Vous êtes sur la page 1sur 24
Portsmouth JEUDI 25 autorisé à vendre Belhadj MARS 2010 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1153 PRIX
Portsmouth
JEUDI
25
autorisé à
vendre Belhadj
MARS
2010
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1153 PRIX 20 DA
L’Algérie prie pour
Bougherra McCoist
(ent. adjoint des Rangers)
«Sa blessure
est compliquée»
«J’espère que le
Saâdane
été
satisfait de
a ma
M. prestation»
Il a marqué hier un somptueux but d’un lob des 50 m
Le clin d’œil de
Boudebbouz à Saâdane
«Pourvu que le sélectionneur
national ait regardé le match»
Bazdarevic
(ent. Grenoble)
«Il faut prendre
Feghouli, et vite !»
2
2

Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

Coup d’œil Équipe nationale

Son indisponibilité risque de se prolonger

L’Algérie prie pour Bougherra

risque de se prolonger L’Algérie prie pour Bougherra P arti au Qatar pour passer 16 jours

P arti au Qatar pour passer 16 jours de soins en compagnie de sa petite famille, Madjid Bou- gherra devrait prolonger son séjour à Doha pour «des contrôles et des soins complémen- taires», comme nous l’a affirmé une source proche de la Fédération algérienne de football

sans dire davantage sur la nature de ces contrôles et soins. Tout ce qu’on sait, c’est que Bougherra

va devoir rester de 7

à 14 jours plus à

Doha pour continuer

à se soigner sous la

houlette du D r Hakim Chalabi et de son équipe qui sont aux petits soins avec les deux internatio- naux algériens trans- férés à Doha pour accélérer leur guéri- son.

Les Rangers

espèrent le

récupérer

Selon le site non officiel des Rangers, la blessure de Bou- gherra pourrait s’avé- rer plus compliquée que prévue. D’où l’inquiétude des responsables du club qui sont en contacts permanents avec leur meilleur joueur et qui espèrent le récupérer pour les derniers matchs de la saison décisifs pour l’obtention du titre de champion. La Fédération algérienne de football pense avant tout à la santé de Bougherra. Pour les responsa-

bles du football algérien, la priorité c’est de remettre sur pied le joueur le plus tôt possible. Il n’est pas question de précipi- ter son retour à la compétition et lui faire rater la Coupe du monde.

McCoist : «Sa blessure est plus compliquée»

Ce qui a inquiété les responsables et les supporters des

Rangers, et avec eux les supporters algériens, ce ne sont pas les affirmations du site non officiel des Rangers, mais les dé- clarations d’un officiel. McCoist, entraîneur adjoint des Glasgow Rangers, s’est publiquement exprimé sur le cas Bougherra en qualifiant la blessure de l’international algé- rien de «plus compliquée que prévu». Une déclaration qui a fait l’effet d’une bombe au sein du club écossais même si côté algérien on ne s’affole pas pour autant en préférant mettre le joueur dans les meilleures conditions possibles pour accélé- rer sa guérison.

Pas question de rater le Mondial

Même si on n’en est pas encore là, les supporters de l’équipe nationale sont en droit de savoir si Madjid Bou- gherra sera prêt pour la Coupe du monde et dans quel état physique. La réponse est en principe positive, mais Bou- gherra devra cravacher dur pour retrouver la plénitude de ses moyens avant le stage de Coverciano prévu le 18 mai. En tout cas, l’Algérie prie pour que Bougherra soit à 100 % en Afrique du Sud car on ne peut pas imaginer les Verts en Coupe du monde sans le charismatique et non moins athlé- tique défenseur.

M. A.

Il a inscrit un but d’anthologie

L’appel du pied de Boudebbouz pour Saâdane

d’anthologie L’appel du pied de Boudebbouz pour Saâdane D epuis qu’il est fortement pressenti d’endosser le

D epuis qu’il est fortement pressenti d’endosser le maillot de l’équipe nationale algérienne, Ryad Boudeb- bouz, l’attaquant du FC So-

chaux Montbéliard, ne manque pas de

motivation, et ce, comme le montrent bien ses dernières prestations, le moins que l’on puisse qualifier de haute facture. En effet, l’Algérien affiche une forme éblouissante en faisant preuve de réussite à toute épreuve en championnat de France

de Ligue 1. Ce mercredi, le socié- taire des Doubs, a inscrit l’un des plus beaux buts de la saison face à l’AS Monaco dans un match comptant pour les

quarts de finale de la Coupe de France. Très inspiré sur ce coup-là et surtout audacieux, l'attaquant de Sochaux, qui a vu le portier monégasque Ruffier avancé, a réussi à le tromper d'un superbe lobe exé-

cuté des 50 mètres avec une rare précision. Une réalisation qui n’a pas été sans susciter l’admiration du

commentateur de la télévision française qui a qualifié cet ex- ploit de l’Algé- rien de fabuleux. Mal- heureusement pour lui et ses camarades, cette belle réali- sation n’a pas suffi pour So- chaux qui a été sorti de la course au terme d’une rencontre farouchement disputée et riche en rebon- dissements. Les gars de la Prin-

cipauté l’ont fi- nalement remportée sur le score de quatre buts à trois. D’autre part, en regain de forme après un début de saison mitigé, Boudeb- bouz, qui a récemment montré son énorme détermination à défendre les couleurs de l’Algérie, son pays d’origine lors de la pro- chaine Coupe du monde 2010, est en train de multiplier les appels de pied au coach na- tional, Rabah Saâdane. Ce dernier n’est, semble-t-il, pas resté insensible aux clins d’œil de Ryad puisqu’on croit savoir qu’un rendez-vous imminent devrait les regrouper incessamment à Sochaux pour justement entériner la convocation de ce talentueux joueur en équipe nationale en prévision du prochain stage de l’équipe nationale prévue en Italie, plus exactement au centre de Co- verciano. Un regroupement qui intervient quelques jours avant la rencontre amicale prévue face à l’Irlande à Dublin. Enfin, il est utile de préciser que vu son potentiel et son énorme marge de progression, son renfort est, de l’avis de tous, désormais inévitable tant l’apport de cet élément aux qualités avérées ramènera un plus certain pour l’Al- gérie

Moumen A.

Boudebbouz

«J’espère que Saâdane a apprécié»

Juste après le match Monaco- Sochaux de Coupe de France, nous avons pu joindre Ryad Boudebbouz pour nous parler de son but venu d’ailleurs inscrit en début de match. Malgré la déception de l’élimination, Boudebbouz a gentiment accepté de répondre à nos questions.

Ryad, Sochaux vient de laisser filer une victoire à sa portée en se faisant rejoindre au score dans le temps additionnel. Quelle est votre réaction à chaud ? Nous avons plutôt offert la victoire à Monaco car à 3 à 2 nous avions la possibilité de tuer le match, mais nous avons manqué de réalisme et nous l’avons payé cher. C’est une grosse décep- tion que nous ressentons en ce moment.

Mais, à titre personnel, vous avez quand même sorti un grand match avec un but venu d’ailleurs… Je suis certes satisfait de ma prestation, mais cela n’atténuera pas ma déception d’avoir raté la qualification dans le temps additionnel. Sincè- rement, j’aurais préféré ne pas marquer et ga- gner le match. J’espère seulement que Saâdane a vu le match et qu’il a apprécié (rires).

C’est la première fois que vous marquez un but de la sorte ? Non, j’en ai déjà marqué un lorsque je jouais chez les moins de 16 ans. C’était contre Siant- Leu et j’ai tiré du rond central suite à un enga- gement. Entretien réalisé par F. D.

Belhadj et Yebda n’ont pas été retenu contre Chelsea

Titulaire indiscutable à Portsmouth, Nadir Belhadj n’a pas été retenu pour le match face à Chealsea. Quan au milieu de terrain algérien de Portsmouth, Hassan Yebda, de retour en Angleterre après quelques jours de soins effectués en

France, n’a pas été retenu par son entraî- neur Abraham Grant, hier, contre Chel- sea. Yebda, qui souffrait de blessure, est resté longtemps sans jouer en raison de douleurs ressenties au genou. Il est certes vrai qu’il est à présent d’aplomb, mais il n’est, en toute logique, pas suffisamment prêt pour débuter la compétition avec son club. Surtout pas dans une rencontre aussi difficile et exigeante comme celle livrée face à l’un des ténors du championnat an- glais de Division 1. Soucieux de le préser- ver pour les prochaines échéances qui attendent le club, l’entraîneur de Pompey, qui veut le récupérer en prévision des prochaines des demi-finales de Coupe d’Angleterre, n’a donc voulu prendre aucun risque à propos de ce qu’il consi- dère comme l’une de ses pièces maîtresse dans l’entrejeu. D’autre part, une source proche du joueur nous a appris que Yebda est maintenant soumis à un programme spécifique pour rattraper son manque de fraîcheur physique engendrée par cette période de convalescence qu’il avait observée.

Lacen de nouveau remplaçant Medhi Lacen, le milieu de terrain du Racing de Santander, qui
Lacen de
nouveau remplaçant
Medhi Lacen, le milieu de terrain
du Racing de Santander, qui avait sorti
une grande partie dimanche en cham-
pionnat face Osasuna, a été laissé au repos
hier par son entraîneur, Angel Portugal. Ré-
gulièrement aligné depuis l’entame de la sai-
son, Lacen, qui avait raté quelques
rencontres en raison d’une blessure à l’or-
teil, a été semble-t-il, préservé par son
coach en prévision d’une fin de sai-
son qui s’annonce harassante
sur le plan sportif.

Ainsi, contraire- ment à ce qui a été rapporté ici

et là, il n’a pas été du groupe convoqué pour cette rencontre qui rentre dans le cadre de la 29e journée du championnat de

Premier League.

M. A.

Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

3

Coup d’œil Équipe nationale

Saâdane l'a supervisé mardi, mais il n’a pas discuté avec lui

Mesbah à l'EN, c'est en bonne voie

C omme annoncé par nos soins, le sélec- tionneur national, Rabah Saâdane, était, mardi passé, en Italie,

où il s’était rendu afin de supervi- ser le milieu de terrain offensif de Lecce, Djamel Mesbah, à l’occasion du match entre son équipe et Sa- lernitana. Le sélectionneur natio- nal a donc pu, à partir de la tribune officielle du stade, voir à l'œuvre Djamel Mesbah qui a été

titularisé d'entrée, avant d’être

remplacé à la 85'. Toutefois, Rabah Saâdane n'est pas allé à la rencon- tre du joueur avec lequel il n’a donc eu aucune discussion, même

si selon certaines indiscrétions, on

a appris que le sélectionneur na-

tional aurait été séduit par la pres-

tation de ce joueur qui est en train de contribuer à l'accession de son équipe qui est à la première place avec quatre points d’avance sur le dauphin. Enfin, et en fonction des

données prévalant jusqu’à présent, il est permis de dire que la venue de Mesbah en sélection en pers- pective de la prochaine Coupe du monde est en bonne voie.

Il a fourni une prestation honorable

Djamel Mesbah a fourni une belle prestation face à Salernitana. En somme, il a été étincelant du- rant ce match, puisqu'il a contri-

bué à la victoire de son équipe à l'extérieur. D’aucuns ne s’empê- chent d’affirmer que le joueur, qui est en train de monter en puis- sance, est l’élément qui nous man- quait en sélection et pourrait être d’un apport certain au milieu du terrain.

Saâdane au Coverciano mercredi

Après avoir suivi Djamel Mes-

bah mardi face à Salerno, le sélec- tionneur national, Rabah Saâdane, s'est envolé à destination de Flo- rence pour visiter le Centre sportif de Coverciano où l'équipe natio- nale effectuera son stage de prépa- ration à la fin du mois de mai. Saâdane ira donc s'enquérir des conditions de séjour et des infra- structures qui seront mises à la disposition des Verts pour effec- tuer une bonne préparation. Hamza R.

«J'espère avoir satisfait M. Saâdane»

«Je voulais discuter avec lui, mais dommage !»

Tout d'abord, comment jugez- vous votre prestation durant ce match ? Je suis très heureux de cette victoire acquise loin de notre stade. Une victoire qui nous ras- sure quant à l’accession en Divi- sion 1, puisqu'on garde toujours la même différence de points par rapport à notre dauphin.

La présence du sélectionneur national Saâdane n'a-t-elle pas constitué une pression sur vos épaules ? Au début, j'étais sûr de ne pas avoir le trac, mais en foulant la pelouse du stade, j'ai eu un peu peur en constatant qu'il était pré- sent. Dieu merci, j'ai accompli ma mission convenablement.

Donc, vous avez vu M. Saâ- dane… Oui, il était dans la tribune aux côtés d'une personne que je n'ai pas reconnue. Malgré une cer- taine pression, j'ai respecté les consignes du coach à la lettre. Je pense que Saâdane a eu une idée générale sur mes capacités et je veux vous dire une chose.

Oui, allez- y… J'aurais aimé rencontrer mon- sieur Saâdane pour discuter avec lui, surtout qu'il a eu l'honneur de qualifier l'Algérie au Mondial. Bien que mon nom soit annoncé dans la presse algérienne, je vou- lais rencontrer le sélectionneur national. Malgré qu'on n'ait pas pris attache avec moi par le biais de la fédération, je me suis pré- paré pour disputer le Mondial.

je me suis pré- paré pour disputer le Mondial. Apparemment, vous êtes déçu d’avoir raté M.

Apparemment, vous êtes déçu d’avoir raté M. Saâdane… Ah, oui ! Rencontrer M. Saâdane est un immense honneur. Je voulais le saluer et surtout le féliciter pour avoir réussi la qualification au Mon- dial. Je voulais aussi connaître son avis sur ma prestation. En plus, c'est très important qu'un sélectionneur se déplace jusqu'en Italie pour me voir. Je ne vous cache pas que je l’at- tendais longtemps, surtout depuis que j'ai su qu'il allait venir me super- viser.

Quelle a été votre réaction ? J’ai une très bonne image du sé- lectionneur national. A mes yeux, c’est un grand entraîneur, même s’il ne compte pas sur mes services. Il a eu l'occasion lors de ce match de me voir évoluer en défense et au milieu défensif. J'espère que mon rende- ment l'a beaucoup plu. Ça fait long- temps que je rêvais de porter le maillot national. Je dois préciser une chose : ce n'est pas le fait que l'Algé- rie se soit qualifiée au Mondial que je veux venir en sélection.

Espérez-vous porter le maillot national lors de la prochaine Coupe du monde ? Oui, j’ai toujours caressé le rêve de défendre les couleurs de l'Algérie. Il ne faut pas oublier que je suis d'ori- gine algérienne. Mon désir le plus ardent est de défendre l'emblème national.

Optimiste alors… Oui, bien sûr. Moi, je veux donner un plus à la sélection algérienne, je sens que j’en suis capable. Si je me sentais inutile en sélection, je n’affi- cherais jamais mon enthousiasme pour venir.

Souhaiteriez-vous être supervisé

une seconde fois ? Evidemment. Même si durant ce match, je me suis donné à fond avec mes coéquipiers en tant que milieu défensif gauche, j'espère qu'on me donnera une autre chance pour montrer davantage toutes mes capa- cités. Entretien réalisé

Di Canio :

«Djamel a tenu son rôle convenablement»

Di Canio : «Djamel a tenu son rôle convenablement» Luigi Di Canio, l'entraîneur de Lecce, s’est

Luigi Di Canio, l'entraîneur de Lecce, s’est dit très satisfait du rendement de Djamel Mesbah. Il estime que c'est un joueur polyvalent qui peut jouer dans n'importe quel poste, puisqu'il en a l'habitude. Dans cet entretien, il pense que Djamel sera présent au Mondial, au vu de ses qualités.

Que pensez-vous du rende- ment de Djamel Mesbah lors de cette rencontre ? Djamel, à l’instar de ses co- équipiers, a tenu convenable- ment son rôle. Il a sorti un très bon match. Je tiens d’ailleurs à féliciter tout le monde pour ce résultat positif.

rait-ce par rapport à la pré- sence du sélectionneur al- gérien venu le superviser ? Je ne lui ai pas changé de poste, à cause de la présence du sélectionneur national. Mais c'est à cause de la straté- gie mise en place. En tout cas, Djamel Mesbah est habitué à jouer à plusieurs postes. C'est un élément polyvalent.

Et si l’on vous demandait de nous dresser un tableau de façon très brève sur Djamel

?

C'est un type très sérieux qui travaille d'arrache-pied aux entraînements. En un mot, c'est un véritable profes- sionnel. Je pense qu'il sera présent au Mondial, au vu de ses qualités, parce que l'Algé- rie a besoin de lui. Entretien réalisé par

Ahmed L.

Il a joué d’abord en défense puis au milieu. Se-

Salernitana 1- Lecce 2

le but de

par Ahmed L. SKY sport voulait interviewer Saâdane La chaîne sportive italienne SKY sport voulait
par Ahmed
L.
SKY
sport voulait
interviewer Saâdane
La chaîne sportive italienne SKY sport
voulait à tout prix interviewer le sélection-
neur national, Rabah Saâdane, dans
connaître son avis sur le joueur Djamel Mes-
En allant arracher une victoire mardi
soir sur le terrain de Salernitana, Lecce, le lea-
der de la Serie B, a su profiter des faux de ses
principaux concurrents pour l’accession, à l’occasion
de la 31 e journée de championnat d’Italie de seconde
division. Les hommes de Luigi De Canio ont toutefois
souffert face à la lanterne rouge du classement, avant de
l’emporter sur le score de deux buts à un. Grâce à ce suc-
bah qui évolue à Lecce. Seulement, les journa-
listes de ladite chaîne n'ont pas pu le faire,
puisque Rabah Saâdane a rejoint la tribune
discrètement et l'a quittée directement
après le match. Il est utile de souligner
que le sélectionneur national était
accompagné d'une personne
dont on ignore l’iden-
tité.
cès, la formation de Lecce a consolidé ses chances d’accé-
der en Serie A. Titulaire indiscutable avec son équipe,
l'Algérien Djamel Mesbah, qui devait être supervisé
par l'entraîneur national, Rabah Saâdane, a été ali-
gné d’entrée. Après s’être beaucoup dépensé, Mes-
bah a dû céder sa place à son coéquipier
Corvia, à la 85’.
Des Algériens sont venus à Salerno pour le voir Après avoir appris que le sélection-
Des
Algériens sont
venus à Salerno
pour le voir
Après avoir appris que le sélection-
neur national devait se rendre à Salerno
pour superviser Djamel Mesbah, de
nombreux Algériens se sont déplacés,
mardi passé, au stade pour le rencon-
trer. Mais peine perdue, du mo-
ment que Saâdane a quitté le
stade juste après le match.
4
4

Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

4 Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010 Coup d’œil Équipe nationale Portsmouth autoriséàvendresesjoueurs Sur

Coup d’œil Équipe nationale

Portsmouth

autoriséàvendresesjoueurs

Sur le site fifa.com

Portsmouth autoriséàvendresesjoueurs Sur le site fifa.com Chaouchi et Gaouaoui en course pour le titre de meilleur

Chaouchi et Gaouaoui

en course pour le titre de meilleur gardien de but

Gaouaoui en course pour le titre de meilleur gardien de but L 26 février dernier, plombé

L 26 février dernier,

plombé par une dette de

67 millions d’euros et inca- pable de rembourser au

e

fisc les 8,5 millions d’euros

qu’il lui doit, le club anglais de Ports- mouth FC, lanterne rouge de Premier League, a été placé en redressement judiciaire. Une première dans les an- nales du championnat anglais. Condamné d’office à la relégation en Premier Ship (2 e division), le club de Pompey, et afin d’alléger ses difficul- tés financières, avait sollicité les res- ponsables de la Premier League, il y a quelques jours de cela, afin d’obtenir leur accord pour vendre ses meilleurs joueurs avant la fin de saison. Ce- pendant, cette solution n’avait pas trop emballé au début les responsa- bles de la PL, qui ont aussitôt refusé la demande des dirigeants de Ports- mouth, leur sommant d’attendre la fin de la saison et l’ouverture ainsi de la période des transferts. De mal en pis, le club de Portsmouth n’arrivait même plus à payer continuellement ses joueurs et a dû licencier le quart de ses salariés dernièrement. Une si-

tuation vraiment embarrassante qui

a incité les dirigeants du foot anglais

à revoir leur décision et permettre fi-

nalement aux Blues de Portsmouth de vendre leurs joueurs dans l’immé- diat et de respirer un tant soit peu. En effet, et suite à la réunion du conseil de la Premier League tenue la se-

maine dernière, les membres de la PL, et vu les circonstances, ont décidé

d’accorder leur autorisation au club de vendre ses joueurs. Une façon de lui venir en aide et éviter qu’il ne dis- paraisse de manière brutale. Néan- moins, la sanction des 9 points défalqués à l’équipe a été maintenue.

