Vous êtes sur la page 1sur 8

LE PRANIC HEALINGMC (LA GUÉRISON PRANIQUE)

Par Dr Hazel Wardha Ph. D.

Le Pranic HealingMC est une science et un art ancien de guérison. Il est présenté dans
sa forme moderne et systématisée par Maître Choa Kok Sui, un scientifique,
philanthrope, enseignant international et auteur de huit livres1. Pendant le vingtième
siècle, Maître Choa Kok Sui a passé vingt ans à travailler ardemment à faire
d’intenses recherches, à tester et valider les techniques du Pranic Healing. Ses trois
premiers manuels: Miracles through Pranic Healing, Advanced Pranic Healing2
et Pranic Psychotherapy présentent de nouveaux paradigmes en rapport à la
santé et la guérison et constituent une percée majeure en ce qui concerne la
méthodologie et la pratique de la guérison vibrationnelle.

QU’EST-CE QUE LE PRANIC HEALING?


Le Pranic Healing est l’art et la science de transférer la Force de Vie ou Prana au
corps physique-éthérique afin d’accélérer la guérison. Les techniques de base
utilisées sont le scan (sondage), utilisé afin de diagnostiquer et de localiser la source
du problème, le nettoyage et l’énergisation du corps bio plasmique ou corps
éthérique. Les techniques ne nécessitent aucun toucher, sont non-sectaires et n’ont
aucun effet négatif ou effet secondaire.

L’ANATOMIE DU CORPS ÉNERGÉTIQUE


Le corps physique est entouré et interpénétré par le corps énergétique connu sous
les noms de corps éthérique ou de corps bio plasmique et communément appelé
aura humaine. Les scientifiques confirment l’existence du corps énergétique et les
appareils de photographie Kirlian permettent de le mettre en image.

Fig.1 Fig.2
Image Kirlian avant session de Pranic Healing. Image Kirlian après session de
Pranic Healing.

1
Quelques livres par Maître Choa Kok Sui:
Sui, Choa Kok, Miracles through Pranic Healing, Institute for Inner Studies, Philippines, 1987.
Advanced Pranic Healing, Institute for Inner Studies, Philippines, 1992.
Pranic Psychotherapy, Institute for Inner Studies, Philippines, 1989.
2
Ndlt: Livres traduits en français Miracles de la guérison pranique, Édition EIFIS, 2003.
Guérison pranique avancée, Édition EIFIS, 2004.

Page 1 sur 8
L’aura externe s’étend habituellement à un mètre au-delà du corps, tandis que l’aura
interne s’étend habituellement de trois à cinq pouces (7,6 à 12,7cm) à partir de la
surface du corps physique chez la moyenne des gens. Ce corps énergétique fourni au
corps humain le Prana ou Force de Vie nécessaire pour survivre, accélérer la guérison
et aussi éliminer l’énergie négative et l’énergie maladive afin de favoriser le bien-
être.

Maître Choa Kok Sui a révélé qu’il y a 11 centres d’énergie ou chakras, localisés à des
endroits stratégiques du corps éthérique, qui correspondent aussi à des points
d’acupuncture majeurs. Ces chakras contrôlent des organes et glandes spécifiques
ainsi que les fonctions du corps, l’esprit et les émotions. Ils sont semblables à des
centrales énergétiques fournissant du Prana à ces aspects du système humain. On
croit qu’habituellement les causes de déséquilibre ou mal-a-dit (maladies) se révèlent
en premier dans le corps énergétique et peuvent se manifester en un chakra ne
fonctionnant pas adéquatement. Donc, s’il y a un problème dans un organe ou une
glande, il est nécessaire de traiter le chakra correspondant afin d’atteindre la cause
du malaise ou de la maladie. En général, les traumatismes physiques ou
émotionnels, le stress, l’énergie négative ou l’énergie maladive font que le corps
énergétique développe un état congestif ou de déplétion. Le flot de Prana peut aussi
être gêné ou interrompu à cause d’un état de congestion et/ou de manque, ainsi que
lorsque des fissures et des fuites se développent dans le corps éthérique empêchant
la guérison et la récupération rapide. Par exemple, lorsqu’une personne est stressée
pendant une période prolongée, le chakra du plexus solaire, situé en dessous de la
cage thoracique, devient congestionné avec de l’énergie négative et le flot d’énergie
approprié est empêché. En conséquence, des douleurs, de l’inconfort et des
ballonnements sont ressentis dans la région épigastrique. La gastroscopie et
l’endoscopie ne révèle aucune pathologie. Si le stress persiste, l’énergie
congestionnée du plexus solaire se transmet alors, à travers un canal énergétique
majeur, au chakra du cœur situé juste au dessus du chakra du plexus solaire. À cause
de ceci le patient peut avoir des douleurs à la poitrine, des palpitations et un manque
de souffle. L’ECG et les examens cardiologiques ne révèlent toujours aucun trouble
pathologique. Lorsque le Pranic Healing est utilisé, les symptômes diminuent
rapidement dans la plupart des cas. De la même façon, lorsqu’une personne vit de la
douleur émotionnelle causée par la mort d’une personne aimée ou la fin d’une
relation, le chakra du cœur développe des trous et des fêlures causés par le
traumatisme. La personne n’est pas capable de surmonter la dépression en dépit de
différentes méthodes de guérison alors que le Prana fuit continuellement du chakra
du cœur. Lorsque le Pranic Healing est utilisé et que les fissures sont réparées,
l’énergie du chakra du cœur est rétablie à son état d’harmonie et d’équilibre et le
résultat est généralement positif.

LA MÉTHODOLOGIE DU PRANIC HEALING

Il est possible de réparer, de rééquilibrer et d’harmoniser le corps éthérique. Ce


faisant, on rétablit et améliore le flot de Prana aux chakras, aux organes, glandes et
structures ainsi qu’aux aspects mentaux et émotionnels qu’ils contrôlent. Il a été
prouvé que lorsque le corps éthérique est traité, le processus de guérison du corps
physique est grandement accéléré. Par exemple, si une coupure mineure est soignée
par le Pranic Healing, le saignement s’arrête immédiatement et, après cinq minutes,
la peau est totalement guérie dans la plupart des cas. De même manière, lorsque le
Pranic Healing est appliqué immédiatement à une légère brûlure, la douleur disparaît
complètement après quelques minutes et aucune cloque n’apparait. Les résultats
sont constants et peuvent être répétés.

Page 2 sur 8
Le traitement est réalisé selon les sept techniques de base du Pranic Healing,
lesquelles n’impliquent pas de toucher le patient. Le thérapeute se tiens debout ou
s’assoie à quelques pieds3 du patient et applique les techniques. La contamination
énergétique, la déplétion et la congestion du corps éthérique peuvent être
diagnostiquées par le praticien du Pranic Healing en utilisant une méthode appelée
scan (sondage). Cette procédure diagnostique permet au praticien de déterminer
l’endroit et les causes de la mal-a-dit (maladie). Le praticien de Pranic Healing nettoie
alors le corps énergétique en utilisant des mouvements spécifiques de la main et, par
après, énergise et transfère du Prana nouveau au patient. Le nettoyage est une
partie importante du traitement alors que l’énergie négative, causée par la
congestion ou la déplétion dans la partie ou le chakra malade, doit être enlevée
avant que la nouvelle énergie ou Prana puisse être transmise au corps éthérique du
client. Habituellement, 70% à 80% du problème est résolu par le nettoyage
approfondi des régions et chakras affectés. Ceci est particulièrement visible dans le
cas de la gestion de la douleur. Dans la plupart des cas, il y a une réduction
significative de la douleur en quelques minutes d’application du Pranic Healing. Un
traitement régulier de la partie affectée et du chakra la contrôlant, mène à un
soulagement permanent des symptômes dans la vaste majorité des cas. En
nettoyant, énergisant et rééquilibrant le corps énergétique, les symptômes
physiques, aussi bien que psychologiques, disparaissent alors que les organes,
glandes et structures contrôlés par le corps énergétique sont soutenus grâce à un
apport adéquat de nouveau Prana. Une amélioration significative est alors obtenue
en relation avec la vitalité physique et le maintien du bon fonctionnement du
système immunitaire.

Le Pranic Healing n’a pas l’intention de remplacer la médecine orthodoxe ou


n’importe quelle forme de thérapie. Il complémente toutes les thérapies et est un
outil précieux dans le répertoire des thérapeutes de toutes disciplines qui peuvent
incorporer le Pranic Healing dans leur pratique courante.

RECHERCHES POUR VALIDER L’EFFICACITÉ DU PRANIC HEALING

Il apparaît que le Pranic Healing utilise une forme d’énergie subtile puissante et
capable d’altérer la structure moléculaire de liquide aussi bien que de matière dense.
Les physiciens quantiques ont prouvé que l’énergie subatomique est grande. Ils
maintiennent que les humains sont des paquets d’énergie vivante qui résonnent
avec l’univers. Ils soutiennent qu’un mètre cube d’espace contient suffisamment
d’énergie quantique pour faire bouillir tous les océans du monde.4 L’énergie pranique
est une forme d’énergie subtile qui, lorsque dirigée avec des techniques spécifiques
et l’intention, crée des effets thérapeutiques puissants. Les appareils médicaux
d’imagerie et des caméras spéciales sont capables d’enregistrer de tels résultats.

Dans une expérience scientifique, portant sur les effets de l’énergie subtile sur l’eau,
menée en juillet 2003 par le Dr Masaru Emoto5, douze praticiens en Pranic Healing de
Melbourne et un des Philippines ont dirigés de l’énergie pranique sur un échantillon

3
Ndlt: 1 pied = 0,3m
4
Un livre innovateur rassemblant de multiples recherches provenant de plusieurs physiciens quantiques:
Mc Taggart, Lynn. The field: the quest for secret force of the Universe. Harper Collins. U.K. 2001

5
Depuis plus de 40 ans, Dr Masaru Emoto a fait des recherches scientifiques portant sur les effets de
l’énergie subtile sur l’eau. On peut accéder à sa méthodologie de recherche à partir du site
www.hado.net . Il est aussi l’auteur de 3 livres dont : The Message from the Wate , IHM Research
Institute, Tokyo.

Page 3 sur 8
d’eau du robinet dans son laboratoire de Tokyo pendant quelques minutes. Les deux
diapositives ci-dessous prouvent que le Pranic Healing peut altérer la structure
moléculaire de l’eau même lorsque projetée à des milliers de miles.6 70% du corps
humain est constitué d’eau et la recherche du Dr Emoto est précieuse parce qu’elle
indique ce qui peut arriver lorsque le Pranic Healing est appliquer au corps physique-
éthérique afin de créer le bien-être.

Fig.3 Eau de Tokyo avant Pranic Healing. Fig.4 Eau de Tokyo après Pranic Healing.

Le Dr D. Ramesh, un chirurgien maxilo-facial à Chennai en Inde, a utilisé le Pranic


Healing dans sa pratique et a validé l’efficacité de cet outil thérapeutique afin
d’altérer les états de la matière dense dans le corps humain.

Fig.5 Scoliose avant traitement de Pranic Healing. Fig.6 Scoliose après traitement de
Pranic Healing.

La fig. 5 montre un patient souffrant d’une scoliose, de disques intervertébraux


dégénérés et d’ostéophytes sur la vertèbre. Après six mois d’auto-traitement de
Pranic Healing, la scanographie révèle que la colonne a retrouvée sa courbure
normale, les disques intervertébraux sont régénérés et presque tous les ostéophytes
sont disparus (fig.6).

6
Ndlt: 1 000 miles = 1 609 km

Page 4 sur 8
Fig.7 Un cas de blessure à la colonne
causée par un disque affaissé coinçant la
moelle épinière et menant à la
paraplégie. Scannographies avant et
après le traitement de Pranic Healing.

Dans ce cas, (fig.7) le patient était en douleur aigu et en chaise roulante à cause de
l’affaissement d’un disque coinçant la moelle épinière. Après 3 mois de Pranic
Healing, le patient était non seulement libre de toute douleur mais aussi capable de
marcher alors que le disque était retourné à sa normale, corrigeant le coincement de
la moelle épinière.

Fig.8 Granulome au cerveau enlevé avec le Pranic Healing.

Ci-dessus : Après quatre mois, la désintégration de granulome ou de masse calcifiée


dans le tissu cérébral avec le Pranic Healing est vu comme tout à fait extraordinaire
dans le milieu médical. (fig.8)

Page 5 sur 8
Fig.9 Extraction de dents de sagesse surveillée avec un oxymètre.

Dans ce cas (fig.9), le saignement est arrêté presqu’instantanément pendant


l’extraction des dents de sagesse et, après 7 minutes d’application du Pranic Healing,
l’oxymètrie du pouls indique une baisse du rythme cardiaque de 124 à 75. Ceci
prouve que le Pranic Healing est efficace à contrôler et à réduire le stress ainsi qu’à
arrêter rapidement le saignement.

Le Dr Jones du département des sciences radiologiques de l’Université de Californie a


pris des mesures neurophysiologiques du Pranic Healing en utilisant l’imagerie par
résonance magnétique (IRM). Voici un extrait de la recherche du Dr Jones :

«La méthode de l’imagerie médicale fournit un outil unique d’évaluation


quantitative du processus de guérison même lorsqu’apporté par des moyens
non-conventionnels, incluant des méthodes utilisant l’énergie subtile et/ou
spirituelle. Ici nous décrivons une série d’études préliminaires pour lesquelles
l’imagerie par résonnance magnétique (IRM) a été utilisée afin de mesurer les
changements neurophysiologiques sur des sujets traités par un guérisseur,
même à distance. En particulier, deux guérisseurs praniques (Pranic Healers)
expérimentés étant aussi des acupuncteurs avec expérience ont étés invités à
focaliser l’énergie subtile utilisée pendant le Pranic Healing sur le point
d’acupression V67 (vessie), connu pour être associé à la vue, chez un sujet
humain dont la région du cortex cérébral reliée à la vue était sous IRM. La
concentration de l’énergie subtile (prana ou Qi) sur le point d’acupuncture a
produit une stimulation du cortex visuel identique à celle produite par une
aiguille sur ce point. Au départ, les guérisseurs praniques étaient juste-à-côté
du sujet sous IRM, avec leurs mains, desquelles il est dit que l’énergie subtile
émane, à seulement quelques pouces de la surface de la peau au-dessus du
V67. Néanmoins, des expérimentations supplémentaires, dans lesquelles les
guérisseurs étaient plus éloignés du sujet, ont produits des résultats identiques
avec l’IRM, confirmant la possibilité de guérison à distance.

La deuxième recherche expérimentale a été l’étude des effets du Pranic


Healing sur des cellules HeLa, en culture, soumissent à des radiations gamma.
Ici, nous avons mesuré l’effet de la technique de guérison en modifiant le taux
de survie des cellules subissant la radiation. Les résultats de cette étude
préliminaire sont résumés dans le tableau ci-dessous.

TRAITEMENT DE CELLULES PAR DES GUÉRISSEURS PRANIQUES (PRANIC


HEALERS) INDIVIDUELLEMENT

Page 6 sur 8
Désignation Taux de survie, 1 jour après la
radiation
A (control) ~100%
B (radiation only) ~50% (range: 49.4% - 50.7%)
C (PH after radiation) ~70% (range: 67.4% - 71.8%)
D (PH before radiation) ~80% (range: 78.1% - 82.9%)
E (PH before and after radiation) ~90% (range: 87.8% - 93.4%)

Ces résultats indiquent que le traitement des cellules avec le Pranic Healing
produit un changement majeur dans le taux de survie de celles-ci. Cependant, il
doit être noté que ce tableau est basé sur 61 expériences individuelles dans
lesquelles le guérisseur pranique a obtenu des résultats positifs. Dans 8
expériences individuelles (environ 12% de la totalité), le guérisseur n’a produit
aucun résultat. Les raisons de ces échecs ne sont pas claires et sont toujours
sous investigation. Il semblerait que le Pranic Healing produit un effet à un
certain niveau ou ne produit aucun effet.

Dans une dernière expérience individuelle (la 70e), le Pranic Healing a été
appliqué par un groupe de 24 guérisseurs. Le traitement des cellules, à la fois
avant et après la radiation, a produit un taux de survie de 97%. Ce résultat
remarquable suggère que les effets du Pranic Healing sont rehaussés en
groupe.

Bien qu’une seconde publication plus approfondie va fournir une analyse


détaillée de cette expérience et de plusieurs expériences additionnelles, nous
pouvons résumer quelques une de nos découvertes ici. Premièrement, la
distance entre le guérisseur et les cellules est sans importance. Au départ,
chaque guérisseur a travaillé sur les cellules dans mon laboratoire à l’Université
de Californie. Les expériences additionnelles ont étés réalisées avec le
guérisseur travaillant à distance (dans certains cas, à 9 656km). La séparation
entre les cellules et le guérisseur n’a eu aucun effet sur les résultats.

Deuxièmement, la protection des cellules par un bouclier contre les EMF et les
radiations gamma n’a eu aucun effet sur les résultats. Dans un cas extrême, le
guérisseur et les cellules ont été isolés individuellement par un bouclier et
séparés d’une distance d’environ 6 000 miles (9 656km). Les résultats ont étés
les même que lorsque les cellules et le guérisseur étaient dans la même pièce
et sans protection.

Troisièmement, on a trouvé que l’expérience du guérisseur est légèrement


importante. Néanmoins, même un étudiant débutant a pu produire un résultat
positif.

Notons finalement que ces découvertes faites à partir de cette recherche sur le
Pranic Healing sont difficiles (sinon impossible) à expliquer en terme de
paradigme scientifique normal. »

Ma propre expérience personnelle en pratique clinique a révélée l’énorme puissance


et le potentiel de cette science de la guérison pour aider l’humanité. Les expériences
faites par les guérisseurs praniques révèlent globalement que le Pranic Healing peut
être employé avec succès pour traiter non seulement les maladies des humains mais
aussi toutes les formes de vie. Les animaux et les plantes répondent positivement à
ce traitement. En guise de preuve, l’énergie pranique a permis à un vigneron de
Swan Hill (Australie) à produire sa meilleure récolte en trois ans en dépit des

Page 7 sur 8
conditions climatiques de sécheresse. Au Canada, il a été démontré que le Pranic
Healing a été bénéfique aux fermes biologiques. La production est de très bonne
qualité en goût et en grosseur : tomates de la grosseur de melons, choux pesant
entre 14 et 22 livres et ail aussi gros que le poing.

Il est clair que l’humanité se dirige vers de nouveaux paradigmes en matière de


santé et de guérison avec l’émergence de système de guérison fondé sur l’énergie
subtile comme le Pranic Healing. Alors que l’étendue des recherches affirmant son
efficacité grandi, il en est de même de sa crédibilité et de sa pratique.

Dr Hazel Wardha est acupunctrice, homéopathe, guérisseuse pranique


certifiée internationalement et psychothérapeute pranique pratiquant à
Melbourne. 921 High Street Road, Glen Waverly, Victoria. Tél : 03 9803
4476

* Plus de recherches portant sur le Pranic Healing sont disponibles sur le site
www.aiis.com.au ou www.pranichealing.org . Une recherche remarquable a été faite
par le Dr Vrunda et ses associés dans un hôpital du Bangalore utilisant le Pranic
Healing sur des enfants en difficultés scolaires et sur la maladie cardiaque.

Traduit par L. Lamirande, mars 2010

Page 8 sur 8