Vous êtes sur la page 1sur 30

147

DISCOURS SUR LE PSAUME CXLVII
SERMON AU PEUPLE.
LA VOCATION A LA JÉRUSALEM DU
CIEL.
Dimanche dernier, le passage relatif au jugement dernier nous a empêché de
nous occuper de ce psaume, en nous jetant dans la crainte, et toutefois que
pouvons-nous craindre, puisque notre juge nous aime et sera juste ? Il y a dans
notre psaume un passage relatif à la neige, au brouillard, au cristal, qui a
besoin d’être bien compris ; et néanmoins, entre le psaume et l’Evangile de
dimanche, une certaine analogie ; car le jugement annoncé par cet Evangile
nous ouvrira la Jérusalem du ciel dont nous parle notre psaume. La crainte que
nous inspire le jugement est salutaire, puisqu’elle nous prémunit contre l’amour
de la vie et tient en éveil la foi dans nos coeurs.
Ce psaume fut composé pendant la captivité de Jérusalem, qui était une figure
de notre captivité, car tel est notre état ici-bas, et le nombre de 70 années, un
nombre septénaire, est la figure du temps qui s’écoule, sept jours par sept jours.
Que tous les élus bénissent donc le Seigneur, car telle sera leur occupation,
puisqu’il n’y aura plus alors besoin des oeuvres extérieures le miséricorde ; et
les hommes de Jérusalem sont ceux qui ne mettent point leur bonheur ici-bas,
ou rougissent et se repentent d’avoir pris part à ses pompes. Sion et Jérusalem
signifient vision, ce qui nous montre que si les mondains ont leurs spectacles icibas, nous aurons les nôtres dans les cieux. Nous louons Dieu ici-bas au milieu
des défections, là haut il n’y en aura plus, on ne pourra sortir, Dieu a consolidé
les serrures. Cherchons à y entrer comme les vierges qui ont de l’huile dans
leurs lampes. Elles sont vierges et au nombre de cinq, symbole des cinq sens qui
sont vierges s’ils sont exempts de corruption ; il en est de môme des autres qui
sont vierges aussi, ou sans corruption, mais aussi sans huile, au sans piété
intérieure, et cherchant les applaudissements du dehors. Elles allument leurs
lampes, ou fout éclater lus oeuvres, s’endorment parce que tous doivent passer
par la mort. Les vierges sages sont humbles, et craignent de n’avoir pas en
suffisance l’huile de la piété intérieure. Faisons toujours des oeuvres de
miséricorde, et remettons pour qu’il nous soit remis ; la veuve achète le ciel
avec deux deniers ; et l’on se servira à notre égard de la mesure que nous
aurons employée. C’est Dieu qui nous tend la main, et Dieu qui nous a donné.
C’est Dieu qui a béni en Sion les enfants qui y demeurent dans le giron de la
charité ; qui établit la paix sur ses confins, Or, cette paix n’est point pour
l’hérésie, qui condamne sans connaître, qui ne croit ni à Moïse, ni aux

Prophètes, ni ai Christ ; puisqu’elle se prétend la véritable Eglise, tandis que
cette Eglise doit être universelle. La voilà incrédule couse les frères du mauvais
riche, qui n’en eussent pas cru même à celui qui serait ressuscité d’entre les
morts, puisqu’elle n’es croit point au Christ ressuscité, qui dit que la pénitence
et la rémission des péchés seront prêchées en son nom, c’est bien là l’Epouse ou
l’Eglise, et prêchées par toute la terre, c’est bien là sa catholicité, et à partir de
Jérusalem, ou de cette ville de la terre, image de la Jérusalem du ciel. De là
encore le don des largues après la descente du Saint-Esprit, parce que l’Eglise
devait être prêchée en toutes les langues ; ce don n’existe plus parce que la
prophétie est réalisée, et que l’Eglise parle toutes les langues des peuples.
Remercions Dieu d’avoir part un jour à cette Jérusalem, où nous aurons la
moelle du froment, Dieu nous aidant à nous élever à lui en nous envoyant son
Verbe qui est rapide, qui se revêt, comme d’une laine, de cette neige qui est
froide,au de ces hommes froids d’abord et qui se convertissent, qui appellent ces
hommes à la pénitence symbolisée par la cendre en les faisant passer par le
brouillard, symbole de nos ténèbres, qui fait fondre Saul, cristal si dur, et par lui
donne aux fidèles, le lait et le pain de la doctrine. Ce Verbe de Dieu peut donc
dissoudre la glace la plus dure, son souffle en fait couler ces eaux de la vie
éternelle.
Il enseigne sa parole à Jacob, ou ses desseins de miséricorde, en lui montrant
par la lutte que le ciel souffre violence. Il n’y a que Jacob à qui tout cela ait été
annoncé d’une manière efficace, car ceux qui le comprennent sont Jacob et
Israël, par Isaac, et par Abraham.
1. Votre charité s’en souvient, nous avons remis à vous parler aujourd’hui du
psaume que l’on vient de chanter. C’est lui, en effet, qu’on vous a lu dimanche,
et que j’avais même entrepris de vous exposer. Mais la lecture de l’Evangile
nous effraya, et cette crainte ainsi que le bien que nous en espérions pour vous,
nous forcèrent de nous arrêter sur les paroles du Seigneur à propos du dernier
jour, et sur la vigilance, sur les précautions avec lesquelles nous devons attendre
son arrivée. Il nous effrayait par des exemples, pour ne point nous condamner en
son jugement, nous disait qu’il en serait à l’avènement du Fils de l’homme, de
même qu’aux jours de Noé: « Les hommes alors mangeaient et buvaient, ils
achetaient, ils vendaient, ils mariaient leurs filles, épousaient des femmes, jusqu’
à ce que Noé entra dans l’arche, et que le déluge vint les perdre tous 1 » . Pris
d’inquiétude et frappé de crainte (qui peut en effet croire à ces choses sans
trembler?) nous avons appuyé sur ce sujet, autant que possible, nous avons parlé
sur la pureté de vos moeurs, sur la vie régulière, qui doit être la
1. Matth. XXIV, 37, 42,
269
nôtre à tous, afin que nous puissions non-seulement voir arriver sans crainte,
mais encore désirer ce jour si terrible. Car si nous aimons le Christ, nous devons
appeler de nos voeux son avènement. Craindre l’avènement de celui que nous
aimons, et néanmoins lui dire dans nos prières « Que votre règne arrive 1 »,

quand nous redoutons d’être exaucés, c’est un contre-sens tel que je ne saurais y
croire. Pourquoi craindre, en effet? Parce que notre juge viendra? Mais est-il
donc injuste? Est-il malveillant? Est-il jaloux? Est-ce par autrui qu’il doit
connaître ta cause, et peux-tu redouter que celui que tu as chargé de ce soin, ou
ne te trahisse dans sa duplicité, ou ne manque d’éloquence et d’habileté pour
démontrer ton innocence? Rien de cela n’est à redouter. Qui donc viendra?
Pourquoi ne point te réjouir? Qui doit venir te juger, si mon celui qui est venu
pour être jugé à cause de toi? Ne crains pas pour accusateur celui dont le
Sauveur lui-même a dit : « Le prince de ce monde a été chassé dehors 2 ». Ne
redoute pas un avocat peu habile tu as pour avocat celui qui sera ion juge. Il n’y
aura que lui, et toi, et ta cause; le plaidoyer de ta cause sera le témoignage de ta
conscience. Si donc tu crains le juge à venir, redresse dès aujourd’hui ta
conscience. Est-ce peu pour toi qu’il ne recherche point dans le passé? Il te
jugera sans plus te laisser de temps; mais maintenant qu’il commande, quel
espace de temps ne laisse-t-il pas écouler? Alors il ne te sera plus possible de te
corriger. Mais qui t’en empêche maintenant? Toute ce que nous représentions
avec tant de terce dimanche dernier, parce que c’est une mérité, parce qu’il n’y a
que cela en quelque manière à vous représenter, un temps bien long s’écoula, et
nous dûmes remettre pour aujourd’hui le psaume que nous avions entrepris
d’expliquer. Le voici maintenant; qu’il fixe notre attention, ou plutôt écoutons le
Seigneur qui, dans sa miséricorde, a bien moulu nous faire dicter par son Esprit
ces paroles saintes, selon le besoin qu’il nous connaît dans notre faiblesse. Quel
malade, en effet, voudrait donner des conseils au médecin ?
2. A la lecture du psaume, vous avez remarqué, je pense, que tous les versets, ou
du moins un grand nombre, veulent, pour être
1. Matth. VI, 10. — 2. Jean, XII, 31.
compris, que l’on frappe à la porte ; surtout quand il est dit que « Dieu donne la
neige comme la laine, qu’il répand les frimas comme la poussière, qu’il jette son
cristal comme des morceaux de pain. Qui pourra résister à la rigueur de son
froid 1? » A ces paroles, quiconque les entend à la lettre, porte sa pensée sur les
oeuvres de Dieu. Qui donne la neige, sice n’est Dieu? Qui répand les frimas, si
ce n’est Dieu? Qui durcit le cristal, si ce n’est lui encore? Or, ces trois
phénomènes ont avec des objets bien différents de frappantes analogies. La
neige, en effet, ressemble quelque peu à la laine, comme la poussière au frimas,
comme un morceau de pain blanc à la blancheur et à l’éclat du cristal. Car on
appelle cristal une espèce de verre, mais blanc. Ceux qui savent ces choses et du
témoignage desquels nous pouvons douter d’autant moins que l’Ecriture, qui est
très-certaine, les vient appuyer, ceux, dis-je, qui savent ces choses, nous disent
que le cristal vient d’une neige durcie pendant de longues années sans se fondre,
et qui se congèle au point qu’elle ne saurait plus se résoudre. L’été qui arrive
dissout facilement les neiges d’un hiver qui s’écoulent, parce qu’elles n’ont pas
eu le temps de se durcir. Mais que des neiges viennent s’amonceler pendant
beaucoup d’années, et que cet amas vienne à résister aux chaleurs de l’été, et

de sorte que le soleil ni le feu ne peuvent la dissoudre facilement. Car cette piété te rendra capable de chercher le sens des paroles. je ne doute pas que vous vous soyez laissés aller à bien des pensées. c’est une grande disposition à la guérison. de le trouver après l’avoir cherché. que du moins. tenez-vous prêts. quoique l’on n’en rapporte ici qu’une partie. n’en savoir pas davantage le puis souvent? C’est là ce que je vous disais tout à l’heure : Laisse-toi guérir. pour vous. et qu’en prononçant ces versets sans les expliquer. 3. je vous ai fait entrevoir seulement quelques richesses de celui qui nous donnera ces divins spectacles. 16. avant même que nous sachions ce qui est dit. et que tout le monde connaît 1. et où le soleil. avait beaucoup d’analogie avec le . il daigne nous découvrir ce qu’il y a de caché sous ces voiles. que la lecture de l’Evangile. qui nous arrêta si longtemps. non pour eux. Supposez donc que je vous ai assigné un jour pour vous donner un spectacle tout divin. même en été. Nous donnons cette explication un peu longue. CXLVII. sous ce cristal comparé au pain? Mais pourquoi l’Ecriture a-t-elle voulu employer ces voiles et ces comparaisons? Ne vaudrait-il pas mieux s’exprimer plus clairement? Pourquoi faut-il chercher le sens de ces paroles. ce médecin ne fût-il qu’un homme. Qu’est-ce donc que le cristal? Une neige que la glace a durcie durant de longues années. Que votre charité soit attentive. et si ce n’est pour nous. que quelques-uns aient dit. afin de nous en faire désirer la découverte. que cette piété qui nous fait croire que Dieu a dû parler de la sorte. et le sens littéral de ces paroles est-il bien le véritable sens? N’y a-t-il pas un sens caché sous cette neige que l’on compare à la laine. en votre considération. 17. c’est ainsi qu’il faut te soigner. Où est donc ce malade assez téméraire pour conseiller son médecin? Quand le malade est l’homme. n’est pas très-brûlant. Nous disions dimanche. non-seulement à les regarder. parce que beaucoup l’ignorent. et avec vérité : Que les oeuvres du Seigneur sont grandes. le frimas qu’il répand. mais d’étés nombreux. vous qui étiez présents. et de te réjouir de l’avoir trouvé. mais encore à vous en revêtir. encore est-ce une partie terrestre. D’autres se sont dit: Est-ce bien sans raison que cela se trouve dans les saintes Ecritures. Un malade est bien orgueilleux. après avoir entendu le psaume.non d’un seul été. 270 comme la neige que Dieu fait descendre. cette dureté que le temps a fortifiée produit ce que l’on appelle cristal. bien impatient quand il donne des avis au médecin. surtout dans cette partie de la terre qui forme la plage du nord. mais pour ceux qui pourraient ignorer ce que nous disons. sous ce frimas comparé à la poussière. Que vos prières aient donc devant le Seigneur notre Dieu ce degré de ferveur. Ces richesses nous sont montrées sous une enveloppe. quant à ceux qui la savent. et il doit vous en souvenir. le cristal qu’il durcit. au point qu’il nous fallut remettre l’explication de notre psaume. Ps. et Dieu le médecin. Lors donc que le lecteur récitait ce passage. et le chercher en hésitant? Pourquoi ne puis-je les écouter sans heurter contre des difficultés? Pourquoi même. qu’ils écoutent sans peine ce que l’on dit.

