Vous êtes sur la page 1sur 6

PROCEDURE D’OCTROI DE LA CONCESSION

1/ Introduction

La concession d’exploitation commerciale d’eau minérale naturelle et/ou d’eau


de source est désormais régie par le décret exécutif N° 04- 196 du 15 Juillet
2004 relatif à l’exploitation et la protection des eaux minérales naturelles et les
eaux de source.

La présente circulaire a pour objet de rappeler les principales dispositions


prévues par ce décret particulièrement celles relatives aux procédures
d’obtention d’une concession permettant l’exploitation des eaux minérales
naturelles et/ou eau de source à des fins commerciales.

La concession des eaux minérales naturelles et/ou eau de source est


attribuée par arrêté du Ministre des Ressources en Eau après avis de la
Commission Permanente instituée à cet effet.

2/Etapes et procédures de traitement d’un dossier de concession


d’eau minérale naturelle et d’eau de source
Les étapes et procédures nécessaires pour l’obtention d’une concession d’eau
minérale naturelle et d’eau de source sont fonction de la nature juridique du
terrain sur lequel émerge la source.

Ainsi, nous distinguons deux cas :


• Le point d’eau objet de la demande de concession est située sur un terrain
appartenant à une personne physique - propriété privée-
• Le point d’eau objet de la demande de concession est situé sur un terrain
appartenant au domaine public.

1er cas : Le point d’eau est situé sur un terrain appartenant à un particulier
(ou propriété privée)

Lorsque le demandeur de concession d’exploitation est propriétaire du terrain


sur lequel se trouve la source ou être titulaire d’un droit de jouissance ou d’un
titre de location, il devra suivre les étapes suivantes :

1ère phase : Autorisation de recherche et de captage


L’intéressé doit demander une autorisation de recherche et de captage, qui sera
délivrée par le wali territorialement compétant et après avis des services
techniques compétents, conformément aux dispositions du décret N° 86/227 du
2 Septembre 1986 relatifs à la concession des travaux de recherche et de captage
d’eau qui sont en vigueur et serviront de base pour le traitement des demandes.

Pièces du dossier pour demande de l’arrêté du Wali (ci-joint en annexe 1)

2e phase : Reconnaissance de la qualité d’eau minérale naturelle et/ou d’eau de


Source

Le titulaire d’une autorisation de recherche et de captage désirant exploiter cette


eau à des fins commerciales est tenu de formuler une demande de
reconnaissance de la qualité de son eau accompagnée d’un dossier dont les
pièces sont fixées à l’annexe 2, au Ministère des Ressources en Eau et ceci
conformément aux dispositions des articles 12 et 13 du décret exécutif N°04-196
du 15 Juillet 2004 sus-cité.

Dossier en trois exemplaires

3e phase : Concession pour l’exploitation

Le titulaire d’une autorisation de recherche et de captage et d’un arrêté de


reconnaissance de la qualité de son eau doit, pour l’exploitation du point d’eau
à des fins commerciales, formuler une demande de concession accompagnée
d’un dossier dont les pièces sont fixées à l’annexe 3 , au Ministère des
Ressources en Eau et ce conformément aux dispositions de articles 20 et 21 du
décret exécutif N°04-196 sus-cité.

Dossier en trois exemplaires

4e phase :Exploitation et Commercialisation


Une fois la concession octroyée, l’exploitant est soumis aux prescriptions du
cahier des charges prévues le décret exécutif N°04-196 sus-cité et aux règles de
commerce, de l’hygiène et du respect de normes techniques en la matière.

2eme cas : Le point d’eau est située sur un terrain appartenant au domaine
public

Les points d’eau situés sur les terrains appartenant au domaine public doivent
faire l’objet d’un inventaire et d’une reconnaissance de la qualité de l’eau
conformément au décret exécutif N°04-196 sus-cité.
En conséquence, je vous demande de faire établir cet inventaire et de veiller à ce
que les dossiers pour la reconnaissance de la qualité de l’eau soient transmis à
la Commission Permanente.

L’exploitation de ces points d’eau à des fins commerciales fera l’objet d’une
adjudication qui sera organisée sous l’égide des services du Ministère des
Ressources en Eau et ce conformément à l’article 20 du décret exécutif N°04-
196.

