Vous êtes sur la page 1sur 1

MARDI 15 DÉCEMBRE 2009

NO 282 • 142E ANNÉE • CHF 2.-


www.lecourrier.ch
JA 1211 GENÈVE 8
Prière de réexpédier sans
annoncer la nouvelle adresse

L’e s s e n t i e l , a u t r e m e n t .

ÉDITORIAL SUISSE

L’ouverture du marché
L’honnêteté de
Tony Blair

de l’électricité souffre
SIMON PETITE

Après avoir menti pendant des années aux Bri-


tanniques, l’ex-premier ministre Tony Blair a
avoué sur la BBC que les armes de destruction
massive n’étaient qu’un prétexte pour envahir

de retard à l’allumage
l’Irak en 2003. Il aurait de toute façon déclaré la
guerre à Saddam Hussein, même s’il avait su
que le dictateur ne disposait d’aucun arsenal
nucléaire, bactériologique ou chimique.
Les familles des soldats tombés préten-
dument pour protéger Londres de la bombe de
Saddam apprécieront. Tout comme les Ira-
kiens qui continueront encore longtemps de
payer la dévastation de leur pays. De l’autre
côté de la Manche, les confessions de M. Blair
ont relancé la question des poursuites judi-
ciaires contre l’ancien premier ministre. La première phase de libéralisation du mar- l’approvisionnement de base. A terme, l’ou-
Il est malheureusement peu probable ché de l’électricité ne tient que peu ses pro- verture du marché devait aboutir à une bais-
que M. Blair ait un jour à répondre de ses men- messes. Car les principaux bénéficiaires, les se des tarifs et, en 2014, lors de la seconde
songes devant un juge. Alors pourquoi s’éner- gros consommateurs, boudent la possibilité phase, profiter aux particuliers. Le Conseil
ver? Parce qu’au-delà de la vérité historique, le qu’il leur est offerte de négocier avec les four- fédéral a donc décidé une révision de la loi
débat sur le déclenchement de la guerre reste nisseurs de leur choix et préfèrent conserver datant d’à peine deux ans. page 7
d’une immense actualité, au moment où les
nuages noirs s’amoncellent au dessus de l’Iran
voisin.
L’année 2010 risque en effet d’être
l’année de vérité dans le conflit qui oppose les
puissances occidentales à la République isla-
mique à propos de son programme nucléaire. SOLIDARITÉ
Les Etats-Unis et les Européens «devront choi-
sir», estime The Economist. Soit ils poursuivent
les négociations avec Téhéran, soit ils durcis-
sent les sanctions ou, pis, ils interviennent mili-
L’Argentine privatise ses glaciers sans retenue page 16

tairement. En fonction de l’attitude des grandes


puissances, Israël pourrait être tenté de bom-
barder en solo les sites nucléaires iraniens.
Car contrairement à l’Irak de Saddam
Hussein, l’Iran dispose bel et bien d’un pro-
gramme nucléaire. Civil ou militaire? Voilà toute
la question. Hier encore, la presse était pleine
de révélations sur les recherches de Téhéran.
Selon le Times, la République islamique teste-
rait depuis quatre ans un initiateur de neutrons,
qui permet de déclencher une explosion nu-
cléaire. Le Daily Telegraph, quant à lui, a mis à
jour un trafic d’équipements sensibles vers
Téhéran via des entreprises taïwanaises.
Après les mensonges de M. Blair sur
l’Irak et les informations prétendument exclu-
sives sur les armes de Saddam qui, en réalité,
circulaient en boucle entre les rédactions et les
services de renseignement occidentaux, l’opi-
nion publique sera plus difficile à convaincre.
Mais le problème est que le régime des
mollahs ne lâche rien. Un site nucléaire secret
vient d’être découvert. A Washington, la poli-
tique de la main tendue ne donnant pas grand-
chose, le président Obama est en voie de trans-
formation. En recevant le Prix Nobel de la paix,
il a non seulement défendu le principe de
«guerre juste» mais s’est aussi «réservé le
droit d’intervenir unilatéralement».
Le seul grain de sable à même d’enrayer
l’escalade, c’est l’opposition iranienne. Presque
six mois après la réélection contestée d’Ahma-
dinejad et malgré la répression grandissante,
les manifestants ne se découragent pas. A Wa-
shington et Tel-Aviv, on ferait mieux de réfléchir
à deux fois avant de commettre l’irréparable.
Des frappes contre les installations nucléaires
iraniennes seraient un magnifique cadeau pour
un régime en mal de légitimité mais un
désastre pour l’opposition. page 10 Potentiellement troisième réserve d’eau douce de la planète, la Cordillère des Andes suscite la convoitise des investisseurs étrangers. Bernard Perrin

CONTRECHAMP page 4 GENÈVE VAUD GENÈVE

CINÉMAS page 12
Grippe A: des moyens Meyrin s’oppose à des Le Tessin plombé par
RADIO-TÉLÉVISION page 14 disproportionnés? page 3 panneaux solaires page 2 l’amnistie italienne page 9

rédactions ➔ Genève 022 809 55 66 ➔ Vaud 021 683 08 85 ➔ Neuchâtel 032 724 60 50/51 abonnements ➔ 022 809 55 55 publicité ➔ 022 809 52 32 courriels ➔ abo@lecourrier.ch ➔ redaction@lecourrier.ch ➔ pub@lecourrier.ch ➔ mortuaires@lecourrier.ch
Le quotidien Le Courrier est édité à Genève par la Nouvelle association du Courrier (NAC), association sans but lucratif • Direction, administration et rédaction à Genève: 3, rue de la Truite, case postale 238, 1211 Genève 8 • Rédaction vaudoise: 1, place Grand Saint-Jean, case postale 6772, 1002 Lausanne •
Neuchâtel: 3, av. de la Gare, 2000 Neuchâtel • Tarifs abonnements: normal pour un an (285 éditions): CHF 366.– (promotionnel de première année: CHF 299.–); AVS/AI/chômage/moins de 26 ans: CHF 279.–; étudiantEs/apprentiEs: CHF 186.–; abonnement de soutien: CHF 483.–; essai de 2 mois: CHF 30.–. Dons: CCP 12-1254-9