Vous êtes sur la page 1sur 160
a } py ANP VANICANS CREDITS PHOTOGRAPHIQUES b.12m:F.SitleyREA p, 12¢=DenisRea;p. 12 9:44, NascmentafRa :p. 25: SPAPRESS sp. 34 ® Siler p. 4:8 amore; p41. AlrdREA p42 SNCF 9.44 IL. PelacXCORBIS;p. 5 Meche p. 52 MaghretGAMMA p55 Dros Rsees;. 5B bas RDamotcdREA 58 ht: X AUTIREA ;p. 6D: STUMIFISIPA PRESS; p. 63 Dots Reser p64: Broz! | REPORTERSREA p, 66 Dros Réservés;p. 73" DenisREA . 74 :T. Hoepcemagnum :p. 76 | G RobOEA; p78 LetkowstuCORBIS:p, 80: A, DevouardREA; p82 1H FourmyMEA: p D. MaliaREA;p. 85 R DamoreUREA p88: C, ParfREA jp. 96). eynsoREA sp. 99 Dros | ésenés:. 104. MollaoREA :p. 112 C. MoschetiREA ;p. 124 :F.SitlerREA ;p. 130 | HalaySIPA PRESS; p, 132: FitchaVCORAIS:p. 138 SocistbBIC:p, 140: C. HondroGAMMA 3p. 142 LWA: Dann TardfiCORBS jp. 146: itchaV/CORBSS. Direction éditoriale: Michéle Grandmangin Edition : Bernard Detcord Maquette et couverture: CGI Mise en page: CGI Iconographie : Bridgett Noizeux Dessins: Marco © CLE Internationa/SEJER 2004 ISBN : 209-033803-2 © CLESELIER 200, La phetcone non autorebe at un dt. INTRODUCTION A quis‘adresse ce livre ? Le Vocabulaire progressif du francais des affaires s'adresse 3 des étu- diants ou & des professionnels de niveaux intermédiaire et avancé désireux d'apprendre le francais dans un objectif professionnel. Louvrage vous aidera a développer non seulement votre vocabulaire des affaires, mais aussi un certain nombre de savoir-faire professionnels. Vous pourrez ainsi communiquer plus aisément dans les situations les plus courantes, du monde des affaires. Ce livre peut étre utilisé aussi bien en classe qu'en auto-apprentissage, les corrigés des exercices se trouvant dans un livret séparé. HE Comment ce livre est-il organisé ? Louvrage contient 70 lecons. Chaque lecon tient sur deux pages. Les 15 premigres lecons portent sur le vocabulaire lié & des savoir-faire professionnels communs & tous les domaines des affaires, tels que télépho- ner, assister a une réunion, parler en public, négocier, etc. Les 55 lecons suivantes parcourent le monde des affaires. Elles couvrent des domaines aussi variés que la culture d'entreprise, les ressources humaines, Iéthique dans les affaires, la production, le marketing, la compta- bilité, a finance, etc Chaque lecon traite un théme différent et peut constituer le sujet d’un cours. La présentation du vocabulaire respecte une progression dans le choix des themes. Au fil des lecons, en effet, les thémes abordés deviennent de plus en plus techniques. Louvrage commence ainsi par étude de savoir-faire trois © 3 46 quatre courants (ex. : téléphoner), qui ne requigrent pas 'emploi d'un lexique tech- nique, et il se termine par des thémes plus spécialisés, telles la finance ou la comptabilité. Néanmoins, chaque lecon est autonome, ce qui permet de parcourir librement le livre, a votre rythme et selon vos propres intéréts. Vous pouvez donc trés bien commencer par étudier un théme technique, comme les actions a dividende prioritaire (legon 64), et continuer par un exercice por- tant sur des savoir-faire généraux, comme par exemple, I'aménagement d'une salle de réunion (legon 2), Selon le principe en usage dans cette collection, chaque lecon est consti- tuée, sur la page de gauche, d'une présentation, sur la page de droite dexercices. Ces deux pages peuvent aisément étre exploitées et dévelop- pées en classe, par exemple pour des débats ou des activités de groupe. Wt La page de gauche Les mots ne sont jamais présentés dans une liste séche de vocabulaire : ils sont mis en contexte dans des phrases, des histoires, des dialogues, des ‘témoignages. Souvent, ils sont prononcés par des hommes et des femmes d'affaires, experts dans le domaine étudié. Ces personages expliquent, racontent, donnent leur avis, Les mots, ainsi mis en scéne, sont bien vivants, et vous n’aurez aucun mal a en saisir le sens. lest bien entendu que cet ouvrage ne recherche pas l'exhaustivité. Pour d'évidentes raisons matérielles et pédagogiques, il est impossible d'ensei- gner tout le vocabulaire des affaires, Wt La page de droite Les exercices vous permettront de mettre en pratique, de vous approprier progressivement et d'assimiler les notions abordées & la page de gauche. Ces exercices sont varic questions & choix multiples, vrai ou faux, exercices a trous, exercices d'association, didentification, petits cas, ete. Enfin, un index développé vous permettra de vous orienter & travers les lecons et de retrouver diverses occurrences des mots ou expressions. Nous espérons que vous prendrez plaisir a utiliser ce livre. courir ouvez ne les e por- ament ‘onsti- iroite relop- re: ils 5, des mmes uent, vants, Pour ansei- >prier reices rs les (© CLESEJER 2004 La photoopie non atoioge ast un dh SAVOIR-FAIRE BD Réunion 1: TvPES DE REUNIONS. " Types de réunions B, Reunions & distance BD Réunion 2: ORGANISATION, A.Préparation B, Salle de réunton . Autour de la réunion BD Réunion s : ANIMATION. A.Annoncer Vordre du jour B. Mettre de ordre C. Demander des explications D.Conclure B® Réunion 4: paRTicIPATION A.Exprimer son point de vue B, Garder la parole C, Comment était la réunion? B® TeLéPHone 1 : PREPARATIFG....... A.Autour du téléphone B.Numéros C. Messages téléphoniques © tévéPHone 2 : PRISE DE CONTACT... A. Entrée en communication B. Absent ou indisponible @® tétérvione 3: compuications.... A.J comme Jacques B, Mauvais numéro C. Incidents techniques D.Pour conclure ‘TELEPHONE 4: RENDEZ-VOUS A.Prendre rendez-vous B. Déplacer un rendez-vous SOMMAIRE 10 12 4 16 18 22, 24 B® écarr 1: verre D’AFFAIRES, A. Présentation B. Titre de civilité C.Contenu DD scarr2: courrier £LECTRONIQUE. A.Exmall, courrier électronique, courtiel? B.Eerire C.Envoyer DD Parueren pupuic 1 A. Types de discours B. Préparatifs C. Introduction PARLER EN PUBLIC 2. A.Contenu B. Voix, gestes, regards C. Face aux perturbateurs B nécociarion 1: srruarions. A. Types de négociations B, Avancée de la négociation C. Conditions de réussite DD sécociation 2: stratéares. A.Compétition B. Coopération C. Choisir sa stratégie DD Nécociation 3 : ENTRE CULTURES. A Situation interculturelle B. Objectits C. Communication D. Prise de décision ENTREPRISES DD wees veNrRerRisEs 1 A. Autour de entreprise B. Taille des entreprises 26 38 D rvs penreenises 2 2 A Activités: des entreprises B. Aan appartionnent les entreprises? D secrevrs pacnviré 4 A Activité principale B. Primaire,secondatre,tertiire D curvreenmepnse 1 46 A. Laculture d'entreprise, qu’est-ce que c'est? B, Geston du temps B® currure DenrrepRisE 2. 48 A Distance hiérarchique B, Symboles, C. Langage ED croissance DE LENTREPRISE 50 Croissance interne B. Croissance externe E) DISPARITION DE L’ENTREPRISE. 52. A. Déclaration de faillite B. Causes et conséquences RESSOURCES HUMAINES B proressions 1 54 A. Qu'est-ce que vous faites dans la vie? B. Vous faites quoi exactement? PROFESSIONS 2.0 sesn esse 56 A. Carrlére professionnelle B. Comment trouvez-vous votre travail? C. Mots familiers : autour du boulot BD urvve Travan... 58 A.Alaville B.Ala campagne @ iecomes er Formation. 6 A. Université et grande école B. Formation continue 6 esix @® emptor er chOmace. A Population active B. Résultats et tendances RECHERCHE D'EMPLOI A. Méthodes de recherche B. CVet lettre de motivation .Entretien d’embauche CONTRAT DE TRAVAIL. A. Lettre d’engagement B. Travail temporaire C.Fin du contrat &D Rémunération pu TRAVAIL. A Salaire de cadre B. Pourboires et congés payés C. Remunération du vendeur D. Primes ED) rersonnez er ENCADREMENT. A. Types de salariés B. Types de cadres C. Direction générale ® conaurs pu travat. A.Syndicalisme B. Droit de gréve C. Types de graves D. Jours de greve PRODUCTION BD Bens ve propuction. A Capital technique B, Capital fixe C. Capital circulant ® Provure...... A Objectifs de la production B. Etapes de production C. Modes de production 62 64 66 2 m4 6 62 64 66 70 2 "4 76 a 7 i i i g s ° &D propucrivire. A. Productivité et rentabilité B. Facteurs de productivité C. Cofits de production D. Gains de productivité ED RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT A De la recherche au développement B, Vellle technologique ED Propriété INTELLECTUELLE A. Dépat de brevet B, Dessins, modéles, marques Gralre et artistique A.La sousttraitance, qu’est-ce que c'est? B. Est-ce la meilleure solution? ® estion pe stoces.......... A. Inventaire B, Juste a temps ® nisoves inpustRiets. A. Hygigne B, Sécurité C. Environnement D worcareurs économiques. A Mesures de la production B. Cycles économiques C. Mondialisation MARKETING D Acenrs DU MARCHE... A.Quiest-ce qu'un marché? B. Concurrents C. Distributeurs D. Du coté des consommateurs © tre pe marcut . ‘A. Segmentation B.Cycle de vie 8 80 82 84 86 92. 4 @ wennner te propurr. 96 A.Gamme B. Positionnement C. Marque D.Conditionnement ® rere rax 98 A Prixet coats B, Courbe de la demande €. Types de prix D. Niveau des prix communication COMMERCIALE 1... 100 A Publicité par les médias B, Publicité directe C.PLY ® communication COMMERCIALE 2... 102 A. Promotion des ventes B. Parrainage €. Relations publiques ( ManiresTaTIons COMMERCIALES.. 104 A Foires, salons, expositions B, Comment participer C. Trouver son chemin BD covmerces......... vow 106 A Grandes surfaces et centres commerciaux B, Petits commerces et petits commergants €. Commerce franchisé ® enreenien DE VENTE 1.......... 108, A Accuelllir B, Questionner C. Argumenter &D eNtReren De VENTE 2 110 A.Traiter les objections B. Conclure BD COMMERCE ELECTRONIQUE. ens 12 Allnternet B. Intranet C.B2B et BAC ACHAT ET VENTE §D commanbe er tivraison 14 A.Bon de commande B. Problémes de livraison ‘CONDITIONS DE PAIEMENT..........-. 116 ‘A Moyens de patement B, Délais de paiement C. Transport D.Réductions ® serame payer 8 A Facturation B. Rappel de paiement BD =ortre............. 120 Se lancer dans l'exportation B. Balance commerciale C. Protectionnisme et libre-échange REGLES DU JEU BD érenque DANS LES AFFAIRES......... 122 A.L’éthique, qu’est-ce que c'est? B. Guide de conduite C. Fonds éthique BD rraction Economique 1... 124 A.Contrefacon B. Trafic C.Racket INFRACTION ECONOMIQUE 2.......~. 126 A Fraude fiscale B.Escroquerie C.Delit d'initie D.Piratage informatique 8 ehuit ® prariques ANTICONCURRENTIELLES.... ‘A. Abus de position dominante B, Ententes C. Aides d'état ARGENT, FINANCE D services Bancaires A. Compte courant B, Disteibuteurs automatiques C. Autres services ® créorr Bancaire. A. Prét et emprunt B, Garantles C. Taux d'intérét ® avrorr ve caprrat. A Capital social B, Sociétés commerciales . Augmentation de capital DROITS DE L’ACTIONNAIRE. A.Laction, titre de propriété B. Types d'actions C. Types d’actionnatres (D PLaceMEnrs FINANCIERS. A. Portefeuille de valeurs mobilizres B. Placement en actions C. Placement en obligations ®D Fwervations pourstéRes. A.Cours dela bourse B. Krachs boursiers ® acteurs DE La BOURSE, A Investisseurs B. Courtiers en bourse €, Tendances du marché 130 132 134 136 M40 142 . 128 | | | D assurances. 144 A. Mécanisme de l'assurance B. Types d’assurances C. Contrat d’assurance D. Déclaration de sinistre ® Fame es compres. M6 A.Plan comptable B. Compte de résultat @ Faire Le Bian. A. Actif B. Passif INDEX 148 150 REUNION 1 : TYPES DE REUNIONS A. TYPES DE REUNIONS ly atoutes sortes de réuntons, des grandes et des petites, avec des objectifs différents. Voici quelques exemples de réunions : [rewnion Dans a socét tel une réunion de service se tent tous fs lands matins eservice _ Iechel de service fate point vce ses colaborateurs sues projets en cours, est une séance de travail obligatoire pou tous. ‘Au cours Searing ce sont des reunions deceive de recherche des, od chaque pavtclpant ‘es uggeton Madrid un colloque reunite cenaine de specs vers athe (cater) su des questions éonomaques Un clog an mols de prtlpants qu'un congres. Tacanbide Une fl par an, TAssembiGegéatale des acionnares delatl tat convoqute pour rendre des dtlons importantes, ete Tela emu son aside anucll3 mers, Les membres de assemble nt detvere (scat longvement evant de voter Réception Louverture officielle des nouveaux bureaux de Ixtel a 6t6 Inaugurée le 3 mars. La direction avat organisé une grande réception. Tout le personnel était invité un cocktail ob était servi un grand buffet (table garnle de plats frolds ‘et de boissons) | Colloq B. REUNIONS A DISTANCE ‘Avec la téléréunion (=a téléconférence), plusieurs personnes se trouvant dans des encroits s6parés sont reliées entre ‘elles par des moyens de télécommunications (Internet, satellite, etc.). Texiste deux types de téléréunion : ~ Jaréunion par téléphone : elle réunit plusieurs personnes au téléphone. On peut aussi appeler « union téléphonique » ‘ou «audioconférence » ou « conférence téléphonique »; ~ laviioconférence («la vidéoconférence) ‘lle permet aux participants de se voir grace ‘des caméras et des €crans, (© CLESELER 2004 La photoosie non eutcrsbe est un de REUNION 1: TYPES DE REUNIONS AERC aaa ara ay @©D_ _ dans quel type de réunions cité en A de la page 10 pouvez-vous le plus probablement entendre les déclarations suivantes? Cae ores 3. E©D completez tes mentions manquantes. Réunion nocturne chez Ixtel Cette année, I'Assemblée générale des actionnaires de Ixtel était c ________ pour le 3 mars, Elle s'est t @ la date prévue dans la grande salle des conférences. Le président a présenté la situation, puis les m ——_______ de l'assemblée ont d _________jusqu’a une heure du matin. La direction avait prévu ensuite une r — autour d'un b _.. Mais comme il était tard, tout le monde est parti bien vite, © _ ve quel type de reunion s‘agitil? ‘Comme les participants n‘ont pas besoin de se déplacer, elle permet de gagner du temps, Mais elle a des limites. Celui qui parle percoit mal comment son message est percu par les autres. L’animateur ne peut pas “observer les réactions du groupe, et sa tache est donc plus difficile. Usagi dela onze 11 REUNION 2 : ORGANISATION A. PREPARATION Marlus Guillard, consultant, est spécialisé dans organisation des réunions. ll donne ‘quelques conseils & un groupe dhommes et de femmes d'affaires. ‘= Programmez la réunion bien & Vavance : lieu, date, durée, etc. ‘m= Précisez Pore du jour (= la liste des sujet & traiter). sm Faites une liste des participants, Invitez uniquement les personnes dont la présence a la réunion est nécessair. sll ne faut pas négliger les conditions matérielles ~ réservez une salle de réunton confortable, éclairée, spacieuse (grande) ~ retenez le matériel dont vous aurez besoin : stylos feutres, blocnotes, etc ~ préparez les dossiers et documents qui seront distribués ; ~ penser aux bouteilles d'eau et aux verres. B, SALLE DE REUNION Marius Guillard conseille de bien réfléchir a la disposition de la salle. Cette disposition de type La forme cireulatre salle de classe reine (encercle) favorise (aide) (mite) les 6changes Jecontact en faceface. au sein du groupe. Lanimateur a une place Identique a celle des autres. Disposer les tables en U facflite la communication et permet de concentrer TYattention sur Panimateur, C. AUTOUR DE LA REUNION Les déclarations suivantes ont été entendues dans les couloirs d'un bureau. ml prévoit de faire une réunion la semaine prochaine, sm La réunion du 8 mars a été reportée au 16 mars. La réunion du 12 mars a été avameée au 3 mars. sm Finalement, il n'y a pas de réunion !La réunion a été annulée. sm Jenne peux pas assister & la réunion, j'al un empéchement (un probleme). sm La date de la réunion n'a pas encore été fixée, eur, (© CLESSEIER 2006 Le protoooie non atore6o 68 un REUNION 2: ORGANISATION EXERCICES ERI LALA ATES. OE ARETE: © Woici extrait d'une fiche d’évaluation. Complétez les mentions manquantes. any “EVALUATION DE LA’REUNIONS 0) 8 |) sDonneg-fous votre avis sur le déroulement de 1a réunion.. ‘ 3 eo répondant aux questions suivarites: : oo mee 2 sutfcamment a tavance? ae contin cae © A uelle disposition de la salle de réunion correspondent les caractéristiques suivantes ? 1. Lanimateur fait partie du groupe. tr a, Salle de classe 2. La communication est & sens unique : animateur parle, les autres écoutent. Fon b. Tables en U 3. La communication dans le groupe est possible, mais V'animateur garde une place centrale. © =>... Tables en cercle © complstez les déctarations suivantes. 1. La réunion d'hier a été r ______ & demain. 2, Ilfaudrait f ______ une nouvelle date de réunion. 3. Il ne peut jamais a ________ aux réunions, il a toujours un e 4, La réunion de demain est inutile, je propose qu'on I'a 5. Comme il faut prendre une décision trés vite, la réunion a été a ________ d'une semaine. 6. Dans cette entreprise, on f ________ beaucoup de réunions. RT SERINE A LEARNER treize © 13 REUNION 3 : ANIMATION A. ANNONCER L’ORDRE DU JOUR Jacques Tissot, directeur général de la société [atel, anime une réunion. Comme les participants ne se connaissent pas, i propose de faire un tour de table : chacun se présente suecessivement. Jacques Tissot annonce le theme de la réunion : sm Nous sommes ie aujourd'hui pour parler de. Ensuite, Jacques Tissot précise ordre du jour: m Si vous le voulez bien, je commenceral par présenter... Ensuite, nous examinerons... Puis il entre dans le vif du sujet. Le secrétaire de stance a déja commencé & prendre des notes. Al'aide de ces notes, i rédigera le compte rendu écrit dea réunion, jum -B. METTRE DE L'ORDRE Jacques Tissot doit gérer les temps de parole des participants. Pour cela, il peut dire : mi Madame Bernard, est a vous de parler. 1m Désolé, madame Bernard, mais monsleur Bouquet a demand¢ la parole. mz Attendez, nous ne pouvons pas tous parler & la fois. Si quelqu’uin s’écarte de ordre du jour, Jacques Tissot peut dire: m= Revenons & notre sujet, sl vous plait, (C. DEMANDER DES EXPLICATIONS Jacques Tissot dot stimuler et clarifier les échanges entre les participants. Pour cela, il reformule certaines positions en disant mSije comprends bien, vous nous dites que... ‘Au cours de la réunion, Jacques Tissot demande des précisions : m Qu'entendez-vous par budget important ? m= Pouvez-vous nous donner un exemple de...? Vous nous dites que c'est la meilleure solution, Mais pour quelle raison ? D, CONCLURE Pour résumer ce qui a été dit, Jacques Tissot peut dire: mzEn résumé, on peut dire que... mDone, si nous résumons ce qui a été dit, ... En conclusion, nous pouvons dire que... « Je crois que nous avons fait le tour de la question. », dit inalement Jacques Tissot. 14 « quatorze |S CLESEJER 2004 La photocopier ation dt REUNION 3: ANIMATION © Eeconstituez les phrases que 'animateur a prononcées pendant la réunion, 1. Que voulez-vousdire =e 2 pour que nous parlions du projet Cerise. 2. Pouvez-vous nous donner => b. ce point dans le compte rendu? 3, INfaudrait absolument. => © par 3, Jean-Jacques ? 4, Jai organisé cette réunion => <4. nous passions au point 3 de ordre du jour. 5, Jecrois que Jean-Jacques = «, terminer avant 17 heures. 6, Est-ce que vous avez >. f. une solution 8 proposer? > 9 un exemple, Jean-Jacques ? = fh, a demandé la parole. 7, Pouvez-vous noter 8, Jesuggére que @©_ A quel moment de fa réunion ‘animateur a-t.il prononcé les phrases suivantes? AU DEBUT AU MILIEU ALA FIN 1. Julien Boulard m’a demandé d'excuser son absence, 2. Ine faudrait pas que nous parlions tous ala fois. 3. Vous croyez que ce sera difficile, c'est bien ga? 4, Je erois que nous nous écartons de notre sujet. 