Vous êtes sur la page 1sur 30
Application de l’approche performantielle de la durabilité des ouvrages d’art Démarche générale, principes et
Application de l’approche performantielle de la
durabilité des ouvrages d’art
Démarche générale, principes et limites
BrunoBruno GODARTGODART
LaboratoireLaboratoire CentralCentral desdes PontsPonts etet ChausséesChaussées (LCPC)(LCPC)
JournéeJournée COTITACOTITA OuestOuest etet NormandieNormandie--Centre,Centre, 2121 octobreoctobre 20102010
LES CONDITIONS ESSENTIELLES DE LA DURABILITE

LES CONDITIONS ESSENTIELLES DE LA DURABILITE

 

- Une conception soignée :

 

aspects liés à l’évacuation des eaux

 

maîtrise de la fissuration dispositions d’enrobage

 

- un choix approprié des matériaux

 

- une bonne qualité d’exécution

 

- des contrôles adaptés

 

- une utilisation conforme au projet

- une maintenance régulière

  - des contrôles adaptés   - une utilisation conforme au projet - une maintenance régulière
L’APPROCHE PERFORMANTIELLE

L’APPROCHE PERFORMANTIELLE

L’APPROCHE PERFORMANTIELLE Une démarche innovante, globale et prédictive de la durabilité des structures en béton

Une démarche innovante, globale et prédictive de la durabilité des structures en béton armé, basée sur :

-- la notion d’indicateurs de durabilité

-- une démarche scientifique

-- des formules locales de béton pré-qualifiées (pour éviter des dérives en matière d’économie et de délais)

qui nécessite que le maître d’ouvrage définisse :

-- la durée de vie de son ouvrage

-- les fonctions de son ouvrage (utilisation, enjeux,…)

-- l’environnement local

durée de vie de son ouvrage -- les fonctions de son ouvrage (utilisation, enjeux,…) -- l’environnement
UTILITÉ DE L’APPROCHE PERFORMANTIELLE - meilleure prise en compte du contexte local de l’ouvrage :

UTILITÉ DE L’APPROCHE PERFORMANTIELLE

UTILITÉ DE L’APPROCHE PERFORMANTIELLE - meilleure prise en compte du contexte local de l’ouvrage : utilisation

- meilleure prise en compte du contexte local de l’ouvrage : utilisation

- meilleure prise en compte du contexte local de l’ouvrage : utilisation

des matériaux locaux et meilleures adaptation des formules de béton aux conditions environnementales

des matériaux locaux et meilleures adaptation des formules de béton aux conditions environnementales

- meilleure maîtrise de la « durée de vie » qui est un élément du contrat

- meilleure maîtrise de la « durée de vie » qui est un élément du contrat

- meilleure adaptation aux problématiques du développement durable

- meilleure adaptation aux problématiques du développement durable

- démarche favorisant l’innovation

- démarche favorisant l’innovation
et elle résout le problème des limites de l’Approche Prescriptive

et elle résout le problème des limites de l’Approche Prescriptive

qui multiplie l es référentiels prescriptifs et peut aboutir à des

qui multiplie les référentiels prescriptifs et peut aboutir à des

exigences de moyens difficiles à concilier (par exemple, le conflit Gel – RSI)

exigences de moyens difficiles à concilier (par exemple, le conflit Gel – RSI)
prescriptifs et peut aboutir à des exigences de moyens difficiles à concilier (par exemple, le conflit
Les documents de référence

Les documents de référence

Les documents de référence
Les documents de référence
Les documents de référence
Les documents de référence
Les documents de référence
Les documents de référence
Les documents de référence
Les documents de référence

