Vous êtes sur la page 1sur 13

CHAPITRE 1

LES DESCRIPTIONS DES INEGALITES
Introduction:
De multiples points de vue permettent de distinguer les individus les uns des autres
dans une société: le point de vue sociologique, religieux, économiques, ... Selon le
point de vue, on ne parlera pas des mêmes inégalités. Le point de vue des
économistes distingue les individus essentiellement sur leur revenu et leur
patrimoine.
Nous allons étudier non pas des inégalités entre individus mais entre ménages car
l'essentiel des données disponibles sur les revenus et les patrimoines proviennent des
administrations des impôts qui parlent de foyers fiscaux ou des enquêtes faites par
l'INSEE sur des ménages.
Les inégalités de revenus et de patrimoine se lient avec des inégalités dans l'accès à
l'éduction, à l'emploi, à la santé,... et donc dans une section de ce chapître, on
evoquera ces autres dimensions des inégalités.
Les inégalités de conditions de vie ne se limitent pas à des inégalités de revenus et de
patrimoine mais aussi à d'autres inégalités.

Section 1 – Distinction patrimoine/revenu et les différentes
catégories de revenus
Le patrimoine est un stock et le revenu est un flux.
Un économiste John Hicks (1904-1989) a écrit la phrase suivante: "Nos revenus c'est
ce que je peux dépenser sans m'appauvrir, c'est-à-dire sans entamer la valeur de mon
patrimoine."
Le patrimoine est synonyme de richesse, c'est à dire ce qu'un ménage possède dans
l'ensemble à un moment donné.
La notion de revenu est plus complexe à définir statistiquement. En effet, les
ménages/foyers fiscaux peuvent percevoir 4 grandes catégories de revenus:
1- Les salaires c'est à dire les revenus qui constituent la contrepartie d'un travail offert
à un employeur.
Presque 90% des français ayant une activité rémunérée sont des salariés (donc il y a
10% des autres qui ont des revenus d'activité non salariés). Pourtant, la somme totale des
salaires nets ne représente que 45% de l'ensemble des revenus des ménages.
2- Les revenus d'activité non salariés: travailleurs indépendants. Cela représente 8%
des revenus perçus par les ménages français.
3- Les revenus sociaux = revenus de transfert: ceux qui proviennent d'une
redistribution des richesses primaires donc qui proviennent directement de la
production comme par exemple les pensions de retraite qui représentent plus de 20%
de l'ensemble des revenus perçus par les ménages. Il y a aussi les allocations
familiales, allocation chômage, RSA, ... Ces autres revenus sociaux représentent
environ 10% des revenus des ménages.
4- Les revenus de la propriété, c'est à dire du patrimoine: on les répartit
traditionnellement en 2 grandes catégories:
- Les revenus fonciers qui proviennent de la propriété d'immeubles (c'est à dire les
loyers reçus) ou de terres (=fermages)
- Les revenus mobiliers proviennent de placements financiers tels que les dividendes
des actionnaires, les intérêts des livrets, ...
En 2011, cela représentait environ 18% de l'ensemble des revenus des ménages
français. Cette statistique de l'INSEE inclue les loyers fictifs, c'est à dire ce que

