Vous êtes sur la page 1sur 14

EXERCICES D’OUTILS DE LANGUE

LES TEXTES FONDATEURS

VOCABULAIRE

1. Synonymes, antonymes, paronymes :

Recopiez le tableau ci-dessous et relevez-y les verbes qui expriment


la métamorphose de Cygnus dans le texte suivant.

Forme Matière Couleur Son


Voix
Cheveux
Cou
Doigts
Flancs
Bouche

Soudain, la voix de Cygnus s'affaiblit, des plumes blanches


cachent ses cheveux, son cou s'allonge, à distance de sa poitrine, ses
doigts rougissent et des membranes les relient, un plumage couvre
ses flancs, sa bouche est pourvue d'un bec sans pointe. Cygnus
devient un oiseau nouveau.

Ovide, Les Métamorphoses, II, traduit par C. Bertagna.

2. Classez ces verbes selon qu'ils traduisent un changement de


consistance, de couleur ou de forme :

se raffermir, affiner, noircir, bleuir, durcir, se solidifier, se figer,


arrondir, foncer, brunir, jaunir, aplatir.

3. a) Reproduisez le tableau ci-dessous et classez-y ces verbes


de transformation :

se gonfler, se réduire, maigrir, augmenter, diminuer, s'enfler, grossir,


se lester, rapetisser, grandir, s'élargir, épaissir, rétrécir, dégonfler.
Augmentation Diminution
Taille
Volume
Poids

b) Quels sont les verbes qui sont synonymes ? ceux qui sont
antonymes ?

4. a) Dans le texte suivant, relevez des synonymes de «


changer », « grandir » et « sommet ».
b) Qu'est-ce qu'« un atlas » ? Expliquez l'origine de ce nom
commun.

Du haut en bas, Atlas est transformé en montagne ; sa barbe et


ses cheveux se changent en forêts, ses épaules et ses bras
deviennent des crêtes ; ce qui fut sa tête devient une cime, au
sommet de la montagne ; ses os se métamorphosent en rochers. Puis
son corps, agrandi dans tous les sens, se développe démesurément,
et tout le ciel avec ses astres repose tout en entier sur ses épaules.

Ovide, Les Métamorphoses, IV, traduit par C. Bertagna.

5. Le radical et les familles de mots

À partir des radicaux de la liste A, et au besoin des préfixes de la


liste B, formez le plus possible de mots (noms, verbes) exprimant des
mouvements du corps.

A : bond, grand, jambe, petit, saut.

B : a-, en-, dé-, ra-, re-, sur-.

6. Parmi les mots suivants, quel est l'intrus :

fléchir, ployer, plier, raidir, courber, s'incliner ?


Que constituent les autres verbes ?
7. Formez des expressions à partir des émotions de la liste A
et des mots de la liste B.

A : la joie, la honte, la peur.

B : vert de ..., rouge de ..., fou de ..., mort de ..., baisser la tête
de ..., être cloué sur place par la ..., lire la ... dans les yeux, avoir
la ... au ventre, exploser de ..., bouffée de ..., ivre de ..., fondre de ...
.

Employez quatre de ces expressions dans quatre phrases.

8. Associez chaque verbe à une partie du visage et à une


émotion ou un sentiment, de façon à former une expression.

Verbes: baisser, cligner, dresser, froncer, grincer, pointer.

Parties du visage: des dents, le nez, l'œil, l'oreille, les sourcils, les
yeux.

Émotions, sentiments: colère, complicité, curiosité (2), honte,


mécontentement.

Employez les expressions formées dans des phrases qui en révèlent le


sens.

9. Employer des épithètes homériques.

a) Cherchez dans un dictionnaire le sens des adjectifs qualificatifs de


la liste A. Associez un ou plusieurs de ces adjectifs qualificatifs à
chacun des personnages homériques de la liste B, puis employez dans
une phrase les groupes nominaux ainsi formés.

ex. divin - Ulysse ---> Le divin Ulysse est un héros extraordinaire.

A : Arrogant, cruel, généreux, infortuné, prudent, sage, subtil,


terrible, vénérable.

B : Alcinoos, Antinoos, Calypso, Cyclope, Pénélope, Télémaque.