Les documents de référence

Les documents de référence
Les documents de référence
Les documents de référence
Les documents de référence
Les documents de référence
Les documents de référence
Les documents de référence
Les documents de référence
Les 6 étapes de la démarche 1) Choix de la durée d’utilisation du projet 2)
Les 6 étapes de la démarche
1)
Choix de la durée d’utilisation du projet
2)
Prise en compte des conditions environnementales et de
des principaux risques de dégradation => Choix des
classes d’exposition et des niveaux de prévention
3)
Sélection des indicateurs de durabilité et des
spécifications associées
4)
Formulations des bétons - épreuves d’étude
5)
Réalisation des épreuves de convenance et de contrôle =>
vérifications des performances des formules mises en
œuvre
6)
Point zéro durabilité
1 Choix de la durée d’utilisation du projet Eurocode 0 -NF EN 1990) : choix
1 Choix de la durée d’utilisation du projet
Eurocode 0 -NF EN 1990) : choix de la durée d’utilisation du projet (DUP) = 100 ans
pour les ponts (avec maintenance normale et adaptée)
Au delà de 100 ans, adaptation nécessaire des seuils des indicateurs de durabilité
NotaNota :: IlIl ss’’agitagit dede lala ppéérioderiode auau courscours dede laquellelaquelle lala structurestructure estest censcensééee
resterrester normalementnormalement utilisableutilisable enen éétanttant entretenue,entretenue, maismais sanssans ququ’’ilil soitsoit
nnéécessairecessaire dede procprocééderder àà dede grossesgrosses rrééparations.parations.
Catégorie de
durée
d'utilisation de
Durée indicative
d'utilisation de
projet
Durée indicative
d'utilisation de projet
Annexe nationale
Exemples
projet
(années)
Tableau 2.1(NF)
EN 1990
1
10
10
Structure provisoires (1)
2
10-25
25
Eléments structuraux remplaçables, par exemple
appareils d’appui
3
15-30
25
Structures agricoles et similaires
4
50
50
Bâtiments et autres structures courantes
5
100
100
Bâtiments monumentaux, ponts et autres ouvrages
de génie civil
(1) Les structures ou parties de structures qui peuvent être démontées dans un but de réutilisation ne doivent normalement
pas être considérées comme provisoires
2 Prise en compte des conditions

2

Prise en compte des conditions

environnementales et des principaux risques de dégradation

environnementales et des principaux risques de dégradation =>choix des classes d’exposition • Q uels risques de

=>choix des classes d’exposition

• Quels risques de corrosion ?

Carbonatation (XC)

Chlorures origine autre que marine (XD)

Chlorure origine marine (XS)

Quel niveau de gel et de salage ?

Gel / Dégel (XF) et G ou G+S

=> Conditions environnementales décrites par un ensemble de classes d’exposition

• Gel / Dégel (XF) et G ou G+S => Conditions environnementales décrites par un ensemble
2 Prise en compte des conditions environnementales et des principaux risques de

2

Prise en compte des conditions

environnementales et des principaux risques de

dégradation

Annexe sur l’aide au choix des classes d’exposition pour les OA

(groupe de travail EFB)

4 tableaux pour définir les classes relatives aux expositions liées aux risques de :

Carbonatation

Chlorures

Tableau 1 : Ouvrage à moins de 100m de la côte

Tableau 2 : Ouvrages à moins de 1 km de la côte

Tableau 3 : Ouvrages en site terrestre en zone de gel faible ou modéré

Tableau 4 : Ouvrages en site terrestre en zone de gel

sévère

Gel-dégel

Attaque chimique

de gel sévère • Gel-dégel • Attaque chimique Un cinquième tableau pour définir les classes

Un cinquième tableau pour définir les classes d’exposition relatives à la classe d’exposition XH et au niveau de prévention en fonction de la catégorie d’ouvrage

relatives à la classe d’exposition XH et au niveau de prévention en fonction de la catégorie
Ouvrages situés au bord de la mer à moins de 100m de la côte (tableau

Ouvrages situés au bord de la mer à moins de 100m de la côte (tableau 1) ou jusqu’à 500m selon topographie particulière pour les parties d’ouvrage soumises aux embruns

