Vous êtes sur la page 1sur 37

IUT GB 1ère année Géologie – hydrologie

Introduction : des notions de géologie pour comprendre l’environnement


la notion de milieu naturel, l’environnement et l’eau, agent à l’interface lithosphère - atmosphère - biosphère
I Eléments de Géologie générale
I-1 géodynamique interne Plan de cours (8h cours , 8h TD, 1 sortie)
a - structure du globe
b - tectonique des plaques
c - paléogéographie
d - orogènes et grands types de reliefs - régions stables - bassins sédimentaires – régions instables
I-2 les roches
a - la lithologie
b - les types de roches : les roches éruptives, sédimentaires, métamorphiques
I-3 l’approche géologique
a - stratigraphie – les divisions géologiques –– dates des grands orogènes
b - tectonique : pendage – structures tabulaires et monoclinales– structure faillée – structure plissée

II Eléments d’hydrologie
II-1 la rivière
a – bassin versant et réseau hydrographique Emmanuel GILLE
b – données hydrologiques , régime hydrologique , bilan hydrologique
II-2 l’hydrosphère gille@univ-metz.fr
a – l’inventaire de l’eau
b – cycle de l’eau
II-3 l’eau dans le sol
a – porosité - texture et structure
b – perméabilité - circulation de l’eau
c - le profil hydrique d’un sol
II-4 l’eau souterraine : notions d’hydrogéologie
a - aquifères types de porosité et de perméabilité – cas particuliers des calcaires
b - nappes : zone saturée, piézométrie, nappe libre et nappes captives
c - fonctionnement des nappes , alimentation et exutoires
d - qualité des eaux souterraines : qualité naturelle, vulérabilité , protection
II-1 la rivière
a – bassin versant et réseau hydrographique

Les limites du
Le bassin versant bassin versant
Espace drainé par
un cours d’eau et Ce sont des
ses affluents lignes de
crêtes ,
sauf au droit
de l’exutoire,
là où elles
coupent la
vallée

Lieu par où
exutoire s’écoulent toutes
les eaux courantes
d’un bassin versant
-Hydrologie E.Gille
II-1 la rivière
a – bassin versant et réseau hydrographique

Géoportail-IGN -Hydrologie E.Gille


II-1 la rivière Hurst
a – bassin versant et réseau hydrographique Lièpvre

-Hydrologie E.Gille
Géoportail-IGN
Les grands bassins versants
II-1 la rivière
b – données hydrologiques , régime hydrologique Les unités

débit m3/s lame d’eau mm


6000 Brenon
Variabilité saisonnière débits (m3/s) 125 Brenon Variabilité saisonnière lames d'eau (mm)
Niger
5000 Niger
Moselle 100 Moselle
4000
75
3000
50
2000 moyenne Moselle
module Niger moyenne Niger

1000
25 moyenne Brénon

0 0
jan fév mar avr mai jun jul aoû sep oct nov déc jan jan fév mar avr mai jun jul aoû sep oct nov déc jan

le régime hydrologique : les variations saisonnières moyennes


-Hydrologie E.Gille
II-1 la rivière
b – données hydrologiques
la lame d’eau équivalente,
c’est l’épaisseur d’eau : L = V
A le volume écoulé durant t,

V= Qxt,
est réparti sur la surface A du L
bassin versant

Q = Débit moyen pendant une période t

L (mm) = Q (m3/s) x t (jours) x 86400 ( s) x 1000 (mm/m)


Volume écoulé durant A (km²) x 10 6 (m²/km²)
la période t
L (mm) = Q (m3/s) x t (jours) x 86,4
V= Qxt A (km²)

-Hydrologie E.Gille
L’équation du débit
Q = P- E (+ ∆réserves) 560

transpiration
Évapo-
Bilan hydrologique
140 930
La Meuse
120
à St.Mihiel

100
eau (mm)

80

cru
es
60 220
nappes 150
40

20

surplus besoins non satisfaits


ETR précipitations
Qnappes moisQ mesuré

-Hydrologie E.Gille
Géologie - hydrologie

II-1 la rivière
a – bassin versant et réseau hydrographique
b – donnés hydrologiques , phases hydrologiques , bilan hydrologique

II-2 : l’hydrosphère
a – l’inventaire de l’eau
b – cycle de l’eau

Roberto Epple/ERN -Hydrologie E.Gille


II-2 : l’hydrosphère
a – l’inventaire de l’eau

humidité atmosphérique
0,013 glaces
0,001 % continentales
28
2%

Lacs et rivières
0,23 eaux du sous-sol
0,02 % 8 et du sol

0,6 %
1350
97,4 %
en 10 6 km3/an
ou 1015 m3/an (109 = 1 milliard)
-Hydrologie E.Gille
II-
II-2 : l’l’hydrosphè
hydrosphère
a – l’inventaire de l’eau
Bilan de l’eau sur la planète terre
eaux douces
Total eaux : 1386 10 15 m3 36 10 15 m3
océans 1350 10 15 m3 97,4 %
total eau continentales 36 10 15 m3 2,6 % 100 %