Quel avenir pour Belhadj ? Maintenant que Portsmouth a eu l’autorisation de la PL de vendre ses éléments, il devra à présent faire un autre forcing, celui de les convaincre justement d’accepter les offres des au- tres clubs à cette période de la saison et ne pas attendre le mois de juillet. Cela nous amène à évoquer le cas de l’Algérien Nadir Belhadj, qui fait déjà l’objet de plusieurs convoitises de grands clubs européens depuis un certain temps. En effet, dans une ré- cente déclaration qu’il nous a accor- dée, l’ancien Lensois a affirmé vouloir attendre la fin de la saison et surtout l’après-Mondial pour décider de son avenir. Ainsi, il espère briller en Coupe du monde avec la sélection al- gérienne pour booster sa cote sur le marché des transferts et rafler la meil- leure proposition financière possible. D’après ce qu’on croit savoir, une ren-

contre est d’ailleurs prévue avec les

responsables du club de Pompey avec Belhadj et son agent très prochaine- ment pour décider de son sort.

Le Celtic et l’AS Rome veu- lent saisir l’opportunité Comme tout le monde le sait, deux des plus grands clubs d’Europe, le

Celtic de Glasgow ainsi que l’AS Rome, ont manifesté leur souhait dernièrement d’enrôler le latéral gauche algérien pour la saison pro- chaine. Les responsables de ces deux clubs ont même pris attache avec l’agent du joueur, il y a quelques jours, et seraient prêts à débourser la somme de 2,2 millions de livres ster- ling exigés par Portsmouth. Etant donné que le club anglais vient d’avoir l’accord pour vendre ses joueurs, il n’est pas à écarter que les deux clubs en question (le Celtic et l’AS Rome) saisissent cette opportu- nité pour formuler de manière plus officielle leurs offres à la direction de Portsmouth et essayer de convaincre le joueur d’opter dans l’immédiat pour l’un des deux. Il faut savoir que si Belhadj choisit un nouveau club dans les jours qui viennent, cela ne si- gnifie pas cependant qu’il devra quit- ter son équipe de Portsmouth. Il terminera la saison le plus normale- ment du monde, avant de rejoindre sa nouvelle formation au terme de la Coupe du monde. Cela ne consti- tuera pas une nouveauté pour le joueur. Il y a trois ans de cela, Bel- hadj, qui évoluait à Sedan, avait opté en janvier 2007 pour l’O Lyonnais, mais n’avait, en réalité, rejoint son nouveau club qu’à la fin de la saison. L’on se rappelle que les responsables de l’OL avaient préféré le laisser à la disposition du club ardennais durant les six derniers mois.

Saïd Fellak

L es gardiens de but Badou Zaki, Joseph- Antoine Bell, Peter Rufai et autre Sadok
L es gardiens de but
Badou Zaki, Joseph-
Antoine Bell, Peter
Rufai et autre Sadok
Sassi «Attouga» ont, par
leur génie, marqué
l’Afrique de leur empreinte. Mais ils
ont su passer le relais à une nouvelle
génération de portiers pétris de ta-
lents. Entre les rounds de qualifica-
tions pour «leur» Coupe du monde
de la FIFA, la Coupe d’Afrique des
nations de la CAF 2010, et le rendez-
vous du Mondial en Afrique du Sud
de cet été, cette saison 2009/10 leur
donne l’occasion de se mettre parti-
culièrement en évidence sur la scène
internationale. Avec Lounès
Gaouaoui et Faouzi Chaouchi dans
ses rangs, l’Algérie peut se targuer de
posséder deux des meilleurs gar-
diens de l’Afrique. Le premier a en-
chaîné les prouesses tout au long des
matchs de qualifications pour
Afrique du Sud 2010, avant que le
second ne le supplée avec brio,
d’abord à l’occasion du match de
barrage opposant l’Algérie à l’Egypte
le 18 novembre dernier au Soudan,
puis lors de la CAN 2010.
Kameni, un sérieux
prétendant
A moins que vous ne pensiez à
Carlos Idriss Kameni, médaillé d’or
aux jeux Olympiques de Sydney en
2000 à l’âge de 16 ans avec le Came-
roun, ce gaillard de 1m86 pour 86
kilos, formé au Havre, n’a pas cessé
de progresser pour atteindre le ni-
veau qui est aujourd’hui le sien, et
qui lui permet d’enchaîner les belles
prestations avec son club de l’Espa-
nyol de Barcelone tout comme avec
les Lions Indomptables. N’est-il pas
le digne successeur de Thomas
N’Kono et consorts dans les buts ca-
merounais ?
El Hadary
rêve d’une
autre consécration
Elu meilleur gardien des
CAN 2006, 2008 et 2010,
le gardien égyptien Issam
El Hadary n’a cependant
rien à leur envier. A 37 ans,
le natif de Damiette est au
sommet de son art. S’il
n’a pas grand-
chose à se re-
procher dans
l’échec égyp-
tien à la
course à la
qualification
pour Afrique
du Sud 2010,
il a en re-
vanche été
pour beau-
coup dans le
sacre des
Pharaons en
Angola. N’est-
il pas à ce titre
le meilleur
portier du
continent ?
Kingson, Barry Copa,
Enyeama, Khune, Kidiaba,
Eznwa, des noms à retenir
Richard Kingson pour le Ghana,
Boubacar Barry Copa pour la Côte
d’Ivoire, Vincent Enyeama pour le
Nigeria et Itumeleng Khune pour
l’Afrique du Sud seront des obstacles
de poids, à l’occasion de la prochaine
Coupe du monde. Sans doute avez-
vous été séduits également par les
magnifiques prestations du Congo-
lais Robert Muteba Kidiaba lors de
la dernière Coupe du monde des
clubs, EAU 2009,
sous les cou-
leurs du TP
Mazembe.
Aussi, par les
réflexes du
grand espoir
nigérian Ike-
chukwu Ezenwa
dans les buts de
Heartland, finaliste
de la dernière
Ligue des cham-
pions de la CAF.
In fifa.com
la dernière Ligue des cham- pions de la CAF. In fifa.com Les Wolves de Guediora dynamitent

Les Wolves de Guediora dynamitent West Ham

●● Toujours en quête de points pour assurer sa survie en première League, Wolverhampton a réalisé une excellente opération, mardi soir, en revenant avec la totalité des points lors de son déplacement à West Ham. Ce choc des mal classés, qui entre dans le cadre de la mise à jour de la 21 e journée du championnat d’Angleterre, a été dominé de bout en bout par les pou- lains de Mc Carthy. Ces derniers n’ont fait qu’une bouchée des Hammers qui s’enfoncent dans les profondeurs du classement. Par ailleurs, à la faveur de ce succès rendu possible grâce aux réalisations de Doyle (28’), Zubar (58’) et Jarvis (61’), les Wolves se sont éloignés un tant soit peu de la zone rouge. Mis sur le banc des remplaçants, le Franco-Algérien Adlane Guediora qui brigue une place en sélec- tion en prévision du Mondial, a été incorporé à la 86’, à la place de son camarade Mancienne.

à la 86’, à la place de son camarade Mancienne. Ziaya frappe encore ●● L’attaquant d’Al

Ziaya frappe encore

●● L’attaquant d’Al Ittihad de Djeddah, Abdelmalek Ziaya, est en forme. Décidé à revenir au plus vite en sélection, Ziaya ne rate aucune sortie pour s’illustrer et prouver sa valeur au staff technique de l’Equipe nationale. Ecarté du groupe de l’EN, Ziaya, qui n’avait de l’avis de l’ensemble des spécialistes pas trop eu l’occa- sion de montrer ses qualités de buteur lors de la dernière CAN2010, est en train de casser la baraque. Buteur lors de la dernière journée de championnat saou- dien, Ziaya a de nouveau frappé ce mercredi en Coupe d’Asie. Étincelant, c’est lui qui a donné l’avantage à son club. Idéalement placé dans la surface de réparation, l’ex-Sétifien a, d’une superbe tête en pleine extension, réussi à placer le cuir hors de portée du keeper d’Al Wihda (Emirats Arabes Unis). Un avantage préservé puis consolidé à la der- nière minute par l’autre attaquant du club saoudien, Ahmed Noor.

minute par l’autre attaquant du club saoudien, Ahmed Noor. Bougherra entre dans la légende des Rangers

Bougherra entre dans la légende des Rangers

Belaïd et Boulogne humiliés par le petit poucet

●● L’aventure continue pour toujours le petit poucet en Coupe de France cette année. Ainsi, après avoir éliminé plusieurs clubs de divisions supérieures, le so- ciétaire de CFA, Quevilly, a sorti la formation de Ligue 1, Boulogne-sur-Mer, en quart de finale sur le score de trois buts à un. Cette formation, qui ne cesse d’étonner, s’est qualifiée avec panache en demi-finales. C’est dire que Quevilly n’a pas usurpé sa qualification dans le dernier carré. Le défenseur franco-algé- rien de Boulogne Habib Belaïd, qui est pressenti pour endosser le maillot de l’Algérie, a joué toute la rencontre. Aligné au poste de défenseur central droit, Be- laïd a accompli sa mission comme il se doit en privant son vis-à-vis direct de s’illustrer. A rap- peler que cet élément sera supervisé par le coach algérien, Rabah Saâdane, dimanche au Parc des Princes face au Paris-Saint Germain.

●● Le défenseur international algérien, Madjid Bougherra, est considéré comme une star en Ecosse. Un statut qu’il assume humblement en restant attaché aux couleurs de son club employeur. En dépit des nombreuses sollicitations dont il a fait objet l’hiver passé, notamment de la part de plusieurs clubs anglais, Bougherra n’a jamais tourné le dos à son équipe. Une attitude qui lui a valu respect et considération de la part de ses supporteurs et de ses responsa- bles. Ce n’est donc pas pour rien qu’il a été intégré dans le circuit très res- treint des légendes du club le plus prestigieux d’Ecosse. En effet, le Ballon d’Or algérien, qui a contribué grandement aux récents succès réalisés par les Rangers, sera présent le 3 avril prochain à Ibrox Stadium, pour participer à la grande cérémonie qu’organi- seront les dirigeants des Blues de Glasgow, pour célébrer le 137 e anniversaire de la création du club. Cette commémoration connaîtra la présence des 18 meilleurs joueurs de l’histoire du club écossais dont notre solide défenseur central en fait désormais partie.

M. A.

meilleurs joueurs de l’histoire du club écossais dont notre solide défenseur central en fait désormais partie.
meilleurs joueurs de l’histoire du club écossais dont notre solide défenseur central en fait désormais partie.

Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

5

Coup d’œil Équipe nationale

Bazdarevic (ent. Grenoble)

Coup d’œil Équipe nationale Bazdarevic (ent. Grenoble) «Je conseille vivement à Saâdane et Raouraoua de faire

«Je conseille vivement à Saâdane et Raouraoua de faire appel à Feghouli»

Le Bosniaque, Mehmet Bazdarevic, l’actuel entraîneur de Grenoble qui occupe une très mauvaise place au classement de Ligue 1 française, a effectué une longue carrière de joueur (20 ans) avant de débuter celle d’entraîneur au FC Sochaux. Après avoir trusté les titres, en tant que meneur de jeu, il sera velu à plusieurs reprises meilleur entraîneur en France. Il nous parle de ses deux joueurs, Feghouli et Akrour. On remarquera son insistance pour que le milieu de terrain grenoblois rejoigne au plus vite les rangs de la sélection algérienne. «Je dis cela en parfaite connaissance de cause», nous a-t-il affirmé dans le long entretien qu’il nous a accordé.

l’équipe. De qui s’agit-il ? De Rafik Saïfi. C’est un joueur que nous avons ciblé depuis très long- temps. L’opportunité de le recruter s’est présentée au moment où il a quitté le club qatari d’El Khor. Je sa-

vais que l’offre qui lui a été faite par la direction de Grenoble était insuffi- sante et ce n’est pour cela que les diri- geants de Istres n’ont eu aucune peine

à bénéficier de ses services. Cela nous

a privés d’un atout important pour la lutte quant au maintien. Surtout que vous le connaissez très bien pour avoir été son entraîneur à Troyes. C’est cela ? Absolument. Il n’y avait pas que lui. J’avais aussi, comme joueur

algérien, un ex- cellent atta- quant. Il s’agit de Farid Ghazi. Pour ce qui est

tisfactions au peuple algérien et je ne dis pas cela par diplomatie.

Quelles sont les chances de l’Algérie lors du prochain Mondial ? Je pense que l’équipe d’Algérie est en mesure de réussir sa Coupe du monde. Il y a un indice à cela et c’est son comportement lors de la dernière CAN. Cette équipe a montré qu’elle a

des ressources et cela est très impor-

tant dans une phase finale. Il faut être très forts pour se ressaisir après la dé- bâcle contre le Malawi, et cela, sur tous les plans. Ceux qui disent que l’Algérie est la plus faible équipe du groupe se trompent car ils ne connaissent pas cette équipe. On parle avec

insistance de la très prochaine sélection en équipe d’Algérie d’un de vos joueurs, Feghouli. Qu’avez-vous à dire à ce propos ? Ecoutez bien

recruter ? Il y a, comme je vous l’ai dit, plu- sieurs clubs européens qui veulent le recruter. Je ne sais pas, bien sûr, ce qu’il pense, lui, de tout cela. Je peux seulement vous dire qu’il met les bouchées doubles pour revenir à son meilleur niveau. Il doit savoir qu’il est l’objet de sollicitations importantes. Nous serons, bien sûr, à Grenoble les premiers bénéficiaires de son retour à la compétition.

On avance que les choses ne sont pas aussi simples même si son manager, dans un entretien qu’il nous a accordé, nous a rassuré en ce qui concerne sa venue en sélection… Je vous ai donné mon avis sur ce joueur et, en tant qu’entraîneur, je me mets à la place de Saâdane qui veut, c’est certain, avoir sous la main des joueurs de talent. Pour le reste, il y a un choix personnel qui concerne le joueur et je ne me permettrais pas de m’immiscer dans ses décisions. En plus de Feghouli, vous avez sous la main un autre joueur algérien. Il s’agit de Nassim Akrour. Qu’avez-vous à dire sur son niveau actuel ? Effectivement et je vous informe que Nassim Akrour est l’un des meil- leurs buteurs de l’équipe. Il était blessé en début d’exercice et cela l’a fortement handicapé. Après s’être ré- tabli, il est très vite revenu à son meil- leur niveau et il a marqué des buts importants. On lui a fait un faux pro- cès à cause de son âge et je peux vous dire qu’il est loin d’avoir perdu ses qualités. L’excuse de l’âge ne saurait, d’après vous, être un

contrarier celle de l’Angleterre et des Etats-Unis, pour peu que les joueurs y croient. Pensez-vous que les chances de l’Algérie augmenteront avec la venue d’éléments comme Feghouli ? C’est certain et je vous en ai donné les raisons. Votre pays est un pays de football et la génération actuelle a pour mission de faire aussi bien, sinon mieux que celle des Assad, Madjer et les autres. Après vous avoir remercié, on vous laisse conclure… C’est à moi de remercier Le Buteur qui m’a permis de m’adresser aux Al- gériens. Je souhaite de tout cœur, à votre sélection, un excellent parcours au Mondial et elle en a les moyens. Permettez-moi d’insister au sujet de Feghouli. Ce joueur peut beaucoup apporter à l’Algérie et on ne regrettera pas de l’avoir fait venir en sélection. Entretien réalisé par Lyès F.

«Vous savez, il y a une qualité commune aux joueurs algériens, c’est celle de ne rien lâcher et de ne jamais s’avouer vaincus.»

Tout d’abord, qu’en est-il des nouvelles de votre équipe en cette fin de championnat ?
Tout d’abord, qu’en est-il des
nouvelles de votre équipe en cette
fin de championnat ?
Comme vous le savez, nous avons
entamé le championnat sur les cha-
peaux de roues en trustant les bons
résultats. Cette embellie n’a malheu-
reusement pas duré. La raison de tout
cela est évidemment la crise finan-
cière aiguë dans laquelle est plongé le
club. Pour le moment, nous nous bat-
tons avec nos moyens, pour sauver ce
qui peut l’être. Je vous avoue que la
tâche est hyper compliquée.
Sur le plan technique, tout le
monde s’accorde à dire que votre
équipe a du talent et qu’elle
aurait pu aspirer à une bien
meilleure place au classement.
Un commentaire ?
Nous ne devons pas nous voiler la
face. Quand les moyens viennent à
manquer, il n’y a pas de motivation et
cela se répercute directement sur les
résultats techniques. D’un autre côté,
nous avons souvent été handicapés
par des absences de joueurs impor-
tants et cela pour cause de blessures.
Mais la raison principale de notre
mauvais parcours est le manque de
moyens financiers. Cette crise nous a
empêchés d’ailleurs de recruter un in-
ternational al-
gérien qui
aurait beau-
coup ap-
porté à
de Saïfi, c’est un
garçon plein de
qualités. En
plus d’être un
excellent foot-
balleur, il a de
grandes quali-
tés morales. Il y
a aussi un très
bon attaquant,
Farid Ghazi, qui a laissé d’excellents
souvenirs dans ce club. Vous savez, il
ce que je vais
vous dire. Ce
joueur est pétri de qualités et je ne dis
pas cela pour lui jeter des fleurs. Il
y a une qualité commune aux joueurs
algériens, c’est celle de ne rien lâcher
n’en a d’ailleurs pas besoin car son
parcours plaide pour lui. Il a fait par-
et de ne jamais s’avouer vaincus. C’est
le cas de Antar Yahia que j’ai eu
comme élève au centre de formation
de Sochaux, de Ziani et bien d’autres.
Ils se battent avec la même détermi-
nation durant tout le temps qu’ils
passent sur le terrain.
Cela nous emmène à parler de
l’équipe d’Algérie. Avez-vous
suivi son parcours lors de la
dernière CAN ?
Absolument, j’ai suivi avec une
grande attention tous les matchs
joués par l’équipe de Saâdane. Sincè-
tie de toutes les sélections de jeunes
en France et ce n’est pas rien. En plus
de cela, il a toujours honoré comme il
se doit ses sélections. Il était blessé et
il revient progressivement à
son meilleur niveau. Il nous
sera très précieux en cette fin
de championnat. Pour ce
qui est de son avenir, il doit
impérativement quitter
Grenoble pour donner une
autre dimension à sa carrière. D’ail-
leurs, le fait qu’il soit sollicité par de
grands clubs européens ne m’étonne
pas du tout.
rement, au-delà des résultats chiffrés,
je suis resté en admiration devant le
formidable esprit d’équipe qui régnait
au sein du groupe algérien. Bien sûr
Conseillez-vous à Saâdane et au
président de la FAF de faire venir
Feghouli en sélection ?
le match contre la Côte d’Ivoire res-
tera dans les annales de la CAN. Elle
illustre parfaitement ce que je vous ai
dit en ce qui concerne la qualité pre-
mière du joueur algérien.
Et si on vous demandait de nous
dire ce qu’il y a de positif et aussi
de négatif dans cette équipe…
Honnêtement, il y a plus de points
positifs que de points négatifs. Per-
mettez-moi de ne pas m’étaler sur
ce sujet car mes propos intéres-
sent directement les
Algériens et qu’ils
pourraient être
mal interprétés. Je
peux seulement
vous dire que
cette équipe d’Al-
gérie a les moyens
de donner beau-
coup de sa-
Vivement. A la place de Saâdane,
je n’hésiterais pas une seconde. Fe-
ghouli est très précieux dans une
équipe. J’ai eu, d’ailleurs, l’occasion de
parler du cas de Feghouli avec Dja-
daoui. Je lui ai demandé ce qu’on at-
tendait du côté des responsables du
football algériens pour faire venir Fe-
ghouli. Il a toutes les qualités pour
être une pièce importante de votre
équipe nationale. Je voudrais d’ail-
leurs ajouter quelque chose à ce sujet.
On vous écoute…
Je parle beaucoup à mes joueurs, et
pour ce qui est de Feghouli, il a un
penchant certain pour le pays de ses
ancêtres et quand il parle de l’Algérie,
c’est avec beaucoup d’émotion. Je suis
certain qu’au fond de lui-
même, il rêve de défendre les
couleurs de l’Algérie. Ce
joueur est une petite perle
et je vous en parle en
connaissance de cause.
Et pour ce qui est des
clubs qui veulent le
prétexte
pour ce qui est de sa non-
sélection. C’est cela ?
Il y a trop d’exemples dans
le monde pour affirmer que
l’âge n’est absolument pas
un critère de sélection.
Plusieurs équipes de
renom ont comme joueurs
de base des éléments assez âgés,
et en ce qui concerne Akrour, il
pourrait jouer un rôle de joker à
la perfection. C’est certain, le der-
nier mot revient au sélectionneur
national.
Vous avez dit que l’équipe
d’Algérie possède des atouts
qui lui permettront de
réussir son Mondial. Quels
sont-ils ?
Il y a d’abord la qualité des
joueurs. Comme je vous l’ai dit,
leur esprit de combativité. Il y a
aussi une certaine forme de so-
lidarité dans ce groupe et cela
sera l’une des forces de l’équipe.
Il y a quelque chose de très im-
portant. Les joueurs doivent y
croire et se persuader que leur
équipe n’a rien à envier aux au-
tres formations. Avec cela, il y a
la préparation et aussi les straté-
gies de jeu. Votre équipe peut

6

Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

Coup d’œil Equipe nationale

Brahimi, l’autre Feghouli que veut l’Algérie !

