Vous êtes sur la page 1sur 1

28 l/100 km.

Commercialisée en 1970, la Range Les motos furent les plus rapides maha et BMW en catégorie moto, nique des motos « vertes » et des différents des paysages africains aussi. r Philippe de Barsy

CHANTIER NAVAL EN BRETAGNE UN BELGE LAISSE ÉCLATER SON TALENT


Le double réveillon ?
Le Boréal, conçu pour les contrées difficiles Phileas Fogg, le fameux héros de Ju-
les Verne ne savait pas, en se pré-
sentant à son club londonien, qu’il
date. Si Greenwich constituait le
temps de référence universel, il fal-
lait donc que le méridien 180° vers

E ntre Liège et la Bretagne, Jean-


François Delvoye a fait un dé-
tour par le Brésil et la Patagonie
trie automobile, ce système infor-
matisé est unique dans le monde
des chantiers naval de plaisance.
avait remporté son défi de tourner
autour du globe en 80 jours.Tout
s’était joué de l’autre côté du
l’Est ou vers l’Ouest, devienne la li-
gne imaginaire de changement de
date. Imaginons le concurrent du
pour peaufiner l’ébauche de ce qui On ne voit jamais personne avec un monde. En effectuant un tour du Vendée Globe se souhaitant deux
devient le voilier de voyage par ex- mètre en main se promener dans le monde d’Ouest en Est, il avait en fait fois la bonne année !
cellence. Fort de son expérience de chantier. Les tôles sont découpées à gagné une journée par rapport à son Pour ceux qui résident dans les pa-
six ans de voyage et de ses carnets l’avance, l’ébénisterie est réalisée à horloge personnelle. rages, les géographes n’ont pas hé-
de note, il décide de s’installer à Tre- l’extérieur de la coque et montée C’est Magellan qui, lors de sa pre- sité à distordre l’antiméridien et à
guier pour lancer un chantier naval tout assemblée. mière circumnavigation, consigna prendre quelques libertés avec la ri-
de construction de bateaux en alu- Alors que bon nombre de chantiers quotidiennement ses observations. gueur de la ligne droite : le méridien
minium. Bien qu’il n’ait aucune for- navals souffrent et ferment leurs Aussi quand l’équipage rentra en 180° laisse ainsi Nouvelle-Zélande
mation en architecture navale, il portes, il est rassurant de voir cette Espagne, il eut la stupeur de consta- et îles Fidji à l’Ouest et fait basculer
imagine, dessine et construit un ba- réussite ! Le rythme de construc- ter qu’il avait un jour de décalage les îles Aléoutiennes dépendant des
teau de grande croisière de 50 pieds tion est bon et le carnet de com- avec les compatriotes restés au Etats-Unis dans son Est. On imagine
(15,5 mètres). Il travaille sans pres- mande bien rempli… Les raisons du pays. Le problème, bien que parfai- sinon la vie d’un habitant de l’anti-

