouvrir automatiquement des dossiers de changements si un changement est requis pour éviter toute récurrence de ce problème. puis la nature de ces relations. supprime les doublons. les services informatiques découvrent encore environ 70 pour cent des problèmes de service lorsqu’un utilisateur final appelle le centre de services. généralement du fait de contraintes en matière de ressources. la fixation d’un seuil dynamique permet de définir un seuil en fonction d’un comportement antérieur. la technologie archive les informations concernant l’interruption de service et la cause réelle afin d’éviter toute occurrence ultérieure du même problème. Dans les environnements informatiques réactifs et même proactifs. En résumé. Ainsi. considérons la défaillance d’un routeur. le volume de données généré par les alertes et les événements dépasse de loin le temps disponible pour définir l’ordre de priorité de leur résolution. PA G E > 2 . L’intelligence prédictive est une évolution naturelle pour les organisations informatiques en cours de développement. Par exemple. comme les éléments de configuration. La surveillance des performances de tous les composants de l’infrastructure pour repérer tout comportement anormal est primordiale afin de garantir une bonne gestion. Modélisation prédictive La modélisation prédictive consiste tout d’abord à mettre en œuvre des règles de base encadrant votre approche et à comprendre vos performances et vos schémas d’utilisation actuels. les plus importantes étant celles décrites ci-dessous. ou si un disque est à 80 pour cent plein. Comme nous l’avons expliqué plus haut. et continue à ajuster le seuil automatiquement. Corrélation et analyse d’événements Les organisations informatiques ont souvent tendance à négliger la gestion des problèmes.d’urgence. L’analyse en temps réel des causes des problèmes. permet de filtrer ces éléments parasites. Pour illustrer ce point. puis de surveiller le comportement de l’application à mesure de son fonctionnement. grâce à sa fonctionnalité de mesure et d’analyse avancée. Selon les rapports des analystes du secteur. En d’autres termes. apprenant rapidement. Dans un modèle prédictif. si une unité centrale dépasse 90 pour cent d’utilisation. l’intelligence prédictive recueille et rassemble des données. les alertes en doublon gaspillent des ressources en personnel de grande valeur qui pourraient se consacrer à la résolution de problèmes plus vitaux. De nombreuses alertes sont déclenchées depuis différents composants réseau. Des couches successives d’alarmes se déclenchent simultanément. L’intelligence prédictive est la convergence de plusieurs technologies avancées. Fixation du seuil dynamique La majorité des organisations informatiques ont déjà installé un type de système de surveillance/d’alarme qui génère une alarme lorsqu’un seuil statique est dépassé. À mesure que votre infrastructure évolue. alors que le problème peut être dû à un seul point de défaillance sur le réseau. détermine l’existence de relations entre les alertes restantes. la technologie identifie intelligemment la cause réelle et ses relations par rapport aux autres alertes de la file d’attente. le système d’exploitation et l’application peuvent même sembler être en panne. En résumé. les solutions de corrélation et d’analyse des événements minimisent les temps d’arrêt des composants informatiques en identifiant les défaillances avant qu’elles n’affectent les niveaux de service informatique. La technologie d’intelligence prédictive. Elle ferme les alertes « empathiques » (qui sont des symptômes de la cause réelle). apprend ce qui est normal pour votre organisation. leur permettant d’agir. La base de données. Le système compare également les schémas d’alarmes avec d’autres composants de l’infrastructure. le système apprend en continu ce qui est réellement normal et anormal pour l’application dans son environnement spécifique. la corrélation des événements analyse automatiquement le problème et lorsque celui-ci est résolu. partie intégrante de la corrélation et de l’analyse des événements. La technologie d’analyse en temps réel des causes des problèmes prend en compte le comportement d’une application ou d’un périphérique dans le contexte de l’activité de l’ensemble de l’infrastructure. vous appliquez l’analyse prédictive et la corrélation à vos données de performances afin d’identifier des schémas et des relations récurrentes. mais l’infrastructure doit également pouvoir s’adapter et s’ajuster automatiquement aux variations normales lorsqu’elles ont lieu. Examinons ce qui arrive généralement lorsqu’un serveur tombe en panne. la technologie s’adapte. souvent avant que le problème ne survienne. Cette technologie aide également les responsables informatiques à résoudre les problèmes plus rapidement en traduisant les événements en informations exploitables et orientées métier. Une fois un modèle créé.

