Vous êtes sur la page 1sur 23

EDITIONS

HERMAS.INFO 2010

Le Carême
Quarante jours avec Jésus

par Mgr Jacques Masson

Présentation pas seulement la maison qu’ils


avaient achetée, mais toute
A l’occasion du temps de cette richesse humaine et
Carême, “Hermas” se propose spirituelle qui les caractérisait.
Repères de présenter chaque jour aux Quand j’ai annoncé à mes
lecteurs, pour les aider dans Parents, à l’âge de 18 ans, mon
leur cheminement spirituel de intention d’entrer au
40 jours, un texte court Séminaire, Papa m’a
“Mon Doux Jésus, quelques composé d’un passage simplement répondu : « Je n y
jours avant mes d’Evangile suivi d’un bref vois aucun inconvénient : mais
Communions, j’élèverai mon
cœur haut par de fréquentes commentaire et d’une prière. TU DOIS ETRE UN BON
petites prières. Je le purifierai PRETRE ». Je ne puis oublier
par mon repentir et ma Le lecteur me pardonnera de le Chapelet que nous récitions
vigilance ; enfin, je parler ainsi de quelqu’un de chaque soir, tous les quatre, à
l’embellirai par toutes mes
bonnes actions.” ma famille, Maman. Mais je le genoux sur la mosaïque de la
fais en reconnaissance pour cuisine, à peine appuyé sur le
“Mon Jésus, gravez ces tout ce que, avec Papa, elle dossier d’une chaise, la
vérités jusque dans les nous a donné à mon frère et à cinquième dizaine les bras en
profondeurs de mon être afin
qu’elles réveillent ma foi en moi, dans tous les domaines. croix, comme cela se faisait à
votre Eucharistie, qu’elles Et surtout, une grande foi, dont l’époque, pour être plus unis à
augmentent ma confiance, et j’étais loin, jusqu’à ces Jésus sur la Croix. Maman
me fassent regarder, la sainte derniers jours, de découvrir la était le type même de la
communion comme le plus
grand de tous les biens ici- p r o f o n d e u r. La s a in teté , « femme forte de l’Ecriture ».
bas.” l’intimité avec Jésus, avec la Se présentant un jour pour
Sainte Trinité n’est pas recevoir la Sainte Communion
Mon Jésus, régnez sur mon réservée aux âmes consacrées, (le temps de la « réforme »
esprit avec votre lumière ;
régnez sur mon cœur en me prêtres, religieux et était déjà en vigueur, et l’on
donnant votre amour du bien, religieuses. Ni à des gens communiait « en file »,
du beau, de la pureté ; élevés socialement ou debout !), elle entendit le Curé
surtout, régnez sur toutes les intellectuellement. Maman et lui dire à voix haute : « Vous
puissances de mon être, en
me donnant la force de vous Papa étaient simples des gens êtes ridicule de faire une
obéir, en toutes choses, que du peuple français, avec un génuflexion ». Elle lui
je mérite, de régner avec grand sens de l’honneur, de la répondit sur le même ton : « Je
vous pendant l’éternité. justice, de la droiture, un sens serais ridicule de faire une
profond de Dieu, de la famille, génuflexion devant vous, car
de la patrie. Le patrimoine vous n’êtes rien. Je fais la
qu’ils nous ont transmis n’est génuflexion devant Mon Dieu

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 1


EDITIONS

HERMAS.INFO

que vous oubliez ». Note : j’ai maintenu la date indiquée par Maman
pour chaque jour, car, « coïncidence » heureuse :
Jesus déclara : « Père, Seigneur du ciel et de la ce sont les mêmes jours pour cette année 2010.
terre, je te bénis d’avoir révélé aux tout-petits ce Nous pourrons prier ainsi en union avec une
que tu as caché aux sages et aux intelligents » (- simple femme du peuple, 95 ans plus tard. C’est
Mathieu 11 25) cela la « communion des saints »

J’ai eu la joie et la grâce, ces jours derniers, de LE CARÊME : 40 JOURS AVEC JÉSUS
découvrir combien la spiritualité des humbles
peut être profonde. Ma belle-sœur venait de 1° jour 17 février 2010 (mercredi 17 février
trouver un cahier rédigé et écrit par Maman, à 1915):
l’occasion du Carême de 1915. Maman, Victoria « Venez avec Moi, les Douze, j'ai à vous parler
avait alors 15 ans, et était une toute jeune fille. de la Passion, de la Mort, et de toutes les
Mais ses parents étaient des gens pieux, croyants tendresses de mon cœur, afin que vous me restiez
et pratiquants. J’ai parcouru ces pages avec attachés jusqu'à votre dernier soupir ». C'est cette
avidité et avec émerveillement. Je découvrais la Parole que Notre Seigneur m'adresse au
spiritualité profonde de Maman, qui devrait être commencement de ce Carême :
la spiritualité de tout bon chrétien. Et c’est 1° j'entendrai son appel
pourquoi, sans orgueil, mais avec fierté d’avoir 2° je le ferai résonner jusqu'au fin fond de mon
eu une telle Maman, je suis heureux de présenter être
aux lecteurs ses méditations, en souhaitant 3° je répondrai avec foi à son invitation divine,
qu’elles les aident à vivre ce Carême avec en Lui disant
générosité, avec le Christ, pour se trouver au pied
de la Croix, le Vendredi Saint, avec La Sainte Prière Mon Jésus, vous m'appelez avec le même
Vierge, Saint Jean et les Saintes Femmes, et à se amour que vos Douze premiers pour m'initier à
retrouver en famille, tous réunis pour la vos souffrances, aux tendresses de votre Cœur et
récitation commune et quotidienne du Chapelet. aux moyens de vous rendre amour pour amour,
comme vos Apôtres. Je vous suivrai avec joie
Je suis surpris et émerveillé de voir la clarté pendant tout ce Carême, en vous donnant tous les
spirituelle, la profondeurs spirituelle d’une jeune sacrifices que vous me demanderez en retour.
fille de 15 ans, qui rappelle des vérités dont
beaucoup sont oubliées, ou niées actuellement
par des âmes consacrées e des théologiens de 2° jour 18 février 2010 (jeudi 18 février 1915)
renom. Son désir profond de la Sainte « Laissez-les donc: la vérité sort de la bouche des
Communion est à méditer par chacun d’entre petits enfants; s'ils ne la criaient pas, les pierres
nous, ainsi que la nécessité de la Confession pour du chemin la crieraient à leur place »
recevoir le Divin Sauveur. On sent une âme toute Le Maître Divin envoie à l'avance à Jérusalem
prise par le désir de l’union la plus profonde Pierre et Jean pour aller chercher sa monture, un
possible avec Jésus dans l’Eucharistie. Que cette ânon et une ânesse. Après avoir pris place sur
lecture, cette méditation, mettent en chacun de l’ânon avec l'aide de ses Apôtres, le Christ
nos cœurs, ces mêmes sentiments qui animaient descend la colline. Les petits enfants
l’âme de Maman. Et alors, nous aurons suivi accompagnés de leur mère l'entourent et le
Jésus pas à pas, jour après jour, durant ce Carême suivent en criant: « Hosanna au Fils de David! ».
qui va commencer. Les juifs garnissent leurs maisons, et jettent sur
son passage de la verdure, des fleurs, puis,
unissent leurs acclamations à celles des enfants,

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE


PAGE 2 1

EDITIONS HERMAS.INFO

au point d'étourdir et de fatiguer les Apôtres qui courage, et m’aide à unir à vos souffrances mes
Le supplient d'écarter la foule et de lui imposer sacrifices quotidiens.
silence.
Mais Lui de répondre: « La vérité sort de la 4° jour 20 février 2010 (samedi 20 février 1915)
bouche des enfants; s'ils ne la crient pas, les « Allez à la ville et achetez l’agneau ».
pierres du chemin la crieront à leur place ». Le Divin Maître va nous apprendre la manière
Mon Jésus me demande qu'aujourd'hui, moi dont il veut que nous achetions nos communions
aussi, j'unisse mes louanges à celles des enfants quelques jours à l’avance, car c’est le plus grand
de la Galilée pour réjouir et consoler son Cœur. des honneurs et le plus grand des bonheurs de
recevoir en soi un Dieu.
Prière Non seulement il veut, ce doux Jésus, que nous
Mon doux Jésus, je veux aujourd'hui chanter vos achetions sa visite, mais encore la joie qu’il
louanges dans chacune de mes prières bien faites. réserve à l’âme qui le reçoit dans de bonnes
Je veux vous chanter mon amour en cherchant dispositions.
sans respect humain à vous faire plaisir. Je veux Jésus me demande d’acheter les communions
enfin chanter vos vertus en les pratiquant : en avec de la monnaie de billions, en offrant au
étant une jeune fille simple, humble, mortifiée et Dieu de l’Eucharistie tous les devoirs faciles
pure, comme vous m'en avez donné vous-même avec l’intention de bien me préparer à Le
l'exemple. recevoir. Il veut encore que j’y ajoute de la
monnaie d’argent par les devoirs difficiles,
pénibles, que je ferai de tout mon cœur dans la
3° jour 19 février 2010 (vendredi 19 février même intention. Il veut enfin que j’y mette des
1915) pièces d’or par les sacrifices que je saurai
Jésus rôde autour de Jérusalem ; puis, après avoir inventer pour ravir le Cœur du Dieu que je
hésité d’entrer dans cette Ville, il choisit pour y recevrai.
faire son entrée, la Porte Dorée, celle des
réjouissances et des fêtes, pour nous apprendre Prière
que c’est avec joie qu’il accepte toutes ses Merci, ô mon Jésus, d’avoir bien voulu, en la
souffrances, sa mort violente, et cela, parce qu’il personne de vos Douze, m’apprendre la première
nous aime plus que lui-même ; aussi fait-il des dispositions éloignées à la réception de votre
généreusement, à cette heure, le sacrifice de sa visite ; gravez en caractère ineffaçable cette
vie pour nous, afin de nous rendre la vie de la disposition et toutes celles que vous
grâce que nous avons perdue. m’indiquerez dans les méditations suivantes, afin
que je sache mériter en chacune de mes
Prière communions l’honneur et le bonheur de bien
Mon Jésus, après un moment d’hésitation pour vous recevoir, en vous offrant pour cela toutes
entrer dans la ville de toutes vos souffrances, les actions, ainsi que les sacrifices que j’aurai
vous passiez par la porte des réjouissances et des inventés pour captiver et réjouir votre cœur.
fêtes : n’est-ce pas pour nous montrer que c’est
avec joie que vous acceptez vos souffrances et 5° jour 22 février 2010 (lundi 22 février 1915)
votre mort ? « Allez à la ville chez Untel, dit Jésus-Christ à
Faites que les sacrifices que je dois m’imposer Pierre et à Jean. Vous lui demanderez une salle
pendant le Carême, paraissent durs à ma pauvre haute, propre, bien ornée, car, lui direz-vous, le
nature, que le souvenir de ce que vous avez Maître en a besoin pour y célébrer la Pâque ».
enduré par amour pour moi, stimule mon Cette salle représente le cœur que le Dieu du Ciel
doit habiter par la Sainte Communion.

