Vous êtes sur la page 1sur 48

Ministère de l’éducation et des sciences de l’Ukraine

Université Nationale linguistique de Kyiv

Approuvé par
le vice-recteur des études
et de l’éducation
_________ ______________
«______» ___________ 2008
le doyen de la faculté de français
_________ ______________
«______» ___________ 2008

Programme d’apprentissage modulaire


du cursus de la typologie comparée de la spécialisation
7.030.502 « langue et littérature/deux langues étrangères

Faculté de la langue française


Département de la langue française
V année X semestre

Quantité d’heures/crédits d’après le programme : 90/2,5


dont le travail en classe fait 30 heures
le travail individuel de l’étudiant fait 60 heures

Examen : X semestre Epreuve _____ semestre


Kyiv – 2008
1
Le programme d’aprentissage modulaire se base sur le programme global du cursus de la
langue française.

Le programme a été rédigé par le maître de conférences Melnik V.

Le programme est adopté à la réunion du Département de la langue française

Protocole N° ______ du ___________

Chef du Département ____________ Maksymenko A. P. ______________

/signature/ /nom, initiales /

Le programme est coordonné avec le Departement

de philologie française _____________ Kaganovska O. M. ____________

/nom, initiales du chef du Département/ /signature/

Le programme est adopté avec changements

Année 2008/2009 2009/2010 2010/2011 2011/2012 2012/2013


universitaire
Date de la
réunion du
Départemen
t
Numéro du
protocole
Signature du
chef du
Départemen

2
t
Spécification du cursus

Formation Spécialisation
Caractéristique générale du
professionnelle niveau Type et structure du cursus
cursus
d’apprentissage
Quantité de crédits Cote et nom de formation : Nom du cycle du plan
d’apprentissage :
ECTS : 2,5 La langue française
La typologie comparée
Quantité de modules : 2 Cote et nom de
obligatoire
spécialisation :
Quantité de modules
thématiques : 1 7.030502 « Langue et
littérature /deux langues
Quantité d’heures totales
étrangères/ ».
du cursus : 90 Année de formation : Vième
niveau d’apprentissage :
dont 20 h des cours Semestre : X
C1 (déterminé par le
théoriques
C.E.C.R.) Quantité d’heures en
et 10 des séminaires. classe : 30

Quantité d’heures par Type de contrôle :


semaine : 2
Examen orale
Quantité d’heures du
travail autonome hors
classe des étudiants: 34

Semestre Quantité Quantité dont Contrôle


d’heures de credits Cours Séminaires Travail semesteriel
magistral (heures) autonome
(heures) hors classe

3
(heures)
2 90 2,5 20 10 60 Travail du
contrôle
modulaire

4
I. Traits généraux du programme

La tâche du cursus de la typologie comparée des langues française et ukrainienne


est d’étudier la corrélation des deux systèmes des langues.

Le but du cursus est de désigner des directions principales de l’interférence de la


langue maternelle sur la langue étrangère pour le prendre en considération pendant
l’enseignement de la matière.

Le cursus qui comprend 10 cours magistraux et 5 séminaires finit par l’examen


oral. Les questions les plus complexes sont soumises à la discussion pendant les
séminaires aussi bien que l’analyse et les commentaires des ouvrages scientifiques. 60
heures sont vouées au travail autonome, dont 36 heures sont réservées au module
d’examen.

Les thèmes des cours théoriques et les questions des séminaires peuvent subir
quelques changements ce qui dépend du niveau des connaissances des étudiants.

Après avoir suivi les cours théoriques les étudiants doivent obténir les
connaissances des termes de la base théorique des recherches comparatives et
typologiques des deux langues, de la corrélation des traits pareils et différents de tous les
aspects de deux langues, des raisons de l’interférence de la langue maternelle sur la
langue étrangère. Tous ces connaissances sont nécessaires pour l’organisation la plus
rationnelle de l’enseignement.

Les objectifs du cursus de la typologie comparée sont suivants :

• savoir réaliser l’analyse comparative et typologique des phénomènes


phonologiques, lexicaux, grammaticaux et stylistiques qui a pour but
l’utilisation des généralisations obtenues dans l’activité pratique ;

• faire savoir aux étudiants les derniers résultats des recherches de la typologie
comparée, les méthodes de recherches des questions problématiques de la
corrélation de deux langues, les voies de l’application des données
typologiques par d’autres sciences linguistiques ;
5
• détailler et perfectionner les connaissances des parties différentes des
disciplines nommées qui doit augmenter l’effectivité de la discipline donnée
et améliorer la formation linguistique autant que professionnelle.

Le cursus de la typologie comparée est introduit en Vème année et se base sur les
connaissances des étudiants acquises pendant les cours de la linguistique, la grammaire,
la phonétique, la lexicologie, la stylistique, l’histoire de la langue française et la langue
ukrainienne. Pendant les cours magistraux aussi bien que pendant les séminaires la liason
entre la typologie comparée et d’autres scienceslinguistiques est mise en valeur.