Section 2. Ces déclarations annuelles de revenus constituent la donnée principale sur les revenus non salariaux. Ils sont donc moins bien connu que les ménages les plus pauvres qui ont comme essentiel revenu le salaire. .Les outils statistiques permettant d'appréhender les inégalités de revenus et de patrimoine Paragraphe 1: Les sources de données sur les revenus et les patrimoines en France Ces données proviennent de 2 types de sources: • Enquêtes menées auprès des ménages. La question de la fraude pose un problème pour une connaissance statistique fine des revenus. L'administration des impôt ne connait vraiment que les patrimoines des ménages les plus riches car seuls les ménages ayant un patrimoine supérieur à 1 300 000 € sont tenus de déclarer leur patrimoine dans le cadre de l'ISF (Impôt de solidarité sur la . mais on peut aussi parler de la valeur du patrimoine lui même. La défintion même des revenus non salariés n'est pas totalement évidente comme par exemple le revenu des agriculteurs. Pourtant. pour eux. Techniquement.Les déclarations annuelles de revenus effectuées par chaque foyer fiscal auprès de l'administration des impôts chaque année dans le cadre de l'IRPP = Impôt sur le Revenu des Personnes Physiques. c'est le sol d'un compte d'exploitation qui obéit à des conventions comptables. l'entreprise doit donner l'identité de tous les employés qu'elle a employé dans l'année et tout ce qui a été versé à ces employés. On parle ici des revenus du patrimoine. En effet.Les DADS = Déclarations Annuelles de Données Sociales. Le problème est qu'en général les français n'aiment pas divulguer le montant exact de leurs revenus. La seconde est dû au fait que de nombreuses exonérations ou système d'imposition particulier concernent les revenus du patrimoine et notament les revenus mobiliers. Les loyers fictifs sont indispensables pour correctement voir les inégalités. • Les déclarations administratives obligatoires. Grâce à cette déclaration.percevrait les ménages s'ils louaient le logement qu'ils habitent. Ce flou n'est pas neutre car il touche les plus hauts revenus. Dans cette déclaration. En France il y en a principalement deux: . les revenus salariaux sont parfaitement connus par ceux qui y ont accès. presque 80% des revenus du patrimoine ne sont pas tenus d'apparaître sur la déclaration de revenus. L'administration a donc du mal à les connaître. Cela pose un problème important en ce qui concerne la mesure des inégalités de revenus car les revenus des ménages les plus riches sont essentiellement constitué de revenus du patrimoine. /!\ Pour appréhenser les inégalités de patrimoine et de revenus. publiques ou privées. elles ne permettent qu'une connaissance approximative des revenus non salariaux pour 2 types de raison: La première est la fraude. et plus particulièrement sur les revenus de leur patrimoine. Les plus intéressantes pour notre sujet sont les enquêtes "Budget des familles". qu'elles soient petites ou grandes. C'est un document que doivent remplir chaque année toutes les entreprises. il faut etre très attentifs aux sources de données et aussi s'appuyer sur des conventions statistiques. il y a des professions où il est plus difficile de frauder que d'autres.

. En fait. Cela en fonction ici des salaires. toutes nomenclatures inclue des dimensions un peu arbitraires et donc subjectives. professions intermédiaires et ouvrier. Par exemple. puis à distinguer des quantiles c'est à dire des catégories déterminées uniquement en fonction du salaire (ou d'autres variables monétaires).. • Si on veut faire abstractions de toutes dimensions subjectives. c'est assez simple car on peut se contenter d'un simple cotient entre le revenu moyen d'une catégorie et celui d'une autre.. il faut appliquer la dispertion puisqu'il s'agit d'étudier l'ensemble de la distribution en terme de valeur monétaire: Etudier la dispertion des salaires par exemple. homme/femme. les déciles. on les notes respectivement : P90 / P10 = rapport inter-déciles (P pour percentile) C'est le rapport entre le salaire que seulement 10% des salariés gagnent plus et le . repose sur des conventions.comparaison des revenus des hommes par rapport à celui des femmes. • On emploi le terme de disparité lorsqu'on accepte/fait le choix de classer les individus ou les ménages dans des catégories en fonction de caractéristique non monétaires: Exemples: catégories socio-professionnelles. Pour mesurer les disparité. Distinguer les quartiles revient à déterminer 4 catégories.. Il y a plusieurs catégories de quantiles selon ce qu'on veut utiliser: Parmis les quantiles. on peut utiliser les quartiles. ou encore les percentiles. Comment mesurer les inégalités ? Comment utiliser ces données? Paragraphe 2: Les mesures statistiques des inégalités Point de vocabulaire: L'appréhension statistique des inégalités de revenu/patrimoine peut se faire soit en terme de disparité. On peut alors calculer le salaire moyen de ces salariés et le rapporter au salaire moyen du 1er décile qui sont les 10% des salariés ayant le salaire le plus bas: Salaire moyen D10 / Salaire moyen D1 = D10 / D1 Cependant. Le 10ème décile qu'on va noter D10 regroupe les 10% des salariés les mieux payer et ainsi de suite. . il va faloir fixer des limites objectives.fortune). . revient à classer l'ensemble des salariés en fonction du niveau de leur salaire. Ces salaires limites. la répartition des individus entre les catégories cadres. soit en terme de dispersion. les déciles distinguent 10 catégories et les percentiles en distinguent 100. En revanche. les disparités impliquent souvent une dimension subjective. Pour apréhender les inégalités. il est plus simple de rapporter le salaire le plus bas de D10 au salaire le plus haut du 1er décile: c'est à dire les salaires qui déterminent les limites des déciles. Remarques: Ménages riches/pauvres sont des notions évidement subjectives.