Quoi de plus misérable que ces hommes que le Sauveur ne sauvera point? Rien donc d’étonnant qu’ils ne trouvent point leur salut dans un Dieu qui délivre. pour laquelle tu as été marqué du signe de celui qui est venu en cette vie tout exprès. sur ce siècle futur qui doit faire notre joie après l’autre avènement du Seigneur. nous sommes les plus misérables de tous les hommes ». mais cette frayeur est la mère de la sécurité. de l’aimer et de le louer. puisqu’il fallut différer l’exposition du psaume. si. Que chacun dans sa foi interroge le Christ. et dont nous vous avons parlé souvent. que n’interrompra aucune fatigue. mais sans pouvoir le démontrer. ceux qui mettent leurs délices dans un homme qui combat. et cette barque était battue par les flots. pâliront de tristesse à la vue du Sauveur. ceux qui ont passé la nuit à l’amphithéâtre sont plus heureux que nous. ni aucun (271) nuage d’ennui. Car Jésus dormait dans la barque. Quelle sera donc alors toute notre oeuvre? De louer Dieu. Et néanmoins le Christ veille toujours. mes frères. et la sécurité vient de la vigilance. S’il n’est point d’autre vie. Pourquoi te laisser encore agiter par les flots du doute? Eveille donc le Christ. Si donc tu éveilles ta foi. sinon parce qu’ils vous aimeront aussi dans les siècles des siècles? Pourquoi. parce que le Christ est endormi dans la barque. si nous l’aimions. La crainte qui nous saisit alors nous détourne de nous attacher à cette vie qui nous échappe. ta pensée s’arrête sur cette vie. mes frères. Te voilà donc justement agité par les flots. mes bien-aimés. après que les saints seront mis en possession du royaume des cieux. quel spectacle de voir Dieu! Que les hommes voient un chasseur dans l’amphithéâtre. car s’il n’y en a point d’autre. Quant à nous. Pourquoi. Malheur à ces misérables. aimons celle-ci. éveille ta foi : envisage des yeux de la foi cette vie future pour la. de même une crainte sage amène la sécurité. notre action ne sera plus agitée. sur le repos toujours agissant dont nous jouirons alors. combien il faut espérer l’autre vie en laquelle tu ne croyais point. mais la foi est endormie. « Bienheureux ceux qui habitent votre maison. ils en tressaillent de joie.psaume lui-même. une in action que ne troublera aucune peine. quelle tu as cru. de l’aimer comme s’il n’y en avait point d’autre pour nous. pour diriger ton regard sur tes fins dernières. de l’aimer en le louant. Il est donc une autre vie. Nous l’avons dit alors. Que signifie donc le sommeil du Christ? Le sommeil de la foi. ils vous loueront dans e les siècles des siècles 1». après l’arrêt du jugement. afin de te montrer combien est méprisable cette vie que tu aimes. s’ils ne se corrigent! Ces mêmes hommes qui tressaillent de joie à la vue d’un chasseur. ce sera une et action dans un repos plein de douceur. dis-je. et par toutes sortes de tempêtes. qui passe et s’évanouit. Que dit en effet l’Apôtre : « Si notre espérance dans le Christ n’est que pour cette vie. si nous . de le louer en l’aimant. C’est aujourd’hui qu’il nous faut établir cette analogie. Notre coeur est dans l’agitation quand le Christ dort. s’il nous souvient que nous sommes ses membres. De même qu’une sécurité mal fondée nous jette en un plus grand effroi. La lecture de l’Evangile nous effraya au sujet du dernier jour. sinon parce qu’ils vous verront dans les siècles des siècles? Quel spectacle pour nous. car cette frayeur nous met sur nos gardes.

si les affaires du temps lui causent de la joie. tandis que leur sécurité devrait naître du silence de leurs convoitises du siècle. Si dès ici-bas il est banni du coeur des fidèles. à cause du déluge. Quant à l’homme. Quiconque a une femme. et se réjouir comme si l’on ne se réjouissait point. le psaume nous fait aimer l’avenir et l’Evangile haïr le présent. C’est là. à vendre. mais il nous en parle clairement. qui boit. mes frères. il est hors de l’arche. il reste donc à ceux qui ont des femmes d’être comme s’ils n’en avaient point. dont l’expectative nous a effrayés dans la bouche du Seigneur. plutôt qu’il ne met en elle sa complaisance. puisqu’ils se croient en sécurité dans les voluptés du siècle. le temps est court. 4. Quiconque a mis toute sa joie. et que l’Evangile nous effraie au sujet de celle-ci. comment ne serait-il point exclu de la terre des vivants? Que sera-ce. car la figure du monde passe. et nous en parle d’autant mieux qu’il nous expose sans voile ce que nous devons comprendre. comme s’ils ne se réjouissaient point. et je désire que vous soyez sans inquiétudes 1». ou ne cherche dans le mariage qu’un remède à sa propre faiblesse. et dans ses citoyens purifiés on ne trouvera mi séditieux. pleurer comme si l’on ne pleurait point. Le Nouveau Testament ne garde point le silence au sujet du bonheur à venir. ni turbulent . il pleure. à jouir du monde. à ceux qui se réjouissent. comme tel. que sera-ce d’habiter cette ville. en effet. comme s’ils ne pleuraient point. il se réjouit. comme s’ils n’achetaient point. et. Ps. et quiconque lui réserve son coeur. comme s’ils n’en usaient point. et pleure de n’avoir pu se passer d’une femme. LXXXIII. dédaigne tout ce qui est ici-bas. à ceux qui usent des choses de ce monde. s’il est triste pour quelque sujet du temps. et précisément parce que c’est là une fausse sécurité . qui fait toutes ses actions pour la gloire de Dieu 3. à ceux qui pleurent. qui mange. et ce mépris lui fait attendre avec sécurité ce grand jour. mais conserve au dedans la joie de l’espérance. en sorte qu’il ne se laisse ni corrompre par la prospérité ni abattre par le malheur. on ne lui en permet pas même l’entrée. quiconque achète et sait bien . mes frères. mais son coeur nourrit une crainte spirituelle. C’est à cette vie que nous prépare l’Apôtre dans ces paroles que j’ai citées alors : « Du reste. toute sa félicité à manger.persévérons en lui. nous le verrons et il sera notre joie. à boire. Sa cité sera pure. 5. Dès lors que notre psaume chante cette vie future dont il noué entretient. rend le devoir sans l’exiger. à ceux qui achètent. L’Evangile donc nous disait : 1. est aussi sans inquiétude. cet ennemi qui mous porte envie et nous barre le passage vers cette patrie bienheureuse. ne le rendrait pas heureux. afin de nous faire comprendre ce qui est dit ici en figures. Prenez garde au dernier jour qui viendra. même en lui demeurant. mais. à acheter. à se marier. je vous le demande. quiconque vend son bien. ne pourra plus nous y tendre des embûches. au jour de l’avènement du Fils de l’Homme 1 : parce qu’il surprendra dans leur malheur ceux qui sont aujourd’hui en sécurité. quand en parler nous cause tant de joie? Préparons nos coeurs pour cette vie future. parce qu’il sait que ce bien. par compassion pour sa faiblesse. et malheur à lui.

s’écoulent sept par sept. car il veut nous faire entendre qu’après l’écoulement de ces jours qui se comptent par sept. Matth. il est aussi un chant intérieur. nous connaissons cette captivité. Or. comme ils étaient à Babylone. Les avertissements de l’Evangile se réalisent dès lors dans nos soupirs vers cette Jérusalem que chante notre psaume. Id. Or. parce qu’un autre a l’oreille dans notre intérieur. 272 quiconque en est là peut attendre avec sécurité le dernier jour. et de là vient l’accord de l’Evangile avec ce chant du Prophète. Esdras. nous sommes dans une sorte de captivité. c’est elle qu’ils voyaient quand ils parlaient de la cité d’ici-bas. — 3. chantons du coeur afin de lui plaire. parce qu’il n’est point hors de l’arche. 1. en l’écoutant. — 2. et même la surabondance.celui qui n’a pas. Jérusalem fut rebâtie après soixante et dix ans de captivité. couvrait sous cette image une prophétie de l’avenir . car il ne viendra point pour lui infliger un châtiment . mais pour mettre fin à ses misères. Or. afin de recevoir ce qu’il n’a pas de celui à qui tout appartient. que sur les ruines de l’ancienne serait bâtie une cité nouvelle. 1. 31. notre joie. sous la figure du nombre septénaire. le temps présent qui s’écoule. notre ville sera construite pour l’éternité. Ecoutons quelle est la cité que chante le psaume. en 1. Dans ce inonde. Car chanter n’est pas seulement répéter un cantique avec le bruit de la voix et des lèvres. XIV. meure le temps ne passe plus. dans ces tribulations du siècle. Or. 14. et ces Prophètes vivaient au temps de la captivité de cette Jérusalem qui était la figure de la Jérusalem du ciel. quelle qu’en soit l’abondance. Ce nombre de soixante et dix était précisé par Jérémie. qui du bien qu’il a. Après la promesse des Prophètes s’accomplit d’une manière visible tout ce qui devait faire de cette cité une image de la cité invisible. VII. — 3. Mais ils disaient au sujet de celle d’ici-bas ce qu’ils rapportaient à celle d’en haut: et tout ce qui se faisait dans le temps par le . 5. 41. en effet. nombre qui passe pour revenir invariablement. Ps. Qu’il ne craigne donc point l’avènement du Sauveur. est elle-même un cantique en l’honneur de notre Dieu. 14. au milieu de ces scandales sans nombre. Telle est la cité que les Prophètes voyaient en esprit. mais nous en serons délivrés. X. VI. parce que ses citoyens ne meurent point. puisque dans cette de. Or. VI. mais plutôt qu’il l’espère et le désire. Gen. puisque nos jours. pendant la captivité de cette ville. fait l’aumône à . 1. vous le savez. Jérémie. qui n’est qu’un aujourd’hui. si nous connaissons véritablement la nôtre. Aggée et Zacharie furent des Prophètes. qui nous montre. CXLVII. mais il fait partie de ces bois incorruptibles dont l’arche est construite 1. Ecoulons et chantons. tout cela se fait par le désir que nous avons de cette cité sainte. Chantons de la voix pour nous stimuler. — 2. annonçant que le peuple sortirait de la captivité 3. on nous prédit une vie nouvelle semblable à celle-ci. prophétisant que Jérusalem serait rebâtie après soixante et dix ans. qui ne met point sa confiance dans ses biens. I Cor. 29-32. ils prophétisèrent au sujet de Jérusalem. Ce psaume est intitulé : « Psaume d’Aggée et de Zacharie 2». V.que cela passera.

lux uns ils coûtent l’or de leurs coffres. de semer. Soyez tous Jérusalem. en répandant l’amour de cette cité dans nos coeurs. Voilà quelle sera ton occupation. Dans cette captivité les Prophètes voient ces troupeaux ou plutôt l’unique troupeau de tous les citoyens rassemblés de toutes les contrées. cette bouche prophétique de l’Esprit de Dieu qui nous dit : « Jérusalem loue le Seigneur 2 ». 2. mais ils le sont bien plus à ceux qui y mettent leur joie. A qui profite cette largesse? Qui en supporte le contre-coup ? D’où vient la libéralité? D’où vient le dommage? Ce n’est point seulement à ceux qui donnent ces spectacles. 273 donnes du pain. De même que l’on écrit sur un titre : Fais-en bon profit. 7. ils se font précéder par la joie de l’espérance. et que gémissant dans cet exil. ceux qui ne sont point venus aujourd’hui parce qu’on leur fait une largesse. s’il est un moribond que tu puisses ensevelir. s’il y a des plaideurs que tu puisses concilier 1. par celui qui est le Rédempteur. 6. — 2. Ce sont les hommes qui maintenant font leurs délices de ces vaines pompes. le . qui n’a rien à souffrir. Quelle sera ton occupation. Ps. et combien doivent pleurer des pécheurs qui perdent leurs âmes? Quand le Seigneur nous criait dimanche : « Veillez ». nous ayons hâte d’arriver en la ville sainte. Ecoutons donc ce que l’on dit de cette ville . qu’ils sont coûteux. devenait autant de signes et de prédictions pour l’avenir. vois s’il est un étranger à qui tu puisses donner l’hospitalité. Ceux qui donnent ces spectacles pleurent bien souvent quand il faut vendre leurs terres. XXIX. CXLVII. l’aimer c’est y aller. s’unissant ainsi de coeur aux anges de Dieu. puisqu’elle est dans le grenier céleste après avoir été foulée et vannée. quelque bonnes qu’elles soient. Que feras-tu donc? « Jérusalem. qui ait soif et à qui tu puisses donner un verre d’eau froide. vois de toutes parts ceux qui forment la société : vois s’il en est un homme qui ait faim et à qui tu 1. loue le Seigneur ». et à ce peuple qui doit demeurer avec eux dans une sainte joie : « Loue le Seigneur. 12. était-ce donc pour que l’on veillât ainsi aujourd’hui? Je vous en supplie. de faire le négoce? Quelle sera ton occupation? Te faudra-t-il encore t’exercer dans ces oeuvres. élevons-nous jusqu’à elle. l’architecte. je te répéterai « Jérusalem. ô vous citoyens de Jérusalem. loue le Seigneur ». Aimons-la d’après cette bouche sacrée.mouvement des corps et par les actions des hommes. 10. vous réduirez leur image au néant dans votre ville 2 ».ô Jérusalem? Car tout labeur. et qui viennent de la miséricorde? Considère le nombre de tes enfants. pour former la cité sainte. je vous en conjure par la voix de Jérusalem. Jérém. Quelle sera donc ton occupation ? De labourer. ils soupirent après cette patrie. de planter. Jérusalem ». XXV. et comme ils sont encore sur cette terre au milieu de tant d’afflictions. mes frères. Aimons-la. tout gémissement passera. s’il est un malade à visiter. C’est elle que nous fait estimer l’Esprit-Saint. afin d’y faire monter nos soupirs. de naviguer. aux autres les richesses de justice qui ornaient leurs coeurs. souvenez-vous de ce qu’il est dit: « Seigneur. Ils voient la joie de cette masse qui ne craint plus rien.

