Vous êtes sur la page 1sur 5

L'exorcisme

SERMON N°15

( Le sermon du troisième dimanche du carême)


« Jésus chasse un démon… »
- Luc XI -

Pour comprendre et apprécier cet acte, il faut savoir en premier lieu


ce qu’est vraiment un démon et comment il peut pénétrer dans
l’homme. Donc pour expliquer cela, il m’est nécessaire de vous
ramener à ces époques primordiales où il n’existait encore aucun
monde matériel, et où rien d’autre n’existait à l’exception du royaume
des esprits.
En ce temps, Lucifer, mon premier ange, le porteur de lumière dans
les plus lointains espaces du ciel spirituel, abusa de son pouvoir et de
sa libre volonté, se fit orgueilleusement tyrannique et obstiné, et se
souleva contre Moi en même temps que beaucoup d’autres esprits ses
fidèles ; et comme, tant lui que ses adhérents, ne voulaient rien savoir
pour faire un retour personnel vers Moi, avant qu’ils puissent sortir
complètement de l’orbite de mon Amour, et qu’il fusent entraînés
dans l’anéantissement, Ma Miséricorde les saisit tous grâce à Ma
ferme volonté ; ce qui revient à dire ; ils furent relégués dans la
matière, ou bien, la matière fut créée comme une prison pour le
spirituel déchu, afin que ce dernier ne roulât pas encore plus bas, et
qu’il lui fût rendu possible de remonter, et au besoin par le long
chemin d’une purification progressive, de faire à nouveau retour à
Moi.
Les esprits ne sont, n’étaient et ne seront jamais tous égaux en fait de
discernement, d’intelligence et de bonté .
Et tout autant qu’il y eut et qu’il y a d’êtres pensant spirituellement,
tout aussi variées furent, et sont les idées sur Mon compte, sur Mon
univers, et sur la nécessité ou l’inutilité du progrès.
Cette grande diversité existait et existe encore tant parmi les bons que
parmi les mauvais esprits ; et, comme ceux qui tendent aux bonnes
actions, et dans mon ordre me reconnaissent Moi comme leur
suprême Seigneur, de même ces adhérents à la méchanceté et à ce
qui s’oppose à Mon Ordre, reconnaissent leur Seigneur, Satan.
Cette grande diversité et ces conditions si variés sont en même temps
nécessaires pour l’activité spirituelle, car bien que la grande
multitude des esprits ait pris une voie différente de celle destinée à
tous, toutefois leurs actions contraires à Moi et à Ma Loi d’Amour,
doivent contribuer seulement à mes fins ; afin qu’eux-mêmes
reconnaissent en ces résultats finals qui ne vont absolument pas
correspondre à leurs désirs, qu’ils ne peuvent jamais se soustraire à
Ma toute puissance, quoi qu’il fassent.
Et ceci est également le cas avec les âmes des hommes vivant dans
tous les mondes ; sitôt leurs corps abandonnés, elles retournent faire
partie du royaume des esprits ;et les âmes aussi, selon leur libre
volonté, peuvent ou bien s’améliorer ou empirer, selon les meilleurs
ou les pires âmes qu’elles fréquentent ; leur sphère d’action n’est
limitée que par des moyens d’existence propres à chaque degré
spirituel particulier.
Les esprits primitifs, de même que les âmes qui ont déjà vécu dans
un corps humain, n’éprouvent aucun désir de progresser, cherchent à
s’occuper, comme parasites, entraînant dans le cercle de leur sphère
d’autres esprits ; ou, si cela leur est possible, d’influer sur ceux qui
vivent encore dans un corps, cherchant à les attirer aussi en instillant
leurs propres vues et leurs penchants morbides ; c’est pourquoi il
arrive que, plus un homme alimente ses propres passions mauvaises
et ses propres vices, d’autant plus facilement il est exposé à ce genre
d’influences, et finit par devenir complètement la proie de ces esprits
malins tourmentés par l’ennui.
Et comme de nos jours, tous sont plus ou moins au courant de ces
communications transcendantales où les esprits peuvent exercer une
influence sur des personnes particulièrement prédisposées, et à