Pour atteindre les objectifs proposés s’effectue le contrôle continu du travail


autonome des étudiants qui, pour être prê à passer l’examen oral, doivent accomplir les
devoirs suivants :

a) présenter les résumés des ouvrages scientifiques proposés comme sujet de la


discussion pendant les séminaires ;

b) faire un exposé oral ou écrit d’une question du cursus ;

c) faire les recherches d’un phénomène (d’un fait) du système du français en se


basant sur les travaux des linguistes, sur les données statistiques et en les
présentant comme document particulier les joindre ensuite à l’exposé écrit.

Les étudiants intéressés d’approfondir leurs connaissances peuvent écrire des


mémoires et des travaux de diplôme.

6
II. Tableau distributif selon les modules, thèmes et types de cours par semestre

X semestre

Types de cours,
quantité
dont
d’heures
N° et titre du Quantité

module, des totale


cours séminaires travail hors
thèmes, des d’heures
magistraux (heures) classe (heures)
cours
(heures)
Semestre I

Module 1.1 ___Typologie comparée____

Thème 1.1

7
Les systèmes phonologiques et 20 8 4 8
orthoépiques de deux langues
comparées

Thème 1.2

Les systèmes lexicologiques,


morphologiques et syntaxiques 26 8 4 12

de deux langues comparées

Thème 1.3

La typologie des styles du 8 4 2 4


français et de l’ukrainien
Contrôle modulaire
Module d’examen 36 - - 36
Total du 90 20 10 60

semestre
Total de l’année 90 20 10 60
universitaire

III. Carte didactique de la discipline

1 2 3 4 5 6

8
N° Numéro et titre du Quantit Nom, le contenu quantité Méthodes,
module, des sujets, des é bref des questions d’heures formes et
thèmes, des cours général pour le travail du moyen du
magistraux, leur e des autonome hors travail contrôle
contenu (le but heures classe autonom continu et
d’apprentissage, l’idée e hors modulaire
magistrale, les classe de
problèmes essentiels, l’étudian
les mots-clés), sujet, t
but et le bref contenu
des cours pratiques

Module 1. Typologie comparée

Thème 1.1. Les systhèmes phonologiques et orthoépiques de deux langues comparées.

9
1. Cours magistral 1.

Introduction. Les 2 Evolution de la 1 Revue analytique des


questions générales typologie comparée ouvrages scientifiques
de l’étude comme science afin de se préparer au
comparée et linguistique séminaire ( préparation
typologique. particulière. Le rôle de des exposés)
la typologie comparée
dans l’apprentissage
But de l’étude : de la langue étrangère.

Déterminer l’objet
de l’étude
comparée et
typologique de
deux langues et son
importance pour la
formation
professionnelle des
spécialistes de la
langue française

Idée magistrale :

L’histoire de la
question ; la
linguistique
contrastive et sa
correlation ;
l’application
pratique de la
typologie
comparée.

Problèmes
essentiels :

10
Le but et les
devoirs du coursus ;

les rapports aux


autres disciplines ;

la méthode et les
types de recherches
typologiques ;

l’interférence
linguistique.

Notions de clé :

la typologie
comparée, la
linguistique
contrastive,
l’interférence
linguistique, les
méthodes de
recherches.
2. Cours magistral 2.

Les systèmes 2 Vocalisme, 2 Réponses au


phonologiques du consonantisme, la questionnaire,
français et de combinaison des accomplissement d’un
l’ukrainien. phonèmes. test.

11
But de l’étude :

La définition de
tous les moyens
phonologiques
segmentaux et leur
corrélation dans la
structure de deux
langues comparées.

Idée magistrale :

la définition de la
caractéristique
articulatoire et
acoustique de la
prononciation
française et
ukrainienne.

Problèmes
essentiels :

le problème de la
classificationdes
sons dans les
aspects articulatoire
et acoustique ;

l’établissement des
particularités des
habitudes

12
articulatoires du
français et de
l’ukrainien.

Notions de clé :

le son, le phonème,
la labialisation, la
nasalisation,
l’intensité, la durée.
3. Cours magistral 3.

La syllabe et la 2 Moyens 1 Discussion, entretien,


syllabation en phonologiques accomplissement d’un
français et en suprasegmentaux : devoir pratique
ukrainien. l’accentuation,
l’intonation.

Le but de l’étude :

la définition des
particularités de la
division en syllabes
dans deux langues.

Idée magistrale :

La détermination de
la syllabe dans
l’aspect
phonologique.

13
Problèmes
essentiels :

le problème de la
syllabe comme le
phénomène
phonétique ;

les caractéristiques
communes et
différentes de la
syllabation de deux
langues.