Sion. il nous dit de tressaillir dans l’espérance. de récompenser leur bienveillance. mais celui qui aime l’iniquité. et qu’après avoir été attentifs à ces sortes de spectacles qui font leurs délices. nous-mêmes avons jadis pris part à ces assemblées. hait son âme 2. Nous sommes à la fois. mes frères. seront un jour chrétiens. offrez à Dieu pour eux vos supplications. 6. quand on ferme le théâtre ou l’amphithéâtre. mes frères. dit l’Apôtre. à ces folies. Qu’ils voient. s’applaudissant de ces plaisirs qui ont une douceur. pourquoi louer mon Dieu? Sion n’est qu’une avec Jérusalem. « Loue de concert le Seigneur. et plusieurs et un seul. c’est-à-dire dans Babylone. le peuple qu’annonce par avance son esprit prophétique. Tel est le peuple qui louera Dieu. — 2. XXV.directeur de Jérusalem. ou bien à leur maintien. « Loue de concert». ils voient. dira cette Jérusalem. X. comme si nous n’avions point les nôtres. et moi Sion. Et combien de ceux qu’on voit maintenant. « et néanmoins nous sommes un en Jésus-Christ 1 ». X. ayant échappé au péril. parce que celui en qui nous avons l’unité. et spectacles de tristesse. implorent le Seigneur en laveur de ceux qui y sont encore 1. et même évêques? Le passé nous est une garantie de l’avenir: et ce que Dieu a déjà fait nous dit ce qu’il doit faire encore. C’est ce qui est arrivé pour beaucoup. Matth. Ces deux noms tiennent à deux causes différentes : Jérusalem signifie vision de la paix. 17. — 2. le sauvera. Ps. et même souvent. mais douceur empoisonnée . Voyez si ces deux noms désignent autre chose que des spectacles. et qu’il sort de ces gouffres une foule d’hommes corrompus qui ont l’esprit tout occupé de vains fantômes. et alors sera parfait le nombre des élus qui portent son image. Ps. et louons parce que nous ne sommes qu’un. d’aspirer à la réalité. et ils disent en euxmêmes : Combien ces gens sont malheureux ! que n’ont-ils pas perdu aujourd’hui! Prions Dieu. repaissant leur mémoire de souvenirs non-seulement inutiles. parce qu’ils ont couru les mêmes dangers. louer de concert le Seigneur. « bénis ». ce n’est pas inutilement que vous gémissez. mais pernicieux. parce que tu n’es qu’une seule ville. parce que nous sommes plusieurs. parce qu’euxmêmes ont anéanti son image dans leur cité. LXXII. Ils sont exaucés ceux qui. Pourquoi. parce que tu es formée d’un grand nombre de citoyens. Quelquefois. ou même à leur figure. 8. passer les serviteurs de Dieu qu’ils reconnaissent ou bien à leurs vêtements. engagés. « Nous sommes plusieurs ». est toujours un. et il le rachètera. Mais ils n’y seront point ceux dont le Seigneur doit mépriser et anéantir l’image dans sa ville sainte. 274 . et Sion contemplation. que les païens ne s’applaudissent point alors de leurs spectacles. 36. 20. Et s’il hait 1. qu’ils comprennent la futilité de ces divertissements. à notre grande joie. C’est par bonté qu’ils nous plaignent. bénis ton Dieu » . car ils prennent cela pour un bien. Que vos prières veillent donc. ils soient à eux-mêmes leurs spectacles. et Dieu tirera son peuple de la captivité de Babylone. Louons donc de concert. 35. I Cor. ô Jérusalem.

et non-seulement il a mis des barrières. 13. mais des portes closes. Elles n’étaient pas seulement au nombre de cinq. Ce ne sera point quand nous verrons Dieu. ô Sion: parce qu’il a fortifié les barrières de tes portes ». que nul n’entre plus. CXLVII. dit le Prophète. « Il a fortifié ». « Loue de concert le Seigneur. d’allumer en nous l’amour de cette cité divine. ô Jérusalem. ni le bonheur d’ici-bas. on ne parlera de la sorte que quand tu seras entré. afin qu’ils ne perdent point ce que nous aimons. loue ton Dieu ». à cause de ceux qui entrent et que nous ne saurions juger. c’est par une bienveillance et perverse. .son âme. Ps.Et comme si Jérusalem demandait: Comment louer Dieu avec une telle sécurité? « C’est ». Ces vierges. Voyez quelle est cette Jérusalem que le Prophète exhorte à louer Dieu. Que 1. en effet. ou plutôt dont il prédit la louange. de stimuler cette ville à louer le Seigneur. comment pourrait-il aimer la mienne? Toutefois. désignent les âmes. Prions à notre tour. afin de nous porter à goûter. 9. Matth. de là tant de scandales. et en jetant dans nos oreilles le trop plein de leur âme. Que votre charité comprenne ceci. Le Prophète dit que c’est une Jérusalem bien fermée qui loue le Seigneur. faire alors. De là vient qu’on lit dans plusieurs exemplaires : « Il a fortifié les serrures de tes portes ». mais les Prophètes nous parlent de la sorte. en dépit de nos efforts. loue ton Dieu ». Redoublez d’attention. beaucoup s’en vont. On affermit les barrières non des portes ouvertes. c’est ce qu’il nous faut craindre. et vaine. mais ces cinq marquent des milliers. Que nul ne sorte. loin de nous tout coeur tiède. a dit la Vérité. « Et comme l’iniquité abonde ». Que nul ne sorte plus. XXIV. que nul n’entre plus. « la charité refroidit chez plusieurs 2 ». mais au milieu des scandales. Ô Jérusalem . si l’on peut appeler cela bienveillance. C’est parce que son bonheur sera parfait. et futile. c’est ce qui nous réjouit . ô Jérusalem . Sion. Sois seulement au nombre de ces vierges qui prirent avec elles de l’huile 1. quand nous le louerons. 10. sinon d’être sans crainte pour l’avenir? « Loue de concert le Seigneur. en cette chair fragile. mais d’hommes aussi . et quand nous l’aimerons. nous le louons de concert. autant que possible. Pourquoi? parce que la perfection n’est point d’ici-bas. et de ceux qui sortent sans que nous puissions les retenir. Dans ce nombre cinq sont donc renfermés des milliers non de femmes seulement. loue ton Dieu. « Il a fortifié les barrières de tes portes». Mais sois sans crainte. dit le Prophète. Beaucoup entrent parmi nous contre notre volonté. « parce qu’il a fortifié les barrières de tes portes 1 ». mes frères. ô Sion. — 2. Pourquoi encore ? Parce que nous sommes dans l’aire et non dans le grenier. ces joies futures des bienheureux. Mais voyez quelle est cette Jérusalem que le Prophète invite à louer Dieu. « Loue de concert le Seigneur. Nous louons maintenant le Seigneur. que le Prophète aura besoin d’en gager. qu’ils nous plaignent de perdre ce qu’ils aiment. et pourquoi elle doit le louer. Que nos désirs soient donc fervents. 12.

sirs illicites . la virginité du coeur. un peuple unique. La virginité du corps consiste dans une chair intacte. car l’huile. — 2. selon l’Evangile. Voilà les vierges sages. Peu sont vierges de corps. C’est donc avec raison que. Il est donc nécessaire que tu sois au nombre de ces cinq vierges. sans porter dans leur conscience et sous les yeux de Dieu seul. et les vierges sages et les vierges folles. les deux sexes forment le peuple de Dieu. soit du tact. on fermera les portes de Jérusalem. car toute convoitise mauvaise nous vient sôit des yeux. 4. signifie la gloire. pour demeurer au dehors et frapper vainement à la porte. le bien qu’elles font. si tu ne veux pas être vierge de coeur. II Cor. Matth. et l’on en fortifiera les barrières. soit du goût. parce qu’elles ion! point d’huile intérieure. C’est en effet ce qui est écrit et ce qui sera exécuté . pour vous présenter à Jésus-Christ comme une épouse chaste 2 ». la corruption est la fille des dé. mais quand tt seras entré. comme chacun sait. En quête des faveurs vulgaires. Quelles sont ces vierges folles? Elles aussi sont au nombre de cinq. de même qu’il n’y a qu’une seule Eglise. elles veulent plaire aux hommes et s’arrêter à leur jugement. On dit de toute l’Eglise qu’elle est vierge. Or. Rien ne passe du corps dans l’âme que par ces cinq portes. nul ne 1. Quiconque n’a point laissé entrer la corruption par ces cinq portes. puisque l’Eglise. et quelles sont ces vierges. elles ne portent pas d’huile avec elles. qui renferme les deux sexes. Les voilà qui s’endorment toutes parce que l’Epoux tarde à venir. est mis au nombre des cinq vierges. Mais que dit l’Apôtre? Vois dons sa parole ces vierges sages qui portent l’huile avec elles. « Que chacun éprouve son oeuvre. un seul peuple. et dans cette virginité. 14. quelle que soit en effet celle de ces deux catégories que choisissent les hommes. ils s’endorment du sommeil de la mort . Quant aux vierges folles. puisque le corps est doué de cinq sens. « Je vous ai fiancée à l’unique Epoux. leurs oeuvres paraissent avec éclat . leur conscience ne leur suffit point. de sa netteté. mais tous doivent l’être de coeur. en attentant l’avènement du Seigneur. l’Eglise . toutefois. sinon les âmes qui gardent la continence de la chair. 275 viendra te barrer le passage. XI. des saints par milliers. une seule colombe . et l’Ecriture nous fait voir de toutes parts ce qui est permis ou ce qui ne l’est point. soit de l’odorat. elles s’avilissent en voulant plaire à ceux qui les voient. quoique vierge. mais elles doivent mourir et s’éteindre. n’importe d’où elle vienne. dans une foi pure. à cause de son éclat. et tu n’auras pas à craindre cette parole : Que nul n’ose entrer. et il aura de quoi se glorifier en lui même et non dans un autre 1 ». à ton entrée. ou si. elles allument leurs lampes à la vérité. afin d’éviter la corruption qui nous vient par tous les sens que nous énumérions tout à l’heure? Elles évitent la corruption. soit des oreilles. et au masculin on la nomme peuple de Dieu : or. est appelée vierge. tu prends place parmi les vierges folles. XXV. passent par cette mort du . Ces cinq vierges dès lors désignent toutes les âmes qui doivent entrer dans le ciel : et le nombre cinq n’est point employé sans raison. 2.car ce mot de femme désigne les deux sexes à cause de.

Prov.dit l’Evangile. Quels que soient tes progrès. que l’Ecriture appelle un sommeil. de juger parfaitement de son état. non par le mouvement d’une bonne conscience.corps. mais par le stimulant des langues étrangères. mes frères. — 4. II. et procède à un sévère examen. et qui nous fait voir tels que nous sommes. voilà toute l’oeuvre . mais non tous entrer. quels que soient les progrès d’un homme dans la vertu . I Cor. 12. pour leur en acheter. languissants. C’était leur dire sous la forme d’un avis : De quoi vous servent maintenant ceux dont vous achetez la louange ? « Et pendant qu’elles y allaient ». dit-il. superflu. Dieu aussitôt tire de ses trésors la règle inflexible. il est difficile de se juger. Ces vierges folles en avaient demandé aux vierges sages. qu’elles s’éloignent dans ce dessein. Jacques. et leur avaient dit: « Donnez-nous de votre huile. Car l’huile que nous portons dans notre conscience. qui se glorifiera d’avoir un coeur pur ?Qui osera dire qu’il est sans péché 3? Mais que dit l’Ecriture? « Il y aura un jugement sans miséricorde pour celui qui n’a pas fait miséricorde 4». Que répondent les vierges sages? « Non. 13. votre corps. mais votre forme. qui n’ont point l’huile de la bonne conscience. Cette réponse des vierges sages: « De peur qu’il n’y en ait pas suffisamment pour nous». parmi vous. et ne les trouvent plus favorables. plutôt que de la jalousie dans cette parole « Allez en acheter ». endormis. qu’elles se ressouviennent de leur vie passée. — 2. VI. or. votre âme. quel passage de l’Ecriture va nous consoler? Celui-là même qui nous exhorte à la miséricorde. elles vont en quelque sorte vers ceux qui vendent l’huile . III. elles qui s’excitaient au bien. Cherchez donc. ce qui suffit à l’oeuvre de Dieu. ces flatteurs qui leur vendaient la louange. et beaucoup sont endormis 2 » . Car si la miséricorde ne vient tempérer la justice . et tous vont se lever. 13. mort visible. pendant qu’elles s’occupent de ces pensées. allez plutôt à ceux qui en vendent. afin que nous nous appliquions à donner notre superflu. si nous nous en tenons au strict nécessaire . s’il se dit : c’est bien . « voilà que les autres « entrèrent. elles ne trouvent plus d’applaudissements chéz ceux qui les flattaient . 1-13. Gal. XI. mais rien ne nons suffira. Car nous avons beaucoup de 1. Mais voilà que l’Epoux va venir. parce que nos lampes s’éteignent ». comme tout chrétien le sait. Elles ne trouveront plus. — 2. c’est le jugement que nous portons sur nous-mêmes. ou plutôt morts. tant qu’il se jette en avant et oublie ce qui est derrière 2. témoigne aussi d’un grand sentiment d’humilité. Philipp. beaucoup sont infirmes. Or. et non ce qui suffit à vos désirs . Mes frères. car votre désir n’est point l’oeuvre de Dieu. tout homme se trouvera condamnable en quelque point. XXV. 4. Matth. XX. Voilà que s’évanouiront les oeuvres de ces vierges folles. Or. tu espéreras donc dans la miséricorde. — 3. et achetez-en pour vous ». de peur que nous n’en ayons pas suffisamment pour vous et pour nous . L’Apôtre dit en effet : « C’est pourquoi. 30. Pendant qu’elles y vont de coeur. et la porte fut close 1 ». Car il y a de l’ironie 1. 9. si nous recherchons ce qui est futile.