5. reste a fixer a date de la prochaine réunion. ooooo00 o000000 oooo0a00 6. Je vous rappelle l'ordre du jour. © _Woici te temoignage d'un participant a une réunion. Complétez les mentions manquantes. «La réunion a commencé & 9 heures précises. Comme on ne se connaissait pas, on n'a commencé par faire un de ______.. Ensuite, l'animatrice a pris la —_____ our présenter —____ du Elle m’a demandé de tenir le réle de de —____.. Jai done da. _____ des notes pendant toute la réunion et maintenant, je dois rédiger le eae a A SE SS ALPS OCR CI quinze + 15 REUNION 4 : PARTICIPATION A. EXPRIMER SON POINT DE VUE Aw cours d'une réunion, vous pouves exprimer votre point de vue en commengiant par dire: «A mon sent s,« Aman avi, «Je touve que.» «fe pense ie Voici quelques expressions utiles pour exprimer votre accord ou votre désaccord ‘Vous étes d'accord Vous n'étes pasd'accord ‘Je suls tout a fait @'accord. ‘dene suis pas de votre avis. ‘esis de votre avis. ene partage pas votre point de vue. Vous avez (absolumend raison. Ce n'est pas vrai de dire que. Excellente idée : nous pourrons ainsi. Mn’a jamais 6té question de... B. GARDER LA PAROLE Si quelqu’un vous coupe ta parole (vous interrompt), vous pouvez dire ‘m Laissez-mot continuer, s'il vous plat sm Vous permettez que je termine. 1m Si vous n'y voyer pas d’inconvéntent, je voudais terminer. Je disais done que... Sivous voulez apporter une explication, dites sm Je tiens a préciser que... sm Je voudrais ajouter un point qui me paraft important. C. COMMENT ETAIT LA REUNION ? Deux collegues de travail parlent d’une réunion & laquelle ils viennent d'assister. Auneue : Amon avis, c’était une perte de temps absolue, le genre de réunion interminable, qui me Ahoucke sur ren. Ctl terblementennuyeus. Guo: lene suis pas accord, trouve cette reunion tts wile et tres productive. ‘ume: Productive? La seule décision qu'on a prise cst cde cera date dea prochain éuon, Gare. : Pas du tout, ona €changé nos pent de ve, out lemonde x donné sons ‘Ames: Sauf que Pauline, comme toujours, mouopalise la pare les trois quarts du temps tot ce qu'elle dit est hors sujet. Guana Tu exagéres! Bougon a pest Ia parole tout lemonde. -AurEuE : Moi, franchement, je trouve que Bougon est trop mou. Ii devrait étre plus directif et limiter Je temps de parole de chacun, On n'a pas traité la moitié des points inscrits &!'ordre dujour ton a terminé avec une heure de retard. 16 « seize © CLESEIER 2004 Le photoopie nn autrike ext un it REUNION 4: PARTICIPATION I HORAN TSP NESSES au ma a aaa @ choisissez ia signification correcte. 1, Cette réunion est inutile. (Elle ne sert a rien Ci Cest tras intéressant. 2. 1I monopolise la parole. [il garde la parole. Don ne Fentend pas. 3. lest trop directif, Ditlest trop mou. Ditlest autoritaire. 4, Elle ne m’a pas passé la parole une seule fois. (Je n'ai pas pu dire un mot. Dsai parlé une seule foi E@©D Associez tes deux parties de ta phrase. 41. Permettez-moi aumoinsde =¢ 2. Cen‘est pas vrai de direque =>... 3. lIn’a jamais &6 question dé =>. 4, Je ne pense pas que >. 5. Je souhaiterais ajouter a 8, Cétait une réu 5. Cest une perte de temps. (7 Gane débouche sur rien. Ci Cest une réunion productive 6. Cette question état inscrite & Fordre du jour. Ci cette question était prévue. cette question était hors sujet. 7. 11a dépassé son temps de parole. Dtlatrop parle. Cline parle pas assez. interminable. ClElle était trop longue. Clon est allé trop vite. a. un dernier point. b. nous ne faisons rien de la journée. © terminer ma phrase. 4, renoncer a ce projet. ¢. ce soit la meilleure solution. ED Woici des extraits d'un échange entre deux participants a une réunion. Les répliques sont dans le désordre. Mettez dans lordre les répliques de lextrait 1, pus celles de l'extrat 2, wm Extrait 1 Citnsister? Mais pourquoi voulez-vous,..? CAmon sens, il faudrait insister et... CLaissez-moi terminer, sil vous plait, Je disais qu'il faudrait insister et je suis sir qu’on y arrivera. wm Extrait 2 Ton ferait mieux de laisser tomber. DJe veux dire qu'il faut étre réaliste, on a perdu trop de temps sur cette affai Ci Que voulez-vous dire par la? dixsept © 17 A. AUTOUR DU TELEPHONE ly a plusieurs fagons de dire qu’on téléphone : on peut tdephoner a quelqu'un, appeler quelqu'un, passer un coup de fil (un coup de téléphone) & quelqu'un. Le comt (prix) dela communication téléphonique dépend de Iheure de votre appel ‘Si vous entendez la sonnerie de votre téléphone, c'est que vous recevez tn appel. Aujourd hui, en Europe, presque tout le monde ale téléphone. A la maison, les gens ont un téléphone fixe. Is sortent avec leur téléphone portable (- téléphone mobile). Dans la rue, vous trouvez des téléphones publics. Pour utiliser ce type de téléphone, vous entrez dans une cabine téléphonique et vous insérez une carte téléphonique dans Fappareil. Si vous cherchez un numéro de téléphone, consultez "annuaire. jus -B. NUMEROS Vous voulez télephoner & quelqu’un, & Paris. Vous décrocher le téléphone. Vous entendez une tonalité et vous composez le numéro. TELEPHONE 1 : PREPARATIFS ‘Accis a Indicatit | indicatit ‘Numéro du correspondant. international: | du pays dela ville 41427591 C) 3 1 quarante et un, quarante-deux, zérozéro | trente trols uw solxante quinze, quatre-vingt-onze fmm. MESSAGES TELEPHONIQUES Vous appelez Jonathan & son domicile. Vous tombez.sur le répondeur. Vous entendez sm Vous étes bien chez Jonathan Pujol, au 01 41 42 7591. Vous pouvez Iaisser un message apres le bip sonore.» Vous racerocher, sans lisser de message. Vous appelez le standard téléphonique de la société Ixtel, ot travaille Jonathan, Mais le (a) standardiste ne répond pas et vous entendez ce message sm Bienvenue chez Istel. Veuillez ne pas racerocher. Vous souhaltez aceéder au menu. Appuyez sur la touche étoile(*) de votre téléphone. Votre appel concerne le service technique, faites Ie 1. Votre appel concerne le service commercial, faites le 2, Vous souhaitez étre mis en relation avee un conseiller,faltes le 3. ». ‘Vous composer le numéro direct de Jonathan, & son bureau. Jonathan est absent et vous entendez : ‘m4 Votre appel a été transféré & une messagerie vocale, Jonathan Pujol n'est pas disponible. Au signal, veuillez dicter votre message. » Aprés que vous avez enregistré votre message, vous entender : ‘m+ Une fis votre message terminé, pressezle 1. Pour entendre votre message, presser le 2. Pour effacer et enregistrer de nouveau, pressez le 3.» 18 « dixhuit ‘TELEPHONE 1: PREPARATIFS > BASE AICNNA REE AIDA ASE: a a a EY @©D Entourez a bonne réponse 4. Vous voulez [appeler| téléphoner] a la société Ixtel, mais vous ne connaissez pas le numéro. 12. Vous [consultez | dictez] 'annuaire téléphonique sur Internet. Vous [cher ressez] le numéro. 3. Cayeest!| Vous avez trouvé le numéro. Vous [ décrochez| raccrochez] votre appareil. Vous entendez une [tonalité [sonnerie]. Vous [composez | transférez] le numéro, ‘4, Maintenant, chez Ixtel, le téléphone est en train de [sonner [recevoir un appel 5, La standardiste [décroche [raccroche | « Société txtel, bonjour », dit-elle, Maintenant, est a vous de parler. @Q Ecriveztes chiffres en lettres, comme dans exemple. x, 341221 15: trente-quatre - douze - vingt et un - quinze moi3it 67480996 17825499 SD secioutaux? VRAI FAUX 1. Pour appeler I'étranger, faites d'abord le 00. o a 2. Un téléphone sans fil = un téléphone portable. o a 3. Dans tous les cas, si vous tombez sur un répondeur téléphonique, vous pouvez laisser un message. o oa @©B Les opérations suivantes sont dans le désordre. Mettez-les dans ordre, Jai laissé un message. En appelant ixtel, je suis tombé sur un répondeur. Dy'ai raccroché. [sal entendu un message d'accueil ED Pierre Dupont a enregistré le message suivant sur son répondeur téléphonique. Supprimez six mots qui vous paraissent inutiles. (© CLESELER 2008 Le photoaoie nan ateriote oat un 36 dixneut 19 TELEPHONE 2: PRISE DE CONTACT : jum A. ENTREE EN COMMUNICATION ‘Vous téléphonez quelqu'un, Plusieurs situations peuvent se présenter = Letéléphone sonne, mais personne ne répond : votre correspondant est absent, ~ Laligne est occupée : votre correspondant est en ligne. = Votre correspondant répond : « All!» dit, La conversation peut commencer. Gest dela parede qui* tee annonce | 20 « vingt 2 CLESEIEA 2004, La photoopi non aterege eet un dit. ‘TELEPHONE 2: PRISE DE CONTACT ITN I ISON a ©} choisissez ta bonne réponse. 1. Pourrais-e parler a madame Cartier ? 5. Ne quittez pas, je vous la passe. (le Cest lu-méme. » De Cest noté, merci. » (le Cest de la part de qui? » De Merci bien. » 2, All6 | Jonathan, c'est toi? 6. Voulez-vous patienter? Cle Je vais voir sil est fa.» Ci ccEst-ce que je peux laisser un message ? » Cede ne crois pas. » Cle Non, je préfére patienter. » 3, Je suis bien dans lentreprise Ixtel? 7. Aquel moment est-ce que je peux la joindre? De Cest bien ga. » Pouvez-vous rappeler dans une heure? » Clebtel a l'appareil. » Cle Est-ce quelle a votre numéro? » 4, Crest a quel sujet? 8. Jeregrette, elle est en déplacement pour la journée. C1 cJaurais besoin d'une information. » Clade patiente encore un peu. » Dic Pouvez-vous tui dire que j'ai appelé? » Tle Dans ce cas, je rappellerai demain, » @©D_ _ Diites-ie plus poliment. 41. Crest quia Vappareil? - 2. Crest pourquoi? 3. Rappelez plus tard. 4, Vous attendez ? a 5. Elle est pas la aujourd'hui. a ED complétez tes mentions manquantes. 4. Le téléphones —____, mais personne ne répond : le correspondant est a __ ou alors il rie veut pas répondre. 2. tal ___ esto ____: le correspondant est en | _____ ou il a oublié de raccrocher son téléphone. 3, Je n'arrive pas 8j ______—. monsieur Pujol. A chaque fois que j'a _____., on me dit qu'il est end owen r____. Je| ____ un m ______ lui demandant de me 1___. Mais il ne me r ______ jamais. Je crois quill ne veut pas me parler. TL: LEE STERNAL IDES GLEBE REC AR PEON vingt et un « 21 i TELEPHONE 3 : COMPLICATIONS fs A. J COMME JACQUES Si vous voulez épeler un nom, vous pouvez dire, par exemple, » J comme Jacques » ‘ou «G comme Georges». Les mots ou expressions suivants peuvent vous étre utiles A =Amajuscule @ =Eaccent aigu = apostrophe =Eaccent grave fut =D. POUR CONCLURE 22 « vingt-deux (@ CLESELER 2004 La photoeoio non sutaribe tun dt ‘TELEPHONE 3: COMPLICATIONS @®D choisissez la bonne réponse. 4. Pourtiez-vous parler un peu plus for, sil vous plait? 3. J'ai di faire une erreur, excusez-moi. O« maintenant? » (Cle Cen’est pas grave. » Dites-{ui simplement que j'ai appelé. «Vous pouvez compter sur moi. » 1 ecJe crois que nous avons été coupes. $n sir, est-ce que vous m’entendez mieux Diese vous en prie. » De Je n'y manquerai pas. » 4, Je crois que vous avez fait un mauvais numéro. D1 cJe ne suis pas chez Manuela? » CO) « désole, j'ai raccroché par erreur. » @®D oici des extraits de quatre entretiens téléphoniques. Les répliques sont dans le désordre. Mettez-les dans 'ordre. m Entretien 1 Ci Cest de la part de qui? CBien sor, 0-G-ER, C1 Excusez-moi, pouvez-vous épeler votre nom, sil vous plait? OiPierre Oger. ‘m Entretien 2 Non, ic, c'est le 73 38. [ide vous en prie. D1 Bxcusez-moi. [Je ne suis pas au 04227238? ED completez tes mentions manquantes. 1. Jcomme ouG comme 2. Ah bon? Jene pas 3, la ____ n'est pas trés bonne, j'ai du 4, Jaida tromper sm Entretien 3 Cl Pouvez-vous lui dire que la réunion de jeudi est annulé? Cy Pourriez-vous lui transmettre un message? 11 Vous pouvez compter sur moi CiBien sar. m= Entretien 4 CNon, vous étes au Ministére des transports. DJe crois que vous faites erreur. Calls, Jonathan? DJe ne suis pas chez Jonathan? Intel? vous entendre. _— numéro, excusez-moi. IE I STL SPIED TTT TIE, vingt-trois 23 TELEPHONE 4 : RENDEZ-VOUS A. PRENDRE RENDEZ-VOUS On ne prend pas rendez-vous de la méme maniére selon qu'il s'agit d'un rendez-vous professionnel ou d'un rendez-vous entre amis. = Rendez-vous professionnel me Entre amis: = Que! jour vous conviendrait ? ~ On pourrait se voir ? ~ Lundi prochain, ga m’arrangerait. Vers - Oui, situ veux. Quand ga? 11 heures, si possible. ~ Demain soir, tes libre ? ~ Jeregrette, mais je ne suis pas disponible - Ca ne m'arrange pas vraiment. Mardi, tu Acette heurela, Que diriez-vous de lunci _pourrais ? aprés-mil ? Je peux vous proposer 141100. - Aquelle heute ? ~ Un peu plus tard, c'est possible ? ~ Adix heures, ga te va? ~ Est-ce que 16 heures vous irait? ~ Jepréférerais 9 heures. = Cest parfait, ~ D'accord, ca marche. = On dit «mardi, 9 heures » alors. B. DEPLACER UN RENDEZ-VOUS ‘Vous changez Vheure ou la date de votre rendez-vous si vous avez un empéchement = un contretemps (quelque chose qui vous empéche ¢’étre présent au rendez-vous). Par exemple, vous étes pris(e) = occupé(@). Vous étes meme débordé(@) = tres occupé(e). Vous pouvez aussi étre en déplacement (en voyage), en réunton, etc. m= Comment avancer Pheure ~ Sai un rendez-vous 11 heures avec ‘monsieur Pujol. Seraitl possible de ledéplacer ? ~ Voulez-vous avancer ou reporter lerendez-vous ? = Je voudrais 'avancer d'une heure. ~ Voulez-vous fixer le rendez-vous a 10heures, alors ? = Cest ¢a, 10 heures, ~ Pas de probléme, madame, c'est noté, ~ Formidable, merci bien. ‘m Comment reporter un rendez-vous = Est-ce qu'on pourrait reporter Jerendez-vous au lendemain ? ~ Un instant, s'il vous plat, je consulte son agenda... Malheureusement, ¢a ne va pas tre possible, monsieur Pujol est pris toute la journée. ‘= Comment annuler un rendez-vous ~ Falun empéchement, je serai en déplacement toute la semaine. ~ Sije comprends bien, vous souhaitez annuler votre rendez-vous. Voulez-vous prendre un autre rendez-vous tout de suite? ~ Malheurcusement, je n'ai pas mon agenda sur mot. Je rappelleral la semaine prochaine. 24 « vingt-quatre @ GLESEIEN 5004 La photooea nto aon ‘TELEPHONE 4: RENDEZ-VOUS nN IIS TERRE aaa E©D> voici rextrait d'un entretien téléphonique. Les répliques sont dans le désordre. Mettez-les dans ordre. (C1 Quel jour vous arrangerait? [Le mieux, pour moi, serait mercredi la méme heure. [Cest entendu, monsieur Bertin, mercredi 12, 8 10 heures, (ie voudrais reporter le rendez-vous QD. choisissez deux réponses possibles. 1. Pourrait-on reporter le rendez-vous ala semaine 3. Que diriez-vous de jeudi a 14 heures ? prochaine? Cle Cest parfait. » D1 «Je vous rappellerai le mois prochain. » Dc saimerais autant 14 heures. » Ti cJe regrette, ca ne va pas étre possible. » «Gane m’arrange pas du tout. » [1« Malheureusement, je serai en déplacement 4, Je souhalterais avancer un peu l'heure. Est-ce que toute fa semaine.» est possible? 2. Demain, t’es libre? Dic A 10 heures, vous seriez disponible ? » De Aquelle heure? » Cc Un instant, je consulte son agenda. » C«P comme Pierre. » De Cest note. » C1« Ga dépend pourquoi. » ED compiétez les mentions manquantes de cet entretien téléphonique. = Quel jour vous ¢ ____, monsieur? = Je n'ai pas mon a __sur moi. Est-ce que je peux vous r ____? ~ Oui, bien sr, nos bureaux sont ouverts jusqu’a 18 heures. ~ Je vous r __ d'ici une heure. ~ Trés bien, monsieur, & tout a 'heure, alors. vingt-cing + 25 oe 26 « vingt-six ECRIT 1 : LETTRE D’AFFAIRES A, PRESENTATION Rat Société RENAUDIN ocr (67 boulevard Farge (oot (69007 LYON Nathalie Lefranc travaille dans la so Ite. Elle explique con lettre d'affaires en France: Lyon, «Pour écrire une lettre, c'est facile, an ~ Vous prenez une feuille blanche de bie format Ad (21 x29,7em). En entéte se Projet megs trouve le nom de expéditeu.Ily a eee «autres informations concernant seams apranares Vexpéditeur tout en bas dela page. inna uavemiamel = Eerivez le nom et adresse du Bp Noes yon prion debien destinataire en haut, & droite i = Lobjetindique britvement le motif ' ‘Now vous emery pr avace. dela lettre. Ecriver le nom sans article. 71) Mendon nos adore ~ Pensez. aire des marges sur les cits, SF atngnese Fates beaucoup de paragraphs. Nettate bee Datae LEPRANC Sole Chet de piet ~ Bien sir, n'oubliez pas de signer. » B. TITRE DE CIVILITE Dans le titre de civilité, 'indiquez pas le nom de famille du correspondant. fcrivez, simplement « Madame » ou « Monsieur ». Si vous envoyez votre lettre & une société, et pas a quelqu'un en particulier, écivez « Madame, Monsieur,» Vous dever reprendre le titre de civilité la fin de la lettre, dans la formule de politesse, C. CONTENU Ise compose d'une introduction, d'un développement, d'une conclusion, d'une formule de salutations. Vous pouvez employer le « Je» ou le «nous », mais pas « Je» et «nous » dans la méme lettre. Dans introduction, commencez par faire référence a ce qui s'est passé, Par exemple: sm Je fais suite & notre entretien téléphonique du 3 mars. ‘m Nous vous remercions de votre lettre du 3 mars. Dans le développement, on transmet une information et / ou on formule une demande, Voici des expressions extraites de différentes lettres ‘m Nous vous prions de bien vouloir nous adresser... = Nous vous demandons de... ‘= Nous sommes heureux de vous informer... = Nous avons le plaisir de... mm Nous avons le regret de ne pas pouvoir... = Nous regrettons de. La formule de salutations est souvent précédée d'une conclusion (une attente, un espoit, des remerciements, etc). Par exemple : x Dans Vattente de votre réponse, je vous prie de recevoir... CRIT 1: LETTRE D'AFFAIRES RRSP TERS agg agg QD wegarder lextrait de lettre ci-contre. ly a trois erreurs. Quelles sont ces erreurs? QD Woici des phrases extraites de lettres d'affaires. Les mots sont dans le désordre, Mettez-les dans ordre, en ajoutant la ponctuation. 1. Nous avons bien recu /sur /la nouvelle collection / votre documentation /I férentes lettres. Complétez les mentions manquantes. eS es eae ee 5 vingt-sept + 27 ECRIT 2 : COURRIER ELECTRONIQUE A. EMAIL, COURRIER ELECTRONIQUE, COURRIEL ? Le terme « email » ou «mail » désigne la fois le message électronique (un e-mail), Temoyen de communication (par emall) et fadresse elleméme (« Passe moi ton ema). On dit aussi «courrier électronique ». Les Québécois parlent de « courriel Je vous envole cjoint le compte rendu de la réunion du $ mars. Merci de blen Vouloir me transmettre vos remarques ot suggestions. Mellleures salutations B_comple-rendu | anssnonm or inateesowacmnisenanicwonesttes Pour saluer, vous pouvez écrire, du plus m Merci de (bien vouloir) menvoyer...__formel au moins forme! : ‘m Pourriezvous /Pouvezvous menvoyer...?-_m Meilleures salutations m Cordiales salutations / Cordialement = Bien a vous / Bien a tol C. ENVOYER Pour envoyer un courrier électronique, cest facile: = dans la zone A, tapez I'adresse du destimataire du message ; ~ dans la zone Cc (Cople conforme), taper adresse du destinataire dela copie dumessage ; ~ dans la zone Objet, expliquez trés briévement pourquol vous envoyez ce message. Vous pouvez insérer un document sous forme d'une piéce jointe. Pour cela, ouvrez Ia liste «Insertion »et faites un double clic sur Poption « Insérer comme piéce jointe ». Pour envoyer le message, liquez sur le bouton, 28 « vingt-huit SHEED ASTUTE TIN ADIT ESESS LESTER XERCICES © sur quel bouton cliquez-vous dans les situations suivantes ? 1. Vous étes devant I'écran de votre ordinateur. Vous venez d‘ouvrir votre messagerie électronique. ‘Vous voulez savoir si vous avez recu du courrier. Vous cliques sur ; 2, Vous venez de recevoir un message. Vous souhaitez répondre tout de suite. Vous cliquez sur —___. 3, Vous avez écrit un message et vous étes prét a lenvoyer. Vous clique sur 4, Vous avez besoin d'une copie papier de votre message. Vous cliquez sur . 5. Vous devez écrire un second message, et vous avez oublié adresse e-mail de votre correspondant. Vous cliquez sur @®_ Les paragraphes du message suivant sont dans le désordre. Mettez-les dans lordre. 11 propose fos destinations suivantes: tlie, Espagne, la Gréce, "Atemagne. Ccordates salutations. 