10. Ajoutez un adjectif épithète à chaque nom souligné pour
former une épithète homérique.

Les Lotophages
Pendant neuf jours, les vents nous entraînèrent sur la mer. Le
dixième jour, nous abordâmes la terre des Lotophages, peuple qui se
nourrit d'une fleur. Mes compagnons rencontrèrent les Lotophages qui
leur offrirent à manger du lotos, la plante de l'oubli. Dès qu'ils eurent
goûté le lotos, mes amis ne songèrent plus au retour. Je dus les
ramener de force à notre navire.
D'après Homère.

11. Le vocabulaire des émotions

Quel sentiment Ulysse et ses compagnons éprouvent-ils devant


les monstres marins Charybde et Scylla ?
Relevez les groupes de mots qui expriment la manifestation de leurs
émotions.

À l'approche de Charybde, nous entendîmes un grondement


immense. Frappés de crainte, mes compagnons lâchèrent les avirons
de leurs mains. L’horrible Scylla arracha six marins de la nef et les
dévora immédiatement. J’entendis leurs cris et vis leurs mains
tendues. Ils m'appelaient encore, criant mon nom avec désespoir.
D'après Homère.

12. Complétez les expressions suivantes à l'aide de ces verbes :


être ému, fondre, sauter, s'étrangler, sursauter, trembler.
Employez ces expressions dans une phrase.

... de peur (2 réponses) ; ... en larmes ; ... de joie ; ... de colère ; ...
aux larmes.

13. La lettre Y (« i grec ») provient d'une lettre grecque notée


u.

Sur le modèle Odusseus ---> odyssée, formez les mots français


dérivés de ces mots grecs :
polu (plusieurs, beaucoup), phusis (la nature, le corps), psuchè
(l'esprit), puro (le feu).

14. Formez des mots français provenant des mots grecs


suivants :

hippos (cheval), hémi (moitié), hiéros (sacré), héma (sang).

15. « Phonétique», « chirurgie» : quelles consonnes se


prononcent différemment quand elles sont suivies d'un « h » ?
Regardez votre emploi du temps et recopiez les noms des disciplines
qui comportent un « h» : ils sont hérités du grec !
Cherchez dans un dictionnaire l'étymologie de ces mots.

16. De nombreux préfixes français sont d'origine grecque :


identifiez-les dans les mots suivants et, en vous aidant d'un
dictionnaire, donnez leur sens.

1. Périmètre, périphérique ; 2. diamètre, dialogue ; 3. parapluie,


paratonnerre ; 4. hypothèse, hypotension, hypogée ; 5. hypermarché,
hypertension.

17. En vous aidant d'un dictionnaire, cherchez le plus de mots


français dérivés de ces radicaux grecs :

bios (la vie), gé (la terre), graphein (écrire), hippos (le cheval),
orthos (droit), phoné (la voix), micros (petit), logos (l'étude), métron
(la mesure), théos (le dieu), thèque (ranger).

Écrivez un texte d'une dizaine de lignes comportant au moins


cinq des mots que vous avez trouvés.
Dictez à la classe chacun une phrase de votre texte.

GRAMMAIRE ET ORTHOGRAPHE

18. Accorder le verbe avec son sujet


a. Recopiez le texte en soulignant les sujets des verbes soulignés.
b. Quels mots sont sujets de plusieurs verbes ?
c. Quels verbes ne sont pas placés à côté de leur sujet ?

Europe approche le taureau et place des fleurs dans sa bouche.


Celui-ci, tantôt joue et bondit dans l'herbe verte, tantôt se couche et
pose ses flancs blancs comme neige sur le sable jaune. La peur de la
jeune fille, peu à peu, se dissipe.
Ovide, Les Métamorphoses, Il, traduit par C. Bertagna.

19. Récrivez les phrases suivantes sur le modèle :

L'enfant court et l'enfant joue. -> L'enfant court et joue.

1. Pygmalion admire sa statue et Pygmalion la contemple. 2. Galatée


frémit et Galatée rougit. 3. Écho poursuit Narcisse et Écho l'appelle.
4. Les sœurs de Narcisse accourent et elles voient leur frère mort.

20. Récrivez les phrases suivantes sur le modèle :

L'enfant parle et son père parle. -> L'enfant et son père parlent.

1. Europe a peur et Daphné a peur. 2. Écho subit la vengeance divine


et Narcisse subit cette vengeance. 3. Jupiter poursuit une jeune fille
et Apollon poursuit une jeune fille.

Formuler la règle

En vous appuyant sur vos observations, répondez par une


phrase rédigée à chacune des questions suivantes :
a. Un verbe peut-il avoir plusieurs sujets ?
b. Un nom ou un groupe nominal ou un pronom peut-il être le
sujet de plusieurs verbes ?
c. Un sujet est-il toujours placé juste avant le verbe ?