2. qui est superflu pour toi.— 4. Il ne fallut à la veuve de l’Evangile que deux deniers. et particulièrement celle ci que l’on fait gratuitement : « Remettez-nous. Matth. Marc. et juste encore quand il nous prend en pitié. 42. et fermée pour donner 2 ». que tu entreras. et ta main se retire ? Tu tends la main à Dieu pour lui demander: écoute l’Ecriture : « Que ta main ne soit point ouverte pour recevoir. VI. 11. dis-je. n. 13. A quel frère? Au Christ. LXXXIII. qu’il ne t’aie point donné? « Qu’as-tu.de Dieu. juger ma conscience? Comment verriez-vous l’intention qui me dirige dans toutes mes actions? Quel jugement les hommes peuvent-ils porter sur un autre homme? L’homme peut beaucoup mieux se juger. avons-nous dit. Cherche avec soin ce qu’il t’a donné. Et la miséricorde». pour faire une oeuvre de miséricorde 1. Quoi de plus juste de faire miséricorde à celui qui l’implore ? Quoi de plus juste aussi. que . 37. ou qu’il s’écarte de la justice.8. ajoute le même Apôtre. en effet. Pour habiller des acteurs. Que pourrais-tu donner. C’est quand tu feras miséricorde. quand il n’a point pitié de nous. «l’emporte sur le jugement 4 ». et tu verras qu’il faut peu de chose. Comment pourriez-vous. la faire au Christ. Ecoute ce mot de l’Apôtre : « Peu m’importe d’être jugé par vous 5». quelle dépense ne fait point un donneur de spectacles? Voyez non-seulement qu’il faut peu pour vous suffire. comme nous remettons 2» . et non usurpateur. « Le jugement sera sans miséricorde pour celui qui n’aura point fait miséricorde. c’est le nécessaire des autres. Sois donc véritablement dispensateur. quant au reste. Luc. prends-en ce qui te suffit. C’est posséder le bien d’autrui que posséder du superflu. VI. que tu n’aies point reçu 3 ? » Et même. III. bonnes oeuvres. Si donc faire la charité à ton frère c’est 1. que le Seigneur n’est point juste. c’est un Dieu qui a voulu avoir besoin de toi. mais aussi combien peu vous demande le Seigneur. puisque toimême auras été miséricordieux. Il est juste quand il nous damne. à qui pourrais-tu donner de ce qui est à toi? Tu donnes de ce qui appartient à celui qui te commande de donner. le superflu du riche est le nécessaire du pauvre. puisqu’il n’y aura plus aucun malheureux à qui l’on puisse faire miséricorde 3. VII. c’est. Voir Discours sur le Ps. sans parler de Dieu. 13. 12. mes frères. et où l’on ne fait d’autre dépense que celle de la charité. laquelle s’accroît à proportion qu’on la dépense. qui ne seront plus nécessaires dans l’autre vie. c’est alors que tu attendras en toute sécurité le jugement. mais Dieu peut mieux encore juger l’homme. II. et si le Christ est Dieu béni par-dessus tout dans les siècles 1. et que la porte ne te sera point fermée. Dieu veut qu’on lui donne de ce qu’il a donné. que d’user envers nous de la mesure dont nous nous serons servis 5? Donne à ton frère qui a faim. quand tu feras avec ferveur des oeuvres de miséricorde. — 5. non pas dans la sécurité de la justice. Gardez-vous de croire. Cherche donc ce qui suffit pour cela. et en disant avec humilité de cette huile: « De peur qu’il n’y en ait pas suffisamment pour nous 4 ». Jacques.— 2. mais dans la sécurité de la divine miséricorde. en effet. Matth. — 3. C’est en agissant de la sorte. deux deniers pour acheter le royaume de Dieu.

pour les tabernacles éternels . Remettons donc l’éloge de la paix. je prononce le verset et vos cris partent. Nous éprouvons une grande joie quand l’amour de la paix éclate ainsi du fond de vos coeurs. XXV. Oui. sont dans l’allégresse. « La charité. Ecoute la charité qui les enfante: c’est elle qui donnait à Paul non-seulement un coeur de père. Or. ces saints. est répandue dans nos coeurs par l’Esprit-Saint qui nous a été donné 2 ». Eccli. « Il a béni tes enfants en toi ». Qu’elle rassemble donc ceux qu’elle a enfantés avec douleur. jusqu’à ce que nous soyons dans la patrie de la paix. 36. parce qu’ils n’ont plus à enfanter. et chante sans fin. 2. «que j’enfante une seconde fois 1». dit le Prophète. elles seront là. Ils sont déjà dans l’intérieur. rien de temporel n’est à redouter pour eux. Quelle n’est point la joie universelle à cette parole ? Aimez-la. Si nous l’aurions ainsi quand elle commence. et la charité qui enfante. Ce sont là. — 3. IV. sois en toute sécurité. ceux qu’elle a mis au monde. Si donc tu es tel que nous disons. c’est là qu’ils chantent le Seigneur. Qui a béni? « Celui qui a mis la paix sur tes frontières 3». et on ne leur ouvrira point. « Il a consolidé les barrières de tes portes». si vous ne ressentez cet amour ? D’où vient cet amour. Où est l’oeil qui l’a vue pour l’aimer ? Et toutefois. C’est ce que nous dit l’Evangile . je ne saurais. Je n’achève point. Ils ne sont ni vagabonds au dehors. nul ami ne sort. Qu’est-ce qui a crié en vous? L’amour de la paix. — 2. chante avec assurance. parce « que le Seigneur a fortifié les barres de vos portes». en jouir plus pleinement. Ils ont pris leur essor du nid de la crainte. et les a enfantés. je suis trop faible. XXV. 5. ils n’endurent plus les douleurs de l’enfantement. Quelle joie cette parole a suscitée ! Je n’avais rien dit encore. je n’avais rien expliqué. ils sont en sûreté. dit-il. I Cor. 277 la charité les renferme dans son giron. et ces enfants. c’est la charité qui enfante. il s’applaudissent dans ton enceinte. C’est là que nous pourrons la louer plus pleinement. Paul qui enfante. il a fortifié les barres de tes portes. et les vierges folles seront exclues. Ils sont vos enfants. dans la louange. 11. vos saints. quelles louanges lui donner quand elle sera parfaite? Jugez-en vous- . 15. Matth. mes frères. mes frères. 1. Matth. en effet. et comment la louer? Votre allégresse a dépassé toutes mes paroles. IX. 14.l’homme ne peut se juger lui-même. là qu’ils sont bénis. De quelle beauté l’idée seule de la paix n’ai-elle point frappé vos coeurs? Que dire encore dola paix. tu seras au nombre de ces cinq vierges. nul ennemi ne peut entrer. I Cor. Rom. pour ses enfants: « Mes petits enfants». 7. — 5. si vous ne voyez rien ? La paix est invisible. IV. IV. « Il a béni tes fils en toi ». nais un coeur de mère. 9. la charité à ressenti pour eux les douleurs de l’enfantement. on ne pousserait aucun cri si on ne l’aimait. ni exilés. ils ont pris leur essor pour les cieux. la porte sera fermée. — 6. tu entreras. heurtant à cette porte et criant: « Ouvre-nous 6 ». — 4. les spectacles invisibles que Dieu nous présente. c’est l’Esprit de Dieu qui enfante. Qu’ai-je mis sous vos yeux ? Pourquoi ces cris. Tes portes sont solidement closes.

Que dit l’hérésie au contraire ? Elle condamne sans connaître. C’est le précepte de la paix. « toutes les nations seront bénies 2 ». car Jérusalem est la vision de la paix . Tu ne le dis point? Comment. fils de la paix. 19. Jérém. ou nul ne connaît le coeur de son voisin ? Que fait la paix ? Elle ne juge pas de ce qui est incertain. Il y a des milliers d’années qu’il fut dit à Abraham: « Les nations seront bénies en ta postérité » . aimez-la dans vos amis.Or. Je ne le connais point. aimez-la dans vos ennemis. et condamne le monde entier . 16. 16. Rom. Telle est la paix que n’ont point les hérétiques. et n’affirme rien d’inconnu. qui a parlé par les Prophètes. 14. citoyens de Jérusalem. Gal. qu’à Dieu qui s’adresse à Abraham? Que viens-tu me dire . fut-il dit à Abraham. et les barrières sont consolidées. Elle est plus inclinée à croire le bien d’un homme. Qu’on en croie au Christ. Gal. — 2. D’un côté nous lisons la promesse. qu’à en soupçonner le niai. 14. ou si tu n’en crois point à l’Apôtre. De croire à qui ? A l’esprit de Dieu? A Dieu qui parle à Abraham ? A qui croirai-je alors? A toi ? Ce n’est point là ce que je dis. III. L’Ecriture ne dit point : « Et à ceux qui naîtront de lui. Gen. où nul n’est connu d’un autre. que perdrai-je à croire qu’il est bon ? Si cela est incertain. mais elle se croit coupable d’avoir cru au mal chez l’homme de bien. As-tu des doutes sur cette race d’Abraham? Il n’y a plus de doute à conserver quand l’Apôtre a parlé . aimez-la dans vos épouses. XXXIII. Ps. «et poursuis-la 1 ». et tous ceux qui aiment la paix sont bénis dans son enceinte. ils peuvent y entrer et les portes se ferment. répondras-tu. Qu’a dit Moïse des temps futurs qui sont les nôtres? « En ta postérité ». 1. — 2. Saint. CXLVII. Ps. Quelle est l’oeuvre de cette paix. aimez-la dans vos serviteurs. 278 ce qui a été prédit il y a tant de siècles. « Cherche la paix». elle dit : Et à celui qui naîtra de toi. aimez-la dans vos maisons. la paix. dit le Prophète. Cette paix dont le nom seul fait éclater votre amour.mêmes. qui est le Christ 4 ». 1. 6. aimez-la dans vos enfants. nous le voyons accompli aujourd’hui. et ce qu’un seul a cru. ô fils bien-aimés. IV. XXII. VI. et tu viens à la traverse résister à la vérité ? Que vas-tu dire ? Garde-toi de croire. il est permis d’agir avec précaution. 12. Mais de quel tribunal peux-tu condamner le monde entier? Sur quel forum le monde a-til comparu devant toi ? Que l’on aie s’en rapporte pas à moi. qu’on en croie à la loi de Moïse. Bien jugé. à l’Esprit de Dieu. mais pas à toi non plus. j’y consens. — 4. dans l’exil de notre mortalité. recherchez-la sincèrement. tu ne dis pas : Crois-en plutôt à moi qu’à l’Esprit. mais comme en parlant d’un seul. quand il n’y a point de paix 3? Que dit l’Apôtre ? « Les promesses de Dieu sont faites à Abraham et à sa postérité. il n’y a plus un seul chrétien. tout le monde a péri. comme s’ils eussent dû être plusieurs. dans les perplexités de ce monde. aimez-la dans vos affaires. l’Afrique seule est demeurée. V. mais garde-toi de condamner comme si tu étais certain. 18 — 3. — 3. car peut-être n’est-ce pas vrai . pourquoi dire : La paix. de l’autre nous voyons l’accomplissement. cultivez-la. Elle ne s’afflige point de s’être trompée en croyant bon l’homme qui est méchant . dit-elle.

