Vous êtes sur la page 1sur 1

54 28 Rabie El Aouel 1430

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 19 25 mars 2009

2) A la clôture de la période, après avoir procédé à un 2) En fin de période :


inventaire extra-comptable, il convient :
— de procéder à l’annulation des stocks existant en Après analyse, les écarts éventuels entre le stock
début de période : crédit des comptes 30 «marchandises», physique évalué de façon extra-comptable et le stock
31 « matières premières et fournitures » et 32 « autres figurant au débit des comptes de stocks 30, 31, 32, 35
approvisionnements » par le débit des comptes 60 sont enregistrés afin de porter le montant de ces derniers à
correspondant (comptes achats consommés) ; la valeur constatée dans l’inventaire physique.

— de solder les comptes 38 « achats stockés » par le Les écarts justifiés et considérés comme normaux
débit des comptes 60 achats consommés (600 achats de sont constatés en contrepartie des comptes 60 ou 72,
marchandises, 601 matières premières, 602 autres les autres écarts sont enregistrés aux comptes 657
approvisionnements) ; « charges exceptionnelles de gestion courante » ou 757
— de constater les stocks de fin de période au débit des « produits exceptionnels sur opérations de gestion ».
comptes de stocks (comptes 30, 31, 32, …) par le crédit
des comptes 60. Enregistrement des produits fabriqués ou en cours de
fabrication :
Enregistrement des produits fabriqués ou en cours de 1) Au cours de la période :
fabrication :
Les comptes de stocks (35 « stocks de produits »
1) En cours de période, aucune écriture spécifique n’est et éventuellement 34 « en cours de production de
enregistrée en classe 3 (les éléments nécessaires à la services » et 33 « en cours de production de biens »)
production sont enregistrés dans les comptes de charges fonctionnent comme des comptes de magasin. Ils sont
par nature). débités des entrées en magasin par le crédit des
comptes 72 « production stockée ou déstockée », et sont
2) En fin de période, après avoir procédé à un inventaire crédités des sorties par le débit de ces mêmes comptes 72.
extra-comptable, il convient comme pour l’enregistrement
des approvisionnements et marchandises consommés :
— de procéder à l’annulation du stock de début de 2) En fin de période, après analyse, les écarts éventuels
période : crédit des comptes 33 « en cours de production entre le stock physique, évalué de façon extra-comptable,
de biens », 34 « en cours de production de services » et le stock figurant au débit des comptes 33, 34 ou 35 en
et 35 « stocks de produits » par le débit des comptes comptabilité, sont enregistrés afin de porter le montant de
72 « production stockée ou déstockée » correspondants ; ces derniers à la valeur constatée dans l’inventaire
physique. Ces boni et mali d’inventaire sont généralement
— de constater le stock de fin de période par le débit enregistrés également en compte 72 « production stockée
des comptes stocks et le crédit des comptes 72 ou déstockée ».
correspondants.
c) Les stocks mis en dépôt ou en consignation ou
b) Comptabilisation dans le cas de l’inventaire qui sont en voie d’acheminement font l’objet d’une
permanent : comptabilisation dans un compte 37 « stocks à l’extérieur »
La méthode de l’inventaire permanent permet un suivi jusqu’à réception dans les magasins de l’entité ou
comptable des stocks et favorise l’arrêté rapide des jusqu’au dénouement de l’opération (en cas de
situations comptables périodiques. Elle permet également dépôt-vente).
au niveau des produits finis d’établir une correspondance
directe entre les coûts des stocks vendus et les revenus y En fin de période, si ce compte n’est pas soldé, un état
afférents. détaillé des stocks correspondants est établi par l’entité.

Enregistrement des approvisionnements et marchandises d) Lors de leur constitution, les pertes de valeur sur
consommés : stocks sont créditées aux comptes 39 créés par nature
d’éléments en stocks :
1) Au cours de la période :
— pertes de valeur sur stocks de marchandises ;
— les comptes 38 « achats stockés » sont débités du — pertes de valeur sur stocks de matières premières et
montant des achats et des frais accessoires d’achat par le fournitures ;
crédit d’un compte de fournisseurs ou d’un compte de
trésorerie, comme dans le cadre d’un inventaire — pertes de valeur sur autres approvisionnements ;
intermittent. — pertes de valeur sur stocks d’en-cours de production;
— les comptes de stocks (30 « stocks de marchandises », — pertes de valeur sur stocks de produits.
31 « matières premières et fournitures », 32 « autres
approvisionnements ») fonctionnent comme des comptes En contrepartie, les comptes de dotation concernés sont
de magasin : ils sont débités des entrées en magasin par le débités.
crédit du compte 38, et ils sont crédités des sorties
par le débit des comptes 60 « achats consommés » Le compte pertes de valeur relatif à chaque nature
(600 « achat de marchandises vendues », 601 « matières d’éléments en stocks, est réajusté à la fin de chaque
premières », 602 « autres approvisionnements »). exercice par :