21. Accorder l'adjectif épithète

Nous arrivâmes aux pays des Cycones arrogants et brutaux, qui


s'en remettent aux dieux immortels pour leur nourriture quotidienne,
sans rien planter.

a. Avec quel nom chacun des adjectifs qualificatifs soulignés


s'accorde-t-il ?
b. Remplacez « nourriture» par « repas» : que devient l'adjectif
qualificatif ?
c. Mettez au singulier les adjectifs qualificatifs en gras : quelle est la
terminaison du pluriel ?
d. Quel est le genre de « brutaux» ? Quel est son singulier ?
Comment le pluriel de cet adjectif se forme-t-il ?

22. Recopiez les expressions homériques suivantes en


soulignant le nom avec lequel s'accorde chacun des adjectifs
qualificatifs entre parenthèses et en accordant ceux-ci.

Athéna aux yeux (brillant) - Nausicaa aux bras (blanc) - La nymphe


aux cheveux (bouclé) - L'aube aux doigts (rose) - Ino aux (beau)
chevilles - Des monstres aux instincts (bestial).

23. L’accord des participes passés épithètes

Le radeau ballotté par la mer et malmené par les flots se brisa. Le


héros exténué échoua sur le rivage.

a. Quel nom les participes passés en gras qualifient-ils ? b. Mettez


au pluriel les noms soulignés : comment devez-vous
orthographier les participes passés

Formuler la règle

En vous appuyant sur vos observations, recopiez et complétez


les phrases suivantes :
Dans le groupe nominal, les adjectifs qualificatifs s'accordent
en ... et en ... avec le ... dont ils sont épithètes. La plupart des
adjectifs qualificatifs prennent un ... au pluriel. Les adjectifs
qualificatifs en -al font un pluriel en ... au masculin. Un ... passé
employé comme adjectif suit les mêmes règles d'... que l'adjectif
qualificatif.
24. Accorder l'attribut du sujet

Arachné devient petite, ses doigts paraissent maigres, son corps est
ventru.

a. Quels sont les sujets des verbes soulignés ? b. Quelle est la classe
grammaticale des mots en gras ? c. Avec quel mot de la phrase
chacun des mots en gras s'accorde-t-il ?

25. Accordez les attributs du sujet avec les sujets indiqués en


gras :

1. La déesse Athéna devient (jaloux) d'Arachné car la jeune fille est


très (adroit) pour tisser. 2. Les bois d'Arcadie paraissaient
(tofu). 3. La beauté et l'allure de la jeune Io semblèrent
(charmant) au dieu Jupiter.

Formuler la règle :

Recopiez et complétez la phrase suivante :

Après le verbe être ou des verbes attributifs comme demeurer,


rester, paraître, sembler, on trouve des attributs du sujet ; quand ces
... du sujet sont des adjectifs qualificatifs, ils... avec le sujet.

26. Accorder le participe passé employé avec l'auxiliaire être

Arachné est devenue malheureuse. Lycaon était devenu cruel.


Les paysans sont devenus verdâtres.

a. Avec quel auxiliaire le verbe «devenir» est-il conjugué ? b. À quoi


repérez-vous qu'Arachné est une jeune fille et Lycaon un homme ? c.
Avec quel nom de la phrase le participe passé «devenu» s'accorde-t-il
?

27. En tenant compte du sujet indiqué en gras, accordez les


participes passés.

1. La jeune Europe est (remarqué) par le dieu Jupiter. 2. Il est


(devenu) un taureau pour la séduire. 3. La jeune fille est (intimidé)
mais, peu il peu, elle est (rassuré). 4. Les amies d'Europe sont
(affolé).

Formuler la règle :

a. Recopiez et complétez la phrase suivante : Quand un verbe est


conjugué avec l'auxiliaire être, son participe passé s'accorde avec... .

b. Répondez à la question suivante : Cette règle est-elle différente de


la règle d'accord de l'attribut du sujet ? Justifiez votre réponse.

Préparer une dictée :

Persée est parvenu à la grotte et y trouve deux vieilles femmes.