et après de longs siècles. ou des Apôtres. Quelle page ne dit point son triomphe? Quel verset ne l’a point consigné? Tout parle de concert en faveur de cette unité. Mais voici la parole du Seigneur à Abraham: « Les nations seront bénies en celui qui naîtra de toi ». « Ils l’adoreront ».Voilà ce qu’on lit dans Moïse. ce qu’ont dit les Prophètes . l’univers entier. du sang de l’Agneau sans tache. donnons maintenant la parole aux Prophètes. vois alors. je vois tout ensemble et l’acheteur. et non l’apostat Donat. Trèsbien: « Toutes les familles de la terre se prosterneront en sa présence ». L’Acheteur est donc le Christ. Est-ce un passage de l’Evangile que tu rapportes là. qui est au Seigneur. et on en doute quand elle s’accomplit? Voilà donc ce qu’a dit Moïse. Voilà ce qu’a dit Moïse. et des hommes qui veulent passer pour chrétiens ne le croient pas encore. du sang du Fils unique de Dieu. Considère le prix qu’il donne. dans ceux en qui repose ma foi . et tous les confins de la terre se tourneront vers le Seigneur. et il dominera sur toutes les nations ». Je vois la grandeur du prix. ô hérétique? C’est avec raison que l’on applique à cette cité sainte ce mot consigné dans l’Apocalypse : « Loin d’ici les chiens 2». et tu comprendras l’importance de l’achat. Ecoutons les paroles du Prophète. me répond-il. On croit à cette promesse. . c’est au prix de son sang qu’il achète. ils ont compté tous mes os ». sinon la présomption de ton coeur? Tribunal bien haut sans doute. et tu ne sais encore quel achat. et se tourneront vers le Seigneur ». Où donc liras-tu cela? C’est ce que m’a dit mon père. Je lis son droit dans le psaume: « Ils en garderont la mémoire.alors? Tel a livré les livres saints. Un seul homme entendit cette parole et y crut. Il veut faire un achat. le prix est son Sang. Cet acheteur c’est le Christ. Pourquoi très-bien? « Parce que l’empire est au Seigneur. dans les Prophètes. mon évêque. et lis-moi cette parole. tel autre encore les a livrés. et mille autres témoignages semblables. le Prophète a dit : « Ils ont percé mes « mains et mes pieds. et le prix. Voilà ce que possède mon Dieu. et la possession. ou des Prophètes? Examine toutes les Ecritures. toutes les familles de la terre se prosterneront en sa présence 1 ». Longtemps avant l’accomplissement. faites que je voie aussi ce que vous avez acheté : « Toutes les extrémités de la terre s’en souviendront. mais ruineux. qui contredisent les chicanes des hérétiques. ce que m’a dit mon aïeul. Vois le prix de notre rédemption : le Christ suspendu à la croix. oses-tu bien condamner le monde entier? Quel est ton tribunal. C’est contre tout cela que tu viens aboyer. Dans le même psaume. ô Christ. considère à quel prix. Il répand tout son sang. que la loi n’a de témoignages en sa faveur. elle s’accomplit dans des millions d’hommes. Comme je le disais tout à l’heure. car je ne crois pas en toi. parce qu’il a mis la pain dans les confins de Jérusalem. mon frère. Que petit-on donc acheter au prix du sang du Fils unique de Dieu ? Encore une fois. et tu comprendras ce qu’il achète. et la possession. Qui pourrait compter les passages de l’Ecriture au sujet de l’Eglise qui sera répandue dans toute la terre? Qui les comptera? Il y a moins d’hérésies contre l’Eglise. vois la grandeur du prix. quand elle se fait. Et c’est contre tout cela que tu viens aboyer.

En quel endroit et de quel endroit Abraham l’a-t-il prononcée? D’un certain lieu élevé. Il fut dit aussi au bon larron : « Aujourd’hui tu seras . dit Abraham. « mais ils croiraient si quelqu’un ressuscitait d’entre les morts. O hérétiques. puisque Dieu habite dans les saints. Voilà quel est ce tribunal. où j’ai cinq autres frères. Pourquoi hésiter encore à en croire à Moïse et aux Prophètes? Pourquoi cette hésitation? Attendriez-vous par hasard qu’un homme ressuscité d’entre les morts s’en vienne vous parler de son Eglise? C’est ce que voulait le mauvais riche dans l’enfer. qu’il leur dise combien je souffre. ils n’écouteraient point non plus celui qui ressusciterait d’entre les morts». mais si quelqu’un ressuscitait d’entre les morts. puisqu’on doit « juger sans miséricorde celui qui n’aura point fait miséricorde 3 ». Luc. et vous pouvez encore écouter. 23. . 27. C’est le Seigneur qui est avec Abraham et en Abraham qui a porté cette sentence : « Ils ont Moïse et es Prophètes. S’ils n’écoutent ni Moïse. Philipp. Jacques. Que répond Abraham? « Ils ont Moïse et les Prophètes ». et vous vivez encore. qu’ils les écoutent ». et 28. Que voyait en élevant les yeux cet infortuné qui souffrait dans l’enfer? Il voyait aussi dans son sein. 13. vous avez ici Moïse et les Prophètes. Luc. le pauvre qui tressaillait de joie. afin qu’ils ne viennent point aussi dans ce lieu de tourments ». I.— 3. 19. qui ont rendu à leur foi de si grands témoignages. comme donc on le lui refusait « Père Abraham ». Apoc. qui n’étaient point encore dans ces lieux de tourments. et l’ardeur des flammes lui fit désirer qu’une goutte d’eau tombât du doigt du pauvre qu’il avait autrefois méprisé à sa porte. 17. 279 « S’ils n’écoutent ni Moïse.19.— 2. quand nous voyons les événements du monde arriver selon leurs prédictions. — 2. XXI. 15.avec moi dans le paradis 3 ». Le mauvais riche était dans les tourments de l’enfer. C’est là qu’habite le Seigneur. C’est la décision d’Abraham. dompter votre fureur. qu’ « ils ont Moïse et les Prophètes ? » De ces frères assurément qui vivaient encore. ils ne croiront pas même mi celui qui ressusciterait d’entre les morts». s’ils ne les écoutent point. — 3. s’écrie-t-il. mi les Prophètes.17. XVI. « Ils ont Moïse et les Prophètes. Et Abraham: 1. et embrasser la vérité : examinez avec vous-mêmes s’il faut en croire Moïse et les Prophètes. Delà vient ce désir que l’Apôtre nous exprime ainsi : « Mourir pour être avec le Christ serait de beaucoup préférable 2 ». II.18. XXII. Ils ne croient point en eux. Sa prière 1. ni les Prophètes ils ne croiront pas quand même quelqu’un ressusciterait d’entre les morts 1 ». De qui dit-il. XVI. on le reprend de cette exigence parce que Moïse et les Prophètes devaient suffire à ses frères. il voulait que l’on envoyât vers ses frères 4 quelqu’un d’entre les morts. ils le croiraient ». Comme ce rafraîchissement lui était refusé.c’est-à-dire dans son secret. XXXII. et vous pouvez encore vous corriger. qui avaient pour se corriger un long espace de temps.31. Ps. Et celui-ci : « Mon père Abraham.— 4. Id. « envoyez Lazare dans la maison de mon père. 43. d’un lieu plein de repos et de joie.

et ne le pensaient déjà plus. Il les exhorte. je ne croirai que quand on viendra de là me parler ! Bénie soit votre miséricorde. il est l’Epoux. ô hérétique. L’espérance n’était plus en eux. que dis-tu? J’écouterai tes raisons. et le Christ était avec eux. qui se laisse toucher de leurs mains. Ils l’avaient pensé. Ils le touchent. daigneras-tu l’écouter lui-même? Tu as conçu en ta vie le désir de ce riche après sa mort. ceux qui ont accusé je ne sais qui d’entre nous d’avoir livré les saints livres. Voilà que le Christ ressuscité d’entre les morts se montre à ses disciples. le voilà qui se montre aux yeux des disciples. Veux-tu savoir combien cela m’importe peu? Ecoutons ensemble ce qu’a dit celui qui est ressuscité d’entre les morts. anéanti. ô mon Dieu! vous avez voulu mourir. Un certain doute qui nous rend tardifs à croire assaisonne le bonheur qui nous vient alors. — 2. mais pour se rendre à . Ecoutez Moïse et les Prophètes. et ce fut pour rendre leur bonheur plus doux et plus grand que le Sauveur ne voulut pas être connu tout d’abord. comme vous voyez que j’en ai 1 ». Gen. Plus nous avons désespéré de ce qui nous arrive. voilà que le Christ est ressuscité d’entre les morts. dans l’étonnement. 18. XXI. afin qu’un homme se levât des morts. Que distu. 280 ni os. ils ne sont point ressuscités des morts. Quelquefois on ne croit que difficilement ce qui donne de la joie. et en le touchant des mains ils le prennent pour un esprit car ils ont perdu tout espoir qu’il pût être sauvé. 1. et se tourneront vers le Seigneur 2».fut vaine. quelle qu’en soit la certitude. 28. à cause de ces voix méchantes et ignorantes. ce n’est ni ton père. Et tu viendras me dire encore qu’un homme se lève d’entre les morts. ni ton aïeul. XXII. Il pourrait dire la vérité sur les effets. ils sont dans la joie. Qu’ont dit les Prophètes? « Tous les confins de la terre se souviendront. Voici ses noces. ouvrons l’Evangile. Il ferma les yeux de ces deux disciples qu’il rencontra parlant ensemble de leur peu d’espérance et se disant : « Nous espérions qu’il serait le Rédempteur d’Israël ». et que vous ne fussiez point tourmenté comme lui. et néanmoins. sans être sorti des enfers. mais c’est la Vérité qui est sortie des enfers. exterminé. « Comme ils étaient encore dans le trouble de la joie ». l’Eglise et l’Epouse. les affermit dans la foi « Touchez et voyez. afin que cet exemple vous profitât. A quoi bon tant discourir? Ecoutons. quand tu aurais les exigences du riche dans les enfers. il a voulu mourir et se lever d’entre les morts. Il se fait voir à leurs yeux. et cet homme n’est point un homme quelconque. Mais accordons qu’ils n’aient point calomnié. car un esprit n’a ni chair. plus notre bonheur est grand. Ps. tu n’a plus d’excuses . Cet Epoux que l’on disait mort. ses meurtrissures qui leur avaient fait perdre l’espérance. qu’ils aient dit vrai. Que dit Moïse? « Dans ta postérité seront bénies toutes les nations 1 ». et voilà que le Christ est revenu des enfers. lisons ce qui s’est fait comme s’il s’accomplissait maintenant : remettons sous nos yeux le passé afin de nous mettre en mesure contre l’avenir. est ressuscité plein de vie. pour avoir fait trop tard de vaines prières. est-il écrit dans l’Evangile. ils touchent en effet ses plaies.

mais est-ce bien toi qui parles. et toute crainte d’erreur disparut aussitôt. . dans les Prophètes et dans les Psaumes?» Or. le même Epoux que vous croyez est le même que nous croyons. que le Christ souffrit et qu’il ressuscitât d’entre les morts le troisième jour ». Il montre qu’il est l’Epoux. Voilà ton affirmation. 1. Est-ce toi qui le dis. comme ils en croyaient à Moïse et aux Prophètes. comme vous voyez que j’en ai ». selon qu’il est écrit. Et comme la joie les troublait: « Avez-vous. et n’étaient point de ceux que reprend Abraham. et leur en donna ». qui devait souffrir. Quelle est donc cette Epouse? C’est le parti de Donat. nous en avons la certitude. et leur ramener l’espérance. dans les Prophètes et dans les Psaumes? » Les voilà qui en croient à Moïse et aux Prophètes. quelque chose à manger? Il prit ce qu’ils présentèrent. et se tourneront vers lui ». le bénit. ou Dieu qui l’a dit par Moïse ? Moïse me montre l’Eglise. 18. c’en est fait. Il nous en a convaincus par des témoignages visibles. pour nous séparer de ses membres : Sans doute. afin qu’ils comprissent les Ecritures. et il leur dit : Il fallait. Tu vois déjà l’Epoux de l’Eglise. mais l’Epouse n’est point cette Eglise dont vous êtes les membres. On nous a décrit l’Epoux afin de nous faire éviter toute erreur. ou l’Esprit de Dieu par les Prophètes? Les Prophètes me montrent l’Eglise. car Moïse a dit : « Toutes les nations seront bénies en ta postérité ». qu’il leur dit : « Touchez et voyez.Ces paroles nous indiquent l’Epoux à vous et à moi. et quand ils l’eurent reconnu à la fraction du pain. Que fit-il ensuite? « Ne saviezvous donc pas qu’il fallait que s’accomplît en moi tout ce qui est écrit à mon sujet dans la loi de Moïse. ou bien estce 1’Epoux? Est-ce toi qui le dis. il s’est trouvé certains hommes qui semblent croire ce que nous croyons au sujet de l’Epoux. Car Moïse et les Prophètes avaient dit que de « Christ devait souffrir. ajouta-t-il. en mangea. car un esprit n’a pas de chair et d’os. et se lever d’entre les morts ». ils écoutèrent ce que dit le Seigneur: «Ne saviez-vous pas qu’il fallait que s’accomplît en moi ce qui est écrit à mon sujet dans la loi de Moïse. Luc. comme ils croyaient aux Prophètes et à Moïse. J’ai donc pour moi le témoignage de la loi et des Prophètes. et qui nous viennent dire. Ce fut donc seulement après. Qu’il continue donc et dise: Seigneur. et dès lors ces paroles t’amèneront à croire à Moïse et aux Prophètes: croyons de même en celui qui est ressuscité d’entre les morts.eux. écoutons encore celui qui est ressuscité d’entre les morts. XXIV. Ni Moïse. Il parut alors qu’il avait réellement un corps. ils n’en croiront point à celui qui ressusciterait d’entre les morts ». car il est vrai de dire avec Abraham : « S’ils n’en croient point à Moïse et aux Prophètes. 19. car un Prophète m’a dit : « Toutes les nations de la terre se souviendront du Seigneur. ni les Prophètes. voyez comment sur leur témoignage ils croient à celui qui est ressuscité d’entre les morts. « Alors il leur ouvrit l’intelligence. n’ont gardé le silence à propos du Christ qui devait ressusciter le troisième jour. qu’il se montra aux autres disciples qui le prenaient pour un esprit. Mais parce que nous n’avons aucune erreur à propos de l’Epoux.