Notions de clé :

la syllabation, la
combinaison des
phonèmes, les
dégres d’ouverture
des consonnes.
4. Cours magistral 4.

L ‘orthographe et 2 Les rectifications de 1 Réponses au


les systèmes l’orthographe questionnaire du
graphiques de deux française professeur
langues comparées.

But de l’étude :

14
l’étude de la
corrélation de
l’orthoépie et de
l’orthographe
française et
ukrainienne et les
cas de
l’interférence
linguistique.

Idée magistrale :

l’évolution de la
théorie des
principes de
l’orthographe avec
les autres systèmes
de la langue.

Problèmes
essentiels :

les normes
orthoépiques de
deux langues ;

la définition des
types de la
contravention de la
correspondance
synonymique entre
les sons et les
15
caractères de deux
langues ;

l’orthographe et la
prononciation.

Notions de clé :

L’orthographe, les
signes graphiques,
le graphème, les
signes diacritiques.
Séminaire №1.

Les systèmes 2 Niveaux d’analyse 2 Discussion, entretien,


phonologiques du phonétique ; méthode accomplissement d’un
français et de d’analyse phonétique ; devoir pratique
l’ukrainien. la syllabe et la
syllabation

But et contenu
bref :

travailler le
matériel de deux
cours en
approfondissantles
connaissances dans
la terminologie
nécessaire pour
l’étude de la
science. Les
classification des
16
sons, la
combinaison des
phonèmes,
l’alternance
phonétique.
Cours magistral 5.

Les unités lexicales 2 Etudier la corrélation 2 Réponses au


de la langue et de lexicalephraséologique questionnaire du
langage de deux et sociolinguistique du professeur ; citation des
langues comparées. français et de exemples
l’ukrainien

But de l’étude :

l’étude de la
corrélation du
lexique français et
ukrainien. Les cas
d’interférence dans
ce domaine.

Problèmes
essentiels :

la caractéristique
structurelle et
sémantique du
lexique ;

le volume de la
signification des

17
unités lexicales ;

la motivation de la
signification des
unités lexicales du
français et de
l’ukrainien.

Notions de clé :

la motivation
lexico-sémantique,
la dérivation du
lexique, le lexique
héréditaire, les
emprunts.
Séminaire №2.

L’orthographe et 2 Relever la corrélation 1 Discussion, entretien,


les systèmes de l’orthépie et de accomplissement d’un
graphiques de deux l’orthographe devoir pratique
langues comparées. française et
ukrainienne et les cas
d’interférence
But et contenu linguistique
bref :

Travailler le
matériel du cours
magistral №4 afin
d’approfondir les
connassances des
étudiants des
18
normes
orthoépiques de
deux langues ;
déterminer les
principes de
l’orthographe ;
savoir appliquer ces
principes

Cours magistral 6.

Analyse comparée 2 Etudier les parties du 1 Réponses aux


des catégories discours questionnaire du
grammaticales. fondamentales et professeur, citation des
secondaires exemples

But de l’étude :

l’étude de la
corrélation générale
des parties du
discours dans la
morphologie et la
syntaxe fançaise et
ukrainienne et les
cas d’interférence
dans ce domaine.

Idée magistrale :

l’ évolution de la
téorie des parties du
19
discours.

Problèmes
essentiels :

les critères de la
classification ;

les formes, les


significations et les
catégories
grammaticales ;

les caractéristiques
sémantiques,
morphologiques et
syntaxiques des
parties du discours.

Notions de clé :

les parties du
discours, syntagme
nominal, syntagme
verbal, les
catégories
grammaticales.
Séminaire №3.

Les unités lexicales 2 Etudier la corrélation 2 Discussion, entretien,


de la langue et de lexicale et accomplissement d’un
20
langage du français sociolinguistique du devoir pratique
et de l’ukrainien. français et de
l’ukrainien

But et contenu
bref :

travailler le
matériel du cours
magistral №5 afin
d'approfondir les
connaissances des
étudiants de la
corrélation du
lexique français et
ukrainien; de la
caractéristique
structurelle et
sémantique du
lexique; de la
motivation de la
signification des
unités lexicales.

Cours magistral 7.

Analyse comparée 2 Etudier les moyens de 2 Réponses aux


des catégories l’expression des questionnaire du
grammaticales de significations du cas professeur
substantif et de en français et de la
l’adjectif. détermination en
ukrainien

But de l’étude :

21
l’étude de la
corrélation des
catégories
grammaticales du
substantif et de
l’adjectif français et
de substantif et de
l’adjectif
ukrainiens.

Idée magistrale :

la présentation des
catégories
grammaticales des
substantifs et des
adjectifs français et
ukrainiens.