L a liste des joueurs susceptibles de renforcer la sélection a été élargie par Rabah Saâdane qui a dit vouloir convoquer trente-cinq joueurs pour les prochains stages des Verts. De ces trente- cinq joueurs, il procédera par la suite à un jeu

d’élimination directe pour ne retenir que trente qui consti- tueront la liste définitive qu’il enverra à la fin du mois de mai à la FIFA. Du coup, les différents membres qui com- posent le staff technique de l’EN ratissent large dans le Vieux Continent, afin de dénicher des éléments suscepti- bles d’intégrer le groupe. Kebir, Belhadji et Djeloul, tous les trois encadrés par Rabah Saâdane, sillonnent et procè- dent sur la base de CV bien détaillés des joueurs ciblés. Autrement dit, ils ne se déplacent que pour voir un joueur qui les intéresse. Ainsi, il ne se passe pas un jour sans qu’un nouveau nom ne vienne étoffer une liste déjà longue. Hier, on vous parlait de Karim Agouazi, l’arrière droit de Bologne, aujourd’hui un autre vient pointer le bout de son nez. Tout jeune, il à a peine dix-neuf ans et il est formé - lui aussi ! - en France. Il s’appelle Yacine Bra- himi. Ce jeune milieu droit pourrait bien être l’une des prochaines recrues de Rabah Saâdane. Le sélectionneur, qui se projette déjà sur 2014, cible une catégorie de joueurs bien précise. Jeune et talentueux. Tels sont les deux critères

choisis. Sofiane Feghouli fait déjà partie des cibles privilé- giées du sélectionneur national. En fait, le profil des deux joueurs se ressemblent à s’y méprendre. Deux milieux of- fensifs, tout deux âgés de 20 et 19 ans et auxquels la France fait les yeux doux.

Saâdane le rencontrera lors du prochain Istres - Clermont

Tout comme il le fera avec Feghouli qu’il rencontrera in- cessamment, Rabah Saâdane compte en faire de même avec Brahimi. Le coach des Verts rencontrera ce jeune joueur, en marge du match Istres - Clermont. Officielle- ment, Rabah Saâdane ira superviser Mickhael Fabre dont il a entendu dire le plus grand bien de la part de Hassan Belhadji, le coach des gardiens de but, et s’enquérir de l’état de forme de Rafik Saïfi. Mais il en profitera pour s’entrete- nir de vive voix avec Brahimi. Par cette approche, le sélec- tionneur veut connaître les projets du joueur et sa disponibilité à dire oui à une éventuelle sélection. Rabah Saâdane veut en fait s’assurer qu’entre l’Algérie et la France, le joueur a déjà tranché. Nous y reviendrons.

A. A. A.

le joueur a déjà tranché. Nous y reviendrons. A. A. A. Kebir supervisera Chakouri face au
Kebir supervisera Chakouri face au Standard de Liège Finalement, le sélectionneur natio- nal a décidé
Kebir
supervisera
Chakouri
face au
Standard de Liège
Finalement, le sélectionneur natio-
nal a décidé de faire suivre le latéral
droit de Charleroi,
Mohamed Cha-
kouri. Ce joueur, que Lamine Kebir
est allé superviser au cours
d’un
match la
semaine dernière, devra
évoluer encore une fois sous le regard
d’un membre du staff technique
na-
tional. Lamine Kebir, qui était rentré
avec un avis ambigu
concernant le
jeune joueur qu’il n’avait
vu jouer
que
pendant quarante-cinq
minutes,
repartira donc mercredi prochain
pour le superviser
de nouveau face
cette fois-ci au Standard
de Liège. Cet
intérêt insistant
confirme que Cha-
kouri demeure l’un des joueurs sus-
ceptibles de venir renforcer le
groupe, à l’occasion
du prochain
stage. L’absence, actuellement, d’un
arrière latéral droit type au sein de
l’équipe a
accentué l’intérêt de Saâ-
dane pour le joueur de
Charleroi.
Lamine Kebir pourrait
rester
jusqu’au 3 avril afin qu’il puisse le
voir encore une fois, lors du match
des play-off devant opposer le
2
GBA à Charleroi.
A. A. A.

Belaïd : «J’espère que M. Saâdane ne m’a pas vu face à Quevilly»

Eliminé avec son équipe Boulogne-sur-Mer par les amateurs de Quevilly (3-1), mardi soir en quarts de finale de la Coupe de France, et auteur notamment d'une grosse erreur ayant provoqué un but, Habib Belaïd n'avait pas trop le coeur à parler de son avenir avec l'équipe nationale. Né de père tunisien et de mère algérienne, le défenseur de Boulogne nous a quand même confié avoir une large préférence pour les Fennecs. S'il rêve du Mondial, il souhaite rester néanmoins prudent face à cette belle perspective. Il attendra de rencontrer Rabah Saâdane pour se prononcer définitivement.

Où en es-tu dans ta réflexion ? Dans ma tête, j'ai envie de jouer pour l'Algérie. C'est mon objectif. Maintenant, je vais essayer de me concentrer, car plus on en parle, plus je sors de ce qui est le princi- pal, c'est-à-dire le terrain. Je vais donc arrê- ter de penser à ça et après, advienne ce qui pourra. Dieu seul sait.

Jouer pour la Tunisie, c'est terminé ? Je n'ai plus de contacts. Ils sont venus à une époque. L'année dernière, on a essayé

venus à une époque. L'année dernière, on a essayé d'y aller, mais ils n'étaient pas enchantés.

d'y aller, mais ils n'étaient pas enchantés.

As-tu eu un contact directement avec Rabah Saâdane ? Non, je n'ai eu aucun contact avec lui. Je ne me prends pas la tête. S'il vient me voir lors du match contre le PSG (dimanche pro- chain au Parc des Princes), on verra. Mais j'espère qu'il n'aura pas vu le match contre Quevilly, car je n'ai vraiment pas été bon.

Le sélectionneur recherche en priorité un latéral droit. Es-tu prêt à jouer à ce poste, toi qui es surtout un défenseur central ? On verra, dès que je l'aurai vu. Pour l'ins- tant, je ne peux pas vous dire ''oui, je suis prêt à jouer latéral.'' Maintenant, c'est l'Equipe nationale et cela ne se refuse pas. Lilian Thuram a bien réalisé une grande car- rière en équipe de France en jouant d'abord latéral droit, alors que c'était un central au

départ. A un moment, il faut savoir se plier au collectif.

Connais-tu certains joueurs de l'Equipe nationale ? J'étais en contact avec Yacine Bezzaz avec lequel j'ai joué à Strasbourg. On se parle au téléphone de temps en temps. Les autres, comme Karim (Ziani), Mourad (Meghni), je les connais forcément, car on a évolué en- semble en France. Mais je n'ai pas de contacts particuliers avec eux.

Rêves-tu d'être en juin en Afrique du Sud avec le maillot de l'Algérie ? Bien sûr que c'est un rêve. Mais pour que cela devienne réalité, il va falloir d'abord se concentrer sur le terrain et faire de meilleurs matchs avec Boulogne.

Entretien réalisé à Paris par Sebti Djoudi

Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

7

Coup d’œil Équipe nationale

DelBosque

«L’Espagne ne fait pas partie des favoris»

«Drogba, Messi, Rooney et Ronaldo m’impressionnent»

Que pouvez- vous nous dire à propos de l'Afrique du Sud ? Que peut-on attendre
Que pouvez-
vous nous dire à
propos de l'Afrique du
Sud ? Que peut-on attendre
de la première Coupe du
monde de la FIFA organisée
sur le sol africain ?
Nous en avons eu un avant-
goût pendant la Coupe des
Confédérations. Nous nous
sommes fait une idée assez
claire de ce qui nous attend.
Mais avant tout, je crois que
nous avons tous, les entraî-
neurs comme les per-
sonnes impliquées dans
la Coupe du monde
dans un autre rôle,
l'obligation de faire la

L'Espagnol Vicente Del Bosque est un personnage à part. Issu d'une famille de cheminots, il a décidé d'emprun- ter une autre voie que celle de ses parents en consacrant sa vie au football. Le natif de Salamanque n'a pas eu à regretter cet aiguillage. Après une belle carrière professionnelle pour l'essentiel tissée au Real Madrid, il a suc- cédé à Luis Aragonés à la tête d'une Furia Roja fraîchement sacrée championne d'Europe. Aujourd'hui, avec la tranquillité qui le caractérise, il se prépare pour le grand saut de sa carrière : la Coupe du monde.

L'injustice. Et nous savons que le football est très propice à la tricherie et à toutes ces choses qui me déplaisent. Mais au fond, il faut être très prudent, car ce que l'on condamne chez les au- tres se passe peut-être dans sa propre équipe. Cela fait 41 ans que vous évoluez dans le football. De quoi le ballon rond vous a-t-il privé ? De rien… (il réfléchit). Je ne crois pas qu'il m'ait privé de certaines choses, au contraire. Bien sûr, j'ai mon travail qui m'occupe toute la journée, mon travail dans le foot. Et je dois re- présenter la Fédération espagnole de la meil- leure des façons. Mais j'ai également une famille et elle passe avant tout. Je baigne dans ce milieu depuis que je suis ado, donc je sais de quoi il est fait. Revenons à l'actualité. Quel est le joueur qui vous impressionne le plus ? En ce moment, il y a quelques très bons joueurs qui évoluent presque tous en attaque. Plusieurs joueurs sont capables de faire la diffé- rence : Lionel Messi, Cristiano Ronaldo, Wayne Rooney et Didier Drogba forment un quatuor fantastique. Il n'y a pas d'Espagnol dans cette liste. C'est cela qui fait la force de l'Espagne ? Le fait de ne pas dépendre d'individualités ? Je ne sais pas. Le football est un sport collec- tif, mais on a besoin d'individualités pour faire la différence. Nous avons ce type de joueurs dans tous les compartiments : depuis les cages jusqu'à l'attaque, en passant par l'entrejeu. Nous avons de grands joueurs. In fifa.com

meilleure publicité de l'Afrique. Ce continent en a besoin, et je crois que cette compétition aura le même succès que les dix-huit édi- tions précédentes. Depuis le tirage au sort, quelle est la question qui revient le plus souvent chez les journalistes ? On me demande sans cesse si nous sommes candidats pour le titre. Si nous ne sommes pas tout à fait d'accord sur ce point, il faut accepter que l'on nous donne ce statut en raison de notre titre européen et de nos séries de victoires. Qu'est-ce qui vous fait dire que vous n'êtes pas favoris ? Au fond de nous, nous savons qu'il y a de très grosses équipes en face. En Coupe du monde, il n'y a plus de petites équipes ou d'immenses sur- prises. Nous devons rester très concentrés pour éviter d'être surpris par la Suisse, le Chili ou le Honduras. Qui est le vrai Vicente del Bosque ? En apparence en tout cas, vous renvoyez une image de tranquillité absolue… Eh bien non, je ne suis pas tranquille ! (rires). Mais bon, tant mieux si c'est l'image que je donne… Ce qui est étonnant, c'est que votre père, un cheminot, avait la réputation d'avoir un gros caractère. C'est vrai ? Non, pas du tout ! (rires) Pas du tout ! (nou- veaux rires) Mon père était un homme très pru- dent. Peut-être très à cheval sur ses principes, mais c'était un mec bien Qu'est-ce qui vous fait sortir de vos gonds ?

mec bien Qu'est-ce qui vous fait sortir de vos gonds ? Au chevet du patient anglais

Au chevet du patient anglais

D avid Beckham est un habitué des mé- dias. Cela fait 18 ans qu'il fait réguliè- rement la une des journaux, et pas

seulement dans la presse sportive. Pourtant, le milieu de terrain anglais a dû être surpris par le gigantesque élan de sympathie qu'a suscité sa rupture du tendon d'Achille, contractée le dimanche 14 mars lors du match remporté 1-0 par l'AC Milan contre le Chievo. Cette bles- sure est synonyme pour Beckham d'absence à la Coupe du monde de la FIFA 2010, au plus grand désarroi des supporters anglais et de tous les amateurs de football qui se réjouis- saient à l'idée de le voir en action, l'été pro- chain en Afrique du Sud. Ironie de l'histoire, l'ancien joueur vedette de Manchester United et du Real Madrid avait obtenu d'être prêté à l'AC Milan afin de montrer à Fabio Capello qu'il était apte à disputer le tournoi suprême du football mondial.

Leonardo : «Nous étions dégoûté»

Le premier à commenter la mauvaise

nouvelle a été Leonardo : «Ça nous fait mal pour lui. C'est un garçon extraordinaire», re- grette l'entraîneur brésilien de l'AC Milan, lo- giquement attristé. «En toute fin de match, nous marquons ce but qui nous met à un point du leader. En temps normal, tout le monde au- rait été fou de joie mais aujourd'hui, personne n'avait envie de célébrer. Quand il a quitté le terrain, Beckham m'a dit que la blessure était grave. Quand le tendon lâche, tout part avec. Le muscle commence à remonter. Ça me désole vraiment pour lui.»

Capello : «C’est un coup dur»

Un autre Italien a été prompt à offrir son soutien, en la personne de Fabio Capello, an- cien entraîneur de Beckham au Real Madrid et actuellement sélectionneur de l'Angleterre : «Je suis très triste pour David. C'est un grand pro- fessionnel. Il a travaillé très dur afin d'être prêt pour la Coupe du monde. C'est un coup très dur pour lui de ne pas pouvoir y participer. Je lui ai

très dur pour lui de ne pas pouvoir y participer. Je lui ai parlé pour le

parlé pour le réconforter et lui proposer de venir avec nous en Afrique du Sud.»

Gary Neville : «C’est une énorme injustice»

Le meilleur ami de Beckham dans le

monde du football, Gary Neville, est convaincu que son ancien coéquipier à Man- chester reviendra à son meilleur niveau : «Il a tout donné pour jouer cette Coupe du monde. Il a participé à tous les matchs de qualifications de l'Angleterre. Il a toujours été dans le groupe. C'est une situation difficile à imaginer. La Coupe du monde ne revient que tous les quatre ans, mais pendant toute votre carrière, vous rêvez d'y participer. Si le destin vous en prive, vous le ressentez comme une énorme injustice. C'est pour ça que tout le monde est peiné pour David. Mais le connaissant, il va revenir, de façon très professionnelle comme toujours. Il va travailler aussi dur que possible et dans quelques mois, il fera son retour au plus haut niveau.»

Boby Charlton : «David a beaucoup de ressources»

Avis pas tout à fait partagé par Sir Bobby Charlton : «C'est peut-être la fin de sa carrière. Je ne le souhaite évidemment pas, mais c'est une possibilité. Il est forcément très déçu, car il doit se dire qu'il n'aura plus l'occasion de participer à une Coupe du monde. Cela dit, David a beau- coup de ressources et on ne sait jamais ce qui peut arriver. Il va peut-être revenir et rejouer, mais ce n'est pas garanti. Ma carrière interna- tionale a pris fin avec la défaite contre l'Alle- magne de l'Ouest en Coupe du monde 1970. Celle de David se termine différemment. Il aura de gros regrets, s'il ne rejoue pas pour l'Angle- terre», affirme l'ancienne légende des Red De- vils et de l'équipe d'Angleterre.

Bruce Arena (ent. Los Angeles Galaxy) : «Il aura tout notre soutien»

Aux États-Unis, l'entraîneur de Beckham au Los Angeles Galaxy, Bruce Arena, a fait part du soutien total du club à son milieu de ter- rain. «Les blessures font malheureusement par- tie du football. C'est encore plus triste quand cela vous empêche de réaliser votre rêve, en l'oc- currence de représenter votre pays en Coupe du monde. Nous allons le soutenir à fond pour qu'il se rétablisse et revienne sur les terrains le plus tôt possible.»

Blatter (pdt de la FIFA) : «Je suis solidaire avec lui»

Beckham a reçu des témoignages de sympa- thie des plus hautes personnalités de ce monde, à commencer par Joseph S. Blatter. Le président de la FIFA a exprimé ses regrets que Beckham «ne participe pas à une quatrième Coupe du monde de la FIFA, ce qui aurait constitué un record pour un joueur anglais.» Blatter s'est dit également solidaire de Beck- ham pour supporter «la douleur physique aiguë» qui doit être la sienne en ce moment. Le

Premier ministre britannique, Gordon Brown, a lui aussi pris sa plume pour remercier Beck- ham de son rôle de formidable ambassadeur du football anglais et lui souhaiter un bon ré- tablissement.

Carol Ann Duffy (poétesse anglaise) : «J’avais l’impression d’assister à une tragédie»

La poétesse lauréate 2009 au Royaume-Uni, Carol Ann Duffy, a elle aussi exprimé sa solli- citude, dans une petite composition intitulée Achille : «Dans la culture populaire, Beckham est une figure presque mythique. Sa vie est un exemple. Comme les grands héros grecs, il y a chez lui le triomphe et la tragédie. Sous beau- coup d'angles, Beckham est comme le commun des mortels. Mais grâce au football, il est devenu un héros et ce qui nous intéresse tous, c'est justement la réaction des héros quand ils redeviennent hu- mains. Voir Beckham incapable de marcher et en train de pleurer sur le bord du terrain… on avait l'impression d'assister à une tragédie. Tout l'argent et tous les avions privés du monde n'y changeront rien. C'était assez boule- versant.»

Beckham : «Merci à tous !»

Et qu'en pense l'intéressé ? Fidèle à son style, Beckham s'est exprimé quasiment à la manière d'un chef d'État : «J'aimerais profiter de cette occasion pour remercier tous ceux qui m'ont en- voyé des messages de soutien. J'ai été très tou- ché. L'opération s'est bien passée et je tiens à remercier le Dr Orava et tous ceux qui ont veillé sur moi pendant mon séjour en Finlande. J'ai le moral. Je vais consacrer les prochains mois à ma rééducation.» Le monde du football espère qu'il tiendra parole pour le revoir à nouveau sur les terrains le plus tôt possible.

