Vous êtes sur la page 1sur 3

HISTOIRE Psychologie et psychanalyse dans la

Psychiatrie ouest-ailemande : premieres


notions ä partir de ruptures historiques

histoires et les suites de nos jours.


Le miroir d'un moment.
II dissipe le jour,
II montre aux hommes les Images deliees
de l'apparence,
II enleve aux hommes la possibilite de se

NI LACANCAN distraire.
II est dur comme la pierre,

NI DERRIDADA La pierre informe,


La pierre du mouvement et de la vue,
Et son etat est tel que toutes les armures,
36 tous les masques en sont fausses.
Ce que l a main a pris dedaigne meme de
prendre la forme de la main,
Ce qui a ete compris n 'existe plus,
L'oiseau s'est confondu avec le vent,
Le ciel avec sä verite,
L'homme avec sä realite.

PAUL ELUARD (1)

POINT DE DEPART allemande de l'elaboration theorique kritik » — qui est orientee ä gauche —
etait bien remarquable ä l'occasion a temoigne de ces faits dans les nume-
Le titre qui est un emprunt modifie de d'un (rare) Symposium franco-alle- ros 12 (decembre 1979) et 13/14 (mars
Laermann (2) vise l'etroitesse theori- mand de psychiatrie sur « Phänomene, 1980). En particulier le 13e congres de
que de la psychiatrie, notamment de la Structure, Psychose » en mai 1989 ä la Societe Allemande de Psychologie
Psychiatrie asilaire en RFA. La recep- Sarrebruck, oü presque tous les inter- (DGfPs) du 15 au 20 octobre 1933
tion de la psychanalyse, de la littera- venants allemands decevaient les par- scelle la renonciation volontaire et sui-
ture francophone ainsi que l'occupa- ticipants francais et non-francais avec cidale de la Psychologie allemande qui
tion avec les sujets culturels lies au leurs phenomenologies peu avancees ; s'acquittait de plein gre des membres
champ psychanalytique restent tout ce qui souligne d'ailleurs que nous juifs de sä liste d'intervenants en chan-
comme auparavant un processus extra- avons besoin de telles rencontres inter- geant lieu et date du congres, ainsi que
vagant, quasi elitaire. Les idees laca- nationales ou franco-allemandes. du President, representant de la
niennes sont mächees et digerees tout Comment expliquer ce manque de la Psychologie de la totalite (« Ganz-
au plus dans des cercles insulaires, le psychanalyse dans le public psychia- heitspsychologie »). Entre-temps un
plus souvent dans le ghetto d'une uni- trique et psychologique ? La reponse bon nombre de membres (Bühler,
versite comme par exemple dans le attire l'attention sur l'histoire des pro- Kafka, Katz, Stern) sortait de la DGfPs.
Centre Scientifique II de l'Universite fessions psy et de la psychiatrie gene- Cette autocensure s'executait avant
de Kassel. C'est dans cette « tour rale en Allemagne. Une reflexion rare- qu'un seul professeur de Psychologie
d'ivoire scientifique » que des Alle- ment faite par les Allemands eux- n'ait ete releve de ses fonctions, ä par-
mands s'occupent de la reception et de memes si bien qu'ils ignorent force- tir du 30.01.1933 — les premiers
la comprehension des theories psycha- ment leur propre passe scientifique qui etaient les psychologues Bondy et Wer-
nalytiques frangaises, publient une determine les (im)possibilites actuel- theimer. Le congres decisif se realisait
revue psychanalytique (Fragmente) et les. II s'agit des evenements entre 1933 comme rencontre uniquement
osent rompre un pont sur des terrains et 1945... aryenne : on cherche en vain des noms
culturels, notamment la litterature. celebres avant 1933 comme Goldstein,
Mais tout cela reste plutöt marginal EN CE QUI CONCERNE Herzberg, Hornbostel, Lewin, Lip-
contrairement ä la pratique psychiatri- LES PSYCHOLOGUES,... mann, Lierner, Peters ou Wertheimer !
que et therapeutique dans les institu- Notons que d'autres auteurs evitaient
tions et les höpitaux psychiatriques oü L'analyse et la discussion de la psycho- les congres de la DGfPs dans les
les idees psychanalytiques sont plutöt logie apres 1945 sur l'unification annees suivantes : on trouve — sans
tolerees qu'avancees. Ainsi, les con- (« Gleichschaltung ») des organisa- qu'ils y soient presents — la publica-
naisseurs ou representants d'idees de tions psychologiques et sur l'arrange- tion de leurs interventions proposees
Deleuze, Derrida, Devereux, Foucault, ment de la Psychologie officielle avec dans les documents avec des annota-
Guattari, Lacan, Lyotard et autres se l'ideologie fasciste des nazis n'ont ete tions explicatives indiquant qu'ils
trouvent peut-etre progressistes ou menees presque nulle part dans le etaient « empeches » d'y participer
eclaires mais neanmoins dans une public scientifique : seule la petite pour des raisons de maladie, de tra-
niche exotique. La difference franco- revue « Psychologie & Gesellschafts- vail, de voyage, etc. (ainsi Von Brac-