glaces continentales 28 10 15 m3 2 % 77, 3 %


eaux du sous-sol 8 10 15 m3 0,6 % 22 %
nappes souterraines 0 à 800m 4 10 15 m3
nappes souterraines > 800m 4 10 15 m3
humidité du sol 0,06 10 15 m3 0,17 %
lacs et rivières 0,23 10 15 m3 0,02 %
étendues salées 0,11 10 15 m3 0,01 %
étendues d’eau douces 0,12 10 15 m3 0,01 % 0,35 %
rivières 0,001 10 15 m3 0,003 %
humidité atmosphérique (2,5g/kg) 0,013 10 15 m3 0,001 % 0,04 %
eau de constitution des êtres vivants 0,001 10 15 m3 0,003 %
eau de constitution des minéraux 0,001 %
A titre de comparaison, quelques masses :

soleil 2 10 27 tonnes
terre 6 10 21 tonnes
hydrosphère 1,4 10 18 tonnes (1/4000 e de la masse de la terre)
atmosphère 5 10 15 tonnes (1/300 e de la masse de l’hydrosphère)
Lune 8 10 19 tonnes (50 fois l’hydrosphère terrestre)
hydrosphère Lune 6 10 9 tonnes (à peine 1/25e du lac Nasser sur le Nil
ou 300 fois le lac de Madine)
-Hydrologie E.Gille
II-2 : l’hydrosphère
b – cycle de l’eau

0,40 0,11

0,07
0,44
0,04
0,012

en millions de km3/an ou 1015 m3/an (109 = 1 milliard)

-Hydrologie E.Gille
Le temps de séjour moyen

10 jours

9 jours 4 ans
300 ans
(qlq jours à X 1000 ans)
1350/ 0,44
= 3 000 ans

en millions de km3/an ou 1015 m3/an (109 = 1 milliard)

-Hydrologie E.Gille
400 000
1100 mm
440 000 40 000
100 mm
1200 mm

361 .1066 km²


en km3/an ou 109 m3/an (109 = 1 milliard)

-Hydrologie E.Gille
110 000
710 mm
70 000

460 mm

250 mm
12 000
40 000
réserves souterraines
8 000 000 109 m3

149 .1066 km²


149 .10 km²
en km3/an ou 109 m3/an (109 = 1 milliard)

-Hydrologie E.Gille
Géologie - hydrologie

II Eléments d’hydrologie
II-1 la rivière
II-2 l’hydrosphère

II-3 l’eau dans le sol


a – porosité - texture et structure
b – perméabilité - circulation de l’eau
c - le profil hydrique d’un sol

II-4 l’eau souterraine : notions d’hydrogéologie

Roberto Epple/ERN -Hydrologie E.Gille


II-3 l’eau dans le sol
a – porosité - texture et structure
La porosité du sol

Prendre un échantillon de sol

-Hydrologie E.Gille
La porosité du sol
définition
porosité : part des vides dans la roche – s’exprime en % du volume total de la roche
2 sortes de porosité : - de 1) à 2) des vides où l’eau est libre (gros)
- de 2) à 3) des vides qui retiennent de l’eau (petits)

1) saturation 2) ressuyage 3) étuvage

Ps : poids à saturation Pr : poids ressuyé Pé: poids étuvé

Ve : volume d’eau libre -Hydrologie E.Gille


définitions La porosité du sol

porosité : part des vides dans la roche – s’exprime en % du volume total de la roche
-porosité efficace : part des vides permettant l’écoulement de l’eau dans la roche (%)
-porosité de rétention : part des vides piégeant l’eau dans la roche (%)

1) saturation 2) ressuyage 3) étuvage

Ps : poids à saturation Pr : poids ressuyé Pé: poids étuvé

Ve : volume d’eau libre -Hydrologie E.Gille


L’agencement des grains du sol

des vides …

… des gros qui


permettent
l’écoulement libre
de l’eau :
… des petits qui
participent à la
rétention de l’eau : a
m croporosité

i
m croporosité

-Hydrologie E.Gille
La porosité du sol

porosité de
rétention porosité
totale

porosité efficace

1) saturation 2) ressuyage 3) étuvage

Ps : poids à saturation Pr : poids ressuyé Pé: poids étuvé

Ve : volume d’eau libre -Hydrologie E.Gille


La porosité du sol

-Hydrologie E.Gille
définitions

porosité : part des vides dans la roche – s’exprime en % du volume total de la roche
-porosité efficace : part des vides permettant l’écoulement de l’eau dans la roche (%)
-porosité de rétention : part des vides piégeant l’eau dans la roche (%)

perméabilité : capacité d’une roche à laisser circuler l’eau – s’exprime en m/s

Une roche peut-elle avoir une certaine porosité et être imperméable ?