peut entraîner des millions de dollars d’économies de capital et de dépenses d’exploitation. comme la théorie des files d’attente. > Un groupe hospitalier international a réduit le délai de résolution des incidents critiques de 68 pour cent et a réalisé des économies annualisées de 1. selon les conclusions d’études réalisées dans le secteur. ils étaient supposés être d’importance égale. Ces technologies unifient la gestion dans des environnements distribués et centralisés. réduisant largement le risque d’interruptions de service et apportant au secteur les niveaux homogènes de service requis. En résumé. éliminant les événements « empathiques » et les doublons. associées à une priorité préétablie en fonction de l’impact métier. Les techniques de modélisation « what if » (« et si »). Par exemple. La capacité d’optimisation des ressources informatiques existantes . Aujourd’hui. Les alarmes ont à présent plus de sens pour la compagnie.2 millions de dollars sur une période de deux ans en évitant d’acheter 400 serveurs. afin de vous permettre de déterminer votre priorité. augmenté par 3 la densité des machines virtuelles et obtenu un retour sur investissement en trois mois. > Les incidents informatiques sont d’abord identifiés dans la phase de détection. physiques comme virtuels. La modélisation prédictive peut être utilisée pour équilibrer les charges de travail entre plusieurs serveurs ou pour consolider avec précision les charges de travail physiques et les serveurs dans une plateforme virtuelle.2 million de dollars. la hiérarchisation de la gestion des événements était démocratique . Cette méthode permet d’accélérer la résolution globale et de respecter ou de dépasser les niveaux de service établis. les événements en doublon et « empathiques » sont largement réduits. La détection peut consister en un simple appel d’un utilisateur final au centre de services ou impliquer l’utilisation proactive d’outils informatiques avancés. réduit le temps d’arrêt de services métier de 50 pour cent et obtenu un retour sur investissement de 258 pour cent. si deux routeurs tombaient en panne. identifient les domaines où les ressources informatiques pourraient être mieux utilisées. L’intelligence prédictive fait partie intégrante d’une solution complète et intégrée de garantie des performances de service. ces technologies convergentes s’associent pour permettre à l’informatique de continuer à évoluer et à mûrir. L’intelligence prédictive déjà parmi nous De nombreuses organisations bénéficient déjà des technologies composant l’intelligence prédictive. Des correctifs automatisés peuvent même être intégrés à la stratégie afin de rationaliser davantage les tâches répétitives et de réduire le temps moyen de réparation. économisé 7 millions de dollars en dépenses matérielles et logicielles prévues.La modélisation prédictive s’applique également à la gestion de la capacité. Voici quelques exemples de sociétés ayant utilisé un ou plusieurs composants de l’intelligence prédictive : > Une grande banque a économisé 2. vous pouvez automatiquement détecter qu’un routeur prend en charge une petite agence commerciale à distance alors que l’autre gère l’ensemble de la clientèle européenne. l’isolation et la correction. la technologie détermine les facteurs suivants : « Quelle est l’importance de cet incident pour l’activité ? Un élément est-il plus important que les autres ? Existe-t-il des problèmes de capacité que Priorité préétablie en fonction de l’impact métier je dois prendre en compte ? » Auparavant. > La phase finale de correction résout les problèmes dans l’ordre de priorité métier. le diagnostic. automatisée et prédictive à l’ensemble de l’entreprise. Cette technologie envoie automatiquement au centre de services des notifications d’incidents comprenant des informations concernant l’événement et sa cause réelle. Réduction d’au moins 60 pour cent des événements parasites > Une société pharmaceutique a évité tout achat de matériel La convergence des technologies décrites précédemment et d’autres technologies prenant en charge l’intelligence prédictive peut réduire le niveau d’événements parasites de 60 à 70 pour cent. sans interruption de service. > En réalisant la phase d’isolation. serveur pendant 24 mois. Vous pouvez également utiliser la modélisation prédictive pour prévoir précisément les futures exigences en termes de capacité en fonction de l’évolution des transactions ou des utilisateurs. Les solutions de garantie des performances de service apportent une technologie adaptative. Le flux de processus de l’intelligence prédictive comporte quatre étapes : la détection. > Dans la phase de diagnostic.tout en garantissant les niveaux de service et en prédisant avec exactitude les futures exigences en matière de capacité . PA G E > 3 . La technologie de gestion des impacts comble l’écart entre les opérations informatiques et votre centre de services afin de vous permettre d’identifier et de hiérarchiser les événements informatiques en fonction de leur impact métier. > Une grande compagnie d’assurances a réduit les alarmes d’incidents de 90 pour cent. la technologie d’intelligence prédictive peut automatiquement détecter la priorité de résolution de ces événements pour mieux prendre en charge les services métier.

