25/03/2013

LA GESTION
BUDGETAIRE
--6 – Le contrôle budgétaire
Master 1 MAC/CF - 2012 / 2013
1

Le contrôle budgétaire
1 – Principe du contrôle budgétaire
2 – Écarts sur résultat
3 - Écart de marge sur Chiffre d’Affaire
4 – Écarts sur coûts
4.1 – Écarts sur charges directes
4.2 – Écarts sur charges indirectes
2

1

Cette procédure :     Dégage des écarts entre les montants réalisés et les montants budgétés (préétablis) Identifie les causes d’écarts Est à la base d’actions correctives Est mise en œuvre au niveau de chaque centre d’analyse 3 Stratégie Comptabilité analytique Plan opérationnel Réalisations Budget Écarts Sélection des écarts Recherche des causes Écarts Écarts Schéma du contrôle budgétaire 2 .25/03/2013 1 – Principe du contrôle budgétaire   Le contrôle budgétaire est une procédure qui compare a posteriori les réalisations avec les prévisions du budget d’un centre de responsabilité.

un coût standard est un coût de référence.  À chaque responsable les résultats le concernant  Les écarts significatifs (en valeur absolu.25/03/2013   Selon le PCG. dans des conditions considérées comme normales : Choix des coûts préétablis :  Coûts réels de la période précédente  Coûts calculés sur des bases « normales » (standard normal)  Tarifs concurrentiels ou syndicaux  Coûts calculés suivant les règles de l’OST  Standard idéal  Standard moral Coûts calculés à partir d’un budget d’exploitation établi pour une période déterminée  5  L’écart est égal à : E=R–S R = montant Réalisé (ou réel) S = montant Standard (ou préétabli ou budgété) E = l’écart (positif ou négatif)   Le calcul des écarts doit être réalisés régulièrement (mois) afin de pouvoir entreprendre rapidement les actions correctives. ayant une valeur de norme. étalonné. en pourcentage) on 6 3 . Les écarts calculés pouvant communique seulement : être nombreux. correspondant à ce qui doit être dépensé pour une fabrication donnée.

Exemple : Données Réelles Prix de vente Coûts de prod. Un contrôle à posteriori si les écarts ne sont connus qu’après l’achèvement de l’opération. Q Données budgétées Autres charges Prix de vente Coûts de prod. Le résultat s’analyse comme la différence entre un CA et des coûts de revient (coûts de production + frais de distribution). 7 2 – Écarts sur résultats    L’établissement du compte de résultat prévisionnel a conduit à évaluer tous les postes de charges et de produits participant au « résultat budgété ».25/03/2013   L’information sur les écarts est effectuée par le responsable de chaque centre à sa hiérarchie (écarts + causes) dans un rapport d’analyse (reporting) Les actions correctives à mettre en place peuvent être :    La révision de normes standards irréalisables (de consommation. Autres charges (par unités) Q produit A 13 8 170 15 9 200 2 Produit B 11 6 110 10 7 90 1 Total 280 540 290 8 4 . Les mesures permettront d’agir sur les réalisations ultérieures. Un contrôle anticipé pour mettre en place des mesures si des écarts défavorables sont décelés sur une opération avant son achèvement. de ressources. de prix…) qui servent à l’élaboration des prévisions.

Autres charges Produit A Produit B Résultat L’écart de résultat est égal à 9 Décomposition de l’écart sur résultat Soit les abréviations suivantes : CA : Chiffre d’Affaires CP : Coût de production global AC : Autres charges « r » représente les éléments réel « b » représente les éléments budgété L’écart sur résultat peut s’écrire : E/R = Résultat réel – Résultat budgété = (CAr – CPr – ACr) – (CAb – CPb – ACb) Soit CPp. On obtient : E/R = (CAr – CPr – ACr) – (CAb – CPb – ACb) + (CPp – CPp) 10 5 .25/03/2013 L’écart sur résultat s’écrit : E/R = Résultat réel – Résultat budgété Données Réelles Détail Global Données budgétées Détail . On ajoute l’expression de valaur nulle (CPp – CPp) qui permet une meilleure décomposition du résultat. le coût de production préétabli. c’est-à-dire le coût de production standard adapté à la production réelle.Coût de production Produit A Produit B .Chiffre d'affaire Global 3 900 Produit A Produit B .