montrer aux incrédules la survivance de l’âme et l’existence d’un
autre monde ; ainsi, même les esprits mauvais des trépassés peuvent
influencer non seulement sur des personnes prédisposées, mais aussi
sur n’importe quel individu sujet aux bas instincts ; de sorte que les
maladies de l’esprit et celles du corps en sont les visibles
conséquences.
Si vous pouviez voir avec les yeux de l’Esprit, alors vous apercevriez
au-delà de votre monde, un autre monde qui vous domine de tous les
côtés, s’efforce de vous rendre plus difficile le chemin qui vous
conduit à moi, et j’eus à dire à mes disciples « Veillez et priez, afin
de ne pas tomber dans la tentation. »
Ces influences spirituelles sont au commencement si caressantes et
si douces, et cachent si bien leur pernicieux poison sous un masque
enjolivé de l’amour de soi-même, qu’il faut un sens très fin et une
constante vigilance pour ne pas faire, au lieu de sa propre volonté,
celle des autres.
Mais si l’homme cherche à opposer une ferme résistance, et si l’esprit
malin s’aperçoit que ses suggestions ne trouvent pas d’écoute, alors il
abandonne cet homme ; et il cherche quelqu’un d’autre plus
accessible à ses idées ou plus adapté à ses passe-temps, il ne veux
pas perdre inutilement son temps.
Des milliers de vos pensées glissent fugaces à travers votre esprit et
votre cœur, elles laissent des empreintes durables dans votre homme
intérieur spirituel, et elle constitueront un jour l’enveloppe extérieure
spirituelle de votre âme ; et celle-ci apparaîtra conformément à ses
pensées et à ses désirs, à ses sentiments et à ses inclinations .
Si les hommes savaient quels tourments spirituels ils procurent aux
trépassés quand par exemple ils les maudissent, et quels sentiments
de vengeance ils attisent de cette façon en eux, ils en frissonneraient
à cette seule pensée.
Soyez donc moraux ! Surveillez sévèrement vos pensées ! Car, d’une
seule pensée, vous attirez bien souvent dans votre sphère d’action
une armée d’esprits malins de même sentiment, et tandis que vous
pensez seulement suivre cette pensée et rien d’autre, ce sont au
contraire de tels esprits qui tentent de vous envelopper dans leurs
filets, et qui aspirent à détruire vos bonnes qualités, pour faire mûrir
en vous la décision d’accomplir quelque mauvaise action qui, à son
tour, peut avoir pour vous et pour des milliers d’autres hommes et
esprits des conséquences tout à fait incalculables.
Quand un esprit malin immonde est expulsé d’un homme, il va par
des lieux arides chercher la paix ; et s’il ne la trouve pas, alors il
revient avec sept autres esprits encore pires que lui, et ils prennent
demeure dans l’homme ; et ainsi sa condition postérieure est pire que
celle antérieure.
Voilà ! Telle est l’image d’un homme qui, avec sa victoire sur une
passion estime avoir chassé de lui un démon, mais qui ensuite
s’abandonne à nouveau négligemment à ses pensées favorites
antérieures ; ainsi il alimente une petite flamme qui est vite
remarquée par les esprits tâtonnant dans les ténèbres, qui leur sert
de point d’attraction ; alors ils accourent et commencent leur jeu
diabolique avec des forces renouvelées et réunies, jusqu’à ce que
l’homme tourmenté tombe totalement dans leur filet ; et souvent cet
homme reste perdu pour longtemps pour mon royaume .
L’homme voit le monde des esprits selon ses propres qualités
spirituelles ; mais d’autre part, la même chose arrive aussi dans le
monde matériel où vous habitez actuellement.
L’âme qui porte en elle la paix intérieure, la trouve aussi outretombe
; mais, si par contre, elle porte avec elle haine et orgueil, elle
voudra exercer ces passions aussi dans l’au-delà.
Dans Ma création domine la loi de gravité ou d’attraction, et celle de
répulsion. D’autant plus pesant est un corps et plus adhérentes est la