In fifa.com

8

Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

Coup réussi JSK

Geiger

«L’équipe a bien récupéré du voyage à Tunis»

«L’équipe a bien récupéré du voyage à Tunis» L es Canaris ont enchaîné hier avec leur

L es Canaris ont enchaîné hier avec leur troisième séance d’entraînement de la semaine en prévision du match de mise à jour qui les mettra aux prises demain après-midi avec le WAT. Une

séance qui a vu le retour au travail de l’entraîneur adjoint Mourad Karouf qui aura raté les deux premières séances pour des raisons personnelles, comme nous l’évoquions dans nos précédentes éditions. A l’issue de la séance, le premier res- ponsable technique de la JSK, Alain Geiger, a tenu un point de presse au siège du club dans le- quel il est revenu avec plus de précisions sur cer- tains détails touchant directement l’actualité de son équipe, et surtout du match de demain face au WAT. Geiger nous fera savoir que les joueurs qui reviennent d’une participation africaine ont bien récupéré du dernier déplacement à Tunis. «L’équipe se trouve en bonne santé, on a mis en place un programme visant à permettre aux joueurs de bien récupérer du dernier voyage et aussi les préparer au match face au WAT. Le tra- vail s’est déroulé comme vous l’avez dû le constater dans de bonnes conditions. Nous sommes mis dans une situation favorable, à nous d’enchaîner avec un autre bon résultat à l’extérieur», a dit Geiger.

«La stratégie à adopter face à Tlemcen sera connue aujourd’hui»

A l’exception de Hamiti victime d’une élonga- tion à la cuisse et Ziti touché à la cheville, l’en- traîneur a pu disposer de l’ensemble de ses joueurs depuis la reprise des entraînements di-

Coach-supporters, le courant passe

très bien

Hier matin, ils étaient nombreux les supporters de la JSK venus à la rencontre de l’entraîneur Alain Geiger. En effet, à sa sortie des vestiaires, Geiger, qui a rejoint la direction du siège du club via les tribunes, a été retenu par de nombreux supporters qui lui ont demandé tout simplement de qualifier la JSK aux poules de la League des champions. Visiblement, ils ont tenu à encourager le coach qui aura découvert encore une fois à quel point les amoureux de la JSK aimaient leur équipe. Geiger leur a promis de réussir une belle performance à Tizi, qui verra la JSK l’emporter face aux Tunisois. Une réponse qui a fait plaisir aux supporters qui ont profité de l’occasion pour prendre quelques photos souvenir avec le coach.

manche dernier à Tizi Ouzou. Geiger a mis en place plusieurs variantes dans l’optique d’arrêter d’une manière effective la stratégie à adopter à Tlemcen face à l’équipe locale. Jusqu’à hier, le coach n’avait pas tranché quant à la tactique avec laquelle son équipe évoluera face à Tlemcen, tout en rassurant qu’il avait plusieurs plans. «Plusieurs formules peuvent être utilisées, tout sera décidé lors de l’ultime séance. On pourra jouer avec une dé- fense à quatre, comme on pourra adopter une dé- fense à cinq», a laissé entendre Geiger.

«Rester attentifs devant Djalit et Ghezzal»

S’agissant de son adversaire du jour, battu mardi dernier à Batna part le CAB par trois buts à un, Geiger n’est pas sans savoir que le WAT dis- posait en plus d’une paire axiale qui a déjà fait ses preuves à la JSK, Hebri-Boudjakdji qui, à l’occa- sion, profitera de sortir le grand jeu et empêcher leur ancienne formation de repartir avec un ré- sultat positif. Il y a aussi les deux avant-centres internationaux évoluant en équipe A’ que l’ar- rière-garde kabyle devra surveiller de près, le duo Djalit-Ghezzal en l’occurrence. «Je sais que l’équipe adverse renferme deux talentueux avants- centres qui pourraient créer le danger. Pour cela je demanderai à mes défenseurs, surtout qui seront chargés d’assurer l’arrière-garde, de rester attentifs durant tout le temps que va durer le match», a dit Geiger.

«Le retour de Meftah me soulage»

L’entraîneur Geiger n’a pas caché son soulage-

ment d’avoir récupéré cette semaine son latéral droit, l’international Meftah en l’occurrence. Il a tenu à confirmer que son absence se fait sentir à chaque fois, car non seulement il apporte un plus à la défense, mais avec ses remontées en attaque il donne du soutien à la ligne offensive kabyle. «Naturellement, je suis content d’avoir récupéré mon latéral droit qui a été absent pour le dernier match face au Club Africain. Sa présence face au WAT sera positive pour toute l’équipe, car il ap- porte un grand plus, au point même où il a déjà marqué des buts. Souvent par penalty mais il faut toutefois admettre que lorsque nous marquons sur une action, souvent il est à l’origine de la dernière passe. Donc le retour de Meftah donnera du punch à la JSK face au WAT», a expliqué Geiger.

«Après le WAT, on pensera au match retour face au Club Africain»

A notre question de savoir s’il pensait déjà au match retour, qui verra la JSK accueillir le Club Africain à Tizi Ouzou vendredi prochain (la pre- mière manche s’est soldée sur un score de parité 1-1), l’ex-international suisse nous a avoué :

«Non ! Je n’y pense même pas pour le moment. Je préfère d’abord préparer le match de championnat puis à la reprise des entraînements, au début de la semaine prochaine, on tracera un programme en conséquence. Certes, j’ai déjà une idée sur mon ad- versaire maintenant il ne nous reste qu’à bien jouer pour nous qualifier.» Lyès A.

Belkalem

qu’à bien jouer pour nous qualifier.» Lyès A. Belkalem suspendu face au WAT L a JSK

suspendu face au WAT

L a JSK sera privée demain face au WAT des services de son défenseur axial, Essaid Belkalem. Le natif de

Mekla ne sera pas du voyage aujourd’hui

avec son équipe à Oran. La raison de sa non-convocation est due à sa suspension pour le match de demain pour cumul de cartons.

Il s’est contenté de tours de piste

Hier, Belkalem ne s’est pas entraîné avec le groupe. Renseignements pris, il aurait res- senti quelques douleurs au niveau du dos. Le défenseur axial s’est juste contenté de quelques tours de piste avant de quitter le terrain.

Départ ce matin à Oran

C’est tôt ce matin, à 6h30, que les Canaris ont pris la route vers l’aéroport international Houari- Boumediène, d’où ils rallieront la capitale de l’Ouest, Oran. Le vol étant prévu à 9h.

Ultime séance sur place

Le staff technique compte organiser une ultime séance d’entraînement cet après-midi à Oran. L’occasion d’arrêter la stratégie avec laquelle la JSK évoluera demain face au WAT.

Les Canaris rallieront Tlemcen demain

Les Jaune et Vert passeront la nuit d’aujourd’hui à Oran. Le départ vers Tlemcen est prévu par route, demain matin.

Nessakh rejoindra le groupe sur place

Le latéral gauche Nessakh a été autorisé par la direction à prolonger son séjour à Oran, sa ville de résidence. Nessakh n’est pas resté inactif depuis que la JSK est revenue de Tunis, du moment qu’il a retrouvé avec plaisir son ex-formation, l’ASMO, avec laquelle il s’est entraîné tout au long de la semaine. D’ailleurs, le staff technique a jugé utile de le retenir parmi les 18.

staff technique a jugé utile de le retenir parmi les 18. Equipe probable Hadjaoui, Meftah, Oussalah,

Equipe probable

Hadjaoui, Meftah, Oussalah, Coulibaly, Berchiche, Belabès, (Maroci), Cherif El Ouazzani, ECh Chergui, Teadjar, Aoudia, Yahia Cherif.

JSK-Club Africain, le 2 avril, en diurne

Alors que tout portait à croire que le match retour JSK-Club Africain pourrait avoir lieu en nocturne, du moins en semi-nocturne, c'est-à-dire à 17h, on a appris du premier responsable technique de la JSK, Alain Geiger, que le match était programmé pour le vendredi 2 avril, à 15h. L’entraîneur a même souhaité rencontrer son président pour lui faire part de cette option qui arrangera son équipe en premier lieu, étant donné que les Tunisois sont habitués à jouer en nocturne.

18 joueurs retenus

Pour le déplacement d’aujourd’hui à Oran, le staff technique a arrêté une liste de 18 joueurs. Les non concernés par le match sont Berrefane, Hamiti, Ziti, Saïdi et Belkalem.

Anniversaire

Anniversaire Aujourd’hui, c’est un grand jour chez les Kali. Notre adora- ble poupon, Taym, soufflera sa

Aujourd’hui, c’est un grand jour chez les Kali. Notre adora- ble poupon, Taym, soufflera sa première bougie au grand bonheur de ses pa- rents et de toute la fa- mille. En cette heureuse circonstance, tout le monde lui sou- haite, bonheur, santé et joie pour et une longue vie aux côtés de ceux qui le chérissent.

Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

9

Coup risqué JSK

Tedjar Hadjaoui a une entorse au poignet «On a tout ce qu’il faut pour battre
Tedjar
Hadjaoui a une
entorse au poignet
«On a tout ce qu’il faut
pour battre le WAT»
L e portier n° 1 de la JSK, Samir Hadjaoui, n’a pas pu aller hier matin au
terme de la séance d’entraînement. Il a été victime d’une entorse au poignet
lors du dernier exercice de tirs au but. Voulant repousser un tir allant
mourir au fond de ses filets, Hadjaoui s’est fait très mal. Le kiné qui a
A
24 heures du
accouru pour s’enquérir de l’état de sa blessure a vite décidé de le renvoyer aux
vestiaires pour des soins appropriés. Résultat, Hadjaoui sort avec un bandage au
niveau du poignet gauche.
Guillou : «Rien de grave,
il pourra jouer demain»
Le kiné de la JSK, Guillou, que nous avons retenu hier à l’issue de la séance
d’entraînement pour en savoir plus sur le cas Hadjaoui, victime
d’une blessure lors de la séance d’entraînement, s’est montré
rassuré et confiant : «Il a voulu arrêter un ballon et il s’est fait
mal au niveau du poignet. Je l’ai consulté, et j’ai pu constater que
son cas ne suscitait pas d’inquiétude.»
Hadjaoui : «Pour un portier,
c’est tout à fait normal»
Il a peur de rater le match face à la formation qui l’a vu grandir,
le WAT. Le portier de la JSK a vite rejoint, sur demande de
Guillou, le vestiaire après avoir contracté au cours de la
séance d’entraînement une blessure au poignet. A sa
sortie, il portait un bandage. Toutefois, Hadjaoui
sera bel et bien là pour garder la cage de la JSK
demain. «Ce n’est pas grave, j’ai juste un peu
mal au niveau du doigt. C’est arrivé lors d’un
tir que je voulais intercepter, ce qui est tout
à fait normal pour un gardien de but.
Heureusement que ce n’est pas méchant.
Cela ne m’empêchera pas de jouer
demain», a rassuré Hadjaoui.
Lyès A.
déplacement à
Tlemcen, parlez-
nous de l’état d’es-
prit de votre
groupe appelé à
faire montre de
solidité
C’est vrai que ce ne
sera pas un match fa-
cile, c’est à nous jus-
tement de faire
preuve de présence
permanente sur le
terrain durant les 90
minutes du jeu. Nous
nous sommes bien
préparés en consé-
quence depuis notre
retour de Tunisie.
Nous savons déjà
quel genre de mis-
sion nous attend, et
nous voulons bien
réussir ce match
pour galvaniser notre
mental à une se-
maine d’une autre
importante sortie
que nous livrerons
cette fois chez nous
face aux Tunisois.
Pensez-vous que
Peut-être oui, mais
il faut savoir que les
matchs ne se ressem-
blent jamais. C’est
vrai qu’on a peut-être
cet avantage de
n’avoir pas joué de
match officiel cette
semaine, mais nous
revenons quand
même d’un voyage et
d’un match de Coupe
d’Afrique. L’essentiel
est que nous ayons
bien récupéré et nous
sommes déterminés
à arracher un résultat
positif. Nous avons
les moyens de le
faire, nous avons
même repris
confiance lors des
matchs qu’on a joués
hors de Tizi.
Parlons de votre
cas personnel.
Vous aviez été su-
pervisé la semaine
dernière par le sé-
lectionneur Ben-
chikha au 20-Août
comme à Tunis.
Gardez-vous l’es-
le
fait que le WAT
soit revenu d’une
défaite de Batna
pourrait vous ser-
vir, vous qui
n’avez pas joué
mardi dernier ?
poir de reprendre
votre place en EN
A’?
En Tunisie, je ne
pense pas qu’il soit
venu pour moi per-
sonnellement. Face
au Club Africain, j’ai
joué de la même ma-
nière qu’on me
connaît ; même face
au CRB, je crois que
c’était la même chose.
En fait, chaque
joueur travaille pour
porter un jour le
maillot de l’Equipe
nationale. C’est vrai
que j’avais l’espoir de
figurer dans l’effectif
retenu pour le der-
nier match joué à
Koléa, face à la Lybie,
et ma non convoca-
tion m’a un peu af-
fecté. Mais je ne
baisse pas les bras, si
jamais on me rap-
pelle je tâcherai de
ne plus quitter la sé-
lection.
On a même an-
noncé que vous
serez de retour
pour le prochain
match face à la
Libye…
Je l’espère bien, j’ai
vraiment envie de
faire partie de
l’équipe qui offrira la
qualification à l’Algé-
rie au CHAN 2011.
Entretien réalisé
par Lyès Aouiche

USMAn

Les Hooligans très contents après la victoire des Annabis

C’est comme ça qu’on vous aime !

victoire des Annabis C’est comme ça qu’on vous aime ! E t 1 et 2 et

E t 1 et 2 et 3 ! C’est apparemment le nouveau tarif des Annabis depuis le match de coupe face au CABBA, eux qui ont réédité la même per-

formance mardi dernier, face au MPSB, avec le luxe de ne pas encaisser le moindre but cette fois. Ce qui a énormément plu au public présent dans les travées du stade du 19-Mai qui commence de nouveau à rêver d’une fin de saison remarquable, avec pourquoi pas un titre, que ce soit en cham- pionnat ou en coupe, qui comblera de bon- heur tous les habitants de la ville bônoise.

L’USMAn reprend la 4 e place

Après l’euphorie née de la qualification aux quarts de finale de la Coupe d’Algérie, la bande à Amrani, qui n’a plus trouvé

pourtant le chemin du succès en cham- pionnat lors des quatre dernières journées, n’a pas raté cette fois l’occasion de faire le plein à domicile et se hisser à la quatrième place au classement général, en espérant glaner au minimum une place d’ici à la fin de saison, pour terminer le championnat à une place sur le podium.

Une victoire face au CRB propulsera davantage les Annabis

Les Rouge et Blanc, qui ne veulent pas sortir bredouilles cette saison, n’ont pas bé- néficié de repos. C’est ce qu’a décidé le coach Amrani qui s’attelle à préparer la prochaine sortie de son équipe, ce ven- dredi à Alger face au CRB, en match re-

tard. En cas de victoire, les équipiers de Re- mache se hisseront à… la deuxième place et talonner ainsi le leader mouloudéen, le temps que la JSK et l’ESS disputent leurs matchs en retard.

Revenir avec une victoire historique du 20-Août

En plus de l’importance de récupérer la seconde place au classement général, en cas de victoire ce vendredi, les protégés d’Abdelkader Amrani auront aussi le pri- vilège d’entrer dans l’histoire du club bô- nois, s’ils battaient, et ce serait une première depuis la création de l’USMAn en 1983, le CRB dans son jardin fétiche du

20-Août.

Amrani aura de gros soucis en défense

Même s’il a été retenu parmi le groupe des 18 face au Mouloudia de Batna, le dé- fenseur Zazou devra patienter avant de faire son grand retour dans le onze ren- trant. Il faut toutefois souligner que l’en- traîneur annabi est devant un vrai casse-tête en défense, avec l’indisponibilité de Benchergui et la suspension de Maïza pour cumul de cartons, sans oublier la dé- cision de Menadi de laisser le jeune Guechi à la disposition des juniors qui joueront un match capital de Coupe d’Algérie. Amrani pourrait trouver une solution en incorpo- rant l’émigré Sedki qui pourra fêter proba- blement face au CRB sa première titularisation depuis sa venue à l’USMAn en janvier dernier. Mehdi T.

Il a été la grande découverte de la rencontre

Kemari : «Je suis enfin libéré !»

◗◗ Critiqué depuis sa venue au club au mois de janvier dernier en compagnie de Sedki et Bendaha, l’attaquant émigré Kemari, et après quelques prestations en dents de scie ces derniers temps, au point de pousser Menadi à vouloir le renvoyer avant même la fin de saison, a profité de l’occasion de la réception du MSPB pour inscrire son premier doublé à domicile et devant les Hooligans. Une performance de taille qui devra libérer l’attaquant annabi : «Je suis vraiment aux anges, après mon premier doublé avec ma nouvelle formation. Ce qui me permettra de jouer plus à l’aise à l’avenir et mener mon club à la victoire.»

Bensaïd forfait face au Chabab

◗◗ Souffrant d’une petite gêne au genou, l’attaquant Bensaïd sera officiellement forfait pour le déplacement à Alger pour affronter le CRB, puisqu’il devra subir une IRM dans la journée pour connaître la gravité de sa blessure. Par ailleurs, le staff médical nous a confié qu’il s’agit pratiquement d’un cas similaire à son coéquipier Abdeslam qui a été contraint de s’absenter pour une petite semaine seulement aux entraînements.

Les Annabis narguent déjà les Kabyles

◗◗ Soulagés de voir les camarades de Boucherit battre la formation du MSPB, avec l’art et la manière, les Hooligans n’ont pas hésité de profiter de ces moments d’euphorie pour narguer les Canaris, en chantant haut et fort que la JSK subira le même sort lors du match des quarts de finale en Coupe d’Algérie qui se jouera une nouvelle fois à Annaba.

10
10

Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

Coup franc MCA

Besseghier

V ictime d’un étirement à la cuisse droite suite à un contact avec Dziri, Abdel-
V ictime d’un
étirement à la
cuisse droite
suite à un
contact avec
Dziri, Abdel-
kader Besseghier a été contraint
de céder sa place à la 83’ à Se-
nouci. Autant dire que cette mini-
trêve est tombée à pic pour le
joueur afin qu’il puisse prendre le
temps de se remettre de sa bles-
sure. «J’ai ressenti une vive dou-
leur à la cuisse droite, ce qui me
le penser que c’est un étirement
qui nécessite quelques jours de
repos. Autant dire que cette
mini-trêve est vraiment tom-
bée à pic pour que je puisse
Match USMH-MCA Ghrib : «Prêt à évoluer au 20-Août, mais pas avant que l’ESS n’ait
Match USMH-MCA
Ghrib : «Prêt à
évoluer au 20-Août,
mais pas avant que
l’ESS n’ait joué ses
matches en retard»
La décision
que
vient de prendre
la LNF en pro-
grammant
le
match face à
l’USMH pour
mardi
pro-
chain au stade
20-Août
a
scandalisé
tous
les
responsables
du
Mouloudia.
Alors que l’ESS compta-
bilise cinq matches en retard, la ligue n’a
pas trouvé mieux que de programmer
cette affiche face à l’USMH
au lieu de
mettre sur pied un calendrier qui
per-
mettrait
aux Sétifiens
de jouer toutes
leurs rencontre
en retard.
A ce
sujet,
Omar Ghrib a été catégorique
: «Nous
respectons la Ligue nationale et la FAF,
mais c’est bafouer l’éthique sportive que
de
vouloir programmer à tout prix
ce
match face à l’USMH, alors que
l’ESS
compte presque six rencontres
Il serait logique que l’Entente
en retard.
joue toutes
ces rencontres et ensuite on parlera de ce
match face
à l’USMH.
On
est prêts
à
jouer au 20-Août ou ailleurs,
mais pas
avant que les Sétifiens ne s’acquittent de
ses matches en retard. C’est une question
de principe. Trouvez-vous normal qu’on
joue pratiquement chaque
trois jours,
alors que Sétif ne joue aucun match ? La
ligue devrait régler ce problème,
car dans
aucun pays au monde on ne risque de
trouver une équipe qui comptabilise au-
tant de matches en retard.»
T. Che

«C’est plutôt Dziri qui a bien su jouer le coup»

du derby algérois, Abdelmalek Mokdad s’est produit durant une heure de jeu avant de se faire rem- placer par Billel Attafen. Cette fois-ci, l’ex-joueur de l’US Créteil n’a pu distiller une passe décisive comme ça été le cas vendredi passé contre le CAB à Rouiba. Quelque peu émoussé physique- ment, Mokdad a dû sortir pour laisser sa place à Attafen. A noter enfin que Mokdad s’est envolé hier à destination de l’Hexagone pour se ressourcer. Le milieu de terrain devra rallier le pays dimanche, soit le même jour que François Bracci.