VST 14
ken, Brugger, Brunswick, Metzger, Von Weizsäcker, Erhard et Schmidt l'influence quasi ininterrompue sur la

geaient de la meme fagon avec l'ideo- n'a ete rediscute que dans les annees allemande ne se confronta pas long-
logie totalitaire et la bassesse sans pitie 80 par Klee, Dörner et Finzen, suivis temps du tout avec sä pratique et ses
en s'organisant par exemple ä partir de par d'autres auteurs et enfin en representants pendant le fascisme. Elle
1925 (!) avec medecins et psychiatres 1988/1989 par 16 articles dans la revue avait execute un changement de para-
dans la Societe Viennoise Pour Soin Deutsches Ärzteblatt, Journal Officiel digme en comparaison de l'avant-
Racial/Hygiene Raciale (« Wiener de l'Ordre des Medecins allemands. guerre et s'etait orientee sans hesita-
Gesellschaft für Rassenpflege/Rassen- tion vers des developpements behavio-
hygiene ») '. la preparation de l'unifi- ET LES PSYCHANALYSTES ristes, positivistes et empiro-
cation (« Anschluss »). statistiques qui dominaient la psycho-
Les psychanalystes eux-memes etaient logie aux Etats-Unis et en Grande-
LES PSYCHIATRES... d'abord pour une grande part Juifs et Bretagne. Plus tard, on decouvrait en
de plus, contamines d'idees socialis- outre le courant d'une Psychologie
En ce qui concerne les medecins et tes ; leurs theories etaient emancipa- humaniste de Rogers, Perls et autres.
psychiatres d'höpitaux, ils etaient ins- toires, traitaient de sexualite, de pul- C'est ainsi qu'on rencontre — dans les
trumentalises de facon identique par sions et de l'inconscient. Ce champ facultes de Psychologie ainsi que dans
les Services de l'etat nazi, apres que complexe etait a l'opposition de la doc- la conscience professionnelle des
l'organisation national-socialiste des
medecins allemands ait decide le
trine disciplinante des fascistes. Cela
menait ces derniers sans detour, de
psychologues — une determination 37
anglo-americaine, c'est-ä-dire une
24 mars 1933, la main dans la main l'aversion de la psychanalyse ä l'antise- concentration et une limitation sur la
avec les associations de tete des mede- mitisme. L'Allemagne et l'Autriche ont lecture d'articles anglophones, accom-
cins, la « mise au pas » des organisa- ete depeuplees de psychanalystes et pagnee d'une negligence de toute litte-
tions et le renvoi des juifs et des nous rencontrons les noms celebres de rature francophone. Ceci mene entre
marxistes de leurs commissions. Envi- la psychanalyse en Suisse, en Scandi- autres ä une mesesüme ou ignorance
ron 4 500 ä 5 000 medecins emigraient navie, en France, en Angleterre et aux de toutes les theories phenomenologi-
en 1933/34, 1936, 1938 et 1939 d'abord Etats-Unis, ä savoir Bettelheim, ques ou structuralistes qui sont mepri-
en Palestine, en France, en Angle- Caruso, Federn, Fenichel, Anna et sees car considerees comme concep-
terre, plus tard davantage aux Etats- Sigmund Freud, Fromm, Horney, tions sans caractere scientifique et sans
Unis et autres pays d'Outre-Mer. Ceux Klein, Kohut, Rank, Reich et autres. importance pour la pratique scientifi-
qui restaient suivaient le chemin de la Quelques psychanalystes ont d'abord que ou therapeutique ! C'est pourquoi
degradation de leurs patients car il ete internes dans des camps de con- des noms comme Husserl, Merleau-
etait trop tard pour une resistance col- centration comme Bettelheim (de 1938 Ponty ou Politzer sont pratiquement
lective et systematique du Systeme ä 1939) et Federn (jusqu'en 1945) et inconnus ou oublies en RFA.
psychiatrique (4). C'est ainsi que les c'est specialement Bettelheim qui a
asiles psychiatriques sont toujours etudie ä fond les mecanismes destruc- Les psychanalystes sont restes conser-
temoins d'une selection mortelle de tifs de structures totalitaires respective- vateurs, ne s'engageant guere vers des
leurs patients et que ä peu pres ment d'institutions totales. theories neo-analytiques, restant fide-