1 Pouvez-vous faire une pete enquéto dans votre sorvic et nous indlquer quele eat la destination favorite du personne!” H (71 Bonjour, Le comitscentroprise sounatte organiser un voyage ala tn de fannée. C1 Merci de nous répondeo avant fa fin do la somaino. © vous voulez envoyer un e-mail. Un ami vous donne des conseils. A-t-il raison? A+til tort? ILARAISON ILA TORT 1, Dans la zone A, tu écrs adresse du destinataire. a o 2. Dans la zone Cc, tu indiques en quelques mots objet du message. Oo Qo 3. Pour joindre un document, tu ouvres a liste « Fichier » et tu cliques sur « Insérer comme piéce jointe. » oO oO Oo Qo 4, Finalement, pour envoyer ton message, cest trés simple, suffit de cliquer sur « Envoyer ».. vingt-neuf + 29 PARLER EN PUBLIC 1 fmm A. TYPES DE DISCOURS Faire un discours ou prononcer un discours, c'est prendre la parole devant un groupe de personnes. Un discours peut durer de quelques minutes & plusieurs heures. Voici des exemples de différents types de discours. sa Une présentation ; un directeur de marketing présente un nouveau produit aux responsables des ventes. ‘mw Un exposé : un étudiant fait un exposé devant la classe. sm Une conférence : le conférencier, professeur la Sorbonne, fait une conférence qui porte sur les nouvelles technologies de Vinformation. ‘m Une conférence de presse: le président d’une grande entreprise fait une conférence de presse devant des journalists. 1m Un toast: au cours d'un cocktail, le directeur d'une entreprise porte un toast ala réussite <'un nouveau projet il alt un petit discours et propose de boire. (fmm 8, PREPARATIFS Charlotte Sénéchal, consultante en entreprise, a 'habitude de parler en public. Elle explique comment elle prépare ses interventions «Je réfléchis beaucoup au plan de mes exposés. Mes présentations ont trois parties : ‘une introduction, un développement et une conclusion. Le développement, en particulier, est trés structuré, avec deux ou trois parties bien distinctes. ‘arrive toujours 15 minutes &Tavance. Je mhabitue a salleet au matric. J place le tableau, Vécran, le rétroprojecteur, ordinateur & endrolt qui me convient. Je teste le micro.» jC. INTRODUCTION Charlotte Sénéchal explique a un groupe d’hommes et de femmes d'affaires comment devenir un intervenant efficace. Voici comment elle commence son exposé. 1. Elle indique le sujet de son intervention. 2, Elle dit pourquot c'est un sujet intéressant. Pour présenter une succession de fits ou d'idées, Charlotte Sénéchal utilise de nombreux mots ou expressions, Par exemple ~ pour commencer : (tout) d’abord, en premier lieu, dans un premier temps ; = pour continuer : puis, ensuite, en second lieu, dans un second temps, par la suite; = pour terminer : enfin, en dernier lieu, finalement, pour terminer. 30 « trente PARLER EN PUBLIC 1 AIOE aa aay | @D bssociez chaque déclaration & la situation correspondante, Déclarations Situations 41. « Comme vous le voyez sur ce tableau, les ventes | a, Lors d'un colloque, un conférencier commence ont progressé de 6 %. =>... un discours 2. «Je voudtras lever mon verre & la réussite b.Ledirecteur d'une entreprse présente les résultats de madame Blandin et de toute son équipe. »=>...| _del'année. 3. «Il ne mest pas facile de prendre la parole aprés | c. Au cours d'un cocktall,un chef de projet fait la billante intervention du professeur Lavigne. »=>...| un petit discours. ©D_ complstez tes mentions manquantes. 4. Avant dep — lap —___ en p__, mieux vaut connaitre quelques techniques de présentation. 2. Sila salle est grande, ne prenez pas le risque de casser votre voix, utilisez un m 3. Pour intéressr le public, commencez par lu dire combien votres __ est important. 4. Pour guider votre public, faites un exposé s —, en distinguant bien |'j _______, led ____, lac _______, et annoncez tout de suite les principales p___ dup 5. Bien stir, vous pouvez utiliser des supports visuels : le mieux est de connecter unr votre 6 ee 6. Parlez toujours face au public : pendant que vous écrivez au t___, arrétez de parler. ED Voici introduction d'une conférence sur Favenir de l'Union européenne. Les phrases sont dans le désordre. Mettez-les dans ordre. C1 Ensuite, jexaminerai les difficultés que nous rencontrons en ce moment. C1Cest un sujet qui est d'actualité et qui soul&ve beaucoup de passions. | Ci Comme vous le savez, mon intervention porte aujourd'hui sur 'avenir de l'Union européenne. Pour terminer, jessaierai de décrire quelques scénarios possibles pour ravenir. 1 Tout d'abord, je ferai un bref rappel historique de la construction européenne depuis ses débuts, en 1957. eA TPE OE I RT A trente et un « 31 1p PARLER EN PUBLIC 2 A. CONTENU Voici quelques recommancdations de Charlotte Sénéchal pour parler en public. m Ayer un objectif clair, traltez le sujet annoncé smNe faites pas de digressions (ne vous écartez pas du sujet), allez a Vesser ne dépassez pas le temps imparti (donne) sm Adaptez votre langage & Pauditoire (= au public) mRacontez des anecdotes (petites histoires), ayez un peu d’humour. ‘Voici des mots ou expressions qu'un orateur utlise pour introduire un exemple : par exemple, je vous donne un exemple ; ajouter : de plus, en outre, aussi, également ; rectifier :en fait, en réalité, en verite ; = conclure: en conclusion, pour conclure, en définitive, finalement. Voici ce quil peut dire la fin de son exposé : «Je répondrai maintenant volontiers a vos questions. » B. VOIX, GESTES, REGARD smParlez fort (@ volx haute), et au bon rythme. Respirez, parlez distinctement, a-ticulez. Ne soyez pas monotone, mettez de intonation dans votre vokx sm Faites des pauses, des silences. Pour moblliser attention, arrétez-vous de parler pendant quelques secondes. Un petit silence peut révelller ceux qui dorment. ‘m Ouvrez vos bras en direction de l'auditoire, ‘m Regardez auditolre. Poser votre regard sur chaque personne. mSoyer détendu (pas nerveux) et gardez le contact avec le public. C. FACE AUX PERTURBATEURS ‘Avant de prendre la parole en public, beaucoup de personnes ont letra. Elles ont peur des réactions du publi. Pour faire face aux perturbateurs (es personnes qui dérangent), volei ce que Charlotte Sénéchal reommande, aes retardataires: s'ls sont bruyants, arrétez-vous de parler jusqu’a ce qu'ls solent installs. smiLes bavards : demandez-leur sls ont des remarques & formuler mes contestataires : écoutez-les avec attention et sérieux, et repondez-leur calmement. mLes somnolents :slls sont nombreux i somnoler (dormir), vous devez trouver Temoyen de les réveille. 32 « trente-deux PARLER EN PUBLIC 2 EXERCICES ARE REMERON NTE CETERA © compistez ies mentions manquantes. Julia Lepage est une bonne oratrice. 4. On comprend facilement oi elle veut aller, sono ____ est clair. 2. lec ___ est adapté aus _ annoncé et répond aux attentes de I'a 3. Elle ne cherche pas a trop dire, elle respecte fe temps i 4, Elle raconte des a__, mais elle ne fait pas ded ________inutiles. Arthur Le Breton n’est pas un bon orateur. 4. Invest pas a I'ase il semble nerveux, on dirat a. II parle trop vite. quila peur. => b. Haletrac. 2. Les aualiteurs n'ont pas le temps de prendre ¢ IInvarticule pas. des notes. >. 4. Il ne bouge pas. 3. I parle toujours sur le méme ton, il finit par . Son discours est monotone. i endormir fe public. =. 4. Ine fait pas de pause. : : 4. Ine respire pas. Du début a la fin, il parle sans 9. ll ne parle pas assez fort. . starréter. =... hh. Ine regarde pas le public. @®D ssociez. | | | | | | 5, lest assis, immobile les bras croisés sur la table. | au | 6, Ses yeux fixent quelque chose au plafond. =>... 7. Les gens assis au fond de la salle n‘arrivent pas alfentendre. =. 8. Ilavale ses mots, et ce quil dt est dfficilement li compréhensible. => ... a E©D_ complétez les mentions manquantes avec en outre, en fait, par exemple, pour conclure. 1. Elle devait prendre longuement la parole pendant la réunion, —______, elle n‘a pas dit un mot. 2. Iconnait bien son sujet. Cest un excellent orateur. i 3. Lasalle de conférence est en mauvais état. _______, de nombreux siéges sont cassés, : 4, _____, je dirais que pour bien parler en public, mieux vaut connattre les techniques dont j'ai parlé au cours de cet exposé. (© CLESEIER 2004 La photoople non starate oat lt trente-trois «33 6) NEGOCIATION 1 : SITUATIONS A. TYPES DE NEGOCIATIONS La négociation est une suite d’entretiens Giscussions),d’échanges de points de ‘vue (opinions), de demandes. Le but de la négociation est de parvenir (arriver) un accord, de conclure une affaire. Une personne qui méne une négociation est un négociateur ou une négociatrice. lly a de nombreux types de négociation Exemples : une négociation commerciale centre un vendeur et un acheteur, une négociation diplomatique entre plusieurs Etats, ume négociation salariale entre la direction d'une entreprise et un syndicat, et. B. AVANCEE DE LA NEGOCIATION . ATrouverture de («au début de) la négociation, les négociateurs font connaissance. Us cherchent & enguger = entamer = débuter ia négociation dans un climat de confiance. Ensuite, la négociation progresse = elle est en bonne vote. Bientot, elle est sur le point aboutir = de réussi. Certaines négociations sont longues et dificiles. Les rapports (les relations) sont ‘eonflictuels = les négociateurs sont en confit A tout moment, une négociation peut capoter = échouer (= ne pas réussit). Quand personne ne veut céder = faire des concessions (abandonner un point de la discussion), la négociation ne peut plus avancer,Ily a un blocage. On dit que la négociation est dans impasse. Dans certains cas, on est obligé de rompre la négociation = la n6gociation est rompue. On parle alors d’échee de la négociation. Cest dommage, car il est toujours préférable de régler un confit par la vole de la négociation, C. CONDITIONS DE REUSSITE Nolwen Lepage est agent immobilfer. C'est une négoclatrice avertle (expérimentée). Voici ses consells pour mener une bonne négociation «D'abord, vous devez bien vous préparer : pensez & vos objectifs, analysez les enjeux (Ce que vous voulez gagner ou perdre), évaluez vos forces et vos falblesses, prenez des informations (sur le produit, sur votre interlocuteur, etc). = Faites le point des problémes & résondre. ~ Mettez-vous d'accord avec votre interlocuteur sur la fagon de tralter les problémes. ~ Questionnez-le sur sa vision du probléme. Ecoutezde. ~ Sinécessaire, faites un peu de chantage («Si vous ne faites pas cect, vous n'obtiendrez pas cela »), mais n’essayez. pas de le tromper. » 34 « trente-quatre ‘B GLEGEIEA SDs. ta protoopin hon broodwar GE NEGOCIATION 1 : SITUATIONS TAS PENS AEN TET ST © ees situations suivantes POURRAIENT-ELLES étre des situations de négociation? oul NON 4. Vous achetez une voiture. fee 2. Vous vendez votre voiture. o 69g 3. Vous voulez obtenir une augmentation de salaire. in) 4. Vous discutez avec un collague de travail i) 5. Vous étes au téléphone avec votre cousine, o oa 6. Vous étes seul au bureau en train de lire votre journal. o a @©®_ complétez les mentions manquantes. 1. Lanégociation ad ___& 9 heures précises. 2. Deux heures plus tard, 8 11 heures, Félix Cointre, un des n , déclare que la négociation estenb___v__ et que les entretiens se poursuivent normalement. 3, A15 heures, coup de thédtre : Félix Cointre explique que les r __ sont devenus extrémement ¢ «J'ai peur que nous soyons dans une i , précise-til, personne ne veut ¢ quoi que ce soit, nous aurons beaucoup de mal p ____ un accord ». 4, A1T heures 20, Félix Cointre annonce que la négociation est définitivement ¢ ___. @ seiouiax? VRAI FAUX 1. Au travail, nous avons souvent l'occasion de négocier. . 11 Faut réfléchir & ses objectifs avant de négocier.. . On perd du temps & analyser les enjeux. . Au début, il est important d’établir un climat de confiance. 5. Mieux vaut contester dés le départ ce que dit autre, . ne suffit pas de questioner, il faut aussi écouter les réponses. 1 ne faut jamais faire le moindre chantage. . I est utile de faire le point de temps en temps sur les progres de la négociation. ). Un bon négociateur ne fait jamais de concession. 10. Au cours d'une négociation, il vaut mieux montrer ses forces et dissimuler (cacher) ses faiblesses. oo QO od00000000 O-oo00000gg trente-cing « 35 NEGOCIATION 2 : STRATEGIES Selon Nolwen Lepage, une experte de la négociation, les négociateurs peuvent adopter une stratégie compétitive ‘ou tne stratégie coopérative. A. COMPETITION ‘Nolwen Lepage : « Quand les négociateurs, jouent la compétition, ils acceptent des'asseoir a la table de négociation, ‘mais ils ne se font pas confiance. Ils cherchent Amaximlser leurs galns c'est dire augmenter au maximum ce qu'il gagnent. Leur relation est basée sur un rapport de force : le plus fort ‘gagne, Aprés la négociation, la partie perdante cherche, si elle le peut, a remettre fen cause (« & ne pas appliquer) Paccord. » Stratégie compétitive B, COOPERATION Nolwen Lepage :« Si les négoclateurs décident de coopérer, ils vont essayer de réaliser tun projet en commun. Is se font mutuellement confiance. Ils souhaitent Instaurer une relation a long terme, et non pas & court terme. Ils font des concessions our anziver 4 un compromis (un arrangement). Is ne cherchent pas d imposer (faire accepter par la force) leurs solutions. Finalement, iln'y a pas de perdant. Tout le monde gagne quelque chose. C'est une stratégle gagnant- gagnant» Stratégie coopérative C. CHOISIR SA STRATEGIE Nolwen Lepage parle de son expérience : «Je cherche d'abord & connaitre la position de 'autre. Au cours de la négoclation, je n’hésite pas a changer de stratégie selon les circonstances. Une stratégie n'est pas statique : elle peut évoluer. Dans la dernigre négociation que j'al menée, mon interlocuteur et molinéme sommes tout de suite tombés d’accord pour coopérer. Tout au long de la négociation, nous avons cherché a calmer les tensions, 2 minimiser (diminuer le plus possible) les obstacles. Plusieurs fois, Je suls revenu sur ma position (ai changé d'avis). Finalement, nous avons trouvé un terrain d’entente (une position commune). Nous avons réussi a passer ‘une transaction (un contrat) avantageuse pour les deux patties. » 36° trente-six @ GLESEIER bs La ona Foard eat ah Oe NEGOCIATION 2: STRATEGIES SSF TE AR 8 DEI STEEDS aa a ama aa aa a E©D_ compitition ou coopération? COMPETITION COOPERATION |. Les parties sont adversaires. .On cherche un terrain dientente, 3. On essaye de trouver un accord, (On veut se montrer le plus fort. 5. On fait confiance. 5. On fait des concessions. On menace. 3. On fait son possible pour éviter les tensions. }. On souhaite entretenir des relations & long terme. E©D_ complétez les mentions manquantes avec les mots suivants : oo000o0o0o00o SER compromis - gains -intéréts - partie - projet ~ relation ~stratégie - transaction |. Il réalisent ensemble un grand. 2. Elle cherche & maximiser ses 3. Ils ont passé une 4, Ilsont trouvé un 5. lls veulent instaurer.tine ______ durable, 6. Elle a brusquement changé de 7. Elle représente la _____ adverse. 8. Nous essayons de respecter les ____ de tout le monde, SD templacez les mots barrés par les mots qui conviennent. 1. IIs se sont assis & la chalse ____ de négociation. 2. I cherche & refaire en cause l'accord qui a été passé, 3. Ils nvont pas réussi a seporter ____ daccord. 4, Elle est ttue : elle ne revient jamais sur son-avis 5, Avant toute négociation, il faut soigneusement analyser le tour 6. Ala fin d'une négociation, ily a souvent un gagnant et un gagnant 7. lls ne saccordent ______ pas contfiance. 8, Ils ont finalement trouvé wreserre ‘entente, de force. trente-sept « 37 I NEGOCIATION 3: ENTRE CULTURES A, SITUATION INTERCULTURELLE ‘Tony Fritsch, consultant, parle de la culture : «La culture, c’est la manigre dont un groupe fait les choses. Le groupe peut étre familial, professionnel, religieux, social, national, etc par exemple, chaque famille, chaque métier, chaque religion a sa propre culture. Quand des personnes appartenant & des cultures différentes se rencontrent, elles se retrouvent dans une situation interculturelle. La communication est parfois difficile parce que cchacun a des habitucles, des valeurs (ce qui est vrai, beau, bien, etc), des régles, des comportements (attitudes) différents. Ces cifférences peuvent ére & Torigine de malentendus ~ ‘on croyait se comprendre, mais on ne s'est pas compris ~ou méme de conflits.» B. OBJECTIFS Imaginons trois négociateurs, Jennifer, Yoshi et Félix, chacun étant le stéréotype d'une culture différente, avec ses propres priorités dans la négociation, m Jennifer lle veut étre performante, c'est audire obtenir des résultats. « Je suls 1d pour faire des affaires, pour gagner de argent.» ditelle ts franchement. Yoshi : il voudrait aboutir (arriver) & un consensus (= un accord mutuel), i fait ‘son possible pour mettre tout le monde d’accord. sm Félix: il veut que les autres remarquent combien il es intelligent, C. COMMUNICATION Dans une négociation, chacun a une maniére différente de se comporter, de s'exprimer, de saluer, de s‘habillr, ete. sm Jennifer: elle est pragmatique et directe, Elle veut rapidement entrer dans le vit du sujet (parler du point essentiel). Ele pose & Yoshi des tas de questions indiscrétes, Elle est habillée (de facon) décontractée (relax). 1m Yoshi :il est réservé et courtols (poli). Il sourit beaucoup. Il réfléchit longtemps avant de parler. Quand il dit «Nous étudierons votre proposition, cela signifie «Votre proposition ne nous intéresse pas» sm Félix: En arrivant ala réunion, i serre la main des participants. Quand il parle, il est logique, abstrait, souvent passionné. Il apprécie les déjeuners d'affaires au restaurant, D. PRISE DE DECISION Chaque négociateur a sa manigre de prendre une décision. sm Jennifer : est une fonceuse (elle agit et décide vite) et une battante (elle aime se battre... pour gagner) sm Yoshi ila besoin ce collecter beaucoup d'informations avant de prendre une décision. m Félix: ithésite, il n'aime pas prendre de risques, il se méfie des autres (= il n'a pas confiance dans les autres). 38 « trente-huit NEGOCIATION 3: ENTRE CULTURES eR AEGON USER mm © A quelle culture se réfere chacune des situations suivantes? 1, Chez les Dupont, on mange en regardant la télévision. => ¢ a. Nationalité 2. Comme tous les Frangais, il est arrivé en retard a la réunion =... b. Profession 3, Avant d'ouvrir la négociation, ils ont fait une priére. =... Famille 4, Les deux négociateurs, deux grands et riches bourgeois, s'entendent trés bien. = .. 4. Religion 5, Un colloque scientifique international se tient en ce moment Bruxelles. =... e. Entreprise 6, Dans cette banque, tous les hommes portent un costume noir. => .. f. Milieu social @D® sssoriez. 4. Entrer => ala main 2. Serrer = b. des résultats 3. Prendre =... dun consensus 4. Faire => d. dans le vif du sujet 5. Obtenir =>. e. des affaires 6. Aboutir =>... f.une décision E&D_ _rrowvez le mot manquant a la page ci-contre, ~Jele trouve un peu hypocrite, pas toi? ~Ah bon? Moi, au contrare, je e trouve toujours franc et Elle voit toujours le c6té pratique des choses. ~Tuas raison, cest quelqu'un de 3. ~Cest un intellectue, i n'a pas esprit trés concret. ~ Crest vai, tout ce quill ditest —__. A, ~Est-ce quil se laisse décourager facilement? ~ Absolument pas, les obstacles ne lui font pas peur, Cest un 5, ~IIse contredit sans arrét, un jour il dit « blanc », un autre jour il dt « noir », ~ Je suis d’accord avec toi, i nest pas trés 6. ~Crest un grossier personnage, il manque totalement déducation. ~ Avec moi, au contrair, il s'est toujours montré poli et 7. =UNfait les choses trop vite, il devrait réfléchir un peu avant d'agir. ~Onne le changera pas, cest un trente-neuf ¢ 39 SES. -ENTREP! fmm) A. AUTOUR DE L'ENTREPRISE. Une entreprise produit et vend des biens et / ou des services dans un but lucratif (© pour gagner de argent) Dans certains cas, on utilise es mots suivants pour désigner une entreprise ~ Une firme : c'est une grande entreprise. ~ Une exploitation : exploitation agricole, explottation minidre, etc. = Une compagule : compagnie d’assurances, ‘compagnie aviation, compagnie de navigation, ‘compagnie de chemin de fer, etc. ~ Une agence : agence de publicité, agence matrimoniale, agence de voyage, agence immobiliére, etc. Une entreprise peut avoir plusieurs Gtablissements, situés & des endrolts diférents. Un établissement est une unité de production (ex. : une usine) ou une unité commerciale ou administrative (- une succursale) ‘qui appartient & 'entreprise, mai fonctionne de facon relativement indépendante. [Nore : Le mot « socleé» est un terme juridique. L'économiste parle de entreprise Dupont alors ‘que e jurist préfere parler de a société Dupont. ‘Une exploitation agricole = B. TAILLE DES ENTREPRISES Pour mesurer Ia taille (« la dimension) d'une entreprise, on utilise généralement deux criteres : le chiffre d'affaires et le nombre de salariés (travailleurs). Le chilfre d'affaires est le total des ventes d'une période déterminée. Le chiffre affaires annuel correspond & toutes les ventes réalisées par lentreprise pendant lun an. Plus le chiffre d'affaires est élevé, plus lentreprise est grande. Selon le nombre de salaris, on peut distinguer : = Jes trés petites entreprises : moins de 10 salariés ; = Hespettesentrepriesde 10450 salarés; |} Les PME (petites et ~ les moyennes entreprises : de 50 & 500 salariés ; } moyennes entreprises) = les grandes entreprises : plus de 500 salaris. On parle méme d'entreprises géantes. On dira, par exemple, que la so tun géant de l'informatique. Une entreprise locale est une entreprise qui exerce ses activités dans une région déterminée. Une entreprise multinationale = une multinationale est présente dans plusieurs pays, IBM est | 40 « quarante ‘TYPES D'ENTREPRISES 1 ver ED vraiou faux? VRAL FAUX 4. Un établissement peut avoir plusieurs entreprises. o a 2, Une entreprise peut avoir plusieurs succursales. Ga 3. Un employé de bureau travaille généralement dans une usine. Oo oo 4, IBM est & la fois une entreprise et une société. Oo ED armies « organismes» suivants, soulignez ceux qui sont des entreprises. m La Croix-Rouge m= Un hotel 1 Un hdpital public m Le Ministére de la Défense m Toyota 1m Une compagnie d’assurance ED Associez. 