Problèmes
essentiels :

la caractéristique
comparée des
catégories
grammaticales
communes ;

la catégorie du cas
de l’ukrainien ;

22
la catégorie de la
détermination du
français.

Notions de clé :

catégories : de la
personne, du genre,
du nombre, du cas
et de la
détermination.

Séminaire №4.

Analyse comparée 2 Relever la corréation 2 Discussion, entretien,


des catégories des numéraux et du accomplissement d’un
grammaticales de pronom français et devoir pratique
substantif et de ukrainien et les cas
l’adjectif, des d’interférence
numéraux et du linguistique
pronom.

But et contenu
bref :

Travailler le
matériel du cours
magistral №7 afin
d’approfondir les
connaissances des
étudiants dans la
téorie de la

23
corrélation des
substantifs, des
adjectifs, des
numéraux et des
pronoms français et
ukrainiens.
Cours magistral 8.

Analyse comparée 2 Relever la corrélation 1 Réponses au


des catégories des adverbes, des questionnaire du
grammaticales du prépoisitions, des professeur
verbe, de l’adverbe, conjonctions, des
de la préposition, interjections et les cas
de la conjonction et de l’interférence
de l’interjection. linguistique

But de l’étude :

l’étude de la
corrélation des
catégories
grammaticales du
verbe, de l’adverbe,
de la préposition,
de la conjonction et
de l’interjection.

Idée magistrale :

La présentation des
catégories
grammaticales du

24
verbe.

Problèmes
essentiels:

la caractéristique
comparée des
catégories
grammaticales
communes du
verbe;

la catégorie de
l'aspect du verbe de
l'ukrainien et les
moyens de son
expression en
français;

la catégorie du
mode dans les deux
langues.

Notions de clé:

syntagme verbal,
forme verbal, forme
non personnelle;
temps absolus et
temps relatifs,
temps actuels et
non actuels, temps
immédiats et non
immédiats.
Séminaire №5.

Analyse comparée
25
des catégories 2 Relever la corrélation 2 Discussions, entretien,
grammaticales du des adverbes, des accomplissement d'un
verbe, de l'adverbe, prépositions, des devoir pratique.
de la préposition, interjections et les cas
de la conjonction et de l'interférence
de l'interjection. linguistique

But et contenu bref:

Travailler le
matériel du cours
magistral №8 afin
d'approfondir les
connaissances des
étudiants dans la
théorie de la
corrélation des
verbes, des
adverbes, des
prépositions, des
conjonctions et des
interjections
français et
ukrainiens.

Thème 1.2. La typologie des styles du français et de l'ukrainien.

Cours magistral 9.

Analyse comparée
2 Etudier les 2 Réponses au
du style officiel,
scientifique, caractéristiques questionnaire du
journalistique. phonologiques, professeur
L'étude de la
lexicales et
corrélation des
26
styles du français et grammaticales du
de l'ukrainien et les style.
cas de l'interférence
dans ce domaine.

Idée magistrale :

l'évolution de
l'histoire de la
question.

Problèmes
essentiels:

la classification des
styles;

les styles
fonctionnels:
officiel,
scientifique,
journalistique et
littéraire.

Notions de clé:

style recherché,
style familier, style
officiel, style
journalistique,
styles fonctionnels

27
Cours magistral 10.

Analyse comparée
1 Etudier les 4 Réponses au
du stule familier du
français et de particularités questionnaire du
l'ukrainien. grammaticales, professeur.
morphologiques et

But de l’étude : syntaxiques du style


familier.

l'apprantissage des
notions de base de
l'étude comparée et
typologique du style
familier des deux
langues.

Idée magistrale :

Présenter les
particularirés du
style familier.

Problèmes
essentiels:

les particularités
phonologiques,
lexicales,
grammaticales du
style familier.

28
Notions de clé:

langage parlé,
nombre des
intercalés, ellipses,
constructions
inachevées.

29
IV. Exemples de devoirs du travail autonome hors classe de l'étudiant

Les étudiants doivent écrire deux exposés écrits correspondant respectivement au


thème « Les systèmes phonologiques et orthoépiques de deux langues comparées » et au
thème « Les systèmas lexicaux, morphologiques et syntaxiques de deux langues
comparées ». Le devoir pratique est obligatoire. Il se rapporte à la typologiedes styles du
français et de l’ukrainien. Ce devoir pratique sert de sommaire des connaissances de
l’étudiant en typologie comparée.

Les exposés peuvent être proposés aux étudiantsselon les trois niveaux de
complexité :

1) reproductif (habileté de reproduire le matériel acquis, d’analyser des ouvrages


scientifiques) ;

2) créatif (habileté de reproduire le matérielacquis et d’analyser des ouvrages


scientifiques en formulent son point de vue sur un théorie ou sur un problème
scientifique, en justufuant le point de vue partagé, en citant des exemples
trouvés dans les œuvres littéraires ou dans la presse , les interviews etc.) ;

3) innovatif (habileté d’appliquer les conaissances en typologie comparée en


proposant son projet de recherches d’un problème (d’un phénomène)
typologique).