 Les coûts de production dont la maîtrise est prise en charge par les responsables de la production.(CAb – CPb)] – (CPr – CPp) – (ACr .   Les frais généraux dont le suivi est de la responsabilité des services fonctionnels et administratifs La décomposition de l’écart sur résultat doit faire apparaître les responsabilités budgétaires de chaque entité 12 6 .25/03/2013 On obtient : E/R = [(CAr – CPp) .ACb) Marge réelle E/R = - Marge budgétée Écart de marge Sur CA – Écart sur coût de production – Écart sur charges de structure 11  L’écart de résultat est constitué de 3 composantes associées chacune à une entité responsable :  Le chiffre d’affaire dont la responsabilité incombe au commerciaux.

graphique des écarts  Décomposition de l’écart sur résultat en :  Écart sur coût de production  Écart sur charges de structure  Écart sur marge sur Chiffre d’Affaire 14 7 .25/03/2013 Suite de l’exemple : Coût de production préétabli (coût de production standard adapté à la production réelle) : Produit A = Produit B = soit au total On obtient : E/R = Commentaires : 13 Décomposition de l’écart sur résultat  Le principe de décomposition en sous-écarts doit se poursuivre à un niveau encore plus fin pour analyser l’influence du paramètre d’origine. Seule cette localisation des causes des écarts peut permettre une recherche d’actions correctives judicieuses.  Cf.

(Pb – Cb) ] * Qr = (Pr * Qr) . L’écart de marge sur CA peut s’écrire : E/MCA = = Marge réelle (CAr – CPp) – Marge budgétée – (CAb – CPb) Soit les abréviations suivantes : Pr : Prix de vente unitaire réel Pb : Prix de vente unitaire budgété Cb : Coût de production unitaire budgété Qr et Qb les quantités de produits respectivement réelles et budgétés E/MCA = [ (Pr – Cb) * Qr ] – [ (Pb – Cb) * Qb ] 15 Écart sur prix  Il se définit comme la différence entre les 2 marges unitaires.(Pb * Qr) Soit : E/P = CA Réel – CA préétabli Exemple : Réel Préétabli Produit A Produit B CA Réel = CA Préétabli = L'écart sur prix est de 16 8 . mises en évidence ci-dessus. réaliser un CA en privilégiant des produits à faible marge à un impact négatif sur le résultat sans préjuger de la qualité de la maîtrise des coûts de production. valorisées par les quantités réelles : E/P = [ (Pr – Cb) .25/03/2013 3 – Écart de marge sur Chiffre d’Affaire   La décomposition de cet écart doit permettre de vérifier la capacité des services commerciaux à respecter leurs contraintes budgétaires en termes :  Des quantités à vendre par produits  Des prix moyens pour ces mêmes produits  Mais aussi sur une proportion précise entre les ventes de ces différents produits. En effet.

Le CA préétabli (Cf. il suffit de comparer le taux de marge moyen.25/03/2013 Écart sur volume global   Il doit permettre de juger l’évolution du CA dues à des données communes à l’ensemble des produits qui entraînent des variations dans les quantités vendues. Pour juger des proportions entre produits. écart sur résultat) = Le taux de marge budgété se calcule en faisant : Marge budgété / CA budgété = L’écart est donc égal à : 17 Écart sur composition des ventes Les marges respectives des différents produits ont une incidence sur le taux de marge. Compte tenu du nombre de références vendus par l’entreprise.Le CA budgété (Cf. les éléments de références sont calculés « hors effetprix).  Comme pour E/VG. E/P) = . donc sur des notions de préétablis : Taux préétabli = Marge Préétabli / CA préétabli Taux budgété = Marge budgété / CA budgété  E/CV = (Taux Préétabli – Taux Budgété) * CA préétabli Exemple : Il ne manque que le taux de marge préétabli qui est égal à : L’écart est égal à : Il est facile de reconstituer l’écart su marge de CA pour vérification : 18 9 . l’écart se calcule sur des bases monétaires de CA (hors influence ∆ Prix) E/VG = (CA Préétabli – CA Budgété) * Taux de marge budgété = [ (Qr – Qb) * Pb] * taux de marge budgété Exemple : Il a déjà été calculé : .

main d’œuvre…) divisé en :  écart sur prix des facteurs  et en écart sur quantités de facteurs consommés.Qs et ∆C = Cr .25/03/2013 4 – Écart sur coûts  L’écart sur coût peut se décomposer en :   Un écart sur charges directes (matières.Cs On appelle : écart sur quantité = ∆Q * Cs écart sur coût = ∆C * Pr 20 10 . Un écart sur charges indirectes (centre de frais…) divisé en :  Écart sur coût des facteurs  Écart sur activité (absorption des charges fixes)  Écart sur rendement des facteurs consommés 19 4.Écart sur charges directes  Le PCG analyse l’écart économique en 2 sousécarts :   Un écart sur coût (E/C) Un écart sur quantité (E/Q) Soit les abréviations suivantes : Qr : Quantité réelle consommée du facteur Qs : Quantité standard Cr : Coût unitaire réel du facteur Cs : Coût unitaire standard du facteur Coût réel = Qr*Cr et Coût standard = Qs* Cs ∆Q = Qr .1 .