4. Une exploitation =... a. d'aviation 2. Une compagnie =>. b. agricole 3. Uneagence > ¢ informatique 4, Uneentreprise =>... d. de publicité E]™D complstez ies mentions manquantes. Il existe des entreprises de toutes tailles. Par ‘exemple, la boulangerie du coin de la rue est une. entreprise, tout comme la m’\______ qui emploie des miliers des ____ et qui réalise des centaines de millions d'euros de ¢ da par an dans le monde entier. ‘Aujourd'hui, les entreprises sont de plus en plus 9 . Certaines sont méme devenues des ‘entreprises g ___. Mais de nombreuses P etm entreprises (es P ___) restent encore trés dynamiques. Une trés petite entreprise LOM ARTA ROPE IE EE AAS SSSR ENOL, USER INSERT SOLACE quaranté et un ¢ 41 RISES. TREP: EN — a | TYPES D’ENTREPRISES 2 Mmmm A. ACTIVITES DES ENTREPRISES Leexploitation C'est une ferme. Ony cultive des lgumes, des frults, des céréales, etc agricole On peut auss y pratiquer Pélevage. ‘entreprise Ele transforme et fabrique des biens matériels en grandes quantités industrielle Ex.: une entreprise automobile, une entreprise agroalimentaire (Danone), Lentreprise Une personne, Partisan, travalle pour son propre compte en exergant artisanale un métier (travail) manuel (avec les mains), artisan est un ouvrier qualifié (= qui a recu une formation professionnelle particulire). Il peut étre aldé par un apprenti (une personne en apprentissage qui apprend le métier) Ex.: un plombier, un menuister, un tailleu, tc Leentreprise Elle achéte et vend des biens sans les transformer. Ex une éplcerie, commerciale un supermarché, une librairie, et. Lentreprise Elle vend des services. Exemples : ume agence de voyage, une entreprise deservices de transport, ec. B. A QUI APPARTIENNENT LES ENTREPRISES ? Une entreprise publique appartient a I'Etat, Son role principal est de rendre un service public. = Bx: tne entreprse de transport public comme SNEE la SNCF Gocieté Nationale des Chemins de Fer), a Lanotion de service public est diférente selon Jes pays : cela dépend de la place de Etat dans activité économique. Une entreprise privée appartient : ~ soit & une seule personne: on parle alors d'entreprise individuelle, ~ soit a plusieurs personnes qui s'assoclent pour créer une personne juridique, qu'on appelle une soclété a société est alors propriétaire de entreprise. Nore une entreprise familate est une entreprise qul appartient & une fale Comme chaque pays a son propre systéme juridique, les types de société différent «un pays a l'autre, Selon le pays od se trouve le sidge social (= adresse principale de la soclété), on parlera de société de droit japonais, de société de droit allemand, etc. A'intérieur d'un méme pays, il existe de nombreux types de sociétés. En France, par exemple, une entreprise peut avoir la forme d'une société anonyme (6A), une société & responsabilité limltée (GARI), d'une société en nom collectif (SNC), etc, Une entreprise privée peut etre nationalisée (- achetée par I'Etat) et une entreprise publique peut étre privatisée (= vendue par Etat) En France, &certaines époques, (21945, 1981), il y a eu beaucoup de nationalisations. A d'autres époques (@ partir de 1996), au contraire, ily a eu des privatisations, | 42 « quarantedeux ‘TYPES D'ENTREPRISES 2 EDA RRR REIT mmm mr mara psa @®D veioutaux? _seRGSRINRETO VRAL FAUX 4. Air France est une entreprise industrielle. o oa 2. Carrefour est une entreprise commerciale Go) 3, Un petite boulangerie est une entreprise artisanale. o a 4, Nestlé et Danone sont des exploitations agricoles. Go QD sssociez. 1, société =. 4, personne =>... a. individuelle «d, manuel 2 sige =. 5. transport =... b. public social 3. entreprise =>... 6. métier =. anonyme f. juridique ED Woici un extrait de trois différents entretiens. Complétez les mentions manquantes. m Entretien 1 — Vous travaillez chez un artisan plombier, n’est-ce pas? ~ Oui, cest exact, mais pour fe moment, japprends le ____, je suis seulement un. ___. = Combien de temps dure" ____? ~ Trois ans, et aprés je pourrai m’installer comme artisan & mon propre m Entretien 2 = Avotre avis, faut-il _____ les entreprises publiques ? ~ Non, je ne suis pas favorable aux , état ne doit pas vendre ses entreprises. ~ Alors, étes-vous favorable aux —____? = Non plus, je pense qu'l faut lasser les choses comme elles sont : les entreprises doivent rester privées et que les entreprises ______ doivent rester = Entretien 3 ~ llyacing ans, mon frére et moi nous sommes pour créer notre entreprise. ~ Une entreprise —_____. alors? — Exactement, est une affaire de famille. ~ Ftoiise trouve-t-elle, cette entreprise? = Le ____ social est & Bruxelles, C’est une _______ de ______belge. RTL RTO SE BREE SLATE PRACT LOSE quarantetrois + 43 SECTEURS D’ACTIVITE jum A. ACTIVITE PRINCIPALE Un secteur est un ensemble d’entreprises exercant la méme activité principale. Mathieu, 34 ans, travaille dans un laboratoire spécialsé dans la recherche en biotechnologie. , «Le laboratoire appartient un grand groupe pharmaceutique. La biotechnologie est une activité de plus en plus importante, explique i Pour certaines entreprises, est méme devenu Vativté principale. » ENTREPRISES: Mathieu travaille dans le secteur pharmaceutique. Il existe bien d'autres secteurs activité. En voici quelques-uns Secteurs 7 « agroalimentalre : produits allmentalres + de a distribution : grand et petit commerce ‘+ automobile : automobiles # des télécommunications :tééphonle, ‘ ancaire : banques services Internet + immoiller: immeubles * du tourisme : voyages, ois ‘informatique : ordinateurs + de 'hotellerie: hotels| + textile: tssus, vétements + de a restauration : cafés, restaurants + pétrolier: pétrole 4 des médias: journaux, télévision, cinéma Certains secteurs se portent bien : ils sont en pleine crotssance (ils se développent). Ce sont des secteurs de croissance = des secteurs d'avenir = des secteurs porteurs, Diautres secteurs se portent mal : ils sont en difficulté. Ce sont des secteurs en crise. (mmm —B. PRIMAIRE, SECONDAIRE, TERTIAIRE On peut classer les actifs (les gens qui travaillent) dans trois grands secteur ~ le secteur primaire : activités agricoles, (agriculture, foréts, péche) et miniéres (extraction de matidres premiéres, Ex. mines de charbon). ~ le secteur secondaire : production Industrielle et artisanale. ~ le secteur tertialre : services (transports, assurances, commerce, administrations, etc.) Personnes au travail dans une entreprise du tertiaire 44 quarante-quatre (©.CLESSEIER 2006 La photocopi non atorike eet un dt SECTEURS D'ACTIVITES: @® ees phrases suivantes sont extraites de la presse économique. A quel secteur d'activité se réfare chacune delles? Secteurs 1. Surle site Internet de Carrefour, vous pouvez faire vos achats en ligne. distribution 2. Les ventes de logements neufs sont restés trés dynamiques. 3. Lusine de Montlugon produit des camions et des autobus. 4, Les adolescents shabillent de plus en plus tot en tales adultes, 5. Le laboratoire de Lyon a découvert deux nouvelles molécules dans le domaine du diabate, 6. Paris recoit annuellement 26 millions de visiteurs. 7. Jo8! Catlier est le spécialiste incontesté de la nouvelle cuisine. 8, Le plus gros fabricant d'ordinateurs au monde est américai 9. La société Fournil fabrique des viennoiseries surgelées (croissants, brioches, etc). 410. Les réserves mondiales de brut au Moyen-Orient sélévent a environ 360 milliards de barils. 11. Le crédit reste fortement encadré par IEtat. 12. Un prix spécial a été décerné au film Les images du travail la chaine de Alain P. Michel. travaillentils? @®D dans quel secteur diacti PRIMAIRE SECONDAIRE —_TERTIAIRE 1. Un directeur d'hétel o a a 2. Un employé de banque a a a 3. Un artisan menuisier Oo o a 4. Un ouvtier agricole o o a 5. Un ouvtier d'usine o a ao 6. Un agricutteur oO a a 7 Oo a a 8 oO a a <8 RR RSE NR AGL PNP quarante-cing « 45 <: PRISE -ENTRE! CULTURE D’ENTREPRISE 1 A. LA CULTURE D’ENTREPRISE, QU'EST-CE QUE C’EST ? Tony Fritsch, consultant, parle de la culture d'entreprise: « L’entreprise est un groupe social avec son langage, son histoire, ses valeurs, ses interdits, ses tabous, ses rites, ses symboles, ete. Une entreprise est comme une grande famille. Dans chaque entreprise, ily a un climat social particulier, un « esprit maison », comme on dit. » Tony Fritsch : « La manigre dont le temps de travail est aménagé (organisé) est un bon Indicateur de la culture de entreprise.» B. GESTION DU TEMPS. Pierre Corbeau travaille chez GASS, une centreprise de 65 salariés qui fabrique des filtres cau. I parle des horaires de travail « Nous avons des horaires variables : nous Pouvons artiver entre 8 heures et 10 heures ‘du matin, et partir entre 16 et 19 heures. Acchaque fols que vous arrivez ou que vous partez, vous devez pointer (= enregistrer 'heure). La pointeuse (machine qui sert & pointer) se trouve dans le hall d'entrée. Chacun est libre cd'aménager son emploi du temps (= planning) comme il veut. » Lrentreprise Navagno est un autre fabricant de filtres & eau, mais chez Navarro il n'y ani horaires variables ni pointeuse. Victor Michon, ‘qui travaille chez Navarro, explique comment les choses fonctionnent : «Nous devons arriver au bureau a9 heures précises. Madame Fauvel, la directrice, est trés stricte sur Pheure. Elleméme est toujours ponctuelle. Pour elle, Ia ponctualité est trés importante, Les réunions commencent toujours a Theure prévue, et il est trés mal vu arriver en retard. Chez Navarro, la discipline est ts stricte. On est un peu comme aYarmée. Tous les lundis, de 9 heures a 10 heures, nous établissons 'emploi du temps hhebdomadaire (« de la semaine). Madame Fauvelétablit un tableau détailé indiquant la répartition des taches (travail). Notre emploi du temps est extrémement chargé. Madame Fauvel dit toujours que le temps, c'est de argent et quill n'y a pas une minute Aperdre. » ia aac ee gS ICH in rr cr ar © _itférentes personnes parient de 'aménagement du temps de travail dans leur entr Complétez les mentions manquantes. detravailler quand ‘vols voulez, Chacun a Se8|propres h : Depuis qu’ alentrée, je dois travailler plus. Avant, z Ss -Jeprenais au moins deux heures pour le déjeuner. » Maintenant qu'il faut p i © + Je déjeune en 30 minutes, ANIL SE COREE RENMEI TG SES RCEOY WSO ENON SES quarante-sept + 47 1] CULTURE D'ENTREPRISE 1 | | f | | CULTURE D’ENTREPRISE 2 fmm A. DISTANCE HIERARCHIQUE ‘Tony Fritch est consultant en entreprise. Il parle de deux entreprises qu'il connaft bien la société Delattre et la société Miok. « Dans une entreprise, la distance hiérarchique entre les supérieurs (les directeurs) et les subordonnés (les « inférieurs ») peut étre plus ou moins longue. Chez Delattre, la distance hiérarchique est longue : les supérieurs hiérarchiques ont des relations distantes avec les employés. Par exemple, pour rencontrer le patron, un employé doit prendre rendez-vous avec la secrétaire au moins deux semaines & lavance. Dans lentreprise Miok, en revanche, les supérieurs sont facilement accessibles : on peut les rencontrer facilement. La hiérarchie est plate : il n'y a pas beaucoup d’échelons (© niveaux) hiérarchiques. Le directeur général de Miok est toujours disponible pour écouter ses collaborateurs. Sa porte est toutle temps grand ouverte.» B. SYMBOLES Tony Fritch : x Chez Delattre, on attache beaucoup d’importance au statut social et particuliérement au statut hiGrarchique. Le directeur occupe un immense bureau au dernier étage d'une tour de 30 étages. 1 vient au travail dans sa grosse voiture, il ne prend jamais les transports en commun (bus, métro, etc). Il soigne sa tenue vestimentafre (vétements) il esttrés chic et porte toujours un costume cravate. Quand il est en voyage d'affaires il prend Pavion en clasée affaires, jamais en classe économique, et bien sir, il descend dans des hotels quatre étoiles.» C. LANGAGE Dans les entreprises francaises, utilisation de monsieur» ou de «madame » est tun signe de respect et marque aussi les differences de statut hiérarchique. Tutoyer (dire « tus) ou vouvoyer (dire «vous 1) 1'a pas toujours une signification claire. Dans certains milieux, on se tutoie facilement et dans d'autres milieux, tout le monde se vouvoie. Tony Fritch :« Le tutolement n'implique pas nécessairement des relations étroites, et le vouvolement ne veut pas nécessaire dire «que les relations sont distantes. Chez Miok, par exemple, bien que le patron soit proche du personnel, tout le monde le vouvoie. » MY Jacques, vous avez réservé mon vol pour Bangkok ? i 5 i i i i | i ! i CULTURE D’ENTREPRISE 2 reaens Sota ROR er err remy GD _ dans chacune des situations suivantes, dites sila distance hiérarchique est courte ou longue. COURTE LONGUE 4. II n'y a que trois niveaux hiérarchiques entre le grand patron et 'employé de base. 1 o 2. Dans le restaurant de Ventreprse, une salle est spécialement réservée au personnel de direction. a o 3. Les supérieurs hiérarchiques préférent garder une certaine distance avec leurs subordonnés. a o 4, Pour rencontrer le directeur, il suffit de frapper & la porte de son bureau et d’entrer. o 5, Pour prendre rendez-vous avec madame la directrice, vous devez appeler Yun de ses trois secrétaires. a o 6. Le directeur n'a pas de subordonnés, il n'a que des collaborateurs. a og @®D_ ites le contraire en remplacant ladjectif. 4. II travaille dans un bureau minuscule. = If travaille dans un immense bureau. 2, lis entretiennent des relations distantes. => 3, Il est tout le temps occupé. = = 4, Cest quelqu'un de tout a fait inaccessible. ee 5. Elle est trés éloignée de son personnel. = 6, Lahiérarchie est élevée. = = ED rerminez tes phrases. 1. Ilfait un voyage ne a, social 2. tl voyage en classe Fon b. quatre étolles. 3. Il descend dans des hotels =... « cravate 4, ttravaille en costume =. d.affaires 5. Il surveille sa tenue Fon e. dtaffalres. 6. llsnont pas le méme statut =... f. en commun 7. Miprend les transports =. 9. vestimentaire E©D completez avec tes mots suivants : tutoyer, vouvoyer, se tutoyer, se vouvoyer. 41. Au bureau, il est normal de tn collegue de travail et de _____le directeur. 2. On pourrait u‘en pensez-vous? 3. Bien qu’ils se connaissent depuis longtemps, ils continuent de RU INST RE AR MR REE AS OIE TBLE SENS LESS TL NEALE TY quaranteneuf + 49 CROISSANCE DE L’ENTREPRISE A. CROISSANCE INTERNE Une entreprise croft ou se développe quand son chitfre affaires ou quand le nombre de ses salariés augmente, On parle de croissance interne quand l'entreprise ‘se développe par ses propres moyens. Cest le cas, par exemple, de la société Danone, «lu jour de sa création en 1919 jusqu'aux années 60, 1919 Isaac Carasso, le fondateur (= le créateur) dela société Danone, commence la fabrication de yaourts dans un petit a sane Carasso const Perret, dans la réon parsienne. 1958 Danone modernise ses Installations (= €quipements) a Levallis Perret et construt une autre usine, la plus moderne d'Europe, qui fabrique 200 000 pots par jour. 1960 Danone est en plein essor (= en pleine croissance), L’entreprise vend ses produits dans toute la France. B. CROISSANCE EXTERNE Dans le cas d'une croissance externe, l'entreprise se développe en rachetant d'autres entreprises. C'est le cas de Danone, aprés 1967. 1967 Annéedela fusion : Danone fustonne avec le fabricant dle fromagesfrals Gervals. Leentreprise sappelle maintenant Gervais Danone, 1973 Année de Tabsorption : a société BSN absorbe (achéte) Gervais Danone. Leentreprse sappelle maintenant BSN. 1999 BSNabandonne son nom pour s'appeler Danone. ‘Aujourd'hui Danone est devenu un Teader mondial sur plusl Danone est aujourd’ est en France, controle d'autres sociétés, appelées des filiales. Une filiale appartient a plus de 50 % A une société mére, mais elle est juridiquement indépendante. Quand une société X achéte une parte une société Y, on parle de prise de participation: X prend uine participation dans Y. SiX achéte la totalité ou une part maforitaire de Y, on parle de prise de contrdte:X prend le contrite de Y. ‘Aujourd’hui, les entreprises sont de moins en moins nombreuses et de plus en plus grandes. Crest ce qu'on appelle la concentration des entreprises 50 « cinquante T ‘CROISSANCE DE L'ENTREPRISE ee : 0 a | | GD awestce que cest? 41. Cest le lieu de travail d'un artisan. =Cestuna { 2. tla fondé une entreprise. = Cestunc 3. Cette entreprise est la premigre sur son marché, = Elle est 4, Elle emploie de plus en plus de salarés. => Cest une entreprise en p___e 5. Cest un lieu de fabrication. = Cestuneu i | 6 Cest lui qui fabrique. i =Cestunf_____ | => Cest un p ae 8. Crest IB oi! se trouve l'adresse principale de la société. => Cestsons —___. | est fait pour étre mangé. i @®D seiousaux? I VRAl FAUX Ii 1, Pour se développer, une entreprise doit nécessairement maderniser ses installations. 2. Une entreprise en pleine croissance, cest une entreprise qui se développe.. 3. Une filiale controle a plus de 50 % la société mere. 4. Une filiale est une société. 5. Deux sociétés X et Y qui se regroupent pour créer une société Z réalise une fusion, 6. Une société qui achéte une autre société réalise une absorption. 7. En principe, une société qui absorbe une autre société change de nom. 8. Dans tous les cas, quand une société X prend une participation minoritaire dans une société Y, on peut dire que X prend le controle de Y. 9. Un groupe d'entreprises comprend généralement une société mére et des filiales. 