Le premier exposé de 5 à 10 pages tapées se prépare pour le séminaire n°1 (n°2 ou


n°3, le deuxième exposé tapé aussi volumineux que le premier se prépare por le
séminaire n°4. L’étudiant se base sur l’exposé préparé en discutant les questions du
séminaire.

Pour le séminaire n°5 se prépare le devoir pratique qui consiste à trouver un texte
littéraire (un interview, un critique, un article) en français et en ukrainien et à les analyser
par écrit (l’analyse est d’une page à quatre pages tapées sur l’ordinateur), en intégrant les
connaissances et en les appliquant en pratique.

On peut proposer les sujets suivants pour le séminaire n°3 (n°1 ou n°2) :
30
1. Objet d’étude de la typologie comparée et la méthode des recherches
contrastives.

2. Les recherches scientifiques dans le domaine de la typologie comparée.

3. L’application pratique de la typologie comparée.

4. La caractéristique comparée des voyelles.

5. L’analyse comparée des consonnes.

6. La combinaison des phonémes.

7. La syllabe et la syllabation.

8. Les alternances phonétiques des voyelles.

9. Les alternances phonétiques des consonnes.

10. L’intonation et ses fonctions.

11. L’accent.

12. Les normes orthoépiques dans les deux langues.

13. Les variantes stylistiques de la prononciation.

14. L’orthographe et les systèmes graphiques dans les deux langues.

15. Les principes de l’orthographe.

16. La liason de l’orthographe avec les autres branches linguistiques.

17. La transcription phonétique.

On peut proposer les sujets suivants pour le séminaire n°4 :

1. La structure des unités lexicales.

2. La motivation lexico-sémantique.

3. La motivation lexico-syntaxique et morphologo-syntaxique.


31
4. La dérivation du lexique.

5. Les emprunts ukrainiens en français.

6. Le lexique heréditaire dans les deux langues.

7. Le volume de la signification des unités lexicales.

8. La division des mots en parties du discours.

9. Les particularités sémantiques et grammaticales du nom.

10. Les particularités sémantiques et grammaticales de l’adjectif.

11.La catégorie du cas en ukrainien et les moyens de son expression en français.

12. Les particularités sémantiques et grammaticales de l’adjectif numéral du


français et de l’ukrainien.

13. Les particularités sémantiques et grammaticales du pronom.

14. Les catégories de la personne, du nombre et du genre du verbe.

15. La catégorie du mode du français et de l’ukrainien.

16. La catégorie du temps et de l’aspect.

17.La catégorie de la voix.

18. Les particularités sémantiques et grammaticales de l’adverbe.

19. Les particularités sémantiques et grammaticales de la préposition et de la


conjonction.

20. La typologie des styles en français et en ukrainien.

21. Les particularités phonétiques du style parlé.

22. Les particularités sémantiques et grammaticales du verbe.

32
V. Travail de contrôle modulaire modèle

pour les étudiants de cinqième année

de la Faculté de français

Le travail est rédigé par le maître de conférences Melnik V. I.

Approuvé par le Département de français le « ___ » ____________ 2008

20 points = 5

16 points = 4

12 points = 3

8 points = 2

Le total des points _____________ sur 20 points

Vous avez aquis la connaissance des problèmes essentiels de la typologie comparée de


l’ukrainien et du français. En effectuant la comparaison proposée dans les devoirs de
contrôle, justifiez la possibilité de l’application pratique des conclusions théoriques dans
l’enseignement du français et/ou la traduction.

1. Comparez les voyelles de l’ukrainien et du français.

La réponse correcte vaut 4 points.

2. Transcrivez en respectant les règles de la syllabation :

Si François a soif, pourquoi ne boit-il ?

Une faute de transcription vaut 0,25 points.

______ sur 4 points

33
3. Déterminez la réponse correcte (Adjectif) :

1. En français l’adjectif fait partie du groupe :

a) nominal comme en ukrainien ;

b) nominal et adverbial ;

c) nominal et verbial quand il s’agit des adjectifs adverbialisés.

2. Le paradigme de l’adjectif ukrainien est plus vaste grâce :

a) au genre neutre qui n’existe pas en français ;

b) au changements casuels ;

c) aux alternances consonnantiques de l’adjectif ;

3. Mon, leur, notre, sont considérés en français et en ukrainien comme :

a) des adjectifs possessifs ;

b) des pronoms possessifs ;

c) des pronoms possessifs en ukrainien et des adjectifs possessifs en


français.