Elles n'ont qu'un œil pour deux et se le prêtent à tour de rôle. Il
réussit à prendre cet œil. L’épreuve suivante lui paraît aisée
maintenant. En route, il aperçoit des hommes : ceux-ci sont
transformés en statues ; les animaux sont pétrifiés par Méduse.
Persée entre dans la grotte et tranche le cou à Méduse quand celle-ci
lui semble endormie.

a) Justifiez l'accord des mots soulignés.


f) Justifiez l'accord des verbes « est parvenu », « trouve », « se
prêtent », « tranche ».

28. L'accord du participe passé employé avec avoir (règle


générale)

Les Lotophages ont attiré les amis d'Ulysse.

a. Avec quel auxiliaire le verbe attirer est-il conjugué ?


b. Le participe passé s'accorde-t-il ?
c. Recopiez les phrases suivantes en conjuguant les verbes au plus-
que-parfait ; soulignez l'auxiliaire et la terminaison du participe passé.

1. Le Cyclope (manger) deux compagnons. 2. Ulysse et ses


compagnons (donner) du vin au Cyclope. 3. Ils lui (parler) pour
l'amadouer. 4. Le Cyclope (avaler) tout le vin. 5. Ils (attendre) que le
Cyclope soit endormi. 6. Ils (planter) le pieu dans son œil.

Formuler la règle :

En vous appuyant sur ce que vous venez d'observer, recopiez et


complétez la règle :
Lorsque le participe passé est employé avec l'auxiliaire avoir, il... .

29. Les types de phrase

Dans le texte suivant, relevez les phrases : interrogatives, qui


posent des questions ; injonctives, qui donnent des ordres ;
déclaratives, qui donnent une information.

Quand le maître des lieux vit la belle Io revenir des bords du


fleuve paternel, il vint à sa rencontre et lui dit :
« O nymphe, tu es digne de Jupiter ! Quel est l'heureux mortel qui
sera ton époux ? Viens sous l'épais ombrage de ces bois. Viens
chercher un abri contre les rayons brillants du soleil de midi. Ne crains
pas de pénétrer seule dans la forêt remplie de bêtes sauvages. Un
dieu va te servir de guide et de protecteur. Ce dieu, c'est moi ! moi
qui tiens d'une main puissante le sceptre du ciel, moi qui lance la
foudre redoutable. Arrête ! ne me fuis pas ! »
Mais Io le fuyait en effet.
D'après A. Collognat, 25 métamorphoses d'Ovide.

30. Recopiez les phrases suivantes en remplaçant les / / par le


signe de ponctuation qui convient (plusieurs possibilités
parfois) ; indiquez entre parenthèses de quel type de phrase il
s'agit.

1. Écho répète la fin des phrases // Elle appelle Narcisse en lui


disant : « Bel enfant, viens // Aime-moi //» 2. Narcisse s'est épris de
son reflet // 3. Il crie : « Belle image, qui es-tu //» 4. Écho répète :
«Qui es-tu //» 5. Comme Narcisse aime à se contempler dans l'eau de
la fontaine // 6. À la mort de Narcisse, une fleur jaune et blanche a
poussé sur la rive //
31. Repérer un groupe nominal complément circonstanciel

Récrivez les phrases suivantes : a) en supprimant les groupes


nominaux soulignés ; b) en déplaçant ces groupes nominaux. Les
phrases obtenues gardent-elles un sens ?

Sur le bord de l'étang les roseaux rendaient un son mélodieux à


l'arrivée du dieu Pan. Le dieu fabriqua une flûte avec des roseaux et
de la cire.

Dites pour chaque groupe nominal en gras la circonstance qu'il


précise : le lieu, le temps, le moyen.
Quels sont les mots qui relient les groupes nominaux en gras au
reste de la phrase?

32. Distinguer les compléments circonstanciels de moyen et de


manière

Dans quelles phrases les groupes de mots en gras répondent-ils


à la question « De quelle manière ? », à la question « Avec quoi ? » ?
Quelles sont les prépositions qui introduisent ces groupes nominaux
exprimant la manière ou le moyen ?

1. Callisto fixait les plis de sa tunique avec une agrafe. 2. Junon


s'enveloppe d'un épais nuage doré. 3. Europe regarde le taureau avec
timidité mais sans peur.

33. À laquelle de ces questions (« de quelle manière ? »,


« avec quoi ? »), chacun de ces GN répond-il :

avec des roseaux, avec sa foudre, avec mépris, avec habileté ?

Replacez chaque GN dans la bonne phrase.

1. Jupiter punit les hommes. 2. La flûte de Pan est fabriquée. 3.


Pygmalion sculpte une statue. 4. Narcisse regarde toutes les jeunes
filles.