. Cela n'a pas trop d'intérêt pour décrire les inégalités dans la mesure où ils ne sont pas publiés.. on appauvrit les informations en ne prenant que deux informations que nous donne la distribution. Mais on peut aussi calculer P75 / P25 = rapport inter-quartiles qui donne des informations sur ce qui se passe au milieu de la distribution.Indice d'ATKINSON Chaque indicateur a ses avantages et ses inconvénients relatifs. Il serait mieux d'avoir des indicateurs synthétiques résumant la totalité de la distribution: Parmis les plus courants indicateurs d'inégalités qu'utilisent les statisticiens il y a: . Section 3 – L'inégalité des salaires Paragraphe 1 – En France A.Indice de THEIL .Carré du coefficient de variation .En terme de disparité Les principales disparités de salaire opposent les cadres d'un côté aux ouvriers et employés de l'autres. Ainsi que calculer d'autres rapport comme P95/P5 qui donne des informations sur ce qui se passe aux extrémités de la distribution.5 et 3 mais ce n'est pas un rapport extrèmement intéressant. sauf celui de GINI des fois. dans les études de l'INSEE.salaire que seulement 10% des salariés gagnent moins.Ecart relatif moyen Deux autres indicateurs spécialement forgés pour l'étude des inégalités: . On peut donc faire le rapport entre le salaire moyen des cadres et le salaire moyen des ouvriers par exemple. ça a un intérêt assez limité.Indice de GINI: Il est issu de la courbe de Gini Lorenz qui est un économiste statisticien. P90 P50 P10 10% des salariés les mieux payés Salaire médian: P50 est la médiane 10% des salariés les moins payés C'est le rapport inter-déciles qui est le plus utilisé lors de publications statistiques officielles. . Ces indicateurs ne sont quasiment jamais publiés dans les statistiques.Ecart moyen des logarithmes . .Variation des logarithmes . . Ce rapport est compris depuis très longtemps en France entre 2. → Quelque soit le rapport qu'on prend.

Le rapport dépend de la structure par âge/ancienneté des catégories. de 12% environ. cette différenciation stagne depuis quelques années. Cet écart est particulièrement important dans la catégorie cadre. EN effet.C'est inintéressant pour 2 raisons: • Ce rapport est soumis à un effet de structure qui peut être important. Salaire net mensuel moyen des salairés à temps complet du secteur privé et semipublic (en euros): Femmes Hommes (F/H) x 100 Cadres 3312 4277 77 Professions intermédiaires 1982 2267 87 Employés 1472 1595 92 Ouvriers 1343 1612 83 Ensemble 1819 2264 80 En France. dans l'ensemble du secteur privé. Le fait qu'un cadre gagne en moyent 2. Cependant. on n'a pas baissé le salaire d'un cadre en fait. la différence était de 21%.En terme de disparition Dispersion des salaires mensuels nets des salariés à temps complet du secteur privé et semi- . si on regarde de plus prêt cette évolution. la différence était de 33%. B. cette baisse était dû quasi uniquement au rajeunissement de la catégorie des cadres qui ont donc un salaire plus faible qu'une personne avec plus d'ancienneté. • Ce rapport ne fait pas l'objet de débat (social par exemple). les entreprises françaises ont recruté beaucoup de jeunes nouveaux cadres. Les grilles de salaires des entreprises ne se sont pas modifiées. → Ce qui fait l'objet de beaucoup plus de débat sont les inégalités de salaire entre hommes et femmes. De plus. Exemple historique: Dans les années 1970 et 1980. Donc attention à l'interprétation des chiffres. On a observé en même temps une baisse très importante de ce rapport. en 1996. C'est ce qu'on appelle un effet de strucuture.7 fois plus qu'un ouvrirer n'est pas quelque chose qui fasse réellement l'objet d'un débat important dans notre pays. Cette différence de salaires Hommes/Femmes a diminué pendant la 2ème partie du 20ème siècle car en 1960. les femmes ont un salaire inférieur de 20% aux hommes et dans le secteur public. En fait. ce débat aurait assez peu de sens car la catégorie cadre est assez hétérogène.