10. De nos jours, la concentration des entreprises est le résultat (Ja conséquence) aussi bien de la croissance externe que de la croissance interne des entreprises. ooo0o00g Ree oe HCE ee ee ee ue =| Ha RSIS AES DE OSE DEN SOO NEHER cinquante et un « 51 ENTREPRISES DISPARITION DE LENTREPRISE jms A. DECLARATION DE FAILLITE ‘Quand une entreprise ne peut plus payer ses créancters (fournisseurs, banques, etc.) ‘on dit qu'elle est devenue Insolvable ou qu'elle est en cessation de paiement. Elle dott déposer son bilan auprés du tribunal de commerce et le tribunal déclare que Fentreprise est en faillite. C'est ce qui est arrivé a Sud Marine, une entreprise dde construction navale installée a Marseille. SUD MARINE naga | me i FERME SES PORTES | ss st at See — | ne, tetreprise® ‘Quivewt acheter Sud Marine? Personne. | a pers sn plus gros Aucunrepeneur (acheter) ne stant présente, | lent Le plana échoué | Les affaires ont donc letribunal de commerce de Marsileapronaneé | napasréuss). ua tense peor loa ‘Nertatgtdaton inven) estiens | estat: pour detent trizme année consé. | ( | ative, tr comptes | 6s et fermera défi Dis, itt | cazenscan tor de | alent dan rouge | vere se ports, années deja, Sud | tafalite( surle point | (- Sud Marine perdait Marine tournalt au | defaretliite). talent (-produlsatent | psredresseronsrp moins). Le earnet de | dement Venreprise commandes était de | avait promis le nou Phusenphisvide. | Yeau PoDG (Président “Directeur général. Lentrepris, fortes cendetée, avait dumal | A peine arrivé, Alain Aremboursersesdettes | Tournler avalt mis en ‘Brel esafflresallalent | placeunplanderestic- smal turation : des ateliers font été fermés, des Ly a deux ans, Alain | emplois supprimés. ‘Tournier avait pris Ia | Selon les syndicats, {tedeSud Marineavec | ces restructurations ‘unemission trés claire: | anralent entratné Ia Te redressement (= le | suppression (perte) sauvetage) de cette | de160 emplois, Sud Marine ferme ses portes B. CAUSES ET CONSEQUENCES Lafallite de Sud Marine est due a = provient de = est causée par = a pour cause = s'explique parla crise. Lacrise a entrain de Sud Marine ‘conduit a = a provoqué = a causé = a occasionné Ia failite © CLESEIER 2006 Ls photon nonautoriade ast ale 08 pearson es ED. choisissez ta bonne réponse. 1. Une entreprise en difficuité a du mal a payer : Cises cients. Cises fournisseurs. 2,, Une entreprise qui ne peut plus payer ses dettes doit: Ci aéposer son bilan. payer ses créanciers. 3, Une entreprise qui rembourse ses dettes : Cleontinue de s‘endetter. Li diminue son endettement. 4, Quand une entreprise perd de argent, on dit: que ses comptes sont dans le rouge. Dauelle tourne au ralenti. S&B wretter dans ordre. m= Scénario 1 Ct met en place un plan de restructuration. [J En juin un nouveau P-DG prend la téte de lentreprise. Dilla pour mission de redresser l'entreprise. CLentreprise doit déposer son bilan. Le plan de restructuration échoue. sm Scénario 2 Cicortex fait fallite, Ti Conclusion : les affaires ont mal tourné. Ci Mats peu a peu le carnet de commandes se vide. Cl Au début, les affaires vont plutét bien. Da société Cortex est au bord de la DISPARITION DE L'ENTREPRISE RENAE PO Sa a 5, Lechef dlune entreprise en cficulté dot essayer de: Credresser Ventreprise. Cliquider Ventreprise. 6. Le plan de redressement d'une entreprise peut coccasionner des suppressions d'emplois. Dune crise économique. 7. La faillite d'une entreprise peut s'expliquer par: Dia failite d'un gros cient. le redressement de cette entreprise. 8. Une entreprse qui cesse ses activités Dest nécessairement en faillite. CA peut étre en bonne santé. wm Scénario 3 [Elle devient insolvable. Centreprise a du mal a payer ses dettes. Cl Elle doit déposer son bilan. Te tribunal prononce sa liquidation. Tile est déclarée en faillte. wm Scénario 4 Ci Mais deux ans plus tard, Telton est sauvée et crée de nouveaux emplois. Cl arrive un nouveau P-DG qui met en place un plan de redressement. Li Le plan entraine la perte de 300 emplois. Licest histoire de Telton, une entrepris endettée, au bord de la SADR iOS 68 TS ASTI SSE IE SEMI TINS LENO, cinquante-trois + 53 PROFESSIONS 1 AINES: ummm A. QU’EST-CE QUE VOUS FAITES DANS LA VIE? Iarrive qu'on vous demande: « Questce que ‘vous faites dans la vie? » ou alors « Quelle est ‘votre profession ? » ou encore « Vous faites ‘quoi comme métier? Si vous ne travallez pas, vous pouvez réponde, par exemple :« Je ne travalle pas encore, je suls 6tudant( » Si vous travailez, la réponse depend évidemment du travail que vous ‘exercez. Vous pouvez dire : «Je suis calssier dans un supermarché»,« Je travaille comme hatesse de Fakir », etc. existe des centaines de professions différentes et n'est pas possible ici de les énumérer toutes. En Vo ‘quelques-unes, a titre d'exemples ‘CES HUM “4 RESSOUR ingenieur réceptionniste comptable_—analystefinancier' audit ‘eonselller fiscal modéliste vendeur chef de produit juriste d'entreprise attaché commercial _employé de bureau LL webmestre contrdleur de gestion —_garyon de café jue BB. VOUS FAITES QUOI EXACTEMENT ? CChaque profession a ses particularités, sa culture, son langage. Voiel deux personnes qul parlent de leur métier : Marius, agent immobilier : «Je travaille pour une petite agence immobile, Je suis chargé des transactions sur les locaux professionnels. D'abord, je recherche & Paris des bureaux ou des boutiques A vendre. Ensulte, Je dois trouver des acheteurs, Ce n'est pas moi qui vends ou ‘qui achéte, Moi, e suis simplement un intermédiaire, je joue le rle d'arbitre centre le vendeur et 'acheteur, Je consellle. » Gaelle, chargée de clientele : «Je travaille dans une agence bancaire, & Marseille. Mon réle consiste & conseiller les clients et leur proposer des produits de la banque. Depuls trois ans, je m'oceupe des petites entreprises, j'ai donc surtout affaire & des chefs d'entreprise. Je cherche A développer un portefeuille de clients, et pour cela, e dots prospecter le marché, Crest-dire rechercher de nouveaux clients. Jal des objectifs& atteindre et, avec la concurrence, ce n'est pas facile.» . _ eee 54 « cinquante-quatre {2 CLESEIER 2004, La photoaooie non autorsee eat un dit. PROFESSIONS 1 SS sienna @D bs:01002. 1. Mon réleconsiste = a. qui suis responsable de l'organisation, 2, Je m‘occupe = b. des relations avec les fournisseurs. 3. Nous avons affaire = .diinterpréte. 4. Je dois San d. atteindre des objectifs 5. Cest moi > €. a informer les visiteurs. a 6. Je joue le role f. 3 une clientéle internationale. © Trois personnes parient de leur travail, Lisez ce qu’elles disent et découvrez la profession de chacune. Bonjour, je m’appelle Julie. Mon travail consiste d’abord & assurer la sécurité & bord. Pendant le vol, je demande aux passagers de respecter les consignes de sécu- rité, je leur présente les équipements de sauvetage, etc. J'essaye aussi de leur rendre le voyage le plus agréable possible, Je distribue des journaux, des boissons, des jouets aux enfants, et c’est nous qui servons les repas. Bonjour, jesuls Antonin, c'est moi qui suis chargé d'accueil les clients et de leur donner des informations sur les chambres disponibles. Les clients me posent aussi beaucoup de questions sur ce qui se passe dans la ville, sur les possibilités de loisirs, etc. Souvent, ils me demandent de leur réserver une place au restaurant ou au théatre. Coté administrati, je dois tenir a jour le fichier des clients, en notant les arrivées et les départs, et quand le clfent s'en va,c’est moi qui fats lanoteet qui encaisse les palements. Bonjour, moi, c'est Caroline, et jai 25 ans. Le solr et le samedi, je fais une trentaine de clients par heure, et j/enregistre vingt ou trente articles & a minute. Le magasin vend sur- tout des produits alimentaires. La direction compare mes résultats avec ceux demes col- legues, je dots donc étre trés rapide. En méme temps, il faut queje sols tres attentive pour ne pas faire d'erreur, et on me demande aussi d’étre aimable et souriante avec les clients. SD sraiou fax? VRAI FAUX 4. Un gargon de café est en contact avec le public. 2. Un ingénieur exerce un métier arti 3. Un comptable travaille avec les chiffres. 4. Un juriste d'entreprise exerce une activité sportive, '5. Un employé de bureau fait de la recherche. oooo0o oooo0oa RE RSE I IPSS SEENON ST RE AOE ASSURE CANCERS cinquante-cing * 55 PROFESSIONS 2 A. CARRIERE PROFESSIONNELLE Lacarridre professionnelle est la progression dans une profession, On peut aussi parler de parcours professionnel. Faire carrigre, est réussir dans une profession. Un(@) carviériste est une personne qui cherche faire cartier. Deux personnes, lair et Francoise, parlent de leur carriére professionnelle lair, 48 ans, est ingénteur i Je suls arrivé en France ily a 18 ans. Les deux premigres années, 'a travalllé au noir (- llgelement), comme certains travailleurs immigrés, Je travallais ’arrachepied (- sans interruption), et tals tres mal payé. Ensuite, heureusement, ai pu exercer un travail déclaré (- legal) et stable (= permanent) dans une grande entreprise. Je suis monté peu & peu dans Ia hiérarchie. Aujourd’hul, je dirige ‘une 6quipe de sixingénieurs. Je travalle dur (beaucoup), mals je gagne bien ma vie ». Frangoise, retraitée, 68 ans, travailleuse bénévole : «Jai travaillé dans les affaires pendant prés de 40 ans. Jai commencé par vendre des aspirateurs en faisant du porte & porte chez les clients. Ala fin de ma carrie, F'étais chef des ventes chez un fabricant de meubles. Iy @ deux ans, fal pris ma retraite, mais je n'ai pas vraiment cessé (= arréter) de travailler. Je suls restée tr’s active. ‘Aujourdhui, je travaille bénévolement (= gratuitement) dans une association. [Nous aidons les jeunes a trouver un emploi. » B. COMMENT TROUVEZ-VOUS VOTRE TRAVAIL? Votre travall peut étre = dur, ardu, pénible ——_letravail est dificll. = épuisant,harassant le travail est trés fatigant. = ennuyeux, fastidieux le travall n'est pas interessant, vous vous ennuye7. ~ routinier, répétitif il faut toujours faire, répéter la méme chose, ~ enrichissant Ie travail vous apporte de nouvelles connaissances. ~ passionnant Ie travail vous intéresse beaucoup, il vous passione. = prenant le travail prend du temps et vous occupe beaucoup esprit. C. MOTS FAMILIERS : AUTOUR DU BOULOT m= Sadore mon boulot. adore mon travail Jal trouvé un bon job. Yai trouvé un bon travail = Jal du pain sur la planche. ‘Vai beaucoup de travail. small bosse dur. C’est un bosseur, Mtravallle beaucoup. 2.CLESEIER 2004 La photocpie non sutoese eum dit. PROFESSIONS 2 EXERCICES eam hee Smee ea C8 I E©D completez tes mentions manquantes. 1.- Est-ce qu'elle travaille encore au noir? Non, maintenant elle a un travail d 2-Tues payé combien? ~Je ne gagne rien du tout, je travaille b 3.-tlal'air un peu paresseux. ~Et pourtant, il travaille d 4.-Vous aimez ce que vous faites ? ~Bof! A vrai dire, pas tellement, c'est toujours parell, est trés r 5.-Elle pense & son travail? ~ Elle ne pense qu’a ga elle a un travail extrémement p___. 6 Il est toujours fatigué Ce n'est pas étonnant, ila un boulot é 7IIparait que votre travail est trés ennuyeux. Ce n'est pas vrai, j'ai un travail trés intéressant, p__ méme. 8 Vous ne vous ennuyez pas au bureau? ~Pas du tout, 'apprends tous les jours quelque chose, ce que je fais est trés e 9.- Quiest-ce quill fait comme boulot? ~Pour Finstant, je ne sais pas, il change sans arrét, il n’a pas de travails. 10, Est-ce qu'il travalle beaucoup ? ~ Enormément. Cest un gros b © Associez pour compléter les phrases. 4. tla fait =b a.d'arrache pied. 2. Ila pris a b. une belle carriére, 3, lest monté trés haut. ee ¢ sa retraite trés jeune. 4. Iltravalle du matin au soir >. du pain sur planche 5. Ila immigré aux Etats-Unis =o. e. al'ge de 20 ans. 6. Ona encore =e. f.sa vie. 7. Bien qu'il ne travaille pas, il reste ae g. une petite entreprise. 8, Cest un petit boulot =. h. dans [a hiérarchie 9. INdirige 2. ‘tres actif. 10. Il gagne trés =e. j.mal payé. UOTE ANDREAE IES SLES RANTES ENRICO cinquante-sept + 57 = . ‘S HUMAI CE {58 « cinquante-huit pss) LIEU DE TRAVAIL fmm A. ALA VILLE « Bonjour, je m‘appelle Sophie. L’entreprise of je travaille vient de déménager dans le quartier des affaires, loin du centre ville. Nos bureaux se trouvent maintenant au 28° étage d'une tour de 35 étages. Les installations sont modernes, nous sommes trés bien équipés. A cause dela dlimatisation, i est interdit d'ouvrir les fenétres. Liinsonorisation est parfate : on n’entend aucun bruit de Fextérieur, c'est trés bien insonorisé. Ce sont des bureaux de type paysager.» Note: Dans un bureau paysager, 'espace est divs par des loisons mobiles ou par des plates, de dlférente hauteur. Chacun dispose de son propre espace de traval, ‘et peut aisément communiquer avec ses collegues. lest facile de modifier la disposition, Sophie, de nouveau : « Avant Ie déménagement, nos bureaux se trouvaient dans un immeuble ancien du centre vill. ls donnalent sur une rue brayante. Nous n’avions pas beaucoup d'espace, on état serrés comme des sardines. Je partageais un bureau minuscule (trés petit) avec um collégue. Seul avantage : comme nous étions dans un quartier commergant (avec beaucoup de commerces), e pouvals, falre les magasins (faire des achats) pendant la pause déjeuner.» fmm -B. A LA CAMPAGNE « Bonjour, je m‘appelle Tony. Je travaile chez Petit Beurre, un fabricant de giteaux industriels installé ala campagne. Nous avons une petite usine, o nous fabriquons 8000 gateaux par jour. L'usine est divisée cen quatre atelier. ‘Moi, je ne travaille pas dans I'usine. Je travaille dans les bureaux du premier étage, dans le service administrtit, Chacun a son propre bureau. Le mien ‘un jardin, De Fautre cté du batiment (immeuble), ‘ly aun parking réservé au personnel, Au deuxiéme ef dernier étage, ily a la cantine, od! on peut manger amidi.» ‘Tony, de nouveau : « Ma femme est graphiste. Elle travaille A domicile. » Nore: Le travail domicile, qu’on appelle aussi le teletraval, est en plein développement. Daprés certaines tudes, les travaillenrs & domicile ou télétravailleurs seralent les plus efficaces, LIEU DE TRAVAIL © Lis0z es témoignages suivants seme les mentions manquantes. ic ‘travaille dans le q _. des affaires. On ast trois ap — 2 minuscule, on est trés 5 on ees a pelle bouger, = raraen aire tun bureaus - 7 ee Mon bureau settrouve au 3°.6 | * on est. mal * d'un petit | : sont Vieille ily a des fis QD_ iiminez vintrus. 1. minuscule / petit / spacieux /serré. 2. une tour / un déménagement / un immeuble /un batiment. 3. une cloison / un domicile / un bureau / une usine. 4. dlimatisé / insonorisé /silencieux / tranquille, @® srioutax? VRAL FAUX 1. Dans un bureau paysager, iy a toujours beaucoup de plantes. 2. Dans un atelier, il peut y avoir plusieurs usines. 3. Les usines sont souvent situées dans le quartier commercant de la ville. 4. Les employés du service administratif travaillent généralement dans un atelier. 5. En principe, es télétravailleurs travaillent & domicile, EOC ooooa0 EMER EPS ESI SST OSA ans) cinquante-neuf « 59 DIPLOMES ET FORMATION A. UNIVERSITE ET GRANDE ECOLE En France, les lycéem(ne)s-les éleves des lyeées (= Ecoles secondaires) ~ passent Te baccalauréat(« le bac) vers lage de 18 ans. Ils peuvent soit réussi soit rater | ne pas réussir) rexamen, Aprés le bac, beaucoup s'inscrivent a = entrent &'Université | ct quelques-uns - une minorité~ entrent dans une grande école. ‘Agathe et Caroline travaillent chez PPX, une entreprise industrielle instalée dans la région parisienne. Elles parlent de leurs études apres le bac. ‘Agathe, 40 ans, est responsable du personnel: «J'ai une formation de jurist, j'ai fait des études de droit & la faculté de droit, Paris, J'ai écrit une these en droit ddu travail etal obtenu un doctorat. Tout de suite aprés mes études, jal trouvé un emplot Ala direction du personnel c’une grande entreprise. Je suis restée prés de cing ans dans cette entreprise, puis je sus entrée ‘comme directrice du personnel chez PPX, et est le poste que foceupe encore aujourd hai.» Caroline, 31 ans, est directrce commerciale Apres le bac, |'al préparé le concours d'entrée d'une grande école de commerce. Nous étions environ 2000 eandidats pour tune centaine de places, Heureusement, j'ai réussi le concours. Pendant ma scolarité le temps passé a 'école), fal fait des stages dans plusieurs entreprises pour aequérir de lexpérience. A ma sortie de l’école, Je suls entrée chez PPX. » RESSOURCES HUMAINES: (uu =-B. FORMATION CONTINUE Jordan, 38 ans, travalle 6galement chez PPX. Il parle de sa formation : ‘Jal commencé a travalller 816 ans, Jen’avais aucun dipléme, pas méme le bac. Jai commencé ma carriére comme ouvrier. Le travail n’était pas trés intéressant. Jal suivi des cours du soir. Ce n’était pas facile, je travaillas le jour, et jétudlals le soir. Jai fini par décrocher (- obtenir) un diplome d'ingénieur. Aujourd’hul, chez PPX, Je continue A suivre des stages de formation continue. On n'en sait jamais assez, n’est-ce pas? "Nore: formation continue est la formation que vous recevez pendant que vous travallez Jordan, de nouveau : + Comme nous travaillons beaucoup avec I'Allemagne, PPX im’ envoyé deux semaines & Berlin pour pratiquer mon allemand. » . 60 * soixante ad same ARE: @®D associez wm Scénario 1 1. Elleentre =d a. unstage. 2, Ellerecoit_ =... b. une bonne formation. 3. Ellefeit = de Fexpérience. 4, Elle acquiert = d. dans une grande école. m Scénario 2 Lieto = a. dans une entreprise. 2. Ipasse =... une these. 3. entre = un poste important. 4, Moccupe = 4d, son doctorat. @®_ _Mettez dans rordre chronologique. CO Les cours commencent début septembre. 8 SEERA REIT wm Scénario 3 1. Ellefait >... 2. Elle obtient = 3. Elle travalle =. 4. Elle pratique =. 1m Scénario4 1 létudie =. 2. Irate > 3 llaréte = 4, Ilse retrouve = Le jour J arrive : elle passe le concours avec deux mille autres candidats Trois semaines plus tard, elle apprenid ses résultats. Quel bonheur! Elle a réussi. [fl Eva travaille dix heures par jour ; elle prépare le concours d'une grande école. Elle entre dans un cabinet de consultant. O)Trois ans plus tard, elle obtient le dipléme de I'école. ClEtle suit assidament (réguliérement) les cours. ED complétez les mentions manquantes. 1. Pour entrer dans une g école, il faut passer un DIPLOMES ET FORMATION EXERCICES 2 un diplome d'ingénieur. b. des études d'ingénieur. son francais a. diétudier. b, économie. © au chémage. d, ses examens. difficile. ly a toujours beaucoup’de c _____ pour un nombre limité de p. 2. Chez PPX, les salariés peuvent s__ des s __ de formation c 3, llaunef ____ scientifique. Maintenant, il travaille ¢ directeur financier chez PPX. 4, Ila beaucoup de d , et pourtant il a du mal 8 trouver un e intéressant. 5. En France, il faut avoir le bac pour s‘ aru : 6. Mathieu, 18 ans,n‘a rien fait pendant sas ____et ila fini parr son b AARC EEN RD DY DSS CTR IE PRET soixante-et un « 61 ee 5: HUMAI OURCE | RES EMPLOI ET CHOMAGE A. POPULATION ACTIVE La population active (= les acifs) comprend les personnes présentes sur Te marché de remplol Fojaion “oil le marché du travail), 4 savoir = les personnes qui travaillent : | les actifs oceupés Rai “Toacils ~ les personnes qui sont Ala recherche d'un emplot les actifs inoceupés les chomeurs. | {"jeqig Fale j La population inactive ‘oceupés | | inodcunes les inactifs) comprend a les enfants les retratés, les personnes qui restent au foyer @ la maison), les malades, ete. Un chémeur est aussi appelé un demandeur d'emploi ou un sansemploi. Un chémeur de Tongue durée est une personne qui est au chémage depuis longtemps. Les chifires de Femploi sont publiés régulérement parle gouvernement. Le taux de chomage est un indicateur intéressant pour apprécier Vétat de santé d'une économie. Tauxdechomage « —Actllsinoccupés (= chomeurs) Population active Dans de nombreux pays, la situation de l'emploi est préoccupante parce que le taux de chOmage est eve. Le chmage touche (= concerne) environ 10 % de la population active, et la situation se dégrade (= empire) d'année en année. B, RESULTATS ET TENDANCES Lemploi et surtout le chmage font souvent es titres de la presse. Volet quelques titres: peeecrettre) Peto tonerc) Des emplois ont été eréés, "Les salaids de la sociétS KM7 Les conditions qu'un chOmeur mais combien? Les experts protestent parce que la société doit emplir poor touches ne sont pas d'accord. ‘supprimedes emplois. voir esaides de tat. 62 ¢ soixante-deux EMPLOI ET CHOMAGE, Peas Bit ait See mBEXERCICES @®D veioutaux? 1. Les retraités font partie de la population inactive. 2. Les chémeurs font partie de la population active. 3. Un chémeur = un actif inoccupé = un demandeur d’emploi = un sans-emploi 4. Létat de santé de l'économie dépend du taux de chomage. 