non seulement pour le service informatique.com/serviceassurance. visitez www.bmc. Une approche proactive à la gestion informatique était autrefois considérée comme le sommet de la maturité informatique. vous adapterez parfaitement l’informatique à votre activité et vous ne vous contenterez pas de défendre les bénéfices de l’entreprise : vous contribuerez à les accroître. associée à la pression croissante subie par l’informatique pour répondre à de plus en plus de demandes de service. PA G E > 4 . Conclusion La complexité grandissante de l’infrastructure informatique. un temps moyen de réparation plus rapide et de meilleurs niveaux de service afin de prendre en charge les objectifs métier vitaux. Pour plus d’informations sur les solutions BMC d’intelligence prédictive. le simple fait de regarder « dans la boule de cristal » n’est plus la meilleure ligne de défense contre les menaces de service. font de l’intelligence prédictive un impératif. mais aujourd’hui. Elle libère les organisations informatiques et leur équipe technique pour leur permettre de se consacrer à des projets plus stratégiques et d’amener leur activité à un niveau inégalé de rentabilité et de compétitivité. En allant au-delà de la boule de cristal grâce à des solutions et des processus prédictifs et intelligents. mais pour l’ensemble de l’entreprise.Stratégique et en cours d’évolution Ces réussites permettent de tirer une conclusion évidente : l’intelligence prédictive permet de réaliser des économies directes et rapides et d’obtenir plus de revenus.

Tous droits réservés. BMC offre également des solutions axées sur les défis spécifiques des sociétés de taille moyenne. www. directeur de la technologie informatique chez BMC Software. et est déposée auprès de l’U. rendez-vous sur le site Web www.com ou contactez-nous au (800) 841-2031. s’efforçant d’aligner avec efficacité l’informatique aux besoins métier. l’infrastructure informatique mise en place confère de la flexibilité aux affaires et en favorise la croissance.bmc. Les autres marques de commerce. vice-présidente du département Service Assurance chez BMC Software. Ces marques sont déposées auprès de l’U. Patent and Trademark Office (Office américain des brevets) et peuvent être déposées ou en attente de l’être dans d’autres pays. à El Paso. À propos des auteurs Mary Nugent. Inc. il a joué des rôles de plus en plus importants dans de nombreux secteurs. dirige l’infrastructure globale et les départements consacrés à la sécurité de l’information de l’organisation informatique de BMC. Activate your business with the power of IT. BMC possède des bureaux dans le monde entier. BMC Software et le logo BMC Software sont la propriété exclusive de BMC Software. et d’un master en administration commerciale de l’université du Texas.S. notamment la gestion de l’infrastructure.S. ITIL est une marque déposée et une marque communautaire déposée de l’Office of Government Commerce. fruits d’une conception commune de la contribution de l’informatique à la réalisation des priorités métier.com. Toutes les autres marques de commerce ou marques déposées sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. marques de service et logos BMC peuvent être déposés ou en attente de l’être aux Etats-Unis ou dans d’autres pays. en Inde. En 2008. BMC. Fondée en 1980. Ses solutions de gestion des services métier (Business Service Management) de référence contribuent à la maîtrise des coûts et au maintien de la continuité des affaires . Elle gère les efforts orientés client du portefeuille Service Assurance de BMC. © 2008 BMC Software. Il est titulaire d’un master en ingénierie informatique du National Institute of Technology de Trichi. Connue pour ses solutions pour grandes entreprises destinées tant aux systèmes centralisés ou distribués qu’aux périphériques pour utilisateur final. Inc. des événements et des impacts ainsi que des produits de gestion de la capacité. elle est expert-comptable et a 10 ans d’expérience en comptabilité.73 milliard de dollars. des solutions de gestion technologique automatisées et des technologies BMC Atrium primées. Mahendra Durai.bmc. Outre ses 15 ans d’expérience dans le domaine technologique.À propos de BMC Software BMC Software fournit des solutions qui permettent aux entreprises de mieux utiliser la technologie et les processus informatiques pour progresser. son chiffre d’affaires atteignait 1. est une responsable de technologie logicielle accomplie disposant d’une solide expertise et d’une connaissance approfondie du marché émergent de la gestion de services. Ces 20 dernières années. *92812* . Pour en savoir plus sur les solutions BMC qui peuvent faciliter votre réussite. BMC est le seul fournisseur qui propose des pratiques d’excellence en matière de processus informatiques. Patent and Trademark Office (Office américain des brevets).