Photo Doc
sion pour sa première unité car… succès sont indéniablement liées à tement compréhensible au vu des méridien qui pourrait, au gré d’al-
elle lui est normalement destinée ! son créateur. Il est rare de voir un connaissances de l’époque, n’en lées venues entre son domicile et
Il « sent » les défauts de son bateau bateau forgé par autant d’expé- provoqua pas moins des débats so- son travail, changer de journée plu-
précédent et découvre les solutions programme de croisière et de vie à tentiels. Il se noue entre le concep- UN BATEAU FORGÉ rience en mer et de réflexions « en phistiqués. Au point d’envoyer une sieurs fois par vingt-quatre heures.
adaptées quant au comportement bord est tourné vers le grand Nord teur-constructeur et ses clients un PAR L’EXPÉRIENCE situation ». délégation de l’expédition se justi- C’est cette situation absurde
en mer, à la stabilité de route, au où le grand Sud. Jean-François Del- vrai dialogue de marins avertis qui Avant la construction du premier Mais surtout, le concepteur est au fier auprès du Pape. qu’avait d’ailleurs mise en scène
confort… Plan de carène, dérives, er- voye part dans quelques jours en connaissent les plaisirs mais aussi Boréal, Jean-François Delvoye a tout moins aussi compétent que ses ou- Pour résoudre définitivement ces Umberto Eco dans son roman, L’Île
gonomie de vie à bord, tout est ana- Écosse pour faire essayer le premier les contraintes des croisières dans modélisé en 3D sur son ordinateur. vriers dans les principaux métiers problèmes il a fallu adopter un méri- du jour d’avant. r
lysé à travers le prisme de la naviga- voilier construit à deux clients po- des contrées difficiles. Tout ! S’il est classique dans l’indus- qui composent l’art de construire dien de ligne de changement de Alexis Guillaume
tion familiale qu’il vient de vivre. Et des bateaux. Soudure, menuiserie,
aussi une foule d’astuces que seul « Ne faites pas de rêves médiocres, ce sont les plus difficiles à réaliser » ébénisterie n’ont pas de secrets
un vrai marin peut découvrir. Bien pour lui, et, quand il dessine une
sûr, l’ensemble est vérifié ensuite Originaire de Remouchamps, Jean-François Delvoye commence par des études de kiné mais développe aussi une pièce, il imagine déjà sa réalisation
par les bureaux de contrôle et de passion pour l’ébénisterie.Tout bascule en 1988 lorsqu’il monte une menuiserie dont le principal client est la RTBF technique.
certification CE… Liège pour laquelle il construit les décors des studios et les isolations phoniques. En 1997, il vend tout et monte sur le Il en résulte une ambiance de res-
Le jeune chantier ne craint pas la bateau que la famille a patiemment construit dans le jardin liégeois. Ils n’ont aucune expérience de la mer et partent pect mutuel et… de franche camara-
crise. Les 10 personnes qui y travail- faire le tour du monde… qui commence par les canaux ! Ils traversent la France pour sortir en Méditerranée.Aux îles derie dans le chantier ! La « famille
lent sortent deux bateaux par an. Canaries ils découvrent que même ceux qui quittent tout pour aller au bout de leurs rêves nautiques ont parfois l’ins- Boréal » comme ils l’appellent !
L’objectif est, à terme, de monter à tinct grégaire ! « On ne peut tout de même pas aller vers les Antilles avec eux », s’exclame-t-il ! Le cap est modifié Comme la cerise sur le gâteau, ses
quatre mais l’entreprise fonctionne est c’est vers le Cap Vert et le Brésil que la famille se dirige. Le voyage est très lent et ponctué de longues escales deux fils sont prêts à continuer
déjà actuellement. La structure est pour visiter, prendre le temps de rencontrer les gens et leur culture et pour refaire la maigre caisse de bord… En- l’œuvre du père quand celui-ci
légère et le marché est très pointu. suite, c’est l’arrivée en Patagonie et le vrai coup de cœur pour cette région sauvage et vraie. Ils y passeront deux ans. s’élancera — prochainement —
Pour la plupart des clients, le Boréal Et feront même du charter voile — randonnée pour emmener les touristes émerveillés naviguer autour du mythique pour retrouver les océans. Aussi
est le deuxième, voire le troisième cap Horn. C’est là qu’ils rencontrent Nicole van de Kerkhove, notre célèbre compatriote.Après six ans de voyage, il beau soit le chantier, on n’enchaîne
bateau de leur vie. Ils ont eu le est temps de rentrer… pour les enfants. Le projet de chantier naval et l’amitié pour Nicole poussent la famille à venir pas un marin ! r
temps d’y réfléchir. Ce n’est d’ail- s’installer en Bretagne, dans les Côtes d’Armor. « On ne s’impose pas en Bretagne, il faut s’y faire accepter. » Jean-
leurs pas le type de voilier qui moi- François force l’admiration de ses nouveaux voisins en construisant lui-même sa maison, de ses propres mains ! r Alexis Guillaume
Photo Samatha Davies/Roxy
sira dans un port : le plus souvent le www.sailaway.be