c’est là ». l’Eglise du Christ. car si je ne faisais partie de ses membres vous ne seriez point ma tête. Où prêchées? Dans l’étendue des terres. dans ma lutte contre les hérétiques. car je ne doute plus de l’Epoux. 24. Elle commence à l’une pour se terminer à l’autre. Celui qui est ressuscité d’entre les morts nous a montré l’un et l’autre. c’est vous montrer des parties. qui diront : C’est ici. — 2. afin de se réjouir en Dieu dans la Jérusalem céleste. montré l’Epoux et montré l’Epouse. que touchaient ses disciples. Dire en effet : « C’est ici. Parlez-moi aussi de votre Epouse. on sait que le Christ est dans le ciel. Je vous écoute. Entre dans la 1.je crois que le Christ est l’Epoux. 20. Id. mais c’est dans celle de la terre qu’elle a commencé à croire. tu en appelais à celui qui devait ressusciter d’entre les morts. ou n’en crois qu’un seul. disent les uns. dans nies conflits sur une telle question. et au sépulcre. or. et levé dans le même corps? C’est bien. 27. vous Seigneur. A Partir d’où? « A partir de Jérusalem ». Que veux-tu de plus? Où prêchet-on la rémission des péchés au nom du Christ? Où? « Dans toutes les nations». XXVIII. Voilà qu’il est ressuscité. dites-moi cela vous-même. ô hérétique? Quand je citais Moïse. puisqu’il s’est montré tel qu’il a été à la croix. Luc. la pénitence et la rémission des péchés sont prêchées en son nom. Mais où? Ici. communion de cette Eglise. Que vas-tu répondre. Matth. dans ma polémique. Rien de plus vrai. je ne pourrais parler contre les hérétiques d’aujourd’hui avec autant de précision que le Christ contre ceux de l’avenir. tu as raison de croire. que dit-il? « Ne les croyez (281) point: il s’élèvera de faux Christs et de faux Prophètes. afin qu’ils croient aussi en vous. montré les membres. — 3. là. « Il fallait que le Christ souffrît et ressuscitât le troisième jour. puisqu’il a montré ses meurtrissures . XXIV. qu’il se soit levé d’entre les morts. quand je citais les Prophètes. j’ai acheté le tout. Ecoute ce qui est dit de l’Eglise . disent les autres. c’est là ». qui êtes ressuscité d’entre les morts. écoute la parole de celui en qui tu as mis ta foi: « Il faut que la pénitence et la rémission des péchés soient prêchées en son nom ». voilà que 1’Epoux continue en disant que l’on doit « prêcher en son nom la pénitence et la rémission des péchés ». en commençant par Jérusalem 3 ». et qu’en son nom la pénitence et la rémission des péchés fussent prêchées parmi toutes les nations. je suis avec vous jus-« qu’à la consommation des siècles 2 ». Pourquoi disputer encore? C’est dans la Jérusalem de la terre que l’Eglise a pris naissance. mais pour ta damnation. ceux qui croient à Moïse et aux Prophètes. mais c’est de l’Eglise en laquelle est le Christ qui a dit: « Voilà. c’est là 1» . Mais lui. Que nul ne me sépare des membres de votre Epouse. Elle sera tout entière dans la Jérusalem du ciel. Crois-tu. . Ce n’est point du chef qu’ils disent: « c’est ici. l’Epouse du Christ n’est pas plus douteuse que n’est douteux le corps du Christ que voyaient. XXIV. en effet. le Seigneur a dit: « Ne les croyez point». Que l’Evangile me tienne encore ce langage: Dites cela vous-mêmes dans l’Evangile. Si je parlais ainsi moi-même. 13-47. Ou crois ces deux articles avec moi. qu’il a parlé. il nous a montré la tête. Or.

Act. mais le donne-t-on? Si on ne le donne point. Quiconque est maintenant à l’intérieur. « Laissez croître l’une et l’autre jusqu’à la moisson 2». aspirez au grenier. que prétendez-vous faire. 1-12. si le corps de Jésus-Christ parle toutes les langues. dans l’Eglise du Christ. comment les disciples étaient assemblés à Jérusalem. n’entre point ici sous un déguisement. 30. parce que je suis dans l’unité de tous les peuples. Pourquoi le Saint-Esprit ne se fait-il point voir dans le don des langues? Que dis-je? il se montre maintenant dans toutes les langues. mes frères. a commencé par Jérusalem. pour se répandre dans toutes les contrées. Aujourd’hui le corps du Christ parle toutes les langues. et il parlera celles qu’il ne pante pas encore. XIII. le voilà dehors. celui qui doit y entrer. Je parle toutes les langues. en bénissant? Que faites-vous? d’inutiles cérémonies? Diras-tu qu’on le donne? Alors pourquoi ceux qui le reçoivent ne parlent-ils point toutes les langues? Le don de Dieu est-il en défaut. Qu’il entre. Viendra le temps où nous nous réjouirons dans Jérusalem. demeure au dehors. et qu’ils parleraient la langue de tous. Quiconque doit y entrer au grand jour. I. ils croissent l’un et l’autre. l’Eglise alors n’était point répandue par toute la terre. des Prophètes. les serrures le lui apprendront. Matth. Pourquoi celui qui reçoit maintenant le Saint-Esprit ne parle-t-il point toutes les langues? C’était alors le signe que le Saint-Esprit descendrait sur les hommes. et II. Vois dans les Actes des Apôtres. je parle la langue de tous les peuples. Qu’y a-t-il de plus clair que ces témoignages de la loi. sans le savoir : le van le lui montrera. Celui qui entre ici à la dérobée. dont Dieu aura fortifié les barrières. y sera là d’une manière . quand tu verras ces mêmes hommes sur qui le Saint-Esprit est descendu 1 parlant toutes les langues. car l’Eglise croîtra jusqu’à ce qu’elle occupe toutes les langues du monde. supportez l’ivraie. Tressaillez d’être parmi le froment. Dieu alors accomplissait dans un seul homme ce qui était annoncé pour tous. et que le froment diminue. vraiment à l’intérieur. gémissez sous le fléau. je parle grec. et du Seigneur lui-même? Partout retentissent les voix des Apôtres qui rendent témoignage à notre espérance dans l’unité du corps de Jésus-Christ. de manière que ses membres pussent parler chez tous les peuples. et j’ose bien vous dire : Je suis parmi les membres du Christ. Quel n’est point l’accroissement de cette Eglise que vous avez abandonnée! Possédez avec nous ce qu’elle possède. Pourquoi ne veux-tu point parler la langue de tous les peuples? Voilà bien que toutes les langues se font entendre.19. Que vas-tu répondre. Je ne demande pas où on le donne. — 2. afin d’arriver avec nous jusqu’où 1. je parle hébreux. L’Eglise donc. ô Jérusalem. quand le Saint-Esprit descendit. Le Sauveur n’a point dit : Que l’ivraie croisse. 20. ô hérétique? Que l’on ne donne plus l’Esprit-Saint. Tu comprendras alors le sens de cette parole : « A partir de Jérusalem ». en baptisant. 4-14. mais aussi le froment. 282 elle doit s’étendre. son fruit a-t-il diminué? L’ivraie a poussé sans doute. je suis aussi dans toutes les langues. si je ne me trompe. en parlant. je parle syriaque.

s’adressant à la Jérusalem du ciel. ni des nécessités du corps. ni de la faim. V. en effet. Le Prophète. nous aurons alors une paix entière. celui qui est ici-bas à l’intérieur. et pourtant. l’emporte sur l’ardeur des insensés qui sont dans. sinon le pain qui est descendu du ciel vers nous 2? Comment nous rassasiera-t-il dans la patrie. ni du froid. en vous voyant goûter dans la parole de Dieu un tel plaisir. que nies sueurs ne seront point sans fruit. et l’esprit contre la chair 1 ». conspire contre nous-mêmes. ce corps mortel. mes frères. Dieu le sait. et nous serons rassasiés. parce que nous serons rassasiés sans éprouver aucun besoin. le Prophète ajoute : « Et il te rassasie de froment ». ni même des soucieuses précautions d’éviter un ennemi et de l’aimer. Nous aspirons maintenant à la paix que nous ne possédons qu’en espérance. ni de la chaleur. la paix est loin d’être entière. au nom de la paix. — 2. elle ne souffrira ni de la fragilité de la chair. qu’il soutienne mon esprit et mes forces. après ces paroles : « Il a établi la paix dans tes confins » . ni d’aucune querelle. et il te rassasie de la moelle du froment». 21. 1. Y pourraient-ils demeurer debout aussi longtemps? Ecoutons donc le reste. quand un seul homme aura la paix parfaite. que cette paix que nous avons en nousmêmes? « La chair conspire contre l’esprit. une paix parfaite. Tout cela. Car les confins de Jérusalem sont la paix. bien que le corps ne s’y refuse point. puisque tel est votre désir. Comment seront-ils rassasiés? Quand nous jouirons de la paix. 17. ni de la soif. n’est pas complètement en nous. viennent du désir que vous en avez: c’est le cri d’une âme qui a besoin. 53. La faim et la soif de la justice passeront. Qu’est-ce. et j’ai cette confiance dans le Seigneur. Comme cette paix dont nous parlons. mes frères. celui qui nous a ainsi nourris dans notre exil? . peut-être votre âme se plaît-elle à nous écouter encore. Quelle sera en effet la moelle du froment. y sera là dans la joie. Gal. I Cor. puisque Dieu u a établi la paix « sur ses frontières ». puisqu’elle ne sera plus meurtrie. car la justice ne sera parfaite qu’avec la paix parfaite. je crains de vous être à charge ou à quelques-uns de nos frères : j’en vois plusieurs d’entre vous qui exigent de moi ce travail. revêtu d’immortalité 2 . Maintenant nous avons faim et soif de la justice « Bienheureux ceux qui ont faim et soif de la justice. mais non qui est satisfaite. Que le Seigneur me vienne en aide. Je ne vous vois jamais fatigués. et néanmoins. que cette ardeur louable du bien. et en souffrance. ni de l’indigence. ni elle-même contre elle-même. parce qu’ils seront rassasiés 1». Ces cris que vous poussiez tout à l’heure. quand sera-t-elle parfaite? Quand ce corps corruptible sera revêtu d’incorruption. rien dans l’homme ne se soulèvera contre l’âme. et qu’enfante le bien. mes frères. ni de la fatigue. C’est pourquoi. XV.l’amphithéâtre. en effet. J’éprouve une grande joie.inébranlable. Or. Est-il un seul homme pour jouir d’une paix parfaite? Or. elle sera parfaite aussi pour tous les citoyens de Jérusalem.c’est-à-dire n’est point parfaite en chacun de nous. nous finirons le psaume. lui dit: « Il a établi la paix dans tes confins. d’être parfaite.