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 3


EDITIONS HERMAS.INFO

Jésus-Christ veut que j’élève bien haut mon à tout jamais la réalisation de la prophétie de
pauvre cœur à l’approche de sa visite, par de l’Homme Dieu.
courtes, mais de ferventes invitations que le lui Mon Sauveur voyait en cette ville aimée et
adresserai comme étant le Dieu de l’Eucharistie. ingrate, toutes les âmes de choix qu’il voudra
Il veut aussi que je l’approprie quelques jours à s’attacher plus fortement que les autres, et qui, en
l’avance en recherchant mes fautes et en les retour de sa préférence, resteront sourdes à ses
pleurant à ses pieds comme Sainte Madeleine. enseignements, à son amour, à ses exemples. Oh
De plus, en exerçant sur tout mon être une oui, c’est bien à elle que l’Homme Dieu disait :
sérieuse vigilance pour ne plus retomber dans le j’obscurcirai leur esprit, je dessécherai leur cœur,
péché, Il veut enfin que je l’embellisse par le les livrerai à leur faiblesse, et de tout ce que
chacune de mes actions bien faites qui seront j’ai fait pour elle, il ne restera pas pierre sur
comme autant de fleurs qui orneront mon âme et pierre.
charmeront les regards de Dieu qui viendra C’est une malédiction terrible que celle qui nous
habiter en moi. retire les secours divins.
Il le faut puisque Jésus-Christ a dit : « il faut que
cette salle soit vaste, propre et bien ornée ». Prière
Mon Jésus, puisque je suis votre Jérusalem, je
Prière veux répondre à votre amour :
Mon Doux Jésus, quelques jours avant mes 1° En me rappelant tout ce que vous avez fait
Communions, j’élèverai mon cœur haut par de pour moi ;
fréquentes petites prières. Je le purifierai par mon 2° En vous redisant souvent que je vous aime ;
repentir et ma vigilance ; enfin, je l’embellirai 3° En résistant au mal qui me raviront à votre
par toutes mes bonnes actions. amour.

7° jour 24 février 2010 (mercredi 24 février


6° jour 23 février 2010 (mardi 23 février 1915) 1915)
« Malheur à toi, Jérusalem ! Car j’ai voulu, « J’ai désiré d’un grand désir manger cette Pâque
rassembler tes enfants comme une poule avec vous ».
rassemble ses petits sous ses ailes, mais tu ne l’as Le Christ continue sa route en silence,
pas voulu. Mais de toi, il ne restera pas pierre sur accompagné de ses Douze. Il est inquiet, troublé
pierre ». par la malédiction qu’il vient de lancer sur sa
Nous sommes au jeudi matin. Pierre et Jean étant Jérusalem bien-aimée. Enfin, on arrive au
venus dire au Maître que la salle était prête, Cénacle. A peine le Sauveur en a-t-il franchi le
Jésus-Christ quitte Béthanie en compagnie de ses seuil, qu’oubliant le passé, il laisse tomber de ses
Douze, après avoir fait ses adieux touchants à ses lèvres ces paroles bénies qui sont bien
bons amis. l’expression de la joie qui remplit tout son être.
Du haut de la colline, il aperçoit Jérusalem, sa « J’ai désiré d’un grand désir manger cette Pâque
ville chère, de laquelle il avait fait le centre de avec vous ».
ses enseignements, de ses miracles, de toute sa Ah ! C’est qu’il la trouve haute, propre et bien
vie publique. Et malgré cela, ce sont les habitants ornée la salle du festin, et qu’elle représente au
de Jérusalem qui le condamneront et le feront Dieu de l’Eucharistie toutes les âmes qui,
mourir. Aussi, en apercevant cette ville, se mit-il quelques jours avant leurs communions, ont fait
à pleurer en s’écriant : « Malheur à toi tout le nécessaire pour rendre leur cœur digne de
Jérusalem… ». Malédiction terrible qui, peu Celui qui doit le visiter.
après la mort du Christ, se réalisera. Le Temple
et la ville seront détruits, et les ruines affirmeront

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 4



EDITIONS HERMAS.INFO

Prière Avec Saint Paul, je me demanderai si je suis


Mon doux Jésus, désormais, c’est quelques jours digne de vous recevoir, et si ma conscience ne
à l’avance que je me préparerai à chacune de mes me l’affirme, j’irai à vous pleine de confiance,
Communions, afin que vous puissiez me redire : certaine que vous me conduirez au ciel.
ma chère petite, je désire d’un grand désir m’unir
à toi. Que cette parole me cause une belle joie,
que j’éprouve le besoin de m’écrier à mon tour : 9° jour 26 février 2010 (vendredi 26 février
une communion bien faite est vraiment un 1915)
jour du ciel passé sur la terre. Dispositions prochaines, nécessité d’une bonne
confession :
« Mon âme est triste jusqu’à la mort, car l’un de
8° jour 25 février 2010 (jeudi 25 février 1915) vous me trahira, et pour celui-là, il eût mieux
« C’est debout, en habits de voyageurs, les reins valu pour lui qu’il ne fût jamais né ».
ceints, les sandales aux pieds, le bâton à la main, « Ce que je viens de faire, faites-vous le les uns
que Jésus-Christ mangera l’agneau pascal, figure aux autres. Après avoir mangé l’agneau pascal,
de la Sainte Eucharistie : on le mangera tout Jésus-Christ s’agenouille devant chacun des
entier, avec du pain sans le vin, et les laitues Apôtres pour leur laver les pieds ; après cela il
amères. leur donne l’ordre de se le faire les uns aux
Debout : pour nous montrer la grandeur du autres. Au moment où le Sauveur approche de
Sacrement de l’Eucharistie que représente Judas il est envahi d’une profonde tristesse ;
l’agneau pascal. quant à Judas, sa physionomie ne trahit aucun
En habits de voyageurs : parce que l’Eucharistie trouble.
nous soutient dans le grand voyage que nous « Mon âme est triste jusqu’à la mort… ». A cette
faisons du temps à l’éternité : oui, l’Eucharistie heure solennelle, Jésus-Christ voit en la personne
1° nous aide à continuer notre chemin de Judas toutes les âmes qui oseront le recevoir
maintenant et jusqu’au bout ; sans être purifiées par une bonne confession et
2°Elle nous donne le courage d’en franchir tous auxquelles sa visite, au lieu d’y apporter la vie,
les obstacles, obstacles physiques, maladies, les condamnera à la mort éternelle. La parole du
pauvreté, obstacles moraux, les tentations du Maître, qu’il adresse à Judas, est le cri de
démon, du monde et de notre mauvaise nature ; conscience que Dieu fait entendre à toute âme
3°En Jésus-Christ, dans la Sainte Eucharistie, coupable avant la Confession. Judas refuse cette
nous puisons le parfait repos et le vrai bonheur parole ; Jésus tâche de provoquer l’aveu de son
qui feront que nous ne chercherons plus l’un et crime, et Judas continue à garder le silence.
l’autre dans les plaisirs coupables. Il évite même de regarder son Maître, tant il
Les laitues amères représentent le regret de nos craint d’être obligé de renoncer à l’argent qu’il
fautes et la ferme résolution de mieux faire, que aime et qu’il convoite.
nous devons apporter dans chacune de nos
Communions. De même l’âme, qui avant de se confesser rejette
les remords, a peur de rentrer en elle-même pour
Prière connaître ses fautes, garde le silence en ne les
Mon Jésus, faites que je n’oublie jamais quand, avouant pas, ou en les avouant mal, et surtout n’a
m’approchant de la Sainte Table, je reçois le plus pas le courage de prendre de bonnes résolutions,
grand et le plus saint, le plus auguste Sacrement, renouvelle le crime de Judas, et cause à Jésus la
Celui qui m’apporte Dieu qui m’unit à Dieu et même tristesse que celle que lui a causée le
qui fait de moi un autre Dieu. traître.

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 5


EDITIONS

HERMAS.INFO

« Malheur à elle, répète Jésus en la considérant ; rappellera son amour pour son Dieu, et l’amour
il eût mieux valu pour elle qu’elle ne fût jamais de Dieu pour les hommes.
née ». Enfin, il terminera sa vie toute pleine de charité
ne pouvant plus que répéter : « Mes enfants,
Prière aimez le bien et aimez-vous les uns les autres ».
Mon Jésus, je vous offre toutes mes actions Et où Jean puisa-t-il son amour invincible ? Dans
d’aujourd’hui, pour obtenir la grâce de mourir son repos sur le cœur de Jésus.
plutôt que de renouveler l’action du traître.
En chacune de mes Confessions, ouvrez mes Prière
yeux pour que je voie le mal que j’ai fait, déliez Mon Dieu, je le veux, et je vous en fais la
ma langue pour que je l’accuse sans détours, promesse, en chacune de mes communions, je
broyez mon cœur pour que je le pleure au pied de m’appuierai sur votre cœur divin, afin d’y puiser
votre Croix, et que chacune de mes absolutions les grâces qui consacreront ma fidélité, et
m’apporte la résurrection et la vie. m’attacheront à vous jusqu’à mon dernier soupir.

10° jour 27 février 2010 (samedi 27 février 11° jour 1° mars 2010 (lundi 1° mars 1915)
1915) Institution de la Sainte Eucharistie
« Jean repose sur le cœur de Jésus-Christ, afin de « Ceci est mon Corps, ceci est mon Sang »,
lui rester fidèle à tout jamais ». « Faites ceci en mémoire de moi ».
Ils sont bien émus nos Apôtres par la révélation Après avoir lavé les pieds à ses Apôtres, et être
d’un traître parmi eux ; aussi, désireux de revenu à table lorsque Jean eut reposé sur son
connaître le coupable, ils vont s’adresser à Jean cœur, sur celui du Maître divin, Jésus-Christ prit
pour découvrir le secret de la tristesse de Jésus. le pain qui restait sur la table, il le rompit et le
Pierre fait alors au Sauveur la promesse de bénit, puis leur dit à chacun : « Prenez et
mourir avec lui. mangez, ceci est mon Corps ». S’emparant de la
Quant à Jean, il est tremblant en face de ce que coupe où se trouvait encore un peu de vin, après
l’avenir leur réserve. Ne sachant qu’inventer avoir rendu grâce à son Père, il leur donna en
pour ne jamais trahir l’amour de celui qui les a disant : « Buvez-en tous, car ceci est mon
tant aimés, il se repose sur son cœur, apprend le Sang ».
nom du traître ; il puise dans ce cœur divin les Et tous comprirent alors que Jésus-Christ était
grâces nécessaires pour le consacré fidèle à tout vraiment le Fils de Dieu, que sa chair donnait la
jamais. vie, qu’elle était nourriture, et que son sang était
A partir de cette heure, nous le trouvons seul au breuvage.
poste de l’amour. Et ils mangent, et ils boivent : la Vie Divine les
-. Il suivra le Maître dans les tribunaux ; remplit si bien qu’ils sentent leur âme toute-
-. Il l’attendra dans la route douloureuse pour lui puissante contre le mal, et leur corps tout-
montrer sa Mère ; puissant contre la mort sans fin.
-. Il restera debout au pied de la Croix pour Ah ! C’est que le Maître leur avait dit autrefois :
recevoir son dernier soupir ; « Ma chair est vraiment une nourriture et mon
-. Après la Résurrection, c’est lui qui, le premier, sang un breuvage ». Donc, la petite hostie, et le
arrivera au tombeau ; calice de nos autels, c’est son Corps et son Sang
-. Il acceptera le martyre de l’huile bouillante, comme au Cénacle, puisqu’il a ajouté à ses
auquel il restera insensible ; Apôtres : « Faites ceci en mémoire de moi », et
-. Il supportera son exil dans l’île de Patmos où il que les prêtres qui consacrent, sont les héritiers
écrira son apocalypse. Il écrira son Evangile qui du pouvoir donné aux Apôtres, donc, à nous