Dans tous les cas et en plus de la vérification de la conformité du dossier de


reconnaissance de la qualité de l’eau et les pièces le composant transmis par le
demandeur, l’attention de la Commission Permanente se portera sur le rapport
hydrogéologique à fournir (Aire d’alimentation et périmètre de protection) et sur
l’étude d’impact pour s’assurer des conditions d’exploitation.

Après traitement et analyse des dossiers, la Commission Permanente proposera


au Ministre des Ressources en Eau la prise d’arrêté y afférent si elle émet un
avis favorable.

Sinon, le demandeur est saisi soit pour se voir signifier soit un rejet motivé soit
pour être invité à lever les réserves.

Par ailleurs, les titulaires d’une concession d’exploitation des eaux minérales
naturelles et/ou les eaux de source, dont les unités sont en phase de production et
de commercialisation doivent se conformer aux nouvelles dispositions
introduites par le décret exécutif N°04-196 sus-cité.

La demande sera accompagnée d’un dossier comportant les pièces justifiant les
démarches précitées en phases 1, 2, 3 .

Les demandeurs dont les dossiers sont en cours de traitement selon l’ancienne
procédure et disposent de documents relatifs à l’autorisation de captage et des
résultats probants d’analyses, peuvent présenter la demande pour solliciter la
reconnaissance de la qualité des eaux et entamer dores et déjà la préparation du
dossier pour l’obtention de la concession d’exploitation.

Une fois la concession octroyée, le demandeur doit se conformer aux


prescriptions du cahier des charges. Dans le cas contraire des sanctions, allant
jusqu’à l’annulation de la concession sont prévues pour tout défaillant.
ANNEXE 1

Pièces constituant le dossier à présenter pour l’obtention


de l’acte autorisation de recherche et de captage d’eau

Réf : Arrêté N° 86/227 du 2 Septembre 1986 relatif à la concession des


travaux de recherche et de captage d’eau.

Demande portant les indications suivante :

 les nom, prénoms, qualité du demandeur


 l’emplacement de l’ouvrage précité
 la profondeur présumée
 la quantité d’eau sollicitée
 l’utilisation de l’eau

Présenter l’acte de propriété s’il est le propriétaire de l’emplacement sur


lequel les ouvrages projetés doivent être édifiés ou justifier d’un accord écrit
du propriétaire surfaçaire concerné.
ANNEXE 2

Pièces constituant le dossier à présenter pour l’obtention


de l’acte de reconnaissance de la qualité d’eau

Dossier en trois exemplaires

Réf : Décret exécutif N°04-196 du 15 Juillet 2004 relatif à l’exploitation et


la protection des eaux minérales naturelles et les eaux de source

• Une demande,
• L’autorisation de travaux de recherche et de captage délivrée par le Wali
territorialement compétent
• Les noms, prénoms et domicile du demandeur et, pour une personne
morale, la raison sociale, ainsi que l’adresse de son siège social.
• Un nom proposé au point d’eau.
• Un extrait de la carte au 1/50.000 et d’un plan situant l’emplacement du
point d’eau.
• Le débit instantané maximal du point d’eau et le volume d’eau journalier.
• Les résultats des analyses d’eau effectués par des laboratoires figurant sur
une liste de laboratoires fixé par voie réglementaire.

Les analyses physico-chimiques et toxicologiques :laboratoire CNT de Bab El


Oued
Les analyses Bactériologiques : laboratoire IPA de Ruisseau (Bel Ouizded)

Il y a lieu de présenter les analyses de deux campagnes différentes : la première


durant la période des hautes eaux (mois d’Avril) et la deuxième durant la
période des basses eaux (mois de Septembre ) .
ANNEXE 3

Pièces constituant le dossier à présenter pour l’obtention


de l’acte de concession d’exploitation d’eau minérale naturelle
et/ou eau de source à des fins commerciales

Dossier en trois exemplaires

Réf : Décret exécutif N°04-196 du 15 Juillet 2004 relatif à l’exploitation et


la protection des eaux minérales naturelles et les eaux de source

• L’autorisation de travaux de captage et de recherche d’eau délivrée par le


Wali territorialement compétent
• L’arrêté de reconnaissance délivré par le Ministre des ressources en eau
• L’étude hydrogéologique pour la connaissance de la ressource et pour la
définition des points de prélèvement et la délimitation des zones de
protection. Cette étude sera réalisée par une institution habilitée ou un
hydrogéologue agréé
• L’étude d’impact élaborée et approuvée conformément à la
réglementation en vigueur