-Hydrologie E.Gille
La perméabilité du sol

définitions
La perméabilité d’un terrain : La perméabilité est exprimée en m/s
c’est sa capacité à laisser l’eau (comme une vitesse) :
circuler en son sein, parce qu’il K de 10-5 m/s  une vitesse
possède une certaine porosité d’infiltration de 36 mm/h
efficace.
Un tel terrain est dit AQUIFÈRE
-Hydrologie E.Gille
Comment se présente le taux d’humidité du sol à proximité de la surface ?

II-3 l’eau dans le sol


c - le profil hydrique d’un sol

« les eaux courantes »


s/s dir. Cosandey

-Uef 11 gille
teneur en eau volume des vides en eau (%)
Le profil hydrique du sol =
volume total des vides
(ou taux de saturation)

teneur
en eau

porosité de
rétention porosité
efficace

Remontées capillaires

profondeur
« les eaux courantes »
s/s dir. Cosandey
-Hydrologie E.Gille
Géologie - hydrologie

II Eléments d’hydrologie
II-1 la rivière
a – bassin versant et réseau hydrographique
b – données hydrologiques , régime hydrologique , bilan hydrologique
II-2 l’hydrosphère
a – l’inventaire de l’eau
b – cycle de l’eau
II-3 l’eau dans le sol
a – porosité - texture et structure
b – perméabilité - circulation de l’eau
c - le profil hydrique d’un sol
II-4 l’eau souterraine : notions d’hydrogéologie
a - aquifères - types de porosité et de perméabilité – cas particuliers des calcaires
b - nappes : zone saturée, piézométrie, nappe libre et nappes captives
c - fonctionnement des nappes , alimentation et exutoires
d - qualité des eaux souterraines : qualité naturelle, vulérabilité , protection

Roberto Epple/ERN
hydrologie-
hydrologie-gille
Géologie - hydrologie

types de porosité et de perméabilité

- Porosité d’interstices : roches meubles , sables , grès peu


consolidés

- Porosité de fissures : roches fracturées , calcaires ,


basaltes , grès compacts

cas particulier des calcaires :


dans les calcaires,
calcaires la dissolution qui agrandit les
fissures crée de grandes cavités

-hydrologie-
hydrologie-gille
Roberto Epple/ERN
II-4 l’eau souterraine : notions d’hydrogéologie b - Aquifères et nappes

nappe libre Puits


ou piézomètre

Zone non saturée


toit de la nappe
Zone saturée :
remontées
frange capillaire
capillaires
surface libre de la nappe ou surface piézométrique

Zone saturée :
nappe

Terrain imperméable : mur de l’aquifère


Aquifère à nappe libre :
aquifère reposant sur une couche très peu perméable et surmontée d'une zone non saturée-Hydrologie
en eau. E.Gille
Hydrologie E.Gille
Aquifères et nappes
Les fluctuations de la nappe

Zone non saturée


toit de la nappe
Zone saturée :
frange capillaire
surface libre de la nappe ou surface piézométrique

Zone saturée :
nappe

nappe libre :
le toit de la nappe bat librement en fonction des entrées d’eau
-Hydrologie E.Gille
Aquifères et nappes Les fluctuations de la nappe

nappe captive
Puits
ou piézomètre
surface piézométrique de la nappe
Aquifère
captif (ou
nappe
captive) :
Zone non saturée
dans une
nappe captive,
l'eau
souterraine Terrain imperméable :
est confinée toit de l’aquifère
entre deux
formations
très peu
perméables. Terrain épaisseur
de nappe
Lorsqu'un perméable
forage atteint saturé
l’aquifère sous
une nappe pression
captive, l'eau
monte dans le
forage.
Terrain imperméable : mur de l’aquifère

-Hydrologie E.Gille
Alimentation de la nappe

Dans la ré
région parisienne, deux nappes
captives sont exploité
exploitées: celle de l'aquifè
l'aquifère du
Néocomien (Cré
(Crétacé
tacé infé
inférieur) sé
séparé
parée par un
niveau semi-
semi-permé
perméable (Aptien) de celle des
sables verts sus-
sus-jacents de l'Albien. Depuis
1850, les niveaux pié
piézomé
zométriques ont
fortement chuté
chuté et les transferts d'eau se
font au travers de l'Aptien, selon la
diffé
différence des niveaux pié
piézomé
zométriques,
depuis l'aquifè
l'aquifère né
néocomien jusqu'à
jusqu'à celui de
l'Albien. -Hydrologie E.Gille
Aquifères et nappes : types de sources

-Hydrologie E.Gille
Géologie - hydrologie

II-4 d - qualité des eaux souterraines : qualité naturelle, vulérabilité , protection

Porosité d’interstices : roches meubles , sables , grès peu


consolidés =
conduits microscopiques = bonne filtration
circulation lente = épuration bactériologique

- Porosité de fissures : roches fracturées , calcaires ,


basaltes , grès compacts =
trop gros conduits = pas de filtration
circulation rapide = pas d’épuration bactériologique

cas particulier des calcaires : l’eau est toujours suspecte

Roberto Epple/ERN -hydrologie-


hydrologie-gille
3 mm
5 mm

capillarité

retour...

hydrologie-
hydrologie-gille

Vous aimerez peut-être aussi