*salage voie franchie sauf pour superstructure
*salage voie franchie sauf pour superstructure
topographie particulière pour les parties d’ouvrage soumises aux embruns *salage voie franchie sauf pour superstructure
topographie particulière pour les parties d’ouvrage soumises aux embruns *salage voie franchie sauf pour superstructure
topographie particulière pour les parties d’ouvrage soumises aux embruns *salage voie franchie sauf pour superstructure
topographie particulière pour les parties d’ouvrage soumises aux embruns *salage voie franchie sauf pour superstructure
topographie particulière pour les parties d’ouvrage soumises aux embruns *salage voie franchie sauf pour superstructure
topographie particulière pour les parties d’ouvrage soumises aux embruns *salage voie franchie sauf pour superstructure
Prévention de la RSI (tableau 5)
Prévention de la RSI (tableau 5)
Prévention de la RSI (tableau 5)
Prévention de la RSI (tableau 5)
Prévention de la RSI (tableau 5)
Prévention de la RSI (tableau 5)
Prévention de la RSI (tableau 5)
Prévention de la RSI (tableau 5)
Prévention de la RSI (tableau 5)
2 Prise en compte des conditions environnementales et des principaux risques de

2

Prise en compte des conditions

environnementales et des principaux risques de

dégradation

Prise en compte de la corrosion des armatures

Prise en compte de l’attaque par le gel

Prise en compte de l’alcali réaction et de la RSI

Mais non prise en compte de l’attaque chimique d’origine externe dans l’approche performantielle

=>

il convient de se référer aux prescriptions de la norme

EN 206-1, du fascicule 65 et du fascicule de documentation

NF

FD P 18 011 (notamment pour le milieu marin ou les ciments PM restent imposés)

65 et du fascicule de documentation NF FD P 18 011 (notamment pour le milieu marin
65 et du fascicule de documentation NF FD P 18 011 (notamment pour le milieu marin
3 Sélection des indicateurs et des

3

Sélection des indicateurs et des

spécifications associées

Sélection des indicateurs et des spécifications associées Vis à vis du risque de corrosion des armatures

Vis à vis du risque de corrosion des armatures 3 Indicateurs principaux :

de corrosion des armatures 3 Indicateurs principaux : Porosité accessible à l’eau : P e a

Porosité accessible à l’eau :

P eau

en %

Perméabilité aux gaz :

K gaz

en 10 -18 m 2

Coef. de diffusion des chlorures : D app

en 10 -12 m 2 s -1

chlorures : D a p p en 10 - 1 2 m 2 s - 1

+ mesure de résistivité

(pour les épreuves d’études, de

convenance et de contrôle)

10 - 1 2 m 2 s - 1 + mesure de résistivité (pour les épreuves
3

3

Sélection des indicateurs et des

 

spécifications associées

Vis à vis du risque de gel /dégel

5 Indicateurs principaux :

Facteur d’espacement du réseau de bulles d’air

Teneur en air occlus sur béton frais

Ecaillage

 

Essai de performance sur béton (allongement et fréquence de résonance)

Résistance à la compression à 28 jours

Essai de performance sur béton (allongement et fréquence de résonance) Résistance à la compression à 28
3 Sélection des indicateurs et des

3

Sélection des indicateurs et des

3 Sélection des indicateurs et des spécifications associées Vis à vis du risque d’alcali-réaction 2 Indicateurs

spécifications associées

Vis à vis du risque d’alcali-réaction

2 Indicateurs principaux :

Bilan en alcalins équivalents (Voir Recom LCPC)

: Bilan en alcalins équivalents (Voir Recom LCPC) Gonflement d’éprouvettes selon essai de performance NF

Gonflement d’éprouvettes selon essai de performance NF P18-454 (et seuils donnés apar FD P 18-456)

Vis à vis du risque de réaction sulfatique interne

2 Indicateurs principaux :

Température maximale au cœur de la partie d’OA (Recom LCPC)