5. En principe, les inactifs touchent des indemnités de chémage. ©D complétez ies mentions manquantes. dé 1 Union tL, eb: VRAL FAUX ee Poa cnet 08d soixante-trois * 63 ; HUMAINE URCES RESSO: 64 « soixante-quatre RECHERCHE D’EMPLOI A. METHODES DE RECHERCHE Pour trouver un emploi, vous pouvez = consulter es offres demploi dans la presse et sur Internet, = faire paraitre (= publier) une demande d’emplol, = utiliser vos relations personnelles ou professionnelles, vous adresser a un cabinet de recrutement (- un « chasseur de téte »), etc. B. CV ET LETTRE DE MOTIVATION Noémie Poulain est ala recherche d'un emploi. Elle répond & une petite annonce publiée ‘dans la presse par lentreprise Berthier. Elle envoie la Direction des ressources ‘humaines (© le service du personnel) de ’entreprise un CV (curriculum vitae) et une lettre de motivation, Dans son CV, Noémie donne des informations sur : = son état civil: elle a 26 ans, elle est célbataire, etc. ~ sa formation elle a fait une grande école d'ingénieur, ~ son expérience professionnelle: elle a travaillé comme ingénieur pendant trois ans, ~ ses activités extraprofessionnelles : elle oue souvent au tennis. Dans sa lettre de motivation, Noémie postute (- demande - pose sa candidature 3) emploi proposé. Elle explique pourquol elle veut le travail et en quoi son profil (ces compétences, qualités, formation, age, ete.) correspond a remplol. C. ENTRETIEN D’EMBAUCHE, Noémie obtient un rendez-vous pour un entretien embauche = une discussion entre le candidat et employeur. Kevin Pelissier est le DRH (Directeur des ressources ‘humaines) de Berthier. Il parle dela procédure de reerutement, 'estire des méthodes ‘que entreprise utilise pour recruter du personnel : « Nous ¢onvoquons plusieurs candidats & un entretien de groupe. Nous faisons ensuite une premiére sélection et nous convoquons les meilleurs candidats & plusieurs entretiens individuels, Finalement, nous choisissons. le meilleur d’entre les meilleurs.» Finalement, Noémie obtlent Ie poste. Elle est ‘embauchée / recrutée / engagée par Berthler le I® mars = Berthier embauche / la recrute / 'engage Je 1**mars. Un entretien d’embauche RECHERCHE D'EMPLOL @ _caiestit 7 Le candidat ou employeur? CANDIDAT EMPLOYEUR 4. I fait paraitre une offre d'emploi. 2, Il consulte les demandes d'emploi Hl actualise son CV. 4, il édige une lettre de motivation. 5. Iregoit les CV et fait une premiére sélection. 6. Il est convoqué & un entretien 7. Il pose la plupart des questions, 8. Ila le profil recherché. 9. ll embauche un nouveau salarié, 10, llobtient le poste, i 1 a oOoo00o0go000ogo0 @ _ de quel type de document est extrait chacune des informations suivantes ? E&P compistez ies mentions manquantes, 41. Dans votre CV, donnez quelques détails sur votre é _ . expliquez votre f (ge, nationalité, etc), décrivez votre e ___p 5 un mot sur vos a___e__-professionnelles. Dites la vérité, mais ne vous sous-estimez pas. 2. Envoyez votre CV et une|___ dem _— soit 8 une _____der soit directement aus _____ du p __— de 'entreprise (ou & la direction des r h—__). 3. Pendant 'e_____d'e___, mettez en avant vos qualités et vos c _____, essayez de convaincre I'employeur que votre p ______ correspond bien au p ______proposé. OAR EAT URE REARS SDE SIS AA A CARRE soixante-cing * 65 eS: MAINE: CES HU SO 2. RES. CONTRAT DE TRAVAIL (mA. LETTRE D’ENGAGEMENT Le contrat de travail est une convention (= un accord) entre un(¢) salarié(e) ‘et un employeur. L'obligation principale du salarié est d’exécuter le travail, Celle de l'employcur est de payer le salaire. Ce contrat peut prendre la forme d'une lettre «engagement, quon appelle aussi une lettre d’embauche. Voici des extraits d'une lettre engagement ce eS EA A la suite de notre entteten du'18 fEviier, nous vous confirmons votre engagement en qualité ’ingénieur a compter du 1* mars pour une durée indétermitiée: [1 Vous exereerez vos fonctions sous autorité du directeur de la production, Votre rémunération annuelle es fixée & 42.000 euros [...] Nous yous rappelons que nous sommes eonvenus dune période d’essai de deux mois, Pendant cette pétiode, chacune des parties est libie de résilier le contrat de travail, 3 tout momedt, sans indiquer de moti. » En France, pour un emplot a plein temps, la durée du travail est de 35 heures par semaine, Si vous travaillez moins de 35 heures, vous travaillez A temps partiel. Mals si vous dépassez 35 heures par semaine, vous faites des heures supplémentaires. B. TRAVAIL TEMPORAIRE «Bonjour, je ’appelle Thomas. Je travaille pour Attica, qu est une entreprise de travail temporaire ou, comme on dit aussi, une entreprise intérimaire. Je fal de I'intérim. Attica m'envole 4 en mission (travailler) dans différentes entreprises pour une durée déterminée. En ce moment, je sus en mission dans Ventreprise Berthier pour une durée de six mois. le remplace madame Leduc, ‘qui est en congé maternité (elle vient ¢'avolr un bébé). » C. FIN DU CONTRAT Le contrat de travail peut prendre fin: ~ soit A 'nitiative du salarié : dans ce cas, on parle d'une démission, On dit que le salarié donne sa démission ou quill démisstonne. ~ soit &'nitiative de 'employeur : il s‘aglt alors d'un licenciement. On dit que le salarié ‘est licencié ou que Iemployeur licenele le sala Dans les deux cas, les parties doivent donner un préavis ( un délal de préavis),clest-icire Informer Tautre partie & favance. Un contrat a durée déterminée prend fin & expiration (fin) de la durée fixée. 66 » soixante-six vr CONTRAT DE TRAVAIL —- LEROY ESO REMI ASAE SERPS Y "mmm amar mar @D voicides extre d'un contrat de travail. Complétez les mentions manquantes. Batre la société Berthier et Mine Nogmie Poulain, il este ee qui suit: Fe Article 1, La société Reithier engage Mine Noémic Poulain’a'¢ ingénieur __ Article 2: Ming Poulain exeroera ses sous l'a de etx toi, Dura ct 1a ovis lite de ' chacune des partis pours r le contat sans donner dep GEM tees b : ‘Article 4. salaire a brat de Moe Povihin est f NOD. QD complétez tes mentions manquantes. 1, ~Estce quilla été ~Non, il est parti de sa propre initiative, il a donné sa Vous travaillez 8 — partiel, n’est-ce pas? ~ Absolument pas. Non seulement je travaille 4 _____ temps, mais en plus je desheures i 3, ~ Avez-vous toujours travaillé dans la méme entreprise ? ~Pas du tout, comme je fais de ____, je change souvent d'entreprise. Je travaille pour une de travail ___, qui s‘appelle Attica, Pour I'instant, je suis en __ dans tune entreprise de transport. Je _____quelqu‘un qui est en congé maladie, 1 travaille du 1® juin au 31 aodt. 11a passé un COD. Hi Un CDD, qurest-ce que c'est? § ~Cestun__adurée | i i i 5 ED completez tes phrases. i 1. Lobligation principale de employeur est de) 2. Le salarié a pour obligation principale de) J Enrincie la partie qui veut és e contre de evil doit _ \ ; S i soixante-sept © 67 AEE AR HARA: SLSR SRO SN BTL ERIC AARNE SAM. | | REMUNERATION DU TRAVAIL All Mmmm =A. SALAIRE DE CADRE Audrey est directrice du marketing dans une grande entreprise, (Bonjour, je suis Audiey Je touche un salaire annuel 4252000 euros En plus de ex salaire de Base (sélaite principal), je regols um intéressement aux bénéflces de Yentreprisé: = 2 en yumm 8. POURBOIRES ET CONGES PAYES Emilie est serveuse dans un restaurant RESSOURCES HUM fmm C. REMUNERATION DU VENDEUR ‘Yann travaille comme vendeur pour un fabricant de chaussures. fe -D. PRIMES Certains salariés recolvent une prime (= un bonus). Voici les principaux types de primes. + Prime d’ancienneté Elle est accordée (donnée) en fonction des années passées dans Tentrepris. «Prime @assiduite Li est l application et la présence réguliére au traval ‘Prime de rendement = Son montant dépend du résultat du travail, prime de productivité rime de nuit Pour ceux quitr ‘Trelzitme (13) mole Aumois de décembre, le salarié regoit deux mois de salire. ent fa ni En France, les salariés recoivent chaque mois un bulletin de salaire (= une fiche de pale) qui ‘mentionne en détail les différents éléments du salaire. } (© GLESEIER 2004. La potapia ran oiarage oot on Ga 68 « soixante-huit REMUNERATION DU TRAVAIL EXERCICES > sage eres @©D sez hes declarations suivantes et complétez les mentions manquantes. Ga fait presque 30 ans qu'il travaille Ala fin de année, je recois unt m —__, cest une sorte de prime de Nosh, dans lentreprise, c'est pourquoiil:regoit. Seeseeeazeaas ae tune prime d’a importante. NS a Les ouwiers de cette usinet | = une p _ der : ‘Conime il arrive tous fes jours en retard Plus ils produisent, plus ils gagnent, aul bureau, le patron lui a sucré (supprimé) sap @®_ complétez les mentions manquantes. ih 1, Madame Cellier, la directrice commerciale, recoit un intéressement sur les —______, | 2. Pour ses déplacements, elle dispose d'une voiture de 3. Quand elle voyage, la société lui rembourse ses. __. ae it 4, Monsieur Lavigne, le comptable, ne recoit rien de plus que son salaire de 5. lly a.une erreur de calcul surson bulletinde ____. 6. Léo travaille jusqu’a 5 heures du matin, et pourtant il ne touche aucune ____de | a) anc an RS SRR SRE 8: etoacanamenna soixante-neuf © 69 | 631) PERSONNEL ET ENCADREMENT jum A. TYPES DE SALARIES Un salarié est une personne qui Pautorité) d'un employeur. ‘Tellier est une entreprise industrielle qui emplote plusieurs types de salariés : = es ouvriers, qui travaillent dans les différents ateliers de I'usine, font des travaux manuels ou mécaniques sous ’autorité d'un contremaitre (chef d'équipe): ~ les employés travaillent dans les bureaux; ~ les cadres, qu’on appelle aussi les dirigeants ot les managers, occupent des postes de direction. Iis encadrent (= dirigent) le personnel. L’ensemble des cadrés forme Pencadrement = le management = a direction. ravaille pour fe compte et sous la subordination (= sous nsemble des salariés forme le personnel de lentreprise. { mmm =-B. TYPES DE CADRES ‘Tellier emplote trois catégories de cadres : des cadres techniques, qui sont des ingénieurs, des cadres commerciaux, des cadres administratifs, Ces cadres occupent des nlveaux hiérarchiques diférents, Chez Tellier, on distingue les cadres supérieurs et les cadres moyens. Un cadre moyen occupe un poste de direction sous la direction / sous la responsabilité d'un cadre supérieur. Le personnel de Tellier est réparti dans de nombreux services. Par exemple : le service de la comptabilité, le service du personnel, le service des ventes, le service des achals, le service aprés-vente, etc. Des chefs de service sont responsables de / dirigent un service et les directeurs supervisent plusieurs services. Voici un extrait de Vorganigramme de l'entreprise Tellier Dans les grandes entreprises le chef du personnel s'appelle souvent le directeur des ressources humaines (DRH). C. DIRECTION GENERALE Le directeur général est responsable de la gestion devant les propriétaires de 'entreprise. Dans une société anonyme, comme Tellier les propriétaires sont des actlonnaires, Ils Gisent un consell d'administration pour les représenter. Les membres de ce conseil les administrateurs,élisent leur président, Le Président-lirecteur général (le P-DG): ~ préside le conseil d'administration, en tant que président; = gere (s'occupe de) lentreprise, en tant que directeur général. 70 « soixantedix PERSONNEL ET ENCADREMENT ICR SAAT CI rem mr ED completez tes phrases avec les verbes suivants : encadre - gére - fait - occupe - préside eames 4. Jacques, le PDG, _______le conseilc'administration. 2, Fanny ___ seule sa petite entreprise 3, Julien, contremaitre, une équipe de dix ouvriers. 4, Emilie _ un poste de direction dans une grande entreprise. 5. Emilie dit que Paul, employé de bureau, bien son traval. @D_ completez tes mentions manquantes. La société Teller e ____prés de 200s ___, te ___regroupe une vingtaine de cadres, Comme Tellier est une entreprise industrielle, les cadres t _______ sont les plus nonibreux. Mais bien siir ily a aussi des cadres a ______ et des cadres c Marius Guillemot est d —____ de lap ___. Cest uni de formation. Ul supervise les cing ateliers de |'u _______.. Les chefs d'atelier travaillent s an Les commerciaux sont répartis dans deux services : le service des v _______ et le service des a Les chefs de ces deux services sont placés s _______ lad ___ dund ae Le directeur administratif s'appelle Sébastien Goujon. I contréle te service de la ¢ ., le service dup —____ et le service SD seaicu faux? RAI FAUX 1. Le directeur commercial est un cadre supérieur. 2. Un contremaitre travaille sous la responsabilité d'un directeur commercial. 3, Le chef du personnel travaille généralement sous la responsabilité d'un DRH. 4, Le nom des actionnaires n'apparalt pas dans l'organigramme de lentreprise. 5. Dans une société anonyme, un administrateur est un cadre administratif. 6. Les administrateurs sont choisis par les salariés de l'entreprise. 7. Les actionnaites sont les propriétaires de l'entreprise. o0o00goggno oooooo00 RATIOS ORRIN PEAT REO TE SSI soixante et onze ¢ 71 CONFLITS DU TRAVAIL A. SYNDICALISME « Bonjour, je m'appelle Thierry Minot et je travaille comme ouvrier mécanicien chez BMX, tune entreprise qui fabrique des batteries de voitures. En entrant chez BMX, 'ai adhéré aun syndicat, Je suis devenu un syndicaliste ts actif. Je pense qu'il est important de défencire les intéréts des travailleurs Depuis deux ans, nos salaires n'ont pas été revalorisés (= augmentés). Nous réclamons: ( revendiquons = demandons) une revalorisation ( une augmentation), mais la direction refuse systmatiquement toutes nos revendications (= demandes). Cette fois, on se battra jusqu'a ce qu’on obtienne satisfaction. sil le faut, nous nous mettrons en gréve. » B, DROIT DE GREVE En France, le droit de gréve est reconnu par la constitution. Mais ily a des limites au droit de gréve, Par exemple : ~ Les piquets de gréve sont des grévistes qui restent sur place pour s‘assurer que la gréve est bien suivie. Ils n’ont pas le droit d’empécher les non-grévistes de travailler. ~ Lagréve avec occupation des locaux (lieux de travail : bureaux, usine, etc.) est tolérée (autorisée), mais seulement pendant les horaires de travail, = Lagréve est un arrét de travail clair et net. La gréve perlée, qui consiste & travailler mal ou au ralenti(lentement), est ilégale. C. TYPES DE GREVES Ilya plusieurs types de graves. Voc les principaux. * Grave surprise Crest une gréve sans préavis: les travailleurs font gréve sans prévenir Vemployeur. Greve sauvage Les grévistes agissent sans l'accord des syndicats, "Grave de solidarité Elle vise & soutenir (alder) les revendications autres salariés (ela méme entreprise ou d'autres entreprises). =Grivesurletas Les grévistes occupent les locaux de Fentreprise D, JOURS DE GREVE Laarticle suivant est extrait d'un journal économique. CONFLITS DU TRAVAIL PMs SEMA CRs mune rca ED compiétez tes mentions manquantes de cet extrait diinterview. boise aaron En France, les salariés ontrils le droit de f gréve? Oui, fest méme un droit reconnu par la¢ —____. 2. =Les travailleurs doivent-ils prévenir 'employeur quills vont sem____ en grave. = Non, ils n'ont pas besoin de déposer un p En France, la gréve s ___ est parfaitement légale, 3. ~ Acton le droit de faire gréve pour n’importe quel motif? = Non, la gréve doit s‘appuyer sur des r___ d'ordre professionnel, et pas politique. Par exemple, on peut faire grévé pour demander une r _dess __, ‘mais pas pour demander un changement de gouvernement, ontels le droit d'o _______les pendant la grave? des locaux est tolérée pendant les h____ de travail, c'est ce qu'on appelle une grave surlet -. En tout cas, les p ____de 9g —.. qui emp&chent les non-grévistes de travailler, sont interdits, ~ En quoi consiste la liberté syndicale? ~Cst le droit pour chacun d'a_____auns. a es journalistes de Radio France en gréve 5. de son choix ou alors de ne pas @®_ Dites de quel type de grave il s'agit. SAAN RENCE: PAPER REAM TIRES RRR ASE NTIS A LE soixante-treize © 73 aga BIENS DE PRODUCTION A. CAPITAL TECHNIQUE Jean-Nodl Bert est le fondateur de Technitec, une entreprise de 200 salariés, qui fabrique des composants électroniques. Il parle des investissements qu'l faut réaliser pour créer et développer une entreprise. «Pour créer une entreprise, Il faut des capitaux, Avec argent investi dans Fentreprise, on achéte des biens de production, c'est ire des biens qui sont utilisés pour créer ‘un autre bien ou un service. Les biens de production sont aussi appelés capltaux techniques. » Hexiste deux types de biens de production : ~ d'une part, les biens d’équipement, appelés aussi le capital fixe; ~ d'autre part, les biens intermédiaires, appelés aussi le capital circulant » Biens de production + capital technique, B. CAPITAL FIXE Les biens d’@quipement sont des biens durables car ils sont fats pour durer (pendant au. ‘moins un an). Exemples : les batiments, les machines, les véhicules de transports etc. Quand une entreprise acquiert (= achéte) du capital fixe, on dit qu'elle investit elle réalise un investissement). Jean-Noé! Bert: « Chaque année, nous consacrons au moins 7 % de notre chile d'affaires Ainvestissement. L’année prochaine, nous investirons dans une nouvelle usine en Pologne. Une entreprise qui veut rester la pointe (= moderne) et compétitive doit investir. » C. CAPITAL CIRCULANT Les biens intermédiaires sont des biens non durables car ils sont consommés ou transformés dans le processus de production. Cestle cas des matieres premiéres et de énergie. Les matidres premiéres sont des produts de base, non élaborés, utilisés pour produire tun bien. Ex. : le bots utlisé pour fabriquer le papier, la farine du boulanger. Pour produire, les entreprises peuvent utliser diférentstypesd’ énergie. Exemples: énergies Alectique Glectrict6), nucéaire fossile (charbon, gaz, pétrole, etc), solaire oll), thermique (Chaleur) éolienne (vent, etc. Les ressources énergétiques varient d'un pays autre, ‘Une plateforme pétroliére 74 « soixante-quatorze BIENS DE PRODUCTION RR SE CASE: amma aa © capital Fixe ou capital circulant? Une agence de voyages achéte FIXE —CIRCULANT 1. un ordinateur Oo a 2. un fauteuil de bureau. oO a 3. des feuilles de papier. Oo a 4, une machine a café. Oo o 5. quelques paquets de café. Oo Oo @BD sveiouiaunx? VRAI FAUX 1. Les biens intermédiaires sont des biens non durables. =e) 2. Un chauffeur de taxi qui achéte un nouveau taxi réalise un i o a 3. Le vent et le soleil sont des matiéres premidres. o a 4, Le plus souvent, on met du pétrole dans sa voiture. eo SD Associez 4. Bien ba. technique. 2. Capital =... b. de production. 3. Energie =... « de base. 4, Vehicule =... d. de transport. 5. Ressource =... e, énergétique. 6 Produit =... f, nudléaire © complétez les mentions manquantes avec des sources d’énergie. 1. Cette entreprise exploite plusieurs puits de _______en Irak, 2. Ilfaitune ____étouffante dans cette régi 3. Aujourd'hui, le ____ souffle trés fort. 4, lly a eu une panned’ _ dans toute la ville 5. Tune trouves pas que a sent le ___-__ ici? 6. En France, on a fermé pratiquement toutes les mines de soixante-quinze « 75 34 PRODUIRE Ms = A. OBJECTIFS DE LA PRODUCTION Max Jobert est le directeur technique (« le directeur de production) de Technitec. parle de son métier « Nous poursuivons trois objectifs 1. Réduire les cofits de production (= argent qu'il faut dépenser pour produire). 2. Respecter les délais. 