Vous êtes sur la page 1sur 2

Communiqué du Comité International pour la Libération d’Ahmed ELEUCH

Le franco-tunisien Ahmed ELEUCH sera jugé en appel le


mardi 23 mars 2010 pour l’affaire de Sfax

Le C.I.L.A.E (Comité International pour la Libération d’Ahmed ELEUCH) informe


l’opinion publique française, tunisienne et internationale, que le docteur Ahmed ELEUCH
comparaîtra le mardi 23 mars 2010 devant la Cour d’Appel de Sfax.

Nous rappelons qu’Ahmed ELEUCH avait été condamné en première instance à Sfax,
le mardi 19 janvier 2010, à une peine de deux ans de prison avec sursis au motif qu’il aurait
« financé un groupe qui prône la haine religieuse ». Or quelques jours plus tard, le lundi 25
janvier 2010, il avait été acquitté, cette fois par la Chambre d’Appel de Tunis, de sa
condamnation à quatre ans d’emprisonnement ferme pour « participation à un groupe
clandestin portant atteinte aux biens et aux personnes », ceci pour les mêmes faits qui lui
avaient valu d’être condamné à Sfax ! Cette innocence enfin reconnue avait mis un terme à de
longs mois de souffrance pour le psychiatre franco-tunisien, qui était resté emprisonné sept
semaines durant l’été 2009 et avait ensuite été contraint à de multiples allers-retours de Paris à
Tunis pour un procès en appel sans cesse reporté.

Nous, collègues, confrères et sympathisants du docteur ELEUCH, comprendrions


difficilement que ce dernier continue à être poursuivi à Sfax, après avoir été innocenté à
Tunis, dans la mesure où il s’agit de facto d’une seule et même affaire, puisque d’une part le
« groupe » incriminé dans les deux chefs d’inculpation est le même – l’ex parti En-Nahda - et
que, d’autre part, les deux concernent des faits identiques, à savoir la participation présumée
de monsieur ELEUCH à une réunion politique à Tripoli en 1993. Nous rappelons au
demeurant la vacuité de ce dossier, le seul élément matériel retenu contre l’accusé restant à ce
jour le témoignage d’un participant à cette même réunion, qui affirme que ce dernier y était
présent.

Dans ce contexte, nous demandons à nos membres et sympathisants, en France et à


l’étranger, de maintenir leur mobilisation en vue d’une réhabilitation complète de notre ami,
collègue et confrère, afin qu’il puisse recouvrer sans ambiguïtés ses droits et sa dignité. Nous
voulons croire que les autorités judiciaires tunisiennes auront à cœur, au nom du respect des
droits fondamentaux des citoyens tunisiens et de l’Amitié franco-tunisienne, de fournir à
Ahmed ELEUCH un nouveau procès équitable et de prendre une décision cohérente avec le
non lieu qu’elles lui ont récemment accordé.

Docteur Patrick CHALTIEL,


Président du Comité International pour la Libération d’Ahmed ELEUCH (C.I.L.A.E.)

Paris, le 19 mars 2009

Site internet : http://www.liberez-ahmed-eleuch.net


Contact : liberez.ahmed.eleuch@gmail.com