Il est publié dans de très nombreux pays. A l'autre opposé de la distribution. P99/P10 = 6. elles sont plus faibles que dans d'autres pays européens comme l'Espagne et l'Allemagne. Ces caractéristiques qu'on a résumé très brievement sont-elles partout du même ordre? Paragraphe 2 – Dans d'autres pays L'ingalité des salaires dans queles pays développés en 2007-2009 mesuré par le ratio P90/P10: Finlande 2. Surtout. En effet. En revanche. Le salaire correspondant à P10 nous dit que les 10% de salariés les moins payés reçoivent presque tous le salaire minimum (SMIC à temps complet : 1075€). ils auront un salaire moyen 4.3 Danemark 2.5 fois plus important que le salaire moyen des moins biens payés. Si on prend l'ensemble des salairés les moins payés. ce rapport inter-déciles des salaires est très proche de 3 depuis une vingtaine d'années. Ce tableau peut être résumé par un seul chiffre avec le rapport inter-déciles: P90/P10 = 3313/1142 = 2.1 Etats-Unis 4.9 C'est un indicateur vraiment très stable.9 Les inégalités de salaire en France sont un peu plus importantes que pour certains pays du Nord. on a les 10% des salariés les mieux payés qui perçoivent tous au moins plus de 3 fois le SMIC.7 France 2.6 : Il y a 1% des salariés français qui gagne plus de 7500€ (P99= 7500€) Remarques: On est partit du rapport inter-déciles car c'est à peu près le seul rapport qu'on dispose pour pouvoir faire des comparaisons internationales. En effet. On notera quand même que les inégalités salariales apparaîtraient plus importante si on prenait l'habitude de prendre le rapport D10/D1 qui est de l'ordre de 4.public en 2010: P10 P20 P30 P40 P50 P60 P70 P80 P90 1142 1275 1395 1524 1673 1860 2108 2504 3313 Le niveau du salaire médian est de 1673€: C'est une caractéristique importante des revenus en France. elles sont nettement plus faibles qu'aux USA. aux USA la dispertion .3 Canada 3.5.9 Allemagne 3.8 Espagne 4.

Section 4 – Inégalités des revenus Paragraphe 1 – En France Certains ménages peuvent se composer d'une ou plusieurs personnes.3 unité. et il en est de même en ce qui concerne les inégalités de revenus. Cela s'explique en partie car les inégalités de revenus se calculent entre les ménages et non entre les individus comme cela se fait avec le calcul des inégalités de salaire. ) → Comment tenir compte de cela au niveau statistique pour appréhender les inégalités? Les statisticiens utilisent des échelles d'unité de consommation. adolescents.5 + 0. Exemple d'un ménage composé d'un couple avec deux enfants dont un de plus de 14ans. ni pourquoi la dispertion des salaires est encore plus importante dans les pays émergents. Exemple d'échelles d'unité de consommation: Depuis une dizaine d'années.des salaires est au moins deux fois plus importante que dans la plupart des pays européens. et les enfants comptent pour 0..5 unité. On ne peut donc pas se contenter de diviser le revenu total du ménage par le nombre d'individus au sein de celui-ci. La dispertion standard des salaires n'explique pas très clairement pourquoi la dispertion des salaires est deux fois plus faible en Europe qu'aux USA.. Si on se contentait d'additionner tous les revenus de chaque ménages.. Ce nombre est de: 1 + 0. chacune des autres personnes ayant de plus de 14 compte pour 0. → Le niveau de vie est la capacité de satisfaire ses besoin et ses désirs. l'INSEE utilise l'échelle de l'OCDE modifiée. Il faut remarquer que le niveau des inégalités de revenus est partout plus important que les inégalités de salaire. on aurait une information qui ne dirait rien sur le niveau de vie des personnes composant ces ménages. A ce couple. il semblerait que dans certains pays émergents la dispertion des salaires soit au moins 2 ou 3 fois plus importante qu'aux USA. Entretenir un ménage de 4 personnes n'est pas forcément deux fois plus coûteux qu'entretenir un ménage de 2 personnes. Le coût des dépenses des ménages n'est pas proportionnel aux personnes qui sont dedans. l'échelle d'unité de consommation va attribuer un nombre d'unités de consommation.3 = 2. En effet. puis de les comparer. Le principe de cette échelle est de considérer que dans un ménage le premier adulte compte pour 1 unité de consommation.5 + 0.3 unités de consommation Revenu total du ménage = 4000€/mois . Chaque personne n'engendre pas le même coût et chaque ménage n'a pas la même composition ( beaucoup de jeunes enfants.