Gonflement d’éprouvettes selon essai de performance LPC n°66

maximale au cœur de la partie d’OA (Recom LCPC) Gonflement d’éprouvettes selon essai de performance LPC
Les essais Coefficient de diffusion des Perméabilité aux gaz : K g a z chlorures

Les essais

Les essais Coefficient de diffusion des Perméabilité aux gaz : K g a z chlorures :
Les essais Coefficient de diffusion des Perméabilité aux gaz : K g a z chlorures :
Les essais Coefficient de diffusion des Perméabilité aux gaz : K g a z chlorures :
Les essais Coefficient de diffusion des Perméabilité aux gaz : K g a z chlorures :
Les essais Coefficient de diffusion des Perméabilité aux gaz : K g a z chlorures :

Coefficient de diffusion des

Perméabilité aux gaz : K gaz

chlorures : D app

Les essais Coefficient de diffusion des Perméabilité aux gaz : K g a z chlorures :
XC (enrobage = 30 mm) XD et XS (enrobage = 50mm) ClasseClasseClasseClasse

XC (enrobage = 30 mm) XD et XS (enrobage = 50mm)

ClasseClasseClasseClasse dd’dd’’exposition’expositionexpositionexposition DUPDUPDUPDUP dededede 100100100100
ClasseClasseClasseClasse dd’dd’’exposition’expositionexpositionexposition
DUPDUPDUPDUP dededede 100100100100 ansansansans
SeuilsSeuilsSeuilsSeuils desdesdesdes
indicateursindicateursindicateursindicateurs
àààà 90909090 joursjoursjoursjours
ExemplesExemplesExemplesExemples dededede partiepartiepartiepartie dd’dd’’ouvrage’ouvrageouvrageouvrage
XC1XC1XC1XC1 secsecsecsec ouououou humidehumidehumidehumide enenenen permanencepermanencepermanencepermanence
XC2XC2XC2XC2 humidehumidehumidehumide rarementrarementrarementrarement secsecsecsec
PPPP eaueaueaueau <<<< 15151515
FondationsFondationsFondationsFondations (immerg(immergé(immerg(immergééeséeseses ouououou non)non)non)non)
PartiesPartiesPartiesParties enterrenterréenterrenterrééeséeseses desdesdesdes appuisappuisappuisappuis
XC3XC3XC3XC3 humidithumiditéhumidithumiditééé modmodémodmodéérérrérééeéeee
XC4XC4XC4XC4 alternancealternancealternancealternance dd’dd’’humidit’humidithumiditéhumiditééé etetetet dededede sséssééchageéchagechagechage
PPPP eaueaueaueau <<<< 13131313
ETETETET
KKKK gazgazgazgaz <<<< 150150150150
BBéBBéétonsétonstonstons protprotéprotprotéégéggégéésésss parparparpar uneuneuneune éétanchéétanchtanchétanchééitéititéitééé
BBéBBéétonsétonstonstons exposexposéexposexposéésésss àààà ll’ll’’air’airairair
XS1XS1XS1XS1 ExposExposéExposExposééé àààà l'airl'airl'airl'air vvévvééhiculantéhiculanthiculanthiculant dudududu selselselsel marinmarinmarinmarin
XS2XS2XS2XS2 ImmergImmergéImmergImmergééé enenenen permanencepermanencepermanencepermanence dansdansdansdans l'eaul'eaul'eaul'eau dededede mermermermer
XD1XD1XD1XD1 exposexposéexposexposééé àààà desdesdesdes chlorureschlorureschlorureschlorures nonnonnonnon marinsmarinsmarinsmarins transporttransportétransporttransportéésésss parparparpar voievoievoievoie
aaéaaéérienneérienneriennerienne
XD2XD2XD2XD2 HumideHumideHumideHumide rarementrarementrarementrarement sec,sec,sec,sec, bbébbéétonétontonton exposexposéexposexposééé àààà desdesdesdes eauxeauxeauxeaux
industriellesindustriellesindustriellesindustrielles contenantcontenantcontenantcontenant desdesdesdes chlorureschlorureschlorureschlorures