350 medecins sur environ 90 000 me- les et fixes aux traditions psychanalyti-
decins en Allemagne commettaient des Avant la guerre Freud soulignait ques de deux associations DPV (Deuts-
crimes medicaux (euthanasie, Sterilisa- vaguement le vote pour les austro- che Psychoanalytische Vereinigung) et
tion forcee, essais humains) qui ont ete marxistes de la SPO comme moindre DPG (Deutsche Psychoanalytische
documentes par Mitscherlich et mal, Reich s'engageait pour le parti Gesellschaft). Ce qui implique une
Miehlke. Ce sont les documentations communiste et Adler pour des idees medicalisation de la psychanalyse, une
des faits — la discussion de ces evene- socialistes. Mitscherlich fit exception concentration sur la psychopathologie
ments a ete inexistante pendant plu- en mettant au point en 1946 les fonde- et le traitement des malades. Cette
sieurs annees apres la guerre. Un fait ments du developpement d'un socia- incorporation de la psychanalyse dans
qui est, d'apres Dörner, aussi le resul- lisme libre, un essai publie dans la medecine a conditionne l'exclusion
tat de l'orientation professionnelle du l'ouvrage commun avec l'economiste de toute profession non-medicale de la
psychanalyste Mitscherlich et qui Alfred Weber, intitule Freier Sozialis- formation psychanalytique (qui est
aurait ainsi contribue ä l'affront contre mus. Un fait que l'esprit de corps con- reservee aux medecins et psycholo-
la psychanalyse que l'on rencontre servatif des medecins allemands gues) et a elimine toute analyse non-
apres 1945 dans la psychiatrie alle- n'oubliait pas. medicale ; eile a de la meme fa?on
mande. Les medecins etaient offenses conditionne la perte des dimensions
avec la/leur verite et reagissaient avec socio-critiques, -psychologiques,
LES SUITES psychohistoriques, philosophiques et
une campagne diffamatoire contre
Mitscherlich comme auteur de cette culturelles (beaux-arts, litterature...)
C'est ainsi que la Situation apres- dans la psychanalyse. II y a quand
chronique. L'hero'isme des rares mede- guerre de la psychiatrie allemande
cins qui resistaient aux crimes nazis meme de rares exceptions de cette
etait et est toujours caracterisee du reduction regrettable et sterile :
(comme par exemple Jaspersen ä manque de toute une generation inno-
Bethel, Müller a Lemgo, Ewald ä Göt- vatrice de psychologues et de psycha- — les Sections de Litterature Romane
tingen) n'etait plus estime en RFA, la nalystes. La plupart des psychiatres et du Departement Francais ä l'Universite
carriere scientifique ne devant pas etre psychologues etaient « denazifies » et de Mannheim publient de maniere
derangee par un engagement demo- reprenaient leur travail en continuant irreguliere dans la revue bilingue
cratique inopportun apres une rehabi- une psychiatrie asilaire d'enferme- Mannheim -Analytiques (MANA) des
litation des complices actifs ou passifs ment, en suivant leurs idees d'anthro- articles qui traitent par exemple du
par une denazification absente d'esprit pologie criminelle et leurs convictions fantastique, de Pier Paolo Pasolini, de
critique. d'une psychiatrie judiciaire repres- l'amour des lettres ou du contrat
Le nombre des psychiatres et neurolo- sive, en faisant carriere dans les uni- dechire, d'enchantement et de
gues emigres etait de 10,7 % des emi- versites sur la base de leur travail avant mediums techniques dans les chansons
grants medicaux (avec une quote-part 1945 ! Le developpement a ete diffe- de Charles Trenet, etc. ;
de seulement 2 % du corps medical rent en RFA et RDA en ce qui con- — depuis 1988 existe une revue
total) et presque tous restaient dans cerne les orientations ideologiques des Luzifer-Amor qui s'occupe exclusive-
leur pays d'immigration. psychologues, mais d'une certaine ment de la (psycho) histoire psycha-
Excepte Mitscherlich, il n'y avait que maniere similaire pour ce qui est de nalytique ;