il y a une vingtaine d'année. Si on considère qu'un enfant ne coûte pas plus cher dans une famille riche que dans une famille pauvre. ect. et l'arrivée d'un troisième enfant coûte encore plus cher que l'arrivée du premier enfant. il n'est pas du tout évident que le 3ème enfant qui arrive dans la famille ne coûte pas plus cher à la famille que l'arrivée d'un 2ème enfant. cela voudrait dire que l'arrivée d'un enfant dans une famille riche coûte 20 fois plus cher que l'arrivée d'un enfant dans une famille pauvre. mais ça serait très compliqué. → On ne peut pas se passer des unités d'échelle de consommation pour résonner en terme de niveau de vie. Donc il faudrait tenir compte du rang des enfants dans les familles dans les unités d'échelle de consommation.5 L'inégalité des niveaux de vie est plus élevé que les inégalités des salaires. S'il était vrai qu'un enfant réduit le niveau de vie de la famille proportionnellement à son revenu. sont très différents d'un pays à l'autres.5. l'INSEE utilisait une autre unité de consommation (Echelle d'Oxford) dans laquelle les plus de 14 ans comptaient pour 0.A quoi cela sert ? On prend le revenu total du ménage et on calcule le niveau de vie de ce ménage : Revenu total après impôt / Nombre d'unité de consommation = 4000€/2. L'INSEE sait même que ce n'est pas le cas. et les moins de 14 ans comptaient pour 0. Une étude a démontré que l'arrivée d'un premier enfant coûte plus cher qu'un second enfant. d'inégalité sociale. les unités d'échelle de consommation montreraient que les écarts de revenus entre une famille riche et une famille pauvre seraient plus importants que ce que disent les statistiques à l'heure actuelle. Cela est vrai dans tous les pays. OCDE : Organisation de Coopération et de Développement Economiques L'inégalité des niveaux de vie dans l'OCDE par P90/P10 (2008): Danemark 2.7 unité de consommation. systèmes d'imposition. •Toutes les échelles de consommation construites supposent qu'un enfant réduit le niveau de vie de la famille proportionnellement au revenu qu'elle dispose. • En effet. Paragraphe 2 – Dans d'autres pays Il faut savoir que ces comparaisons internationales sont encore plus difficiles à faire pour les inégalités de niveaux de vie que pour les inégalités de revenus car les taxes. L'inégalité des niveaux de vie après impôts (2010) P10 P20 P30 P40 P50 P60 P70 P80 P90 869 1082 1265 1432 1606 1800 2036 2380 3032 Rapport inter-décile: P90/P10 = 3023 / 869 = 3.3 = 1739€ → Donc l'INSEE considère que le ménage a le même niveau de vie qu'une personne seule ayant un revenu mensuel de 1739€. Or cela peut se discuter: Est-ce que l'arrivé d'un enfant réduit le niveau de vie d'une famille quelque soit son revenu. Ce calcul résulte d'un choix qui est discutable et qui peut se voir modifier dans le temps. • De plus.7 .

. les pays scandinaves sont 3 fois moins inégalitaires que des pays comme le Mexique.Les inégalités de niveau de vie sont au moins deux fois plus faible au Danemark que dans d'autres pays d'Europe.8 .8 Turquie 6.5 Mexique 8.3 Espagne 4.Suède 2. on y trouve très peu d'indicateurs d'inégalités sociales: les instruments statistiques sont souvent rudimentaires.8 France 3.Les européens ont un niveau de vie qui reste plus faible qu'au USA → Même au sein des pays développés.6 Etats-Unis 5.5 .8 Norvège 2. il y a des inégalités de niveau de vie deux fois plus importantes dans le Mexique que dans la plupart des pays européens. de plus certains pays sont peu démocratiques et donc ils ne veulent pas afficher des statistiques en matière d'inégalité. la dimension de l'éventail des revenus varie du simple au triple.6 Pologne 5. Japon 4. En effet.On constate une opposition entre les pays émergents (nouvelles puissances industrielle comme ici la Turquie et le Mexique) qui ont un développement rapide.5 Finlande 5.2 Italie 4. et les pays européens.6 Rwanda 5. En est-il de même pour l'ensemble des pays de la planète? C'est très difficile de répondre à cette question car quand on s'interesse aux pays en voie de développement.4 Allemagne 4 Royaume Uni 4. En effet. Rapport entre le revenu moyen des ménages du 10ème décile et le revenu moyen des ménages du 1er décile. → Voir le livre de Thomas Piketty • Données publiées de la banque de mondiale: Rapport D10/D1 pour les revenus dans pratiquement tous les pays du monde. .