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 6


EDITIONS HERMAS.INFO

comme à eux, les bienfaits de son festin car il Ah ! c’est que si, dans les aliments, la nature la
leur dit : « Mangez et buvez ». plus forte détruit la nature la plus faible, dans la
Sainte Communion, la vie de mon Dieu étant
Résolutions : plus forte que la mienne, il me change en lui et
1° Je croirai en la parole de Jésus-Christ qui ne fait de moi un Christ vivant, si bien que les
peut, puisqu’il est Dieu, ni se tromper ni nous A n g es , q u an d je d es cen d s d e l’ au t el ,
tromper s’agenouillent devant moi comme au Ciel devant
2° Je le visiterai souvent dans son Tabernacle. Dieu ; que, le Père me voyant, peut s’écrier :
3° Je m’approcherai régulièrement de la Sainte « C’est ma fille bien-aimée en qui je me
Table ; mon âme a tant besoin de sa vie, et mon complais ».
corps, de son immortalité glorieuse.
Si Jésus-Christ dit encore : « Je demeure en celui
Prière qui me reçoit », c’est que moi seul je peux le
Mon Jésus, faites de moi une croyante chasser par le péché mortel.
inébranlable en la puissance de vos paroles, le
miracle de la transsubstantiation eucharistique, 3° Que nous apporte-t-il ?
afin que je puisse, en votre Sacrement, recevoir « Celui qui me reçoit aura la vie, et je le
la vie pour mon âme et la résurrection glorieuse ressusciterai glorieux au dernier jour », voilà ce
pour mon pauvre corps que dit encore Jésus, et cela, parce qu’il nous
apporte sa vie et, avec elle, la lumière divine
pour nous éclairer dans l’accomplissement de
12° jour 2 mars 2010 (mardi 2 mars 1915) nos devoirs. Mais aussi l’amour du bien et du
Effets de la Communion expliqués par Jésus- beau, et la richesse de toutes les vertus, car,
Christ comme Dieu, Jésus-Christ est Lumière, Amour,
1° Ce qu’est Jésus-Christ dans l’Eucharistie. Force et Puissance infinis. Plus encore, il est
2° Ce qu’il vient faire dans notre âme. Eternel, c’est pour cela qu’il apportera à nos
3° Ce qu’il nous apporte avec lui. corps l’immortalité glorieuse : « Celui qui me
4° Ce qu’il exige de nous. reçoit aura la vie, et je le ressusciterai glorieux au
dernier jour ».
1° Ce qu’il est
Le jour de la multiplication des pains, Jésus 4° Que nous demande Jésus-Christ en retour ?
s’écria : « Je suis le pain vivant descendu du « De même que je vis pour mon Père, celui qui
Ciel ». me mange devra vivre pou Moi ; ce que veut
Donc : c’est un Dieu vivant qui vient vivre chez mon Père, je le veux ; ce qu’il aime, je l’aime ; sa
moi, avec moi, en moi, car seul un Dieu peut volonté et tout mon emploi et toute ma vie ».
descendre du Ciel. Ainsi dois-je-être après les Communions.

2° Ce qu’il vient faire dans notre âme. Prière


Jésus-Christ continue : « Ma chair est vraiment Mon Jésus, gravez ces vérités jusque dans les
une nourriture et mon sang un breuvage ; le pain profondeurs de mon être afin qu’elles réveillent
que je vous donnerai, c’est ma chair ; le vin que ma foi en votre Eucharistie, qu’elles augmentent
je vous donnerai, c’est mon sang » : c’est-à-dire ma confiance, et me fassent regarder, la Sainte
que Jésus-Christ vient opérer chez moi l’œuvre communion comme le plus grand de tous les
de nutrition, car il ajoute encore : « Celui qui me biens ici-bas.
reçoit demeure en moi, et moi je demeure en
lui ».

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 7


HERMAS.INFO

13° jour 3 mars 2010 (mercredi 3 mars 1915) Apôtres. Il leur dit : « si maintenant vous me
Belle Prière de Jésus-Christ restez attaché comme cette branche est attachée
Pendant que les Apôtres sentent Dieu pénétrer en au cep, vous produirez du fruit au centuple ». Par
tout leur être et les diviniser à son contact divin, ces paroles, Jésus-Christ nos apprend que, pour
Jésus-Christ les laisse faire leur action de grâces, suivre nos communions, nous devons lui rester
et, pendant ce temps, les mains et les yeux vers attachés :
son Père, il va dire pour eux sa Prière suprême 1° par le souvenir de sa présence
afin de les consacrer dans son amour. 2° par l’amour de notre cœur
« Père Saint, gardez-les dans votre amour, les 3° par la fidélité à répondre à toutes ses
douze que je viens de visiter, préservez-les du inspirations, tout en exerçant sur moi la plus
mal, éloignez d’eux le souffle contagieux du grande vigilance, afin d’éviter les plus petites
vice : vous en moi et moi en eux, afin qu’ils ne fautes, et encore, en priant plus et pieux que
fassent plus qu’un en nous pendant l’éternité ». d’habitude, car Jésus-Christ a eu soin d’ajouter à
A cette heure, le Sauveur ne pensait pas ses trois amis, après les avoir fait entrer avec lui
seulement à ses Apôtres, mais à toutes les âmes au Jardin : « Veillez et priez, car l’esprit est
qui le recevraient à tout jamais. Il pensait donc à prompt et la chair est faible »
moi, et il priait pour moi en priant pour les
Apôtres. Prière
Mon Jésus, je suivrai mes Communions en vous
Prière restant unie par le souvenir, par mon amour, par
O mon Jésus, je terminerai toujours l’action de mon désir de vous faire plaisir, enfin, par une
grâces de mes communions en vous demandant vigilance incessante et des prières bien ardentes ;
de dire pour moi la belle prière que vous avez il le faut, c’est vous qui m’avez révélé le secret
dite pour vos Apôtres après les avoir communiés, de ce que je dois faire pour que vous agissiez en
et d’achever ainsi votre œuvre divine. moi avec toutes vos énergies divines.
« Père Saint, gardez-la dans votre amour la sainte
petite que je viens de visiter ; préservez-la du 15° jour 5 mars 2010 (vendredi 5 mars 1915)
mal ; éloignez d’elle le souffle contagieux du Agonie de Jésus
vice, vous en moi, moi en elle, afin qu’elle me A cette heure, Jésus-Christ est notre modèle.
reste unie sur la terre, et que nous ne fassions Trois paroles surtout seront pour nous les trois
qu’un ensemble pendant l’éternité ». grandes leçons de l’acceptation de nos
Et puis je retournerai à mes occupations, pleine souffrances.
de confiance que votre prière sera exaucée Il s’éloigne de ses trois Apôtres à la distance
puisqu’elle est celle d’un Dieu d’un jet de pierre. Puis, la face contre terre, il se
mit en prières. Que se passa-t-il dans son âme ?
14° jour 4 mars 2010 (jeudi 4 mars1915) Il se voit coupable des crimes de tous les
Moyens de bien suivre mes Communions : hommes, et soumis à la justice de son Père,
« Si vous ne me restez pas unis comme cette irrité ; il voit déjà la trahison de Judas, le
branche est attachée au cep, vous ne produire pas reniement de Saint Pierre, les injures des juifs,
de bons fruits ». les horreurs de sa Passion et de sa Mort
Jésus se lève de table pour conduire ses Apôtres violence ; plus encore, la Divinité semble s’être
jusqu’au Jardin des Oliviers, prenant la route de retirée de lui pour le laisser abandonné à toutes
la campagne en passant devant une propriété les faiblesses humaines et le faire tomber en
dont les murs étaient garnis d’une vigne superbe agonie.
et de raisins magnifiques. Le Maître Divin La première prière exprime la plainte : « Mon
s’arrête et montre du doigt cette vigne à ses Père, que ce calice s’éloigne de moi ». Après être

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 8


HERMAS.INFO

revenu de près de ses Apôtres qu’il a trouvés après vous : que votre volonté soit faite et non la
endormis, il songe aux promesses qu’il a faites à mienne.
son Père de nous racheter, et, en face de ce
devoir à accomplir, il reprend ses sens pour
témoigner à son Père le désir qu’il a de Lui rester 16°jour 6 mars 2010 (samedi 6 mars 1915)
fidèle. Ce désir, il l’exprime dans sa seconde Trahison de Judas
prière : « Père, si c’est votre volonté ». Le Sauveur a voulu, éprouver une douleur
Il va vers ses Apôtres qu’il retrouve endormis, et particulière pour expier chacun de nos péchés qui
après les avoir réveillés, il se remet en prières. lui inspirent le plus d’horreur ; c’est pour cela
Cette fois, c’est à nous qu’il pensera, nous qu’il qu’il accepte le baiser du traître, qui représente à
aime au point de nous donner tout son être en ses yeux les âmes qui le trahiront par une
acceptant héroïquement son sacrifice. communion sacrilège.
Cette acceptation, il la formule à son Père par « Mon ami, dit Jésus à Judas en se laissant
cette parole résignée : « Mon Père, non pas ma embrasser par lui : comment ? C’est par un
volonté, mais que la vôtre soit faite comme vous baiser que tu trahis le Fils de l’Homme ? »
le voulez ». Judas, sans se laisser toucher, le livre aux
L’effort a été si grand que son visage est couvert bourreaux, il a été payé pour cela par trente
de sang, et qu’il a fallu qu’un Ange vienne pour pièces.
le soutenir. Mais que va-t-il devenir, le misérable ?
Alors, à partir de ce moment, il ira vaillamment Bouleversé par les remords, il reporte l’argent
de la trahison à la souffrance, de la souffrance à aux Grands prêtres, car cet argent lui fait peur ;
la mort sans qu’aucune plainte ne sorte plus de puis il passe la nuit à courir vers les endroits où
ses lèvres. le Sauveur lui a surtout prouvé son amour. Enfin,
Voilà mon modèle à mes heures douloureuses. fou de désespoir, il s’enfuit dans un lieu sauvage,
prend sa ceinture, la noue à son cou et se pend au
Si Jésus-Christ s’est plaint à son Père, je pourrai seul arbre mort qui se dresse devant lui.
comme lui me plaindre à mon Dieu ; il me faudra La branche cède sous le pesanteur de son corps
aussi évoquer mon devoir que le Bon Dieu me qui tombe à terre comme une masse, son ventre
tracera, en lui redisant : « mon Dieu, si c’est s’ouvre et les corbeaux et les chiens dévorent ses
votre volonté ! ». entrailles et la sa chair, la terre refusant de garder
Et puis, il faudra me rappeler que la souffrance en son sein celui qui fut cause de la mort de son
expie le péché, procure la gloire de Dieu, et Dieu
acquiert des mérites ; que Dieu m’a tant aimé, Toute âme qui communie en état de péché mortel
que je dois souffrir par amour pour lui, et, en donne à Jésus, comme Judas, le baiser du traître ;
face de toutes ces pensées, que je me résigne en soumise aux mêmes remords, elle s’expose à
disant : « Mon Dieu, que votre volonté soit faite mourir comme lui dans l’impénitence finale.
et non la mienne ». Jésus-Christ m’enverra le C’est de tous les crimes le plus hypocrite, le plus
courage nécessaire de souffrir jusqu’au bout, et noir d’ingratitude, parce qu’il se cache sous les
la grâce de le suivre avec ses amis dans la route apparences du recueillement, de la sainteté, de
du Calvaire. l’amour de Dieu. Et pourtant Judas eut été
pardonné s’il avait jeté vers le Maître Divin la
Prière prière du regret et de la confiance en sa
Mon Jésus, faites que je me plaigne à vous aux miséricorde.
heures douloureuses, mais qu’après, je Si jamais, un jour, après une communion, je suis
comprenne que ma souffrance acceptée est un tourmentée, je ne penserai qu’à la bonté infinie et
devoir. Que j’aie alors le courage de répéter miséricordieuse de mon Dieu ; puis j’irai sans

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 9


HERMAS.INFO

sans crainte m’agenouiller devant son l’adorerai comme mon vrai Sauveur. Je l’aimerai
représentant pour lui avouer mes misères, mon de tout mn cœur. Je l’appellerai à mon secours
repentir, et, avec l’absolution, je retrouverai avec confiance surtout aux heures de mes
l’amitié de Dieu, que j’ai trompée, la paix de tentations, lui demandant qu’il accomplisse à
l’âme, et mes droits à l’héritage céleste. cette heure difficile sa Mission de Sauveur.