T. Che

soigner mon bobo», nous a confié à la fin de la rencontre Besseghier qui n’a pas manqué de revenir sur le penalty accordé par l’arbitre aux Usmistes. «Il n’y avait pas penalty, car je peux vous assurer que je n’ai pas commis de faute sur Dziri qui a bien su jouer le coup. D’ailleurs, il y a les images de la télévision qui sont là pour confirmer mes dires», nous précisera l’enfant de Mascara qui a profité de cette accalmie pour rallier sa ville natale question de décompresser auprès de sa fa- mille.

Mokdad depuis hier en France

De retour au premier plan lors

Il a été de nouveau le bourreau des Usmistes

Derrag a retrouvé sa verve

nouveau le bourreau des Usmistes Derrag a retrouvé sa verve Alors que le match était serré,

Alors que le match était serré, Mo- hamed Derrag a su se faire oublier pour surgir juste avant la pause et mettre le cuir au fond des filets de Abdouni débloquant ainsi une si- tuation qui paraissait bien compro- mise vu la bonne production des gars de Soustara durant le premier half. C’est la deuxième fois en une semaine que Derrag parvient à plan- ter une banderille au fond des filets des Rouge et Noir dont il est ainsi devenu le bourreau.

C’est son 4 e but de la saison

Avec ce but, Derrag a porté son total à trois réalisations en championnat qui viennent s’ajouter au but inscrit mardi passé en Coupe d’Algérie face à l’USMA. Le numéro 9 mouloudéen compte désormais quatre unités dans son escarcelle et sept passes décisives. Son retour en force ne pourra que faire du bien à son équipe qui attend beau- coup de lui lors de ses prochains ren- dez-vous.

T. Che

Bedbouda : «Nous avons tous une pensée pour la famille Gherab»

Titularisé à la place de Har- kat, Brahim Bedbouda a fourni un gros match face aux Usmistes une semaine après avoir été leur bour- reau en Coupe d’Algérie.

obtenue face à l’USMA, en championnat cette fois ? Nous sommes tous contents et soulagés d’avoir pu remporter cette victoire, car ce n’était pas du tout évident de battre cette équipe de l’USMA une seconde fois au cours de la même semaine. Ne pensez-vous pas que votre adversaire a été plus tenace cette fois-ci ? On savait que ça allait être très difficile surtout que l’USMA a abordé ce derby avec un effectif sensiblement remanié. La preuve, ce match s’est joué sur des détails qui nous ont été favorables. Ne croyez-vous pas que le tournant du match a été ce penalty manqué par Ghazi ? Effectivement, on peut voir les choses sous cet angle, car qui sait ce qui se serait passé si l’USMA avait égalisé. Puis, nous avons de la réussite sur le second but ins- crit contre leur camp qui nous a permis de prendre le dessus pour pouvoir ensuite gérer la partie jusqu’au coup de sif- flet final. Vous avez été décisif en repoussant sur la ligne le tir de Hamidi qui prenait le chemin des filets alors que le score était d’un but à zéro Si le coach m’a aligné, c’est parce qu’il a confiance en moi. De ce fait,

j’ai essayé de remplir convenable- ment ma tâche. Sur la tentative de Hamidi, je me suis immédiate- ment positionné derrière Zemma qui était sorti pour contrer l’atta- quant de l’USMA qui a réussi à mettre une balle piquée qui pre- nait le chemin des filets. Heureu- sement, j’étais bien placé pour dégager le cuir évitant une égalisa- tion certaine. Avec cette victoire vous avez réalisé la bonne opération de cette 26 e journée. Le titre semble plus que jamais promis à votre équipe, n’est-ce pas ? Pas du tout. Certes, nous avons fait une bonne opération, mais tant que l’ESS n’aura pas joué tous ses matches en retard on ne peut jurer de rien. Pour nous, les choses sont simples, nous ferons tout pour rester sur cette dynamique. D’ailleurs, nous tâcherons de bien profiter de cette période de repos pour recharger nos batteries, car l’ensemble du groupe a été émoussé par ce calendrier démen- tiel auquel il a été soumis cette se- maine. On vous laisse le soin de clore cet entretien Nous avons tous une pensée pour la famille Gherab, car notre pote Rabah, qui évolue avec nous, vient de perdre son père, Allah yarrahmou. Nous lui dédions cette victoire.

Un mot sur cette belle victoire
Un mot sur cette belle victoire

Entretien réalisé par Tarek Che

Amrous :

«Je remercie Djezzy pour son aide précieuse»

Amrous : «Je remercie Djezzy pour son aide précieuse» Au moment de quitter l’enceinte du 5-Juillet,

Au moment de quitter l’enceinte du 5-Juillet, le président du Mouloudia, Sadek Amrous, a tenu à remercier le directeur de l’opérateur de téléphonie mo- bile Djezzy pour son aide pré- cieuse. En effet, ce dernier a débloqué une coquette somme pour venir en aide au Doyen. «Je veux remercie le président de Djezzy pour son aide précieuse. Cette boîte nous a débloqué une importante enveloppe financière synonyme de bouffée d’oxygène pour notre équipe et les finances du club. Je tiens aussi à féliciter mes joueurs pour leur victoire qui nous permet de consolider notre fauteuil de leader», nous a indiqué le boss du MCA.

Zemma prend le dessus sur Ghazi

a indiqué le boss du MCA. Zemma prend le dessus sur Ghazi Auteur du troisième but

Auteur du troisième but sur pe- nalty face à son ancien club, le gardien mouloudéen, Moha- med Amine Zemmamouche, avait suscité la colère des Us- mistes et notamment leur joueur Karim Ghazi qui n’avait hésité à critiquer l’attitude de son ex-partenaire estimant qu’il n’avait pas à se charger de la transformation du coup de pied de réparation et encore moins à manifester aussi ostensiblement sa joie après avoir inscrit de la sorte le troisième but du MCA. Ce mardi, en championnat, Ghazi avait cru pouvoir se ven- ger en se proposant de botter le penalty sifflé en faveur de l’USMA à la 50’. Mal lui en pris, car, sans doute aveuglé par son profond désir de revanche, il ne pu que voir son tir s’écraser sur la transversale pour le grand plaisir des Mouloudéens en gé- néral et de Zemma en particu- lier. Ce dernier venait de remporter ce duel qui a été dé- cisif dans le résultat final.

8 millions ont été perçus avant-hier

Tous les joueurs ont été agréa- blement surpris en percevant chacun 8 millions de centimes à leur arrivée à l’hôtel Emir après le derby. Cette prime re- présente la récompense due après le match nul obtenu face à l’USMB et la victoire réalisée à domicile face à l’ASO.

T. Che

Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

11
11

Coup ferme MCA

Bracci

«Gardons les pieds sur terre car le chemin qui mène au titre est encore long»

terre car le chemin qui mène au titre est encore long» A près le coup de

A près le coup de sifflet final, c’est

avec un sourire qui en disait long

que François Bracci a abordé la

«Babouche a atteint le stade de la saturation»

Commettant des erreurs très inhabi-

tuelles, avant-hier face à l’USMA, que ce soit en défense ou à la relance, Réda Babouche ne s’est jamais montré à son aise lors de ce derby. Mais Bracci à une explica- tion pour justifier la baisse de

sélection nationale.»

«Je ne pouvais prendre de risques avec Harkat»

«Je sais que Harkat doit être déçu de ne pas

avoir joué cette rencontre, face à son ancien club, mais je ne pouvais prendre de risques par rapport à sa bles- sure et sa forme physique,

conférence d’après-match. Victo-

rieux pour la deuxième fois en une semaine face aux gars de Soustara, le technicien corse ne veut surtout pas verser dans un opti- misme béat, bien que son équipe caracole en tête du classement avec une avance conséquente sur les poursuivants immé- diats. «Je ne peux qu’être satisfait de cette vic- toire, que nous avons obtenue avec les tripes, car mes joueurs, qui étaient émoussés physi- quement suite au calendrier démentiel au- quel ils ont été soumis ces derniers jours, ont su puiser au fond d’eux-mêmes pour battre une bonne équipe de l’USMA qui a rajeuni sensiblement son effectif. Malgré le fait que nous ayons fait la bonne opération de cette journée de

Son retour est prévu pour dimanche Le retour du coach corse en Al- gérie est
Son retour est
prévu pour dimanche
Le retour du coach corse en Al-
gérie est prévu pour dimanche
prochain. Soit vingt quatre
après la reprise de ses
troupes.

forme de l’international mouloudéen. «Lors de ce derby, je reconnais que Babouche était un peu à côté. Mais il faut com- prendre aussi que le

vu qu’il manquait de compétition. J’ai donc opté pour Bedbouda qui est en très bonne forme et il l’a prouvé sur le terrain», a dit le coach du MCA.

joueur a disputé quatre matchs de haut niveau en dix jours, ce qui est énorme. Babouche a vraiment atteint le stade de la sa-

«Déçu qu’il n’y ait pas eu beaucoup de monde au stade»

«Ce derby a été programmé en nocturne, afin de permettre aux supporters des deux équipes de venir en nombre au stade. Même s’ils étaient près de 25.000 fans, je ne vous cache pas que j’ai été déçu, car je m’attendais à ce qu’il y ait 15.000 de plus. Je ne com- prends pas, nous sommes leaders du cham- pionnat, mais cela ne semble pas suffire à attirer un grand nombre au Stade Olym- pique, comme ce fut le cas les saisons précé- dentes», s’est interrogé Bracci qui voudrait se produire avec sa bande de jeunots dans un stade archi-comble, comme lorsqu’il drivait le Doyen en 2006.

Il a rallié hier l’Ile de Beauté Après avoir enchaîné trois vic- toires en une
Il a rallié hier
l’Ile de Beauté
Après avoir enchaîné trois vic-
toires en une semaine, François
Bracci s’est envolé, hier, à destination
de la France. C’est à l’île de Beauté que
Bracci devra se ressourcer durant
quatre jours auprès des siens. Cela
va lui permettre d’évacuer tout le
stress et la pression qu’engen-
dre cette quête du titre.

turation et cette période de repos ne pourra que lui faire du bien, car il reste le lea- der charismatique de

championnat, il est impé- ratif pour nous de gar- der les pieds sur terre, car le chemin qui mène au titre est en- core long. Il faudra garder ce même état d’esprit jusqu’à l’ul- time journée du championnat, si on veut décrocher ce titre qui

notre équipe», nous ex- pliqua l’ancien joueur de Marseille.

«Bouguèche est un joueur hors normes»

L’enchaînement des

fuit le club depuis plusieurs

matches ne semble pas avoir d’influence ou de répercussion négatives sur le rendement de Hadj Bouguèche qui a été, une nouvelle fois, phé- noménal face à l’USMA. Trois jours plus tôt, il a été le détonateur de la révolte moulou- déenne face au CAB avec son but égalisa- teur. Avant-hier, Hadji a été à l’origine du premier but de son équipe. Bracci a tenu à encenser son joueur en déclarant : «C’est simple, Bouguèche est un joueur hors normes. Le travail qu’il fait lors de chaque rencontre avec la même intensité et généro- sité, malgré l’enchaînement des matchs, prouve qu’il est exceptionnel. Il a une capa- cité physique à garder le même rythme du- rant toute la partie faisant de lui un élément essentiel dans notre équipe et même de la

années», a dit avec beaucoup de lucidité Bracci.

«Mes joueurs ont su être costauds pour enchaîner les matchs et les victoires»

«Je tiens à rendre hommage à mes joueurs qui ont su être costauds mentalement et phy- siquement pour enchaîner les matchs de haut niveau en un laps de temps assez court, avec le succès que l’on sait. Cela prouve que mon groupe a du tempérament et du caractère. Croyez-moi, ce n’était guère facile de gérer et surtout de bien négocier les trois matchs que nous avons disputés en une semaine», a confié l’entraîneur mouloudéen qui ne peut qu’être fier de sa bande de jeunots.

«C’est une bonne chose que Derrag ait confirmé son renouveau»

Pour conclure, Bracci a ouvert une petite parenthèse sur la prestation de Derrag qui a confirmé face à l’USMA son renouveau. «C’est une très bonne chose que Derrag ait confirmé son renouveau. Cela lui a d’ailleurs permis de retrouver sa place en Equipe na- tionale A’, ce qui pourrait se répercuter posi- tivement son rendement au MCA», nous a confié le technicien du club.

T. Che

Il s’est blessé à la cheville droite

Bouchama

«Je dédie cette victoire à mon petit frère»

Bouchama «Je dédie cette victoire à mon petit frère» I l a été, avant-hier, l’un des

I l a été, avant-hier, l’un

des meilleurs joueurs

de son équipe sur le

terrain. Nacim

Bouchama a récupéré un grand nombre de ballons au milieu du terrain. Mais un choc violent avec un joueur usmiste, peu après la demi- heure de jeu, lui a causé un bobo à la cheville gauche. Malgré la douleur, Bouchama n’a jamais laissé apparaître la moindre grimace durant toute la partie. «J’ai reçu un coup au niveau de la cheville gauche qui m’a fait souffrir, mais je me suis dit qu’il fallait aller jusqu’au bout. Maintenant, je vais profiter de cette période de repos afin de soigner ma blessure. Je profite de cette occasion qui m’est offerte pour dédier cette victoire à mon petit frère Kheirredine qui a tout juste trois ans et qui vient d’être circoncis.» En cette occasion, le collectif du Buteur félicite le petit Kheirredine qui, peut-être, fêtera à la fin de la saison le titre avec son frère Nacim qui est en train de réussir une très bonne saison avec le Doyen.

Il ne veut pas rater le stage de l’EN A’

C’est justement à cause d’une blessure à la cuisse que Bouchama n’a pas été retenu par Abdelhak Benchikha, le sélectionneur de l’EN A’, pour la rencontre aller face à la Libye. Ce samedi, Nacim a été convoqué pour un regroupement, afin de préparer le match retour. Le milieu récupérateur ne veut en aucun cas rater ce stage, comme l’attestent ses déclarations. «Je vais tout mettre en œuvre afin de ne pas rater ce stage avec l’Equipe nationale. J’ai déjà raté le match aller face à la Libye, j’espère ne pas connaître la même mésaventure pour le match retour. Je vais me soumettre à des soins intensifs afin de récupérer de ma blessure à la cheville. Défendre les couleurs de son pays mérite tous les sacrifices», a dit Bouchama.

T. Che Trois jours de repos pour les joueurs Le staff technique a accordé trois
T. Che
Trois jours de repos
pour les joueurs
Le staff technique
a accordé trois jours de
repos aux joueurs qui
pourront profiter de
cette accalmie pour rallier
leur ville natale.
Une occasion pour chacun de se remettre
des
efforts consentis durant cette semaine,
au cours de laquelle ils
ont disputé trois
matchs dont deux face à l’USMA.
Reprise samedi à Bouchaoui
C’est
samedi
à
16h30
qu’a
été
programmée
reprise
du travail,
à la
forêt
de
Bouchaoui.
la Une
reprise
sera
dirigée
par
Kamel
Achouri
et
Mourad
qui Benamer,
l’absence
Bracci
qui
reprendra
les
choses
en
main
pour dimanche. de
T.
Che en

12

Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

Coup de trop JSMB

La JSMB réanimée,

en attendant l’USMH

E ncore une fois, les gars

de Yemma Gouraya ont

l’USMH E ncore une fois, les gars de Yemma Gouraya ont face à un adversaire qui

face à un adversaire qui n’avait rien à perdre ou presque. Le but égalisateur des locaux, intervenu trois petites minutes après celui marqué par El Hadi Adel, nous conforte dans notre analyse. Ce n’est pas pour banaliser le point ramené de Bordj, loin de là, mais seulement pour dire que les Bé- jaouis auraient pu mieux faire et que la victoire était dans leurs cordes. Cela nous amène à dire aussi que les coéquipiers de Zerdab n’ont pas ap- pliqué les consignes de leur coach qui leur avait demandé de fermer le jeu, après avoir trouvé la faille. Quoi

qu’il en soit, il est certain que ce der- nier aura pris note pour éviter à son équipe de perdre des points précieux à chaque fois bêtement. Ce qui ris- querait d’hypothéquer l’objectif pour lequel Tiab et sa direction se sont fixés, c’est-à-dire faire mieux que la saison passée, soit se classer au moins deuxième, du moment que la JSMB a terminé la saison dernière à la troisième place derrière l’ESS et la JSK. En tous les cas, c’est un bon point de pris pour les Béjaouis qui auraient pu tout de même revenir au bercail avec les trois points de la vic-

toire, sans que l’on y trouve à re- dire. Mais il reste toutefois que les Béjaouis doivent confirmer à do- micile où ils ont perdu pas moins de 16 points depuis le début de saison.

Coaching gagnant de Menad Le driver béjaoui a su comment utiliser ses cartes, avant-hier, no- tamment en seconde période quand il procèdera à deux chan- gements qui ont porté leurs fruits, surtout au niveau du comparti- ment offensif. Le coaching de Menad a été judicieux à plus d’un titre. La preuve, le premier chan- gement opéré dans cette rencon- tre a été l’incorporation d’El Hadi Adel à la place de Zerdab en se- conde période. C’est d’ailleurs l’ex- Annabi, quelques minutes seulement après son incorpora- tion, qui donnera l’avantage pour son équipe en inscrivant un joli but de la tête, à la suite d’un centre en retrait du jeune Boukemacha. Après l’égalisation du CABBA, Menad, ayant senti le danger, fera sortir un attaquant pour le rem- placer par un demi-défensif, Karim Hachem, qui donnera plus d’équilibre à la défense. C’est ce qui a permis également à la JSMB de gla- ner au moins ce point. C’est dire que Menad a vu juste et que les éléments qui ont remplacé les titulaires et même ceux qui ont été alignés en deuxième mi-temps n’ont pas démé- rité. Le coach a ainsi su gérer son match et c’est grâce à son bon coa- ching que la JSMB a réussi à s’en sor- tir indemne de cette rencontre.

S. A.

réussi à revenir avec un

précieux point de leur péril- leux déplacement. C’est donc avec le sentiment du devoir accompli que les Béjaouis sont rentrés de Bordj où ils ont ac- croché le CABBA qui était toutefois prenable. Ce nul réa- lisé devant cette équipe vient à point pour soulager les sup- porters et aussi faire revenir le calme à la maison, après la dé- ception engendrée par la dé- faite concédée le week-end dernier devant l’ASO à domi- cile. Il est donc certain que ce point précieux remontera le moral des troupes. Toutefois, malgré ce nul réussi avant- hier, la formation de la JSMB n’est pas certaine de terminer le championnat sur le po- dium, comme le souhaitent les dirigeants, notamment les supporters. La JSMB, qui sem- ble alterner le chaud et le froid, a été incapable de conserver son acquis, comme cela a été le cas face au CABBA. Car faut-il préciser que la bande à Menad, après l’avance prise grâce but d’El Hadi, n’a pas trouvé mieux que de se faire rattra- per. Cette incapacité à préserver voire donner une marge rassurante n’a certainement pas échappé aux connaisseurs en la matière. D’ail- leurs, ce n’est la première fois que cela arrive aux Béjaouis cette saison. Ce fut le cas entre autres face à la JSK, l’USMAn. Aussi, il est impor- tant de souligner que la formation des Vert et Rouge s’est compliquée

une situation à sa portée pourtant

Zafour a purgé

La Commission de discipline a sanctionné le joueur Zafour Bra- him exclu lors de la dernière ren- contre pour cumul de cartons pour un seul match de suspen- sion. C’est ainsi que le joueur, qui a purgé lors de la rencontre d’avant-hier devant le CABBA, sera de retour en principe dès ce week-end, à l’occasion de la ren- contre devant l’USMH.