3. Améliorer la qualité des produits. ‘Autrement dit, nous eherchons & produire & moindre coat (« le moins cher possible), aussi rapidement que possible, des produits de mellleure qualité. » — B. ETAPES DE LA PRODUCTION Max Jobert: « Nous commengons par concevolr les produits. Ensuite, nous organisons Je processus de production : nous choisissons le matériel, nous organisons les taches (travail) des ouvriers, etc. Ala fin, nous contrélons la qualité des produits, » fmm = C. MODES DE PRODUCTION Voici différents modes de production ‘m= Production & Punité :réalisation d'un projet ‘unique (ex. : une fusée). ‘Production en petite série : en petite quantité (ex. : des avions). sm Production en grande série: fabrication de produits standardisés, On parle aussi de production de masse ou de production Ala chaine. m Production continue ou en continu: production réalisée sans interruption. Le travail est réalisé par des équlpes d'ouvriers ‘qui se succédent nuit et jour. On utilise Te travall posté: les 24 heures d'une journée sont divisées en périodes de travail. mAteliers flexibles : Max Jobert, de nouveau : « Notre usine comprend quatre ateliersflexibles. Ces ateliers sont dits « flexibles » parce que nous pouvons & tout moment adapter la production a l’évolution de la demande. Nous réalisons ain tune production qui est & la fois individualisée et en grande série, La production est automatisée et informatisée. L'usine est équipée de robots et d'ordinateurs. Deux informaticiens s'occupent cexclusivement des questions informatiques. » Ny. Construction d'une fusée 16 « soixante-seize PRODUIRE "a a eR © compctez tes mentions manquantes. @©D A quel type de production correspond chacune des situations sulvantes? AUUNITE ENPETITESERIE DE MASSE 4. Une entreprise fabrique des trains a grande vitesse. o a Qo 2. Des ouvriers construsent un pont. a a o 3. Un metteuren scéne réalise un film, Q a a 4. Michelin fabrique des pneus. a ao o I 5, Dans cette usine, on fabrique des savons. Qo a o 6. Les Chinois construisent un satelite, o oO a \ ' 7, La Poste fabrique des timbres de collection. a o o I 8, Untallleur fait des vétements sur mesure. o a Qa | i i f j @D Wraiou faux? } i VRAI FAUX S 4, Les produits standaraisés sont fabriqués en grande série. ec 8 2. pour produeen continu, on utile le travail posts, o oo : fl 3. Avant de concevoir les produits il faut contréler leur qu (=e | | |S mannan hss: eS sR sofxante-dix-sept « 77 “4 78 « solxante-dixchuit PRODUCTIVITE A. PRODUCTIVITE ET RENTABILITE Max Jobert, directeur de la production de la société Technitec, explique ce qu’est la productivité: «est le rapport entre le résultat obtenu et les efforts qui ont été nécessaires pour obtenir ce résultat. Une entreprise est productive quand elle produit efficacement. Autrement dit, re productif, est atre efficace. Quand nos ouvriers produisent plus fficacement- clestcdire mieux et plus vite on dit que la productivité du travail augmente. Grice & une meilleure productivité, Technitec est devenue plus rentable ( profitable). Nous avons augmenté notre rentabilité = nous gagnons plus d'argent. » B. FACTEURS DE PRODUCTIVITE ‘Max Jobert :« Pour étre productive, une entreprise, qu’elle soit grande ou petite, doit ~ disposer de bons outils (biens) de production ~ dire bien organisée; ~ employer une mainl'ceuvre (des travailleurs) qualifiée et motivée. » C. COOTS DE PRODUCTION existe deux types de colts de production ~ les eotts fixes is ne dépendent pas de la quantité produite, Ex. :loyer dun immeuble ~ les cofits variables: ils varient avec la quantité produlte, Ex. :matiéres premigres, énergle. D. GAINS DE PRODUCTIVITE Une entreprise gagne en productivité = augmente sa productivité quand elle produit plus sans augmenter les cofits de production. Pour étre compétitives = pour résister la concurrence (« la compétition), les entreprises cherchent & augmenter leur productivité «Nous devons produire plus et moins cher des produits de meilleure qualité », cexplique Max Jobert. Dans les pays de Union européenne, i fallat ‘en moyenne 500 heures de travail en 1960 pour acheter une machine & laver. En 1980, ll en fallalt 100, Aujourd'hui, en faut seulement 30. Les gains (= 'augmentation) de productivité ‘entrainent une augmentation du niveau de vie de la population. lis permettent c'augmenter Je pouvoir d’achat des ménages (consommateurs), qui peuvent acheter plus en travaillant moins. Production agroalimentaire (© CLESELER 2004 La photopic nan waved ast on PRODUCTIVITE I REM R ALESESOC marra m @® coos fixes ou coats variables? FIXES VARIABLES 41. Les assurances contre incendie des locaux. a a 2. Lesalaire du directeur administratf a a 3. Le chauffage du bureau du directeur adminstratif Qo a 4, Les commissions versées aux vendeurs o o 5. Llélectricité consommée par les machines. o a 6. Les frais de transport. o a @®D_ completez ies mentions manquantes. 1. Pour faire face lac —_, les entreprises doivent étre p 2. Depuis quils ont modernsé leur o _____ dep __, lesg ____ de productivité ont augmenté de 15 % et Ventreprise est devenue r 3. lep_____d'a_ d'un ouvrier augmente si son salaire augmente plus vite que les prix. 4. La productvité est fable pour deux raisons: entreprise est malo _____ etle personnel nest pas m : Dans un pays développé, lam d'o__ est généralement q etlen___dev___ des habitants est élevé. ED ine entreprise améliore-t-elle la productivité du travail dans les cas suivants? NON 1. Elle a créé trois postes supplémentaires, mais le niveau de production n’a pas varie. 2. Elle a réduit le coGt du travail de 10 % et la production a balssé de 5 %. 3. Le niveau de prodiiction ne varie pas alors que plusieurs emplols ont été supprimés. 4. Le temps de travail et la production ont augmenté de 10 % boooeg ooo00 soixante-dix-neuf © 79 | | 6Yey RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT ‘A. DELA RECHERCHE AU DEVELOPPEMENT La mise au point d'un produit passe souvent par les trois phases (¢tapes) sulvantes = Phase I : a recherche fondamentale. = Phase 2: La recherche appliqués. ~ Phase 3: Le développement du produt. Henri Tissier dirige le Laboratoire ‘une entreprise pharmaceutique. I parle derecherche et développement «Notre labo emplote 19 chercheurs. Nous mettons ‘au point des médicaments antlinfectieux. Nous travaillons en partenariat (= en association) avec un centre de recherche universitaire installé& Paris. Ce centre est trés réputé (connu) dans les milieux sclentifiques. Ses découvertes sont réguliérement publiées dans des revues spéclalisées, Dans notre laboratoire, nous faisons surtout de Ia recherche appliquée, c’est-dire que nous recherchons des applications industrielles. ‘Apres avoir découvert un nouveau médicament, ‘nous passons a la phase de développement : nous pratiquons de nombreux tests (ou essais), nous contrdlons la fiabilité du produit, pour nous assurer quil peut étre utilisé sans probleme, Finalement, nous devons obtenir 'agrément (= I'autorisation) de 'administration pour avoir le droit de vendre le nouveau médicament.» B. VEILLE TECHNOLOGIQUE Jean-Michel Combe dirige une société privée de veille technologique. Il explique ce qu’est Ia vellle technologique «Bille consiste a survelller environnement et principalement les concurrents, ‘Cest une sorte d’espionnage industriel legal. Les Américains parlent d’« intelligence service », Aujourd'hui, les procédés de fabrication et les produits eux-mémes sont vite ‘ebsolétes («vieillis), Pour survivre, 'entreprise dott continuellement s’adapter au progrés technologique, utliser une technologie de pointe (- high tech), Innover (Changer, inventer). Une obsolescence (- un viellissement) détectée trop tard peut étre fatale (mortelle) pour Fentreprise, Lrobjectif final dela veille technologique, c’est Vinnovation, qui permet a entreprise ‘de s'adapter auc mutations ( changements) de plus en plus rapides de son environnement. Lacollecte dinformations est parfatement legale. Vous pouvez trouver $0 % des informations dans la presse, dans les rapports d'experts, sur Internet, dans tes documentations ‘commerciales et méme dans les publicités de vos concurrents. » 80 » quatre-vingt a RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT SEN re ED. complétez tes mentions manquantes. 1. Grégoire Delaporte dirige un centre der _____ & Montréal. 2, Cest unc ___ de haut niveau 3. Il est tr8s connu dans les milieux s 4, Son équipe a réalisé plusieurs d ___ importantes. 5. Les résultats de ses travaux sont p _____ dans des r ___ spécialisées, @® Mors croisés, Horizontalement a 1. Association d'entreprises, d‘institutions en vue de mener i tune action commune. Ex. un accord de... 2. Mouvement en avant. Ex. : les... de la médecine. 3. Changement, nouveauté. Ex. : une ... scientifique. 4, Essai. Ex. : um... de laboratoire. 5. Spécialiste. Ex. : un ... en acoustique. 3 T 6, Recueil d'information. Ex. : fa... des données d'une enquéte. 7. Etape d'une évolution. Ex. : fa premiére ... d’une maladie. 4 Verticalement a. Surveillance. Ex. : Ia... technologique. b. Dépréciation. Ex. Aptitude d'un matériel ou d'un systéme a fonctionner sans : un appareil de grande. ila besoin de... du directeur. e, Méthode employée pour parvenir 8 un certain résultat. Ex. un ... de fabrication, . d'une machine. quatre-vingt-un + 81 37 | PROPRIETE INTELLECTUELLE A. DEPOT DE BREVET Un brevet est un certificat qui protége une invention. Claire Flageut travaille &INPI (Institut National de Propriété Intellectuelle), a Paris. Elle parle du dépot de brevet 1 Celui quia inventé quelque chose est linventeur. Il est propriétaire de son invention, Pour garantir son droit de propriété, il aintérét& faire un dépdt de brevet auprés un organisme public, comme IINPL Les brevets que nous délivrons protegent invention pendant une durée déterminée. Mais attention! Seules les inventions susceptibles (capables) ‘applications industrielles sont brevetables. Une simple idée n'est pas brevetable. Le titulaire (propriétaire) d’un brevet bénéficie d'une protection juridique pour exploitation exclusive du brevet. ll a un monopole d’exploltation, c'est &-dire 4uileest le seul pouvoir exploiter invention brevetée dans le ou les pays ot il a déposé Ie brevet. Parfots, inventeur n’exploite pas lul-méme son invention. ll autorise un tiers (une autre personne) utiliser son brevet. En contrepartie, il regoit une somme d'argent, appelée une redevance. Cette autorisation s'appelle une licence. Le contrat entre inventeur et ce ters s'appelle un contrat de licence. » B. DESSINS, MODELES, MARQUES Claire Flageul : «A rINPI, il est également possible de déposer : = un modele de fabrique : un dessin ou un objet (par exemple : un prototype, c'esti-lire Te premier exemplaire pour une fabrication Industrielle), une marque : un nom, un logo, etc. C. PROPRIETE LITTERAIRE ET ARTISTIQUE La propriété littéraire et artistique concerne les droits des écrivains et des artistes sur leurs oeuvres, Le droit d'auteur permet & 'auteur d'exploiter son ceuvre & son profit pendant une durée déterminge. En régle générale, la protection du droit d'auteur dure pendant la vie de lauteur et subsiste 50 ans aprés sa mort au profit des héritiers. Passé ces 50 ans, 'ceuvre tombe dans te domaine public. En résumé, voices différents domaines de la propriété intellectuelle: 82» quatre-vingt-deux PROPRIETE INTELLECTUELLE RIS RAS am a a E@©D Voici deux articles extraits de la loi sur la propriété industrielle. Complétez les mentions manquantes. PROPRIETE INDUSTRIELLE ‘Art 2, Les br din sont | ex —_______ dex 6 pour une dus de vingt} Art. 10. Sont br Jes inventions nouvelles ‘ns: compter du dé. de Is demande. | impliquant une activité inventive et su ————_— ‘is €oalrent Gonsent) leur’ ss. die] dap industrielle, @® os coists : Horizontalement b 41, Symbole graphique servant & distinguer un produit ou une entreprise, at 2. Nouveauté scientifique ou technique. 3. Conjonction de coordination. | 4, Mot ou groupe de mots servant a désigner un produit, : ‘ou une entreprise. | 5, Signe servant & distinguer un produit de celui de la concurrence, Verticalement ‘a. Autorisation d'exploiter un brevet d‘invention. b. Objet servant de prototype @ une fabrication industrielle . Quelqu‘un d'autre. d. Ce qui est permis conformément ala loi. . Production littéraire ou artistique. f.. Représentation d’un objet sur une surface (papier ou informatique). SD rai ou faux? VRAl FAUX 4. En principe, le titulaire d'un brevet d’invention bénéficie d'un monopole exploitation de son invention dans le monde entier. o a 2. Selon le contrat de licence, il doit payer une redevance & l'autre partie. o a 3. Aprés une certaine période, les droits d'auteur tombent dans le domaine public. o oa ee LTE ORD SEER EST TSS PON TRIE INI quatre-vingt-trois 83 SOUS-TRAITANCE A. LA SOUS-TRAITANCE, QU’EST-CE QUE C’EST ? Axelle Rougier travalle comme ingénteur de production chez un constructeur automobile. Elle explique ce quest la soustraitance «Dans la sous-traitance, une entreprise, appelée le donneur ordre, contie une partie de sa production & une autre entreprise, le preneur d’ordre, 4qu’on appelle aussi le soustraitant. Dans les voitures que nous fabriquons, environ 70 % de Véquipement de base est fabriqué par des soustraitants. Nous les appelons des équipementiers.Iis sont spéclalisés dans a fabrication de pices détachées. Quant & nous, ‘nous nous limitons de plus en plus ATassemblage, c'est a-dire A assembler ces pidces. ‘Nous nous recentrons (= nous nous concentrons) sur notre métier 7 de base, c'est-dire sur le coeur ‘Assemblage d'une automobile de notre métier : Ia conception des voitures. Blentot peut tre, nous n'aurons plus . ¢ La propreté n‘est pas son fort. 4, On étoutfe, Fair est irespirable! = 4. Iln'y a aucun risque. | 5. lIn’entend pas bien ce que vous dites. => ®. Le chauffage ne fonctionne pas. 6. Ce n’est pas un travail dangereux. = f. Les machines font beaucoup de bruit. @®_ Entourez ta bonne réponse. 1. Dans cette entreprise, ily a une trés bonne [ambiance | prévention] de travail, 2. Cest bien connu, mieux vaut [guérir | prévenir] que [gu 3. Certaines entreprises sont accusées de ne pas respecter [I'environnement [la pollution } 4. Ilya des fuites d'eau, il faudrait refaire les installations [professionnelles |sanitaires | '5. Comme le personnel n'est pas trés motivé, ily a beaucoup [d'absentéisme [de risques ' 6. II n'y pas assez de lumiere dans les ateliers, c'est mal [éclairé [aéré © complétez les mentions manquantes. 1 ler térieur de l'entreprise est affiché a entrée de I'usine. 2. Lep ____ d'un casque esto __ sur le chantier. 3. Lesd —_industriels p ___ les rivigres. 4. Malgré les nombreuses mesures dep ______ il ya eu un accident du travail dans 'usine, 5. La tche du responsable sécurité consisteaé_____etag _______les risques. 6 Lese __ det ______concernent principalement fh _____etlas SD complétez tes phrases. 1. Les mesures d'hygiéne ont pour objectif (but) de i 2, Une maladie professionnelle trouve son origine dans 3, Quand il est sérieusement malade, un salarié doit if 4, Une nuisance, c'est quelque chose qui 5. Toute entreprise responsable devrait ER RS NST SL PRP SO TRC i quatre-vingt-neuf + 89 fi NDICATEURS ECONOMIQUES (mmm = A. MESURES DE LA PRODUCTION La valeur ajoutée Cesta richesse créée = biens et services produits (principalement | par le entreprises). Le produit intérieur brut (PIB) dun pays est la valeur des biens et services produits pendant une année a FntGrieur de ce pays Le PIB ‘Cest Paugmentation du PIB. La croissance ; fmm B. CYCLES ECONOMIQUES es cycles économiques sont des fluctuations (- variations) plus ou moins réguliéres dela conjoncture(- situation) économique. Voit les différentes phases (périodes) d'un cycle économique | A Croissance du PIB | Crise PT. ii expansion Cest une phase de croissance : le PIB progresse (= augmente. Tacrise __Cest le passage d'une phase d'expansion & une phase de dépression. Ta dépression Cest une chute ( forte et brutale diminution) dela production. Quand |a production diminue falblement, on parle d'une réceasion, | Ta stagnation La production stagne (elle n'augmente pas et elle ne diminue pas). La croissance est mule (= 26r0). ‘Stageation Reprise Ces différentes phases s'accompagnent de variations phis ou moins importantes dds prix. On parle inflation quand les prix montent (augmentent) et de déflation quand les prix baissent. INFLATION REPART EN EUROPE LINFLATION a de nouveau fortement ‘augmenté en mai dans la zone euro, pour attelndre une hausse de 34 % sur tun an, un chiffre record depuls 1993. Le taux dinflatton annuel de la zone euro sétablissalt 2.9% en avril, C. MONDIALISATION Autrefois, les crises étaient localisées (- limitées) & un secteur de activité économique ‘ou A un pays. Mais aujourd’hui, en ralson des progrés des communications et des transports, ‘dela libéralisation des échanges (dans le commerce international), le monde est devenu un vaste marché. Avec la mondialisation de l'économie, les crises sont devenues mondiales. | (© CLEGEIEN 2004 I nawnnoia non wornnaa ee me 90 © quatre-vingt-dix ‘@ CLESEIER 2008 La photoope Pan warabe tno INDICATEURS ECONOMIQUES SRC: remem eer mama ©’ complétez te texte avec les mots suivants : depressions ~ cycles - phases — crises - récessions ~ taux Les économistes ont d'abord analysé les (1) ___. économiques comme des accidents, irréguliers et économiques réguliers et de durée déterminée. imprévisibles, Puis sest développée la thase des (2) — Ces cycles comprennent quatre (3), ______: expansion, crise, dépression, reprise, Aujourd'hui, les (4) ___, caractérsées par une chute importante de la production, ont laissé place a des (5) ___, caractérises par une légre baisse du (6) _______ de croissance de la production. S&P i raide du grap! 1. En janvier et février, activité économique as. PIB__|. = 2. Enmars, elle a légérement p —______. i | 3, Enavril,elleaf___b____. Janvier Février Mars Avril ue ci-contre, complétez les phrases suivantes. © ess phrases suivantes sont extraites de la presse économique. Entourez la bonne réponse. 1. Le groupe PPX a annoncé un chiffre d'affaires [intérieur] record] de 230 millions d’euros. 2. La BCE (Banque centrale européenne) prévoit une [activité | croissance] nulle dans la [région] zone] euro au deuxieme trimestre, 3, [La déflation [Vinflation] continue : les prix ont encore baissé lors des six derniers mois. 4, Vindustrie chimique est principalement [localisée créée | dans la vallée du'Rhéne. 5, Lechiffre d'affaires dela société Riboxa légérement baissé, mais son bénéfice est[ en chute] en hausse|de 4 %, @&® oarsia m La conjoncture économique sest nettement améliorée. te ci-dessous, retrouvez deux causes & la mondialisation de l'économie. 1m Les entreprises créent plus de valeur ajoutée. 1m Il ost devenu plus facile de transporter les marchandises et les personnes. = L’économie mondiale a échappé a la récession. 1m La libéralisation des échanges s'est considérablement développée. 1m Les fluctuations de l'activité économique sont restées limitées. quatre-vingt-onze * 91 AGENTS DU MARCHE A. QU'EST-CE QU’UN MARCHE? Avant de vendre un produ, Ventreprise dot savoir quoi vendre et @ qui. Elle doit savoir ‘of vencire, coment vendre, quand vendre, ete. Bref, avant toute chose, lentreprise dott ‘connaitre le marché. « Connaitre avant d'agir», c'est idée force du marketing Lemarché est un lieu de rencontre entre des agents économiques qui vendent et achétent des prochits divers (biens, services, ec.).L’entreprise vend ses biens ou ses services ‘sur un marché od elle trouve des concurrents, des distributeurs, des consommateurs. Nore: Le mot «marché + aun autre sens. désigne également les ellents, actuels et potentiels ossibles). Dans ce sens, on peut aussi parler d'un débouché. Par exemple : Avec apparition ‘du DVD, le marché (+ le débouche = ls liens) pour les cassettes vidéo a dispar B. CONCURRENTS La libre concurrence est une caractéristique de économie de marché. Sur un marché concurrentiel, les entreprises sont en concurrence les unes avec les autres. Souvent la concurrence est trés vive. Une petite entreprise peut difficilement concurrencer ‘un grand groupe. C. DISTRIBUTEURS Les distributeurs sont des intermédialres entre le producteur et le consommateur final, Le circuit de distribution peut étre direct, court ou long = Circuit direct : Producteur -» Consommateur = Circuit court : Producteur —» Détaillant -r Consommateur = Circuit long : Producteur — Grossiste + Détaillant > Consommateur Le grossiste achéte en gros (- en grandes quantités) au producteur et revend au détaillant, Le détaillant vend au détail (= en petites quantités) au consommateur final. D. DU COTE DES CONSOMMATEURS Leconsommateur [lconsomme ou utlse un bien ou un service pour un usage ouVutlisteurfinal_non professionel Te consommateur il consomme un bien ou un service pour produlre un autre bien intermédiaire ‘ou un autre service, Exemple: le boulanger achéte de a farine pour fare du pain Te prescripteur _lconselle Paros ld6ide Exemple un médecn, pour des médicaments, Attention! L’acheteur n'est pas toujours le consommateur ou l'utilisateur. Par exemple un pare achéte un jouet pour son enfant. Le pére est I'acheteur, l'enfant est I'utllisateur. 