force qui tient unis ses éléments originaires ; et d’autant moins le
corps-même est accessible à la lumière et à la chaleur du soleil ; et
vice-versa : d’autant plus léger est un corps ou une substance,
d’autant moindre en est la cohésion ou force d’attraction ; d’autant
plus facilement il réussit donc à s’élever, et d’autant plus grande est
en lui l’influence et la pénétration de la lumière et de la chaleur du
soleil.
D’autant plus grande est la quantité de substance grossière et impure
qu’une âme contient encore en elle, substance qu’elle s’est procurée
avec son penchant au mal, d’autant plus elle se sent attirée au
matériel et au terrestre, d’autant plus elle est obscurcie ; mais à
l’inverse ; d’autant plus pure est une âme dans ses sentiments,
d’autant plus il lui est facile de s’éloigner de la matière, d’autant plus
elle cherche à s’élever vers les hauteurs lumineuses, et d’autant plus
elle est lumineuse et pure elle-même.
Il y a parfois des esprits qui, bien que ténébreux, tentent à se raviver
et à se réchauffer aux dépens de la lumière pour se dégager des
ténèbres où ils sont eux-mêmes enfoncés.
Dans le royaume des esprits, à côté du repos, il y a une lutte
continuelle et l’on y trouve persécution et répulsion, aussi bien
qu’union et aimable sociabilité ; ceci est le processus auquel les
esprits doivent se soumettre pour leur purification. A personne il n’est
fait pression sur sa volonté, et chaque esprit est tel qu’il veut être.
Donnez-vous donc soin d’acquérir déjà en cette vie assez de force
pour pouvoir résister aux tentations dans l’autre vie, et vous rendre
aptes à vous associer très vite à des esprits meilleurs ; union grâce à
laquelle, cessent naturellement l’obsédante lutte et toute possibilité
de séduction.
Ne maudissez, ni n’exécrez jamais personne, cela entraîne avec soi la
vengeance, déjà ici sur votre terre, ou bien un jour dans l’au-delà, il
n’y a seulement que deux voies que chacun peut parcourir : celle qui
conduit à Moi, ou bien celle qui éloigne de Moi, car, qui n’est pas avec
Moi est contre Moi ; et celui qui ne récolte pas avec Moi, celui-ci
disperse.
Cette description n’est qu’une simple esquisse en regard de la grande
vérité existante ; mais si elle est examinée avec un esprit sérieux et
libre, elle est déjà suffisante, comme un avertissement, de sorte que
vous ne pourrez pas un jour m’accuser de ne pas vous avoir laissé
jeter un regard sur ce monde qui, dans un plus ou moins proche
avenir sera votre demeure, et précisément pour un temps de bien loin
plus grand.
De ces cas particuliers, très rares, où un ou plusieurs esprits
mauvais s‘emparent du corps d’un homme. Je dois vous dire que
souvent ils sont permis pour de bonnes raisons.
Il ne suffit pas de reconnaître ce qui est à portée de main, mais bien
plutôt, vous devez apprendre à comprendre aussi le revers de la
médaille que n’importe quelle chose comporte en elle ; alors ainsi
vous arriverez à découvrir un monde encore invisible pour vous en
apparence, mais qui, en réalité, constitue la partie de bien loin la plus
importante de Ma création, dont le monde visible tire partiellement
ses origines. En essence Je suis Esprit, et en essence Vous êtes
Esprits ; or, ce qui compte principalement est de spiritualiser la
matière elle-même, reconnaître cet immense ciel, qui se succèdent
dans une continuelle transformation, et y conquérir par vous seuls
votre place : c’est la mission, que je tâche sans cesse de faciliter, en
vous présentant les moyens les plus adaptés et les voies grâce
auxquelles on doit surmonter la plus grande partie des difficultés déjà
ici en cette vie, pour avoir ensuite un jour la tâche plus facile dans
l’au-delà.

AMEN !

Source: http://www.scribd.com/doc/21196332/Les-53-Sermons-Du-
Seigneur-Gottfried-Mayerhofer

Centres d'intérêt liés