que la vitesse? Elle est partout. que les anges. à la tiédeur : quand nous serait-il possible de nous élever. Mais qu’y a-t-il de plus chaud que la chaleur. le Verbe est égal au Père. de plus rapide que cette rapidité que subit tout ce qui va rapidement? On peut dire de beaucoup de choses qu’elles vont rapidement. les unes plus. plus rapide que les oiseaux. c’est l’effet de la chaleur. dans cet exil. moins sa part est grande. quoi de plus rapide que la rapidité elle-même? Comment donc se répand cette parole: « Jusqu’à la rapidité ? » Renchéris autant qu’il te plaira sur la rapidité du Verbe. il nous a envoyé son Verbe. plus grande est sa rapidité. Mais c’est peut-être sans se mouvoir qu’elle y atteint. Quelle vitesse ! « Elle atteint d’une extrémité à l’autre avec force ». qui échauffe tout ce qui est chaud. et une chose est plus rapide à mesure qu’elle participe plus à la rapidité. Il ne dit point que ce Verbe est rapide. avoir froid. si Dieu n’envoyait son Verbe à cette terre. « C’est lui qui a envoyé son Verbe à la terre ». Plus sa part est grande. Comment l’a-t-il envoyé? quel est ce Verbe? « Son Verbe court jusqu’à la rapidité ». Si elle ressemblait à un vaste bloc dc pierre qui occupe un espace. Si nous nous représentons Dieu dans la forme 1. 51. et cette sagesse est-elle stupide ? Que devient alors ce qui est dit de l’Esprit de sagesse? . 24. les autres moins.dont le poids nous accable. Que fait pour nous. mes frères. à la mollesse. — 2. à la langueur. et marcher rapidement. d’être partout le Verbe et par lui-même. I. l’effet du froid. en butte à la fatigue. Que disons-nous donc? Ce Verbe est-il sans mouvement . où nous bénirons le Seigneur notre Dieu. V. comme la rapidité elle-même? « Jusqu’à la rapidité ». mes frères. mais « qu’il court jusqu’à la vitesse même ». qu’il est plus rapide que tel ou tel objet. Jean. le Prophète ne pouvait choisir un terme plus propre. Dès lors. on dirait qu’elle atteint d’une extrémité à l’autre de cet espace. Le Prophète va nous entretenir de cet exil. de n’être point dans quelque partie séparée. il est cette sagesse dont il est dit : « La sagesse atteint d’une extrémité à l’autre avec force 1 ». et sans mouvement. Y a-t-il rien qui s’élance avec rapidité. à cette terre qui nous empêche de retourner à la patrie? Loin de nous abandonner au désert. 1. d’être le vertu de Dieu et la sagesse de Dieu avant d’avoir pris notre chair. que les vents. un effet de la rapidité. 6. d’où nous passons à cette Jérusalem. I Cor. et n’est point dans quelque partie séparée. dis. c’est le propre du Verbe de Dieu. Qu’est-ce. si tu le veux.22. 283 nous qui serons Jérusalem et Sion. dit le Prophète. jusqu’à nous rassasier de la moelle du froment. quand les serrures de nos portes seront consolidées. moins grande est sa rapidité. Matth. celui qui nous rassasiera de la moelle du froment? Il fait ce qui suit : « Il envoie son Verbe à la terre». Or. de plus froid que ce même froid que subit tout ce qui se refroidit. Comprenons. où nous chanterons le Seigneur tous ensemble. Avoir chaud. de Dieu. VI. Nous sommes ici-bas dans le labeur. il a fait pleuvoir la manne du ciel.

et renfermée nulle part. et vous avez compris comme vous l’avez pu. III. Qu’est-ce à dire: comme la laine? C’est-à-dire qu’il doit tirer parti de cette neige qu’il a donnée. qui nous a prédestinés qui a donné à la terre la neige. en voyant la laine on comprend qu’elle est destinée à vêtir. 15. comme tout ce qui est plus froid est aussi plus pesant.Car au nombre des qualités qu’on lui donne. Car Dieu « donne la neige comme la laine». qui n’ont point encore la ferveur de l’esprit de charité (car le Prophète encore ici parle de prédestination). 20. nous avons trop de lenteur dans l’esprit. quand elle touche un objet. que tout ce qui a plus de chaleur a plus de vitesse. Nous voici donc lents sur la terre. Mais pour élever jusque-là nos pensées. La robe du Christ devint blanche comme la neige. quand le poids du corps nous entraîne si bas? N’est-ce point ce même Verbe qui nous a prédestinés avant notre naissance en un corps lourd et mortel? C’est donc celui 1. incorruptible 2 ». ou de ceux qui languissaient encore. vois ce . et en quelque sorte gelés ici-bas. Dieu a fait de ces hommes une laine dont il se fera un vêtement C’est donc avec raison que. et « nul ne se dérobe à sa chaleur 5». Arrivons à ces versets obscurs du psaume. certain. puisque votre avidité pour la parole de Dieu s’accroît à mesure que nous vous parlons. de même. Qui peut concevoir ces choses? J’en ai dit. Elle est donc toute de feu. VIII. n’avons-nous donc nulle espérance d’avoir notre part à ce Verbe qui court jusqu’à la vitesse ? Ou même nous aurait-il délaissés. Il en est de nous comme de la neige. Quant à la sagesse. les vêtements du Christ brillèrent comme la neige 2. donc nous sommes froids. Sag. comme si déjà il se fût fait une robe de cette neige qu’il a donnée comme la laine. Donc parce que Dieu a prédestiné ceux qui pour un temps sont froids et rampent sur la terre. ou nous-mêmes. Mais dans cette neige il y a des fils prédestinés de Dieu. Pourquoi? C’est que « le corps corruptible appesantit l’âme 4 ». Ephés.— 3. La laine est la matière d’un vêtement. à mesure que la charité se refroidit 1. ce que j’ai pu. Si donc elle a de la mobilité. elle court jusqu’à la rapidité. Sag. Donc sur la terre nous demeurons froids. XVIII.mobile. de ces hommes froids et lents d’esprit qu’il a prédestinés. Que veut-il nous montrer par là? Que toutes les fois que nous comprenons une chose. qui gèle dans les hauteurs et descend en bas . sur la montagne. Ps. n’en touche-t-elle pas un autre? ou abandonne-t-elle celui-là pour toucher celui-ci? Où serait alors la vitesse? Car telle est la vitesse. Pour nous que le froid du corps a ralentis. VII. qu’elle est partout en tout lieu. quoique prédestinés. nous ne la comprenons pas telle qu’elle est. 1. 23. 7.— 4. si tant est que j’y ai pu comprendre quelque chose. Id. Mais que dit l’Apôtre? « Gloire à celui qui peut faire au-delà de ce que nous demandons. mes frères. Donc la sagesse de Dieu est mobile. — 2. Nous sommes lents. il est écrit qu’il est « délié. IX. et sous l’enveloppe d’un corps tardif devient semblable à la neige. qui ployons sous la chaîne de cette vie corruptible. — 5. la nature humaine descend sur cette terre. tandis que la vitesse n’est que chaleur. Mais attendez quelque peu. ou de ce que nous pouvons comprendre 3 ». déroulons ces voiles qui les couvrent. 22.

S’ils sont prédestinés. XXIV. à confesser son péché. l’Apôtre te dira: « Quiconque se flatte de savoir quelque chose. « Car il a appelé ceux qu’il a 1.— 4. C’est donc lui qui répand les frimas comme la cendre. 12. Conçois enfin un repentir de ton obstination coutre Dieu. prédestinés 1». qu’il a prédestinée quand elle était neige encore. dit l’Apôtre. Tu sens combien il est 1. il commence à vouloir goûter cette vérité. On dit en effet de l’Eglise qu’elle est la robe du Christ. qu’il se fasse un vêtement. VIII. voilà que le brouillard est répandu comme la cendre. 13. nonobstant ce brouillard. Id. Or. et qu’on lui dit : Goûte la vérité. 21. appelle aussi à la pénitence. Corozaïn ! « Malheur à toi. Cette prédestina. connaître. 2. VIII. conçois un vif regret d’avoir suivi tes voies dépravées. lion. Il appelle à la pénitence les prédestinés. Matth. un vêtement de cette laine. sans tache et sans ride. porte l’homme à connaître sa torpeur. Comment sont-ils appelés. elles auraient fait pénitence dans le cilice et dans la cendre 3». « qui donne la laine comme la neige ». il s’en fait un vêtement. V. et tirés de la langueur de ce corps dont ils font partie. pour recouvrer la santé? Comment sont-ils appelés? Ecoute l’Evangile: « Ce ne sont point « les justes. 24.2. et pour en effacer les rides. Bethsaïda! Car si les prodiges accomplis au milieu de vous avaient été accomplis autrefois dans Tyr et dans Sidon. et « répand les frimas comme la cendre». Ce frimas ou brouillard t’apprend d’abord que tu ne sais rien. tu es encore dans le brouillard. ne sait pas même comment il doit savoir 4» Tu n’as donc rien compris encore. tu as la présomption de croire que tu sois quelque chose. comme on dit qu’elle est le corps du Christ. reproches qu’il fait à quelques villes : « Malheur à toi. 30. Ecoute celui qui appelle à la pénitence. il faut qu’ils soient appelés. Qu’est-ce à dire. Mais il ne t’abandonne pas. suis-le par la foi. De ces hommes encore incrédules. — 3. qu’il répand les frimas comme la cendre? Quand on appelle un homme à connaître Dieu . IX. quand il est neige encore. mais les pécheurs. il les a aussi appelés. Qui donc répand les frimas comme la cendre? Celui qui donne la neige comme la laine.qui suit: Parce qu’il les a donnés comme la laine. Matth. « Il donne la neige comme la laine ». sans tache et sans ride 3». Oui. Dieu dès lors. Pour ne pas errer dans le brouillard. et de te montrer que tu es trop faible pour comprendre ce qu’il est nécessaire de. que je suis venu appeler à la pénitence 2». qu’il l’étende sur la croix. de là cette parole de l’Apôtre: « Afin de faire paraître devant lui une Eglise pleine de gloire. il se voit dans une obscurité qu’il ne remarquait point auparavant. qu’il montre devant lui une Eglise pleine de gloire. mais il n’y suffit point.— 3. XI. I Cor. Ephés. celui qui allume pour toi le flambeau de sa chair. afin qu’il en lave les taches et la purifie par la foi. Mais parce que tu essaies de voir sans en être capable encore. XVII. repens-toi de tes péchés . froids et pesants. car ceux qu’il a prédestinés.— 2. . afin de t’apprendre ce qu’il faut savoir.— 2. Car si. qu’il se fasse une robe de cette laine. pour s’en faire un vêtement. la cendre est le symbole de la pénitence. Id. dans les. cette vocation l’amène à la pénitence. Rom. 27.

— 4. de même que le brouillard vient de lui. XXX. un cristal dur. ce brouillard que Dieu répand comme la cendre. IX. « nous ne sommes qu’un en Jésus-Christ 1. ainsi le cristal lui appartient en quelque sorte. dit-il. et qu’il veut qu’on lui découvre l’embrasement de Sodome: « Je ne suis ». mais comme la cendre. Qu’est-ce que le cristal? Un corps très-dur. — 5. S’il en est d’autres qui soient devenus du pain après avoir été endurcis comme lui. Tu es encore un brouillard. et disant à leur Dieu: « Je ne suis que cendre ». à leur être utiles. durcie pendant de longs siècles. Matth. qu’il fait servir à la nourriture des autres.— 2. celui de l’apôtre saint Paul. parce qu’il désigne ceux qu’il appelle à la pénitence après les avoir prédestinés. Quand Abraham parle à son Dieu. afin d’expliquer le sens de cette parole : « Il envoie son cristal comme des morceaux de pain ». Il n’est pas besoin de nous fatiguer encore à expliquer ce qu’est le cristal. XVIII. Gen. et voilà ce que Dieu envoie comme des morceaux de pain. Ps.difficile d’arriver à la vision bienheureuse. pourquoi? « Parce qu’il appelle ceux qu’il a prédestinés 3. VIII. quelques-uns même l’ont été de. Nous ne sommes tous qu’un seul pain. rien de plus familier dans les saintes Ecritures. Rien n’est plus connu que ce grand homme. et se roidissaient contre la vérité quelques hommes qu’il a connus. Il . que sans doute votre charité n’a point oublié. 27. dit l’Apôtre. qu’ils ressemblent à cette poussière. en me comparant à la boue et à la cendre 1 ». N’est-ce point toujours cette humilité que l’on retrouve dans les grandes âmes et dans les saints? Donc le Seigneur répand le brouillard comme la cendre. 30. L’apôtre saint Paul était donc un cristal. lui qui n’est point « venu pour appeler à la pénitence les justes. ses membres sont des morceaux de pain. On lit en effet quelque part dans l’Ecriture: « Je me suis méprisé. et qu’on ne saurait dissoudre facilement comme la neige. manière à nourrir les autres. Job. Si donc le corps du Christ est un seul pain. fortement congelé. 19. « Il envoie son cristal comme des morceaux de pain ». cette même vérité . 17. rien de plus doux. Cette neige de plusieurs années. et qui prêchent aujourd’hui 1. rebelle à la vérité. mais bien au cristal . et il te deviendra salutaire. Pourquoi chercher si loin des exemples? Il en est un bien connu. Et qu’est-il besoin de vous citer ici tel ou tel que nous connaissons? Chacun de vous peut se rappeler combien étaient endurcis. et j’ai rougi de moi. « que terre et que cendre 2 ». comme pour s’endurcir contre le soleil. mais les pécheurs 4 ». Quel est ce pain unique? « Quoique nous soyons plusieurs ». Telle est l’humilité du pénitent. 13. Rom. un seul corps 2 ». Que veut dire tout ceci? Des pécheurs très-endurcis ne sauraient plus être comparés à la neige. car les pénitents se roulent dans la cendre. 25. Il change en ses membres quelques coeurs endurcis. qu’au nom de saint Paul ils vous reviennent à la mémoire comme des exemples. et toutefois ils sont prédestinés et appelés.— 3. déclamant contre l’Evangile. témoignant ainsi. Que signifie donc: « Il envoie son cristal comme des morceaux de pain 5? » De même que la neige vient de lui parce qu’elle désigne les prédestinés. mes frères. CXLVIII. Nous en avons dit un mot. les voilà devenus des morceaux de pain. prend le nom de cristal.