Prière Prière
Mon Jésus, c’est parce que vous nous aimez Mon Jésus, faites que je comprenne que vous
infiniment que vous avez voulu expier dans le êtes le Sauveur de mon âme ; je veux vous adorer
baiser du traître toutes les mauvaises comme tel ; je veux vous aimer tendrement et
communions. aller à vous avec des sentiments de confiance et
Faites que je meure plutôt que de renouveler en de reconnaissance que vous méritez comme
vous une si cruelle douleur. Et puis, faites aussi Sauveur.
que quelle que soit l’énormité de mes péchés, je
n’oublie jamais que votre miséricorde les 18° jour 9 mars 2010 (mardi 9 mars 1915)
surpasse tous pour me les pardonner. Jésus chez Caïphe
« Je suis le Christ le Fils du Dieu Vivant, et vous
me verrez descendre sur les nuées pour juger
17° jour 8 mars 2010 (lundi 8 mars 1915) tous les hommes ».
Arrestation de Jésus : Les soldats conduisirent Jésus chez Anne le
« Qui cherchez-vous ? » Grand Prêtre où on l’interrogea sur ses disciples
« Jésus de Nazareth ! » et sa doctrine. Un valet le soufflette. Puis, Anne
« C’est moi », leur dit Jésus, et il le leur répète ordonne qu’on le conduise chez Caïphe, son
par trois fois. gendre, où s’étaient réunis les Princes des
Aussitôt que Jésus dit qu’il était le Sauveur de Prêtres, les Scribes et les Anciens du peuple.
nos âmes, les meneurs tombent à terre foudroyés. « Je t’adjure par le Dieu Vivant de nous dire si tu
Jésus les touche pour les ramener à la vie, et leur es le Christ et le Fils de Dieu », lui dit Caïphe.
dire de nouveau que c’est lui le Jésus qu’ils « Je le suis, répondit Jésus, et vous me verrez
cherchent, notre Sauveur. descendre sur les nuées du Ciel pour juger tous
Puis, il se livre à eux en leur recommandant de les hommes ».
ne faire aucun mal à ses Apôtres. Ici, Jésus nous rappelle ses titres de Fils de Dieu,
Avant de mourir, Jésus veut nous rappeler ce de Christ, et de Juge, afin que nous lui rendions
qu’il est pour nous, et il commence par le titre le culte qui lui est dû comme tel, et que nous
qui lui est le plus cher, celui de Sauveur des ayons peur de sa justice éternelle.
âmes. Il le sera volontairement puisqu’il redonne Comme Fis de Dieu, je l’adorerai et aussi comme
la vie aux soldats pour qu’ils puissent le prendre Prophète, Prêtre et Roi.
et le livrer à la mort. Comme prophète, nous ayant prédit les choses du
Puis il défend aux siens de venger sa mort, guérit Ciel.
le serviteur du Grand Prêtre à qui Pierre a coupé Comme Prêtre, parce qu’il s’est offert pour nous
l’oreille, et affirme que s’il souffre et meurt, c’est sur la Croix, et qu’il continue de s’offrir à son
qu’il le veut bien. Père pour nous sur les autels.
« Ne croyez-vous pas, leur dit Jésus, que mon Comme Roi, parce qu’il nous a conquis ses
Père, si je le voulais, ne pourrait pas m’envoyer sujets au prix de son Sang, que depuis, c’est à lui
plus de douze légions d’Anges pour me que nous appartenons, et que c’est lui qui nous
sauver ? »Tout cela prouve que si Jésus s’est fait récompensera ou nous punira avec une justice
notre Sauveur, c’est qu’il l’a bien voulu. Je infinie qui sonde les reins et les cœurs.

SPIRITUALITÉ N° 2 PPAGE10


AGE 6
HERMAS.INFO

Prière inonder les chemins de ses larmes brûlantes qui


Mon Jésus, je crois en vous puisque vous êtes seront son salut.
Dieu, puisque, comme Dieu, vous avez la vertu Jamais le Maître Divin ne lui reprochera son
éternelle. triple reniement : il se contentera de lui
J’ai confiance en vous puisque vous êtes notre demander en retour un triple témoignage
victime divine. J’obéirai à toutes vos volontés d’amour.
comme un sujet à son roi, parce que je veux que C’est parce que Pierre n’a su ni veiller ni prier, ni
la sentence que vous prononcerez à ma mort soit rester uni à son Dieu, qu’il s’est conduit en
pour moi celle du bonheur éternel. véritable traître.
Moi aussi, c’est le manque de vigilance, de
prière, uni à l’oubli de mes Communions, et à la
19° jour 10 mars 2010 (mercredi 10 mars 1915) recherche de mes plaisirs qui me feront trahir les
Reniement de Saint Pierre promesses que j’aurai faites à mon Dieu.
Il a été présomptueux notre Apôtre, mais il serait
parfait dans son repentir. Prière
Pierre avait suivi le Maître de loin : ne lui avait-il Mon Bon Jésus, quand j’aurai commis une faute
pas promis de mourir avec lui ? A la porte de la grave, donnez-moi la grâce de vous regarder
cour du Grand Prêtre, Jean dit un mot à la avec la même confiance que Pierre, afin que
portière qui le laisse passer avec Pierre. votre regard pénètre jusqu’au fond de mon cœur
Jean entre vite dans la salle du jugement ; Pierre et lui inspire le ferme propos, un amour d’autant
reste dans la cour pour se chauffer et se mêler plus fort que mon infidélité aura été lâche.
avec les hommes de garde. Et puis, pour éviter la rechute, faites que je sois
Après avoir répondu par deux fois à une plus vigilante, plus pieuse, plus mortifiée, plus
servante : « Je ne connais pas cet homme », il unie à vous.
affirme à toute la valetaille qui le guette, qu’il
n’a jamais été des siens.
C’est alors que le coq, par son chant, accomplit 20° jour 11 mars 2010 (jeudi 11 mars 1915)
la prophétie du Divin Maître. A ce moment, la Jésus au cachot des condamnés
parole expire sur les lèvres de l’Apôtre renégat, Il est défendu de juger les criminels la nuit ; c’est
le souffle lui manque, le vertige l’aveugle, il lui pourquoi Jésus est conduit dans un cachot et mis
semble que la terre va s’entrouvrir pour au x mains de deux gardiens auxquels on a eu
l’engloutir. soin de dire : « Faites-en ce que vous voudrez ».
Est-ce que le Sauveur va abandonner celui qui, Aussi se firent-ils un jeu de lui cracher au visage,
après avoir été le plus ardent dans ses promesses, de l’accabler de soufflets, d’injures, de mépris,
vient d’être le plus lâche dans sa trahison ? de le lancer d’un point à l’autre du cachot, si bien
Non, car Pierre espéra malgré tout en la bonté que, le matin, quand on vint l’y chercher pour le
miséricordieuse de l’Homme Dieu, dans cette conduire à Pilate, on le trouva sans mouvements,
bonté qui brille jusqu’au fond de son âme et blotti comme une masse dans un coin.
malheureuse. Et ce supplice nouveau, c’est encore Jésus-Christ
En quittant Caïphe, Jésus repasse dans la cour qui l’a voulu pour expier l’ingratitude des âmes
maudite, puis se retourne vers son Apôtre, non qui, après l’avoir reçu dans la Sainte
seulement avec la douleur d’un trahi, mais Communion, retombent dans le péché, dans ces
surtout avec l’appel au repentir. péchés d’habitude qui, sans donner la mort à leur
Et c’est ce regard divin qui a brisé l’âme de Dieu, lui font du chagrin, l’insultent, lui infligent
Pierre ; aussi va-t-il s’enfuir dans la nuit pour toutes sortes de tortures, et font de leur cœur, au
lieu d’un tabernacle immaculé, un endroit

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 11


HERMAS.INFO

malsain où le Divin Prisonnier ne peut trouver un Prière


instant de repos. Mon Jésus, régnez sur mon esprit avec votre
lumière ; régnez sur mon cœur en me donnant
Prière votre amour du bien, du beau, de la pureté ;
Mon pauvre Jésus, si quelquefois je vous ai fait surtout, régnez sur toutes les puissances de mon
souffrir dans mon cœur après mes Communions être, en me donnant la force de vous obéir, en
en vous livrant à mes mauvaises habitudes, je toutes choses, que je mérite, de régner avec vous
vous en demande bien pardon, et je vous fais la pendant l’éternité.
promesse de mieux les suivre désormais ces
Communions, afin que mon cœur reste
longtemps pour vous le tabernacle pur où 22° jour 13 mars 2010 (samedi 13 mars 1915)
chacune de mes actions bien faites sera une Pilate ayant appris de Jésus qu’il était juif, le fait
nourriture délicieuse pour votre cœur qui m’a conduire chez Hérode qui se moque de lui
tant aimée. pendant que Jésus garde le silence. Hérode,
furieux, le fait alors revêtir du manteau des fous,
et le renvoie à Pilate/Celui-ci le trouve innocent,
21° jour 12 mars 2010 (vendredi 12 mars 1915) et ne cesse de redire à la foule ameutée : « que
Dès le lever du soleil, on retire Jésus du cachot voulez-vous que j’en fasse ? ».
pour le conduire à Ponce Pilate, gouverneur « Qu’il soit crucifié ! ».
romain de la Judée : c’est là qu’il va se donner
un autre titre, celui de Roi, vis-à-vis de nous qui Epouvanté de la responsabilité de condamner un
serons désormais ses sujets. innocent qui revête en lui un caractère divin,
« Avez-vous dit que vous étiez le Roi des Pilate se rappelle qu’en la fête de Pâque on a le
Juifs ? », dit Pilate. « Oui, répond Jésus, mais droit de délivrer un coupable. Or, Barabbas, bas
mon royaume n’est pas de ce monde, car je règne assassin, voleur, est mis en parallèle avec Jésus
sur les intelligences, les cœurs et les volontés ». innocent pour être délivré. Mais les juifs de
C’est ce que Jésus veut être pour moi, et pour hurler : « Non pas Jésus, mais Barabbas, et que
répondre à son désir, il faut que je le rende Roi Jésus soir crucifié ! ».
de mon intelligence en cherchant à connaître sa Chaque fois que je choisis le Démon, le monde
doctrine, sa vie, les exemples qu’il m’a donnés, ou mon plaisir à Dieu, le péché au bien, ma
afin qu’il dirige ma vie sur le chemin du ciel. mauvaise nature aux inspirations de la grâce, je
Pour qu’il soit le Roi de mon cœur, je devrai lui fais jaillir jusqu’au cœur du Sauveur qui m’a tant
rendre amour pour amour, aimer ce qu’il a aimé aimée, ce cri outrageant des juifs déicides, ingrat
lui-même, le beau, le bien, le vertu, et haïr ce et coupables : « Qu’il vive en moi ce Barabbas
qu’il a haï au point de mourir pour le réparer ; avec ses attraits, ses plaisirs terrestres et
enfin, pour qu’il soit le Roi de ma volonté , il illégitimes, et qu’il soit insulté, bafoué, crucifié,
faut que ma vie n’ait plus qu’un but, accomplir mis à mort par moi ce Jésus-Christ qui m’a
mon devoir en le rendant conforme aux aimée au point de me prédestiner au bonheur
commandements de Dieu, de l’Eglise, des éternel car je rejette toutes ses richesses pour
préceptes évangéliques qui sont : humilité, jouir bien vite ici-bas, sans attendre le Ciel.
simplicité, mortification, charité et pureté.
Je serai alors vis-à-vis de mon Dieu comme un Prière
sujet fidèle, affectueux, dévoué au Roi auquel il Mon Jésus, faites qu’en toutes mes actions, je
appartient, et tous mes efforts devront tendre à vous préfère au monde et à ses plaisirs, au
devenir le sujet le pus dévoué de tous les sujets. Démon et à moi-même ; oui, il est juste que vous
viviez en moi par votre action vivifiante, alors