Reprise hier

Après la rencontre d’avant-hier face aux CABBA, le staff tech- nique de la JSMB n’a pas accordé de repos aux joueurs, comme cela se fait après chaque match. C’est ainsi que le driver Menad leur a donné donc rendez-vous pour la matinée d’hier, à 10h, au stade de l’Unité-maghrébine. Les joueurs ont eu droit à une séance de décrassage, afin de récupérer des efforts fournis lors de la ren- contre face au CABBA. Par de répit donc pour ces derniers qui devront toutefois entamer la pré- paration de la prochaine rencon- tre devant l’USMH prévue ce samedi à Béjaïa.

S. A.

tre devant l’USMH prévue ce samedi à Béjaïa. S. A. Après le match face au CABBA

Après le match face au CABBA

Dessatisfactionsmaisaussideslacunes

C ertes, la formation béjaouie a réussi à ramener un précieux point de Bordj, en
C ertes, la formation béjaouie a
réussi à ramener un précieux
point de Bordj, en fournis-
sant une prestation juste moyenne
devant cette équipe du CABBA qui
n’a rien prouvé face à des Béjaouis
très bien organisés, surtout au mi-
lieu du terrain. C’est ce qui a fait
partie du lot des satisfactions. En
parallèle, la bande à Menad pouvait
faire mieux, surtout en deuxième
période au cours de laquelle les at-
taquants béjaouis n’ont pas su com-
ment faire la différence et parvenir
au moins à préserver leur avance
voire ajouter d’autres buts.
pu marquer à maintes reprises,
n’était ce chat de Si Mohamed qui
repoussait tout. Ces signes de fai-
blesse constatés lors de ces der-
nières rencontres, surtout le
mauvais placement des joueurs
ainsi que les fautes de marquage,
devront être pris en considération
par les joueurs et l’entraîneur qui
devra trouver des solutions, et ce,
dès la prochaine rencontre, à domi-
cile, face à l’USMH.
trouver des solutions. Car juste
après sa sortie, c’est El Hadi qui a
dû animer le jeu. Ce qui ne l’a pas
empêché de marquer un joli but,
avant que les Bordjis ne reviennent
au score.
Une défense qui
manque de concentration
Le premier point faible constaté
lors des dernières rencontres dispu-
tées par les gars de Yemma Gou-
raya, c’est la déconcentration qui
caractérise le secteur de la défense
de la JSMB. Avant-hier aussi et
malgré le fait que Menad ait placé
cinq éléments dans ce comparti-
ment avec trois axiaux et deux laté-
raux, il y a eu un manque de
concertation. Les exemples ne ma-
quent pas, car même avant cette
rencontre, les buts encaissés face à
Annaba et l’ASO dernièrement en
sont la meilleure preuve. Même face
aux Bordjis, les défenseurs béjaouis
se sont montrés toujours fébriles et
les coéquipiers de Bitam auraient
Un milieu tout juste moyen
Encore une fois, l’entraîneur Djamel
Menad a bien étudié le jeu de l’ad-
versaire, car malgré les absences, le
coach a mis en place un dispositif
tactique judicieux avec deux récu-
pérateurs au milieu, en l’occurrence
Deghiche et Hamlaoui. Ces deux
éléments ont ratissé toutes les balles
en faisant preuve d’une grande dé-
termination, bloquant les atta-
quants bordjis dans leur camp. Ces
éléments ont même aidé les atta-
quants en leur offrant des balles dé-
cisives. Zerdab, qui avait la lourde
tâche de diriger de jeu, a réussi une
prestation remarquable en distillant
lui aussi des balles précises à ses co-
équipiers. Ce dernier, qui a réussi
un grand match, s’est toujours illus-
tré dans ce registre. Certes, la JSMB
ne renferme pas en son sein un vé-
ritable meneur de jeu. A cet effet,
Menad est appelé à chaque fois à
Une attaque
toujours inefficace
L’autre lacune constatée au sein de
la formation béjaouie, c’est cette
inefficacité qui caractérise la ligne
d’attaque. Les joueurs qui compo-
sent le front de l’attaque sont loin
de leur forme. Une inefficacité qui
commence à inquiéter plus d’un, en
commençant par le driver Menad
qui n’arrive toujours pas à expliquer
cette inefficacité. Avant-hier face au
CABBA, les attaquants béjaouis se
sont créé quelques occasions de
but, mais ces derniers n’ont réussi à
mettre qu’une seule balle au fond.
Il faut reconnaître que les coéqui-
piers de Zafour ont été très dange-
reux en attaque, mais sans être
efficaces. Malgré toutes les occa-
sions qu’ils ont eues, les attaquants
béjaouis n’arrivent toujours pas à
faire sensation et à marquer plu-
sieurs buts. Ce compartiment devra
se ressaisir et se racheter dès la pro-
chaine journée, en tentant de faire
de son mieux et permettre au club
de réaliser de bons résultats, surtout
à domicile.
S. A.
réaliser de bons résultats, surtout à domicile. S. A. El Hadi Adel marque son 3 e

El Hadi Adel marque son 3 e but

L’incorporation de l’attaquant El Hadi Adel en seconde pé- riode a été bénéfique, puisqu’elle a permis à l’équipe béjaouie d’ou- vrir la marque et sur- prendre le gardien bordji, Kial. «Caréca» a inscrit à l’occasion

son troisième but en championnat depuis le début de la saison, après les deux premiers marqués face à l’USMH et l’ASK.

Ceci devra lui permettre de re- prendre confiance et chasser la guigne qui le poursuivait depuis quelque temps.

Le mea-culpa de Si Mohamed

Une erreur flagrante a été commise par le portier Si Mohamed Cédric, trois minutes après le but marqué par El Hadi Adel. Ce qui a permis au joueur du CABBA, d’une frappe lointaine, de le surprendre, le

ballon ayant heurté la barre transversale, avant de rico- cher sur Si Mohamed qui, malen- contreusement, le propulsera dans ses filets. Cédric n’a pas manqué de se montrer déçu. Toutefois, il ne faut oublier que c’est lui qui a permis à son équipe de revenir au bercail avec ce point en repous- sant tout comme un chat et en dé- viant des balles de but. En dépit de ce but encaissé et de l’erreur qu’il a commise, le portier béjaoui n’a pas démérité tout eu long de la ren- contre. C’est dire que cette erreur est considérée comme un mea- culpa de sa part.

Boukemacha en

latéral droit

Contrairement à ses habitudes,

le

béjaoui, Nassim Bouke- macha, a joué l’intégra- lité de la dernière rencontre de son équipe dans un nouveau poste. Le joueur a succédé à son coéquipier Megateli qui a joué dans l’axe de la dé- fense, sur le flanc droit, en ayant accompli son devoir convenablement en défense. Il a d’ailleurs presque fermé toutes les issues face à ce poison nommé Bentayeb qui a fini par changer de couloir. Nassim a même aidé l’attaque par ses mon- tées. Mieux, c’est lui qui a offert la balle de but à El Hadi Adel en lui adressant un centre millimétré.

jeune milieu du terrain

Une amende de 30 000 DA pour les Béjaouis

Tout le monde sait que la der- nière rencontre qui s’est déroulée le week-end dernier à Béjaïa, entre la JSMB et l’ASO, a été mar- quée pas les contestations de déci- sions d’arbitrage. Ce jour-là ; l’arbitre M. Zouaoui a provoqué les supporters qui n’ont pas hésité

à

jeter tout ce qu’ils trouvaient sur

leur passage. C’est ainsi qu’avant- hier, la Ligue nationale de football

a

sanctionné le club d’une amende

de 30 000 DA pour jets de projec- tiles sur la pelouse.

Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

Coup de boule NAHD

13
13

Le calice jusqu’à la lie !

L es rares fidèles supporters qui continuent de soutenir l’équipe en cette période diffi- cile
L es rares fidèles supporters qui
continuent de soutenir
l’équipe en cette période diffi-
cile ont bu mardi le calice jusqu’à la
lie. C’est ainsi qu’ils ont assisté à un
autre semi- échec face au MCO qui

n’était pourtant pas un foudre de guerre. Les raisons de cette contre- performance qui enfonce davantage l’équipe vers la relégation sont mul- tiples. D’abord, il y a le problème de l’inefficacité de l’attaque qui a raté plusieurs occasions nettes de scorer, notamment en première période par Derrardja. Des occasions qui auraient pu mettre l’équipe à l’abri

d’un retour des visiteurs. A force de rater, l’équipe a fini par encaisser dans un moment fatidique. Le bu- teur oranais, El Bahari, a profité du manque de concentration des dé- fenseurs pour planter une bande- rille au portier Asselah. Et c’est la le deuxième point faible chez l’équipe du Nasria cette saison. Une défense gagnée par le doute et qui commet souvent des erreurs élémentaires, soit au début ou à la fin de chaque partie. Cette défaite a mis l’entraî- neur Mihoubi hors de lui. A la fin du match, il n’a pu tenir son self- control en déversant son méconten-

tement sur l’arbitre Necib qui, selon lui, a privé l’équipe d’un penalty qui aurait pu changer le cours du match. Certes, il y avait une main, mais il ne faut pas faire endosser l’entière responsabilité sur l’arbitre Necib. L’équipe est actuellement sous une forte pression et les joueurs ne peu- vent plus s’exprimer librement. Les joueurs semblent résignés à leur sort. Que de fois on les a vus menés au score sans parvenir à le remon- ter, et quand ils mènent, ils n’arri- vent pas préserver leur acquis. C’est toute la différence par rapport à la

saison passée.

S. H.

Ammoura

«ElBaharim’aagressé»

L e jeune attaquant Ammoura a af-

firmé que le joueur El Bahari l’a

insulté et agressé au moment où

il effectuait des échauffements durant la pause citron. «El Bahari m’avait insulté avant de m’agresser au moment des échauffements entre les deux mi-temps. Je ne comprends pas le comportement du joueur qui a agi ainsi sans aucune rai- son», dira en substance Ammoura. Un comportement qui a soulevé le cour- roux des supporters qui ont bombardé de projectiles le vestiaire du MCO à la fin du match. Il n’y a pas que lui qui était à l’origine de la révolte des suppor- ters. Bengoreine, expulsé d’ailleurs par l’arbitre, s’est rendu coupable d’un bras d’honneur en direction des supporters, au moment de l’égalisation.

en direction des supporters, au moment de l’égalisation. Derrardja souffre d’une blessure L’attaquant Walid

Derrardja souffre d’une blessure

L’attaquant Walid Derrardja a eu un rendement honorable en première période. Malheureusement pour lui, il a manqué de réussite à l’approche des bois. Toutefois, l’international Espoir du Nasria n’a pu terminer le match, du moment qu’il a dû céder sa place en deuxième période à Siouane, à cause d’une blessure au pied.

Harrouche très sollicité

Le milieu offensif Hocine Harrouche, prêté au NAHD durant le mer- cato, confirme de plus en plus son statut de nouvelle coqueluche du Nas- ria. Son contrat expire au mois de juin et il devrait retourner à son club employeur, le Paradou AC. Cependant, l’excellent rendement qu’il a fourni au NAHD a fait de lui l’objet de convoitises de plusieurs clubs, notam- ment le MCA et l’USMA qui veulent s’attacher ses services. Harrouche, confirme ces contacts, mais affirme qu’il n’a pas encore tranché ni donné de réponse à ses interlocuteurs. Même des dirigeants du Nasria veulent le garder pour la saison prochaine. Tout dépendra donc des négociations à la fin de l’exercice.

Pub

Nasria veulent le garder pour la saison prochaine. Tout dépendra donc des négociations à la fin

14 Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

Le Comité de supporters appelle à la sagesse

Il n’est un secret pour personne que l’élimination du CRB en Coupe d’Algérie a fait tant de mal à l’équipe. Une frange de supporters n’a pas manqué à faire entendre aux joueurs des vertes et des pas mûres pour manifester leur colère. Même le staff technique et les diri- geants du club n’ont pas échappé

aux critiques. Cette situation n’était pas faite pour arranger les affaires du CRB. La victoire acquise aux dépens des FAR, lors du match aller de la Coupe de la CAF, n’a pas apaisé cette tension qui régnait dans le club. Toutefois, le Comité de supporters du CRB n’a pas tardé

à réagir pour appeler à la sagesse, à travers un communiqué de presse signé par son président, Benman- sour. Ledit comité a qualifié les fauteurs de troubles de pseudo- supporters, en se montrant indi- gné de cette réaction qui visait à

déstabiliser les joueurs.

Il soutient le président et le staff technique

En dénonçant donc ce qu’il qua- lifie de pseudo-supporters, le Co- mité de supporters n’a pas manqué d’apporter son soutien au prési- dent du club, Mahfoud Kerbadj, ainsi qu’à l’entraîneur Mohamed Henkouche. Ses membres, à leur tête le président Mohamed Ben- mansour, se sont déplacés aux en- traînements après la rencontre du match de la Coupe de la CAF pour encourager les joueurs et les sou-

tenir. Ledit comité a lancé un appel

à tous les amoureux du club afin

qu’ils fassent preuve de calme et de sagesse et barrent par la même la route aux perturbateurs, et ce, pour préserver la stabilité du groupe. A travers le même com- muniqué, il a tenu à préciser qu’il ne s’est jamais immiscé dans les choix du staff technique, tout en souhaitant que la chance soit don- née aux jeunes qui constitue l’ave- nir du club.

K. M.

Coup d’œil CRB

l’ave- nir du club. K . M . Coup d’œil CRB Kerbadj «Les supporters doivent encourager

Kerbadj

«Les supporters doivent encourager leur équipe au lieu de la critiquer»

«J’ai toujours appelé à la sagesse et à l’union sa- crée autour de l’équipe. Même si nous n’étions pas satisfaits de la manière avec laquelle a joué l’équipe face aux FAR, je déplore le mauvais comportement de certains supporters qui doivent plutôt encoura-

ger l’équipe et non d’insulter les joueurs et les criti- quer. Il est vrai que l’équipe aurait pu gagner sur un score plus large, mais nos chances restent in-

tactes pour la qualification», déplore le président

du CRB

«On ne peut demander aux joueurs de réaliser de bons résultats lorsqu’on les insulte»

«On ne peut demander aux joueurs de réaliser de bons résultats lorsqu’on les insulte. Je pense que cette situation n’est pas faite pour profiter à l’équipe. Le CRB a besoin de soutien de ses sup- porters si on veut qu’ils réussissent une bonne fin de parcours. Il ne faut pas oublier que nous avons deux en retard à disputer et un calendrier favora-

ble. Pourquoi donc s’en prendre aux joueurs ? D’ail- leurs ceux qui ont insulté Ousserir face aux FAR doivent savoir qu’il a réalisé un grand match à Blida. Ce qui a permis à notre équipe de revenir avec un précieux points face à une équipe qui joue pour sa survie en élite», rappelle Kerbadj.

«Ils parlent des juniors, alors qu’ils ne suivent même pas leurs rencontres»

«Ceux qui ont accroché des banderoles pour de- mander à faire jouer les juniors doivent savoir qu’au CRB on accorde une grande importance à cette catégorie, où les jeunes ont un salaire. Ils par- lent des joueurs juniors alors qu’ils ne suivent même pas leurs rencontres. Qu’ils payent d’abord leur place au stade et qu’ils fassent le déplacement pour encourager le CRB, lorsque l’équipe joue en déplacement, au lieu de nous déstabiliser par leurs mauvais agissements», conclut-il.

K. M.

Maziz : «Une victoire face à l’USMAn est bonne pour le moral avant le match retour face aux FAR»

Vous avez réalisé une bonne opération à Blida bien que votre mission ne soit pas
Vous avez réalisé une
bonne opération à Blida
bien que votre mission
ne soit pas facile face à
une équipe qui joue
pour sa survie en élite…
Je pense que nous avons
réalisé une bonne opération
au vu de l’enjeu de la rencon-
tre. Si l’adversaire était tenu
par l’obligation du résultat,
de notre côté, on n’avait
pas le droit à l’erreur.
Ainsi, une pression pesait
sur nos épaules et c’est pour
cette raison qu’on était pru-
dents.
Pensez-vous que ce
résultat va vous
permettre de vous
remettre en confiance ?
Certes, nous avons
traversé une mauvaise
période ces derniers
temps, mais nous n’avons
jamais douté de notre
équipe. Je pense que ce
match nul, réalisé à Blida
et face à une équipe qui
était tenue par l’obliga-
tion du résultat, est une
preuve que le CRB a tra-
versé seulement une
mauvaise période, dont
aucune équipe n’est à l’abri.
Votre défense a eu un rôle
déterminant lors de cette
rencontre en s’opposant aux
assauts de l’USMB…
Le mérite de ce bon résultat
revient à toute l’équipe. Le com-
partiment défensif n’a fait que son
devoir. Avec un peu de chance, on
aurait pu même revenir avec une
victoire de notre déplacement à
Blida. Pour revenir à votre ques-
tion, je dirai qu’on défense, on
était bien organisés, ce qui nous a
permis de tenir le coup.
Après avoir joué presque toute
la rencontre de la Coupe de la
CAF face aux FAR, vous étiez
titularisé face à l’USMB. Peut-
on dire que vous êtes bien
parti pour gagner votre place
dans l’équipe…
Je n’ai jamais baissé les bras, je
travaillais pour être prêt lorsque
l’équipe aura besoin de moi. J’ai es-
sayé donc de donner le meilleur
de moi-même lors des ces deux
confrontations et pour être à la
hauteur de la confiance placée en
moi.
Le fait que vous manquiez
de compétition, cela ne
vous a pas empêché de
tirer votre épingle du
jeu…
Le manque de compé-
tition ne m’a pas empê-
ché de m’exprimer en ma
véritable valeur, mais ces
deux rencontres m’ont
permis de retrouver mes
repères et je tâcherai de
donner un meilleur rende-
ment sur le terrain.
Nous avons remarqué aussi
que Aksas vous a prodigué des

conseilles lors des deux rencontres… Par son expérience Aksas a es- sayé de m’aider en m’orientant sur le terrain, ce qui m’était bénéfique, je pense que la communication est très importante dans le groupe. Vous allez disputer une autre rencontre face à l’USMAn, et ce, avant le match retour de la Coupe de la CAF… C’est une rencontre difficile face à une bonne équipe de l’USMAn, on fera tout pour gagner cette ren- contre, car une victoire nous fera beaucoup de bien sur le plan moral avant le match retour de la Coupe de la CAF. Entretien réalisé par Kamel M.

Il a réussi une bonne partie face à l’USMB Ayant bénéficié, une nouvelle fois, de
Il a réussi
une bonne partie
face à l’USMB
Ayant bénéficié, une nouvelle fois, de
la confiance de son entraîneur, Nadjib
Maziz a su saisir cette chance, mardi der-
nier, face à l’USMB. Le jeune Belouiz-
dadi, qui a joué sur le flanc droit de la
défense, a gagné donc des galons et
pourra être reconduit dans le
onze rentrant face à l’US-
MAn ce vendredi.

Ousserir, Boukria, Younès et Alex suspendus face à Annaba

Bien que le CRB ait réalisé une bonne performance face à l’USMB en consoli- dant son capital points, les Belouizdadis ont payé le prix cher au stade Mustapha- Tchaker, puisque Henkouche sera privé des services de quatre joueurs pour le match retard que l’équipe disputera ce vendredi face aux Bônois au stade du 20- Août. Il s’agit en effet du portier Ousserir, Boukeria, Alex et Younès qui ont écopé d’un troisième avertissement face à l’USMB. Le coach du CRB doit donc composer sans ces quatre éléments, même s’il avait déjà l’intention de ne pas aligner Alex qui est suspendu pour le match retour de la Coupe de la CAF face aux FAR.

Aksas impérial en défense

Une fois de plus, le défenseur central du CRB, Mohamed-Amine Aksas, a réa- lisé une très bonne performance avec son équipe. Ce dernier a dirigé sa défense d’une manière magistrale, ce qui a permis aux Belouizdadis de s’opposer avec brio aux assauts blidéens. Etant au four et au moulin, Aksas a pris à chaque fois le des- sus sur le Tchadien Ezechiel, auquel il a mené la vie dure. Au fur et à mesure de la compétition, le défenseur central du CRB commence à retrouver tous ses moyens et frappe aux portes de l’équipe nationale A’.