4. Quelle est la différence de la détermination de l’adjectif comme la partie du


discours dans les deux langues ?

a) dans les deux langues l’adjectif caractérise le nom mais en ukrainien il ne le


détermine pas ;

b) en français l’adjectif est traité comme une partie-outil du discours;

c) en ukrainien l’adjectif caractérise le nom et le détermine.

La réponse incorrecte vaut 1 point.

_______ sur 4 points.

34
5. Déterminez les réponses correctes (pronom) :

1. Le pronom a les mêmes fonctions que :

a) le verbe ;

b) le nom ;

c) l’adverbe.

2. En ukrainien les pronoms ont :

a) 7 sous-catégories ;

b) 8 sous-catégories ;

c) 9 sous-catégories.

3. Dans la phrase « Je vois sa voiture mais je ne vois pas la tienne » le pronom


possessif accomplit les fonctions de :

a) COD ;

b) COI ;

c) Attribut.

4. Les pronoms possessifs français ont la même forme que :

a) les adjectifs possessifs toniques ;

b) les pronoms relatifs ;

c) les adjectifs possessifs atones.

6. Faites l’analyse contrastive d’ensemble des textes parallèles :

У 1840-х рр. постала нова генерація Dans les années 1840, une nouvelle
українських інтелектуалів. Їхнім génération d’intellectuels ukrainiens
центром став Київ. apparaît et Kyiv devient leur centre.

35
(« Нарис історії України») (« Histoire de l’Ukraine »)

36
VI. Système d’évaluation des connaissances et des savoir-faire des étudiants en
typologie comparée

(orientation professionnelle 7.030.502, „spécialiste”)

Le système d’évaluation des connaissances et des savoir-faire des étudiants en


typologie comparée prévoit le compte des points selon les trois composants :

• le travail pendant les cours magistraux et les séminaires ;


• le travail autonome, c’est-à-dire la révision des cours théoriques, la
préparation des questions des séminaires, la préparation de deux exposés écrits et d’un
devoir pratique ;
• l’accomplissement du travail modulaire.
Le travail de l’étudiant en classe est évalué selon l’échelle des notes nationale :
“5”, “4”, “3”, “2”. L’absence pendant les cours ou la passivité (l’inertie, le manque
d’initiative) vaut 0 points.

La note “5” (excellent) correspond au travail actif pendant les cours magistraux
(réponses complètes (90-100%) au questionnaire du professeur, notes complètes (90-
100%) des 10 cours magistraux, aptitude à répondre aux questions du professeur.
Pendant tous les cinq séminaires l’étudiant fait preuve de la compétence complète (90-
100%) en matériel théorique et accomplit tous les devoirs proposés par le professeur,
présente deux exposés écrits et un devoir pratique conçus par le programme, intervient
activement pendant la discussion en exposant clairement et correctement le matériel
théorique et en formulant nettement son point de vue.

La note “4” (bien) correspond à un travail assez actif pendant les cours magistraux
(réponses presque complètes au questionnaire du professeur (75%-89%) notes plutôt
complètes des 10 cours magistraux (75%-89%), aptitude à répondre aux questions du
professeur/.

Pendant tous les cinq séminaires l’étudiant fait preuve d’une bonne compétence à
(75%-89%) du matériel théorique, accomplit (75%-89%) des devoirs proposés par le

37
professeur, présente deux exposés écrits et un devoir pratique conçus par le programme,
intervient activement sur la majorité des questions (75%-89% du matériel) pendant la
discussion en exposant clairement et correctement le matériel théorique en formulant
assez nettement son point de vue.

La note “3” (passable) correspond à un travail plutôt passif pendant les cours
magistraux /réponses incomplètes au questionnaire du professeur (50%-74%), notes
incomplètes des 10 cours magistraux (50%-74%), l’abstentionnisme aux questions du
professeur/.

Pendant quelques séminaires l’étudiant est capable de traiter la moitié des


questions accomplit 50%-74% des devoirs pratiques, présente deux exposés écrits ou un
devoir pratique conçus par le programme, intervient insuffisamment pendant la
discussion (50%-74% du matériel), n’est pas capable d’exposer clairement et
correctement le matériel théorique, de formuler nettement son point de vue.

La note “2” (non-passable) correspond à un travail passif pendant les cours


magistraux (moins de 50% des réponses au questionnaire du professeur, moins de 50%
des notes des 10 cours magistraux, l’incapacité de répondre aux questions du professeur
pendant le cours magistral).

Pendant un séminaire l’étudiant traite une question, accomplit moins de 50% des
devoirs pratiques, présente un de deux exposés écrits ou un devoir pratique conçus par le
programme, n’est pas capable d’exposer le matériel théorique et de formuler son point de
vue.

Ces notes sont converties par le professeur en points :

“5” – 10 points

“4” – 8 points

“3” – 6 points

“2” – 4 points

38
Le travail autonome de l’étudiant est évalué selon l’échelle des notes nationale :
“5”, “4”, “3”, “2”. L’inaccomplissement du travail autonome vaut 0 points.