OuvrageOuvrageOuvrageOuvrage àààà proximitproximitéproximitproximitééé dd’dd’’une’uneuneune ccôccôôteôtetete
PPPP eaueaueaueau <<<< 13131313
PartiePartiePartiePartie dd’dd’’ouvrage’ouvrageouvrageouvrage immergimmergéimmergimmergééeéeee enenenen
permanencepermanencepermanencepermanence dansdansdansdans ll’ll’’eau’eaueaueau dededede mermermermer
ETETETET
DDDD appappappapp <<<< 7777
ZonesZonesZonesZones dd’dd’’un’ununun ouvrageouvrageouvrageouvrage faiblementfaiblementfaiblementfaiblement
exposexposéexposexposééeséeseses auxauxauxaux selsselsselssels dededede ddéddééverglaéverglaverglaçverglaççageçageageage ((((
semellessemellessemellessemelles ouououou radiersradiersradiersradiers nonnonnonnon profondsprofondsprofondsprofonds àààà
proximitproximitéproximitproximitééé dededede ouououou soussoussoussous voiesvoiesvoiesvoies
frfréfrfrééquemmentéquemmentquemmentquemment salsalésalsalééeséeses)es)))
XD3XD3XD3XD3 AlternanceAlternanceAlternanceAlternance d'humiditd'humiditéd'humiditd'humiditééé etetetet dededede sséssééchageéchagechage,chage,,, bbébbéétonétontonton exposexposéexposexposééé àààà desdesdesdes
projectionsprojectionsprojectionsprojections contenantcontenantcontenantcontenant desdesdesdes chlorureschlorureschlorureschlorures
XS3XS3XS3XS3 ZonesZonesZonesZones dededede marnagemarnage,marnagemarnage,,, zoneszoneszoneszones soumisessoumisessoumisessoumises àààà desdesdesdes projectionsprojectionsprojectionsprojections ouououou àààà
desdesdesdes embrunsembrunsembrunsembruns
PPPP eaueaueaueau <<<< 11111111
ETETETET
PilesPilesPilesPiles dd’dd’’un’ununun ouvrageouvrageouvrageouvrage trtrètrtrèèsèsss exposexposéexposexposééeséeseses auxauxauxaux
selsselsselssels dededede ddéddééverglaéverglaverglaçverglaççageçageageage
<<<< 150150150150
KKKK gazgazgazgaz
ETETETET
DDDD appappappapp <<<< 3333
OuvrageOuvrageOuvrageOuvrage soumissoumissoumissoumis auxauxauxaux embrunsembrunsembrunsembruns ((à((ààà
moinsmoinsmoinsmoins dededede 100100100100 mmmm dededede lalalala ccôccôôteôtetete dansdansdansdans lelelele cascascascas
ggéggéénénnénééraléralral)ral)))
ZonesZonesZonesZones dededede marnagesmarnagesmarnagesmarnages
2 Prise en compte des conditions
2 Prise en compte des conditions

2

Prise en compte des conditions

environnementales et des principaux risques de

environnementales et des principaux risques de

dégradation

dégradation
En application de la note 1 du tableau 4.3 NF de la

En application de la note 1 du tableau 4.3 NF de la

norme NF EN 1992-1-1/NA clause 4.4.1.2 (5),

norme NF EN 1992-1-1/NA clause 4.4.1.2 (5),

l’application de l’approche performantielle permet de moduler les valeurs d’enrobage (en substitution de

l’application de l’approche performantielle permet de moduler les valeurs d’enrobage (en substitution de

la modulation liée à la classe de résistance)

la modulation liée à la classe de résistance)

minoration possible de la classe structurale allant

jusqu’à 2 (soit une minoration possible du C min,dur

jusqu’à 2 (soit une minoration possible du C min,dur

pouvant aller jusqu’à 1cm)

pouvant aller jusqu’à 1cm)
=> si enrobages différents de 30 mm (resp 50 mm) il est

=> si enrobages différents de 30 mm (resp 50 mm) il est

possible d’adapter les seuils sur les indicateurs de durabilité en se basant sur le guide AFGC…

possible d’adapter les seuils sur les indicateurs de durabilité en se basant sur le guide AFGC…
50 mm) il est possible d’adapter les seuils sur les indicateurs de durabilité en se basant
Gel et sels de déverglaçage (épreuves d’études et de convenance)

Gel et sels de déverglaçage (épreuves d’études et de convenance)

Zone de gel modéré

Zone de gel sévère

XF3 (G) L bar 250 µm ∆ε 400 µm/m f 2 //// f 0000 2222 ≥≥≥≥ 75% fc 28 30 MPa

Salage peu fréquent

XF 1 Pas de spécifications propres au gel (se reporter au tableau corrosion –

classe XC4)

XF4 (G+S) L bar 200 µm Ec 600 g/m 2 ∆ε 400 µm/m f 2 //// f 0000 2222 ≥≥≥≥ 75% fc 28 35 MPa

≥≥≥≥ 75% fc 2 8 ≥ ≥ ≥ ≥ 35 MPa XD3 (se reporter au tableau

XD3 (se reporter au tableau corrosion) + XF2 pour les éléments très exposés teneur en air 4%

Salage fréquent

XF4 (G+S)

XF4 (G+S)

teneur en air ≥ ≥ ≥ ≥ 4% Salage fréquent XF4 (G+S) XF4 (G+S) Salage très

Salage très fréquent

Idem… Idem…
Idem…
Idem…
RSI ClassesClassesClassesClasses dd’dd’’exposition’expositionexpositionexposition NiveauNiveauNiveauNiveau
RSI
ClassesClassesClassesClasses dd’dd’’exposition’expositionexpositionexposition
NiveauNiveauNiveauNiveau dededede prpréprpréévention/Critévention/Critvention/Critèvention/Critèèreèrerere
ExempleExempleExempleExemple
XH2XH2XH2XH2
BsBsBsBs
TTTT maxmaxmaxmax <<<< 7575°7575°°C°CCC
ouououou
TTTT maxmaxmaxmax <<<< 8585°8585°°C°CCC etetetet critcritècritcritèèreèrerere dededede performanceperformanceperformanceperformance enenenen
PilesPilesPilesPiles etetetet
tablierstablierstablierstabliers
AlternanceAlternanceAlternanceAlternance d'humiditd'humiditéd'humiditd'humiditééé etetetet dededede
sséssééchage,échage,chage,chage, humidithumiditéhumidithumiditééé éélevéélevlevélevééeéeee
expansionexpansionexpansionexpansion
ouououou
TmaxTmaxTmaxTmax <<<< 8585°8585°°C°CCC etetetet uneuneuneune desdesdesdes 3333 conditionsconditionsconditionsconditions sursursursur
choixchoixchoixchoix dudududu cimentcimentcimentciment
XH3XH3XH3XH3
CsCsCsCs
EnEnEnEn contactcontactcontactcontact durabledurabledurabledurable avecavecavecavec l'eaul'eaul'eaul'eau
immersionimmersionimmersionimmersion permanente,permanente,permanente,permanente,
TTTT maxmaxmaxmax <<<< 7070°7070°°C°CCC
ouououou
TTTT maxmaxmaxmax <<<< 8080°8080°°C°CCC etetetet critcritècritcritèèreèrerere dededede performanceperformanceperformanceperformance enenenen
PieuxPieuxPieuxPieux etetetet
semellessemellessemellessemelles dededede
stagnationstagnationstagnationstagnation d'eaud'eaud'eaud'eau àààà lalalala surface,surface,surface,surface,
zonezonezonezone dededede marnagemarnagemarnagemarnage
fondationfondationfondationfondation
expansionexpansionexpansionexpansion
ouououou
TmaxTmaxTmaxTmax <<<< 8080°8080°°C°CCC etetetet uneuneuneune desdesdesdes 3333 conditionsconditionsconditionsconditions sursursursur
choixchoixchoixchoix dudududu cimentcimentcimentciment
RSI