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 12


HERMAS.INFO

que tant d’autres préfèrent vous crucifier en


rejetant votre divine influence pour aller jouir 24° jour 16 mars 2010 (mardi 16 mars 1915)
plus librement avec vos ennemis. Couronnement d’épines
« Ecce homo » : « Voilà l’homme »

23° jour 15 mars 2010 (lundi 15 mars 1915) Ils sont si cruels ses bourreaux qu’ils lui
La flagellation arrachent de nouveau sa robe sans couture qu’on
Pilate, ne sachant que faire pour calmer la fureur avait jeté sur ses plaies béantes, puis ils le
des juifs contre Jésus-Christ va le livrer au recouvrent d’une chlamyde d’écarlate ; on lui
supplice de la flagellation. Jésus paraît : on l’a ceint le front d’une couronne d’épines qu’on fixe
dépouillé de sa robe sans coutures, puis on à coups de bâtons ; on lui met un roseau à la
l’attache à la colonne, et les coups succèdent aux main, et Pilate, voulant en finir, montre à la foule
coups, les sillons aux sillons, les fouets labourent son prisonnier flagellé.
ses épaules, étreignent sa poitrine, cinglent son Jésus, se laisse docilement pousser au seuil du
visage pour l’aveugler, déchirent son corps, balcon.
découvrent ses os. Et aucune plainte ne sort des « Voilà l’homme ! », s’écrie le gouverneur. Oui,
lèvres du Sauveur, aucun éclair de colère ne se voilà l’Homme des Douleurs recouvert de nos
montre dans ses yeux. Ah ! Ce que Jésus le infirmités, l’homme qu’il nous fallait pour expier
voulait, ce supplice que le code de la loi nos crimes, conjurer la colère du ciel et nous
infligeait à l’homme libre, et à la femme esclave ouvrir à nouveau le Royaume de Dieu.
coupable d’impuretés. Mais si c’est l’homme qui nous aime infiniment,
Et pourquoi le voulait-il ? ce sera aussi l’Homme Dieu qui nous jugera si
Pour expier les crimes extrêmes par des nous ne l’avons pas aimé.
expiations extrêmes.
Aussi, pendant que Jésus-Christ souffrait Prière
infiniment, son âme était au ciel où elle négociait Mon Jésus, je vous adore en cet état humilié,
avec son Père le pardon de l’impureté. réconciliant le Ciel avec la terre, et les hommes
Jamais je n’oublierai que, dans les expiations de avec Dieu.
la chair, le Sauveur a purifié mon âme qui ne doit Pardon pour ceux qui vous outragent, qui vous
vivre que pour lui. Et puis, je me surveillerai insultent, et qui désirent la fin de votre Règne en
dans mes affections, dans mes lectures, dans mes notre pauvre France.
tendances de mollesse, dans mes désirs mêmes, Pour moi, mon Jésus, je veux que vous soyez ma
me souvenant toujours que je ne dois pas voie, ma vérité, ma vie ; que, par votre grâce je
profaner le Sang que j’ai versé pour me mériter marche dans la vertu, et qu’après avoir aimé et
la pureté. servi, je jouisse de votre amour pendant
l’éternité.
Prière
Mon doux Jésus, pardon, de mes légèretés, de
mes mollesses, de mes péchés d’impureté, parce 25° jour 17 mars 2010 (mercredi 17 mars 1915)
qu’ils ont augmenté les souffrances de votre Jésus est condamné à mort
flagellation : vous êtes si bon que j’ose vous « Qu’il soit crucifié, et que son sang retombe sur
demander de m’appliquer les mérites de ce nous et sur nos enfants ».
supplice terrible afin que, me gardant pure C’était vers la sixième heure !
comme une vierge, et toujours sainte, je demeure Combien de fois Jésus l’avait annoncée cette
dans votre crainte et dans votre amour Heure, et combien il l’avait désirée ! Maintenant
qu’elle sonne, Jésus tressaille d’allégresse : son

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 13


HERMAS.INFO

front se relève et son âme y fait luire la sérénité. chargé volontairement de tous les crimes des
On l’amène au Lithostrotos, et Pilate, en face de hommes. Viens, ô Croix, que je t’embrasse ».
lui, trône sur son tribunal. Il proclame encore Puis, son épaule ploie paisiblement sous le
l’innocence de Jésus en l’appelant Roi des Juifs. fardeau, et son bras l’enlace avec amour ; du haut
« Qu’il soit crucifié », et que son sang retombe du Ciel, les Anges le contemplent avec
sur nous et sur nos enfants » répète la foule. admiration. Portant sa Croix, il sortit. Alors,
Pilate se lave les mains et leur livre Jésus pour commence pour lui le voyage funèbre. En tête, le
qu’ils le crucifient. centurion qui préside au supplice, puis le héraut
A partir de ce jour, les juifs porteront toujours porteur de l’écriteau diffamatoire, ensuite le
une marque extérieure qui sera le signe de la condamné autour duquel la cohorte fait une haie ;
malédiction divine qu’ils ont appelée sur eux : ils et, derrière le cortège, la foule houleuse, bestiale,
deviendront un peuple errant, maudit partout et et dans les rues tortueuses vibre le son de la
toujours, on les reconnaîtra par je ne sais quel trompette.
signe repoussant qui redira au monde tout entier A chacun d’accepter sa croix, depuis que le
qu’ils descendent de ceux qui ont crucifié Jésus. Sauveur accepta la sienne pour nous ; l’accepter
De même, la jeune fille qui renouvelle par des avec amour comme Jésus-Christ l’accepta, et
péchés mortels et une conduite légère et cela, à l’heure des chagrins, des épreuves, des
malhonnête le cri des juifs, perd cette beauté déceptions, des trahisons, de la maladie, de la
divine surnaturelle qui est particulière aux vrais mort, des tentations.
enfants de Dieu. C’est elle qui, en nous purifiant nous
C’est la malédiction du Ciel qui la poursuit et la préservera des châtiments de Dieu. Jésus n’a-t-il
punit déjà ici-bas. pas dit : « Vous tous qui m’avez suivi, vous
recevrez le centuple et vous posséderez la vie
Prière éternelle ». Non seulement elle nous préservera
Mon Jésus, faites que je vous préfère à tout et de l’Enfer, mais elle est la preuve la plus
par-dessus tout, afin que votre Sang, loin évidente de la fidélité de notre amour au Divin
d’attirer sur moi la vengeance divine, me mérite Crucifié.
un surcroît de richesses et de beauté surnaturelle
que Dieu se plaît à réserver à ses seuls vrais Prière
enfants. Mon Jésus, donnez-moi le courage d’accepter ma
croix aux heures douloureuses, pour vous
prouver mon amour, et pour expier mes péchés.
26° jour 18 mars 2010 (jeudi 18 mars 1915) Que je la presse sur mon cœur, que je la porte
Jésus chargé de sa Croix courageusement me rappelant la parole que vous
Jésus descend les marches du prétoire ; ils lui ont nous avez dite et qui est l’expression d’un des
ôté sa robe rouge et lui ont remis celle sans nos grands désirs : « Que celui-là qui m’aime,
couture. La Croix est là, inclinée, contre la prenne sa croix et me suive »
muraille : c’est l’autel sur lequel Jésus veut être
immolé pour nous ; c’est le Trône de son 27° jour 19 mars 2010 (vendredi 19 mars 1915)
Amour ; c’est l’instrument de ses miséricordes, Simon le Cyrénéen aide Jésus à porter sa Croix,
c’est le trophée de sa victoire. et Jésus tombe par trois fois
De tout temps, la croix fut le plus cher objet du Le Divin Crucifié gravit la montée douloureuse,
cœur de Notre Seigneur, le but de toute sa vie ; il a les épaules chargées de sa Croix.
aussi fait-il à sa Croix un doux accueil : « Mon Il peut bien la porter tout seul puisque c’est lui
Père, dit-il, oh !, cette Croix que les juifs qui soutient l’univers ; et pourtant, l’Evangile
m’imposent, je la mérite bien puisque le me suis nous le montre aidé par Simon le Cyrénéen :