La note “5” (excellent) correspond à l’accomplissement complet de deux exposés


écrits et d’un devoir pratique conçus par le programme et correspondant au niveau
innovatif (2) et créatif (1).

La note “4” (bien) correspond à l’accomplissement assez complet de deux exposés


écrits et d’un devoir pratique conçus par le programme et correspondant au niveau
innovatif (1) et créatif (2) ; au niveau reproductif (1), créatif(1), innovatif (1).

La note “3” (passable) correspond à l’accomplissement incomplet de deux exposés


écrits ou d’un devoir pratique correspondant au niveau reproductif.

La note “2” (non-passable) correspond à l’accomplissement d’un de deux exposés


écrits ou d’un devoir pratique correspondant au niveau reproductif.

L’absence pendant les 5 séminaires ou l’abstentionnisme vaut 0 points.

Ces notes sont converties par le professeur en points :

“5” – 10 points

“4” – 8 points

“3” – 6 points

“2” – 4 points

Le travail de contrôle modulaire est évalué selon la quantité des points accomplis :

“5” – 20 points

“4” – 16 points

“3” – 12 points

“2” – 8 points

39
L’absence pendant le travail de contrôle modulaire – 0 points.

Ainsi, le total des points de l’étudiant pour l’apprentissage du matériel de chaque


module représente la somme des points obtenus pour les trois composants du module
cités si-dessus. Le maximum des points que l’étudiant peut obtenir lors d’un module – 40
points.

L’évaluation du travail de l’étudiant s’effectue ainsi :

Le total des points Note

36 points et plus - « excellent »

30-35 points - « bien »

20-29 points - « passable »

19 points et moins - « non passable »

VII. Compte du total des points semestriel

Lors du semestre l’étudiant peut obtenir 120 points au maximum.

La note semestrielle de l’étudiant de la discipline à la veille de la session est


définie selon le système national traditionnel de 4 notes :

Plus de 108 points - « excellent »

90-107 points - « bien »

60-89 points - « passable »

moins de 59 points - « non passable »

Epreuve

Tous les étudiants qui ont obtenu 20 points ou plus de la discipline reçoivent
automatiquement « épreuve » selon l’échelle nationale et selon l’échelle ECTS :
40
36 points et plus - A

33-35 points - B

30-32 points - C

26-29 points - D

20-25 points - E

Les étudiants qui ont reçu moins de 19 points semestriels passent l’épreuve.

Examen (épreuve différenciée)

КИЇВСЬКИЙ НАЦІОНАЛЬНИЙ ЛІНГВІСТИЧНИЙ УНІВЕРСИТЕТ

Спеціальність “Мова та література” (дві мови) Семестр X

Навчальна дисципліна порівняльна типологія

(спеціалісти)

ЕКЗАМЕНАЦІЙНИЙ БІЛЕТ № 1
1. L’objet d’étude de la typologie comparée et la méthode des recherches
contrastives.

2. La division des mots en parties du discours.

3. Le devoir pratique.

Затверджено на засіданні кафедри французької мови

Протокол № 8 від «31» березня 2008 року

Зав. кафедри ___________ доц. Максименко А.П.

(підпис)
41
Екзаменатор ___________ доц. Мельник В. І.

(підпис)

Декан факультету французької мови__________ доц. Мельник В. І.

(підпис)

42
A l’examen (l’épreuve différenciée) l’examinateur évalue la réponse de l’étudiant
selon le système national de 4 notes et lui met la note d’examen « excellent »,
« bien », « passable », « non passable ».

Le total des points final se compose de la somme des points sémestriels et des
points d’examen.

Afin de calculer le total des points on convertit la note de l’examen en points


d’examen :

« excellent » - 60 points ;

« bien » - 50 points ;

« passable » - 40 points ;

« non passable » - 25 points.

Les étudiants qui ont la note sémesterielle « excellent » ou « bien » (selon la


quantité corespondante des points) à la veille de l’examen sont dispensés de l’examen
et reçoivent la note automatiquement.

Les points Le total des points La note ECTS La note en


sémestriels discipline selon le
système national
36 et plus 96 et plus A excellent
32-35 82-85 B bien
30-31 80-81 C bien

Le reste des étudiants et les étudiants qui désirent élever leur total des points final
passent l’examen (l’épreuve différencié). Le total des points final de la discipline
selon l’échelle nationale et la note selon l’échelle ECTS se correspondant ainsi :

Le total des points La note ECTS La note en discipline selon


le système national
90 et plus A excellent
82-89 B bien
75-81 C bien
66-74 D passable
43
60-65 E passable
50-59 FX non passable
49 et moins F non passable

VIII. Matériaux d’apprentissage didactiques:

Ouvrages didactiques et manuels de base :

44
1. Білолід І. К., ред. Сучасна українська літературна мова. Книги 1-5. – Київ,
1969-1973.