25/03/2013 Exemple 1 : Écart sur matière : Pour une fabrication donnée. on prévoit l’utilisation de 200 Kg de matière à 5 €/Kg. il a été utilisé 210 Kg à 4.9 €/Kg Quantités ∆ / Quantités Ecart Ps Réel Standard + Déf ∆Q . En réalité.Fav ∆ / Quantités = Coût ∆ / Coûts Ecart Qr Réel Standard ∆Q + Déf .Fav ∆ / Coûts = Contrôle ∆ / sur matière = 21 Coûts Analyse graphique Écart sur matières Quantités 22 11 .

25/03/2013 Exemple 1 : Écart sur Main d’oeuvre : Pour une production donnée. La réalisation de cette production a nécessité 202 heures dont 190 normales à 8 € et 12 heures supplémentaires à 10 € ∆ / Quantités Quantités Réel Standard Réel Standard Ps ∆Q Ecart + Déf .5 €.Fav ∆ / Coûts = Contrôle ∆ / sur MOD = Coûts 23 Analyse graphique Écart sur main d’oeuvre Quantités 24 12 .Fav ∆ / Quantités = ∆ / Coûts Coût Qr ∆Q Ecart + Déf . on prévoit l’utilisation de 200 heures à 7.

Écart sur charges indirectes  Le budget constitué : d’un centre d’analyse est  De prévision de charges variables et de charges fixes  D’une activité mesurée par des unités d’œuvres  D’un rendement.2 .O = (FV + FF) préétablis / Activité préétablie  25 La comparaison entre les charges indirectes réelles et le coût préétabli de la production permet de déterminer l’écart global sur charges indirectes = Charges indirectes réelles – Coût préétablis de la production réelle  Cet écart à 3 origines possibles  L’écart sur coût variable (ou écart sur budget)  L’écart sur charges fixes (ou écart sur activité)  L’écart sur rendement 26 13 . c’est-à-dire d’un rapport entre activité et production  Chaque sous-écarts doit mesurer l’influence d’un de ces paramètres.  Les prévisions de charges fixes et variables permettent de définir  le coût préétabli de la production (en pièces) Coût d’une pièce = (FV + FF) préétablis / Production préétablie  Ainsi que le coût préétabli de l’activité (en U.O) Coût d’une U.25/03/2013 4.

25/03/2013  La présentation de ces 3 écarts va être réalisée au travers d’un exemple : Prévisions Réalisations 4 900 pièces Production 5 000 pièces 9 800 Heures Machines Activité 10 100 HM 294 000 € Frais Fixes 245 000 € Frais Variables Total autres frais = 569 000 € Coût préétabli d’une pièce = Coût préétablis de l’HM = Écart global = Charges indirectes réelles – Coût préétabli de la production = 27 Écart sur budget ou sur charges variables   Dans les frais de fonctionnement (frais indirects variables). il représente la surconsommation ou la sous-consommation de frais par rapport aux prévisions. Il se calcule : E/CV = (CV réelles / activité réelles) – (CV standard / activité réelles) Soit pour une activité réelle de : HM Charges variables réelles : Charges variables préétablie avec activité réelle : Soit un dépassement des CV de : E/CV= 28 14 .

O Ou E/R = coût préétabli de la pièce * Nbre de pièce 30 15 .O économisées ou « coulées » ou valorisation de la production supplémentaire ou manquante.25/03/2013 Écart sur activité ou sur frais fixes (mise en évidence par la méthode de l’Imputation Rationnelle des FF)    Dans les frais de structure (frais indirects variables). cela se traduira par une économie ou une charge supplémentaire. Il se calcule : E/FF = FF réels – [FF réels * (Activité réelle/Activité standard)] Activité prévue (ou normale) : HM Activité réelle : HM Écart d’activité de : HM Soit : E/FF = 29 Écart sur rendement    Dans les rendement effectif du centre de frais. La répartition des FF sur l’activité réelle qui est différente de l’activité normale peut se traduire par un boni de suractivité ou un mali de sous-activité.O * Nbre U. Il se calcule : E/R = coût préétabli de l’U. il représente la différence entre l’activité réelle et l’activité prévue. Valorisation des U. si le rendement réel est différent du rendement prévu.

25/03/2013 Soit : A partir de la production de 5 000 pièces : Activité réelle : HM Activité standard : HM Écart de HM Soit un coût de : A partir de l’activité de 10 100 HM : Production réelle : pièces Production standard : pièces (10 100 / 2 HM) Écart de pièces Soit un coût de : 31 Vérification : Écart global = Charges indirectes réelles – Coût préétabli de la production = Écart global = E/CV + = E/FF + E/R 32 16 .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful