Vous êtes sur la page 1sur 7

Statuts du Rassemblement Pour la France Officiel

ART.1

Il est formé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 dénommée "Le Rassemblement Pour la France Officiel". Sa durée est illimitée. Le siège du Rassemblement Pour la France Officiel est situé 10D, avenue Carrion de Nizas – 34120 – PEZENAS. Il peut être déplacé sur décision du bureau politique.

ART.2

Le Rassemblement a pour but de réunir toutes celles et tous ceux qui, dans la filiation gaulliste, sont désireux de rechercher l'intérêt national.

Mouvement politique moderne, il croit en la force de la démocratie qui permet à chaque peuple de déterminer librement son destin. Il entend donc concourir pleinement à l'expression du suffrage universel. Il propose une politique fondée sur la permanence de la Nation, cadre irremplaçable de l'exercice de la souveraineté, de l'affirmation d'une identité commune, de l'expression d'une action collective, à l'heure de la mondialisation et de la construction européenne. Il défend la grandeur et la puissance de la France qui assurent son rayonnement dans le monde. Il entend contribuer à l'émergence d'une Europe qui, respectueuse des nations, soit un facteur de paix et de prospérité.

Il veut promouvoir la liberté et les responsabilités individuelles, l'égalité des droits et des devoirs, ainsi que la solidarité sociale, principes indispensables à l'épanouissement personnel autant qu'à la cohésion nationale. Il fait le choix de travailler, conjointement, au développement économique, qui repose sur l'initiative privée et à la justice sociale, qui associe tous les Français à la répartition des fruits de l'expansion, à travers en particulier la mise en oeuvre de la participation.

Il défend l'égalité des chances et la récompense du mérite personnel, ainsi que l'égalité des territoires, gage d'un développement économique harmonieux, durable, et respectueux de l'environnement.

ART.3

Adhérer au Rassemblement, c'est adhérer aux valeurs et principes qu'il défend. L'adhésion est un acte d'engagement qui implique un comportement irréprochable au regard de la morale publique, la participation à la vie du Mouvement et le respect de ses décisions. En leur qualité même d'élus, les élus adhérents du Rassemblement ont une responsabilité première en termes d'exemplarité.

C'est pourquoi les élus du Rassemblement s'engagent à signer et à respecter la "Charte de l'élu", jointe aux statuts.

ART.4

Toutes les demandes d'adhésion sont transmises au secrétaire départemental de la fédération concernée.

Toute personne n'ayant pas renouvelée sa cotisation pendant 3 années consécutives perd de ce fait sa qualité d'adhérent. La qualité d'adhérent se perd également par démission ou par exclusion.

ART.5

Tous les adhérents du Rassemblement s'engagent à respecter les présents statuts.

L'organisation générale du Rassemblement

ART.6

Le Rassemblement est formé de fédérations départementales. Il existe une fédération du Rassemblement dans chaque département ou territoire de la République.

D'autres fédérations peuvent également se constituer sur une base socioprofessionnelle ou sur une base scolaire ou universitaire par une décision du Président.

ART.7

Les instances décisionnaires du Rassemblement sont:

-les Assises,

-le Bureau politique,

-le Comité Directeur,

-les Bureaux départementaux

Le Président et les instances

ART.8

Le Président du Rassemblement est élu pour trois ans au suffrage direct par tous les adhérents du Rassemblement. Les modalités de vote sont définies par le règlement intérieur. Tout candidat à la présidence du Rassemblement doit voir sa candidature soutenue par au moins 3% des adhérents répartis sur 20 fédérations. La Commission d'organisation et de contrôle des opérations électorales est chargée de s'assurer de la validité des candidatures et de veiller à l'égalité des candidats dans le déroulement des opérations de propagande et des opérations de vote.

ART.9

Le Président conduit le Rassemblement. Il préside les instances nationales et assure l'exécution de leurs décisions. Il représente le Rassemblement dans tous les actes de la vie civile.

ART.10

Le mouvement est doté d’un premier vice-président en charge de remplacer le président en cas d’absence de ce dernier et d’éventuels vice présidents.

ART.11

Le Président nomme le Secrétaire général du Rassemblement qui anime, sous son autorité, la vie quotidienne du Mouvement et l'assiste pour son organisation.

Les assises

ART.12

Les Assises se réunissent tous les trois ans et peuvent être réunies en Assises extraordinaires si des circonstances exceptionnelles l'exigent. Dans ce cas, le bureau politique décide des modalités et des délais d'organisation. Les Assises sont convoquées au moins quatre mois à l'avance par le bureau politique qui fixe le lieu et l'ordre du jour de la réunion. Afin que tous les membres du Rassemblement puissent s'exprimer démocratiquement et en pleine connaissance de cause lors des Assises, la procédure suivante est appliquée:

-quatre mois avant la réunion des Assises, l'ordre du jour et les documents d'orientation sont adressés aux fédérations;

-un mois avant les Assises, les fédérations retournent au bureau politique leurs observations et propositions;

-quinze jours avant les Assises, le Bureau politique établit le rapport de synthèse qui est soumis aux Assises.