RSI

ClassesClassesClassesClasses dd’dd’’exposition’expositionexpositionexposition

NiveauNiveauNiveauNiveau dededede prpréprpréévention/Critévention/Critvention/Critèvention/Critèèreèrerere

ExempleExempleExempleExemple

XH3XH3XH3XH3

DsDsDsDs

TTTT maxmaxmaxmax <<<< 6565°6565°°C°CCC

PartiePartiePartiePartie

EnEnEnEn contactcontactcontactcontact durabledurabledurabledurable avecavecavecavec l'eaul'eaul'eaul'eau immersionimmersionimmersionimmersion permanente,permanente,permanente,permanente, stagnationstagnationstagnationstagnation d'eaud'eaud'eaud'eau àààà lalalala surface,surface,surface,surface, zonezonezonezone dededede marnagemarnagemarnagemarnage

ouououou TTTT maxmaxmaxmax <<<< 7575°7575°°C°CCC etetetet cimentcimentcimentciment ESESESES etetetet validationvalidationvalidationvalidation dededede lalalala formuleformuleformuleformule parparparpar unununun

immergimmergéimmergimmergééeéeee dd’dd’’un’ununun ouvrageouvrageouvrageouvrage exceptionnelexceptionnelexceptionnelexceptionnel

laboratoirelaboratoirelaboratoirelaboratoire indindéindindéépendantépendantpendantpendant expertexpertexpertexpert enenenen RSIRSIRSIRSI

indindéindindéépendantépendantpendantpendant expertexpertexpertexpert enenenen RSIRSIRSIRSI
indindéindindéépendantépendantpendantpendant expertexpertexpertexpert enenenen RSIRSIRSIRSI
indindéindindéépendantépendantpendantpendant expertexpertexpertexpert enenenen RSIRSIRSIRSI
Sélection des spécifications relatives aux indicateurs alcali réaction : -- niveau de prévention B granulats

Sélection des spécifications relatives

aux indicateurs

alcali réaction :

-- niveau de prévention B

granulats non réactifs bilan des alcalins ou essais de performance :

∆ε <<<< 0,020%0,020%0,020%0,020% EssaisEssaisEssaisEssais dededede performanceperformanceperformanceperformance visvis-visvis--à-àà-à--vis-visvisvis dededede l'alcalil'alcali-l'alcalil'alcali--r-rrérééactionéactionactionaction suivantsuivantsuivantsuivant lalalala normenormenormenorme NFNFNFNF P18P18-P18P18--454-454454454 etetetet FDFDFDFD P18P18-P18P18--456-456456456

-------- niveauniveauniveauniveau dededede prpréprprééventionéventionventionvention CCCC ::::

VoirVoirVoirVoir RecommandationsRecommandationsRecommandationsRecommandations LCPCLCPC…LCPCLCPC………

:::: VoirVoirVoirVoir RecommandationsRecommandationsRecommandationsRecommandations LCPCLCPC…LCPCLCPC……… •
Formulation des bétons

Formulation des bétons

Formulation des bétons Prise en compte par le prescripteur (entrepreneur) des exigences du cahier des charges

Prise en compte par le prescripteur (entrepreneur) des exigences du cahier des charges (CCTP + fascicule 65 chapitre 8) et des exigences d’exécution (ouvrabilité, temps

8) et des exigences d’exécution (ouvrabilité, temps de transport, cycle de rotation des coffrages, délais

de transport, cycle de rotation des coffrages, délais d’application de la précontrainte…)

