Vous êtes sur la page 1sur 2
Villiers-le-Bel, le 13 octobre 2015, M, Didier VAILLANT - Président CA Val de France M, Jean-Pierre BLAZY - Député-mmaire de Gonesse M. Michel AUMAS - Conseiller Départemental - Maire d’Amowville M, Maurice LEFEVRE - Maire de Garges-I&s-Gonesse M. Jean-Louis MARSAC - Maire de Villiers-l-Bel A M. Jean-Frangois CARENCO Préfet de la Région Ile de France Prefecture de Région 5, rue Leblanc 75911 PARIS cedex 15 Morsieu' le Préfet de Région, Dans le cadke de I’élaboration du Schéma Régional de Coopération Intercommunal (SRI) que vous avez arété le 4 mars 2015, vous avez proposé pour le secteur du « Grand Roissy » la création d’une nouvelle intercommunalité issue de la fusion de la Communauté dagglomération Val de France et de la Communauré d'agglomération Roissy Pone de France, étendue 417 communes de la Communauté de communes Plaine et Monts de France. Nouvel ensemble qui regrouperait 42 communes et un peu plus de 345 000 habitants. Si nous partageons tous une grande ambition pour le terrtoire du « Grand Roissy» qui doit connaitre un important développement dans les dix prochaines années, force est de constater que ce projet suscite de forces inquigrudes quant &safaisabilié 3 court et moyen terme. En effet, lors de la consultation par les Préfets du Val d'Oise et de Seine et Mame, le périmétre proposé a fait objet d'une majorté davis défavorables de la part des communes concemées (21 sur 42 communes représentant 57,61 % de la population), De méme, deux EPCI sur trois ont également émis un awvis défavorable. Depuis, plusieurs collectivcés ont engagé ou annoncé qurelles engageraient un recours aupris du tibunal administratf. Si les membres de la GRCL ont éé en mesure dans de tr’s nombreux cas de réunir une majorite qualifige pour revenir i un périmétre moins étendu que celui proposé, cela n'a malheureusement pas été le cas pour notre terrtoire, La réunion avec les 42 Maires organisée par Monsieur le Préfet du Val d’Oise n’a pas permis d’avancer sur les nombreuses questions & régler avant le 31 décembre 2015 que ce soit en terme de statuts, de compécences, de finances ou de gouvernance. Axjourd’hui nous souhaitons attrer votre attention sur la situation de blocage qui sera kt notre clans quelques semaines. Au lieu détre un moteur pour le développement du « Grand Roissy », la réforme pproposée sera un frein aux nombreux projets inscrits dans les différents documents signés avec nos partenaires que ce soi ls CD'T, le Contrat Ville ou le PNRUI. Nous vous adressons ce courrier car seul vous, avez. ayjourthui Ia possibilté d'&viter cette situation. II nous semble nécessaire de réunir ensemble des collectivtés concemées autour d'un projet sensiblement différent tout en restant conforme 4 la loi et aux orientations que nous partageons tous : mettre en place une gouvernance qui permette un développement du secteur du Grand Rossy tout en améliorant les conditions de vie de nos populations. L'enjeu est for, il mérite que nous prenions plus de temps pour réussir. La détermination de nos coll@gues de Seine et Marne, Pabsence de projet de tertitoire commun, les difficultés pour se mettre accord sur les compétences du futur EPCI, les conséquences sur le bon fonctionnement des services de proximité nous conduisent & constaver que les conditions de fasabilté ne sont pas actuellement réunies pour la mise en ceuvre de ce projet. Dans ces conditions nous proposons de rechercher une autre solution plutdt que de procéder& un « mariage forcé » qui ne peut conduite qu’ une situation de blocage durable. Nous considérons que le projet du « Grand Roissy» peut se construire sous d'autres formes de coopération intercommunale associant la Communauté de communes Plaine et Monts de France mais aussi le teritoire de la future Métropole de Paris actuellement en Seine Saint Denis mais pantie intégrante de la plateforme aéroporruaire de Roissy. Cest pourquoi nous proposons qu’ voue initiative le débat soit poursuivi autour d'un nouveau projet : © La fusion des communautés d’agglomération Val de France et Roissy Porte de France, cette fusion permettant d’atteindre le seuil des 200 000 habitants fixé par la loi. ‘+ La constitution d'un péle métropolitain 4 échelle du territoire du « Grand Roissy» incluant les collectivités concernées du 95, du 77 mais aussi du 93. A quelques semaines de Péchéance du 31 décembre, notre courier est un véritable appel pour éviter que nous nous retrouvions le I janvier confrontés & tne situation contra & Pobjectif que nous recherchons. Nous comptons sur vous pour éviter une telle situation et pour présenter un nouveau projet susceptible de recuellr le consensus nécessaire. Vous pouvez compter sur tout notre soutien dans une telle démarche et nous nous tenons a votre disposition pour vous rencontrer si vous le souhaitez. Nous vous prions dagréer, Monsieur le Préfet de Région, expression de notre parfaite considération, Didier VAILLANT Président CA Val de Michel AUMAS- Gonseiller Départemental ird 'Amouville. | ~~