dans notre psaume : « Il envoie son cristal comme des morceaux de pain: qui pourra se maintenir en présence de son froid? » Faut-il donc désespérer? Loin de là. Car le Prophète continue: « Il enverra son Verbe. et fils d’Hébreux. Rom. et pour le brouillard. Quel que soit l’endurcissement des prédestinés. s’il le peut. puisque « Dieu appelle ceux qu’il a prédestinés 3 ». persécuteur de l’Eglise du Christ 4 ». Nous comprenons donc. 5 — 2. XXII. et le cristal: Dieu veuille souffler et les dissoudre. Il était. Pourquoi ne le peut-il? « Qui pourra se maintenir en présence de son froid? » Vois-le se durcir comme une glace. disciple du docteur de la loi Gamaliel 3. « Dieu enverra son Verbe. S’il ne le fait. Ecoute la grâce de Dieu. qui va les dissoudre ». C’est l’éclat du cristal. mais n’étaient pas un cristal. il était parmi ceux qui lapidaient le martyr saint Etienne. La neige est en effet comme la laine dont on fait un vêtement. les rendra liquides. Philipp. parce qu’il était un cristal. et la neige. et les ait changés en cristal. III.— 3. le lapidant ainsi par les mains de tous. n’écoutaient point les Prophètes. 17. I Cor. et ne croyant point au Christ qu’il avait devant lui. Vois maintenant combien il est dur « Quant au zèle pour le judaïsme. et Pharisien en ce qui regarde la loi ». Le brouillard trouve le salut dans la pénitence. et qui me retient captif sous la loi des péchés qui est dans mes membres. — 4. il est vrai. Malheureux homme que je suis. n’écoutaient point Moïse. afin de prendre ma cause? « Qui me délivrera du corps de cette mort? Qui pourra se maintenir en présence de son froid? » Qui pourra se délivrer si Dieu ne le délivre? D’où vient la délivrance? « De la grâce de Dieu par Notre-Seigneur Jésus-Christ 1». bien que le temps ait endurci leur glace. qui va les dissoudre 2». 5. qu’il ne répande pas en lui sa grâce. Il n’écoutait ni Moïse. et l’on donne avec raison à l’orgueil le nom . du froid de qui? de Dieu. cet homme endurci. 1. elle signifie que Dieu les fondra. que l’homme dissolve. qu’il ne l’appelle point. « les dissoudre? » Ne donnons pas à cette expression une interprétation défavorable. 3. Il était bien plus endurci.était dur ce nourrisson de la loi. ni les Prophètes. mais il était dur et fortement congelé. C’est en effet l’orgueil qui les endurcit. et pour le cristal. Quelle dureté! Les nations. et pour la neige. les glaces de sa folie. Arrière donc tout désespoir. quelle chaleur viendra me délier. 286 D’où vient qu’il est le froid de Dieu? Qu’il abandonne le pécheur. qu’il ne lui ouvre point l’esprit. Donc. elles étaient froides. et dire: « Je sens dans mes membres une autre loi qui est contraire à la loi de l’esprit. 26. cet homme croyant aux paroles qui annoncent le Christ. qui me délivrera du corps de cette mort? » Voilà que le froid me saisit et me glace. Qu’est-ce à dire. XII. X. qui annonçaient le Christ. Act. « qui pourra subsister sous la rigueur de son froid? » En face de son froid. Comment paraissait-il net et brillant? « Hébreu. ils ne seront point trop durs pour la divine miséricorde. et plus endurci peut-être que tous les autres. Il gardait les habits de ceux qui le lapidaient. et le brouillard. s’il ne dissout lui-même une glace si dure. Il ne le peut. il paraissait net et brillant.

Mais celui qui dit : « J’ai péché avant d’être humilié ». encore moins de la neige. ô vous qui êtes la neige. ou frimas. Remontons à l’origine de notre chute. 18. 30. «Il enverra son Verbe. et les eaux couleront ».4. persécuteur. et voilà que Paul. Voilà donc Saul qui est un cristal endurci après la mort et la lapidation d’Etienne. Ps. VII. I Tim. Rom. Art. pourquoi me persécuter 1?» Parole unique. et les rendra liquides ». I. « Son esprit soufflera et les eaux couleront. et que je servisse d’exemple à ceux qui doivent croire en lui pour la vie éternelle 2». et qu’ils boivent. 23-25. Quels que soient néanmoins son endurcissement et sa glace. Quels décrets et quels jugements? Il déclare que toutes les douleurs endurées par les hommes. « Dieu enverra son Verbe et les fera couler ». et la ferveur de la charité s’est élancée vers Dieu. s’écrie avec feu du haut du ciel: « Saul. et de là vient cette parole d’un autre psaume: « Seigneur. Et de fait. changez notre captivité. venez. et s’en vont en eaux. Tel est donc le cri de Dieu aux nations: J’ai fondu le cristal. dit aussi « . 16. enverra son Verbe. Jérusalem captive à Babylone était gelée en quelque sorte au souffle du Midi. 4. qu’ils viennent. Le froid donc élève un monceau de neige. afin que le Christ fît éclater en moi toute sa patience. voilà que celui qui envoie son Verbe. Saul. CXXV. LXLVII. ne respirant que le meurtre. IX. 14. « Dieu 1. car tout ce qui est engourdi est froid. 27. et l’orgueil élève les insensés. insulteur ». — 3. Jean. elles eaux couleront. Or. ou du brouillard. « Il annonce sa parole à Jacob. et les rendra liquides. 287 quand ils n’étaient que neige. IV. Rom.Mais pourquoi Dieu a-t-il liquéfié ce cristal? Pour que la neige ne désespère point d’elle-même. et il persécuta Etienne jusqu’à la mort. Car le même cristal ajoute: « J’ai obtenu miséricorde. ceux qui ont soif. Le voilà endurci. comme les torrents au souffle du Midi 3 ». Saul était dur comme le cristal. Ps. 13. Ne désespérons pas du cristal. cette glace de la captivité s’est fondue. Ecoutez une parole de ce même cristal: « J’ai été d’abord blasphémateur. que le cristal ne nous désespère point. c’est un glaçon en face du feu de Dieu. ou cristal. — 3. des amas de neige se liquéfient et s’abaissent sous l’action de la chaleur. — 4. « Son esprit soufflera. invite les nations aux véritables sources. est le juste châtiment de leur orgueil et de leur révolte contre Dieu. et voyons combien le psaume a dit vrai quand il chante : « J’ai péché avant d’être humilié 1 ». — 5. Voilà que le cristal et les neiges se dissolvent. Ps. et les rendra liquides ». Donc l’orgueil est un engourdissement. 19. Il se formera en eux une source d’eau qui jaillira jusqu’à la vie éternelle 4». — 2. et qui les rend liquides. — 2. devenu eau vive. 1. 1. ses décrets et ses jugements à Israël 5». et néanmoins ce cristal si dur est dissous. les hommes qui ont ressenti un froid vif nous disent tous les jours: Je suis engourdi. CXLVII. C’est un esprit de chaleur. et il vient demander aux prêtres des lettres contre les chrétiens. VIII.d’engourdissement. son esprit soufflera. Non. « Il enverra son Verbe. son endurcissement le rendit insensible contre le Christ.

31. Id. à supporter avec patience les menaces et les fureurs du monde. par un juste jugement de Dieu. et il ne trouvera rien en moi ». Gen. bien que ce ne soit pas absolument sans sujet. Donc le Seigneur manifesta ses desseins à Jacob. 24-26. ni comment la grâce de Dieu délivre le juste. ses décrets et ses justices à Israël ». XI. quelle sera la fin de ceux qui ne croient point à l’Evangile? Si le juste est à peine sauvé. à Israël . dans Israël. Pourquoi toutes les neiges ont-elles été appelées après que le cristal a été fondu? Comment toutes les nations ontelles été appelées après que Paul a été justifié? Comment. si donc il commence par nous. puisque c’était pour nous. et user ainsi de violence? « C’est que le royaume des cieux souffre violence. afin que j’apprenne les moyens de votre justice 2». mais seulement à Jacob. 12. LXVIII. on n’a prêché à aucun peuple ce secret de Dieu’ qui condamne à la douleur le juste et l’injuste. Ps. qui seul peut dire : «Voici venir le prince de ce monde. Ecoute l’apôtre saint Pierre « Il est temps que le jugement commence par la maison du Seigneur ». Jacob le retint. en mettant Jacob en lutte avec un ange. Celui-là seul peut dire qu’il a souffert sans sujet. et non par faiblesse. et quand même ils souffriraient pour la justice. 30. Pourquoi donc lutter. sinon parce qu’il faut de grands efforts? Pourquoi ne recouvrons-nous qu’avec peine ce que nous perdons si facilement? C’est afin que cette peine à le recouvrer nous apprenne à ne point le perdre. ni comment tous l’ont mérité. et que les violents seuls peuvent le ravir 4 ». seulement à Israël? Où serons-nous? Dans Jacob. — 4. Que nul ne vienne vous tromper. Matth. levez-vous. les chagrins et les douleurs. et prévalut. Ces moyens de justice. et dans la personne de cet ange le Seigneur luttait lui-même. et qu’il retenait? Pourquoi le retenir. Que l’homme donc s’efforce de conserver. sinon afin qu’elles . A qui? A tous les peuples. les témoins de Dieu. comme le Christ. c’est par un juste décret du Seigneur que les justes doivent subir ici-bas les fatigues. de le bénir 3. — 3. Quant aux autres. Dieu les a enseignés à Jacob. Dieu se laissa retenir par miséricorde. qu’ils ne s’arrogent pas l’honneur de souffrir innocemment 1. Que faisons-nous donc.. lui fit violence pour le retenir. Comme si quelqu’un lui disait: Pourquoi donc souffrez-vous? il ajoute: «Mais afin que tous comprennent que j’accomplis là volonté de mon Père. et parvint à le retenir en effet. — 5. XIV. et non pas ses mérites. et pour parler plus clairement. 67. Ps. et il sera plus ferme à conserver ce qu’il n’aura recouvré qu’avec peine. 28. sortons d’ici 6». où paraîtront le pécheur et l’impie 1? Le Seigneur annonce à Jacob sa parole. XXXII. « Il n’a point traité ainsi toutes les nations ». les dangers. — 2. 5. Jacob lutta donc.C’est pour mon bien que vous m’avez humilié. si ce décret n’a été prêché à aucun peuple. Quelle idée se faisait-il de cet adversaire contre qui il luttait. il leur dit : « Il est temps que le jugement commence par la maison du Seigneur. Jean. 71. qui seul peut dire aussi : « Je payais ce que je n’avais point enlevé 5». « Il ne leur a point manifesté ses jugements ». — 6. Quand il exhorte les martyrs. et retint le Seigneur : et il pria celui qu’il semblait avoir vaincu. qui souffrent tous pour leurs péchés. CXVIII.

comme en parlant d’un seul: En celui qui naîtra de vous. 1. Gal. . 14. Jacob est donc devenu Israël. XXVII. puisque nous appartenons à Isaac. qu’un seul Jacob. Qu’est-ce que Jacob? Le supplantateur. 17. 17. 1. soit ceux qui sont au dehors. nous appartenons à Abraham. 4. Or. I Pierre. — 2. écoutons. 25. car Jacob supplanta son frère 1. tous les peuples ne sont qu’un seul peuple en Jésus-Christ. Nous appartenons donc à Jacob. 288 qu’un seul Israël. XI. 18. XI. C’est là que nous louerons le Seigneur. car c’est Dieu qui a établi tes confins dans la paix. 4. nous tous qui ne serons qu’un seul dans un seul et pour un seul. IV. Ils appartiennent maintenant à l’olivier. Qu’est-ce à dire Israël? Ecoutons ceci. — 4. Pourquoi la nation de Jacob. et c’est le Christ 4 ». ces branches amères et stériles. refusent d’abandonner l’olivier sauvage et d’être entés sur l’olivier franc. jusqu’à ce que soit entrée la plénitude des nations 2 ». 16. et Isaac d’Abraham. Dans quelle paix? La paix de Jérusalem. Qu’Israël écoute lui-même ce Jacob devenu Israël. ni aucun autre homme. XXVIII. Et il ajoute : « L’Ecriture ne dit point : Et dans ceux qui naîtront de vous. la nation de Jacob. sans être dehors néanmoins. cette postérité c’est le Christ. Elles demeureront dans les forêts. XXII. III. partout au dehors et partout à l’intérieur.fussent dans Jacob? On a coupé l’olivier sauvage pour le greffer sur l’olivier franc 2. Où verra-t-il Dieu? Dans la paix. 18. soit vous qui êtes ici parmi les membres du Christ. — 3. Ce que Dieu a révélé à Jacob et à Israël appartient donc aux nations : et l’on doit regarder comme appartenant aux autres peuples ceux-là seulement qui refusent de croire au Christ. Si donc il n’y a qu’une seule postérité. Rom. on ne doit plus les nommer les nations. XXVI. Mais que Jacob soit dans la joie. ce n’est ni moi qui le dis. le peuple d’Israël. Gen. Cette même parole a été répétée à Isaac et à Jacob. « Une partie d’Israël est tombée dans l’aveuglement. la nation d’Israël? Parce que Jacob est issu d’Isaac. Car la postérité d’Abraham. Rom. 36. soit ceux qui sont parmi les peuples. — 2. Que signifie Israël? Qui voit Dieu. nous tous qui sommes Israël. mais elle dit. c’est saint Paul qui le dit. Gen. comme s’il y avait plusieurs. que fui-il dit à Abraham? « En ta postérité seront bénies toutes les nations 3 ». puisque désormais nous ne serons plus dispersés. mais une seule nation en Jésus-Christ.