Boussehaba reprend les entraînements…

Après avoir manqué à l’appel face à l’USMB pour cause de blessure, où le staff technique a préféré le ménager, l’atta- quant Brahim Boussehaba a repris hier les entraînements avec ses coéquipiers pour préparer le match face à l’USMAn. Son retour à la compétition est tombé à point nommé pour le CRB du fait que Younès sera suspendu pour cette confrontation.

… il se concentre sur la suite du parcours

Même s’il a des touches avec des for- mations tunisiennes par le biais d’un ma- nager, Boussehaba se concentre uniquement sur son travail avec le CRB où il veut terminer la saison en force.

Ousserir répond à ses détracteurs sur le terrain

Les présents au stade Mustapha-Tcha- ker étaient unanimes à dire que Nassim Ousserir a réalisé une très bonne presta- tion permettant à son équipe de revenir avec un précieux point de son déplace- ment à Blida. En plus du penalty qu’il a arrêté, il s’est illustré par ses nombreuses interventions décisives face aux atta- quants blidéens. Ainsi, Ousserir a ré- pondu à ses détracteurs sur le terrain, lorsqu’on sait qu’il a été hué par un groupe de pseudo-supporters lors du match de la Coupe de la CAF face aux FAR.

«J’ai besoin du soutien du public»

«Je n’ai fait que mon travail face à l’USMB, à l’image de toute l’équipe. Les supporters du CRB doivent m’encourager pour que je puisse donner le meilleur de moi-même et nous avons toujours besoin de leur soutien pour qu’on puisse réaliser les résultats escomptés», dira Ousserir. K. M.

Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

15

Coup de balai USMA

Saâdi et ses adjoints invités à déposer leur démission

A vant-hier, juste après le coup de sifflet final de l’arbitre de la rencontre qui
A vant-hier, juste après le coup
de sifflet final de l’arbitre de la
rencontre qui a mis aux prises
l’USMA au MCA lors d’un
match comptant pour la
vingt-sixième journée du championnat na-
tional, Saïd Allik, le premier responsable du
club usmiste avait pris la décision de mettre
fin à la mission de Noureddine Saâdi et ses
adjoints plus tôt que prévu, puisqu’ils
avaient pour tâche de finir la saison. Sans
doute déçu par la nouvelle défaite essuyée
par son équipe face à son éternel rival, le
MCA , sur le score de deux buts à un, il
avait tranché. Mais, le lendemain matin
quelques information faisaient part que le
président de l’USMA serait revenu sur sa
décision. Selon ces mêmes informations,
Allik a préféré faire machine arrière et lais-
ser le staff technique en poste. Des rumeurs
disent que cette décision a été irrévocable et
bel et bien maintenu. Les membres du staff
technique étaient même invités à déposer
leur démission hier dans la journée.
Jusqu’au moment où nous mettons sous
presse, on ne sait toujours pas si Saâdi,
Lacet et Meftah ont remis leur lettre de dé-
mission ou pas.
Allik a chargé un responsable
de les informer
A en croire une source bien informée, Saïd Allik aurait chargé un res-
ponsable pour informer le trio que sa mission
venait de prendre fin. Seulement, cette per-
sonne n’a pas pu leur annoncer une telle
nouvelle alors que le match venait juste de
se terminer. Affectés par cette nouvelle dé-
faite des Rouge et Noir face à leurs voisins,
Une nouvelle défaite es-
suyée contre le MCA. Quel
commentaire faites-vous ?
Nous sommes déçus. On
voulait enchaîner avec une
nouvelle victoire après
avoir décroché notre pre-
mier succès hors Alger, lors
de notre dernier déplacement à
Batna, où nous avions battu le MSPB.
Malheureusement, une fois de plus, notre
adversaire a pris le meilleur. Notre motiva-
tion n’a pas suffit. Nous avons encaissé deux
buts, et les carottes semblaient déjà cuites. Ce
n’est pas facile de perdre deux fois en une se-
maine face à la même équipe et dans le même
stade. Nous avions fait de notre mieux, mais
cela n’a pas suffit, c’est dur à digérer car on au-
rait mérité mieux.
Quelle analyse faite-vous de la rencontre ?
Ce fut une partie disputée des deux côtés.
Contrairement à celle de mardi dernier, cette fois-
ci nous avons fournis une meilleure prestation.
Nous nous sommes créés des occasions, seulement
nous n’avions pas pu les concrétiser, c’est dommage.
Je suis sûr qu’un but aurait tout changé. Le MCA a
pris l’avantage, mais nous avons bien entamé la se-
conde période. Nous avons continué à produire du jeu,
et nous y avons cru jusqu’au moment où nous avons
encaissé le deuxième but. Avec un tel retard, c’était dif-

l’ancien entraîneur du Ahly de Tripoli et ses adjoints n’ont pas été informés en fin de compte.

Saâdi s’est dit toujours en poste

Bien qu’on l’ait annoncé partant après avoir été démis de ses fonctions par Allik, juste après la fin du match qui a opposé son équipe au MCA, Noured- dine Saâdi que nous avons joint s’est dit toujours en poste pour la simple raison qu’aucun responsable ne le lui avait an- noncé officiellement : «Pour l’instant, personne n’a pris attache avec moi pour me dire que j’étais limogé. Ni le président, ni aucun autre responsable. En ce qui me concerne, je tiens à souligner que je suis toujours en poste, et comme je vous l’ai déjà dis je ne compte pas partir. Je ne quitterai le navire qu’à une seule condi- tion : si les dirigeants le veulent. Tant que je ne suis pas contacté officiellement je continuerai mon travail le plus normale- ment du monde, et sans le moindre souci», a-t-il conclu.

Alain Michel en pole position

Déjà contacté par Saïd Allik juste après l’élimination en Coupe d’Algérie, nous avons pu apprendre d’une source généralement bien informée que le technicien français, Alain Mi- chel, était en pole position pour succéder à Saâdi. L’ex-entraîneur du Mou- loudia a, pour rappel, rencontré le premier responsable du club à son domicile, il y a moins d’une semaine. Toujours selon notre source, les res- ponsables insistent pour qu’il prenne en main l’équipe. De son côté, l’ex- coach de Grenoble foot 38 semble très intéressé.

Adel C.

«Mon but n’a aucune saveur»

Reconduit une nouvelle fois, Cheikh Hamidi a marqué son huitième but en championnat cette saison, mais malheureusement pour lui et son équipe, cette réalisation n’a pas été suffisante pour éviter aux Rouge et Noir un autre revers face au rival mouloudéen. Approché par nos soins juste après la fin de la rencontre, il revient sur ce derby de la vingt-sixième journée.

ficile pour nous de revenir au score.

Pensez-vous que les choses auraient été différentes si Ghazi avait marqué le penalty ? Le penalty que l’arbitre nous a accordé était le tournant du match. C’est sûr qu’à un but partout ça aurait été diffé- rent. C’est ça le foot, Ghazi a raté mais il ne faut pas lui en vouloir, car n’importe qui à sa place aurait connu le même scénario.

Vous avez encore une fois marqué, mais votre équipe a perdu… Je ne veux même pas parler de ce but, car pour moi il n’a aucune saveur. J’ai réussi à marquer, mais c’était déjà trop tard. J’ai fait de mon mieux. J’ai concrétisé cette occasion, mais l’idéal c’était que mon équipe ne perde pas. Je ne vais pas baisser les bras. Je continuerai à travailler tout en espé- rant que mes buts seront plus utiles à l’avenir.

A quelques mois de la fin de la saison, que pensez-vous du reste du parcours ? Personnellement, je m’attends à ce que la suite soit diffi- cile. Nous allons croiser des équipes qui veulent assurer leur maintien, d’autres qui veulent finir dans le haut du ta- bleau. En ce qui nous concerne, nous allons disputer la majorité de nos rencontres sur Alger. Nous comptons en profiter pour glaner un maximum de points. C’est seule- ment de cette façon qu’on pourra gagner des places au classement. Entretien réalisé par A. C.

Zeghdoud pressenti pour le poste de manager général

Nous avons appris d’une source digne de foi que Mounir Zeghdoud, l’ancien capitaine des Rouge et Noir, pourrait bientôt effectuer son retour au sein du club. En effet, selon notre source, l’ex-joueur de la JSMB est fortement pressenti pour occuper le poste de mana- ger général au sein du club usmiste. Il aura pour mis- sion de coordonner entre la direction du club et le nou- veau staff technique, bientôt mis en place, pour prendre en main l’équipe première.

Tatem marque des points

Aligné à la place de Dziri à une demi-heure de la fin de la rencontre, qui a mis aux prises son équipe au MCA, Islam Tatem, le jeune milieu de terrain des Rouge et Noir a fait sa deuxième apparition en équipe pre- mière, et cela ne l’a pas em- pêché de jouer sans complexe. L’ex-joueur du Paradou AC a, en effet, réussi à marquer des points en faisant une belle presta- tion avec une passe décisive à la clé. L’ex-international juniors a remis de la tête le ballon pour Hamidi qui a inscrit l’unique but de son équipe. Encore un jeune qui représentera le club dans quelques années.

Reprise

aujourd’hui à

16h

Apres avoir bénéficié d’un jour de repos accordé à l’issue de leur dernier match, c’est cet après-midi que les coéquipiers de Ne- cerdine Khoualed, repren- dront le service. Comme d’habitude, la reprise des entraînements se déroulera au stade Omar-Hamadi de Bologhine. Elle est prévue pour 16h. Saâdi et ses ad- joints limogés, les joueurs devront connaître le nom de celui qui assurera l’intérim.

Saïdoun,

le héros

malheureux

Mohamed Amine Saï- doun a été, mardi dernier, le meilleur élément de son équipe face au Mouloudia. Le jeune défenseur qui a évolué dans l’entrejeu a été tout simplement épatant. Seul point noir, l’internatio- nal espoirs des Rouge et Noir a inscrit un but contre son camp. Malgré cette bourde, Saïdoun a montré, encore une fois, qu’il sera l’uns des pièces maîtresses de son équipe dans les an- nées à venir ; pourvu qu’on lui fasse confiance.

16 Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

Coup ferme ESS

L’Entente ne compte pas lâcher son titre de champion

Rencontrer Serrar-Zekri

aujourdhui Voulant à tout prix rencontrer le président Serrar en aparté, pour éclaircir certaines zones d’ombre, Nou- reddine Zekri, qui est devenu le chouchou du public sétifien, devra se réunir dans la soirée avec Serrar. A l’ordre du jour également les déclarations qu’il aurait faites aux médias.

R evenant avec une précieuse victoire de Douala lors du mach aller en Ligue des
R evenant avec une précieuse
victoire de Douala lors du
mach aller en Ligue des
champions, les Sétifiens
ont constaté entre-temps,
que la LNF (Ligue natio-
cette année, sans oublier la JSK et à un
degré moindre la JSMB, l’USMH et l’US-
MAn .

nale de football) n’a pas attendu leur retour pour programmer deux journées de cham- pionnat. Ce qui a permis au leader mou- loudeen d’ajouter six points à son compteur et prendre une sérieuse avance de 13 points sur les Ententistes. De quoi di- minuer les ardeurs de n’importe quelle autre formation. Mais avec ses six matchs en retard, la bande à Zekri n’est pas du tout prête à céder son titre de champion, même si la mission ne s’annonce guère facile avec cette programmation infernale.

Le MCA est en train de faire pression N’étant pas concerné par une compéti- tion continentale cette saison, le MCA pro- fite bien de l’occasion pour se concentrer davantage sur les compétitions locales où il enchaîne avec brio les succès en champion- nat et en coupe. Les Mouloudeens mènent, en effet, la course en tête depuis pratique- ment le début de la saison en devenant l’un des plus sérieux concurrents de l’Entente

Il faut gagner dorénavant même à l’extérieur Avec treize points de retard sur le leader mouloudéen, l’Entente de Sétif pourra se targuer d’avoir toujours six matchs en moins et donc la possibilité de récolter pas moins de 18 points au total. Mais cela passe forcément par des victoires à domicile, mais aussi à l’extérieur, afin de reprendre le fauteuil de leader.

La récolte des points débute dès ce vendredi Après avoir assuré quasiment la qualifi- cation au prochain tour en Ligue des champions, les Noir et Blanc peuvent se pencher de nouveau sur le championnat où ils devront recevoir dès ce vendredi la for- mation du MCEE, au stade 8-Mai 45. Une occasion en or pour les Ententistes de faire le plein à domicile tout en évoluant devant leur public qui devra venir en masse pour assister à la rencontre et répondre ainsi aux sollicitations des équipiers de Chaouchi, d’évoluer enfin à domicile devant une af- fluence nombreuse.

Zekri mise énormément sur le championnat A l’instar des coéquipiers de Hemani qui ne cessent de dire haut et fort que l’objectif principal des Sétifiens cette saison reste toujours le titre de champion, l’entraîneur Noureddine Zekri veut aussi remporter ce trophée à tout prix. Ainsi, il a profité d’une petite fête lors de l’anniversaire de Hadj Aïssa pour rappeler à ses poulains que la fin de saison risque d’être très difficile avec l’enchaînement des rencontres, mais qu’il faut s’accrocher pour conserver au final le titre de champion d’Algérie.

L’Entente veut détrôner le Mouloudia L’appétit vient en mangeant, C’est un proverbe connu, sauf que les Sétifiens veu- lent s’appuyer sur lui, non pour prendre du poids, mais pour enchaîner les consécra- tions cette saison, car même si la bande à Zekri rêve de conserver son titre de cham- pion, elle est aussi très chaude à l’idée de soulever aussi le trophée en Coupe d’Algé- rie, au détriment des grosses écuries qui sont toujours en lice, notamment le MCA.

Il loue son excellent travail

Alors que l’entraîneur Zekri a déclaré tout son estime pour son président à l’occasion d’une interview parue hier sur nos colonnes, le président Serrar n’a pas hésité de lui rendre la pareille en disant son admiration pour le travail accompli par le natif de Batna. Par ailleurs, le président de l’Entente rejettera en bloc ce qui a été dit ces derniers temps, concernant le souhait de la direc- tion de se débarrasser de Zekri.

Le coach furieux contre la

ligue De retour à Alger dans la matinée d’hier mercredi, l’entraîneur Noureddine Zekri voulait prendre connais- sance de la nouvelle programmation de la ligue, concer- nant les matchs en retard de son équipe. Mais voilà que rien n’a été fait dans ce sens. Une situation qui a mis le coach sétifien dans tous ses états.

Serrar a fait un saut hier au siège de la ligue…

Présent à Alger pour régler une affaire personnelle, Serrar n’a pas raté l’occasion de faire une petite visite au siège de la ligue, afin de demander des explications au- près des responsables de la programmation, concernant le flou total qui entoure le planning des Sétifiens en championnat. Il est utile de rappeler que l’Entente, qui compte 6 matchs en retard, sera contrainte de terminer la saison le 15 mai prochain.

… et rassure les joueurs concernant leurs primes

Devenu le sujet phare dans la maison sétifienne, l’af- faire des primes devra bientôt connaître un heureux dé- nouement, puisque le président Serrar a de nouveau rassuré les équipiers de Kacem. C’est ainsi qu’il déga- gera pas moins de un milliard de centimes dont 750 millions pour les joueurs et le reste, soit 250 millions, au staff technique.

Reprise aujourd’hui à 18h

Après une journée de repos accordé hier mercredi, les coéquipiers de Slimane Raho devront reprendre les entraînements aujourd’hui à partir de 18h. Le coach Zekri aura, à cette occasion, un groupe au grand com- plet, pour préparer la réception des Eulmis vendredi prochain.

Kheireddine Rouba

Samir B. ser au prochain tour. Est-ce que le groupe va se contenter uniquement d’atteindre
Samir B.
ser au prochain tour.
Est-ce que le groupe va se
contenter uniquement
d’atteindre l’objectif de la
phase des poules ou de viser
encore plus ?
Il faudra avant tout connaître
l’identité de nos adversaires à
cette étape de la compétition, car
en Afrique, ce n’est pas unique-
ment le niveau qui compte, mais
aussi la gestion des rencontres et
des déplacements. Toutefois, je
suis assez rassuré de ce côté-là,
car l’Entente possède actuelle-
ment une riche expérience dans
ce domaine et cela va nous per-
mettre de viser plus qu’une sim-
ple participation honorable.
Comment aborderez-vous le
championnat avec vos six
matchs en retard ?
Le championnat est très com-
pliqué cette saison, car ce n’est
pas facile pour nous d’avoir six
matchs en retard à disputer dans
un laps de temps très réduit.
Cela, sans oublier les matchs
de coupe et de Ligue des
champions. C’est dire
que notre mission
s’annonce délicate.
Mais il faudra faire
avec, car nous avons large-
ment les moyens de rattraper
notre retard et conserver notre
titre de champion qui reste notre
objectif principal cette saison.
Vous devez affronter le voisin
eulmi ce vendredi, êtes-vous
prêt pour une nouvelle
victoire à domicile ?
Ce sera une rencontre très dif-
ficile pour nous, puisque c’est un
derby et ce genre de match ré-
serve souvent des surprises. Cela
dit, et vu notre long trajet au Ca-
meroun, nous devrions savoir
gérer nos efforts durant cette par-
tie où nous n’aurons pas d’autre
choix que de remporter les trois
points.
Entretien réalisé par
Samir B.

Yekhlef : « On ira loin en Ligue des champions, mais le championnat reste notre objectif principal»

Après l’euphorie engendrée par le succès acquis au Cameroun, quelle analyse faites-vous de cette belle victoire remportée à Douala ? Le plus important est que nous avons réussi à atteindre notre ob- jectif principal qui était de reve- nir avec une victoire de notre long voyage au Cameroun. En dépit des conditions climatiques très pénibles, notre riche vécu dans ce genre de déplacement a fait la différence au final et nous avons pu battre la formation de Douala dans son propre jardin. Qu’est-ce qui vous a permis, selon vous, de revenir avec ce succès ? Nous avions eu toujours des difficultés en Afrique pour bien entamer les rencontres, sauf que cette fois ci, on a décidé de ne plus encaisser le moindre but du- rant le premier quart d’heure pour éviter les erreurs du passé et faire le maximum pour marquer

en premier. Chose que nous avons su faire face à Douala. Mais vous avez malgré tout raté plusieurs occasions franches d’aggraver le score Je suis entièrement d’accord avec vous, car nous avons raté pas mal d’occasions, que ce soit en première ou en seconde pé- riode. Mais il ne faut pas non plus, oublier que nous avons évo- lué sous une chaleur étouffante et un taux d’humidité élevé. Ce qui nous a gênés en nous empêchant de finir le match en force. Après ce succès, comment voyez-vous maintenant la seconde manche à Sétif ? C’est toujours plaisant de ga- gner à l’extérieur, et c’est pour cela qu’on doit gérer intelligem- ment le match retour, surtout qu’on est en train d’enchaîner les rencontres à un rythme infernal. Il faut donc prendre cela en considération, surtout que nous sommes quasiment sûrs de pas-

Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

17
17

i

r

a

h

a

B

l

E

Coup risqué MCO

Les Hamraoua en sursis

17 i r a h a B l E Coup risqué MCO Les Hamraoua en sursis

I l y a des moments où on ne sait pas si un ré-

sultat est vraiment positif ou négatif, cela nous

renvoie deux ans en arrière lors d’un certain

MCS-MCO. Ce jour-là, le Mouloudia avait

réussi à ramener le point du match nul, après avoir mené à la marque. Après ce match, l’entraîneur de l’époque avait annoncé qu’il ne pouvait dire si ce ré- sultat était positif ou négatif qu’à la fin de l’exercice. Aujourd’hui, c’est quasiment le même cas, pour ce nul ramené par le MCO à Zioui face au NAHD. A priori, c’est un bon résultat, puisqu’il a été décroché à l’extérieur et l’équipe était menée à la marque avant qu’elle n’égalise. En même temps, elle a non seule- ment enfoncé son adversaire du jour, qui est désor- mais en Division 2, mais en même temps, le dernier relégable, à savoir l’USM Blida, a été tenu en échec

chez lui par le CRB, donc l’écart est resté le même, à savoir 9 points. D’un autre côté, une victoire au- rait permis d’assurer le maintien définitivement. Toutefois, ce point ramené de Zioui accorde un sur- sis, en perspective du reste du parcours. En d’autres termes, ce résultat serait positif dans la mesure où l’équipe réussisse de bons résultats, à commencer par le prochain match à domicile, où les coéquipiers de Madjid Benatia recevront le Chabab de Batna, un autre club plongé dans la tourmente.