Formuler la règle :
Recopiez et complétez les phrases suivantes :

Il répond à la question « De quelle manière ? » : c'est le


complément... de ... . Il répond à la question «Avec quoi ?» : c'est le
complément... de... .

Préparer une dictée :

Le palais du roi Alcinoos

Dans la cour ombragée, il y avait des trônes solides et rangés


jusqu'à l'entrée intérieure. Les femmes avaient tissé les toiles
magnifiques dont ils étaient recouverts : Athéna avait accordé aux
Phéaciennes le don de réaliser des ouvrages splendides et originaux.
Au-delà de la cour carrée, on trouvait un grand jardin entouré par une
haie. Là, croissaient d'immenses arbres florissants qui produisaient de
douces figues.
D'après Homère.

A. Justifiez l'accord des adjectifs qualificatifs et des participes passés


soulignés.
B. Relevez les participes employés avec avoir ; justifiez leur
terminaison.

34. Repérer et employer des adjectifs qualificatifs.

Le roi hospitalier, le monstre cruel, la mer poissonneuse, la joyeuse


servante.

a) Quelle est la classe grammaticale des mots soulignés ? Qu'apporte


l'ajout des mots en italique ? Où les mots en italique sont-ils placés
par rapport aux mots soulignés ?
b) Récrivez au pluriel les groupes nominaux ci-dessus : que devez-
vous faire pour les adjectifs qualificatifs en italique ?
c) Remplacez « roi » par « reine », « monstre » par « sirène »,
« mer» par « océan » et « servante » par « serviteur » : que
deviennent les adjectifs qualificatifs ?
35. Récrivez le texte ci-dessous en insérant dans les GN
soulignés des adjectifs qualificatifs pris dans cette liste (atten-
tion aux accords) :

bonne, douce, immortels, longue, magnifique, tumultueuse, puissant.

Quand tu rencontreras un voyageur, tu devras planter en terre


ta rame et offrir à Poséidon un sacrifice : un bélier, un taureau et un
porc. Puis tu retourneras chez toi offrir des hécatombes (1) aux dieux.
Enfin une mort viendra, loin de la mer, mettre un terme à ta
vieillesse.
D'après Homère, Odyssée, Chant XI.
(1) sacrifices de cent bœufs.

36. Les compléments circonstanciels de lieu et de temps

Au bout de la terre, à l'extrémité de l'Océan, on trouvait le


pays et la ville des Cimmériens, couverts de brumes et de nuées. En
cet endroit, jamais le soleil ne pénètre pendant la journée. Une nuit
maudite est étendue sur ces misérables mortels. À la première
heure, nous échouons le bateau sur le rivage ; nous marchons le
long du fleuve Océan, après un petit moment, nous nous arrêtons
devant le lieu indiqué par Circé.
D'après Homère.

a) Quelle est la classe grammaticale des groupes de mots en gras et


soulignés ?
b) Lisez oralement le texte en supprimant ces groupes de mots :
pouvez-vous vous repérer facilement dans l'histoire ?
c) Quel type de précision est donné par les groupes nominaux
soulignés ? par les groupes nominaux en gras ?

37. Recopiez les phrases suivantes, en soulignant d'un trait les


compléments circonstanciels de lieu et de deux traits les
compléments circonstanciels de temps.

1. Dans le palais, Pénélope a dressé un métier à tisser. 2. Le dieu


Éole a enfermé les vents dans une outre. 3. Avant le banquet,
Ulysse est soigné par les servantes dans le palais d'Alcinoos. 4.
Pendant son séjour chez Calypso, Ulysse pense avec nostalgie à
son Île d'Ithaque.
Récrivez ces phrases en déplaçant les compléments circonstanciels.

38. Complétez les phrases suivantes en choisissant parmi ces


groupes nominaux des compléments circonstanciels de lieu
et / ou de temps :

dans le palais d'Alcinoos - jusqu'au rivage - au royaume des Enfers -


aux pieds d'Ulysse - à Ithaque ; à son retour - pendant la soirée -
durant dix ans - lors de la tempête.

1. Un grand festin est organisé en l'honneur d'Ulysse. 2. Ulysse


retrouve des guerriers morts. 3. Ulysse parvient à nager. 4. Pénélope
a attendu le retour d'Ulysse. 5. La nourrice Euryclée s'agenouille.

Vous aimerez peut-être aussi