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 14


HERMAS.INFO

celui-ci met son épaule contre celle du Sauveur, jette à ses pieds, essuie son visage pâle, sanglant,
ses pas dans les siens, et, fidèlement, défiguré, puis elle l’adore comme son Dieu, mais
l’accompagnera jusqu’au Calvaire. Et pourquoi ? pour cela il a fallu qu’elle traverse la foule ; peu
Parce que Jésus veut nous apprendre que dans importe, elle s’avance à la face des soldats pour
nos heures douloureuses, nous devons unir nos voir Celui qui a su gagner avec sa confiance tout
chagrins aux douleurs de l’Homme Dieu, afin son cœur.
qu’il en porte la plus lourde part, tout en ajoutant Ah ! c’est qu’elle veut proclamer bien haut et
la nôtre à sa Passion ; car cette part de nos sans respect humain, l’acte de réparation, de
souffrances est nécessaire pour que Dieu puisse respect, d’adoration, d’amour et de dévouement
nous appliquer les mérites de la mort de son qui lui est dû à lui, le plus beau des enfants des
Divin Fils. hommes, réduit par amour pour eux à cet état
Et malgré qu’ils soient deux, le Sauveur humiliant. Véronique, en rentrant chez elle,
tombera par terre jusqu’à trois fois. Mais chaque trouve le visage du Christ imprimé sur le voile
fois, il se relèvera vaillamment pour reprendre sa dont elle s'est servie pour essuyer son visage.
Croix avec plus d’amour et la porter jusqu’au Le Sauveur, par là, veut la récompenser
Calvaire. de son courage et de la sincérité de son amour
Pourquoi encore Jésus s’est-il soumis à de telles qui l’ont élevée au-dessus de toute crainte.
défaillances ? Véronique doit être mon modèle à cette heure
Pour nous apprendre qu’au milieu de nos douloureuse où l’on renouvelle la Passion du
épreuves, nous pourrons bien avoir aussi des Sauveur.
moments de faiblesse et de découragement. Mais Quand je le sentirai calomnié, injurié, couvert de
il nous les pardonnera quand nous les ferons boue, de crachats, et de sang, par ceux qui
suivre d’un appel à sa grâce, et du désir de lui veulent le mettre à mort jusque dans l’âme des
rester soumise tant qu’il voudra que dure pour petits, je l’élèverai au-dessus de toute crainte
nous la montée douloureuse. pour me proclamer son défenseur vaillant, et, de
tout mon être, s’élèveront des actes de confiance
Prière et d’amour, d’autant plus nombreux et plus
Mon Jésus, faites qu’à l’exemple du Cyrénéen je ardents que le je sentirai plus méprisé.
porte mes croix en union avec vous ; que, par
votre grâce vous en portiez la plus lourde part car Prière
ce n’est qu’en restant unie à vous dans mes Mon Jésus, c’est sans crainte que je montrerai
chagrins, que je puiserai la force me porter ma mon amour et ma fidélité. Je vous aimerai
crois. d’autant plus que vous serez haï ; je vous serai
Et si parfois je la trouve trop lourde pour mes d’autant plus dévouée que je sentirai qu’on veut
épaules, et que je la dépose un instant, faites que anéantir votre gloire.
je la reprenne comme vous, avec vaillance et que Mais en retour, je vous demande de graver en
j’accepte de nouveau la souffrance pour mon âme vos traits ineffables de vertus que vous
continuer courageusement avec vous la route de voulez retrouver dans l’âme de vos vrais amis.
mon calvaire.

29° jour 22 mars 2010 (lundi 22 mars 1915)


28° jour 20 mars 2010 (samedi 20 mars 1915) « Ne pleurez pas sur moi, mais pleurez sur
Véronique essuie la face de Jésus vous-mêmes »
Le cortège continue sa marche : une femme sort Jésus rencontre des femmes qui le regardent et
d’une maison, s’approche du divin condamné qui pleurent. Et Jésus leur dit : « Ne pleurez pas
couvert de sueur, de crachats et de boue ; elle se sur moi, pleurez sur vous-mêmes ». Ce reproche

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 15


HERMAS.INFO

30° jour 23 mars 2010 (mardi 23 mars 1915) Levant les yeux vers le Ciel : « Père, s’écrie-t-il,
Jésus est attaché à la Croix pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils
Il est midi. On arrive au Calvaire, on décharge font ».
les épaules de Jésus de lourde Croix, puis on lui Jésus-Christ, par là, ne se contente pas de parler
arrache sa robe sans couture : après, il va à ses bourreaux, il prie pour eux, et, plus encore,
s’étendre lui-même sur sa Croix, pour que les il les excuse auprès de son Père.
bourreaux y fixent ses mains et ses pieds avec de N’est-ce pas le comble de la charité ?
gros clous. Au lieu d’exciter en mon cœur la haine de mes
Les bourreaux relèvent la Croix et la jettent dans ennemis, en me rappelant sans cesse le mal qu’ils
un trou creusé dans le roc pour qu’elle s’y tienne m’ont fait, mon Dieu me demande que,
debout. désormais, je prie pour eux, puisqu’il m’a laissé
Pourquoi Jésus veut-il être fixé à la Croix par des la loi sublime de l’amour des ennemis. Du reste,
clous, tandis que ses compagnons y sont fixés puisque j’ai péché, et que mes péchés appellent
par des cordes ? sur moi la vengeance divine, il faut bien que
C’est qu’il veut nous apprendre à bien accepter Dieu place auprès de moi des exécuteurs de sa
nos souffrances. justice miséricordieuse qui ne me sauvera que
Les clous qui le fixent à la Croix l’empêchent de lorsque j’aurai tout expié.
faire tout mouvement en haut et en bas ; cela
nous apprendra qu’il souffre sans orgueil et sans Je me rappellerai souvent que Jésus répète sa
défaillance tout le temps que durera sa magnifique prière pour les âmes coupables ; qu’il
crucifixion. la répète à chacune de nos défaillances, afin que
Dans mes grandes douleurs et dans mes chagrins, son Père accorde le pardon, mais à la condition
à l’exemple de mon Sauveur, je me fixerai moi- que nous pardonnions à nos ennemis.
même à la Croix, avec les clous de la
soumission, à la volonté de Dieu, sans orgueil e Prière
sans lâcheté. J’ajouterai à cela la persévérance de Mon Jésus, je vous promets, quand j’aurai des
ma résignation tant qu‘il plaira à Dieu de me ennemis, de prier peur eux, de leur pardonner, de
crucifier. les excuser, même en me rappelant que s’ils
m’ont fait souffrir, ils me font en même temps
Prière expier mes fautes ; et puis, quand je vous aurai
Mon Jésus, si c’est par amour pour moi que vous offensé, je vous demande de redire pour moi à
êtes cloué sur la Croix, faites que je vous aime votre Père : « Père, pardonnez-lui, elle le sait pas
assez, afin que je m’y fixe moi-même, avec les ce qu’elle fait ». Vous le ferez, j’en suis sûr, et
clous de ma soumission, à votre sainte volonté, par là, vous m’accorderez les grâces actuelles
sans orgueil et sans défaillance, tant qu’il plaira à nécessaires qui me régénéreront dans votre
Notre Père de faire durer cette crucifixion. amour.

32° jour 25 mars 2010 (jeudi 25 mars 1915)


31° jour 24 mars 2010 (mercredi 24 mars 1915) « Femme voilà votre Fils, Fils, voilà votre
Jésus, modèle de l’amour des ennemis Mère »
Jésus, attaché à la Croix, se trouve élevé entre le Jésus n’est pas seul à la Croix ; nous retrouvons à
ciel et la terre pour nous enseigner de bien haut ses côtés ses amis, Marie, sa Mère, Jean le
le précepte de la charité dont il a semé tous les Disciple bien-aimé, et Madeleine la pécheresse
échos sur les chemins de sa patrie. repentante.
Jésus regarde sa Mère : « Femme, lui dit-il, voilà
ton Fils », en désignant Jean.

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 16


HERMAS.INFO

« Fils, voilà ta Mère », en désignant Marie à Jean puissance de Jésus-Christ au moment où il


pour Mère. A ces mots, Jésus nous donne Marie commence à crouler pour nous. L’autre voleur
et Marie nous adopte pour ses enfants, car, en la continue ses blasphèmes ; le premier sent son
personne de Jean, Jésus voyait l’humanité tout âme pleine de repentir et de foi convaincue.
entière, et Marie, en adoptant Jean pour son fils, « Pour nous, dit-il, nous payons notre dette à la
adoptait avec lui tous les hommes pour ses justice, mais lui, quel mal a-t-il donc fait ? ».
enfants. Puis, s’adressant à Jésus, il continue « Souvenez-
Nous avons la certitude que Marie a aidé Jésus- vous de moi dans votre Paradis ».
Christ dans notre Rédemption puisqu’elle était sa « En vérité, je te le dis, tu seras avec moi
Mère. Il est bien juste que nous héritions de son aujourd’hui même en Paradis ».
amour maternel, maintenant que Jésus-Christ C’est à son humble et sincère aveu que le Bon
nous a faits ses frères bien-aimés. Aussi, depuis, Larron a mérité d’être le premier à recevoir
elle veille sur nous comme une Mère et écarte les l’application des mérites infinis du Sang Divin.
dangers qui nous menaçaient, comme elle a su si
bien les écarter au petit Enfant Dieu. Prière
Elle chasse aussi le Démon quand il vient nous Mon Jésus, faites qu’en chacune de mes
attaquer, comme elle déroba son Dieu aux confessions, je vous regarde comme le Bon
fureurs de ses ennemis. Larron, que je vous con fie mes péchés avec la
Plus encore, elle compatit à nos chagrins comme même foi en votre miséricorde, et qu’enfin, mon
elle a compati à ceux de son Fils sur la Croix. grand désir de vivre au Ciel avec vous m’accorde
Chaque jour, je prierai la Sainte Vierge, je lui l’application de vos mérites infinis, et m’assure
demanderai qu’elle me protège, et, aux heures une belle place au Ciel avec vous.
difficiles, je l’appellerai à mon secours pour
qu’elle m’obtienne de son Jésus les grâces dont 34° jour 27 mars 2010 (samedi 27 mars 1915)
j’aurai besoin. « J’ai soif »
L’agonie touche à sa fin, la souffrance est à son
Prière comble.
Merci ô mon Jésus d’avoir songé à me donner Après un instant de silence, la poitrine du Divin
une Mère. Faites que j’aie confiance en Elle, afin Crucifié se soulève et ses lèvres s’ouvrent pour
que je mérite qu’Elle me dirige, me soutienne, exprimer son désir suprême : « j’ai soif ».Cette
me garde et me conduise au, Ciel. parole exprime tous les sentiments dont son âme
est dévorée, et que faut-il donc pour le
désaltérer ?
33° jour 26 mars 2010 (vendredi 26 mars 1915) Son Père qui se cache, les cœurs qui tardent à se
Efficacité d’une bonne confession et donner à lui, ces cœurs pour qui il est venu, qu’il
application des mérites infinis en la personne a cherchés et poursuivis partout.
du Bon Larron Maintenant que son corps n’est plus qu’une
« Aujourd’hui, tu seras avec moi dans le plaie, qu’il va mourir pour nous, et que sa mort
Paradis ». A côté de Jésus, deux voleurs sont en va donner la vie à l’humanité, il n’a personne
croix ; tous les deux l’accablent d’injures, mais autour de sa Croix : quelques valets, et le groupe
voilà qu’en voyant Jésus silencieux, et surtout en des siens bien-aimés qui l’adorent.
l’entendant prier pour ses bourreaux, l’outrage Il a soif du Ciel pour lui et pour ses élus, du Ciel
expire sur ses lèvres. qui est sa patrie et qui deviendra son séjour
Le regard d’un de ces bandits vient de rencontrer éternel, du Ciel où il doit récompenser les justes
celui du Sauveur dont la tête en s’inclinant s’est qui sont venus avant lui et qui viendront après
tournée vers lui. C’est alors que va paraître la lui.