A présent, il faut battre le CAB !

Dans cette «Opération survie», le MCO doit continuer à y croire. Rien ne vaudra une autre vic- toire face au CAB. Certes le nul ramené de Zioui a diminué un peu de la pression qui pesait sur les

épaules des joueurs, mais l’obligation de résultat est toujours là. Cette semaine de repos permettra au coach de préparer soigneusement le prochain match, et du côté de la direction régler les pro- blèmes financiers qui pourrissent la vie du groupe. Il faut l’avouer, beaucoup de choses doivent changer, le sérieux et la discipline, entre autres. Il faudrait de nouveau être assidu aux entraînements, ne serait- ce que pour les tout prochains matches. Le MCO n’a plus besoin de beaucoup de points pour assurer le maintien de manière définitive. Un maintien qui pourrait être assuré lors du prochain match contre le CAB, en cas de victoire, surtout si les formations qui jouent le maintien chutent.

L. Brahim

«Maintenant, je veux dépasser les dix buts»

Face au NAHD, Nasr Eddine El Bahari a confirmé son statut de joker et de buteur. Juste après son entrée, il a réussi à mar- quer le but de l’égalisation, son sixième, qui vaut un point, une unité qui vaudra son pesant d’or dans le dé- compte final. Vous devez être comblé de bonheur après ce nul et ce but marqué… Je suis très comblé, comme vous l’avez si bien dit, par le résultat. Ce nul pèsera en fin de saison, je crois qu’il est très im- portant. D’ailleurs, il était primordial de re- venir avec un bon ré- sultat de Zioui, après ce qui s’est passé à Blida, où beaucoup se sont élevés pour nous accuser d’avoir arrangé le match, ce qui n’est évi-

demment pas le cas, car nous les joueurs on ne mange pas de ce pain-là, surtout qu’on doit encore engranger des points pour assurer notre maintien en Division 1. Ce match nul face au NAHD permet de clouer le bec à ces mauvaises langues. Mais ça n’a pas été facile contre le NAHD… Ça je ne vous le fait pas dire. On a subi une très grosse pression, avant, pendant et après le match. On a subi toutes sortes d’intimidations, ce qui est quelque part logique, car le NAHD ne veut pas abdi- quer et veut toujours rester parmi l’élite, même si après ce nul, je vois mal le Nas- ria se maintenir. Sur un plan personnel, ce but va vous permettre de reprendre confiance, n’est-ce pas ? Pour être sincère avec vous, je vous di- rais que la confiance je ne l’ai jamais per- due. Allah Ghaleb, je n’ai pas été gâté par le sort, avec cette succession de bles- sures. D’ailleurs, contre le CABBA, j’ai inscrit un but valable qui n’a pas été comptabilisé par l’arbitre. Cela dit pour la fin de saison, ça va me donner des ailes. Je veux dépasser les dix buts. Et votre blessure ? Certes j’ai ressenti quelques petites dou- leurs, mais je pense

que le fait qu’il n’y ait pas de compétition cette semaine me permettra de bien me reposer et d’être apte pour le match du CAB. Pour le reste du parcours, je compte finir la saison en force. A la mi-temps, alors que

Et de six pour «Nasro» ! Depuis un moment déjà, l’enfant de Bethioua n’a pas
Et de six pour
«Nasro» !
Depuis un moment déjà, l’enfant de Bethioua n’a pas
été gâté par le sort. Après une absence due à une double
fracture à l’orteil, El Bahari a souffert longuement d’une
élongation, sans oublier qu’il a rechuté, ce qui a influé néga-
tivement sur son rendement et, par ricochet, sur son effica-
cité, car depuis le match contre le MCA, au 5-Juillet, lors de
la phase aller, «Nasro» n’a pas secoué les filets. Il a fallu le
match de ce mardi pour voir El Bahari retrouver le
chemin des filets, marquant son sixième but, tout
en permettant à son équipe de revenir avec
un point de Zioui… peut-être le point
du maintien.

vous étiez sur le banc, vous avez eu une altercation avec un joueur du NAHD… Merci d’avoir soulevé ce sujet, pour me permettre de m’expliquer. A la pause, l’entraîneur m’a demandé de m’échauffer afin de me préparer pour rentrer en cours du jeu. Pendant l’échauffement, les remplaçants du NAHD jouaient au bal- lon, il a atterri près de moi. Un des joueurs m’a demandé de le lui remettre, ce que je n’ai pas fait car j’étais concentré sur ce que je faisais. Voilà qu’il passe à côté de moi et me crache dessus. Je ne pouvais laisser passer la chose sans broncher. Ce que j’ai fait était une réac- tion à une intimidation, elle a dépassé les bornes à mon sens. Maintenant, comment voyez-vous le reste du parcours ? Je crois que le nul ramené de Zioui va nous permettre de jouer le reste du par- cours sans grande pression, notamment pour le prochain match contre le CAB, un match qu’on doit à tout prix gagner, pour continuer sur notre lancée. Beau- coup de supporters nous accostent pour nous demander de faire gaffe, car ils ne veulent pas voir à nouveau le MCO des- cendre en Division 2. Il est vrai que notre priorité est d’assurer le maintien, mais en cas de bons résultats, on pourra prétendre à une place qualificative à une compétition arabe ou continentale. Cela vous permettra aussi de de- mander vos droits à la direction… (Sourire) C’est exact, mais personnel- lement, sans ça, je veux me donner à fond et réaliser une bonne fin de saison, car le prochain exercice et mon avenir se préparent dès maintenant. Entretien réalisé par L. Brahim

Chaïb se rachète

Longtemps mis à l’index après ce penalty raté face à l’USM Blida, c’est ce qu’il lui a valu de perdre sa place de titulaire contre le NAHD, mais ce n’était que partie remise, puisque au moment où l’équipe manquait de punch devant, l’entraîneur Maâtallah a eu la main heureuse en faisant entrer le duo El Bahari-Chaïb. Si le premier a marqué le but de l’égalisation, le numéro 7 du Mouloudia était derrière le corner. Ainsi, on peut dire que Chaïb s’est bel et bien racheté du penalty raté à Blida.

Berramla sur le banc de touche

L’une des conséquences de la défaite de Blida et surtout le retour de Medahi et Sebbah Zine El Abidine, c’est le fait de mettre Tayeb Berramla sur le banc de touche. D’ailleurs, c’est la première fois qu’il n’est pas titulaire depuis qu’il a choisi le MCO cet été.

Bengoreine

suspendu

Auteur d’un geste obscène contre les supporters du NAHD, Sofiane Bengoreine a été expulsé par l’arbitre. Ce qui l’écarte de la prochaine empoignade contre le Chabab de Batna, une absence qui risque de se faire ressentir, mais elle permettra une fois de plus au junior Djamel Madjid de jouer en tant que titulaire. Comme on dit, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Reste à savoir maintenant quelle sera la sanction de la commission de discipline de la LNF.

Reprise aujourd’hui

C’est aujourd’hui que les camarades de Boussâada El Hachemi reprendront le chemin des entraînements au stade Ahmed-Zabana, après un repos bien mérité d’une journée. A rappeler que l’équipe est revenue d’Alger, juste après le match, par route. Elle est arrivée aux environs de 22h.

Zmit reste à la maison

Le seul joueur qui n’est pas revenu avec le groupe à la fin du match, c’est bien Zoubeir Zmit. Il est resté, chez lui, à Larbâa pour se ressourcer, d’autant plus qu’il n’y a pas de compétition officielle ce week-end.

Les juniors crachent le feu

Les poulains de Belouakli continuent leur série de bons résultats en coupe et en championnat. Après avoir battu l’USM Blida chez elle, les coéquipiers de Bouyousfi sont revenus avec les trois points de la victoire de Zioui (2 à 1). Les réalisations du Mouloudia ont été l’œuvre de Bentazi et le très en forme Aouedj. A signaler que ce vendredi, le MCO a rendez- vous avec la Coupe d’Algérie, en quarts de finale contre le CRB au stade de Aïn Defla.

L. B.

18
18

Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

Coup d’œil USMB

Hier matin, décrassage

E n effet, en dépit des immenses ef- forts fournis la veille, les cama- rades de Herbache se sont présentés dès le lendemain pour une séance de décrassage qui a

duré environ une heure. Il faut dire que Assas, le coach blidéen, en a profité pour faire une sorte de débriefing du match joué la veille. Ce sont là nouvelles habitudes qu’il veut faire prendre à ses joueurs.

Penalty raté : Ezechiel s’excuse

On jouait la vingt-septième minute du match quand, suite à une main dans la surface de Boukria, l’arbitre désignera le point de pe- nalty. Ezechiel, qui était chargé de le tirer, le fera mollement et Ousserir n’aura aucune peine à détourner le cuir. «Ce n'était vraiment pas mon jour, a remarqué Ezechiel. Déjà, il y a les deux occasions en or que je rate en première mi-temps, ensuite il y a eu ce penalty. J’ai tapé un peu dans le sol, ce qui fait qu’il n’y a pas eu de puissance dans ma frappe. J'ai pris mes res- ponsabilités et je présente mes excuses aux sup- porters, à mes entraîneurs et aux dirigeants.»

Boutabout, à revoir

La nouvelle recrue blidéenne, Boutabout, a tenu le rôle d’attaquant de pointe et cela à par- tir du moment (67’) où il a fait son apparition sur le terrain. Pas très affûté sur le plan phy- sique, l’ex-international a cependant multiplié les appels de balle et aurait même pu, avec un plus de réussite, scorer, suite à une action per- sonnelle. Entré, il est vrai, à un moment diffi- cile du match contre le CRB, il se battra cependant sur tout le front de l’attaque. A re- voir, mais en tant que titulaire.

de l’attaque. A re- voir, mais en tant que titulaire. Belahouel : «Il nous faut oublier

Belahouel : «Il nous faut oublier ce nul contre le CRB et aller de l’avant»

Le défenseur blidéen, Belahouel, nous a dit que ce semi-échec à domicile ne sera pas un frein pour son équipe. Il nous dira que tout le monde est décidé à se battre et cela jusqu’à l’ul- time journée : «Nous sommes tombés sur une équipe du CRB très combative et aussi très vo- lontaire. Nous avons réalisé une très belle pre- mière mi-temps et nous avons réussi à inquiéter le gardien adverse à plusieurs reprises et je pense que c’est durant cette période que nous aurions

dû prendre une option sur le match. Il n’y a pas de quoi être inquiet. C’est un semi-échec concédé devant un adversaire de qualité. Nous nous sommes battus en développant du jeu. Cela est encourageant pour la suite. Il nous faut en tirer les leçons car le plus important est de gagner, d’abord, les matches que nous aurons à jouer à domicile et aussi récolter un maximum de points lors de nos déplacements. C’est pour cela que le prochain match est pour nous très im- portant. Nous ne referons pas les mêmes erreurs et nous nous battront jusqu’à la dernière jour- née. La réussite et la chance nous ont tourné le dos, espérons que cela change au plus vite.» Slimane B.

Assas : «C’est à n’y rien comprendre !»

Il est facile de perce- voir des signes d’éner- vement qui ressemblent étrangement à des marques de décourage- ment chez Mokhtar Assas, le coach blidéen, qui n’hésitera pas à nous avouer son impuis- sance à trouver des so- lutions après le nul concédé mardi passé à domicile. Il nous a ce- pendant précisé qu’il n’est pas question pour lui de fuir ses responsa- bilités et qu’il assumait totalement en tant qu’entraîneur de l’équipe

Ce nul concédé contre le CRB, ne risque-t-il pas de laisser des séquelles chez vos joueurs ? Ce match s’est déroulé sur notre terrain et devant notre public et la logique aurait voulu que nous en sortions vainqueurs. Je pense sin- cèrement que nous aurions pu faire beaucoup mieux que ce que nous avons montré mardi. Pour ce qui est des joueurs, ils se doivent de réagir en professionnels et se remobiliser au plus vite pour rattraper le retard en points que nous accusons.

Quelles sont, selon vous, les raisons de cette contre-perfor- mance, si c’en est une ?

raisons de cette contre-perfor- mance, si c’en est une ? C’est certain, c’est une contre- performance.

C’est certain, c’est une contre- performance. Vous avez suivi la rencontre et il est clair que nous avons fait l’essentiel du jeu, en pre- mière période devant un adver- saire qui a totalement refusé de jouer. Nous avons raté, coup sur coup, deux buts en début de match, qui ont tôt fait de mettre en confiance l’adversaire et cela sera encore pire pour nous après le pe- nalty manqué. Le jeu déployé par mon équipe était trop approxima- tif.

Et pourquoi les choses n’ont pas marché comme vous le vou- liez ?

C’est tout simplement dû au manque de métier de mes joueurs. Une autre équipe plus expérimen- tée aurait réagi comme il se doit. C’est pour cela que, si nous avons perdu deux points, nous ne devons nous en prendre qu’à nous- mêmes.

Qu’a-t-il manqué à votre équipe pour faire la différence, surtout en première période ?

Il est difficile de donner avec exactitude les raisons de ce manque d’efficacité. Il y a un peu de tout. De l’égoïsme chez certains joueurs, de la maladresse, un manque de réussite et parfois de

sang-froid dans le dernier geste. Tout cela fait que nous ne sommes pas arrivés à inscrire le moindre but.

Que reprochez-vous au juste à vos joueurs ? De trop garder le ballon et mon équipe ne va pas à l’essentiel et doit faire preuve de réalisme. Je ne suis pas d’accord avec ceux qui di- sent qu’il y a une sorte de malédic- tion lors des matches à domicile. Personnellement, je n’y crois pas et seul le travail compte. Il nous faut nous mobiliser et être présents lors des prochains rendez-vous.

Justement, dans quel état d’es- prit allez-vous aborder le pro- chain match de championnat ?

Ce sera un match très difficile et j’espère que mes joueurs seront dans les meilleures dispositions pour l’aborder. Il leur faut, et c’est ce à quoi nous allons nous em- ployer, faire l’impasse sur le match de mardi dernier et même si cela s’annonce compliqué. La victoire est impérative.

Allez-vous procéder à des changements en ce qui concerne la composante de l’équipe ?

Sûrement et je peux vous dire qu’ils toucheront tous les compar- timents. Entretien réalisé par Slimane Baghdali

Blida perd une importante bataille et…

… Elle est sur le point de perdre sa place en D1. L’USMB n’a pas réussi à engranger ces trois points si importants pour son avenir, la formation blidéenne, devant les camarades de Maâ- meri, survoltés et surtout hyper motivés par la perspective de ga- gner des places au classement. Privée encore une fois de plu- sieurs éléments clés, pour cause de blessures et de suspension, l’équipe de Blida s’est quand même vaillamment battue et a même pu mettre à mal l’arrière- garde belouizdadie à plusieurs reprises. Les attaquants de l’USMB se montreront très ma- ladroits et gâcheront des buts tout faits. Bien sûr, le portier du CRB, Ousserir, a réalisé des prouesses dans sa cage. Il a réussi à arrêter un penalty qui aurait pu changer totalement la physiono- mie de la rencontre. Ce nul est un échec, vu la conjoncture diffi- cile que traverse la formation bli- déenne et bon nombre de joueurs sont absents et, en ce qui concerne certains, pour assez longtemps, ce qui rend la tâche de Assas très délicate.

Après son énième nul, à Tchaker

Les Blidéens touchent (presque) le fond !

Ils n’auront fait qu’illusion, les Blidéens, mardi passé, face à une formation du CRB qu’on disait «expérimentale» et pas du tout au mieux de sa forme si l’on en juge par les énormes bévues de ses défenseurs en tout début de match. Ces mêmes Blidéens se sont fait piéger sur leur terrain de Tchaker pour la septième fois cette saison. Mardi passé, on peut dire que les camarades de Ghalem sont passés à côté du sujet et la conséquence directe est qu’ils ont été logiquement tenus en échec. Elle ne semblait, pourtant, rien avoir d’un foudre de guerre, cette formation du CRB qui, dès le coup d’envoi du match, a montré qu’elle s’est d’abord déplacée à Blida, pour ne pas prendre de buts.

Le nul de trop !

Les attaquants blidéens ont bien essayé de prendre à défaut le mur défensif bien mené par Karim Maâmeri et ils étaient tout prêts de réussir à la troisième minute de la rencontre quand le ballon de Ezechiel percutera le poteau de Ousserir totalement battu sur ce coup. Un peu plus tard, le tir de Abdelwahab frôlera de quelques millimètres la transver- sale du portier du CRB. Ce nul, lors d’un match qu’il fallait abso- lument gagner, à domicile, ne peut aboutir qu’à un état de crise. C’est justement ce que veut éviter Zaïm qui, malgré le fait qu’il a été pris à partie par un groupe de supporters, a tenu à remotiver ses troupes dans les vestiaires et leur demander d’oublier au plus vite cet échec. Une déconvenue que, du côté de Blida, on ne veut pas que ce soit «celle de trop ».

Slimane B.

Le Buteur n° 1153 Jeudi 25 mars 2010

19
19

Coup fort USMH

A El Harrach, on voit grand Bourekba ménagé Hamza Bourekba, l’attaquant harrachi est, depuis quelques
A El Harrach, on voit grand
Bourekba
ménagé
Hamza Bourekba, l’attaquant harrachi
est, depuis quelques jours, soumis à un
travail spécial basé sur des tours de piste
en solo, Charef a préféré le
ménager, pour le pré-
server contre une
éventuelle rechute,
après avoir connu une
blessure aux adduc-
teurs. «J’ai hâte de re-
trouver le terrain et le
public harrachi».
Comme nous
l’avions indiqué
dans notre précé-
dente édition
concernant le re-
tour de Bou-
rekba à la
compétition, ce
dernier nous a,
en
effet,
D u côté harrachi, on commence
déjà à voir grand, après ce large
succès face à l’ASK qui permet à
l’USMH de se hisser à la troi-
sième place. «Cette victoire est venue au bon
moment», nous dira Bechouche, l’entraîneur
adjoint harrachi en fin de rencontre. Grâce
à ce succès, l’USMH maintient sa position
parmi le trio de tête. De son côté, Hacen Be-
nomar, que nous avons rencontré au lende-
main de la rencontre, nous a avoué qu’il
craignait beaucoup ce match pour deux rai-
sons, à savoir que l’adversaire est un club sé-
rieusement menacé par la relégation, mais
aussi du fait que cet adversaire, qui était au
repos depuis plus d’une semaine, devait être
plus frais. «Je suis satisfait de l’issue de cette
que je craignais beaucoup le manque de fraî-
cheur physique chez mes joueurs qui allaient
affronter une équipe menacée de relégation.
Finalement, tout s’est bien passé. Les joueurs
ont tenu le coup et l’équipe est sortie vain-
queur. Je suis très content, car avec ces trois
points, on se mettra non seulement à l’abri de
toute mauvaise surprise, mais aussi pour
viser plus haut. On doit rester sur cette dyna-
mique, car à présent tout devient possible.»
Les Mouloudéens en alerte
surtout le réalisme du duo
Hanitser-Djabou qui, faut-il le signa-
ler, se trouve dans une forme éblouis-
sante. En prévision de cette
confrontation entre l’équipe du Mou-
loudia et celle de l’USMH, du côté de
Bab El Oued l’on se montre méfiant,
dans la mesure où les Vert et Rouge tout
comme les Jaune et Noir seront contraints
d’enchaîner une victoire pour rester dans le
sillage des prétendants au titre. Les Mou-
loudéens pensent déjà à la meilleure solu-
tion pour passer ce cap harrachi et aussi
stopper le nouveau buteur du championnat,
Hanitser.
rencontre et du résultat. Je ne vous cache pas
Surpris par les bons résultats du club har-
rachi, mais surtout par cette grande effica-
cité qui, depuis des semaines, caractérise la
ligne d’attaque, les fans du Mouloudia crai-