ART.13

Les Assises définissent l'action générale et l'orientation politique du Rassemblement. Les décisions sont prises à la majorité par les adhérents présents ou représentés. Le règlement intérieur définit les modalités d'organisation des débats aux Assises.

ART.14

Tous les adhérents peuvent assister aux Assises. Le Président et le bureau politique peuvent inviter à assister ou participer aux travaux des personnalités extérieures au Rassemblement.

ART.15

Chaque fédération dispose d'un nombre de mandats fixé par le Comité Directeur en fonction du nombre de ses adhérents.

Le Bureau Politique

ART.16

Il est composé :

• du Président, du premier Vice-président et des Vice-présidents éventuels ;

• du Secrétaire Général et des Secrétaires Généraux adjoints ;

• du Trésorier national et du Trésorier national adjoint;

• du Porte parole national ;

• du Délégué national « Jeunes R.P.F.;

• du Délégué national aux fédérations;

• du Délégué national aux élections;

• du Délégué national à la communication;

• du Délégué national aux manifestations;

• d’une représentation des parlementaires du R.P.F., députés, sénateurs, députés européens définie par le règlement intérieur ;

ART.17

Les membres du Rassemblement qui sont nommés aux fonctions dont les obligations sont définies par le décret n° 591292 du 13 novembre 1959, ceux qui sont nommés à des fonctions ministérielles cessent, de ce fait et pendant la durée de leurs fonctions, d'appartenir aux instances dont ils étaient membres dans le Mouvement, sauf si le Bureau politique en décide autrement.

ART.18

Le Bureau politique se réunit au moins trois fois par an à la diligence du Président. Les décisions sont prises à la majorité absolue des suffrages exprimés.

Le Comité Directeur

ART.19

Il est composé :

-des membres du bureau politique -de tous les parlementaires du Mouvement, -des coordinateurs régionaux, -des présidents de fédérations départementales, -des présidents de fédérations professionnelles, -des secrétaires départementaux

Le Comité Directeur se réunit au moins une fois par an sur convocation du Secrétaire Général et délibère sur l'ordre du jour fixé par le Bureau politique. Les décisions du Comité Directeur sont prises à la majorité des suffrages exprimés. La voix du Président est prépondérante en cas d’égalité de suffrages.

ART.20

Sous l'autorité du Président, et selon les directives définies par les Assises, le Bureau politique est chargé de définir les orientations politiques du Mouvement. Il prend toutes les dispositions nécessaires pour l'application des présents statuts et la bonne marche du Rassemblement. Il décide des investitures électorales et des désistements -sur proposition des fédérations. Il prononce les sanctions disciplinaires, après avis de la Commission nationale des recours dans les cas prévus à l'Art.41, alinéa 2.

Les fédérations

ART.21

La reconnaissance de chaque fédération est prononcée par le Comité Directeur qui peut également, sur proposition du Président du Rassemblement, en prononcer la dissolution.

ART.22

Le bureau départemental, renouvelable tous les deux ans se compose d’un président, d’un secrétaire départemental, d’un trésorier, d’un délégué à la jeunesse, des responsables de circonscription, des députés, sénateurs, députés européens, conseillers régionaux, conseillers généraux, maire des communes de plus de 10 000 habitants, maires d'arrondissements de Paris-Lyon-Marseille.

Les adhérents de la fédération départementale élisent leur président qui assure leur représentation dans le département. Le président départemental convoque le bureau départemental et préside ses réunions. Il veille à l'unité du Mouvement et à la libre expression de chaque adhérent au sein des instances de la fédération. Il est membre de droit du Comité Directeur du Rassemblement.

ART.23

Le secrétaire départemental est nommé par le Président du Mouvement pour la durée du mandat du bureau départemental. Le secrétaire départemental représente le Président du Mouvement dans le département. Il a la charge d'exécuter les décisions des instances nationales. Il organise la vie interne de la fédération, fixe l'ordre du jour et applique les directives du bureau départemental. Il est responsable, au plan local, des relations entre le Mouvement et les autres formations politiques. Il est membre de droit du Comité Directeur. Chaque année, le secrétaire départemental présente au bureau départemental un rapport sur l'activité de la fédération. Ce rapport est transmis au Secrétaire général et au Délégué national chargé des fédérations.

ART.24

Le trésorier départemental est désigné par le secrétaire départemental, après accord du bureau départemental et du trésorier national, devant lesquels il est responsable des fonds dont il a la charge. Une fois ratifié, le trésorier départemental devient membre de droit du bureau départemental s'il n'appartenait pas à cette instance.

ART.25

Le remplacement d'un secrétaire départemental peut être prononcé par le Bureau Politique pour inactivité, faute grave, manquement aux statuts ou inobservation des décisions du Rassemblement. Cette décision, exécutoire, est susceptible d'appel devant la Commission nationale des recours.

Chaque fédération exerce le pouvoir disciplinaire à l'égard de ses adhérents, sous réserve des dispositions de l'Art.41. Les sanctions qui peuvent être prononcées à l'égard des adhérents sont: le blâme, la suspension, l'exclusion. Seule l'exclusion est rendue publique. Ces décisions, exécutoires, sont susceptibles d'appel devant la Commission nationale des recours.

