Vous êtes sur la page 1sur 2

Taxe d'habitation et professionnelle: Les contribuables sont tenus de

soumettre leurs déclarations au plus tard le 2 février 2009:

Par: aufait/MAP - le 25-01-2009

La Direction générale des impôts a annoncé mercredi qu'une nouvelle obligation pour les
contribuables, portant sur le dépôt au plus tard le 2 février 2009 des déclarations relatives à la
taxe d'habitation (ex taxe urbaine) et à la taxe professionnelle (ex patente), est entrée en
vigueur dès le début de cette année, conformément à la nouvelle législation en matière de
fiscalité locale.

Dans un communiqué, la Direction générale des impôts porte à la connaissance des personnes
physiques propriétaires ou usufruitières d'immeubles relevant de la taxe d'habitation ayant
procédé, durant l'année 2008, à l'achèvement des travaux de construction ou au changement
de propriété ou d'affectation d'immeubles, qu'elles sont tenues de souscrire, par immeuble, au
plus tard le 2 février, la déclaration prévue à cet effet.

Les sanctions encourues en cas de défaut ou de retard de dépôt

Cette déclaration vaut également pour la taxe des services communaux, ajoute le
communiqué, soulignant que le défaut de dépôt ou le dépôt tardif de cette déclaration entraîne
l'application d'une majoration de 15%.

S'agissant de la taxe d'habitation, le même délai est fixé pour les personnes physiques ou
usufruitières d'immeubles vacants relevant de la taxe d'habitation qui sont tenues à souscrire
la déclaration de vacance de ces immeubles.

Cette déclaration de vacance vaut demande de décharge de la taxe d'habitation, précise le


communiqué, ajoutant que le défaut de dépôt ou le dépôt tardif de cette déclaration entraîne la
perte du bénéfice de la décharge pour vacance d'immeuble.

A propos de la taxe professionnelle

Pour ce qui est de la taxe professionnelle, la direction centrale annonce aux personnes
physiques et morales soumises à la taxe professionnelle tenant une comptabilité (régime du
résultat net réel et régime du résultat net simplifié), ayant débuté leur activité professionnelle
au cours de l'année 2008, qu'elles sont tenues de produire, par établissement exploité, une
déclaration récapitulative, au plus tard le 2 février prochain.

Les personnes concernées tenant une comptabilité, exerçant une activité avant le 1er janvier
2008, qui ont effectué, au cours de l'année 2008, des modifications ayant pour effet d'accroître
ou de réduire les éléments imposables dans leur établissement, sont tenues de produire, par
établissement exploité, une déclaration comprenant toutes les modifications relatives aux
éléments soumis à la taxe professionnelle, au plus tard le 2 février 2009.

En outre, les personnes physiques relevant du régime du forfait sont dispensées de souscrire
cette déclaration, souligne le communiqué, précisant que le défaut de dépôt ou le dépôt tardif
de cette déclaration entraîne l'application d'une majoration de 15%.
Il est à noter que cette déclaration vaut également pour la taxe des services communaux,
ajoute la Direction générale des impôts.

Selon la même source, les personnes physiques et morales, soumises à la taxe professionnelle,
sont tenues, en cas de chômage partiel ou total de leur(s) établissement(s) durant l'année 2008,
de produire, au plus tard le 2 février prochain, une déclaration indiquant leurs numéros
d'identification à la taxe professionnelle, la situation de l'établissement concerné, les motifs,
les justificatifs et la description de la partie en chômage.

Les personnes qui ne produisent pas cette déclaration perdent le bénéfice de la décharge ou du
dégrèvement pour chômage de leurs établissements, indique le communiqué.

La direction générale des impôts invite les contribuables concernés par ces nouvelles
obligations à s'adresser aux bureaux d'accueil relevant des directions régionales, inter-
préfectorales ou préfectorales des impôts pour avoir les imprimés nécessaires à cette fin, qui
sont également disponibles sur le site Internet ci-dessous.

www.tax.gov.ma.