cette inégalité est 100 fois plus forte que l'inégalité des revenus. les inégalités sont supérieures à celles des pays occidentaux les plus inégalitaires tels que la Grande Bretagne et les USA.Bengladech 6. Donc ce sont des ordres de grandeurs très différents.Ménages de 60 à 69 ans = 211 500€ Cela fait une énorme différence mais elle est liée au cycle de vie. une majorité possède presque rien et une minorité possède presque tout. cela n'explique qu'une faible part de cette différence de patrimoines.Piketty disait aussi que dans les pays Sud-Américains. les inégalités de revenus sont très faibles.8 Etats-Unis 15. les inégalités semblent inférieures même à ce qu'elles sont dans les pays les moins inégalitaires.9 Brésil Paraguay 68 73.8 France 9. Néanmoins. Rapport interdécile des patrimoines à l'intérieur de chaque classe d'âge: ménages entre 40 et 49 ans = 392 L'inégalité des patrimoines restent toujours très élevée. PIKETTY et SAEZ: "Chez les jeunes comme chez les vieux. → Il ne semble pas y avoir de lien/corrélation entre le niveau de développement économique d'un pays et le degré d'inégalités qui y règne.4 .Piketty disait que dans les pays d'Asie et d'Afrique les moins développé. Cela s'explique en partie parce que le montant du patrimoine des ménages s'accroît presque toujours à mesure que les membres du ménage vieillissent: Montant médian du patrmoine (en 2010): . C'est en effet ce qu'on constate avec les chiffres du Rwanda et du Bengladech. . En effet.1 Grande Bretagne 13.Il faut remarquer qu'au Japon." Chiffres de ce livre: Patrimoine moyen par adulte en 2010 .Ménages de moins de 30 ans = 7200 € . la plupart de la population est pauvre. Le rapport interdécile des patrimoines en 2010 était de 313. . même plus faibles que dans les pays Scandinaves: Il n'y a pas beaucoup de très pauvres ni de très riches au Japon. → Pour une révolution fiscale (2011) de LANDAIS. En fait. Paragraphe 1 – En France La dispersion des patrimoines est beaucoup plus forte que celle des revenus/des niveaux de vie. Section 5 – L'inégalité des patrimoines La valeur des patrimoines concentre les inégalités.

ni dans les 10% les plus riches) = 154 000 € . → Pourquoi les patrimoines sont si inégalement répartis? Les inégalités ont tendance à se reproduire de génération en génération. on peut considérer qu'un ménage qui détient un patrimoine total de 500 000 $ fait parti des 1% des plus riches du monde. . Parmis elle. Paragraphe 2 – Dans les autres pays Il y a quand même une estimation qui a été faite par l'ONU sur l'ensemble de la planète il y a quelques années: Etude sur la dispersion mondiale des patrimoines. les auteurs de ce livre écrivent qu'en France. Les inégalités doivent se percevoir autrement qu'uniquement à travers la vision monétaire: Les inégalités monétaires sont en relation avec d'autres types d'inégalités sociales. Cela veut dire que si on fait la somme de tout ce qui appartient à notre ménage et que la somme dépasse les 1600€ alors on fait partie des 50% des plus riches du monde. la moitié de la population la moins pauvre de la population mondiale détient 99% du patrimoine mondial. la moitié de la population la plus riche détient 96 % du patrimoine total.Un ménage qui détient un patrimoine de 2200 $ fait partie des 50% des plus riches du monde..Pour les 1% les plus riches = 4 368 000 € Les ordres de grandeurs des patrimoines sont très différents. ces mêmes auteurs nous disent que 98% du patrimoine total est détenu par la moitié la plus riche de la population américaine et 72% du patrimoine est détenu par les 10% de la population la plus riche. . . le patrimoine moyen est égal à 14 000€. .Pour les 40% suivants (ni dans la moitié les moins riches. .Au niveau du monde entier. Les chiffres cités pour la France sont relativement récents et rares car ils ont longtemps été absents des statistiques et c'est pire dans beaucoup d'autres pays.Au niveau du monde entier. y compris à l'intérieur du 10ème décile.Pour les 50% des moins riches. les 2% les plus riches du monde détiennent 50% du patrimoine.Pour les 9% suivants = 768 000 € . En conclusion de ces chiffres. En effet. et les 10% de la population (10ème décile) les plus riches détient 62% du patrimoine total.Un ménage qui détient un patrimoine de 61 000 $ fait partie des 10% des plus riches du monde. Ces inégalités sont néanmoins plus fortes ailleurs comme aux USA par exemple. Par le mécanisme de l'héritage mais aussi à cause de déterminants sociologiques. .

