Vous êtes sur la page 1sur 3

ALERTE INFO : 24 mars 2010

VIOLENCES ELECTORALES AU TOGO


CONTRE DES DIRIGEANTS ET MILITANTS DE
L’OPPOSITION

Ce mercredi 24 Mars l’opposition togolaise avait appelé à un rassemblement à 17h00 devant le


siège de l’UFC. De nombreux manifestants avaient répondu à l’appel, porteurs de bougies
symbole de paix, pour maintenir la flamme de la mobilisation pour exiger la vérité des urnes à
l’issue de l’élection truquée du 4 mars 2010.

Alors que tout se déroulait dans le calme et la sérénité, des éléments de la FOSEP (force
chargée d’assurer la sécurité de l’élection présidentielle, financée par la France, dans le cadre
de l’aide à l’organisation de ce scrutin), ont fait irruption sur les lieux, chargeant les
manifestants à coups de tirs de grenades lacrymogènes et bastonnant tous ceux qui se
trouvaient sur leur passage.

On enregistre à cette heure plusieurs blessés graves, sans en connaitre pour l’instant le
nombre.

Les forces de la FOSEP ont ensuite lancé l’assaut, contre le siège de l’UFC à l’intérieur duquel se
trouvaient plusieurs dirigeants de l’opposition et du FRAC, Jean-Pierre Fabre et Agbéyomé
Kodjo, candidats à l’élection présidentielle du 4 mars 2010, Patrick Lawson, Isabelle
Ameganvi, Djovi Galli et Claude Améganvi.

Agbéyomé Kodjo et Djovi Galli ont été légèrement blessés au pied.

Nous lançons un appel à la communauté internationale pour nous aider à faire cesser les
violences post électorales à mettre à l’actif du pouvoir sortant et instaurer un climat de paix
durable.

Lomé, le 24 mars 2010

Service de Communication OBUTS