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 17


HERMAS.INFO

Il a soif encore de la glorification de son Père par hommes. C’est parce que tout est fini qu’il rend
les Apôtres de la fondation de son Eglise, du l’esprit.
salut de ses Apôtres. Oui, il se meurt
d’impatience de voir son œuvre accomplie ; ce Prière
qu’il lui faut, c’est la gloire de son Père et le Mon Jésus, je veux mourir comme vous, certaine
salut de ses frères. d’avoir accompli mon devoir, et, pour cela, je
ferai des efforts pour consommer avec vous ma
Prière vie dans l’accomplissement de mes devoirs, la
Mon Divin Crucifié, faites-moi comprendre la vie chrétienne dans mes prières bien faites, ma
soif ardente qui vous dévore, de ma foi, de mon vie d’ouvrière dans un travail honnête et
amour, des devoirs bien accomplis ; et puis, laborieux, ma vie de jeune fille dans une pureté,
donnez-moi le courage, la force et la vaillance parfaite, une grande obéissance dans ma famille ;
d’être à vous tout entière, afin que je vous une vie d’apôtre par le bon exemple que je
console et que je désaltère votre cœur qui m’a donnerai dans mes paroles ; ma tenue simple et
tant aimée. ma conduite sérieuse.
Ce n’est qu’à cette condition que, comme vous,
je pourrai mourir tranquillement, répétant après
35° jour 29 mars 2010 (lundi 29 mars 1915) – vous le cri d’une conscience qui sait qu’elle a
LUNDI SAINT accompli son devoir.
Jésus-Christ, modèle des mourants Que je pourrai, comme vous, remettre mon âme
« Tout est consommé » entre les mains de Dieu, puisque toutes vos
« Mon Père, je remets mon âme entre vos volontés auront été consommées dans ma vie
mains ». chrétienne d’enfant docile, de jeune fille
Enfin, le Sauveur a retrouvé la confiance honnête ; je sentirai alors que je meurs dans la
puisqu’il appelle Dieu, son Père, d’une voix forte grâce du Seigneur.
et avec des accents d’abandon familier, pour
remettre son âme entre ses mains ; cette âme
qu’il a consacrée à notre rédemption, que son 36°jour 30 mars 2010, (mardi 30 mars 1915) -
Père va lui reprendre puisqu’il a consommé toute MARDI SAINT
son œuvre.
1° Son calice de souffrances en versant pour Le moment est maintenant venu, ô mon Jésus, de
nous jusqu’à la dernière goutte de son Sang ; vous suivre avec vos amis dans la route du
2° L’accomplissement des prophéties qui Calvaire, d’être à vos côtés durant tous ces Jours
regardaient le Messie ; Saints, par la prière, par les sacrifices, par
3° la Rédemption de toutes les âmes, ayant été en l’assistance aux cérémonies de ces Jours Saints,
tout et partout le Christ réconciliant, le monde de vous accompagner jusqu’au Calvaire, et
entier en unissant les âmes à son Père et tous les d’attendre votre Résurrection.
hommes entre eux.
En effet, en ce jour, on a lu à la Sainte Messe le
Il a consommé aussi son enseignement, car récit de votre Passion, raconté par saint Marc,
désormais le monde n’aura plus qu’à le regarder disciple de Pierre. Je vous y ai suivi, triste, parce
pour imiter ses exemples. C’est pour cela que que celui que vous aviez choisi comme chef des
Notre Sauveur veut incliner doucement la tête Apôtres, n’était pas là.
qu’il avait tenue droite jusqu’alors, dans l’effort Mon cœur pleure en voyant que Pierre vous a
accompli pour supporter les vengeances du Ciel, renié. Je n’oserais pas le juger. Qu’aurais-je fait à
les fureurs de la terre et tous les péchés des sa place ?

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 18


HERMAS.INFO

Et puis mon cœur pleure aussi en voyant Pierre n’était pas là, ni aucun des Apôtres, à la
combien de fois je vous ai renié, même par le différence de Jean qui accompagnait Marie, votre
plus petit péché, par faiblesse, par lâcheté, par Douce Maman. Pierre avait été prévenu, et les
peur. Et c’est pour Pierre et c’est pour moi que je Apôtres aussi, au Jardin des Oliviers. Ils ont
vous vois, sur le chemin qui monte au Calvaire, dormi, ils ont connu la tentation, la peur, et ils se
devant moi, titubant sous le poids de la Croix, sont enfuis, vous laissant tout seul au milieu
tombant par trois fois à terre, en proie aux d’une horde hurlante de valets, de soldats
insultes et aux coups de vos bourreaux. haineux.
Pardon au mon Jésus, pour Pierre, pour moi, Je ne pouvais rien faire, sinon pleurer et vous
pour tous les pécheurs. dire tout mon amour, m’unir à vos souffrances, à
Merci, ô mon doux Sauveur, de nous offrir, par votre solitude. Je suivais en cela votre tendre
votre Passion, le salut qui redonne vie à nos Mère, Marie Magdeleine, Véronique, Jean, qui
âmes. avait reposé sa tête votre Divin Cœur
Les coups de fouet ont flagellé mon cœur, la
Prière couronne d’épines a couronné mon cœur.
Mais, à la demande du Grand Prêtre « Dis-nous
O mon Jésus, comme pour Pierre, comme pour le si tu es le Christ… Dis-nous si tu es le fils de
Larron, fixez votre regard aimant sur mon âme : Dieu », vous aviez répondu d’une voix ferme et
qu’elle fonde en larmes, qu’elle se repente, assurée : « Vous dites bien, Je le Suis », sachant
qu’elle se reprenne, et qu’elle vous dise comme bien que cette réponse vous conduisait
Saint Pierre : « Seigneur vous savez tout, vous certainement à la mort. Vous étiez venu pour
savez bien que je vous aime ». cette Heure que vous désiriez d’un désir ardent
Et gardez-moi à l’avenir de toute chute, de tout O mon Jésus, Homme Dieu, c’est précisément
reniement, si petit soit-il, et faites que ma vie soit pour mourir que vous êtes venu sur la terre, pour
une offrande constante d’amour pour vous, ô sauver les hommes pécheurs. Et, en vous, j’adore
mon doux Jésus, mon doux Sauveur, et pour le le Fils de Dieu fait Homme, Dieu, le Sauveur, le
salut de tous ceux qui vous méprisent, qui vous Rédempteur. Pour me sauver moi aussi. Je
offensent par leurs blasphèmes, par leur conduite comprends maintenant que, à chaque coup de
indigne, qui ne tiennent pas compte du Salut que fouet, à chaque insulte, quand vous avez reçu la
vous leur offrez et risquent ainsi de se jeter dans couronne d’épines, quand les bourreaux ont
les mains de Satan, comme Judas, comme la enfoncé les clous dans vos mains et dans vos
mauvais larron. J’offrirai, ô mon Jésus, tous mes pieds, vous avez pensé à moi, pauvre petite
sacrifices pour que vous puissiez les sauver, créature, faible et pécheresse. Je vous demande
même au dernier moment, et même malgré eux humblement pardon pour toutes les souffrances
car votre amour miséricordieux saura percer leur que je vous ai infligées.
cœur de pierre endurci par le péché immonde. Et, pour les réparer, autant que c’est possible, je
me consacre à vous, je vous supplie de
37°jour 31 mars 2010 (mercredi 31 mars 1915) m’accorder votre pardon, de verser une goutte de
– MERCREDI SAINT votre Sang sur mon pauvre cœur si infidèle. Par
« Levez-vous et priez pour ne pas entrer en mes sacrifices, je m’efforcerai de vous apporter
tentation » toutes les consolations de mon amour repentant,
Aujourd’hui encore, ô mon doux Jésus, je veux de mon cœur qui brûle d’amour pour vous quand
vous suivre dans votre Chemin de Douleurs. A la il voit l’Homme Dieu réduit en Homme des
Sainte Messe, j’ai vécu avec vous toute votre Douleurs.
Passion racontée par saint Luc.

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 19


HERMAS.INFO

Prière prendre sur vous le châtiment qui nous rend la


O mon Roi, car vous l’êtes, vous l’avez déclaré paix.
solennellement à Pilate, régnez dans mon cœur, Vous le savez.
dans mon âme, dans mon corps, dans toute ma Et votre âme est emplie d’une joie sublime, car
vie, dans toutes mes actions. Vous daignez venir c’est pour cela que vous êtes venu.
en moi dans la Sainte Communion, et me faire Avec vos Apôtres vous mangez pour la dernière
vivre de votre propre vie. Faites que mon cœur fois l’Agneau Pascal, après avoir récité les
soit toujours digne de vous accueillir comme prières prescrites pour cette grande fête qui
mon Dieu, comme mon Sauveur, comme mon rappelle libération des Juifs de l’esclavage de
Roi, comme celui qui a la première place dans l’Egypte.
ma vie. Comme Marie, je veux vous écouter, Puis, après avoir prié votre Père, vous prenez du
entendre vos Paroles Divines, comme Marthe, je pain, vous prenez du vin, et vous prononcez ces
veux être à votre service. Je veux aussi être paroles stupéfiantes : CECI EST MON CORS,
toujours au pied de votre Croix, avec Marie, CECI EST MON SANG. Et vous les distribuez à
votre douce Mère, avec Jean votre disciple bien- vos Apôtres.
aimé fidèle jusqu’au bout, et Marie Magdeleine. Votre Corps et votre Sang qui vont être offert en
Imprimez votre Croix au plus profond de mon sacrifice le lendemain même, d’une manière
cœur, c’est tout ce que je vous demande, pour sanglante, au prix d’horribles souffrances.
que je vive avec vous sur la Croix, que je vous Mais vous avez annoncé aussi à vos Apôtres que
aime toujours plus chaque jour, et que je vous vous seriez avec eux jusqu’à la fin des siècles :
aide à sauver les pécheurs du feu éternel. vous pensiez déjà à nous, à moi, pauvre petite
créature. Et vous donnez à vos Apôtres ce
Commandement : FAITES CECI EN MEMOIRE
38° jour 1° avril 2010 (jeudi 1° avril 1915) – DE MOI.
JEUDI SAINT Ce qui vient de se réaliser lors de la Dernière
« « J’ai désiré d’un grand désir manger cette Cène, dans le Cénacle, les Apôtres vont pouvoir
Pâque avec vous » le répéter jusqu’à la fin des siècles. O, Jésus,
L’Heure est arrivée, l’Heure « de passer de ce merci d’être resté avec nous. Merci de nous
monde à son Père », l’Heure où mon doux Jésus, donner la joie, la grâce de participer nous aussi à
va s’immoler pour nous, Lui qui est le Véritable la Dernière Cène, de manger votre Corps et de
Agneau Pascal. Et c’est pourquoi il a tant désiré boire votre Sang !
manger cette Pâque avec ses Apôtres. Quelle grande grâce, quel grand don : vous vivez
L’Ancienne Alliance est terminée. C’en est fini en vous, votre vie remplit tout mon être, mon
des innombrables sacrifices offerts pour corps, mon cœur, mon esprit, toute mon être.
demander le pardon des péchés. Comment pourrais-je ne pas vous aimer de tout
Mon Jésus, vous êtes « l’Agneau de Dieu qui mon cœur, m’offrir avec vous en sacrifice pour le
enlevez les péchés du monde », qui « portez les salut des pécheurs.
péchés du monde »
Mon Jésus, vous êtes l’Agneau innocent annoncé Prière
par les prophètes, qui supporte nos souffrances, Mon Jésus, je vous demande pardon pour toutes
l’Agneau Innocent qui doit être transpercé à mes Saintes communions faites à la légère, sans
cause de nos crimes. Comme un Agneau bien penser à l’Hôte Divin qui vient en moi et
innocent, vous acceptez d’être conduit à la m’inonde de sa Vie. Je vous demande pardon
boucherie, et vous n’ouvrez pas la bouche, pas pour toutes les fois où, après Vous avoir reçu en
une seule plainte ; vous acceptez dès maintenant moi, je n’ai pas su m’arrêter avec vous, pour
d’être frappé à mort, défiguré, humilié, de vous parler, pour écouter votre Parole, pour vous