elle est de 23 ans après 60 ans. alors que pour les ouvriers.contre 21% des enfants d'ouvriers. il faut plus aller voir les diplômes obtenus: . • Pour mieux percevoir les inégalités d'éducation.Font des études supérieures (post-bac). Pourtant.Dans les classes de 6ème. le taux de chômage était inférieur à 3% en France mais depuis une trentaine d'année. On sait d'ailleur que dans les classe de BTS. Cette évolution a changé la société française du coup.. Ce chomage accroit les inégalités sociales car le chomage est un phénomène sélectif. il y a l'un des meilleurs systèmes de santé.67% des enfants de cadres obtiennent un diplôme de niveau Bac+2 . Paragraphe 1 – Les inégalités d'accès l'éducation On ne va pas les analyser mais on va les voir à travers des chiffres concernant les jeunes français. Paragraphe 3 – Les inégalités d'accès à l'emploi On peut partir de ce qui peut apparaître comme un paradoxe: Le rapport inter-décile est resté à peu près constant depuis les années 70 mais l'inégalité des revenus du travail entre personnes en âge de travailler a très fortement augmenté. .Section 6 – Les autres dimension des inégalités Ce sont des inégalités qu'on ne peut pas mesurer par la monnaie. et à peine 50% des enfants d'ouvriers. le 3ème cycle universitaire c'est à dire après la licence. On constate ici une différence du simple au triple alors qu'elle n'est pas aussi importante au début des études post-bac. c'est-à-dire qu'il ne touche pas de la même manière toutes les catégories sociales: • Le chômage touche plus les jeunes que les plus agés: Le chômage des moins de 25 ans était de 22% en 2011 et celui des 25 – 49 ans était . il y a plus d'enfants d'ouvrier que d'enfants de cadre. Par contre dans les prépas aux grandes écoles. . on ne trouve plus que 5% des étudiants dont les parents sont ouvriers. Cela à cause du développement des temps partiels et surtout à cause de l'augmentation du chômage. " Espérance de vie à 60ans": Pour les cadres aujourd'hui.A l'autre extrémité des études. il ne s'agit sûrement pas des mêmes diplômes. on constate de forte inégalité. 33% des élèves ont des parents ouvriers. 80% des enfants de cadres. Paragraphe 2 – Les inégalités d'accès à la santé Dans le cas de la France. Il y a 37 ans. ce taux n'a cessé de varier entre 8 et 12%.. . Il faudrait aussi préciser que tous les niveaux d'études Bac+2 ne se valent pas. il y a 10 fois moins d'enfants d'ouvrier que de cadre. elle n'est que de 17ans après 60ans. Cette variable a certainement une influence sur les inégalités de revenus plus tard. quand on regarde les statistiques en matière d'espérance de vie. mais aussi l'un des très rares pays où toute la population a le droit gratuitement à des services médicaux de bonne qualité.

8%.4%. → Conclusion de Piketty: Dans ce contexte de chômage massif et inégalitaire. seul le développement des transferts sociaux a permis que les inégalités de revenus n'aient pas très fortement augmenté depuis 40ans. • Le chômage touche beaucoup plus les ouvriers que les cadres: Le chômage des ouvriers est de12.de 8. On peut alors ce demander si en l'abscence d'une intervention de l'Etat les inégalités de revenus augmenteraient spontanément sur une longue période? .9% et celui des cadres est de 3.