VST 14
— l'Universite de Kassel qui garde l'enquete sur la psychiatrie ä la (1) ELUARD Paul. Le miroir d'un
une tradition lacanienne, edite la psychiatrie postmoderne et cite outre moment (1926). in : Pfau, Una
(Ed.) : Textes Surrealistes - Surrea-
revue Fragmente et organise des les auteurs socio-psychiatriques aussi listisches Lesebuch. Deutscher
Symposiums (1985, Preservation de Umberto Eco, Habermas, Lyotard et Taschenbuch Verlag, München
traces - Affaires entre langue et Glucksmann : une teile infraction ä la (1981), 56-59.
loi de la mediocrite est accueillie par (2) LAERMANN Klaus : Lacancan
inconscient, 1986, Mysteres nevroti- une furieuse lettre de lecteur et etouf- und Derridada. Über die Frankola-
ques et textes limpides entre les fee pour le reste. trie in den Geitsteswissenschai-
deux Guerres Mondiales, 1987, ten, in : MICHEL K.M. ; T. SPEN-
C'est ainsi que francophilomythie (3) et GLER (Ed.) ; Sprachlose Intelli-
Guerre et Mediums - Simulations de genz ? Kursbuch 84, Kursbuch/
Miorreur, 1989, Signes de temps). francolatrie (4) existent en meme temps Rotbuch Verlag, Berlin (1986),
— mais seulement chez une intelligent- 34-43.
Mais tout cela reste neanmoins des sia marginale, chez ceux qui savent (3) FERNER Achim : Frankophi-
exceptions et n'est pas caracteristique lire et parier le francais sans trop de lomythie. Über das Mythologische
du monde psy en RFA. On peut y cons- difficultes : ce sont des collegues d'un am deutschen Geschichtsbild, in :
Fragmente 5 (1982), 69-90.
tater une explosion du discours peuple insulaire comme par exemple ä
l'Universite de Kassel oü des collegues (4) LAERMANN Klaus : Lacancan
psychanalytique, mais cette Inflation und Derridada (1986).
d'idees psychodynamiques n'est restee aussi isoles que disperses, ayant sou-
que superficielle et n'a guere influence vent un interet pour la culture fran-
la psychiatrie generale/asilaire ; on caise, quelquefois attires par le surrea-
lisme, notamment par Salvador Dali, Pour des raisons de place,
QQ rencontre plutot un effet trompeur sans nous sommes dans
profondeur. Le medico-centrisme ecla- peut-etre encore par Andre Breton.
Mais meme les textes concernant Dali, l'impossibilite de publier
tant empeche toute tendance creative l'integralite de la
et/ou subversive — bien que et parce specialement ceux de Gorsen, restent
assez psychopathographiques avec un bibliographie de cet
que les psychanalystes mettent en article.
garde contre la degradation apprehen- trait de voyeurisme ou de diagnostic
interesse — c'est plutot l'absurdite sur- Si des lecteurs sont
dee de leur science comme methode Interesses, nous pourrons,
auxiliaire ou « servante » (Freud) de la realiste qui frappe, la bizarrerie d'une
methode paranoiaque-critique qui fas- sur demande, leur
psychiatrie. Une crainte qui est ä communiquer.
l'envers du fait que les psychanalystes cine... l'artiste concret, ses themes et