ART.26

Il est instauré un coordinateur régional qui coordonne les activités du Rassemblement relatives à son développement.

ART.27

Les Fédérations professionnelles ont pour but de faire connaître les orientations et les propositions du Mouvement dans le domaine économique et social. Elles ont, notamment, pour vocation de promouvoir et de renouveler l'idéal de participation propre au Rassemblement.

ART.28

Les Français établis hors de France, forment des fédérations qui assurent la diffusion des valeurs et du projet du Rassemblement à l'extérieur de nos frontières.

ART.29

Il existe un délégué à la Jeunesse dans chaque fédération, qui rassemble les jeunes, âgés de 16 à 25 ans, adhérents du Mouvement.

Des sections "Jeunes" peuvent également être instituées, à l'initiative du bureau départemental, dans chaque université, chaque I.U.T., ou au sein des établissements abritant une filière d'enseignement professionnel. Les délégations ont pour objet de favoriser la participation des jeunes au débat public, d'intégrer leurs préoccupations au projet politique du Mouvement, de faciliter leur présence dans la vie politique du pays.

Les commissions

La Commission nationale d’investitures

ART.30

La Commission nationale d'investitures comprend le Bureau politique, les présidents et secrétaires départementaux concernés.

La Commission d'organisation et de contrôle des opérations électorales

ART.31

Avant les Assises, le Comité Directeur élit en son sein une Commission d'organisation et de contrôle des opérations électorales composée de sept membres titulaires et de deux suppléants. Elle a toute autorité pour préparer et organiser les opérations de vote nationales et s'assurer de leur régularité. Elle rend compte devant le Comité Directeur.

La Commission nationale des recours

ART.32

La Commission nationale des recours est formée de neuf membres, élus par le Comité Directeur eu égard à leur réputation d'équité, à leur expérience dans le Mouvement et à leur formation juridique.

ART.33

Si une demande d'adhésion est repoussée par le bureau départemental, l'intéressé peut faire appel devant la Commission nationale des recours. L'appel examiné, la décision de la Commission n'est susceptible d'aucun recours.

ART.34

La Commission nationale des recours connaît des recours formés par les intéressés contre les décisions disciplinaires prises par une fédération et des recours en annulation formés contre les élections à l'intérieur des fédérations.

ART.35

La Commission nationale des recours se prononce, à la requête du Président, sur les infractions aux statuts ou aux décisions du Comité directeur, commises par un adhérent ou une fédération. Elle entend, s'il y a lieu, les intéressés.

ART.36

Dans les trois mois qui précèdent et dans le mois qui suit chaque élection, le Président peut prononcer à l'encontre d'un adhérent, quelle que soit sa situation, l'une des sanctions prévues à l'Art.13 pour action contraire aux décisions prises en matière de candidature ou d'investitures. Les demandes de réintégration sont examinées par le comité départemental, si l'exclusion a été prononcée par le comité départemental; par le Comité politique ou le Président dans les autres cas.

La Commission permanente des statuts

ART.37

Une commission permanente des statuts est élue par les Assises sur proposition du Comité Directeur. Elle élabore et révise le règlement intérieur qui régit le Rassemblement et ses fédérations. Les présents statuts peuvent être révisés sur proposition du Comité Directeur et après avis de la Commission permanente des statuts, par les Assises, à la majorité absolue des mandataires.

Le financement et la gestion financière

ART.38

Les ressources du Rassemblement sont constituées par des cotisations, par les versements de l'Association nationale de financement (A.N.F.), par les aides publiques prévues par la loi et par le produit des emprunts.

ART.39

Le montant des cotisations et la répartition de leur produit entre les Fédérations et le Centre national sont fixés par le Comité Directeur.

ART.40

Le Trésorier national, élu par le Comité Directeur sur proposition du Président, est responsable de la gestion des fonds du Mouvement. Il demande au Comité Directeur de se prononcer sur le projet de budget et il lui rend compte de sa gestion. La Commission de contrôle de la gestion financière émet un avis sur le projet de budget et sur son règlement.

ART.41

La Commission de contrôle de la gestion financière (C.C.G.F.) est composée de 10 membres élus par le Comité Directeur au scrutin de liste. La liste comporte:

En cas d'égalité lors des délibérations, la voix du Président est prépondérante. Les membres de la C.C.G.F. sont de droit membres du conseil d'administration de l'A.N.F.

ART.42

La Commission de contrôle de la gestion financière contrôle la gestion du Trésorier national. A ce titre, elle se réunit pour avis avant la remise des comptes à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (C.C.F.P.) et avant la présentation du budget au Comité politique.

Elle peut se réunir à la demande d'au moins sept de ses membres pour émettre des recommandations sur la gestion financière du Mouvement. Ces recommandations sont transmises de plein droit au Président du Mouvement.

La Dissolution

ART.43

La dissolution du Rassemblement Pour la France Officiel est prononcé par le congrès, à la majorité absolue des suffrages exprimés, sur proposition du bureau politique.

Le Bureau

ART.44

Le bureau est composé de :

-un(e) président(e)

-un(e) trésorier(e)

-un(e) secrétaire