92 » quatre-vingt-douze AGENTS DU MARCHE SSSR SAR rarer E@&®D wwestce que vest? 1. Un client qui pourrait acheter le produit dans le futur: cest un client 2. Une concurrence qui peut s'exercer librement, sans intervention de l'état: est une 3. Une économie oi le prix des biens et des services est fxé librement par le vendeur et acheteur: est une 4. Un marché od stexerce la concurrence :clest un 5. Le chemin qui conduit un produit du producteur au consommateur : 6. Un commerant qui achéte en gros et qui revend au détail : est un @Q_ complétez les mentions manquantes. 1. Lep produit, led distribue, le p conseille, I'a achéte, le consommateur ¢ 2. En Chine, le m ______ des produits de confiserie atteint 5 milliards de dollars. Shanghai est considérée comme le meilleur d 3, Julien Rondeau, directeur de marketing :« L'objectif de Factvité marketing n’est pas de se battre contre des ¢ ______, mais de répondre aux besoins des ¢ ________. » E& Consommateur, utilisateur, acheteur ou prescripteur? 1. Un expert-comptable conseille a un client un systéme de gestion. Prescripteur 2. Un professeur demande a ses étudiants d'acheter son livre. 3. Un employé de bureau travaille sur un ordinateur. 4. Un particulier passe une commande sur Internet, —_—_—. 5. Un chien mange des croquettes de boeuf. @©B_ _ dans chacun des cas suivants, dites sie circuit de distribution est direct, court ou long. DIRECT COURT LONG 4. Le producteur vend directement au détaillant. Oo Oo Oo 2. IIn'ya pas dintermédiaire entre le producteur et le consommateur. o oOo QO 3. Les produits sont d'abord stockés chez un grossiste. o oOo QO 4, Une société de vente par correspondance achate directement au producteur....1 «OO ‘quatre-vingt-treize + 93 | ETUDE DE MARCHE A. SEGMENTATION Pendant des années, Henri Ford a vendu un seul modele de voiture, en une seule couleur, des centaines de millers d’Américains :c'était la Ford T noire. Mais aujourd'hui, en général, une entreprise ne peut pas proposer un méme produit ‘une large population. Elle est obligée de segmenter son marché, c’est- 2. Un parfum. >. 3. Un produit bon marché. = 4, Une tondeuse a gazon, = 5. Un jouet. = €. Lasituation géographique . 6. Un appareil de chautffage solaire. f. Lerevenu @QD_ tancement, croissance, maturité ou décin? Dites a quelle phase du cycle de vie correspond chaque situation. 1. Les ventes sont importantes, mais il n’existe plus aucune perspective de croissance. => 2. Le nouveau produit est introduit sur le marché, => 3. Le produit est peu peu abandonné par les consommateurs, = 4. Le produit étant accepté par le marché, les ventes progressent rapidement. => ED completez tes phrases avec les verbes suivants: cibler = lancer -plafonner— réaliser - segmenter 1. Pour atteindre ses cibles, toute entreprise a besoin de — le marche, 2, Dans certains pays, le nombre d'utilisateurs d'Internet commencent 8 —___. 3. Téléfix va ______ un nouveau produit en Europe. 4, Hest important de bien connaitre ses clients pour mieux les 5. lls vont ____une enquéte de satisfaction auprés de leurs clients. &D completez. 1, Vous voulez réaliser une enquéte auprés d'un échantillon de clients. Vous réalisez un 2. Avant de lancer un produit dans tout le pays, vous souhaitez connaitre les réactions des clients d'une région. Vous réalisez un 3, La société Arthur vend des congélateurs de grande taille. Les principaux clients de cette entreprisesont probablement des 2 ERNST EE AES SRS ESTE TEES NSTC quatre-vingt-quinze + 95 IDENTIFIER LE PRODUIT A. GAMME Une gamme de produits est une série de produits similares offerts par un producteur (ex.:une gamme de meubles). Une gamme comprend ciiférents articles. (ex: des armolres, des lts, des tables, etc). Chaque article a une référence (ex. : le bureau compact 8996). On trouve: ~ des produits haut de gamme, qui sont des produits chers, comme les produits de luxe, ~ des produits bas de gamme, qui sont des produits courants et bon marché. B. POSITIONNEMENT Le positionnement du produit est image que le producteur souhaite donner au produit par rapport aux prodults concurrents. Positionner un produit, c'est mettre en avant une caractéristique de ce produit, comme ~ le prix (ex. : « Rex Citron, e plus économique des lave-vaisselle »), ~ Ia résistance (ex. :« Duracel, a pile qui dure trés longtemps. »). Cette caractéristique doit répondre a un besoin des consommateurs. C. MARQUE La marque, ce n'est pas seulement un nom. C'est aussi une couleur Gaune Kodack), ‘une image graphique, un Jogo existe deux types de marques ~ Les marques de producteur Oy A (@ marques de fabrique) : la plupart des COM produits sont commerclalisés sous le nom de marque du producteur. On les appelle des produits de marque. Ex. : le yaourt Danone, Ces marques n'ont pas toutes la méme notoriété: elles sont plus, ou moins connues. La marque qui ala plus grande notoriété dans le monde est Coca Cola. Les entreprises doivent défendre leur image de marque (réputation. ~ Les marques de distributeur : le distributeur vend Ie produit sous son nom (ex. : le Yaourt Carrefour). Parfois il vend des produits génériques. Ex.: un yaourt portant le nom de « Yaourt» fmm =D. CONDITIONNEMENT Le conditionnement d'un produit, qu’on appelle aussi lemballage ou le packaging, est particuligrement important dans les magasins en libreservice, Dans ce type de magasin, les clients se servent eux-mémes, sans l'aide d'un vendeur. « C'est le conditionnement qui ‘vend le produit>, explique Plerre Petibon, chef de rayon dans un supermarché. 96 » quatre-vingt-seize IDENTIFIER LE PRODUIT —_—_—_—— a! @D complétez avec gamme ou marque. 1. Une bonne ____ doit &tre facilement mémorisable. 2. Une ______ courte permet a I'entreprise de concentrer ses efforts marketing sur peu de produits. 3. Une longue permet de couvrir un nombre important de segments de marché, 4, Un produit de ___réputée pour sa qualité se vend plus facilement qu'un autre, 5. Le producteur peut donner laméme ___& des produits différents. 6 la de voitures Renault est trés étendue. 7. Cette entreprise n’a pas une bonne image de 8, Cette _____ est connue dans le monde entier. @Q_ complétez avec conditionnement ou positionnement. 1. Le ___protiige le produit. 2. Unbon ____ doit répondre a de véritables besoins du consommateur. 3. Par sa forme et ses couleurs, le —_____ doit étre facilement reconnaissable. 4, le ____ détermine en grande partie les décisions que l'on prendra concernant le prix, la communication, la distribution, ete. 5. Dans les magasins en libre service, le ___est la « carte de visite » du produit. 6. Le —___facilite le transport du produit, © Entourez la bonne réponse. 1. Les [articles] références] de ces articles] références] se trouvent dans le catalogue. 2. Certains consommateurs ne font confiance qu’aux produits [de marque] génériques] d'autres préférent payer moins cher et acheter des produits [de marque] génériques}. 3, La question suivante est extraite d'un test de[notoriété résistance] : « Quellés sont les marques de lessive que vous connaissez ? » 4, Un magasin [en libre-service] de luxe] vend principalement des produits haut de gamme. 5. Ce médicament sera bientét [commercials] positionné | dans tous les pays européens. 6. Cette entreprise fabrique des[emballages| logos] en plastique. quatre-vingt-dixsept © 97 FIXER LE PRIX fmm A. PRIX ET COOTS Une entreprise doit ere rentable = elle doit gagner de l'argent. Pour cela le prix du produit Got étre supérieur au coft (ou prix) de revient, cest-a-dire au codt nécessaire 8 sa production (« cofit de production) et a sa distribution. Le seuil (niveau) de rentabil a partir duquel Ventreprise f Le prix TIC (toutes taxes comprises) peut &tre calculé de la fagon suivante : mPrix TTC « Coat de revient + marge (bénéfice) + TVA (taxe & la valeur ajoutée) le point mort) est le montant du chiffre d'affaires des bénétices. — B. COURBE DE LA DEMANDE En général, si le prix augmente, la demande Volume (montant) balsse et vice versa. Cest ce qu'on appelle des ventes Ia courbe de la demande. ‘Les consommateurs sont plus ou moins sensibles au prix, On dit que la demande est élastique sielleest sensible au prix. L’élasticité de la demande par rapport au prix (@ Pélasticitéprix) peut etre faible (volre presque nulle) ou forte selon les produits. Le prix d’acceptabilité est le prix considéré par le consommateur comme acceptable par comparaison avec les prix des concurrents. Pour déterminer (= fixer) le prix 'acceptabilité d’un produit, on peut réaliser un test de prix. —_— C. TYPES DE PRIX administré prix fixé autoritairement par Tadministration demarehé prix fixé par la rencontre de Toffre et dela demande. ‘elancement _ prix intéressant au moment du lancement du produit, Tappa ‘prix attratif d'un produit pour amener les consommateurs & acheter aussi d'autres produts (du méme magasin, dela méme gamme, et.) Un prix (mms =D. NIVEAU DES PRIX imbattable, sacrifié, bradé « Cest donné », it ecient. avantageux, intéressant attractif | «Cest une bonne occasion!» abordable,raisonnable, modéré | «Cava, cestnormall- levé, excessif, exorbitant =Cest le coup de barre!» Unprix 98 « quatre-vingtdix-huit FIXER LE PRIX Ta © caassez du moins cher au plus cher. Ci Ils proposent des prix trés attractifs. C Leurs prix sont exorbitants. Li Ils ont des prix imbattables. L Ils ont des prix plutét modérés. ED complétez avec tes chiffres suivants : 40~236- 36-160 Coat derevient © = —____ Marge = TVA(18 %) Prix TTC EP complétez tes mentions manquantes. 4. Pour ne pas perdre d'argent, Ventreprise doit vendre au dessus dus _____ der : 2, Pour déterminerlep ____ d’a____ d'un produit, on peut demander & un échantillon d'acheteurs quel est le prix qui leur parait a 3, Pour réaliser un t___ de p ____, on propose le produit a la vente pendant. tune période déterminée, 4, La grande distribution utilise la technique bien connue des p les acheteurs par des premiers prix particullérement I 5. En général, es prixsont fixéslibrement parle m ___, mais les prix de certains produits (timbres- poste, billets de train, etc) sont a en attirant Prix ED commentez le graphique c-contre. Asel 2. loisirs Quantités quatre-vingt-dixneuf + 99 COMMUNICATION COMMERCIALE 1 A. PUBLICITE PAR LES MEDIAS Lrentreprise peut faire de la publicité (dans un langage familier: la pub) en utilisant Tes médias de masse, Tapresse Par exemple, Ventreprse falt paraftre (publier) une annonce publleltatre dans Te journal Le Monde. alfichage Dans le métro parisien, on vot des affiches publicitaires & chaque station. Taradio Denombreux spots publicltaires passent ala radio et &la t6lévision, La téleviston Te cinéma Le film publieitaire est présenté au début de la séance, Tatemet La publleitéen ligne (on line) touche des millions de personne. Un annonceur est une entreprise qui veut faire la publicité d'un produit. Une agence de publicité crée des messages publictaires et congoit des eampagnes publicitaires (- des campagnes de publicité) ‘Attention! La publicité mensongere, qui donne des informations fausses, est interdite. B, PUBLICITE DIRECTE. La publicité directe (- le marketing direct) atteint chaque personne individuellement. Ex :e démarchage télephonique = le phoning (Tentreprise téléphone directement ‘au consommatett) Lrentreprise peut aussi envoyer des imprimés présentant le produft et ses avantages. Iya différentes sortes d'imprimés : = Ialettre de vente : c'est une simple lettre publicitaire; = Te dépliant : c'est une feuille qu’on déplie; = Te catalogue ou la brochure : est un livret —un petit live - présentant les prodults en détall, Vous pouvez consulter le catalogue de certaines entreprises sur Internet. Leentreprise peut = faire distibuer ces imprimés dans les boftes aux lettres par des porteurs & domicile, = envoyer les imprimés par la poste, en utilisant son fichler d’adresses :c’est le mailing = Te publipostage (publicité par la poste). = envoyer des messages publietaires par courrier électronique (e-mail) C. PLV LaPLV est la Publicité sur le Lieu de Vente (= sur le point de vente = dans le magasin). Le commercant peut utiliser une enselgne (un logo, une inscription sur un panneau), des affchettes (petites afiches), du matériel lumineux et sonore, etc. 100 « cent COMMUNICATION COMMERCIALE 1 aecnnmnennne @D Atiichage, cinéma, presse, radio, télévision? Complétez les mentions manquantes avec le nom du média qui convient. 1, En ce qui concerne l'investissement publicitaire, la ‘occupe le premier rang, devant les moyens de communication audiovisuels. 2, La —__s'€coute partout, dans les foyers, dans les voitures, dans la campagne, sur les plages. 3, Une sallede _____est fréquentée par un public actif et plut6t jeune. 4 la —______ est le média d'un public passf. 5. Une campagne dle) ____ dans les transports publics peut étre un bon moyen de lancer un nouveau produit. @®_ Extourez la bonne réponse. 1. Le plus souvent, les [agences de publicté] la réalisation des campagnes publicitaires. Les clients des agences de publicité] annonceurs] sont les [agences de publicité] annonceurs] confient & des [agences de publicité annonceurs Les pharmacies et les parfumeries utilisent beaucoup [la PLV [le marketing direct! De grands artistes peintres ont réalisé de belles [affiches] brochures] publictaires. vane Certaines entreprises envoient chaque jour des milliers de [courriers [messages] publictaires par courrier | message | électronique. E&P complétez les mentions manquantes. 4. Pourun vendeur, led ____t .__est un bon moyen ¢'obtenir un rendez-vous avec unclient. 2. Let ___d’a__ doit étre régulirement mis a jour, caril faut intégrer les nouveaux roms et éliminer les adresses périmées, 3, Desp _____ A domicile distribuent des d publicitares dans les bottes aux lettres. 4, Une entreprise peut étre poursuivie en justice pour p —_____m ______. 5, Uns ______publicitaire ala radio ne dure généralement pas plus de 30 secondes. 6 tlap____surle!_____dev est uri bon moyen de communiquer avec {e consommateur sur le point de v 7. Denombreuses entreprises présentent leurs produits dans unc _____ en ER SN A RENE SILT TL OTSA cent un « 101 sane COMMUNICATION COMMERCIALE 2 A. PROMOTION DES VENTES Pour faire la promotion d'un prodult ( promouvoir un produit), cest-. 4. J'ai un budget limité, je ne veux pas dépenser une fortune la-dedans. Fan 5. Je ne suis pas trés doug, je ne comprends rien alla technique, {Ine faudrait pas que ce soit trop banal, est-ce que vous avez un modele qui sort de 'ordinaire? an 7. Je voudrais changer d’appareil, celui que j'ai est tun peu démodé, sm Le vendeur répond : 8 Ce robot est trés simple & utiliser. Je vous explique. b, Cest tras simple, ilest & vous partir de maintenant. Tenez, essayez celui, il est trés lager. d. Le prix de cet article est particuliérement intéressant. e. Nous venons de recevoir un tout nouveau modéle. f. Avec ce produit, vous étes tranquille pendant dix ans, 9. Je peux vous proposer quelque chose de trés original. cent neuf ¢ 109 ENTRETIEN DE VENTE 2 A. TRAITER LES OBJECTIONS Remi Soulier, vendeur d'élite, explique comment il pond aux objections (contestations) des clients «Apres une objection, je continue Fentretien sur un ton positit. Les objections sont normales et méme utiles. Elles montrent quelle client est intéressé et elles apportent des indications sur ses besoins. lly a plusieurs manigres de traiter les objections. » Daprs Rémi Souler, le vendeur dott toujours accepter objection du client, Par exemple ~ CuENT: Mais, ditesmoi, estce qui y ades possibiltés de crédit? =R Sou : Vous avez raison de poser cette question. Le vendeur doit savoir aussi reformuler les objections. Par exemple = CuenrCinguit) : (aa air compliqu =R. Souuex: fe eomprends bien, vous aver peur que ce sot dificil & utiliser. Le vendeur est souvent amené a demander des précisions au client. Comme dans ces quatre extraits d’entretiens m Extrait 1 sm Extrat3 Cunt: Vote offre n'est pas ts ue: C'est trop cher. intéressante. = Vaweur : Cela vous parait cher par rapport ~ Vevtnen : Qu’entendez-vous par a? Aquol? wm Extrait 2 wm Extrait 4 = Cunt :Ecoute, je erols que jevaisréféehir.. | ~ Curr: Je ne comprends pas pourquoi cst — Venveur : Bien sir, a quol voulezvous sicher? réfléchir? = Vowsur: Diaprés vous? B, CONCLURE Remi Souler emplolefréquemment les phrases suivantes pour passer & la dernitre étape de entretien : Ia conclusion de la vente. mA part ce point, tout est clair? m Vous préférez done ce modéle, cest bien ga? am Alors, je erois que le modéle vous plait... On y va? m Comment voulez-vous payer? m Cest madame ou monsieur qui signe en premier? Sile client refuse obstinément d'acheter, Rémi Soulier essaye parfois une ultime tactique. Remi Soulier:« feoutez, madame, je ne comprends pas : le produit vous convient, nous sommes d’accord sur le prix, voili deux heures que nous discutons... Alors, dites-mot, franchement, est-ce que jai été maladrott, expliquez-mot ce que 'a fait de mal, rendez-anol ‘ce service, sil vous plat, quel est le probleme...» 110 « cent dix ENTRETIEN DE VENTE 2 © ati prononce ies phrases suivantes? Le client ou le vendeur? CLIENT —_VENDEUR 1. Vous allez me dire que ce modele n’est pas tres grand, ‘mais je vous rassure tout de suite. 2. Votre concurrent est moins cher. 3. Crest trés simple, je peux vous renseigner. Laissez-moi votre documentation, je I'étudierai plus tard. Les affaires sont dures en ce moment, je n’ai pas d'argent. comprends bien, c'est le prix qui vous préoccupe. Pour quelles raisons n’étes-vous pas intéressé? Vos produits n’ont pas trés bonne réputation. HET RE aR Ree RE oooogogogogoggn @©D Voici des extraits de quatre entretiens de vente. Les répliques sont dans le désordre. Mettez-les dans Fordre. = Entretien 1 Clune amie 'a acheté et c'est ce qu'elle m’a dit, ED Crest tres fragile, ca casse facilement. Clavest-ce qui vous fait dire cela? TiEuh... n'y @ pas mal de temps qu'elle 'a. TlElle a acheté ce tout nouveau modele ou un modele plus ancien? m= Entretien 2 Li cette voiture n‘est pas trés pratique ? Ti Rassurez-vous, elle existe en quatre portes. Tou, elle n'a que deux portes. Pas pratique? = Entretien 4 m Entretion 3 Ci ce qui vous fait hésiter, cestle rouge, n'est-ce pas? EA ony mets Pounet (CJ naime pas beaucoup la couleur CIA part le prix, elle vous plat? a CEle est trop chire. Eh bien, je peux vous proposer sept couleurs Ci cette moto ne mintéresse pas. différentes. cent onze 111 COMMERCE ELECTRONIQUE eA. INTERNET Un internaute est un utilsateur du réseau Internet, Certainsinternautes passent des heures chaque jour & naviguer (< surfer) sur Internet. Le mot « internaute» vient Internet et du mot grec enautés», qulsigifie navigateur, Tin fournissear Le founissear daccés (Ie provider) vous permet accéder ( de vous aaceés connecter) at réseau, Chaqe mis vous powvez payer un forfat (un prix ie) pour une durée de connexion ilimitée ‘Un navigateur — Cea fe logiciel (le software) qu vous permat Cexplorerle Web Tenavigateurle phi répandu est net Explore, de Microsoft recherche des sites correspondant au mot-