interpretations se perdent dans un au- N.D.L.R.
se sentent en meme temps seduits par
la täche du travail avec les patients delä insolite. Ni fertilisation ni accom-
delinquants et par la tentation elitaire pagnement critique du « train-train »
et narcissique dans la societe ouest- psychiatrique ne peuvent etre inities
allemande. par cette branche culturelle qui est
meme ignoree par la revue Kunst &
Therapie (beaux-arts & therapie) : eile
LTXCEPTION CONFIRME reste un monde aussi meconnu que Responsables de rubrique :
LA REGLE M.-H. LAMBERT, M. MALLET,
refoule. C. WACJMAN
Certes, il y a des Services et cliniques Ce n'est pas par hasard que Schwend-
« experimentales » oü on essaie d'inte- ter reclame que la psychanalyse alle-
grer la methode psychanalytique dans mande soit conviee ä entrer en rapport
l'höpital psychiatrique et/ou d'instru- avec les deviations des cultures limi-
mentaliser la psychanalyse produisant trophes psychanalytiques autrement
de temps ä autre progressivement des que par exclusion pour ne pas se figer
articles qui s'occupent du sujet de la ä une science imperieuse.
psychanalyse dans la psychiatrie. Mais Pour proteger son facteur essentiel, ä
la realite crue des asiles psychiatri- savoir son potentiel contradictoire, la
ques, qui sont representatifs du soin psychanalyse (allemande) est invitee ä
psychiatrique et du bien-etre general defendre un etat de suspens qui doit
sur ce secteur en RFA, cette realite etre tenu en balance entre les autres
change de propos : la reduction des disciplines scientifiques qui essaient
grands höpitaux, la sectorisation des pour de bonnes raisons de l'enclaver.
Services psychiatriques, l'elaboration Une multiplicite qui est aussi retiree
de milieux therapeutiques dans les ins- qu'exigee par Sonnemann, entre
titutions sont les themes de la psychia- autres aussi en attirant l'attention sur
trie de base en RFA. (Finzen decrit par des « circonstances francaises » qui
exemple en 1985, la fin de l'ancien sont toujours ä decouvrir par les Alle-
asile dans son höpital psychiatrique en mands, meme par les « experts »
sous-titrant son livre de maniere carac- psychanalytiques francophiles et plus
teristique : Du penible travail quoti- que jamais par les psychiatres et
dien de la psychiatrie en reforme — psychologues impassibles.
c'est la vie quotidienne dans la reforme
des anciennes structures asilaires qui ULRICH KOBBE,
Interesse et occupe psychiatres et Salzkotten (RFA)
psychologues).
Le reste parait exotique, elitaire, loin
d'etre realisable et raisonnable en
plus. On constate un manque de
visions utopiques, une crainte d'expri-
mer des idees conventionnelles ou fan-
tastiques, un desinteret pour toute
theorie qui ne parait pas a premiere
vue essentielle pour la pratique quoti-
dienne. Et s'il y a des exceptions
comme par exemple le susmentionne
Finzen qui analyse l'evolution de

VST 14