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 20


HERMAS.INFO

remercier de tant d’amour et de bonté. Un espoir va ainsi parcourir toutes les


Mais, ô mon, Jésus, je vous demande pardon générations. L’homme sera sauvé.
aussi pour tous ceux qui méprisent ce Divin
Sacrement, le profanent, l’outragent ; pour tous La même tradition rapporte aussi que le Sang de
ceux qui ne reconnaissent pas dans l’Hostie et Jésus s’écoulant le long du bois de la Croix, s’est
dans le Calice, le Divin Agneau présent au répandu sur le crâne d’Adam, pour le laver, pour
moment où il s’offre en sacrifice pour tous les le purifier, pour régénérer toute la descendance
hommes. Pour ceux qui ne s’approchent jamais de notre première Père, et lui redonner toute sa
de la Sainte Table, ou qui le font, le cœur souillé dignité, et lui ouvrir la porte du Ciel.
de péchés, de péchés mortels bien souvent, sans Ce qu’aurait dû faire Adam, c’est un autre qui le
s’en être confessés auparavant ! fera. C’est le Nouvel Adam : c’est vous, ô mon
Je vous prie pour que leur cœur s’ouvre à Votre Jésus, qui, étant Dieu, allez vous humilier, vous
Divine Présence, et qu’ils sachent reconnaître dépouiller de tout en prenant notre misérable
que Dieu est avec nous, au milieu de nous, et en nature humaine mortelle et pécheresse, sauf le
nous. péché, en prenant sur vous nos péchés, en
connaissant la mort, et en vainquant
définitivement le Serpent, auteur de mort, par
39° jour – 2 avril 2010 (vendredi 2 avril 1915)- votre Résurrection.
VENDREDI SAINT Et Eve, la « Mère de tous les Vivants, où est-
« Arrivés au lieu dit du Crâne, ils l’y crucifièrent elle ? La Femme, où est-elle ?
ainsi que les malfaiteurs ».
Le lieu dit du Crâne. Une ancienne tradition nous Votre plan divin ô mon Dieu a tout prévu : La
dit que le crâne d’Adam a été enterré à cet femme est venue elle aussi, préparée par vous,
endroit par Abraham. La même tradition nous dit toute pure ; toute donnée à vous, toute consacrée
que lorsque les bourreaux plantèrent la Croix de à son Seigneur. Vous lui envoyez l’Archange
Jésus dans le trou qu’ils avaient creusé, le bois de Gabriel qui lui annoncer qu’elle sera la Mère
la Croix heurta le crâne d’Adam. d’un enfant qu’on appellera « Fils de Dieu »’. La
C’est là la rencontre la plus importante de toute merveille incomparable de l’Incarnation est le
l’histoire du monde. Elle nous reporte aux fruit de votre Amour infini pour l’homme que
premiers temps, quand Dieu eut créé Adam et vous voulez sauver à tout prix. Marie, dès
Eve, et où Adam et Eve, ayant désobéi à Dieu l’Incarnation, est associée à l’enfant qu’elle porte
entendirent sa sentence sans appel : « Tu dans son sein, à sa Mission. On peut déjà dire
retournera au sol, car tu en fus tiré, car tu es qu’elle est la Nouvelle Eve, la Femme annoncée
poussière et tu retourneras en poussière ». Eve, qui, avec sa Descendance écrasera la tête du
dont le nom signifie « Mère de tous les vivants, serpent. En participant de manière intime à sa
devient la mère de tous ceux qui sont condamnés passion !
à une mort certaine. Et le péché d’Adam a détruit
l’homme à tel point que la mort se propage de « Un soldat lui perça le côté et il en sortit du sang
génération en génération jusqu’à la fin des et de l’eau »
siècles. « Un glaive transpercera ton âme » dit le
vieillard Siméon à Marie, le jour de la
Adam, et Eve, nos ancêtres… Créés à l’image de Présentation
Dieu… Que va faire Dieu : il annonce la venue Quand le soldat perce le côté de Jésus, qui
d’une Femme et de sa Descendance pour écraser répand sur le monde les flots de son amour, l’eau
la tête du vil serpent, auteur du péché, de la et la sang qui purifient et donnent la vie en
révolte et de la mort. abondance, le Seigneur est déjà mort.

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 21


HERMAS.INFO

Mais, à ce moment, Marie, est au pied de la et le célébrant, frappe à la porte avec le pied de la
Croix, et cette lance qui transperce le flanc de Croix, et s’engage ce dialogue. Puis la porte
son fils, c’est est le glaive annoncé ^par Siméon, s’ouvre, et toute la procession entre dans l’église.
qui transperce son âme, signe de mort. Si Marie Le Samedi Saint, Jésus descend aux Enfers, au
n’avait été protégée, elle serait morte de douleur. séjour des justes qui sont morts, depuis Adam et
Mais, Marie, à ce moment, est tellement unie à Eve, mais que le péché originel empêche d’entrer
son Divin fils, qu’elle meurt d’une certaine dans la Maison du Père, tant que la tête du
manière, d’une mort « spirituelle ». serpent n’aura pas été écrasée.
Mais son Heure n’était pas venue. Elle avait une Jésus devait descendre aux Enfers. Mais tout est
autre Mission : « Femme, voilà ton Fils, Fils différent : tenant la Croix dans sa main droite, il
voilà ta Mère ». Elle doit prendre soin de ses frappe à la porte, mais le dialogue n’a pas le
nouveaux enfants, les Apôtres, les disciples, et temps de s’engager avec celui qui tient
nous tous, tout au long des siècles. Marie, la prisonnier toutes ces âmes des justes « qui est ce
Femme annoncée, est la Nouvelle Eve, elle est Roi de Gloire » : la Croix enfonce la porte qui
vraiment « la Mère de tous les Vivants », de tous s’effondre, écrasant le vilain serpent, et la
ceux qui renaissent à la vie de Dieu, de tous ceux Lumière du Fils de Dieu inonde tout ce vaste
que son amour maternel arrache au péché, et espace, aux cris et aux chants de joie et
conduit vers son divin Fils, pour recevoir le d’exultation des captifs qui attendaient leur
pardon, et le Divin Sauveur dans la Sainte délivrance. Les premiers à saluer le Sauveur, sont
Communion. Adam et Eve, et tous les autres ensuite, connus
J’ai la chance, ô mon Jésus, d’être de ceux que ou moins connus, Jean Baptiste, Saint Joseph,
votre Douce Maman a pris sous son manteau. Je Anne et Joachim, les prophètes, David, Abraham.
lui demande de me guider en tout, de me Les Enfers, les Limbes comme on les appelle
conduire toujours plus à vous, à vivre de vous, aussi, retentissent de chants de joie, de louange,
avec vous, pour vous, en fuyant le péché, si petit d’adoration, et brillent de la Lumière divine.
soit-il. Bientôt, tous, après Jésus, ils entreront enfin au
Paradis.
Prière
Vierge Marie, Mère de Jésus et de tous les Ce jour est aussi le jour du Sabbat, un jour sacré,
hommes, c’est vers vous que je regarde dans les consacré à Dieu, à la prière.
moments difficiles, dans les moments de doute, Marie, les Apôtres, les disciples, les femmes qui
de faiblesse, dans les tentations, dans mes chutes, ont suivi Jésus respectent eux aussi ce jour. Ils se
si petites soient-elles. Que votre main maternelle retrouvent tous, dans la Salle haute, au Cénacle,
soit toujours là pour me relever et me conduire à où Jésus a institué la Sainte Eucharistie.
votre Divin Fils, mon Jésus, mon Seigneur, mon Ils sont tristes, abattus, écrasés par le poids de la
Dieu. douleur, par l’incompréhension. Ils ne
s’attendaient pas à cette fin tragique, malgré ce
40° jour 3 avril 2010 (samedi 3 avril 2010) – que le Maître leur avait annoncé, mais qu’ils
SAMEDI SAINT n’avaient pas compris. S’ils chantent les psaumes
« Portes ouvrez-vous, élevez vos frontons, et prescrits, leur cœur est ailleurs. Ils ne sont pas
qu’il entre le Roi de Gloire ! fiers non, plus, car, tous, ils ont fui, ils ont laissé
Qui est ce Roi de Gloire ? le Maître. Et, devant Marie, ils éprouvent une
Le Seigneur lui-même est ce Roi de gloire ». honte profonde.
Marie, alors, s’assied au milieu d’eux : « Mes
Le dimanche des Rameaux la procession, en petits enfants, oui, vous êtes mes enfants, Mon
arrivant à l’église, en trouve les portes fermées, Jésus vous a confiés à moi du haut de la Croix. Je

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 22


EDITIONS HERMAS.INFO

suis devenue votre Maman, pour vous aider, pour vous consoler,
pour vous réconforter, pour vous guider. Rappelez-vous ce que
disait mon Divin fils quand il vous parlait. Combien de fois ne
vous a-t-il pas annoncé qu’il fallait qu’il montât à Jérusalem pour
être livré aux Princes des prêtres, pour être bafoué, et pour mourir
sur une Croix.
« Je le savais, j’ai beaucoup souffert de cela. Mais je savais que
mon Jésus était le Fils de Dieu, et que le Père lui avait donné la
Mission de sauver tous les hommes en prenant leur nature humaine
pour la purifier du péché, et la sauver de la mort éternelle. J’étais
triste, je suis triste. Mais je suis heureuse que mon Jésus ait
accompli sa Mission. Je l’ai entendu dire au Larron qui se
repentait : « tu seras aujourd’hui avec moi dans le Paradis », et ces
paroles ont rempli mon cœur de joie.
« Ne vous découragez pas, ne doutez pas : Il ressuscitera comme il
l’a dit ; Ne vous découragez pas, il a promis qu’il serait avec vous
jusqu’à la fin des siècles : sa Mission ? Il vous demande de la
continuer. Il sera toujours avec vous, et moi aussi. Une Maman
peut-elle abandonner ses enfants

Prière
O Vierge Marie, Mère de Jésus et notre Mère, je vous aime de tout
mon cœur. Vous avez consolé les Apôtres découragés et honteux,
vous les avez accompagnés dans la fondation de l’Eglise. Vous
étiez présente le jour de la Pentecôte, comme si le Saint Esprit
voulait leur dire : c’est là votre Mère, écoutez-la.
Faites que je sois toujours « enfant de Marie » pour être frère de
Jésus, enfant de Dieu et que je puisse vivre en votre compagnie
dans la gloire du Ciel.
Je vous prie aussi pour tous ceux qui ne savent pas qu’ils ont un
Père qui est dans les Cieux, une Maman qui est dans les Cieux, un
« frère » qui est le propre Fils de Dieu,notre Créateur et notre
Sauveur.

Et je sais, je crois intiment que là où vous êtes, ô ma tendre et


douce Maman du Ciel se trouve Jésus, et que là où se trouve Jésus, © HERMAS.INFO
vous êtes présente. En particulier durant le saint Sacrifice de la http://www.hermas.info
Messe, où nous sommes au pied de la Croix, en votre compagnie.

Merci Bonne Maman d’avoir dit « oui » à l’Archange Gabriel, car


votre « oui » nous a donné le Fils de Dieu, avec nous, en nous, et
votre présence maternelle à tout instant.

SPIRITUALITÉ N° 2 PAGE 23