2. Бублик В. Н. Мовознавчі дослідження і методика викладання іноземних


мов. // Мовознавство. – 1978 - №1.

3. Веденина Л. Г. Особенности французского языка. – М., 1988.

4. Гак В. Г. Сравнительная типология французского и русского языков. – М.,


1989.

5. Гак В. Г. Русский язык в сопоставлении с французским. – М., 1989.

6. Гак В. Г. Языковые преобразования. – М., 1998.

7. Дем’яненко М. Я. Вступний курс фонетики французької мови. – Київ, 1971.

8. Жлуктенко Ю. О., Бублик В. Н. Контрастивна лінгвістика… // Мовознавство.


– 1976 - №4.

9. Жлуктенко Ю. О. Аспекти контрактивної лексикології.

10. Жлуктенко Ю. О., відп. редактор. Нариси з контрактивної лінгвістики. –


Київ, 1979.

11. Мартьянова Є. П. Лексичні запозичення українського походження в сучасній


французькій мові. // Білолід І. К. ред. Питання історичного розвитку
української мови. – Харків, 1963.

12. Мельник В. І., Воєводіна О. І. «Навчально-методичні рекомендації


порівняльної типології французької та української мов» для студентів
факультету заочного та вечірнього навчання, КДЛУ, 2002.

13. Репина Т. А. Сравнительная типология романских языков. – Санкт-


Петербург, 1996.

14. Русанівський В. М. Структура лексичної і граматичної семантики. Київ,


1988.
45
15. Щетинин В. Е., Коль А. О. Практикум по сравнительной типологии
французского и русского языков.

16. Benveniste E. « Problèmes de linguistique générale », Gallimard, 2000.

17. Moirand S. « Une grammaire des textes et des dialogues », Hachette, 2000.

18.Molinié G. « Elements de stylistique française », PUF, 1997.

19. Reboullet A. Guide pédagogique pour le professeur de français langue étrangère,


Paris, 1978.

20. Schapira Ch. « Les stéréotypes en français : proverbes et autres formules »,


Ophrys, 1999.

21.Vinay J.-P. et Darbelnet J. Stylistique comparée du français et de l’anglais. Paris,


1972.

Ouvrages didactiques et manuels complémentaires :

1. Бобырева М. М. О типологии предложения в современном французском


языке. – М., 1964.

2. Гордина М. В. Фонетика французского языка. Л., 1973 – «Слогоделение».

3. Гурычева М. С., отв. ред. Сравнительно-сопоставительная грамматика


романских языков. – М., 1972.

4. Дем’яненко М. Я. Вступний курс фонетики французької мови. К., 1971.

5. Илия Л. И. Очерки по грамматике современного французского языка. – М.,


1970.

6. Катагощина. Н. А. О современном французском произношении. – М., 1974.

7. Панич Г. І. Структурно-семантичні особливості французьких прийменників


порівняно з українськими. «Питання романо-германської філології та
методики викладання іноземних мов», К., 1976.
46
8. Панич Г. І. Роль морфологічної структури основи у вираженні значення
суб’єктивної оцінки предмета в українській і французькій мовах. – «Іноземна
філологія». Л., 1977.

9. Панич Г. І. Конотація українізмів у французькій мові // Проблеми зіставної


семантики. Матеріали всеукраїнської наукової конференції. – Київ, 1995.

10.Портнова Н. И. Фоностилистика французского языка. – М., 1986.

11.Потоцкая Н. П. Стилистика современного французского языка. – М., 1974.

12.Чередниченко О. І., Мельник В. І., Соколова Г. Г. Мовленнєвий етикет.


Українсько-французький довідник, Київ, 1996.

13.Andrievska O. Cours de lexicologie française. Kyiv,1958.

14.Brunot F. La pensée et la langue. ) Paris, 1965.

15.Charlac L., Motron A.-C. « Phonétique progressive du français », Clé


international, 2000.

16.Chigarevskaia N. Traite de phonétique française. – M., 1982.

17.Dubois J., Mitterand H. « Dictionnaire étymologique », Larousse, 2001.

18.Goida M. M., Storojenko N. Y. Grammaire française.

19.Lagane R. « Difficultés grammaticales », Larousse, 2001.

20.Lopatnicova N. N., Movchovitch N. A. Lexicologie du français modern. – M.,


1982.

21. Reboullet A. Guide pédagogique pour le professeur de français langue étrangère.,


Paris, 1978.

22.Seliach A. S., Evtchik N. S. Phonétique de la langue française. – Minsk, 1986.

23.Sylvie P.-Q. « Grammaire expliquée du français », Clé international, 2002.

47
48