Pour chaque partie d’ouvrage le béton proposé est soumis aux :

partie d’ouvrage le béton proposé est soumis aux : Étape 4 => Épreuves d’études Étape 5

Étape 4 => Épreuves d’études Étape 5 => Épreuves de convenance + Épreuves de contrôle

est soumis aux : Étape 4 => Épreuves d’études Étape 5 => Épreuves de convenance +
est soumis aux : Étape 4 => Épreuves d’études Étape 5 => Épreuves de convenance +
4 Formulation des bétons => épreuve d’étude Attention particulière => durée de mûrissement de 90

4

Formulation des bétons

=> épreuve d’étude

Attention particulière => durée de mûrissement de 90 j de certains essais

Prise en compte de la démarche dans le PAQ de l’opération (compétences, moyens, modes opératoires d’essai…)

=> Le fournisseur de béton doit disposer de capacités techniques et de compétences

Intérêt de disposer de formules locales préqualifiées

=>concept de références probantes d’emploi disposant de

mesures des indicateurs

locales préqualifiées =>concept de références probantes d’emploi disposant de mesures des indicateurs
4 Formulation des bétons épreuve d’étude Vis à vis de la corrosion des armatures :
4
Formulation des bétons
épreuve d’étude
Vis à vis de la corrosion des armatures :
mesures des indicateurs retenus à 90j + mesures de porosité à l’eau et de
résistivité électrique à 28 et 90j (intérêt de référence pour validation des
convenances à 28j)
RSI : vérification des valeurs de Tmax avec essai QAB éventuel
Gel et Sel : vérifications des indicateurs spécifiés au marché
Alcali réaction : vérification des indicateurs spécifiés au marché
Validation de la formule si les seuils spécifiés dans le marché sont
respectés
5 Réalisation des épreuves de convenance et de contrôle …

5 Réalisation des épreuves de convenance

et de contrôle

5 Réalisation des épreuves de convenance et de contrôle …
5 Réalisation des épreuves de convenance et de contrôle …
5 Réalisation des épreuves de convenance et de contrôle …
5 Réalisation des épreuves de convenance et de contrôle …
6 Point zéro durabilité Réception de l’ouvrage par le MO Initiation du suivi dans le

6

Point zéro durabilité

Réception de l’ouvrage par le MO

Initiation du suivi dans le temps

Établissement par parties d’ouvrage d’une synthèse « durabilité » :

- spécifications attendues

- indicateurs retenus et seuils

- mesures des indicateurs

- mesures des enrobages

- spécifications attendues - indicateurs retenus et seuils - mesures des indicateurs - mesures des enrobages
6 Point zéro durabilité En complément, mesures sur l’ouvrage : - résistivité - perméabilité de
6
Point zéro durabilité
En complément, mesures sur l’ouvrage :
- résistivité
- perméabilité de surface du béton
Définition des parties d’ouvrage qui feront l’objet d’un suivi
durabilité : nature et périodicité en fonction des conditions
d’exposition
Bilan durabilité avant la fin de la période de garantie
décennale
Inspections ciblées avec mesure des témoins de durée de
vie
6 Point zéro Exemples de témoins de vie

6

Point zéro Exemples de témoins de vie

Carbonatation :

profondeur de carbonatation évolution du profil de teneur en CaCO3

En présence de chlorures

Profondeur de pénétration des chlorures Évolution du profil de chlorures

des chlorures Évolution du profil de chlorures Risque de gonflement interne Déformation globale Indice de

Risque de gonflement interne

du profil de chlorures Risque de gonflement interne Déformation globale Indice de fissuration Gel et sels

Déformation globale Indice de fissuration

Gel et sels

Déformation globale Perte d’enrobage due à l’écaillage

Déformation globale Indice de fissuration Gel et sels Déformation globale Perte d’enrobage due à l’écaillage